Le Pays: México

Commentaires

Transcription

Le Pays: México
BERNICOT Cécile - [email protected]
BRASSIER Camille - [email protected]
Pourquoi choisir (ou pas)
le TEC de Monterrey Campus
Guadalajara ?
Le Pays: México
Pour les amoureux de la nature et des grands paysages, pas de doutes, le Mexique
est fait pour vous! Pour ceux qui préfèrent la fête, les rencontres et la musique, vous
serez comblés aussi. En revanche, du point de vue de l’architecture, vous
découvrirez une grande richesse… mais pas du côté de l’architecture
contemporaine, du moins pas à ma connaissance. Même les maisons de Barragan
sont difficilement visitables et, son travail étant essentiellement sur les espaces
intérieurs, les voir de l’extérieur n’a guère d’intérêt.
Partir au Mexique, ce n’est donc pas développer une culture architecturale sans
faille mais plutôt aller à la rencontre d’une nouvelle culture, découvrir de nouvelles
façons de vivre, s’émerveiller de paysages et de sites grandioses. C’est appréhender
la couleur sous toutes ses formes, autant dans la nature que dans les villes et revenir
un peu sur l’histoire de la conquête espagnole qui à fait disparaitre les villes aztèques
pour les remplacer par l’architecture coloniale, qui est aujourd’hui la plus présente
dans le pays.
La Sécurité
On parle beaucoup de l’insécurité, et cela pourrait vous freiner dans votre
décision… Pour ma part, je n’en ai jamais ressenti directement les effets.
Effectivement, il est fréquent de lire dans les journaux des histoires un peu sordides
mais elles sont bien souvent liées aux narcotrafiquants, et n’auront donc que très
peu d’incidence sur votre vie quotidienne. En effet, les mexicains sont très ouverts et
à l’écoute et, malgré la pauvreté, la violence dans les rues est assez rare. Demandez
votre chemin, faites du stop, sortez, voyagez, il y aura toujours quelqu’un pour vous
aider. Le danger, c’est uniquement être au mauvais endroit au mauvais moment, et
se retrouver au milieu d’un règlement de compte entre deux groupes de
narcotrafiquants. Mais ce serait vraiment ne pas avoir de chance… Evidemment, ne
tentez pas le diable non plus et évitez de sortir seul à la nuit tombée, de vous
déplacer avec de grosse sommes d’argent ou de vous faire remarquer au volant de
grosses voitures… d’autant plus que le taxi n’est vraiment pas cher et que voyager
‘sac à dos’ est, je pense, la façon la plus adaptée de découvrir ce pays.
Le Coût de la Vie
La première chose à savoir est que vous aller devoir jongler entre deux mondes
différents. Le Tec de Monterrey, c’est une école privée, et pas n’importe laquelle !
C’est l’une des écoles les plus chères du Mexique, voire d’Amérique latine. Vous
comprendrez donc très vite que les mexicains que vous côtoierez en cours ne seront
pas les mêmes que ceux que vous croiserez dans les rues, et que tous ne gèrent pas
leur argent de la même façon. Que ce soit pour se loger, sortir ou voyager, vous
trouverez donc tout type de prestations, et tout type de prix (voir la rubrique ‘Le
logement’), cependant cela restera (presque) toujours bien moins cher que ce que
l’on a l’habitude de voir en France. Par exemple le coût d’une bière peut varier de 8
pesos (0.5€) dans un petit bar du centre à 40 ou 50 pesos (2-3€) dans les boîtes les
plus chics. De même un repas coûte de 10 à 30 pesos (1-2€) dans la rue, aux
alentours de 50 pesos (3€) dans ce que l’on appellerait une brasserie chez nous, et
plus ou moins 100-130 pesos (6-8€) dans un petit resto de qualité. Mais faites vous
bien préciser où vous allez avant de vous joindre à un groupe d’étudiants du Tec,
car je pense que l’on peut monter très vite à 200 ou 300 pesos (12-18€) selon le
quartier (le repas n’en sera pas meilleur pour autant !). A tous ces tarifs, n’oubliez pas
d’ajouter les 10% de propina (pourboire) qui correspondent au service.
Dans la rue, quelque soit ce que vous achetez, n’hésitez pas à marchander. Les
chauffeurs de taxis, par exemple, vous catalogueront tout de suite ‘touriste’ et
n’hésiteront pas à doubler voire tripler leurs tarifs en vous voyant arriver. Alors ne
vous laissez pas avoir !
De façon générale, si vous n’avez pas d’exigence de niveau de vie particulières et
que vous êtes un peu débrouillards, le coût de la vie au Mexique peut très vite
devenir dérisoire. N’ayez donc pas peur du prix du billet d’avion, vous le
rentabiliserez vite !
La Ville: Guadalajara
Ne cherchez pas de comparaison avec Clermont, il n’y en a pas. Guadalajara, c’est
comme Paris ; les transports en commun en moins, les voitures en plus. Il y en a
partout… le centre ville en est défiguré. On commence à voir apparaitre quelques
rues piétonnes très agréables mais cela reste anecdotique. Au niveau de
l’urbanisme, il y a donc du travail…
Le quartier le plus dynamique est celui de Chapultepec, à l’Ouest du centre
historique. C’est là que l’on trouve la plupart des bars le soir, du plus cher au moins
cher si l’on s’écarte un peu de l’avenue principale. C’est là aussi que les marchés
artisanaux s’installent le week-end. L’avenue est alors fermée aux voitures et selon
l’occasion des scènes, des rampes de BMX… sont montées. Ça grouille de monde et
l’ambiance est vraiment sympa. Ça n’est vraiment pas loin non plus du centre
historique dans lequel on peu aussi aller flâner au milieu des mariachis et où sont
concentrés la plupart des commerces (informaticiens, opticiens,…)
Le Tec de Monterrey (là où vous aurez vos cours) est situé au Nord-Ouest de
Guadalajara, complètement à l’extérieur de la ville. A vous de faire le choix entre
vivre à côté de l’école en sachant que c’est un secteur où il ne se passe jamais rien,
ou opter pour un quartier plus dynamique (il n’y a pas que Chapultepec !) mais vous
n’aurez pas moins de 40min de bus chaque matin…
L’Accueil
D’une manière générale, les mexicains sont très chaleureux et accueillants. Si l’idée
de partir tout seul vous effraie mettez ça de côté et lancez vous ! Vous ne resterez
pas seul longtemps. D’autant plus qu’à Guadalajara il existe deux formidables
associations comme vous n’en avez jamais vu…
Connexion et Integrate sont en concurrence et offrent à peu près les mêmes
services, ce qui les force à produire de la qualité pour continuer à exister. N’hésitez
pas à prendre contact avec les deux avant d’arriver. On vous proposera de venir
vous chercher gratuitement à l’aéroport et de vous amener jusqu’à votre auberge,
puis on vous aidera à trouver un logement, on vous invitera à des soirées, on vous
proposera des voyages… A vous de choisir laquelle vous préférez !
Dans le même genre, http://www.facebook.com/mexperience.guadalajara et
http://www.facebook.com/yosoy.guadalajara sont moins connues mais proposent
pas mal de voyages aussi. L’avantage, c’est qu’il y a souvent moins de monde…
(integrate et conexion c'est souvent 2 a 3 bus pleins par voyage !!)
Le Logement
Le plus facile reste de visiter les chambres louées par les deux associations
précédemment mentionnées, mais il faut savoir qu’elles sont spécialement
adressées aux étrangers et ont donc souvent un coût un peu supérieur à celui que
l’on peut trouver en passant par un particulier… ce qui implique que vous n’y
trouverez pas souvent de mexicains ! En revanche ce sont souvent des maisons très
agréables, type ‘Auberge espagnole’ dans lesquelles vous parlerez toutes les
langues et aurez tout le confort rêvé (meubles, internet, machine à laver, télé, jardin
(parfois avec piscine !)… et souvent une femme de ménage est même engagée
pour les pièces communes !) Dans ces maisons, le loyer des chambres tourne entre
2500 et 4500 pesos selon les prestations (150-280€), ce qui reste très abordable.
Si vous souhaitez partager un appartement ou une maison avec des mexicains,
cherchez plutôt sur ‘compartodepa’, site internet sur lequel toutes les personnes
ayant une chambre à louer déposent leur annonce. Evidemment, les recherches
par ce biais demandent plus de temps et d’investissement, mais vous aurez plus de
choix quant à l’emplacement de votre future chambre et vous découvrirez souvent
des tarifs encore bien plus attractifs ! En acceptant de vivre dans d’un peu moins
bonnes conditions, vous trouverez ainsi des chambres à 1500-2000 pesos (90-120€).
Il existe aussi de nombreux petits groupes qui proposent des chambres par le biais de
Facebook. En voici quelques uns : http://www.facebook.com/cuartosrooms.mexico
et http://www.facebook.com/cuartosguadalajara. Vous pouvez essayer aussi
http://www.facebook.com/casamariano.barcena. Personnellement je ne connais
personne qui y ait vécu donc je ne sais pas du tout ce que ça vaut mais ça peut
peut-être vous aider !! A priori ça a l'air d’être de belles maisons et plutôt bien au
niveau des prix. Et puis il y en a sûrement d'autres mais je ne les connais pas !!!
Conseil utile : avant de commencer à chercher, pensez à regarder par où passent
les lignes de bus qui vont jusqu’au Tec car il n’en existe que 3. Je recommande
fortement d’habiter le long de l’une de ces lignes… que vous pouvez repérer sur le
site suivant : http://rutasgdl.com/
Les Moyens de Déplacement
L’idéal pour tout mexicain, c’est d’avoir une voiture. Le service de transports en
commun à Guadalajara se résume donc à deux lignes de métro, plus une infinité de
lignes de bus qui desservent tout le reste de la ville (http://rutasgdl.com/). Le point
fort, c’est que monter dans un bus ou un métro coûte 3 pesos, soit moins de
20centimes d’euros !! Le point faible, c’est qu’il n’existe pas d’horaires de bus :
certains passent toutes les demi-heures, d’autres toutes les 5min, seule votre
expérience pourra vous renseigner sur ces questions. Gare aussi à partir toujours de
chez vous avec un peu d’avance car vous ne savez jamais combien de temps vous
mettrez pour arriver : de Chapultepec au Tec, vous pouvez passer facilement de
45min à 1h de trajet en fonction de l’humeur du chauffeur… voire plus si vous restez
coincé dans un bouchon. Il faut savoir aussi que ces bus ne sont pas tout à fait ceux
auxquels on est habitué dans nos pays. Mais ça… je vous laisse le découvrir par vousmême ! Ça surprend la première fois mais on s’y fait, ça fait parti du folklore
mexicain !!
Pour sortir de Guadalajara, c’est en bus aussi, mais cette fois c’est grand luxe. La
raison : vous vous rendrez vite compte que les distances au Mexique sont très
grandes… Les bus sont donc adaptés et permettent de voyager relativement
confortablement à un prix abordable. Profitez-en !
L’avion est à envisager seulement pour la Baja California et éventuellement le
Yucatan en les achetant à l’avance. Cela peut éviter de très longs voyages (35h
pour Guadalajara/Cancun !), et parfois, mis bout à bout le prix de tous les bus,
l’avion est plus avantageux.
L’Ecole: le Tec de Monterrey
Contrairement aux à-priori que l’on peut avoir sur le niveau des écoles en Amérique
Latine face aux écoles européennes, le Tec de Monterrey offre une possibilité
d’apprentissage incroyable. Effectivement, c’est un fonctionnement et un
enseignement différent de celui dont on a l’habitude mais qui permet une
progression et une ouverture d’esprit non-négligeables.
L’Organisation des Cours
Jamais plus d’une trentaine d’étudiants dans la même salle… quel bonheur ! Un
apprentissage hyper individualisé et un vrai dialogue avec les enseignants, pour moi
il n’y a pas de meilleure façon d’apprendre ! Le revers de la médaille, c’est que
votre absence ne peut pas passer inaperçu. Or, on ne vous accorde pas plus de 4
absences par semestre (un retard de plus de 5min équivaut à une absence), vous
apprendrez vite à être ponctuel !
Les Projets d’Architecture
D’une façon générale, les projets se mènent par équipes de 2 ou 3 (rarement
individuellement). Les cours ont lieu 2 fois par semaine, ce qui impose un rythme de
travail assez soutenu (surtout si vous suivez deux cours de projet à la fois. Exemple :
projet archi + projet urba = 4 à 5 cours de projet par semaine, c’est-à-dire un par
jour !!) mais présente l’avantage de rentrer beaucoup plus dans le détail des projets
ou bien de mener jusqu’à 3 projets dans le même semestre, et donc d’aborder des
problématiques très différentes, suivant les objectifs du cours.
Vous vous rendrez vite compte que le niveau des rendus est très aléatoire… En fait,
les enseignants sont très compétents mais le niveau d’exigence n’est pas toujours
très élevé. Certains étudiants en profitent donc pour produire le minimum alors que
d’autres mettent à profit les connaissances des profs, qui se font un plaisir de vous
en transmettre un maximum s’ils sentent que vous êtes intéressé… A vous de choisir
votre camp ! L’un des facteurs motivant étant que la plupart des projets proposés,
contrairement à ce dont on a l’habitude ici, ne sont pas des projets fictifs. En effet, ils
répondent souvent à la demande d’un client réel ou à un concours d’idée.
L’Ambiance de Travail
Comme je le disais, la plupart des travaux se font en groupe et tous les étudiants
n’ont pas le même investissement dans leur travail… certains vont même jusqu’à
payer d’autres étudiants qui s‘engagent à faire leurs maquettes ou planches de
rendu. c’est honteux !! Mais ne généralisons pas non plus, l’ambiance de travail est
agréable si vous choisissez bien votre groupe ! Et l’école met à disposition une salle
info hyper équipée ouverte jour et nuit.
L’Espagnol
En arrivant au Tec, tous les étudiants étrangers doivent se présenter à un test oral de
langue, à partir duquel est défini leur niveau. Des cours d’espagnol sont ensuite
proposés par l’école, de très bonne qualité et qui vous permettent de valider 8
unités d’enseignement je crois… alors n’hésitez pas ! Vous verrez, la progression est
très rapide et vous vous débrouillerez vite !
La Partie Administrative
Si vous trouvez que les administrations sont lentes en France… le Mexique risque de
vous rendre fou !! Pensez donc à vous y prendre très à l’avance pour toutes les
formalités administratives et de prévoir (beaucoup) de temps à chaque fois que
vous vous rendez au ‘Palacio Federal’ ou dans ce genre d’endroits.
Le Visa
C’est l’étape la plus compliquée de votre arrivée au Mexique… Mais vous avez deux
ou trois mois pour le faire ! Alors ne vous pressez pas trop et attendez de maitriser un
peu mieux l’espagnol pour vous rendre à l’institut national des migrations parce que
sinon vous risquez d’être mal reçu. Il n’y a jamais moins d’une ou deux heures de
queue et ils ne perdront donc pas de temps à se faire comprendre avec vous, il y a
du monde qui attend derrière ! N’attendez pas le dernier moment non plus, les
démarches sont parfois un peu longues et si vous dépassez la date limite, vous
retrouverez vite dans des situations très compliquées, avec des amandes à la clef.
Normalement, le Tec vous expliquera les démarches à suivre… Faites-le avec
attention c’est le meilleur conseil que je puisse vous donner ! Et n’oubliez pas de faire
votre demande de visa étudiant au consulat du Mexique à Paris avant de partir, ça
vous évitera d’avoir à payer des frais supplémentaires à votre entrée au Mexique
pour faire modifier votre visa de ‘touriste’ à ‘étudiant’.
La Banque
Personnellement je pensais ouvrir un compte là-bas et en fait je ne l’ai jamais fait
parce que ça ne sert vraiment à rien !! Tout se fait en cash (loyer, voyages,
assurance, etc...) donc si vous avez un compte HSBC ou BNP Paribas (moi j’étais
chez HSBC, je m’étais ouvert un compte exprès avant de partir) vous n’aurez aucun
soucis. Pour les autres banques, je sais qu'il y en a qui ont des partenariats avec des
banques mexicaines (c’est le cas de BNP Paribas qui a un partenariat avec
Scotiabank) et donc il n’y a pas de frais de retrait non plus. Demandez donc des
infos à votre banque avant d’ouvrir un compte ailleurs !
L’inscription à l’école et le choix des cours
La création des emplois du temps des étudiants étrangers est un peu laborieuse… le
bureau chargé de gérer ça est très vite dépassé et il faut parfois attendre jusqu’à 2
heures pour obtenir 5min dans le bureau de Nadia afin de lui expliquer son problème
(et il y en a toujours un !). Heureusement pour vous, au service de l’architecture et de
l’ingénierie, vous serez très bien reçu et vous pourrez poser toutes vos questions. S’ils
ne sont pas en mesure de modifier votre emploi du temps, ils pourront au moins vous
conseiller sur le choix de vos cours et vous informer sur les cours qui vous sont
accessibles et ceux qui ne le sont pas. Cela vous évitera d’interminables allersretours chez Nadia. Bon courage !
Autres…
Pas d’inquiétudes pour votre assurance, surtout ne souscrivez à rien depuis la
France ! Le Tec impose à ses étudiants de prendre la sienne et c’est l’une des plus
avantageuses du pays.
Pensez à vous faire faire votre permis international avant de partir. Ce n’est qu’un
papier à demander à la préfecture, et ça peut toujours servir !
Pour ce qui est des bourses… Faîtes aveuglément confiance à Denis, il vous
renseignera mieux que moi !
BON VOYAGE !!!