Laser et isotrétinoine

Commentaires

Transcription

Laser et isotrétinoine
Faut-il vraiment attendre pour laseriser nos patients
après une cure d'isotrétinoïne ?
La règle admise de patienter entre 6 et 12 mois après une cure d'isotrétinoïne pour
débuter une procédure laser / cosmétique contre les cicatrices d'acné est-elle révolue?
Nous savons que l'isotrétinoïne peut retarder ou altérer la réépithélisation par
altération des unités pilosébacés et inhibition de la collagénase. Quelques études
dans les années 1980-90 soulignaient le risque de cicatrices chéloïdes après des
procédures lasers (argon, colorant pulsé) ou de dermabrasion ou même spontanément
après une cure d'isotrétinoïne.
Plusieurs publications ont montré la relative sécurité d'un traitement épilatoire sous
isotrétinoine avec une diode , une IPL ou un Nd:Yag. De même, des études récentes
(Yoon and coll J Concomitant use of an infrared fractional laser with low-dose
isotretinoin for the treatment of acne and acne scars.J Dermatolog Treat 2014;25:1426 et Fabiola Rosa Picosse and coll Early chemabrasion for acne scars after treatment
with oral isotretinoin. Dermatol Surg ; 38 Sept 2012 :1521-6) soulignent l'absence de
retard cicatriciel chez respectivement 35 patients sous isotrétinoïne 10mg/j traités
avec un laser fractionné 1550 nm et 10 patients traités par peeling TCA 35% +
dermabrasion mécanique dans les suites proches du traitement médical.
Deux nouvelles publications alimentent le débat.
Laser Skin Resurfacing During Isotretinoin Therapy
Khalil A. Khatr and coll :Dermatol Surg June 2015
Cette petite étude compare l'effet de trois lasers sur le dos d'un jeune homme de 19
ans sous 80 mg d'isotrétinoïne depuis 4 mois
1) Diode 1540nm fractionnée non ablative 100mj/MB spot 10mm 15 ms, 3 passages.
2) Er: Yag 2940nm fractionné ablatif 91 J/cm2 30HZ, 3 passages.
3) Er:Yag 2940nm ablatif non fractionné 2J spot 5mm 8HZ, 8 passages.
Visite du 6 ème mois + biopsie de chaque site :
1) Peau non cicatricielle. Histo= hyperplasie épidermique avec orthokératose normale (
basket-weave )
2) Peau non cicatricielle. Histo= idem 1 + fibrose dermique
3) Peau érythémateuse cicatricielle. Histo= épiderme fin, cicatrice dermique
The Safe Delivery of Fractional Ablative Carbon Dioxide Laser Treatment for Acne
Scars in Asian Patients Receiving Oral Isotretinoin
Hyun Woo Kim and coll :Dermatol Surg Dec 2014
Méthodes :20 patients asiatiques , type III- IV , traitement concomitant par isotrénoïne
( 10à 40 mg/ j dose cumulative moyenne > 100mK).
Procédures: laser CO2 Lutronic, 30-50mj, pulse 0,96-1,67 ms, 100-200 MTZ/cm2 =
10%), 30 w deux passages espacés d'un mois. Prophylaxie virale et bactérienne.
Evaluations: 6-4 ans, score d'amélioration et d’effets secondaires
Résultats: cicatrisation en 7 jours pour tous. Pas de différences photographiques sur la
réépithélisation en comparaison avec des procédures sans isotrétinoïne. Disparition
globale de l'érythème en 1 mois.
Commentaires
On ne peut bien sûr pas conclure avec ces études de faibles valeurs (échantillons
faibles, étude rétrospective pour la seconde, critères d'évaluation discutables) mais il est
toujours intéressant de remettre en cause des dogmes établis à un temps t dont
leurs pérennité doit être discutée par le seul fait de l'évolution des techniques.
De plus on sait que l'isotrétinoïne a une certaine action sur le photovieillissement en
stimulant la synthèse de collagène, la vascularisation dermique et en stabilisant la
matrice extracellulaire et la différenciation cellulaire.
On est donc en droit de se poser la question suivante volontairement polémique:
n'est il pas intéressant de traiter les cicatrices d'acné au cours ou dans les
suites immédiates d'un traitement par isotrétinoïne. L’association laser
fractionné ( lequel ?) à forte énergie et densité faible + l’isotrétinoine à
posologie faible ou moyenne mérite t-elle d’être étudiée ?

Documents pareils