azienda agricola il borghtto – montigiano – igt

Commentaires

Transcription

azienda agricola il borghtto – montigiano – igt
AZIENDA AGRICOLA IL BORGHTTO – MONTIGIANO – IGT 2011
CÉPAGES : Sangiovese 100%
NOTES DE DÉGUSTATION :
Entré de gamme de la maison, le Montigiano en est
également le vin le plus réputé et le plus récompensé. Ce Chianti
Classico exclus de l’appellation en raison de la forme de son
contenant est paradoxalement un vin de négoce élaboré à partir
d’approvisionnements provenant des vignobles voisins.
La robe est rouge rubis translucide avec des reflets tuilés.
Le nez développe des arômes subtils d’épices et de fruits
rouges acidulés (cerise, framboise, fraise des bois).
La bouche appétissante se dessine autour d’une abondance
de petits fruits rouges où perce des notes d'épices grillées, le tout
porté par une acidité rafraichissante et des tannins fins. La finale
est soyeuse, rehaussée de parfums de fleurs séchées.
Un vin offrant beaucoup de matière, de complexité et
d’énergie, et un rapport qualité/prix exceptionnel.
TEMPÉRATURE DE SERVICE : Entre 15 °et 18°
ACCORDS SUGGÉRÉS :
Charcuteries – Cannelloni – Carpaccio de veau – Coniglio
ai sapori di timi (lapin aux saveurs de thym) – Viandes rouges
grillées –Volaille rôtie.
RÉCOMPENSES ET RECOMMANDATIONS
5 botiglie 18/20 – Premio Qualita Prezzo e l’Eccellenza – Guida de L'Espresso, I vini
d'Italia 2013 per la Toscana
LE PRODUCTEUR :
En 1982, Roberto Cavallini et sa femme Rosie, riches Milanais à la recherche d’une
maison de campagne, font l’acquisition d’un domaine agricole au cœur du Chianti Classico
et en restaurent avec soins les bâtiments datant du XVe siècle : une maison de ferme et ses
dépendances. Situé dans le village de Montefiridoli, Il Borghetto s’étend sur 32 hectares
dont un peu plus de 6 hectares consacrés à la vigne et une douzaine à la culture des olives.
Le reste du domaine est planté d’arbres fruitiers et une partie est boisée de chênes.
Quelques années plus tard leur fils Antonio décide de transformer les dépendances
en un petit hôtel pour les adeptes d’agrotourisme et de se consacrer à la gestion du domaine,
en compagnie de sa fille Ilaria. Après avoir replanté entièrement le vignoble en 1999, il
entreprend de produire ses premières bouteilles de vin en 2003. L’année suivante, il fait
appel au talentueux Tim Manning, un jeune œnologue anglais passionné de Pinot Noir,
s’étant illustré en Bourgogne (Dujac), en Nouvelle-Zélande (Marlborough) et en Oregon
(Cristom) qu’il quitte alors pour la Toscane.
En moins d’une dizaine d’années, Manning va propulser Il Borghetto dans le
peloton de tête des meilleurs producteurs vinicoles de la Toscane. Jusqu’à son départ en
2011, il inculque sa philosophie et ses méthodes de travail à Cavallini et à ses
collaborateurs, Giacomo Innocenti et Claudio Bencivenni: vinification « manuelle » et
parcellaire, fermentation en très petit volume à la fois, et par grappes entières avec des
levures indigènes, sans control direct de température, macération pelliculaire etc. Les
moûts sont mis à fermenter naturellement ce qui signifie que l’on doit les sortir du chai la
nuit venue pour les maintenir à la température la plus fraîche possible, jusqu’à ce qu’ils
débutent leur fermentation. Il en résulte des vins à la robe claire, racés, élégants, complexes,
aux tannins incroyablement fins et doté d’un équilibre remarquable, qui ne ressemblent en
rien à ceux produits habituellement dans la région.
Outre les méthodes de vinification artisanales, la culture de la vigne est également,
entièrement biologique. Planté très majoritairement de Sangiovese et de quelques parcelles
de Merlot et de Cabernet-Sauvignon, le vignoble est constitué d’une vingtaine de parcelles
chacune différente des autres que ce soit par la variété du cépage ou du clone cultivé, son
type de sol ou encore son orientation ou son inclinaison. Chaque parcelle est traitée comme
une entité distincte de sorte que son caractère individuel puisse être sauvegardé dans
l’assemblage final des cuvées.
Il Borghetto produit 6 vins rouges, dont 4 composés entièrement Sangiovese : trois
IGT (Clante, Bilaccio et Montigiano) et un Chianti Classico Riserva. Les deux autres
cuvées, également d’appellation IGT (Collina 21, Rosie) sont des assemblages de Merlot,
de Cabernet Sauvignon et de Sangiovese.
Antonio Cavallini a cherché à s’éloigner du modèle traditionnel non seulement dans
l’élaboration de ses vins mais également dans leur présentation et leur mise en marché.
Ainsi, les trois IGT constitués entièrement de Sangiovese sont en réalité des Chianti
Classico. En choisissant pour leur tirage d’anciennes bouteilles bourguignonnes plus
conformes à leur personnalité, le producteur a voulu affirmer cette différence, sachant
pertinemment que ces vins seraient exclus de l’appellation, ce qui semble sans effet sur
l’attrait qu’ils exercent partout à travers le monde.
La production annuelle moyenne du domaine est de 30 000 bouteilles dont environ
13 000 (Montigiano) sont produites en négoce, à partir d’approvisionnements provenant
des vignobles voisins.