télécharger le magazine

Commentaires

Transcription

télécharger le magazine
101 idÉEsbuzz
Par Katrien Huysentruyt, Marie Honnay et Ceylan Ingin.
Nouveau l ab el
Messages de peau
La créatrice belge Naguy Kashane a eu l’idée de crypter des messages qui nous
tiennent à cœur. Chacun de ses bagues, bracelets, pendentifs ou boucles
d’oreilles en or 18 carats devient un bijou unique. Une nouveauté disponible
sur commande. www.naguykashane.com.
Mu st- have
Coll ab
Miami
Beach body
E
x-parisienne et créatrice
de The Webster, un gigaconcept store installé dans
un sublime bâtiment art déco
au cœur de Miami Beach, Laure
Heriard Dubreuil vient de signer
une capsule pour la marque Eres.
Lancée sur le toit terrasse de son
magasin, cette collection est la
première collaboration de la maison française avec une signature
extérieure. Des créations agrémentées de motifs tropicaux disponibles, dès le mois de février,
dans toutes les boutiques Eres et
chez The Webster.
www.eres.fr.
sur
les
rails
a chemise à carreaux plus que parfaite
L
(Beyoncé, Gisèle Bundchen, Cara Delevigne et Alessandra Ambrosio en sont
fans) vient de Los Angeles. Signée Rails,
elle est douce et proposée avec ou sans
manches. Après New York (Harvey Nichols)
et Londres (Liberty), elle sera distribuée chez
A Suivre à Bruxelles, Hospital à Anvers et
Princess à Knokke.
www.railsclothing.com
P
Zoom
Viser l’étoile
our les sportives qui recherchent
une version plus jeune et plus fun de
la ligne Stella McCartney pour Adidas,
la créatrice british lance StellaSport : couleurs
flashy, imprimés audacieux, bon mix de matières high-tech et d’idées très peps. Parmi
les pièces fortes imaginées par Stella, on peut
citer la combi et le « trainkini », mais aussi
les baskets en matière filet pour une ventilation optimale, les soutiens-gorge de sport,
les débardeurs, les pantalons stretch en color
block et une foule de pièces et accessoires tant
pour le fitness que la ville.
La collection Adidas StellaSport est en vente chez
les distributeurs agréés et sur adidas.com/StellaSport.
148
Fas hion zoom
La vision d’Aigle
La société Aigle habille nos pieds les jours de pluie depuis 1853. Des bottes au tapis de sol pour voiture en passant par une collection
de vêtements, Aigle ne cesse de déployer ses ailes. 134 magasins dans le monde et un petit dernier qui vient d’ouvrir ses portes au
W Shopping de Bruxelles. Rencontre avec Romain Guinier, le directeur général.
Comment décrire Aigle ?
Une marque premium et cocooning dans laquelle on aime
se réchauffer quand il fait mauvais.
Aigle s’est beaucoup modernisée ces dernières années,
pourquoi ?
On a ressenti le besoin de réveiller un peu la marque qui
était, peut-être, un peu trop traditionnelle. Sans changer
radicalement, nous avons souhaité garder notre héritage
tout en lui donnant une interprétation un peu moins terre
à terre et un peu plus « lifestyle ».
Quel est le profil de votre clientèle ?
Ce sont généralement des citadins, mais sensibles à l’environnement. On touche les clients soucieux d’investir dans
des produits de qualité et qui sont prêts mettre un certain
prix pour que ceux-ci puissent durer. La femme est une cliente
qui revêt plus d’importance pour nous que les hommes.
Quelques mots sur Gideon Day, le directeur artistique ?
On lui doit les grandes transformations de la marque. Il
donne un côté plus design aux collections, mais il a également travaillé sur les concepts des boutiques. C’est un homme
clé sur la collaboration avec d’autres marques, comme avec
Kitsuné, Agnès B, Swarovski ou encore avec Paul & Joe,
une nouveauté pour le printemps-été 2015.
De quoi s’est inspirée la dernière collection ?
Gideon s’est inspiré de livres anciens qui datent de l’aprèsguerre. Des livres qui mettent à l’honneur toutes les pièces
un peu « workwear » du vestiaire des hommes de mer et
des mineurs, il y a de l’imprimé et du camouflage.
Que peut-on vous souhaiter pour la suite ?
Du froid. Quand je me lève le matin et que je vois qu’il fait
froid ou qu’il pleut, je suis heureux (rires).
Une centaine de points de vente en Belgique, www.aigle.com.
B elle cau s e
Jean Paul
Against Aids
Presse.
Cours de danse
Cette année, Tim van Steenbergen et le label
Ambiorix célèbrent leur 20e collaboration. A cette
occasion, on peut dire que le créateur belge s’est
surpassé. Les talons en cuir froncé et les lacets en
cuir de cette collection P/E 215 évoquent l’univers
de la danse. Un design ludique et très frais décliné
dans une jolie palette de couleurs.
www.ambiorix.be.
Jean Paul Gaultier et Eastpak
s’associent, le temps d’une capsule
proposée dans le cadre de
Designers Against AIDS (DAA).
Cette fois, il s’agit d’une collection
complète en édition limitée qui
joue la carte des codes chers
à Gaultier, dont les corsets et
les lacets. A découvrir en boutique
à partir du mois de février (299,95 €
ou 399,95 € en version cuir). A voir
aussi : la collection classique
(79,95 €) inspirée des vestes et
bombers en jeans, dès le mois d’avril.
Disponible chez Monar, Hunting
& Collecting et Copyright ou sur
www.eastpak.com.
149
101 idÉEsbuzz
Comme
l’original
Le tout dernier concept signé Tommy
Hilfiger s’appelle People’s Place Originals.
Il s’agit d’une ligne pour hommes et
femmes dont le nom est directement
inspiré du premier magasin newyorkais
du créateur. Ouvert dans les années 70, il
s’inscrivait dans l’esprit des lanceurs de
style de l’époque, dont Mick Jagger et
David Bowie. Très rock, la collection
agrémentée de quelques touches preppy
se décline en une série de t-shirts, veste
en jeans, perfectos, chemises en denim.
A découvrir en boutique dès le 2 février.
www.tommy.com
Y a pas photo
FIRST on my list
Lætitia Bica n’est pas seulement photographe de mode. Elle est bien plus
que ça. C’est ce qui rend ses clichés de mode aussi intéressants.
Toujours en recherche, la Belge s’amuse à sortir du cadre, à créer le dialogue
et à proposer une multilecture de son travail. Nous, on adore cette photo
issue de la campagne printemps-été de la créatrice Alice Knackfuss.
A découvrir au milieu d’une foule d’autres, tout aussi captivantes, issues de ses
voyages, de ses rencontres (notamment avec Jean-Paul Lespagnard avec qui
elle partage un univers décalé et rafraîchissant). A savourer d’urgence.
First, Ed. du Caïd, 39 €.
B eauté
L’été dernier, Christian Louboutin créait la surprise en lançant un premier
vernis rouge. Pour le printemps 2015, il remet ça par le biais d’un kit en
édition limitée. Composé de trois vernis cachés dans un joli coffret à
imprimé python, c'est un joli clin d’œil à la collection de saison. Salonu
est un blanc opaque comme les chaussures du même nom. True Blue est
directement inspiré du tube de Madonna, quant au jaune vif Hot Chick,
il cadre parfaitement avec le caractère séducteur et ludique de la
chaussure éponyme. La bonne nouvelle : le créateur a encore pas mal
d’idées en stock. De quoi créer un maximum de ponts entre mode et beauté.
Coffret de vernis Python Vulcano Limited Edition, 72,50 €, www.christianlouboutin.com.
150
Presse. Catwalkpictures.com (x1).
Des mains très Louboutin
Défilé Sonia Rykiel
printemps-été 2015
C’est b elge
Corner noir
jaune rouge
A
Copy th e look
En toute
transparence
l’instar de Chapter One, le store
éphémère installé en décembre avenue Louise et du Belgian Concept
Store de la rue de Namur, l’enseigne bruxelloise Francis Ferent vient d’inaugurer un
nouveau corner belge. Le concept : proposer, en un seul lieu, les collections de 5 designers belges. On y trouve les créations
de Johanne Riss, Carine Gilson Veronique
Mergeay, Munana Gatera et Nicolas Woit.
Avenue Louise 60, Brussel, www.ferent.be.
De jolies tendances printemps/été
puisées dans les collections
de prêt-à-porter. Juste à temps
pour votre soirée du 14 février.
Paule Ka, 250 €.
Essentiel, 125 €.
Kocca, 107 €.
Pinko, prix sur demande.
151