c`est encore loin - Foire de Chalons

Commentaires

Transcription

c`est encore loin - Foire de Chalons
L’UNESCO,
L’aCtuaLitÉ
c’est encore loin ?
tous touristes !
Nul besoin de venir de loin
pour apprécier les richesses
de la Champagne-Ardenne !
Rien à voir avec l’UNESCO,
mais avec un plaisir de découverte au quotidien, juste
au pas de sa porte.
PaGe 7
La Vie de La FOire
La Foire sauve
les meubles
C’est un secteur clef du
dynanisme économique de
la Foire. Certains peuvent y
réaliser jusqu’à 40% de leur
chiffre d’affaires annuel.
PaGe 12
La terre
Pas si bête !
(PHOTO ©_P.G)
Candidature : J-152 !
Avec un dossier de 800 pages à déposer bientôt au comité de
présélection, l’association pour le classement à l’UNESCO a sa vitrine publique sur le parvis
de la Foire de Châlons. François Hollande vote pour !
PaGe 3
Avec ses vaches, ses chevaux, ses chèvres et cochons.
La Ferme Marnaise a tout
pour dépayser le citadin.
PaGe 18
r
i
r
V
u
o
c
é
d
z
e
n
e
V
e
r
i
o
t
i
r
r
e
t
n
o
s
&
s
n
o
l
â
ch
ain
m
e
d
,
i
u
h
’
d
r
hier, aujou
012
bre 2
m
e
t
p
e
s
0
1
u
a
t
û
o
u 31 a
d
,
e
n
g
a
p
m
a
h
c
n
ns-e
hâlo
c
e
d
n
io
it
s
o
p
x
e
e
ir
à la Fo
dégustations
jeux Vidéo
cadeaux
animations
goûter
conFérences
exPositions
bar à eau
dédicaces
dio
Plateaux tV & ra
renseignements :
www.chalons-en-champagne.net
www.citesenchampagne.net
Partenaires du stand :
L’ÉVÉNEMENT
L’édition spéciale de la foire n°2
samedi 1er septembre 2012
03
Comment le rêve
UNESCO se rapproche...
CaNdIdaTuRE : J-152 ! Personne n’a pu l’ignorer au cours de ces trois derniers mois. Avec un dossier de 800 pages
à déposer bientôt au comité de présélection, l’association pour le classement à l’UNESCO a sa vitrine publique sur le parvis de la Foire de Châlons.
C
aire d’appellation
’est le bassin minier du
Nord-Pas-de-Calais qui a
remporté le Grand Prix
français cette année, après les pitons de la Réunion en 2010 et les
Cévennes des Pyrénées en 2011.
À quand notre tour, depuis 6 ans
que le dossier mûrit dans les bureaux de l’association pour le classement sur la très prisée liste de
l’UNESCO (38 sites en France et
pas moins de 1000 sur la Terre)?
Probablement en 2014, en tout
cas c’est ce qu’on espère, malgré la présence concurrentielle du
climat du vignoble bourguignon.
Et l’engouement populaire (communication, pétitions de soutien,
badges et couleurs identifiées sur
tous les événements culturels de
la région), doit achever de défendre un dossier bien ficelé : ils
sont 8 800 à l’heure de ces lignes,
à avoir signé le bon de participation.
Même si le patrimoine du champagne à Châlons (caves affleurantes chez Joseph Perrier, par
exemple), malheureusement, a du
être écarté du projet. En cause?
Une première idée trop fourmillante, visant d’abord à proposer les 319 villages de l’appellation, puis qui fut recentrée sur la
« valeur universelle et exceptionnelle » du lot.
Restent donc la butte industrielle
Saint-Nicaise à Reims (les crayères
de Pommery, de Taittinger ou de
Clicquot), l’architecture épatante
des Maisons d’Épernay (avenue
de Champagne) ainsi, évidemment, que les paysages viticoles
qui permettent aussi de parler
des hommes, de l’Histoire et d’un
geste unique transmis depuis des
générations.
Soutien
Tout y est et on y va aussi, ainsi
L’INTERVIEW
Pierre Cheval
INTERVIEW. Le président de l’association locale, anima-
teur du dossier et virulent défenseur du patrimoine viticole
champenois, ne tarit pas d’éloges sur la nécessité UNESCO...
Parce qu’il faudra bien prouver que l’on
est prêt à assumer une éventuelle inscription sur la liste ! Ce n’est pas tout d’avoir
un beau paysage à montrer, encore faut-il
ensuite pouvoir accueillir les touristes. La
question du stationnement des autobus,
de l’hôtellerie, des propositions faites aux
visiteurs... C’est la démarche de toute une
population qui doit s’investir pour sa visibilité. Tous ceux qui donneront un avis
technique sur le dossier doivent avoir la
vision d’un grand élan local. Si personne
n’est là pour le soutenir et penser au plan
de gestion post-classement, ça ne sert à
rien. Il faut faire le buzz.
Le classement, pourquoi y tient-on autant ?
Pour les retombées qu’il peut générer, évidemment, de manière directe et indirecte!
En matière de notoriété et d’image, pour
commencer. Ensuite, bien sûr, on pense au
tourisme et au moyen enfin de dépasser
la journée et demie de séjour moyen dans
la Marne. Il ne faut pas négliger ce secteur
d’activité, qui est une industrie comme une
autre et dont il faut absolument profiter. Il
y a des adeptes des sites classés UNESCO,
qui en font le tour et pratiquent un tourisme sinon de masse, au moins de grande
qualité. On sait pourquoi on vient !
Pourquoi un tel besoin de soutien populaire, et toute cette agitation collective ?
Peut-on voir plus loin que le seul classement ?
Bien entendu. Cette inscription constitue
une démarche qualitative sans précédent à
l’échelle de l’aire AOC Champagne. Elle permet aussi de fédérer tous les acteurs publics et privés autour d’une stratégie de développement régional, ainsi que de mieux
considérer notre patrimoine ! Les petits pavillons sportifs vont être restaurés dans le
parc de Champagne à Reims, par exemple.
Le Musée d’Épernay va rouvrir, ainsi qu’un
centre d’interprétation dans l’ancien pressoir d’Aÿ. Ce classement affirmerait encore
notre identité champenoise.
Propos recueillis par Pauline Godart
d’ailleurs que la chaîne des Puys ;
l’autre dossier français pressenti,
« très beau et sérieux mais moins
grand public que le nôtre », souligne le président de l’association
(lire Interview).
Finissons par ces quelques mots
de Pierre Arditi, visibles sur le site
internet : « la géographie champenoise a ceci d’exceptionnel,
lorsqu’on promène ses pas dans
ses entrailles, que de donner au
visiteur cette impression étrange
d’être plongé dans des chambres
secrètes de l’Egypte Antique. Et
lorsque l’on refait surface, la vision de ses lignes qui grimpent
jusqu’à toucher le ciel semble
être une invitation à boire avec
Dieu… On est dans le Mystère de
la grande Pyramide et un apéritif
Mystique Unique ! » Alors soutenez, sans aucune modération.
Infos : www.paysagesduchampagne.fr
Pauline Godart
04
L’édition spéciale de la foire n°2
samedi 1er septembre 2012
L’ACTUALITÉ
Hubert-Félix Thiéfaine:
Renaissance en live
SUR LA FOIRE LE
1er SEPTEMBRE
CONCERT.
Sacré Artiste masculin de l’année aux Victoires de la Musique 2012, Hubert-Félix Thiéfaine vous accueille dès 20h30 afin de vous ensorceler avec sa poésie teintée de blues et ses textes
décalés.
A
près une tournée blues
avec Paul Personne et un
long, lourd épisode dépressif de plusieurs mois, HubertFélix Thiéfaine reprend les choses
là où « Scandale mélancolique »
les avait laissées en 2005 : un
univers plus mélodique et un peu
moins rock, la main tendue vers
une nouvelle génération d’auteurs (Ludéal, Arman Melies ou
La Casa). « Suppléments de mensonges » est le seizième album du
chanteur originaire de Dijon et Jurassien d’adoption, 33 ans après
le premier. Les critiques sont
unanimes. Ils retrouvent dans ce
dernier opus « plus sombre qu’un
dimanche à Tchernobyl » la même
écriture fantasque et imagée, le
même phrasé fluide et tendu, la
même voix, à peine plus grave.
A 64 ans depuis le 21 juillet dernier, dont une bonne quarantaine
d’années passées sur les routes,
Hubert-Félix Thiefaine reste un
animal étrange, hors normes et
curieusement indémodable. Et cet
artiste toujours atypique n’a jamais eu besoin des médias pour
récolter des disques d’or et se
produire en tournée devant des
salles pleines comme à Bercy en
octobre dernier. Châlons ne dérogera pas à la règle ! « Je n’aime
pas la télé. Quand on m’annonce
que j’ai une émission, je panique» confiait-il au magazine
Rolling Stones en mars 2011. La
télé le lui a bien rendu qui ne le
programmait quasiment jamais.
« D’un certain côté, cela a donné
du piment à ma relation avec le
public. Les gens se sont dit : ce
chanteur-là, on ne le voit pas à
la télé. Ça rapproche des gens, ce
qui est rigolo car je suis plutôt un
solitaire » poursuivait-il.
« Charisme fou »
Pour les vieux, HFT serait-il encore ce pro-drogue auteur de la
« la Fille du coupeur de joints » ?
Le billet du jour
Magique !
I
l n’aura pas échappé au
vigilant François Hollande
que la Foire de Châlons lui
porte vraiment chance. Venu en
candidat en 2011, il est revenu
en Président de la République.
Le costume n’est plus le même.
« J’aurais l’œil sur la prochaine
inauguration » notait-il, amusé,
au début de son discours de rentrée. Car, si la Foire détient toujours ce même pouvoir magique
d’amulette auprès des candidats
à la présidentielle, il faudra effec-
Pour les autres, apparaît-il comme
un croulant sosie du président
de Groland ? Son biographe et
quasi homonyme Jean Thiéfaine
décrit ainsi le « mystère » HubertFélix Thiéfaine : « Il y a d’abord
ses mots, sa manière d’écrire.
Une ligne claire, romantique et
imaginaire conjugués à une approche radicalement rock. A cela,
il convient d’ajouter une intégrité
rarissime dans le métier, sans oublier un charisme fou. Hubert, –et
même s’il déteste le mot-, c’est
comme un gourou. Anges comme
démons, ce qu’il chante, c’est sa
vie ».
Les aficionados comme les
débutants retrouveront dans
« Supplément de mensonges » ce
qui fait tout le style et la force
d’Hubert-Félix Thiéfaine le poète.
Sur la scène de la foire, peut-être
rechantera-t-il quelques uns de
ces vieux succès qui, pour n’être
que rarement passés sur les plateaux de la variété télévisuelle, ne
s’en sont pas moins transmis de
bouche à oreille avec une étonnante régularité depuis toutes ces
années.
Samedi 1 septembre à 20h30
tivement regarder de près quelle
sera la personnalité qui viendra
l’inaugurer dans les toutes prochaines années. Cela pourrait
même donner des idées au maire
de Châlons Bruno Bourg-Broc. A
défaut d’avoir pu faire venir un
Président sur la Foire, il pourra
toujours accueillir des Présidents
en puissance. On peut d’ores et
déjà lui suggérer quelques noms.
Genre : François Fillon ou JeanFrançois Coppé. Après tout, c’est
encore et toujours une histoire
de bons François…
Dominique Charton
Il est toujours temps de rencontrer les Maires de la Marne qui se
réunissent traditionnellement sur
la Foire pour échanger.
-Dans l’allée centrale du Capitole,
c’est un tout autre combat qui
prend place : la journée Judo permet à 11h une conférence-débat
avec le Président de la Fédération
Française ainsi qu’à 13h30, une
démonstration/initiation par deux
judokates sélectionnées aux J.O
de Londres.
-Le Pavillon Algérien, à l’honneur
pendant 11 jours, s’enrichit aujourd’hui d’Aigle Azur, une compagnie aérienne planifiant des vols
pour l’Algérie, le Mali, le Portugal
et la Tunisie.
-Le très select Rotary fait son entrée en Foire, avec une action de
sensibilisation sur l’illettrisme.
Vente de livres.
- « Bien manger, bien être » : la
Fédération Régionale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FRSEA) mène à 14h une conférence
sur ce thème d’actualité pour la
santé. Parallèlement, le Sucre, lui,
est toujours sur le parvis...
-La Communauté de Communes
de Suippes s’invite au devant de
la scène, avec ses produits locaux.
-La pyramide de légumes des maraîchers de Champagne pointe
toujours vers le ciel... Prière de
ne pas toucher au premier étage
de carottes sous peine d’effondrement.
-Concert de Hubert Félix Thiefaine
(20h30).
AnnonceExpertiseAgri252x375+5mm_Mise en page 1 01/08/12 16:32 Page1
De la terre,
naissent
les plus belles
récoltes.
Parce
Parce que depuis toujours
ttoujour
oujours
nous travaillons
travaillons
avec les
les agriculteurs
agriculteurs
et
et nous le
le faisons
faisons bien.
CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL DU NORD EST.
Société coopérative à capital variable
Etablissement de Crédit – Société de courtage d’assurances
RCS Reims n° 394 157 085 – N° ORIAS 07 022 663
Siège social : 25 rue Libergier – 51088 REIMS CEDEX
L’expertise
L’expertise
’expertise
Agricol
Agricole
e
Agri
au quo
quotidien
tidien
au
quotidien
quoti
06
L’édition spéciale de la foire n°2
samedi 1er septembre 2012
L’ACTUALITÉ
Carrefour des élus :
au vert et rouge
DIALOGUE.
50 prestataires des collectivités participent jusqu’à ce
soir au carrefour des élus. L’occasion d’évoquer la baisse des investissements publics et de caresser quelques projets.
I
Un carrefour où les élus se sont bousculés
l y avait foule hier au carrefour des élus ! Et même
parfois quelques embouteillages. « Pour nous c’est une
excellente occasion de rencontrer
les représentants des collectivités
locales » explique Laurent Malolepsza, chef d’agence de la SCREG
de Châlons-en-Champagne Il est
vrai que les principaux clients
potentiels de cette entreprise de
travaux publics étaient là. « Nous
essayons de vous faire travailler
pas un rendez-vous d’affaires. On
y parle aussi de services publics,
de gestion d’eau et d’assainissement. Sur le stand de l’agence de
l’eau Seine-Normandie, Catherine
Pujol, maire de Mairy-sur-Marne,
se réjouit des sessions de formation organisées pour des élus volontaires. « Les choses sont parfois complexes. J’en sais un peu
Le carrefour des élus, organisé plus désormais sur l’entretien des
pendant deux jours par l’associa- rivières » lance Pascal Friquot,
tion des maires de la Marne n’est maire de Clamanges.
mais les finances sont à marée
basse » lui adresse un conseiller
général de la Marne. Tout le monde
se serre la vis ! Alors on fait moins
de routes et de liaisons diverses.
« Heureusement qu’il y a le marché privé. Avec le champagne
nous avons encore de gros chantiers. ».
INDISCRÉTIONS
En voiture depuis Paris
SECURITÉ. Une
centaine de personnes ont
assuré la protection rapprochée et lointaine du
Président Hollande.
D
écidément, François Hollande a tout d’un Président « normal ». Pour
se rendre sur la Foire de Châlons,
nul besoin d’un hélicoptère se
posant le plus près possible du «
Capitole» ou d’un avion gouvernemental atterrissant à Vatry. Le Président a tout simplement quitté
Paris en voiture vers 7h30 pour
arriver quelques deux heures plus
tard à Châlons-en-Champagne,
sans dépassement de vitesse autorisée (on espère) et retardé seulement dans la ville par quelques
micro embouteillages. Ceci dit, le
Président a beau être normal, il
n’en mobilisa pas moins pas mal
de monde : au moins une centaine
d’agents des forces de l’ordre,
policiers, gendarmes, démineurs,
renseignements militaires, tireurs
d’élite et tutti quanti… « C’est
quand même deux fois moins
qu’un déplacement de Sarkozy »
faisait judicieusement remarqué
un fonctionnaire de police ! D.C
L’ACTUALITÉ
L’édition spéciale de la foire n°2
samedi 1er septembre 2012
Champagne-Ardenne :
tous touristes !
DÉCOUVERTE. Nul besoin de venir de loin pour apprécier les richesses
de la Champagne-Ardenne ! Rien à voir avec l’UNESCO (encore que...), mais
avec un plaisir de découverte au quotidien, juste au pas de sa porte.
C
’est un relent de vacances qu’on apporte
sur la Foire à la veille de
la rentrée. Car il n’y a pas qu’en
juillet où l’on peut se la couler
(culturellement) douce ! Dès septembre, le Comité Régional du
Tourisme lance donc une vaste
campagne de promotion de ses
sites auprès des Champardennais eux-mêmes. Car si la destination – bien trop au nord !- n’a
pas grand chose à voir avec le
tourisme au delà du champagne,
les personnes résidant sur
place sont bien sûr les premiers
consommateurs de produits...
touristiques.
« Devenez Ambassadeur de votre
région ! » clame donc haut et fort
le Comité, dans le but de faire (re)
découvrir les richesses à ses habitants et par la même occasion,
de les « en rendre fiers ». Rien
que ça ! Faut d’être ambassadeur
en réalité (le concept impliquant
surtout une représentation à
«l’étranger»), un visiteur convaincu peut tout aussi bien vanter les
mérites du Phare de Verzenay ou
de la location de vélo sur la Voie
Verte ardennaise, à sa nièce ou
son beau frère.
À ce prix là...
Ainsi, plus de 40 sites, villes et
LES P’TITS nOUVEAUx
Bâtiment Associé
BOIS. Sa première Foire depuis 35 ans !
F
ondée il y a 35 ans dans un esprit de compagnonnage très fort,
l’entreprise s’est développée pour devenir un poids lourd de
l’ossature bois, de la charpente et de la taille de pierre. Spécialiste dans son domaine, la qualification Monuments Historiques est
la reconnaissance de son savoir-faire. Elle a pris part à de nombreux
projets de grande envergure, à l’exemple du site HSBC de Reims et de
l’escalier en pierre de la maison Roederer. Mais l’entreprise n’oublie
pas le marché du pavillon individuel, comme le prouve sa participation
à la 66e Foire. Ce revêtement recherché, répond à la réglementation
thermique 2012, et se prête à de nombreuses personnalisations.
évènements font profiter les «Ambassadeurs » de tarifs préférentiels. Côté Ville d’Art et d’Histoire,
comptez 7 euros la balade en
barque au lieu de 8 sur le Mau
Châlonnais, et « tout » Langres
(architecture remarquable mais
ambiance ma foi fort décevante
pour y être passée cet été), à 5
au lieu de 7 euros. Côté UNESCO,
visitez « à vie » le Château Fort de
Sedan après s’être acquitté d’un
ticket. La Basilique Saint-Remi et
le Palais du Tau rémois, même
trop classiques, s’offrent à 6 au
lieu de 12 euros. Notez enfin une
entrée gratuite sur deux au Mémorial de Gaulle, 4 euros au lieu
de 5 l’accès au charmant Musée
Verlaine (labellisé Maison des Illustres à Juniville, 08), ou encore
une visite guidée d’Hautvillers, le
berceau du champagne, pour 1,5
euro au lieu de 3.
Les TER Champagne-Ardenne participent au projet par souci «durable », ainsi qu’Orange pour valoriser les puces NFC (Near Field
Communications, ou communication en champ proche, sans
contact), apportant des infos sur
place et sur l’écran du téléphone.
Pauline Godart
www.pass-ambassadeur.com.
07
08
L’édition spéciale de la foire n°2
samedi 1er septembre 2012
GASTRONOMIE
Avec le « P’tit Robert »,
le Chalet met le feu !
AMBIANCE.
Que serait « le Chalet » sans l’accueil chaleureux du P’tit Robert » ? Avec lui, depuis 18 ans, chaque cliente est une princesse et tous les
clients des rois. Autour de la fondue ou de l’entrecôte, c’est la bonne humeur
assurée.
(PHOTO ©_NELLY LAPIERRE)
S
i le Chalet a perdu sa désignation de « savoyard
» qu’on lui connaissait
depuis des lustres, il n’a heureusement rien perdu de sa superbe.
Car c’est un vrai chalet de bois
de 200 m2 qui pourrait tout aussi
bien être installé dans un paysage
des Alpes sans déparer le paysage. Géré par David Voto, le chef
en cuisine, « le Chalet » nécessite pas moins d’une semaine de
montage patient, élément après
élément, tel un habile jeu de mécano. Le Chalet bruisse alors de
bruits de visseuses, de perceuses
ou de scies qu’une équipe vraiment professionnelle manie avec
dextérité, sous le coaching amical
et sans concessions de Robert
Voto dit « p’tit Robert ».
Etre accueilli par le P’tit Robert,
belle gueule et corps compact,
c’est être la femme ou l’homme
le plus important de la Foire. Et
dans un univers commercial où
quelquefois, souvent, le sens de
l’accueil se perd, cette attitude
ouverte et sympathique n’a pas
de prix. C’est pourquoi sans aucun doute possible «Le Chalet»
est l’un des lieux où s’exprime
le mieux l’esprit de la Foire. La
fête y est quotidienne. Du matin
jusqu’au soir, jusqu’à l’extinction
de tous les feux. C’est évidem-
LE VIN DU JOUR
Vignobles Petit : fruité et généreux
BOURGUEIL. La famille Guillot aime les vins
bien faits.
L
a cuvée Ronsard de Corinne et James Petit est gourmande et généreuse. Une belle image du terroir. Ils exploitent 20 hectares de
vignes à Bourgueil, l’un des plus beaux terroirs du Val de Loire.
ils ont lancé en 2010 une cuvée Ronsard, 100% cabernet, considérée
comme le fleuron de la gamme. Le vin est élevé dans de vieux fûts de
chêne qui contribuent à arrondir les tanins. La cuvée Ronsard possède
toutes les caractéristiques de l’appellation avec ses arômes de fruits
rouges (framboises et cassis). Un vin souple qui possède un potentiel
de garde de 5 à 10 ans. L’une des fiertés du Domaine de la Petite Mairie.
ment en soirée, lorsque la Foire ne
semble endormie que pour ceux
qui regardent la télé, que Le Chalet met le feu. Cette année, deux
nouveautés : un DJ viendra mixer
les soirs et un espace loundge,
bar à champagne et vins fins, a
été aménagé sous l’auvent de
l’étage.
La fête ne serait pas complète
si une carte « plaisir », comme
aime à la désigner Robert Voto,
ne venait pas efficacement compléter l’ambiance. Même si le
«Savoyard» a disparu de la circulation, les tartiflettes, raclettes et
autres fondues sont toujours au
programme pour rappeler combien la touche « terroir » reste
attachée à l’établissement. Mais
« le Chalet », nouveautés obligent,
c’est aussi des côtes de bœuf,
des entrecôtes et des magrets de
canard grillés que le P’tit Robert
certifie aussi généreux que goûteux. A vous de juger ! Il promet
aussi, à destination des « mamans
au régime » mais aussi pour tous
ceux que la cuisine de Foire un
peu grasse peut lasser, de « belles
petites salades » que l’on rêve
grandioses. Enfin, quelques poulets rôti s pourraient bien faire,
au cours des onze jours de Foire,
la joie gourmande de quelques
gourmets avertis quelque temps à
l’avance.
Dominique Charton
Le
Plus Grand SALON
Régionale de l’Automobile
L’Occasion du Jour
Samedi 1er septembre 2012
Philippe
Emond
Mini one carbrio PACK SALT
13 000 kms - 06/2010 - Essence - 90ch
16 930€ 15 900€
Peugeot
Guyot SAS
PWA
DACIA
RCZ 2,0L HDI FAP 163ch
Int. cuir, 9195 kms - 05/11
28 900€ 28 300€
Panda 4x4 Diesel 75 cv
05/11 - 11 000kms - clim
12 490€ 10 900€
Logan MCV
dci 70 Ambiance du 11/09 - 53 500 kms
Renault
Chevrolet
SA Rennesson
Opel
SA Rennesson
Clio RS Cordini
200 cv - 3/11 - 9000 kms
BMW série 1 confort
118D - 09/09 - 48 200 kms
Insignia Cosmo PACK OPC 2L CDTI 195
Bi Turbo - 03/12 - 10 700kms
19 200€ 18 500€
32 900€ 31 900€
FOIRE DE CHÂLONS
AUTOMOBILE 2012
19 000€ 18 000€
8 700€ 7 900€
10
L’édition spéciale de la foire n°2
samedi 1er septembre 2012
EN BREF
La nouvelle illumination de
Bruno Malthet
Cuisine ludique
CHEFs. Apprendre à faire la cuisine en s’amusant ! Tel est l’objectif
BêtE. 99 moutons et un champenois font 100 bêtes, n’est-ce
pas... Mais qui se cache derrière
le fameux Champenois, dans ce
dicton vieux de 400 ans ? C’est ce
à quoi répond l’opposant châlonnais et romancier Bruno Malthet,
croisé sur la Foire après François
Hollande et toujours à l’affut d’un
nouveau délire. Dans un hors-série
du Petit Catalaunien Illustré, il retrace la vérité historique et l’évolution du dicton pour atteindre la
conclusion suivante : le Champenois ne serait autre que Jean de la
Fontaine, un amoureux des bêtes,
c’est bien connu...
des démonstrations proposées tous les jours sur le stand des Restaurateurs de France. Organisées en collaboration avec l’UMIH (union des
hôteliers, restaurateurs, cafetiers et gérants de discothèques) ces animations accueilleront quotidiennement un chef différent. Thierry Landragin, président de l’association et Daniel Lefevbre, président d’honneur, seront particulièrement actifs sur cet évènement soutenu par les
producteurs labellisés de Champagne-Ardenne.
Nuage personnel
Châlons très
« numérique »
avERsE. C’est vers 17h30 hier que la pluie a pointé son nez sur le
parvis, alors que François Hollande (qui cette fois n’a pas été obligé
de sortir son parapluie en visitant le Parc extérieur) était reparti depuis
déjà quelques heures. Aurait-il laissé son nuage personnel planer au
dessus de la Foire ? Peut-être, mais pour une averse seulement de
courte durée : le beau temps revient dès aujourd’hui !
Passé.
Cités en Champagne
inaugurait son stand « Multimédia » jeudi soir, qui mettra chaque
jour en lumière une ville membre.
Bruno Bourg-Broc, maire de Châlons, a présenté la thématique qui
sera le fil conducteur de la visite
au fil des salles : les mouvements
et évolutions du territoire de Châlons dans le temps. Les visiteurs
pourront ainsi visionner un film
retraçant l’histoire de la Ville, admirer le Châlons d’hier et d’aujourd’hui sur des écrans tactiles,
et même s’improviser présentateur
météo grâce à une installation
spécifique, entre autres activités
ludiques. Il a ensuite remercié les
équipes ayant réalisé cette structure originale.
apéro... rose et jaune !
soFt. Comme chaque
Foire depuis 25 ans, Ricard
(qui fête en 2012 ses 80
ans), installait hier ses bouteilles juste devant l’entrée.
L’apéritif anisé, sans alcool
et aux saveurs mangue,
fraise (le petit nouveau)
ou coco, se laisse déguster
même par un temps... de
grand vent. Une vingtaine
de bouteilles ont été ouvertes (72 litres servis il y
a 2 ans par grand beau temps!). Pour la petite histoire, l’actuel chef
des ventes est arrivé à Châlons il y a 19 ans. « Ma première anecdote
sur la Foire, c’est d’avoir fait la première partie de Serge Reggiani. Le
groupe qui devait jouer a lâché l’affaire quelques heures avant, alors
j’ai animé la scène avec un karaoké. L’activité commençait tout juste
à se développer ». Santé !
En Bref
Créateur d’Espace
Détente
Spécialiste
de l’eau, du bain
et du bien-être depuis 30 ans sur
la Marne, et, grâce au savoir-faire
développé en conception d’espace détente, Idées Bain vous
propose un service de proximité
dans toute la Champagne-Ardenne et département limitrophe
Vous trouverez sur site un show
room dédié au bien être avec une
grande sélection de modèles de
Spas, dont 1 centre d’essai, ainsi
que toute leur gamme de saunas
et hammams.
La Sécurité d’une
marque de Spa
de Grande Qualité
Phybris. En choisissant de distribuer les spas Phybris, dont le
centre logistique national se situe
à Reims, Idées Bain vous assure
la sécurité de spas de grande
qualité :
Fiabilité, Performance / Efficacité Thérapeutique / Innovation
et technologies en continue sont
autant de caractéristiques qui définissent ces spas.
Le stock important, et l’étendue
de la gamme, font que vous trouverez votre spa Idéal pour réaliser
un projet qui vous ressemble.
Une Installation
« Clé en Main »
Avec
Idées Bain, tout
baigne! De l’étude à la réalisation,
ils s’occupent de tout
Qu’importe le lieu et l’accessibilité de votre domicile, leurs techniciens bénéficient de tous les outils nécessaires pour mener à bien
leur mission : votre spa sera livré
et installé dans les temps !
Leurs équipes d’installateurs sont
composées de spécialistes, qui
prennent en charge l’intégralité
de la mise en place de votre spa...
jusqu’à la mise en eau, supervisée
par notre responsable technique!
Laissez-les faire, et appréciez le
résultat...
12
L’édition spéciale de la foire n°2
samedi 1er septembre 2012
LA VIE DE LA FOIRE
La Foire
sauve les meubles
AMEUBLEMENT. C’est un secteur clef du dynanisme économique de la
Foire de Châlons-en-Champagne. C’est la revanche de l’artisan sur l’enseigne
internationale, du service sur le self-service. Certains peuvent y réaliser jusqu’à
40% de leur chiffre d’affaires annuel.
teurs et vendeurs qu’est la Foire
de Châlons peut représenter pour
le vendeur jusqu’à 40% de son
chiffre d’affaires annuel. De quoi,
peut-être, oublier un peu une année 2011 sans grands reliefs. Pour
2012, les très encourageantes
perspectives économiques agricoles et la bonne santé viticole
nourrissent l’optimisme des professionnels.
Déco
I
Dominique Petitcolin, co-président de l’UCIA de Châlons
nutile de chercher, et à fortiori
de trouver, dans les allées de
l’espace « Ameublement » les
produits de série à monter soimême. Non ! La Foire, c’est plutôt
le beau meuble, le singulier, celui
qui signe un intérieur davantage
qu’il ne l’inscrit dans un mouvement de consommation de masse.
C’est la revanche de l’artisan sur
l’industriel, du service sur le selfservice, de la séduction sur le raisonnable purement utilitaire.
« Les grandes enseignes représen-
tent entre 50 et 55% du marché.
A ce niveau, je crois que le marché de masse est arrivé à la fin
d’un cycle. C’est là que la Foire a
vraiment son rôle à jouer » plaide
Dominique Petitcolin, à la tête de
l’enseigne éponyme créée par son
père en 1958. Le co-président de
l’Union Commerciale, Industrielle
et Artisanale (UCIA) de Châlons et
de sa région affiche donc un « optimisme raisonné ».
Il sait que, parfois, ce moment de
rencontre privilégiée entre ache-
LA VISITEUSE DU JOUR
Isabelle Lejarle
CONTACT. Isabelle aime les conseils.
S
I Isabelle Lejarle, de Vinay, près d’Epernay, aime la Foire, ce
n’est pas le dimanche, jour qu’elle évite à tout prix «car il
y’a trop de monde». Elle a une prédilection «pour les stands
institutionnels du conseil général et régional, afin de rechercher des informations pour ma fille». Mais elle recherche aussi des conseils l’aménagement d’intérieur et du mobilier. Se laissant porter par l’ambiance,
elle et son mari profitent souvent de la foire pour effectuer des achats,
comme «un velux, de la literie et même un fauteuil relaxant, mais pas
la même année !», précise-t-elle. Elle estime que l’intérêt de la Foire est
«que l’on peut tout faire sur place».
Design, « la seule vraie nouveauté
dans le meuble !», et fonctionnalités sont, aux yeux de Dominique
Petitcolin, les deux mamelles de
la tendance contemporaine. La
bonne santé du marché de la cuisine confirme cette tendance. Le
coprésident de l’UCIA discerne
aussi un vrai « retour sur le bois,
naturel, pas massif » et un « retour marqué des années 70 »
avec ses « couleurs pêchues ». Le
cuir reste un matériau très utilisé
même si le tissu fait un come-back
remarqué par les spécialistes.
« On joue sur les couleurs et les
fonctions. La mode est toujours
liée au confort et au design». La
tendance est si forte que, de plus
en plus souvent, le marchand de
meubles devient conseiller en décoration.
Dominique Charton
14
L’édition spéciale de la foire n°2
samedi 1er septembre 2012
HIER, VOUS AVEZ RATÉ...
François Hollande pris
dans l’esprit de la Foire
InAUGURATIOn.
À 9h30 tapantes, le Président de la République est
entré sur le site de la Foire. Après, tout ne s’est pas tout à fait passé comme
prévu.
T
(PHOTO ©_FREDERIC BENCHEMAN)
out le monde l’attendait à
droite. Il est parti à gauche
! Le parcours présidentiel
avait pourtant été la veille validé,
revalidé, survalidé par de multiples et récurrentes commissions
de sécurité et autorités compétentes. Mais, à la dernière minute
semble-t-il, François Hollande et
son cortège de ministres, d’élus
locaux, de représentants de l’Etat,
de directeurs et de chefs de cabinets, de dirigeants d’entreprises
et d’environ 80 journalistes ont
soudain pris la tangente de ce qui
était inititalement prévu pour se
diriger d’un pas assuré vers l’im-
mense chapiteau-duplex qui abrite
le Conseil régional Champagne-Ardenne, à proximité immédiate de
la Grande Bouteille.
Rentrée
Jusque là, les cinq premières minutes avaient été conformes au
programme communiqué : l’acceuil
par les autorités locales, les organisateurs de la Foire et un groupe
de militants CGT demandant
« c’est pour quand le changement?». Le changement, c’était
cinq minutes plus tard, sur le
stand de la Région, l’une des puissances invitantes en coulisses.
Déjà, l’esprit de la Foire avait emporté le cortège présidentiel. Rien
de ce qui avait été prévu n’aura
été strictement respecté. Sauf le
début du discours, à 11h30, pour
que les mots et les images du
Président puissent passer aux 13
heures des journaux télévisés. Là,
entre le stand d’ameublement Petitcolin et celui d’une entreprise
d’énergie domestique alternative,
François Hollande a prouvé qu’il
ne se moquait pas de la Foire de
Châlons.
Car outre sa présence, « une promesse qu’il n’était pas difficile à
tenir » a-t-il confié dans une sourire, le discours que François Hollande a prononcé était un vrai discours de rentrée, avec quelques
annonces propres à faire saliver
n’importe quel journaliste de la
presse nationale. Et quelques élus
locaux. Notamment Jean-Paul Bachy, président du Conseil régional
et de l’Association des Régions
Européennes Viticoles, quand
le Président a redit son souhait,
contre Bruxelles, d’une rétablissement des droits de plantation de
la vigne. « Rien n’est impossible
quand une nation croit en ellemême » a-t-il lancé sans rien cacher des réalités d’une crise « à la
gravité exceptionnelle ».
dominique charton
IcI L’OmbRE...
Stéphane Le Foll : la folie tranquille
SEcOnd pLAn. Dans le cortège inaugural
de la Foire, le ministre de l’Agriculture était aux
côtés du Président. Ou plutôt, juste derrière lui...
L
a visite du parc, divisée en « pools » vue l’affluence des touristes
et des journalistes, a permis d’apercevoir en toute intimité le ministre de l’Agriculture. Reçu au stand du Conseil Régional alors que
le Président déambulait déjà dans les allées, il a signé le Livre d’Or loin
de la cohue, tout appris de notre filière agro-ressources si « spéciale » et
« compétitive » et emprunté un autobus après le discours, avec les susdits journalistes. À l’usine Futurol de Bazancourt (62km), sa visite était
orientée bio-technologie – là-bas, on l’imagine, il était le Roi !
16
L’édition spéciale de la foire n°2
samedi 1er septembre 2012
PORTRAITS DE FEMMES
Béatrice Collet,
l’agriculture au cœur
EN QUESTIONS. Invitées de la conférence organisée le 7 septembre(*) par la Caisse des
Dépôts, des femmes s’expriment sur la représentativité féminine dans leur secteur d’activité.
une véritable égalité professionnelle ?
De manière générale et dans le
métier d’organisateur de salon,
beaucoup de managers d’événements sont des femmes. A titre
personnel, mon patron privilégiait
à ces postes des femmes car nous
sommes « plus dans le détail » et
donc très adaptées au métier du
service et du salon. Dans d’autres
domaines, notamment dans l’administration, j’ai le sentiment que
c’est un peu différent et qu’il y a
d’indéniables marges de progrès.
De manière générale, je trouve
anormaux les écarts de salaire
entre hommes et femmes, notamment dans le privé. Le chemin
vers l’égalité est encore long !
(*)
Conférence le vendredi 7 septembre à
10 h 30, salle grande Cuvée à la foire de
Châlons-en-Champagne sur le thème « le leadership au féminin ». Entrée libre
Trois dates
Béatrice Collet
N
(PHOTO ©_FEng HATAT)
ée à Romilly-sur-Seine
d’une famille d’agriculteurs de Saint-Quentinle-Verger, près d’Anglure (Marne),
Béatrice Collet a déjà beaucoup
donné à l’agriculture. Après deux
décennies dont neuf ans passés
comme directrice au cœur de la
grand’messe agricole qu’est le
SIA: Salon International de l’Agriculture (9 jours de salon, 600 000
visiteurs de moyenne, 1 500 exposants de 30 pays, 3 000 animaux,
1 500 journalistes et entre 35 et
50 visites officielles), Béatrice
Collet a finalement opté pour une
nouvelle chapelle en rejoignant au
Juin 1989 : Reçue au concours de
l’école de commerce de Rouen
Conseil régional de ChampagneArdenne le cabinet de Jean-Paul
Bachy. En charge des dossiers
agricoles, environnement, aménagement du territoire et transports
depuis juin 2011, elle est depuis
le 6 juillet 2012 secrétaire générale de l’AREV (Assemblée des régions Européennes Viticoles) avec
notamment l’épineux dossier des
droits de plantation en guise de
plat de résistance !
rellement ?
Cela n’a jamais été une difficulté,
loin de là, à partir du moment où
l’on est du sérail, les choses sont
plus simples. J’ai démarré par « la
base » en ayant une connaissance
du métier et je n’ai pas changé
d’attitude avec le changement de
fonction. A partir du moment où
l‘on connaît le métier, cela ne pose
pas de souci. Je n’ai connu aucun
problème d’intégration, ni dans
ma vie de responsable de salon,
ni dans mes nouvelles fonctions
à la Région.
Décembre 2000: nomination à la
prise et d’à priori de la direction du salon international
part du monde agricole, en de l’agriculture
allait-il de même de la part Mars 2005 : Remise du mérite
des invités, politiques no- agricole (grade de chevalier) par
le Ministre de l’Agriculture, Domitamment ?
C’est vrai qu’il y avait souvent une
vraie surprise de voir que c’était
une directrice, jeune de surcroît,
qui se trouvait à la tête d’un tel
événement agricole. Cette réaction était particulièrement flagrante du côté des politiques et
plus encore des journalistes.
nique Bussereau
Ses coups de cœur
Littérature : Alexandre Jardin
Cinéma : Whatever Works
de Woody Allen
Musique : Mylène Farmer
Personnage historique :
Charles de gaulle
Etre une femme, jeune de
surcroît, à la tête du plus
Comment faire évoluer les Devise : « ne fais pas aux autres
grand salon agricole du
choses pour permettre aux ce que tu n’aimerais pas que l’on
monde, cela se fait natu- S’il n’y a pas eu de sur- femmes de tendre vers te fasse! »
18
L’édition spéciale de la foire n°2
samedi 1er septembre 2012
LA TERRE
La Ferme Marnaise,
c’est pas bête!
ANIMAUX.
Avec ses vaches, ses chevaux, ses chèvres et cochons.
La Ferme Marnaise a tout pour dépayser le citadin.
Agriculteur, viticulteur,
eur
ou consommat
Votre
marché
sur internet
C
es
Rendez-vous
allée Blé, stand N°4
u
Grand Je
z
e
n
g
a
G
un iPad 3
Annonce117x245_generique direct et bon.indd 1
*
*Voir règlement du jeu. Il est adressé à titre gratuit à toute personne qui en fait la demande à Maître BOOB, huissier de
justice à Metz. Valeur de l’Ipad 3 : 609 € TTC. Banque Populaire Lorraine Champagne SA Société Anonyme Coopérative
à capital variable, 3 rue François de Curel 57000 METZ - Siren 356 801 571 RCS Metz, n°ORIAS 07 005 127.
(PHOTO ©_NELLY LAPIERRE)
omme chaque année, la
Ferme fait escale sur la
Foire pour le plus grand
bonheur des citadins en mal de
sensations brutes. Organisé par
la Chambre d’Agriculture de la
Marne, cet évènement est le
coeur battant de la foire, où se
presse un visiteur sur deux, soit
100 000 curieux l’an passé, ainsi
que le rappelle Anne-Claire Quenot, chargée de communication à
la Chambre d’Agriculture. Si cette
rencontre trouve année après année un franc succès, c’est que
tout y est fait pour dépayser le
citadin : 18 races d’animaux, dont
des bovins, des ovins et des
porcins, sont gracieusement mis
à la disposition de la ferme par
20 éleveurschampardennas, sans
oublier des élevages plus inattendus, comme ceux d’escargots
ou d’abeilles. Pour les enfants,
tout est prévu ! Ils n’auront pas
le temps de s’ennuyer avec notamment l’espace équin (600m2),
qui leur proposera tous les aprèsmidi des promenades en calèche,
ainsi que des séances d’initiation
au poney. Des visites commentée
à leur attention seront également
proposées dimanche de 14h à
19h00 avec l’atelier «Je découvre
17/08/2012 10:57:59
la ferme, les animaux et les cé- «Interviandes» fournira des inréales».
formations sur les races bovines,
leur élevage ainsi que sur leur rôle
dans l’alimentation humaine.
Sensibilisation
La ferme est également un rendezvous incontournable pour sen- Appel aux vocations
sibiliser le grand public sur des Mais le rôle de la ferme sur la foire
questions liées à la culture et à est également de susciter des vol’élevage. Cette année, la théma- cations, car de nombreux postes
tique est centrée sur «les chemins sont à pourvoir en agriculture,
de l’innovation». Elle mettra en élevage ou viticulture, à la suite
lumière les défis et les mutations de nombreux départs en retraite.
que l’agriculture française doit re- Les journées du mercredi 5 et
lever pour rester compétitive tout du vendredi 7 septembre seront
en préservant l’environnement. consacrées à cette question : les
Les pratiques innovantes (agricul- visiteurs pourront ainsi échanger
ture et viticulture de précision, dans la convivialité avec des exrobot de traite, etc) seront de la ploitants, qui n’hésiteront pas à
partie.
leur faire partager la passion de
En ce qui concerne la gastrono- la terre et pourquoi pas s’initier à
mie, 14 producteurs membres la conduite d’un tracteur en simudu label «Bienvenue à la ferme» lateur.
proposeront des dégustations De nombreuses manifestations,
de produits fermiers et de nom- des activités ludiques centrées
breuses activités ludiques, dont autour des animaux et des méun jeu concours, avec à la clé des tiers du monde agricole vous atvisites d’exploitations commen- tendent, à l’exemple de la tonte
tées, des repas à la ferme entre de moutons aujourd’hui ou de la
autres récompenses. De même, le démonstration de chiens de troucoin des gourmands accueillera le peaux, qui mèneront des canards
Centre de Formation des Appren- le dimanche 2 septembre.
tis, où des élèves en formation
Arnaud Machet
élaboreront chaque jour des re- Ouvert tous les jours de 10h 30 à 19 h, fermé
cettes différentes. Le fournisseur le lundi.
20
L’édition spéciale de la foire n°2
samedi 1er septembre 2012
LA TERRE
Vivescia :
l’allée du blé
CEREALES.
Né de la fusion de Champagne Céréales et de Nouricia, le
nouveau groupe coopératif Vivescia s’est offert une allée à lui tout seul. Une
vitrine attractive.
Agriculteur, viticulteur,
Conférence
Lundi 3 septembre
‘‘Le démembrement de propriété’’
avec l’intervention de Me Stéphane BILLARD,
Avocat de JURITER,
Allée Blé, stand N°4
u*
Grand Je
z
Gagne 3
un iPad
*Voir règlement du jeu. Il est adressé à titre gratuit à toute personne qui en fait la demande à Maître BOOB, huissier de justice à Metz. Valeur de l’Ipad 3 : 609 € TTC. Banque
Populaire Lorraine Champagne SA Société Anonyme Coopérative à capital variable, 3 rue François de Curel 57000 METZ - Siren 356 801 571 RCS Metz, n°ORIAS 07 005 127.
Cultivez
vos
ventes
en quelques clics
Des véhicules électriques pour faire circuler l’image de Vivescia
V
ivescia a fait les choses
en grand. À la mesure de
son poids nouveau dans
l’agriculture française. Une allée
de 50 mètres de long lui est totalement consacrée. Elle accueille
une multitude de stands très soignés au niveau du design, très ludiques et très pédagogiques. On
s’informe, on dialogue, on joue
aussi dans l’allée Vivescia. Il y a
des places à gagner pour survoler
la foire en montgolfière, une foule
de lots à gagner, des espaces de
détente où les fauteuils ont été
confectionnés à base de paille.
« Tout a été fait pour accueillir
dans les meilleures conditions, et
d’une manière conviviale, nos adhérents et les visiteurs » explique
Claude Vegas, le responsable événementiel du groupe. Le côté ludique n’a pas été oublié avec deux
véhicules électriques conduits par
deux hôtesses aux couleurs de
Vivescia. Elles font circuler l’image
novatrice et branchée du groupe
coopératif agricole.
Le géant est né voici peu de
temps. De la fusion de la coopérative de la Marne Champagne Céréales et de celle de l’Aube Nou-
Annonce117x245_Conf 0309.indd 1
17/08/2012 11:26:02
ricia. « Nous sommes désormais
le premier céréalier de France »
explique Claude Vegas.
Vivescia c’est 2500 emplois dans
la région, 12.000 agriculteurs coopérateurs, 4 millions de tonnes de
céréales. C’est aussi le premier
malteur mondial à travers Malteurop, le premier meunier à travers
Nutrixio et bien d’autres filiales
comme Champ’energie ou Kalizea, qui apporte son expertise au
cœur du maïs.
A fond dans l’innovation
« L’un de nos messages est de
défendre le rendement des agriculteurs et de préserver l’image
du monde agricole » souligne
Claude Vegas. La puissance de
Vivescia n’exclut pas les préoccupations. La moisson n’a pas été
hétérogène, certaines zones ont
souffert du gel et les rendements
ont été inférieurs aux années précédentes. Même si la qualité est
au rendez-vous. « Certains de nos
agriculteurs éleveurs sont pénalisés par les cours élevés des céréales. Il ne faut pas l’oublier. Et
il faut nuancer certaines critiques
faites aux céréaliers sur l’augmentation de certains produits pour la
ménagère. Le coût des matières
premières ne représente que 5
à 6% du coût d’une baguette de
pain par exemple. »
Sur la foire, Vivescia entend donner une vision optimiste de l’agriculture régionale. Dans toute la
diversité de ses filiales. Le stand
Champ’energie présente l’étendue des performances au service
du développement durable. En
témoigne le lancement de l’adjuvant AdBlue, un produit qui réduit chimiquement les émissions
d’oxyde d’azote des moteurs
diesel répondant aux nouvelles
normes environnementales.
Ou Kalizea, leader européen dans
la transformation du maïs. La
société développe des produits
innovants pour des applications
dans les secteurs de la nutrition,
de la diététique et des aspects organoleptiques. La farine de germe
de maïs toastée obtenue par
cuisson, pression et broyage du
germe rentre notamment dans la
composition de pains spéciaux de
biscuits et de pâtes chocolatés.
Jean Batilliet
22
L’édition spéciale de la foire n°2
samedi 1er septembre 2012
DEMAIN
Nolwenn Leroy :
la Breizh Attitude !
SUR LA FOIRE LE
2 SEPTEMBRE
CONCERT.
L’instant d’un concert, la gagnante de la Star Academy 2 vous emportera au loin, le long
des côtes bretonnes avec ses titres puisés dans « Bretonne », son dernier album à succès.
Rendez-vous à 16h30 et attention aux embruns !
Q
ui aurait cru que son album de reprises celtes
« Bretonne », dans lequel elle reprend le célébrissime
« Tri Martolod » d’Alan Stivell, deviendrait l’un des plus gros succès
discographiques de l’année 2011
avec plus de 500 000 exemplaires
vendus ? La force de Norwenn
Leroy est d’avoir fait oublier ses
débuts de star en télé-réalité en
2002 pour s’imposer au fil des
ans et des albums comme une artiste à part entière sur la scène de
la chanson française. Avec « Bretonne », son dernier opus, elle renoue avec sa terre natale: le Finistère, dont elle affirme à longueur
d’entretiens n’avoir jamais coupé
les liens même si elle y habite
peu. Fille du footballeur Jean-Luc
Magueresse, Nolwenn Leroy est
effectivement née à Saint-Renan
en 1982, a grandi près de Brest
jusqu’à 10 ans, d’abord à Kersaint-Plabennec puis à Guingamp,
avant de partir vers l’Auvergne
(cette Bretagne de l’intérieur !)
avec sa mère après le divorce de
ses parents.
Nolwenn Leroy développe de
grandes aptitudes pour la musique et le chant. Mais c’est en
2002 que sa carrière décolle
vraiment lorsqu’elle gagne la
deuxième saison de « Star Academy ». Les choses vont alors
« Vivant et musical »
Dès ces années de collège, très vite s’enchaîner. Son premier
album éponyme sort en 2003.
De grands noms de la chanson
française comme Laurent Voulzy
travaillent à ses côtés. C’est un
véritable succès : l’album « Nolwenn » est sacré double disque
de platine dans les mois qui suivent. Puis, trois ans plus tard, sort
« Histoires naturelles », un album
plus personnel puisqu’elle y signe
la moitié des titres, avec toujours
Laurent Voulzy à ses côtés. Il s’en
vend 300 000 exemplaires. En
2009, elle revient avec « le Cheshire Cat & moi » où sa puissance
vocale s’efface un peu et où ses
chansons deviennent plus pop
folk.
Avec « Bretonne », album d’hommages et numéro 1 des ventes
pendant huit semaines, Nolwenn
Leroy enrichit encore sa palette en
revisitant des standards en breton, en français, en anglais mais
aussi en gaélique. C’est pourquoi
l’album séduit autant à Rennes
qu’à Quimper, à Bordeaux qu’à
Perros-Guirec dont la chanteuse
adore la côte de granit rose. « On
n’a pas besoin d’être breton pour
être touché par sa sonorité et sa
mélodie. La musique bretonne
est intemporelle et universelle.
Ce sont des chansons faites pour
danser. C’est très vivant et musical » affirme l’artiste dans un entretien au quotidien « la Charente
Libre ». Nul doute que le public
présent à la Foire de Châlons-enChampagne dansera et chantera à
l’unisson de Nolwenn Leroy.
Ils sont (re)passés pas là...
L
-Mais ça roule aussi, aujourd’hui !
La course cycliste Châlons-Sedan,
reliant symboliquement les deux
foires commerciales les plus importantes de la région (celle de
Sedan : du 8 au 12 septembre),
partira de l’avenue Roosevelt pour
environ 170 kilomètres.
-Viendra ensuite le temps du bon
terroir, avec la Messe des Confréries qui sera dite à 11h et en costume traditionnel s’il vous plaît,
Espace Muselet. La région de
Suippes est également présente
avec ses produits locaux.
-Enfin, l’escrime s’installe toute
la journée dans l’allée centrale,
avec une initiation à l’épée par un
maître d’arme.
LE LIVRE D’OR
e cas Nicolas Sarkozy se
résume en deux lignes sur
le Livre d’Or de la Ville. Le
27 août 2005, il laissait ce message personnel au maire : « Avec
mon amitié sincère, fidèle et vivante pour mon premier professeur, mon cher Bruno. Ton ami,
Nicolas Sarkozy ». Et la page suivante, sous son statut de Ministre
-Ça va swinguer dans les allées,
pour ce premier dimanche familial
à la Foire ! La journée consacrée
au Jazz permettra à des groupes
de déambuler sur le site, à coup
de sax et de trombone ambulants.
Donnez du souffle !
de l’Intérieur, à nouveau la mention : « ton ami, Nicolas ».
BBB se souvient alors du temps où
il dirigeait « l’école des cadres du
RPR », pour le perfectionnement
des députés, des militants, des
secrétaires généraux... « J’avais
80 profs sous ma responsabilité,
dont Alain Juppé, d’ailleurs. Nico-
Retrouvez le Pavillon Algérien pour
un détour en Afrique du Nord, la
pyramide de légumes frais face
à la promotion gourmande du
las Sarkozy devait avoir 18 ou 19 Sucre, la Boutique technologique
ans, je lui ai fait tirer au sort un du Futur et les Restaurateurs de
sujet, un dimanche après-midi ». France sur le Parvis.
Et le Président en devenir avait
fait, de mémoire, un brillant expo- -Concert de Nolwenn Leroy à
sé. « Il était en première année de 16h30.
droit. Et il a bluffé tout le monde,
après quelques minutes de préparation seulement ».
Le Conseil général trace les routes
du développement durable
ENVIRONNEMENT :
Préservation des ressources naturelles
et lutte contre les pollutions, mise en
valeur des sites et paysages...
AU SEIN DU
CONSEIL GÉNÉRAL :
TOURISME :
Charte
du tourisme
durable
dématérialisation
des procédures et des
échanges, tri sélectif,
covoiturage...
UN NOUVEL ÉLAN :
ROUTE DURABLE :
Partenariats avec
l’ADEME,
le Conservatoire du
patrimoine naturel,
plan climat énergie,
agenda 21...
Gestion raisonnée des bords de
route, utilisation d’enrobés basse
température...
PROGRAMME SUR LE STAND DU
CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MARNE :
Vendredi 31 août : « Donner une nouvelle
vie à un vêtement », par l’association
au Fil des Chemins.
Samedi 1er septembre : « Donner une
nouvelle vie à un vêtement », par
l’association au Fil des Chemins.
Lundi 3 septembre : présentation
de systèmes d’économie d’énergie
mis en place dans les collèges.
Mardi 4 septembre : présentation de
systèmes d’économie d’énergie mis
en place dans les collèges.
Mercredi 5 septembre : animation
autour du plan alimentaire proposé en
restauration scolaire.
Jeudi 6 septembre : ateliers « découverte
et initiation au portage des bébés », et
« écolonomies » par l’association Planète
Parents.
Vendredi 7 septembre (dans l’allée
centrale) : journée de la solidarité active
dans la Marne. Le Conseil général de la
Marne, 1er acteur de l’insertion au bénéfice
des plus fragiles.
Samedi 8 septembre : atelier
« alternatives écologiques en matière
de puériculture : couches lavables et
autres...» par l’association Planète Parents.
Dimanche 9 septembre : présence
d’apiculteurs, de l’Abeille marnaise,
représentant la FGSAM (Fédération de
Groupements des Syndicats Apicoles
de la Marne).
BÂTIMENTS :
Amélioration des performances
énergétiques, installation de
panneaux photovoltaïques
sur gymnase ou logements de
fonction, lors de la réhabilitation ou
reconstruction des collèges...
Lundi 10 septembre : présentation des
ressources du CDDP.
En permanence sur le stand, jeu
autour du développement durable.
Stand du Conseil général de la Marne, entrée principale de la Foire, av. Roosevelt
CG51 12_0608 Presse Mag Infos Foire.indd 1
30/08/12 15:32

Documents pareils