Projets industriels 2010/2011

Commentaires

Transcription

Projets industriels 2010/2011
É c o l e Supérieure
e t A pplications
From PDF
d’Informatique
de Lorraine
PROJETS
INDUSTRIELS
INDUSTRIAL
PROJECTS
2010 / 2011
UNIVERSITÉ HENRI POINCARÉ - NANCY 1
École Supérieure d'Informatique
et Applications de Lorraine
Campus Aiguillettes
193, avenue Paul Muller - CS 90172
54602 VILLERS-LÈS-NANCY
Tél : +33.(0)3.83.68.26.00 - Fax : +33.(0)3.83.68.26.09
http://www.esial.uhp-nancy.fr
E-mail : [email protected]
Pour tous renseignements complémentaires contactez :
For any further information, please contact the following people :
Suzanne
Bertrand
André
COLLIN
PETAT
SCHAFF
Email : [email protected]
Email : [email protected]
Email : [email protected]
LORRAINE
ESIAL
Remerciements
Acknowledgments
Nous tenons à remercier
We would like to thank
les élèves, l’ensemble des encadrants industriels
et universitaires, ainsi que l’équipe technique et administrative de l’ESIAL, sans lesquels le bon déroulement de
ces projets industriels n’aurait été possible.
the students, industrial and academic supervisors, and ESIAL technical and administrative staff, without
whom satisfactory progress of these industrial projects
would not have been possible.
SOMMAIRE - CONTENTS
Présentation et déroulement ........................................................................................................P. 04
Presentation and progression ......................................................................................................P. 05
Fiche de proposition de projet industriel ....................................................................................P. 07
Industrial project proposal form ...................................................................................................P. 09
Projets
Projects
- ALTRAN TECHNOLOGIES ......................................................................................................P. 12
Benchmark de CMS (Content Management System)
Content Management System Benchmark
- ATOS WORDLINE ....................................................................................................................P. 14
Prototypage et développement de protocole de communication
Prototyping and development of extensible protocol for communication
- BIALEC .....................................................................................................................................P. 16
Distribution sécurisée des documents électroniques
The secure distribution of electronic documents
- CAPGEMINI ..............................................................................................................................P. 18
Conception d'un outil intelligent d'aide au choix : SmartSearch
Design of a smart tool for assistance to selection : SmartSearch
- EBP INFORMATIQUE .............................................................................................................. P. 20
Tableau de bord mobile, indicateur de performances d'entreprise
Mobile Panel, Indicator of Business Performance
- INTERNATIONAL MONETARY FUND .....................................................................................P. 22
Étude et développement de solutions de Géo Visualisation
Study and development of Geo Visualization tools
- L'ORÉAL ...................................................................................................................................P. 24
Système de mesure de la pénétration de colorants par analyse d'images
Dye penetration measurement system using image processing techniques
- NETOPEN ...........................................................................................................................P. 26
Inovae Question
Inovae Question
- NIST .....................................................................................................................................P. 28
Moniteur de tension artérielle
Blood Pressure Monitor
- RealTime-at-Work ..............................................................................................................P. 30
Définition d'outils de support à l'ingénierie système
Definition of system engineering support tools
- RHDJapan ..........................................................................................................................P. 32
Refonte des applications de gestion interne
Rebuilding internal management platform
- SAGE
Sujet 1 ................................................................................................................................... P. 34
Interfacer un moteur de Workflow avec les offres Sage
Suitable Workflow for Sage offers
Sujet 2 ................................................................................................................................... P. 36
Portage de l'application Iphone Sage Business Mobile vers d'autres plateformes
Porting the IPhone application Sage Business Mobile to other platforms
- TATA STEEL FRANCE RAIL ..............................................................................................P. 38
Suivi de la santé et de la sécurité en entreprise
Corporate health and safety follow-up
- TEA .....................................................................................................................................P. 40
Lecteur Vidéo Avancé
Advanced video player
- THALES ..............................................................................................................................P. 42
Débogueur embarqué
GDB Embedded Library
PRÉSENTATION et DÉROULEMENT
Calendrier
Définition
Septembre 2010 :
Étude des propositions de projet.
La finalité du projet de 3e année ESIAL est de
sensibiliser les étudiants aux problèmes concrets
des entreprises en leur soumettant une étude
industrielle qu'ils devront mener à bien. Cette étude
est initiée par une entreprise partenaire d'ESIAL.
Du 15 au 23 septembre 2010 :
Présentation aux élèves.
Les projets portent principalement sur la spécification et la réalisation d'un produit industriel ou
logiciel (du cahier des charges ... aux tests) issu
des domaines d’application de l’informatique, des
réseaux, des télécommunications et de la productique. Il est ainsi l'occasion de pratiquer sur des cas
industriels, les outils, langages, techniques,
méthodes, modèles et concepts enseignés durant
les trois années de la formation.
Début octobre 2010 :
Choix du sujet et début du travail sur le
projet.
16 décembre 2010 :
Remise du 1er rapport et 1ère présentation
orale en anglais.
17 et 18 février 2011 :
Audit individuel de chaque projet industriel.
En plus de l’aspect problème complexe à
analyser, ce projet comporte également une composante gestion de projet et de génie logiciel
comme la définition d’un cahier des charges et la
production des documents spécifiques : spécification, conception, tests, manuel utilisateur, manuel
de maintenance, etc. Il est aussi l’occasion d’utiliser
des méthodes rigoureuses et des outils informatisés. Certains projets se poursuivent par un stage,
sans que ce soit une règle stricte.
24 mars 2011 :
Rapport et soutenance de fin de projet.
Le calendrier sera quasi identique pour
l'année universitaire 2011-2012
Organisation
Les groupes de projet sont formés de quatre élèves (voire exceptionnellement de trois), issus des approfondissements de l’ESIAL : Ingénierie du logiciel ; Télécommunications, Réseaux et Services ; Systèmes d’Information d’Entreprise et Logiciel Embarqué. Ceci permet de sensibiliser tous les étudiants aux problèmes de
communication, d’organisation et de circulation d’information.
La quantité de travail personnel à fournir par chaque élève est estimée à 250 heures ce qui représente
pour une équipe de quatre personnes l’équivalent de six “mois-hommes”. Chaque projet est suivi côté entreprise
par un responsable (maître d’ouvrage) et côté école par un enseignant (consultant). Chaque groupe fait une
présentation à mi-parcours (en anglais) et en fin de projet. Un rapport intermédiaire, un rapport final et un audit
font également parties intégrantes du projet industriel.
Le versement d'une contribution à la vie de l'école (voir pages suivantes) est demandé au partenaire industriel.
L’ESIAL met à disposition de chaque groupe de projet, au moins deux PCs et les logiciels de base.
Les frais liés aux déplacements des élèves et des encadrants universitaires ainsi que les matériels et logiciels
spécifiques au projet sont à la charge des entreprises.
-4-
PRESENTATION and PROGRESSION
Schedule
Definition
September 2010 :
Evaluation of project proposals.
Third year ESIAL projects aim at heightening
students’ awareness of real issues met by companies by carrying out an industrial project. This project is proposed by an ESIAL partner company.
From September 15 to September 23, 2010
Presentation to students.
Projects mainly deal with the specification
and development of an industrial or software product (from requirements listing to final testing), in
the fields of computer science applications, networking, telecommunications and industrial automation. They provide an opportunity to use the tools,
languages, techniques, methods, models and
concepts learned during the 3-year course in industry.
Beginning of October 2010 :
Subject selection and beginning of the work.
December 16, 2010 :
Publication of the first report and presentation in English.
In addition to analysing a complex issue,
these projects involve project management and
software engineering, for example in defining reguirement lists and generating specific documents :
specification, design, tests, user and servicing guidebooks. They also present an opportunity to use
rigorous methods and computer tools. Some projects lead to an internship, but it is not an absolute
requirement.
February 17, 18, 2011 :
Individual audit of each industrial project.
March 24, 2011 :
Final document and presentation.
The 2011-2012 timetable will be more or
less identical to that of the current year
Organization
Projects usually team up 3 to 4 ESIAL students majoring in : software engineering ; telecommunications,
network and services ; company information systems. This enables all students to become aware of communication, organization, and information sharing issues.
Personal work is estimated at 250 hours for each student, equivalent to 6 man-months for a 4 person
team. Each project is supervised by an industrial supervisor and by an academic advisor. Each team gives a
presentation both at mid-term (in English) and at the end of the project. An intermediate report, a final document
and audit also form an integral part of the industrial project.
We ask our industrial partners to make a financial contribution to our school social and cultural activities.
ESIAL provides each group of students with at least two PCs along with usual software. All expenses linked
to the trainee’s travel, supervision and academic involvement, materials and sofware specific to the project are
the responsability of the company.
-5-
Si vous souhaitez proposer un projet industriel pour la rentrée universitaire 2011 / 2012,
vous pouvez nous retourner ce document ou le télécharger, dans la “rubrique partenariats”
sur le site de l’école : http://www.esial.uhp-nancy.fr
PROJET INDUSTRIEL 2011 / 2012
- INDUSTRIEL Structure
...........................................................................
Projet suivi par
...........................................................................
Adresse
...........................................................................
...........................................................................
...........................................................................
Tél : ..........................
Fax : ..........................
E-mail : .............................................................
PROPOSITION
Document à retourner
au plus tard pour fin
août 2011.
- CONTEXTE DU PROJET - Titre :
.......................................................................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................................................................
- Sujet :
.......................................................................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................................................................
- Environnement :
- humain
.......................................................................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................................................................
- matériel
.......................................................................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................................................................
- logiciel
.......................................................................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................................................................
- Aspects innovants :
.......................................................................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................................................................
L’ESIAL met à disposition de chaque groupe de projet au moins deux PCs et les logiciels de base. Les frais liés
aux déplacements des élèves et des encadrants universitaires ainsi que les matériels et logiciels spécifiques au
projet sont à la charge des entreprises.
En contre-partie de l'engagement en moyens de l'école (infrastructure matérielle, logicielle et encadrement) il sera
demandé à votre entreprise, une contribution globale aux projets industriels de 1 875 €. Elle sera payable en 3 fois :
- une contribution de 40 %, soit 750 €, payable en début de projet,
- une contribution intermédiaire de 500 €, sera envoyé à mi-projet (décembre),
- une contribution finale, soit 625 €, sera envoyé en fin de projet (soutenance finale).
Please return this document before 08/31/2011
to : [email protected] or by fax : +33 (0)3.83.68.26.09
INDUSTRIAL PROJECT 2011 / 2012
- ENTERPRISE Name of the Stucture
PROPOSITION
..............................................................
Name of the
...........................................................................
responsible for the project
Address
...........................................................................
...........................................................................
...........................................................................
Phone : ........................ Fax : ..........................
E-mail : .............................................................
- PROJECT CONTEXT - Title :
.......................................................................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................................................................
- Subject :
.......................................................................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................................................................
- Environments :
- human
.......................................................................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................................................................
- material
.......................................................................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................................................................
- software
.......................................................................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................................................................
- Innovating aspects :
.......................................................................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................................................................
ESIAL provide each group (3 to 4 students) with 2 PCs or more pre-loaded with base software. Costs for travels
of trainees or academic supervisors as well as specific hardware or software will be supported by the company.
In return for the commitment of ESIAL ressources (infrastructure, support, supervision and consulting), your
company will be asked for an global contribution of 1875 Euros to the industrial projects, divided in three parts:
- a starter contribution of 40%, or 750 € at the beginning of project, in September
- a mid-project contribution of 500 € will be sent in December
- a final contribution, or 625 € will be due at the end of the project in March.
NOTE: foreign administrations may be exempt from payment
From PDF
PROJETS
INDUSTRIELS
INDUSTRIAL
PROJECTS
2010 / 2011
ESIAL
ALTRAN
TECHNOLOGIES
BENCHMARK DE CMS
(Content Management System)
Content Management System Benchmark
ABSTRACT
2010 / 2011
This industrial project proposed by the group Altran consisted in the study of Content
Management Systems (CMS which are used to make easier the realization of websites) in
order to deliver a CMS Benchmark.
Altran desired tools to make the best choice in a CMS solution, so that this solution would
completely fit with their customer’s needs. This project and its deliveries produced help Altran
to save time in making such decisions.
The project was divided in two main parts. In the first part, we studied the CMS world, how
they are used, what is possible to do with them, etc. So we made studies on the Internet to
find out information. Then we started to sort the CMS by categories, ease of use, kind of use,
extensions available in a grid.
Then in the second part, we started trying to reproduce the ESIAL website, http://www.esial.
uhp-nancy.fr, with a selection of the best CMS (Drupal, Ez Publish, Joomla, Typo3 and
WordPress). It helped us to find out more criteria and to be more precise about describing
them. We entirely rebuilt the grid, because it wasn’t as readable as required. Besides, we
decided to realize a detailed grid, which gives a complete overview of all the best extensions
available to build a website. We also made for each CMS a document which gives a description of it, our own opinion about it, advantages and drawbacks and popular websites which
are using it. We thought important to have subjective feedbacks. In order to complete our
studies and help Altran, we decided to make use cases representing concrete situations. At
the end of the project, we finalized the documents and deliver them.
This project was a really complete and rewarding experience which allowed us to acquire a
lot of project management skills. More exactly, we learned how important it was to be organized, to schedule our tasks with a Gantt chart and following it, and to have regular meetings
to always be in touch with the industrial tutors because having good relationships with the
client is advised in order to be understood, and trusted.
- 12 -
Élèves
Philippe DESSAUW
Jérémy PANETTO
Bertrand STIVALET
Partenaire
Technopôle Metz 2000
8, rue Thomas Edison
57070 METZ
Encadrants
industriels
Olivier BOULANGER
Pierre-Henry DAVERDON
Arnaud DELEPINE
universitaire
Martin QUINSON
ESIAL
A LT R A N
TECHNOLOGIES
PRÉSENTATION
Ce projet industriel proposé par le groupe Altran consistait en l’étude des Systèmes de Gestion de Contenu (SGC ou plus communément appelés CMS qui sont utilisés pour faciliter la création de sites internet) et à déduire un classement de référence
selon des critères de notation.
Altran désirait des outils d’aide à la décision pour effectuer le meilleur choix possible pour une solution de CMS afin que celle-ci
corresponde parfaitement aux besoins du client. Ce projet, et les livrables produits, aident Altran à gagner du temps pour
prendre de telles décisions.
Le projet était divisé en deux principales parties. Dans la première, nous avons fait des recherches sur l’ensemble des CMS,
pour comprendre comment ils sont utilisés et ce qu’il est possible de mettre au point avec ces outils. Ainsi, nous avons mené
des études sur Internet pour récupérer des informations et comprendre l’essentiel des fonctionnalités des CMS. Ensuite, nous
avons commencé par les trier par catégories, facilité d’utilisation, type d’utilisation, extensions disponibles, etc. Ces différents
éléments ont été regroupés dans une grille, premier livrable conçu.
Ensuite, lors de la seconde partie, nous avons commencé à reproduire le site de l’ESIAL, http://www.esial.uhp-nancy.fr, avec
une sélection des meilleurs CMS (Drupal, Ez Publish, Joomla, Typo3 et WordPress). Cela nous a aidé à prendre en compte de
nouveaux critères et nous a apporté une meilleure précision dans leur description. Nous avons entièrement refait la grille, pour
la rendre plus lisible. De plus, nous avons décidé d’établir une grille détaillée qui donne un aperçu complet des meilleures
extensions disponibles pour faire un site internet ainsi qu’un lien où les télécharger. Cette grille contient aussi des commentaires
pour guider au mieux l’utilisateur. Nous avons aussi mis au point pour chaque CMS un document qui donne une brève description, un avis personnel, quelques avantages et défauts ainsi que plusieurs sites connus utilisant ce CMS. Ce document est plus
subjectif que les autres livrables, mais nous avons pensé qu’il était important d’avoir des retours d’expérience d’utilisateurs et
de développeurs. Et pour compléter notre étude, nous avons décidé de mettre au point des cas d’utilisations dans le but d’aider
Altran avec des situations plus concrètes. Pour la fin du projet, nous avons finalisé les différents documents afin de les remettre
à Altran.
Ce projet fut vraiment riche en expériences et nous a permis d’apprendre en tout point. Le degré de liberté laissé par nos encadrants nous a fait gagner en autonomie. Les quelques erreurs que nous avons commises pendant la durée du projet ont consolidé les bases que nous avions acquises en gestion de projet. Nous avons pu nous rendre compte de ce qu’il était utile de faire
et les choses à éviter. Pour communiquer sur l’avancement de notre projet et partager les documents importants, nous avons
mis au point un site internet avec un accès restreint aux personnes concernées par le projet.
Pour résumer, ces six mois de travail nous ont fait découvrir comment se déroule un projet dans le monde du travail. Souvent,
seules les grandes lignes du cahier des charges sont définies et il évolue au fur et à mesure du temps. Il faut donc s’adapter
aux besoins du client et savoir mesurer la difficulté (technique et temporelle) d’une tâche afin de déterminer s’il est possible ou
non de la réaliser.
- 13 -
ESIAL
ATOS WORDLINE
PROTOTYPAGE ET DÉVELOPPEMENT DE
PROTOCOLE DE COMMUNICATION
Prototyping and development of extensible protocol for communication
ABSTRACT
2010 / 2011
This 3rd year industrial project was proposed by Atos Worldline in Luxembourg. It consisted
in the studying of their platform of electronic payment, more specifically on the protocol. We
had to explain how to develop to have an extensible and modular protocol. This project was
supervised by M. AZIEZ Kamel, manager of Atos Worldline, and M. OSTER Gérald, esial
supervisor.
Atos Worldline solution payment is developed with web services providing functionalities such
as client management, accounts management … Our role is to study a way to develop this
system, and make it extensible and modular. Extensible means that a new functionality has
to be added, without any difficulties. Modular because each service has to be independent,
and can be removed easily.
To lead perfectly the project, we organized our team. Each member of the team chose a responsibility he wanted. Then, we went to Luxembourg, where we learn a little more about the
project. We also met Atos Worldline’s team. M. Kamel AZIEZ explained to us what were the
objectives and the important milestones. We started our project by understanding the
business, and the technology. We’ve developed a prototype to test the technologies on it.
Thanks to that, everything was under control. We’ve also developed our prototype under Atos
Worldline’s methodologies, to understand perfectly their work, and to be easily understood.
We also worked under TDD (Test Driven Development) which is a way of development where
we draw tests class before we implement the real application. At the end of this project, we
were able to purpose a way to develop to respect all this objectives. We had also studied
software which provides some functionality required.
These six months were very interesting because the industrial project is a unusual project.
This is the most important project we had in school, because it takes a lot of time by doing it,
and we also earn a lot of professional experience. We are sure that this experience will be
very valuable for the future.
- 14 -
Élèves
Désiré BANSE
Christophe DESTIPS
Amir TOLY
Michel TURPIN
Partenaire
2a, rue Nicolas Bové
L-1253 LUXEMBOURG
LUXEMBOURG
Encadrants
industriels
Kamel AZIEZ
Paul GRIFFATON
universitaire
Gérald OSTER
ESIAL
ATOS WORDLINE
PRÉSENTATION
Le projet industriel de 3e année est un projet qui voit collaborer une entreprise et un groupe d’étudiants. C’est dans ce cadre
qu’Atos Worldline, basée au Luxembourg, nous a demandé d’étudier son système de gestion de paiements électronique, et plus
particulièrement le protocole de communication qui orchestre les services web ce système. Ce système devra être extensible
et modulaire, en pouvant intégrer de nouvelles composantes en un minimum de développement sans toucher à l’existant.
Ce projet est encadré par M. Kamel AZIEZ, jeune manager chez Atos Worldline, ainsi que M. Gérald OSTER, enseignant et
responsable universitaire.
Le système électronique de paiement est composé de web services fournissant chacun une fonctionnalité : gestion des cartes
bancaires, gestion des clients, gestion des fraudes, … Leur objectif étant de sortir une nouvelle version de leur système, plus
orientée sur les transactions bancaires pour les marchands, plutôt que pour les particuliers.
Nous avions donc comme objectif de permettre à ce système d’être extensible et modulaire. Extensible car une nouvelle fonctionnalité doit pouvoir être ajoutée sans que cela n’affecte le reste du logiciel. Modulaire car chaque application composant ce
logiciel doit être indépendante des autres, pour que chaque service puisse potentiellement fonctionner sans les autres. : que
l’application clients se suffise à elle seule, l’application carte bancaire aussi, etc.
À l’issue de ces six mois, nous avons été capables de proposer une démarche de développement permettant de répondre à
ces contraintes. Nous avons pour cela étudié l’implication de logiciels tiers permettant de répondre à certains de ces objectifs.
Pour arriver à ce résultat, nous avons commencé par nous organiser selon les préférences de chacun. Chacun avait alors la
responsabilité qu’il avait choisie. Après cela, nous nous sommes rendus au Luxembourg pour discuter plus en détail du projet.
À cette occasion, nous avons rencontré toute l’équipe d’Atos Worldline concernée par l’étude menée.
Notre encadrant nous a expliqué quel était l’objet du projet, ainsi que les objectifs, et les dates clés. Suite à cela, nous avons
rédigé une note de cadrage délimitant les responsabilités de chacun, ainsi que l’étendue du projet à réaliser. Nous reposant sur
ces bases, nous avons commencé notre étude, en commençant par nous immerger dans le métier de notre client, pour comprendre les tenants et les aboutissants du projet. Ce travail a abouti à un prototype sur lequel nous effectuions nos essais. Grâce
à cela, les technologies qui nous étaient imposées étaient maitrisées. Nous avons développé notre prototype en suivant les
méthodes d’Atos Worldline, de façon à nous imprégner plus complètement du sujet. Nous avons également travaillé en suivant
des méthodes de TDD (Tests Driven Development) qui impliquent la création des tests avant même le développement de l’application, de façon à savoir quel comportement l’application doit avoir. Enfin, nous avons porté notre étude sur une stratégie de
mock (objets simulés qui reproduisent le comportement d'objets réels de manière contrôlée). À l’issue de ces six mois, nous
avons présenté notre solution à nos encadrants.
Ces six derniers mois furent riches en expérience, autant en management humain, qu’en développement de compétences
techniques. De part son importance (en quantité de travail et en intérêt en expérience professionnelle), le projet industriel oblige
les étudiants à s’organiser efficacement, et le contact priviliégié avec l’entreprise permet d’avoir une meilleure vision du monde
du travail, quelques mois seulement avant la fin de la vie étudiante.
- 15 -
ESIAL
BIALEC
DISTRIBUTION SÉCURISÉE DES DOCUMENTS ÉLECTRONIQUES
The secure distribution of electronic documents
ABSTRACT
2010 / 2011
This industrial project proposed by the Bialec’s agency in Nancy, consisted in the study and
implementation of a tool allowing the security of electronic documents.
Our industrial tutor, Mr. Didier Remoussenard, wants us to analyze Adobe Content Server
4,which is one of the most famous solution, in order to secure his customer’s electronic
documents.
Élèves
Wael BEN AMOR
Florent CAS
Camille SAADA
First of all we need to understand how to setup ACS4: this software is really heavy and we
have to be very watchful.
Thereafter we have handled the admin panel. When we understand how to add distributors
and manage their rights we decide to focus on the user’s interface.
We started with a comparative study in order to choose a solution to provide electronic documents. We decided to use Adobe Digital Edition because it easily communicates with ACS4.
Partenaire
Finally we analyze and customize the sample store in order to offer a complete solution to our
industrial.
When the sample store was implanted, we started to study the security.
We need to verify if PDFs or ePubs , send from ACS4 to the sample store, were encrypted
and how they have been encrypted.
We use Backtrack 4,an operating system dedicated to security in order to verify the security
of electronic documents.
With this tool we can ensure that documents were properly transferred to the sample store
with the right rights.
Encadrants
95, boulevard d'Austrasie
BP 10423
54001 NANCY Cedex
industriel
Didier REMOUSSENARD
Finally we made a comparative study between different digital library such as Greenstone or
Lucidor, in order to confirm our choice for Adobe Digital Editions.
As a conclusion we provide a complete study of Adobe Content Server 4 and his features to
Bialec. We believe that this software is a safe and reliable solution in the world of digital
publishing.
- 16 -
universitaire
Isabelle CHRISMENT
ESIAL
BIALEC
PRÉSENTATION
Ce projet industriel de troisième année, réalisé pour l’imprimerie Bialec de Nancy, a consisté en l’étude pratique et le déploiement
d’une solution logicielle destinée à assurer la distribution sécurisée des documents électroniques : Adobe Content Server 4.
Plus précisément, cette solution qui nous a été suggérée par notre encadrant industriel, permet de chiffrer des documents
électroniques, de leur attriber des droits de distribution et d’éviter l’altération et le piratage de ce genre de support.
Afin de nous guider dans cette tâche, nous avons été supervisés par M. Remoussenard, directeur du service informatique chez
Bialec ainsi que par Mme Chrisment qui a été notre encadrante universitaire.
Concrêtement, nous avons mis en œuvre un système constitué de deux composants principaux :
•
•
Le serveur hébergeant Adobe Content Server 4. Il regroupe les bases de données, des applets java, une interface d’administration en flash ainsi que des composants d’interconnexion.
Le site web qui s’interface avec Adobe Content Server qui peut être qualifié de site vitrine de vente en ligne. En effet, ce
site d’e-commerce propose à d’éventuels clients les documents électroniques conditionnés par Adobe Content Server.
À la fin des six mois, nous avons fourni un prototype fonctionnel de la chaine de distribution complète d’un document, c'est-àdire depuis le conditionnement d’un document électronique non sécurisé jusqu’à son téléchargement et son exploitation pour
un utilisateur final. Une documentation technique détaillée concernant l’installation du logiciel a également été livrée au client.
La première étape de notre projet a été l’installation d’ACS4. C’est un logiciel lourd et complexe qui nécessite un certain nombre
de services et de programmes tels que : openSSL, Java, PhP, mysql, Tomcat, Apache pour fonctionner correctement. Nous
avons dès lors rédigé une documentation technique détaillée expliquant la marche à suivre pour installer le logiciel dans un
environnement Linux.
Une fois la phase d’installation et de paramètrage achevée, nous avons analysé en détail les fonctionnalités offertes par ACS4.
Ces fonctionnalités ainsi que le niveau de granularité offert par ACS4 ont fait l’objet d’un rapport écrit. Afin de mettre en évidence
le fonctionnement d’ACS4, nous avons réalisé un site web vitrine de vente en ligne. Ce site web présente la liste des documents
chiffrés avec les droits associés configurés préalablement depuis ACS4 : le nombre de copies possibles, le nombre de lectures,
la possibilité ou non d’impression. Par la suite, nous avons vérifié la sécurité des documents chiffrés en utilisant différents outils
de sécurité (backtrack, pdfid, pdfparser).
Ces six derniers mois furent extrêmement riches en expériences et ont été pour nous l’occasion de développer des compétences techniques mais surtout des compétences humaines et de gestion. En effet, l’ampleur du travail et la grande liberté dont
nous avons disposé nous ont poussés à agir et à réfléchir d’une façon différente de celle que nous avons l’habitude d’utiliser
dans le cadre des projets scolaires traditionnels. Ainsi, en agissant différemment et en sortant de nos habitudes, nous avons
progressé et emmagasiné de l’expérience qui nous sera certainement utile dans le futur.
Tout d’abord,d’un point de vue technique, nous avons eu l’occasion grâce à ce projet de manipuler concrètement une solution
complète de distribution sécurisée de documents électronique.
Ensuite, au niveau organisationnel, le fait de participer à l’élaboration du planning ainsi qu’à la gestion des relations avec le
client, nous a permis de développer des savoir-faire en terme de gestion de projet.
- 17 -
ESIAL
CAPGEMINI
CONCEPTION D'UN OUTIL INTELLIGENT
D'AIDE AU CHOIX : SMARTSEARCH
Design of a smart tool for assistance
to selection : SmartSearch
ABSTRACT
2010 / 2011
The SmartSearch project, proposed by the well-known company Capgemini, aims at designing and developing a smart tool for supporting the selection of open source software products. The challenge is to facilitate the comparison of such software products by the
Capgemini collaborators in order to answer to calls for tenders in an efficient manner. We
have performed the different steps of the industrial project, from the analysis phase to the
testing phase.
The project starts with an analysis phase, during which we identified the requirements and
refined the specifications. A first series of meetings with our supervisors permit to identify the
functionalities and constraints of the assistance tool. A key constraint is the ergonomy and the
efficiency of this tool. Collaborators should easily find open source software products based
on different criteria. In particular, the tool has to follow the rule of three clicks.
The second phase of the project was the design of the SmartSearch software tool. We formalized the architecture of SmartSearch, designed the underlying database and specified the
website structures. We evaluated and compared different technologies to support this architecture. The final tool exploits web services to perform the maintenance and reduce the
complexity.
The last phase consisted in developing the software product. We implemented it by taking into
account the feedback from the supervisors, in order to make sure the implementation is perfectly in line with the expectations of Capgemini. We used innovative technologies like C#,
Silverlight, Pivot. The advantage of using Silverlight is to have a modern ergonomy, while
Pivot permits an intuitive handling of a large set of information data.
As a conclusion, it was an honor to work on and to complete such an industrial project with
these partners. We hope that the SmartSearch tool will be used by a large number of
Capgemini collaborators in a near future, and will provide them an efficient support for performing their tasks.
- 18 -
Élèves
François BAUCHÉ
Romain DAWIDSKI
Gaël GÉHIN
Partenaire
101, avenue de la
Libération
54000 NANCY
Encadrants
industriel
Jean-Daniel PIKUS
universitaire
Rémi BADONNEL
ESIAL
CAPGEMINI
PRÉSENTATION
Ce projet industriel, proposé par la société Capgemini, portait sur la conception et le développement d’une application, intitulée
SmartSearch, visant à apporter un support aux collaborateurs de l’entreprise dans la tâche de veille technologique sur les logiciels open source. L’objectif est de pouvoir sélectionner rapidement et efficacement, selon différents critères, un logiciel open
source en réponse à un appel d’offre. Ce projet, encadré par Jean-Daniel Pikus et Rémi Badonnel, nous a permis de découvrir
l'ensemble des phases d'un projet industriel innovant, de la phase d’analyse jusqu’à la phase de tests et de recette.
L’application SmartSearch permet d’obtenir de manière synthétique les détails techniques, fonctionnels et commerciaux d’un ou
plusieurs outil(s) open source. Elle est capable de classer les logiciels selon différents critères, d’en présenter une comparaison,
et de déterminer ceux qui répondent le mieux à la demande et aux contraintes d’un client. Le logiciel permet également d’afficher diverses informations internes à Capgemini, telles que les collaborateurs ayant déjà utilisé le logiciel, les fiches de références projets ayant exploité le logiciel, et le modèle de réponse à appel d’offre pour celui-ci. Les principaux clients de cette
application seront les collaborateurs de Capgemini qui souhaiteront répondre à un appel d’offre en utilisant un ou des logiciels
open source.
Lors de la phase d’analyse, nous avons étudié les besoins de Capgemini par rapport à l’outil attendu. Ceci nous a permis de
nous approprier le sujet et de clairement cerner les enjeux du logiciel, notamment l’importance de l’ergonomie et l’efficacité dans
la recherche de logiciels open source, en fonction de critères tels que les notations des experts, les technologies utilisées, la
popularité du logiciel ou encore les catégories auxquels il appartient. Cet outil doit en particulier respecter des contraintes de
simplicité, comme la règle des trois clics.
Au cours de la phase de conception, nous avons affiné l’architecture de l’application. Nous avons conçu la base de données,
ainsi que la structuration du site web. Nous avons également analysé les différentes technologies possibles, et rédigé les spécifications fonctionnelles. L’application utilise les services Web, afin de faciliter la maintenance de l’application, et de réduire sa
complexité. Ceux-ci offrent également des avantages certains en terme d’interopérabilité et d’évolution future de l’application.
Pendant la phase de développement, nous avons implanté l'outil SmartSearch en prenant en compte les remarques des encadrants au fur et à mesure de l’avancement, afin d'avoir une application conforme aux attentes de Capgemini. Nous avons utilisé des technologies innovantes comme le langage C#, Silverlight et Pivot. L’intérêt d’utiliser Silverlight est d’avoir une ergonomie moderne, quand à Pivot, il s’agit de permettre la manipulation intuitive d’un ensemble important de données avec une
interface affichant sur un même écran la totalité des données et les outils de tri et de comparaison.
Le projet a permis d’aboutir à la livraison d’un logiciel fonctionnel, qui pourra être utilisé par les collaborateurs de Capgemini,
afin de gagner du temps lors de la sélection d’un ou plusieurs logiciel(s) open source en réponse à un appel d'offre. Il nous a
permis de mettre en pratique nos connaissances, et d’acquérir des compétences complémentaires dans des technologies nouvelles. Il nous a également permis de prendre conscience des difficultés à dépasser lors de la réalisation de bout en bout d’un
tel projet, aussi bien dans le cadre de la gestion de projet que dans la réalisation technique.
- 19 -
ESIAL
EBP
INFORMATIQUE
TABLEAU DE BORD MOBILE
INDICATEUR DE PERFORMANCES D'ENTREPRISE
Mobile Panel
Indicator of Business Performance
ABSTRACT
2010 / 2011
EBP, a French company dedicated to management software publishing, initiated this industrial project,
according to their need for an external access to corporate information. It involved developing a mobile
software allowing users to visualize their firm’s business statistics directly from their Smartphone.
To do so, the program located on the mobile phone connects to a distant web service containing the
company’s performance statistics and indicators.
Once the information required by the user downloaded from the web service and stored onto the
Smartphone, our program processes the newly created files in order to produce charts relevant of the
chosen data, and which may be scaled according to the user’s needs.
Pierre AUBIN, Project Manager at EBP, and Eric NAVARRE, developer within the team working on the
server side of the project inside EBP, were our technical supervisors during the whole project, while
Bertrand PÉTAT monitored our progress from the university’s point of view.
The development was undertaken in Java through eclipse, combined with Android S.D.K., and involved
various external A.P.I.s allowing chart visualization and X.M.L. parsing.
The program is based on three main sections correlated with each other:
• EBP’s internal work station from where incorporated data is extracted.
• The company’s web service onto which this data is converted into X.M.L. files, available to the users,
provided they log on first.
• The user’s Smartphone onto which the software is launched, and from which the latter connects to the
company’s distant web service to eventually display charts matching the chosen data.
We first began our work by undertaking various documentation research and individual training, so as to
discover gradually the different tools and technologies we were going to resort to next.
Achieving a feasibility study of EBP’s specifications, as well as a deep analysis of customer requirements
were required, in order to be able to launch the design of the program.
After sending our intermediate report and several design diagrams to EBP, we started to work on our
development phase while being connected to Eric NAVARRE, who brought us dramatic information as to
the web service and the way the program was supposed to behave, and we managed to complete the
software, a few component alterations having nonetheless been achieved.
All in all, the work we provided during the whole project’s course happened to be a great opportunity to
improve both our technical skills and discovery of the operating systems and applications used on mobile
phones, on the one hand; as well as develop our management abilities used within the scope of teamwork
and project monitoring on the long run, on the other hand.
Even though we had to face some technical difficulties, we eventually managed to handle them by coming
up with alternate solutions.
- 20 -
Élèves
Alexandre BOSLÉ
Erwan JEGOUIC
Abderahman KRIOUILE
Marcel-Cyrille LAMENUFOTSING
Partenaire
ZA du Bel Air - BP 95
Rue de Cutesson
78513 RAMBOUILLET
Cedex
Encadrants
industriels
Pierre AUBIN
Éric NAVARRE
universitaire
Bertrand PÉTAT
ESIAL
EBP
INFORMATIQUE
PRÉSENTATION
Le sujet de projet industriel proposé par l’entreprise EBP, éditeur de logiciels de gestion français, fait appel à la mise en place
d’une application portable sur un Smartphone.
Principalement destiné à des chefs ou responsables de pôles d’une entreprise, le programme permet à l’utilisateur de se
connecter, depuis son téléphone mobile, à une plate-forme distante dédiée, ou service web, hébergée sur Internet et contenant
diverses statistiques de performances de la société.
Une fois authentifié au sein du service web, l’utilisateur peut alors sélectionner des secteurs spécifiques de l’entreprise dont il
veut consulter les données, qui sont alors traitées puis enregistrées sur le Smartphone.
L’application se charge, dans un dernier temps, de traiter les données obtenues pour en réaliser un affichage graphique adapté, selon le type, et ensuite modulable à l’envi selon les besoins de l’utilisateur.
Pour ce faire, d’une part, Pierre AUBIN, Directeur de Projets, et Éric NAVARRE, développeur au sein de l’équipe chargée du
projet en interne chez EBP, ont assuré le suivi opérationnel tout en échangeant régulièrement concernant les aspects techniques ; d’autre part, Bertrand PÉTAT nous a encadrés d’un point de vue universitaire.
La structure du projet peut être décomposée en trois sections principales distinctes :
• Les stations de travail internes à EBP, sur lesquelles se situe l’ensemble des statistiques de l’entreprise que l’on souhaite
traiter et afficher.
• La plate-forme distante développée en interne et adaptée aux besoins d’EBP, à laquelle le Smartphone vient se connecter,
pour ensuite consulter et récupérer les données disponibles, directement sur l’appareil personnel de l’utilisateur.
• Le téléphone mobile de l’utilisateur final, qui, équipé de l’application dévelopée par nos soins, est alors en mesure d’accéder
aux valeurs statistiques désirées de l’entreprise, visualisables graphiquement en conséquence, de manière adaptée au type
de données choisies, et spécifiable par l’opérateur.
Le projet fut amorcé par une phase d’étude de faisabilité, au cours de laquelle un cahier des charges technique fut rédigé en
réponse aux besoins de l’entreprise. Cette phase fut accompagnée de nombreuses recherches en vue de nous documenter
quant aux outils et technologies à exploiter par la suite.
Vint ensuite la phase de conception, qui donna lieu à l’élaboration de différents diagrammes modélisant l’architecture de l’application, aussitôt communiqués, parallèlement à la remise du rapport intermédiaire, à EBP.
Ce ne fut finalement qu’en janvier que le projet progressa à grand pas, alors que la phase de développement débuta, et que
nous fûmes en relation avec Éric NAVARRE, qui nous apporta alors davantage d’informations techniques concrètes quant à
l’évolution du projet en interne, et l’impact qu’avait celui-ci sur l’élaboration de l’application de notre côté.
Le développement de l’application a été réalisé en JAVA pour Android, sous eclipse, et avec l’appui de différentes bibliothèques
et A.P.I.s externes (analyse X.M.L., affichage graphique).
Nous sommes finalement parvenus à compléter le développement de l’application attendue, moyennant certaines modifications de l’utilisation des différents modules la composant, tout en poursuivant régulièrement nos échanges techniques avec
l’entreprise.
Le travail mené au cours du projet nous a ainsi fourni, dans un premier temps, une occasion d’approcher d’un point de vue
pratique les technologies liées à l’exploitation d’applications par la téléphonie mobile, tout en nous permettant de consolider nos
connaissances techniques, en nous forçant à produire des solutions alternatives en fonction des obstacles rencontrés.
Ce fut également un moyen solide de développer nos compétences managériales, à travers la gestion d’un projet et l’évolution
au sein d’un groupe aux différentes fonctions bien définies, sur le long terme.
- 21 -
ESIAL
INTERNATIONAL
MONETARY FUND
ÉTUDE ET DÉVELOPPEMENT DE SOLUTIONS
DE GÉO VISUALISATION
Study and development of Geo Visualization tools
ABSTRACT
2010 / 2011
This Industrial Project is a collaboration between the International Monetary Fund (IMF) and
three ESIAL students (us). We worked with the Advanced Technology Group (ATG) led by
Herve Tourpe, our Industrial Supervisor. From an academic point of view we were supervised
by Adrien Coulet.
The main goal of the project was to study and develop geo visualization tools for monitoring
the global economy.
Numerous and complex economic indicators are nowadays measured on a regular basis.
This results in the availability of more and more data to analyze. Geographical visualization
tools can provide quickly an overview of the economic situation, thus help economists to
identify countries in need of economic assistance.
This Industrial Project has been composed of two parts: one reviewing phase that includes
first a technological survey where we gathered innovative technologies in line with our
purpose; and second a study of those technologies to choose the most suitable to achieve
IMF goals.
In the second phase we developed tools to display heat map representations using Google
Maps technology. We studied ways to interface our developments with every data sources
available at the IMF.
Finally the chosen technology was used to develop a prototype gathering all our breakthroughs
to overview (findings and developments to summarize) the IMF data.
This project was really challenging, both from the technological point of view and from the
managerial side. Because the field we studied was very innovative we regularly submitted
new ideas to the IMF and they were always very interested by the new promises of those
technologies. Consequently it was important for us to effectively manage the project without
hesitating to scope our subject, which sometimes implies to cut short some studies to meet
with the IMF desires of innovations with the guarantee to deliver a working prototype within
the deadline.
- 22 -
Élèves
Marion GUTHMULLER
Romain KRATZ
Anthony MOREL
Partenaire
700 19th St. NW
Washington, DC 20431
USA
Encadrants
industriel
Hervé TOURPE
universitaire
Adrien COULET
ESIAL
INTERNATIONAL
MONETARY FUND
PRÉSENTATION
Lors de ce Projet Industriel, en collaboration avec le Fonds Monétaire International (FMI), nous avons été chargés d’étudier et
de développer des outils de géo-visualisation pour faciliter le suivi de l’économie mondiale. Nous avons travaillé avec l’équipe
ATG ("Advanced Technologies Group") dirigée par Hervé TOURPE qui a été notre encadrant industriel pour ce Projet Industriel,
côté universitaire, nous avons été encadrés par Adrien COULET.
De plus en plus de mesures sont désormais effectuées pour suivre la situation financière mondiale, ainsi de plus en plus de
données sont sauvegardées par les organismes tels que le FMI. Des outils visuels deviennent alors nécessaires pour explorer
rapidement ces données et pour donner une vision globale de la situation économique.
Notre travail a débuté par une étude des outils de cartographie existants en termes de fonctionnalités, de personnalisation et
de portabilité. En effet, de nombreux outils sont utilisés par le FMI outre les ordinateurs, tels que des tablettes tactiles, des IPad/
IPod ou encore des "Microsoft surface table" et il était essentiel que notre outil fonctionne sur tous ces appareils. Nous avons
ensuite développé un prototype utilisant les technologies mises en évidence dans la première partie.
Lors de la première phase d’étude nous avons développé plusieurs démonstrations sur les différentes technologies, de façon
à mettre en avant les avantages ou inconvénients de chaque technologie et à prendre en main leur interface de programmation
(API). Ces démonstrations ont permis d’étudier les technologies les plus matures et intéressantes à proposer au FMI.
Une fois la technologie de cartographie la plus adaptée choisie, notre encadrant industriel nous a orientés sur l’étude des heat
map (littéralement "carte de chaleur") avec Google Maps. Après une phase d’étude et différentes solutions délivrées, nous
sommes rapidement partis sur la technologie alliant un design attrayant et une grande fluidité qui étaient des critères déterminants du FMI.
Nous avons ensuite développé un prototype intégrant les fonctionnalités les plus intéressantes étudiées jusque là. Ainsi des
représentations diverses sont proposées à l’utilisateur, la possibilité de charger n’importe quel indicateur économique directement depuis les sources de données du FMI ou à partir des sources de données de la World Bank, Banque Européenne, etc.
Ce projet a été très enrichissant, tant sur le plan technologique que managérial.
En effet, dans un projet innovant, nous avions sans cesse de nouvelles technologies à étudier et le FMI était toujours intéressé
par les promesses des plus récentes. Ainsi il était très important que l’on organise de façon efficace notre projet en n’hésitant
pas à recadrer le sujet, ce qui impliquait parfois de devoir couper court à certaines études pour satisfaire au mieux les envies
d’innovation du FMI avec l’assurance de lui livrer un prototype fonctionnel dans le temps imparti.
Deux étudiants du groupe ont eu la chance de partir à Washington faire leur stage de fin d’étude au Fonds Monétaire
International pour continuer entre autres le travail débuté lors de ce Projet Industriel.
- 23 -
ESIAL
L'ORÉAL
SYSTÈME DE MESURE DE LA PÉNÉTRATION DE COLORANTS
PAR ANALYSE D'IMAGES
Dye penetration measurement system using
image processing techniques
ABSTRACT
2010 / 2011
L’Oréal, the world’s largest cosmetic and Beauty Company, has a department dedicated to
hair metrology. It uses a technology that allows measuring the performances of different products (shampoo, dye…) on hair. But for most of these tests, there is no existing tool, so the
main aim of our project is to develop a dye penetration measurement system using image
processing techniques. This application gives individual or average results of the dye penetration into hair and also different kinds of hair features. These results are based on hair
pictures analysis, that’s why this project was made in collaboration with CRAN, to give us its
expertise in image processing.
Our team realized this project from October 2010 to March 2011. The first step was to write
the specification, according to L’Oréal wishes. That’s why we first visited the research lab of
L’Oréal to understand how the application would be used. Then, we made the conception of
the software (3 weeks), and began its development. For this step, we split the team in two
groups, one dedicated to GUI and the other to all the processes from the hair detection to the
display of the results. In mid-December, for the intermediate presentation, most of the application features were already implemented.
We regulary established meetings during this project with the four members of our group, our
teacher responsible of the project, Vincent Bombardier, and the agent of L’Oréal, Anthony
Galliano. We made a report on the global progress twice a month and at the end of the project, we realized training for the L’Oreal’s users in order to teach them how to use the piece
of software we developed.
This project brought to each of us technical and management skills because of its size and
complexity. It needed to be well organized and it required a high level of techniques to reach
the requirements of L’Oréal.
- 24 -
Élèves
Christopher HÉNARD
Clément KOENIG
Samuel MARCHAL
Romain ROHLINGER
Partenaire
CRAN
Campus Sciences
BP 70239
54506 VANDŒUVRE
Cedex
Encadrants
industriel
Anthony GALLIANO
universitaire
Vincent BOMBARDIER
ESIAL
L'OR ÉAL
PRÉSENTATION
La division recherche de L’Oréal, premier groupe cosmétique mondial, est notamment composée d’une division métrologie
capillaire, dont l’activité est de réaliser des traitements visant à mesurer concrètement l’efficacité des produits (shampoing,
colorant…) sur les cheveux. La plupart de ces traitements, en particulier la mesure du taux de pénétration de colorants, étant
très spécifique, il n’existe jusqu’à présent aucune solution commerciale permettant leur réalisation. Le but de ce projet est d’automatiser une partie de ces traitements et d’obtenir un certain nombre de statistiques notamment concernant la pénétration du
colorant à partir d’images de coupes transversales de cheveu. La conception d’une application qui répond à ces besoins fait
intervenir entre autre de l’analyse d’image, c’est pourquoi ce projet est effectué en collaboration avec le CRAN (Centre de
Recherche en Automatique de Nancy) qui nous apporte son expertise en termes d’analyse d’images.
Ce projet s’est déroulé sur une période de 6 mois, d’octobre 2010 à mars 2011. La première étape visait à définir le cahier des
charges avec l’industriel, afin de cerner précisément ses attentes, ainsi qu’un échéancier des différentes étapes du projet. Dans
cette optique, le groupe s’est rendu au laboratoire de recherche de L’Oréal à Paris afin de mieux appréhender le contexte d’utilisation du produit à fournir. Nous avons ensuite procédé à la conception UML de l’application (3 semaines). Pour le développement de celle-ci, le groupe s’est divisé en deux afin de mener à bien les deux principales tâches en parallèle :
• Conception de l’interface graphique.
• Mise en place des algorithmes de détection des cheveux, analyse et production de résultats.
La partie détection des cheveux a été achevée pour la soutenance intermédiaire de la mi-décembre, et une première ébauche
d’interface a été réalisée. Les mois de janvier et février ont été consacrés à l’implantation des fonctionnalités manquantes.
Le déroulement du projet a été jalonné de réunions bimensuelles, téléphoniques dans un premier temps puis par visioconférence, en présence des quatre membres du groupe, de l’encadrant universitaire Vincent Bombardier et du représentant de
L’Oréal, Anthony Galliano. Ces réunions ont pour but de faire des points sur l’avancée du projet et d’adapter l’application aux
besoins de L’Oréal en adaptant le cahier des charges. Le projet a donné lieu à une formation des utilisateurs dans les locaux
de L’Oréal.
La réalisation de ce projet a permis d’apporter à l’ensemble du groupe des compétences techniques, mais également des compétences organisationnelles et humaines. En effet, il s’agit du plus gros projet qui nous ait été confié jusqu’alors. Celui-ci nous
a permis d’apprendre à répondre aux exigences évolutives d’un client et à constamment s’adapter aux nouvelles demandes.
Ce projet a également été le plus soutenu en termes de fréquence des réunions et de comptes-rendus à produire. Nous avons
donc ainsi pu découvrir ces nouveaux aspects liés à la gestion de projet qui ont une importance primordiale et qui furent très
intéressants à développer.
- 25 -
ESIAL
NETOPEN
INOVAE QUESTION
Inovae Question
ABSTRACT
2010 / 2011
Inovae Question is a project for the French company Netopen. The aim was to develop an
application of e-learning. Specifically, this piece of software was to create computer questionnaires following the QTI standard.
We were supervised by Jean-Christophe Transler engineer at Netopen.Francis Alexandre
was our university supervisor.
Our application is divided in two parts:
- An editor in order to implement the assessments. The editor is implemented in Java
and generates XML files following the QTI standard.
- A player whose goal is to read XML files. This player's main objective is to test the
proper consistency of the questionnaire with the QTI standard.
To achieve these goals, we began to explore various technologies and standards:
- The standard QTI including differences between versions 1.2 and 2.0
- The choice between Java and Flex for the entire application. It was finally decided that
the editor would be in Java and the reader in Flex.
- A documentation was made from the beginning to the end in order to keep the project
clean and easy to understand.
We have implemented a parallel job scheduling through charts (GANTT, tasks etc.). This time
management has been maintained throughout the project.
These six months were very instructive for us, either on the technical, human or organizational levels. Indeed, we have learned to integrate the operations of Netopen, making a continuous project management and tracking their working methods (naming tasks, standardized
reports etc.).
In addition, the project allowed us to improve our knowledge of Java and Flex technologies:
we could develop an application from conception to completion, in an area that is becoming
more and more important in the Current computer world: e-learning.
- 26 -
Élèves
Florent BERGÉ
Grégoire BESLUAU
Siham HADJ MESSAOUD
Xavier RÉVEILLON
Partenaire
Technopole de l’Aube
BP 601
10901 TROYES Cedex 9
Encadrants
industriels
Didier MIREY
Jean-Christophe
TRANSLER
universitaire
Francis ALEXANDRE
ESIAL
N E TO P E N
PRÉSENTATION
Inovae Question est un projet proposé par la société française Netopen. L’objectif général est de développer une application de
e-learning permettant de créer des questionnaires informatiques suivant la norme QTI.
Le projet est encadré par Jean-Christophe Transler, ingénieur dans la société Netopen, Francis Alexandre est l’encadrant universitaire.
L’application développée est constituée de deux parties :
- Un éditeur permettant de créer et implémenter les questionnaires. Il génère des fichiers XML suivant la norme QTI.
- Un lecteur dont le but est de lire les fichiers XML précédemment créés et de tester la cohérence du questionnaire avec
la norme QTI.
Pour réaliser nos objectif, nous avons étudié différentes technologies et normes :
- La norme QTI et ses différentes versions 1.2 et 2.1.
- Le choix entre les technologies Java et Flex pour l’intégralité de l’application. Il a été finalement décidé que l’éditeur se
ferait en Java et le lecteur en Flex.
- La technologie Flex a été étudiée en détails.
Nous avons mis en place en parallèle une planification des tâches par l’intermédiaire de diagrammes (GANTT, tâches etc.).
Cette gestion du temps a été tenue à jour tout au long du projet. Cela nous a permis une bonne gestion du temps et un suivi
de projet impeccable afin de respecter les contraintes temporelles données par Netopen.
La partie d’étude a mené à une constitution de rapports et de synthèses sur les technologies Java, Flex et la norme QTI. Des
fiches de tâches ont également été rédigées dans le but de référencer et d’expliciter correctement chacune d’elles, ce qui a
pour effet d’avoir une base de travail transparente vis-à-vis de Netopen. Ces études nous servent de support lors de l’élaboration de l’application et sont utiles à Netopen pour des développements futurs.
Une fois les diagrammes de cas d’utilisation établis, nous avons commencé la partie développement de l’éditeur et du lecteur
en parallèle. L’objectif de cette partie est de mettre en place les fonctionnalités principales de l’application et de faire en sorte
que Netopen puisse facilement en implémenter par la suite. C’est pour cela qu’une documentation riche a été effectuée afin de
rendre notre travail lisible et facilement exploitable. Celle-ci s’est faite au fur et à mesure de l’avancement du projet.
Ces six mois furent pour nous très formateurs, que ce soit sur le plan technique, humain ou organisationnel. En effet, nous
avons appris à nous intégrer dans le fonctionnement de Netopen, en suivant leur formalisme de présentation et d’organisation,
notamment dans la rédaction de rapports et de comptes-rendus.
Nous avons également dû adopter une gestion de projet en continu et ce de manière importante, ce qui est une première dans
nos expériences de projets.
Enfin, la durée du projet nous a permis d’accroître nos connaissances en Java et de découvrir Flex : nous avons ainsi pu développer une application, de sa conception à sa réalisation, dans un domaine qui prend de plus en plus de place dans le monde
informatique actuel : le e-learning.
- 27 -
ESIAL
NIST
MONITEUR DE TENSION ARTÉRIELLE
Blood Pressure Monitor
ABSTRACT
2010 / 2011
This project consisted in working on the standard IEEE 11073 – 10407 for a blood pressure
monitor. Our main goal was to implement this standard by developing the behavior and the
transmission of data between a virtual “manager” and a virtual special medical device: a blood
pressure monitor.
The first part of our work consisted in understanding the standards IEEE 11073-20601
(Optimized exchange protocol) and IEEE 11073-10407 (Blood pressure monitor). This part
represents half of our project. The first standard is about the communication between a medical device, called the “agent”, and a computer system, called the “manager”. The second
standard is the description of the communication model of the device.
The second part of the project was the implementation of a blood pressure monitor, using the
“manager” provided by the NIST.
Our work environment was the ESIAL laboratory space, along with a weekly meeting with our
NIST project manager. And our material was, in addition to computers, the “manager” simulator which we used for testing during the development phase.
Our work was conducted in the following steps: we started by making a first contact with our
project manager. The purpose of the first meeting was to discuss the project in order to define
its scope with the project manager, and we were sent the documents which we had to study
in order to be able to work on the development. This step lasted two months. For the second
step, we had to: test and study an existing implementation (IEEE 11073-10408 - Thermometer),
implement the IEEE P11073-10407 standard (Blood pressure monitor) using the Java language, and finally test the new agent with an existing “manager”. Three months later, this
work was done, so our project manager asked us to implement some new features: we made
an extended configuration in addition to the standard one and a graphical interface that lets
you run multiple agents at the same time.
This project was a very good experience. We acquired a lot of new skills. On the one hand,
we worked on standards, which is something we had never done before. It was also very
interesting because “this project has the potential to improve current medical practice in the
US and worldwide”. On the other hand, we learned how to manage a project, by making a
planning, a wiki page with detailed documentation and instructions for using the application
and also by learning how to work with a client and meet his requirements in the alloted time.
- 28 -
Élèves
Meryem LARAKI
Renaud MATHIEU
Christoph MEIER
Xavier SCHMITT
Partenaire
100 bureau drive
Gaithersburg
MD 20899 USA
Encadrants
industriels
Imad HAMCHI
Vincent STANFORD
universitaire
Muriel DUVAL
ESIAL
NIST
PRÉSENTATION
Ce projet consistait à travailler sur la norme IEEE 11073-10407 pour les moniteurs de pression artérielle. Notre principal objectif était de mettre en œuvre cette norme par le développement du comportement et de la transmission de données entre un
"manager" virtuel et un dispositif médical spécial virtuel : un moniteur de pression artérielle.
Nous avons travaillé pour Imad HAMCHI, chercheur au sein du groupe SmartSpace, que dirige Vincent STANFORD. Ce groupe
est l'un des six groupes qui composent la division Information Access, à l'intérieur du ITL (Information Technology Laboratory),
à Gaithersburg, MD.
La première partie de notre travail a été consacrée à la lecture et à la compréhension des normes IEEE11073-20601 (Optimized
exchange protocol) et 11073-10407 (Blood pressure monitor). Cette partie a représenté la première moitié de notre projet. La
première norme concerne la communication entre un dispositif médical, appelé "agent" et un système informatique appelé
"manager". La seconde est la description du modèle de communication de l'appareil. La deuxième partie de notre travail a
consisté en l’implémentation d'un moniteur de pression artérielle, en utilisant le "manager" fourni par le NIST.
Notre environnement de travail était l'espace de travail consacré au projet industriel à l’ESIAL, tout en étant en communication
avec notre chef de projet du NIST une fois par semaine par vidéoconférence, avec la présence de notre encadrante universitaire. Le matériel fourni était, en plus des ordinateurs réservés à notre groupe de projet, le simulateur du "manager" qui nous a
permis de faire des tests au cours de la phase de développement.
Notre travail a été réalisé selon les étapes suivantes : nous avons pris contact avec notre encadrant industriel. Une première
réunion nous a permis de discuter du projet afin d’en définir le périmètre et notre chef de projet industriel nous a transmis les
documents que nous devions étudier afin d'être en mesure de travailler sur le développement futur. Cette étape a duré deux
mois. Pour la seconde étape, nous devions : tester et étudier une implémentation existante (IEEE 11073-10408 - Thermometer)
afin de mieux comprendre le fonctionnement du code source existant, implémenter le standard IEEE P11073-10407 (Blood
pressure monitor) en utilisant le langage Java, et enfin tester le nouvel agent avec un manager existant. Trois mois plus tard,
nous avions atteint le but fixé et notre manager nous a donc demandé de mettre en œuvre de nouvelles fonctionnalités : nous
avons implémenté une configuration étendue, en plus de la configuration standard que nous avions faite, et nous avons créé
une interface graphique qui permet d'exécuter plusieurs agents en même temps.
Ce projet a été une très bonne expérience pour nous car il nous a permis d’acquérir plusieurs nouvelles compétences. Tout
d’abord, nous avons travaillé sur des normes, chose que nous n'avions jamais faite auparavant. Il était également très intéressant de travailler sur un projet qui, d’après le NIST, "a le potentiel d'améliorer la pratique médicale actuelle aux États-Unis et
dans le monde". D'un autre côté, nous avons appris à gérer un projet, en s’assurant de bout en bout de son bon déroulement,
en élaborant un planning, en créant une page wiki contenant une documentation détaillée ainsi que des instructions sur l’utilisation de l'application et aussi en apprenant à travailler avec un client. Nous devions répondre aux exigences de notre encadrant industriel dans les délais impartis et respecter notre planning. Nous avons donc réalisé l’importance de ces tâches dans
le cadre d’un projet pour que tout se passe dans de bonnes conditions.
- 29 -
ESIAL
RealTime-at-Work
DÉFINITION D'OUTILS DE SUPPORT À
L'INGÉNIERIE SYSTÈME
Definition of system engineering support tools
ABSTRACT
2010 / 2011
This industrial project proposed by RealTime-at-Work located in the LORIA labs (Vandoeuvreles-Nancy), consisted in the study and definition of engineering support tools. The company
core activity is system engineering and model based code generation.
This project aims at property verifications based on a SysML/OCL model of a complex system : a LEGO brick sorter. In order to achieve that, we used two first order logic languages
(CLIF & SMT) as an interface between the model & the VeriT prover (developed by the
LORIA lab).
M. Loïc FEJOZ, software research engineer from RTaW and our academic tutor M. Hervé
PANETTO helped us during this project.
The tool is composed of three main parts :
-
-
-
A SysML to CLIF translator.
An OCL to CLIF translator.
A CLIF to SMT translator.
In order to complete these translators, we used the following approach:
Élèves
Jean-Yves KENTZINGER
Pierre MARCHAL
Maxime ROYER
Partenaire
615, rue du Jardin
Botanique
54600 VILLERS-LÈSNANCY
Encadrants
industriel
Loïc FEJOZ
i. Writing a complete manual translation.
ii. Writing Unit tests.
iii. Translators implementation.
The ultimate goal of this project is the integration of the tools above within an Eclipse plugin.
This last months have been very rewarding for us, allowing us to develop both human and
project management skills. Indeed, we had a high degree of freedom but the amount of work
lead us to act and think in an unusual way which will be an asset for us.
- 30 -
universitaire
Hervé PANETTO
ESIAL
RealTime-at-Work
PRÉSENTATION
Ce projet industriel de troisème année, réalisé pour la société RealTime-at-Work à Vandœuvre-lès-Nancy qui possède son siège
social à l’INRIA, a consisté en l’étude et la définition d’outils de support à l’ingénierie système. Cette société est très portée sur
l’ingénierie système, notamment la génération de code à partir de modèle.
L’objectif du projet est la vérification de propriétés à partir d’une modélisation SysML / OCL de systèmes complexes : un trieur
de brique en LEGO. Pour cela, nous avons utilisé deux langages de logique du premier ordre (CLIF et SMT) comme passerelle
entre la-dite modélisation et le logiciel de Theorem proving VeriT (développé par le LORIA).
Afin de nous guider dans cette tâche, nous avons été supervisés par M. Loïc FEJOZ, ingénieur de recherche logiciel à RTaW
et M. Hervé PANETTO qui a joué le rôle d’encadrant universitaire.
Plus précisément, notre projet se compose de trois composantes principales :
- un traducteur SysML vers CLIF,
- un traducteur OCL vers CLIF,
- un traducteur CLIF vers SMT.
La réalisation de ces livrables s’est décomposée en plusieurs phases :
- création manuelle d’un exemple complet de traduction
- écriture des tests unitaires
- implémentation des traducteurs
L’aboutissement du projet sera d’intégrer ces traducteurs en un seul et unique plugin Eclipse (Environnement de développement
des plus utilisés dans le monde) permettant la vérification immédiate du modèle SysML par VeriT.
Ces six derniers mois furent extrèmement riches en expériences et ont été pour nous l’occasion de mettre en exergue des
compétences techniques mais surtout des compétences humaines et de gestion. En effet, l’ampleur du travail et la grande
liberté dont nous avons disposé nous ont poussés à agir et à réfléchir d’une façon différente de celle que nous utilisons habituellement dans le cadre des projets scolaires traditionnels.
Ainsi, en agissant de la sorte, nous avons emmagasiné de l’expérience qui nous sera certainement utile dans le futur.
Tout d’abord, d’un point de vue technique, nous avons eu l’occasion grâce à ce projet de développer les compétences de modélisation de systèmes complexes, de réalisation de solutions techniques (LEGO Mindstorm).
Enfin, d’un point de vue humain, nous avons beaucoup appris sur la gestion de projet, et sur la conduite en général d’un projet.
- 31 -
ESIAL
RHDJapan
REFONTE DES APPLICATIONS DE GESTION INTERNE
Rebuilding internal management platform
ABSTRACT
2010 / 2011
This industrial project proposed by RHDJapan met a critical need for its internal management.
This company is specialized in Japanese Domestic Market and automotive parts and
manages two commercial websites. Two heavy Filemaker applications were in use. It was no
longer appropriate to the needs of RHDJapan. The aim of the project was to build a single
platform to manage all of its internal operations.
The new platform had to manage the lifecycle of customer orders, quotes, makers and other
inherent activities of RHD.
The first step was to understand the current functioning of RHD. Then we wrote specifications
outlining the expected functions. At the same time we studied and compared the relevance of
JEE and PHP technologies to develop the platform. Having finally chosen the Java solution,
we started with the implementation in Agile pair programing. We also documented server
installation and configuration and web libraries.
During this project, we were focused on the organizational. Each week, we participated in a
videoconference with Mr. Rédarès to discuss the progress of our work and integrate it with
the structure of RHD. Working long distance became an everyday thing for us. We know now
some cons-parties such as management of an agenda that must be adapted to jet lag. It was
also very interesting and rewarding to complete a project in JSP / JEE and apply the knowledge taught at ESIAL, while gaining various skills, such as server configuration or customer
relations.
Élèves
Mickaël ALIDOR
Vincent BOUR
Luc LENOTTE
Jérôme TAMBORINI
Partenaire
155-0033
Setagaya Daita 5-10-7 202
Tokyo
JAPON
Encadrants
industriel
Florent RÉDARÈS
universitaire
Radu STATE
- 32 -
ESIAL
RHDJapan
PRÉSENTATION
Ce projet industriel proposé par l’entreprise tokyoïte RHDJapan consiste à répondre à un besoin essentiel de cette dernière.
Cette entreprise spécialisée en pièces automobiles gère 2 sites e-commerce. L’un vend des pièces automobiles japonaises de
grande marque telle que Toyota ou Subaru, l’autre est une surcouche de Yahoo Auction et propose des enchères sur des objets
japonais, normalement destinés au marché nippon. Pour la gestion interne des commandes, RHD emploie 2 applications
Filemaker, une par site. Celles-ci sont lourdes et ne sont plus appropriées aux besoins de RHDJapan. Ce PI a pour but de
construire une unique plateforme permettant de gérer la totalité de ses activités internes, telle la gestion des clients et des
commandes.
Nous sommes suivis par le responsable IT de RHD Japan, M. Florent Rédarès, ainsi que par M. Radu State, notre encadrant
universitaire.
La plateforme web doit permettre de gérer le cycle de vie d’une commande, les stocks, les devis et les commandes fournisseurs,
les dépenses internes et autres activités intrinsèques à RHD.
La première étape était de comprendre le fonctionnement actuel de RHD afin d’en retirer les avantages et les inconvénients, et
surtout de s’imprégner du sujet. Une fois cette étude faite, nous avons réalisé un cahier des charges exposant l’existant et les
fonctionnalités attendues. Dans le même temps nous avons étudié et comparé la pertinence des technologies PHP et JEE pour
le développement de la plateforme. Ayant finalement retenu la solution JAVA, nous avons commencé l’implémentation avec la
méthode Agile de pair programing. Parallèlement à ce développement, nous nous sommes attachés à documenter l’installation
et la configuration des serveurs nécessaires, la gestion de configurations du projet et les librairies utilisées, afin de faciliter la
future reprise du projet en interne chez RHDJapan. Nous avons notamment employé des librairies Javascript telles que JQuery
ou JQGrid, pour gérer nos grilles de données dynamiquement.
Le premier bilan que nous tirons de ce projet est du domaine de l’organisationnel. Chaque semaine, nous participons à une
visio-conférence avec M. Rédarès pour aborder l’avancement de notre travail et l’intégration de celui-ci à la structure de RHD.
Travailler à longue distance est devenu quelque chose de quotidien pour nous et ne nous effraiera pas à l’avenir. Nous en
connaissons à présent quelques contre-parties comme la gestion d’un agenda qui doit être adapté au décalage horaire et la
difficulté d’avoir un travail collaboratif efficace. Cela réclame une bonne rigueur d’organisation et le correct emploi des outils de
gestion de version. Dans le domaine du technique, il est très intéressant et enrichissant de réaliser un projet complet en JSP/
JEE et d’appliquer les savoirs enseignés à l’ESIAL, tout en acquérant des compétences diverses. Ce projet était le premier
projet JEE pour RHD Japan, nous avons donc dû installer et configurer les serveurs nécessaires, ce qui nous a permis d’avoir
une vue d’ensemble de l’architecture de l’application.
- 33 -
ESIAL
SAGE
Sujet 1
INTERFACER UN MOTEUR DE WORKFLOW
AVEC LES OFFRES SAGE
Suitable Workflow for Sage offers
ABSTRACT
2010 / 2011
The achievement of the projects and their good management is very important for ESIAL. To
improve our management and technical skills, we had to work in team to resolve an industrial
project proposed by the company SAGE located in Saint-Julien-Les Metz.
The project was supervised by Mr. Thierry LE GOT, as an industrial supervisor, and Mrs
Zahra RONDEAU, as our academic supervisor.
The main objective of this project, for the company SAGE, is to allow it to have its own solution of management of collaborative businesses by integrating this solution, the Workflow,
into its offers (SAGE offers).
We divided our project into two phases:
- A study of various existing workflow to choose the suitable one for the company requirements.
- Development and implementation of the chosen solution.
For that, we studied and understood Sage offers, then we analyzed the requirements that
should be covered and defined constraints that must comply with the workflow. The part of
research was concluded by the comparison of different Workflows that answer to SAGE. The
application we have implemented is the result of the previous part. The code of this application was divided into three parts, "data”, allowing the persistence management, "business
"that implements the Workflow and finally "view" which includes the GUI. We also did a technical documentation during the project.
To conclude, we can say that this project and its management are the source of many learning. They allow us to understand the challenges of managing a project and show us the role
that communication plays in a teamwork.
- 34 -
Élèves
Laïla HASSANI
Kamilia SEFRIOUI
Bertrand VERMANDE
Partenaire
1, rue Labrosse Venner
57070 SAINT-JULIEN-LÈSMETZ
Encadrants
industriels
Michel CHARDARD
Thierry LE GOT
universitaire
Zahra RONDEAU
ESIAL
SAGE
Sujet 1
PRÉSENTATION
L’ESIAL accorde une importance particulière à la réalisation des projets et à leur bon management dans le but de perfectionner
ses élèves à cette discipline. Dans ce cadre, nous sommes amenés à réaliser durant 6 mois, un travail d’équipe afin d’aboutir
à la résolution d’une problématique industrielle proposée par l’entreprise SAGE située à Saint-Julien-lès-Metz.
Tout au long de la réalisation de ce projet, nous avons été supervisés par M. Thierry LEGOT, notre encadrant industriel et Mme
Zahra RONDEAU qui a joué le rôle de l’encadrant universitaire.
Le principal objectif de ce projet par rapport à l’entreprise SAGE, est de lui permettre de maîtriser et de posséder sa propre
solution de gestion de processus collaboratifs métiers, et cela en intégrant à ses offres un moteur de Workflow. Les objectifs
liés à ce projet sont donc :
-
-
-
-
-
-
-
-
-
la prise en compte des pré-requis techniques et ergonomiques de l’offre SAGE,
l’analyse des besoins à couvrir,
une recherche et une analyse comparative des différents moteurs de workflow disponibles,
le choix du moteur de workflow le plus adapté aux offres SAGE,
les preuves de concept,
développement de la maquette sur le moteur de workflow retenu,
analyse et documentation du projet
modélisation des processus métiers,
tests fonctionnels.
La réalisation de ce projet se découpe en deux phases :
- Étude des différents moteurs de Workflow existants et choix d’un moteur de Workflow qui répond aux différentes exigences de l’entreprise SAGE.
- Développement et implémentation de la solution choisie (le moteur de Workflow).
Afin d’atteindre les résultats de ces deux phases, nous avons étudié et manipulé les offres Sage afin de comprendre leur ergonomie, puis nous avons analysé les besoins à couvrir et défini les contraintes que doit respecter le moteur de Workflow. La
partie recherche s’est conclue par le regroupement et la comparaison de l’ensemble des Workflow répondant à nos besoins afin
de déterminer le moteur de Workflow qui sera implanté dans notre solution. L’application que nous avons implémentée est le
résultat de sous-phase de conception et de développement. L’ensemble du code s’est divisé en trois parties, « la couche données » permettant la gestion de la persistance, « la couche métier » qui implémente le Workflow et enfin « la couche vue » qui
regroupe l’interface graphique. Une étude technique a permis de réaliser un cahier des charges techniques qu’on a joint à
l’ensemble de la documentation technique du projet.
Ce projet et sa gestion sont sources de nombreux apprentissages. Ils permettent de comprendre les enjeux du management
d’un projet, de comprendre le rôle prépondérant que joue la communication dans le trinôme et avec les encadrants. Ce projet
nous a aussi permis de nous familiariser avec la technologie Microsoft.
Sage souhaite bien évidement donner suite à ce projet afin de pouvoir commercialiser une solution dans les années à venir,
pour cela un stage de fin d’étude a été proposé.
- 35 -
ESIAL
SAGE
Sujet 2
PORTAGE DE L'APPLICATION iPHONE SAGE BUSINESS MOBILE
VERS D'AUTRES PLATEFORMES
Porting the iPhone application Sage Business Mobile
to other platforms
ABSTRACT
2010 / 2011
This industrial project proposed by the company Sage, leader in selling ERP for small and
medium –sized enterprises, was entirely turned towards the aim of making available an
iPhone application to most people. This application allows CEO to consult key data about their
company anywhere, at any time, thanks to their iPhone. In order to reach more people, it was
interesting for Sage to port the piece of software to other kinds of smartphones. To make it
possible, the project was composed of two main phases: a marketing study, to know on which
platforms it was relevant to port the application, and the porting itself.
Our marketing study showed that Blackberry and Android smartphones were particularly good
candidates for receiving the porting. Android was finally chosen by the marketing branch of
Sage. To port the application, it has been necessary to perfectly know how the application was
working on the iPhone : the analysis of the sources and the documentation of the existing
program was the first part of the development. For the Android portage, we had to follow the
same architecture than the iPhone’s.
Élèves
Nicolas ANDRÉ
William BOUTET
Yohann TREF
Partenaire
1, rue Labrosse Venner
57070 SAINT-JULIEN-LÈSMETZ
Basically, the application on the iPhone was split as described below:
- The visual interface, with interactive features and menus for each kind of information.
- The graphical charts, representing the evolution of reported data for a selected period.
- The S-Data framework: it’s the communication part of the program, responsible for retrieving
information from the Sage servers in order to display it on the application.
To achieve it, even if it seemed to be a quiet guided project, we had to make numerous technological choices. We had to take into account the fact that our work had to be easily ported
onto Blackberry platforms. Consequently, it has been a rewarding thing to discuss technological dilemmas during each of our meeting with our industrial supervisor. For instance, we
chose the HTML5 language to represent the different charts. Beyond the technological points
and the development skills we acquired thanks to this experience, it has, above all, raised our
awareness about the importance of mastering the organizational processes of a project, such
as planning or sorting out all the related documents.
- 36 -
Encadrants
industriels
Michel CHARDARD
François PANARD
universitaire
Marie-Noëlle FLAVENOT
ESIAL
SAGE
sujet 2
PRÉSENTATION
Ce projet industriel de troisième année, proposé par l’entreprise Sage, leader de la commercialisation de solutions logicielles
destinées aux petites et moyennes entreprises, a pour principal but de mettre à la disposition du plus grand nombre de chefs
d’entreprises possible une application d’ores et déjà disponible sur iPhone. Cette application permet à tout PDG utilisant une
solution fournie par Sage et abonné au service concerné de consulter depuis son iPhone un certain nombre d’informations clés
relatives à son entreprise. Afin d’élargir le champ des utilisateurs potentiels en profitant de l’engouement actuel pour les smartphones, Sage souhaite porter l’application iPhone existante vers d’autres plateformes. L’objet de ce projet industriel était donc
d’une part, de déterminer par le biais d’une étude marketing sur quelles plateformes il était le plus pertinent de transposer l’application, puis de s’assurer de mener à bien le portage vers les smartphones sélectionnés.
L’étude de marché que nous avons réalisée grâce aux données acquises sur différents sites d’analyse du marché des smartphones a mis en évidence l’intérêt de porter l’application sur les portables Blackberry et Android. Cependant, le choix définitif a
été réalisé par le service marketing de la société Sage qui a décidé de réaliser ce projet sur les plateformes Android.
Afin de mener à bien ce portage, il nous a tout d’abord fallu réaliser une analyse approfondie de l’application iPhone existante.
Cela a été rendu possible grâce à la documentation qui nous a été fournie par notre encadrant industriel, mais aussi et surtout
grâce aux sources de l’application qui nous ont également été transmises. Une contrainte imposée par ce projet était de rester
fidèle à l’architecture inaugurée par l’application iPhone. À la lumière de notre étude préalable, nous avons établi que cette
dernière pouvait être décomposée de la manière suivante :
- L’interface graphique, composée d’un menu permettant d’accéder aux différentes vues associées à un type d’information
consultable.
- Les graphiques : histogrammes, courbes, ou diagrammes circulaires, ils permettent d’avoir une visualisation facile et
représentative des données pour une durée sélectionnée.
- Le framework S-Data : c’est la partie communicante. C’est un ensemble de fonctions permettant de récupérer les informations représentées dans les graphiques depuis les serveurs Sage.
Le projet semble à première vue assez dirigiste de par la contrainte forte de mimétisme avec l’application iPhone. Cependant,
au-delà de cet aspect, il nous a fallu réaliser de nombreux choix technologiques liés à la nouveauté du support utilisé. C’est là
un point particulièrement intéressant de ce projet. Nous avons en effet réalisé de fréquentes réunions avec notre encadrant
industriel lors desquelles il nous a fallu discuter la pertinence de différentes options technologiques. A titre d’exemple, contrairement à ce qui a été fait sur l’application iPhone où les graphiques sont réalisés grâce à une API fournie par Apple, nous avons
choisi d’utiliser HTML5 pour cette fonction. Cette décision s’inscrit notamment dans la volonté de faciliter le portage futur de
notre application vers les plateformes BlackBerry. Ainsi, nous avons pu acquérir une expérience particulièrement valorisante,
proche du monde de l’entreprise de par les technologies et les méthodes de travail utilisées.
Par ailleurs, au-delà de ces aspects purement techniques, nous avons pris la mesure de la prépondérance des considérations
organisationnelles dans le déroulement d’un projet. La mise en place très tôt de méthodes de planification, la documentation
de notre portage, le stockage organisé de tous nos documents ont été autant d’éléments clés nécessaires à la réussite de notre
travail. Par les compétences diverses qu’il met en œuvre, le projet industriel est plus qu’un simple projet scolaire, il s’agit d’une
véritable transition entre la formation esialienne et le monde du travail.
- 37 -
From PDF
ESIAL
TATA STEEL
FRANCE RAIL
SUIVI DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ EN ENTREPRISE
Corporate health and safety follow-up
ABSTRACT
2010 / 2011
This industrial project proposed by Tata Steel France Rail, formerly known as Corus Rail, is
about the corporate follow–up of health and safety. Indeed, safety is very important in everyday life at Tata Steel France Rail since the Hayange factory is an industrial plant. The
company has developed a lot of procedures, which require filling in of paper documents, in
order to follow the causes of accidents and the technical problems that could threaten
employees’ safety. As the number of these documents grew and it became more and more
difficult to process the data, they decided to set up an IT solution.
Élèves
The project is divided into three main points:
• The creation of an intranet website which helps to manage and store the safety documents and to retrieve the data. The website has to stick to the graphic charter, enable
the keyboarding of all the kind of safety documents and show them to the employees.
• The update of the existing database according to the new safety documents.
• The supply of a maintainable application that can be easily modified and adapted to
future requirements.
Partenaire
At the beginning of the project, the students were provided with five types of documents including audits and documents keeping track of accidents. Their mission was to analyse and
include them into their reflection during the conception phase. They then had to modify the
existing database and to implement the website in PHP, using the framework CodeIgniter.
During this project, they had the opportunity to get to understand the importance of safety
management in an industrial company and the difficulty of storing documents. They had to
provide technical solutions to meet the needs of the company. The follow-up meetings were
one of the key points to the project, a good communication between the different actors being
crucial to provide a successful product that will be used by the employees of the company.
- 38 -
Cyrille GROSSHOLTZ
Damien REIG
Floriane VIGNERON
164, rue du Maréchal Foch
57705 HAYANGE Cedex
Encadrants
industriel
Jean MARTINELLE
universitaire
Bruno PINÇON
From PDF
ESIAL
TATA STEEL
FRANCE RAIL
PRÉSENTATION
Ce projet industriel proposé par Tata Steel France Rail, anciennement connu sous le nom de Corus Rail, traite du suivi de la
santé et de la sécurité en entreprise. En effet, la sécurité est une composante primordiale dans les activités quotidiennes chez
Tata Steel France Rail puisque le site d’Hayange est une usine industrielle dédiée à la fabrication de rails pour les réseaux
ferrés, à partir d’acier brut. Un grand nombre de procédures papier ont été créées pour effectuer un suivi des causes d’accidents
et des problèmes techniques pouvant mettre en danger la sécurité des employés. Le nombre de ces documents papier étant
devenu important et le traitement de leurs données de plus en plus difficile, l’entreprise a décidé de mettre en place une solution
informatique pour permettre leur gestion automatique.
Le projet est divisé en trois points principaux :
• La création d’un site intranet pour aider la gestion et le stockage des documents de sécurité ainsi que la récupération
des données. Ce site doit correspondre à la charte graphique de l’entreprise tout en permettant la saisie et l’affichage
de tous les types de documents,
• La mise à jour de la base de données existante pour prendre en compte les nouveaux documents, ainsi que les modifications effectuées sur les documents d’origine,
• La mise à disposition d’une application maintenable qui pourra être facilement modifiée et adaptée aux besoins futurs
de l’entreprise.
Au début du projet, l’entreprise a fourni aux étudiants cinq types de documents relatifs à la sécurité interne :
• Les Enveloppes Rouges : elles servent à la remontée d'incidents ayant engendré des dégâts matériels ou corporels à
l’aide d’une description des circonstances. Elle propose également une série d'actions à réaliser pour éviter qu'un évènement du même type ne se reproduise.
• Les Deux Minutes de Sécurité : ce document est une sorte d’audit spécifique rédigé pour un poste de l'entreprise.
• Les Remontés de Dysfonctionnement de Sécurité : il s’agit d’une procédure simplifiée de remontée d'anomalies ne
concernant ni les accidents corporels ni les presqu’accidents du travail avec dégâts matériels.
• Les Déclarations d’Accident du Travail : il s'agit de la déclaration légale que l'entreprise doit remplir lorsqu'un salarié est
victime d'un accident dans ses locaux.
• Les Audits : ce sont des outils d'amélioration continue permettant de faire le point sur l'existant pour en dégager les points
faibles ou non conformes.
Les étudiants ont tout d’abord dû analyser ces documents et les inclure dans leur réflexion lors de la phase de conception. Ils
ont ensuite modifié la base de données existante et ont mis en place le site intranet en PHP, à l’aide du framework CodeIgniter.
Tout au long de ces projets, ils ont eu l’opportunité de comprendre l’importance de la gestion de la sécurité dans une entreprise
industrielle et la difficulté du stockage des documents. Un des éléments clés de ce projet a été la mise en place de réunions de
suivi hebdomadaires qui ont permis de rendre compte de l’importance d’une bonne communication entre les parties, pour arriver à mettre en place un produit final qui sera utilisé par les employés de l’entreprise.
- 39 -
ESIAL
TEA
LECTEUR VIDÉO AVANCÉ
Advanced video player
ABSTRACT
2010 / 2011
During the third year industrial project realized for the company TEA located in Brabois we
made an advanced video player. Specifically, the company TEA sells software called CAPTIV
which allows the analysis of measures and videos associated with these measures. The
company wants to improve the video player that is included in its software by adding new
features.
This video player includes the basics : play, pause, fast forward, ... But we've also added new
features such as a timeline improving navigation in a video file with an overview of different
images taken from the video and a module for the management of sub-titles and images. The
data can also be saved so that the user can load back his work during a subsequent use.
To make this possible, we separated the work in two major parts. First we had a lot of meetings with the supervisors from TEA to truly identify the features that we were going to develop. Then we wrote the specifications to meet their requirements. The second part was the
implementation of the new video player and the correction of bugs that may have risen during
the implementation.
During this project we were confronted to a real engineering project, including both specification and implementation phsase. Moreover we gained experience on Visual Basic .Net.
On the other hand, this project has enabled TEA to gain new ideas for its video player and a
new approach to some problems. Ultimately TEA obtained a new video player with advanced
features to promote a bit more their software, CAPTIV.
Élèves
Paul AVART
Thibaut DELAROZIÈRE
Thibaut MULLER
Guillaume RICHARD
Partenaire
3, rue du Bois Chêne le
Loup
54500 VANDŒUVRE
Encadrants
industriels
Nicolas FERVEUR
Norbert BONNEAU
universitaire
Marc TOMCZAK
- 40 -
ESIAL
TEA
PRÉSENTATION
Lors de ce projet industriel de troisième année réalisé pour la société TEA située à Brabois nous avons créé un lecteur vidéo
avancé. Plus précisément, la société TEA commercialise un logiciel nommé CAPTIV qui permet l’analyse de mesures et de
vidéos associées à ces mesures comprenant déjà à l'heure actuelle un lecteur vidéo. Cependant l'entreprise souhaite améliorer
ce dernier en y ajoutant de nouvelles fonctionnalités ainsi qu'en améliorant sa compatibilité avec les différents formats de
fichiers vidéo. Ce nouveau lecteur sera intégré par la suite dans le logiciel CAPTIV et distribué par TEA.
Nous avons été guidés tout au long du projet par Norbert BONNEAU et Nicolas FERVEUR, tous deux ingénieurs dans l'entreprise TEA ainsi que par Marc TOMCZAK en tant qu'encadrant universitaire qui nous a aiguillés pour tous les aspects de gestion
de projet.
Comme tout lecteur vidéo qui se respecte, celui que nous avons développé présente les fonctions de base que sont la lecture,
la mise en pause, l'avance rapide,... mais nous y avons aussi ajouté de nouvelles fonctionnalités.
Tout d'abord une timeline améliorant la navigation dans un fichier vidéo en donnant un aperçu de différentes images de la vidéo.
Il s’agit d’un composant affichant une partie ou la totalité d’une vidéo sous forme d’images successives avec la possibilité de
zoomer et ainsi augmenter la fréquence d'échantillonnage sur une zone. De plus, une graduation apposée à cette timeline
permet de se repérer à tout moment dans la vidéo.
Par la suite nous avons développé un module de gestion de sous-titres et d'images. Ce dernier permet d'ajouter différents soustitres et images dans la vidéo afin de pouvoir commenter directement sur la vidéo ce que l'on peut y observer. Il gère les changements de police, de taille, de couleur ainsi que le positionnement des sous-titres et le positionnement des images sur la vidéo.
Et toutes ces données peuvent être sauvegardées afin que l'utilisateur puisse recharger son travail lors d'une utilisation ultérieure.
Afin de rendre cela possible, nous avons séparé le travail en deux parties majeures. Tout d'abord une partie d'étude du problème
posé par l'entreprise TEA dans laquelle nous avons effectué beaucoup de réunions avec les encadrants industriels afin de
dégager véritablement les fonctionnalités que nous allions devoir développer. Puis rédiger un cahier des charges conforme à
leurs exigences et comportant un planning des différentes étapes du projet. La seconde partie a intégralement été occupée par
l'implémentation du nouveau lecteur vidéo et la correction des éventuels problèmes qui ont pu survenir au cours de la réalisation
de ce dernier. Il est cependant à noter que tout au long de cette partie de réalisation, des réunions ont eu lieu avec les encadrants industriels et l'encadrant universitaire afin de vérifier le bon avancement du projet.
Ce projet nous a permis de nous confronter à un véritable projet d'ingénieur, comportant une phase de conception et une phase
d'implémentation. De plus nous avons pu enrichir notre expérience dans un domaine de programmation qui ne nous était pas
forcément familier et qui est Visual Basic .Net. Nous avons également pu mettre à l'épreuve les cours de gestion de projets qui
nous ont été dispensés à l'ESIAL.
D'autre part, ce projet a permis à TEA d'avoir de nouvelles idées pour son lecteur vidéo, une nouvelle approche de certains
problèmes, et aura au final obtenu un nouveau lecteur vidéo avancé avec des fonctionnalités viables et novatrices qui leur
permettront de promouvoir encore un peu plus le logiciel CAPTIV.
- 41 -
ESIAL
THALES
DÉBOGUEUR EMBARQUÉ
GDB Embedded Library
ABSTRACT
2010 / 2011
This industrial project, entitled GDB embedded debugger has been provided by Thales
Communications. It aimed at developing a dynamic library that allows Microsoft Windows applications’ users to enhance the traditional content of their application using C code they could grab
themselves, compile and debug through a graphical user interface included in the library. Eventually
the library will be used by employees of Thales with the application Simulink, which is a powerful
tool for signal processing.
Taking for example the case of an Excel spreadsheet, then the user can, through a simple Visual
Basic macro, instantiate our library, then type the code of a C function in the graphical editor that
opened. He will subsequently be able to call this C function with the content of certain cells of the
worksheet as parameters, and then retrieve the return value of the function and store it in any other
cell of the spreadsheet.
This also has the advantage to allow the user to use the full power of the C Programming language
such as complex systems, network communication, dialing with other applications and so on, to
enrich the content of the worksheet.
This project was composed of two phases. During the first phase, which lasted 3 months, we wrote
a design folder detailing the behavior, appearance and functionalities of the library. We used
mainly the UML to describe our library. In a second step, we coded the library, using the QT framework that we had been strongly recommended by our industrial supervisor, both for ease of
maintenance of the code, and simplicity of the approach of Microsoft’ technologies it proposes.
During the design and development of this project, we had to get familiar with the particular technology COM / OLE offered by Microsoft Windows, this technology allows the Microsoft target to
interact with the library. We also had to gather extensive documentation on tools GCC and GDB
under GNU/GPL, to encapsulate them in our library without violating the constraints imposed by
the code Opening philosophy required by the license.
This project has been for us the opportunity to fully appreciate the importance of writing a detailed
specification before starting the development phase itself. We've found that these are necessary
steps to ensure the adequacy of the solution provided with the needs of our sponsors, but also and
especially to establish a schedule and organize our work to be more productive.
We also saw the problems that companies face concerning maintainability of code, and ease of
deployment of such application on a computer park. This stirred up our creativity to offer Thales
Communications solutions that benefit them on these points.
- 42 -
Élèves
Pawel BANIOWSKI
François NITENBERG
Jérémy SINOIR
Partenaire
160, boulevard Valmy
92700 COLOMBES
Encadrants
industriel
Nicolas GUILLAUME
universitaire
Jean-François SCHEID
ESIAL
THALES
PRÉSENTATION
Ce projet industriel de troisième année, intitulé : "développement d’un débogueur embarqué" nous a été proposé par la société
Thales Communication. Il consistait à développer une bibliothèque dynamique qui permette aux utilisateurs d’applications
Microsoft Windows classiques d’enrichir le contenu de leur application à l’aide de code C qu’ils pourraient eux-mêmes saisir,
compiler puis déboguer via une interface graphique incluse dans la bibliothèque. À terme, cette bibliothèque sera utilisée par
les employés de chez Thales avec l’application Simulink qui est une puissante application permettant le traitement du signal.
Si l’on prend par exemple le cas d’une feuille de calcul Excel, alors l’utilisateur peut, via une simple macro Visual Basic instancier notre bibliothèque, puis entrer le code d’une fonction C dans l’éditeur graphique qui s’ouvre alors. Il pourra par la suite
appeler cette fonction C en lui passant en argument par exemple le contenu de certaines cellules de sa feuille de calcul, puis
récupérer la valeur de retour de sa fonction et la stocker à son tour dans une quelconque autre cellule de sa feuille de calcul.
Ceci à l’avantage de permettre ainsi à l’utilisateur d’utiliser toute la puissance du langage C tels les appels systemes complexes,
la communication par réseau, le dialogue avec d’autres applications etc., pour enrichir le contenu de sa feuille de calcul (ou
autre support si l’application est une autre application Microsoft).
Ce projet fut composé de deux grandes phases. Durant la première phase qui a duré 3 mois, nous avons rédigé un dossier de
conception complet détaillant le comportement, l’apparence et les fonctionalités de la bibliothèque. Nous avons durant cette
phase utilisé principalement le formalisme UML pour décrire notre bibliothèque. Dans un second temps, nous avons codé la
bibliothèque, en utilisant le framework QT qui nous avait été vigoureusement recommandé par notre encadrant industriel, tant
dans un souci de facilité de maintien du code de leur côté, mais aussi parce que ce framework simplifie l’approche aux technologies Microsoft avec lesquelles nous devions travailler.
Durant la conception et le développement de ce projet, nous avons dû en particulier nous familiariser avec la technologie COM/
OLE proposée par Microsoft Windows. C’est cette technologie qui permet à l’application Microsoft cible (dans notre cas Excel
ou Simulink) de dialoguer avec la bibliothèque, via de simples macros Visual Basic. Nous avons dû également réunir une large
documentation sur les outils GCC et GDB, sous licence GNU/GPL, afin de les encapsuler dans notre bibliothèque de manière
complète et sans violer les contraintes d’ouverture du code imposées par cette licence, mais non-désirables pour la société
Thales Communication.
Ce projet a pour nous été l’occasion de nous rendre vraiment compte de l’importance de la rédaction d’un cahier des charges
détaillé avant de débuter la phase de développement à proprement parler. Nous avons en effet constaté que ce sont des étapes
nécessaires pour s’assurer de l’adéquation de la solution fournie avec les besoins de notre commanditaire, mais aussi et surtout
pour mettre en place un planning et des jalons afin d’organiser notre travail et d’être plus productifs.
Il nous a également sensibilisé aux problématiques des entreprises face aux applications dont elles sont propriétaires, telles
que la maintenabilité du code et la facilité de déploiement de ces applications sur un parc informatique conséquent. C’est
d’ailleurs sur cette problématique de déploiement logiciel que nous avons fait preuve de force de proposition, en proposant
certaines modifications par rapport à la conception suggérée par Thales Communications au début du projet.
- 43 -

Documents pareils