PDF FILE #1 - Famille Montfortaine

Commentaires

Transcription

PDF FILE #1 - Famille Montfortaine
Édition française
Sommaire
1
Le Père appelle encore
des ouvriers à la vigne !
3
Nouvelles Officielles
6
IMI 2009 - La spiritualité
montfortaine au service
de la communauté.
8
Consécration de l'église
de Notre Dame de
l'Annonciation Paroisse de Póvoa de
Santo Adrião –
Lisbonne
9
Visite de l’économe
général à la Délégation
générale du Congo
10
«Avec Marie dans le
cœur de la Parole de
Dieu» - Lorette
11
Bibliographie
n. 5 36
Novembre 2009
L e P è r e a pp e l l e e n c o r e
d e s o u v r i e r s à la v i gn e ! ! !
Au long de l'histoire du monde on voit clairement
comment beaucoup se sont éloignés de la vraie Source de la vie,
de la Vérité. L'homme se renferme sur lui-même, dans son
égoïsme. Insatisfait de sa vie, enfermé dans son petit monde,
il devient esclave de ses idées, de ses pensées, de ses fausses
idoles. C'est ainsi qu'il perd cet amour essentiel qui donne la
véritable joie et qui, seul, peut donner réponse aux exigences
profondes de tout homme.
Aujourd'hui dans notre monde, il y en a tant qui se sont
éloignés de l'Église, dans l'espoir de trouver quelque chose qui
les rende heureux. Dans ce monde, le Seigneur de la vie, encore
aujourd'hui, continue d'appeler les personnes qui acceptent de le
suivre de près. Le dimanche 20 septembre 2009, à Santeramo
in Colle (BA - Italie), nous avons participé à une de ces
manifestations extraordinaires de l'amour de Dieu au moment où
sept jeunes ont dit oui au Seigneur par la Profession Religieuse.
Parmi eux quatre viennent de la Croatie : Miro Ravlić (40 ans),
Nikola Tandara (32 ans), Zrinko Petar Nikolić (30 ans), Kristijan
Žlender (29 ans) ; deux sont de l'Angola : Carlos Miguel José
Vieira (28 ans) et Miguel Quissua Quissola (26 ans) ; et un
italien : Antonino Pensabene de Reggio Calabria (30 ans).
Il s'agit de la profession temporaire par laquelle les
jeunes entrent dans une Congrégation religieuse (dans notre cas
la Compagnie de Marie) en promettant à Dieu et à l'Église de
vivre les vœux de chasteté, d'obéissance et de pauvreté pendant
une année. Avant le noviciat nos confrères ont vécu une période
de formation dans divers pays. Ils se sont retrouvés ensuite pour
vivre ensemble dans la maison du noviciat. La diversité des
cultures, des langues, et des opinions a fourni l'occasion d'un
enrichissement personnel et communautaire. Avant tout, ce fut
l'occasion de grandir dans l'amour en suivant et en imitant Jésus
Christ. La célébration de la profession religieuse s'est déroulée
dans l'église mère de Santeramo in Colle. Les montfortains
sont présents dans cette région depuis plus de cinquante ans.
1
La reconnaissance pour la présence montfortaine s'est manifestée surtout dans l'accueil et
dans l'ouverture des gens à l'égard des novices, ce qui a créé des liens forts et profonds.
Les gâteaux n'ont jamais manqué et … pas seulement les gâteaux. L'église était pleine : en
plus des gens de Santeramo, il y avait nos familles, les frères et sœurs de la famille
montfortaine, des amis, mais aussi des résidents de la maison de retraite et de la maison de
famille "Calabraise", où nous allions accomplir notre apostolat. La célébration eucharistique
était présidée par notre Père Général.
Dans son homélie, le Père Santino a souligné de façon particulière le besoin d'être
des justes devant Dieu, des hommes de paix, doux et pacifiques. Commentant l'évangile le
Père Santino a fait référence au cheminement pascal, chemin de croix, de mort et de
résurrection : itinéraire auquel tous les baptisés sont appelés à prendre part, mais de façon
particulière les personnes consacrées. Après l'homélie ce fut le moment culminant :
la profession. Chacun des novices, devant le Père Général, a émis les vœux de pauvreté,
de chasteté et d'obéissance en lisant sa formule de profession en italien puis dans la langue
de son pays natal. Durant ce moment rempli d'émotion, quelques larmes ont marqué nos
visages. Après la profession le Père Général a remis à chacun l'habit religieux, les
Constitutions de la famille montfortaine et le rosaire : signes d'accueil, de fraternité et
d'appartenance à la Congrégation montfortaine. Au terme de la célébration toutes les
personnes présentes ont été invitées à prendre part aux rafraîchissements dans notre jardin.
Les embrassades et les larmes de nos petites grand-mères nous ont marqués d'un signe
indélébile. Ce fut une journée spéciale, un grand cadeau que Dieu, dans sa miséricorde et
son amour, a voulu nous donner. Le chemin ne se termine pas avec la première profession,
mais elle ouvre la porte pour un nouveau cheminement avec Marie à la rencontre de Jésus.
Nous vous portons dans notre cœur, vous confiant au Seigneur dans nos prières et nousmêmes, nous nous confions aux vôtres.
Avec reconnaissance à l'égard du Seigneur,
les nouveaux profès montfortains.
Santeramo in Colle : les nouveaux profès avec le P. Efrem, le P. Milenko et le P. Mihovil.
2
Premières
professions
Le 24 mai 2009, à Ruteng (Indonésie) : Albertus (Arif) ARIF,
Robertus (Armin) ARMINUS, Rikardus (Riky) SEHAJUN,
Elfridus (Idus) SILMAN, Stanislaus Bala (Stanis) WATON.
Le 31 mai 2009, à Paipa (Colombie) : Alexandre ALVES DE
AZEVEDO (Brésil) et Guilherme BRANDÃO FERREIRA
(Brésil).
Le 6 août 2009, à Mbarara (Ouganda) : Dieudonné Litumoli
BOMALOSE (Congo), Jailos Augustine MPINA (Malawi),
David NIWAGABA (Ouganda), Gideon Justus KUBEBEA
(Kenya).
Le 8 septembre 2009, à Delmas (Port-au-Prince) (Haïti) :
Rikinson BANTOU, Wilson CHARLES, Gaston DESTRA, Jean
Didereau DUGER, François Nick GOURGUE.
Le 20 septembre 2009, à Santeramo in Colle (Italie) : Zrinko
Petar NIKOLIĆ (Croatie), Antonino PENSABENE (Italie),
Miguel Quissua QUISSOLA (Angola), Miro RAVLIĆ (Croate
de la Bosnie-Herzégovine), Nikola TANDARA (Croatie),
Carlos Miguel José VIEIRA (Angola), Kristijan ŽLENDER
(Croatie).
Professions
perpétuelles
Le 20 juillet 2009, à Bangalore (Inde) : Prem Kumar
ANTHAPPA, Joji Antony KALARICKAL.
Le 28 août 2009, à Malang (Indonésie) : Rafael Servianus
LEPEN, Marselinus NGEBU.
Le 30 août 2009, à Paipa (Colombie) : Martín Emilio BAICUÉ
NAVARRO, Álvaro PULIDO BAUTISTA.
Le 8 septembre 2009, à Delmas (Port-au-Prince) (Haïti) : Frégo
ANTÉNOR, Rébert BELDORIN, Claude CINÉ, Lanès
PHANOR.
Ordinations
au diaconat
Le 25 juillet 2009, à Bangalore (Inde) : Prem Kumar
ANTHAPPA, Joji Antony KALARICKAL.
Le 29 août 2009, à Malang (Indonésie) : Rafael Servianus
LEPEN, Marselinus NGEBU.
Le 15 septembre 2009, à Delmas (Port-au-Prince) (Haïti) : Frégo
ANTÉNOR, Rébert BELDORIN, Claude CINÉ, Lanès
PHANOR.
3
Ordinations
au sacerdoce
Le 19 mars 2009, à Port-de-Paix (Haïti) : Osnel PIERRE.
Le 25 avril 2009, à Belo Horizonte (Brésil) : José Cláudio
OLIVEIRA.
Le 25 juillet 2009, à Chontales (Nicaragua) : Harry Antonio
FLORES MORALES.
Le 29 août 2009, à Malang (Indonésie) : Yakobus RUA BAI.
Le 12 septembre 2009, à Montréal (Canada) : Louis-Paul
SAINT-LAURENT.
Le 17 octobre 2009, Rome (Italie) : Roberto CARLI.
NOVICIAT INTERNATIONAL LATINO-AMÉRICAIN À PAIPA (COLOMBIE)
Le 1er décembre 2008, le P. Santino BREMBILLA, Supérieur Général, a nommé le
Père Daniel MALASQUEZ comme Maître des novices au Noviciat Latino-américain à
Paipa. Il servira aussi comme Supérieur de la maison. Deux autres confrères ont été
nommés à l'équipe du noviciat. Le P. Jean-Baptiste HENRY FILS a été nommé Socius
pour le Noviciat Latino-américain et le P. Miguel VELÁSQUEZ ACOSTA a été nommé
l’économe. Le noviciat a commencé le 11 octobre avec six novices: 1 du Brésil, 2 de la
Colombie, 1 du Nicaragua, et 2 du Pérou.
NOUVEAU SUPÉRIEUR DU SCOLASTICAT À MANILLE (PHILIPPINES)
Le 14 avril 2009, le P. Donald LA SALLE, Vicaire Général, a nommé le Père Reny
Joseph PUNNAPPANAL comme Supérieur du Scolasticat de Manille, pour un mandat
d'une année.
NOUVEAU SUPÉRIEUR DU SCOLASTICAT À BANGALORE (INDE)
Le 8 mai 2009, le P. Santino BREMBILLA, Supérieur Général, a nommé le Père
Joseph Raja Rao THELAGATHOTI comme Supérieur du Scolasticat à Maria Bhavan,
Bangalore, pour un mandat de trois années.
NOUVEAU MAÎTRE DES NOVICES À KANATHI (INDE)
Le 8 mai 2009, le P. Santino BREMBILLA, Supérieur Général, a nommé le Père
Michael Sagayaraj JAMES comme Maître des novices à Sneha Bhavan, Kanathi, pour un
mandat d'une année.
NOUVEAU SUPÉRIEUR DU SCOLASTICAT À NAIROBI (KENYA)
Le 8 juin 2009, le P. Santino BREMBILLA, Supérieur Général, a nommé le Père
Ernest AKHONYA MUKAVANA comme Supérieur du Scolasticat à Nairobi (Kenya),
pour un mandat d'une année.
NOUVELLE ADMINISTRATION DE LA VICE-PROVINCE DE GRANDE-BRETAGNE ET IRLANDE
Le 17 juillet 2009, l’Assemblée de la Vice-Province de Grande-Bretagne et Irlande
a élu comme Supérieur Vice-Provincial le Père Ronald MITCHELL pour un mandat de six
ans. Les conseillers du P. Ronald MITCHELL sont : le Père Desmond CONNOLLY (vic.),
le Père James MURRAY, et le Père Daniel McAVOY.
4
NOUVEAU SUPÉRIEUR DU SCOLASTICAT À MALANG (INDONÉSIE)
En août dernier, le Père Ignatius WIDODO a été nommé Supérieur du Scolasticat à
Malang (Indonésie).
NOUVEAU SUPÉRIEUR DE LA MAISON GÉNÉRALE
Le 1er septembre 2009, le P. Santino BREMBILLA Supérieur Général a nommé le
P. Luiz Augusto STEFANI supérieur de la communauté de la maison générale de Rome.
Le P. Santino a exprimé ses remerciements au P. Battista CORTINOVIS qui a fini son
mandat comme Supérieur.
NOUVEAU MAÎTRE DES NOVICES À RUTENG (INDONÉSIE)
Le 8 septembre 2009, P. Santino BREMBILLA, Supérieur Général, a nommé le
Père Stefanus SELI comme Maître des novices à Ruteng (Indonésie).
SCOLASTICAT INTERNATIONAL DE ROME
Le 22 septembre 2009, le Père Santo BREMBILLA, Supérieur Général, a érigé le
Scolasticat International de Rome à la Maison Générale. Le même jour, il a nommé le Père
Efrem ASSOLARI Formateur et Supérieur de la communauté du scolasticat. Le Père
Efrem sera assisté par le Père Manuel VIEIRA de la délégation générale du Portugal en
tant que « Socius » et Directeur spirituel. Les membres de la communauté du scolasticat
sont les PP. Efrem ASSOLARI, Manuel VIEIRA, Gregorius PASI de l’Indonésie, Wilmar
Esteve ROLDÁN SOLANO de la Colombie, le Frère Nikolaus NARIMO USODO de
l’Indonésie et des scolastiques : Zrinko Petar NIKOLIĆ (Croatie), Antonino PENSABENE
(Italie), Miguel Quissua QUISSOLA (Angola), Miro RAVLIĆ (Croate de la BosnieHerzégovine), Nikola TANDARA (Croatie), Carlos Miguel José VIEIRA (Angola),
Kristijan ŽLENDER (Croatie).
CHANGEMENT DE STATUT JURIDIQUE DE L’INDE
Le 1er octobre 2009, après consultation du Conseil Général Extraordinaire d’octobre
2008, qui a donné son avis favorable, le Père Santino BREMBILLA, Supérieur Général,
avec le vote délibératif de son Conseil (cf. Montfortain Aujourd’hui, n° 169), érige la
Délégation Générale de l’Inde en Vice-Province. Le changement sera effectif le 8
décembre 2009, Solennité de l’Immaculée Conception de la Bienheureuse Vierge Marie.
Le Père Anthony PEREIRA, actuellement supérieur de la Délégation Générale, devient,
par conséquent, Supérieur Provincial de la nouvelle Vice-Province.
NOUVEAU SUPÉRIEUR DE LA MISSION DES ÉTATS UNIS AU NICARAGUA
Le P. Matthew J. CONSIDINE, Supérieur Provincial des États Unis, avec l’accord
de son Conseil, a nommé le Père Thomas D. POTH comme Supérieur de la Mission du
Nicaragua pour un mandat de trois ans, à partir du 7 Octobre 2009.
5
IMI 20 09 : L a spi r itu al i té mo n t fo rt a in e
au serv i c e d e la co mmu n au t é.
Du 14 février au 14 août 2009 a eu lieu la 3ème rencontre de l’IMI (Institut
Montfortain International). Le groupe était composé de 27 participants (dont 6 filles de la
Sagesse, 10 frères de Saint - Gabriel et 11 pères montfortains) plus l’équipe d’animation (soeur
Chantal Rabier fdls, Paulose Mekkunel, Dominic Kiong frères de Saint - Gabriel et Jorge
Enrique González smm). Donc au total 31 personnes ont participé à l’expérience. 14 pays
étaient représentés : 6 personnes de l’Afrique; 6 de l’Amérique Latine et des Caraïbes; 15 de
l’Asie (10 de l’Inde, 2 de l’Indonésie, 2 des Philippines, 1 de Singapour). 4 de l’Europe;
Les langues maternelles des participants étaient le créole, le français, l’espagnol, l’anglais,
l’italien, le chichewa, le lingala, le wolof, le malgache, le tagalo, le tamil, l’hindi entre autres.
La moitié du groupe pouvait communiquer en français et l’autre moitié en anglais. Le plus jeune
du groupe avait 28 ans et le plus âgé 65 ans. Nous avons partagé toutes sortes d’expériences
apostoliques : quelques-uns avaient travaillé dans le domaine de l’éducation des enfants, auprès
des jeunes, des adultes ou encore avec des personnes handicapées; d’autres avaient fait une
expérience de travail dans les différentes étapes de la formation : la pastorale de la jeunesse,
l’éveil des vocations, le postulat, le noviciat, le scolasticat et la formation permanente. De plus
certains participants avaient une expérience dans le domaine de la santé; d’autres dans le champ
des missions populaires : animation des paroisses ou pastorale sociale… Quelle diversité et
quelle richesse que celles de la famille montfortaine dans le monde quand on y pense !
Le programme de six mois prévoyait deux temps principaux. Une première étape de
cinq mois pour approfondir la spiritualité montfortaine avec l’accompagnement de 21
intervenants différents qui nous ont aidés à redécouvrir notre héritage spirituel; ils nous ont
stimulés afin d’enrichir et d’approfondir notre façon de le vivre selon notre spécificité
charismatique. Pendant les cinq premiers mois, la maison générale des frères de Saint –
Gabriel, à Rome, (La Casa San Gabriele) a été notre foyer. Les deux communautés qui y
habitent devinrent nos hôtes. Pour la plupart d’entre nous, c'était notre première expérience
de partage avec les frères de Saint – Gabriel. Je peux dire que cette expérience nous a
marqués très positivement : l'accueil des frères de la maison; leur témoignage de prière, de
travail généreux, de simplicité et de disponibilité nous ont donné la possibilité de découvrir
la richesse de cette vocation si importante et nécessaire dans l’Église. Également, cela nous
a permis d’approfondir les liens entre nous. Ce fut une occasion d’apprécier la richesse de
notre vocation religieuse comme un « lien commun » entre nous en tant que religieux et
religieuses, frères et sœurs d’une même famille spirituelle Chaque semaine il y avait une
personne ressource qui nous aidait à approfondir un aspect de notre vie communautaire,
religieuse montfortaine dans le contexte d’aujourd’hui. Ainsi nous avons eu le privilège de
rencontrer 20 intervenants différents : 14 de la famille montfortaine (5 fdls, 4 SG et 5 smm)
et 6 d’autres familles religieuses. Chacun d’eux avec simplicité et profondeur nous a aidés à
goûter la vie et les écrits du Père de Montfort. Après quoi, c’était à nous de nous laisser
éclairer par ces textes selon nos besoins et le contexte personnel, social ou communautaire,
dans lequel la mission nous attend. Le partage en groupe après les exposés, et bien souvent,
de façon informelle entre nous était d’une richesse énorme. Combien d’idées, d’intuitions et
de nouvelles pistes pour la croissance personnelle et pour la réalisation de notre tâche
missionnaire, sortaient de ces entretiens !
Le dernier mois en France, nous a permis de visiter les principaux lieux historiques
du Père de Montfort et de mieux connaître les traditions montfortaines. Cette expérience
nous a permis surtout de rencontrer les différentes communautés respectives de nos trois
6
congrégations. Ensemble nous avons partagé la joie de vivre cette richesse spirituelle.
Quelle belle expérience que de voir tant de frères, de sœurs et de pères vivre dans la joie et
l’espérance leur engagement dans l’Église comme fils et filles de Louis-Grignion-deMontfort et de Marie-Louise de Jésus.
Qu’est-ce que je retiens de cette expérience ?
Quand je regarde une telle diversité (nationalité, âge, sexe, langue, culture, formation,
expérience apostolique, etc.) je prends conscience de la richesse du groupe et je me réjouis de
voir comment nous avons réussi à vivre ensemble pendant six mois; à partager nos expériences,
à prier ensemble malgré la difficulté de la langue, à tisser de bons liens entre nous et même à
bâtir des relations d’amitié. Inconnus que nous étions au début, nous sommes devenus peu à
peu une communauté de frères et de sœurs partageant le même idéal. Comment ?
Je vois ici la très grande richesse de l’IMI : oser sortir pas seulement de nos pays, mais
de nous-mêmes en décidant d’aller au-delà de nos limites en vue de rencontrer l’autre qui est
mon frère, ma sœur. Bien sûr, on peut admettre qu’à l’intérieur de telles diversités, il y ait eu
normalement des moments de tension et de difficultés, cela faisait partie de cette expérience,
une expérience réelle de vie communautaire. Plus d’une fois, j’ai vu des personnes relativiser
beaucoup de choses en renonçant à leur propre façon de voir ou de faire, en vue d’une plus
grande communion. J’en ai vu aussi surmonter les différences avec humilité et patience pour
contribuer à la construction de la communauté. Un esprit de joie et d’affection fraternelle a
accompagné le groupe jusqu‘à la fin. A plusieurs reprises, en regardant le groupe, je méditais
et je constatais combien la force de notre spiritualité montfortaine se trouvait justement dans
ce dynamisme qui vient de l’amour de Dieu. Ce dynamisme qui nous rend capables de nous
vider de nous-mêmes pour nous offrir totalement aux autres comme la Sagesse l’a fait au
moment de l’Incarnation pour restaurer la communion blessée: TOTUS TUUS ! Oui, je vois
maintenant dans cette expression, si chère à notre spiritualité, le principe d’une vie de
communion avec Marie et avec le Christ. Il est en même temps la semence d’une vie
communautaire authentique. Une semence capable de transformer nos différences en richesses
et qui nous rend capables de nous faire passer de la méfiance à la confiance, de la diversité à la
communion pour témoigner dans le monde blessé d’aujourd’hui, que la fraternité universelle
est possible, parce que Dieu nous a aimés le premier.
Voici deux autres témoignages de personnes qui ont vécu l'expérience:
«J’ai lu plusieurs fois les œuvres du Père de Montfort et j’ai approfondi la spiritualité
surtout l’Amour de la Sagesse Éternelle, mais l’expérience de l’IMI a été pour moi très
importante parce qu’elle a attiré mon attention sur les nombreux et différents aspects de la
Spiritualité et sur son lien avec l’expérience concrète. J’ai beaucoup apprécié l’histoire des
trois Congrégations, je connaissais l'histoire des Filles de la Sagesse, celle des Frères de
Saint Gabriel, mais en ce qui concerne les Missionnaires Montfortains la seule chose que je
connaissais c’était l'histoire du Père de Montfort et c'était tout. Les événements historiques
avec leurs problématiques, difficultés, incertitudes ont souligné l'importance de ceux qui
nous ont précédés et qui nous ont transmis la spiritualité. De cela découle aussi l'importance
de notre mission pour notre temps et pour l'avenir et la nécessité de toujours actualiser et
personnaliser l’approche et la transmission parce que la spiritualité n’est pas un ensemble
d'idées à transmettre, mais un chemin, une expérience à vivre, à partager, à suggérer, à
faciliter.» (Sœur Dell’Incarnazione fdls, Italie).
«IMI a été pour moi un don, un temps de grâce. Je me sens vraiment privilégiée
d’avoir vécu cette expérience. Je remercie le Bon Dieu pour ceci. Ce temps a été un temps
de renouvellement de ma vie spirituelle. Je sens que cette expérience a transformé ma vie.
Elle m’a permis d'approfondir ma foi, de fortifier mes convictions comme Fille de la
7
Sagesse. Je me sens très fière de mes fondateurs, saint Louis Marie de Montfort et la
Bienheureuse Marie-Louise de Jésus. Ils ont éveillé en moi le désir d’imiter leur vie,
spécialement leur esprit de détachement, simplicité de vie, humilité, prière, compassion et
amour des pauvres. Vivre dans une communauté internationale a été aussi une expérience
très enrichissante et m’a fait apprécier d'autres cultures et le respect dans la différence. Cela
a été un processus de donner et de recevoir. Ceci m’a aidée aussi à découvrir l’importance
de la collaboration à l’intérieur de la famille montfortaine, maintenant, je suis plus fière
d’appartenir à cette grande famille» (Sœur Mary Immaculate fdls, Malawi).
A la fin de cette expérience, chacun est sorti avec l'engagement de partager dans son
entité respective la richesse de cette expérience. Que le Seigneur bénisse les initiatives de
chacun et chacune dans ce sens parce que notre spiritualité est un trésor dont le monde
d’aujourd’hui a besoin. J’en suis sûr !
P. Jorge Enrique GONZALEZ V., smm
Colombie
C onsé cra ti on de l 'é gl i se
d e No tr e D ame d e l' An n o n c i at io n
P a r o iss e d e P óv o a d e S ant o Ad r iã o – Lisb on ne
Le 19 octobre de cette année, le Patriarche de Lisbonne, Dom José Policarpo,
a consacré la nouvelle église paroissiale de Póvoa de Santo Adrião, où travaillent les
missionnaires montfortains depuis quarante ans. La célébration a très bien symbolisé l'unité,
la variété et la collaboration,
manifestées par la présence de toute
la communauté paroissiale.
Après la réalisation du centre
paroissial en 2001, siège de la
formation chrétienne ainsi que des
services sociaux comme la garderie
d'enfants, le soutien à domicile, et
le "Fonds d'aide aux familles dans
le
besoin",
la
communauté
chrétienne, lasse d'attendre une
subvention possible de l'État pour la
construction de l'église, s'est mise
en mouvement par elle-même afin de concrétiser ce rêve. Et le rêve est devenu réalité.
L'eucharistie de consécration de l'église et la fête qui l'a suivie ont manifesté très clairement
toute la dynamique de la participation active des laïcs qui collaborent avec notre
communauté montfortaine. Ce fut très beau aussi de voir presque tous les montfortains du
Portugal réunis en cette occasion, afin de remercier ensemble le Seigneur pour la réalisation
de ces structures au service du bien commun.
Le choix fait par les gens du titre de la paroisse, Notre Dame de l’Annonciation,
témoigne de la présence de notre communauté, vécue à la lumière du charisme missionnaire
et marial que saint Louis Marie de Montfort nous a laissé en héritage. Toute notre
Congrégation se réjouit et accompagne nos confrères du Portugal dans leur service
missionnaire.
8
V i s ite de l ’é co n o me g én éra l au C o n go
À mon avis, la visite de nos frères est l'un des moyens les plus efficaces pour
maintenir l'esprit de communion qui caractérise la vie religieuse. Une visite, un accueil
chaleureux, une bonne conversation, sont la porte ouverte pour résoudre des problèmes,
pour clarifier de fausses idées et pour échanger des connaissances. J'ai pu constater cela
lors de ma visite au mois de juillet, à nos confrères montfortains de la Délégation générale
du Congo. C'était mon premier voyage en Afrique et ce fut pour moi une expérience très
enrichissante. Le voyage a été motivé suite aux dernières décisions du Conseil général,
en lien avec les supérieurs des provinces des délégations montfortaines. Le but était de
confronter le Comité technique des finances à la réalité des pays qui ont besoin d’une aide
extérieure pour maintenir leur mission, continuer les activités de formation et proposer un
cheminement progressif vers l'autofinancement.
Trois choses entre autres ont été frappantes pour moi durant cette visite au Congo :
l’accueil fraternel de nos
frères, leurs efforts pour
réaliser la mission, malgré
les limites économiques et
structurelles d'un pays qui
n'a pas encore surmonté les
conséquences de la guerre,
et finalement la beauté du
peuple congolais dans ses
expressions culturelles et
religieuses, sans oublier la
beauté naturelle et les
détails de notre voyage par
le fleuve Congo jusqu’à
notre ex-mission à Isangi.
La réception positive a
commencé à Kinshasa, à la
Procure des pères de
Scheut. Là, un laïc ami des
pères m'a guidé tout au long de mes voyages jusqu'à Kisangani. Je me suis senti vraiment
chez moi. À chaque endroit, nos réunions ont été très fructueuses. Nous avons abordé les
questions économiques et les comptes de la délégation. Nous avons regardé également les
projets en cours ou encore ceux à démarrer. Nos missionnaires doivent surmonter
beaucoup de difficultés afin d'exercer leur mission; entre autres, les difficultés dues aux
sites naturels, de longs voyages par voie fluviale, des sentiers qui sont compliqués même
avec la moto, et, dans certains cas, de nombreuses heures à parcourir à pied n’ayant
d’autres moyens d’atteindre la mission. Le peuple du Congo, du moins dans les
communautés où je suis allé, est un peuple magnifique, chaleureux et agréable, malgré les
graves problèmes causés par la pauvreté. Un peuple religieux, d'une religiosité captivante,
en particulier par ses liturgies vivantes et participatives. Et que dire de toute cette beauté
angélique que les chorales ont exécutée par les chants typiques de leurs pays.
En conclusion, je réalise que c’est avec la solidarité des pays qui ont une meilleure
condition économique et avec une bonne gestion des projets de la part des entités plus
nécessiteuses que nous pourrons favoriser leur autofinancement en vue de la formation et
de la mission pour le Royaume de Dieu. Que Saint-Louis de Montfort nous aide à
travailler d’une façon dynamique et communautaire. Grand merci aux confrères
montfortains de la République Démocratique du Congo.
P. Luiz Augusto Stefani, smm
9
«Avec Marie dans le cœur de la Parole de Dieu»
Les journées de spiritualité mariale montfortaine organisées par la Province d'Italie,
à Lorette, du 2 au 4 octobre 2009.
Près de 230 personnes ont participé à ces "Journées". La plupart des participants
appartiennent à des groupes marials qui, depuis un moment déjà, suivent un chemin de foi à
la lumière de la spiritualité de St Louis Marie de Montfort, guidés par des missionnaires
montfortains, des Filles de la Sagesse et même par des laïcs. Il s'agit en particulier des
groupes de Reggio Calabria, Triggiano (BA) avec leur curé, Bari Vecchia et Lioni (AV),
Santeramo in Colle (BA), Rome-Monte Mario et Rome-Via Prenestina, Trinitapoli (FG),
Bergame, Bologne, Arbizzano di Negrar (VR). D'autres personnes venues individuellement
ont vécu avec joie cette expérience : les religieuses de la Fraternité "Arche de Marie" de Penne
(PE), les Filles de la Sagesse de Lugo et Turin, des amies de Milan, Vigevano, Brescia,
Agrigente, Padoue, et Venise, des membres du mouvement "Consecratio Mundi".
Le tout était égayé par la vivacité d'une dizaine d'enfants confiés aux soins de leur animatrice.
Des présences furent particulièrement appréciées : Père Santino Brembilla, Supérieur Général,
Père Luciano, Supérieur Provincial d'Italie et de nombreux missionnaires montfortains.
"Avec Marie au cœur de la Parole de Dieu" : c'est autour de ce noyau que s'est
développé l'itinéraire des "Journées", dans l'accueil du message final du Synode des Évêques
sur la Parole de Dieu nous invitant à nous approcher de cette table, afin de nous nourrir non
seulement de pain, mais encore de ce qui sort de la bouche du Seigneur. En cela la Vierge
Marie resplendit comme modèle vivant de toute rencontre personnelle et communautaire avec
la Parole, elle qui l'a accueillie dans la foi. Dans cette perspective la consécration montfortaine
elle-même se doit d'être enracinée plus fortement dans la Parole de Dieu, lue, écoutée, priée et
vécue à l'exemple de Marie. Lorsque Jésus nous parle de l'homme stupide et de l'homme sage
qui construisent leur maison, cela vaut également pour la consécration montfortaine.
Si la consécration n'est pas édifiée sur la Parole de Dieu, elle risque d'être bâtie sur le sable
et donc fragile, incapable de défier le temps, inconstante, inféconde, feu de paille, émotion
d'un moment. Surtout elle n'aide pas à grandir jusqu'à la pleine stature de Jésus Christ.
Les "Journées" de Lorette ont constitué un signe supplémentaire qui montre combien la
spiritualité du Père de Montfort a porté des fruits et continue de les mûrir dans l'Église.
P. Alfio Mandelli, smm
10
P. LUKA CIRIMOTIĆ, SMM
La Consacrazione per una Nuova Evangelizzazione.
Spiritualità del Movimento Consecratio Mundi ; Editrice
Ancilla - Salus Infirmorum ; 2008 ; 80 pp.
JOHANNES VAN OSCH, SMM
Montfort
Misionero
Apostólico ;
Misioneros
Monfortianos ;
Pasaje-El Oro (Ecuador) ;
2008 ;
traducción español : P. Daniel Malásquez Manco, smm ;
Adaptación del texto : PP. Carlos Poza y Paco Martinelli,
smm ; 1° edición, 3000 ejemplares ; 100 pp.
LAURENT E. PIERRE, SMM
BONIFACE FILS-AIMÉ, SMM
BATTISTA CORTINOVIS, SMM
CARLOS ALBERTO OLIVERA
BRUNO MORICONI, OCD
OLIVIER MAIRE, SMM
SANTINO EPIS, SMM
BATTISTA CORTINOVIS, SMM
FERNANDO FILONI
PIERLUIGI NAVA
(BATTISTA CORTINOVIS)
Bouske ; Revue de théologie du CIFOR (Centre InterInstituts de Formation Religieuse) ; 1er Semestre 2009 ;
numéro 1 ; Editée par la CHR (CONFÉRENCE HAITIENNE
DES RELIGIEUX) ; Port-au-Prince ; 124 pp. :
Pensée théologique et Action pastorale ; pp. 71-93.
Entrevue avec le Père Boniface Fils-Aimé, s.m.m. ;
pp. 101-113.
Spiritualità Monfortana 9 ; CIM ; Roma ; 2009 ; 132 pp.
Presentazione ; pp. 7-8.
Maternità spirituale di Maria ne L’Amore dell’eterna
Sapienza ; pp. 9-29.
Portare la propria croce. La Lettera agli Amici della
Croce ; pp. 31-44.
Maria nelle missioni di Luigi Maria di Montfort ; pp.
45-64.
Consacrazione dell’Italia a Maria. Storia, attualità,
efficacia pastorale di un evento ecclesiale ; pp. 65-90.
Luigi Maria di Montfort alla luce del Concilio Vaticano
II ; pp. 91-110.
Documenti :
1. Pierre Alexandre Coupperie (1770-1831), vescovo di
Bagdad; pp. 111-119.
2. I ritiri di Saint-Michel ; (Saint Laurent sur Sèvre) ; pp.
119-125.
BRUNO EPIS, SMM
Ulendo Wathu Pamodzi ndi Mayi Maria ; Montfort
Media ; Spirituality series ; Balaka; 2005; 71 pp.
BRUNO EPIS, SMM
At table with Jesus. The celebration of the Eucharist ;
Montfort Media ; Spirituality series ; 2nd Edition ; Balaka ;
2008 ; 100 pp.
11
BRUNO EPIS, SMM
Let Us Celebrate. Initiation to the Christian Liturgy ;
Montfort Media ; Spirituality series ; 1st Edition ; Balaka ;
2008 ; 72 pp.
QUESNEL ALPHONSE, SMM
Méditations en temps de crise. Remets ta vie au
Seigneur, il la soutiendra ; Centre Marial Montfortain ;
Port-au-Prince ; 2009 ; 105 pp.
OLIVIER MAIRE, SMM
María en la Misión y en las Misiones de Luis María de
Montfort ; (presentación por Miguel Patiño Hormaza,
smm) ; Compañía de María – Padres Montfortianos ;
Bogotá ; 2009 ; 28 pp.
FLORENTINO AGUDELO R., SMM
Novena de San Luis María de Montfort apóstol de
Jesús y María. Fiesta : 28 de Abril. Novena : 19 al 27 de
Abril ; Editada por P. Miguel Patiño Hormaza, smm ;
Bogotá ; 2009 ; 32 pp.
Cancionero Montfortiano ; Ediciones Montfortianas ;
Edición preparada por PP. Adolfo León Betancur, Édinson
Herrera, Miguel Patiño H., Gonzalo Tabares, smm ;
Bogotá ; 2009 ; 290 pp.
Amudhaswaram ; (Sweet voice ) ; audio CD ; Montfort
Fathers Marian Centre ; songs composed by Philip
Arockiaraj, smm and John Lawrence, smm ; Music edited
by David Joseph, smm and I. John Xavier, sg ; 2009 ;
(11 songs).
Jenkara ; (Sweet Vibration) ; audio CD ; St. Mary’s
Basilica, infant Jesus Church, St. Pauls Publication, St.
Joseph’s Cathedral, Catholic Center ; Mysore ; songs n. 1,
n. 3, n. 6 and n. 10 composed by David Joseph, smm ;
(12 songs).
ALPHONSUS VALDER, SMM
Montfort Evangelical Poverty : inspiration to the
Montfortians in India ; Institute for Consecrated Life in
Asia Pontifical University of Santo Tomas ; Manila ;
2007 ; 151 pp.
SYRIAQUE CINE, SMM
The relationships between the Montfort Secondary
Schools in Haiti and the Extended Communities within
the Montfort Charism : an exploratory study ; Graduate
School of Education of Fordham University ; New York ;
2006 ; 260 pp.
12
LUCIANO NERVI, SMM
Les danseurs de Dieu. Histoire d’Adela et Ricardo
Solé ; traduction par Sr Marie-Adeline de l’Annonciation,
fdls ; Rome ; 2009 ; 91 pp.
MARIO BELOTTI, SMM
Menghayati sabda-sabda Bahagia Bersama Maria ;
(Living the Beatitudes with Mary ; Montfort Media ;
Balaka ; 2002) ; penerjemah : Wim Peeters, smm ;
(Indonésie) ; 58 pp.
MARIO BELOTTI, SMM
Bebas Seperti Awan. Spiritualitas Montfortan dalam
Praktik ; (As Free as the Clouds. Montfortian Spirituality
in Action ; Montfort Media ; Balaka ; 2003) ;
diterjemahkan oleh Wim Peeters, smm ; Seminari
Montfort ‘Pondok Kebijaksanaan’ ; Malang ; 2007 ;
(Indonésie) ; 142 pp.
ST. LOUIS-MARIE GRIGNION DE
MONTFORT
Aneka Tulisan Santo Montfort ; 1. Peraturan
Kemiskinan Sukarela Dalam Gereja Purba ; 2.
Perjanjian Dengan Allah ; 3. Patokan Ajaran
Kebijaksanaan Ilahi ; 4. Peraturan - Peraturan ; 5.
Membina Sikap Dalam Menghadapi Kematian Yang
Bahagia ; (- Règles de la pauvreté volontaire de la
primitive église ; - Le contrat d’alliance avec Dieu ; Maximes et leçons de la Divine Sagesse ; - Les règlements ;
- Dispositions pour bien mourir ; - Le testament de LouisMarie de Montfort ) ; Serikat Maria Montfortana ;
Bandung ; 2000 ; (Indonésie) ; 40 pp.
ST. LOUIS-MARIE GRIGNION DE
MONTFORT
Cinta Sang Kebijaksanaan Abadi ; (L’Amour de la
Sagesse
Éternelle) ;
Kata
Pengantar :
Dr. Y. B.
Prasetyantha, msf ; Alih bahasa (traduction par): Arnold
Suhardi, smm ; Seminari Montfort ; Malang ; 2009 ;
(Indonésie) ; 266 pp.
GIUSEPPE DAMINELLI, SMM
Eucarestia e vita di studio; Quaderni di Pastorale
Universitaria 3; Vicariato di Roma, Ufficio Pastorale
Universitaria; Edizioni Centro Liturgico Vicenziano;
Roma; 2009; 95 pp.
L’ Écho Montfortain
Viale dei Monfortani, 65
00135 ROMA ( Tel: +39 06.30.52.332 )
[email protected]
13

Documents pareils

CGE 2010 à Fatima - Famille Montfortaine

CGE 2010 à Fatima - Famille Montfortaine l'ordre du jour consistait à nous projeter vers le prochain Chapitre Général qui est planifié pour mai 2011. Nous avons considéré notre expérience récente de la mission afin d'analyser les forces q...

Plus en détail