bilan 2002 - Mon ami le chat

Commentaires

Transcription

bilan 2002 - Mon ami le chat
BILAN 2006
 321 adhérents, dont :
193 membres bienfaiteurs
66 membres honoraires
62 membres titulaires.
75 adhérents de 2005 n’ont pas répondu à nos courriers et ne sont plus membres de l’association. C’est
beaucoup et bien dommage. Nous allons les relancer, peut-être certains nous ont-ils oubliés ? Si tous les
adhérents renouvelaient leur cotisation chaque année, leur nombre ne ferait qu’augmenter, pour le bien des
minous. Heureusement, de nouvelles personnes nous rejoignent, ce qui fait que le nombre d’adhérents reste
stable.
 212 entrées de chats, dont :
152 chatons et 60 chats adultes (dont 44 âgés de plus de 10 mois et 16 âgés de 6 à 10 mois).
Parmi eux, certains de nos chats adoptés ont été retrouvés à l’abandon dehors :

PRUNELLE, adoptée le 30 août 2005 à l’âge de 4 mois et demi, jetée à la rue par l’adoptante qui
déménageait le 7 juillet 2006. Des personnes de son immeuble ont récupéré Prunelle, couverte de
plaies à la tête et dans le cou, elle était très maigre et n’avait pas été stérilisée comme le contrat
d’adoption le prévoit. C’était une petite chatte adorable mais très traumatisée. Suite à un SOS lancé
sur internet, elle a été adoptée par Karine et Emmanuel d’Orléans. Ils ont fait cette longue route
pour Prunelle et ont pris également un chaton nommé Bizou. Prunelle a été très bien soignée. Elle a vu
un vétérinaire comportementaliste dans le Nord à 2 reprises. Karine et Emmanuelle ont tout fait pour
qu’elle se rétablisse au mieux. A ce jour, Prunelle n’a plus de plaie et vit très heureuse avec Bizou.

VERMICELLE, adopté le 1er mai 2004 à l’âge de 1 mois et demi, errait depuis 2 mois dehors.
L’adoptant ne s’en occupait pas. C’est une voisine qui le nourrissait, jusqu’à ce que l’adoptant
déménage. La voisine nous a téléphoné. Vermicelle n’avait pas été castré comme le contrat d’adoption
le prévoit. Il avait un problème au train arrière. Il a été soigné et va très bien maintenant. Il est au
refuge.

SCOUBIDOU, adopté le 30 octobre 2004 à l’âge de 2 mois et demi. Le 6 septembre 2006, un
vétérinaire de Yutz nous a téléphoné. Scoubidou avait été abandonné le matin dans un panier de
transport devant la porte de sa clinique. Scoubidou avait une large plaie, nécessitant plusieurs points
de suture. De même, Scoubidou n’avait pas été castré. Il vient d’avoir la chance d’être adopté avec
Tamara, une autre chatte du refuge, adoptée elle aussi le même jour par la même famille.

PUSSY, adoptée le 12 janvier 2005 à l’âge de 4 mois, trouvée à l’abandon par une dame le 6 décembre
2006. Elle était blessée, très maigre. La dame l’a fait soigner chez son vétérinaire, elle l’a adoptée et
l’a fait vacciner et stériliser. Pussy n’avait pas été stérilisée par l’adoptant.
BAMBOU, adopté et trouvé à l’abandon dehors en 2005, a été adopté. Il vit très heureux.
Chaque année, quelques-uns de nos adoptés sont malheureusement abandonnés dehors. Quand on a la joie de
les récupérer, on leur permet d’être à nouveau adoptés, mais tous n’ont pas cette chance. Actuellement, il est
Mon Ami le Chat – bilan 2006 – page 1
certain que nous avons des chats adoptés se trouvant à l’abandon dehors. Tout le monde ne pense pas à nous
téléphoner pour les récupérer, alors qu’ils sont tatoués au nom de l’association. Nous les avons sauvés une
première fois et confiés à des adoptants pour qu’ils soient heureux définitivement. Il est inacceptable qu’ils
connaissent à nouveau le malheur.
*****
Devant le refuge, une chatte de 4 ans a été abandonnée dans un panier de transport avec ses 2 bébés de 2
mois. Il y avait un mot : « suite au décès de ma mère, je ne peux garder sa chatte et ses 2 chatons nés le 5
juin 2006. Prenez soin d’eux. Merci ». Pas un mot pour le prénom de la chatte et son âge. Nous l’avons
prénommée Griquette. Les 2 chatons ont été adoptés, mais Griquette est toujours au refuge.
Devant le refuge encore, une chatte d’environ 8 ans a été abandonnée le 6 janvier 2006. Nous lui avons donné
le prénom de Chipie.
A la porte du domicile de Mme Barisien, une chatte de 5 mois a été abandonnée le jour des « portes
ouvertes » le 9 avril 2006. Elle était recroquevillée sur le paillasson, toute tremblante, à l’arrivée de Madame
Barisien vers 20h30. Elle a eu la chance d’être adoptée de suite.
*****
Parmi les chats revenus en 2005, Câlin, Pistache et Crystalle ont retrouvé une famille. Tous les chats
adultes qui étaient revenus en 2005 ont été réadoptés.
7 chats adoptés avant 2006 nous ont été rendus :

OTIS, adopté le 12 août 2004 lorsqu’il était un chaton, a été rendu le 8 juillet 2006, l’enfant étant
allergique. L’adoptant a été très désagréable, il fallait prendre le chat le jour même. Otis a été
réadopté.

PEPITO, adopté le 12 avril 2003 à l’âge de 3 ans, a été rendu le 19 mars 2006. Les adoptants ont
divorcé et ne pouvaient plus s’en occuper. Pépito a été réadopté cet hiver.

PACO, adopté le 11 janvier 2003 à l’âge de 3 mois et demi, nous a été rendu le 30 mars 2006.
L’adoptant a une nouvelle amie qui ne veut pas de chat. En même temps, nous avons pris son compagnon
Bilou. Ils ont tous les deux retrouvé une famille, mais séparément. Grisette a été adoptée le même
jour dans la même famille que Paco.

CASSIE, adoptée le 19 décembre 2004 à l’âge de 5 mois, rendue le 5 mai 2006. L’adoptante partait
vivre chez son ami qui a un chien et ne voulait pas de chat. Cassie a maintenant une nouvelle famille.

ETOILE, adoptée le 10 décembre 2005, quand elle avait 8 mois, a été rendue, car malpropre. Chez
Madame Barisien, puis chez son fils Cyril et ensuite au refuge, Etoile était très propre. Nous n’avons
jamais rencontré de soucis de propreté avec elle. Pour le moment, Etoile vit toujours au refuge, elle
est adorable.

BARNABE, adopté le 29 janvier 2003 à l’âge de 2 ans, rendu le 14 septembre 2006. Il avait déjà été
adopté chaton et rendu. Le couple a divorcé, l’adoptante ne pouvait plus s’en occuper. Barnabé avait
une plaie sur une patte qu’il léchait sans arrêt. La dame l’avait montré à un vétérinaire, mais la plaie ne
guérissait pas. D’après son vétérinaire, il fallait l’amputer, elle n’avait pas les moyens de le soigner.
Chez nous, avec des soins, Barnabé n’a plus de plaie. Il est au refuge et n’a pas encore eu la chance de
trouver un nouveau foyer. Il est très câlin.
Mon Ami le Chat – bilan 2006 – page 2

MINOUCHE, adoptée le 31 mars 1996, née en 1993 d’après le vétérinaire, mais sans doute était-elle
plus âgée. Le 3 février 2006, l’adoptante, âgée, nous la rendue, car elle n’en voulait plus, disant qu’elle
n’était plus propre. La pauvre minette était dans un état lamentable et en fin de vie. Elle avait des
tumeurs mammaires qui n’ont jamais été soignées. Elle était très maigre, avait de la cataracte et un
gros souffle au cœur. Nous l’avons gardée 3 semaines pour qu’elle puisse finir ses jours au mieux, pour
finalement la faire euthanasier, car elle ne mangeait plus. Pendant les 3 semaines, Minouche était
propre. Pauvre minette, rendue parce que c’était presque la fin de sa vie, alors que l’adoptante l’avait
depuis 10 ans.
*****
 Nous avons recueilli des blessés ou accidentés :

PAUVRETTE, née en mai 2004, pauvre chatte adorable qui depuis 3 semaines souffrait avec une
patte avant à moitié arrachée. Quand elle est arrivée, sa patte était gangrénée, on y voyait les os.
Elle a été amputée de cette patte, le vétérinaire a fait une très belle opération. Vous pouvez lire son
histoire sur notre site. Pauvrette a été adoptée cet hiver.

PRALINE, jeune chatte adulte qui souffrait d’une grosse morsure à une patte arrière. Elle errait dans
un quartier de Metz. Nous l’avons soignée et elle a été adoptée.

PRUNELLE, dont nous vous parlons un peu plus haut dans ce bilan.

FREJUSSE, que Madame Barisien a ramenée de Fréjus dans le Var. Tous les soirs, lorsqu’elle est en
vacances là-bas, elle va nourrir les chats sur les rochers du port. Parmi eux, une petite chatte très
gentille d’environ 1 an souffrait de gingivite. Elle avait très mal aux gencives, n’était pas en forme,
elle était maigre et la double paupière recouvrait la moitié de ses yeux. Elle avait à l’évidence besoin
de soins. Madame Barisien la ramenée avec elle, tout en se demandant si c’était bien de lui faire
quitter le soleil du Midi. Fréjusse a été soignée, elle est devenue très belle. Elle vit au refuge. On
aimerait bien qu’une famille l’adopte. Elle a besoin d’un jardin. C’est une chatte très câline et propre.
Quelques chatons arrivés avec des petites blessures ont été soignés et ont tous trouvé une famille.
Parmi nos chats accidentés ou blessés arrivées en 2005 et qui n’étaient pas adoptés lors du dernier bilan,
Douce et Obélix ont trouvé une famille. Les autres sont toujours au refuge et vont très bien.
En début d’année 2006, nous avons pris 12 chats qui vivaient au bord de la Moselle dans le froid de l’hiver. Il
y avait de la neige à cette époque. Certains ne savaient pas trop où s’abriter.
Une dame va les nourrir tous les jours à cet endroit. Une autre association en avait stérilisé quelques-uns.
Au départ, cette association ne voulait pas que l’on prenne quelques chats pour les sortir de cette misère.
Pourtant, parmi eux, il y en avait qui étaient adorables et pouvaient être adoptés. Ensuite, elle nous a donné
son autorisation.
D’ailleurs, la dernière chatte récupérée a reçu des soins chez le vétérinaire. Elle était malade, mais elle va
bien maintenant. Cette association n’a jamais voulu nous remettre sa carte de tatouage, alors qu’elle vit au
chaud et non plus dans ce lieu très humide et très froid en hiver.
Bien entendu, nous n’avons pas pu tous les prendre, car ils sont trop nombreux et sauvages. Malheureusement,
une petite chatte gentille de 1 an à dû être euthanasiée 3 mois après son arrivée. Elle était fragile, en fin de
compte, elle avait la PIF. Une autre chatte est allée en urgence chez nos vétérinaires, qui ont essayé de la
sauver pendant 2 jours, mais de même, elle avait la PIF.
Mon Ami le Chat – bilan 2006 – page 3
Sur les 10 chats restants, 4 ont été adoptés. 4 chats sont restés craintifs et vivent au refuge. Les 2 autres
sont sympas, mais sont toujours au refuge.
 224 adoptions, dont :
68 chats adultes (dont 36 de plus d’un an et 32 âgés de 6 à 11 mois),
156 chatons.
Parmi eux :
 1 chaton est décédé 10 jours après son adoption, de mort naturelle, d’après le vétérinaire,
 1 chaton est décédé 8 jours après son adoption ; il n’avait que 6 semaines et a été victime
d’importantes diarrhées,
 1 chaton est décédé 8 mois après son adoption ; il sortait et a été retrouvé éventré,
 1 jeune chat est mort écrasé par un véhicule, 1 mois et demi après son adoption,
 Rouquin, un chat plus très jeune, malade, FIV positif, a été trouvé mort dans son panier 8 jours après
son adoption ; la dame qui l’avait récupéré dehors et qui nous l’avait confié, avait voulu l’adopter après
soins pour continuer à le soigner.
Parmi les chats et chatons adoptés en 2006 et rendus ensuite, il y a :
















1 chaton rendu 15 jours après son adoption, l’enfant de la maison étant allergique,
1 chaton rendu 3 mois après son adoption ; il devenait trop cher, c’était un cadeau pour l’enfant,
2 chatons adoptés ensemble, rendus 1 mois et demi après leur adoption, car ils représentaient un
problème avec le travail à domicile de l’adoptant,
1 chaton rendu 7 mois après son adoption, l’adoptant partant travailler en Arabie n’avait personne
pour s’en occuper ; il l’a rapporté de Paris,
1 chaton rendu 5 mois après son adoption, car l’adoptant part souvent en déplacement pour son
travail ; ce chaton avait déjà été adopté et rendu, car il devenait trop cher,
1 chaton rendu 1 mois et demi après son adoption, l’adoptante étant enceinte,
1 chaton rendu 2 mois après son adoption, l’adoptant n’ayant pas le temps de s’en occuper,
1 chaton rendu 1 mois après son adoption, car il n’était pas propre,
1 chaton rendu 3 jours après son adoption, l’adoptante ne supportant pas les traces que laisse le chat
en sortant de sa litière ; elle n’avait jamais eu de chat et voulait faire plaisir à sa fille,
1 chaton rendu 2 jours après son adoption, l’autre chatte de la famille ne l’acceptant pas,
1 chaton rendu 1 semaine après son adoption, l’adoptant n’ayant pas le temps de s’en occuper en raison
de l’hospitalisation de son épouse,
1 chaton rendu 10 jours après son adoption, car il détruisait les plantes et griffait les tapisseries ; il
avait déjà été adopté et rendu par l’adoptant cité plus haut, qui en avait pris 2 autres, rendus eux
aussi en raison d’un problème de travail,
Manon, jeune chatte rendue 8 jours après son adoption, car l’adoptante déprimait et pensait encore
trop à son chat décédé ; elle n’acceptait pas Manon,
Atinou, jeune chat rendu le lendemain, car trop craintif ; l’adoptant pourtant le savait,
Noirillon, jeune chat rendu 3 mois et demi après son adoption, car il était trop turbulent, l’adoptant
ne le supportait plus ; c’est pourtant un chat adorable,
Myosotis, jeune chat rendu 8 jours après son adoption, car trop brutal avec la chatte adoptée
auparavant à l’association ; il faisait aussi tomber la poubelle de la cuisine et sortait tout son contenu
en l’absence de ses maîtres.
Tous les chatons et chats cités ont été à nouveau adoptés, sauf Bélinda, toujours en attente d’une famille.
La comparaison avec le bilan de l’année précédente permet de constater qu’il y a eu davantage de retours en
2006. Par contre, il y a eu aussi plus d’adoptions. Notre site internet nous aide beaucoup dans la recherche de
familles pour les minous.
Mon Ami le Chat – bilan 2006 – page 4
*****
En 2006, nous avons perdu 2 minous que nous aimions tant :

Minuit, arrivé chez nous le 15 mai 1999 à l’âge de 5 mois, décédé le 26 octobre 2006. Depuis le 30
juin 2006, il était suivi par le vétérinaire pour un manque de potassium.

Prune, 12 ans, était au refuge depuis le 29 octobre 2000. Elle a subit plusieurs opérations dues au
cancer et s’en était bien remise. Elle est décédée le 23 septembre 2006.
*****
Fin mars 2007, le refuge compte 66 chats adultes, tous stérilisés, tatoués et vaccinés. 1 autre jeune adulte
se trouve au siège à Marly.
En mai, les chatons vont arriver (rappelons qu’aucune naissance ne peut se produire chez nous). Madame
Barisien prendra moins de chatons à son domicile que par le passé. Cela engendre un lourd travail. La fatigue
s’installe au fil des années, elle a de plus en plus de travail avec l’association, victime de son succès. Au
refuge, nous n’avons aucune pièce pouvant accueillir les chatons.
*****
Voilà pour notre bilan 2006. L’utilité de notre association ne se dément pas et son action reste
malheureusement indispensable pour bien trop de petits malheureux qui ont besoin de notre aide. Merci pour
votre précieux soutien. Sans vous, rien de tout cela n’est possible. Continuons à lutter ensemble contre la
misère animale.
Rappelons que les adhérents qui souhaitent consulter la comptabilité de l’association peuvent le faire en
prenant préalablement rendez-vous par téléphone au 03.87.63.01.70 ou 06.82.11.80.89
Et n’hésitez pas à consulter notre site Internet (http://mon.ami.le.chat.free.fr), pour obtenir toutes les
informations utiles et découvrir toutes les rubriques destinées à nos minous.
Mon Ami le Chat – bilan 2006 – page 5