Bulletin d`informations - Pays de Saint Félicien

Commentaires

Transcription

Bulletin d`informations - Pays de Saint Félicien
Bulletin d’informations
n° 7 • JUIN 2015
Vers Paris
AVANT-PROPOS
Genève
L
Nous vous en souhaitons bonne lecture
et espérons que grâce à lui, vous aurez
une vue plus précise de l’activité
de notre collectivité, centrée sur les services
de proximité à la population.
TGV
(Paris à 2h)
LYON
Chambéry
éditorial
Saint-Étienne
1h
30
e Comité de rédaction du Bulletin
d’information de la Communauté de
communes du Pays de Saint-Félicien
est heureux de vous présenter
son 7ème numéro, dans la continuité
des précédents.
0h30
1h
Pays de 00
Saint-Félicien
Nous vous souhaitons aussi un bon été.
Tournonsur-Rhône
Grenoble
À la suite des élections municipales, le conseil communautaire du Pays
de Saint-Félicien a été renouvelé à plus de 50 %. Les dix huit élus du
territoire sont maintenant opérationnels et imprégnés de leurs missions.
Ils se présentent à vous dans ce bulletin intercommunal pour la première
fois de la mandature.
Valence
TGV
(Marseille à 1h)
Nous tenons à vous informer de nos réflexions, de nos projets et de nos
ambitions pour le territoire.
Vers Marseille
Malgré la faiblesse de nos ressources, la petite taille de notre communauté
permet une gestion des plus rigoureuses. Nous sommes convaincus
que des investissements restent réalisables lorsqu’il y a une volonté
commune d’aboutir.
SOMMAIRE
Le Mot du Président
Le nouveau conseil communautaire
Pays de Saint-Félicien - Les chiffres clés
2
3
4 et 5
6à9
Finances
10 à 13
Économie
14 à 17
Voirie
18 et 19
Vie quotidienne 20 et 21
Petite Enfance
22 et 23
Tourisme
24 et 25
Terroir Pays de Saint-Félicien 26 et 27
Solidarité
28 et 29
Communication
30 et 31
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
Considérant que la survie puis le développement du Pays de Saint-Félicien
dépendront des outils numériques, et du déploiement de la fibre optique,
nous avons adhéré au syndicat Ardèche Drôme Numérique qui apportera
progressivement dans les dix ans qui viennent le très haut débit à
chaque foyer.
Nous conservons la volonté de faire valoir notre territoire et ses habitants.
La politique d’accueil que nous menons semble porter ses fruits.
Les porteurs de projets de toutes sortes peuvent se faire connaître,
encouragés et aidés par la communauté de communes ou chacune des
sept communes qui la composent. Vous êtes de plus en plus nombreux
à croire en votre avenir au Pays de Saint-Félicien, à reprendre ou à créer
une activité. Grâce à vous tous qui vous investissez dans les différents
domaines économiques ou associatifs, notre territoire renvoie à l’extérieur
une image de dynamisme et d’attractivité.
Dans quelques jours nous accueillerons les milliers de cyclistes qui
viennent revoir ou découvrir nos magnifiques paysages ardéchois.
Leur satisfaction est la meilleure publicité que l’on puisse faire de
notre Pays. Nous avons besoin d’avoir une activité touristique forte pour
soutenir notre économie.
Au nom du Conseil Communautaire,
Le Président
Jean Paul Chauvin
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
3
Un nouveau Conseil Communautaire
Le Président exerce
le pouvoir exécutif,
c’est-à-dire qu’il met en œuvre
les décisions du
Conseil Communautaire
et prépare les projets.
Il s’appuie sur un Bureau
où toutes les communes
du Pays de Saint-Félicien
ont représentées.
Le Président est
Jean Paul Chauvin.
Les autres membres
du bureau sont :
Jacques François 1er vice-prdt
Jérome Serayet 2ème vice-prdt
Laetitia Bourjat 3ème vice-prdt
Michel Gay 4ème vice-prdt
Jean Marc Régal 5ème vice-prdt
Béatrice Four
membre du bureau
L’instance délibérative de la Communauté de Communes du Pays de
Saint-Félicien s’appelle le Conseil Communautaire (l’équivalent du
Conseil Municipal pour une Commune).
Conseillers
Jean Paul Chauvin
Bernadette Mourier
Brigitte Chabannes
Aurélie Betton
Jean Luc Reynaud
Luc Sovignet
Conseiller
Laetitia Bourjat
Suppléant
Denis Mandon
Conseiller
Jérome Serayet
Suppléante
Claudine Jouffron
Conseillers
Maurice Audras
Jacques François
Alain Mesbah-Savel
Nadège Frachisse
Jérome Montagne
Vaudevant
Saint-Félicien
nne
Bozas
Colombier
Le-Vieux
Le
ux
Do
Arlebosc
Conseiller
Jean Marc Régal
Suppléant
Yves Minodier
Les décisions du Conseil Communautaire se préparent en Commissions.
La liste des membres des commissions est la suivante.
4
De par la loi, le nouveau conseil communautaire, issu des élections municipales de mars 2014, ne compte plus que 18 membres
contre 24 dans la précédente mandature.
Il a été largement renouvelé avec 10 nouveaux élus ; la représentation des communes a de son côté, été largement modifiée au
profit des communes les plus importantes (en conséquence les
petites ont un(e) suppléant(e)).
La Daro
Conseiller
Michel Gay
Suppléant
Raphael Costet
Commission
2014 - 2020
Conseillers
Béatrice Four
Didier Girodon
Patrick Rousset
Saint-Victor
Pailharès
pour la période
Responsable
Autres membres
1
Finances
et transfert des charges
2
Économie et accueil
3
Agriculture et rivières
M Gay
Patrick Rousset, Bernadette Mourier, Jérome Montagne, Luc Sovignet
4
Voirie
M Gay
Didier Girodon, Alain Mesbah, Jean Marc Régal
JP Chauvin
L Bourjat
Jacques François, Jérôme Serayet, Laetitia Bourjat, Michel Gay
Jean Marc Régal, Béatrice Four.
Jean Luc Reynaud, Bernadette Mourier, Maurice Andras, Jérome Serayet,
5
Vie quotidienne, Déchetterie
J François
Beatrice Four, Laetitia Bourjat, Michel Gay
6
Bâtiments,
matériel communautaires
J Serayet
Aurélie Betton, Jean Luc Reynaud, Didier Girodon
7
Petite enfance, santé
JM Régal
Bernadette Mourier, Nadège Frachisse, Béatrice Four
8
Communication
et numérique
J Francois
Jean Marc Régal, jean Paul Chauvin, Laetitia Bourjat
9
Logement
JP Chauvin
Maurice Audras, Jean Luc Reynaud, Patrick Rousset
10 DFCI, SPANC
JM Regal
Comité direction
Office de Tourisme
(collège des élus)
J François
Commission d’Appel d’Offres
JP Chauvin
Jérôme Serayet, Alain Mesbah, Michel Gay
Jacques François, Jérôme Serayet, Béatrice Four,
Aurélie Betton, Brigitte Chabannes, Nadège Frachisse,
Patrick Rousset, Luc Sovignet.
Candidats titulaires : Jean Marc Regal, Jean Luc Reynaud, Jérome Serayet
Candidats suppléants : Maurice Audras, Laetitia Bourjat, Michel Gay.
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
Par ailleurs, le Conseil Communautaire est représenté
dans divers organismes intercommunaux et organismes publics.
Liste des délégués aux différents organismes
Organismes
Représentants de la CCPSF
Syndicat Mixte de l’Ardèche Verte
• Conseil Syndical
• Commission Agriculture
• Commission Urbanisme
• Commission Économie de proximité
• Commission Tourisme
Jérome Serayet (2ème vice-pdt du SMAV) et Béatrice Four
Jérome Montagne et Jérome Serayet
Jean Paul Chauvin et Maurice Audras
Laetitia Bourjat
Jacques François et Béatrice Four
Sytrad
Jacques François (Suppléante : Béatrice Four)
Comité de pilotage Entente Doux et Affluents
(ENS + Substitution au pompage)
Jean Marc Régal (+ P Rousset et M Gay pour les lacs de substitution)
+ C Astier pour l’Espace Naturel Sensible)
EPORA
Maurice Audras
Ardèche Drôme Numérique
Jacques François
Conseil de Surveillance des Etablissements
Publics de Santé (hôpital de Saint-Félicien)
Maurice Audras
Nectardéchois
Laetitia Bourjat
PIG Logement. Référents communaux
M Gay, JM Régal, D Girodon, J Serayet, B Mourier, M Audras, L Bourjat
Marpa Saint-Félicien
Michel Gay
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
5
Pays de Saint-Félicien :
Démographie
6000
Économie
5317
5000
4414
3764
4000
n léger gain de
U
population depuis 2002.
Les chiffres clés
3690
3673
3863
3615
186
soit 17%
3000
nviron 1 085 emplois
E
sont actuellement
présents au
Pays de Saint-Félicien.
284
soit 27%
2000
Après une longue période d’exode
rural et de perte de population
(on comptait 9 600 h en 1896 !),
le nombre d’habitants du Pays
de Saint-Félicien a légèrement augmenté au cours des années 2 000,
pour atteindre 3 900 habitants
aujourd’hui.
On observe une répartition équilibrée de l’emploi dans les différents
secteurs, ce qui représente un atout
réel.
154
soit 14%
1000
1952
1962
1972
1982
1992
2002
2014
Évolution du nombre de résidents principaux
du Pays de Saint-Félicien entre 1954 et 2010
187
soit 18%
254
soit 24%
Emplois du Pays de Saint-Félicien en 2010
selon secteur d’activité
75 ans ou plus
ais un
M
vieillissement sensible.
60 - 74 ans
45 - 59 ans
30 - 44 ans
15 - 29 ans
0 - 14 ans
0,00%
5,00%
France à dominante urbaine
10,00%
15,00%
France à dominante rurale
20,00%
25,00%
Pays de saint-Félicien
Répartition par tranche d’âge en 2010
de la population de Saint-Félicien et de la France
Entre 1990 et 2010, les gains de
population concernent les tranches
d’âges de plus de 45 ans (+ 465 h),
alors que la population âgée de
moins de 45 ans continue de diminuer (- 288 h).
La proportion de personnes âgées
est sensiblement plus élevée au
Pays de Saint-Félicien que dans le
reste de la France rurale : ainsi 1/3
de la population du territoire a plus
de 60 ans.
Agriculture
Industrie
Commerce, transports, services divers
ette répartition
C
de l’emploi évolue :
Construction
Administration publique, enseignement, santé
+ 120
+ 100
l’agriculture (1er employeur en 1999)
et l’industrie perdent des emplois,
tandis que les autres secteurs sont
créateurs d’emploi.
+ 80
+ 60
+ 40
+ 20
Le gain de
la population
est entièrement
dû au nombre
de nouveaux
arrivants !
6
0
Du fait du vieillissement de la population, les décès sont malheureusement
plus nombreux que les naissances. Entre 1999 et 2010, il y avait ainsi 150 décès
de plus par rapport au nombre de naissances. Sur la même période, le nombre
de nouveaux arrivants est supérieur au nombre de départs (+ 450 habitants).
Sans l’arrivée régulière de nouveaux habitants, la population du Pays de SaintFélicien baisserait donc mécaniquement. Ainsi le gain de population constaté
entre 1999 et 2010 (+ 250 habitants) est entièrement dû au nombre de nouveaux arrivants, supérieur au nombre de départs.
Sans eux, la population aurait baissé de 150 habitants.
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
- 20
- 40
- 60
- 80
Évolution de l’emploi du Pays de Saint-Félicien
selon le secteur d’activité entre 1999 et 2010
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
7
Chiffres clés
(suite)
sources : insee
643
LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES
QUELS MOYENS ?
Pour accomplir toutes ses tâches,
la Communauté de Communes s’appuie sur
les moyens humains et matériels suivants :
sortants
Les déplacements
quotidiens
5 % des 1 423 actifs du Pays
5
de Saint-Félicien travaillent sur
le territoire (soit 780 personnes)
et donc 45% vont à l’extérieur
(soit 643 personnes).
LE PERSONNEL
780
305
restants
entrants
Ce qui fait que « chaque matin », si l’on additionne
les 350 jeunes scolarisés dans le secondaire à l’extérieur
du territoire, c’est environ 1 000 habitants (25 % de la population)
qui quittent le territoire pour la journée.
Comme 305 actifs viennent de l’extérieur pour travailler au Pays de Saint-Félicien, en journée,
le solde des déplacements professionnels et scolaires est de moins 700 personnes : 1 000 – 300.
solde : - 338
es habitants du Pays
L
de Saint-Félicien qui vont
travailler à l’extérieur
du territoire, vont surtout
dans la vallée du Rhône
(Tournon, Valence...)
et dans une moindre
mesure dans
l’agglomération d’Annonay.
Hermitage - Tournonais
Annonay Agglo
Agglo Valence Romans
La Communauté des communes émet chaque mois 18 « feuilles de payes »
mensuelles et emploie donc autant d’agents, qui sont répartis ainsi :
Agents
à temps plein
Agents
à temps partiels
Total équivalent
temps plein (ETP)
Administratif
3
4
5,29
Technique
1
2
1,83
Crèche
1
5
5,00
Office de Tourisme
2
Total
7
Services
2,00
11
13,12
9 agents relèvent de la fonction publique territoriale ; les 9 autres sont des contractuels.
LES LOCAUX
La Communauté des communes du Pays de Saint-Félicien possède
ou loue plusieurs bâtiments indispensables à son organisation
et dont le coût d’entretien n’est pas neutre pour le budget.
Voici la liste des bâtiments et propriétés foncières
(tous situés sur la commune de Saint-Félicien, sauf la ZA des Clots à Saint-Victor) :
Porte Drom’Ardèche
Les propriétés
Pays de lamastre
Val d’Ay
Métropoles
Vivarhône
Rhône Crussol
Autres
0
50
100
150
200
250
300
Lieu de travail des habitants du Pays de Saint-Félicien
et lieu d’habitation des travailleurs du Pays de Saint-Félicien
en 2010
8
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
ù travaillent les habitants
O
du Pays de Saint-Félicien ?
ù habitent les travailleurs
O
du Pays de Saint-Félicien ?
•La crèche et sa cour
•Le bâtiment de l’Ardéchoise
(lui-même loué à l’association)
•Le gymnase
•Les deux garages techniques (l’un sous l’hôpital
et l’autre route de Colombier-le-Vieux)
•La station-service (louée à un pétrolier)
•La déchetterie
•Les deux zones artisanales (au col de Fontayes
à Saint-Félicien et aux Clots à Saint-Victor)
•L’ancienne école des frères
•Un bâtiment industriel de 400 m²
au col de Fontayes (loué à 2 entreprises).
Les bâtiments en location
•Le siège de la communauté des communes
du Pays de Saint-Félicien
qui abrite les bureaux administratifs,
une salle de conseil et le centre multimédia
(au 15 place de l’église à Saint-Félicien).
•Le local du RAM
(Relais d’Assistante Maternelle),
dans l’ancienne école publique.
LES VÉHICULES
Un poids lourd
Un kangoo
Une répendeuse à bitume, un cylindre, une balayeuse.
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
9
Finances
LE BUDGET DE FONCTIONNEMENT DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES
Les comptes administratifs du budget principal
1. Le Budget de Fonctionnement (TTC) 2014
Recettes
de la Communauté de Communes
2. Le Budget d’investissement (TTC) 2014
Dépenses
Les recettes réelles de fonctionnement ont augmenté de 4,1%
par rapport à 2013, pour atteindre 1,909 million d’euros en 2014.
En détail, on remarque que les dotations de l’État et les subventions sont restées stables, que les recettes dûes aux taxes
et impôts ont cru de 6,7% (pour moitié grâce au relèvement
des taux, pour moitié grâce à l’augmentation des bases), que la
CC a bénéficié d’une «atténuation des charges» importante en
compensation des frais de la crèche, et que la vente des déchets
issus du tri sélectif a crû de 36,3%.
Recettes
Les dépenses ont augmenté de 4,7% par rapport à 2013 pour
atteindre 1,593 million d’euros en 2014.
Les dépenses à caractère administratif, les charges fixes,
le petit entretien de voirie ont baissé; tandis que les frais de
personnel (année pleine pour la crèche), de collecte des déchets,
d’aides aux entreprises (par le biais de l’ORC) ont augmenté.
Pour toutes ces raisons, le solde d’exécution d’exploitation s’est
élevé en 2012 à 316 342 €. C’est ce qui sert à financer les investissements et le remboursement en capital des emprunts.
Dépenses
Les recettes ont été supérieures aux dépenses, pour des
raisons de délais de trésorerie.
Les dépenses d’investissement, qui varient beaucoup d’une
année à une autre, à cause des «gros projets» se sont montées en 2014 à 712 705 € TTC. On remarquera que les travaux
de voirie ont représenté 75 % de l’ensemble des travaux.
CHARGES À CARACTÈRE GÉNÉRAL
IMPÔTS ET TAXES
Contributions directes
Transfert de charges (communes)
Taxe enlèvement ordures ménagères
Sous total
596 955 €
183 554 €
299 564 €
1 080 073 €
DOTATIONS ET PARTICIPATIONS
DGF Dotation de l’État
Dotation État réforme de la TP
Fonds de péréquation État
Autres participations
Sous total
268 669 €
99 523 €
77 562 €
28 016 €
473 770 €
Atténuations de charges
Produits financiers
Vente déchets, produits exceptionnels
Sous total
203 311 €
6 520 €
145 600 €
335 431 €
AUTRES RECETTES
Collecte ordures ménagères et tri sélectif
ORC Opération Commerce et Artisanat
Curage des fossés, débroussaillage
Electricité, eau, assurances, téléphone, poste
Autres dépenses ordinaires
Sous total
408 881 €
57 814 €
59 154 €
47 339 €
84 049 €
657 237 €
CHARGES DE PERSONNEL
Salaires et charges sociales
Opérations d’équipement, travaux
590 346 €
14 203 €
Remboursements d’emprunts
62 359 €
FCTVA
75 826 €
Opérations pour comptes de tiers, divers
60 000 €
482 987 €
143 313 €
105 016 €
248 329 €
Excédents des années antérieures
6 582 €
Opérations pour compte de tiers
31 400 €
338 463 €
TOTAL RECETTES RÉELLES
705 432 €
TOTAL DÉPENSES RÉELLES
712 705 €
AUTRES CHARGES COURANTES
Indemnités élus + cotisations sociales
Office de tourisme
Contributions syndicats mixtes
Subventions diverses
Sous total
47 837 €
45 969 €
20 110 €
8 689 €
122 605 €
CHARGES EXCEPTIONNELLES
Subventions crèche, centre aéré, ram, pig
64 299 €
CHARGES FINANCIÈRES
Intérêt des emprunts
TOTAL RECETTES RÉELLES 2014 : 1 909 274 €
238 958 €
Fonds de concours communes
Créances
ATTENUATION DE PRODUITS
Attribution de compensation (liée à la TP)
Reversement sur FNGIR
Sous total
Subventions État, Région, Département
17 475 €
TOTAL DÉPENSES RÉELLES 2014 : 1 592 932 €
Détails “opérations d’équipement, travaux”
Frais d’études (substitution pompages)
Autres bâtiments (local Fontayes)
Table d’orientation, divers
Matériel bureau, informatique
Signalétique sentiers
Station service (solde)
Voirie programme 2014
Aménagement déchetterie
Fourreau fibre optique Vaudevant
61 600 €
2 499 €
17 641 €
2 478 €
7 049 €
39 852 €
444 528 €
3 699 €
11 000 €
Total TTC travaux 590 346 €
SOLDE D’EXÉCUTION D’EXPLOITATION : 316 342 €
10
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
11
Les orientations pour 2015
et les années suivantes
Après une première année d’appropriation des dossiers,
d’analyse des différentes problématiques, de réalisation
d’un diagnostic général du territoire, le Conseil Communautaire a dressé ses orientations d’actions pour l’année 2015 et
les suivantes.
a première est bien
L
sûr la poursuite de son
action dans les domaines
de compétence exercés
depuis longtemps, qui
touchent aux services
publics de proximité :
nsuite le Conseil
E
Communautaire
a décidé de s’engager
dans plusieurs
directions pour
anticiper et préparer
les évolutions à venir :
•L’entretien de la voirie
•La gestion et le suivi de son patrimoine immobilier (présenté page 9)
•La gestion de la crèche, du centre aéré et du relais des aides maternelles
•Le ramassage et la gestion des déchets
•L’animation de l’activité économique
•Le soutien au tourisme et à l’Ardéchoise
•L’aide à l’amélioration de l’habitat…
•L’installation de la fibre optique dans tous les foyers, à l’horizon de 10 ans
(comme expliqué en page 30 de ce bulletin) et qui est fait, une obligation
pour les territoires ruraux qui ne veulent pas rester à l’écart du numérique
de demain dans un monde marqué par la compétition économique.
•Le développement du tourisme, comme autre pilier de l’économie locale
à côté de l’agriculture, de l’artisanat, de la petite industrie et des services
privés et publics. En particulier, la CC a décidé d’avancer dans la programmation de l’aménagement de l’ancienne école des frères de Saint-Félicien
pour réaliser un équipement hôtelier structurant, adapté aux cyclistes de
l’Ardéchoise Permanente (appelée aussi « Sur les Routes de l’Ardéchoise »),
aux randonneurs pédestres, équestres et cyclistes, et à l’ensemble des
besoins de la population locale.
•Le renforcement de la politique d’accueil et de valorisation des spécificités de notre terroir, sachant que le Pays de Saint-Félicien possède
de nombreux atouts qu’il reste à développer pour attirer et sédentariser
de nouveaux arrivants désireux de quitter les grandes métropoles et de
s’installer à la campagne.
•La recherche d’une mutualisation entre les collectivités locales. Dans une
conjoncture où les contraintes financières se font de plus en plus fortes, où
la pression fiscale a atteint ses limites, où la complexité grandissante des
tâches oblige à la spécialisation et à la professionnalisation des agents, à la
recherche d’économies d’échelle, à la chasse à tous les gaspillages, la voie
du travail collectif entre la CC et ses communes membres s’impose.
•Sans compter une attitude de « veille » par rapport aux nouvelles perspectives
de regroupement des communautés de communes et l’entame d’une
réflexion sur ce qui serait le plus bénéficiaire pour notre territoire.
12
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
Les taxes locales
évolution et comparaisons
Le Conseil Communautaire du 9 avril 2015 a voté à l’unanimité (moins
3 abstentions) des modifications aux différents taux des taxes qu’il perçoit :
une légère augmentation pour la CFE, la TH et la TFNB afin de suivre l’inflation ; un doublement pour la TFB de façon à se rapprocher de la moyenne
départementale ; enfin une augmentation sensible de la TOM pour se conformer à la législation qui impose un équilibre entre les recettes et les dépenses
pour la collecte et le traitement des ordures ménagères.
Évolution des taux 2012 – 2015.
Taux des taxes locales
Réel
Réel
Réel
Évolution
Réel
Évolution
En %
2012
2013
2014
2014/13
2015
2015/14
Cotisation Foncière des Entreprises CFE
24,74
24,74
25,69
+ 3,8%
26,08
+ 1,5%
Taxe Habitation TH
8,77
8,77
9,00
+ 2,6%
9,13
+ 1,4%
-
-
0,50
Taxe Foncière Non Bâti TFNB
3,19
3,19
3,27
Taxe Ordures Ménagères TOM
11,00
11,00
11,00
Taxe Foncière Bâti TFB
1,00
3,32
+ 1,5%
11,75
+ 6,8%
+ 2,5%
Comparaisons avec les Communautés de communes voisines en 2014.
3,27
Cotisation
Foncière des
Entreprises
25,69
Taxe d’enlèvement Ordures
Ménagères
11,00
0,85
8,01
24,58
12,70
9,92
0,26
3,95
24,44
11,22
Pays de Lamastre
9,27
0,95
7,54
24,73
10,10
Pays de Vernoux
11,38
2,50
3,59
24,76
13,69 et 14,77
Vivarhône
8,72
3,53
22,71
11,20
Tournonais
8,50
2,73
24,01
multiple*
Cocoba
9,01
3,90
26,41
-
Moyenne non pondérée
9,37
4,57
24,67
-
Communauté
de Communes
Taxe
d’Habitation
Foncier
bâti
Fonciernon bâti
Pays de Saint-Félicien
9,00
0,50
Val d’Ay
9,14
Haut-Vivarais
0,63
*Boucieu 6,82% - Colombier-le-Jeune 8,95% - Étables 9,11% - Lemps 10,57% - Sècheras 7,61% - Tournon 8,20%
Moyenne départementale 2013
9,54
1,80
7,49
25,74
10,81
Moyenne régionale 2013
7,39
1,75
3,60
23,79
8,82
Moyenne nationale 2013
8,96
2,14
4,66
23,99
11,14
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
13
Accueil
Économie
de nouvelles populations
Le bilan de l’Opération Rurale Collective (ORC)
Au terme de la première tranche de l’ORC, les partenaires ont tiré un bilan comptable et moral des actions
entreprises : 130 554 € HT d’argent public ont été dépensées au profit des commerces et artisans locaux pour
des actions de fonctionnement et 94 571 € pour des investissements. En voici les détails :
ACTIONS DE FONCTIONNEMENT
Ces actions ont été financées par l’État, la Région
Rhône-Alpes, les chambres consulaires et la Communauté de Communes du Pays de Saint-Félicien.
1
2
3
4
5
Dénomination
Montant HT
Accompagnement de l’Union
Économique du Pays de Saint-Félicien
24 291
(Salons de l’Habitat, site internet)
Démarche qualité : conseils et formation
40 530
par la Chambre de commerce auprès de
Démarche de progrès : conseils
4 600
et formation par la Chambre des Métiers
Animation.
51 046
Coût salarial du chargé de mission
Communication, information
10 087
Total 130 554
ACTIONS D’INVESTISSEMENT
17 entreprises du Pays de Saint-Félicien ont bénéficié d’une aide à la modernisation de leur entreprise
durant la période 2011-2014. Le montant total de
ces aides (apportées par l’État et le Département de
l’Ardèche) s’est élevé à 94 571 €.
L’ensemble des dépenses d’investissement de ces
entreprises (y compris ces subventions) s’est élevé à
556 186 € HT.
Une seconde tranche sera peut-être envisagée, mais
pas avant 2 ans pour tenir compte des contraintes des
financeurs publics. D’ici là les entreprises pourront
s’appuyer sur l’aide de leurs chambres consulaires.
Projet d’un télé-centre
au Pays de Saint-Félicien
Un télé-centre est un espace d’accueil destiné aux travailleurs à
distance comprenant : téléphone/fax, photocopieur couleur, internet en fibre optique, visioconférence, open-space.
La création d’un télé-centre est actuellement envisagée au
deuxième étage des bureaux de la Communauté de Communes.
Afin de mieux connaître les pratiques et les besoins des télétravailleurs de notre territoire, la communauté de communes a lancé une enquête auprès d’eux et, les résultats de
cette enquête sont exploités pour définir certains détails du projet de télé-centre.
Vous êtes un salarié télétravailleur, un indépendant, une TPE/PME, un entrepreneur-coopérateur,
une structure d’accompagnement et vous recherchez ponctuellement ou de manière pérenne
un bureau ou un espace de travail pour développer votre activité,
prenez contact avec le chargé de mission accueil au Pays de Saint-Félicien.
En bref, saluons la création de nouvelles entreprises :
« La Fromagerie
des Blanchettes »,
Boutique-atelier de transformation
fromagère de Mélodie Gay, sur le
site du GAEC des Lilas à Arlebosc.
Ouvert
du lundi au vendredi
de 17h à 19h
samedi de 8h à 12h.
« Au cœur de la Meule »
Fromagerie et épicerie-fine,
tenue par Lionel Tatibouet,
rue Charles Forot à Saint-Félicien.
Ouverture début juin
mardi, jeudi, vendredi
9h-12h30 et 16h-19h
mercredi et samedi
9h à12h30
« Kid limonade »
Atelier de fonderie de bijoux
(Mr Talus),
Grande rue à Saint-Félicien
14
Installation de
Nicolas Leloup
en plomberie, chauffage,
ramonage, soudure
12 grande rue
à Colombier-le-Vieux.
Reprise du café du Nord
à Saint-Félicien
par Cassandre Billion
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
Auto école
« Pole Position »
Place de l’église
à Saint-Félicien
Reprise de la boulangerie
« Le Fournil »
à Saint-Félicien
par Mme Regnier
“Renforcer
et anticiper
”
l’avenir du territoire
Pour lutter contre le déclin démographique du territoire, la Communauté de communes du Pays de SaintFélicien, soutenue par l’Europe, l’État et la Région Rhône-Alpes, a choisi de développer une politique
volontariste d’accueil de nouvelles populations.
Les objectifs sont de renforcer
l’attractivité du territoire, d’attirer
de nouveaux arrivants, et d’anticiper l’avenir du territoire du point de
vue économique, démographique et
social.
Un agent a été recruté à mi-temps
depuis janvier 2014 en tant que
chargé de mission pour animer cette
politique, qui vise à construire l’attractivité du territoire et son offre
globale de manière active.
Avec l’appui de différents acteurs
(chambres consulaires, Pays Ardèche Verte, Site de proximité
Cèdre...), un diagnostic socio-économique du territoire a été réalisé au
cours de l’année 2014 : il est consultable sur le site internet.
Il présente des données sur la démographie, le logement, les mobilités,
l’emploi, les activités économiques,
le foncier d’activités et les services.
Ce diagnostic a permis :
•d’identifier les principaux enjeux de
développement de notre territoire,
•d’élaborer un plan d’actions en matière de développement économique,
•de concevoir une stratégie globale
en termes d’accueil de nouveaux
habitants et de construction d’offre
d’activités.
Cette politique d’accueil
nécessite la mobilisation
d’acteurs et l’animation
de réseaux, elle doit donc être
menée en partenariat
avec les élus et habitants de
chaque commune.
Si vous avez connaissance
du départ en retraite
d’un commerçant, artisan,
chef d’entreprise, médecin,
d’un arrêt d’activité ;
si vous avez un projet
de création d’entreprise ;
si vous souhaitez participer à
l’accueil des nouveaux arrivants ;
si vous connaissez un local ou un
terrain disponible, n’hésitez pas à
prendre contact avec :
Pour 2015, la mission « accueil »
réalisera plusieurs actions prioritaires structurées autour de trois
axes visant à :
•renforcer et promouvoir l’offre
d’accompagnement des nouveaux
arrivants et des porteurs de projets (accompagner les porteurs de
projets, créer et animer un réseau
de comités d’accueil, éditer un
livret d’accueil, diffuser sur internet l’offre d’accueil, organiser une
session de découverte du territoire)
•améliorer les conditions de maintien et de créations d’activités
(assurer une veille sur la cession
d’activités, concevoir et réaliser un
télé-centre, assurer une veille sur
l’offre de locaux d’activités, préparer les agrandissement de zones
d’activités),
•adapter l’offre de logement aux
demandes des jeunes actifs et aux
contraintes énergétiques (mettre
en place un observatoire local de
l’habitat).
le chargé de mission « accueil »
Tél au 07 52 62 01 08
mail : cdc.felicien.mcmail.com
Dans ce cadre, la communauté de communes a participé au premier salon virtuel «Projets
en Campagne», le 21 et 22 novembre 2014. L’objectif étant de mettre en relation des personnes souhaitant vivre et travailler à la campagne avec des acteurs du territoire pouvant
les accompagner.
Organisé par le Collectif Ville Campagne,
association nationale spécialisée dans
l’accueil de nouvelles populations dans les espaces
ruraux, la participation à ce salon a été l’occasion pour
le Pays de Saint-Félicien de promouvoir le territoire et de
créer des contacts avec des porteurs de projets, d’autant
plus qu’il s’agissait du seul territoire ardéchois présent
au salon.
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
15
L’AGRICULTURE
Un atout pour le Pays de Saint-Félicien
Le 14 avril dernier la Communauté de communes représentée par JP Chauvin, M Gay et P Rousset
a rencontré les élus de la Chambre d’agriculture du territoire pour un tour d’horizon des problématiques communes sur le secteur ; l’occasion de revenir sur quelques données de l’agriculture
sur la communauté de communes.
Bien que le nombre d’agriculteurs soit en diminution,
d’après le RGA de 2010 (recensement général agricole),
le Pays de Saint-Félicien comptait 188 exploitations soit
286 unités de travail agricole (dont 65 de salariées) et
utilise 4 244 ha de surfaces.
On comptabilise 2 700 bovins, 1 200 ovins, 3 000 caprins
et 140 000 volailles. Les vergers représentent 530 ha.
12 jeunes agriculteurs accompagnés par la Chambre
d’agriculture se sont installés sur le secteur au cours des
5 dernières années.
L’agriculture reste donc un secteur essentiel sur le territoire tant pour l’économie que pour l’occupation de
l’espace et la qualité de l’environnement et des paysages.
Le renouvellement des générations d’agriculteurs est
un enjeu majeur tout comme la préservation du foncier
agricole et l’accès à l’irrigation.
Grâce aux outils de transformation locaux (fromages, jus
de fruits, etc) l’agriculture a de beaux atouts à valoriser
autour de produits de terroirs (exemple du caillé doux de
Saint-Félicien), de l’approvisionnement de la restauration collective ou commerciale par les produits locaux et
le développement de productions de qualité.
La problématique du pompage dans le Doux
Face aux étiages sévères que connaît le bassin versant du Doux, et
suite aux nombreux arrêtés préfectoraux « sécheresse » conduisant
depuis quelques années à des restrictions d’eau, le Législateur a fixé
l’interdiction des pompages directs dans la Daronne à l’horizon de
2017 et dans le Doux à l’horizon de 2022.
Les premiers éléments rassemblés par la Chambre d’Agriculture en 2009 ont montré la disponibilité d’une
ressource en eau hivernale qui pourrait être stockée pour les besoins estivaux en irrigation ; et pour la vingtaine d’exploitations agricoles concernées par des pompages en rivières, l’existence de 27 sites potentiels
d’implantation de retenues de stockage hivernal.
Pour aller plus loin et permettre de respecter les délais, une étude de faisabilité technique, économique
et réglementaire de ces retenues et une étude environnementale ont été entamées, sous l’égide de
« l’Entente Doux et affluents », regroupant 5 Communautés de Communes du bassin, dont la Communauté
de communes du Pays de Saint-Félicien est le maîtrise d’ouvrage. Cette approche à l’échelle du bassin
versant du Doux moyen permettra d’apporter une vision globale, une cohérence et une plus grande
pertinence des solutions proposées.
Le Comité Local
à l’Installation du
Pays de Saint Félicien
le
Le CLI est composé
D’élus de la communauté
de communes, le référent
pour 2014-2020 est
Patrick Rousset
•
De représentants
des syndicats agricoles :
Jeunes Agriculteurs,
FDSEA,
Confédération Paysanne
•
Des élus de la chambre
d’Agriculture
•
Le CLI est accompagné
d’un chargé de mission de
la Chambre d’Agriculture :
Denis Jammes
•
Des représentants
d’organismes compétents
peuvent être associés.
•
Un représentant
d’Ardèche Verte
•
CLI
Le CLI poursuit la mission commencée en 2009. C’est un outil au service du
renouvellement de la population agricole et rurale, du développement de notre
territoire, de la pérennisation de l’agriculture locale
Le rôle du CLI :
•Faciliter les relations entre les cédants et les projets des repreneurs éventuels
en lien avec le Répertoire Départemental à l’Installation.
•S’informer sur les cessions de foncier ou d’exploitations sur le Pays de
Saint-Félicien.
•Appuyer les démarches des communes pour préserver le foncier agricole.
•Informer et sensibilise les agriculteurs dans leur démarche de transmission
de leur exploitation
•Accueillir les porteurs de projet : présentation du territoire, information sur la
recherche de terrain, de bâtiment, de ferme, de logement…
Plusieurs rencontres ont eu lieu : en juin,
septembre et décembre 2014, en mars 2015 ;
un point est fait régulièrement sur l’actualité
des installations et des transmissions, les
porteurs de projets sont invités à se présenter.
Les porteurs
de projets sont
invités à se
présenter !
Le CLI a été associé avec la chambre d’agriculture au salon virtuel « projets en
campagne » les 21 et 22 novembre 2014 pour présenter les dispositifs d’accompagnement de l’installation et de la transmission aux personnes qui désireraient
s’installer sur le territoire. Cette action est certainement à renouveler notamment
dans la problématique des agriculteurs qui n’ont pas de repreneurs.
Au mois de mars et avril 2015 une rencontre a eu lieu dans chaque commune du
pays de Saint-Félicien avec les élus communaux, le référent CLI et le chargé de
mission de la chambre d’agriculture. Ces rencontres ont permis une analyse des
forces et des faiblesses de chaque commune, l’identification de situations individuelles, l’avancée des projets communaux (urbanisme/espace), et l’identification
d’enjeux propres à chaque commune. L’agriculture en pays de Saint-Félicien est
forte de par la diversité de ses productions, tant en circuit court : transformation
et ventes locales, qu’en filière longue. C’est une agriculture bien présente sur le
territoire, la plupart des exploitations sont reprises, mais dans certaines communes un nombre important d’agriculteurs a plus de 55 ans et il est important
d’anticiper une reprise pour pérenniser la structure.
D’autres projets ou questions sont aussi présents : caillé doux, viande de
chevreaux, terroir en pays de Saint-Félicien…
16
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
17
Voirie
La part des travaux la plus importante
de nos investissements !
Comme mentionné à la page 11 de ce bulletin, les travaux de voirie représentent la
part la plus importante des investissements que réalise chaque année la Communauté
de Communes. Le suivi de l’ensemble des voies communales et des chemins ruraux
est en effet une des missions que les communes lui ont déléguées depuis 2006 et pour
laquelle elles effectuent un transfert de fonds.
Trois types de travaux sont réalisés : les interventions d’investissement, les travaux
d’entretien, et les réparations liées aux dégâts d’orages.
C o n c e r n a n t l e s i n t e r v e n t i o n s
d’investissement sur les voies communau-
taires, la Communauté de communes a réalisé pour
environ 444 528 € TTC de travaux en 2014 sur les sept
communes, maintenant de fait un effort important
pour l’amélioration de nos voiries.
Ce type de travaux est confié par appel d’offre à une
entreprise spécialisée. Pour la période 2013-2014,
l’entreprise attributaire était EVTP de Bourg-lès-Valence (et Saint-Jean-de-Muzols).
Pour l’année 2015, la remise en consultation du marché
à bons de commandes n’est pas encore achevée. .
Concernant les travaux d’entretien, deux
interventions principales sont programmées chaque
année et le seront donc en 2015 :
•Les curages de fossés, avec une consultation des
entreprises qui se tiendra au courant de l’été.
•Les débroussaillages, répartis en deux lots. Lot N°1
Colombier-le-Vieux, Bozas et Arlebosc (attribué en
2015 à l’entreprise Pascal Junique pour 12 960 € TTC)
et le lot N°2 Saint-Félicien, Vaudevant et Pailharès
(attribué en 2015 à l’entreprise Astier TP pour
14 256 € TTC).
En plus de ces travaux réalisés avec les entreprises,
on notera l’importance de l’entretien quotidien effectué par les employés communaux (en particulier sur
Saint-Victor) et par l’employé communautaire, pour
pallier aux problèmes récurrents de voirie rencontrés
tout au long de l’année. Ce qui permet d’avoir avec leur
collaboration et les travaux « entreprise », un niveau
de service acceptable tout au long de l’année.
Les employés
communaux assurent
un entretien quotidien
sur nos routes.
Merci à eux !
Déblaiement Pont de Brouty,
sur la commune de Saint-Félicien (octobre 2014).
Voie Communale du Gibet
Commune de Vaudevant.
oncernant les réparations liées aux
C
dégâts d’orage, l’épisode pluvieux cévenol
qui a frappé notre territoire entre le 10 et le 13 Octobre 2014, a entraîné de nombreux glissements de
terrain et dégradations de chaussées.
Pour faire face à ces travaux urgents, la collectivité
est intervenue à plusieurs reprises en consultant des
entreprises de terrassement et en finançant ces interventions avant d’avoir d’éventuelles aides de l’État et
du Département.
•Premier marché de consolidation de talus, par mise
en œuvre d’enrochements, conclu avec l’entreprise
Faurie Christian de Saint-Agrève, pour un montant
de 66 810 € TTC
Interventions sur les communes de Arlebosc ;
Saint-Félicien ; Vaudevant et Pailharès.
Glissement de terrain avant Travaux (octobre 2014)
•Seconde consultation pour la mise en œuvre d’un
enrochement sur la commune d’Arlebosc. Marché
conclu avec l’entreprise Brustlein TP d’Arlebosc,
pour un montant de 13 936 € TTC
•Troisième et dernier marché de consolidation
d’accotements, en cours de consultation.
Après consolidation de l’accotement (mars 2015)
alheureusement tous
M
ces travaux urgents vont
nécessiter des financements qui ne seront
plus disponibles pour
les travaux d’investissements habituels.
Montant des travaux
18 548,99 € TTC
Bonne route à tous sur le Pays de Saint-Félicien !
18
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
19
Vie quotidienne
La gestion des déchets
LA DÉCHÈTERIE
communautaire
Elle se situe sur
la Commune de
Colombier-le-Vieux au
lieu-dit le Roule, à 150 m
du « Mur de Boze »,
au croisement des routes
départementales
n° 234 et 578.
HORAIRES
d’OUVERTURE
AU PUBLIC
lundi
de 9h00 à 11h30
mercredi
de 9h00 à 11h30
samedi
de 14h00 à 17h30
Compétence nécessaire mais ingrate, la gestion des déchets tient une part
importante dans le budget intercommunal. Sans cesse en évolution et avec la
montée en puissance de la déchèterie, ce montant a une évolution régulière de
près de 10 % par an ces dernières années.
En 2014, les dépenses pour la gestion des déchets accusaient un déficit de 3 % par
rapport aux prévisions de recettes de la Taxe des Ordures Ménagères. Nous avons
décidé avec les représentants de chaque commune des mesures d’économie, qui
entreront en vigueur à partir du prochain marché de collecte en juillet.
•Suppression des collectes en porte à porte, encore en vigueur dans certaines
communes.
•Meilleure répartition des points de collecte entre communes, certaines avaient
2 fois plus de points de collecte que d’autres, au prorata ramené à l’habitant.
•Suppression de la notion de commune dans l’élaboration des tournées afin
d’établir des circuits plus rationnels.
Nous espérons que la baisse du coût du carburant associée à ces nouvelles
mesures, permettra des économies substantielles sur le montant de collecte des
ordures ménagères qui s’élevait en 2014 à 125 000 €.
Production de déchêts par habitant et par an
pour la communauté de communes
Dépenses
C
ollectes des
ordures ménagères,
collecte du
tri sélectif
et coût
de la déchèterie
180 000 €
Ordures
ménagères
Remarque : Le coût de collecte est plus important
que celui du traitement. Nous devons donc réduire
encore notre production de déchets.
226 kg
32 kg
soit un total de 258 kg
La moyenne nationale étant à 365 kg
SYndicat de TRaitement des déchets Adèche Drôme,
qui regroupe 17 intercommunalités
20
Conteneurs VERTS
Conteneurs ou bacs BLEUS
Conteneurs ou bacs JAUNES
Uniquement les déchets ménagers
recyclables, à savoir les bouteilles
(sans bouchon et capsule), bocaux et
pots (sans couvercle) en verre.
Attention, ne mettez pas : ampoules,
néons, vaisselle (assiettes, verres et
tasses), miroirs et vitres
Uniquement les déchets ménagers
recyclables, à savoir les papiers et
cartons.
Attention, ne mettez pas : papiers
et cartons souillés, mouchoirs, essuie-tout, papiers peints, papiers
plastifiés, photos et calques.
Uniquement les déchets ménagers
recyclables, à savoir les bouteilles
plastiques, emballages métalliques
et briques alimentaires.
Attention, ne mettez pas : tous les
autres plastiques (pots de yaourt,
barquettes, gobelets, boites à œufs,
sacs et films en plastique) ainsi que
tous les emballages de produits
toxiques (peinture, solvant...).
Issues
du tri
Les Conseils du SYTRAD
Nous avons progressivement pris l’habitude de trier nos
déchets, un geste essentiel qui permet de fournir aux industriels des matières premières de recyclage de qualité.
Mais cela n’est pas suffisant dans la mesure où le recyclage ne concerne pas, à ce jour, toutes les catégories
de déchets. Par ailleurs la collecte et le traitement des
déchets ne sont pas sans conséquence sur l’économie et
sur l’environnement.
Pour le tri sélectif, déposez dans les :
205 000 €
raitement
T
des déchêts
par le SYTRAD
Notre production de déchets a doublé en 40 ans !
Aujourd’hui, chacun d’entre nous produit en
moyenne 590 kg de déchets par an qui se
retrouvent dans nos poubelles d’ordures ménagères et conteneurs de tri (365 kg) et dans les
déchèteries (225 kg).
Rappel des consignes à respecter
Il faut donc en premier lieu éviter de générer des
déchets et, à cette fin, nos choix au moment de l’acquisition des produits et la manière dont nous les utilisons
sont déterminants.
En consommant de façon plus responsable et en utilisant
mieux nos produits nous pouvons :
•en amont, préserver les ressources utilisées pour
la fabrication des objets, dont certaines ne sont pas
renouvelables ;
•en aval, réduire de façon significative la quantité et la
nocivité des déchets produits et ainsi limiter la pollution des eaux et des sols, les émissions de gaz à effet
de serre, diminuer les coûts de collecte, de traitement
et de stockage...
Et, bien évidemment, pour les déchets non évités, il est
essentiel de bien les trier afin de les valoriser
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
Le Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC)
La campagne en faveur de l’assainissement individuel
connaît un succès continu depuis 2011, car sur les
350 « points noirs » recensés lors des études de diagnostic, les 2/3 ont déjà fait l’objet d’une démarche et
parmi eux 70 % ont déjà réalisé les travaux.
L’attribution par l’Agence de l’eau* d’une subvention
pour la construction d’une installation ou la réhabilitation d’une installation défectueuse engendrant un
impact sanitaire et/ou environnemental, pouvant aller
jusqu’à 3000 €, a motivé beaucoup de propriétaires.
Année
Nombre d’usagers
conventionnés
Nombre de
chantiers terminés
2011
55
55
2012
73
53
2013
48
29
2014
50
21
TOTAL
226
158
*(il s’agit de l’Agence qui effectue des prélèvements sur les factures d’eau
potable de tout un chacun)
On rappellera aux futurs candidats à l’aide, qu’un technicien spécialisé reste à votre disposition pour tout
complément d’information concernant la problématique de l’assainissement non collectif. Il se rend sur
place et vous informe des dispositions techniques et
financières en vigueur. Tél 04 75 34 94 98
Par ailleurs, Le 5 Mai 2015 a eu lieu la signature d’une
nouvelle convention de prestation de service entre la
Communauté de Communes du Pays de Saint-Félicien
et le Syndicat Mixte de l’Ay/Ozon. La convention signée en
2010 n’était plus à jour des modifications réglementaires
et statutaires. Cette nouvelle convention va donc remplacer la précédente et va durer jusqu’au 28 février 2018.
Elle reprend les missions obligatoires du SPANC,
découlant de la loi sur l’eau de 2006, à savoir :
•La réalisation de contrôles de bon fonctionnement et
d’entretien pour les installations d’assainissement
non collectif existantes (750 effectués depuis 2010).
•La réalisation de contrôle de conformité pour les
installations neuves ou réhabilitées
•Le conseil aux usagers.
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
21
Petite Enfance
Relais d’assistantes maternelles
“le VivaRAM”
crèche
“La Courte Échelle”
Objectif atteint !
Depuis sa création, la crèche « la
courte échelle » a atteint son seuil
maximum de remplissage en ce
début d’année 2015. Actuellement
il n’y a plus de place disponible.
Aujourd’hui elle compte 42 enfants
inscrits. Pour les futures demandes,
il est recommandé de s’y prendre
très à l’avance pour 2016. Une
commission de dossiers se réunira
en fin d’année.
Pour 2015, le thème retenu pour
l’animation est « les transports »
(les activités manuelles et les
sorties seront axées sur ce thème)
Les activités 2015
•Un projet avec le relais assistantes maternelles (R.A.M.)
avec des ateliers marionnettes une fois par mois en commun.
•Un projet avec les crèches de montagne avec
une formation musique et la création d’une malle d’instruments
•Une visite à la MARPA le jour du carnaval
•La continuation des activités avec l’hôpital avec une animation
qui s’est déroulée pour Pâques et des pique-niques prévus cet été
•Une visite des cars Chabannes
et une sortie à Peaugres sont au programme.
Avec le relais assistante
maternelle une conférence
sur « l’autorité et les limites »
a eu lieu en janvier.
Elle a connu un vif succès
auprès des parents
et des assistantes maternelles.
Cette expérience
sera certainement renouvelée.
Centre aéré
“Les petites
canailles“
22
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
« Le Vivaram » : Relais d’Assistantes Maternelles de la
Communauté de Commune du pays de Saint-Félicien,
se trouve à présent dans les locaux de l’ancienne École
Publique de Saint-Félicien (en face de la crèche, à côté
de l’hôpital).
Tous les mardi matin, le Relais propose aux assistantes
maternelles, aux parents du Pays de Saint-Félicien
ainsi qu’aux enfants qui les accompagnent, des temps
collectifs d’animation à partir de 9h30 jusqu’à 11h30.
Ces temps sont partagés une fois par mois avec la crèche.
Le projet « éveil musical » en partenariat avec la crèche
et l’École de musique de Privas s’est clôturé en juin 2014.
Les enfants comme les adultes ont pris beaucoup de
plaisir à partager ces moments de découvertes sonores
et de manipulations d’instruments divers et variés, grâce
aux interventions d’Éléonore Houdayer. Il a fait place
(toujours en partenariat avec la crèche), à un nouveau
projet autour de la marionnette, avec la venue de Marita
Dietrich une artiste de Nozières, ce projet se poursuivra
une fois par mois tout au long de l’année 2015.
Le Relais offre la possibilité aux assistantes Maternelles
du Pays de Saint-Félicien, de participer gratuitement,
5 fois/an à un groupe d’Analyse de la Pratique avec une
psychomotricienne/psychologue. C’est un moment de
partages et d’échanges autour des pratiques, du quotidien, des difficultés, avec un apport
pratique sur la motricité des tout petits.
Les permanences administratives du RAM
sont les mardis de 11h30 à 14h (voir plus
sur rendez-vous), ces permanences sont
destinées aux professionnelles de la petite
enfance mais également aux familles du
territoire.
Le Centre aéré Les Petites Canailles
sera ouvert en 2015, comme il le fut
en 2014, durant toutes les vacances
scolaires d’été, soit 8 semaines
du 6  juillet 2015 au 28 août 2015.
Il accueillera les enfants âgés de
4 à 11 ans.
Il se déroulera comme les années
précédentes à l’ancienne école des
Frères, accès côté gymnase, à SaintFélicien. Nous serons heureux de
vous accueillir nombreux pour participer aux divers ateliers organisés
par notre équipe d’animateurs et
d’animatrices ainsi que nos stagiaires en animation.
Le Relais est notamment un lieu d’information, de
mise en relation et d’accompagnement, en ce qui
concerne la garde du jeune enfant. C’est également un
lieu neutre d’écoute et de soutient, de socialisation, de
documentation et de professionnalisation,
et bien plus encore…
Pour plus de renseignements
contactez Ingrid au 06 72 39 31 01
ou par mail
[email protected]
Plusieurs thèmes seront abordés,
mais ! Surprise ! Le programme ne
sera dévoilé qu’à l’issue de la réunion publique qui aura lieu dans le
courant du mois de juin.
Mais d’ores et déjà, on sait que les
enfants pourront apprécier une
sortie par semaine à la piscine de
Pierrageais à Saint-Félicien.
Nous souhaitons à tous les enfants,
un bon été aux « Petites Canailles ».
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
Inscriptions
à partir de la mi-juin
auprès de la
Communauté de Communes
au 04 75 06 07 27
23
Dimanche
20 septembre
2015
Tourisme
Un atout majeur
Plan d’action 2015
en Pays de Saint-Félicien
de la CC et l’OT en matière de tourisme
Le Pays de Saint-Félicien doit devenir une véritable destination touristique. Des atouts de développement local tels que la course cycliste l’Ardéchoise, la destination cyclotourisme « Sur les routes de
l’Ardèche », la grande traversée VTT de l’Ardèche dont le Pays de Saint-Félicien sera une des portes
d’entrée, le Mastrou qui longe le Sud de notre territoire, la valorisation des richesses paysagères et
naturelles des hauteurs du Sardier à la confluence du Doux et de la Daronne, la richesse patrimoniale
du territoire à faire découvrir aux visiteurs, la diversité et la qualité reconnue des produits du Terroir,
contribuent déjà au développement économique de notre territoire et au-delà.
C’est pour cela que le Comité Directeur de l’Office de Tourisme a élaboré un schéma de développement touristique 2015/2020 qui servira de document stratégique pour le développement du tourisme
dans les cinq années à venir. Il est en ligne sur le site de la Communauté de Communes du Pays de
Saint-Félicien et de l’Office de Tourisme à l’adresse suivante : www.paysdesaintfelicien.fr
L’Office de Tourisme :
Outil de développement touristique performant.
24
L’ENS (Espace Naturel Sensible)
des gorges du Doux, du Duzon et de la Daronne
Qu’est-ce qu’un
espace naturel sensible ?
Office de Tourisme Pays de Saint-Félicien
Tel : 0475060612
Courriel : [email protected]
Site Web : www.tourisme-saintfelicien.fr
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
Visite organisée sur le thème
« un autre regard
sur le paysage des gorges ».
Pour l’année 2015, voici la liste des opérations programmées
par la Communauté de communes et le Comité Directeur de l’EPIC :
•Mettre en place l’équipement des parcours VTT afin de conserver le label
Rendez-Vous à 10h
Morens (Étables)
FFC : balisage de 6 parcours, balisage du « tour du Pays de Saint-Félicien »,
Parking des randonneurs
mise en œuvre du kit site VTT (fabrication de panneaux de village avec plan
recto verso VTT/Route, création du fonds de plan.)
Durée de la visite : 6h
•Mettre en place l’équipement des parcours vélo route afin de conserver le
Intervention du Collectif
label FFC : fabrication de panneaux de village, création de fonds de plan.
« Tout terrain »
pendant la balade.
•Créer un parcours « Enduro VTT descendant », avec l’équipement en porte–
vélo d’un autocar de la ligne Tournon – La Louvesc, le balisage du parcours,
Organisateur de la sortie :
la vitrophanie et la réalisation des cartes et panneaux.
Association
•Renouveler le parc de vélos à assistance électrique (VAE) :
Pierre, Feuille, Ciseaux
achat de 6 VAE et d’une remorque enfant/bagage.
07570 Labatie d’Andaure
Tél : 06 74 31 69 00
•Renouveler et entretenir le mobilier des sentiers de randonnée pédestre :
panneaux de villages, panneaux directionnels et lames.
•Réaliser le sentier d’interprétation d’Arlebosc.
•Aménager l’espace accueil de l’Office de Tourisme et renouveler son matériel informatique.
•Réaliser les guides hébergement et découverte 2015, cartes, topoguides.
•Éditer des cartes postales à partir de photos et d’aquarelles réalisées par les clubs photos
et dessin de l’association Lo Gavelier.
En décembre 2013, la Communauté de Communes du Pays de Saint-Félicien a pris la décision de
transformer l’Office de Tourisme, géré jusque là sous le régime associatif loi 1901, en Établissement
Public d’Intérêt Industriel et Commercial (EPIC). Le Comité Directeur de l’EPIC est composée de
8 élus communautaires et 7 représentants des professionnels du Tourisme et du monde associatif
local. Il est représenté par un Président et administré par un Directeur.
Les deux employés de l’OT participent aux réunions du Comité Directeur, organe décisionnel qui valide
les projets à présenter au Conseil Communautaire.
Cinq commissions ouvertes se réunissent régulièrement pour
proposer, élaborer les projets, se concerter entre professionnels,
bénévoles, élus :
•C1 : Connaissance et animation du réseau
des professionnels.
•C2 : Animation de la saison touristique.
•C3 : Information/Promotion
•C4 : Suivi et balisage des sentiers pédestres, vélo et VTT.
•C5 : Sentiers d’interprétation et valorisation
du patrimoine bâti local.
Des groupes de travail ayant un caractère spécifique ou transversal peuvent se constituer tel que le groupe de travail qui
s’est constitué pour la publication de documents ou le groupe
qui a réalisé la première version du nouveau Schéma de Développement Touristique 2015/2020 du Pays de Saint-Félicien.
On peut dire qu’à ce jour, ces commissions fonctionnent bien.
De nouvelles personnes se sont agrégées aux groupes existants. L’appel lancé dernièrement a eu un certain écho.
Ces commissions constituées sont ouvertes à tous.
Il n’est pas trop tard pour y participer !
Réservez
cette date !
Un espace naturel sensible (ENS)
est un périmètre identifié
au vu de son intérêt biologique
et/ou géologique et/ou paysager.
Les sites ENS en Ardèche sont répartis
sur l’ensemble du département
de façon à être représentatifs des grandes
entités paysagères du territoire.
Pour chacune de ces entités paysagères,
des sites représentatifs avec une biodiversité
locale à protéger ont été identifiés.
Ils couvrent plus de 15 %
de la surface du département.
Les ENS restent des périmètres de travail
et d’observation, sur lesquels il ne s’applique
pas de réglementation particulière.
Situées dans le nord Ardèche, « les Gorges du Doux, du Duzon et de la
Daronne » figurent parmi les 13 sites identifiés « Espace Naturel Sensible »
par le Département de l’Ardèche.
Véritable carrefour biogéographique, l’ensemble des 3 vallées et des 3 gorges
est un lieu de confrontation entre le climat montagnard et des influences
méditerranéennes. C’est un site riche en lieux naturels variés (roches, boisements, landes, prairies, cours d’eau …) où cohabitent de multiples usages
(pêche, chasse, agriculture et tourisme).
Une convention triparties établie entre le Département de l’Ardèche,
la Communauté des communes Hermitage-Tournonais et la Communauté
des communes du Pays de Saint-Félicien a été signée afin d’élaborer et de
réaliser un plan de gestion ainsi qu’un programme d’actions.
Car des enjeux ont été identifiés et priorisés sur ce site:
•Améliorer les connaissances du patrimoine naturel du site ENS en vue de
le préserver ou de le restaurer
•Maintenir le bon état de conservation de la biodiversité du site ENS
•Accueillir du public (locaux et touristes) sur site afin de le sensibiliser aux
enjeux de l’ENS tout en maîtrisant la fréquentation
•Transmettre aux acteurs du territoire la connaissance des richesses du
patrimoine naturel local et l’envie de le préserver
•Pour accompagner les élus à la mise en œuvre de ce plan de gestion, le
recrutement d’un animateur ENS est en cours, il sera opérationnel cet été.
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
25
Terroir Pays de Saint-Félicien
… et une association «Terroir Pays de Saint-Félicien»
en voie de création …
… qui désormais prend la suite du Comité de pilotage pour animer le projet
en lien étroit avec la Communauté de communes. L’association sollicite dès
aujourd’hui entreprises, associations, particuliers et se transformera dès que
possible en Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC).
Elle organise en septembre 2015, en harmonie avec les 8 manifestations
«Terroir en Fête», deux journées dont «Terroir au village» à Vaudevant
Terroir Pays de Saint-Félicien
À
VAUDEVANT
Ce projet, initié en 2012 par la Communauté de communes du Pays de Saint-Félicien
pour valoriser les ressources du territoire a permis de réaliser chaque année,
une manifestation importante : les Entretiens du Terroir (Saint-Victor 2012,
Colombier 2013, Saint-Félicien 2014) qui ont rassemblé les différents savoir-faire :
paysans, artisans, hébergeurs … Chaque manifestation a fait l’objet d’une publication.
Le chemin parcouru …
Les Entretiens d’octobre 2014 ont rassemblé une centaine de personnes autour de plusieurs terroirs : Aubrac,
Mézenc, Kerkennah (Tunisie); Baumes de Venise … et
leurs Offices de tourisme pour une promotion commune.
Une brochure a été réalisée ainsi qu’un DvD retraçant
les visites réalisées à la Ferme de Chomaise (Caillé doux
de Saint-Félicien), Freemousse (brasserie artisanale),
Nectardéchois (Coopérative jus de fruits), Un brin osé
(vannerie) …
Un Comité de pilotage.
Le projet est animée par un Comité de pilotage composé d’une vingtaine de membres : élus représentant la
Communauté de Communes, personnes physiques, représentants d’associations, entrepreneurs, hébergeurs,
de partenaires comme l’Ehpad du sourire ...
La brochure (avec son DvD)
est disponible à l’Office de Tourisme.
Des groupes de travail, ouverts à tous …
pour mettre en œuvre des actions :
•Annuaire des savoir-faire sur le Pays de Saint-Félicien (autour de Grégoire Lopez Rios)
•Langue d’oc, toponymie, paysages (autour de Isabelle et Jean Luc Thomas)
•Manifestations et communication (site internet …) (autour de Tanguy Bouvet)
•Exploration d’une marque qualité «Terroir Pays Saint-Félicien» (autour de Jacques Deplace)
•Création d’une collection de «Cahiers du Pays» (autour de Christian Astier)
•Concours de dessins pour les écoles (autour de Philippe Bouvet)
26
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
27
Solidarité
Les actions de l’inter-CCAS
du Pays de Saint-Félicien
Les différents CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de chaque commune,
réunis en un « inter-CCAS », organisent chaque trimestre des réunions pour évoquer divers sujets de réflexion et préparer des actions ensemble. Ils se font l’écho
en particulier des thèmes suivants :
La Maladie d’Alzheimer :
une association au service des malades et des accompagnants.
Déjà présente en Ardèche Sud depuis 2008 avec des bénévoles sur plusieurs secteurs, l’AFA 07 (Association France
Alzheimer Ardèche) a depuis sept 2013 une Antenne au
Nord Ardèche, qui tient
> Une permanence :
•Tous les 3èmes mardi de chaque mois de 14 h à 16 h
dans les locaux de l’Association MADO 15, bd de
la République à Annonay
•Tous les 3èmes vendredi de chaque mois de 14 h
à 16 h à la Maison Municipale Pour Tous 36 quai
Gambetta à Tournon sur Rhône
>R
épond à tout message laissé au 06 41 00 35 86
•
À la rentrée,
l’Antenne Nord Ardèche participera
à la Journée Mondiale Alzheimer
et Maladies Apparentées, elle sera présente
à l’Hôpital d’Annonay.
L’Antenne Nord Ardèche, forte de son dynamisme
et attentive aux préoccupations des familles,
reconduira la formation des aidants familiaux,
répondra aux différentes demandes.
L’équipe composée de bénévoles et d’une psychologue
assure:
> Des Formations aux Aidants Familiaux, à Annonay et
à Tournon. Cette formation s’adresse aux aidants non
professionnels ; elle permet à la personne qui accompagne régulièrement un malade d’Alzheimer ou d’une
maladie apparentée (conjoint, enfant, amis, voisins)
d’acquérir :
• des attitudes et des comportements adaptés aux
situations quotidiennes,
•des outils essentiels de compréhension des difficultés de la personne malade, à l’adaptation de
l’environnement, à l’amélioration de la communication et au maintien de la relation.
Les aidants sont également informés sur les aides
techniques et financières possibles.
La formation est gratuite (financement CNSA) et composée de 5 modules espacés dans le temps afin de
favoriser l’appropriation des contenus.
> Des Interventions auprès de lycéens et de futurs aides
soignants…
> Des Conférences - Débat…
« Un malade,c’est toute une famille
qui a besoin d’aide ».
une soirée de réflexion à la salle des fêtes de Bozas le 23 octobre à 20 h
28
Témoignage d’une jeune agricultrice de 28 ans, mère depuis 2 ans.
J’ai été piquée par une tique avant ma
grossesse. Rien d’alarmant quelques démangeaisons !.....Ma fille avait 15 mois
lorsque j’ai commencé à me sentir fatiguée de plus en plus. Au début on pense
que cela vient du travail pénible et des
nuits moins tranquilles depuis l’arrivée de bébé. Mais des
douleurs apparaissent en plus de cette fatigue énorme.
Mal aux muscles, aux articulations, les bras, les jambes
l’impression de traîner 100 kilos sur le dos,.. Des brûlures horribles, insupportables jours et nuits, des maux
de tête, l’impression que votre cerveau n’est plus dans
votre tête; il faut vous concentrer pour arriver à parler, à
réfléchir, à compter.
Un jour vous souffrez des genoux, le lendemain des
épaules, puis vous avez des picotements dans les doigts,
dans la nuit vos pieds se mettent à enfler et sont tout
rouges et vous démangent à devenir fou car rien ne
soulage (pommade, douche froide !!) vous n’avancez
plus et malgré le repos vous êtes de plus en plus mal.
Les docteurs restent perplexes devant ces symptômes ;
c’est alors que je parle de la maladie de Lyme et le test se
révèle positif à la 1ère prise de sang. Ce n’est pas souvent
le cas, la maladie n’est détectée le plus souvent qu’après
plusieurs tests. J’ai eu 15 jours de piqûres d’antibiotiques
qui n’ont eu aucun effet. Puis de nouveau 3 semaines de
traitement aux antibiotiques, piqûres très douloureuses
pour aucune amélioration.
Vous entendez des réflexions : « Bouges toi, tu dois faire
un peu de déprime!! » Les souffrances ne se voient pas
de l’extérieur et on ne vous croit pas toujours et on vous
enverrait bien en psychiatrie !! Du moment que vous avez
eu votre dose d’antibiotiques vous êtes soi-disant guéri :
mais c’est faux. Votre vie devient un enfer et vous n’arrivez
plus à vous lever le matin, il vous faut beaucoup de temps
pour vous mettre en route, toute tache devient très compliquée, vous occuper au quotidien de votre enfant s’avère
être de plus difficile vous n’arrivez plus à le porter, vous
avez l’impression d’avoir 80 ans. Les relations avec votre
conjoint deviennent conflictuelles et les médecins d’aucun secours. Je souhaite bon courage à
tous les lymés qui liront mon témoignage.
Un rappel : le Programme « Habiter mieux en Ardèche Verte ».
Le vieillissement :
Cette soirée sur le thème du « bien veillir, c’est possible » sera organisée conjointement par l’Université
Populaire Vivarais Hermitage et l’ inter-CCAS du Pays
de Saint-Félicien. L’avancée en âge, l’arrêt d’une activité
professionnelle, l’accompagnement des parents âgés,
malades, voilà des moments de notre vie que nous abordons parfois dans la crainte, parfois avec difficultés.
« Bien vieillir c’est possible» certes, mais pour cela il faut
peut -être oser en parler, préparer cette période, envisager des solutions pour rester chez soi le plus longtemps
possible si tel est notre souhait, conserver son autonomie
autant que possible.
Maladie de Lyme :
I l est important de faire connaître la maladie
de Lyme, appelée aussi Boréliose : l’Inter
CCAS et le Collectif Citoyen du Pays de
Saint-Félicien co-organiseront une soirée
d’information d’ici la fin de l’année.
Nous aborderons aussi la position d’aidant, d’accompagnant, de soutien et envisagerons des propositions pour
que cela ne pèse trop sur notre vie...
La soirée s’articulera autour de la projection d’un film documentaire, «Cohabiter ... à mon âge», puis d’échanges
autour du thème, des solutions possibles et expérimentées par ailleurs, des services à la personne, avec la
participation du PACT Habitat Ardèche et d’associations
et personnes œuvrant dans ce domaine.
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
Depuis le 1er septembre 2012, le Programme
d’Intérêt Général (PIG) (financé par l’État, la
Région, le Département et le Pays de SaintFélicien), en faveur de la résorption des logements très
dégradés et de l’amélioration des performances énergétiques de l’habitat a donné lieu pour 32 dossiers à
une subvention de 398 768 € pour un total de travaux de
716 034 €. C’est dire l’importance que ce programme
revêt à la fois pour les propriétaires occupants et le
monde de l’artisanat !
Au 4 avril 2015, 11 dossiers étaient en cours de traitement et 13 contacts avaient démarré.
La répartition par commune est la suivante
pour les dossiers traités et les contacts en cours
(période 2012/2015)
Communes
Arlebosc
Bozas
Colombier-le-Vieux
Pailharès
Saint-Félicien
Saint-Victor
Vaudevant
Total
Nb dossiers
4
1
4
4
10
5
4
32
Nb contacts
1
2
5
3
4
6
3
34
Cette action devant durer jusqu’en septembre 2017, il est encore temps de prendre contact
avec la Communauté de communes du Pays de Saint-Félicien ou plutôt avec :
LE PACT ARDECHE : tél 04 75 66 13 96 ou [email protected]
Notez bien : l’accès à ces aides publiques comporte des plafonds de ressources (se renseigner).
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
29
Communication
L’information à la vitesse
de la lumière !
La fibre optique dans (presque)
toutes les maisons en 2025
Ce projet d’amener la fibre optique à la porte pour 95 % des habitations et
entreprises, à l’horizon de 2025, est porté par le « Syndicat Mixte Ardèche Drôme
Numérique » (A.D.N.), financé par les deux départements et la région. Il est gouverné par un principe simple que l’on peut résumer ainsi : lorsqu’on a installé
l’électricité au siècle dernier, cela ne servait guère qu’à allumer une ou deux
ampoules par maison ; alors qu’aujourd’hui, faire la liste de ce qui ne pourrait
pas fonctionner sans électricité prendrait beaucoup de temps. Il en est de même
avec l’Internet.
En bas débit, l’internet permettait d’accéder au courrier électronique et à
consulter des sites pour s’informer. Avec le haut débit (ou ADSL), il permet non
seulement de visionner la télévision en haute définition et la vidéo à la demande,
mais aussi d’avoir recours à la télésurveillance de son domicile, de procéder à
des démarches administratives comme de déclarer ses impôts, de gérer son
compte en banque et d’effectuer des virements, de faire ses achats à distance,
de vérifier le sens et la conjugaison de mots, leur traduction ou découvrir quel
pan d’histoire se cache derrière tel ou tel événement sur Wikipédia. Et même
encore, à mesure que l’internaute passe du statut de spectateur-usager à celui
d’acteur-créateur, l’Internet permet l’écriture de blogs, la participation aux
réseaux sociaux et la production d’œuvres graphiques ou sonores proposées en
interaction sur diverses plateformes, voire même la rédaction d’une entrée dans
la même Encyclopédie.
Et puisque le progrès technique permet le Très haut débit, on ne peut
qu’essayer d’imaginer les usages de demain : regarder la TV HD en discutant
avec quelqu’un en visiophonie, être examiné à distance par un médecin, effectuer
plusieurs tâches de son emploi depuis chez soi. Mais de même qu’on ne pouvait
pas imaginer tout ce qu’on ferait avec le haut débit quand on n’avait que le bas
débit, la liste de ce que permettra la fibre optique sera sans doute au moins aussi
longue que ce que permet l’électricité.
Vous aurez ainsi plus facilement accès au site de la communauté de communes
www.paysdesaintfelicien.fr
Page d’accueil
Menu d’entrée du site de la Communauté de Communes
la page d’accueil permet un lien direct aux sites
de l’Office de tourisme,
de la Communauté de Communes
et de l’Union économique (artisans et commerçants)
de même qu’au “petit nouveau”
www.terroirpaysdesaintfelicien.com
Un autre grand intérêt, pour nous habitants de vastes territoires accidentés, c’est que le débit par la fibre ne dépend plus de la distance. Il n’y a plus ce
fameux affaiblissement du signal à chaque mètre parcouru. Les zones grises et
blanches disparaîtront.
Ce projet de FTTH, ou Fibre To The Home (La fibre à toutes les maisons,
comme « l’eau et le gaz à tous les étages » dans les villes du siècle dernier), évidemment, est très coûteux. Si la prise individuelle ne revient en ville qu’à 500 €,
c’est 1500 € en Ardèche. L’essentiel du coût provient du changement des câbles
en cuivre par les câbles de fibre optique qui toutefois demeureront aériens.
Il s’agit là d’un montant global de près de 500 millions d’Euros dont la
répartition pour chaque prise à 1500 € est la suivante :
• 540 € seront payés par l’État au titre du plan France Très Haut Débit
• 300 € par ADN, 160 € par le Conseil Départemental
• et enfin 300 € par la Communauté de Commune si elle adhère au projet.
La bonne nouvelle, c’est que la Communauté de Communes du Pays de
Saint-Félicien vient d’adhérer au Syndicat mixte ADN.
30
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
Pays de Saint-Félicien • Bulletin d’informations n° 7 • Juin 2015
31
Bulletin d’informations édité par la Communauté de Communes du Pays de Saint-Félicien
Place de l’église 07410 Saint-Félicien • Tél. : 04 75 06 07 27 • Fax : 04 75 06 36 10 • cdc.fé[email protected]
Photos : Pays de Saint-Félicien - interval’concept et signelement
Imprimé sur papier recyclé • Réalisation : interval’concept, Annonay - 04 75 64 09 10 • Juin 2015