Technologie de la tuyauterie industrielle fascicule

Commentaires

Transcription

Technologie de la tuyauterie industrielle fascicule
TECHNOLOGIE DE LA
TUYAUTERIE INDUSTRIELLE
FASCICULE 1
REPRÉSENTATION DES TUYAUTERIES
Édition 1984
L’évolution de la tuyauterie industrielle a entraîné, au cours de ces dernières
décennies, des besoins accrus de personnel qualifié.
Sur le plan des niveaux de qualification, ces besoins persisteront, quelles que
soient les conditions économiques de l’avenir.
La Profession s’est toujours associée aux recherches d’adaptation des
programmes de première formation et de promotion sociale. Représentée au sein
des diverses commissions nationales chargées d’établir ces programmes, en
collaboration avec les enseignants et les Syndicats, elle s’est attachée à
l’actualisation des C.A.P. et B.P. ainsi qu’à la création, plus récente, des B.E.P. et
B.T.S.
-1-
Les nouvelles dispositions sur la formation continue ont permis, également,
d’étendre cette collaboration, matérialisée par la mise en place de moyens et
d’actions contribuant au perfectionnement et à la mise à jour des connaissances
du personnel employé dans nos entreprises.
Aux actions techniques du S.N.C.T., qui se traduisent par l’élaboration de Codes
de Construction, de Publications diverses et l’organisation de colloques,
s’associent des actions pédagogiques couvant tous les niveaux, des ouvriers
qualifiés aux ingénieurs et cadres.
La Section « Tuyauterie », sous la présidence de M. LARGE, mon prédécesseur, a
entrepris de compléter ces actions à vocation pédagogique par la publication
d’ouvrages destinés aux praticiens : c’est ainsi qu’est né le « MANUEL DU
TUYAUTEUR ».
La diversité et l’importance des sujets traités, avec la collaboration de
spécialistes de nos entreprises, ont conduit à transformer les chapitres d’un
volume unique en fascicules séparés, dont les titres et l’ordre de publication ont
été définis en fonction de l’urgence des besoins à satisfaire.
Ce premier fascicule traite de la REPRÉSENTATION DES TUYAUTERIES. Il ne
constitue pas une « recommandation » à l’usage des bureaux d’études – auteurs
de plans – mais s’adresse essentiellement aux praticiens – lecteurs de plans –
dans le but de les informer sur les divers modes de représentation qu’ils peuvent
rencontrer. Il doit, également, permettre à un praticien de traduire les
indications d’un relevé des cotes sous une forme conventionnelle, couramment
appelée représentation isométrique.
Il est, enfin, pour les enseignants chargés de la première formation comme pour
les animateurs de stages de formation continue, un ouvrage de référence en
accord avec les besoins de nos industries.
*****
-2-