Rapport de la rencontre de la

Commentaires

Transcription

Rapport de la rencontre de la
RAPPORT DE LA RENCONTRE DE LA P/TDEA
TRACADIE-SHEILA, NOUVEAU-BRUNSWICK, 1ER AU 3 OCTOBRE 2003
ROBERT SAUCIER
Un sommet pour la P/TDEA!: 22 participants (21 si je ne compte pas le conférencier).
Dont les deux tiers en sont à leur première participation.
Toutes les provinces, sauf l’Île-du-P.-Édouard, + le Yukon et les Territoires du N.-Ouest.
Un grand succès technique.
Un grand succès professionnel.
Un grand succès humain.
Liste des participants
Harold Jarche
Harold Jarche Consultants, Nouveau-Brunswick
Joanne Roy
Université de Moncton
Jacques Cool
ministère de l’Éducation, Nouveau-Brunswick
Jacinthe Robichaud
ministère de l’Éducation, Nouveau-Brunswick
Kevin McCluskey
ministère de l’Éducation, Nouveau-Brunswick
JoAnn Davidson
Yukon Department of Education
Hubert Lalande
SAMFO, Ontario
Nicole Cadieux
SAMFO, Ontario
Joanne McGrath
Department of Education, Territoires du Nord-Ouest
Marilyn Holland
TéléEducation NB
Yan Simard
TéléEducation NB
Normand Brunelle
CCNB (Collège communautaire du NB), Bathurst
Cathy Luciuk
Saskatchewan Government Correspondance School
Susan Amundrud
Learning Technology Unit, Saskatchewan Learning
Judy Dallas
Consortium of BC Distance Education Schools
Tim Winkelmans
Ministry of Education BC (téléphone et PowerPoint)
John Nedecky
Distance Learning and IT Unit, Manitoba Education and Youth
Robert Saucier
SOFAD, Québec
Bob Hipditch
CDLI, Newfoundland
David Smith
Nova Scotia Correspondance School
Garry Popowich
Learning Technologies Branch, Alberta Learning
Ralph Helder
Alberta Distance Learning Centre
2
MERCREDI 1ER OCTOBRE
PRÉAMBULE
Garry Popowich (Alberta) rappelle que la P/TDEA existe depuis 1971. La première réunion avait eu lieu à
Toronto, à la Division of Correspondance School , si j’ai bien compris. Les gens qui participaient à
l’époque venaient plutôt de ministères. Il y avait même des «représentants ministériels». Lui est là
depuis 1988. Il se rappelle qu’il y avait l’Ontario, l’Alberta et la Colombie-Britannique. Beaucoup de
choses ont changé depuis ce moment-là, dit-il.
CONFÉRENCIER INVITÉ!:
HAROLD JARCHE, JARCHE CONSULTING. IMPROVING ORGANIZATIONAL PERFORMANCE
http://www.jarche.com/
SYSTEMS AND TRENDS FOR DISTANCE EDUCATION
Se présente. Il a une expérience très variée, en entreprise, à la Défense nationale, en éducation des
adultes,... Il a travaillé et a encore des contrats au Québec (hôpital Le Gardeur à Repentigny). Parle un
excellent français.
Il faut mettre nos activités en perspective (systems thinking)!:
•
Mega (la société)
•
Macro (l’organisation)
•
Micro (l’opérationnel)
•
Processus
•
Outputs
Si on a comme seule préoccupation de faire des profits et qu’on néglige le méga de nos opérations (la
société), on se retrouve avec des cas comme Enron, Worldcom, Walkerton,…
Il présente un tableau, «The Performance System», tiré de Kaufman, Tosti, Rummler.
Il présente quelques traits de mentalité des «jeunes d’aujourd’hui» (Jason L. Frand, Changes in Students
and Implications for Higher Education)!:
•
Les ordinateurs, c’est pas de la technologie, c’est là!
•
Internet, c’est plus intéressant que la TV.
•
Doing rather than knowing.
•
La réalité n’existe plus
•
Typing rather than handwriting.
•
Multitasking way of life
•
Nintendo over logic
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
3
•
Staying connected is essential.
•
Zero tolerance for delay.
•
Consumer/creator blurring
Quelques étapes des rapports éducation/technologie des dix dernières années (les leçons du passé) tiré
de Jay Cross (en
collaboration
avec
Ian
Hamilton),
Berkeley,
Beyond
E-learning
www.internettime.com/Learning/articles/DNA.pdf
•
1994-1999
The dawn of economic sense in packaged computer-based training
•
1997-1999
The rise of Learning Management Systems
•
1999
Everyone moves to the Web, or at least wants to
•
Mid 1999 to mid 2000
The Internet land grab is on
•
Since 2000
The practicality of closed content-and-technology training systems (SmartForce, DigitalThink, NETg,
SkillSoft)
•
2000 to mid 2001
Do-it-in-house Elearning is the only way to get it right, and LMS Infrastructure is king
•
Latter half of 2001
E-learning vendors won’t fool us again!
90!% des militaires ne sont pas SCORM.
The hope of inter-chargeable learning objects is over (Oracle, OLA).
Intervention de Garry Popowich!: «Quand ça nous a pris cinq heures pour développer du matériel, ça peut
nous en prendre 100 pour mettre ça en SCORM!»
Plus loin, rapportant les propos de quelqu’un, de Roger Saint-Pierre peut-être? Garry encore!: «What the
heck do you want to use it for? SCORM is a big waste of your efforts!»
Il faut rester avec ce qui est ubiquitous, dit Harold!: Web native, Open Source, etc.
Garry!: «Where are we going in Canada about metadatas?
•
CMEC’s orientation is to go SCORM.
•
EduSource is not necessarily pro-Scorm!?!»
We need to know about those things, but meanwhile, we have other things to do! Voilà!
Ralph Helder!: «Faut se dire, se rappeler que pedagogy is the driver, not technology!»
Garry!: «The mystery around technology has disappeared; the IT people are not the drivers anymore.»
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
4
Digital rights
Bon bout d’échanges là-dessus.
Page couverture et dossier du New Yorker (piratage par les jeunes). À voir.
Voir aussi www.creativecommons.org Creative Commons is devoted to expanding the range of creative
work available for others to build upon and share.
À la bourse des valeurs…!:
•
Le prix des produits baisse.
•
La hype monte et baisse et re-monte, mais baisse surtout.
•
La pédagogie monte.
•
Les standards montent.
•
L’open source monte.
Il faut se garder des options. Ne pas faire comme ceux qui cultivaient une seule sorte de patates!: ils ont
crevé de faim quand «leur» sorte s’est trouvée infectée. Faut de la diversité. There is no one answer!
Somme toute, cette première intervention mettait très bien la table pour que la conférence ne soit pas
seulement une présentation en succession par chacun des participants des dernières productions les plus
flaillées en recherche et innovation, mais pour qu’elle soit aussi consacrée à un regard analytique et
critique de nos actions.
JOANNE ROY, CHEF DE PROJET DE L’ÉQUIPE DES TECHNOLOGIES D’APPRENTISSAGE (IDITAE — INTÉGRATION
ET
DÉVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES TECHNOLOGIQUES À L’A PPRENTISSAGHE ET À L’ENSEIGNEMENT),
UNIVERSITÉ DE MONCTON
http://eformation.umoncton.ca/
L’université de Moncton a maintenant des campus à Edmonton et à Shippagan (et aussi des satellites à
Bathurst et à Campbellton). Elle rappelle l’époque où ils étaient très investis dans la vidéoconférence.
Depuis 1999, ils sont passés à Internet. Et c’est la pédagogie qui prime.
Nous présente les étapes de la conception pédagogique d’un cours en ligne!:
•
Analyse
•
Évaluation
•
Modularisation
•
Diffusion
•
Enseignement
•
Amélioration continuelle
•
Encadrement
11h30!: première mention du constructivisme; son cours en bourse serait-il à la baisse?!?
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
5
Technologie pour l’asynchrone
Ils avaient envisagé IBM Learning Space. Ils ont passé trois semaines à essayer de le faire marcher. Se
sont tannés! Ont fait affaire (pour TheoriX) avec e-com, une compagnie de Moncton en faillite!
Technologie pour le synchrone
La plate-forme Symposium de Centra (qui coûte de plus en plus cher et qui n’est pas tellement utilisé par
les profs; 60!000!$ par année pour la maintenance) et Netmeeting.
Espagnol
Gros partenariat avec le ministère de l’Éducation (le «public» en partenariat avec le «public»). Même s’ils
aiment mieux acheter, ils n’ont rien trouvé sur le marché et ils ont donc développé eux-mêmes,
localement. Beaucoup de personnes ont travaillé ensemble. Ils ont reçu une «médaille» de l’ACED pour
ce cours. Ils ont un bidule, LEXICO, pour l’aspect enregistrement de l’élève. Ils sont ouverts à le prêter
(?), donner (?) à d’autres institutions. Une grande importance du prof dans l’affaire, dit-elle.
NB On est toujours surpris dans leurs affaires d’apprentissage en ligne quand, tout d’un coup, ils
nous sortent le prof; c’est un peu désarçonnant dans une optique SOFAD.
Garry intervient pour mentionner à quel point le dossier des technologies dans l’enseignement des
langues secondes a pris de l’importance un peu partout au pays.
Pour ce qui est des «objets d’apprentissage», Joanne Roy dit que… les objets sont empilés dans le coin
pour l’instant, en attendant qu’on trouve quelque chose qui puisse un peu accoter l’ISBN comme système
de rangement!?! EduSource se penche là-dessus. Ils ont reçu une subvention de 10 millions!$ de
Canarie?
Le tagging c’est bien trop long. La liste des questions n’arrête pas d’allonger. C’est trop compliqué.
On finit toujours par être pognés dans un LCMS.
À l’international, ils ont un partenariat avec les universités Lyon III et Paris XII!: MultiDroit
(http://www.multidroit.org). Le cours est utilisé dans de nombreux pays (France, Liban, Maroc,
Mexique,…). L’initiative a reçu un soutien français dans le cadre des Campus numériques.
Parmi beaucoup d’alliances et de partenariats, mentionnons que, dans le secteur de la santé, ils
s’occupent du Consortium national de formation en santé (65 millions!$!).
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
6
JACQUES COOL ET JACINTHE ROBICHAUD, MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION DU NOUVEAU-BRUNSWICK
APPRENTISSAGE EN LIGNE AU NOUVEAU-BRUNSWICK FRANCOPHONE
Buts de l’apprentissage en ligne
•
Équité envers les écoles de petite taille
•
De nouvelles occasions de formation continue
•
L’accès à des domaines plus spécialités
•
Des objets d’apprentissage accessibles pour tous les enseignants
Innovations récentes en télé-apprentissage!:
•
Partenariat avec l’université de Moncton (IDITAE)
•
Encadrement pédagogique et affectif des apprenants
•
Approches d’apprentissage mixtes
•
Asynchrone (ThéoriX); synchrone (Interwise)
•
Défis reliés à la conception, au développement et à la prestation de cours sur Internet (nouvelle plateforme synchrone, inscriptions,…)
Cours développés ou en chantier!:
•
Espagnol I et II
•
Arts médiatisés
•
Physique avancée
•
Géographie du monde contemporain
•
Mathématiques avancées
•
Astronomie
•
Droit
•
Technologie du design
•
Statistiques
•
Communication en ingénierie
•
Biologie II
•
Littératie M-2 et Littératie 3-8 (pour les
•
Kinésiologie
enseignants du primaire)
D’ici 2005, 20 cours seront offerts aux élèves du secondaire.
Encadrement pédagogique et affectif des apprenants
•
Enseignant à distance (planification, disponibilité, gestion, encadrement et appui)
•
Facilitateur local (communication, gestion, encadrement et appui)
•
L’élève (sens des responsabilités, autonomie, motivation/persévérance, gestion du temps,
compétences informatiques de base)
Conception, développement et prestation d’un cours sur Internet
•
Priorité aux ressources humaines avec l’appui des ressources techniques
•
Les cours ne sont pas auto-portants!: il s’agit d’un modèle d’apprentissage mixte
•
Méthodologie rigoureuse (conception pédagogique, livraison efficace, amélioration continue)
•
Les inscriptions sont à la hausse (14 écoles sur 21)
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
7
Access at school. Synchronous during school hours.
Note!: c’est vraiment appuyé sur une base d’écoles, de synchrone!
Un lien noté!: http://aptica.ca/ (Avancement pédagogique des technologies de l’information et de la
communication en Atlantique)
KEVIN MCCLUSKY MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION, NOUVEAU-BRUNSWICK ANGLOPHONE
http://ltt.nbed.nb.ca (LEARNING THROUGH TECHNOLOGY E-LEARNING [K TO 12])
Kevin McClusky a un rapport étroit avec Jacinthe Robichaud au ministère de l’Éducation du NB, même
s’ils font des choses séparées.
•
28 cours en ligne
•
1600 inscriptions
Certains profs étaient craintifs de perdre leur emploi avec l’arrivée de cours en ligne. En fait, il y a
pratiquement plus d’emplois, sauf qu’ils ne sont plus affectés aux mêmes tâches; il y a des emplois reliés
à l’élaboration et à la production des cours; des jeunes, très dynamiques. Leur conception, c’est le
Nouveau-Brunswick et… le monde!
•
Ils font du développement professionnel en ligne.
•
Après trois années d’efforts, ils ont réussi à avoir de l’argent du fédéral.
•
Sur le plan international, ils ont eu des dossiers (mission, travaux sur place, échange d’étudiants,…)
avec la Jordanie, la Chine et la Hollande.
•
Il insiste beaucoup sur les aspects de communauté, de collaboration, de coopération (et de
commitment) chez les intervenants en formation à distance. C’est d’ailleurs, je le remarquerai, une
des dominantes de cette rencontre.
•
Ils travaillent sur une Image Data Bank en ligne (pas de metatag, pas de LO).
Conclusion!:
•
Sharing stuff rather than talk about sharing!
•
Work on a plan rather than plan on work!
•
We need to start at stage two!
Kevin mentionne aussi l’importance d’un Quality Learning Agenda.
JOANNE DAVIDSON, YUKON DEPARTMENT OF EDUCATION
Joanne fait un bref résumé socio-démographique du Yukon!:
•
30!000 habitants;
•
un territoire équivalent à celui de l’Espagne;
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
8
•
5!500 étudiants, surtout à Whitehorse
et quelques considérations sur les enjeux éducatifs locaux. Le tout est expédié en cinq minutes. Je n’ai
aucun élément à rapporter.
JOANNE MCGRATH, COORDINATOR, EDUCATION OPERATIONS AND DEVELOPMENT, EDUCATION, CULTURE AND
EMPLOYMENT, NWT
Toute nouvelle dans son poste en FD, Joanne McGrath commence elle aussi avec…
un RÉSUMÉ SOCIO-DÉMOGRAPHIQUE de ce que sont les TNO.
•
41!000 habitants,
•
dont 18!000 (43!%) à Yellowknife
•
50!% de la population a moins de 30 ans
•
de grandes distances entre les 32 communautés
•
la plus petite compte 71 personnes
•
plusieurs ne sont accessibles que par la voie des airs
Sur LE PLAN TECHNIQUE!:
•
50!% des communautés sont branchées par satellite (frame delay technology).
•
Les autres utilisent la fibre optique, le cuivre, le cable, les micro-ondes numériques.
•
Pas de large bande dans la plupart des communautés (64 kb dans la plupart jusqu’à récemment).
•
Ils ont des plans pour s’équiper de façon plus robuste!
•
Y a le BRAND (Broadband for Rural and Northern Development Program) du gouvernement fédéral
dans le paysage.
•
L’accès à la technologie et le support technique sont vraiment deux problèmes pour eux.
FORMATION À DISTANCE
Ils en sont à leur quatrième année de dispensation de cours en ligne avec WebCT.
•
L’enjeu!: s’arranger pour que les jeunes puissent continuer leurs études (high school) dans leurs
petites communautés.
•
L’intérêt est très élevé dans les petites communautés.
•
De plus en plus d’inscriptions.
•
Taux de complétion dans les trois premières années!: 64!%, 53!%, 56!%.
L’Aurora College utilise aussi la formation en ligne (avec de brèves sessions en présentiel) pour
l’éducation des adultes.
•
Le College est passé de 53 à 292 étudiants en ligne.
•
Le taux de succès est passé de 62 à 75%.
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
9
Quelques considérations sur LA CLIENTÈLE AUTOCHTONE
•
Les cours sont offerts en anglais qui n’est qu’une langue seconde pour eux.
•
Il font progressivement plus attention à inclure du matériel culturally relevant.
HUBERT LALANDE ET NICOLE CADIEUX, CFORP (CENTRE FRANCO-ONTARIEN DE RESSOURCES PÉDAGOGIQUES)
— PROJET SAMFO (SERVICE D’APPRENTISSAGE MÉDIATISÉ FRANCO-ONTARIEN).
Un projet provincial (lancé en 1999) des 12 conseils scolaires de langue française (créés en 1998) dont la
responsabilité a été confiée au CFORP. www.cforp.on.ca/samfo/demos et www.cforp.on.ca/samfo/cmg
Raison d’être du SAMFO!:
«Offrir aux douze conseils scolaires de langue française de l’Ontario un service accessible et
performant capable de coordonner la production et le partage (sic) de cours du secondaire ainsi que
l’offre d’une formation appropriée au personnel enseignant».
Le contexte!:
•
82 écoles
•
Beaucoup d’écoles ont moins de 500 élèves
•
Peu d’élèves
•
Manque de ressources
Un défi!: permettre aux élèves de suivre les cours dont ils ont besoin pour obtenir le diplôme.
Les élèves ont accès à une brochette de cours médiatisés selon trois formules!:
•
CMA (Cours médiatisés auto dirigés)
•
CMG (Cours médiatisés de groupe)
•
CMI (Cours médiatisés Internet)
CMA (Cours médiatisés auto dirigés)
•
110 heures
•
Apprentissage en mode local
•
Présence d’un enseignant
•
Gestion des apprentissages par le logiciel Nautikos
http://www.odysseylearn.com/frames_products_nautikos.html
•
Ça se passe dans des labos avec ordinateurs
•
29 cours disponibles (septembre 2003)
•
14 cours en développement pour juin 2004
•
53 écoles en achats de licences
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
10
Plus loin, en échanges de questions/réponses, on apprend que les cours concernés par le dispositif CMA
ont été «faits vite», que ça correspond à une commande d’avant SAMFO, et que c’est essentiellement du
texte (autrement dit, comme j’ai fait remarquer et l’on ne m’a pas contredit, les étudiants auraient été
mieux servis avec des cours sur support papier!).
CMG (Cours médiatisés de groupe)
•
110 heures
•
Formation à distance, soit 60!% en vidéoconférence, 40!% par Internet
•
Présence à distance d’un enseignant
•
Gestion des apprentissages par le logiciel TheoriX
•
17 cours disponibles en septembre 2003 (11e et 12e années)
•
16 cours en développement (pour juin 2004)
CMI (Cours médiatisés Internet)
•
Entièrement sur Internet
•
Mode asynchrone
•
Deux cours de Chimie 11e et 12e année en élaboration (avec Cogniscience, pour mars 2004)
•
65 écoles engagées dans le projet
•
265 licences accordées
Contrôle de la qualité
•
Ils font affaire avec des équipes d’enseignants sensibilisés aux TIC.
•
La première appréciation est faite par le gestionnaire.
•
Évaluation et révision du cours à trois niveaux!:
•
Pédagogique
•
Médiatique
•
Linguistique
•
Production des contenus médias par une équipe d’experts
•
Évaluation du cours par un organisme externe, CLÉ
•
Édition — Révision linguistique!: OAMs et activités
Un bureau de services aux écoles
Sont en mode de gestion coopératif
Trois technologies complémentaires
•
Vidéoconférence
•
Cédérom
•
Internet
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
11
•
17 cours produits
•
Deux sont présentement utilisés
•
Ne sont pas encore à la phase marketing
•
Ils offrent une formation initiale aux concepteurs, rédacteurs et évaluateurs.
•
Une formation initiale et continue est offerte aux enseignants.
Structure
•
Un bureau de services aux écoles
•
Une équipe de spécialistes NTIC et formation à distance
•
Une équipe de pédagogues répartis dans toute la province
•
Une équipe de production multimédia professionnelle
Des contenus numériques divers définis par «objets», compatibles aux standards canadiens (CanCore,
SCORM,… ils lisent, ils surveillent)
Des objets d’apprentissage facilitant!:
•
L’échange des contenus
•
Les partenariats
•
La création d’un répertoire canadien
En terminant, ils lancent un appel aux partenariats.
En conclusion (la mienne!), l’ILC (Independant Learning Centre) de l’Ontario brille par son absence!
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
12
JEUDI 1ER OCTOBRE
Marilyn Holland, assistant director, bureau central, TéléÉducation NB
http://teleeducation.nb.ca
TéléÉducation NB offre au gouvernement, aux établissements d’enseignement et aux entreprises du
secteur privé le leadership, l’orientation et l’expertise nécessaires à l’intégration de nouvelles méthodes
pédagogiques et de nouvelles technologies d’apprentissage.
Diverses choses dont ils s’occupent, diverses réalisations!:
•
Mise en œuvre du projet RNEUF (Réseau national d’enseignement universitaire en français) terminée
au niveau provincial.
•
Coordination du projet eduSourceCanada dans les Maritimes.
•
Informatisation de l’administration publique.
•
Création et lancement du Cinq à sept!: le bulletin d’apprentissage en ligne du NB, un bulletin mensuel
d’information en ligne depuis janvier 2003, en collaboration avec des partenaires des secteurs public
et privé.
•
TéléCampus, un répertoire de cours en ligne (70!000 cours répertoriés !?!).
•
Participation à l’élaboration du profil d’application des métadonnées CanCore.
•
Conclusion du projet POOL (Portal for Online Objects in Learning)
Yan Simard, chargé de projet, TéléÉducation NB
http://www.knowledgeagora.com/
•
Ils sont des brokers d’objets d’apprentissage, ou plutôt veulent le devenir… Ils cherchent pour
l’instant à développer un modèle d’affaires en ligne autour des OA.
•
Il y a un lien avec eduSource (ils payent le salaire de Yan Simard), où c’est pour l’instant très
académique, un cadre théorique plus qu’autre chose. Eux sont dans une situation de recherche et
développement.
•
Y a-t-il un marché?
•
Quelle est la valeur (…$) des OA?
•
Quel niveau de granularité est le plus vendeur? (d’où un petit échange sur la contextualisation!; plus
c’est granularisé, moins il y a de contexte; moins il y a de contexte, moins il y a de valeur…)?
•
Les standards sont-ils efficaces pour la vente? Ils vont utiliser CanCore, même si c’est pas
complètement compliant pour la vente… There was no price field… Intervention de Garry!: «It’s not a
standard, it’s a specification.»
•
Comment bien gérer la question des droits?
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
13
Échanges rapides et à plusieurs intervenants sur «qui et où sont les consommateurs, les clients?», sur la
question des droits (comment protéger les propriétaires des droits; comment vérifier que les droits sont
respectés lors d’une vente aux antipodes…? [Garry parle de leur dossier avec le National Geographic]),
sur la contextualisation, sur la fixation des taxes de vente dans un contexte international (selon les
contraintes du vendeur ou selon celles de l’acheteur?), sur la nécessité pour l’acheteur potentiel d’avoir
une perception concrète de l’OA avant de passer à la caisse…
Finalement, le principal débat (c’est plutôt un consensus!) porte sur le peu de temps que le projet
KnowledgeAgora (dit de recherche et développement) réserve à l’expérimentation. Harold Jarche dit
qu’après un maigre quatre mois de «recherche», ils ne pourront rien conclure, tellement il y a de variables
concernées (le plan d’affaires, la technologie,…).
Conclusion optimistico-volontariste de Yan Simard (tout le monde est sympathique à sa cause et luimême trouve que le calendrier qu’on lui impose n’a pas trop d’allure…)!: Give it a try! Give us feedback!
Normand Brunelle, CCNB (Collège communautaire du NB), Bathurst
http://www.ccnb.nb.ca/index.asp
Le présentateur est pas terrible. Jacinthe Robichaud me glisse à l’oreille que c’est dommage; elle trouve
le produit excellent et ça n’est pas trop perceptible dans la présentation qui nous est faite.
Recherche appliquée sur un truc machin 3D, Recreate on line the socio-affective. «Where avatars can
meet.» En collaboration avec le REFAD, auprès de deux groupes d’étudiants!:
•
Un avec le 3D. Chaque fois qu’ils vont en 3D, ils doivent déclarer pourquoi ils y vont.
•
Un avec CMS.
•
Toutes sortes d’écoles. Un projet pan-canadien.
•
TheoriX pour le contenu. Ils mesurent la perception des élèves.
•
Chaque étudiant reçoit un portable.
•
Rapport de recherche à paraître en juin 2004.
Cathy Luciuk, Saskatchewan Government Correspondance School, Saskatchewan Learning
http://sgcs.sasked.gov.sk.ca
L’institution remonte à 1925 !
Mission!: To provide individuals with life-long learning opportunities at the Grade 9-12 level through DE.
Tools. Create instructional materials for use by students and teachers.
Services. Deliver high school courses in a variety of formats.
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
14
Une clientèle diversifiée, et des modes de livraison particuliers, correspondant à des besoins diversifiés!:
•
Élèves des écoles (77% des inscriptions)
•
home schoolers (4%)
•
étudiants adultes (19%)
•
personnes à l’étranger
•
autochtones
•
initiatives particulières
•
régions nordiques
Offre flexible!:
•
Accueil à l’année longue
•
Tutorat en ligne (WebTrain, courriel)
•
Assignation d’un de leurs 20 teachers
•
Transmission des devoirs par Internet
•
Tutorat téléphonique sans frais
En référence à la conférence d’Harold Jarche (environnement méga, environnement macro, etc.), Cathy
dit quelque chose comme!: «We are… we work in a very practical kind of place. We try to be leaders as
far as the infrastructure out there permits!»
Course formats
•
Multi mode
•
CD
•
Print
•
Cédérom
•
Audiocassettes
•
Kits
•
Vidéocassettes
•
En ligne
Répartition des inscriptions en 2002-2003
•
Formation multi-mode
4984
•
Formation en ligne
199
All teacher mediated
Sont en train de convertir leurs cours de WebCT à Blackboard.
Cours en ligne
•
Chemistry 30
•
Law 30
•
Computer science 20, 30
•
Physics 30
•
English Language Arts A9, A10, 20, A30
•
Preparation for Employment 10
•
French 20
•
Psychology 20
Services accrus grâce à la technologie
•
Communication synchrone entre les étudiants et entre les étudiants et les enseignants.
•
Options multi-modes de dispensation des enseignements
•
Accès à des ressources d’apprentissage
•
Automatisation de la gestion
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
15
Tutorat en ligne
•
Sessions de groupe synchrones
•
Sessions individuelles sur demande
Enseignement en ligne synchrone hebdomadaire (WebTrain*)
•
Accouting
10
•
Mathematics
10, 20, A30
•
Chemestry
20, 30
•
Physics
20, 30
* WebTrain is a powerful and exciting technology that enables students and teachers to communicate visually and
verbally in an online, virtual classroom. Using WebTrain can be compared to standing at the chalkboard with your
teacher in a classroom. In this virtual environment, you and your teacher are able to communicate with each other and
you are both able to write on a whiteboard. The teacher can demonstrate and describe the steps to solving a problem or you can work on a problem together. You can ask your teacher for assistance on an assignment problem or
for an interpretation of a concept from the lesson. The advantage is that you can hear what your teacher is saying,
plus you can see what your teacher is doing.
Les écoles aiment pas trop ça, elles ont peur que les élèves trichent!?!
La clé du succès en formation à distance?
•
Du materiel d’apprentissage de qualité
•
A supportive environment!:
•
Teachers at the delivery school
•
Facilitators at the receiving school
Je note qu’ils ont des rapports très différents d’une école à l’autre.
En plus, les rapports changent à chaque année avec… les changements de personnel!
Susan Amundred, Learning Technology Unit (LTU), Saskatchewan Learning
http://www.sasked.gov.sk.ca/curr_inst/ltech/ We are developing resources, not courses!
Unité administrative parallèle à la SGCS au Ministère. Une équipe de cinq personnes
Mandat!: Support teachers and students using technology in k-12 education
Mandat!: Expand the the technological capacity of teachers in school divisions
Petit topo sur la Saskatchewan!:
•
Superficie égale à celle du Texas
•
99 school divisions
•
Population!: un million d’habitants
•
860 écoles
•
188!000 étudiants
Nous parle de certains projets dans lesquels ils sont engagés!:
•
CommunityNet
•
Web Based Learning Resource
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
16
•
CENTRAL iSchool
•
GrassRoots
Pour ce qui concerne la FD, c’est CENTRAL iSchool, du Online teaching http://www.centralischool.ca/
Ils travaillent en partenariat dans un consortium.
Ils ont un processus en deux étapes!:
•
Les ressources sont développées pendant une année scolaire avec des équipes d’enseignants.
•
L’année suivante, les ressources sont accessibles et utilisables par n’importe quel enseignant,
étudiant, parent.
Distributed delivery of online courses
•
Application timeline
•
Based on resources developed through Web Based Learning Resource
•
Developer first
•
Teachers from the school divisions are used (purchase teacher release time from school division to
teach one or two classes online)
•
Part of teaching assignment
•
Matches school year and terms
•
Provide technical and professional PD, and course management software
•
Classe offered, application form and log-in to course management software information available
through CENTRAL iSchool
Other
•
Mainly asynchronous
•
Currently no fees charged to students
•
Class sizes limited to 25 maximum per school
•
Local facilitatior
•
Timetabling
Interventions/questions à la fin!:
Ralph!: Why do you not use your distance education teachers ? Garry!: est-ce que vos deux entités
administratives du Ministère vont finir par être fusionnées? Réponse de Susan et Cathy!: We see that
coming! Ralph dit qu’il apprécie l’aspect top/down initiative, engaging every jurysdiction!
Tim Winkelmans, Open School BC www.openschool.bc.ca
Présentation bi-modale (lui au téléphone à Victoria, quelqu’un sur place manipule son PowerPoint).
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
17
Tim nous fait part de façon extrêmement détaillée des développements de la dernière année dans le
paysage un peu rocambolesque de la FD en CB.
•
Annonce de la fermeture de l’Open Learning Agency (2002)
•
Dernière année de financement pour l’Open School, annonce le Ministère
•
SD40/QP (le School District 40, à New Westminster; Merit Learning Corporation; Queen’s Printer) font
une proposition pour récupérer le butin qui est acceptée.
•
Coupure de 50!% dans le personnel (de 40 à 20)
•
Déménagement complété le 30 avril.
•
Pas de financement provincial pour le développement du matériel d’apprentissage
•
Toutes les activités doivent se financer par leurs revenus propres.
L’Open School BC a deux sites.
•
L’un, à New Westminster, s’occupe de marketing, communications, projets spéciaux, consultance.
•
L’autre, à Victoria, dont Tim Winkelmans est le directeur, s’occupe du développement et de la maintenance des contenus, des services techniques, de l’imprimerie, de l’entreposage, de consultance.
Pour résumer de façon un peu cynique, leur gouvernement actuel serait prêt à donner (gratuitement!)
n’importe quoi à n’importe qui (lire le gouvernement fédéral, une autre province, l’Alberta…!?!) pourvu
que lui-même soit déchargé de toute responsabilité qui entraîne des dépenses publiques.
La même chose est en train d’arriver au Knowledge Network.
Projets spéciaux!:
•
Industrie Canada (Technical Liaison Office for EduSpecs-IMS representation)
•
Consultants FD pour l’ACDI (pour un projet en Chine)
•
Partenaires pour le projet Flex-EC de CANARIE/Heritage Canada
•
Partenaires d’Industrie Canada sur deux projets pilotes en métadonnées.
•
Création d’un Dépôt d’objets d’apprentissage avec BC Campus.
La minutie presque masochiste de Tim Winkelmans dans l’exposé des malheurs professionnels de l’Open
School BC est en quelque sorte rattrapée par Judy Dallas qui signale comment elle est impressionnée par
l’engagement professionnel de Tim et de ses collègues qui réussissent à garder leur enthousiasme,
malgré tout. Cela dit, Open School BC attend tout le monde (P/TDEA) l’an prochain à Victoria!
Judy Dallas, Consortium of BC Distance Education Schools
La régionalisation — neuf regional schools à distance — a été un peu bordélique.
Chacune des neuf écoles avait plus de rapports avec les huit autres qu’avec son district scolaire.
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
18
Ils ont créé un consortium (entente signée par chaque district hôte d’une école) dont le mandat concerne!:
•
Une infrastructure commune
•
Political advocacy
•
Le développement du curriculum
•
Le développement professionnel
Le gouvernement ne subventionne plus le développement du matériel… Les districts scolaires sont
tellement sous-financés que «No one has the $ to do the development!»… Des écoles sont fermées…
Des enseignants perdent leur emploi… Les inscriptions déclinent… Les subventions diminuent… Les
écoles désirent mettre la main sur les étudiants à distance parce qu’il y a du financement qui vient avec !
Judy Dallas dit qu’il y a de l’espoir pour l’avenir!:
•
Focus is on learning (ICT Integration Performance Standards), pas sur infrastructurel/technologies
•
A broad range of teachers are getting involved (often grassroots works best).
•
La situation crée une interdépendance.
•
Plusieurs modèles sont expérimentés (not just DE or Continuing Education)
•
Le modèle hybride a terriblement de potentiel pour ces écoles.
Judy Dallas, BC Ministry of Education
Judy change de chapeau et présente les activités de BC en FD à partir du point de vue du Ministère.
Quatre situations sont possibles pour un étudiant
•
Apprentissage à domicile
•
Inscription auprès d’une Distance Education School pour études sur support papier (paper based
program)
•
Inscription auprès d’une école (Distance Education School ou District Electronic Program) pour les
electronic programs
•
Inscription auprès d’une des Independant Schools DEL pilots
BCEd Online
Février 2003!: un énoncé de vision pour l’apprentissage en ligne en CB!:
« Within 5 years, students in BC will have access to the highest quality online learning
opportunitieswhich will enable them to achieve their educational goals»
Un consortium BCEd Online a été créé pour fournir!:
•
Leadership
•
Advocacy
•
Online content development
•
Teacher professional development
•
Access point for the private sector
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
19
•
Access point for research opportunities
•
Access point for partnerships with post-secondary institutions and faculties of education
Independant Schools DEL pilots
•
Programme pilote sur deux ans
•
Cinq écoles indépendantes prennent des inscriptions et offrent de la FD depuis cet automne.
John Nedecky, Manitoba Education and Youth www.edu.gov.mb.ca//metks4
La formation à distance (K-Senior4) au Manitoba est placée à la DLITU (Distance Learning and
Information Technologies Unit). Elle offre trois possibilités (options) aux étudiants, autant les jeunes que
les adultes «who are unable to access courses in more traditional ways»!:
Independant Study Option (ISO)
•
Surtout du matériel imprimé, plus audio et vidéocassettes, et cédérom
•
95 cours de Grade 7 à Senior 4.
•
20 cours en français de Senior 1 à Senior 4, etc.
Teacher Mediated Option (TMO)
•
Utilisent diverses technologies dont la téléconférence et Internet. Les élèves ont un instructor qu’ils
«rencontrent» régulièrement par téléconférence et par Internet.
•
En partenariat avec les host school divisions.
•
La majorité des cours offerts, 30 en 2002-2003, concernent des cours spécialisés que les petites
écoles ne peuvent pas offrir (faibles inscriptions; manque de personnel spécialisé).
•
La majorité des écoles participantes à TMO (44 sur 54 en 2002-2003) sont des Hutterite Colony
schools.
•
91!% des cours entrepris sont complétés avec succès (2002-2003).
General Educational Development Testing (GED)
•
510 candidats en 2002
•
67!% ont obtenu le High School Equivalency Diploma
Cours en ligne
Ils n’en parlent pas comme d’une option, mais toujours est-il qu’ils ont des cours en ligne. Pour jeter un
coup d’œil sur leurs cours(pas les tests)!: http://percival.merlin.mb.ca:8901
•
Click on LOGIN
•
Enter guest as WebCT ID
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
20
•
Enter guest as Password
•
Click on Log in
•
Cliquer sur le cours qu’on veut voir
Les cours en ligne sont sur WebCT Campus Edition 4. Le Ministère fournit!:
•
La licence WebCT
•
La formation pour les enseignants
•
Les cours
•
Le support technique
•
Le serveur
Les school divisions:
•
Try to meet course needs within their own schools
•
Offer web-based courses to students
•
Provide teachers
•
Award credit for successfully completed courses
Dans leur conception, chaque school division devrait enseigner à ses élèves. Un de leurs défis est d’avoir
des enseignants sur place pour chaque matière. Parfois, il y a un manque d’enseignant spécialisé pour
un endroit. Parfois, il n’y a pas suffisamment d’élèves pour offrir un cours sur place. Web based courses
allow a teacher located in one school to teach students in schools across the school division.
Instructional Design
•
Leurs cours sont teacher-mediated
•
Asynchrone
•
Avec une part significative de communications (e-mail, discussion area)
•
Resource based (may include ancillary materials such as print, CD-ROM, videos)
Quelques considérations pédagogiques!:
•
Les cours en ligne ne sont pas pour les élèves peu qualifiés en lecture et en écriture.
•
Les cours en ligne ne sont pas pour les élèves qui ne réussissent pas en établissement à cause d’un
manque de motivation ou à cause de difficultés d’ordre cognitif.
•
Les cours en ligne ne sont pas une «solution minute!».
•
Les cours en ligne requièrent de l’encadrement au même titre que les cours en établissement.
Où est-ce que ça a marché les web-based courses?
•
Schools and divisions have been working to meet their particular needs
•
Offering web-based courses is an important part of the overall plan
•
Planning occurs at «systems» level
•
Planning is openly shared with parents and students
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
21
•
Teachers and administrators are committed to the idea
Cours disponibles en septembre 2003!:
•
Senior 1 Science
•
Senior 3 Software Applications
•
Senior 2 Applied Maths
•
Senior 4 Applied Maths
•
Senior 2 Geography
•
Senior 4 Biology
•
Senior 2 Pre-calculus
•
Senior 4 Chemistry
•
Senior 3 Applied Maths
•
Senior 4 Computer Science
•
Senior 3 Biology
•
Senior 4 Eng. L. Arts: Comprehensive Focus
•
Senior 3 Computer Science
•
Senior 4 Engl. L. Arts: Transactional Focus
•
Senior 3 English L. Arts: Literary Focus
•
Senior 4 Law
•
Senior 3 Engl. L. Arts: Transactional Focus
•
Senior 4 Physics
•
Senior 3 History
•
Senior 4 Pre-Calculus Maths
•
Senior 3 Pre-Calculus Maths
•
Senior 4 World Issues
Quelques liens!:
Web-based course development site
http://www.edu.gov.mb.ca/ks4/tech/wbc/index.html
Distance learning site
http://www.edu.gov.mb.ca/ks4/dl/index.html
DLC site
http://www3.edu.gov.mb.ca/dlc/index.jsp
Preview courses
http://www.edu.gov.mb.ca/ks4/tech/wbc/wbcdemo.html
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
22
VENDREDI 3 OCTOBRE
Robert Saucier, SOFAD
Ma présentation est accessible sur le site de l’APTED (Association provinciale et territoriale de l’éducation
à distance, the so-called P/TDEA…)!: http://clic.nbed.nb.ca/templates/course/
USERNAME!:
saucier (tout en minuscules)
PASSWORD!:
robert (tout en minuscules)
Ou directement, comme suit http://www.cforp.on.ca/samfo/PDTEA/sofad.pdf
Après la présentation, deux questions me permettaient de préciser ou de souligner certaines choses.
John Nedecky, du Manitoba, me demande quels sont nos rapports avec les enseignants? Ce qui me
permet d’insister sur les grands paramêtres de notre système!:
•
à deux subsets (CS et SOFAD)
•
et essentiellement à distance, asyncrone,
et de dire donc, qu’il s’agit de tuteurs et non pas d’enseignants, et d’interventions de support à
l’apprentissage à la demande, à l’intérieur d’horaires prévus, mais que cela dit, il y a aussi parfois, dans
certaines CS, des pratiques différentes sur le terrain, avec possiblement un léger présentiel imposé.
Je reprends aussi la question sous un autre angle. Contrairement à ce que John lui-même avait dit à
propos du Manitoba, le matériel de la SOFAD n’est pas conçu en pensant «qu’il va être utilisé par le
meilleur des enseignants au bout de la ligne».
Non, il est conçu en pensant qu’il devrait pouvoir
remplacer l’enseignant. Nuance!
Judy Dallas me demande s’il n’y a pas une certaine forme d’infraction à la loi sur l’accès à l’information
dans notre situation québécoise de FD interdite «aux moins de 16 ans»? Je réponds qu’il y a des
nuances, là aussi. D’abord, notre matériel est aussi utilisé en établissement, comme je l’ai dit dans mon
exposé, et pas seulement dans les centres d’éducation des adultes, mais aussi dans une proportion que
je ne saurais quantifier, dans des classes de jeunes. N’importe qui peut se procurer notre matériel. C’est
le mode de dispensation de la formation qui n’est pas permis aux jeunes. Cela étant, j’ajoute que le
matériel peut donc aussi être utilisé dans des situations d’apprentissage à domicile, auprès de jeunes.
J’ai aussi signalé en passant que cette question de l’ouverture aux jeunes de la FD faisait l’objet de
réflexions croissantes au ministère de l’Éducation.
Garry Popowitch, Learning Technologies Branch, Alberta Learning
•
Montre quelque chose en Maths. Dit qu’ils mettent en ligne ce qui gagne à l’être.
•
Dit qu’à Vancouver, il y a un Usability Lab.
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
23
•
Parle un peu de leurs aventures de copyright avec National Geographic . Dit que le National
Geographic est prêt à faire des ententes individuelles avec chacune des provinces.
•
Parle d’un Online Reference Centre [http://www.learnalberta.ca/refcentre/login/Login.asp] This site
offers Kindergarten to Grade 12 teachers, students and their parents access to online resources
including Electric Library Canada Plus, Electric Library Canada Elementary, SIRS Discoverer, Grolier
Online and Canadian Encyclopedia.
•
Montre Physics, The L… Equation, Ideology and the News Media,…
Ralph Hedder, Alberta Distance Learning Consortium (ADLC) www.adlc.ca
Not a branch of the ministry anymore. Devolution seven years ago.
150!000 high school students 4!000 adults
ADLC a quatre centres de services (Barrhead, Edmonton, Calgary, Lethbridge)
25!000 inscriptions high school
7!500 inscriptions elementary/junior high
15!000 élèves
2!600 élèves
+ 800 élèves d’été en high school; 413 élèves hors de la province; 89 élèves hors du pays.
Print (80!% de leurs inscriptions concernent des cours sur support imprimé)
Online
•
Synchrone
•
Asynchrone
Team Teaching
RÔLE DE L’ADLC
•
Fournir les contenus (en ligne ou imprimés)
•
Héberger les cours en ligne sur le serveur de l’ADLC
•
Fournir le support technique
•
Donner la formation aux enseignants
•
Aider les enseignants des classes lorsqu’il y a demande
•
Redistribuer les revenus
RÔLE DE L’ÉCOLE
•
Travailler en partenariat avec le personnel de l’ADLC
•
Fournir du support aux élèves
•
Record students grades
•
Fournir de la rétroaction à l’ADLC sur le contenu des cours
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
24
Entrée permanente, sortie continue.
Les défis d’ADLC
•
Ses relations avec le Ministère (Alberta Learning)
•
Quant à son mandat
•
Quant à son financement
•
Quant à la gestion des changements de curriculum (calendrier d’implantation)
•
Les élèves non subventionnés
•
Les élèves qui ne font rien après s’être inscrits
Parle de LLEARN (Language Learning and Environment Resource Network), logiciel d’apprentissage des
langues. http://www.llearn.net/project.php
The LLEARN project is a private-public partnership with Canada’s Research and Innovation
Network (CANARIE Inc.) designed to bring together best practices in second language
teaching/learning and the capacity of broadband technology. Over two years of work (November
2000 – December 2003) have resulted in tools and methodology that improve the teaching and
learning of second languages. French will be the initial language delivered by LLEARN.
Oral et grammaire. Un étudiant doit entendre la prononciation. Et pratiquer. Et soumettre son oral.
Powerfull, dit Ralph. Aussi, peer to peer sharing. Propose de nous fournir des accès.
Desire 2 Learn, Course Management System, http://www.uwmanitowoc.uwc.edu/IT/desire_2_learn.htm
Programme STAR ( Student Tracking and Reporting ) http://www.adlc.ca/home/programs/star.htm et
http://marks.adlc.ca/
Bob Hipditch, CDLI (Centre for Distance Learning and Innovation), Newfoundland http://www.cdli.ca/
Travaillent pretty close avec les écoles.
•
WebCT pour le contenu, asynchrone.
•
Virtual Classroom (vClass) pour la communication synchrone.
David Smith, Nova Scotia Correspondance School
Son PowerPoint était gelé dans la tempête à Halifax. Apparemment, ça l’a rendu Powerless!?!
ISSUES (POINTS ABORDÉS EN FIN DE RENCONTRE VENDREDI)
•
Considérations sur l’apprentissage des langues secondes.
•
Quelques mots de Garry sur le portail pancanadien d’apprentissage en ligne du CMEC en cours
d’élaboration!: http://pclp.xiasystems.com/html/Splash.aspx
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003
25
NOTES TRANSVERSALES
Plusieurs de nos collègues des autres provinces ont (beaucoup plus que nous) accès à des subventions
du fédéral.
Souvent, c’est vraiment appuyé sur une base d’écoles, de synchrone!
Beaucoup d’interventions pour souligner les aspects de communauté, de collaboration, de coopération
chez les intervenants en formation à distance.
Le dossier des technologies dans l’enseignement des langues secondes a pris de l’importance un peu
partout au pays.
Rapport de la P/TDEA Acadie 2003