TU AS ÉTÉ BIEN SAGE - Free French Lessons

Commentaires

Transcription

TU AS ÉTÉ BIEN SAGE - Free French Lessons
[ LMPC ]
LE MALIN PETIT CANARD
TU AS ÉTÉ BIEN SAGE ?
[ LMPC ]
LE MALIN PETIT CANARD
LE MAGAZINE DE LA
COMMUNAUTÉ
FRANCO-FINLANDAISE
ETAT-CIVIL
NUMÉRO 374
NÉ LE 15/05/1997
CÉLIBATAIRE
FRANCO-FINLANDAIS
IMAGIERS
EQUIPE
RÉDACTION : VINCENT LEFRANÇOIS, FRÉDÉRIC NOZAIS
HABILLAGE ET MISE EN PAGE : VINCENT LEFRANÇOIS
LOGO : KHALID EL MOUNTASSIR
CONTACTEZ-NOUS
ADRESSE POSTALE :
LE MALIN PETIT CANARD
ULVILANTIE 20 B 25
00350 HELSINKI
E-MAIL :
[email protected]
WWW :
WWW.MALINCANARD.COM
APPRENEZ LE FRANÇAIS AVEC NOTRE
LOGICIEL GRATUIT « IMAGIERS »
COMMENT ÇA MARCHE?
RIEN DE PLUS SIMPLE, PAS D’INSTALLATION… COMMENCEZ À APPRENDRE DE
PROJETS
WWW.RANSKA.NET : LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE
WWW.FINPOP.NET : 100% FINNISH MUSIC
WWW.IMAGIERS.NET : APPRENEZ LE FRANÇAIS
2
NOUVEAUX MOTS EN QUELQUES SECONDES !
WWW.IMAGIERS.NET
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
CINÉMA
30 PÄIVÄÄ KAAMOSTA / 30
DAYS OF NIGHT (sortie le
30.11)
David Slade, 2007
Avec Josh Hartnett, Melissa
George, Ben Foster
Nichée au fin fond de l’Alaska,
la riante bourgade de Barrow
s’apprête, comme chaque année, à vivre un mois complet
dans l’obscurité. Pourtant, cette
année, une bande de joyeux
vampires assoiffés de liquide
rouge entend aider les habitants à sortir de la morosité
qu’engendre cette longue nuit
imposée par une position géographique infortunée.
Adaptation d’une bande dessinée qui connut un certain succès, 30 DAYS OF NIGHT reprend l’intéressant point de
départ de la BD et n’en fait rien.
Le film est un bête festival de
caméra affolée, montage frénétique et scènes plus ou moins
gores où des vampires ressemblant étrangement à des zombies jouent les tueurs en série.
Leur pitance étant constituée
de personnages épais comme
du papier à cigarette, on ne
saurait leur en tenir en rigueur.
Edmond de Saint-Pierre
[email protected]
THE KINGDOM (sortie le
23.11)
Peter Berg, 2007
MICHAEL CLAYTON (sortie le
23.11)
Tony Gilroy, 2007
Avec Jamie Foxx, Jennifer Garner, Chris Cooper, Jeremy Piven, Jason Bateman, Ali Suliman, Ashraf Barhom
Avec George Clooney, Tom
Wilkinson, Tilda Swinton, Sydney Pollack, Michael O’Keefe
Une équipe d’agents du FBI
vient en Arabie Saoudite mener
une enquête sur un attentat
terroriste ayant fait un carnage
parmi des civils américains
travaillant sur place.
Au début, ça pourrait être CSI:
Ryad. Des indices gros comme
une maison se découvrent volontiers sous les yeux de nos
éperviers américains. Ca frise
la caricature. Puis, progressivement, une véritable tension
s’installe et THE KINGDOM se
transforme en film d’action très
prenant avec poursuites endiablées et fusillades chaotiques.
Et, comme au final, loin de sacrifier la géopolitique sur l’hôtel
du spectaculaire à tout prix,
THE KINGDOM prend la peine
d’injecter une bonne dose d’humanisme et même un peu de
complexité morale, le film, à
l’image de l’excellent Ashraf
Barhom (interprétant le chef de
la police locale) se révèle épastrouillant.
Edmond de Saint-Pierre
[email protected]
Michael Clayton, c’est George
Clooney face à une puissante
multinationale de l’agrochimie.
Un beau David face à un tentaculaire Goliath.
MICHAEL CLAYTON est la
première réalisation du scénariste des aventures de Jason
Bourne. Et scénariste, il entend
montrer qu’il l’est! En effet,
Tony Gilroy semble prendre un
malin plaisir à dissimuler la
simplicité de son intrigue dans
les méandres d’une chronologie audacieusement bousculée
qui donne à son film des allures
de mystère un rien artificiel.
Ceci dit, cette construction
alambiquée oblige le spectateur qui ne veut pas se perdre
à une louable concentration.
Tous très convaincants, les
acteurs servent excellemment
cet efficace et élégant thriller
dénonciateur qui s’inscrit dans
la lignée du cinéma engagé
des productions ClooneySoderbergh.
Edmond de Saint-Pierre
[email protected]
BEOWULF (sortie le 23.11)
Robert Zemeckis, 2007
Avec Ray Winstone, Anthony
Hopkins, John Malkovich, Robin Wright Penn, Brendan
Gleeson, Crispin Glover, Alison
Lohman, Angelina Jolie
En des temps lointains, héroïques et mythiques, le monstre
maléfique Grendel va trouver
sur son chemin le Viking Beowulf, qui trouvera sur le sien la
mère du monstre…
Véritable choc des mondes,
BEOWULF est l’adaptation
cinématographique avec des
moyens ultra-modernes d’un
texte écrit en vieil anglais. Robert Zemeckis a décidé d’utiliser les traits d’acteurs connus
pour en faire des personnages
de films d’animation. C’est un
peu comme si Shrek avait le
visage de Depardieu peint en
vert. C’est amusant cinq minutes, après on ne peut s’empêcher de se demander pourquoi
le réalisateur n’a pas utilisé la
chair et le sang des acteurs.
Car si le mouvement est plutôt
réussi, la peau semble souvent
manquer d’élasticité et les
yeux, pour le moins, de vie.
Plus qu’à de l’animation, BEOWULF s’apparente à de la zombification.
Bref, la curiosité mise à part, il
faut bien avouer que ça ne ressemble pas à grand-chose de
plus qu’à un jeu vidéo particulièrement soigné.
Edmond de Saint-Pierre
[email protected]
NOTE
*****
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
NOTE
*** **
NOTE
*** **
NOTE
*****
3
CINÉMA
JANE AUSTENIN JALANJÄLJILLÄ / BECOMING JANE
(sortie le 16.11)
Julian Jarrold, 2007
4 KUUKAUTTA, 3 VIIKKOA, 2
PÄIVÄÄ / 4 LUNI 3 SAPTAMINI, SI 2 ZILE (sortie le 9.11)
Cristian Mungiu, 2007
Avec Joe Anderson, Anne Hathaway, Jessica Ashworth, Tony Brown, James McAvoy
Avec Anamaria Marinca, Laura
Vasiliu, Vlad Ivanov, Alexandru
Potocean
Arrivant après l’excellent
PRIDE AND PREJUDICE de
Joe Wright, ce paresseux biopic
sur Janes Austen a bien du mal
à convaincre.
Bigrement terne, en comparaison des belles audaces cinématographiques de Joe Wright,
BECOMING JANE semble s’obliger de manière un peu bébête à vouloir faire coller la vie
de Jane Austen avec celle de la
Lizzy de PRIDE AND PREJUDICE.
Toutes les grimaces de ce scénario simiesque deviennent dès
lors trop prévisibles pour ne pas
ennuyer.
L’histoire n’est pas gaie, gaie.
En effet, sans, semble-t-il, en
rajouter elle décrit par quoi il
fallait passer pour avorter dans
la Roumanie de Ceausescu.
Ce n’est pas beau, beau.
Mais ce qui l’est par contre
c’est ce film de Monsieur Mungiu. Consituée de très longs
plans séquence fixes ou en
caméras à l’épaule, porté par
des acteurs qui semblent plus
être que jouer, 4 LUNI 3 SAPTAMINI, SI 2 ZILE commence
comme un mystère dans un
environnement d’une grande
banalité. Puis le mystère s’efface, l’environnement prend
des allures sordides, le temps
se dilate et le film vire au suspense.
C’est du misérabilisme virtuose
et ça ne ressemble pas à aucun autre film actuel.
Edmond de Saint-Pierre
[email protected]
Edmond de Saint-Pierre
[email protected]
LIONS FOR LAMBS (sortie le
9.11)
Robert Redford, 2007
Avec Tom Cruise, Meryl
Streep, Robert Redfordi
Film politique en forme de réquisitoire contre la guerre étatsunienne en Irak, LIONS FOR
LAMBS ne fait certes pas toujours dans la finesse mais porté
par des performances d’acteur
remarquables et une construction en trois lignes narratives
parrallèles (deux très bavardes
contrastant fortement avec la
troisième se déroulant sur le
front), a quelque chose d’un
condensé du cinéma hollywoodien d’aujourd’hui.
En effet, si la position du Hollywood qui a d’autres buts que
d’exclusivement divertir semble
sans ambigüité par rapport à la
guerre de Monsieur Bush, elle
est ici non seulement clairement affirmée mais en plus,
elle se double d’un appel à la
responsabilité citoyenne qu’on
ne peut qu’encourager. De
plus, cette sympathique propagande autour de LA queation
de politique internationale de
ce début de siècle se trouve
véhiculer par LA technique
narrative de ce même début de
siècle, celle qui fait les beaux
jours du cinéma et de la télé.
Bref, c’est parce que LIONS
FOR LAMBS a quelque chose
d’un cliché (dans tous les sens
du terme) politico-narratif du
cinéma d’aujourd’hui qu’il est
particulièrement intéressant.
SURF’S UP - TYRSKYN RATSASTAJAT / SURF’S UP
(sortie le 9.11)
Ash Brannon et Chris Buck,
2007
Animation peuplée de pingouins surfeurs, SURF’S UP se
distingue de ses nombreux
prédécesseurs (le film de pingouins est-il en train de devenir
un genre?) par sa forme
pseudo-documentaire parfois
amusante.
Pour le reste, il s’agit d’un message qui fait la part à belle à
l’opiniâtreté, au dépassement
de soi et qui, contrairement à
RATATOUILLE ne mange pas
de pain.
Edmond de Saint-Pierre
[email protected]
Edmond de Saint-Pierre
[email protected]
NOTE
4
*****
NOTE
*****
NOTE
*****
NOTE
*****
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
CINÉMA
ELISABET - KULTAINEN AIKAKAUSI / ELIZABETH - THE
GOLDEN AGE (sortie le 9.11)
Shekhar Kapur, 2007
Avec Cate Blanchett, Clive
Owen, Geoffrey Rush, Jordi
Molla, Samantha Morton
Suite du magnifique ELIZABETH, du même Monsieur Kapur, ELIZABETH - THE GOLDEN AGE est aussi raté que
son prédécesseur était réussi.
Comparer ELIZABETH à ELIZABETH - THE GOLDEN AGE,
c’est comparé l’opéra au soap
opéra. Alors qu’entre temps,
comme on le verra bientôt,
Cate Blanchett est devenue un
étonnant Bob Dylan, quel besoin avait l’excellente australienne de revenir dix ans en
arrière ? Il faut continuer à
avancer, Cate, like a rolling
stone, the times they are achanging !
Edmond de Saint-Pierre
[email protected]
HALLOWEEN (sortie le 9.11)
Rob Zombie, 2007
Avec Malcolm McDowell, Tyler
Mane, Daeg Faerch, Sheri
Moon
Remake du classique que John
Carpenter tourna en 1978,
cette nouvelle version s’intéresse d’abord à l’enfance du
psychopathe Michael Myers
puis, au lieu de véritablement
traiter de sa descente aux enfers, le film n’a rapidement plus
qu’une obsession : accumuler
les cadavres sanguinolents.
Nettement plus gore que la
version originale mais aussi
plus sage que les films précédents de Rob Zombie, HALLOWEEN décevra aussi bien les
amateurs de suspense que les
fans du réalisateur. Le film trahit vite ses promesses du début, rapidement les cadavres
s’amoncellent, le spectateur
aguerri bâille, les autres auront
quitté la salle depuis belle lurette.
EASTERN PROMISES (sortie le
2.11)
David Cronenberg, 2007
Retrouvez
la
communauté
francofinlandaise
sur
facebook !
Avec Viggo Mortensen, Naomi
Watts, Vincent Cassel
EASTERN PROMISES est une
plongée dans la mafia russe londonienne. Dans la lignée directe
d’HISTORY OF VIOLENCE, David Cronenberg continue de fouiller la veine du thriller moral.
Le tour de Force du réalisateur
canadien est de poursuivre son
exploration de la nature humaine
et de rester fidèle à sa vision
angoissante, poisseuse, physique, gore de l’existence tout en
donnant à son film l’apparence
d’un thriller classique avec son
mystère et sa résolution.
Viggo et Naomi sont impeccables. Notre Vincent national est
un peu en dessous mais au bout
du compte, les promesses sont
tenues et même au-delà.
Edmond de Saint-Pierre
[email protected]
Edmond de Saint-Pierre
[email protected]
Par ici
Retrouvez
le
malin
petit
canard
sur
facebook !
Par ici
NOTE
*****
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
NOTE
*****
NOTE
*****
5
CULTURE
DANS LES SALLES
2 DAYS IN PARIS / 2 PÄIVÄÄ PARIISISSA
Julie Delpy, 2006
Marion, française, part pour
Venise avec son compagnon
américain Jack, afin de donner un nouveau souffle à leur
relation. Une gastro-entérite
gâche le voyage. Une
deuxième escapade amoureuse à Paris tourne court à
cause de la famille de Marion... Parviendront-ils à surmonter la tempête ? Ou passeront-ils maîtres dans l'art
de la dispute ?
>> PERSEPOLIS
Marjanne Satrapi, Vincent
Paronnaud, 2006
Téhéran 1978 : Marjane, huit
ans, songe à l’avenir et se
rêve en prophète sauvant le
monde. Choyée par des parents modernes et cultivés,
particulièrement liée à sa
grand-mère, elle suit avec
exaltation les évènements qui
vont mener à la révolution et
provoquer la chute du régime
du Chah. Avec l’instauration
de la République islamique
débute le temps des
«commissaires de la révolution» qui contrôlent tenues et
comportements. Marjane qui
doit porter le voile, se rêve
désormais en révolutionnaire...
>> ENSEMBLE, C’EST
TOUT / KIMPASSA
Claude Berri, 2006
4 personnages blessés par
la vie partagent galères et
joies malgré leurs différences. Ils vont finir par s'aimer, s'apprivoiser et vivre
sous le même toit pour
comprendre qu'ensemble,
on est plus fort.
>> HINNASTA VIIS / HORS
DE PRIX
Pierre Salvadori, 2006
6
Jean, timide serveur d'un
grand hôtel, est pris pour un
jeune milliardaire par Irène,
une aventurière intéressée.
Elle le fuit quand elle découvre qui il est réellement. Mais
Jean, amoureux, se lance à
sa poursuite et la retrouve sur
la Côte d'Azur. Il finit par
adopter le mode de vie de
celle qu'il aime et devient son
homme de compagnie.
CINÉMATHÈQUE
ORION, Eerikinkatu 15, Helsinki
http://www.sea.fi/
>> LA RUPTURE
Claude Chabrol, 1970
Lassee de ses crises de toxicomane, Helene Regnier
quitte son mari Charles. Pour
reprendre son petit-fils, son
beau pere Ludovic tente de la
compromettre. Ses combines
se retournent contre lui et il
finira par tuer Charles.
Le 4.12 à 16.30
Le 7.12 à 19.00
>> LA NUIT FANTASTIQUE
Marcel L'Herbier, 1941
Denis travaille la nuit aux
Halles. Il dort debout. Il est
hanté par le rêve d'une
femme merveilleuse. Mais
un jour cette silhouette le
réveille vraiment. Denis
croyant dormir, suit cette
femme, Irène. Le père de
Denis tente d'enlever Irène
pour la faire interner. Mais
Denis, rèalisant que ce n'est
pas un rêve la sauve...
Le 11.12 à 16.45
Le 14.12 à 19.00
>> LA GRANDE BOUFFE
Marco Ferreri, 1973
Quatre amis décident de se
réunir à la campagne pour
un week-end gastronomique
Ils se font livrer une énorme
quantité de nourriture et
invitent des prostituées. Ils
mangent sans cesse, à en
éclater. Les prostituées
déclarent forfait, les quatre
fêtards continueront à
manger jusqu'à en mourir,
un par un.
Le 12.12 à 18.45
Le 15.12 à 20.45
>> LES DAMES DU BOIS
DE BOULOGNE
Robert Bresson. 1945
Voyant son amant, Jean, lui
échapper, Hélène décide de
se venger. Elle demande à
son amie, Agnès, de séduire
Jean et de lui jouer la
"comédie de l'amour" Mais
Jean s'éprend d'Agnès et
veut l'épouser. Le jour des
noces, Agnès refuse de
continuer à être manoeuvrée
par Hélène et tombe en
syncope. Hélène révèle la
vérité à Jean.
Le 13.12 à 19.00
Le 15.12 à 16.45
partie du voyage. Meprisee
par les femmes, Boule de
Suif est ecartee des
discussions jusqu'au
moment ou les problemes
arrivent et qu'elle est la seule
a pouvoir les resoudre.
Le 18.12 à 17.00
Le 21.12 à 19.00
>> LE FESTIN DE BABETTE
Gabriel Axel, 1987
Une refugiée française,
Babette, arrive par une nuit
d'orage de 1871 dans un lieu
sauvage sur la côte du
Danemark. Elle est recueillie
par deux filles de pasteur
puritaines, qui la prennent
comme servante. Forte de
son art de la cuisine, Babette
prépare un jour un festin que
les habitants du village ne
seront pas prêts d'oublier.
Le 18.12 à 19.00
Le 25.12 à 18.00
Le 28.12 à 17.00
>> JEUX INTERDITS
René Clément, 1951
>> MY DINNER WITH
ANDRÉ
Louis Malle, 1981
Dans un restaurant newyorkais, un auteur
dramatique n'ayant jamais
connu de succès, Wally,
rencontre Andre Gregory, un
grand metteur en scène.
Wally revient de Pologne où
il a vécu une expérience
mystique et avoue à André
que la vie à New York lui
parait denuée d'intérêt.
André tente de le convaincre
qu'il peut y trouver le
bonheur.
Le 13.12 à 21.00
Le 16.12 à 17.30
>> BOULE DE SUIF
Christian-Jaque, 1947
Fin 1870. Boule de Suif, une
prostituee quitte Rouen, pour
fuir les prussiens, a bord
d'une diligence. Un
democrate, trois bourgeois
et leurs epouses font aussi
En 1940, l'éxode entraîne
des flots de réfugiés vers le
sud de la France. Dans cette
foule hâgarde, une petite fille
blonde et fragile dont les
parents ont été tués. Elle est
recueillie par des paysans
frustes. Avec le plus jeune
fils de la famille, ils vont se
livrer à des jeux interdits,
comme la collection des
croix d'un cimetière...
Le 20.12 à 17.00
Le 23.12 à 18.00
>> LE VIEIL HOMME ET
L’ENFANT
Claude Berri, 1967
1940. Craignant le pire pour
leur fils, Claude, des parents
juifs l'envoient à la
campagne chez un couple
âgé. Le vieil homme,
grincheux pétainiste et
antisémite, ignorant tout des
origines de Claude, se prend
d'amitié pour lui.
Le 27.12 à 17.00
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
Le 30.12 à 18.00
>> LÉON MORIN, PRÊTRE
Jean-Pierre Melville, 1961
Durant l'occupation, dans
une ville de province, la
jeune veuve d'un juif
communiste, Barny, mère
d'une fillette, est intriguée
par les questions religieuses.
Elle engage un dialogue
avec le jeune prêtre Leon
Morin et est prète à se
convertir à la religion quand
elle réalise que c'est lui qui
l'attire. Mais il la repousse.
Le 28.12 à 19.00
>> MONSIEUR KLEIN
Joseph Losey, 1976
Paris, durant l'Occupation.
L'opportuniste Robert Klein
fait fortune en rachetant une
misère des tableaux à des
Juifs en difficulté. Ayant reçu
un jour par erreur le journal
"Informations Juives", il part
à la recherche de cet
homonyme qui pourrait
menacer sa situation. Peu a
peu, il subit une grave crise
d'identité.
Le 1.1 à 20.45
Le 4.1 à 18.30
En 1944, Julien, 11 ans, fils
d'un industriel lillois, se lie
d'amitié avec Bonnet,
nouveau venu dans son
collège religieux de la
banlieue parisienne. Ce
dernier, juif inscrit sous une
fausse identité et protégé
par le père directeur, sera
odieusement dénoncé à la
gestapo par un garçon de
cuisine renvoyé pour avoir
fait du marché noir.
Le 10.1 à 17.00
Le 13.1 à 17.30
>> LE DERNIER MÉTRO
François Truffaut, 1980
Sous l'Occupation de Paris,
Marion Steiner reprend la
direction du théatre
Montmartre que son mari
Juif allemand Lucas a
abandonné. Un ami
collaborateur doit assurer la
mise en scène de la nouvelle
pièce, et le comédien
Bernard Granger, amoureux
de Marion, en tient le
premier rôle. Caché dans la
cave, Lucas surveille la mise
en scène...
Le 10.1 à 20.45
Le 11.1 à 19.00
FILMS AU CCF
Durant la Seconde Guerre
mondiale, Lucien Lacombe,
un jeune paysan, cherche à
entrer dans les rangs de la
Résistance. Rejeté parce
que considéré comme
incapable, il accepte de
jouer les mouchards pour
une antenne française de la
gestapo. Il mène une vie de
prince jusqu'au jour où il livre
aux ennemis le père de sa
fiancée.
Le 3.1 à 18.30
Le 6.1 à 17.45
Au Centre Culturel Francais,
Kaapelitehdas, Tallberginkatu
1
00180 Helsinki
http://www.france.fi/ccf/
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
THÉÂTRE
>> A DECENT FACTORY
Thomas Balmès, 2004
Faire des bénéfices ou
rester moral ? La question
est d’autant plus critique
pour une société comme
Nokia lorsqu’elle déplace sa
production en Chine, là où la
main d’oeuvre est bon
marché. Son « spécialiste en
civilité » visite alors l’usine
chinoise pour voir comment
Concert de fin d’études de
troisième cycle de la
violoniste Linda Hedlund
Avec l’orchestre universitaire
sous la direction de Mikk
Murdvee
Programme :
César Franck, Ernest
Chausson,Maurice Ravel,
Gabriel Fauré, Georges
Bizet
le 8 décembre 2007 à 19h
Salle de concert du
conservatoire de Helsinki
Ruoholahdentori 6
>> OPPINEITA NAISIA
Arto af Hällström, le francophile obsessionnel du théâtre
finlandais propose une nouvelle traduction et adaptation
des FEMMES SAVANTES de
Molière.
A Suomen Kansallisteatteri
Läntinen Teatterikuja 1
00100 Helsinki
CONFÉRENCE
Le 10.12 à 18.00
>> >> SOIRÉE FRANCAISE
Le 8.12 à 19.00
Salle de concert du
conservatoire de Helsinki
Ruoholahdentori 6
79 minutes
Infos : http://
www.kansallisteatteri.fi
>> LACOMBE LUCIEN
Louis Malle, 1974
>> AU REVOIR, LES
ENFANTS
Louis Malle, 1987
est organisé leur fournisseur
et surtout pour essayer de
remédier aux conséquences
de la délocalisation :
corruption, droits de l’homme
bafoués, hygiène et
logement négligés. Mais
qu’est-ce qu’une entreprise
comme il faut ? Si les
multinationales essaient
depuis peu de se doter d’une
nouvelle image éthique, la
question de la responsabilité
sociale étendue aux soustraitants reste l’un des
grands défis de la
mondialisation.
>> >> ALBERT FERT
Le 14.12 à 16.00
Exactum, Salle A111, Gustaf
Hällströmin katu 2B
Kumpula, Helsinki
LA FINLANDE EN
FRANCE
>> HELEN SCHJERFBECK
Du 20/10/2007 au 13/01/2008
Une grande exposition au Musée d'art Moderne de la Ville de
Paris
www.mam.paris.fr
>> MIKKO FRANK DIRIGE
L’ORCHESTRE NATIONAL DE
FRANCE
Du 06/12/2007 au 06/12/2007 :
Théâtre des Champs-Elysées,
20 h - au programme Chostakovitch, Sibelius : symphonie no 5;
violon S Khachatryan
www.theatrechampselysees.fr
Le professeur Fert, prix
Nobel de physique 2007, est
spécialiste de la matière
condensée et ses travaux
sont à l’origine de la
spintronique, un nouveau
type d’électronique qui
exploite le spin de l’électron.
>> TARJA TURUNEN
A partir de 6 ans.
Du 15/12/2007 au 16/12/2007 :
à la Comedie de ClermontFerrand, Centre Polydome.
MUSIQUE
Du 11/12/2007 au 11/12/2007 :
ex Nightwish en solo à l'Elysée
Montmartre
Elysée Montmartre
>> CHOEUR DE TAPIOLA
7
Bonne nouvelle... Ranska.net est désormais facebookée !
Retrouvez le groupe de la Communauté francofranco-finlandaise sur Facebook
et partageons de nouvelles expériences !
>> Pour rejoindre le groupe de la Communauté franco-finlandaise :
http://www.facebook.com/group.php?gid=6168727862
>> Si vous n'êtes pas encore sur Facebook, il n'est jamais trop tard :
https://www.facebook.com/r.php?r=102
>> Le Malin Petit Canard s'installe également sur Facebook :
http://www.facebook.com/group.php?gid=7522888178
>> Découvrez la version beta du site du Malin Petit Canard :
http://www.malincanard.com
8
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
SÉMINAIRE
À la limite de la fiction et
du documentaire
Séminaire francofinlandais sur la délimitation de la frontière entre films de fiction et
films documentaires
Mardi 4 et mercredi 5 décembre
A l’Institut finlandais, 60 rue
des Ecoles, 75005 Paris
La frontière entre les traditions
cinématographiques de la fiction
et du documentaire, considérées comme séparées, n’a jamais été parfaitement étanche.
Déjà le grand classique du
genre documentaire, Nanouk
l’Esquimau (1922), de Robert
Flaherty, avait été soigneusement composé, construit
comme un récit mythique, scénarisé et joué, avec dans le rôle
de Nanouk un dénommé Allakariallak.
La notion de « documentaire
joué » introduite par François
Niney est un paradoxe qui m’a
servi d’alibi pour étudier les
films qui se situent aux confins
inexplorés de ces deux traditions. Les documentaires joués
sont non seulement proches de
la fiction par leurs méthodes,
mais remettent en question les
principes du documentaire didactique ou direct.
Les films semi-documentaires
réalisés dans la sphère de production de la fiction – par exemple le cinéma iranien des années 1990 et 2000 – battent en
brèche le réalisme psychologique traditionnel et se rapprochent du style du documentaire
descriptif classique. Le
« cinéma de l’observation »,
qu’il s’agisse de documentaires
ou de fiction, privilégie le temps,
la durée et le regard patient. On
peut ainsi, par exemple, trouver
des éléments documentaires
dans la première période du
néoréalisme.
La capacité de tout un chacun
de se placer devant la caméra
et de jouer des événements
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
réels de sa vie est extraordinaire. Cela donne un cinéma
mu par la tension entre le hasard et le contrôle, le réel et
l’imaginaire, un cinéma à la fois
fictionnel et documentaire.
Susanna Helke
L’auteure est réalisatrice, photographe et professeure de cinéma. Depuis 1993, elle tourne
des documentaires en collaboration avec Virpi Suutari. Leurs
films Along the Road Little Child
(Helke et Suutari 2005), Les
Glandeurs (Helke et Suutari
2001), Le Ciel blanc (Helke et
Suutari 1998) et Le Péché
(Helke et Suutari 1996) ont été
présentés à de nombreux festivals internationaux et ont été
récompensés aussi bien en
Finlande qu’à l’étranger.
Helke a rédigé sa thèse, Nanookin jälki (« La trace de Nanouk »), écrite du point de vue
du réalisateur, aux départements de cinéma de l’École
supérieure des arts et du design
de Helsinki et de l’université
d’État de San Francisco, aux
États-Unis. Elle prépare actuellement le scénario d’un film de
fiction semi-documentaire et
travaille comme chercheuse et
réalisatrice invitée au département de cinéma de l’université
de Californie à Santa Cruz.
Ce séminaire a été conçu par le
département de cinéma et de
scénographie de l’École supérieure des arts et du design de
Helsinki et les débats seront
notamment introduits par Susanna Helke, docteure ès arts,
Kanerva Cederström, professeure de cinéma documentaire,
Roger Odin, professeur, et Kristian Feigelson, chercheur à l’IRCAV.
Renseignements : tél.
01 40 51 89 09 ou
www.institut-finlandais.asso.fr
PROGRAMME
10 h 30 Roger Odin, Université
Paris III Sorbonne nouvelle,
IRCAV " Filmer l'intime. Documentaire et fiction "
12 h 00 Susanna Helke, École
supérieure des arts et du design
de Helsinki " Le récit et la réalité
"
Débat
13 h 30 Pause déjeuner
14 h 30 Sylvie Thouard, Université Paris-Est Marne-laVallée “ Voix et documentaire ”
Débat
16 h 00 Projection de film (titre
à définir)
19 h 30 Projection de films
(programmation de l’Institut
finlandais) :
La Corneille (Varis), Esa Nissi,
2004
Personne n’est une île (Ei kukaan ole saari), Sonja Lindén,
2006
Mercredi 5 décembre
10 h 00 François Niney, Université Paris III Sorbonne nouvelle, La FEMIS
" Le documentaire joué, une
certaine théâtralisation du réel "
11 h 30 Projection de film (titre
à définir)
PARTICIPANTS
Kanerva Cederström
Documentariste, professeure de
cinéma documentaire au département de cinéma et de scénographie de l’École supérieure
des arts et du design de Helsinki.
Roger Odin
Professeur émérite de Sciences
de l’Information et de la Communication à l'Université de
Paris III Sorbonne nouvelle,
directeur de l’Institut de Recherche sur le Cinéma et l’Audiovisuel (IRCAV) de 1983 à 2003.
Susanna Helke
Réalisatrice, photographe et
docteure ès arts. Chercheuse et
réalisatrice invitée au département de cinéma de l’université
de Californie à Santa Cruz.
Sylvie Thouard
Maître de conférences à l’Université Paris-Est Marne-laVallée, responsable de la Licence Etudes cinématographiques et audiovisuelles. Membre
du comité de rédaction de la
Revue Documentaires.
Francois Niney
Docteur en Études cinématographiques, enseigne l’Esthétique
du cinéma à l’École Normale
Supérieure de Saint-Cloud, à la
FEMIS et à l’Université Paris III
Sorbonne.
Débat
12 h 00 Pause déjeuner
13 h 30 Kristian Feigelson,
Université Paris III Sorbonne
nouvelle, IRCAV
" Les enjeux du documentaire
de fiction à la télévision, patrimoine, formats, frontières"
Kristian Feigelson
Chercheur à l’Institut de Recherche sur le Cinéma et l’Audiovisuel (IRCAV),
chercheur associé à l’Institut
National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO).
15 h 00 Kanerva Cederström,
École supérieure des arts et du
design de Helsinki
" L´imagination en temps réel –
le cinéaste devant son image du
monde "
Débat
Mardi 4 décembre
17 h 00 Fin du séminaire
10 h 00 Ouverture du séminaire Kanerva Cederström,
École supérieure des arts et du
design de Helsinki
9
RENCONTRES
Chantons Noël
ensemble !
Dimanche 9 décembre
2007 à 17 h
A l’Institut finlandais, 60
rue des Ecoles, 75005 Paris
Depuis que les chants de
Noël existent, les Finlandais
aiment se réunir pour les
chanter en chœur. L’Institut
10
finlandais s’associe avec joie
à cette tradition et invite tous
ceux qui le souhaitent à venir chanter Noël ensemble.
La soirée se déroulera « en
famille », car bon nombre de
Finlandais de Paris, chanteurs et musiciens amateurs,
ont été réquisitionnés pour
donner le la et assurer l’accompagnement instrumental.
Pour ceux qui auraient oublié certains couplets ou ne
les auraient même jamais
sus, aucune inquiétude à
avoir, les paroles des chansons seront distribuées sur
place à tous les participants.
rendez-vous.
Entrée libre
Renseignements :
01 40 51 89 09
[email protected]
Et pour soutenir les efforts
des chanteurs, glögi (vin
chaud) et piparit (biscuits au
gingembre) seront aussi au
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
BOUTIQUES
Bienvenue chez Kiva boutique
Kiva est la 1ère épicerie
Finlandaise en France.
Dans notre boutique, vous
découvrirez une large
gamme de produits naturels et authentiques importés directement de Finlande.
Venez gouter nos saumons
fumés premier cru
(Gravlax), nos viandes de
renne ou d'élan et autres
spécialités du grand Nord
comme les confitures de
mûre jaune (lakka), d’airelles et de myrtilles. Nous
proposons également des
confiseries, des alcools
comme la Vodka Finlandia,
et autres liqueurs.
http://
www.kivaboutique.com
L’épicerie palvelee sekä
tavoittelee asiakaskuntaa,
joka arvostaa alkuperäisiä ja
ajankohtaisia elintarvikkeita.
Tuotteidemme korkeat laatuominaisuudet varmistavat
ensisijaisesti asiakastyytyväisyyden, jota täydentää
yksilöllinen, asiantunteva ja
joustava palvelu. Pyrimme
jatkuvasti huomioimaan
asiakaskuntamme vaihtelevat tarpeet.
L’épicerie on korkealaatuisten elintarvikkeiden maahantuonti- ja tukkumyyntiyritys. Tarjoamme asiantuntevaa palvelua herkkutuotteiden maahantuonnissa, erityisesti ranskalaisissa tuotteissa, joita tilaamme laajan
verkoston kautta
http://www.lepicerie.fi/
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
11
GALERIE
MARCHANDE
VOUS
VOUDRIEZ REJOINDRE NOTRE
GALERIE MARCHANDE
?
CONTACTEZ-NOUS :
[email protected]
La Boutique Française - Épicerie
Fine, importateur, DeliDeli vous offres des produits français de
grande qualité.
www.delideli.fi
Bienvenue dans notre boutique:
Marché Couvert à Hakaniemi/
Helsinki 1er étage
DeliDeli Oy
PL 250
00181 Helsinki/Finlande
tel.+358-9-26942010
Boutique Armoire on Helsingissä
toimiva ranskalaisten vaatteiden
erikoisliike. Kaksi liikettämme
sijaitsevat Kasarmikadulla Savoyteatterin talossa. Toinen liikkeistämme on erikoistunut laadukkaisiin business- ja juhla-asuihin,
toinen trendikkäisiin muotivaatteisiin.
www.armoire.fi
Kasarmikatu 46-48
00130 Helsinki
(09) 656 165
12
Interhome
Louez une maison pour découvrir
la France !
Fez - Spécialités marocaines
www.fez.fi
www.interhome.fi
Tel 09 819 40 50
Töölöntorinkatu 2
Helsinki
Tel 09 409 659
Kauneuskeskus Maarit Renfors,
kauneushoitola-kosmetiikan erikoismyymälä, sijaitsee Helsingin
ydinkeskustan tuntumassa.
www.kauneuskeskusrenfors.fi
Kauneushoitola Maarit Renfors
Pursimiehenkatu 14
00150 Helsinki
puh. 09-622
http://www.pamplemousse.fi
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
Koti
Frambois - Pâtisserie française à
Helsinki
Nos desserts sont élaborés à partir
d'ingrédients provenant du monde
entier et qui sont rigoureusement sélectionnés par nos Chefs pâtissiers.
http://www.frambois.fi
Kornetintie 3
00380 Helsinki
040 508 1404
KOTI mini épicerie - traiteur maison.
Des spécialités finlandaises, cuisine
familiale. du lundi au samedi de
13h30 à 19h
Epicerie finlandaise
3 rue Lemercier
75017 Paris
M° Place de Clichy
78 rue Rivay
92300 Levallois Perret
http://www.kivaboutique.com/
Tervetuloa Helsingin Savate Clubin
kotisivulle ranskalaisen kamppailuurheilun ja monipuolisten kuntoilumahdollisuuksien värikkääseen
maailmaan.
http://www.savate.com
Haluatko tehoa kieliopintoihin?
Savate Club Sörnäinen
Hämeentie 54
00500 Helsinki
Ranskan kulttuurikeskus
Kaapelitehdas (C-rappu, 2. kerros)
Tallberginkatu 1 C 135
00180 Helsinki
Savate Club Myllypuro
Arena Center
Alakiventie 2
00920 Helsinki
(09) 2510 210
http://www.france.fi
09-774 54 018
[email protected]
www.giraudinternational.com
http://www.lepicerie.fi/
Tilaukset ja tiedustelut :
Alexandre CHARRIER
Tel: +358-40-593 1844
Healing Hands Shiatsusta saat
apua fyysisiin vaivoihin ja kipuihin.
Opérateur et organisateur de transports
Työpajakatu
00580 Helsinki
Finlande
L'Epicerie française à Helsinki
Le restaurant français de référence
à Helsinki
Francis Gamache
Kulosaaren Puistotie 42
00570 Helsinki
Manneheimintie 56
00260 Helsinki
Tel. 041 534 49 25
Tel (09) 408 131
Fax (09) 442 074
[email protected]
www.healinghands.fi
www.ravintolaopas.net/lyon
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
13
Vuonna 1992 perustettu Maxill tunnetaan ravintolana, jonka leppoisa
ilmapiiri on sekä keittiön että uskollisen asiakaskunnan ansiota.
Retrouvez l’ambiance d’une brasserie français dans le cœur de Helsinki !
Brasserie Café de Paris
Mikonkatu 4
00100 Helsinki
Puh 09 856 857 80
Fax 09 856 857 27
Internet
Rudy Verschoren vous propose
de découvrir les merveilles chocolatées de Belgique !
www.suklaaterie.fi
Marché couvert de Tampere
Hämeenkatu 19
33230 Tampere
Tel 045 139 71 81
Kaakaopuu on aito belgialainen suklaapuoti.
http://www.kaakaopuu.fi/
Itäkeskus, Piazza, 1.
kerros
Leonidas
00930 HELSINKI
050 3434 252
Kampin Keskus, Etaso
Kaakaopuu
00100 HELSINKI
09 638 873
[email protected]
www.maxill.fi
Féminin et masculin
Expression coiffure
Uudenmaankatu 27
00120 Helsinki
Tel 09 611 620
Belge Bar & Bistro
www.expressioncoiffure.fi
Kluuvikatu 5
00100 Helsinki
Puh 09 622 9620
http://www.belge.fi/
Wistub Alsace, cuisine alsacienne
à Tampere
www.delianna.fi
www.wistubalsace.com
14
Korkeavuorenkatu 4
00150 Helsinki
Votre salon parisien à Helsinki
Rudy Verschoren
Pyynikintie 25
33230 Tampere
Humalistonkatu 7 A
20100 Turku
02 233 9490
ma-ti 12-24
ke-pe 12-01 l
a 14-01
su suljettu
Laukontori 6 B
33200 Tampere
Eiring est un magasin en plein
cœur du quartier design de Helsinki, mais c'est aussi une vraie
cuisine en état de marche ! Vous
y trouverez des produits de
haute qualité pour tous vos besoins et vous pourrez même les
essayer sur place.
www.eiring.fi
Korkeavuorenkatu 15 B
00130 Helsinki
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
ADRESSES
UTILES
ASSOCIATIONS
SECTION FINLANDAISE DE
L’AMOPA
RAISIONTIE 6 E 52
00280 HELSINKI
050-3542406
[email protected]
WWW.TKUKOULU.FI/
~CLANTTILA
----------------------------------------
CHAMBRE DE COMMERCE
FRANCOFINLANDAIS,
SECTION FINLANDE
C/O SOFFCO AB
KARAPELLONTIE 11
02610 ESPOO
09-692 5006
[email protected]
WWW.CCFF.FI
---------------------------------------ASSOCIATION MÉDICALE
COCCYX
FREDRIKINKATU 41 A 14
00120 HELSINKI
09-884 2579
050-364 8840
[email protected]
WWW.COCCYXMED.ORG
---------------------------------------BOUFFE – ASSOCIATION DES
ÉTUDIANTS EN PHILOLOGIE
FRANÇAISE À L’UNIVERSITÉ
DE
HELSINKI
ROMAANISTEN KIELTEN LAITOS
PL 24
00014 HELSINGIN YLIOPISTO
[email protected]
WWW.HELSINKI.FI/JARJ/
BOUFFE
AMBASSADES
AMBASSADE DE BELGIQUE
KALLIOLINNANTIE 5
HELSINKI
09-170 412
---------------------------------------AMBASSADE DU CANADA
POHJOISESPLANADI 25 B
HELSINKI
09-171 141
WWW.CANADA.FI
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
----------------------------------------
AMBASSADE DE FRANCE
ITÄINEN PUISTOTIE 13
HELSINKI
09-618 780
WWW.FRANCE.FI
---------------------------------------AMBASSADE DU MAROC
MIKONKATU 8 A
HELSINKI
09-635 740
MERITULLINKATU 16
00170 HELSINKI
09-272 20 19
[email protected]
---------------------------------------CERCLE FRANÇAIS DE
PIETARSAARI
MME KIRSI KARVONEN
VANNEKUJA 11 C 5
00430 HELSINKI
044-510 9997
[email protected]
----------------------------------------
AVOCATS PARLANT
FRANÇAIS
ROSCHIER-HOLMBERG &
WASELIUS
MAÎTRE (MME) CARITA WALGREN
KESKUSKATU 7 A
00100 HELSINKI
09-651211
---------------------------------------KAUPPI & MOLANDER
MAÎTRE ANTERO MOLANDER
POHJOISESPLANADI 37 A
00100 HELSINKI
09-605 059
---------------------------------------KALLIONEN, TOPPANEN &
SALIMNEN
YRJÖNKATU 8 A
00120 HELSINKI
09-607377
---------------------------------------HAAPANIEMI HEIKKI KY
MAÎTRE TIMO KORPIOLA
MANNERHEIMINTIE 14 B
00100 HELSINKI
09-177613
---------------------------------------ANPR ATTORNEY’S HOUSE
MAÎTRE PEKKA PUHAKKA
STENBÄCKINKATU 26
00250 HELSINKI
CERCLES FRANCOFINLANDAIS
ASSOCIATION FRANCOFINLANDAISE
DE HYVINKÄÄ
MME MONIQUE JAUROLA
SÄHKÖKATU 47 AS 44
05800 HYVINKÄÄ
019-419 282
040 732 1944
[email protected]
---------------------------------------LAHDEN RANSKALAISSUOMALAINEN
YHDISTYS RY
MME ANJA PAANANEN
PUROKATU 51
15200 LAHTI
03-733 3880
[email protected]
.FI
---------------------------------------CERCLE FRANÇAIS DE
TURKU
M. JARMO KEHUSMAA
PENGERKATU 22 C 60
00500 HELSINKI
040 512 86 41
[email protected]
---------------------------------------CERCLE FRANCOFINLANDAIS DE
TAMPERE
MME MARJA-LEENA TAVI
LAURINTIE 17
33880 LEMPÄÄLÄ
040 745 485
[email protected]
K
MME MARITA PASTINEN
SMEDSBYVÄGEN 232
65610 KORSHOLM
06-322 2466
[email protected]
KA.FI
WWW.MULTIMANIA.COM/
CFFVAASA
---------------------------------------MIKKELIN SUOMALAISRANSKALAINEN
YHDISTYS RY
M. JUHA OLLIKAINEN
LAMMINHARJU 5 AS 2
50100 MIKKELI
015-204 0781
0500-655 296
[email protected]
IN.FI
---------------------------------------ASSOCIATION FRANCOFINLANDAISE
DE JOENSUU
MME PIRKKO PAJARI
SIRPPITIE 3 D 10
83100 LIPERI
013-651 072
[email protected]
CONSULS HONORAIRES
CONSULAT HONORAIRE DE
FRANCE À
HÄMEENLINNA
M. LINDHOLM VEIKKO
C/O HÄMEENLINNAN MK-TILI
OY
RAATIHUONEENKATU 17 A 4.
KRS
13100 HÄMEENLINNA
03-682 15 80
[email protected]
.FI
---------------------------------------CONSULE HONORAIRE DE
FRANCE À
MARIEHAMN
MME NAUCLER ELISABETH
SÖDRAGATAN 5 AX
22100 MARIEHAMN
018-158 93
040-748 26 37
[email protected]
------------------------------------------------------------------------------CERCLE FRANCOFINLANDAIS DE
HELSINKI
CERCLE FRANCOFINLANDAIS DE
VAASA
CONSUL HONORAIRE DE
FRANCE À
15
TAMPERE
M. IMMONEN HENRIK
ABILITAS
PYHÄJÄRVENKATU 5 A
33200 TAMPERE
03-345 0850
[email protected]
COM
---------------------------------------CONSUL HONORAIRE DE
FRANCE À
OULU
M. ÅSTRÖM KAJ
C/O OULU AUTOLIIKE OY
KEMPELEENTIE 9
90400 OULU
08-88 85 511
[email protected]
I
---------------------------------------CONSUL HONORAIRE DE
FRANCE À
TURKU
M. FRELANDER LEIF
LINNANKATU 3 A
TRINIMEDIA INTERNATIONAL
20100 TURKU
0440-824016
[email protected]
---------------------------------------CONSULE HONORAIRE DE
FRANCE À
JOENSUU
MME OUTI SAVONLAHTI
JOENSUUN YLIOPISTO, P.O.
BOX
111
80101 JOENSUU
013-251 4383
050 5020713
[email protected]
---------------------------------------CONSULE HONORAIRE DE
FRANCE À
PORI
MME RATSULA TIINA
ANTINKATU 17
PL 106
28101 PORI
02-631 65 00
[email protected]
65200 VAASA
06-3581014
[email protected]
I
---------------------------------------CONSULE HONORAIRE DE
FRANCE À
JYVÄSKYLÄ
MME OUTI MERISALO
SLRC, UNIVERSITÉ DE JYVÄSKYLÄ
BP 35 (P)
FIN-40014 UNIVERSITÉ DE
JYVÄSKYLÄ
014-260 1405
[email protected]
---------------------------------------CONSUL HONORAIRE DE
FRANCE À
ROVANIEMI
M. AUTTI MARKKU
KIVINIEMENTIE 14
96400 ROVANIEMI
0400-698 071
[email protected]
---------------------------------------CONSUL HONORAIRE DE
FRANCE À
KUOPIO
M. VUORINEN HEIKKI
TURO-TAILOR
NIIRALANKATU 17
70600 KUOPIO
017-208 111
0500-272949
[email protected]TUROTAILO
R.FI
---------------------------------------CONSUL HONORAIRE DE
FRANCE À
KOTKA
M. TUKIAINEN TURO K. J.
C/O A. AHLSTRÖM OY
KARHULAN TEHTAAT
05-2242047
[email protected]
I
ECOLES
---------------------------------------CONSULE HONORAIRE DE
FRANCE À
VAASA
MME KURENMAA KRISTINE
C/O TVÅLENS STRAND AB
LEVONSGATAN 2
16
---------------------------------------L'ÉCOLE FRANÇAISE JULES
VERNE
RAUMANTIE 2
00350 HELSINKI
09-565 19 26
WWW.FRANCE.FI
----------------------------------------
JARDINS D’ENFANTS
WWW.PAIVARYTMI.COM
DOCTEUR PÄIVI JAAKOLAGUILLAND
GÉNÉRALISTE PARLANT
FRANÇAIS
HELSINGIN LÄÄKÄRIKESKUS
MANNERHEIMINTIE 12 B
HELSINKI
09-68 08 81
----------------------------------------
----------------------------------------
ÉCOLE FRANÇAISE JULES
VERNE
RAUMANTIE 2
00350 HELSINKI
09-565 19 26
WWW.FRANCE.FI
DOCTEUR JARKKO KAUSE
CHIROPRACTEUR PARLANT
FRANÇAIS
TAPIOLAN KESKUSTOMI, 10
02100 ESPOO
09-455 88 82
JARDIN D'ENFANTS LES JASMINS
HELSINKI
09-629 892
[email protected]
----------------------------------------
MÉDECINS PARLANT
FRANÇAIS
DOCTEUR JEAN-PIERRE
DUBOC
GÉNÉRALISTE FRANÇAIS
POHJOISESPLANADI 33 A
HELSINKI
09-62 63 88
---------------------------------------DOCTEURS LARS-ERIK ESKELIN,
HELENA HARJU ET SIMO SULAMAA
CABINET D'OPHTALMOLOGIE
SILTASAARENKATU 18A
HAKANIEMEN
LÄÄKÄRIASEMA
HELSINKI
09-709 61
---------------------------------------DOCTEUR KALEVI FRIBERG
OPHTALMOLOGUE
MANNERHEIMINTIE 14 – HELSINKI
09-680 25 88
----------------------------------------
LYCÉE FRANCO-FINLANDAIS
RAUMANTIE 4
00350 HELSINKI
09-56 15 52 00
WWW.HRSK.FI
----------------------------------------
DOCTEUR RITVA KOIVUNEN
DENTISTE
KASARMINKATU 28A
HELSINKI
09-63 35 73
DOCTEUR JACQUES GUILLAUME
GÉNÉRALISTE FRANÇAIS
HELSINKI
09-387 98 78
DOCTEURS EEVA KENTALA,
AARNO
KOHONEN ET EINO HOLOPAINEN
OTO-RHINO-LARYNGOLOGIE
HELSINGIN LÄÄKÄRIKESKUS
MANNERHEIMINTIE 12 B
HELSINKI
09-680 41
PÉDIATRES PARLANT
FRANÇAIS
DOCTEUR JULIEN BEJEDI
PÉDIATRE
ESPOO
09-53 05 03 00
---------------------------------------DOCTEUR MAARIT BAYON
PSYCHOLOGUE POUR ENFANTS ET
ADOLESCENTS
RUUSULANKATU 10
00260 HELSINKI
09-34 81 13 33
---------------------------------------DOCTEUR RITA HEISKANEN
PÉDOPSYCHIATRE PARLANT
FRANÇAIS
REKIPELLONTIE 2 E 50
00900 HELSINKI
09-31 06 37 51
----------------------------------------
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
DOCTEUR RIITTA HUJANEN
DENTISTE SPÉCIALISTE EN
APPAREILLAGE DENTAIRE
MIKONKADUN
HAMMASLÄÄKÄRIKESKUS
MIKONKATU 19 A
HELSINKI
09-686 08 90
[email protected]
T.FI
---------------------------------------VARNER EEVA
HELSINKI
09-898 369
---------------------------------------JÄRVINEN RAILA
PIETARINKATU 11 C 77
HELSINKI
09-1667 6522
----------------------------------------
------------------------------------------------------------------------------DOCTEURS MARJUT JALONEN,
JAANA NOPOLA-HEMMI,
RITVA
SORVA ET MAILA
TURANLAHTI
CABINET DE PÉDIATRIE
RUUSULANKATU 10
00260 HELSINKI
09-34 81 13 33
SUKSI IRMA
HELSINKI
09-587 1085
[email protected]
KHALID BENYACOUB
BK HIERONTAPISTE
MASSEUR DIPLÔMÉ
ITÄMERENKATU 12
040 832 4748
SPORTS
---------------------------------------RUSILA-LESAGE PIRJO
HELSINKI
09-486 247
KUMPULAINEN HANNELE
HELSINKI
09-603 357
---------------------------------------ERNVALL LIISA
HELSINKI
040 515 48 64
[email protected]
----------------------------------------
BOXE FRANÇAISE / SAVATE
HÄMEENTIE 54
HELSINKI
WWW.SAVATE.COM
KAARE MIRJAM
HELSINKI
09-412 7733
SISKO JAAKKOLA
KARHINRAITTI 92
12240 HIKIÄ
040 514 77 75
[email protected]
I
---------------------------------------HENNI LIETO-PIHLAJAOJA
KUHATIE 21 A
ESPOO
09-4522567
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
TIMO TUISKU / KÄÄNNÖSTOIMISTO
TREMA
HYLKILÄNTIE 167
23310 TAIVASSALO
[email protected]
JUVONEN-KUGGE VIRPI
VAINIOLANHAARA 29
08800 KIRKNIEMI
019-340123
050 3676654
[email protected]
HELSINKI.FI
PÄIVI MAULA TMI
PALKKATILANKATU 3 K 181
HELSINKI
[email protected]
HTTP://
KOTI.WELHO.COM/PMAULA
EMILIA OTVA
VUORIMIEHENKATU 18 A 9
HELSINKI
09-655848
[email protected]
M
MARIE-NOËLLE MALMIVAARA
TOIMI
LAPINLAHDENKATU 15 C 25
HELSINKI
[email protected]
L.COM
---------------------------------------LIDO - BUREAU DE TRADUCTION
FINNOIS-FRANÇAIS
SAKARINKATU 3 B 32
HELSINKI
09-753 3798
[email protected]
WWW.LIDONET.COM
Par ici
----------------------------------------
----------------------------------------
----------------------------------------
TRADUCTEURS
DANIEL ATTIAS
OULU
08-333 346
[email protected]
----------------------------------------
----------------------------------------
---------------------------------------HELSINKI RUGBY CLUB
MERITULLINKATU 15 A 7
00170 HELSINKI
040 527 1456
WWW.HELSINKIRUGBY.ORG
[email protected]
----------------------------------------
----------------------------------------
SANTÉ
LATTUNEN HÉLÈNE
KELOHONGANTIE 9
LAHTI
Retrouvez
la
communauté
francofinlandaise
sur
facebook !
---------------------------------------KÄÄNNÖSPALVELU TERTTU
RANTALAINEN
MYLLYMÄENTIE 1
VANTAA
09-878 8088
Retrouvez
le
malin
petit
canard
sur
facebook !
[email protected]
.FI
---------------------------------------FLORENCE DROZZIN
HOPEARINNE 4 F 51
KIRKONUMMI
09-296 3850
FLOR-
Par ici
[email protected]
AND.COM
17
HELSINKI
NOUVELLES
HELSINKI
Le budget 2008 : Helsinki
investit pour le bien-être
des citadins
Helsinki a préparé son budget pour 2008 dans le cadre
économique favorable dont
jouit actuellement l’Etat finlandais. Le budget met ainsi
tout naturellement l’accent
sur l’amélioration du cadre
de vie et sur la qualité des
services offerts aux citadins,
dit le Maire d’Helsinki, M.
Jussi Pajunen, lors de la publication du projet.
En 2008, Helsinki veut préparer l’avenir en prévoyant
des investissements croissants : « Nous investissons
notamment dans les services et pour le bien-être dans
la ville. », a déclaré M. Pajunen.
Le Maire juge très important
qu’Helsinki puisse garder sa
réputation de ville au niveau
de sécurité très élevé : « Le
fait que la ville soit sûre favorise son développement économique. Mais la sécurité
requiert constamment des
efforts… La propreté joue
aussi un rôle : l’accent sera
donc mis sur l’entretien effectué par la Ville. »
Les impôts locaux, y compris
l’impôt sur le revenu municipal, resteront inchangés (En
Finlande, les impôts sur le
revenu sont perçus partiellement par l’Etat selon un système progressif et par les
communes avec un taux fixe
décidé lors de l’adoption du
budget annuel.)
Le budget de la Ville s’élève
à 3.755 millions d’euros dont
les deux tiers seront financés par les impôts.
18
DE
coût total - le prix du terrain,
la construction, la subvention
de l’Etat, les intérêts et les
loyers - que les communes
soient ou non intéressées
par la construction d’immeubles locatifs.
======================
======================
Une politique de métropole
pour la compétitivité de la
région
Des travaux de voirie avec
une prime de rapidité
La nouvelle Délégation, qui
rassemble Helsinki et les
communes environnantes,
s’est réunie pour débattre de
la politique à suivre en vue
de rendre Helsinki et sa région plus compétitives.
Le ministre du logement,
ancien président du bureau
exécutif d‘Helsinki, M. Jan
Vapaavuori, a mis l’accent
sur la quasi nécessité d’agir
ensemble pour augmenter le
parc de logements en trouvant des moyens qui permettent la participation commune de l’Etat et du marché
à cette tâche. Les Villes devraient également avec leurs
plans cadastraux influer
contre la dispersion des habitations, pour éviter notamment l’aggravation de la circulation automobile et favoriser l’usage des transports en
commun.
Quant au directeur de la
Confédération des entreprises finlandaises, M. Jukka
Koivisto, il a constaté que le
manque de main d’œuvre
des entreprises de la région
est un obstacle important à
la croissance de cette dernière et au développement
constant de sa compétitivité.
La solution appropriée serait
de construire radicalement
plus de logements à prix modéré. Selon le représentant
de l’organisme HLM de l’Etat
finlandais, M. Eero Saastamoinen, le moment est historique car tous les partis politiques sont convaincus du
besoin d’appartements en
location. Mais il dépend du
Les habitants de toutes les
grandes villes du monde
sont assez souvent agacés
par les problèmes qui résultent des travaux d’entretien
ou des modifications de voirie. C’est le cas évidemment
à Helsinki où de grands travaux de constructions en
plein centre-ville perturbent
depuis des années la circulation quotidienne des citadins. La Municipalité pense
avoir trouvé un moyen d’accélérer les travaux et de diminuer ainsi leur nuisance :
la Ville envisage un système
de primes qui seraient accordées aux responsables de
travaux publics - plus vite les
travaux seraient finis, plus
élevée serait la prime. Les
personnes concernées seraient des chefs de service
mais également des chefs
de chantier et des commis
chargés des travaux.
Selon l’adjoint du maire, M.
Pekka Sauri, le système de
primes devrait être mis en
place très rapidement pour
qu’il puisse s’appliquer dès
2008. Il souligne qu’en ce
qui concerne les travaux entrepris par le système des
appels d’offres une clause
de pénalité de retard importante sera incluse dans chaque contrat signé par la Ville.
D’autre part, selon M. Sauri,
les travaux de voirie en plein
cœur d’Helsinki, peu habité,
seront à l’avenir effectués
dans la soirée, la nuit et le
week-end de manière à troubler le moins possible la vie
quotidienne des citadins.
======================
HKL candidat pour être élu
le meilleur en Europe
La société municipale des
transports en commun d’Helsinki HKL, qui fournit les réseaux de bus, de tramway et
de métro à Helsinki, a été
retenue par le Comité des
régions de l’U.E. parmi les
trois candidats considérés
comme les meilleurs dans la
catégorie « Champion européen des transports ». Selon
les règles, ce prix sera accordé à une ville qui a fait
des efforts importants pour
promouvoir les transports
publics. Les autres finalistes
sont en Autriche et en
France.
Le taux d’usage des transports en commun à Helsinki
est, en effet, élevé. Pendant
les heures de pointe du matin, de 6 à 9 heures, il atteint
en moyenne 70,5% sur les
axes nord-sud.
HKL s’occupe du transport à
l’intérieur de la ville
d‘Helsinki, la Délégation de
la région d’Helsinki des bus à
destination des banlieues
(YTV) et la Société nationale
des chemins de fer (VR) des
lignes de banlieue.
Rappelons que, selon une
étude publiée par la Commission européenne et qui a
villes en Europe, les Helsinkiens sont les usagers les
plus satisfaits. Ce classement corrobore celui de l’étude BEST, qui compare régulièrement la satisfaction
des usagers.
======================
Le coup de pouce pour
l’emploi de biocarburant
Il est évident que l’utilisation
du carburant dans les véhicules municipaux, notamment dans les bus des transports publics et dans les camions de ramassage de dé-
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
chets, a un impact direct sur
la qualité de l’air dans la
ville.
HKL et le fournisseur régional des transports en commun et du service de la collecte des déchets, YTV, se
sont mis d’accord pour utiliser des biocarburants à titre
expérimental, pendant trois
ans. Plus propre que le gasoil, le biocarburant devrait
améliorer considérablement
la qualité de l’air, sans investissement important car son
utilisation ne requiert pas de
changement du parc de véhicules de la Ville.
Neste Oil commencera l’été
prochain à produire du biogasoil, appelé NExBTL, qui
pourra être immédiatement
exploité. L’objectif est d’augmenter progressivement son
utilisation dans les véhicules
municipaux jusqu’à 50% sur
trois années.
La directive européenne de
2003 sur les carburants fixe
la part du biocarburant à
5,75% d’ici à 2010.
HKL et YTV se sont félicités
de la décision gouvernementale d’exonérer de taxes les
biocarburants jusqu’à 2010,
ce qui permettra à tous les
fournisseurs de transport
d‘utiliser des biocarburants
sans frais supplémentaires.
======================
De nouveaux tramways à
Helsinki
Helsinki acquière quelque 40
nouveaux tramways d’abord
pour en remplacer d’anciens
qui seront retirés du service
dans quelques années, et
aussi afin de mieux desservir
les nouveaux quartiers du
centre-ville. Helsinki prévoit
d’investir quelque 110 millions d’euros dans la période
2009-2015.
L’utilisation des tramways
est évidemment bénéfique
pour réduire les émissions
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
de gaz carbonique. D’autre
part, les Helsinkiens, habitués depuis « toujours » à
leurs tramways, les aiment
car ils les trouvent pratiques,
silencieux et confortables.
======================
Un débat public sur le
deuxième aéroport d’Helsinki
Helsinki a bien sûr son aéroport international « Helsinki Vantaa », situé dans la ville
voisine, qui dessert les vols
réguliers internationaux et
nationaux. Mais Helsinki a
toujours eu son deuxième
aéroport pour les clubs d’aviation à Malmi, à quelques
kilomètres du centre. Cet
emplacement explique que
les terrains qu’il occupe intéressent la Ville, qui constamment recherche des terrains
constructibles. En revanche,
les amateurs d’aviation se
sont opposés à la fermeture
de leur aéroport et au projet
de l’éloigner d’Helsinki.
Pour trancher, le ministère
des communications a préparé une étude de faisabilité
dans laquelle il propose une
alternative : la construction
d’un nouvel aéroport à environ 50 kilomètres d’Helsinki,
près de la ville historique de
Porvoo, ou le développement de l’ancien aéroport de
Malmi en changeant la direction de la piste principale.
Les deux possibilités permettraient à la Ville de gagner des terrains pour la
construction, moins bien sûr
toutefois dans la deuxième
hypothèse que dans la première.
Finavia, l’Administration de
l’aviation civile de Finlande,
organise deux débats publics sur l’emplacement du
deuxième aéroport d’Helsinki
pour mieux éclairer les intéressés sur l’alternative. La
décision longtemps attendue
devrait ensuite être prise très
rapidement.
======================
Le plus ancien bâtiment
d’Helsinki a 250 ans
Helsinki est une ville jeune,
elle ne peut pas se flatter
d’avoir un vieux centre-ville
comme certaines de ses voisines. Le fait est que le bâtiment le plus ancien d’Helsinki fêtera à la fin de l’année
ses 250 ans.
Il ne reste malheureusement
rien de l’Helsinki en bois du
XVIIème siècle ravagée par
les conflits et les incendies.
Ainsi, le seul témoin des débuts de la ville commerçante
qu’Helsinki était en train de
devenir au 17ème siècle est
justement l’hôtel particulier
du riche négociant Sederholm (1757). La maison est
située dans la rue Aleksanterinkatu, à l’angle sud-est de
la Place du Sénat.
Voir des scènes virtuelles de
la vie de M. Sederholm (en
anglais).
L'ensemble néoclassique de
la Place du Sénat, conçu par
l'architecte berlinois Carl
Ludgwig Engel et construit
entre 1822 et 1852, est remarquablement préservé. Le
bâtiment dominant en est la
cathédrale luthérienne, à
côté du Palais du Gouvernement et du siège de l’Université.
======================
La Mer baltique, lieu privilégié des croisières de
2007
Le programme « Croisière
baltique » s’est vu décerner
le titre de « destination de
2007 des croisières » à la
Foire internationale du commerce maritime. Les deux
autres finalistes étaient «
Dubaï tourism » et « Kent
Cruise Connection Partenariaux » . Le choix du jury fut
motivé par les améliorations
faites pour promouvoir cette
destination de voyages en
croisière : en trois ans le programme « Croisière baltique
» a su se développer avec
succès en réseau, réussissant ainsi une belle coopération de marketing. Le réseau
englobe quelque 25 ports de
croisières qui se présentent
ensemble sous une « marque commune » de la Mer
baltique.
Au cours de l’année le programme a produit des « instruments » pour augmenter
le nombre de passagers et la
part du marché occupée par
la Mer baltique : un manuel
de l’évolution stratégique
pour les armateurs, les touropérateurs et les agents de
voyages, un guide de produits (les destinations décrites par thèmes), des standards communs pour ports,
une formation électronique
pour les tour-opérateurs, 25
voyages de presse, quatre
newsletters, la création de
réseaux locaux et une étude
effectuée sur l’envie des passagers de revenir (61% se
déclaraient désireux de revenir vers la Mer baltique.).
======================
La Bibliothèque alerte
quant à l’expiration du prêt
Il sera plus facile d’éviter de
payer des amendes pour
retard dans le retour des livres empruntés à la Bibliothèque municipale d’Helsinki,
grâce à l’alerte par e-mail.
Les lecteurs qui veulent communiquer leur adresse électronique à la Bibliothèque
reçoivent un courriel qui leur
rappelle la date d’expiration
de leurs emprunts.
======================
Des CD choisis par des
jeunes
La Bibliothèque municipale a
19
donné la possibilité aux jeunes de la ville de voter par
internet pour le choix de 60
nouveaux CD qu’elle a intégrés dans ses collections
(bien sûr en plusieurs exemplaires).
======================
Comment Helsinki veut
augmenter son parc d’HLM
En Finlande, l’Etat n’impose
pas aux communes un pourcentage déterminé de logements sociaux dans son
parc d’habitations, comme
c’est le cas dans certains
pays. Mais il est évident que,
pour le bien-être de ses habitants, une Ville comme
Helsinki doit en avoir un certain nombre. Dans le système que la Ville a adopté,
elle ne construit pas ses
HLM ; elle fait des appels
d’offres pour la construction
de logements sur ses terrains cadastrés.
Les promoteurs immobiliers
qui acquièrent des terrains
constructibles de la Ville sont
évidemment tentés de construire des immeubles en copropriété plutôt que des
HLM. Mais Helsinki manque
de façon générale d’appartements à louer et en particulier d’habitations à loyer modéré.
La Commission chargée de
l’aménagement du territoire
au Conseil municipal d’Helsinki a proposé la mesure
suivante : les promoteurs
répondant aux appels
d‘offres en vue d’acquérir
des terrains ou de les louer
(dans certains quartiers, la
Ville reste propriétaire de
tous les terrains constructibles et signe des baux renouvelables de 50 ou 75
ans) devraient s’engager à
construire un ensemble d’immeubles comprenant à la
fois des immeubles en copropriété et des logements
sociaux. Cette condition im-
20
pérative ferait partie des critères de choix du promoteur
et serait stipulée dans l’accord signé avec la Ville.
permettent de prendre un
café ou tout simplement de
s’asseoir sur un banc pour
surfer sur l’internet.
La Commission voudrait voir
porter la part des logements
sociaux jusqu’à 35%. Le projet de programme d’aménagement du territoire pour les
années à venir, préparé par
les services municipaux, prévoit qu’un appartement sur
cinq serait une HLM.
Pour de plus amples renseignements, contacter l’Office
du tourisme.
La décision, qui relève du
Bureau exécutif et du
Conseil, sera prise cet automne.
======================
Un Centre nouveau pour la
jeunesse à Kamppi
Les services proposés par le
département de la jeunesse
de la Ville d’Helsinki se trouveront désormais sous le
même toit. Les services d’information pour les jeunes,
les programmes d’orientation
vers l’emploi et le lieu de
rencontre des jeunes immigrés du centre-ville ont été
regroupés dans le nouveau
Centre d’activités pour la
jeunesse, inauguré à la miseptembre dans le quartier
de Kamppi.
======================
Internet gratuit dans le métro helsinkien
Les passagers auront bientôt, pendant leur trajet en
métro, la possibilité de
consulter gratuitement l’internet. Le réseau sans fil gratuit
s’étendra dans le métro helsinkien avant la fin de l’année prochaine. Ce réseau
sera soutenu par les installations existantes qui permettent l’utilisation des téléphones portables.
Le centre-ville est aujourd’hui déjà bien pourvu pour
l’utilisation gratuite de l’internet : au total 64 adresses
======================
Helsinki en bonne place
parmi les villes de congrès
En 2006, Helsinki fut au
6ème rang parmi les villes
qui ont dans le monde accueilli le plus nombre de
congrès, selon l’Union des
associations internationales,
qui depuis 1910 publie annuellement la liste des
congrès organisés dans 212
pays et 1512 villes.
Helsinki accédait ainsi en
2006 à sa meilleure place,
avant Barcelone, Londres,
Amsterdam et New York.
Ont certainement joué un
rôle dans ce succès les six
mois de la présidence finlandaise de l’Union européenne, qui furent à l’origine
de nombreuses réunions
internationales en Finlande
et souvent à Helsinki.
======================
La nouvelle Responsable
de l’éducation et de la
culture
Ancienne ministre de l’éducation nationale et des questions sociales et sanitaires,
Mme Tuula Haatainen a
remplacé le 1er août M. Ilkka
Christian Björklung comme
maire adjoint, responsable
de l’éducation, de la culture
et des ressources humaines.
Mme Haatainen, 47 ans, a
été ministre dans deux gouvernements de 2003 à 2007.
Elle a également été député
du parti social-démocrate de
1995 à 2007.
Le Conseil municipal, qui a
au printemps dernier élu
Mme Haatainen à son poste
de maire adjoint, devra bientôt procéder à l’élection d’un
autre maire adjoint, car M.
Pekka Korpinen, responsable de l’aménagement du
territoire et de la construction, prendra sa retraite le
1er novembre prochain.
En Finlande, les maires et
leurs adjoints ont un statut
de fonctionnaire. Ils sont élus
par le conseil municipal pour
une durée déterminée. A
Helsinki, où le mandat est de
sept ans, ils ont souvent fait
une carrière dans la politique
nationale, comme c’est le
cas de Mme Haatainen.
======================
Des transports publics les
plus appréciés d’Europe
Il sont les plus satisfaisants
selon la nouvelle étude publiée par la Commission européenne. L’enquête a été
menée par sondage auprès
de 500 habitants dans 75
villes européennes à propos
de 23 éléments en relation
avec la qualité de la vie. Parmi ceux-ci figuraient les
transports en commun.
Les transports publics de la
Ville d’Helsinki furent estimés
les meilleurs : 48% des Helsinkiens en étaient très satisfaits et 45% assez satisfaits,
l’insatisfaction étant nulle.
Helsinki se classait ainsi devant Vienne, avec laquelle
elle rivalisait aussi dans l’étude internationale BEST, qui
compare la satisfaction des
usagers des transports en
commun dans neuf villes
européennes : Barcelone,
Berlin, Copenhague, Genève, Oslo, Manchester,
Stockholm, Vienne et Helsinki. C’est à Helsinki que le
taux de satisfaction a été
régulièrement le plus élevé :
81%, et les usagers les plus
satisfaits sont ceux qui empruntaient les transports en
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
commun régulièrement, tous
les jours ou plusieurs fois
par semaine.
cette époque les orchestres
philharmoniques de Berlin et
de Saint Pétersbourg.
Le taux d’usage des transports en commun à Helsinki
est élevé. Pendant les heures de pointe du matin, de 6
à 9 heures, il atteint en
moyenne 70,5% sur les axes
nord-sud.
Chef d’orchestre et compositeur, Robert Kajanus a fondé
en 1882 le premier orchestre
philharmonique finlandais,
qui prit la forme d‘une association, la « Société orchestrale d’Helsinki ». Devenu
municipal en 1914, cet orchestre fut dès lors l’Orchestre philharmonique d’Helsinki. C’est donc un parcours
de 125 années que l’on célèbre en 2007.
La Ville d’Helsinki propose
bien sûr une variété de
moyens de transport : tramways, bus, métro, ferries. La
Société municipale des
transports en commun d’Helsinki (HKL) s’occupe du
transport interne, la Délégation de la région d’Helsinki
des bus à destination des
banlieues (YTV) et la Société nationale des chemins de
fer (VR) des lignes de banlieue. Les trajets effectués à
Helsinki se partagent entre
le tramway (26%), le métro
(24%) et le bus (43%). La
part des voyages faits dans
des ferries, 1%, consiste en
trajets entre le continent et
l’île fortifiée de Suomenlinna,
destination favorite depuis
toujours des balades des
citadins et des touristes.
En dehors des transports en
commun, les Helsinkiens ont
apprécié particulièrement la
sécurité, les espaces verts et
les possibilités d’emploi dans
leur ville.
Pour plus d’information,
voyez le numéro spécial
d’Helsinki News sur les
transports Helsinki News
1/2007 (.pdf)
======================
125 ans de philharmonie à
Helsinki
L’Orchestre philharmonique
de la Ville d’Helsinki fêtera
son 125ème anniversaire au
mois d’octobre. Étonnant
peut-être, mais Helsinki
compte dans ce domaine
parmi les pionniers dans le
monde : seuls datent de
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
L’orchestre philharmonique
municipal a toujours été
considéré comme celui de
tous les Helsinkiens. Sa relation étroite avec le public
s’est constamment illustrée
par l’organisation de nombreux concerts de musique
populaire dans divers quartiers de la ville.
D’ailleurs, selon Eurostat, les
Helsinkiens sont au
deuxième rang, après les
habitants de Stockholm,
pour la satisfaction que leur
donnent les services culturels offerts par leur ville.
Voir Helsinki News 2/2007
(.pdf)
======================
Une nouvelle école supérieure professionnelle
Dès la rentrée prochaine,
une nouvelle école supérieure, appelée « Université
professionnelle Metropolia »,
verra le jour à Helsinki. Les
anciens établissements d’enseignement professionnel
d’Helsinki « Stadia » et l’ensemble des écoles d’ingénieurs EVTEK fusionneront
et, grâce aux nouveaux
fonds accordés par le Ministère de l’éducation, trois nouvelles spécialisations seront
également proposées : les
techniques de l’Etat providence et deux programmes
enseignés complètement en
anglais pour former des ingénieurs de l’environnement
et des professionnels des
affaires internationales.
Dans son enseignement «
Metropolia » mettra l’accent
sur la promotion de l’innovation. Les domaines principaux seront la formation
pour les différentes professions de la culture, de l’économie des affaires, du social
et de la santé ainsi que de la
technologie et des transports. Le nouvel établissement comptera quelque
1100 enseignants et techniciens pour 14000 étudiants.
ville. Le grand programme de
reconstruction du quartier de
Töölönlahti a offert la possibilité de trouver un emplacement pour la Bibliothèque.
Elle sera dans ce nouveau
quartier voisine de la nouvelle Maison de la musique.
Selon le groupe d’experts qui
était chargé de préparer le
dossier, la nouvelle bibliothèque devrait faire partie d’un
tout nouveau centre culturel.
Son ouverture est prévue
pour 2017 quand la Finlande
fêtera le centenaire de son
indépendance.
======================
======================
Une nouvelle bibliothèque
au centre-ville
Une bonne bibliothèque,
techniquement évoluée, fait
partie des services municipaux indispensables. A Helsinki l’établissement existe
depuis 125 ans. Son siège
est aujourd’hui dans le quartier de Pasila et des dizaines
d’annexes sont réparties
dans tous les quartiers de la
ville. En plus de ses très
nombreux ouvrages, la Bibliothèque municipale propose sans cesse de nouvelles activités et de nouveaux
services. Les jeunes apprécient particulièrement les CD
et DVD mis à leur disposition
et la possibilité d’accéder à
l’internet sur l’équipement
informatique.
La Bibliothèque municipale a
obtenu en 2000 le premier
prix « Access to Learning »
de la Fondation de Bill et
Melinda Gates, justement en
récompense de son travail
de promotion de l’utilisation
de l’internet et de l’informatique en général.
Le vieux bâtiment de la Bibliothèque municipale, qui
en fut autrefois le siège, devint plus tard, après l’aménagement du nouveau siège à
Pasila, l’annexe du centre-
Concevoir le nouveau métro en toute transparence
Le métro d’Helsinki est récent, rien à voir avec les centenaires de Londres ou de
Paris. Après une longue et
difficile construction dans les
souterrains boueux d’Helsinki, la circulation sur cette
ligne a commencé en 1982.
Depuis lors, de nouvelles
stations ont été inaugurées à
l’Est et à l’Ouest. Le métro
ne compte encore actuellement qu’une seule ligne, qui
relie les quartiers de l’Est
aux quartiers de l’Ouest en
passant par le centre-ville.
Sa prolongation, longuement
discutée, a été décidée jusqu’à la ville voisine d'Espoo,
lieu de résidence de beaucoup de personnes venant
tous les jours travailler au
centre d’Helsinki.
Pour que le projet devienne
réalité, il faut finaliser sa
conception, les emplacements et les projets architecturaux des gares, le tracé
des lignes et l’organisation
de la circulation annexe. Un
nouveau site internet a été
ouvert pour rendre la réalisation des différentes phases
aussi transparente que possible. Il permettra aux citadins de suivre et discuter à
tout moment l’avancement
21
du projet. Déjà les premières
solutions envisagées seront
présentées sur le site avant
fin juin. Celles que l’on retiendra seront publiées en
janvier 2008. Puis viendront
les appels d’offres, et les
travaux pourront commencer
avant la fin de l’année 2009.
L’ouverture de cette prolongation est prévue pour
2015.
Le Maire d’Helsinki, M. Jussi
Pajunen, a aussi proposé de
prolonger le métro vers l’Est,
jusqu’à la commune de Sipoo.
======================
Taxi par SMS
Depuis longtemps déjà, les
Helsinkiens peuvent acheter
leur titre de transport urbain,
consulter l’heure d’arrivée du
tramway et payer leur place
de parking par SMS. Au
pays des portables, les services liés à l’utilisation des
téléphones cellulaires ne
peuvent manquer de s’étendre à toujours plus de domaines. Maintenant, le standard de taxis helsinkiens
propose de commander un
taxi en envoyant au numéro
13170 un texto avec l’adresse concernée. Une réponse de confirmation de
réception est aussitôt envoyée (en cas d’ambiguïté
de l’adresse, une demande
de précision) suivie d’une
deuxième pour indiquer le
numéro du taxi qui arrivera.
Dans un pays où les conditions climatiques sont parfois
difficiles, ce nouveau service
est particulièrement bien
accueilli par les usagers qui
risquent d’attendre longtemps aux stations de taxis
ou au téléphone.
======================
La zone de connexions
22
internet gratuites s’étend
Depuis longtemps déjà, le
plus grand quotidien finlandais Helsingin Sanomat propose aux Helsinkiens, et
d’ailleurs à tout le monde, la
possibilité de se connecter
gratuitement à l’internet
(avec son ordinateur portable) dans un périmètre d’environ un kilomètre autour de
la rédaction du journal, située près de la Gare centrale d’Helsinki. Le cœur de
la ville a également depuis
presque un an son réseau
internet sans fil à la disposition de tous. La Ville d’Helsinki a d’ailleurs préféré laisser l’initiative aux entreprises
plutôt que développer le réseau avec l’argent public.
La Ville a cependant décidé
maintenant d’équiper ses
bus et ses tramways d’une
installation qui permet la
connexion sans fil dans les
transports en commun.
Helsinki est d’autre part
pionnier dans le domaine de
l’e-administration : les ordres
du jour et les procès-verbaux
du conseil et des commissions municipaux sont
consultables sur ce site de la
Ville en finnois et en suédois. Les citadins ont également la possibilité de contacter directement par e-mail le
maire et ses adjoints ainsi
que les conseillers municipaux et les fonctionnaires.
======================
De nouvelles cartes touristiques
L’Office du tourisme de la
Ville d’Helsinki a sorti en
coopération avec l’entreprise
City-guide de Finlande deux
nouvelles cartes gratuites, le
plan touristique d’Helsinki et
celui qui couvre toute la Région.
Le plan touristique d’Helsinki
(Helsinki City Tourist Map)
donne des informations sur
les sites touristiques ainsi
que sur les transports en
commun et indique aussi
quelques restaurants. Le
plan est édité en six langues,
y compris le français. Le
plan de la région est une
coproduction des Villes
d’Helsinki, Espoo et Vantaa.
Il signale les lieux touristiques, mentionne des hôtels
et, pour faciliter la circulation
des touristes arrivés en voiture, montre aussi les routes
d’accès.
Les plans sont disponibles à
l’Office du tourisme de la
Ville d’Helsinki, 19, Pohjoisesplanadi.
======================
Aéroports : Munich et Helsinki, les meilleurs en Europe
L'enquête "2006 World Airport Awards" sur les aéroports dans le monde a estimé le meilleur l'aéroport de
Changi à Singapour, référence depuis plusieurs années, qui donc remporte la
palme. Il précède son voisin
de Hong Kong et l'aéroport
de Munich, classé le premier
en Europe. L’Aéroport d’Helsinki Vantaa obtient la septième place, avant Zurich et
Copenhague.
L'enquête a été réalisée par
la société Skytrax entre septembre 2005 et mai 2006, et
prend en compte 40 aspects
de satisfaction des passagers. Ces derniers (quelque
7,2 millions) représentaient
93 pays et ont mentionné
165 aéroports.
======================
Promouvoir le tourisme de
la Mer Baltique
Dix villes de la Mer Baltique Helsinki, Kalmar, Klaïpeda,
Gdynia, Copenhague, Stockholm, Oslo, Riga, Rostock et
Turku - travaillent ensemble
pour promouvoir le tourisme
maritime, notamment les
croisières, dans la Mer Baltique. L’objectif est d’augmenter de 20% le nombre de
touristes de croisières et de
4% la part de marché de la
Mer Baltique. Le Service du
tourisme « Wonderful Copenhagen », de la capitale
danoise, est chargé du travail de coordination du programme, qui sera pour moitié
financé par l’Union européenne. Il s’achèvera en
2007 et son coût total est de
1,3 million d’euros.
Helsinki a toujours été un
port d’escale très fréquenté
par les bateaux de croisières
grâce à sa proximité avec
Saint Pétersbourg. En été,
on recense de nombreuses
visites de ces immenses hôtels flottants, jusqu’à cinq
grands paquebots à la fois,
avec plus de 50.000 touristes.
Malgré la durée relativement
courte de chaque escale une journée - le passage de
ces touristes a un impact très
positif sur les recettes des
commerçants d’Helsinki.
======================
L'Agence des produits chimiques en bonne voie
Depuis la décision du
Conseil européen, en décembre 2003, le commencement de l'activité de l'Agence
européenne des produits
chimiques à Helsinki était
fixé à l’entrée en vigueur de
la nouvelle réglementation
européenne sur les substances chimiques REACH
(enregistrement, évaluation
et autorisation des produits
chimiques), laquelle était à
l’époque en préparation. On
constate aujourd’hui que le
REACH pourra commencer à
s'appliquer en avril prochain.
Assumant la présidence de
l’Union européenne, la Finlande s'est fixé comme objectif que l'examen du projet
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
soit mené à bonne fin avant
la fin de cette année.
L'Agence des produits chimiques pourrait ainsi commencer son travail au printemps
2007.
Actuellement, la Commission
européenne prépare la mise
en route de l'Agence : recrutement, formation du nouveau personnel et formalités
administratives avec les autorités finlandaises.
La nouvelle agence deviendra progressivement une
des plus grandes administrations de l'UE. On évalue ses
besoins en personnel à 400500 personnes pour ses premières années d'activité.
L'Agence des produits chimiques aura un rôle d’expert
scientifique et technique lors
de la mise en œuvre de la
réglementation REACH. Elle
aura aussi une tâche importante dans son application. Il
importe qu’on ne juge pas
viables sans l’Agence notamment l'enregistrement
d'environ 30.000 substances, l'enregistrement et la
vérification des dossiers, le
traitement des propositions
de l'industrie concernant les
examens complémentaires à
faire sur des substances,
l'établissement du programme d’évaluation et la
coordination des travaux
effectués par les Etatsmembres.
Le choix du lieu où sera fixé
à Helsinki le siège de l’Agence a été décidé en février
dernier : un bâtiment de
17.500 m², au centre-ville,
au 18, rue Annankatu.
======================
Bien manger à Helsinki ?
La cuisine finlandaise n’arrive peut-être pas toujours
au niveau de « Grande cuisine française », elle n’a pas
beaucoup à envier aux autres et que ces fameux propos prononcer l‘été dernier
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
(ou d’ailleurs pas ?) dans un
contexte purement politique
ne sont pas justifiés. Comme
un petit clin d’œil la Ville
d’Helsinki a voulu préparer
un numéro spécial d’Helsinki
News « Bien manger à Helsinki ? Quid de la gastronomie finlandaise ? »
La Ville évaluera au cours de
cette année le besoin en
éducation scolaire internationale. Selon le recensement,
14% de la population étrangère de Finlande habite à
Helsinki et 70% des entreprises étrangères s’y sont implantées.
======================
Selon la Municipalité d’Helsinki, l’offre d’enseignement
scolaire bien adapté favorise
l’internationalisation de la
ville. Helsinki met en œuvre
une étude dans laquelle elle
dessine, au niveau de l’éducation de base, les besoins
et les attentes de la population étrangère qui y est déjà
installée.
Le siège de la nouvelle
Agence européenne des
substances chimiques à
Helsinki est fixé
Le choix de l'emplacement à
Helsinki du siège de l’Agence européenne des
substances chimiques est
décidé. L'Etat finlandais met
à disposition de la nouvelle
Agence européenne les anciens locaux de la compagnie d'assurance-retraite
Varma, un bâtiment de
17.500 m², au centre-ville,
au 18, rue Annankatu.
Le bail entre l'Etat finlandais
et le propriétaire, la compagnie Varma, a été signé le
24 février. Dans ce bâtiment
pourront être aménagées les
bureaux et les nombreuses
salles de réunions que doit
comporter la nouvelle
Agence européenne. La
conception et la réalisation
de ces aménagement débutera immédiatement.
En application du règlement
européen « Reach » l’Agence commencera ses activités au mois d’avril 2007.
Les 80 membres du personnel en poste à cette date
augmenteront régulièrement
pour atteindre le nombre de
400 à 500 agents.
Helsinki souhaite la bienvenue l’Agence européenne
des substances chimiques
======================
Davantage d’écoles internationales
questions essentielles de la
vie quotidienne (habitat, services sociaux et sanitaires),
et aussi sur la langue finnoise, l’éducation ou l'apprentissage. Etant donné
l'extrême diversité des immigrés en Finlande, seule une
petite partie du site est
prête ; pour le moment, on
peut le consulter en finnois,
anglais, russe, français, serbo-croate et somalien. De la
liste des différentes langues
dans lesquelles la Bibliothèque des étrangers propose
actuellement des livres peut
se déduire l'effort restant à
fournir : il manque encore au
moins les pages en arabe,
en bosniaque, en chinois, en
turc et en estonien.
Pour les francophones, Helsinki compte aujourd’hui
deux écoles françaises et
deux écoles internationales.
======================
======================
Une stratégie innovatrice
commune pour la région
d'Helsinki
Développement du site
pour les immigrés
Depuis déjà quelques années, le site qui propose une
vraie banque de données
destinée aux immigrés « Infopankki » a publié des informations sur le fonctionnement de la société et sur l’art
de vivre en Finlande.
Ce service a été initialement
réalisé en 2001-2003 par
une initiative commune du
Centre ouvert d’éducation
d’Helsinki (Avoin oppimiskeskus), du Centre culturel
international d’Helsinki
(Caïsa) et de la Bibliothèque
municipale d’Helsinki. La
création a été financée par la
Ville d’Helsinki et le Fonds
social européen. La suite du
financement est prise en
charge par le ministère de
l’Emploi, le ministère de l’Education nationale et d’autres villes finlandaises présentées sur le site.
Entre autres, le site informe
sur les démarches administratives ainsi que sur les
Helsinki et les villes voisines,
formant une véritable unité
économique homogène, se
sont mises d'accord sur une
stratégie innovatrice avec
des démarches communes.
Son objet est de montrer la
voie à la coopération qui
pourra mobiliser et transformer tout le potentiel d'innovation existant, qui y gagnerait en plus-value.
Les axes principaux de cette
stratégie sont :
1) accroître l'attractivité internationale de la recherche et
du savoir-faire de la région ;
2) renforcer les
"concentrations" du savoirfaire ;
3) procéder à des adaptations des services publics ;
4) renforcer le réseau de
soutien des activités.
Helsinki et ses environs sont
aptes à devenir le pôle directeur de la recherche et de
R&D des produits et des services dans un domaine pointu. En fait, la région d'Helsinki a besoin, en urgence, de
23
spécialistes étrangers. Pour
y parvenir, les établissements universitaires de la
région sont invités à ouvrir
grand leurs portes aux étudiants étrangers et à renforcer leur coopération avec les
entreprises. Forme également une base importante
pour cette nouvelle stratégie
l'amélioration de la qualité et
de la productivité des services publics.
La Commission européenne
classe actuellement Helsinki
et ses environs parmi les
zones urbaines à la croissance la plus rapide d'Europe. Le « Forum économi-
que du monde », le fameux
groupe de Davos (WEF), a
depuis plusieurs années décerné à la Finlande dans ses
rapports la palme du pays le
plus compétitif.
De même, Espon (European
spatial observation network)
place Helsinki parmi les cinq
villes européennes dans lesquelles le savoir-faire est du
plus haut niveau du continent (avec Paris, Munich,
Stockholm et Oslo). Les autorités helsinkiennes - Ville,
universités et autres - ainsi
que les entreprises sont
conscientes que rien n'est
jamais acquis et qu'il faut
constamment faire des efforts pour garder sa place
parmi les meilleurs.
======================
24.000 Helsinkiens de plus
en 2020
Les nouvelles estimations du
développement démographique prévoient dès cette année une hausse de la population d’Helsinki ; en 2013, il
y aurait 570.000 Helsinkiens,
et, en 2020, 583.000 , soit
une croissance de 4,3%. Elle
résultera pour moitié de l’im-
migration interne et étrangère. Le taux de natalité ne
devrait commencer à décroître considérablement qu’après 2020.
Les grands changements
démographiques sont attendus entre 2020 et 2030 : on
estime que le nombre des
personnes âgées (plus de 75
ans) augmentera d'ici là de
75%.Cette estimation démographique sera prise en
compte par la Ville d'Helsinki
pour la préparation de ses
projets d’urbanisme.
Retrouvez-nous sur internet :
www.malincanard.com
24
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
MUSIQUE
1996 : Keny Arkana commence à rapper pour ses
camarades de foyer. Du
mal à parler des choses
qui font mal, alors Keny
les rappe, tout simplement.
2006 : Elle met la touche
finale à son premier album,
le très attendu « Entre Ciment Et Belle Etoile ».
Entre-temps ? De nombreux
voyages improvisés, pour
découvrir le monde par ellemême, plutôt que dans les
livres. Des rencontres aussi,
avec des personnes qui partageaient la même soif de
liberté et le même refus de
voir l’économie prendre le
pas sur les valeurs humaines. Et puis, toujours, l’écriture et la musique pour exprimer ses utopies, ses
convictions, sa colère, et
puis ses doutes.
« Je viens de l’incendie,
regarde les brûlures de mon
âme ; Marquée au fer rouge,
comment faire, ma mémoire
me condamne : des douleurs
intérieures, lancinantes, impérissables me bouffent jour
et nuit… Comment soigner
l’inguérissable ? »
(« Je Viens de L’Incendie » )
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
Dans « Entre Ciment Et
Belle Etoile », toute rage est
constructive, la lutte n’est
jamais une fin en soi, et la
contestation est inséparable
de l’introspection. Dès « Le
Missile Suit Sa Lancée »,
suivi de l’effréné « Je Viens
De l’Incendie », le ton est
donné. Ecorchée vive, Keny
rappe ses plaies avec fougue et conviction. Comme
enfermée trop longtemps,
elle lâche tout ce qui lui
pèse, impose son rythme à
la musique et entraîne l’auditeur dans sa course, sans
s’attarder sur son propre
sort. Elle sait qu’elle n’est
pas la seule à avoir connu
les « violences du système », et le récit de son
propre parcours nourrit une
parole qui ne sombre jamais
dans l’abstraction.
Ainsi est l’album. Que Keny
évoque une prise de conscience collective
(« Jeunesse du Monde »),
déplore l’absence d’une
contrée du globe épargnée
par les dérives de notre époque (« Sans Terre d’Asile »),
ou appelle à une remise en
question individuelle
(« Cueille Ta Vie »), son discours ne se charge jamais
d’idéologie et demeure résolument humain. Keny multiplie les points de vue, varie
les échelles et dresse le portrait d’un monde en mouvement qui n’épargne personne. Elle se met dans la
peau d’une adolescente vivant en Argentine
(« Victoria », avec Claudio
Ernesto Gonzalez), incarne
la rue pour dénoncer la glorification dont celle-ci est l’objet (« La Mère des Enfants
Perdus »), raille le double
discours des hommes politiques (« Nettoyage au Kärcher ») ou met en scène
une galerie de personnages
qui se croisent un matin face
à un arrêt de bus (à nouveau
« Cueille Ta Vie »). Et quand
son propos se fait virulent, à
l’image de « La Rage », premier extrait de l’album, ce
n’est pas à la légère, mais
bel et bien dicté par l’urgence d’une situation mondiale qui rend impossible
tout épanouissement personnel.
Porté par l’aspiration d’un
changement global, « Entre
Ciment Et Belle Etoile » renferme également les questionnements de son auteur.
Car, comme elle le chante
dans « Clouée Au Sol »,
« changer le monde commence par se changer soimême ». Mais l’harmonie
intérieure est souvent difficile
à atteindre, alors Keny se
livre, avec retenue, mais
bien décidée à faire la paix
avec ses tourments. Dans le
triptyque « Entre Les Lignes » (« Clouée Au Sol »,
« Une Goutte de Plus »,
« Prière »), elle expose ses
failles, explore ses doutes et
nuance ses affirmations,
cristallisant ce balancement
permanent entre la poursuite
d’une aventure collective et
celle d’un parcours personnel, la force de ses convictions et sa crainte de l’avenir, alors que sa foi apparaît
comme un pilier inébranlable. L’expression de ses tiraillements culmine avec le
déchirant « Je Suis La Soli-
taire », marqué par cette
confession : « La vie m’a
jetée dans la nuit, puis m’a
laissée seule ; je suis la solitaire même avec le cœur
rempli de frères et sœurs ».
La tristesse perce, comme
trop longtemps contenue, et
c’est apaisée que Keny délivre une ultime « Prière ».
Tout au long de l’album, la
richesse des textes est mise
en valeur par les compositions soignées d’une palette
étendue de producteurs
(Enterprise, Karl Colson, Kilomaître…), à laquelle s’ajoute la contribution de Keny
pour le titre final. N’hésitant
pas à sortir des barrières du
rap, les musiques s’enrichissent d’instruments et se font
souvent organiques, comme
lors de l’acoustique « Clouée
Au Sol », basé sur une composition originale de Vgtah,
durant lequel Keny est accompagnée à la guitare par
DJ Truk. Et, régulièrement
au cours de l’album, les quelques mots qu’elle chantonne
pendant un refrain ou en
conclusion d’un titre amènent
une touche mélodique qui
vient désamorcer la tension,
ouvrir la porte à l’émotion et
laisser croire au meilleur.
Keny nous livre ainsi avec
« Entre Ciment Et Belle
Etoile » un disque à son
image : les pieds sur terre, et
les yeux vers le ciel.
25
MUSIQUE
Le reggae est devenu une musique planétaire grâce à Bob Marley. Mais si ce genre désormais
universel est devenu la voix des
sans voix, le CNN des ghettos de
la planète et une des musiques
les plus prisées du continent
africain, c’est aussi grâce à Alpha Blondy, héraut du reggae en
Côte d’Ivoire et héros roots jusqu’en Jamaïque. La Jamaïque où
il a été enregistrer depuis ses
premiers disques ses hymnes
tiers-mondistes qui ont fait danser la planète. Cocody Rock !!!,
en 1984, a en effet bénéficié de
la participation du fameux producteur Clive Hunt. « C’est Clive,
un Jamaïcain, qui m’a dit de
chanter en langue africaine et de
créer mon style. Ça a été la naissance du reggae francophone.
On a été en studio à Hope Road
avec les Wailers », se souvient
Alpha. « En deux temps trois
mouvements, on a fait « Cocody
Rock «. C’était mixé le lendemain
».
Cette fois, c’est avec l’ex-Wailer
Tyrone Downie et les « riddim
twins » Sly & Robbie qu’il a
conçu son nouvel album Jah
Victory, celui qui va le réconcilier
avec ses fans les plus exigeants.
L’histoire de ce disque inespéré,
c’est celle d’une foi. Foi d’Alpha
Blondy en sa musique, en sa
destinée, en Dieu. Carrément. «
À toutes les étapes, Dieu est
apparu. On était en studio à Paris pour le mixage et alors que
l’enregistrement s’était fait en
Jamaïque j’ai eu envie d’ajouter
des nouvelles chansons. J’ai dit
à Tyrone « si Sly & Robbie
étaient là, c’est eux qui feraient la
rythmique ». Trente minutes plus
tard, quelqu’un passe dans le
studio, c’est Tyrone qui l’a reconnu : « Hey Robbie ! What are you
doing here ? » Il donnait un
concert et il venait au studio
chercher une basse. Voilà comment Robbie a joué la basse de
« Wish You Were Here », plus
d’autres chansons encore ».
Pour Jah Victory, tout démarre
en Côte d’Ivoire. Puis en France
pour les programmations. Ensuite, c’est en Jamaïque que le
disque
prend forme, au studio Tuff
Gong, avec le gang des musiciens de Kingston qu’Alpha appelle «la confrérie jamaïcaine ».
Puis les
chansons reviennent en France
où Tyrone et Alpha enregistrent
la kora, les choeurs et les voix. «
On a ajouté le côté rumba reggae avec le chanteur Didi Kalom-
26
bo du Zaïre, et puis tous les apports d’instruments du Maghreb,
et l’accordéon ».
Le résultat ? Un album de 19
titres flamboyant, à la fois roots
et innovateur, entre émotion et
révolte, chanté en Français, en
Anglais et en Dioula. Du pur Alpha Blondy. Car qui d’autre que
le prophète du one drop aurait pu
reprendre la chanson emblématique de Pink Floyd «Wish You
Were Here » pour en faire une
jam reggae avec de la cornemuse sur le refrain ?
Et que dire de ce titre à la menaçante beauté, « Les salauds »,
chanson en cinémascope et sans
rythmique qui pointe du doigt les
« journalistes pyromanes, les
politiciens mythomanes, les prêtres corrompus et les imams
vendus » sur fond de nappes
synthétiques et de guitares en
pleurs ? Sans la nommer, Alpha
évoque cette guerre civile qui a
ravagé la Côte d’Ivoire, paradis
africain déchiré par le concept
absurde de l’« ivoirité ». Plus
dansant, « Bahia » évoque l’amour du Brésil et de sa sensualité à fleur de peau. Un pays où
Blondy jouit d’une popularité
inattendue. « Je ne savais pas
que j’étais aussi connu là-bas.
En 1995, on a été invité pour une
tournée brésilienne. En arrivant à
Bahia, on nous amène au
concert. On arrive devant un
stade immense, et pour moi le
Brésil c’est le football. J’ai demandé au promoteur quelles
équipes jouaient, et il m’a dit que
c’était pour le concert d’Alpha
Blondy. Je pensais que j’allais
jouer devant 1000 personnes, et
il y en avait 25.000 !. Toujours à
l’écoute des nouveaux sons,
Alpha garde une oreille sur le
rap : avec Bilal, qui pose seize
mesures hip hop sur un instru
dubbisant, il signe une chanson
de dernière minute, « Demain
t’appartient », entre reggae et rap
avec solo de guitare pour faire
bonne mesure. Un autre tube
potentiel.
Disciple inconditionnel de Bob et
ami personnel de la smala Marley (il a chanté avec Rita et
considère Ziggy comme un membre de sa
famille), Alpha lui rend un nouvel
hommage avec « Sales racistes
», adaptation du fameux «Crazy
Baldheads ». « J’ai toujours fait
ça
pour que les gens de chez moi
comprennent la teneur des thèmes de Marley, leur puissance.
J’avais déjà enregistré « War » et
« I Shot The Sheriff », qui est
devenu « J’ai tué le commissaire
».
Impossible de citer les 19 chansons, qui mériteraient pourtant
toutes de l’être : « Ne tirez pas
sur l’ambulance » qui évoque le
destin de la Côte d’Ivoire, « Mister grande gueule » et ses sonorités africaines, « Le bal des combattus » au parfum de rumba
zaïroise à l¹ancienne mixé au son
roots, «Jésus» et sa mélodie
marquée du sceau Blondy «
C’est le reggae roots de Bob
Marley qui a séduit le monde. Ce
reggae-là, sensuel, révolté, c¹est
le cri du coeur.
Jah Glory en 1982, Jah Victory
25 ans plus tard. Alpha Blondy a
de la suite dans les idées, et il ne
compte pas s’arrêter. « Je ferai
du
reggae jusqu¹au bout. J’ai toujours envie de créer quelque
chose. Pour mes enfants. J’ai
enregistré 18 albums, Jah Victory, est mon meilleur ».
Et il suffit de l’écouter pour être
d’accord avec Alpha.
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
MUSIQUE
S’il se fait appeler Ours, c’est
qu’il a de l’artiste une vision
animale et poétique, celle d’un
être de solitude hibernant le
temps d’écrire et de composer.
Seul dans une chambre, il dialogue avec cahiers, stylos,
basse, guitare et batterie. Ainsi
passent les hivers jusqu’au
jour où il s’ouvre au monde
pour faire entendre ses morceaux en question. Ours en est
là, lui qui sort de sa tanière
avec un premier album.
L’Ours est né en 1978 dans
une maternité de Boulogne,
mais c’est au coeur de
Montparnasse qu’il fait ses
premiers pas. Il a la fibre artistique par atavisme. Elle se
développe et s’affine au gré
des découvertes musicales.
Ours écoute surtout Stevie
Wonder et Les Beatles, mais
aussi Herbie Hancock, The
Commodores, Led Zeppelin et
Miles Davis. Il est aussi bercé
par la chanson française, celle
de France Gall, Michel Berger
et Michel
Jonasz. Son premier achat de
disque est pour The Cure, à 13
ou 14 ans. C’est à peu près à
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
cet âge-là, qu’il découvre une
guitare au pied de son sapin
de Noël…Le voilà qui dessine
ses premiers accords et accroche aux murs de sa chambre
des posters de musiciens
comme Manu Katché.
Tout porte à croire que l’Ours
deviendra musicien. Ce n’est
pas le cas, du moins pas pour
l’instant. Il projette de créer un
magazine basé sur la communication visuelle : « Mes études
d’art ont un lien très étroit avec
ce qui sera plus tard mon projet musical. J’y ai appris à
creuser mon propre univers, à
ne pas faire comme les autres
». C’est le temps des visites de
musées où il fait connaissance
de Léonard de Vinci et de Raphaël mais aussi de Matisse,
Mondrian et Fernand Léger.
C’est aussi le temps des groupes éphémères. Avec « Brocoli
», il verse dans la musique
funk éclectique. Avec le groupe
« Stuart », il explore le mélange des
genres : du ragga à l’électro.
Ours commence à écrire des
chansons inspirée du rap français dont il apprécie l’énergie
et les textes au style direct.
« Orange », qui figure sur ce
premier album, est le seul vestige de cette époque
londonienne.
Ex-graphiste qui se distingua
par la création de sites Internet
usant de matières inédites
dans cet espace-là (des animations de bois de papier et
de pâtes à modeler), l’Ours
redevenu parisien s’est mué en
chanteur. Officiellement. Définitivement. Il écrit, compose,
chante et joue toutes les cessions de guitare sur son premier disque(co-produit par Julien
Delfaud). Il s’apprête à rejoindre Mathieu Boggaerts, -M- et
Camille sur la nouvelle scène
française. Et d’y apporter cette
fraîcheur que donnent ses
chansons au désespoir léger et
à la mélancolie désinvolte. D’y
apporter aussi cette voix éraillée de naissance qui est
immédiatement reconnaissable.
adulte, sans s’appesantir sur
cette brève difficulté d’être.
Belle idée que celle d’enterrer
son insouciance en chantant.
Ses chansons existentielles, il
les veut pudiques et acidulées
comme « des bonbons » : sans
drame irréversible, sans torrent
de larmes. C’est dans cette
quête de légèreté qu’Ours s’est
inspiré des rythmes chaloupés
pour certaines de ses compositions. Sa musique, il la qualifie
de « solaire », à mi-chemin
entre mélancolie et bonne humeur. Car ici rien n’est grave.
La nostalgie des jeunes années (« Le cafard des fanfares
») ne noue pas l’estomac. Les
nuits d’ivresse restent de bons
souvenirs (« Quand Nina est
saoule », « Nina se réveille »).
La déprime n’est jamais qu’une
mauvaise passe (« Orange », «
Révélés ») Et quand plus rien
ne va, vraiment, il trouvera
toujours « La maison de mes
parents » pour se ressourcer…
Ours aborde le passage délicat
de l’adolescence à l’âge
27
MUSIQUE
JENIFER… C’EST QUI ?
Il est des personnes qu'une
intime conviction anime, qu'une
foi en leur bonne étoile guide à
travers la vie: Jenifer est de
celle là.
Née le 15 novembre 1982 à
Nice, partagée entre son île de
beauté où sont ses racines et le
continent, elle est une enfant au
talent précoce que rien n'aura
jamais détourné de sa vocation
d'artiste. Dès l'adolescence, elle
ne désire qu'une chose: se
consacrer entièrement à la musique. Elle interprète, compose
et participe à des concours de
chant dans le seul but d'exprimer cette passion.
Attendue au tournant après une
incursion télévisée des plus
médiatiques, elle livre en mars
2002 un premier album
"JENIFER", à son image : tendre, énergique, généreux. Très
vite, les tubes s’enchaînent :
J’attends l’amour, Au soleil,
Des mots qui résonnent,
Donne moi le temps… avec
plus d’1 million d’exemplaires
vendus.
Auréolée de ce succès, Jenifer
enchaîne une tournée de plus
de 110 dates à travers France,
Suisse & Belgique (plus de 350
28
000 spectateurs).
Il ne faut pas attendre bien longtemps avant que Jenifer ne s’affirme comme une valeur sûre du
paysage musical français.
Après un premier NRJ award
en 2003 pour la "révélation de
l'année", un MTV European
Music Award en 2004, les récompenses et les Awards
s'enchaîneront sans fléchir. Ses
participations aux manifestations telles que la tournée des
Stades de Johnny Hallyday en
2003 ou les Concerts des Enfoirés depuis bientôt 5 ans, lui
confèrent aujourd'hui une place
à part. Son implication et son
soutien auprès d'associations
humanitaires lui apparaissent
comme une évidence. De la
Lutte contre le Sida à la Protection de l'enfance, des
"Enfants de la Terre" de Yannick Noah à son implication de
marraine pour l'association
Chantal Mauduit Namasté au
profit des orphelins Népalais,
Jenifer choisit l'implication caritative comme priorité de premier
ordre.
Au printemps 2004, après un an
d’absence, Jenifer livre son
deuxième album "Le passage
(double disque de platine). Ce
nouvel album est le résultats de
nombreuses rencontres et de
collaboration avec des parrains
prestigieux : Calogero, Kyo,
Patrice Guirao mais aussi
Marc Levy. On y retrouve les
tubes : Ma révolution, Le souvenir de ce jour, C’est de
l’or… Les connaisseurs apprécieront aussi la touche personnelle apportée par quelques
pointures telles que Abraham
Laboriel Jr, batteur de Paul
Mac Cartney ou le talentueux
Bob Clearmountain pour les
mixes (les Rolling Stones,
Bruce Springsteen, David Bowie…).
Jenifer reprend la route en Octobre 2004 pour une nouvelle
tournée de plus de 90 dates
dont 4 Zénith de Paris & 2
Olympia sold out. Cette tournée
est un remarquable succès!
Elle livre en octobre 2005 un
premier album « Live » enregistré au Zenith de Paris. L'album
est certifié Disque D'or alors
que le DVD est récompensé
d'un DVD de diamant.
En mars 2006, enchaînerons 13
dates exceptionnelles en vedette de la tournée 2006 de
l'orchestre symphonique des
"Nights of the Proms".
WORK, aux cotés de Clovis
Cornillac pour la VF, Bruce
Willis dans la VO, que Jenifer
fera son premier clin au cinéma
en prêtant sa voix au personnage de Violette, un opossum
de 15 ans au caractère bien
trempé, dans le film d'animation
"Nos Voisins les Hommes".
Automne 2006, alors qu'elle
compose son 3ème album studio, Jenifer prête sa voix à une
poupée pour les tout petits, au
profit de l'association "Enfance
& Partage".
Actuellement en studio, la sortie
de son nouvel album est prévue
début novembre 2007.
Les séances de pose d'usage
étant réalisées, Jenifer fera son
entrée au Musée Grévin en
Décembre 2007.
C'est pour les studios DREAM-
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
RENAN LUCE
« REPENTI »
Tout commence comme un
western en chambre, une chevauchée apprivoisée, une sombre et drôle histoire de voyeur
racontée, caméra subjective au
poing, par l’homme qui nous
intéresse ici. Renan Luce préfère donc « aux voisins les
voisines », et à en juger par son
goût des rythmiques qui trottinent, galopent ou s’emballent
carrément, il a peut-être appris
la musique en regardant, deux
trous découpés dans les draps,
John Wayne sillonner la vallée,
Charles Bronson rissoler pendant des heures au soleil ou
Lucky Luke s’effacer à contrejour sur l’horizon.
Poor lonesome cowboy ? Sa
chanson Repenti nous le
confirme, et le goudron et les
plumes de la pochette également, Renan Luce aime endosser des rôles plus grands que
lui, sentir le frisson de l’aventure
lui rebrousser les poils. Il aime
aussi la poésie et la dérision, et
puis chanter à s’en faire dérailler la voix des petites histoires
étonnantes à l’intérieur desquelles on se sent immédiatement à
l’aise, cueillis toutefois par leur
charmante virtuosité. Mais revenons au western, puisqu’il
se trouve que Renan est originaire du Far West français, du
Far Ouest si on préfère - de
Morlaix pour être précis -, théâtre d’une enfance tranquille et
studieuse, souvent derrière un
piano ou un saxophone.
Dix ans de Conservatoire plus
loin, ses envies le poussent
hors des limites du classique.
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
Son frère aîné poursuit une
carrière de concertiste pendant
que Renan bifurque vers les
musiques légères, troque le
piano contre une guitare et,
presque sans complexe, commence à écrire. Il a 17 ans,
beaucoup d’illusions, mais il se
rend compte assez vite qu’à
trop tourner autour de son nombril, ses textes vont bientôt s’y
noyer dans l’indifférence générale.
Heureusement, il y a Georges
Brassens, finalement le seul
chanteur country français. Cette
découverte encourage Renan à
peaufiner ses chansons qu’il
envisage désormais concises,
érudites, un peu loufoques et
surtout très libres. Tout s’éclaire
subitement du jour où il décide
de se mettre à distance raisonnable de ses histoires. En premier spectateur, il s’étonne de
leurs audaces, de leurs tournures folles, du sourire jamais
facile qu’elles ont le pouvoir de
faire éclore et aussi des petites
émotions qu’elles transportent
comme une précieuse offrande.
Depuis qu’il laisse son imaginaire s’écarquiller au fil de la
plume, il ne connaît plus l’angoisse de la feuille blanche, il lui
arrive en revanche de se mettre
à sa place (Je suis une feuille),
où de tomber amoureux sans
honte d’une femme de « lettre »
qui ne lui était pas
destinée.
Usurpateur d’identité occasionnel pour les besoins narratifs de
ses chansons, Renan Luce possède en revanche une forte
personnalité d’auteurcompositeur qui rénove d’anciens canons de la chanson folk
made in France (Le Forestier,
Moustaki, Dick Annegarn…) en
leur faisant croiser ses héritiers
récents les plus turbulents
(Thomas Fersen, Albin de La
Simone).
Il a 26 ans aujourd’hui, il a déjà
écumé des scènes aux capacités extrêmes – des bars borgnes à trois tables jusqu’au
Zénith, en première partie de
Bénabar. L’an dernier, il a proposé un rendez-vous dominical
pendant trois mois dans un
théâtre parisien pour y rôder un
répertoire dont on commence,
ici et là, à louer l’originalité, la
subtilité mais également la manière unique dont la voix de
Renan le transporte. Enfin, tout
récemment, il a reçu une première distinction lors du très
réputé festival Alors… chante !
de Montauban, d’où il est reparti
lesté du prix le plus convoité :
celui du public.
Pour son premier album, Renan
Luce n’a pas simplement cherché à reproduire une formule
déjà validée sur scène. On en
retrouve certes les ingrédients
de base – les guitares, la
contrebasse, l’orgue – mais
également une vaste palette
d’instruments, de sons, d’écumes et d’atmosphères qui embrasent certaines chansons, en
dégoupillent d’autres, surprennent toujours par leur variété
de timbres et de rythmes.
tion et Bruno Dejarnac à la prise
de son et au mixage furent à ce
titre des partenaires déterminants pour mettre un peu d’ordre dans les idées de Renan, lui
qui cherchait notamment à retrouver les sensations chaleureuses de certaines productions
folk des années 60-70. A écouter Lacrymal circus et son bastringue distingué, on reconnaîtra
l’empreinte lointaine de Tom
Waits, tandis que I was here
possède quelque chose de Dylan que peu de français avaient
réussi avant lui à capturer. Scénariste pétri d’empathie pour sa
petite comédie humaine dont
chaque personnage possède
sans doute un peu de son
ADN – de Monsieur Marcel, le
fossoyeur narcoleptique jusqu’à
l’insomniaque de Nuit blanche Renan Luce s’autorise un seul
autoportrait frontal, le temps du
voluptueux et tentaculaire Mes
racines. Cette fois, il donne sans
doute rendezvous du côté de
chez Ferré, surtout pour cette
façon d’être épique sans jamais
tomber dans l’emphase.
Ce « savoir doser », cette façon
d’oser aussi des formes musicales nouvelles pour chacune ou
presque de ses chansons - avec
toutefois une tonalité d’ensemble aérienne et acoustique –,
cette écriture saillante, déjà
unique, font que Renan Luce en
impose d’emblée.
« Cherche regard neuf sur les
choses… » dit L’iris et la rose, la
dernière chanson son premier
album.
Jean-Louis Piérot à la réalisa-
29
LITTERATURE
Extrait
Le refuge de mon père était
un grand studio avec du parquet flottant, des murs
blancs et nus, une large poutre crevassée en son milieu
qui traversait le plafond. Une
porte donnait sur une minuscule cuisine, une autre sur la
salle d’eau. Par la fenêtre,
on apercevait la Seine et les
arches de Notre-Dame. Au
dessus du canapé-lit était
cloué un crucifix avec son
Jésus-triste, comme l’appelait mon père. Il avait passé
là les derniers mois de sa
vie, entre deux séjours à
l’hôpital. « Je rentre dans ma
tanière », m’annonçait-il au
téléphone, quand il faussait
compagnie à ses médecins
pour regagner l’île SaintLouis.
Mon père refusait que je lui
rende visite à Villejuif. J’ai
respecté ce souhait qui était
peut-être une coquetterie. À
force de photographier les
comédiennes, d’éclairer leur
bon profil et d’arranger ce
qu’il appelait les visages dif-
30
ficiles, il avait dû penser qu’à
son tour il était en droit de ne
se montrer qu’à son avantage. La veille d’entamer ses
séances de rayons, il s’était
rendu au Studio Harcourt où
il comptait nombre d’amis. Il
s’était laissé tirer le portrait,
un noir et blanc irréprochable dans une lumière douce.
Il n’aurait pas fait mieux s’il
s’était placé lui-même derrière l’objectif. « Le traitement va m’abîmer. Autant
saisir une dernière fois la
bête intacte », m’avait-il lancé comme en s’excusant, un
jour que j’avais découvert un
de ces tirages sur son bureau. Je m’étais abstenu d’y
toucher. Il resta longtemps
parmi toutes ces comédiennes que mon père semblait
avoir créées.
Peu après sa disparition,
j’étais allé chez lui un soir
rue Budé, puis je m’étais
posté à la fenêtre. Je voulais
voir ce qu’il voyait quand la
mort lui laissait une permission de sortie. Avec la nuit,
le quai d’Orléans était bondé
de Japonais, d’Américains
en goguette, de ces familles
très blondes que la Scandinavie envoie à Paris, au
printemps. Plus tard s’étaient
insinuées les silhouettes en
perfecto des films de Melville, les solitaires, les loups
de rencontre. Des bateauxmouches remuaient l’eau de
la Seine et projetaient sur les
façades la lueur violente de
leurs halogènes. J’entendais
par bribes les commentaires
enregistrés en plusieurs langues, « sur votre gauche l’île
Saint-Louis », « a sinistra…
».
On ne se comprenait pas,
mon père et moi. Je ne faisais pas beaucoup d’efforts.
L’été de mes seize ans, j’avais trouvé un travail saisonnier dans un cinéma du
Quartier latin. Il s’agissait de
colorier en rouge vif les lèvres de Marilyn sur des dizaines de clichés anciens.
Le gérant voulait afficher ces
images dans tout l’arrondissement et même jusqu’aux
Champs-Élysées pour annoncer la reprise de Certains
l’aiment chaud dans sa petite salle de la rue des Écoles. Je revois l’expression
désolée de mon père lorsque je lui avais dit à quoi
j’occupais mes journées. Je
croyais qu’il aurait été heureux que je travaille dans sa
partie. Il m’aurait transmis
son savoir et ses astuces,
des choses apprises de
l’existence qu’il m’aurait données l’air de rien, comme en
contrebande, dans les coulisses de la vie. Mais que le
fils de Jean Hector, le prince
du noir et blanc, fût payé
pour repeindre dans des
tons criards les lèvres de
Marilyn… Je n’avais pas mesuré l’étendue de ma provocation. Il fallut ce moment
passé chez lui, au milieu de
son œuvre silencieuse, pour
que j’en prenne douloureusement conscience.
Editeur : Editions Gallimard (23 août 2007)
Collection : Blanche
ISBN-10: 207078584X
ISBN-13: 978-2070785841
Retrouvez
la
communauté
francofinlandaise
sur
facebook !
Par ici
Retrouvez
le
malin
petit
canard
sur
facebook !
Par ici
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
LITTERATURE
Prix Goncourt des lycéens 2007
Un matin brûlant de mai
2003, une file de prisonniers
franchit les portes du pénitencier de Rilima, en chantant des alléluias. Ces anciens tueurs rwandais viennent d’être libérés, à la surprise de tous, notamment
des rescapés qui les regardent s’installer à nouveau
sur leurs parcelles, à Nyamata et sur les collines de
Kibungo ou Kanzenze.
Que peuvent désormais se
dire Pio et Eugénie, le chasseur et le gibier à l’époque
des tueries dans la forêt de
Kayumba, lorsqu’ils se croisent sur le chemin ? Comment Berthe et le vieil Ignace
peuvent-ils se parler au marché puisque toute vérité est
trop risquante ? Quels sont
les maléfices qui les frappent ? De quelle façon partager Dieu, la Primus, la justice, l’équipe de foot ? Et
revivre avec la mort et les
morts ? Que ramène-t-on de
là-bas ?
« Moi aussi je me sens menacée de marcher derrière la
destinée qui m’était proposée… De quoi ? Je ne sais
le dire. Une personne, si son
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
esprit a acquiescé à sa fin, si
elle s’est vue ne plus survivre à une étape, si elle s’est
regardée vide en son for intérieur, elle ne l’oublie pas.
Au fond, si son âme l’a abandonné un petit moment, c’est
très délicat pour elle de retrouver une existence. »
Ce livre suit Dans le nu de la
vie. Récits des marais rwandais et Une saison de machettes.
Editeur : Seuil (23 août 2007)
Collection : Fiction & Cie
Langue : Français
ISBN-10: 2020962292
ISBN-13: 978-2020962292
Le métier de Brodeck n'est
pas de raconter des histoires. Son activité consiste à
établir de brèves notices sur
l'état de la flore, des arbres,
des saisons et du gibier, de
la neige et des pluies, un
travail sans importance pour
son administration. Brodeck
ne sait même pas si ses rapports parviennent à destination. Depuis la guerre, les
courriers fonctionnent mal, il
faudra beaucoup de temps
pour que la situation s'améliore. «On ne te demande
pas un roman, c'est Rudi
Gott, le maréchal-ferrant du
village qui a parlé, tu diras
les choses, c'est tout,
comme pour un de tes rapports.»
Brodeck accepte. Au moins
d'essayer. Comme dans ses
rapports, donc, puisqu'il ne
sait pas s'exprimer autrement. Mais pour cela, prévient-il, il faut que tout le
monde soit d'accord, tout le
village, tous les hameaux
alentour. Brodeck est consciencieux à l'extrême, il ne
veut rien cacher de ce qu'il a
vu, il veut retrouver la vérité
qu'il ne connait pas encore.
Même si elle n'est pas bonne
à entendre.
"À quoi cela te servirait-il
Brodeck ? s'insurge le maire
du village. N'as-tu pas eu ton
lot de morts à la guerre ?
Qu'est-ce qui ressemble plus
à un mort qu'un autre mort,
tu peux me le dire ? Tu dois
consigner les événements,
ne rien oublier, mais tu ne
dois pas non plus ajouter de
détails inutiles. Souviens-toi
que tu seras lu par des gens
qui occupent des postes très
importants à la capitale. Oui,
tu seras lu même si je sens
que tu en doutes..."
Brodeck a écouté la mise en
garde du maire.
Ne pas s'éloigner du chemin,
ne pas chercher ce qui
n'existe pas ou ce qui
n'existe plus. Pourtant, Brodeck fera exactement le
contraire.
Editeur : Stock (14 août
2007)
Langue : Français
ISBN-10: 2234057736
ISBN-13: 978-2234057739
31
LITTERATURE
Décidé à changer le cours
de sa vie, un jeune homme
s’envole pour le pays de
tous ses fantasmes avec un
projet fou : décrocher l’interview du plus grand trafiquant
d’opium de tous les temps.
Un scoop sans prix. Double
problème : César est un
amateur, et la Birmanie une
dictature. A Rangoon, où la
paranoïa le dispute à la moiteur tropicale, il rencontre
une jeune femme au charme
trouble. Médecin humanitaire
passionnée et déterminée,
elle se montre parfois mélancolique, lointaine... Fasciné,
il en tombe amoureux.
En lui venant en aide, elle va
le faire plonger au cœur d’un
pays où tous ses repères
volent en éclats. Jusqu’à le
mettre sur le chemin d’une
figure mythique de la rébellion politique réfugiée dans
la jungle : la Femme-Tigre.
De la jeunesse dorée de
32
Rangoon aux ethnies du
Triangle d’Or, des villages
lacustres du lac Inle à la vallée des Rubis, voici l’itinéraire aventureux d’un héros
de notre temps. En quête
d’amour et d’absolu dans le
pays le plus fermé, le plus
enivrant, le plus sensuel de
toute l’Asie.
Editeur : Plon (23 août 2007)
Langue : Français
ISBN-10: 2259203442
ISBN-13: 978-2259203449
Dans la famille de Daniel
Mendelsohn, il y a un trou :
en 1941, son grand-oncle,
sa femme et leurs quatre
filles ont disparu dans l’est
de la Pologne. Comment
sont-ils morts ? Nul ne le
sait. Pour résoudre cette
énigme, l’auteur part sur
leurs traces. Le résultat ?
Non un énième récit sur la
Shoah, mais un formidable
document littéraire, à la fois
enquête dans l’Histoire et
roman policier. Écoutons
ceux qui l’ont lu : Joyce Carol Oates : « Daniel Mendelsohn a écrit une oeuvre puissamment émouvante sur le
passé “perdu” d’une famille,
qui rappelle à la fois l’opulence des oeuvres en prose
de Proust et les textes elliptiques de W.G. Sebald.» Jonathan Safran Foer : « Entre
épopée et intimité, méditation et suspense, tragédie et
hilarité, Les Disparus est un
livre merveilleux. »
Daniel Mendelsohn
Né à Long Island en 1960,
Daniel Mendelsohn a fait ses
études de lettres classiques
à l’université de Virginie et
de Princeton. Il est un contributeur régulier de la New
York Review of books ainsi
que du New York Times Magazine et du New Yorker.
Publié aux États-Unis à l’automne 2006, Les Disparus
(The Lost) est en cours de
traduction dans neuf pays.
Couronné par deux prix prestigieux, le National Jewish
Book Award et le National
Book Critics’ Circle Award, le
livre a reçu d’emblée un accueil critique exceptionnel.
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
TÉLÉVISION
TV5MONDE EN DÉCEMBRE
FILMS
Géraldine Doignon:
Comme personne – 2006 –
25 min (Belgique)
Claire, 26 ans, maman d'un
petit garçon de 6 ans et séparée du père depuis peu,
quitte son travail et son appartement pour retourner
vivre chez ses parents. Entre sa sœur aînée qui mène
une vie indépendante sans
enfant et ses parents qui
jugent son rôle de mère,
Claire n'arrive pas à gérer sa
vie avec son fils. Petit à petit, elle va réapprendre à
s'écouter et à exister pour
elle.
Avec : Raphaële Germser,
Arno Dengel, Agathe
Cornez, Anne Yernaux, Patrick Descamps.
Le 2.12. à 02h05 rediffusion le 4.12. à 16h35
Coline Serreau: La crise –
1992 – 96 min (France)
Brillant avocat parisien, Victor se réveille un jour pour
apprendre successivement
deux mauvaises nouvelles :
sa femme le quitte et son
patron le licencie. Totalement bouleversé, il cherche
le réconfort auprès de ses
amis, de sa famille… Le hic,
c’est que tout ce petit monde
est bien trop plongé dans
ses propres problèmes pour
compatir aux tourments de
Victor. Tout le monde sauf
Michou, un chômeur sans le
sou, aussi attachant qu’insupportable, qui devient son
compagnon d’infortune…
Avec : Vincent Lindon
(Victor), Patrick Timsit
(Michou), Zabou Breitman
(Isabelle), Maria Pacôme (La
mère de Victor), Michèle Laroque (Martine), Yves Robert
(Le père de Victor)…
Le 2.12. à 00h30 rediffusion le 4.12. à 15h00
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
André Téchiné: Hôtel des
Amériques – 1981 – 90 min
(France)
A Biarritz, tard dans la nuit,
au détour d’une rue, Hélène
croise le chemin de Gilles.
Elle conduit une voiture. Il
traverse la chaussée. Et l’accident survient, sans gravité,
sans autre conséquence que
de réunir, de façon brutale et
fortuite, deux mondes éloignés, deux étrangers. A partir de cette rencontre, c’est à
une poursuite obstinée que
Gilles se livrera pour retrouver Hélène qui ne cesse de
le fuir et de lui échapper.
Que cache la beauté lumineuse, les silences gênés,
les expressions distraites et
absentes de cette inconnue
enfermée dans une solitude
que rien, ni personne ne
semble pouvoir entamer ?...
Avec : Catherine Deneuve
(Hélène), Patrick Dewaere
(Gilles), Etienne Chicot
(Bernard), Josiane Balasko
(Colette), Sabine Haudepin
(Elise), François Perrot
(Rudel)…
Le 3.12. à 19h30 rediffusion le 7.12. à 15h00
Michel Blanc: Marche à
l'ombre – 1984 – 90 min
(France)
Denis et François, deux marginaux bourlingueurs et musiciens, sont de retour de
Grèce et débarquent à Marseille. François, le meilleur
musicien des deux, ne supporte plus cette vie de bohème et veut tenter sa
chance dans les studios parisiens. Malgré les réticences
de Denis, angoissé de nature et quelque peu hypocondriaque, nos deux compères prennent la route :
direction Paris. Arrivés dans
la capitale, sans le sou et
sans logement, ils se mettent à faire la manche à l’entrée des cinémas et c’est à
partir de ce moment-là que
les déboires commencent…
Avec : Gérard Lanvin
(François), Michel Blanc
(Denis), Sophie Duez
(Mathilde), Mimi Felixine
(Marie Gabrielle),…
Le 6.12. à 22h00 rediffusions les 9.12. à 00h30 et
11.12. à 15h00
Bertrand Tavernier: Que la
fête commence – 1975 –
120 min (France)
1719. En Bretagne, la révolte éclate contre la pression du pouvoir et la famine
qui sévit. Cette révolte est
menée par un petit noble
impatient au caractère pittoresque : le Marquis de Pontcallec. Avant de passer à
l’action armée, le Marquis
décide avec ses pairs, de se
rendre à Paris et d’avoir un
entretien avec le Régent,
Philippe d’Orléans. Ce dernier a pris le pouvoir en
1715, à la mort de Louis XIV
et n’a pas encore réussi à
enrayer la crise économique
dont il a hérité, en dépit des
promesses du système Law
et de son apparente prospérité…
Avec : Philippe Noiret
(Philippe d’Orléans), Jean
Rochefort (Abbé Dubois),
Jean-Pierre Marielle
(Marquis de Pontcallec),
Christine Pascal (Emilie),
Alfred Adam (Villeroi), Marina Vlady (Madame de Parabère)
Palmarès :
1976 – Meilleur Film récompensé par la critique du syndicat français du cinéma
1976 – César du meilleur
réalisateur, du meilleur second rôle masculin pour
Jean Rochefort, du meilleur
scénario et du meilleur décor
– Nomination aux César
pour le meilleur film, le meilleur second rôle féminin et la
meilleure musique.
Le 10.12. à 19h30 rediffusion le 14.12. à 15h00
André Téchiné: Ma saison
préférée – 1993 – 103 min
(France)
C’est l’histoire d’un frère et
d’une sœur. Histoire qui
prend tout son sens au moment où leur mère perd peu
à peu la raison et finalement
la vie. Le frère et la sœur
sont alors confrontés à ce
qu’ils sont devenus, à ce
qu’ils ont fait eux-mêmes de
leur propre existence. Il n’y a
là aucune nostalgie, car c’est
toujours dans le présent que
se construit le passé. Entre
le vertige de se retrouver et
la douleur de se séparer, le
frère et la sœur mesureront
enfin leur juste place dans le
monde…
Avec : Catherine Deneuve
(Emilie), Daniel Auteuil
(Antoine), Marthe Villalonga
(Berthe), Jean-Pierre Bouvier
(Bruno), Chiara Mastroianni
(Anne)…
Le 13.12. à 22h00 rediffusions les 16.12. à 00h35 et
18.12. à 15h00
Claude Autant-Lara: La
traversée de Paris – 1956 –
86 min (France)
Alors que le marché noir sévit dans le Paris de l’occupation, le brave et pas très futé
Martin est chargé par l’épicier Jambier de transporter à
l’autre bout de la ville un cochon proprement découpé.
Abandonné par son habituel
coéquipier, Martin appâte un
inconnu avec quelques billets et entraîne avec lui
Grandgil dont le comportement l’inquiète parfois. Randonnée périlleuse où chacun
risque sa peau dans l’ombre
sournoise. Pris dans une
rafle, nos deux hommes se
retrouvent à la Kommandantur où Grandgil, peintre célèbre, est traité avec égards,
tandis que Martin est dépor-
33
té. Quelques années plus
tard, ils se retrouveront sur le
quai d’une gare où Martin,
éternel porteur, charrie les
valises des autres…
Avec : Jean Gabin
(Grandgil), Louis de Funès
(Jambier), Bourvil (Martin),
Jeannette Batti (Mariette),
Robert Arnoux (Marchandot)
…
Le 17.12. à 19h30 rediffusion le 21.12. à 15h00
Frédéric Forestier: Les
parrains – 2005 – 100 min
(France)
Lucien, Henri et Gérard sont
trois copains qui vivent aux
quatre coins du monde. Il y a
vingt ans, ils étaient quatre.
Quatre voyous de haut vol. Il
y a vingt ans, lors d’un casse
qui a mal tourné, Max, le
quatrième de la bande, s'est
fait pincer.
C'était il y a 20 ans. Aujourd'hui, Max est mort, et pour
fêter la prescription, il leur
révèle enfin, par courrier
d’huissier, où il a planqué le
magot. Mais avant de toucher leur part, ils devront
décider si Rémy, son fils, est
digne de toucher la sienne.
Avec : Gérard Lanvin
(Serge), Jacques Villeret
(Lucien), Gérard Darmon
(Henri), Anna Galiena
(Laura), Pascal Rénéric
(Rémy / Max)…
Le 20.12. à 22h00 rediffusions les 23.12. à 00h35 et
25.12. à 15h00
David Alaux, Eric Tosti: Le
voeu – 2001 – 5 min
(France) - animation
Dans la savane, vit un
homme pauvre et malheureux. Un lutin malicieux lui
propose un jour de réaliser
un unique vœu. Rien ne lui
sera demandé en échange.
Une seule condition : son
voisin obtiendra le double de
ce qu’il a demandé. Après
une longue et pénible nuit de
réflexion, l’homme formulera
son souhait…
Avec la voix de Pierre Arditi
Le 24.12. à 05h55
Jacques Demy: Peau d’âne
– 1970 – 89 min (France)
34
La reine, à l’article de la
mort, fait promettre au roi de
n’épouser qu’une femme
plus belle qu’elle. Malheureusement, dans tout le
royaume, une seule personne peut se prévaloir
d’une telle beauté : la princesse, sa propre fille. Désespérée et effrayée, cette dernière prend conseil auprès
de sa bonne fée puis s’enfuit
du royaume, revêtue d’une
peau d’âne. Elle trouve une
place de souillon dans une
ferme du royaume voisin,
puis un jour, le prince de ces
lieux l’aperçoit…
D’après le conte de Charles
Perrault.
Avec : Catherine Deneuve
(Peau d’âne), Delphine
Seyrig (la fée), Jean Marais
(le roi), Jacques Perrin (le
prince), Micheline Presle (la
reine rouge)…
Le 24.12. à 19h30 rediffusion le 28.12. à 15h00
Jacques Demy: Les demoiselles de Rochefort – 1966
– 120 min (France)
A Rochefort, Delphine et
Solange, deux sœurs jumelles de 25 ans, ravissantes et
spirituelles, donnent des leçons de danse et de musique. Elles rêvent d’aller à
Paris et saisissent l’occasion
lorsqu’une troupe de forains
passe en ville. Tout cela
sans que nos jumelles ne
cessent de chercher l’amour
idéal…
Avec : Catherine Deneuve
(Delphine Garnier), Françoise Dorléac (Solange Garnier), Danielle Darrieux
(Yvonne Garnier), Jacques
Perrin (Maxence), Michel
Piccoli (Simon Dame), Gene
Kelly (Andy Miller)…
Le 27.12. à 22h00 rediffusion le 30.12. à 00h35
DOCUMENTAIRES
Pierre Fauque: L'empereur
des steppes – 2002 – 52
min (France)
Au cœur de la Mongolie, à
500 km de la ville d’Oulan
Bator, la mission archéologi-
que franco-mongole fouille le
site de Gol Mod, une immense nécropole qui compte
plus de 500 tombes. C’est
l’un des rares vestiges d’une
civilisation méconnue : celle
des redoutables Xiongnu, un
peuple nomade qui domina
la steppe d’Asie centrale du
IIIe siècle avant J. -C. au IIe
siècle après J.-C. Redoutables archers à cheval, ils ont
plusieurs fois pillé le jeune
empire de Chine et n’ont
laissé ni écrits ni mémoire,
hormis leurs tombeaux.
Le 1.12. à 13h35
Jean Michel Corillion: Asmat – 2001 – 52 min
(France / Belgique)
Les Asmats vivent sur la
côte sud-ouest de la Papouasie occidentale. Protégé
au nord par des montagnes
infranchissables et au sud
par la mer d’Arafura, leur
territoire est longtemps resté
inviolé, en raison de la terrible réputation de cannibales
et de chasseurs de têtes
associée à ce peuple ; une
réputation qui a terrifié leurs
voisins et les explorateurs
venus d’Europe.
Aujourd’hui, Biwar Laut est
un des plus grands villages
du territoire Asmat, et c’est là
que Rufinus, un jeune Asmat
de 20 ans, doit se marier.
Mais avant cela, il devra
capturer et tuer un casoar, le
grand oiseau solitaire qui vit
au plus profond de la jungle.
Le 6.12. à 04h10
Peter Hercombe: Jardins,
le renouveau d'une passion – 2004 – 52 min
(France)
On recense plus de 13 millions de jardins en France.
76 % des Français jardinent.
La moitié d’entre eux environ
déclare consacrer plus de
50% de son temps de loisir
au jardin : une créativité partagée par toutes les couches
de la société. Cette passion
du jardin trouve ses racines
dans l’histoire et la sensibilité d’un peuple qui, à la faveur d’un territoire béni, a pu
développer un talent rare, à
facettes multiples. L’objectif
de ce documentaire est de
faire comprendre le phénomène du « renouveau du
jardin à la française », dans
un style dynamique, léger et
informatif..
Le 7.12. à 05h05
Emmanuel Hamon: Selves
& others un portrait d'Edward Saïd – 2002 – 52 min
Ce documentaire présente
les nombreuses facettes du
célèbre intellectuel PalestinoAméricain Edward Saïd à
travers une série d'interviews
et de portraits. Au-delà du
portrait, ce documentaire
nous éclaire sur la situation
actuelle au Moyen-Orient,
son histoire, les points de
vue et malentendus qui unissent et divisent, l'Amérique,
l'Europe, Israël et le monde
Arabo-musulman.
Le 7.12. à 04h05
Isabelle Clarke: Les ailes
des héros – 2003 – 2 x
52min (France)
En deux parties, l'histoire de
l'aviation, des pionniers du
début du XXe siècle à nos
jours.
Le 17 décembre 1903, dans
l’Ohio, les frères Wright réussissent pour la première fois
à faire décoller un avion. Ce
sont eux encore qui en 1908
embarquent un cameraman,
offrant ainsi au monde les
premières prises de vue aériennes. Dans la foulée, les
femmes deviennent aviatrices, les meetings se multiplient et les grands journaux
financent les records. C’est
ainsi que le Daily Mail de
Londres va être à l’origine de
la traversée de la Manche, le
premier grand exploit de l’aviation réalisé par Louis Blériot le 17 juillet 1909. Arrive
la Grande Guerre, c’est le
temps des as, comme celui
des Français Georges
Guynemer et René Fonck ou
encore l’Allemand Manfred
von Richtofen, surnommé le
« Baron rouge ». La paix
s’achève sur des visages de
femmes dont Amelia Earhart,
la plus grande aviatrice du
siècle qui disparaîtra dans le
Pacifique. La Seconde
Guerre mondiale éclate et se
finit par la folie des kamika-
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
zes. Le temps des hélices
touche à sa fin. L’avion à
réaction va permettre d’atteindre des vitesses inouïes.
Et voici notre époque pleine
d’incertitudes avec les projets de gros-porteurs et surtout les avions sans pilotes,
les « drones » qui prennent
possession du ciel. Narration : Bernard Giraudeau
Le 8.12.à 13h35 (1ère partie) Le 15.12. à 13h30
(2ème partie)
Philippe Levasseur: Un
charter pour les étoiles –
2004 – 52 min (France)
Hassan, Fatouma et leurs
enfants débarquent à Salt
Lake City. Ce sont des Bantous de Somalie. Depuis
douze ans, ils survivent dans
des camps de réfugiés au
Kenya. Les Etats-Unis ont
décidé d’accueillir les 13 000
Bantous, considérés comme
un peuple en voie d’extinction et inscrits sur la liste
prioritaire du département
d’Etat américain par l’administration démocrate, en
1999. Le programme d’accueil a été retardé par l’alternance politique et les attentats du 11 septembre 2001.
Ce documentaire permet de
suivre, à travers le cas d’une
famille, une expérience unique de migration volontaire.
Le 12.12. à 10h50
Luc Peter, Stéphanie Barbey: Magic radio – 2007 –
52 min (France / Suisse)
Depuis 1991, date à laquelle
le Niger devient officiellement une démocratie multipartite, la radio publique
perd son monopole sur les
ondes et les stations libres
commencent à foisonner.
Dans les rues et les maisons, sur les nattes ou dans
les buissons, les postes FM
distraient, éduquent, informent : actualités, débats politiques, micros ouverts, recettes de cuisine ou de
beauté, campagnes de sensibilisation, conseils conjugaux, musiques traditionnelles ou rap engagé. Il y en a
pour toutes les oreilles. Dans
un pays où l’illettrisme touche plus de 80% de la popu-
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
lation, la radio est devenue
le plus populaire des
moyens de communication,
et du coup, un formidable
outil d’expression et de démocratisation. Des scènes
de vie quotidienne autour du
poste de radio aux studios
des différentes stations en
passant par une rencontre
des journalistes de terrain,
les réalisateurs entrent au
cœur de cette « révolution
FM », miroir évocateur des
évolutions de la société nigérienne.
Le 13.12. à 10h50
Claude Schauli: Lotti Latrous, l'amour plus fort
que la mort – 2004 – 52
min (Suisse)
Lotti Latrous a été élue personnalité suisse de l’année
lors des « Swiss Awards
2004 ». Une récompense
méritée pour cette zurichoise, mariée à un directeur
de Nestlé, qui lui fait partager pendant quelques années la vie luxueuse des
expatriés. Pourtant, en 1994,
sa vie va basculer. Installée
avec sa famille en Côte d’Ivoire, elle y découvre la réalité sordide des bidonvilles
de la capitale. Plutôt que de
taire sa révolte, elle fonde en
1999 son propre dispensaire
pour aider les plus démunis.
Quand il lui faudra choisir
entre son dispensaire et son,
muté au Caire, Lotti optera
pour le premier…
Le 14.12. à 05h00
Isaac Isitan: L'argent –
2003 – 56 min (Canada)
La monnaie est le sang de
l’économie. C’est le moteur
de l’échange, Emprisonnées
dans une spirale d’endettement, des pays comme l’Argentine et la Turquie se vident aujourd’hui de leurs
ressources financières à travers le paiement de la dette
extérieure et les privatisations. De dévaluation en dévaluation, leur monnaie nationale a perdu sa valeur et
c’est le dollar qui rapidement
prend sa place. Le manque
de liquidités a précipité ces
pays dans la plus grave crise
financière de leur histoire. A
travers leur gendarme, le
Fonds monétaire international, les grands banquiers
internationaux en arrivent
ainsi à s’approprier l’essentiel de l’économie de ces
pays de même que leurs
institutions politiques. Face à
cette situation, des citoyens
décident de réinventer la
monnaie. Il existe ainsi dans
le monde plus de 3000 réseaux d’échange de produits
et de services utilisant une
monnaie dite locale. Pour
certaines communautés, il
s’agit d’une question de survie. Pour d’autres, il s’agit
d’une volonté affirmée de
soutenir et de développer les
échanges locaux à l’heure
où les capitaux traversent si
facilement les frontières.
Le 19.12. à 04h00
Christophe Trahand: Souffle ! - 2007 – 52 min
(France)
Ibrahim Maalouf joue d’une
trompette à quart de ton inventée par son père. Un instrument unique dont s’échappent les sons de l’Orient. Dans le souffle de ce
jeune homme, il y a la
guerre, l’exil, la filiation, la
difficulté à écrire des notes.
Il y a aussi des rencontres,
avec l’écrivain Amin Maalouf,
son oncle, avec des musiciens… L’exil et l’impossibilité du retour, la transmission,
la relation père - fils, ce père
qui invente et ce fils qui joue,
l’unicité de cette trompette à
quart de ton : entre France
et Liban, voici autant de thèmes qui émailleront le portrait de ce jeune trompettiste
de jazz aux influences multiples.
Le 19.12. à 05h00
Jeanne Mascolo: Passion
sauvage : au royaume des
lions d'Asie – 1999 – 52
min (France)
Des lions en Inde ! L'affirmation peut surprendre. Pourtant, une population d'environ 300 lions survit dans la
réserve de Gir, à l'ouest de
l'Inde. Mais depuis quelque
temps, la situation devient
critique : les lions sont trop
nombreux par rapport au
territoire qu'ils occupent et se
rapprochent dangereusement des habitations des
villageois. Mike Pandey se
passionne depuis longtemps
pour ces lions rescapés de
l'histoire. Scientifique et cinéaste, il les observe et tente
de comprendre leurs besoins. Actuellement, il travaille à la réintroduction d'un
certain nombre de ces lions
dans une autre région de
l'Inde. Cela pourrait mettre
un terme à une promiscuité
dangereuse et surtout donner un nouvel essor à cette
espèce menacée d'extinction.
Le 24.12. à 04h00
DOCUMENTAIRES: Séries
Adrian Maben: Mao, une
histoire chinoise – 2006 –
4x 52 min (France)
Les 4 films de cette série
sont tirés de la biographie
écrite par Philip Short, « Mao
Tsé-Toung », publiée aux
Usa, en Angleterre, en
France et en Chine.
1/4 Contre vents et marées
De sa naissance, le 26 décembre 1893 dans un village
de la province du Hu-Nan, au
début de la Guerre du Pacifique, cet épisode retrace l’enfance, et les années d’apprentissage de Mao,
l'homme qui a arraché la
Chine à sa torpeur moyenâgeuse, mais qui a aussi été
l'un des plus grands despotes du XXe siècle. Pour Mao,
le marxisme seul dispose de
la discipline et du sens de
l'organisation permettant
d'apporter une réponse aux
problèmes de la Chine. En
1924, souffrant de neurasthénie, il retourne dans son
village natal. Une vérité simple émerge alors à ses
yeux : dans la Chine précapitaliste, la force majeure
du changement est représentée par 500 millions de
paysans. Avec sa femme, il
organise des écoles ainsi
que des associations
paysannes qui bientôt terrifient les détenteurs du pouvoir de la région. Condamné
à mort, il fuit pour rejoindre
35
Canton et le Parti nationaliste de Tchang Kaï-Chek.
Mao comprend que les communistes chinois ont besoin
de leurs propres forces armées, ce sera l’Armée
Rouge. En 1934, l'Armée
Rouge frôlant l’anéantissement ne s'en sort qu'au prix
d’une retraite épique, à travers 10000 kilomètres des
terrains les plus hostiles de
la Chine. Une épopée inscrite dans les annales militaires et historiques sous le
nom de la Longue Marche.
Le 4.12. à 10h50
2/4 L’apprenti sorcier
1949. Mao est devenu le
chef incontesté de la Chine,
prouvant que le pouvoir est
bien au bout du fusil. La
question maintenant est de
savoir comment l’utiliser. Le
rêve de Mao est de construire une Chine magnifique.
Au départ, il encourage les
intellectuels à venir exposer
leurs critiques sur le nouveau régime afin de « laisser
éclore cent fleurs ». Lorsque
ceux-ci le prennent au mot,
ils sont envoyés dans la
campagne, condamnés à
ramasser du fumier pour le
restant de leurs jours. Le
Grand Bond en Avant, une
campagne visant à industrialiser la Chine par le seul
pouvoir de la volonté, tourne
au désastre et provoque la
plus affreuse des famines
mondiales. Entre 20 et 40
millions de personnes meurent de faim. Mao doit faire
son autocritique devant les
membres du Parti. L’expérience le laisse furibond.
Le 5.12. à 10h50
3/4 La révolution n’est pas
un dîner de gala
Après la faillite du Grand
Bond, Mao promeut le
concept de pureté révolutionnaire. En Chine, le Petit
Livre Rouge, icône du mouvement contestataire occidental des années 60, est à
la fois la bible et le talisman
d’une génération de lycéens.
Toute la population urbaine,
plus d’une centaine de millions de personnes, s’efforce
alors de se surpasser en
36
vouant une dévotion toujours
plus excessive au Grand
Timonier. Les factions guerrières deviennent incontrôlables : dans le Hu-Nan, les
Gardes Rouges utilisent des
armes anti-aériennes qui
rasent des quartiers entiers.
En 1970, quand la guerre
civile prend fin, un million de
personnes sont mortes et
des millions d’autres, dans
les campagnes, effectuent
des travaux manuels pour
« corriger » leurs idées erronées. Durant la première
année de la Révolution
Culturelle, la Chine est plongée dans le chaos le plus
total. Mao reconnaît qu’il est
au bord du gouffre et appelle
l’Armée Rouge qui rétablit
l’ordre. Une décennie de
contrôles s’ensuit.
Le 6.12. à 10h50
Un week-end à l’Hôtel de
Paris, Monte-Carlo
Bal de la Mer très jet set
pour la sauvegarde des
Océans… Actions caritatives
et luxe se mêlent avec réussite à l’Hôtel de Paris. En
coulisse, Frank Cerruti, le
chef des cuisines signe pour
Alain Ducasse ; il partage
malicieusement ses secrets
méditerranéens au marché
du Cours Saleya, dans le
vieux Nice. Cette véritable
institution de l’hôtellerie monégasque nous dévoile également ses coulisses de la
forme, coulisses bien
connues des résidents du
rocher et des pilotes de F1,
qui s’y entretiennent durant
le grand prix.
Réalisation : Chris Reynaud
2004
Le 2.12. à 12h05
4/4 Mao n’est pas mort
1972. Nixon est auprès d’un
Mao malade et affaibli, pour
une visite historique qui bouleverse l’ordre mondial. Désormais la Chine et les
Etats-Unis sont d’un côté,
l’Union Soviétique de l’autre.
A Pékin, les luttes de pouvoir
s’intensifient. Lin Biao, successeur désigné, et Zhou En
Lai, le fidèle Premier ministre
disparaissent. Mao réhabilite
Deng Xiao Pin. Le Grand
Timonier meurt à son tour le
9 septembre 1976. Sa veuve
Jiang Qing et ses sympathisants sont arrêtés. Si le mythe de Mao perdure sous
des formes diverses, la
Chine de Deng Xiao Ping et
de ses successeurs a choisi
une voie radicalement différente, acceptant les recettes
du capitalisme et de la mondialisation, y compris dans
les campagnes les plus reculées. Pourtant, la richesse
ne concerne pas encore tous
les Chinois, loin s’en faut.
Mais aujourd’hui en Chine,
Confucius côtoie Mao et cela
ne surprend personne.
Le 7.12. à 10h50
Un week-end au Royal
Palm, Ile Maurice
Un refuge sous les tropiques. Pas de dorures clinquantes ni de service obséquieux ; ici, on joue la carte
de la confidentialité. Jacques
Chirac et Johnny Hallyday
ont dormi dans le même lit, à
quelques jours d’intervalle.
Portrait d’un directeur général devenu en vingt ans
l’âme du palace de Grand
Baie, un Royal Palm où les
figures de proue jouent une
partition délicate et raffinée.
Réalisation : Olivier Carreras, 2004
Le 9.12. à 12h05
Palaces du monde – 2004 26 min / épisode (France)
Une série documentaire portant sur les plus fameux hôtels du monde.
Un week-end au Pierre, New
York
Des « Frenchies » à New
York, la réussite du rêve
américain. Dans des salons
où la consommation d’alcool
était interdite du temps de la
Prohibition, Le Pierre reçoit
les onze familles propriétaires des plus grands vignobles de la planète, le temps
d’un dîner de gala, donné au
profit d’une cause humanitaire. Ce sont les Français
qui battent la mesure : Gérard Madani en cuisine, un
apprenti de Pierre Troisgros,
nous fait découvrir son New
York à lui ; Laurent Drouhin
pour sa part y est le porte-
étendard des vins de Bourgogne.
Réalisation Olivier Carreras,
2004
Le 16.12. à 12h05
Bertrand Loyer: Les
conflits dans la nature –
1998 – 4 x 52 min
2/4 Conflits dans la jungle
Sous la voûte de la forêt
amazonienne, il existe une
société forte d'un demi million de guerriers nomades.
Organisés hiérarchiquement
et armés, ils mènent campagne le jour et bivouaquent la
nuit au pied des arbres. Leur
leader : une reine, qui règne
seule sur cette petite société
et pour laquelle chaque
membre est prêt à se sacrifier. Les caméras nous entraînent au cœur d'une fourmilière. Nous découvrons les
stratégies adoptées par cette
société d'insecte pour survivre, faire la guerre, ou construire des ponts. Qui peut les
arrêter ?
Le 14.12. à 10h50
4/4 Conflits dans une mare
Au sortir de l'hiver, un couple
de mystérieux insectes aquatiques s'agite sous un couvercle de glace. Mené
comme une fable contemporaine, ce documentaire présente des protagonistes qui
côtoyaient jadis les grands
reptiles. Les héros : les dytiques, des supers prédateurs
des étangs qui savent voler,
marcher et nager en apnée.
Grâce aux dernières techniques de la macro cinématographie et des images de
synthèse, la caméra déambule, regard d'insecte dans
un monde sub-aquatique
étonnant, où les libellules
deviennent des géants verts
et les oiseaux des dinosaures des temps modernes.
Le 21.12. à 10h50
Xavier Lefebvre: Le bal du
siècle – 2006 - 5 x 52 min
(France)
Une série documentaire retraçant la vie extraordinaire
de mécènes hors normes,
d'esthètes démesurés, d'artistes à la folie douce.
Narration : Fanny Ar-
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
dant
Marie-Laure de Noailles et
Francine Weisweiller
Marie-Laure de Noailles,
surnommée la « Vicomtesse
du Bizarre » est une des personnalités incontournables
du Paris d'après-guerre.
Descendante du marquis de
Sade, elle finance le film «
l'Age d'or » de Bunuel, crée
une villa surréaliste à Hyères, découvre des artistes
comme Laurens ou Brancusi
et tient salon dans son
somptueux hôtel particulier
de la place des Etats-Unis à
Paris. Voisine de MarieLaure de Noailles, Francine
Weisweiller elle, consacrera
sa vie à son génial Jean
Cocteau. Précieuse mécène
pour le poète, elle est également son amie, sa muse,
son inspiratrice. Marie-Laure
de Noailles et Francine
Weisweiller les deux agitatrices de la place des EtatsUnis à Paris.
Le 25.12. à 10h50
Peggy Guggenheim et Madeleine Castaing
Artiste et excentrique, Peggy
Guggenheim est la collectionneuse du XXe siècle.
Auréolée de ses extravagantes lunettes de soleil et toujours accompagnée de ses
chiens, elle collectionne les
plus belles oeuvres d'art
dans son palais de Venise,
et comme elle aime à le
dire : « En ce moment, je
suis au régime, je n'achète
qu'un tableau par jour. » Surnommée par Françoise Sagan « l'Impératrice de la décoration », Madeleine Castaing crée, invente, impose
un style dans sa boutique
d'antiquités de la rue Jacob
à Paris. Mécène du peintre
Soutine, elle impressionne
ceux qui la croisent, avec
ses faux cils et sa perruque
tenue par un élastique. Peggy Guggenheim et Madeleine Castaing, deux femmes
d'exception qui ne cesseront,
par leur avant-gardisme,
d'influencer le monde artistique.
Le 26.12. à 10h50
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
Le marquis de Cuevas et le
baron Alexis de Rédé
Fantasque et extravagant, le
marquis de Cuevas règne
sur le monde de la danse
des années 50 : il dépense
sans compter la fortune de
son épouse Margaret Rockfeller pour faire renaître les
ballets de Monte-Carlo et
frappe les esprits en recevant ses visiteurs dans son
lit entouré de ses deux plus
fidèles compagnons, ses
pékinois. L'art de vivre du
Baron Alexis de Rédé est la
preuve d'une élégance et
d'un raffinement hors du
commun. Il déploiera un
faste inégalé à l'Hôtel Lambert en le remeublant et en
organisant le Bal Oriental
dans un décor d'éléphants
blancs. Le Marquis de Cuevas et le Baron Alexis de
Rédé, deux amoureux qui
iront jusqu'au bout de leurs
rêves d'excentricité.
Le 27.12. à 10h50
Charles de Beistegui
Véritable artiste, Charles de
Beistegui fonde les bases
d'un goût audacieux qu'on
appellera
toute sa vie, « le goût Beistegui ». De son appartement
futuriste Le Corbusier sur un
toit des Champs Elysées à
son hôtel particulier rue
Constantine, en passant par
le château de Groussay et
ses incroyables « folies »,
Charles de Beistegui est un
esthète inspiré. Excentrique
jusqu'au bout, il achètera
même un palais à Venise
dans lequel il organisera un
bal fastueux que l'on surnommera le « Bal du Siècle
».
diffusion non connue
Paul-Louis Weiller et Gérald
Van der Kemp
Attachant mécène, PaulLouis Weiller est un altruiste
né et un homme d'affaire
avisé. As de l'aviation, il est
le fondateur d'Air France, le
créateur d'une fondation
d'artistes et aussi un insatiable collectionneur de prestigieuses demeures. Il en possédera plus de cent. Son
ami Gérald Van der Kemp,
attire les millions pour redorer le patrimoine français.
Grâce à son entregent et
son éloquence mythique, il
restaure le château de Versailles, puis avec élégance
et tact, fait renaître de ses
cendres la fondation Claude
Monet à Giverny. Paul-Louis
Weiller et Gérald Van Der
Kemp, la générosité de deux
grands hommes au service
de l'art.
Le 28.12. à 10h50
Isabel Gendre: Destination
Afrique – 2002 - 5 x 52 min
Plongée en Afrique francophone, à la découverte du
Burkina Faso, du Mali, du
Sénégal et du Bénin.
1/5 De la Madrague aux coquillages
Aujourd’hui, le Sénégal est
un pays qui bouge. Des expériences positives encouragent la dynamique du pays.
Associations de femmes
s’occupant d’enfants des
rues, projets d’éco-tourisme
menés dans le delta du Sine
Saloum, rollers, surfeurs,
restaurateurs… Tous ont en
commun une envie de se
mettre au service du Sénégal pour que ce pays, tourné
vers l’Atlantique, s’en sorte.
Le 11.12. à 04h00
2/5 Quand les masques sortent
Mourir est la chose la mieux
partagée par tous les hommes. Mais la conception que
l’on a de la mort et du grand
voyage qui l’accompagne
varie beaucoup d’une société à l’autre. Dans l’Afrique
traditionnelle, la mort fait
partie du quotidien et les
rites funéraires ont pour
fonction de marquer le
temps du deuil. Le musée de
la mort de Manéga, au Burkina Faso, les cimetières troglodytes des Dogons au Mali
et les baobabs sacrés du
Sénégal, nous aideront à
mieux comprendre le temps
du deuil en Afrique.
Le 12.12. à 04h00
5/5 Le pays des hommes
intègres
Le Burkina Faso est un pays
méconnu, enclavé sur le
flanc ouest de l’Afrique. Il est
un kaléidoscope culturel.
Comme en témoignage la
visite de la capitale Ouagadougou, de la seconde ville
du pays, Bobo Dioulasso, et
de son vieux quartier, filmé
un jour de sortie de masques
pour les funérailles, ou encore la ville de Gorom Gorom dans le Nord sahélien.
C'est aussi un pays riche de
sites naturels dépaysants qui
abrite des éléphants et hippopotames mais aussi des
hommes exceptionnels,
comme Maître Pacéré, gardien des traditions, qui veille
jalousement sur ses masques et autres objets rituels
conservés dans son musée
de la mort de Manéga.
Le 12.12. à 05h00
FICTION
Frédéric Tellier: Un flic,
confusion des peines –
2006 – 90 min
DUREE : 90’
Alors qu’il roule de nuit sur le
périphérique, le commissaire
principal Schneider reçoit un
appel concernant un quadruple meurtre sur un parking.
Pour le policier, c’est le début d’une traque sans merci
qui va le mettre aux prises
avec un tueur aussi dangereux qu’impitoyable…
Avec : Gaëtan Kondzot
(Schneider), Marie-Gaëlle
Cals (Alex), François Caron
(Tourneur)
Le 1.12. à 19h25
Luas Belvaux: Nature
contre nature – 2004 – 90
min
Sébastien Chantoux, psychanalyste, s’installe dans un
petit village de la Creuse. Il
s’aperçoit rapidement que la
majorité des habitants, via
l’association « Troc’En
Creuse », a quasiment renoncé à l’usage de l’argent
comme système d’échange
au profit du troc. D’abord
réticent, il finit par s’adapter
à cette pratique qui lui permet de remplir son gardemanger au rythme de ses
rendez-vous. Mais c’est
compter sans la réticence de
ses pairs, et tout particulière-
37
ment du président de la Société creusoise de psychanalyse qui voit d’un très
mauvais œil ces pratiques et
le somme d’y mettre un
terme…
Avec : Lucas Belvaux
(Sébastien Chantoux), Raphaële Godin (Clémence)
Le 1.12. à 04h30
Claude Goretta: Sartre,
l'âge des passions – 2006
– 2 x 90 min
De 1958 à 1964, ce film relate les engagements politiques de l’écrivain et philosophe Jean-Paul Sartre.
Avec: Denis Podalydès
(Jean-Paul Sartre), Anne
Alvaro (Simone de Beauvoir), Frédéric Gorny
(Frédéric), Maya Sansa
(Carla), Elisabeth Vitali
(Sylvie Régnier), Aurélien
Recoing (Raymond Aron),
L’événement politique de
cette année 1958 est incontestablement le retour au
pouvoir du général de Gaulle
et l’approbation de la Ve République. Au théâtre, « Les
Séquestrés d’Altona », la
pièce de Jean-Paul Sartre,
par ailleurs animateur de la
revue Les Temps Modernes,
tient le haut de l’affiche tandis que Simone de Beauvoir
publie « Mémoires d’une
jeune fille rangée ». Sartre et
Beauvoir, couple mythique,
dont les engagements politiques dérangent et dont les
amours scandalisent. De
1958 à 1964, ce film relate
leur rencontre avec deux
jeunes étudiants, Frédéric et
Carla, militants marxistes et
porteurs de valise pour le
FLN. Entre les deux couples,
l’entente politique est immédiate. Les prises de position
de Sartre contre la guerre
d’Algérie lui vaudront d’échapper de peu à un attentat
qui détruit une partie de l’appartement du philosophe. En
ces années qui annoncent
1968, Sartre et Beauvoir
s’engagent totalement et
avec passion. A travers ses
articles, Jean-Paul Sartre
prend position et affirme son
engagement politique. En
1964, l’Académie suédoise
lui décerne le prix Nobel de
38
littérature, une distinction
que l’écrivain contestataire
refuse, estimant « qu’aucun
n’homme ne mérite d’être
consacré de son vivant »…
Le 9.12. à 04h00 (1ère partie)
Le 10.12. à 04h00 (2ème
partie)
Stéphane Kappes: Tombé
du ciel – 2006 - 8 x 52 min
Un couple récemment séparé apprend que la DDASS
vient de donner un avis favorable à leur demande d’adoption formulée plusieurs
années auparavant. La petite Tina, ravissante fillette
noire, attend ses parents
adoptifs. S’en suit un imbroglio familial sans précédent…
Avec : Chloé Lambert
(Chloé), Alexandre Brasseur
(Patrick), Philippe Lelièvre
(Philippe), François Vincentelli (Frédéric), Françoise
Christophe (Mamie Marjo),
Claire
Nadeau
(Agnès),
Gwendoline
Hamon
(Clémence), Marie-Charlotte
Dutot (Mallory), Cécile Bois
(Florence), Clémence Boué
(Sybille), Dorylia Calmel
(Rebecca), Andréa Ferréol
(Rosa),
Gérard
Rinaldi
(Joseph), Elliot Melchior
(Bastien)
Le 9.12. à 22h00
Episode 1 : Notre couple
Patrick et Chloé se séparent
après huit années de mariage. Si Patrick a beaucoup
de mal à envisager sa vie
future sans Chloé, la jeune
femme, quant à elle, puise
dans cette séparation une
énergie nouvelle. Professionnellement, elle projette,
avec ses amies Rebecca,
Florence et Sybille, de racheter un bar ayant autrefois
appartenu à sa grand-mère,
Mamie Marjo. Personnellement, elle entretient une liaison secrète avec Frédéric,
l’associé et meilleur ami de
Patrick. C’est dans ce
contexte un peu particulier
qu’arrive un jour une lettre
annonçant à Patrick et Chloé
que les services sociaux leur
accordent une petite fille à
adopter, Tina…
Le 9.12. à 22h50
Episode 2 : Notre choix
Lors d’un rendez-vous avec
les services sociaux, Chloé
et Patrick découvrent les
premières photos de la petite
Tina, une ravissante fillette…
noire. Si le père de Patrick
refuse catégoriquement que
Tina intègre la famille, Rosa,
sa mère, semble plus disposée à accueillir sa future petite-fille. En apparence seulement, puisqu’elle n’hésite
pas à demander discrètement à son autre fils, Philippe, de convaincre Patrick
de renoncer à cette adoption.
Le 16.12. à 22h00
Episode 3 : Nos secrets
Chez Madame Bouaziz, sa
famille d’accueil, Tina est
présentée à Chloé et Philippe. La rencontre bouleverse le couple. Mais, dès le
lendemain, Madame Bouaziz
refuse qu’ils revoient l’enfant : sa propre fille s’est attachée à Tina et ils ont décidé de faire une demande
d’adoption. Philippe, de son
côté, a découvert que Chloé
entretient une liaison avec
Frédéric.
Le 16.12. à 22h55
Episode 4 : Notre enfant
C’est aujourd’hui que Madame Wintz, la tutrice légale
de Tina, doit rendre sa décision. Chloé et Patrick sont
décidés à se battre jusqu’au
bout pour plaider leur cause,
un combat qui les réconcilie
et les rapproche à nouveau.
A leur grande joie, ils finissent par obtenir gain de
cause et vont pouvoir offrir à
la fillette un nouveau foyer et
un nouveau prénom : Noëlle.
Suite à des propos racistes,
Patrick chasse son frère Philippe…
Le 23.12. à 22h00
Episode 5 : Nos familles
Chassé par son frère et blessé dans son amour-propre,
Philippe se lance dans une
quête insensée : retrouver la
mère biologique de Noëlle.
Obsédé par ses recherches,
il en néglige sa propre fa-
mille. Et c’est à Chloé que se
confie Mallory, la fille de Philippe, quand elle découvre
qu’elle est enceinte…
Le 23.12. à 22h00
Episode 6 : Nos origines
Chloé a révélé à Patrick sa
liaison avec Frédéric. Sous
le choc, Patrick est parti travailler, hagard, ne sachant
trop comment réagir face à
son ami. Sa réaction ne se
fait cependant pas attendre.
Alors que tous deux travaillent sur la façade d’un immeuble, il pend Frédéric par
les pieds et laisse éclater sa
colère.
Agnès, la mère de Chloé, est
revenue de Tahiti pour les
fêtes. Son retour ravive un
vieux contentieux avec Mamie Marjo.
Le 23.12. à 22h55
Episode 7 : Notre Noël
Chloé accueille les invités
pour le réveillon de Noël. Elle
est toujours sans nouvelles
de Patrick, ne sait ni où il ne
trouve ni comment le joindre.
Lorsqu’il réapparaît enfin, il
ne s’intéresse qu’à sa fille,
qu’il présente fièrement et
pour la première fois à son
père. Le lendemain, alors
que toute la famille se retrouve à nouveau pour le
déjeuner, c’est l’heure des
règlements de comptes et
des révélations. Chloé et
Patrick en profitent pour se
réconcilier alors que Mamie
Marjo lève enfin le voile sur
le secret qui la torture depuis
des années…
Le 30.12. à 22h00
Episode 8 : Nous trois
Entre les révélations de Mamie Marjo, la présence d’Agnès, les problèmes au bar,
Chloé ne sait plus trop où
elle en est. Bouleversée et
complètement dépassée par
les événements, elle réalise
avec douleur qu’elle n’arrive
pas à se sentir mère. Philippe, de son côté, a appris la
grossesse de sa fille et retrouvé la mère biologique de
Noëlle…
Le 30.12. à 22h50
Patrick Volson: La bête du
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
Gevaudan – 2002 – 90 min
Au 18ème siècle, sous le
règne de Louis XV, une mystérieuse créature sème la
terreur et la mort dans les
campagnes lozériennes. Au
village de Saugues, la population, terrorisée, se laisse
convaincre par l’abbé Pourcher que le coupable n’est
autre que Jean Chastel, accusé d’avoir pactisé avec le
Diable. Un jeune médecin,
Pierre Rampal, mène son
enquête…
Avec : Sagamore Stévenin
(Pierre Rampal), Léa Bosco
(Françounette), JeanFrançois Stévenin (Jean
Chastel), Guillaume Gallienne (l’abbé Pourcher),
Vincent Winterhalter (le
comte de Morangiès)
Le 8.12. à 19h25
Francis Girod: L'oncle de
Russie- 2006 – 90 min
Durant la Seconde Guerre
Mondiale, les Allemands envoyèrent de nombreux prisonniers en URSS, dans des
stalags. A la fin de la guerre,
la majorité de ces prisonniers fut dispersée dans des
camps de travail par les autorités soviétiques qui
avaient besoin de main
d’œuvre pour reconstruire le
pays. En pleine guerre
froide, ces hommes étaient
déclarés disparus par le gouvernement russe et aucun
contact vers l’ouest n’était
toléré ni autorisé. Aux yeux
des familles et des gouvernements étrangers, ils
étaient considérés le plus
souvent comme morts. Gaston Boissac est l’un de ces
prisonniers. Bloqué en Union
Soviétique depuis 1945, ni
sa famille, ni sa fiancée, ni le
maire de son petit village
natal de Soulières ne reçurent jamais les nombreuses
lettres qu’il leur envoya. Aux
yeux des uns et des autres,
il était supposé disparu et
son nom figurait même sur le
monument aux morts du village. Mais avec l’arrivée au
pouvoir de Gorbatchev et la
mise en place de la perestroïka, en 1989, les relations
entre l’est et l’ouest s’améliorèrent considérablement. Et
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
c’est ainsi qu’en cette année
1989, à l’âge de 70 ans,
Gaston Boissac revient enfin
à Soulières. Un retour bouleversant pour tout le village…
Avec : Claude Brasseur
(Gaston Boissac), MarieJosé Nat (Geneviève Ferrand), Mathieu Bisson
(François), Macha Petina
(Marina), Benoît Allemane
(Antoine Boissac), Jean-Paul
Zennacker (le maire)
Le 8.12. à 04h25
Maurice Failevic: Jusqu'au
bout – 2005 – 90 min
Basé sur des événements
qui ont fait la une de l’actualité en France en 2000, le
combat d’un groupe de salariés qui lutte pour la sauvegarde de son usine, en liquidation judiciaire après la
fuite du patron. Après s’être
barricadés à l’intérieur des
locaux, les salariés menacent de faire sauter les bâtiments, dans lesquels sont
entreposés des produits
hautement dangereux, si les
pouvoirs publics ne répondent pas favorablement à
leur demande de plan social.
Un médiateur est choisi pour
défendre les employés et
leurs revendications auprès
des autorités compétentes.
Une véritable course contre
la montre s’engage entre
d’un côté des salariés désespérés et prêts à aller jusqu’au bout de leurs menaces
et de l’autre, des pouvoirs
publics incapables de mesurer pleinement la gravité de
la situation.
Avec : Bernard-Pierre Donnadieu (Vincent Guérin), Rachid Bouali (Khader Abdelli),
Jean-Paul Dubois (Roger
Depierre), Robert Lucibello
(Dino), Karim Belkhadra
(Mouloud), Didier Agostini
(André)
Récompenses : FIPA d’argent et FIPA d’or d’interprétation masculine pour Bernard-Pierre Donnadieu en
2005
Le 14.12. à 04h00
Alain Robillard: Le roman
de Georgette – 2003 – 90
min
Georgette a 40 ans et fait le
ménage dans les avions de
grande ligne en rêvant à de
lointaines destinations ensoleillées. C’est pourquoi, le
jour où elle gagne un voyage
de rêve à La Réunion, elle
devrait sauter de joie. Mais
voilà, Georgette a une peur
panique de prendre l’avion et
c’est sa collègue Lydie, une
Réunionnaise, qui la
convainc finalement de partir. Georgette y met cependant une condition : que Lydie l’accompagne. Dans l’avion, l’heureuse gagnante
est assise à côté de Tancrède, un pianiste de renom,
enfant gâté qui ne vit que
pour sa musique et ne s’occupe de rien d’autre. Tancrède réalise petit à petit que
sa maison de disque le
pousse doucement mais sûrement sur une voie de garage et que les avantages,
nombreux, qui étaient les
siens jusqu’à présent, se
font de plus en plus rares. Il
est bien loin le temps des
voyages en classe affaires,
des hôtels de luxe et des
limousines. Pour Georgette
et Lydie, par contre, le programme est des plus idyllique. Et pourtant, Georgette
déprime et se sent vraiment,
mais vraiment pas à sa
place. Elle ne sait même pas
nager, c’est dire ! Heureusement, Tancrède est là…
Avec : Charlotte Kady
(Georgette), Bernard Yerlès
(Tancrède), Vanille Attié
(Lydie), Lucien JeanBaptiste (Philippe), Fabien
Béhar (Ramier), Vincent
Guillaud (Farge), Pierre
Mondy (le directeur du théâtre)
Le 15.12. à 19h25
Laurent Firode: Comment
lui dire – 2006 – 88 min
Gérard et Marie-Claude sont
mariés depuis plus de 20
ans et ont une grande fille
prénommée Caroline. Orpheline à deux ans, MarieClaude a été élevée par Gisèle, la mère de Gérard, et
la considère comme sa propre mère, sentiment que la
vieille dame lui rend bien.
Chaque année, le couple se
rend chez Gisèle pour y fêter
Noël… à Pâques ! Mais voilà, Gérard et Marie-Claude
sont sur le point de divorcer.
Comment annoncer à Gisèle,
qui est cardiaque, que les
deux personnes qu’elle aime
le plus sont sur le point de se
séparer ? Le choc risque de
lui être fatal. Mieux vaut faire
comme si de rien n’était et lui
laisser croire qu’ils nagent
toujours dans le bonheur.
Sauf que Gisèle, malgré ses
80 ans, n’a rien d’une vieille
dame naïve et fragile. Parfaitement au courant de la situation, elle est décidée à
faire son possible pour réconcilier ses deux enfants…
Avec : Roland Magdane
(Gérard), Catherine Jacob
(Marie-Claude), Louison Roblin (Gisèle), Chloé Stéfani
(Caroline),
Valérie
Vogt
(Charlotte), Jacques Boudet
(Raoul Latour), Michel Francini (le docteur Girelier)
Le 22.12. à 19h25 rediffusion le 26.12. à 22h00
Nicolas Cuche: David Nolande – 2006 - 6 x 52 min
La vie d’un homme bascule
dans le cauchemar et le fantastique le jour où il tue accidentellement une vieille gitane.
Avec : Frédéric Diefenthal
(David Nolande), Jean-Louis
Foulquier (Sauveur),
Edouard Montoute (Franck),
Elsa Kikoïne (Corinne),
Claude Faraldo (Alexian),
Manon Lanneau (Natasha),
Natalia Dontcheva (Manon)
Récompenses : Prix de la
meilleure série de prime
time, Prix de la meilleure
réalisation, Prix de la contribution artistique pour la photo et les effets spéciaux au
Festival de la fiction TV de
Saint-Tropez 2006
Episode 1 : Peine perdue
Depuis qu’il a tué accidentellement une cartomancienne,
une malédiction semble s’être abattue sur David Nolande. Comment en effet ne
pas voir un lien de causalité
entre l’accident et les terribles visions dont il est victime depuis ? Des visions de
mort, dont il devra dorénavant à tout prix empêcher la
39
réalisation, sans quoi l’un de
ses proches en subira les
conséquences fatales. Une
véritable course contre la
montre et contre la mort
s’engage…
Le 15.12. à 04h35
Episode 2 : La proie des
flammes
Alors que ses amis et proches le croient encore sous
le choc de l’accident, David
Nolande a désormais la certitude d’être l’objet d’une malédiction. Et cette malédiction, il pense savoir qui en
est à l’origine, en l’occurrence le mari de la cartomancienne dont il a causé
accidentellement la mort.
Pour le vieux gitan, inconsolable depuis le décès de sa
femme, David devra désormais sauver beaucoup de
vies en compensation de
celle qu’il a détruite. S’il
échoue, il verra mourir l’un
des siens. Prochain drame à
éviter, la mort imminente
d’un nouveau-né…
Le 16.12. à 04h10
Episode 3 : L’horloge du
destin
Face à l’incompréhension de
sa femme, David accepte
d’ignorer ses prémonitions,
sans réaliser encore qu’une
telle attitude sera lourde de
conséquences. C’est pourquoi, quand une nouvelle
prémonition se manifeste, il
n’hésite pas à tout abandonner pour voler au secours
d’un inconnu et le sauver de
son funeste destin…
Le 17.12. à 05h00
Episode 4 : Crescendo
Les cauchemars se succèdent. La dernière prémonition entraîne David dans le
milieu artistique, un milieu
surprotégé dans lequel il est
très difficile de pénétrer. Corinne, son épouse, convaincue désormais qu’il va vraiment très mal et doit à tout
prix être soigné, décide de
prendre les choses en
main…
Le 17.12.à 04h10
Episode 5 : Chiens méchants
40
La malédiction ne semble
pas avoir de limites et
plonge David dans une crise
morale des plus inquiétante.
Son calvaire paraît sans fin
et le jeune homme s’interroge sur le sens d’une telle
épreuve et surtout sur la manière d’y mettre un terme
définitif.
Le 2.12. à 22h00
Episode 6 : La carte du
diable
Malgré le rôle incontestable
d’Alexian, le roi des gitans, il
semblerait qu’il ne soit pas le
seul en cause et qu’une partie de l’explication serait directement liée au lieu même
de l’accident. Alors que la
délivrance semble toute proche, David est confronté à
un nouvel obstacle qu’il lui
faut impérativement surmonter s’il veut enfin sortir de ce
cauchemar…
Le 2.12. à 22h55
Edwin Baily: Petits meurtres en famille – 2006 – 4 x
90 min
Simon Le Tescou a convié
tous les membres de sa famille à fêter ses 70 ans.
Mais, le soir de son anniversaire, il est assassiné dans
sa chambre. Qui est le coupable ?
Avec : Robert Hossein
(Simon), Elsa Zylberstein
(Edith), Bruno Todeschini
(Edouard), Antoine Duléry
(Larosière), Grégori Derangère (Victor), Marius Colucci
(Emile), Marie Bunel
(Louise), Mathias Mlekuz
(Antonin), Sérigne M’Baye
(Eloi), Frédérique Bel
(Madeleine), Leticia Dolera
(Inès), Liza Manili (Alix), Nadia Barentin (Madame Dupré)
Episode 1/4
1939. Simon Le Tescou,
homme d’affaires breton,
aussi riche que cruel et tyrannique, a organisé une
petite réunion familiale pour
fêter ses 70 ans. Il y a ses
trois fils : Edouard, l’aîné, qui
vit au château avec sa
femme Edith et n’ose tenir
tête à son père, Antonin, le
cadet, député ruiné dont la
nouvelle petite amie s’invite
à l’improviste et Victor, le
petit dernier, sportif de haut
niveau, qui n’a accepté l’invitation que dans le but de
régler ses comptes avec ce
père qu’il n’a pas revu depuis des années. Sont présents également Inès, la petite-fille de Simon, venue
spécialement d’Espagne et
dont tout le monde ignorait
l’existence, et Eloi, jeune
médecin africain dont Le
Tescou finance les études.
Mais, alors que toute la famille est réunie et s’apprête
à festoyer, Simon Le Tescou
est sauvagement assassiné
dans sa chambre.
Le 2.12. à 04h00
Episode 2/4
L’enquête sur la mort de Simon Le Tescou est confiée
au commissaire Larosière,
brillant criminologue, assisté
d’un jeune inspecteur débutant, Emile Lampion. Rapidement, les policiers se rendent compte que les alibis
des uns et des autres ne
tiennent pas la route, chacun
ayant eu, non seulement
l’occasion, mais également
des motifs de tuer Simon Le
Tescou. Alors que le drame
semble rapprocher Edith et
Victor, Louise apprend à Antonin, son amant, qu’elle est
enceinte…
Le 3.12. à 04h00
Episode 3/4
Louise a perdu son bébé
suite à sa chute, Madame
Dupré, qui a échappé de peu
à la mort, reste paralysée et
muette. Le commissaire Larosière et l’inspecteur Lampion décident de tendre un
piège au meurtrier et s’installent au château. Mais la nuit
de l’embuscade, Alix est victime d’une tentative d’assassinat…
Le 4.12. à 04h00
Episode 4/4
Alors qu’Edouard a succombé à ses blessures, le commissaire Larosière se remet
doucement des siennes.
Persuadé qu’Inès est coupable des meurtres de Simon
Le Tescou et de Madame
Dupré, il la convoque, bien
décidé à la faire enfin avouer
ses crimes…
Le 5.12. à 04h00
LA CRIM’ - 52 min / épisode
Une plongée vertigineuse
dans l’univers de la police
criminelle.
Episode 72: Crime de sang
Le 3.12. à 22h50
Episode 73 : Mort d’un
homme
Maxime Cornel, le PDG d’un
grand groupe de presse est
assassiné. Stéphanie, sa
femme, également rédactrice
en chef du magazine, peut
attester qu’au moment des
faits toute l’équipe rédactionnelle était présente et qu’aucun des membres de la rédaction n’aurait eu la possibilité de tuer Cornel. Jeanne,
la fille naturelle de Stéphanie, était à une fête à 30 kilomètres de Paris. La victime
avait une maîtresse, Lydia, la
standardiste. Qui aurait eu
intérêt à voir disparaître
Maxime Cornel ?
Le 10.12. à 22h00
Episode 74 : Le goût du
crime
Un célèbre et très médiatique cuisinier est mort empoisonné alors qu’il dînait au
restaurant. Le principal suspect semble être le chef exécutif, seul responsable des
plats servis. La victime n’était
plus satisfaite du travail de
ce dernier et envisageait de
s’en séparer.
Le 10.12. à 22h55
Episode 75 : Esprit d’entreprise
Une femme de 38 ans, cadre
dans un grand groupe agroalimentaire et mère de deux
enfants, s’est suicidée en se
défenestrant. La Crim’ a cependant quelques doutes.
Les premiers indices montrent en effet que la victime
serait morte par étouffement.
Principaux suspects : un exmari très jaloux et un supérieur hiérarchique aux méthodes peu orthodoxes c
Le 17.12. à 22h00
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
TV5 MONDE
JOULUKUSSA
ELOKUVAT
Géraldine Doignon:
Comme personne – 2006 –
25 min (Belgia)
Nuori eronnut Claire, 26,
jättää työnsä ja asuntonsa
muuttaakseen 6-vuotiaan
poikansa kanssa takaisin
vanhempiensa luo. Elämää
ei kotona helpota vanhemman, yhä vapaan ja lapsettoman sisaren sekä vanhempien tuomitseva asenne
Clairen valintoja kohtaan,
mutta pikkuhiljaa nuori äiti
oppii hyväksymään päätöksensä ja elämään niiden ehdoilla.
2.12. klo 02h05
uusinta
4.12. klo 16h35
Coline Serreau: La crise –
1992 – 96 min (Ranska)
Menestyvä pariisilaisasianajaja Victor tulee ensin vaimonsa jättämäksi ja kuulee
seuraavaksi saaneensa potkut. Lohtua hän hakee sukulaisiltaan
ja
ystäviltään,
mutta turhaan – kaikki ovat
aivan liian kiireisiä omien
ongelmiensa parissa. Apu
saapuukin yllättävältä taholta, kun Victorin elämään
astuu työtön ja varaton Michou, valmiina antamaan
uudelle ystävälleen kaiken
tukensa.
Pääosissa : Vincent Lindon
(Victor), Patrick Timsit
(Michou), Zabou Breitman
(Isabelle), Maria Pacôme (La
mère de Victor), Michèle Laroque (Martine), Yves Robert
(Le père de Victor)…
2.12. klo 00h30
uusinta
4.12. klo 15h00
textning också på svenska
(teletext) och på danska
(DVB-textning)
André Téchiné: Hôtel des
Amériques – 1981 – 90 min
(Ranska)
Mies ja nainen kohtaavat
yllättävällä tavalla Biar-
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
ritzissa myöhään yöllä, kun
Hélène töytäisee autollaan
katua ylittävää Gillesiä.
Tapaamisesta muodostuu
pakkomielle Gillesille ja hän
yrittää jäljittää Hélèneä, joka
tuntuu katoavan aina sillä
hetkellä, kun Gilles on
saanut hänet näköpiiriinsä.
Pääosissa : Catherine
Deneuve (Hélène), Patrick
Dewaere (Gilles), Etienne
Chicot (Bernard), Josiane
Balasko (Colette), Sabine
Haudepin (Elise)
3.12. klo 19h30
uusinta
7.12. klo 15h00
Michel Blanc: Marche klo
l'ombre – 1984 – 90 min
(Ranska)
Kaksi iloista muusikkoa
Denis ja François palaavat
Kreikasta kotiin Ranskaan,
Marseilleen. Boheemielämä
alkaa käydä Francoisin hermoille ja kaksikko suuntaa
kohti Pariisia, jos vaikka studiomuusikon ura urkenisi.
Mutta alku ei näytä lupaavalta: ilman asuntoa ja
rahaa pitää aloittaa
kadulta…
Pääosissa : Gérard Lanvin
(François), Michel Blanc
(Denis), Sophie Duez
(Mathilde), Mimi Felixine
(Marie Gabrielle),…
6.12. klo 22h00
uusinnat
9.12. klo 00h30 ja 11.12. klo
15h00
Bertrand Tavernier: Que la
fête commence – 1975 –
120 min (Ranska)
Vuonna 1976 César –
palkintoja niittäneen (paras
ohjaus, paras naissivuosa,
paras musiikki) elokuvan
“Juhla voi alkaa” tapahtumat
sijoittuvat vuoteen 1719,
Aurinkokuninkaan jälkeiseen
kauteen, jota leimaavat
monet juonittelut. Pääosassa
Orléansin herttuana Philippe
Noiret.
10.12. klo 19h30 uusinta
14.12. klo 15h00
André Téchiné: Ma saison
préférée – 1993 – 103 min
(Ranska)
“Vuodenajoista parhain” kertoo kahdesta keski-ikäisestä
sisaruksesta, jotka äitinsä
asteittaisen heikkenemisen
ja kuoleman myötä lähestyvät toisiaan käymällä läpi
menneisyyttään.
Pääosissa : Catherine
Deneuve (Emilie), Daniel
Auteuil (Antoine), Marthe
Villalonga (Berthe), JeanPierre Bouvier (Bruno),
Chiara Mastroianni (Anne)…
13.12. klo 22h00 uusinnat
16.12. klo 00h35 ja 18.12.
klo 15h00
Claude Autant-Lara: La
traversée de Paris – 1956 –
86 min (Ranska)
Mustan pörssin kauppa kukoistaa miehitetyssä Pariisissa. Työtön taksisuhari
Martin saa kuljetettavakseen
Pariisin
toiselle
puolelle
kinkun, jonka kantamiseen
hän tarvitsee apurin. Näin
hän
tutustuu
sattumalta
erääseen Grandgiliin, joka
paitsi auttaa, myös huijaa
pahemman kerran hyväuskoista Martinia kohtalokkain
seurauksin.
Miehet tapaavat vuosia
myöhemmin vapaassa Pariisissa, mutta onko mikään
muuttunut?
Pääosissa : Jean Gabin
(Grandgil), Louis de Funès
(Jambier), Bourvil (Martin),
Jeannette Batti (Mariette),
Robert Arnoux (Marchandot)
…
17.12. klo 19h30 uusinta
21.12. klo 15h00
Frédéric Forestier: Les
parrains – 2005 – 100 min
(Ranska)
Lucien, Henri ja Gérard ovat
kolme ystävystä, jotka asuvat kukin maailman eri kolkassa. Parikymmentä vuotta
sitten heitä oli vielä neljä ja
nyt, yhden poistuttua elämän
näyttämöltä, muut kolme
palaavat yhteen jakamaan
kauan sitten kätkettyä rikossaalista.
Pääosissa : Gérard Lanvin
(Serge), Jacques Villeret
(Lucien), Gérard Darmon
(Henri), Anna Galiena
(Laura), Pascal Rénéric
(Rémy / Max)…
20.12. klo 22h00 uusinnat
23.12. klo 00h35 ja 25.12.
klo 15h00
David Alaux, Eric Tosti: Le
voeu – 2001 – 5 min
(Ranska) - animaatio
Lyhytelokuva savannilla asuvasta köyhästä ja onnettomasta miehestä sekä
ilkeästä tontusta, joka lupaa
toteuttaa miehen toiveen.
Pierre Arditi kertojaäänenä.
24.12. klo 05h55
Jacques Demy: Peau d’âne
– 1970 – 89 min (Ranska)
Catherine Deneuve on
häikäisevän kaunis prinsessa, joka piiloutuu aasinnahkaan isältään
kuninkaalta, jonka pitäisi totella edesmenneen puolisonsa viimeistä toivetta ja
mennä uudelleen naimisiin
naisen kanssa, joka on
kuningatarta kauniimpi. Pahaksi onneksi kyseinen kaunotar on kuninkaan tytär.
Pääosissa : Catherine
Deneuve (Aasinnahka), Delphine Seyrig (haltijatar), Jean
Marais (kuningas), Jacques
Perrin (prinssi), Micheline
Presle (punainen kuningatar)
…
24.12. klo 19h30 uusinta
28.12. klo 15h00
Jacques Demy: Les demoiselles de Rochefort – 1966
– 120 min (Ranska)
Kauniit kaksoissisaret Delphine ja Solange asuvat
Rochefortissa työskentellen
musiikin ja tanssin opettajina
unelmanaan päästä näyttämään taitojaan Pariisiin.
Pääosissa : Catherine
Deneuve (Delphine Garnier),
Françoise Dorléac (Solange
Garnier), Danielle Darrieux
(Yvonne Garnier), Jacques
Perrin (Maxence), Michel
Piccoli (Simon Dame), Gene
Kelly (Andy Miller)…
27.12. klo 22h00 uusinta
30.12. klo 00h35
41
DOKUMENTIT
Pierre Fauque: L'empereur
des steppes – 2002 – 52
min (Ranska)
Mongolian sydämessä, 500
km:a Ulan Batorista sijaitseva valtava hautausmaa on
yksi harvoista merkeistä
Xiongnu-nomadikansasta,
joka eli 3. vuosisadalla eKr.
1.12. klo 13h35
Philippe Levasseur: Un
charter pour les étoiles –
2004 – 52 min (Ranska)
Somalialainen bantu-perhe Hassan, Fatouma ja heidän
lapsensa – saapuvat Yhdysvaltoihin vietettyään 12
vuotta kenialaisella pakolaisleirillä. Amerikkalaiset
maahanmuuttoviranomaiset
suosivat Bantu-perheitä,
joiden he katsovat olevan
kuolemassa sukupuuttoon.
12.12. klo 10h50
Jean Michel Corillion: Asmat – 2001 – 52 min
(Ranska / Belgia)
Dokumentti Papua-Uudessa
Guineassa asuvasta asmaatti –heimosta, joka on
säilyttänyt
pitkään
alkuperäisen kulttuurinsa kiitos
maantieteellisten olosuhteiden ja pelottavan ihmissyöjämaineensa.
6.12. klo 04h10
Luc Peter, Stéphanie Barbey: Magic radio – 2007 –
52 min (Ranska / Sveitsi)
Kun Nigeriasta vuonna 1991
tuli virallisesti monipuoluemaa, myös maan radioaalloille tulvi vapaita kanavia
kansallisten rinnalle. FMradion vallankumous Nigeriassa ulottuu yhteiskunnan
monelle tasolle.
13.12. klo 10h50
Peter Hercombe: Jardins,
le renouveau d'une passion – 2004 – 52 min
(Ranska)
Ranskalaiset ovat innostuneet jälleen puutarhoistaan. Maassa lasketaan olevan 13 miljoonaa puutarhaa
ja arviolta 76% ranskalaisista
harrastaa puutarhan hoitoa.
7.12. klo 05h05
Emmanuel Hamon: Selves
& others un portrait d'Edward Saïd – 2002 – 52 min
Vuonna 2003 leukemiaan
menehtyneen palestiinalaisamerikkalaisen kirjallisuusteoreetikon Edward
Saïdin muotokuvaan mahtuu
monta puolta tunnetusta intellektuellista.
7.12. klo 04h05
Isabelle Clarke: Les ailes
des héros – 2003 – 2 x
52min (Ranska)
Kaksiosainen dokumenttisarja ilmailun historiasta
1900-luvun alusta Wrightin
veljeksien lentokokeilusta
aina meidän päiviemme lentoteknologiaan. Kertojaääni:
Bernard Giraudeau
8.12. klo 13h35 (1.osa)
15.12. klo 13h30 (2.osa)
42
Claude Schauli: Lotti Latrous, l'amour plus fort
que la mort – 2004 – 52
min (Sveitsi)
Lotti Latrous valittiin Vuoden
sveitsiläiseksi vuonna 2004.
Suuryhtiö Nestlén johtajan
vaimona Latrous oli tottunut
ylelliseen elämään, mutta
muutto Norsunluurannikolle
vuonna 1994 muutti sen
suunnan ja sai Latrousin
aloittamaan hyväntekeväisyystyön Nigerian kaikkien köyhimpien parissa.
14.12. klo 05h00
Isaac Isitan: L'argent –
2003 – 56 min (Kanada)
Raha on talouden veri. Rahan ja talouselämän vaikutuksista kertova kanadalaisdokumentti hahmottaa rahan
maailmanlaajuisia liikkeitä.
19.12. klo 04h00
Christophe Trahand: Souffle ! - 2007 – 52 min
(Ranska)
Ibrahim Maalouf on jazzmuusikko, joka soittaa
isänsä keksimää trumpettia.
Dokumentissa Ibrahim keskustelee mm. setänsä, kirjailija Amin Maaloufin sekä
muusikoiden kanssa pohiten
paitsi musiikkia myös maanpakolaisuuttaan Pariisissa
kaukana kotimaastaan Libanonista.
19.12. klo 05h00
Jeanne Mascolo: Passion
sauvage : au royaume des
lions d'Asie – 1999 – 52
min (Ranska)
Intiassa elää harvinainen,
noin 300 yksilön leijonapopulaatio, joka kasvaa ja uhkaa
asuinalueensa läheisten kylien asukkaiden elämää.
24.12. klo 04h00
DOKUMENTTISARJAT
Adrian Maben: Mao, une
histoire chinoise – 2006 –
4x 52 min (Ranska)
Neliosainen dokumentti Kiinan johtajasta Mao Tsetungista (1945-1976) pohjautuu Philip Sortin kirjoittamaan elämäkertaan «Mao
Tsé-Toung».
1/4 Contre vents et marées /
Tuulia ja nousuvesiä vastaan
4.12. klo 10h50
2/4 L’apprenti sorcier /
Noidan oppipoika
5.12. klo 10h50
3/4 La révolution n’est pas
un dîner de gala / Vallankumous ei ole juhlaillallinen
6.12. klo 10h50
4/4 Mao n’est pas mort /
Mao ei ole kuollut
7.12. klo 10h50
Palaces du monde – 2004 26 min / épisode (Ranska)
Dokumenttisarja maailman
kuuluisimmista hotelleista.
Un week-end klo l’Hôtel de
Paris, Monte-Carlo
Ohjaus: Chris Reynaud 2004
2.12. klo 12h05
Un week-end au Royal
Palm, Ile Maurice
Ohjaus: Olivier Carreras,
2004
9.12. klo 12h05
Un week-end au Pierre, New
York
Ohjaus: Olivier Carreras,
2004
16.12. klo 12h05
Bertrand Loyer: Les conflits dans la nature – 1998 –
4 x 52 min (Ranska)
2/4 Conflits dans la jungle
Muurahaispesän ankaraa
elämää Amazonian viidakossa.
14.12. klo 10h50
4/4 Conflits dans une mare
Vedessä elävät hyönteiset
säilyvät hengissä selviämällä
niin vedessä, maalla kuin
ilmassakin.
21.12. klo 10h50
Xavier Lefebvre: Le bal du
siècle – 2006 - 5 x 52 min
(Ranska)
Upea historiallinen dokumentti maailman kuuluisimmista taidemesenaateista, taiteilijoista ja
heidän fantastisista ideoistaan.
ohjaus : Xavier Lefebvre,
2006.
Kertojaääni: Fanny Ardant
Marie-Laure de Noailles et
Francine Weisweiller
Marie-Laure de Noailles,
lempinimeltään «Bisarrin
varakreivitär» on yksi Pariisin
sotien jälkeisen aikakauden
suurista persoonallisuuksista. Tämä Markiisi de Saden sukulainen rahoitti aikoinaan Bunuelin elokuvan
Kulta-aika, rakensi surrealistisen villan Hyèresiin, löysi
sellaiset taiteilijat kuin Laurens ja Brancusi sekä piti
salonkia upeassa talossaan
Pariisissa.
De Noaillesin naapurissa
puolestaan asui Francine
Weisweiller, joka omisti
elämänsä Jean Cockteaulle.
25.12. klo 10h50
Peggy Guggenheim et
Madeleine Castaing
Eksentrikko ja taiteilija Peggy
Guggenheim on yksi 20. vuosisadan tunnetuimmista
keräilijöistä.
Suurista aurinkolaseistaan ja
koiralaumastaan tunnettu
Guggenheim sijoitti kokoel-
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
mansa upeimmat teokset
palatsiinsa Venetsiaan.
Madeleine Castaing, jota
Françoise Sagan kutsui
“Sisustuksen keisarinnaksi”,
loi paitsi itsestään, myös kuuluisasta antiikkiliikkeestään
rue Jacobilla instituution.
Kaksi poikkeuksellista naista
- Peggy Guggenheim ja
Madeleine Castaing – jättivät
avant-gardismillaan jälkensä
taidemaailmaan.
26.12. klo 10h50
Louis Weiller perusti taiteilijasäätiön ja tuli tunnetuksi
myös intohimoisena keräilijänä – nimittäin upeiden
asuntojen haalijana.
Hänen ystävänsä Gérald
Van der Kemp keräsi miljoonien edestä lahjoituksia
Versaillesin linnan kunnostamisurakkaa varten ja
pelasti myös Givernyssa sijaitsevan Claude Monet
säätiön vararikolta.
28.12. klo 10h50
Le marquis de Cuevas et le
baron Alexis de Rédé
Cuevasin markiisi hallitsi 50luvulla tanssin maailmaa:
hän tuhlasi puolisonsa Margaret Rockefellerin omaisuuden luodakseen MonteCarlon baletista maailmankuulun. Baletinjohtaja
tunnettiin myös tavastaan
vastaanottaa vieraita
vuoteessaan koiriensa ympäröimänä.
Toinen eksentrikko, paroni
Alexis de Rédé erikoistui
puolestaan uskomattomien
juhlien järjestämiseen Hôtel
Lambertissa, jossa mm. juhlittiin itämaisia tanssiaisia
valkoisten elefanttien
seurassa.
27.12. klo 10h50
Isabel Gendre: Destination
Afrique – 2002 - 5 x 52 min
Määränpäänä Afrikka esittelee ranskankielisiä Afrikan
maita: Burkina Fason, Malin,
du Senegalin ja Beninin.
Charles de Beistegui
Varsinainen taiteilija, Charles
de Beistegui loi puolestaan
tyylin, joka tunnetaan nimellä
« le goût Beistegui »,
Beisteguin tyyli. Hän järjesti
eri kodeissaan - futuristisessa kattoasunnossaan
Champs Elysées'llä, yksityistalossaan rue Constantinella,
Groussayn linnassaan –
hulppeita juhlia, joita kutsuttiin nimellä « folies », mielettömyyksiksi. Charles de
Beistegui osti jopa palatsin
Venetsiasta järjestääkseen
suureelliset juhlat, jotka tultiin tuntemaan nimellä: « Bal
du Siècle », Vuosisadan juhlat.
Lähetysaika vahvistamatta
Paul-Louis Weiller et Gérald
Van der Kemp
Air France yhtiön perustaja,
Ranskan ilmailun isä Paul-
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
1/5 De la Madrague aux coquillages / Sénégal
11.12. klo 04h00
2/5 Quand les masques
sortent
Kuoleman käsite Afrikassa.
12.12. klo 04h00
5/5 Le pays des hommes
intègres / Burkina Faso
klo klo 05h00
TV-ELOKUVAT
JA -SARJAT
Frédéric Tellier: Un flic,
confusion des peines –
2006 – 90 min
Poliisipäällikkö tutkii nelosmurhaa.
1.12. klo 19h25
Luas Belvaux: Nature contre nature – 2004 – 90 min
Psykoanalyytikko asettautuu
asumaan kylään, jonka
asukkaat ovat hylänneet rahankäytön ja vaihtaneet sen
vaihtotalouden malliin.
1.12. klo 04h30
Stéphane Kappes: Tombé
du ciel – 2006 - 8 x 52 min
Vastaeronnut pariskunta saa
tietää, että heidän vuosia
sitten anomaansa adoptioon
on tullut vihdoin myöntävä
vastaus.
Osa 1: Notre couple
9.12. klo 22h00
Osa 2: Notre choix
9.12. klo 22h50
Osa 3: Nos secrets
16.12. klo 22h00
Osa 4: Notre enfant
16.12. klo 22h55
Osa 5: Nos familles
23.12. klo 22h00
Osa 6: Nos origines
23.12. klo 22h55
Osa 7: Notre Noël
30.12. klo 22h00
Osa 8: Nous trois
30.12. klo 22h50
Patrick Volson: La bête du
Gevaudan – 2002 – 90 min
1700-luvulla Ranskan
maaseudulla pelkoa kylvää
hirviö, jonka kyläläiset
uskovat olevan paholaisen
kanssa sopimuksen tehneen
miehen syytä.
8.12. klo 19h25
Yli 20 vuotta naimisissa ollut
pariskunta ei henno kertoa
vanhalle ja hauraalle lähisukulaiselleen erostaan.
22.12. klo 19h25 uusinta
26.12. klo 22h00
LA CRIM’ - 52 min / jakso
Pariisilaisen
poliisiyksikön
toiminnalista elämää.
Osa 72: Crime de sang
3.12. klo 22h50
Osa 73 : Mort d’un homme
10.12. klo 22h00
Osa 74 : goût du crime
10.12. klo 22h55
Osa 75 : Esprit d’entreprise
17.12. klo 22h00
Osa 76 : Duel
17.12. klo 22h55
Osa 77 : N.I.
24.12. klo 22h00
Osa 78 : Noces Rouges
24.12. klo 22h55
Francis Girod: L'oncle de
Russie- 2006 – 90 min
Claude Brasseur näyttelee
Venäjälle Toisen maailmansodan pyörteissä jäänyttä
ranskalaissotilasta, joka
pääsee palaamaan kotikyläänsä vasta Gorbatshovin
tultua valtaan – yli 40 vuotta
katoamisensa jälkeen.
8.12. klo 04h25
Maurice Failevic: Jusqu'au
bout – 2005 – 90 min
Tositapahtumiin perustuva
elokuva erään ranskalaistehtaan työntekijöistä, jotka
vuonna 2000 päättivät säilyttää tehtaan ja työpaikkansa
johtajansa paettua sen
konkurssin alta.
14.12. klo 04h00
Alain Robillard: Le roman
de Georgette – 2003 – 90
min
Keski-ikäinen siivooja voittaa
unelmiensa lomamatkan Reunionin saarelle ja tapaa lentokoneessa tunnetun ja auttamattoman hemmotellun
pianistin.
15.12. klo 19h25
Laurent Firode: Comment
lui dire – 2006 – 88 min
43
ACTU
REVUE DE PRESSE - NOVEMBRE À REBOURS
Cette revue de presse
est préparée par le service de presse de l’Ambassade de France en
Finlande (www.france.fi).
!
Le service de presse et de communication de l’Ambassade de France
en Finlande propose quotidiennement, en français, une revue de la
presse finlandaise. Les opinions et
les jugements émis dans cette revue de presse ne sauraient engager
la responsabilité de l’Ambassade.
Cette revue est réalisée à partir de
la lecture des titres suivants :
Aamulehti (AL), Helsingin Sanomat
(HS), Hufvudstadsbladet (Hbl), Iltalehti (IL), Ilta-Sanomat (IS), Kaleva,
Kanava, Kansan Uutiset (KU),
Kauppalehti (KL), Keskisuomalainen
(KS), Nykypäivä (NP), Suomen
Kuvalehti (SK), Suomenmaa (SM),
Taloussanomat (Talsa), Turun Sanomat (TS), Uutispäivä Demari
(UD), Vihreä Lanka (VL)
Vendredi 30 novembre
2007
POLITIQUE ETRANGERE
ET EUROPEENNE
OSCE
"Selon la Russie, le litige sur
l’observation des élections
met en danger l’importance
de la OSCE" HS
Helsingin Sanomat relève
que dans le cadre de la réunion ministérielle de l’OSCE
à Madrid, le ministre des Affaires étrangères, M. Ilkka
Kanerva (Kokoomus), a pris
position sur le litige sur les
élections russes. Selon le
ministre, "l’organisation a
besoin d’améliorer sa tenue
intérieure" dans une situation
où l’Odihir a rejeté les conditions fixées à l’observation
par la Russie mais l’assemblée générale des parlementaires de l’OSCE a toutefois
envoyé des observateurs.
M. Kanerva considère
comme inquiétantes les accusations russes de ces derniers jours. "En tant que Fin-
44
landais il faut dire que les
signaux de ces derniers jours
n’ont pas été positifs."
Dans son intervention officielle, M. Kanerva a commenté prudemment l’affaire
des élections et a souligné
l’importance de l’observation
et de l’audition des pays
membres.
En commentant les difficultés
de la présidence finlandaise
de l’OSCE, M. Kanerva a
rappelé que les litiges de
l’organisation sont aussi des
litiges entre les grandes puissances. HS/C1
"Selon M. Kanerva, il ne faut
pas acculer la Russie" Europa
Dans une interview accordée
à la revue Europa de la représentation de la Commission européenne à Helsinki,
M. Ilkka Kanerva, ministre
des Affaires étrangères, estime que le fait de faire référence à l’adhésion de l’OMC
n’est pas un argument suffisant pour que la Russie
abandonne les droits de
douane sur le bois russe.
"La Russie sait bien comment elle devrait se comporter à l’égard de l’OMC. Une
adhésion à l’OMC n’est pas
une nécessité pour ce pays."
Les difficultés dans l’importation du bois pourraient provoquer plus de licenciements
en Finlande, estime
M. Kanerva, qui croit toutefois qu’on arrivera à convaincre la Russie pour qu’elle
abandonne les droits de
douane.
Concernant le traité modificatif, M. Kanerva estime qu’il
consolidera l’unité de l’Union
européenne dans la politique
étrangère envers les EtatsUnis et la Russie. L’UE de-
viendra aussi un acteur plus
fort de politique étrangère.
Le traité seul ne garantit rien.
"S’il n’y a pas de volonté politique il ne se produira pas
de situation qui garantirait la
position de l’Union européenne dans un contexte
international. Je vois que
l’UE doit améliorer sa posture dans son rôle international et dans sa compétitivité
et le leadership politique, par
exemple en ce qui concerne
le changement climatique",
selon M. Kanerva.
Outre l’approbation du traité
modificatif il y a d’autres
bons signes. "La politique
européenne en Allemagne et
en France s’est améliorée,
ainsi qu’en Pologne."
M. Kanerva estime que les
garanties de sécurités
(incluses dans le nouveau
traité) ne suppriment pas la
nécessité d’un débat sur l’OTAN.
"Il s’agit de solutions différentes. Les garanties de l’UE
ne sont pas intéressantes du
point de vue des membres
de l’OTAN."
L’Allemagne, la France et la
Finlande entre autres ont
mené une politique russe
active, tandis que les pays
de l’Europe orientale ont été
plus récalcitrants.
M. Kanerva souligne qu’il ne
faut pas écarter la Russie.
"L’UE a besoin de la Russie
et la Russie a besoin de
l’UE."
Le ministre nie que l’UE pardonnerait les violations des
droits de l’Homme de la Russie pour garantir son acquisition de l’énergie. Le problème de la politique russe
de l’Union est son incohérence.
"Il est clair que la Russie sait
profiter de la division des
pays membres de l’UE. Le
concept politique de l’UE à
l’égard de la Russie a été
perdu", estime le ministre.
La Russie peut utiliser sa
politique énergétique comme
arme politique parce qu’elle
exporte tant de pétrole et de
gaz dans les pays européens. M. Kanerva souligne
que les pays membres de
l’UE ne devraient pas être
trop dépendants de l’électricité importée.
L’UE a besoin de sa propose
politique énergétique. "Cette
politique, existe-t-elle ? Tous
les pays signent des accords
bilatéraux. Chaque pays regarde la Russie de son point
de vue national."
La Russie a été accusée de
déficit démocratique et des
violations des droits de
l’homme.
M. Kanerva note que la Russie ne respecte pas la notion
occidentale sur la démocratie. "La centralisation du pouvoir et des médias sont des
questions importantes sur
lesquelles on a raison de
s’inquiéter. La Russie est un
pays autoritaire et il fonctionne dans ce cadre autoritaire."
Quant à la création d’un nouvel accord climatique
M. Kanerva n’y croit pas entièrement. Le plus grand défi
est de convaincre les grandes puissances économiques de l’Asie de diminuer
leurs émissions.
"Je suis optimiste sur le prochain gouvernement américain. Aux Etats-Unis il y a
des états comme la Californie où la politique climatique
est plus stricte que dans l’Union européenne. En Russie
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
par contre, on n’entend pas
parler de l’accord de Kyoto."
Europa/n°7/11-13
POINT DE VUE La Finlande
sur la route de l’ouest I
En 1991, « la Finlande s’était
enfin détachée de la Russie,
elle était indépendante pour
de bon », écrit l’ancien ministre, M. Max Jakobson dans
un billet publié par Helsingin
sanomat, « D’abord, nous
étions prudents. Lorsque, le
19 août 1991, les opposants
à Boris Yeltsine ont tenté un
coup d’Etat, les Finlandais
pensaient que l’Union soviétique ne finirait pas d’exister.
Lorsque le coup d’Etat a
échoué, les Finlandais se
sont sentis libérés de l’est. »
« Après leur adhésion en
1995, c’est en 1999, que
l’attitude des Finlandais était
le plus favorable envers l’Union européenne. Cependant, les opinions n’ont pas
tardé à pencher vers le scepticisme. En 2006, il y a autant de sceptiques, de favorables et d’indécis à l’égard
de l’UE, un tiers de chaque. »
« Une attitude critique ou
indifférente envers l’UE est
naturellement influencée par
l’élargissement continu de
l’union. Le « non » au projet
constitutionnel de l’UE aux
référendum hollandais et
français a également joué un
rôle pour expliquer la montée
de l’euroscepticisme dans
les pays membre. » HS/A2
UNION EUROPEENNE
INDUSTRIE FORESTIERE
La directrice générale de
l’Industrie forestière finlandaise, Mme Brunila, estime
que la Commission européenne est mal informée sur
la situation du secteur forestier.
« Faire passer le message
est difficile. Il faut commen-
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
cer à partir de zéro », regrette-t-elle concernant le
lobbying à Bruxelles, qu’il
s’agisse des quotas d’énergie renouvelable ou bien des
droits de douanes sur le bois
russe et leurs effets pour
l’industrie forestière finlandaise.
Helsingin Sanomat relève
que l’industrie forestière finlandaise exporte 25 % de sa
production en dehors de
l’UE, ce qui est la plus
grande part parmi les Etats
membres de l’UE. La Suède
et l’Autriche exportent chacune 15 % de leur production
forestière en dehors de l’UE.
En Finlande, 20 % de l’énergie vient du bois, ce qui est
cinq fois plus que la
moyenne européenne. Les
frais de transport des groupes forestiers finlandais sont
2 à 3 fois plus importants
que ceux des concurrents.
HS/B5/29.11
CHANGEMENT CLIMATIQUE
"L’industrie lourde continue à
critiquer le système de commerce des émissions" HS
"Les grandes entreprises ont
déjà pris beaucoup de mesures favorables au climat" KL
Selon Helsingin Sanomat,
l’EVA, la délégation de la vie
économique, a publié hier un
rapport concernant les attitudes des entreprises finlandaises internationales sur le
changement climatique.
L’attitude des entreprises de
l’industrie lourde est encore
très critique à l’égard du système de cessions des droits
d’émissions lancé par l’Union
européenne il y a trois ans.
Les directeurs d’entreprises
sont unanimes sur le fait que
le commerce des droits d’émissions doit être mondial
pour qu’il soit efficace et
équitable.
Selon M. Jorma Ollila, président du conseil de l’EVA, la
distribution des droits d’émission devrait se baser plus
clairement aux émissions de
gaz à effet de serre par unité
produite. Le système actuel
ne rend pas justice aux entreprises qui ont déjà réduit
leurs émissions. HS/B13,
KL/12
AVANTAGES DES FUTURS
FONCTIONNAIRES DE L’AGENCE DE PRODUITS CHIMIQUES
DIRECTIVE SUR LES ARMES
Aucun député n’était en faveur de ces avantages spéciaux prévus afin d’attirer des
experts étrangers, mais cela
ne les empêchera certainement pas de les adopter afin
d’éviter de gêner le recrutement du personnel. HS/
A8/29.11
"La tuerie de Jokela a accéléré la réforme de la réglementation de l’UE sur les
armes à feu " HS
Helsingin Sanomat rapporte
que le Parlement européen a
approuvé jeudi le projet de
directive sur les armes.
Les députés ont critiqué les
avantages fiscaux prévus
pour les futurs fonctionnaires
étrangers de l’agence européenne de produits chimiques.
POLITIQUE INTERIEURE
PILOTES MARITIMES
Selon Mme Gisela Kallenbach (Verts), qui a présenté
la directive, souligne que "la
tragédie de Jokela a influencé la législation".
La directive interdit l’acquisition d’une arme aux mineurs.
Les jeunes de moins de 18
ans peuvent continuer le tir
dans les conditions surveillées.
La Finlande s’était opposée
à la directive pendant longtemps. L’attitude des parlementaires européens finlandais a pourtant vite changé
depuis la tuerie de Jokela.
Le gouvernement finlandais
est en trains de préparer un
changement de loi qui pourrait même être plus strict que
la directive européenne.
Aucun parlementaire européen finlandais n’a voté
contre la directive. Le socialdémocrate Lasse Lehtinen,
qui antérieurement s’opposait fermement à la directive,
estime que la nouvelle directive ne diffère pas beaucoup
de la législation finlandaise
actuelle. HS/A8
Helsingin Sanomat relève
que la décision du chancelier
de la Justice mettra fin à l’usage des pilotes privés dans
les ports de Finlande.
L’Etat garde son monopole
en la matière ce qui signifiera
la fin des activités de l’entreprise Baltic pilot qui fonctionnait depuis août. HS/A5
FINANCES PUBLIQUES
M. Katainen prévoit des réductions de dépenses La
déclaration du ministre des
Finances sur l’économie sera
remise au parlement en décembre
« L’avenir de l’économie nationale est tellement noir que
nous risquons de devoir procéder, dès cette législature,
à des réductions de dépenses qui nous rappelleront
celles de la récession » prévoit le ministre des finances,
M. Jyrki Katainen.
L’heure n’est pas encore
venue de passer à l’action,
mais selon M. Jyrki Katainen,
c’est une alternative sérieuse.
45
Le gouvernement a procédé,
jeudi, au contrôle du programme de l’UE de stabilisation des finances publiques.
Par la même occasion, il
s’est avéré que les prévisions sur le vieillissement de
la population sont plus noires
que prévu.
Selon les prévisions du Centre des statistiques, le nombre des personnes âgées de
plus de 65 ans augmenterait
de 713 000 d’ici 2050, ce qui
dépasse de 124 000 le chiffre prévu par les évaluations
de l’UE sur la population finlandaise.
Le gouvernement a dû constater que l’économie publique finlandaise, en comparaison avec la situation durable définie par l’UE, atteindra, à la fin de la législature,
un déficit de quatre milliards
d’euros. Au printemps, le
chiffre était de deux milliards
d’euros.
L’économie publique comprend l ‘économie de l’Etat,
les fonds de retraite et l
‘économie des communes.
A la lumière de la récente
prévision sur la population,
l’excédent garantissant la
durabilité de l’économie publique, conformément aux
critères de l’UE, serait de 4,5
pour cents par rapport au
PNB en 2011.
Selon le programme de stabilisation élaboré par le ministère des finances, l’excédent ne serait que de 2,5
pour cents. L’écart des deux
points représente un déficit
de quatre milliards d’euros.
Le gouvernement vient de
décider que le ministre des
Finances préparerait, sur la
question, une déclaration qui
sera présentée au Parlement.
« Tous les moyens devront
être utilisés pour augmenter
la croissance », a constaté
46
M. Katainen.
‘économie mondiale. HS/A5
Le gouvernement tentera
d’améliorer la situation en
augmentant la productivité ,
en accélérant la réforme
structurelle des communes
et des services et en donnant un coup de pouce à la
construction des logements
dans la région de Helsinki,
ce qui pourrait compenser
les problèmes de manque de
main d’œuvre. HS/A4
La belle façade de l’école
finlandaise
EDUCATION
La Finlande à la tête de l’étude PISA de l’OCDE sur les
résultats d’apprentissage
La Finlande se place de nouveau en première position
dans l’étude comparative de
l’apprentissage des écoliers
de 15 ans. Cette fois-ci, 57
pays ont participé à l’étude.
Le test réalisé par l’organisation de coopération des pays
industrialisés, l’OCDE, était
centré sur la connaissance
en sciences naturelles.
La Finlande s’était également bien placée lors des
deux précédentes études
PISA, qui visait la lecture en
2000 et les mathématiques
en 2003.
Hongkong se place en
deuxième, le Canada en troisième position de l’étude
PISA. Les autres pays nordiques ne figurent pas parmi
les vingt premiers pays, qui
se détachent nettement dans
le peloton de tête.
Les tests ont été réalisés
dans les écoles l’année dernière. L’éventail des questions de sciences naturelles
allaient de la biodiversité aux
clonages, en passant par le
réchauffement climatique et
la recherche échographique.
Cette fois-ci, 400 000 enfants
ont participé à l’étude. Les
pays participants représentent 90 pour cent de l
« La Finlande se retrouve
encore à la tête de l’étude
comparative PISA, mais derrière la façade, il y a des problèmes », écrit l’éditorialiste
du quotidien Aamulehti, en
faisant allusion aux résultats
publiés hier.
Selon le questionnaire de
Opetushallitus et de Stakes,
il existe dans les écoles des
défauts et des insuffisances
qui mettent en danger la santé des élèves et des professeurs.
Que deux professeurs sur
trois envisagent de changer
de métier, comme il en ressort dans un sondage effectué par le journal Opettaja
(Professeur), c’est peut-être
là un fait significatif de l’atmosphère scolaire. AL/A2
ALCCOL
Les morts causées par l’alcool ont augmenté d’un tiers
depuis le début du millénaire
Aujourd’hui, près de six Finlandais meurent chaque jour
en raison de l’alcool.
Selon les nouveaux chiffres
publiés par Tilastokeskus
(Centre des statistiques), le
nombre des décès dus à
l’alcool a triplé depuis le début du millénaire. La part des
femmes a augmenté davantage : le nombre des décès
causés par des maladies
liées à l’alcool ou par des
intoxications par l’alcool chez
les femmes était deux fois
plus élevé qu’en 2000.
La part des décès causés
par des maladies du foie ou
la cirrhose liées à la consommation d’alcool a augmenté
encore plus. En 2000, elles
ont tué 562 personnes, alors
qu’en 2006, ce chiffre s’élevait à 998. La mortalité des
hommes a augmenté de 76
et celle des femmes de 67
pour cent.
« Les morts représentent le
sommet de l’iceberg. Avant
de mourir, un grand nombre
de personnes est gravement
malade », rappelle le directeur général de l’Institut de
santé national
(Kansanterveyslaitos),
M. Pekka Puska.
La consommation d’alcool a
battu des records cette année. Les statistiques publiées en août sur la
consommation entre janvier
et août indiquent une hausse
de 3,6 pour cent par rapport
à l’année dernière.
La consommation finlandaise
a dépassé le niveau des
pays de l’Europe du sud,
producteurs de vin, et talonne celui de l’Allemagne.
Selon les statistiques de
l’OCDE publiées en juillet, il
n’y a qu’en Hongrie et en
Corée que la part des maladies causées par l’alcool est
supérieure à celle de la Finlande. Les traditionnels pays
producteurs de vin et de
bière se trouvent loin derrière. HS/A4
======================
Jeudi 29 novembre 2007
POLITIQUE ETRANGERE
ET EUROPEENNE
VISITE DE M. VANHANEN
EN NORVEGE
La Finlande et la Norvège
espèrent « une explication
valable » de la part des Afghans
L’Afghanistan était à l’ordre
du jour lors de la rencontre,
mercredi à Oslo, des premier
ministres finlandais et norvégien.
« La libération des assassins
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
du casque bleu finlandais
risque de diminuer la volonté
de la Finlande à miser sur
l’aide au développement
pour l’Afghanistan », a déclaré le premier ministre,
M. Matti Vanhanen.
« Il faut poursuivre l’opération internationale. Néanmoins, il est difficile pour
nous Finlandais d’augmenter
l’aide au développement
alors que ce genre de problèmes existent. Nous avons
besoin d’une explication valable », a constaté
M. Vanhanen.
Le premier ministre norvégien, M. Jens Stoltenberg,
n’exclut pas la possibilité que
les Finlandais et les Norvégiens demandent la comparution en justice des poseurs
de bombe.
« En règle générale, l’une
des fonctions de la communauté internationale et de
l’opération FIAS consiste à
renforcer le rôle du système
judiciaire et de la police. La
comparution en justice des
criminels en constitue une
partie essentielle », a déclaré
M. Stoltenberg.
M. Vanhanne a aussi visité à
Oslo la société Yara International à qui appartient désormais Kemira Growhown. HS/
A6
ESTONIE RUSSIE FINLANDE
Coopération entre Russes,
Finlandais et Estoniens pour
contrôler l’espace aérien
La Finlande, la Russie et
l’Estonie veulent renforcer
leur communication mutuelle
afin d’éviter les violations
d’espace aérien. Les experts
en aviation des trois pays,
réunis mercredi à Helsinki,
ont parlé de l’espace aérien
de la Mer baltique. Aucune
décision n’a été prise, le
groupe se réunira de nouveau au début de l’année
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
prochaine.
Selon les experts, des informations sur les planifications
des vols devraient être
échangées et une communication active devrait être
mise en œuvre durant les
vols. Un équipement technique, comme les appareils
d’identification et de navigation par satellite, devrait être
utilisé dans le suivi des vols.
Les trois ministres des affaires étrangères avaient décidé de cette rencontre, à l’automne, à l’initiative de la
Russie, à la suite de la violation de l’espace aérien finlandais par un avion russe. HS/
A8, UD9
les Hollandais auraient déjà
proposé à l’OCDE d’intégrer
la gestion militaire de crise
dans l’aide au développement. UD/9
Le ministre de la défense,
M. Jyri Häkämies est d’avis
de considérer la gestion militaire de crise comme de
l’aide au développement.
Son point de vue s’inscrit
dans la même lignée que les
propos du président de la
commission constitutionnelle,
M. Kimmo Sasi.
Education
ARTICLE 141
Editoriaux
« Mme Anttila mérite d’être
reconnue » HBL
« La Commission européenne a respecté l’esprit
des négociations d’adhésion
[de la Finlande à l’UE] » HS
Réaction de MTK : « Une
grande déception »
Le conseil national de la
confédération des producteurs agricoles, MTK, s’est
réuni pour analyser l’accord
sur les aides agricoles nationales.
Un esprit rebelle à l’égard du
gouvernement se lève au
sein de la confédération. Ses
membres réclament des
moyens plus durs afin de
garantir la survie des élevages. HS/B4
POLITIQUE INTERIEURE
POLICE
« J’ai trouve que les dépenses de la gestion militaire de
crise devraient, de plus en
plus, faire partie de l’aide au
développement, car la sécurité et le développement
avancent de pair », a dit
M. Häkämies mercredi.
Selon lui, la question a brièvement été évoquée au sein
du gouvernement, lors des
discussions budgétaires.
Les critères de l’aide au développement sont officiellement définis par l’OCDE.
M. Häkämies estime qu’il
faut maintenant agir sur les
définitions. Selon M. Sasi,
NOMINATIONS
UNION EUROPEENNE
GESTION DE CRISE
La gestion militaire de crise
considérée comme de l’aide
au développement par
M. Jyri Häkämies
en instance du groupe de
travail. HS/A5
Helsingin Sanomat relève
que selon M. Salmi, qui dirige le groupe de travail en
train de préparer la création
d’une nouvelle direction nationale pour la police, souligne l’importance d’une direction, d’un contrôle et d’une
responsabilité claire qui va
de haut en bas.
M. Salmi précise que le
groupe de travail continuera
jusqu’à la fin de l’année et
qu’il ne s’agit pour l’instant
que d’une esquisse.
La ministre conservatrice de
l’Education, Mme Sarkomaa,
propose M. Timo Lankinen,
48 ans, (Parti conservateur),
à la tête de la Direction générale de l’enseignement à
la succession de
Mme Lindroos (PSD).
Fisc
Mme Mirjami Laitinen, 59
ans, devra devenir présidente-directrice de la Direction générale des impôts, où
elle travaille en différentes
fonctions depuis 1976. HS/
A4
DROIT D’ADOPTION
« INTERNE » DANS LES
COUPLES HOMOSEXUELS
Le gouvernement est en train
de préparer un projet de loi
sur le droit d’adoption des
couples de même sexe. La
nouvelle législation permettrait l’adoption de l’enfant du
partenaire pour les couples
homosexuels.
Helsingin Sanomat relève
qu’il est probable que la proposition de loi sera adoptée
par le Parlement, car 122
députés avaient annoncé,
avant les législatives de
mars dernier, qu’ils étaient
favorables à l’idée d‘accorder
le droit d’adoption aux couples homosexuels. HS/A4
EXPULSION
La Finlande expulse, aujourd’hui, une Rwandaise qui
a vu sa demande d’asile refusée. Une manifestation en
sa faveur était prévue. HS
======================
La ministre de l’Intérieur,
Mme Holmlund, n’a pas souhaité commenter le rapport
47
Mercredi 28 novembre
2007
POLITIQUE ETRANGERE
ET EUROPEENNE
s’agit d’un problème positif,
car il reflète la croissance
économique. Le commerce
entre les deux pays a triplé
depuis le début de la décennie. HS/A4, KS/9
RUSSIE – FINLANDE – UE
ARTICLE 141
Visite de M. Vanhanen à
Moscou
Le Premier ministre,
M. Vanhanen, a exprimé à
son homologue russe,
M. Zubkov, son inquiétude
concernant l’action des autorités russes à l’occasion des
manifestations de l’opposition à Moscou et à SaintPétersbourg, ce week-end.
Il estime que l’étouffement
aussi brutal des manifestations est inquiétant même si
on prend en considération le
fait que les manifestants ne
soient pas restés aux endroits qui étaient prévus pour
manifester.
Il a souligné l’importance de
ce que les campagnes électorales et le débat dans la
société puissent avoir lieu
normalement.
Les problèmes de droits de
douanes sur le bois et de
files d’attente des poids
lourds persistent. Les négociations sur les droits de
douanes se poursuivront
entre la Russie et la Commission européenne au début du mois de décembre.
M. Vanhanen estime que la
proposition que la Russie a
faite à la Commission va
dans le bon sens, mais n’est
pas prête encore.
M. Vanhanen a proposé à la
Russie l’organisation d’un
sommet consacré à l’industrie forestière.
Il estime que les entretiens
menés à Moscou feront progresser les négociations entre la Russie et l’UE.
Quant aux files d’attente,
M. Vanhanen estime qu’il
48
La ministre de l’Agriculture,
Mme Anttila, et la commissaire à l’Agriculture,
Mme Fischer Boel, se sont
mis d’accord, hier, sur la prolongation de six ans concernant les aides 141.
De 2008 à 2011, ces aides
nationales pour la Finlande
du sud diminueront en
moyenne de 2,7 % par an,
ce qui est conforme à ce que
la Finlande avait proposé à
la Commission européenne.
A l’origine, la Commission
avait exigé une diminution
beaucoup plus importante,
de 12,5 % tous les ans, pendant les quatre premières
années. Selon Mme Anttila,
convaincre la commissaire
sur cette question a été la
tâche la plus difficile de l’automne.
Mme Anttila estime que l’accord est un résultat raisonnablement satisfaisant. Elle a
fait l’éloge de la contribution
du Premier ministre Vanhanen et des autres ministres
ainsi que celle du commissaire Olli Rehn.
M. Vanhanen s’est félicité du
résultat obtenu. Il est
conforme à la politique agricole de l’UE. « Il est difficile
de justifier une aide nationale
qui engendre une surproduction et dérange le
marché », a-t-il dit.
Les aides s’élèveront à 93,9
millions d’euros en 2008
pour diminuer à 62,9 millions
en 2013. La Finlande souhaite que la diminution
puisse être compensée par
les subventions pour les régions défavorisées. Ces subventions pourraient égale-
ment être envisagées pour
remplacer les aides 141 à
partir de 2013.
« Une victoire à la Pyrrhus »
IL
POLITIQUE INTERIEURE
M. Vanhanen estime qu’il est
essentiel de trouver des mécanismes qui pourront petit à
petit permettre de créer un
arrangement permanent.
Même s’il n’y ait aucune décision sur les sommes ni l’étendu des subventions des
régions défavorisées,
Mme Anttila estime que la
Finlande du sud en bénéficiera dès 2011. Turun Sanomat relève que, selon des
estimations, ces subventions
pourraient s’élever à 15 à 20
millions d’euros par an.
Helsingin Sanomat relève
que les diminutions des aides touchent le plus les producteurs de volailles et de
viande du porc. La confédération des producteurs agricoles, MTK, se déclare déçue de cet accord. Le président de MTK, M. Hornborg,
estime qu’il faudra que le
gouvernement augmente le
niveau des revenus des agriculteurs par exemple en diminuant la fiscalité de l’énergie. Mme Anttila rencontrera,
aujourd’hui, les représentants de MTK.
Keskisuomalainen estime
que le parlement devra sans
doute adopter la décision
sans le soutien de la MTK.
HS/B5, KS/9, TS/7
Editoriaux
« La Finlande prend la dessus sur la Commission » IL
Commentaires et points de
vue
La correspondante de HS à
Bruxelles, Mme Sipilä, rappelle que dans l’UE, il s’agit
de travailler sans cesse. Se
battre est normal dans l’UE.
Il ne faut pas en avoir peur,
car il n’y a pas de fin à cela,
selon elle. HS/B5
DEFENSE
Le parlement soupçonne que
les groupements tactiques
de l’UE reviendront plus cher
que prévu
Selon la commission de la
défense, il ne faut pas diminuer l’argent de la défense
nationale
La commission de la défense
du parlement déclare que le
gouvernement a sous-estimé
le coût de la participation
finlandaise aux groupement
tactiques nordiques de l’UE.
La Finlande prévoit la mise
en alerte de 221 soldats au
début de l’année prochaine
pour les groupements tactiques nordiques. Son coût est
estimé à cinq millions d’euros. Au cas où les groupements seraient envoyés dans
une opération de gestion de
crise, le coût passerait à dix
millions d’euros.
La commission de la défense
a fait savoir qu’elle n’estime
pas cette évaluation réaliste.
Le coût de l’envoi au Tchad
de 50 à 60 soldats est estimé
à quinze millions d’euros.
La gestion de crise finlandaise ne devrait pas dépasser le seuil de 100 millions
d’euros. Si toutefois c’était le
cas provisoirement, les fonds
ne devraient pas faire baisser le budget de la défense
nationale.
La commission de la défense
remarque que si la Finlande
se chargeait de la gestion
d’une section de reconstruction territoriale, cela nécessiterait entre 50 et 100 nouveaux soldats et une somme
considérable d’argent.
Le rapport de la commission
de la défense vient d’être
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
remis à la commission de
politique étrangère du parlement, qui émettra, vendredi,
son avis sur le rapport gouvernemental sur la gestion
de crise. HS/A8
POLICE
Uutispäivä Demari relève
qu’un groupe de travail dirigé
par le nouveau chef de la
Sûreté nationale, M. Salmi
(Parti conservateur), est en
train de préparer la création,
pour la police, d’une nouvelle
direction nationale qui serait
séparée du ministère de l’Intérieur.
La réforme devrait avoir lieu
dans trois ans. UD/1
FRANCE
Point de vue
« Sarkozy est déjà passé par
là » Talsa
Taloussanomat estime que
le sommet UE-Chine a perdu
sa saveur puisque le Président français a raflé la mise
en Chine. Il vient d’y vendre
pour 20 milliards d’euros,
félicite le journaliste Kirsi
Hyytiäinen qui conclut en
rapportant que selon les jeunes de banlieue, le Président
a changé la devise nationale
en « Liberté, Egalité, Business ». Talsa
======================
Mardi 27 novembre 2007
UNION EUROPEENNE
ARTICLE 141
La ministre de l’Agriculture,
Mme Anttila, s’entretiendra,
aujourd’hui, avec la commissaire à l’Agriculture,
Mme Fischer Boel, sur les
aides agricoles de la Finlande du sud dans le cadre
de l’article 141 du traité d’adhésion de la Finlande à l’UE.
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
Mme Anttila estime que l’importance du lobbying se renforce dans l’UE. La Finlande
a déjà commencé à tâter le
terrain pour trouver de nouveaux partenaires en vue
des bras de fer agricoles à
venir. Selon Mme Anttila, des
pays du Sud de l’Europe ainsi que les riverains de la mer
Baltique pourraient être de
possibles partenaires. Une
coopération a déjà été esquissée avec l’Italie.
La France, l’Allemagne, la
Pologne, la Lettonie et la
Lituanie pourraient avoir des
vues qui correspondent à
celles de la Finlande. Helsingin Sanomat note qu’une
visite en Finlande du ministre
français de l’Agriculture est
prévue au début de l’hiver.
Concernant les subventions
des régions défavorisées,
Mme Anttila constate qu’il
faut suivre la réforme les
concernant et essayer de
faire en sorte que la Finlande
puisse en profiter. « Il faudra
qu’elles concernent l’ensemble du pays et qu’il n’y ait
pas de plafond pour elles »,
a-t-elle dit.
Quant aux négociations de
ce jour, Mme Anttila constate
qu’elle sera en contact avec
Helsinki, si son mandat ne
suffit pas. « Je ne prendrai
pas seule les décisions. »
Keskisuomalainen relève
que Mme Anttila admet que
la surproduction de viande
du porc et d’œufs ne facilite
pas les négociations. « Si la
production a augmenté de
20 % depuis l’adhésion de la
Finlande à l’UE, il est naturel
que la commissaire souhaite
savoir quelles sont les difficultés de ce secteur », a-telle dit. HS/B8, KS/10
Position de la MTK
La confédération des producteurs agricoles MTK craint
qu’il soit prévu une diminution de plus d’un quart aux
aides nationales dans le cadre de l’article 141 d’ici 2013.
Selon MTK, il est à craindre
que les aides concernant les
producteurs de volailles et de
viande porcine soient supprimées durant les années
2012-2013.
La suppression de ces aides
signifierait la fin des activités
dans de nombreuses exploitations produisant de la
viande ou des œufs. Ces
exploitations reçoivent actuellement environ 48 millions des aides qui au total
s’élèvent à 94 millions d’euros.
MTK rappelle que, comme la
réforme des subventions des
régions défavorisées est encore en instance et ne devra
entrer en vigueur qu’en
2011, il est impossible de
compter là-dessus et d’oublier les aides 141. HS/B8
Taloussanomat relève que la
suppression des aides 141
augmenterait des prix en
Finlande et compliquerait,
outre la vie des producteurs
agricoles, celle des groupes
agroalimentaires, dont HK,
dont la plupart des producteurs bénéficient actuellement des aides 141.
Atria est mieux loti : 25 % de
ses producteurs bénéficient
de ces aides.
La situation créée par l’éventuelle suppression des aides
augmenterait la pression à
importer plus de viande de
l’étranger. Talsa/8
l’ensemble de l’Europe.
Il estime que la solution devra être telle qu’elle garantisse les conditions nécessaires pour les activités agricoles dans l’ensemble du pays.
Dans la production nationale,
il s’agit, outre des traditions
et de la qualité, également
de la sécurité d’approvisionnement, selon lui.
Pour lui, la défense des intérêts nationaux demande de
la détermination, du professionnalisme, de la coopération et peut-être même un
esprit un peu rusé. Les menaces fonctionnent généralement moins bien, selon lui.
Pour un petit Etat membre, il
est plus opportun d’amasser
du capital politique en prenant soin de l’ensemble de la
communauté que de se marginaliser en un pays « de
note de bas de page ». Ce
capital pourra s’avérer utile
s’agissant des questions
d’importance nationale.
Les quotas concernant les
sources d’énergie renouvelable en sont une. M. Rehn
estime que la prise de décision en la matière sera difficile pour tous les Etats membres. Il souhaite que la répartition de la charge puisse
être modérée, car les objectifs trop stricts pourraient
engendrer des effets négatifs
par exemple pour l’industrie
forestière qui constitue la
cheville ouvrière de l’industrie finlandaise. KS/10
Propos de M. Rehn
La Finlande retire sa demande concernant le statut
de pays producteur de vin
Le commissaire chargé de
l’Elargissement, M. Rehn,
estime, concernant les négociations sur l’article 141 et
sur les quotas d’énergie renouvelable, qu’il faut que la
Finlande promeuve sévèrement sa position lorsque les
objectifs sont justifiés. Il souligne toutefois l’importance
de s’intéresser à l’intérêt de
La Grande commission du
Parlement a demandé au
gouvernement de retirer sa
demande pour que la Finlande obtienne le statut de
pays producteur de vin. La
ministre de l’Agriculture,
Mme Anttila, a constaté,
concernant le souhait du
Parlement, qu’il fallait res-
49
pecter la démocratie. UD/10
duction énergétique.
ENERGIE : QUOTAS DE
SOURCES D’ENERGIE RENOUVELABLE
La Finlande veut que la Russie fasse une étude aussi
concernant la route qui
passe au sud de l’île Hogland.
Helsingin Sanomat relève
qu’avec une part de près de
25 % des sources énergies
renouvelables dans la production énergétique, la Finlande se situe bien parmi les
pays européens. Pour les
Finlandais, une part de 30 %
des sources d’énergie renouvelable serait un objectif réaliste d’ici 2020.
Selon le projet russoallemand, le gazoduc passerait au nord de cette île. Les
Finlandais estiment que cette
route est trop près de la zone
de protection des eaux finlandaises. KL/3, KU/5
Propos de M. Kanerva
HS note que le commissaire
à l’Energie, M. Piebalgs a
rencontré le ministre du
Commerce et de l’Industrie,
M. Pekkarinen, ainsi que les
représentants du même ministère, MM. Turunen et Ritonummi, pour des entretiens
sur le paquet énergétique.
HS/B7
Ilta-Sanomat rapporte que
concernant les manifestations de l’opposition à Moscou à la fin de la semaine
dernière, le ministre des Affaires étrangères, M. Ilkka
Kanerva, estime que "trop de
force a été utilisée". "Les
mesures doivent être proportionnées à la situation."
POLITIQUE ETRANGERE
M. Kanerva estime que "le
signal est mauvais" du point
de vue du développement de
la démocratie en Russie.
RUSSIE
M. Vanhanen à Moscou
"M. Vanhanen négociera sur
les droits de douanes sur le
bois et les files d’attente des
poids-lourds" KU
"La Finlande fera du lobbying
en faveur d’un tracé plus
vers le sud pour le gazoduc"
KL
Kauppalehti relève que le
Premier ministre Matti Vanhanen évoquera les droits de
douanes sur le bois russe et
le tracé du gazoduc de la
mer Baltique lors de sa visite
à Moscou où il s’entretiendra
avec le Premier ministre Viktor Zubkov, aujourd’hui.
M. Vanhanen a couplé les
droits de douanes avec l’énergie renouvelable. Si on ne
trouve pas d’accord sur les
droits de douanes, la Finlande ne peut pas augmenter
la quote-part de l’énergie
renouvelable dans sa pro-
50
Le sujet a été évoqué, hier,
lors du comité interministériel
de politique étrangère et de
sécurité en présence de
Mme Halonen. Selon
M. Kanerva, il est certain que
le sujet serait abordé lors de
l’entretien des Premiers ministres finlandais et russe à
Moscou.
Concernant l’OSCE,
M. Kanerva estime que la
présidence finlandaise de
cette organisation ne sera
pas facile. Il n’a toutefois pas
voulu qualifier la Russie
comme un pays querelleur.
IS/13
"Bonjour Moscou ! Ou
non…"
Une journaliste de Kauppalehti exprime son énervement vis-à-vis de la politique
russe de visas.
Le processus afin d’obtenir
un visa pour aller suivre la
visite à Moscou du Premier
ministre a duré très longtemps. Les autorités russes
ont freiné le processus. Parfois le papier de recommandation de l’employeur n’a pas
été accepté, parfois l’expression "to whom it may
concern" n’a pas plu…
La journaliste a commencé à
comprendre la frustration des
observateurs de l’OSCE.
"Apparemment, la Russie ne
souhaite recevoir ni des observateurs internationaux ni
des journalistes." KL/3
tonie ne vaut rien. Il devrait
savoir que les bonnes relations avec la Russie ne dépendent pas uniquement des
espoirs d’un partenaire."
Selon M. Andres Kasekamp,
directeur de l’institut estonien
des relations extérieures, la
Georgie et l’Ukraine sont des
compagnons d’infortune auxquels l’Estonie ne peut pas
être indifférente. Pour lui, la
position de M. Lipponen représente la pensée de politique étrangère typique des
Finlandais. HS/A5
OSCE
ESTONIE
"M. Lipponen a critiqué la
politique russe de l’Estonie"
HS
Helsingin Sanomat rapporte
que M. Paavo Lipponen
(PSD), ancien président du
Parlement et ex-Premier ministre, a suscité le week-end
dernier un débat animé en
Estonie.
M. Lipponen, qui a participé
à un séminaire organisé par
le centre international de
recherche de défense à Tallinn, a mis en cause l’activité
estonienne en Georgie et en
Ukraine si elle nuit aux relations avec la Russie.
M. Lipponen a déclaré à la
télévision estonienne : "Une
sorte de coopération de sécurité avec la Georgie et l’Ukraine n’a pas de sens. A
mon avis, il ne faut pas se
livrer à une coopération telle
qui rendrait plus difficiles les
relations avec la Russie."
Le président de la commission des affaires étrangères
du Parlement estonien,
M. Marko Mihkelson, a écrit
sur son blog que
M. Lipponen a dénoncé en
pratique la politique étrangère estonienne. "L’ancien
dirigeant des sociauxdémocrates finlandais dit que
la politique étrangère de l’Es-
"Les problèmes retomberont
sur le dos des Finlandais" IS
Ilta-Sanomat estime que la
présidence de l’OSCE signifiera une charge plus lourde
que la présidence de l’Union
européenne.
Le tabloïd cite des problèmes comme le souhait de la
Russie de modifier les structures de l’OSCE. La Russie
menace de geler l’accord sur
les armes conventionnelles
dès le 12 décembre. Ce pays
n’a pas accordé des visas
pour les observateurs électoraux de l’OSCE. Le sort du
Kosovo posera des problèmes, ainsi que les litiges régionaux du Caucase. IS/1415
BOMBES A SOUS MUNITIONS
Négociations sur les bombes
à sous-munition
Lors de négociations internationales, la Finlande cherche
une position qui permettrait
d’établir des exceptions
concernant l’interdiction absolue des armes à sousmunitions.
La position a été définie, lundi, par la présidente de la
république et le comité de
politique étrangère et de sécurité du gouvernement.
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
« Dans les négociations,
nous cherchons une solution
qui prendrait en compte les
besoins militaires particuliers
de la Finlande », a précisé le
ministre de la défense,
M. Jyri Häkämies.
Le gouvernement avait déjà
fait savoir que la Finlande
participerait aux négociations
sur l’interdiction des armes à
sous-munition sans pour autant défendre l’interdiction
absolue. M. Häkämies a souligné « que la Finlande a intérêt à participer au processus ».
Entamé en février dernier, le
processus d’Oslo, qui regroupe 80 pays, reprendra
en décembre à Vienne et se
poursuivra jusqu’à fin 2008.
L’artillerie finlandaise possède des armes à sousmunition et la défense nationale souhaiterait en acquérir
davantage. Le ministre de la
défense avait constaté au
printemps que les mines
anti-personnel pourraient
être remplacées par des armes à sous-munition.
Selon le rapport du comité
de politique étrangère et de
sécurité, UTVA, « pour la
Finlande, il est important que
les problèmes humanitaires
causés par les armes à
sous-munition soient réglés
en améliorant notamment
leur fiabilité technique ».
NP16.11/8
OTAN
lande à l’OTAN. Elle estime
particulièrement importante
la participation de la Finlande
au conseil Otan-Russie, car
c’est précisément le forum
où sont négociées les questions de sécurité de l’Europe
du nord.
Elle estime que le moment
est venu d’étudier, d’une
part, les avantages et les
inconvénients d’une éventuelle adhésion et, d’autre
part, les conséquences d’un
non-alignement. « Ainsi,
nous prendrons notre décision en connaissance de
cause », a-t-elle constaté.
Tout en s’accordant à dire
que la neutralité n’est plus
une vertu comme à l’époque
de la guerre froide,
M. Kimmo Kiljunen, souligne
que la discussion socialdémocrate sur la politique
étrangère et de sécurité devrait consolider la ligne adoptée par la présidente de la
république.
Le commandant Gustav
Hägglund estime qu’une adhésion à l’OTAN n’apporterait pas de grand changement à la situation, si ce
n’est une alliance avec les
Etats-Unis. UD
AFGHANISTAN
La Finlande demande des
explications sur la remise en
liberté des Afghans responsables de la mort du casque
bleu finlandais Les tueurs du
soldat finlandais n’ont fait
que trois mois de prison
Discussion sur l’OTAN
Lors d’une soirée du « club
d’histoire », les députés sociaux-démocrates, Mme Liisa
Jaakonsaari et M. Kimmo
Kiljunen, et l’ancien commandant de la défense nationale, Gustav Hägglund, ont
fait part de leur position sur
l’OTAN.
Mme Liisa Jaakonsaari défend l’adhésion de la Fin-
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
La Finlande vient d’adresser
une note afin d’obtenir des
éclaircissements sur la grâce
accordée aux Afghans coupables d’avoir poser une
bombe qui avait causé, en
mai dernier, la mort du soldat
finlandais, Petri Immonen.
Lors de l’attentat, ce soldat
Finlandais et un Afghan sont
morts, trois Norvégiens ont
été blessés.
En juin dernier, sept hommes
ont été condamnés. Aujourd’hui, cinq d’entre eux ont été
libérés.
Selon les informations données par le journal web norvégien VG, les auteurs de
l’attentat avaient d’abord été
condamnés à mort, puis, la
peine a été réduite à vingt
années de réclusion criminelle et, finalement, les hommes seront restés en prison
trois mois.
Toujours selon les sources
norvégiennes, la mise en
liberté secrète aurait été décidée par le président afghan, M. Hamid Karzai.
Les accusés ont été libérés
le 9 octobre. HS/53
POLITIQUE INTERIEURE
DROGUE
"Un réseau de vente de Subutex a été mis à jour aux
îles Åland" HS
La police et la douane ont
révélé un larde réseau de
vente de Subutex aux îles
Åland. Il s’agit de 22 personnes, dont deux ont été incarcérées. La plupart des suspects sont des ressortissants
finlandais habitant aux îles
Åland. HS/A8
MANIFESTATION DE
GREENPEACE
La police a libéré, hier, les 33
manifestants de Greenpeace
arrêtés dimanche, après les
avoir entendus.
De son côté, Greenpeace a
déposé une demande d’enquête concernant l’utilisation
d’un aérosol au poivre contre
les manifestants. HS/A5 Lundi 26 novembre 2007
FRANCE
EDITORIAL
« M. Sarkozy acquiert de
nouveaux atouts » HS
L’éditorialiste de Helsingin
Sanomat estime que quoi
que l’on pense des orientations et du style du Président
Sarkozy, il faut admettre qu’il
est un des meilleurs hommes
politiques du monde. Selon
HS, c’est quelqu’un qui livre
le combat là où il est sûr de
gagner et évite les échecs.
HS estime que M. Sarkozy
se fait des amis parmi ses
anciens ennemis, propose
de la fermeté à la droite, de
la compréhension et une
coopération à la gauche, de
meilleures conditions aux
entreprises et une protection
contre la méchante mondialisation pour les citoyens.
L’éditorialiste se demande si
quelqu’un se souvient encore
quel est le nom du Premier
ministre de la France.
La grève des cheminots était
un test sérieux pour
M. Sarkozy, qui a réussi à
bien calculer. Les Français
n’étaient plus prêts à soutenir les manifestants qui sont
ainsi restés isolés.
Il n’y a plus rien qui empêche
la réforme des retraites et en
même temps, M. Sarkozy a
pu montrer sa propre puissance et la faiblesse du mouvement syndical. Selon HS,
c’est un atout qu’il pourra
mettre à profit par la suite.
HS/dim/A2
UNION EUROPEENNE
SONDAGE SUR LA POPULARITE DE L’UE
Selon un sondage effectué
par Suomen Gallup par les
journaux de la Finlande centrale, les personnes de 35 à
49 ans sont les plus réticentes à l’égard de l’UE.
53 % des personnes interrogées dans cette classe d’âge
voteraient contre la participa-
51
tion à l’UE si un référendum
en la matière était organisé
maintenant.
Les autres classes d’âge
sont plus favorables : 26 %
des personnes de moins de
25 ans, 38 % des 25 à 34 et
45 % des plus de 65 ans
s’opposent à l’UE.
Au total, 52 % des Finlandais
sont favorables à la participation à l’UE contre 43 % qui
s’y opposent.
42 % des Finlandais estiment que l’UE a été très ou
quelque peu utile pour la
Finlande. 38 % pensent au
contraire que l’UE a été désavantageuse pour le pays.
Les Conservateurs et les
Verts sont les plus favorables à l’UE alors que les
Centristes et les militants de
l’Alliance des gauches pensent le contraire. Les femmes sont moins favorables à
l’égard de l’UE que les hommes. KS/dim/17
POSTES IMPORTANTS AU
SEIN DE L’UE
"La Finlande ne commence
pas encore à faire du lobbying" HS
dredi.
A la question de savoir s’il
s’intéresse lui-même à poste
important, il a dit que non.
HS/sam/A11
ARTICLE 141
Le président de la confédération des producteurs agricoles, MTK, M. Hornborg, souligne l’importance d’obtenir
maintenant l’autorisation
d’accorder des aides au minimum pour les six ans à
venir. Il rappelle que, pour un
agriculteur, il est essentiel
d’avoir un accord sur plusieurs années, car il est impossible de réaliser des investissements à très court
terme.
La MTK tient toujours à ce
que les aides soient maintenues au-delà de 2013.
M. Hornborg relève qu’il est
inscrit dans le programme
gouvernemental l’intention
d’augmenter les revenus des
agriculteurs. Accepter un
compromis qui veut que les
aides de la Finlande du sud
diminuent irait à l’encontre
du programme gouvernemental. AL/sam/A12
Editorial
Helsingin Sanomat rapporte,
dans son édition de samedi,
que selon le Premier ministre
Vanhanen, la Finlande veut
participer activement au
choix du haut représentant
de politique étrangère et du
président de l’Union européenne.
La Finlande ne compte toutefois pas commencer encore
le lobbying d’un candidat
finlandais, par exemple le
commissaire européen Olli
Rehn.
"Les noms cités très tôt sont
rarement les noms évoqués
à la fin d’un processus de
nomination", a déclaré
M. Vanhanen lors d’une
conférence de presse ven-
52
« Il est trop tôt pour fêter la
victoire sur l’article 141 »
HBL
« L’insécurité continue »,
estime l’éditorialiste de Hufvudstadsbladet. HBL/dim/2
POLITIQUE ETRANGERE
RUSSIE
M. Vanhanen à Moscou
Le Premier ministre Vanhanen effectuera le mardi 27
novembre une visite à Moscou où il rencontrera le Premier ministre russe
M. Zubkov.
Les Premiers ministres doivent évoquer l’amélioration
de la fonctionnalité de la
frontière finno-russe, les
droits de douanes sur le bois
russe, la coopération énergétique et les relations entre
l’UE et la Russie, ainsi que
les relations bilatérales commerciales et la coopération
des transports et de l’environnement.
Le ministre du Commerce
extérieur, M. Paavo Väyrynen, et la ministre des Transports, Mme Anu Vehviläinen,
feront partie de la suite de
M. Vanhanen.
Gazoduc de la mer Baltique
Selon Helsingin Sanomat,
les autorités militaires russes
ont interdit la publication des
cartes et photographies précises du fond de la mer
concernant le projet de gazoduc passant par les eaux
territoriales russes. HS/sam/
A9
PROPOS DE M. AHTISAARI
"M. Ahtisaari a souligné l’importance d’une défense propre " HS
L’ancien président Martti Ahtisaari a souligné, dans une
conférence prononcée vendredi à l’université de Jyväskylä, que l’option d’une adhésion à l’OTAN de la Finlande
était une illusion.
Selon M. Ahtisaari, la sécurité nécessite une capacité à
défendre son propre territoire
même si la notion de sécurité
était envisagée sous un nouvel angle élargi.
La Finlande a besoin de sa
propre politique étrangère,
de sécurité et de défense
même si en même temps
elle met en œuvre la politique étrangère, de sécurité et
de défense commune en tant
qu’Etat membre de l’Union
européenne.
"Il est très invraisemblable
que dans une situation hypothétique, le gouvernement
finlandais souhaite provoquer plus de tension en menaçant de s’allier", a déclaré
M. Ahtisaari. HS/sam/A9
REACTIONS AUX DECLARATIONS DE MME HALONEN
"Mme Halonen a donné un
cadre strict au livre blanc"
HS
Helsingin Sanomat publie un
commentaire de Kari Huhta,
chef du service étranger du
quotidien, à l’interview de la
Présidente, Mme Halonen,
publiée vendredi dans l’hebdomadaire Suomen Kuvalehti.
Selon M. Huhta,
Mme Halonen a donné un
cadre strict pour la rédaction
du livre blanc de défense
dans son interview où elle a
souligné son attitude négative à l’égard d’une éventuelle adhésion à l’OTAN.
Si Mme Halonen ne change
pas d’avis sur l’OTAN, la
position de la Finlande ne
changera pas dans le prochain livre blanc par rapport
au livre blanc précédent.
Malgré les déclarations de
Mme Halonen, il est généralement considéré comme
clair que le gouvernement
actuel ne compte pas demander une adhésion à l’OTAN.
Les différences de vues n’ont
pas détérioré les relations
entre Mme Halonen et le
ministre des affaires étrangères, M. Ilkka Kanerva (Parti
conservateur). Les vues de
la Présidente semblent plutôt
consolider l’entente entre elle
et le Premier ministre Vanhanen (Parti du centre).
Le ministre de la Défense,
M. Jyri Häkämies (Parti
conservateur), a commenté
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
l’interview de la présidente
en disant que "l’objectif de la
rédaction du livre blanc était
de mener un débat ouvert,
faire des études et ensuite
tirer des conclusions". HS/
sam/10
VISITE DU COMMANDANT
DES FORCES ARMEES
NORVEGIENNES
"L’OTAN doit remettre des
informations en matière de
renseignement aussi à la
Finlande" HS
Helsingin Sanomat relève,
dans son édition de lundi,
que le commandant des forces armées norvégiennes, le
général Sverre Diesen, estime que l’OTAN prendra,
"dans un avenir proche", une
décision selon laquelle les
informations de renseignement de l’alliance sont remises aussi aux pays du partenariat pour la paix.
Selon le général Diesen, il
est très injuste que les partenaires qui participent aux
opérations communes avec
l’OTAN ne peuvent pas avoir
toute les informations en matière de renseignement à leur
usage. "En principe, l’OTAN
est unanime sur la diffusion
de cette information. Il s’agit
seulement de détails." HS/
lun/A3 DEFENSE
HELICOPTERES
Selon Helsingin Sanomat, en
raison du retard des hélicoptères NH90, les forces aériennes vont envoyer deux
hélicoptères Mi8 pour réparation en Russie l’année prochaine. Ces deux hélicoptères pourront ainsi être utilisés pendant cinq ans ou 3
000 heures de plus. HS/sam/
A4
POLITIQUE INTERIEURE
fait son autocritique en
même temps qu’elle a critiqué le PSD pour son action
concernant le conflit social
des infirmières.
Mme Brax, qui a parlé devant le conseil national du
parti, estime que les Verts
n’ont pas été suffisamment
clairs concernant leur position sur les augmentations
de salaires des femmes avec
une formation élevée et un
salaire bas. Elle estime que
lorsqu’il a été inscrit au programme gouvernemental de
consacrer 150 millions d’euros en faveur de ces secteurs, les Verts n’ont pas été
suffisamment explicites sur
comment utiliser cet argent
et comment en prendre la
décision.
Plus généralement, les Verts
ont été soulagés par l’accord
atteint dans le conflit.
Mme Brax rappelle que, sans
accord avant l’entrée en vigueur des démissions des
infirmières, la sécurité des
patients aurait rapidement
été mise en danger.
Dans cette situation, elle ne
voyait pas d’alternative à la
loi sur la sécurité des patients (entraînant le travail
forcé des infimières).
Concernant les sociauxdémocrates, Mme Brax estime qu’ils n’ont pas fait
preuve de fair-play dans ce
conflit. HS/dim/A10
DROIT DE GREVE
Le président de la confédération des syndicaux ouvriers,
SAK, rejette l’idée de restreindre le droit de grève.
Il estime qu’il ne convient
pas de tirer de conclusions
générales du conflit entre le
syndicat des infirmiers Tehy
et les communes. KL/11
PROPOS DE MME BRAX
Les Verts condamnent la
proposition de M. Pekkarinen
sur la construction du bassin
artificiel de Vuotos. Ils rappellent que lors des négociations gouvernementales, on
avait unanimement pris la
décision de ne pas en construire. Mme Sinnemäki, présidente du groupe parlementaire des Verts, estime que la
contribution de Vuotos ne
serait même pas très significative en matière d’énergie.
Pour elle, l’intention
d‘augmenter la part de l’énergie hydraulique inscrite
dans le programme gouvernemental signifie l’amélioration de l’efficacité des centrales actuelles. HS/dim/A10
Vendredi 23 novembre
2007
POLITIQUE ETRANGERE
ET EUROPEENNE
DECLARATIONS DE MME
HALONEN
« Il n’y a pas lieu d’adhérer à
l’OTAN – On a oublié les
avantages de la neutralité »
SK
MANIFESTATION DE
GREENPEACE
Dans une interview accordée
à Suomen Kuvalehti, à l’occasion de sa visite d’Etat en
Irlande, la semaine dernière,
la Présidente Tarja Halonen
répond aux déclarations de
cet automne des ministres
conservateurs, écrit l’hebdomadaire.
La police et les gardesfrontières ont arrêté une trentaine de manifestants de
Greenpeace devant le port
pétrolier de Neste près de
Porvoo.
« On ne m’a pas montré d’argument qui nécessiterait que
la Finlande change se ligne à
l’égard d’une adhésion à l’OTAN. Je ne vois pas le besoin de modifier cette ligne ».
Les manifestants qui étaient
sur des canots pneumatiques ont essayé d’empêcher
l’arrivée au port d’un pétrolier
de Neste qui transportait de
l’huile de palme. Greenpeace
fait actuellement campagne
en faveur des forêts tropicales en Asie du Sud-est. HS/
lun/A3&A5
Mme Halonen estime qu’il
n’y a pas lieu de créer des
menaces imaginaires pesant
sur la Finlande. Elle souligne
que la Finlande a une politique étrangère et de sécurité
active, consistant à chercher
des partenaires et à regarder
vers l’avenir.
BOIS
Les propriétaires forestiers
s’étonnent des propos des
représentants de l’industrie
forestière qui se plaignent
d’une pénurie de bois.
Selon un président de MTK,
M. Peltola, qui représente les
vendeurs de bois, l’industrie
a acheté des quantités record de bois cette année et,
ces derniers mois, il n’y a
même pas eu d’acheteur
pour tout le bois sur le marché. AL/sam/A12
Lors de sa visite en Irlande,
elle a remarqué les avantages de la neutralité et elle est
encore plus convaincue que
de petits pays neutres peuvent avec succès participer à
la résolution de crises dans
le monde. Selon elle, l’Irlande, la Finlande ou l’Autriche sont « des pays très respectés en politique internationale ».
Mme Halonen souligne que
ni les besoins de sécurité de
la Finlande ni le développement international ne créent
de pression pour adhérer à
l’OTAN.
ENERGIE
La ministre de la Justice,
Mme Brax (Alliance verte) a
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
======================
Bassin de Vuotos
Le développement de l’Europe ne motive pas les Etats
53
qui n’en sont pas membres à
entrer dans l’OTAN au
contraire de la vague d’intégration qu’a connue l’Union
européenne dans les années
90, quand la Finlande est
« montée dans le train ».
« On a besoin de coopérer
avec l’OTAN. Il est important
de voir la situation européenne, comment l’UE et
l’OTAN vont évoluer. Mais il
n’y a aucune raison impérieuse pour laquelle la Finlande vrait modifier sa ligne à
l’égard d’une adhésion à l’OTAN ».
La question des relations
entre l’UE et l’OTAN est selon elle importante, mais elle
ne pousse pas la Finlande
dans les bras de l’OTA N.
D’autant plus que le développement de la politique européenne de sécurité et de
défense est plus rapide que
celui de l’oTAN.
Mme Halonen rappelle que
« l’UE dispose de groupements tactiques qui fonctionnent, même si elle doit utiliser des moyens de l’oTAN.
la réalité est qu’il semble que
l’UE a mieux réussi à lancer
ses troupes d’action rapide.
Mais si l’oTAN souhaite lancer ses propres troupes rapides, en plus de ses obligations actuelles, il faut alors
se demander ce que sera
l’apport de l’OTAN dans le
domaine des actions rapides ».
Mme Halonen souligne qu’il
y a des différences entre les
GT européens et la NRF de
l’OTAN. La Présidence souhaiterait plus de « politique
cohérente » que des pays
différents utilisent au mieux
leurs ressources et leurs
moyens dans la gestion de
crise.
Elle a récemment dit au secrétaire général de l’oTAN
M. Jaap de Hoop Scheffer,
de passage à Helsinki, que
la atouts de la Finlande
étaient « les missions de
54
construction de la paix à long
terme, la capacité à développer de bonnes relations avec
la population locale et la gestion civilo-militaire de crise ».
Mme Halonen semble clairement penser que la Finlande
pourrait plus facilement tirer
profit de ses atouts dans l’UE
que dans la NRF de l’OTAN,
en conclut SK.
Mme Halonen souhaite soulever la question des avantages de la non appartenance
à une alliance militaire lors
du débat sur le livre blanc
avec le gouvernement. « Ce
débat est à venir et il est démocratique que j’en parle
avec la gouvernement ».
Elle consent toutefois à dire
au journal que « dans la politique internationale on a besoin de pays non membres
d’alliance militaire qui constituent de bonnes alternatives
lorsqu’il faut résoudre une
crise ».
« C’est comme avec le droit
du travail : quand tout va
bien on a tendance à oublier
les droits acquis. Il faut garder à l’esprit que la neutralité
a ses avantages et ses intérêts ».
La Présidente souligne que
le Président, le Premier ministre et le Ministre des Affaires étrangères sont les garants de la clarté de la politique étrangère. Les autres
ministres ont des activités
sectorielles.
Dans l’UE, « les réunions
des ministres de la Défense
n’ont pas un caractère officiel. Et il ne faut pas se vexer
si je le rappelle ici ».
La Présidente estime que les
déclarations pro-active des
ministres conservateurs sur
l’OTAN « ne posent pas de
problèmes mais suscitent
des interrogations » à l’étranger. « Ce qui est décisif,
c’est la position qui sera
prise dans le livre blanc et la
position du Parlement ».
Ce sont les décisions qui
comptent, pas les discours.
Mme Halonen ne s’attend
pas à ce que le livre blanc
contienne de changements
importants.
« Si je devais évaluer la situation actuelle, au sein du
gouvernement et du Parlement, je dirais que le livre
blanc n’apportera pas d’importants changements. Au
gouvernement, c’est le Premier ministre qui définit du
gouvernement. Sur les grandes questions, je n’ai eu aucune difficulté à trouver une
ligne commune avec le Premier ministre ».
« Je le dis et le radis : pour
que la Finlande ait la meilleure politique étrangère possible, il faut qu’elle soit définit
en bonne entente. Si on veut
changer de ligne, on doit le
faire chez nous ».
Mme Halonen ne trouve pas
fondées les critiques concernant une passivité de la politique étrangère finlandaise.
Elle souligne que depuis plus
de dix ans qu’elle est au
coeur de la politique étrangère finlandaise, « la Finlande a été active dans la
gestion internationale de
crise et dans le développement de l’intégration européenne. »
« Il n’est pas possible que la
clé d’une politique étrangère
dynamique soit l’entrée dans
l’OTAN. Ou alors il faudrait
se demander comment nous
serions dynamiques une fois
que nous y aurions adhéré ».
Mme Halonen remet aussi
en question l’idée que la Finlande considérée comme
une grande puissance de la
gestion de crise doive se
précipiter dans la NRF de
l’OTAN. « Nous voulons d’abord disposer des expériences tirées de notre participation aux GT 1500. »
Mme Halonen rappelle que
les ressources finlandaises
allouées à la gestion de crise
sont limitées. « Je ne serais
pas très enthousiaste pour
relever le plafond des ressources de la gestion de
crise ». Les troupes de l’UE
exigent déjà des efforts importants de la part de la Finlande.
Aux organisations internationales, « nous ne pouvons
pas donner de promesses
que nous ne pourrions pas
tenir ».
Mme Halonen ne milite pas
pour diminuer les moyens de
la défense, même si elle est
sur la même position que
l’Amiral Kaskeala concernant
une diminution progressive
de la réserve, avec le maintien du service militaire.
Mme Halonen souligne enfin
que la possible adhésion de
la Finlande à l’OTAN n’a jamais été un sujet (« issue »)
dans les discussions qu’elle
a eues avec M. Poutine.
SK estime aussi qu’il est difficile de croire qu’un changement à la tête des Etats-Unis
pourrait faire changer d’avis
Mme Halonen sur la question
de l’OTAN. SK
Editorial
« La Présidente répond »
L’éditorialiste de Suomen
Kuvalehti souligne qu’il est
appréciable que la Présidente, en répondant aux récents discours des ministres
conservateurs, participe au
débat public, même s’il est
regrettable que sa position
opposée à l’OTAN lève tout
intérêt au rapport sur l’oTAN
que l’on prépare pour le livre
blanc.
L’éditorialiste estime que les
arguments mis en avant lors
de sa visite en Irlande ne
doivent pas faire oublier la
différence entre la Finlande
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
et l’Irlande : la proximité de la
Russie.
« Un petit Etat doit agir dans
le consensus mais il faut permettre les débats. Les positions de la Présidente et du
parti conservateur semblent
bien opposées sur cette
question. Pour changer la
ligne politique de la Finlande,
il faudrait une coopération
entre eux, même si le parlement pourrait bien choisir de
passer outre la Présidente.
Cela serait exceptionnel. La
majorité des Finlandais sont
opposés à une adhésion à
l’OTAN et cela se reflète
dans la position de la Présidente. Et inversément : à
cause de la position de la
Présidente, le peuple est
prudent. L’histoire montrera
si Mme Halonen aura été la
présidente pendant les mandats de laquelle la Finlande
aura fait la politique de l’autruche alors que la réalité
commandait le contraire. »
SK
AIDES AGRICOLES 141
« Mme Anttila a cédé – Les
aides agricoles diminueront
d’au moins un dixième » KL
"Les aides agricoles 141 garanties pour l’année prochaine" KS
"Les voisins nordiques ont
fini de faire du lobbying
contre les aides de la Finlande" HS
Helsingin Sanomat rapporte
que la ministre de l’Agriculture, Mme Sirkka-Liisa
Anttila (Parti du centre), a
négocié jeudi à Bruxelles
avec la Commissaire européenne, Mme Marianne Fischer Boel, sur les aides agricole 141.
La Commission européenne
n’est pas satisfaite des arguments finlandais avancés
pour le maintien de cette
aide. Un accord sur l’aide
pour l’année prochaine a
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
pourtant été trouvé hier. Selon Mme Anttila, il s’agit
d’une aide nationale de 93,9
millions d’euros.
Mmes Anttila et Fischer Boel
poursuivront les négociations
mardi prochain. Plusieurs
questions restent en suspens, notamment la durée de
l’aide nationale et la façon
dont il faut diminuer son
montant. Selon Mme Anttila,
la Finlande propose une diminution annuelle de 3 %.
Mme Anttila souligne qu’il est
particulièrement difficile de
convaincre la Commission
sur le niveau de l’aide pour
les années 2012 et 2013.
HS rappelle qu’au début de
l’automne, la Suède et le
Danemark avait fait du lobbying contre l’aide agricole
finlandaise. C’est fini et
même si les agriculteurs suédois notamment sont encore
critiques ils se taisent. Le
syndicat finlandais a déclaré
que "les aides agricoles nationales sont une affaire interne de la Finlande".
Selon un porte-parole de
Mme Fischer Boel, "la réunion de jeudi a été constructive. Nous attendons toutefois d’avoir plus de chiffres
et de documents de la Finlande". Si une entente n’est
pas trouvée la semaine prochaine les négociations peuvent continuer jusqu’à la semaine avant Noël.
Mme Anttila attend toutefois
une solution dès la semaine
prochaine.
La MTK, syndicat des producteurs agricoles finlandais,
a annoncé jeudi être déçue
par les négociations.
"L’incertitude des agriculteurs continue encore."
Selon les calculs de la MTK,
la quote- part de l’aide 141
sur un litre de lait est de 3
centimes et sur un kilo de
viande de porc 40 centimes.
HS
ENERGIE
« Seule une partie des Etats
membres bénéficieront des
nouveaux droits d’émission »
KS « L’industrie forestière
mécontente » KS
L’industrie forestière s’étonne de la volonté de la
Commission d’inclure ce secteur dans la compétition sur
les droits démission, alors
même qu’il avait été décidé
au conseil européen de printemps que les intérêts des
groupes qui utilisent beaucoup d’énergie et sont
confronté à la compétition
internationale seraient pris
en compte. KS
« Les objectifs de l’UE offrent
une opportunité au gouvernement d’être actif » HS
L’éditorialiste de Helsingin
Sanomat estime que
« parfois le fonctionnement
de l’UE rappelle celui de
l’URSS ». Il critique les objectifs européens en matière
de fixation et de calcul des
niveaux des énergies renouvelables.
Selon l‘éditorialiste, la situation est particulièrement injuste pour la Suède et la Finlande et ce dossier offre une
opportunité au gouvernement finlandais de montrer
son activisme dans l’UE : la
Finlande devra chercher les
bons partenaires et être capable de défendre et la raison et ses intérêts. HS
POLITIQUE EUROPEENNE
DU PARTI CONSERVATEUR
« Une commission forte est
dans l’intérêt de la Finlande » NP
Le président du Parti conservateur et Ministre des Finances Jyrki Katainen rapporte
dans le journal de son parti
que « s’il semble actuellement que nous ayons des
avis divergents avec la Com-
mission dans certains sujets,
à long terme il ne fait pas de
doute qu’une commission
forte constitue le salut d’un
petit Etat membre ».
M. Katainen ne trouve rien à
redire dans le fonctionnement du Conseil et en particulier du conseil Ecofin. « En
particulier la Ministre française des Finances Christine
Lagarde est particulièrement
brillante. Elle a des idées
très européennes ».
M. Katainen estime aussi
que, avec les impulsions de
M. Sarkozy, le gouvernement
français réalisera de nombreuses réformes. NP
PROCHE-ORIENT
"M. Kanerva voit une volonté
d’aller vers la paix" HBL
Hufvudstadsbladet relève
que le ministre des Affaires
étrangères, M. Ilkka Kanerva
(Kokoomus), qui vient de
terminer sa visite au ProcheOrient, estime qu’il y a une
forte volonté politique pour
présenter un document commun au sommet d’Annapolis.
"Les Israéliens et les Palestiniens ont des attentes très
réalistes. Il s’agit d’un processus sensible et leur
marge de manœuvre dans
les négociations est limitée
par des motivations de politique intérieure." HBL/12
RUSSIE
ELECTIONS RUSSES
Selon Helsingin Sanomat, il y
a en ce moment environ 25
000 ressortissants russes qui
habitent en Finlande.
Ils peuvent voter aux élections de la Douma à l’ambassade de Russie à Helsinki,
au consulat général à Turku
et dans les locaux de l’ambassade à Lappeenranta.
55
En général, le taux de participation des russes établis en
Finlande est faible. HS/A4
« Doublement des vols vers
Moscou » HS
« Bientôt un accord avec la
Russie sur le bouleau, mais
la Finlande veut aussi un
accord sur les autres bois »
KS
de séjour. Le projet de réforme est préparé par un
groupe de travail dirigé par le
conseiller Tuomo Kurri du
ministère de l’Intérieur. Le
groupe doit remettre sa proposition à la ministre de l’Immigration, Mme Astrid Thors
(Parti suédois), à la midécembre. Les premiers visas pourraient être délivrés
en 2009. HS/A4
Avant de se rendre à Moscou, le Ministre du Commerce extérieur Paavo
Väyrynen estime que la Finlande et la Russie arriveront
bientôt à un accord sur les
importation de bois de bouleau en Finlande.
POLITIQUE INTERIEURE
Ces négociations, qui
concerne l’UE et la Russie,
sont aussi discutées à un
niveau bilatéral. Le Ministre a
déclaré que le Commissaire
Peter Mandelson avait même
recommandé à la Finlande
d’être active sur un plan bilatéral. HS KS
Selon une étude d’opinion
commandée par les quatre
grands partis politiques et
non rendue publique, plus de
la moitié des Finlandais
(contre 30% en mars dernier)
considèrent le Président du
parti conservateur Jyrki Katainen comme arrogant.
MARCHE DU TRAVAIL
40% des personnes interrogées déclarent avoir moins
confiance dans le parti
conservateur, dans cette
étude réalisée en octobre
avant le conflit des infirmières ;
"La Finlande projette un visa
pour les demandeurs d’emploi étrangers " HS
Selon Helsingin Sanomat, la
Finlande projette un nouveau
visa pour les demandeurs
d’emploi étrangers.
Ce visa permettrait un séjour
de six mois pour rechercher
du travail. Dès que l’intéressé trouve du travail il peut
être embauché immédiatement sans rentrer sans on
pays d’origine pour demander un visa.
En ce moment la Finlande
accorde des visas de moins
de trois mois. L’intéressé doit
demander un permis de séjour dans son pays d’origine
avant de se rendre en Finlande.
Ce visa est préparé dans le
cadre d’une réforme importante du système des permis
56
PARTIS POLITIQUES
« La baisse de confiance à
l’égard du parti conservateur
avait commencé avant le
conflit des infirmières » Yle
41% des personnes considèrent le PSD comme arrogant
et 28% estiment qu’il fonctionne contre ses intérêts.
27% des personnes considéraient le Centre comme arrogant et 27% qu’il va à l’encontre de ses intérêts. Yle
FIN DU CONFLIT SOCIAL
DES INFIRMIERES
« Le président du patronat
Antti Herlin condamne la politique de l’argent ou la vie du
syndicat des infirmières » UD
« Pourquoi le Premier ministre a-t-il donc attendu la fin
de la crise pour s’exprimer ? » IS
ENERGIE
mieux ses affaires pourra
l’emporter".
NUCLEAIRE
"A qui profitera le sixième
réacteur ?" Vihreä Lanka
Vihreä Lanka, organe de
l’Alliance verte, rapporte que
même s’il n’y a pas encore
de décision sur la prochaine
centrale nucléaire une lutte
sur sa construction est déjà
en cours.
Les entreprises nucléaires
actuelles TVO (Teollisuuden
voima) et Fortum Power and
Heat sont en train de faire
des études d’impact sur l’environnement d’une nouvelle
centrale nucléaire à Eurajoki
et à Loviisa. La nouvelle entreprise Fennovoima fait ses
évaluations à Pyhäjoki, Simo
et Ruotsinpyhtää.
Les quatre unités nucléaires
actuellement en fonctionnement ont été des investissements très rentables pour
leurs propriétaires.
L’objectif de TVO est de remettre au gouvernement une
demande de décision de
principe fin 2008.
Les évaluations en cours ne
signifient pas encore le lancement d’un projet de centrale nucléaire. Une véritable
initiative est la décision d’une
entreprise de demander au
gouvernement une décision
de principe approuvée par le
Parlement.
Selon le programme du gouvernement, les nouveaux
projets énergétiques seront
évalués du point de vue de
l’intérêt d’ensemble de la
société. La législation accorde au gouvernement un
large pouvoir pour le faire.
Au ministère du Commerce
et de l’Industrie, on ne souhaite pas analyser les candidats, même pas de façon
anonyme. Selon un fonctionnaire, "celui qui gèrera le
En ce moment, TVO est le
candidat le plus en vue pour
construire un sixième réacteur, même s’il est encore
loin du but.
La construction d’un éventuel
septième réacteur dépendra
du progrès du projet de Fennovoima. Le problème de
cette entreprise est le stockage des déchets nucléaires,
l’entreprise Posiva, dont TVO
et Fortum sont propriétaires,
n’étant pas prête à recevoir
les déchets de Fennovoima.
Le fournisseur du réacteur
est un autre point d’interrogation. Areva n’est pas exclu. Les fournisseurs ne sont
pas nombreux et l’atout d’Areva est une expérience récente dans un grand projet
nucléaire (Olkiluoto).
M. Pertti Simola, directeur
général de TVO, estime que
dans les quinze ans à venir,
deux nouvelles unités nucléaires pourraient être construites en Finlande. Vihreä
Lanka/9-11
"La femme de fer du nucléaire"
Vihreä Lanka publie aussi un
portrait de Mme Anne Lauvergeon, PDG d’Areva.
Mme Lauvergeon compte
transformer les difficultés
d’Olkiluoto en victoires. Malgré les problèmes, Olkluoto3 est en effet un atout pour
l’entreprise.
La valeur de référence d’Olkiluoto semble augmenter.
La construction d’Olkiluoto-3
est en cours mais Areva
cherche déjà ailleurs. L’expérience du prototype d’Olkiluoto profite à la vente du réacteur EPR ailleurs. VL/12-13
======================
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
Jeudi 22 novembre 2007
ral.
au sein de l’Union.
FIRMIERES
POLITIQUE ETRANGERE
ET EUROPEENNE
Il s’agit de la même chose
que dans les aides agricoles
nationales de la Finlande du
sud, dont les négociations
coïncident avec le bilan de
santé des aides européennes.
Pour Mme Jäätteenmäki, la
Finlande devrait prendre
exemple sur ces propos. « Il
faut qu’on prenne la place
qui est la notre ».
Le Premier ministre,
M. Vanhanen, a critiqué sévèrement le syndicat des
infirmières Tehy et l’opposition parlementaire concernant le conflit social du secteur des soins. Pour lui, les
démissions étaient une action syndicale qui ne doivent
pas être minimisées. L’opposition, quant à elle, avait ouvertement accepté la situation où les infirmières menaçaient la santé et la vie de
personnes.
RUSSIE
"La Russie songe à geler les
droits de douane sur le bois"
Talsa
Taloussanomat rapporte que
le ministre du Commerce
extérieur, M. Paavo Väyrynen (Parti du centre), et le
Premier ministre Vanhanen
(Parti du centre) négocieront
les droits de douane sur le
bois russe avec le ministre
russe du commerce à Moscou la semaine prochaine.
Selon M. Väyrynen, la Russie aurait fait entendre
qu’elle serait prête à geler
les droits de douane sur le
bois à leur niveau actuel.
"La Finlande exige que les
droits de douane sur le bois
soient gelés immédiatement
et de façon permanente", a
déclaré M. Väyrynen à Genève où il participe à une
réunion de l’OMC.
La Commission européenne
mène simultanément ses
propres négociations au sujet des droits de douane sur
le bois. M. Väyrynen a eu un
entretien avec le commissaire Mandelson lundi à
Bruxelles avant de se rendre
à Genève. Ils ont évoqué la
situation de négociation avec
la Russie. Talsa/7
BILAN DE SANTE DE LA
PAC
Editorial
Hufvudstadsbladet estime,
dans son éditorial, que les
réformes de la politique agricole commune ne devraient
pas démesurément frapper
l’agriculture familiale traditionnelle qui constitue le fondement de revenus pour ces
familles et également pour
les régions rurales en géné-
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
HBL rappelle que les critères
du versement des aides
dans le cadre de l’article 141
n’étaient pas liées à des difficultés techniques passagères, car il s’agissait de la
géographie et du climat.
Il est clair que le résultat des
négociations entre
Mmes Fischer Boel et Anttila
devra inclure des éléments
d’un compromis. Un plafond
pour les aides et des mesures environnementales pourraient conformément au bilan
de santé être appliqués ici
aussi.
Un contrôle médical n’est
toutefois pas censé risquer la
vie du patient, rappelle HBL.
HBL/2
PROPOS DE MME JÄÄTTEENMÄKI
"L’élève modèle doit se
transformer en acteur influent de l’UE" Kaleva
Kaleva publie un billet de
Mme Anneli Jäätteenmäki
(parti du centre), parlementaire européenne et ancienne
Première ministre.
Mme Jäätteenmäki écrit qu’à
la séance plénière du
Conseil de l’Europe, le Président français, M. Sarkozy,
avait eu le courage d’évoquer les problèmes et les
défis de l’Union européenne
sans préjugés. Les dirigeants
de l’Union ont l’habitude d’adresser remerciements et
éloges mais M. Sarkozy a
présenté des visions. Il s’est
engagé et a également critiqué. Il a ouvertement dit que
son objectif était d’augmenter le prestige de la France
Selon Mme Jäätteenmäki, la
mondialisation doit être équilibrée et les bénéfices ne
doivent pas être obtenus au
détriment des plus faibles.
"Le président français a défendu ardemment l’agriculture et les entreprises européennes en interrogeant
pourquoi l’UE devrait abandonner ses agriculteurs à
leur sort", reprend
Mme Jäätteenmäki.
En même temps que nous
défendons fortement les intérêts des Européens dans la
mondialisation nous devons
avoir le courage d’évaluer
sans préjugés l’avenir de
l’Europe.
"La Finlande devrait mener
un débat profond sur sa politique européenne. On devrait
créer un groupe de suivi de
cette politique. Il est grand
temps que la Finlande énumère les priorités et commence à les mener plus activement qu’avant."
"A l’avenir, la Finlande doit
s’allier mieux avec d’autres
pays membres, dont les intérêts sont les mêmes que les
nôtres. Une coopération approfondie pourrait être commencée avec les pays riverains de la mer Baltique."
"La Finlande doit savoir ce
qu’elle veut et non seulement
réagir à des décisions de
l’UE. Depuis son adhésion,
la Finlande n’a défini sa politique européenne qu’en exprimant le souhait de participer à des noyaux durs." Kaleva/mer/2
POLITIQUE INTERIEURE
CONFLIT SOCIAL DES IN-
M. Vanhanen a accuse Tehy
de ne pas avoir dit à ses
membres que des infirmières
risquaient d’être juridiquement responsables d’éventuels infirmités et décès. « Il
est trop demandé que chaque membre, dans un état
de zèle collective, se renseigne sur les responsabilités.
Tehy aurait du prévenir ses
membres », selon
M. Vanhanen.
Les propos de M. Vanhanen
étonnent la présidente de
Tehy, Mme Laitinen-Pesola,
qui regrette que le Premier
ministre évoque la question
de cette manière. « Ce sont
des questions dont il
convient de débattre à un
moment moins chaud », a-telle dit. Elle estime que les
infirmiers ne peuvent être
responsables des patients
que sur leurs lieux de travail
et pendant leurs tours de
garde.
Sans commenter les questions juridiques,
Mme Laitinen-Pesola constate que le conseil explicite
de Tehy pour ses membres
était de respecter la loi.
« Nous n’avons rien fait d’illégal. »
Concernant l’opposition,
M. Vanhanen a laissé comprendre que les partis actuellement dans l’opposition ne
seraient bienvenus au gouvernement que s’ils revenaient sur leurs propos. Il
57
considère comme irresponsable l’exigence de l’opposition de régler la menace des
démissions avec de l’argent.
M. Vanhanen exige que l’on
inscrive, au prochain programme gouvernemental,
des restrictions du droit de
grève qui permettent d’éviter
la création de situations semblables.
Mme Feldt-Ranta, secrétaire
du PSD, est outrée par les
propos de M. Vanhanen. Elle
estime qu’ils sont la preuve
d’un aveuglement causé par
le pouvoir, d’un sens des
réalités déformé et d’une
grande froideur. Pour elle, le
Premier ministre a particulièrement négligé ses fonctions.
Pour elle, M. Vanhanen et
son gouvernement essayent
de refuser leur part de la responsabilité en la matière et
accusent les autres de la
crise.
« Il est scandaleux qu’on a
un Premier ministre en Finlande qui ne considère avoir
aucun rôle et responsabilité
dans la résolution de la situation alors que le gouvernement dispose de tous les
moyens de le faire », a-t-elle
dit. Pour elle, M. Vanhanen
manque des connaissances
en matière de questions du
marché du travail et d’un
sens de responsabilités
qu’on pourrait s’attendre à
trouver chez un Premier ministre. HS/A3&4
Editorial
L’éditorialiste de Helsingin
Sanomat relève que le Premier ministre, M. Vanhanen,
s’est sévèrement adressé à
Tehy, aux Sociauxdémocrates et au mouvement syndical.
HS se félicite du fait que
M. Vanhanen ait pris la politique en main. « Il était grand
temps », selon HS. HS/A2
58
FONCTION PUBLIQUE
à temps partiel.
"Le rythme du programme de
la rentabilité de l’Etat se ralentira" HS
Il y a plus de 8 000 emplois
d’aide scolaire. Leur nombre
a doublé en quelques années.
Le gouvernement diminuera
le nombre d’effectifs de la
fonction publique en 2008
moins que prévu.
Selon le programme fixé par
le gouvernement précédent,
2 100 emplois équivalents
année travail auraient dû être
supprimées en 2008. Le gouvernement a toutefois diminué cet objectif à 1 800 emplois équivalents année travail. HS/A4
Il y a environ 400 assistantes
sociales scolaires, 300 psychologues et environ mille
conseillers d’orientation.
Il n’y aura jamais assez
d’aide professionnelle et sa
répartition entre les écoles
n’est pas égale. Il ne faut
toutefois pas oublier que l’école n’est pas un établissement de soins. HS/A5
FRANCE
EDUCATION
"On s’intéresse à l’école uniquement en cas de situations
exceptionnelles" HS
Helsingin Sanomat publie
une analyse signée Marjukka
Liiten, journaliste de politique
intérieure, qui estime que les
Finlandais s’intéressent normalement très peu ou pas du
tout à l’éducation et à l’école.
"On trouve une pincée de
Thatcher en M. Sarkozy" HS
La correspondante à Paris
de Helsingin Sanomat Heli
Suominen relève que le président français a été comparé à Mme Margaret Thatcher,
Première ministre britannique dans les années 1980.
HS/B2
======================
"Pour que les Finlandais s’y
intéressent, il faut une catastrophe dans les locaux d’une
école. Depuis la tragédie de
Jokela, on accuse le système de lycée sans classes.
Or, au mieux ce système
diminue la compétition et
promeut l’évolution personnelle."
"Il faut naturellement offrir de
l’orientation et de l’aide.
Comparé au bon vieux
temps et à plusieurs autres
pays les enseignant finlandais bénéficient de remarquables renforts.
Les médecins ou les psychologues ont donné près de 45
000 avis sur les élèves transférés à l’enseignement spécialisé (pour élèves en difficulté). En dix ans, le nombre
de ces élèves a doublé. Près
de 130 000 élèves reçoivent
un enseignement spécialisé
Mercredi 21 novembre
2007
POLITIQUE ETRANGERE
ET EUROPEENNE
VISITE DE M. KANERVA AU
PROCHE-ORIENT
Le ministre des Affaires
étrangères, M. Kanerva, se
rend au Proche-Orient, aujourd’hui. Il aura des entretiens avec le Président israélien, M. Peres, et son homologue, Mme Livni, ainsi qu’avec le Premier ministre des
Palestiniens, M. Fayyad et le
ministre des Affaires étrangères de l’Autorité palestinien, M. Malki.
Les entretiens porteront sur
la situation au Proche-Orient
ainsi que sur les perspectives du processus de paix à
la veille de la conférence
d’Annapolis à la fin du mois.
HBL/12
SOMMET UE AFRIQUE
La Finlande sera représentée au sommet UE-Afrique
de Lisbonne par le Premier
ministre Matti Vanhanen et
non par la Présidente.
PAC ET AIDES AGRICOLES
La confédération des producteurs agricoles finlandais,
MTK, a déploré, mardi, l’intention de la Commission
européenne de supprimer les
quotas concernant la production laitière. Pour la MTK, le
système de quotas garantit
la production dans des régions défavorisées comme la
Finlande.
La MTK souhaiterait que les
subventions liées à la production soient maintenues.
La commissaire à l’Agriculture, Mme Fischer Boel et
la ministre de l’Agriculture,
Mme Anttila, s’entretiendront,
jeudi, sur les subventions
agricoles. Helsingin Sanomat
se déclare pessimiste
concernant un accord en la
matière. HS/B7
CAPITALE EUROPEENNE
DE LA CULTURE
La ville de Turku, qui a été
nommée vendredi à Bruxelles capitale européenne de
la culture pour 2011 souhaite
réaliser 300 projets culturels.
La candidatures pour des
projets devront être déposées au premier semestre
2008. TS
POLITIQUE INTERIEURE
CONFLIT SOCIAL DES INFIRMIERES
« Les augmentations de salaires seront particulièrement
dures pour les petites com-
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
munes » HS
119 communes vont augmenter leur fiscalité. Seules
quelques communes des îles
Aland vont baisser leur fiscalité.
La part communale de l’impôt sur le revenu s’établira
en 2008 de 16% à 21% selon les communes, et en
moyenne de 18,55% (+0,1
point par rapport à 2007).
Cet impôt génère, pour les
415 communes finlandaises
14,9 milliards d’euros, à quoi
s’ajoutent l’impôt sur les sociétés qui rapporte 1,6 milliard et la taxe foncière qui
rapporte 0,9 milliard. HS
« Les experts ont des avis
divergents sur le champ
d’application de la convention salariale pour les infirmières » HS
Les experts finlandais ont
des avis divergents sur le
champ d’application de la
convention signée entre le
syndicat Tehy et l’employeur
communal. Certains estiment
qu’il ne sera pas possible de
ne faire intervenir les augmentations salariales prévues que pour les infirmières
affiliées au syndicat Tehy.
HS
En ce qui concerne le montant des augmentations, la
dispute sur les chiffres continue. Selon Helsingin Sanomat, les infirmières de Tehy
obtiendraient 15,9% en
moyenne sur deux ans et
demie, d’ici janvier 2010,
alors que les autres personnels de santé communaux
obtiendraient (au titre du l’accord conclu précédemment
cet automne) 12,8% en
moyenne. HS
« Les franchises médicales
ne peuvent pas constituer
une aide pour les communes » HS
Les paiements des services
de soins publics ne sont pas
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
fixés par les communes mais
par le gouvernement qui,
dans son programme quadriennal a décidé du niveau
de ces paiements tant pour
les soins que pour les crêches. HS
« Des promesses électorales
de plus en plus difficiles à
tenir » HBL
Hufvudstadsbladet estime
que l’exigence d’une plus
grande productivité des services de soin est un énorme
défi à relever pour le gouvernement et le secteur des
soins. 25 000 personnes du
secteur social et de la santé
partiront à la retraite durant
les quatre prochains années.
Le gouvernement estime que
16 000 personnes devraient
suffire pour les remplacer et
prévoit des incitations financières si les communes
n’embauchent pas autant de
personnes.
Le but est d’arrêter la croissance du nombre de personnel et de diminuer les dépenses. En même temps, le besoin de soins augmente, notamment concernant les personnes âgées.
dépendra des communes de
savoir si elles arrivent à améliorer la productivité en diminuant leurs dépenses.
Néanmoins l’éditorialiste relève qu’il est difficile d’améliorer la productivité du secteur de la santé dans une
période de vieillissement de
la population et d’augmentation des besoins de soins.
C’est pourquoi, la carotte de
la productivité proposée par
l’Etat n’est pas significative,
estime l’éditorialiste.
TUERIE DE JOKELA
Internet « Mise en place de
filtres pour le contenu d’Internet dans les écoles à Espoo » HS
« La police finlandaise a prévenu la police allemande
d’un risque de fusillade dans
une école allemande » HS
ECONOMIE
CHOMAGE
« Le taux de chômage a
baissé jusqu’à 6% - Le taux
d’emploi approche les 70% »
HS
Le ministre de la Culture,
M. Wallin, se demande également s’il sera possible de
trouver des personnes pour
les postes vacants. Il constate que la politique de l’immigration jouera un grand
rôle dans cette question.
HBL/6
Le taux de chômage s’établissait en octobre à 6,2% et
le taux d’emploi à 69,8%. HS
« Les communes en difficulté
face à la pression des salaires » HS
CONFLIT SOCIAL DES INFIRMIERES
L’éditorialiste de Helsingin
Sanomat rappelle que les
conventions salariales entraîneront pour les communes
des dépenses supplémentaires de 2 milliards d’euros par
an, dont 500 millions d’euros
pour les seules infirmières.
L’éditorialiste estime qu’il
======================
Mardi 20 novembre 2007
POLITIQUE INTERIEURE
Le syndicat des infirmières
Tehy et la délégation représentant les communes employeurs ont signé hier une
convention salariale de quatre ans jusqu’à la fin 2011.
Selon les communes, le coût
salarial de cet accord s’élèverait à 15,7-17,7%.
Le syndicat des infirmières
estime pour sa part que cet
accord devrait apporter à ses
membres des augmentations
de 26 à 28% sur quatre ans.
Le syndicat parle d’une augmentation brute mensuelle
de 350 à 650 euros en fonction des postes.
Ces différences d’appréciation s’expliquent d’une part
parce que les communes ne
prennent pas en compte les
augmentations générales
pour les employés des communes des années 2010 et
2011 qui profiteront aussi
aux infirmières et d’autre part
parce qu’une partie des augmentations convenues sont
conditionnées à une maîtrise
de la masse salariale. Ainsi
une augmentation de 2% en
2011 est prévue seulement
si le nombre d’infirmières
n’est pas alors supérieur à
ce qu’il était en 2006.
Selon un protocole, cet accord concerne seulement les
infirmières membres du syndicat Tehy employées dans
les communes. Ce syndicat
avait obtenu précédemment
un accord salarial prévoyant
une augmentation de salaires de 11,7% sur deux ans
pour les infirmières du secteur privé. Il est, selon le syndicat, peu probable que le
nouvel accord entraîne d’importants mouvements d’infirmières du privé vers le public.
Helsingin Sanomat estime
que la législation sur l’égalité
de traitement, qui s’impose à
tous les employeurs, stipule
pourtant que les personnes
employées dans les mêmes
tâches doivent recevoir le
même salaire.
C’est pourquoi les autres
syndicats des employés des
communes estiment que ces
augmentations devraient
aussi profiter à leurs membres employés aux mêmes
tâches que les infirmières de
Tehy, ce que conteste ce
syndicat.
59
Pour le médiateur national, il
est historique « qu’un accord
salarial dans la fonction publique territoriale soit directement conditionné à la productivité ».
Le représentant des communes a déclaré que cet accord
« assurait une paix sociale
de quatre ans, à un prix assez élevé. L’argent viendra
des recettes fiscales des
communes ». Selon lui, un
quart des communes finlandaises devront augmenter
leur fiscalité pour faire face
aux augmentations de salaires.
Ilta-Sanomat estime que le
coût salarial annuel pour les
communes finlandaises devrait s’élever à 500 millions
d’euros par an. Cela correspond à environ 0,75 point
d’augmentation du taux d’impôt sur le revenu (dont la
part principale et non progressive va aux communes).
Aamulehti rappelle que les
salaires versés par les communes finlandaises représentent 12,7 milliards d’euros, dont un tiers, environ
quatre milliards, concerne les
services de la santé.
Keskisuomalainen rappelle
que les autres principaux
syndicats des employés des
communes ont signé en septembre un accord salarial
prévoyant des augmentations de 11 à 13% sur deux
ans et demi, jusqu’en janvier
2010. Aamulehti souligne
que les autres catégories de
personnel des communes,
en particulier les aidessoignantes et les enseignants, souhaiteront des
augmentations de salaires
conséquentes après 2010,
d’autant plus qu’une grande
partie des augmentations
obtenues par les infirmières
se réaliseront alors. Kauppalehti estime qu’en moyenne,
les augmentations de salaires pour le personnel communal s’élèveront à 5,4% par
an pour les infirmières et
5,1% pour les autres catégo-
60
ries.
Pour Keskisuomalainen, il ne
fait pas de doute que les
augmentations de salaires
des employés communaux
entraîneront une augmentation de la fiscalité des communes ainsi que du prix des
services de santé publique.
Par ailleurs, comme le dernier jour pour augmenter le
niveau des impôts locaux
pour 2008 était hier, de nombreuses communes devront
s’endetter l’année prochaine
pour faire face aux augmentations de salaires. La pression à une augmentation de
la fiscalité des communes en
2009 sera donc forte.
Le gouvernement avait déjà
prévu une augmentation des
dotations financières aux
communes pour l’année prochaine, y compris une dotation de 150 millions d’euros
au titre de l’égalité de traitement devant profiter aux infirmières. Il ne prévoit d’augmenter cette dotation que de
18 millions d’euros pour l’année prochaine.
D’une manière générale, il
était déjà prévu que la dotation de l’Etat aux communes
passe de 476 millions d’euros à 755 millions en 2008.
HS IS KS AL KL
Commentaires
L’éditorialiste de Helsingin
Sanomat souligne que ce
conflit est historique tant par
le choix de Tehy d’essayer
d’obtenir le double des autres syndicats que par l’adhésion de l’opinion publique
à son action. HS
L’éditorialiste de Aamulehti
souligne que cet accord coûtera cher aux communes,
mais qu’il pourrait aussi avoir
un effet positif s’il permet
d’augmenter la productivité
des services de soin. L’éditorialiste souligne qu’il faudra
de toutes façons en tirer des
leçons pour éviter par exem-
ple qu’un prochain gouvernement en soit réduit à faire
voter une loi pour réquisitionner des travailleurs. AL
Il y a quelque 800 pharmacies en Finlande. HS/A6
Pour Kauppalehti une leçon
à tirer de cet épisode est que
les partis politiques doivent
éviter de s’immiscer dans les
négociations salariales entre
partenaires sociaux et surtout ne pas faire de promesses électorales inconsidérées pour telle ou telle profession. KL
"L’interdiction du tabac a diminué les ventes des restaurants" UD L’organisation des
restaurants finlandais estime
que l’interdiction du tabac
dans les restaurants, entrée
en vigueur en juin dernier,
aurait diminué la consommation dans une partie de restaurants. L’organisation
compte faire un sondage à
ce sujet cet hiver. UD/10
L’éditorialiste de Demari estime qu’il faut que l’Etat
vienne en aide aux communes menacées d’endettement et de devoir augmenter
leur fiscalité alors que l’Etat
réduit sa dette de près de
trois milliards d’euros. UD
L’éditorialiste de Kansan Uutiset accuse directement le
gouvernement de faire payer
cet accord aux bas salaires
qui seront particulièrement
touches par l’augmentation
du ticket modérateur dans
les services de soin et par
l’augmentation de la fiscalité
communale qui n’est pas
progressive. KU
CONFLIT SOCIAL DANS
LES PHARMACIES
Le syndicat des pharmaciens
a commencé lundi une grève
qui a diminué les heures
d’ouverture des 90 pharmacies étant objets de la grève
et fermé une vingtaine de
petites pharmacies.
Malgré la grève, les pharmacies n’ont pas été très encombrées.
La première phase de la
grève concerne les pharmacies à Helsinki, Espoo, Kauniainen, Kirkkonummi, Tampere, Lahti, Kuopio, Porvoo,
Loviisa et Hollola.
Si on ne trouve pas d’accord,
la grève s’élargira mercredi
et vendredi prochains, ainsi
que le 3 décembre.
TABAC
POLITIQUE ETRANGERE
ET EUROPEENNE
TCHAD
L’opération militaire de l’UE
prévue au Tchad n’a toujours
pas été confirmée
L’UE envisage d’envoyer
près de 4 000 soldats au
Tchad. L’opération est destinée à protéger les civiles, qui
ont fui le Darfour du Soudan
pendant les quatre dernières
années.
« La Finlande envoie au
Tchad un maximum de 60
soldats », a confirmé le ministre de la défense finlandais, M. Jyri Häkämies , lors
de la réunion des ministres
européens des affaires
étrangères et de la défense à
Bruxelles.
« Pour la coopération logistique, nous travaillerons avec
les Suédois », a déclaré
M. Häkämies. HS/B3
PROPOS DE MME TIILIKAINEN
"Où en est la politique européenne de la Finlande ?" TS
Turun Sanomat publie un
billet de Mme Teija Tiilikainen, secrétaire d’Etat au ministère des affaires étrangères.
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
Mme Tiilikainen souligne que
l’Union européenne est actuellement le forum central
de la politique étrangère finlandaise.
"Sans son appartenance à
l’UE, la Finlande avec ses
ressources nationales n’aurait aucune possibilité d’influencer la politique de façon
aussi globale et étendue
qu’en tant que membre de
l’Union."
"De ce point de vue, le caractère de l’Union européenne n’a aucunement
changé. Ce qui était favorable à la politique européenne
de la Finlande dans les années 1990, l’est toujours."
"Il est toujours dans intérêt
vital de la Finlande que l’UE
reste unie derrière des objectifs communs. C’est la seule
garantie du poids et de la
crédibilité politiques de l’Union. La construction du
consensus entre les pays
membres est plus dans l’intérêt de la Finlande que la démolition de ce consensus."
"Dans l’évaluation de la politique européenne de la Finlande, il ne s’agit pas seulement de la façon dont la Finlande promeut ses objectifs
par rapport aux aides accordées par l’UE ou la promotion des objectifs finlandais
dans la rédaction de la réglementation européenne."
"Dans cette évaluation, il ne
faut pas oublier les contextes
internationaux où la Finlande, en même temps
qu’elle promeut la politique
commune, promeut aussi
ses propres intérêts." TS/2
OTAN
Le député européen,
M. Alexander Stubb, à la
recherche d’une nouvelle
ligne
Dans un billet publié dans le
quotidien régional, Aamuleh-
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
ti, le député européen,
M. Alexander Stubb, estime
que l’adhésion de la Finlande
à l’OTAN, renforcerait le parlement dans son rôle d’acteur de la politique étrangère
et situerait la discussion
concernant l’OTAN là où elle
a sa place. Voilà une autre
bonne raison d’être favorable
à l’OTAN.
« La Finlande doit décider
quel est l’objectif de la politique de défense de l’UE. Serait-ce une défense commune, une capacité de gestion de crise militaire sophistiquée ou encore l’activité de
gestion de crise civile. Lorsqu’on essaye de tout faire,
on n’arrive à rien. La Finlande devrait encourager la
création d’une défense européenne au sein de l’UE. »
AL19.11/A2
ECONOMIE
ENTREPRISES
"Le capital finlandais rapporte moins lorsqu’il est investi à l’étranger" Talsa
Taloussanomat rapporte que
selon une étude effectuée
par l’institut de recherche
des salariés, la rentabilité
des unités ou filiales des entreprises finlandaises à l’étranger est nettement inférieure à celle des entreprises
en Finlande. Talsa/14
Il a visité une école à Vantaa
et a rencontré des représentants des ministères, d’organisations et entreprises, dont
Nokia. Il souligne l’importance des nouvelles technologies qui « ouvrent des portes pour les malvoyants ».
HS/sam/A15
POLITIQUE ETRANGERE
ET EUROPEENNE
OSCE – RUSSIE
Le directeur du bureau des
institutions démocratiques et
des droits de l’homme
(Odihr) de l’OSCE,
M. Strohal, qui était en Finlande, vendredi, regrette que
l’OSCE ait été obligée de
prendre la décision de ne
pas envoyer d’observateurs
en Russie suivre l’élection de
la Douma.
La Finlande avait envisagé,
elle aussi, d’envoyer des
observateurs.
Des parlementaires de
l’OSCE iront en Russie malgré la décision de l’Odihr.
M. Kiljunen (PSD) représentera la Finlande. Il constate
que le fait que les observateurs de l’Odihr ne soient pas
sur place rendra le travail
des parlementaires plus difficile. D’habitude, l’Odihr se
rend sur place bien avant les
parlementaires qui, selon
M. Kiljunen, ont pu compter
sur leur travail préparatif.
======================
Lundi 19 novembre 2007
FRANCE – FINLANDE
VISITE DE M. MONTAGNÉ
Helsingin Sanomat rend
compte de la visite en Finlande de M. Gilbert Montagné, chanteur français aveugle, qui est chargé de rédiger, pour le gouvernement
français, un rapport de l’amélioration de la situation des
malvoyants dans la société.
Pour M. Kiljunen, cette situation est le plus grand défi de
l’histoire de l’observation
électorale de l’OSCE.
M. Sasi (Parti conservateur)
représentera le Conseil de
l’Europe et M. Rajala (Parti
conservateur) le Conseil nordique. HS/sam/B2
OTAN
En route vers l’OTAN
Le quotidien Helsingin Sanomat évoque les grandes li-
gnes de la discussion sur
l’OTAN, qui se tient actuellement en Finlande. Le journal
a interviewé des chercheurs,
des hommes politiques et
des fonctionnaires finlandais.
Il est clair, écrivent les journalistes, que la discussion
finlandaise sur l’OTAN se
résume à ces deux questions
de base :
Une éventuelle adhésion
à l’OTAN peut-elle améliorer
ou affaiblir la position de la
Finlande en tant que voisine
de la Russie ?
La Finlande fait-elle partie
du communauté des Etats
occidentaux à laquelle appartiennent notamment les
Etats-Unis ?
L’idéalisation et la tradition
de la neutralité pourraient
expliquer la scepticisme finlandais envers l’OTAN. Une
appartenance à l ‘Europe
occidentale ne signifie pas
forcément, pour les Finlandais, une appartenance à
l’OTAN. Par contre, une hostilité, notamment envers la
politique des Etats-Unis, signifie généralement un scepticisme envers l’OTAN.
Les experts finlandais s’accordent sur un point, au
moins. La Finlande ne peut
pas avoir d’autres menaces
militaires que la Russie.
Quelle serait la position de la
Finlande – au sein de l’OTAN ou en tant que non alliée – si la situation en Europe se détériorait de façon
dramatique en provoquant
une crise militaire entre la
Finlande et la Russie ? Selon
le questionnaire de Helsingin
Sanomat, la position de la
Finlande serait légèrement
meilleure – c’est à dire plus
sûre en terme de sécurité – à
l’intérieur qu’à l’extérieur de
l’OTAN.
Point de vue du directeur de
l’institut de la politique étrangère, M. Raimo Väyrynen
61
« Dans un ordre international
à plusieurs pôles nonétatique, les alliances militaires n’ont pas vraiment de
raison d’être », affirme
M. Väyrynen..
« Néanmoins, le système
des relations internationales
est toujours lent à prendre
les changements en compte.
Pour les nouveaux membres
de l’OTAN, la promesse de
l’article cinq de protéger un
allié contre une agression
extérieure est un message
important contre une éventuelle attaque de la Russie »,
estime M. Väyrynen.
« Dans sa qualité de seule
institution organisée des relations transatlantiques, l’OTAN joue aussi un rôle important », constate
M. Väyrynen.
Il estime que dans des crises
comme celle en Afghanistan,
il n’y a pas d’alternative à
l’OTAN.
« La position de monopole
de l’OTAN dans les relations
internationales est révolue,
écrit le directeur de l’institut.
Pour que l’évolution ne nous
entraîne pas dans une situation non maîtrisée et risquée,
il conviendrait de revoir les
responsabilités internationales de l’ONU. »
« Il faut réformer l’organisation de l’ONU, pour qu’elle se
charge de nouvelles fonctions internationales, dont
notamment une activité de
maintien de la paix plus efficace que la précédente,
ayant, au besoin, recours à
la force militaire. HS18.11/
D1-2
Selon ministre de la Migration et des affaires européennes, Mme Astrid Thors, les
garanties de sécurité de l’UE
« ne valent rien »
Selon la ministre de la Migration et des affaires européennes, Mme Astrid Thors, les
62
garanties de sécurité de l’UE
ne veulent rien dire.
« L’UE ne peut pas donner
une telle garantie de sécurité
qui viendrait d’une autre organisation. L’OTAN forme
bien la colonne vertébrale
des opérations de maintien
de la paix » estime
Mme Thors.
« J’espère que nous sommes capables de discuter
ouvertement et d’évaluer de
façon optimale les avantages
et les inconvénients. Je n’entends pas prévoir davantage
le contenu du Livre blanc »,
conclut Mme Thors.
KS18.11/9
POLITIQUE INTERIEURE
CONFLIT SOCIAL DANS LA
SANTE PUBLIQUE
"Le comité de médiation a
donné une proposition d’accord dimanche soir" HS
"Selon les informations de
HS, le comité de Tehy propose au conseil du syndicat
l’approbation de la proposition"
Helsingin Sanomat rapporte
que le comité de médiation,
présidé par M. Risto Pelkonen, doyens du corps des
médecins, a pu trouver dimanche soir une entente sur
une proposition d’accord.
Cette proposition a donc été
signée par Mme Jaana Laitinen-Pesola, présidente du
syndicat des infirmières Tehy, et M. Markku Jalonen,
représentant de l’employeur
municipal.
Les partenaires au conflit
doivent donner aujourd’hui
pour 18 heures leurs réponses au comité de médiation.
Le comité du syndicat Tehy,
qui s’est réuni à 10 h ce matin, a décidé de proposer au
conseil du syndicat l’approbation de l’accord.
La délégation de l’employeur
municipal doit se réunir à 15
h.
le PSD 22,3% (+0,5%) et le
parti conservateur 22,3% (0,5%). Yle
Il y a très peu d’informations
sur la proposition d’accord.
On sait qu’il s’agit d’un accord pour une période de
quatre ans et un mois. Turun
Sanomat annonce que l’augmentation de salaire proposée serait autour de 20 %.
« M. Vanhanen à nouveau
hospitalisé » Yle
Le Premier ministre Matti
Vanhanen (Parti du centre),
très satisfait, a remercié le
comité de médiation pour
son travail bien fait, souhaitant l’approbation de la proposition. Il a refusé de s’exprimer sur une éventuelle
participation du gouvernement.
Les membres du comité de
médiation ont rencontré samedi M. Vanhanen et les
présidents des partis de la
coalition gouvernementale et
la ministre des Services de
base, Mme Paula Risikko
(Kokoomus), à Kesäranta,
résidence du Premier ministre.
Le ministre des Finances,
M. Jyrki Katainen
(Kokoomus), a exprimé son
soulagement. Eludant la
question de savoir si les impôts augmenteraient dans
une partie de communes, il a
affirmé que l’Etat compenserait de toute façon l’accord
par une somme importante.
M. Katainen souligne qu’il
faut faire des économies ailleurs quand les salaires des
infirmières augmentent. HS/
lun/A3&4, TS/lun/3, IS/lun/67
M. Matti Vanhanen (Parti du
centre), a été de nouveau
hospitalisé cette nuit en raison d’un calcul rénal. Yle
« M. Pekkarinen critique le
parti conservateur qu’il accuse d’avoir mis la politique
du marché du travail au centre du dernier débat électoral : le gouvernement en
paye aujourd’hui le prix
cher » KS
PRESIDENTE DE LA REPUBLIQUE
Sondages
« La majorité des Finlandais
favorables à un mandat de
six ans » HS
« Bonnes opinions favorables pour Mme Halonen »
Kaleva
69% des Finlandais sont satisfaits de la Présidente qui
ne recueille que 13% d’opinion défavorable. Kaleva
INTERIEUR
Clandestins
« Arrestation d’un groupe de
Moldaves » HS
GOUVERNEMENT
Un groupe de dix Moldaves
clandestins a été arrêté à la
frontière fenno-russe alors
qu’ils essayaient de s’introduire sur le territoire finlandais caché dans un camping
car. HS
Sondage
Législation sur les armes
Stabilité de l’audience des
partis
« Pas d’importante modification à attendre en Finlande »
HS
Le parti du Centre a une audience stable de 22,6% et
reste le premier parti devant
La directive européenne en
préparation va modifier la
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
législation finlandaise. Le
gouvernement a décidé de
réformer la législation de
manière que les mineurs ne
puissent plus acquérir
d’arme.
En revanche, la seule autre
possibilité de réforme
concerne l’adoption de la
mesure en vigueur en Suède
selon laquelle les médecins
ont l’obligation d’informer les
autorités sur les personnes
auxquelles il n’est pas souhaitable de délivrer de permis de port d’arme. HS
ALCOOL
« Nouvelles grèves en prévision » Kaleva
Les vendeurs des magasins
Alko ont déposé un nouveau
préavis de grève pour le 1er
décembre dans le conflit
concernant le renouvellement de la convention salariale du secteur. Kaleva
Augmentation de la fiscalité
sur l’alcool
Le Parlement a voté vendredi le projet de loi concernant
l’augmentation de la fiscalité
sur l’alcool. Les augmentations seront en moyenne de
11,5% : 15% pour les alcools
forts et les spiritueux, 10%
pour le vin et la bière.
On estime que le prix au
consommateur devrait augmenter en moyenne de
5,5%. Kaleva
RETRAITE
Le système de pensions de
l’Etat fête ses 70 ans.
Près de 40 000 retraités Finlandais vivent avec le seul
minimum vieillesse qui s’établit à 503 ou 528 euros par
mois pour une personne
seule en fonction de la commune du domicile..
En Finlande, un tiers des
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
femmes de plus de 75 ans
vivent en dessous du seuil
de pauvreté (moins de 11
000 euros par an). KS
vancer. Les effectifs représentent une trentaine de nationalités. 30 % d’entre eux
sont des Finlandais. HS/sam/
B16
TUERIE DE JOKELA
“La direction générale de
l’enseignement met en garde
les enseignants contre Platon » HS
Le conseiller de l’éducation
Pekka Elo, responsable du
développement de la philosophie à la direction générale de l’enseignement déclare qu’il faudra revoir en
détail la philosophie de Platon lors des stages de formation des enseignants.
« Si La République de Platon
est un ouvrage important de
la littérature, son contenu est
pour moi comparable au
Mein Kampf de Hitler que
l’on ne peut absolument pas
étudier dans les écoles »,
déclare-t-il, citant Popper,
avant de conclure qu’il serait
« difficile de mettre en place
une liste de livres interdit en
cours de philosophie ». HS
ECONOMIE
TVO
”Selon TVO, le nouveau calendrier des travaux a été
respecté” HS
Selon TVO, les travaux de
construction du cinquième
réacteur nucléaire respectent
les délais du nouveau calendrier. Le réacteur devrait être
terminé en 2011.
M. Landtman, directeur du
projet pour TVO, se félicite
du fait que les travaux avancent bien depuis Les derniers mois et que la construction ainsi que la livraison
des pièces se passe exactement selon les nouveaux
plans.
Il a été difficile d’obtenir de la
main d’œuvre, mais cela n’a
pas empêché le projet d’a-
« La grève des cabinets d’ingénieur menace le chantier
d’Olkiluoto » TS
Depuis mardi dernier 6 000
ingénieurs travaillant dans
des cabinets de planification
sont en grève à l’occasion du
renouvellement de leur
convention salariale.
Ce mouvement menace le
chantier d’Olkiluoto qui fait
appel à de nombreux cabinets d’ingénieurs en Finlande.
Cette grève menace aussi
les commandes du chantier
naval d’Aker Yards. TS
CHANTIERS NAVALS
Kauppalehti fait état de rumeurs concernant la possible
rachat du chantier naval de
Pori du groupe français
Technip Offshore par l’Américain GIF
======================
Vendredi 16 novembre
2007
POLITIQUE ETRANGERE
ET EUROPEENNE
RUSSIE
Matti Vanhanen veut trouver
rapidement une solution pour
les droits de douane du bois
russe
Le premier ministre, M. Matti
Vanhanen, voudrait que le
différend entre la commission de l’UE et la Russie sur
les droits d’exportation du
bois russe soit réglé dans les
semaines ou les mois qui
suivent.
La Russie propose d’éliminer
les droits de douane à condi-
tion que l’Organisation mondiale du commerce accepte
la demande d’adhésion de la
Russie.
Selon M. Vanhanen, l’industrie forestière finlandaise ne
peut pas se permettre d’attendre jusqu’aux négociations concernant l’adhésion
de la Russie à l’OMC. La
question des droits de
douane, doit être réglée préalablement.
Par l’augmentation des droits
d’exportation, la Russie espère développer l’industrie
forestière à l’intérieur du
pays.
La Russie est en négociation
avec la commission de l’UE.
Néanmoins, la Finlande fait
du lobbying. M. Vanhanen et
le ministre du commerce extérieur, M. Paavo Väyrynen
ont rencontré jeudi la ministre du commerce et du développement économique, Elvire Nabiullina, qui avait été
invité au séminaire sur la
Russie organisé par Sitra
Tous les trois s’accordent sur
la nécessité « d’une solution
rapide », mais
Mme Nabiullina n’a pas réagi
sur le calendrier proposé par
le premier ministre finlandais
HS/B9, TS/28, KS/16
Rencontre bilatérale de
M. Ilkka Kanerva et
M. Sergueï Lavrov à Rovaniemi
Rencontre bilatérale de
M. Ilkka Kanerva et de son
homologue russe, M. Sergei
Lavrov a eu lieu à Rovaniemi
dans le cadre de la réunion
des ministres des affaires
étrangères de la région de
Barents
Le ministre russe demande à
la future présidence finlandaise d’agir pour augmenter
le prestige de l’organisation
de coopération et de sécurité
européenne (OCSE). Il souhaite que l’OCSE pourrait
63
établir des règles sur le nombre des observateurs et la
durée de l’observation lors
des élections. Il espère que
la Finlande fera avancer la
proposition russe
tent des transports de pétrole
russes de plus en plus
conséquents en Mer baltique, pourraient favorablement accueillir l’idée d’investissements septentrionaux.
M. Ilkka Kanerva a fait savoir
que la Finlande présentera
son programme de réformes
en janvier.
Ce transfert de la Mer baltique en Mer de Barents ne
concernerait toutefois que
quelque six pour cents de la
totalité des transports de
pétrole. HS/B9
Par ailleurs, il prend note des
propos de son homologue et
rappelle que la Russie n’est
pas le seul pays à proposer
des réformes : « Nous ne
pouvons pas nous faire les
ambassadeurs d’un seul
pays », a déclaré le ministre
finlandais.
M. Kanerva estime que les
élections présidentielles doivent être suivies par des observateurs internationaux.
Tout en étant d’accord avec
lui, M. Lavrov a également
promis que les observateurs
internationaux, qui attendent
leurs visas afin d’entrer dans
le pays et surveiller les élections de la Douma en décembre, obtiendront bientôt
leurs papiers.
En décembre commenceront
les négociations sur les violations de l’espace aérien
Russie, Estonie et Finlande.
Le ministre des affaires
étrangères russe, Sergueï
Lavrov propose d’appliquer
le principe d’un guichet unique pour écourter les longues lignes d’attente à la
frontière russe. HS/A9,
KS/13, SM/8-9, UD/7
La Russie entend transférer
une partie de ses transports
de pétrole dans le nord
Les Russes achètent la moitié d’une entreprise de conteneur finlandaise L’achat est
supposé soulager le différend du port de Kronstadt
Le géant russe du transport,
Severstaltrans, acquiert la
moitié des activités de conteneur et de stockage à Kronstadt et en Finlande de l’entreprise familiale finlandaise
Container Finance.
Depuis longtemps, le terminal de Container Finance à
Kronstadt est à l’origine
d’une discorde.
Selon l’inspectrice en chef du
ministère de l’environnement, Mme Maria Laamanen, ayant participé à la réunion, les diminutions finlandaises concerneront essentiellement l’agriculture. Les
rejets de l’agriculture diminueront d’un tiers. Ceci avait
été décidé auparavant dans
le programme national de
protection des eaux. HS/A11
POLITIQUE INTERIEURE
POPULARITE DU GOUVERNEMENT
"Selon Kaleva, la popularité
du gouvernement a baissé"
Le président du comité d’entreprise de container Finance, M. Kimmo Nordström,
estime que la participation de
Severstaltrans facilitera l’implantation de l’entreprise à
Kronstadt.
Selon un sondage effectué
par l’institut Suomen Gallup
pour le compte du quotidien
Kaleva, la popularité des
gouvernements de
M. Vanhanen n’a jamais été
aussi basse qu’actuellement.
Il nie, néanmoins, l’influence
des problèmes portuaires sur
l’achat.
Selon ce sondage, 40 % des
Finlandais sont satisfait du
gouvernement. Environ 25 %
sont mécontents. Jusqu’à
présent, la popularité du gouvernement Vanhanen a varié
entre 45 et 50 %. Le meilleur
score, 55%, a été enregistré
en septembre 2004.
L’économiste de la Banque
de Finlande, M. Simon Ollus,
estime qu’il est tout à fait
naturel que les Russes veuillent s’implanter dans les
ports finlandais, car la capacité de la Russie est insuffisante. HS/B9
Le port de pétrole Indiga
dans la Mer de Barents ne
pourra assurer qu’une petite
partie du pétrole transporté
actuellement en Mer baltique.
Les Etats de la Mer balte
décident des quantités des
émissions d’éléments nutritifs dans les eaux La commission de protection veut
remédier à la pollution de la
Mer baltique d’ici 2010
Les Finlandais, qui s’inquiè-
Les Etats de la Mer baltique
64
ont décidé, jeudi, des quantités maximales d’émissions
d’éléments nutritifs. A la réunion de Helcom - commission de protection de la Mer
baltique – à Cracovie, les
ministre de l’environnement
ont approuvé les diminutions
minimales d’azote et de
phosphore pour tous les
pays.
En ce moment, les partisans
du Centre (61 %) sont moins
satisfaits que ceux du Kokoomus (70 %). Seulement
27 % des partisans de l’Alliance verte sont satisfaits du
gouvernement.
Environ mille finlandais ont
été interrogés du 1er au 10
novembre. Kaleva
ETAT DE SANTE DE
M. VANHANEN
Le secrétariat du Conseil des
ministres annonce que le
Premier ministre, M. Matti
Vanhanen (Parti du centre),
a été hospitalisé la nuit entre
jeudi et vendredi en raison
d’un calcul rénal. Il restera à
l’hôpital de Meilahti au moins
toute la journée d’aujourd’hui.
M. Vanhanen ne pourra donc
pas participer à la séance
plénière du Parlement où est
voté la loi sur la sécurité des
patients ou au conseil des
ministres présidé par
Mme Halonen où la loi doit
être promulguée.
La visite prévue de
M. Vanhanen à Rome et l’entretien avec le Premier ministre italien M. Prodi la semaine dernière ont été annulés.
A la tête du gouvernement,
M. Vanhanen est remplacé
par M. Jyrki Katainen
(Kokoomus), ministre des
Finances.
CONFLITS SOCIAUX
"Des services dans les hôpitaux de Helsinki sont déjà en
train d’être fermés" HS
Helsingin Sanomat rapporte
que beaucoup de services
dans les hôpitaux dans la
région de Helsinki seront
fermés en raison du conflit
social.
Le Centre national de protection juridique du domaine de
la santé (TEO) a reçu des
dizaines de demandes des
infirmières qui souhaitent
éviter de travailler à cause
de la loi sur la sécurité des
patients et pensent se faire
radier du registre du personnel du domaine de la santé.
Mme Kirsti Markkanen du
syndicat des infirmières Tehy
souligne que les membres
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
du syndicat ne doivent absolument pas se faire radier de
ce registre. Elle souligne que
le syndicat est responsable
du conflit social et de la démission collective et que les
membres du syndicat devront reprendre leur travail
après le conflit.
Le Parlement a commencé
ce matin à 8 heures l’étude
décisive de la loi sur la sécurité des patients. Le débat
doit durer toute la matinée.
HS estime que le débat serait un peu moins animé, le
Premier ministre Vanhanen
étant en congé de maladie.
Après le débat, le Parlement
votera sur l’approbation ou le
rejet de la loi. Le PSD proposerait son rejet et toute l’opposition est supposée voter
contre la loi.
Après le vote, la loi sera promulguée par la Présidente,
Mme Halonen, en Conseil
des ministres. Les préfectures pourront ensuite convoquer les infirmières démissionnaires à travailler. HS/A4
Le président du syndicat des
cadres TU
(Toimihenkilöunioni), M. Antti
Rinne, a promis jeudi des
mesures pour soutenir le
syndicat Tehy s’il le souhaite.
Ce syndicat et d’autres syndicats se sont exprimés
contre la loi sur la sécurité
des patients qui oblige les
infirmières démissionnaires à
travailler. HS/A5
Dernière minute : Le Parlement a approuvé la loi sur la
sécurité des patients par 113
voix contre 68. 18 députés
ont été absents du vote.
Toute l’opposition a voté
contre la loi.
POLICE
Réforme de l’organisation
territoriale de la police
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
A partir de 2009, l’organisation territoriale de la police,
actuellement divisée en 90
zones de police, sera désormais divisées en 24 zones.
L’objectif à long terme est de
réduire 115 postes. HS
MESURES POUR L’EMPLOI
« Les diminutions de charges
sociales n’ont pas eu d’effet
sur l’emploi » HS
Le gouvernement avait expérimenté de 2003 à 2005 des
mesures de diminution des
cotisations sociales patronales en Laponie et dans l’archipel pour promouvoir l’emploi.
L’Etat a consacré près de 16
millions d’euros à ces aides.
HS
MINORITES
Mme Johanna Suurpää a été
nommée comme nouvelle
représentante des minorités.
Mme Suurpä ä a précédemment notamment travaillé à
l’unité des droits de l’homme
du ministère des Affaires
étrangères. HS
TUERIE DE JOKELA
« Une profonde cicatrice
dans la société finlandaise »
TS
Dans un billet publié dans le
quotidien Turun Sanomat, le
Premier ministre Matti Vanhanen écrit que « si l’on ne
pourra jamais effacer la cicatrice de la tuerie de Jokela,
on peut toutefois essayer
d’en tirer des leçons. »
Le Premier ministre cite trois
pistes qu’il faudra explorer
pour éviter qu’un tel drame
se reproduise :
Pourquoi aucune instance n’a pu prévenir ce que
planifiait ce jeune homme. Il
est de ce point de vue légitime de parler d’un problème
psychique qui n’a pas été
soigné. C’est un problème
très complexe qui touche à
de nombreuses dimensions
de notre société.
Comment ce jeune
homme a-t-il pu si facilement
se procurer une arme ? Les
procédures pour délivrer des
permis de port d’armes devront être revues en détail.
Enfin Internet, où le tueur
a trouvé des modèles, où il a
pu sentir ses convictions renforcées sur la base de discussions qu’il a eues sur la
toile. Cette affaire montre
bien que l’on peut diffuser
sur Internet des menaces qui
ne seraient pas publiables
dans un journal et où le directeur de la rédaction aurait
l’obligation de saisir les autorités. Internet regorge de
pages dont les hébergeurs
profitent pour vendre des
publicités sans pour autant
informer les autorités des
actes délictueux qu’ils y trouvent.
« Le principal est, face à ce
traumatisme, de regarder
vers l’avenir. La leçon à en
tirer ne saurait d’installer des
portiques ou de mettre des
gardes armés dans les écoles. Il faut tendre vers une
meilleure société dans laquelle on insiste sur la liberté
mais aussi sur la responsabilité commune et un contrôle
des autorités. » TS
« Des jeux vidéos de plus en
plus violents » HS
Helsingin Sanomat renvient
sur les jeux vidéos où la violence est en augmentation et
où les limites d’âges ne semblent pas toujours respectées dans les familles.
Le quotidien estime que des
dizaines de milliers de Finlandais jouent au jeu de
guerre Counter Strike qui
compte environ 1700 clans
finlandais (groupe de plusieurs joueurs).
C’est dans ce jeu qu’existe
par exemple une copie virtuelle de l’école de Jokela où
a eu lieu la tuerie.
Selon Suomen Kuvalehti
91% des jeunes passent une
heure et demie par jour sur
Internet. HS
« Les jeunes ont de plus en
plus de problèmes psychiques » HS
La psychiatre Eila Laukkanen estime qu’environ 20%
des jeunes souffrent de problèmes psychiques. S’ils
sont le plus souvent diagnostiqués, leur traitement pose
problème.
Alors que les jeunes filles ont
tendance à souffrir de dépression et l’angoisse, les
garçons adoptent un comportement violent. HS
ECONOMIE
PLANS SOCIAUX
« Les plans sociaux des
grands groupes du boispapier se ressemblent » HS
Après les plans sociaux de
UPM en 2006 (près de 3000
postes en moins) et de Stora
Enso cette année (environ
1100 postes en moins en
Finlande) et avant celui annoncé de M-Real, Helsingin
Sanomat revient sur les différentes mesures prises par
les groupes.
Si UPM a annoncé ses mesures de suite, Stora Enso a
d’abord attendu le paquet
d’aides de l’Etat. La ministre
des Affaires sociales a récemment jugé que le paquet
annoncé par Stora n’était
pas suffisant.
Les aides des groupes qui
ferment des usines en Finlande sont multiples et comprennent les mesures suivantes : aide à la création
d’entreprise, aides à la formation, aides au reclasse-
65
ment, offres de locaux pour
les repreneurs et coopération
avec les centres régionaux
d’emploi, notamment.
UPM a annoncé avoir réservé un million d’euros pour les
aides à la création d’entreprise et à la formation. Stora
Enso a prévu 5 millions d’euros pour son plan social.
Helsingin Sanomat relève
qu’aucun des ouvrier touchés par la fermeture de l’usine de papier de Voikka de
UPM en 2006 n’a été embauché dans un chantier
naval de Turku ou de Rauma. Le directeur du personnel des chantiers naval
pointe les problèmes liés à la
faible mobilité de la main
d’oeuvre. HS
ENERGIE
La Finlande devrait augmenter considérablement ses
énergies renouvelables
Le modèle de l’UE, exigerait
de la Finlande jusqu’à 11
pour cent d’énergie renouvelable en plus, rapporte KL.
Le gouvernement a décidé,
en octobre, qu’une augmentation de sept points du niveau actuel des énergies
renouvelables finlandaises
est un stricte maximum.
Actuellement, la Finlande
produit 24 pour cents de son
énergie par des sources renouvelables. Reconvertie en
énergie finale, le chiffre est
de 28,5 pour cents en 2005.
Selon les informations de
Kauppalehti, la commission
serait en train de préparer
une proposition, qui forcerait
la Finlande à augmenter sa
production d’énergie renouvelable de 11 points.
« Toutes les propositionmodèles faites par la commission ont dépassé le niveau décidé par le gouvernement comme étant le maxi-
66
mum », estime un fonctionnaire de la commission.
Selon l’inspecteur en chef du
ministère du département
énergétique au ministère du
commerce et de l’industrie,
Mme Mirja Kosonen, la commission a évoqué une augmentation de 11,5 points en
ce qui concerne l’énergie
renouvelable pour tous les
pays de l’UE.
La Finlande cherche des
appuis parmi les autres pays
membres de l’UE.
La Finlande tentera de promouvoir ses propres points
de vue, liés à la diminution
de la capacité de l’industrie
forestière, les droits de
douane à l’exportation décidés par les Russes et notamment le fait qu’en Finlande le
niveau des énergies renouvelables dépasse le niveau
des 20 pour cents que l’UE a
fixé pour tous les Etats membres pour 2020. KL/4
======================
Jeudi 15 novembre 2007
POLITIQUE INTERIEURE
CONFLITS SOCIAUX
"La division régionale de la
santé publique de Helsinki
ordonnera à mille infirmières
démissionnaires de travailler" HS
"Le conflit social coûtera à
Tehy 700 000 euros pas
jour" TS
Helsingin Sanomat rapporte
que la division régionale de
la santé publique de Helsinki
(Hus) se prépare à ordonner
à au moins mille infirmières
démissionnaires de travailler
dès que la Présidente aura
promulgué vendredi la loi sur
la sécurité des patients. La
division régionale de la santé
publique de Helsinki se prépare à transférer des patients dans d’autres hôpitaux.
La maternité de l’hôpital universitaire d’Uppsala en
Suède se prépare à accueillir
ses premières patientes finlandaises.
Le médiateur Esa Lonka a
terminé les négociations tard
mercredi soir. Une date pour
une nouvelle médiation n’a
pas été fixée. HS/A5
Environ 300 infirmières de la
division régionale de la santé
publique de Helsinki ont manifesté hier après-midi devant le Parlement. HS/
A3&A4
"Les pharmaciens de la région de Helsinki en grève de
12 heures" HS
Selon Turun Sanomat, la
démission collective des
membres du syndicat des
infirmières Tehy coûtera cher
au syndicat. Mme Kirsti Viljakainen, directrice à Tehy,
estime que le conflit social
coûtera au syndicat environ
700 000 euros par jour. Les
infirmières démissionnaires
recevront 60 euros par jour
dès le premier jour du conflit
et sept jours par semaine.
Les membres de Tehy qui
travaillent doivent cotiser 25
euros de plus tous les quinze
jours.
TS note que, selon un sondage effectué par l’institut
TNS Gallup pour le compte
du journal télévisé de la
MTV3, 56 % des Finlandais
approuvent la loi sur la sécurité des patients, 35 % s’y
opposent et près de 10 % ne
se prononcent pas.
75 % des partisans du Parti
du centre et du Kokoomus
approuvent cette loi. 52 %
des partisans du PSD et
63 % de ceux de l’Alliance
des gauches s’y opposent.
Plus de 1 100 Finlandais ont
été interrogés pour ce sondage entre le 9 et le 13 novembre. TS/10
"Les vendeurs d’Alko se sont
mis en grève jusqu’à la fin de
cette semaine" HS
Selon Helsingin Sanomat,
les vendeurs des magasins
d’Alko commencent aujourd’hui une grève de trois jours.
Les pharmaciens de la région de Helsinki se mettent
en grève aujourd’hui entre
midi et minuit. La plupart des
pharmacies seront toutefois
ouvertes, les autres catégories de personnel n’étant pas
en grève. HS/A9
POLITIQUE ETRANGERE
AIDE AU DEVELOPPEMENT
Le Parlement a débattu des
objectifs de la politique
d’aide au développement sur
la base du nouveau programme du gouvernement
en la matière.
Ce programme a été accusé
d’imprécision et de mettre
trop l’accent sur les questions environnementales. Les
députés ont souligné, auprès
du ministre du Commerce
extérieur et du Développement, M. Väyrynen, l’importance de privilégier la formation des enseignants et de
garantir l’accès à la nourriture dans les pays en voie de
développement, ainsi que de
soutenir la démocratie.
M. Väyrynen n’était pas d’accord avec les critiques. Il a
dit que le programme accordait de la place à la créativité
et soulignait que la lutte
contre la pauvreté était toujours le premier objectif de
l’aide au développement.
Selon M. Väyrynen, il faudrait une augmentation de 50
millions d’euros dans les crédits d’aide au développement
en 2008 afin d’arriver, d’ici
2010, à atteindre l’objectif de
0,51 % du PIB fixé pour cette
aide.
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
Il souligne que les ONG obtiennent des crédits selon
leur efficacité et non pas selon un pourcentage fixé à
l’avance. M. Haavisto, député de l’Alliance verte, s’étonne de cette position et
rappelle que ces organisations ne font pas que réaliser
des projets, elles doivent
également être capables de
faire des projets d’avenir au
niveau de leur fonctionnement. HS/A11
de 1,6 %
ECONOMIE
Selon l’Inspection, le ministère s’est efforcé d’augmenter le nombre de mines sans
suffisamment étudier leurs
conséquences fâcheuses.
De plus, il est contradictoire
que le ministère soit l’autorité
compétente pour accorder
les autorisations en même
temps qu’il promeuve l’activité minière.
TRAVAILLEURS ETRANGERS
Helsingin Sanomat relève
que selon le ministère du
Travail, 40 000 travailleurs
étrangers viennent en Finlande, ce qui est 5000 personnes de plus qu’en 2006.
Cette évolution, qui continue
depuis 3 à 4 ans, devrait se
poursuivre et même s’accélérer. Il s’agit de personnes
qui viennent travailler en Finlande pour de courtes périodes et qui rentrent ensuite
dans leur pays.
75 % des travailleurs étrangers sont des Russes et des
Estoniens. Le nombre de
Polonais a triplé en quelques
années en raison du chantier
d’Olkiluoto. D’une façon générale, ce sont les le BTP et
les chantiers navals qui emploient de la main d’œuvre
étrangère.
120 000 résidants étrangers
habitent actuellement en Finlande, la plupart entre eux
sont venus pour d’autres
motifs que le travail. HS/B5
INFLATION
Helsingin Sanomat relève
que selon le Centre national
d’études statistiques, l’inflation s’est accélérée : elle
était de 2,7 % en octobre par
rapport à 2,6 % en septembre. En 2005, le taux d’inflation était de 0,9 % et en 2006
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
Les prix ont augmenté de
0,3 % de septembre en octobre. HS/B5
LOI SUR LES MINES
L’Inspection des finances de
l’Etat critique la façon du ministère du Commerce et de
l’Industrie de gérer les questions du domaine minier.
Selon l’Inspection des finances de l’Etat, il faudra faire
une étude exhaustive des
différentes conséquences de
l’activité minière avant que le
ministère termine son projet
de réforme de la loi actuelle.
La réforme, qui a déjà été
reportée, devrait être terminée pour avril 2008. Les rapports exigés par l’Inspection
des finances de l’Etat retarderaient l’entrée en vigueur
de la législation. La loi actuelle date de 1965.
Selon l’Inspection des finances de l’Etat, les déclarations
du ministère sur l’abondance
et les possibilités de l’exploitation des minerais sont exagérées. Elle remet en question ces informations et se
méfie de la nécessité que
l’Etat lui-même poursuive la
prospection. Internationalement, cela se fait de moins
en moins au niveau national.
L’Etat suédois y a renoncé
dès 1991.
Selon le ministère de l’Environnement, les activités minières sont responsables d’un
tiers des déchets en Finlande, soit de 66 millions de
tonnes. Il faudrait ainsi augmenter la mise à profit des
dérivés des activités minières. Le secteur minier et le
ministère du Commerce et
de l’Industrie ont, eux aussi,
considéré qu’il était possible
de rendre l’activité plus efficace de ce point de vue. HS/
B6
UTILISATION DE LOGICIELS PIRATES DANS LES
ENTREPRISES
Hufvudstadsbladet relève
que l’utilisation de copies
illégales de logiciels dans
des entreprises finlandaises
a diminué de 37 % à 26 %
en sept ans.
La Finlande se situe parmi
les bons Etats dans les statistiques, la moyenne mondiale étant de 40 %, selon
Business Software Alliance,
groupement d’intérêts international des producteurs de
logiciels qui lutte contre le
piratage.
Selon M. Zilliacus, vicedirecteur de Symantec, entreprise de sécurité informatique, estime que les différences entre les pays s’expliquent par des différences
culturelles. HBL/26
======================
Mercredi 14 novembre
2007
UNION EUROPEENNE
MME HALONEN EN IRLANDE
"Selon Mme Halonen, la flexsécurité est une réponse aux
menaces de la mondialisation" SM
Suomenmaa, organe du Parti du centre, rapporte que,
lors de la visite d’Etat en Irlande, la Présidente,
Mme Tarja Halonen, a participé mardi à un séminaire
sur la mondialisation.
Dans son intervention,
Mme Halonen a souligné que
la mondialisation était un défi
et non une menace pour
l’Europe. A l’avenir, l’Europe
devait se concentrer sur le
développement de la "flexsécurité", un modèle qui
combine la faculté de changer rapidement d’emplois
avec une bonne sécurité sociale. "Il faut que les partenaires sociaux se modernisent et créent de nouvelles
manières de penser."
Mme Halonen et son époux,
M. Pentti Arajärvi, termineront aujourd’hui leur visite
d’Etat de trois jours en Irlande. SM/10-11
ARTICLE 141
La ministre de l’Agriculture,
Mme Anttila, déclare que la
demande finlandaise d’obtenir le statut de pays producteur de vin pour la Finlande a
été gelée.
Mme Anttila constate que la
Finlande ne souhaite prendre
aucun risque concernant les
négociations sur les aides
agricoles 141. En raison du
congé de maladie de la
Commissaire Fischer Boel,
les négociations ne continueront que mardi prochain, au
plus tôt.
Mme Anttila se déclare optimiste en ce qui concerne le
résultat des négociations.
« Je ne crois pas aux solutions unilatérales », a-t-elle
dit. HBL/9
« Exception permanente ou
temporaire ? » KU
Kansan Uutiset rappelle que
les points de vue sont partagés même en Finlande sur le
caractère temporaire de ces
aides, comme en témoignent
les estimations contradictoires des anciens premiers
ministres Aho et Lipponen.
KU
Point de vue : « Il ne faut pas
67
attendre qu’on ait, en face,
un bon commissaire » HS
Helsingin Sanomat publie, à
sa page éditoriale, un billet
de M. Antti Blåfield, qui estime qu’à l’échelle européenne, les aides nationales
de la Finlande du Sud, 94
millions d’euros, représentent une somme ridiculement
minime. Or, du point de vue
du marché intérieur de l’UE,
il s’agit toutefois d’un principe important.
Jusqu’à présent, les aides
nationales ont été prolongées, car on a considéré que
la Finlande était toujours en
période de transition et parce
que le commissaire précédent, M. Fischler, lui-même
originaire des régions montagnardes autrichiennes, a eu
de l’empathie à l’égard des
Finlandais travaillant dans
des conditions difficiles. L’équité est passé avant le principe sacré du marché intérieur, écrit M. Blåfield.
Mme Fischer Boel vient de
plus près (de la Finlande) et
ses collègues agriculteurs
danois sont en concurrence
avec les producteurs finlandais.
L’attitude différente de deux
commissaires est la preuve
du fait qu’il faudra que la Finlande fasse admettre l’interprétation fondamentale selon
laquelle il ne s’agit pas d’une
aide de période de transition
mais d’une compensation
destinée à ceux qui luttent
contre de graves difficultés.
Un Etat membre devrait être
capable de le faire admettre,
selon M. Blåfield.
Il ne faut pas avoir confiance
dans le fait que l’on aura toujours à négocier avec un bon
commissaire – tout comme il
ne fallait pas compter sur un
bon Tsar, dans le temps,
conclut M. Blåfield. HS/A4
PROPOS DE M. KANERVA
68
Le ministre des Affaires
étrangères, M. Kanerva, estime que la Finlande devrait
rectifier sa tactique dans l’Union européenne.
M. Kanerva s’est exprimé, à
Oulu, lors d’une manifestation sur la politique étrangère
organisée par le quotidien
Kaleva. Il a estimé qu’il s’agissait d’une question qui
méritait d’être réévaluée. La
concurrence entre les Etats
membres s’est renforcée,
selon lui, et les Etats membres ne tiennent plus aux
anciens intérêts et valeurs de
la même façon qui allait de
soi pour les Finlandais.
De ce fait, il faut que la Finlande veille encore plus activement à ses intérêts et
cherche de nouvelles alliances. « Il faudra entrer dans
des coalitions auxquelles
nous ne sommes pas habitués », a-t-il dit, concernant
le contenu de la tactique.
Il a rappelé que même face
aux déceptions, la Finlande
ne devra pas s’isoler de l’UE.
La Finlande fait partie d’une
Union européenne dont le
succès et le développement
des institutions communes
sont d’une grande importance pour elle. Kaleva/mar/8
TELECOMMUNICATIONS
"Mme Lindén ne renonce
pas aux fréquences nationales" HS
Selon Helsingin Sanomat, la
ministre des Communications, Mme Suvi Lindén
(Kokoomus), estime que les
fréquences radiophoniques
finlandaises doivent absolument être gérées au plan
national.
Elle estime que les projets
de la Commission européenne sur la réforme de la
réglementation des télécommunications ne seront pas
mis en œuvre tels quels. "La
plupart des pays membres
de l’UE sont de cet avis."
Le secteur des télécommunications s’oppose également
au transfert de la prise de
décision au niveau européen. HS/B7
POLITIQUE INTERIEURE
DEBAT SUR LA GESTION
DE CRISE
Rapport sur la gestion de
crise finlandaise
« L’Afghanistan et la NRF de
l’OTAN scindent les rangs
des députés » HS
La présence militaire finlandaise en Afghanistan a causé un débat animé au parlement hier, lorsque les députés ont étudié le rapport du
gouvernement sur la gestion
de crise. La discussion permettait de mesurer les différences entre partisans et
opposants à la participation
finlandaise aux activités des
groupes NRF.
La Finlande envisage d’élargir ses responsabilités pour
former l’armée afghane et
assurer l’éventuelle gestion
d’une reconstruction territoriale. Le gouvernement préconise une présence finlandaise prolongée dans la région.
Le proche départ pour le
Darfour et le Tchad, pour des
missions de gestion de crise,
a obtenu un large soutien.
Le groupe parlementaire des
centristes, a demandé au
gouvernement d’adopter des
lignes conformes à « ses
réflexions positives » sur la
participation aux exercices
de la NRF. Il s’agit d’une position nouvelle car, jusqu’à
présent, le groupe parlementaire des centristes a considéré les manœuvres des
groupes de l’OTAN comme
une manière d’entraîner les
troupes finlandaises dans
l’OTAN.
Dans les rangs de l’opposition, on constate que les sociaux-démocrates ont une
position timidement positive,
les chrétiens-démocrates
sont sceptiques, les Finlandais de base « extrêmement
critiques » et enfin l’alliance
des gauches est résolument
opposée. HS/5
« L’opération en Afghanistan
obtient le soutien du parlement » AL
Aamulehti constate que les
propositions du gouvernement passent sans trop de
critiques.
Le rapport qui concerne la
participation finlandaise à
l’opération FIAS en Afghanistan, à l’opération de l’UE au
Tchad, et la mise en alerte
d’une division militaire pour
un groupement tactique de
l’UE a cependant été qualifié
de confus et de trop technique. Selon les députés, il
manquait une analyse de la
situation et une réflexion.
Chaque groupe parlementaire a souligné l’importance
des dangers grandissants
des opérations.
Mme Liisa Jaakonsaari
(social-démocrate), qui
conseillait les députés de
faire la différence entre la
gestion de crise et l’éventuelle adhésion à l’OTAN, a
signalé que la Finlande doit
assumer sa part du fardeau
des pays occidentaux en
Afghanistan. « C’est justifié,
car notre sécurité commence
bien loin de nos frontières »,
a-t-elle déclaré.
Mme Annika Lapintie
(Alliance des Gauches) a
estimé que « si les EtatsUnis se mettent en guerre
contre l’Iran, la Finlande n’a
plus sa place en Afghanistan ».
Concernant la participation
finlandaise à l’opération de
maintien de la paix au Tchad
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
et au Darfour, le ministre de
la défense, M. Jyri Häkämies
(conservateur) a remarqué
qu’une division du groupement tactique nordique devra
éventuellement être envoyée
au Tchad l’année prochaine.
La mention sur les NRF de
l’OTAN a provoqué quelques
réactions corsées. Selon le
rapport, outre sa participation
aux manœuvres, la Finlande
envisage la possibilité de
participer aux activités complémentaires des NRF.
« Les NRF n’est pas l’antichambre de l’OTAN », a souligné M. Markku Laukkanen
(centriste). Les nombreuses
allusions à une éventuelle
adhésion à l’OTAN ont incité
le ministre des affaires étrangères, M. Ilkka Kanerva, à
répondre : « Je ne prépare
pas une demande d’adhésion à l’OTAN. Si notre position change, je vous tiendrai
au courant. » Il a également
souligné que des précisions
sur l’Afghanistan seront fournies par le gouvernement.
HS/5, AL/A7
DROITS D’AUTEUR
"Les droits d’auteur resteront
au ministère de l’Education"
HS
Le gouvernement a décidé
mardi que la compétence sur
les droits d’auteur continuera
à relever du ministère de
l’Education comme jusqu’à
présent. Les droits industriels
seront gérés par le ministère
du Commerce et de l’industrie (futur ministère de l’emploi et des affaires économiques) comme avant.
Le ministre de la Culture,
M. Stefan Wallin (Parti suédois), se félicite de la décision unanime du gouvernement.
Les questions liées aux
droits d’auteur ont suscité un
débat très animé parmi les
artistes finlandais depuis la
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
nomination du gouvernement. HS/C1
BUDGET
"Selon M. Katainen, les impôts sur le revenu baisseront
comme prévu" HS
Helsingin Sanomat relève
que selon le ministre des
Finances, M. Jyrki Katainen
(Kokoomus), le gouvernement a l’intention de baisser
les impôts sur le revenu dans
toutes les catégories de revenus comme prévu dans le
programme gouvernemental,
vers le milieu de la législature, donc en 2009.
Malgré les promesses du
programme gouvernemental,
le gouvernement n’a pas pris
de décisions exactes sur la
baisse des impôts. Selon le
ministre, le gouvernement ne
veut pas augmenter le pouvoir d’achat dans la phase
actuelle de forte conjoncture.
M. Katainen souligne toutefois que l’excédent de l’économie publique doit être suffisamment important à la fin
de la législature, soit environ
3,5 %.
M. Katainen souhaite la rédaction d’un livre blanc sur la
politique économique. "On
devrait songer à l’avenir. Un
livre blanc serait un point de
départ pour un débat."
Le ministre des Finances
souhaite avoir notamment
plus de débat sur le montant
de l’excédent et les valeurs
liées aux dépenses de l’Etat.
HS/A3&B7
CONFLIT SOCIAL DE LA
SANTE PUBLIQUE
Situation de blocage
Demari rapporte que « le
gouvernement ne cède pas,
le syndicat des infirmières ne
cède pas, le conflit est totalement bloqué ».
Le mouvement du syndicat
des infirmières prendra effet
dans la nuit de lundi à mardi
si aucun accord n’est intervenu d’ici là.
Le conseil du syndicat des
infirmières a étudié hier une
proposition de compromis.
Selon le président du conseil
du syndicat, la situation est
délicate.
Selon la présidente du syndicat les difficultés achoppent
sur le niveau des augmentations de salaires et sur leur
périmètre.
Selon, le président du syndicat des enseignants, il est
clair qu’une augmentation
des salaires d’une catégorie
de la fonction publique n’est
pas possible. Il faudrait créer
dans la fonction publique
territoriale une convention
spécifique pour le personnel
soignant qui concernerait
infirmières et aidessoignantes (ces dernières
ont déjà accepté la convention salariale communale).
Le gouvernement estime
qu’il n’est pas possible d’envisager une dotation spécifique de l’Etat pour une partie
du personnel communal. La
seule possibilité, selon le
gouvernement, d’augmenter
une catégorie du personnel
communal est que les communes paient elles-mêmes
cette augmentation. Ce qui
engendrerait une hausse des
impôts locaux.
Helsingin Sanomat rapporte
que les autres syndicats du
secteur communal ne laissent aucune marge de manœuvre au comité de médiation sur le salaire des infirmières.
Un numéro vert a été ouvert
pour que les gens puissent
s’informer sur les effets de
l’éventuel mouvement des
infirmières.
La présidente Halonen re-
grette que la loi sur la sécurité des patients ait été préparée dans l’urgence. « La façon de savoir comment le
gouvernement va utiliser
cette loi et sous quelle forme
elle va se présenter, relève
de la responsabilité du gouvernement et du parlement », a-t-elle dit.
La presse rappelle que la
Présidente a rappelé que la
loi devait respecter le droit
international sur les droits
fondamentaux. UD AL HS
« Les prématurés attendent
de savoir où ils seront transférés” HS
Les hôpitaux appelés à fermer à partir de lundi prochain
commenceront à transférer
leurs patients demain. HS
Manifestations
Une manifestation des infirmières a eu lieu hier à Tampere. Une autre aura lieu
aujourd’hui à Helsinki. IS
Points de vue « Le débat
parlementaire crispe l’atmosphère » HS
L’éditorialiste relève que le
débat parlementaire sur le
projet de loi semble avoir
crispé les positions des syndicalistes.
Le gouvernement a de moins
en moins de marge de manoeuvre puisque l’opposition
soutient les infirmières en
affirmant que la seule solution est de céder à leur demande financière.
Sans rallonge financière il n’y
aura pas d’accord. Mais on
ne peut pas payer directement depuis le budget de
l’Etat ni pour les seules infirmières, relève HS qui conclut
que, « pour toutes les parties, le mieux serait que l’on
trouve un accord avant que
le mouvement des infirmières commence ». HS
69
« Certains sont plus égaux
que les autres » HS
Une journaliste de Helsingin
Sanomat rappelle que les
députés, qui avaient augmenté leurs rémunérations
de 40% au début de la décennie, veulent aujourd’hui
forcer les infirmières, qui bénéficient pourtant du soutien
populaire, à travailler.
En démocratie aussi, certains sont plus égaux que
d’autres. HS
« Le soutien aux infirmières
ne faiblit pas » IS
Ilta-Sanomat rapporte que le
soutien des citoyens ne faiblit pas.
80% de cette somme
concerne des personnes qui
ont déjà un séjour de plus de
deux ans », selon
M. Vauramo, du TKK.
Il souligne qu’ailleurs en Europe on évite de soigner les
personnes âgées en gériatrie
à l’hôpital et on préfère les
soigner dans des foyers ou
dans des maisons de retraites, plus ou moins médicalisées.
« C’est un environnement
plus humain pour les personnes âgées et moins cher car
une journée en gériatrie
coûte en moyenne 150 euros
contre 100 euros en maison
de retraite, et de 75 à 50 euros pour des foyers pour personnes âgées. »
La journaliste du tabloïd estime que « ce conflit aura au
moins fait un premier mort :
le parti conservateur et son
président. L’opposition surfe
en effet sur la vague : elle
n’a rien à faire pour voir son
audience augmenter. Le
Centre en revanche soutient
son partenaire gouvernemental comme la corde le
pendu, avec un sourire en
coin. »
M. Vauramo souligne que
« les finances des communes ne permettent déjà plus
de faire face aux coûts actuels. Cela provoquera une
crise de financement pour
les communes dans les années à venir. Et il ne sera
pas possible de faire face à
la prise en charge des grandes classes d’âge ».
En réalité, ce que les gens
attendent, c’est que le gouvernement ouvre sa bourse
aux infirmières pour sortir de
l’impasse. Ce n’est pas la loi
qui soignera les malades. »
IS
Les communes devraient
avoir le courage d’investir
dans des soins de convalescence courte pour les personnes âgées, permettant
ensuite de leur proposer des
modes d’hébergement alternatifs à ceux des lits en long
séjour dans les centres de
soin. KL
GERIATRIE
« Des milliards d’euros utilisés dans des soins inadaptés » KL
Kauppalehti rapporte que la
Finlande est le pays de
l’OCDE dans lequel il y a le
plus de lits en long séjour
dans les hôpitaux par rapport
à la population.
« On utilise en Finlande 4,7
milliards d’euros pour des
patients qui ont un séjour de
plus d’un mois à l’hôpital. Et
70
TUERIE DE JOKELA
« Le gouvernement met en
place une commission d’enquête et un groupe de travail » HS
Le gouvernement a décidé
de mettre en place une commission d’enquête pour analyser le déroulement des
événements durant la fusillade qui a eu lieu à Jokela la
semaine dernière.
Par ailleurs, un groupe de
travail va réfléchir aux dimensions plus larges de ce
drame. Le Premier ministre a
notamment mentionné l’opportunité de réfléchir au rôle
d’Internet ou à l’importance
du travail de prévention des
services sociaux. HS
« Selon la Ministre de l’Education, il faut intervenir plus
tôt face aux problèmes des
élèves » HS
La ministre de l’Education
Sari Sarkomaa souligne qu’il
faut intervenir plus tôt face
aux problèmes psychiques
des élèves.
Si les services sanitaires
pour les élèves du primaire
et des collèges sont suffisants, la situation est moins
bonne pour les lycéens. A
Helsinki, il y a un psychologue scolaire pour 1750 lycéens.
En pratique, les lycéens qui
souffrent de problèmes psychiques se trouvent souvent
sur de longues listes d’attentes pour obtenir des soins
publics organisés par les
communes. HS
qu’ailleurs. S’il y a peut-être
un substrat culturel de violence particulier, ce qui est
inquiétant c’est, selon elle,
l’augmentation de la violence
dans les médias.
Quant au savoir faire finlandais dans les technologies
de l’information et de la communication, il pourrait prédisposer les jeunes à passer
d’une culture à l’autre et à
copier des modèles.
Mme Solantaus rappelle que
le tueur de Jokela venait,
trois jours avant de passer à
l’acte, d’être quitté virtuellement sur Internet (son alias
Sturmgeist89 avait en effet
été quitté par son amie virtuelle danoise du nom de
Tanascheel au profit d’un
internaute plus âgé du nom
de AryanKrieg).
Une telle humiliation « rend
d’une manière horrible, ce
drame très compréhensible », selon Mme Solantaus.
Ilta-Sanomat relève que le
tueur de Jokela avait un passé scolaire tranquille, il n’avait même jamais eu de retenue. IS
Commentaires « Un bon début » HS
« Il faut prendre au sérieux le
drame de Jokela » Kaleva
Helsingin Sanomat estime
que la mise en place d’un
groupe de travail, promis par
la Ministre de la Justice, est
une bonne initiative. « Se
rendre compte de l’état de la
législation sur les armes était
un bon début. » HS
Le chercheur spécialiste des
jeunes Vesa Puuronen estime que pour comprendre
ce qui a pu causer le drame
de Jokela il faut prendre au
sérieux les motivations mises
en avant par le tueur.
« En Finlande, on ne se rend
pas compte quand quelqu’un
s’isole » IS
La pédo-psychiatre Tytti Solantaus, du Stakes, regrette
qu’en Finlande « on n’arrive
pas à détecter quand une
personne change et s’isole
dans son propre monde ».
Selon elle, il n’y a pas plus
de dépression en Finlande
Si on examine ses messages, la vision du monde du
tueur était fondé sur la certitude que l’humanité se divise
entre les masses de gens
peu intelligents et sans valeur et une élite intelligente
dont il faisait partie. En témoignent notamment ses
références directes et indirectes à la pensée d’Hitler ou
de Nietzsche.
Mais des idées semblables
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
sur un lien entre le QI et la
richesses des nations sont
aussi propagées par des
chercheurs, comme récemment deux sociologues dans
Helsingin Sanomat.
de Nokia est l’information
majeure et où Internet est le
plus important des amis. Où
les vrais gens sont toujours
pressés, car ceux qui ont du
temps sont des loosers.
Le tueur a aussi été influencé par des courants écophilosophiques qui arrivent aux
mêmes conclusions.
« S’il est vrai que l’on ne
meurt plus de faim en Finlande, nombreux sont ceux
qui se perdent dans la solitude, soufrent du manque de
relations sociales, de la froideur des mondes virtuels et
d’une cercle vicieux qui commence très jeune ». KL
M. Puronen souligne que le
tueur de Jokela Pekka-Eric
Auvinen n’a pas développé
sa vision du monde de manière isolée. Il s’est confronté
à ses enseignants, ses camarades et des internautes.
Des dizaines de personnes
ont été en contact avec lui et
ses idées.
Son professeur d’histoire
trouvait ses idées spéciales.
Ses camarades se demandaient s’il était sérieux ou
non. Sur Internet, certains le
critiquaient d’autres le soutenaient. De nombreuses personnes ont donc suivi son
cheminement mais visiblement personne n’a rien fait.
Il y a donc en Finlande des
jeunes qui approuvent les
idées défendues par Auvinen. Si on ne discute pas
sérieusement de ses idées,
on peut être sûr que tôt ou
tard un autre arrivera aux
mêmes conclusions que lui,
conclut M. Puronen. Kaleva
« Pekka-Eric a grandi en
Finlande » KL
Merina Salminen se demande dans Kauppalehti
comment il est possible que
le tueur de Jokela ait grandi
dans un pays qui s’enorgueillit d’avoir les meilleurs résultats en matière d’éducation
et de technologies de l’information. Où il n’y a pas d’exclusion et où on inculque aux
enfants qu’ici personne ne
meurt de faim.
Pekka-Eric Auvinen a gagné
au loto en, naissant dans un
pays où la hausse du cours
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
« Les restructurations dans
le secteur du bois-papier
continuent » KU
L’éditorialiste estime que les
fermetures d’usine en Finlande vont se poursuivre,
comme en témoigne la liste
des établissements à fermer
qui avait fuité durant le dernier conflit social du secteur,
et ce, même si les usines en
Finlande sont souvent les
plus productives des groupes. KU
======================
ECONOMIE
Mardi 13 novembre 2007
LICENCIEMENTS CHEZ MREAL
M-real a annoncé qu’il envisageait de fermer son usine
de Lielahti, à Tampere et
d’arrêter l’une des deux machines à Papier de son usine
de Kangas, à Jyväskylä. Depuis 2004, il s’agit du quatrième plan de restructuration
et un cinquième se dessine
déjà à l’horizon.
500 employés seront licenciés, dont 200 en Finlande.
Ces mesures devraient améliorer le résultat du groupe de
100 millions d’euros par an
d’ici en 2010.
Hufvudstadsbladet relève
que durant les dix dernières
années, l’industrie forestière
a supprimé un emploi sur
trois en Finlande. HS/B5,
HBL/16
Editoriaux et points de vue
« Au tour de M-Real de restructurer » Talsa
Taloussanomat souligne que
le nouveau programme de
réductions des coûts de MReal ne suffira pas. Le journal espère que les actionnaires de M-Real donneront le
soutien à la direction pour
restructurer le groupe afin de
lui permettre de participer à
la réorganisation du secteur
en Europe. Talsa. Talsa
sur la sécurité des patients.
HS/A5
M. VANHANEN EN LITUANIE
"M. Vanhanen croit à un
marché électrique commun
des pays nordiques et baltes" SM
Suomenmaa, organe du Parti du centre, rapporte que le
Premier ministre,
M. Vanhanen, a effectué lundi une visite en Lituanie où il
a rencontré son homologue,
M. Gediminas Kirkilas, et le
président, M. Valdas Adamkus.
UNION EUROPEENNE
MME HALONEN EN IRLANDE
Selon Helsingin Sanomat, la
visite d’Etat de trois jours en
Irlande de la Présidente,
Mme Tarja Halonen, a commencé par les condoléances
de la présidente irlandaise,
Mme Mary McAleese, et du
Premier ministre, M. Bertie
Ahern, en raison de la tragédie de Jokela la semaine
dernière.
Mme Halonen et M. Ahern
ont également évoqué le
traité modificatif de l’UE, la
gestion de crise internationale et les relations extérieures de l’Union.
Mme Halonen participera
aujourd’hui à un séminaire
sur la mondialisation et le
marché du travail.
Immédiatement après sa
visite d’Etat en Irlande,
Mme Halonen est censée se
diriger vers New York pour y
participer à un sommet international des femmes directrices portant sur la sécurité
globale. Elle sera toutefois
obligée d’annuler cette visite
si on ne trouve pas de solution au conflit social dans la
santé publique et si elle doit
promulguer, vendredi au
Conseil des ministres, la loi
Les Premiers ministres ont
évoqué notamment les questions énergétiques.
M. Vanhanen estime qu’il est
naturel que les réseaux et
marchés électriques des
pays nordiques et baltes se
réunissent à l’avenir.
Pour lui, cette réunification
améliorerait la sécurité énergétique de la région.
Selon M. Vanhanen, ses hôtes lituaniens ont été intéressés par les câbles sousmarins finno-estoniens. "Un
lien entre les pays nordiques
et la Suède serait également
nécessaire."
M. Kirkilas a rendu compte à
M Vanhanen de la situation
du projet de centrale nucléaire entre les pays baltes
et la Pologne afin de remplacer la centrale d’Ignalina.
SM/20
M. VANHANEN EN ITALIE
Suomenmaa relève que le
Premier ministre, M. Matti
Vanhanen, effectuera les 19
et 20 novembre une visite à
Rome où il rencontrera son
collègue italien, M. Romano
Prodi.
Les Premiers ministres doivent évoquer lundi prochain
la politique climatique et
71
énergétique, l’élargissement,
le budget et le traité modificatif de l’Union européenne,
ainsi que les questions d’actualité internationale.
M. Vanhanen s’exprimera
mardi prochain à une conférence de la FAO sur les forêts et l’énergie et s’entretiendra avec le directeur général de cette organisation,
M. Jacques Diouf.
A Rome, M. Vanhanen rencontrera également le président Giorgio Napolitano, le
président du parlement,
M. Fausto Bertinotti et le ministre de l’intérieur,
M. Giuliano Amato. SM/5
ARTICLE 141
Helsingin Sanomat relève
qu’en raison du congé de
maladie de la commissaire
chargée de l’Agriculture,
Mme Fischer Boel, les négociations sur les aides agricoles concernant la Finlande
du Sud, prévues pour jeudi
entre elle et la ministre de
l’Agriculture, Mme Anttila,
seront reportées à la semaine prochaine, au plus tôt
mardi.
sée. Pour elle, un critère
pour l’octroi des aides dans
ce cadre pourrait être le
nombre de jours de l’an où la
température est en dessous
de 5 °C.
Les subventions concernant
les zones défavorisées seront réformées en 2011.
Mme Anttila souhaite que
lors de la préparation de
cette réforme, on introduise
une clause qui garantisse
que les aides versées en
vertu de l’article 141 deviennent des aides destinées aux
zones agricoles défavorisées.
Concernant la production
laitière, Mme Anttila estime
qu’il faudrait des aides s’élevant à 27 millions d’euros,
dans le Sud de la Finlande.
Actuellement, la production
laitière est très concentrée
en Savonie du Nord et en
Ostrobotnie du Nord.
Si cette tendance continue,
le marché sera dérangé, car
la plupart des consommateurs se trouvent dans le Sud
du pays. HS/B4
Propos de M. Vanhanen
Selon HS, il semblerait que
la somme que la Finlande
serait autorisée à verser aux
agriculteurs concernés par
l’article 141 du traité d’adhésion de la Finlande à l’UE
sera fixé à 94 millions d’euros par an. La Finlande avait
demandé l’autorisation de
verser 129 millions d’euros,
somme devant diminuer à
125 millions d’ici 2013.
Mme Anttila espère que l’on
n’aura plus besoin de diminuer la somme de 94 millions
d’euros durant les années
qui suivent.
Elle estime que l’agriculture
finlandaise devra désormais
être garantie par les moyens
de la politique agricole commune de l’UE. L’ensemble
du territoire finlandais devrait, selon elle, être considéré comme une zone défavori-
72
Le Premier ministre,
M. Vanhanen, est optimiste
en ce qui concerne les possibilités d’arriver à un accord
sur les aides 141. SM/6
ECHANGE DE DROITS D’EMISSIONS DANS LE SECTEUR DE L’AVIATION
Helsingin Sanomat relève
que le projet européen
concernant l’échange de
droits d’émission de C02
concernant les transports
aériens divise les Etats
membres. La Finlande et la
Suède sont parmi les pays
qui seront très touchés par la
décision.
Opter pour le train en partant
à l’étranger depuis la Finlande n’est pas aussi simple
qu’ailleurs en Europe.
Ce qui intéresse la Finlande
et la compagnie aérienne
Finnair, c’est la base sur laquelle les droits d’émissions
seraient répartis. Finnair
souffrirait si on tenait compte
du nombre réel de passagers. Dans des pays comme
la Finlande, les vols ne sont
souvent remplis que pour
l’aller et reviennent vides.
La Finlande avait proposé
que l’on tienne compte de la
consommation du carburant
des avions, mais cette proposition a été rejetée.
M. Haglund, chargé de l’information de Finnair, regrette
que le système prévu ne favorise pas l’investissement
dans d avions plus modernes
au niveau d’émissions plus
faible. HS/B8, KL/13
POLITIQUE INTERIEURE
CONFLIT SOCIAL DE LA
SANTE PUBLIQUE
Débat du projet de loi
Malgré l’opposition parlementaire, le projet de loi du
gouvernement a été adopté
en première lecture par le
Parlement en séance plénière ce matin.
Comme il n’a pu être adopté
que ce matin, le projet de loi
devra être examiné en seconde lecture dans la nuit de
jeudi à vendredi afin d’être
adopté vendredi matin pour
être ensuite présenté à la
signature de la Présidente.
Lors du débat parlementaire,
l’opposition des partis de
gauche a fortement critiqué
le gouvernement.
Pour le parti de l’Alliance des
gauches, il s’agit d’une simple loi sur le travail forcé et
non d’une loi sur la sécurité
des patients.
Le PSD souligne pour sa
part qu’il existe une autre
solution que de forcer les
infirmières à travailler. « La
Finlande n’est ni en guerre ni
en état d’exception. Il y a un
tel excédent budgétaire que
l’on pourrait payer d’importantes augmentations de
salaires. Pourquoi ne pas
donc augmenter les dotations de l’Etat aux communes », a demandé la député
Saara Karhu (PSD).
Le député conservateur Ben
Zyskowicz a au contraire
exprimé son inquiétude
qu’une augmentation des
salaires des infirmières constitue un message pour les
autres branches féminines à
bas salaires.
De retour de Lituanie, le Premier ministre a déclaré qu’il
espérait « que le Parlement
ne serve pas de forum pour
négocier les salaires ». HS
KU UD
Déclarations de M. Katainen
Le Ministre des Finances a
déclaré qu’il « avait la conscience tranquille » car il n’avait jamais promis d’augmenter d’un coup les salaires des
infirmières.
Il répète aussi que l’Etat ne
versera pas de dotation supplémentaire aux communes.
HS
Mouvement des infirmières
« Le syndicat des infirmières
répond au projet de loi en
déposant de nouvelles listes
de démissions collectives »
KU
Le syndicat des infirmières a
décidé de répondre au gouvernement en déposant de
nouvelles listes de démissions collectives.
Aux 12 000 noms de démission collective déposés précédemment et dont le préavis de démission prend
échéance lundi 17 novembre, jour de début du mouve-
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
ment, s’ajouteront donc 3
600 noms déposés aujourd’hui. Or, la moitié de ces infirmières ayant été récemment
embauchées, elles n’ont
qu’un préavis de quinze
jours. Sur ces 3600 démissions, la moitié prendra donc
effet le 27 novembre et l’autre moitié le 3 décembre.
Ces 3600 nouvelles démissions concernent de nouveaux établissements hospitaliers et élargissent donc le
mouvement lancé par le syndicat des infirmières .
Pour ce qui est de le centre
hospitalier de la capitale
(HUS), il enregistre 3000
démissions. Selon, les administrateurs de ce centre, environ 900 infirmières seront
nécessaires pour assurer les
services visés par le projet
de loi sur la sécurité des patients. HS UD
Différends juridiques
« Les astreintes pourraient
mener à des emprisonnements » HS
Le projet de loi qui prévoit
des astreintes pour les personnes qui refuseraient d’assurer leurs services requis
pour garantir la sécurité des
patients.
Ces astreintes sont susceptibles d’être muées en peine
de prison, relève HS.
En revanche, il n’est pas prévu d’utiliser la force publique
pour faire appliquer la loi sur
la sécurité des patients. HS
« La fédération des associations féministes estime que
le projet de loi viole la
convention européenne des
droits de l’homme » KU
« Selon les experts juridiques, le projet de loi limites
les droits fondamentaux »
HS
Le professeur de droit Kaarlo
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
Tuori estime qu’il est possible de limiter les droits fondamentaux dans certaines
conditions, comme dans le
cas présent la nécessité de
sauver des vies.
Le professeur de droit constitutionnel Mikael Hilden était
cependant le seul des experts entendus par les parlementaires qui estime qu’un
tel projet de loi aurait nécessité une procédure d’adoption des lois constitutionnelles (majorité des cinq sixièmes). Il souligne qu’il y a lieu
de réfléchir à quel point une
loi normale peut restreindre
la liberté individuelle.
Il souligne aussi qu’il ne
conviendrait pas de limiter
les droits fondamentaux
alors que l’on disposerait
d’autres moyens moins impérieux « comme il a été
évoqué dans le débat public
par exemple que le gouvernement débloque des fonds
pour régler le conflit ». HS
ECONOMIE
PROPOS DE
M. PEKKARINEN
craindre que les perspectives
à la fin de la législature ne
seront pas aussi favorables
qu’actuellement », a-t-il dit.
nution de la demande frappera rapidement le pays. Les
scieries en font déjà l’expérience. KS/12
Selon M. Pekkarinen, il s’agirait du premier choc asymétrique depuis l’adhésion de la
Finlande à la zone euro. L’industrie forestière est le seul
secteur en Europe qui est
aussi fortement lié au dollar.
L’affaiblissement du dollar a
fait chuter la compétitivité de
l’industrie forestière finlandaise de 5 à 10 %, selon lui.
INDUSTRIE
La métallurgie, dont les
chantiers navals risquent
également de souffrir de la
situation où le dollar baisse
en même temps que les
coûts au niveau national
augmentent.
Concernant les licenciements de Stora Enso,
M. Pekkarinen n’est pas satisfait de l’action de la direction du groupe, qui avait justifié la fermeture de l’usine
de Kemijärvi par le fait qu’il y
avait un besoin pour le bois
qu’utilisait cette usine dans
les usines du Sud de la Finlande.
STORA ENSO
Selon Suomenmaa, la ministre des Affaires sociales et
de la santé, Mme Liisa Hyssälä (Parti du centre), a visité
hier avec le président du
syndicat du papier, M. Jouko
Ahonen, l’usine de Stora Enso de Summa à Hamina que
l’entreprise a décidé de fermer fin mars prochain.
Mme Hyssälä estime que le
"paquet de crise" de cinq
millions d’euros proposé par
Stora Enso est insuffisant.
La ministre a souligné que le
gouvernement avait déjà
promis un paquet de 15 millions d’euros à des communes qui souffriront de la fermeture des usines de papier.
SM/21
ENERGIE
DECHETS NUCLEAIRES
Le ministre du Commerce et
de l’Industrie, M. Pekkarinen,
se déclare inquiet de la compétitivité de la Finlande. Il
estime que les difficultés des
Etats-Unis se refléteront également sur l’économie finlandaise.
Outre l’industrie forestière,
M. Pekkarinen prévoit, tôt ou
tard, un affaiblissement
conjoncturel dans les autres
domaines d’exportation. Il
rappelle que le niveau du
dollar pourrait encore baisser.
« Il y a également le risque
que la productivité et la compétitivité finlandaise s’affaiblissent. Si la productivité
diminue pour des raisons
internes en même temps que
la demande du marché international diminue, il est à
Stora Enso n’avait pas le
droit de faire de telles déclarations à propos de bois dont
elle n’était pas propriétaire,
rappelle-t-il. KS/12
Point de vue
Keskisuomalainen publie un
billet de Kalle Heiskanen, qui
se méfie de la véracité des
affirmations de ceux qui clament que la Finlande est
mieux préparée qu’avant
contre des bouleversements
internationaux.
M. Heiskanen estime que les
augmentations importantes
de salaires rongent inévitablement la compétitivité pour
les années qui viennent.
Il constate que la Finlande
est dépendante des exportations à tel point que la dimi-
Kauppalehti relève que, selon Posiva, l’entreprise chargée du stockage des déchets
nucléaires, les déchets d’un
éventuel sixième réacteur
nucléaire ne rentreraient pas
dans le dépôt dont les travaux sont en cours à Olkiluoto.
Selon le directeur général de
Posiva, M. Patrakka, l’étude
sur l’impact environnemental
autorise Posiva à stocker
des déchets jusqu’à 9000
tonnes, pas plus. Les déchets de Fennovoima ne
pourraient ainsi pas être déposés à Olkiluoto.
Posiva et ses propriétaires
Fortum et Pohjolan voima
soulignent que Posiva a été
créée pour s’occuper des
déchets nucléaires de ces
deux groupes seulement.
73
« Le projet de Fennovoima
pourrait échouer si le groupe
ne prévoit pas lui-même un
centre de stockage », dit
M. Patrakka.
sus entre les différents partis
sur le maintien des troupes
finlandaises en Afghanistan
et sur l’apport de nouveaux
éléments dans l’opération.
Fennovoima a souligné
qu’au niveau national, il serait raisonnable et moins
onéreux de déposer tous les
déchets nucléaires au même
endroit. KL/10
« Le parti conservateur se
montre le plus enthousiaste.
Il se plie consciencieusement
aux souhaits américains, qui
espèrent voir se renforcer le
soutien des Finlandais en
Afghanistan », écrit le journal.
Congrès énergétique mondial
Kauppalehti relève que l’énergie nucléaire est à l’ordre
du jour du congrès énergétique mondial qui se déroule
actuellement à Rome.
Selon KL, la directrice générale de Areva,
Mme Lauvergeon a prévu
une renaissance de l’énergie
nucléaire tant en Europe, en
Asie qu’aux Etats-Unis.
KL/10
DEFENSE
AFGHANISTAN
La Finlande formera l’armée
afghane, titre le quotidien
Kansan Uutiset, qui commente le rapport du gouvernement sur la gestion de
crise
L’organe de l’alliance de la
gauche, Kansan Uutiset, rappelle que le rapport du gouvernement sur la gestion de
crise, sera présenté au parlement aujourd’hui. Initialement il était prévu pour mercredi dernier, mais avait été
reporté en raison de la tuerie
dans l’établissement scolaire
de Jokela.
Le rapport concerne la participation finlandaise à l’opération FIAS en Afghanistan, à
l’opération de l’UE au Tchad,
et la mise en disponibilité
d’une division militaire pour
un groupement tactique de
l’UE.
Il existe un certain consen-
74
Dans les rangs des centristes, on est plus réservé.
Sans pour autant s’opposer
au renforcement de la présence et à la possibilité de
prendre la responsabilité sur
des efforts de reconstruction
locale, le parti aurait souhaité
que le rapport prenne davantage position sur les risques
grandissants en Afghanistan.
Dans le plus grand parti de
l’opposition, les sociauxdémocrates estiment que les
problèmes de l’Afghanistan
ne seront pas résolus par
l’augmentation des forces
militaires. Des moyens doivent être trouvés en gagnant
la confiance de la population
civile et en favorisant la solution politique.
Cependant, les sociauxdémocrates rappellent que
l’opération FIAS devient de
plus en plus dangereuse.
Mais les plus sceptiques envers la gestion de crise en
Afghanistan se trouvent dans
l’alliance des gauches. Le
parti estime que la formation
de l’armée locale doit être
effectuée sans que les Finlandais participent aux combats. KU/8
Au procès du casque bleu
finlandais blessé en Afghanistan, le procureur demande
une peine de prison avec
sursis
Le procureur demande une
peine de prison avec sursis
pour les trois casques bleus
ayant servis dans les troupes
de gestion de crise en Afghanistan et qui avait blessé un
des leurs en octobre l’année
dernière. Le procès a débuté
lundi à Helsinki
La victime demande une indemnisation de 35 000 euros
pour coups et blessures.
Après avoir répondu, avec
son équipe, à des tirs dans la
province de Aybak, le soldat
qui montait la garde, dans la
nuit, a été touché par les
balles venant de son propre
camp.
Selon le procureur, le chef
d’équipe n’avait pas respecté
les consignes de sécurité
concernant les tirs effectués
par les Finlandais, et avait
ainsi provoqué l’échange de
tirs entre casques bleus et
locaux. Toujours selon le
procureur, les autorités
avaient tiré sur les Finlandais
parce qu’ils avaient entendu
des coups de feu. Les Finlandais auraient été trop
pressés de riposter vers une
cible indéterminée. AL/A5,
HS/A6
D’après les archives, durant
les années 1914-18, 65 Suédois et 5 242 Russes ont
rejoint la légion. A l’époque,
on ne trouve pas encore de
trace de Finlandais, puisque
les habitants de la Finlande
autonome étaient des citoyens russes.
Le premier Finlandais s’est
engagé dans la légion étrangère en 1917. Originaire de
Turku, M. Vanja Lahti, s’est
inscrit à la légion en tant que
citoyen de la Finlande autonome faisant partie de la
Russie.
Par ailleurs, le général Mannerheim aurait exprimé, en
1925, son désir de rejoindre
la légion étrangère.
Ce livre révèle que le légionnaire finlandais (entre 1930
et 1935) le plus célèbre s’appelait Aarne Juutilainen, surnommé « la Terreur du Maroc ».
Seule la moitié des Finlandais engagée dans la légion
parviennent à rester au-delà
de la première année de service. UD/24
LEGION ETRANGERE
======================
La légion étrangère et les
Finlandais
En tout, 500 Finlandais ont
servi dans la légion étrangère française depuis sa
création en 1831. Actuellement, dix Finlandais servent
dans les rangs de la légion.
Ces renseignements figurent
dans un livre sur les Finlandais de la légion étrangère
« La légion des lions ». L’auteur, M. Kari Kallonen, a interviewé des dizaines d’anciens légionnaires finlandais.
Il a puisé ses informations
dans les archives de la légion, qui n’ouvrent ses portes qu’à des légionnaires. Le
Finlandais qui lui a fourni ces
renseignements souhaite
garder l’anonymat.
Lundi 12 novembre 2007
UNION EUROPEENNE
AIDES AGRICOLES 141
PROPOS DE M. REHN
Le membre finlandais de la
Commission européenne,
M. Rehn, estime qu’il ne faut
pas conditionner les négociations sur les aides agricoles
rentrant dans le cadre de
l’article 141 du traité d’adhésion à l’UE de la Finlande
avec la ratification du traité
modificatif ou avec d’autres
questions européennes litigieuses.
M. Rehn a dit, à l’émission
Lauantaiseura de Yle, qu’introduire la question des aides à la table de tous les
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
Etats membres aurait de pires résultats que la négociation avec la Commission. Il
estime que le modèle d’aides
fait sur mesure pour l’agriculture finlandaise ferait l’objet de dures critiques de la
part des 26 Etats membres.
AL/dim
TABAC A CHIQUER
Helsingin Sanomat relève
que les armateurs ålandais
s’opposent à l’interdiction de
la vente de tabac à chiquer.
La Commission européenne
envisage d’introduire une
telle interdiction dans les
eaux territoriales suédoises.
M. Ekman, vice-directeur
général de la compagnie
maritime Viking Line, estime
que l’interdiction fausse la
concurrence parmi les compagnies qui circulent dans
ces eaux. C’est la compagnie Eckerö Line qui sera la
plus touchée. Elle a déjà menacé de changer de pavillon,
car la vente de tabac à chiquer sera toujours permise
sur les navires suédois.
Chez Viking Line, le changement de pavillon n‘a pas été
évoqué pour l’instant.
Aujourd’hui, Mme Halonen
aura un entretien avec
Mme McAleese. Elle rencontrera également le Premier ministre Bertie Ahern et
effectuera une visite au parlement irlandais.
Les deux présidentes doivent
évoquer les questions relatives à l’ONU et au développement, ainsi que la situation
en Irlande du Nord.
Mme Halonen et M. Ahern
évoqueront la politique étrangère et de sécurité et le traité
modificatif l’Union européenne, ainsi que la situation
en Russie, le changement
climatique, les questions
énergétiques et les questions
internationales d’actualité.
Mme Halonen participera
mardi à un séminaire finnoirlandais sur le marché de
travail. La ministre du Travail, Mme Tarja Cronberg, a
dû annuler sa participation à
ce séminaire en raison du
conflit social dans la santé
publique. UD
POLITIQUE ETRANGERE
OTAN
Le changement de pavillon
des compagnies ålandaises
signifierait des pertes importantes de recettes fiscales
pour les Îles.
« La décision de publier le
rapport sur l’OTAN appartiendrait au ministère des
affaires étrangères »
Les Ålandais et en particulier
Viking Line souhaitent que la
légalité de la décision de la
Commission soit encore jugée par le tribunal des communautés européennes. HS/
lun/A6
Le rapport sur l’OTAN est-il
un simple compte-rendu des
fonctionnaires du ministère
des affaires étrangères ou un
document plus conséquent
engageant les membres du
gouvernement ? demande le
quotidien Helsingin sanomat.
VISITE DE MME HALONEN
EN IRLANDE
Uutispäivä Demari relève
que la Présidente,
Mme Tarja Halonen, a commencé dimanche une visite
d’Etat en Irlande à l’invitation
de la Présidente Mary McAleese.
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
Les différences de points de
vue entre les autorités et les
ministères sur le rôle du rapport laissent entrevoir des
difficultés, alors qu’il s’agit de
trouver une ligne commune
sur l’alliance militaire.
Le Livre blanc devrait être
prêt au début de l’année prochaine pour que le gouverne-
ment puisse le transmettre
au parlement après l’été. Le
rapport sur l’OTAN devrait
être rédigé à la fin de ce
mois.
ministère de la défense,
M. Pauli Järvenpää et le secrétaire d’Etat au ministère
des finances, M. Raimo Sailas.
« Il s’agit d’un travail administratif réalisé au ministère
des affaires étrangères, qui
devrait aider la rédaction du
Livre blanc. Il n’est, cependant, pas possible que les
rédacteurs du livre blanc
s’engagent dans quelque
chose dont ils ne connaissent pas le contenu », estime
le secrétaire général de la
chancellerie de la présidente,
M. Jarmo Viinanen.
Le rapport sur l’OTAN est
essentiellement préparé au
ministère des affaires étrangères, excepté certaines parties qui sont complétées par
le ministère de la défense.
HS/A8
« A mon sens, c’est un rapport du ministère des affaires
étrangères. Par conséquent,
c’est au ministère de décider
de la publication éventuelle
du rapport », constate
M. Viinanen.
Si, par contre, le rapport était
considéré comme faisant
partie intégrante du Livre
blanc, la décision d’une
éventuelle publication devrait
être prise par la présidente et
le comité gouvernemental de
la politique étrangère et de
sécurité. Cela conférerait au
rapport un engagement politique plus prononcé.
Vendredi, le ministre des
affaires étrangères, M. Ilkka
Kanerva, a déclaré que le
rapport a un lien évident
avec le Livre blanc.
« Je pourrais évidemment
décider de la publication du
rapport, mais je vais essayer
d’obtenir l’approbation des
autres », a constaté
M. Kanerva, qui souhaite que
le comité donne son feu vert
pour la publication.
Outre M. Viinanen, le comité
est constitué de M. Esko Hamilo, sous-secrétaire d’Etat
au secrétariat du premier
ministre, du sous-secrétaire
d’Etat au ministère des affaires étrangères, M. Markus
Lyra, du directeur général au
DEFENSE
HELICOPTERES DE
TRANSPORT
Poursuite des négociations
sur les hélicoptères NH-90 :
La Finlande ne changera pas
de fournisseur d’hélicoptère
Malgré le retard de livraison,
la Finlande ne renonce pas
aux hélicoptères NH-90. Le
comité ministériel de politique financière du gouvernement a autorisé, vendredi, le
ministère de la défense à
poursuivre les négociations
sur la livraison et les modalités de compensation de son
retard.
Actuellement, le ministère
envisage la possibilité de
réceptionner des hélicoptères démunis d’un certain
nombre d’accessoires et d’équipement initialement prévus.
Selon le porte-parole du ministère de la défense,
M. Jyrki Iivonen, il n’est pas
question de changer de modèle d’hélicoptère, car la logistique et la formation ont
été organisées en vue des
NH-90.
Le ministre de la défense,
M. Jyri Häkämies, les négociations se poursuivent dans
une ambiance positive. L’objectif est d’aboutir à une solution le plus tôt possible.
La position de la Finlande
consiste à demander une
indemnisation totale du re-
75
tard des hélicoptères.
AL10.11/A7, HS10.11/A8
de prévention dans le domaine de la santé mental.
HS/sam/A5
POLITIQUE INTERIEURE
Propos de M. Vanhanen
LEGISLATION SUR LES
ARMES A FEU
Le gouvernement a pris, vendredi, la décision de modifier
la législation concernant les
armes à feu. Le comité interministériel aux Affaires européennes a débattu du projet
européen de réforme de la
directive sur les armes à feu.
Désormais, les mineurs ne
pourraient plus eux-mêmes
acquérir d’arme. Jusqu’à
présent, cela a été possible à
partir de l’âge de 15 ans,
avec l’autorisation parentale.
L’entrée en vigueur de cette
réforme pourra prendre environ deux ans. Les jeunes
pourront continuer à aller à la
chasse accompagnés d’adultes.
Jusqu’à vendredi, le gouvernement avait été opposé à
l’idée de restreindre la législation en la matière. Les
chasseurs mineurs sont
considérés comme une caractéristique nationale. Des
sources gouvernementales
nient que le changement
d’attitude soit lié à la tuerie
de Jokela.
Le Premier ministre,
M. Vanhanen, qui a été interviewé par Yleisradio, hier,
estime qu’il faudrait considérer l’opportunité de nouvelles
restrictions dans la législation sur les armes à feu. Il a
dit qu’il avait été surpris par
la facilité avec laquelle le
tueur de Jokela avait eu accès à une arme de poing.
Il estime que les armes pour
le tir de précision devraient
être gardées dans des clubs
de tir plutôt qu’à la maison. Il
ne voit pas le même besoin
concernant les armes de
chasse qui ne peuvent pas
être aussi facilement transportées de manière inaperçue. « S’agissant d’une arme
qu’on peut cacher dans une
poche, il faut poser la question de savoir pourquoi faut-il
qu’on puisse en avoir à la
maison. »
Le gouvernement a annoncé,
vendredi, qu’il envisageait de
proposer de restreindre la
législation sur les armes à
feu. Il s’agirait de limiter l’accès des mineurs aux armes.
AL/lun/A5
COMITE DE TRAVAIL
Le conseiller spécial de
Mme Holmlund, ministre de
l’Intérieur, a dit que le tueur
de Jokela était un adulte et
détenait une arme légalement.
Le président de la Grande
commission, M. Tuomioja, a
dit qu’il était clair que le
changement d’avis du gouvernement était dû aux événements de Jokela.
Le président de l’association
nationale des armes à feu,
M. Kurko, estime que ce ne
sont pas les armes qui constituent un problème, mais
plutôt les défauts en matière
76
La ministre de la Justice,
Mme Brax, envisage de proposer la mise en place d’un
comité de travail pour examiner les événements de Jokela afin d’en tirer les leçons
concernant les possibilités
d’éviter la reproduction de
tels événements.
L’étude couvrait tout, des
soins psychiatriques à la législation sur les armes à feu.
Mme Brax précise qu’il ne
s’agirait pas d’une enquête
criminelle.
Mme Viljanen, secrétaire
générale du ministère de
l’Intérieur, constate que la
désignation d’un comité a été
évoquée entre les ministères
de la Justice, de l’Intérieur,
de l’Education, des Affaires
sociales et de la Santé. Il
s’agit, selon elle, d’examiner
comment la situation a été
gérée, les leçons à en tirer et
comment prévenir de tels
événements. HS/dim/A4
CONFLIT SOCIAL DE LA
SANTE PUBLIQUE
"La loi exceptionnelle serait
votée comme une loi normale" AL
"Tehy aurait la droit de s’exprimer sur le nombre d’infirmières obligées de travailler"
HS
Helsingin Sanomat rapporte
que pendant le week-end, le
Parlement a continué, en
commissions, à étudier le
projet de loi sur la sécurité
des patients.
La commission des lois
constitutionnelles et celle de
la vie professionnelle et de la
parité ont proposé plusieurs
modifications au projet. Malgré ces modifications, l’opposition ne compte pas approuver le projet de loi.
Ces deux commissions proposent entre autres que le
syndicat des infirmières Tehy
soit entendu sur le nombre
d’infirmières qui seraient forcées à travailler en cas de
démission collective.
La majorité de la commission
des lois constitutionnelles a
estimé qu’après les modifications nécessaires, la loi peut
être approuvée au Parlement
par une majorité simple. La
procédure de vote d’une loi à
la majorité qualifiée des cinq
sixièmes n’est donc pas nécessaire.
La commission des lois
constitutionnelles exige qu’il
s’agisse d’une loi en vigueur
pendant une durée limitée.
Son président, M. Kimmo
Sasi (Kokoomus), proposé
une durée de trois mois.
Le projet du gouvernement
prévoit que la loi autorise le
travail forcé pour une durée
limitée d’une semaine mais
renouvelable. Le projet de loi
concernerait les professionnels de la santé publique,
qu’ils aient démissionnés ou
qu’ils ne travaillent pas ou
plus dans le secteur public
pour toute autre raison.
La loi permettrait à l’administration régionale, à la demande d’une commune ou
d’un regroupement de communes, de forcer une personne d’une profession de la
santé à travailler si la santé
des patients est en danger.
Le projet de loi mentionne
les services nécessitant la
présence d’un tel personnel.
L’étude du projet de loi continue cet après-midi en
séance plénière de l’Eduskunta. Il devrait être voté
jeudi. HS/lun/A4, AL/lun/A4
Sondage : Les Finlandais
approuvent les mesures prises par Tehy
Selon un sondage effectué
pour le compte du journal
télévisé d’Yle, 60 % des Finlandais approuvent les démarches du syndicat des
infirmières Tehy. 25 % s’y
opposent. HS/dim/A5
ENERGIE HYDROELECTRIQUE
Le ministre du Commerce et
de l’Industrie, M. Pekkarinen
(Centre), envisage d’évoquer
la question de la construction
du bassin artificiel de Vuotos
(Laponie) au gouvernement.
Il rappelle que parmi les
sources d’énergie renouvelables, il n’y a que l’énergie
hydroélectrique qui peut être
construite sans subventions
d’Etat.
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
Dans la perspective des obligations européennes en matière d’énergie renouvelable,
M. Pekkarinen estime que
l’énergie hydroélectrique est
un des moyens pour atteindre ces exigences.
L’Alliance verte rejette l’idée
de la construction de Vuotos
et promeut l’énergie éolienne.
Vuotos a été évoqué ces
derniers jours également en
raison des licenciements de
Stora Enso à Kemijärvi. Un
investissement de 200 millions d’euros créerait beaucoup d’emplois, rappelle
M. Pekkarinen. KL/9
======================
Vendredi 9 novembre 2007
balles. HS AL
« Qu’a donc fait la police
pendant deux heures ? » AL
Aamulehti écrit que l’opération policière suscite de nombreuses questions et le journal souhaite des réponses
crédibles de la police.
En effet, les derniers coups
de feu ont été tirés à 12h04
après une fusillade de vingt
minutes. Le tueur n’a toutefois été retrouvé qu’à 13h53,
trois minutes après que le
groupe d’intervention de la
police soit arrivé sur place.
Aamulehti se demande donc
ce qui s’est passé pendant
1heur et 49 minutes et ce
que faisait la police durant ce
temps, en attendant le
groupe d’intervention. AL
FINLANDE
TUERIE DE JOKELA
« Il aurait pu tuer tous les
élèves » AL
Durant les vingt minutes qu’a
duré la fusillade, le tueur a
tiré 69 balles. Il avait avec lui
320 autres balles. Il a aussi
essayé en vain de mettre le
feu à l’école.
Selon la police, il a tué ses
victimes au hasard, tirant de
manière arbitraire sur certaines des personnes qu’il croisait.
Toutes les victimes ont été
identifiées : outre le tueur, on
dénombre la directrice de
l’école, l’infirmière, une élève
et cinq lycéens.
Helsingin Sanomat rapporte
que le médecin légiste Antti
Sajantila estime qu’il n’aurait
pas été possible de sauver
des victimes même si les
secours étaient arrivés de
suite. En effet, les victimes
ont été touchées à la tête et
au torse et toutes ont reçu de
quelques à une vingtaine de
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
« Pourquoi la police n’a-t-elle
pas communiqué plus
vite ? » Yle
Le directeur de l’hôpital de
l’agglomération d’Helsinki
Eero Hirvensalo se demande
pour sa part pourquoi la police a refusé de communiquer le nombre de victimes,
laissant la direction de l’hôpital seule communiquer.
Selon lui, le refus de la police
de communiquer a laissé
planer le doute que le nombre des victimes ne cessait
d’augmenter, comme si de
nombreuses victimes étaient
soignées en état critique
alors que seul l’auteur des
faits était dans ce cas. Yle
AL
« En Finlande, il est plus facile d’obtenir un permis de
port d’arme qu’un permis de
conduire » HS « 1,6 million
d’armes en Finlande » HS
« Seule la Finlande s’oppose
au projet de directive restreignant l’accès des mineurs
aux armes à feu » HS « On
s’étonne ailleurs dans le
monde du nombre d’armes
en Finlande » HS
La Ministre de l’Intérieur
Anne Holmlund souligne que
« l’affaire de Jokela est un
cas particulier. Il s’agissait
d’un majeur qui avait légalement une arme ». La Finlande n’envisage pas de modifier sa législation ni son
attitude à l’égard du projet de
directive de la Commission,
rapporte Helsingin Sanomat.
Il y a en Finlande 1,6 million
d’armes enregistrées. Le
nombre de possesseurs d’armes est 650 000, soit 12%
de la population.
La police délivre chaque année 80 000 permis de port
d’armes, 60% étant des permis de chasse qui nécessitent de passer un examen.
Les personnes qui s’adonnent au tir doivent appartenir
à un club de tir ou produire
une preuve crédible de leur
loisir. Depuis le 21 octobre le
ministère de l’Intérieur stipule
qu’il faut aussi produire un
journal de tir. Il est aussi souhaitable que le demandeur
soit entendu par l’autorité qui
délivre le permis.
Le directeur de la police
Mattti Tohkanen estime que
la délivrance d’un permis
dans le cas du tueur de Jokela était « une évidence et
ne relevait pas du pouvoir
d’appréciation de l’autorité ».
HS
« La toile a réagi à la tuerie
en temps réel » HS « Selon
la police, il est impossible de
surveiller la Toile » HS
Après avoir joué une dernière partie de Battlefield 2,
mercredi matin, le tueur a
posté sur Internet son testament à 11h21, soit 43 minutes avant de se suicider et 23
minutes avant ses premiers
coups de feu.
Dès 11h53, les premiers
messages concernant la tuerie de Jokela étaient diffusés
sur le Net, 9 minutes après
les premiers tiers et deux
minutes avant l’arrivée de la
police.
Aamulehti rapporte que le
tueur de Jokela avait correspondu sur Internet avec Dillon Cosey, collégien américain arrêté en octobre par la
police américaine qui le
soupçonne de préparer une
tuerie dans une école de la
banlieue de Philadelphie.
Le commissaire de police
Jukka Mäkynen, de l’unité
informatique, estime qu’il est
impossible de surveiller la
Toile. Selon lui, la police judiciaire a une activité de
contrôle et de renseignement
sur Internet. La police de
sûreté surveille elle aussi la
Toile, mais uniquement dans
son secteur qui concerne la
lutte contre le terrorisme, le
contre-espionnage et le
contrôle des groupes extrémistes. HS AL
« En Finlande, de dix à vingt
mille armes automatiques »
UD « Le Texas de l’Europe »
UP
Il y a légalement en Finlande
de dix à vingt mille armes
automatiques selon M. Jouni
Laiho, directeur au ministère
de l’Intérieur.
Il estime que ce nombre
n’est pas très important eut
égard au nombre total d’armes en Finlande.
Demari rappelle que la Finlande se classe au troisième
rang mondial, après les
Etats-Unis et le Yémen pour
le nombre d’armes par tête.
UD
UNION EUROPEENNE
AIDES AGRICOLES 141
« Une solution attendue pour
la semaine prochaine » HS
La ministre finlandaise de
l’Agriculture rencontrera la
commissaire à l’agriculture
77
jeudi prochain à Bruxelles
pour discuter du sort des
aides agricoles 141 au Sud
de la Finlande. HS
GARANTIES DE SECURITE
« Selon M. Niinistö, les garanties de sécurité de l’UE
seraient mises en oeuvres
par le biais de l’OTAN » TS
Dans une interview accordée
au journal des réservistes, le
président du parlement affirme que l’éventuel soutien
des Etats membres auquel
fait référence le nouveau
traité serait réalisé « par le
biais de l’OTAN ».
Il déclare avoir discuté de
cette clause avec de nombreux spécialistes européens
qui l’ont tous convaincu qu’il
n’y avait aucun moyen
concret derrière cette clause.
TS
POLITIQUE ETRANGERE
OTAN
« M. Scheffer a évité le débat
sur l’adhésion de la Finlande
à l’OTAN » KS
M. Scheffer s’est entretenu
avec le Ministre des Affaires
étrangères Ilkka Kanerva de
la NRF et du sommet de Bucarest.
M. Scheffer a déclaré que la
Finlande était la bienvenue
parmi les troupes de la NRF.
Lors de sa visite à Helsinki,
hier, le secrétaire général de
l’OTAN n’a pas souhaité se
prononcer sur les raisons de
l’impopularité de l’oTAN parmi l’opinion publique finlandaise. « Je laisse ce débat
aux Finlandais », a-t-il dit.
Concernant une adhésion de
la Finlande, il a déclaré : « la
porte est grande ouverte
mais je laisse aux Finlandais
de décider ».
78
Après la conférence de
presse, le soir, M. Scheffer a
néanmoins ajouté que pour
promouvoir les intérêts communs de la Finlande et de
l’OTAN, « une relation la plus
étroite possible était nécessaire ».
M. Kanerva a pour sa part
souligné que, dans sa prise
de décision, la Finlande était
« un pays très très indépendant ».
actuellement sur les négociations avec le fournisseur des
NH-90.
Le résultat de ces négociations devrait être connu dans
les semaines à venir. Avant
cette date, il n’y a pas lieu de
sonder d’autres alternatives
selon M. Lavonen.
A l’occasion de sa visite,
M. Scheffer a aussi rencontré la Présidente Tarja
Halonen, le Premier ministre
Matti Vanhanen, le Ministre
de la Défense Jyrki Häkämies et le président du Parlement Sauli Niinistö. TS HS
Helsingin Sanomat affirme
qu’une possibilité est l’annulation complète de la commande. Cela serait catastrophique car les appareils
commandés par la Finlande
sont à des degrés de production divers dans les hangars
de Patria à Halli et que le
régiment de Utti s’est préparé en vue de ces appareils.
HS
DEFENSE
POLITIQUE INTERIEURE
HELICOPTERES DE
TRANSPORT
AFFAIRE RUSI
« La Finlande envisage de
changer de modèle d’hélicoptère » HS
Helsingin Sanomat rapporte
que la Finlande a commencé
à se préparer à l’éventualité
d’une annulation de la commande d’hélicoptères NH-90.
Les pouvoirs publics ont approché les Américains pour
une éventuelle offre concernant des hélicoptères Sikorsky UH-60M Black Hawk.
La Finlande souhaite savoir
s’il serait possible d’obtenir,
en leasing ou en propriété,
des appareils de ce type dès
l’année prochaine. L’éventuel
achat se déroulerait selon le
modèle de l’acquisition des
chasseurs F-16 Hornet, Foreign Military Sales, la Finlande achetant es appareils
au pentagone qui les aurait
lui-même acquis auprès du
constructeur.
Le ministère de la Défense a
refusé de commenter ces
informations. Selon le directeur général Eero Lavonen,
le ministère se concentre
« L’Etat condamné à payer
175 000 euros de dommages
intérêts » TS
Le tribunal d’instance de Helsinki a condamné l’Etat finlandais à payer 175 000 euros de dommages et intérêts
à l’ambassadeur Alpo Rusi
contre lequel une enquête
avait été ouverte sur la base
de documents de la Satsi.
Le tribunal a motivé sa décision sur le fait qu’il y avait eu
des fuites concernant l’ouverture de l’enquête et que
les droits fondamentaux de
M. Rusi avaient été violés.
Le tribunal estime en revanche qu’ouvrir une enquête
était motivé. TS
CONFLITS SOCIAUX
"Le gouvernement compte
astreindre une partie des
infirmières à travailler" HS
Helsingin Sanomat rapporte
que le Premier ministre Vanhanen annoncé jeudi devant
le Parlement que le gouver-
nement comptait présenter
vendredi au Parlement un
projet de loi qui obligerait
une partie des infirmières
démissionnaires à travailler
malgré le conflit social. Il s’agit notamment des infirmières dont le travail concerne
les soins intensifs, les accouchements, les soins aux bébés prématurés, les dialyses
et les soins aux cancéreux.
La ministre des Services de
base, Mme Paula Risikko
(Kokoomus), a estimé hier
que la loi concernerait un
peu moins de 10 % des infirmières ayant donné leur démission, soit un millier de
personnes.
Si le comité de médiation
arrive à trouver une solution
avant le 19 novembre, date
d’échéance de la démission
collective, le gouvernement
retirera son projet de loi, a
annoncé le Premier ministre.
Les partis de l’opposition ont
ardemment critiqué le projet
de loi. La gauche compte
voter contre, les chrétiensdémocrates n’ont pas encore
décidé de leur attitude.
En ce qui concerne les droits
fondamentaux des citoyens
garantis par la constitution,
selon l’interprétation du gouvernement, le droit à la vie
humaine dépasse les autres
droits fondamentaux.
Le comité de médiation du
conflit a interrompu jeudi son
travail. Selon le médiateur
national, M. Juhani Salonius,
il n’y a pas de possibilités
pour poursuivre la médiation
immédiatement. La prochaine réunion du comité
n’aura pas lieu avant la semaine prochaine.
Concernant la procédure au
Parlement, le projet de loi
sera étudié en séance plénière. Deux ou trois commissions de l’Eduskunta commenceront ensuite son
étude.
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
Le travail des commissions
devrait être achevé pour lundi quand la séance plénière
pourrait examiner le contenu
de la loi et la voter lundi
après-midi.
L’étude définitive aurait lieu
jeudi prochain et la Présidente pourrait la promulguer
le vendredi 16 novembre.
Le calendrier peut devenir
plus compliqué si la commission des lois constitutionnelles du Parlement estime qu’il
faut utiliser la procédure de
vote d’une loi constitutionnelle au lieu d’une loi ordinaire ce qui nécessiterait
alors une majorité de cinq
sixièmes. HS/A8
Autres conflits sociaux
Il y a des négociations ou
une médiation en cours
concernant plusieurs menaces de grève, dont du personnel des magasins d’Alko,
des pharmacies, des bûcherons et dans les télécommunications (Elisa et TeliaSonera). HS/8
CULTURE
CARMEN
« La Carmen de Bernard est
sauvage et violente » HS
Helsingin Sanomat publie
une critique de l’opéra Carmen mis en scène à Helsinki
par le français Arnaud Bernard. HS
======================
Jeudi 8 novembre 2007
Tuusula, au Nord d’Helsinki
avant de tenter de se donner
la mort à 12h04. Aucune
balle n’a plus été donnée
après.
On dénombre aussi douze
blessés dont un par balle.
Une patrouille de police arrivée sur place à 11h55 a essuyé des tirs de la part du
tueur.
L’opération de police, qui a
mobilisé près d’une centaine
de fonctionnaires, a duré
plusieurs heures. La police
n’a tiré aucune balle.
Vers 14 heures les secours
sortaient encore des corps
de l’école et essayaient de
les réanimer.
Vers 15h20 les derniers élèves étaient évacués de l’école.
Vers 16h les policiers ont
trouvé le corps inanimé du
tueur qui s’était tiré une balle
dans la tête. Il est décédé à
l’hôpital à 22h15.
Dès après 13h les hôpitaux
de Helsinki disposaient de 14
salles d’opération pour accueillir des blessés. Dès 14h
la Croix-Rouge a ouvert une
cellule de crise.
A 16h la Présidente a présenté ses condoléances aux
proches des victimes.
A 17h le Président du Parlement a interrompu la séance
plénière.
A 18h la police a tenu une
conférence de presse.
FINLANDE
« Neuf morts » KS
A 18h30, le gouvernement a
tenu une conférence de
presse. Le gouvernement a
décrété un deuil national.
Hier à 11h44 un lycéen de
dix-huit ans a tué sept élèves
et la directrice du Lycée de
Jokela, dans la commune de
L’auteur de la tuerie était un
lycéen de 18 ans qui pratiquait le tir dans un club. Il
avait une arme de poing Sig
TUERIE DE JOKELA
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
Sauer Mosquito 22 et disposait d’un permis de port
d’arme depuis seulement
trois semaines. Selon ses
camarades, il aimait les jeux
violents sur Internet. Issu
d’une « famille normale »
selon la police, il aurait eu un
comportement étrange ces
derniers temps, ce qui avait
amené ses camarades à
prévenir la direction de l’école qui n’a toutefois pas
donné suite.
Sur Internet, le tueur avait
publié de nombreux textes
racistes et extrémistes. Sur
son blog, il avait annoncé
qu’il commettrait un tel crime
motivé par des buts
« politiques ». La veille et le
matin même du crime, il avait
posté des vidéos sur Youtube pour annoncer son action. La presse relève aussi
qu’il existait depuis six mois,
sur le site de jeu en ligne
counter strike, un jeu consistant à poursuivre et tuer des
terroristes intitulé Jokelaschool et se déroulant dans
les couloirs virtuels de ce
lycée.
Lors de sa conférence de
presse, la Ministre de l’Education a demandé à ce que
la tragédie soit évoquée
dans toutes les écoles ce
jour. La ministre de la Santé
a regretté que les services
de santé scolaires ne disposent pas de suffisamment de
ressources. Le gouvernement n’a toutefois pas souhaité évcoqué de répon,se
législative à un tel drame. La
ministre de la Justice refusant par exemple de prendre
position sur l’éventualité de
criminaliser la préparation
d’un crime, par exemple sur
Internet. Le Premier ministre
a lui aussi refusé d’envisager
une modification de la législation sur le port d’armes.
STT rapporte que la Finlande
défendait auprès de la Commission une exception afin
de permettre aux mineurs de
continuer à disposer de permis de port d’armes pour la
chasse et les clubs de tir. En
Finlande, l’âge minimal est
de 15 ans. Selon l’agence
finlandaise, le drame de Tuusula pourrait relancer le débat sur les permis de port
d’armes.
Les cas de violence à l’école
sont rares en Finlande où il
faut remonter à 1989 pour
retrouver un cas d’homicide
par arme à feu dans un établissement scolaire. Plus
souvent, les cas de violence
concernent des coups à
l’arme blanche.
Les responsables de l’administration de l’Education et
du syndicat des enseignants
estiment que la solution n’est
pas d’introduire dans les
écoles des gardes ou des
portiques de sécurité. Certains enseignants se plaignent toutefois qu’il y ait
dans les écoles des élèves
dont la place n’est pas à l’école mais serait plutôt dans
des centres de soins.
Les psychologues interrogés
par la presse estiment que
l’auteur de la tuerie a immanquablement été influencé par
les actes similaires qui se
sont produits ces dernières
années aux Etats-Unis. Helsingin Sanomat rapporte que
le tueur de Jokela vouait un
culte aux auteurs des tueries
dans les collèges américains
de Columbine et de Virginie.
Tous les titres rapportent que
« des élèves ont été reclus
dans des classes, cachés
sous leurs pupitres pendant
près de quatre heures.
Le tabloïd Ilta-Sanomat titre
« Est-ce que l’on aurait pu
sauver quelqu’un ? » et relève que les victimes sont
restées à attendre au milieu
du chaos et de l’horreur pendant des heures avant d’être
extirpées de l’école.
Editoriaux et Commentaires
« Un jour de deuil » IS
79
Aujourd’hui la Finlande est
en deuil pour le souvenir des
victimes de Jokela. Parlez-en
dans les écoles et dans les
foyers, comme le gouvernement y invite. Nous partageons tous la même tristesse. IS
« La tranquille Finlande perd
son innocence » AL
L’éditorialiste souligne que
jusqu’à ce drame on croyait
qu’une telle tuerie ne pouvait
pas avoir lieu en Finlande.
Or, « la tuerie de Jokela témoigne que même la Finlande n’est pas à l’abri d’une
infection du virus de la violence pour lequel il n’existe
pas de vaccin ».
L’éditorialiste se demande
comment éviter de tels cas.
Evoquant les mesures prises
aux Etats-Unis, l’éditorialiste
estime toutefois que l’on ne
peut se déclarer société ouverte si l’on instaure des
contrôles massifs dans les
lieux publics. C’est pourquoi,
outre un renforcement modéré des contrôles, il faut s’attaquer à la détection des
éventuels problèmes de personnalité. AL
Pour l’éditorialiste de Turun
Sanomat aussi, « si l’on en
vient un jour en Finlande aux
mêmes solutions qu’aux
Etats-Unis, cela signifiera la
fin de la société tranquille
des pays nordiques basée
sur la confiance mutuelle.
Les portiques détecteurs de
métaux, les tests de toxicologie, les contrôles de toutes
sortes ne font pas partie des
services que l’on attend d’un
Etat providence ».
L’éditorialiste estime toutefois qu’un débat sur les permis de port d’armes risque
de surgir.
de tels drames on se demande toujours ce qui
pousse un jeune à de telles
extrémités. La réponse est
cette fois disponible sur Internet.
L’éditorialiste relève que la
responsabilité des contenus
sur Internet incombe au hébèrgeurs de sites et espère
qu’il soit possible d’intervenir
dans des cas où des textes
expriment la démence ou
incite à commettre des crimes. Toutefois l’éditorialiste
reconnaît qu’un contrôle exhaustif est certainement impossible.
Il est néanmoins de la responsabilité des la police de
surveiller Internet, même si
cela doit prendre du temps et
des ressources.
L’éditorialiste estime qu’il y
aura certainement un débat
sur la sécurité à l’école mais
qu’au-delà il faut réfléchir
aux moyens de détecter les
jeunes susceptibles de commettre de tels actes. C’est un
défi important pour lé ‘école
qui aura besoin de tous les
soutiens. HS
« La pire tragédie de l’histoire du système scolaire
finlandais » KS
L’éditoiraliste estime qu’il
faut prendre cette tragédie
comme un cas spécifique qui
ne doit toutefois pas motiver
une révolution de la sécurité
dans les établissements scolaires. Un accroissement du
contrôle dans les écoles ne
ferait qu’aggraver le sentiment d’insécurité. S’il faut en
parler dans les écoles et
dans les foyers, il est nécessaire d’inculquer aux enfants
l’optimisme et une croyance
positive dans l’avenir. KS
« Le drame de Jokela touche
tout le monde » HS
« Une simple journée d’école
s’est transformée en cauchemar » SM
L’éditorialiste de Helsingin
Sanomat rappelle qu’après
L’éditorialiste de Suomenmaa relève que, si les cas de
80
violence à l’école n’ont pas
significativement augmenté
en Finlande, ils semblent
toutefois de plus en plus graves.
Quoi qu’il en soit, il s’agit
d’une tragédie dont nous ne
nous remettrons pas de
suite, conclut-il. SM
CONFLITS SOCIAUX
« La grèves des caissiers
des magasins Alko et des
pharmaciens probable » UD
« La médiation dans le conflit
des infirmières interrompue
hier – Le gouvernement
pourrait transmettre un projet
de loi sur la réquisition des
infirmières aujourd’hui » HS
UNION EUROPEENNE
UE – RUSSIE
Helsingin Sanomat relève
que selon un groupe d’experts, c’est le Kremlin qui
dicte le rythme dans les relations entre l’UE et la Russie.
Le quotidien relève que selon European Council on
Foreign Relations (ECFR),
dans la direction duquel
siège le président Ahtisaari,
estime que l’Europe est très
divisée en matière de politique à l’égard de la Russie.
Selon ce groupe d’experts, la
plus grande raison pour l’affaiblissement de l’UE dans
sa relation avec la Russie est
sa division : selon un rapport
de l’ECFR, une partie des
Etats européens souhaitent
« une gestion douce » à l’égard de la Russie. Ils considèrent ce pays comme une
menace qui peut être maîtrisée en l’excluant du G8, en
étendant l’OTAN jusqu’en
Géorgie et en soutenant les
gouvernements anti-russes.
D’autres, qui soutiennent
« une intégration furtive »
considèrent la Russie
comme un partenaire poten-
tiel qu’il faut maintenir dans
la sphère d’influence de l’UE
en l’intégrant à autant d’institutions que possible et en
l’encourageant à investir
dans le secteur énergétique
de l’UE.
Selon le rapport, la Finlande
(avec l’Autriche, la Belgique,
la Bulgarie, la Hongrie, le
Luxembourg, le Malte, la
Slovaquie, la Slovénie et le
Portugal) est un pays pragmatique qui privilégie les
affaires avant toute autre
activité.
La France, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne, quant à elles, mettent l’accent sur les
relations bilatérales.
A défaut d’une politique européenne commune à l’égard
de la Russie, ce pays a pu
augmenter son poids dans
ses relations avec l’UE. Selon les rédacteurs du rapport,
la puissance de la Russie est
pourtant trompeuse à la lumière de la puissance économique et de la population
importante de l’UE.
Avec une stratégie commune, les Etats européens
pourront se rendre compte
de leur force, selon le rapport. HS/B3
GT 1500
Poursuite des manœuvres
du groupement tactique nordique dans le nord de la
Suède
La Finlande participe aux
manœuvres avec une lourde
puissance de feu et des
chercheurs
Pour la Suède, il s’agit de
mettre ses compétences à
l’épreuve. Sous la direction
suédoise, les quelques 200
Finlandais représentent le
second pays dans les manœuvres de ce groupement
nordique. L’Irlande, la Norvège et l’Estonie s’occupent
de plusieurs fonctions de
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
soutien, mais la Finlande est
le seul pays, en plus de la
Suède, à participer au
« noyau combattant » du
groupement.
La section finlandaise des
lanceurs de grenade fait partie du bataillon motorisé, qui
forme le tiers des effectifs du
groupement tactique nordique.
La Finlande apporte un savoir-faire technique de haut
niveau, notamment en matière de détection des substances biologiques, chimiques et radioactives.
« Notre division comprend 31
Finlandais, dont 17 possèdent un diplôme universitaire
supérieur et un est titulaire
d’un doctorat », signale le
chef de la division de défense, le commandant Heikki
Salonen.
Mercredi, à Luulaja, dans le
nord de la Suède, la division
de défense s’est entraînée à
prélever des échantillons
dans des laboratoires de
camp ambulants. Des chercheurs habillés en blanc se
sont enfermés dans une caravane étanche, souspression.
Ce laboratoire exceptionnel,
même à l’échelle mondiale,
d’un coût de 2 millions d’euros, a été fabriqué en Finlande l’année dernière et
transporté à Luulaja par un
avion de transport Antonov,
de fabrication russe.
En tout, 221 Finlandais participent au groupement tactique nordique.
La division des lanceurs de
grenade est constituée de 85
hommes.
La division se déplace avec
32 véhicules, dont neuf de
marque Pasi et onze camions lourds, destinés au
transport des munitions et de
la nourriture.
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
Dans diverses fonctions d’état-major, on retrouve 16
Finlandais.
de l’organisation PKK et a
rappelé que l’UE condamnait
tout acte terroriste.
La division de défense est
constituée de 31 Finlandais
qui s’occupent du renseignement et des contrôles de
substances chimiques, biologiques et radioactives.
La Croatie, quant à elle,
constitue un bon exemple
pour les autres candidats à
adhésion, selon M. Rehn.
TS/28, KS/15
La Présidente finlandaise,
Mme Halonen, qui a donné
une conférence de presse
commune avec son homologue arménien,
M. Kotcharian, a déclaré que
le conflit du Haut-Karabakh
resterait à l’ordre du jour
pendant la présidence finlandaise de l’OSCE.
Editorial
La division des renseignements et de contrôle comprend 57 Finlandais.
Dix Finlandais font partie de
la division de la police militaire.
Six Finlandais travaillent au
bureau des renseignements
de l’élaboration des cartes et
seize dans la division de la
logistique. HS/A11, KS/17
Mercredi 7 novembre 2007
UNION EUROPEENNE
« La Turquie a reçu des critiques motivées de la part de
l’UE » HS
TABAC A CHIQUER
Turun Sanomat relève que la
décision d’interdire la vente
du tabac à priser dans l’UE à
l’exception des bateaux suédois engendrera des pertes
énormes pour les autres
compagnies maritimes
(s’élevant d’un à cinq millions
d’euros par an) et faussera
considérablement la concurrence.
PROPOS DE M. REHN
Le commissaire chargé de
l’élargissement, M. Rehn, a
dit, hier, à Bruxelles, qu’il
faudrait que la Turquie tire
bénéfice de la situation politique actuelle et relance son
projet de réforme concernant
les droits fondamentaux.
« Il ne convient pas de persécuter quelqu’un pour ses
opinions. La liberté d’expression et de confession font
partie d’une démocratie ouverte et de l’esprit européen » a-t-il souligné à l’occasion de la présentation du
rapport évaluant la situation
des Etats aspirant à adhérer
à l’UE.
Il a dit que la réforme de la
Constitution de la Turquie
concernant l’article 301 sur
les opinions critiques est un
critère des négociations
d’adhésion. « La balle est
entre les mains de la Turquie », a-t-il dit.
Il a condamné les attaques
Il n’est pas exclu que des
navires finlandais et ålandais
changent de pavillon ce qui
engendrera du chômage et
des pertes en matière de
recettes fiscales.
Le gouvernement régional
des îles Åland a dû céder à
cette décision malgré lui.
La nouvelle législation interdisant la vente de tabac à
priser devrait entrer en vigueur au début 2008.
TS relève que les Ïles Åland
ont dû promouvoir cette
question auprès de l’UE à
travers la Finlande du fait
qu’ils n’ont pas de représentant à Bruxelles. Les Ålandais craignent que la Finlande continentale ne s’investisse pas suffisamment
dans cette question. TS/9
POLITIQUE ETRANGERE
VISITE EN FINLANDE DU
PRESIDENT ARMENIEN
« Nous allons faire notre
mieux afin de trouver une
solution à la situation. Nous
essayerons de promouvoir la
question dans un esprit positif », a-t-elle dit.
Turun Sanomat rappelle que
Mme Halonen était ministre
des Affaires étrangères au
milieu des années 1990
l’OSCE cherchait déjà une
solution au conflit sous présidence finlandaise.
Mme Halonen estime que
l’Arménie fait partie d’une
région plus vaste qui est
celle de la Mer noire et que
l’Europe souhaite intégrer
dans une coopération. TS/28
OTAN
Le secrétaire général de l’OTAN, M. Jaap de Hoop
Scheffer en visite officielle à
Helsinki le 8 novembre L’OTAN approfondirait sa coopération avec la Finlande
Dans une interview accordée
à Bruxelles avant sa visite en
Finlande le 8 novembre, le
secrétaire général de l’OTAN, M. Jaap de Hoop
Scheffer déclare qu’il souhaite approfondir « autant
que possible » la coopération
pour la paix entre l’OTAN et
la Finlande.
« La Finlande est, depuis
longtemps, un bon et fiable
compagnon, notamment
dans les opérations en Afghanistan et au Kosovo. Cette
coopération pourrait encore
être approfondie afin que la
Finlande puisse influer sur la
planification des opérations »
estime M. de Hoop Scheffer.
81
Il rappelle que la Finlande
participe entièrement aux
manœuvres du groupe d’intervention rapide NRF de
l’OTAN et que tous les participants sont extrêmement
satisfaits de la contribution et
de la compétence des Finlandais.
Lors de sa visite jeudi à Helsinki, M. de Hoop Scheffer,
évoquera avec le ministre
des affaires étrangères,
M. Ilkka Kanerva, la participation dans l’avenir des troupes finlandaises aux activités
de la NRF.
Il rencontrera également la
présidente, Mme Tarja Halonen, le président du parlement, M. Sauli Niinistö, le
premier ministre M. Matti
Vanhanen et le ministre de la
défense, M. Jyri Häkämies.
Il fera une conférence au
séminaire organisé par l’Institut de la politique étrangère
et le ministère des affaires
étrangères sur le thème
« L’OTAN aujourd’hui et demain ».
Il poursuivra ensuite son
voyage en Suède pour y demander un soutien supplémentaire à la NRF et à l’opération en Afghanistan. TS/ 26
AFGHANISTAN
« Les Finlandais en sécurité
dans le nord »
Après l’attentat commis, mardi, dans le nord de l’Afghanistan, le comandant des
troupes finlandaises FIAS, le
lieutenant-colonel Juha
Vauhkonen, a assuré, depuis
la ville de Mazar-i-Sharif, que
« les Finlandais sont en sécurité ». Il a précisé que le
sud et l’est du pays restent
les endroits les plus dangereux.
GT 1500
Les manœuvres du groupement tactique nordique dans
82
le nord de la Suède
Le groupement tactique nordique, géré par la Suède,
organise actuellement des
manœuvres, Nordic Resolution 2007, dans le nord de la
Suède.
Selon le scénario de cet
exercice, les différends de
cinq pays menacent de se
transformer en émeutes qui
représentent de réels risques
de sécurité pour la population civile. Sur place se trouvent l’ONU, soutenue par
l’OTAN et l’UE décide d’y
envoyer son groupement
tactique. Tout l’effectif du
groupement nordique, c’est à
dire 2 800 hommes en provenance d’Estonie, de Finlande, de Norvège et d’Irlande, a été transporté sur
place par voie de terre, de
mer et d’air.
« C’est une première en
Suède, affirme le commandant de la défense nationale
suédoise », le général Håkan
Syrén. Il explique que le déroulement et la réussite des
opérations joueront un rôle
important pour la période de
mise en état d’alerte du groupement, l’année prochaine.
Les quatre fonctions du groupement nordique énumérées
par le général suédois sont :
le soutien humanitaire, l’évacuation des lieux de la crise,
la conciliation des différends
et enfin, la plus dure, la séparation des protagonistes
violents en utilisant la force
militaire.
Une section finlandaise de
85 lanceurs de grenade rejoint aujourd’hui le Nordic
Resolution. Ainsi le nombre
des Finlandais participant
aux manœuvres atteint 200.
A la question de savoir pourquoi s’entraîner dans des
conditions de froid alors que
le lieu de la crise se trouvera
forcément dans des conditions climatiques opposées,
le commandant du groupement tactique Karl Engelbrektson répond : « Nous
avons fait une étude préalable sur les conditions climatiques. Il en ressort qu’un soldat qui supporte bien des
conditions arctiques, est en
pleine possession de ses
capacités dans les conditions
de désert et de savane ».
HS/B1, TS/5
POLITIQUE INTERIEURE
CONSTITUTION FINLANDAISE
Helsingin Sanomat relève
que le ministère de la Justice
et les spécialistes du domaine de la justice souhaiteraient que l’UE soit plus fortement inscrite dans la Constitution finlandaise.
Selon HS, le statut de l’UE et
les attributions du Président
sont les deux questions principales concernant la réforme de la Constitution. Le
ministère de la Justice a rédigé une liste concernant les
points sur lesquels la révision ou la réforme était nécessaire.
Le professeur de droit constitutionnel de l’Université de
Helsinki, M. Ojanen, estime
que la Constitution n’est pas
suffisamment claire sur le fait
que la Finlande est membres
de l’UE et que cela engendre
des restrictions considérables dans l’exercice du pouvoir des organes finlandais.
M. Ojanen privilégie la réflexion sur l’étendu des attributions du Président en matière de politique étrangère.
M. Viljanen, professeur de
droit constitutionnel de l’Université de Turku, estime que
la politique étrangère et de
sécurité commune de l’UE a
rendu problématique l’idée
d’une politique étrangère
dirigée par le Président. Pour
lui, il serait opportun d’évaluer quelles attributions pour-
raient plus naturellement
relever du gouvernement,
comme par exemple les nominations et le pouvoir de
promulguer. HS/A5
ECONOMIE
STORA ENSO
« Mme Halonen ne remettra
pas de prix à Stora enso » IS
Selon Ilta-Sanomat, la Présidente aurait refusé de remettre le prix de la qualité finlandaise après voir entendu que
c’est la société Stora Enso
qui devait le recevoir. IS
Point de vue « La leçon donnée par un groupe de boispapier » HS
L’éditorialiste de Helsingin
Sanomat s’étonne de la décision de Stora Enso de fermer
son usine de Kemijärvi, fort
rentable, proche d’importantes ressources sylvicoles et
dans laquelle les journées
perdues pour maladie étaient
les plus faibles.
Le groupe a motivé sa décision en indiquant que cela lui
permettait de maintenir ses
autres usines de Finlande.
L’éditorialiste se demande
pourquoi fermer l’usine qui
est située au milieux de ressources sylvicoles au profit
d’usines dépendant du bois
d’importations russes. Cela
va augmenter les frais de
transport de bois. Une des
raisons à cette décision
étrange serait les débats
récurrents en Laponie sur la
protection des forêts qui ont
pointé du doigt l’usine de
papier implantée dans la région.
« On a donc décidé d’ôter à
la Laponie orientale la plus
grande usine de production,
qui était rentable, dans laquelle l’atmosphère de travail
était bonne et qui était située
au milieu de ressources naturelles abondantes »,
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
conclut l’éditorialiste.
Il estime que le débat sur
l’utilisation des forêts publiques de Laponie, que Stora
Enso considère siennes
« comme les colonisateurs
en leur temps ». HS
SOCIETE
STASI
Sorti du livre de M. Alpo Rusi
« Un virage à gauche pour
prendre le pouvoir, la batyaille pour la direction des
affaires étrangères dans
l’ombre du rideau de fer
1945-1990 »
L’ambassadeur Alpo Rusi a
lancé hier la publication de
son livre. Lors de la conférence de presse, il a particulièrement condamné les relations du personnel politique
finlandais de la guerre froide
avec la Stasi.
M. Rusi estime que certaines
personnalités politiques ont,
dans leurs relations avec la
Stasi, commis des actes bien
plus blâmables que ceux
reprochés à son frère Jukka
Rusi : il cite notamment l’ancien Premier Ministre Paavo
Lipponen, le député Matti
Ahde, le gouverneur de la
banque de Finlande Erkki
Liikanen, l’ancien ministre
des Affaires étrangères Erkki
Tuomioja, l’ancien ministre
des Affaires étrangères Pertti
Paasio, l’ambassadeur Jaakko Kalela, ou le directeur
général du ministère de l’Intérieur Cay Sevon (alors secrétaire général de l’association pacifiste). Dans la liste
qu’il publie figurent en première ligne l’ancien Président Mauno Koivisto ainsi
que l’ancien Premier ministre
Kalevi Sorsa (qui serait devenu secrétaire général du
PSD, en 1969, à l’initiative
du représentant du KGB).
Selon M. Rusi, M. Koivisto a
commis des actes qui relèvent de la haute trahison.
« Il faudrait ouvrir une enquête contre tous », dit-il à
propos des dirigeants du
PSD. M. Rusi demande publiquement s’il existe un autre Etat de l’Europe occidentale où une personne qui a
dirigé une organisation travaillant directement pour le
parti communiste soviétique
(l’association pacifiste) accède à un poste de la haute
fonction publique (M. Cay
Sevon est devenu Directeur
général au ministère de l’Intérieur).
M. Rusi déclare avoir luimême été étonné du résultat
de ses recherches qui font
apparaître que, dans les années 1980 le parti socialdémocrate avait défini
comme ennemi stratégique
les Etats-Unis.
Ilta-Sanomat publie sur son
site Internet un rapport d’un
déjeuner entre M. Erkki Liinanen et l’ambassadeur de
RDA en 1984.
M. Rusi, qui avait adhéré au
PSD quand il était étudiant, a
quitté ce parti en 1972 pour
adhérer plus tard au Centre.
HS, IS TS
Editorial « Le bilan de la période de la finlandisation ne
fait que commencer » TS
Selon l’éditorialiste, « en dépit des erreurs et approximations qui ne manquent pas
de figurer dans le livre,
M. Rusi touche un endroit si
sensible de la conscience
nationale finlandaise qu’il
devient impérieux d’enfin
étudier en détail l’histoire de
la finlandisation ». TS
======================
Mardi 6 novembre 2007
UNION EUROPEENNE
VISITE DU PREMIER MINISTRE SUEDOIS
"Selon M. Reinfeldt, les ai-
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
des agricoles 141 sont une
affaire entre la Finlande et la
Commission européenne"
SM
"Le litige sur les aides agricoles a été écarté" UD
"M. Reinfeldt a dû expliquer
les scandales de son gouvernement" KU
Helsingin Sanomat rapporte
que lors de la visite de
M. Reinfeldt à Helsinki, les
Premiers ministres finlandias
et suédois, MM. Matti Vanhanen et Fredrik Reinfeldt, se
sont mis d’accord pour organiser en 2009 une séance
historique commune des
gouvernements finlandais et
suédois pour commémorer
l’année 1809 quand la Suède
a dû céder la Finlande à la
Russie.
M. Vanhanen a rendu
compte à son collègue suédois de la situation des négociations sur les aides agricoles 141. La ministre de l’Agriculture, Mme Sirkka-Liisa
Anttila, aura un entretien
avec les représentants de la
Commission le 15 novembre.
La Suède et le Danemark ont
antérieurement critiqué les
aides finlandaises.
M. Reinfeldt a cette fois été
modéré : "Ces aides sont
une question entre la Finlande et la Commission."
Il souligne toutefois que la
Suède a une attitude récalcitrante vis-à-vis des aides
agricoles en général et exige
que la quote-part de ces aides dans le budget de l’Union européenne diminue.
MM. Vanhanen et Reinfeldt
ont évoqué la politique énergétique et climatique et la
future présidence suédoise
de l’Union européenne
(second semestre de 2009).
La Finlande et la Suède participeront probablement au
sommet entre l’EU et l’Afri-
que indépendamment de
l’éventuelle du président zimbabwéen Robert Mugabe. Le
Premier ministre britannique
a annoncé qu’il s’abstiendrait
si M. Mugabe y participait.
Après l’entretien à Helsinki,
MM. Vanhanen et Reinfeldt
sont partis pour Tallinn pour
y participer au forum sur le
développement baltique. HS/
A6
TURQUIE
Helsingin Sanomat relève
que selon M. Rehn, commissaire chargé de l’Elargissement, la corruption en Turquie est « un problème qui
ronge le développement économique ainsi que les fondements de la société ». Il estime que la criminalité organisée est un problème sérieux également dans l’UE,
car les bandes venant des
Balkans sont actives également dans des Etats membres.
Quant à la Croatie, M. Rehn
estime que les négociations
d’adhésion ont bien avancé,
même si ce pays devra réformer son système judiciaire et
lutter contre la corruption
avant son adhésion à l’UE.
HS/B2
DEFENSE
Un Finlandais nommé à l’agence pour la défense de
l’UE
La Finlande vient d’obtenir
un poste de directeur de l’agence pour la défense de
l’UE. Le chef de génie technique de la défense nationale, le général-ingénieur de
brigade Jukka Juusti a été
nommé pour le poste de directeur du département du
matériel militaire de défense
de l’agence.
Le général-ingénieur de brigade Jukka Juusti prendra
ses fonctions début 2008
pour une période de trois
83
ans.
La nomination a été effectuée par le président du
conseil d’administration,
M. Javier Solana. HS/A5
de millions - La marque finlandaise « Sisu » propose à
la défense nationale une
nouvelle génération de camions tout-terrain
Le ministre de la défense,
M. Jyri Häkämies se rendra
en Russie au début de l’année prochaine.
L’acquisition de camions militaires tout-terrain blindés à
roue motrices sera décidée
par le ministre de la défense,
M. Jyri Häkämies, vraisemblablement en décembre.
Le ministre de la défense,
M. Jyri Häkämies a fait savoir lundi qu’il avait reçu une
invitation de son homologue
russe.
La décision concernant l’achat de camions ordinaires
sera prise au printemps.
Il y a quelques mois, le discours tenu par M. Häkämies
aux Etats-Unis a fait des remous. Il avait signalé que la
politique de défense et de
sécurité de la Finlande comprenait trois défis : la Russie,
la Russie et la Russie.
Le camion tout-terrain est un
véhicule militaire comportant
entre 2 et 5 axes, dont toutes
les roues sont motrices et
dont la cabine de conduite
est blindée contre les balles
et les mines. Le conducteur
doit rester en vie même si
une mine explose sous le
camion.
« La position internationale
de la Russie s’est renforcée
considérablement ces dernières années, ce qui crée
de nouveaux défis, notamment pour la coopération
entre l’UE et la Russie. Dans
ce travail, la Finlande joue un
rôle important de constructeur de pont », estime le ministre. KL/15
Bientôt un dénouement dans
l’achat des hélicoptères NH90
« On pourra s’attendre à une
solution prochaine », a déclaré le ministre de la défense, M. Jyri Häkämies
(parti conservateur) dans son
discours lors de l’ouverture
du stage sur la défense nationale à Helsinki.
L’état-major du ministre n’a
cependant pas précisé pour
autant les propos de
M. Häkämies. Toujours est-il
que les représentants de la
défense nationale sont en
négociations avec le fabricant NH Industries. HS/A5
L’armée achète de nouveaux
camions pour des dizaines
84
L’armée compte acheter,
dans les années 2008-2010,
environ 180 camions.
Les agents commerciaux du
fabricant Sisu ont réussi à
gagner l’appel d’offre de 50
camions tout-terrain pour
l’armée lithuanienne. Cette
commande de 30 millions
d’euros est la plus importante vente à l’exportation de
l’histoire de Sisu. HS/ B5
La Finlande renoncera graduellement à la défense territoriale Le système de la défense nationale connaîtra le
plus important changement
depuis les années 1960
« Les nouvelles provinces
militaires créées au début de
l’année prochaine ne sont
plus en mesure de faire face
à une guerre indépendante », a déclaré le chef de
l’état-major Ari Puheloinen
lors de l’ouverture du stage
sur la défense nationale à
Helsinki.
Au fur est à mesure que le
nombre des brigades en
temps de guerre diminue, les
nouvelles provinces militaires
ne comprendront plus que
des sections pouvant assurer
des tâches locales. « Les
brigades les plus performantes seront regroupées en
une direction centralisée de
troupes de l’armée de terre,
utilisée selon les besoins
généraux sur un territoire de
plusieurs provinces » a estimé Ari Puheloinen.
Il rappelle que le système
actuel a été conçu dans les
années 1960, à l’époque de
la guerre froide. « Même si
les nouvelles provinces militaires n’auront plus le mêmes capacités autonomes
que les actuelles divisions
territoriales défensives, elles
seront renforcées par des
actions centralisées sur un
niveau national. C’est là, le
changement essentiel dans
le système de notre défense », conclut Ari Puheloinen. UD/8-9
La directrice de l’Union pacifiste, Laura Lodenius : la Finlande doit se ressaisir dans
les négociations sur les bombes à sous-munitions
Des campagnes ont été organisées dans 30 pays pour
interdire les bombes à sousmunition. En Finlande il ne
s’est rien passé.
« Dans le reste du monde,
ce sont les organisations
humanitaires qui font des
campagnes contre les bombes à sous-munition, pas les
associations pour la paix. En
Finlande les organisations
humanitaires comme la Croix
rouge ne prennent pas position sur la question des bombes à sous-munition. Un petit
mouvement comme le nôtre
n’a pas les ressources nécessaires pour organiser de
grandes manifestations »,
explique la responsable de
l’Union pacifiste, Mme Laura
Lodenius. HS/A8
POLITIQUE INTERIEURE
EXPORTATIONS EN CHINE
Kauppalehti relève que la
Finlande envisage de restreindre les exportations de
produits de haute technologie en Chine.
Selon les informations d’Yle,
la Finlande a interdit à deux
entreprises l’exportation d’équipements techniques pour
des raisons de politique de
sécurité.
Selon Yle, ce sont les ministres des Affaires étrangères,
M. Kanerva, et du Commerce extérieur,
M. Väyrynen, qui auraient
pris la décision de refuser
l’autorisation d’exportation.
KL
CONSTITUTION
Editorial « Un exécutif bicéphale compétent en politique
étrangère est une étrangeté
de la constitution finlandaise » HS
L’éditorialiste de Helsingin
Sanomat estime que le rôle
du Président dan,s la direction de la politique étrangère
est une relique du passé,
une étrangeté, qui est même
susceptible d’engendrer des
crises et qu’il faudrait dont
supprimer.
Selon l’éditorialiste, le moment est particulièrement
bien venu car une éventuelle
réforme ne toucherait pas le
Président en exercice mais
pourrait être votée (un vote
pas deux législature successive est nécessaire) avant
l’entrée en fonctions de son
successeur. HS
VENTE DE BOISSONS ALCOOLISEES SUR INTERNET
Helsingin Sanomat relève
que, selon la nouvelle position des douanes et du Centre national de contrôle des
produits en matière sanitaire
et sociale, il est désormais
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
autorisé de commander des
boissons alcoolisées de l’étranger pour son propre
usage.
La législation en la matière
n’a pas changé, mais son
interprétation n’a pas toujours été claire.
S’agissant de tels achats, le
client doit se charger de l’organisation du transport des
boissons. HS/A8
CULTURE
LE LIVRE D’UNE ECRIVAINE FINLANDAISE A
VEXE DES RELIGIEUX SYRIENS
Les journaux relèvent que
des dirigeants religieux syriens ont désapprouvé des
passages érotiques du livre
La maison des papillons
noirs de Leena Lander qui a
été publié en arabe.
L’Etat syrien avait approuvé
le livre. Un mufti régional a
toutefois déclaré qu’il ne
pouvait pas accepter la lecture publique d’un livre qui
contient des scènes érotiques.
Le ministère des Affaires
étrangères est en train d’étudier l’incident. L’ambassadeur de Finlande à Damas,
M. Harvola, constate qu’aucune menace n’a été exprimée. Selon M. Harvola, entre
les Etats membres de l’UE il
convient d’échanger des informations concernant de
tels cas ainsi que sur des
mesures à prendre.
Il s’agit du premier roman
finnois traduit directement en
arabe. HS/C2
SPORT
Le joueur de tennis finlandais, Jarkko Nieminen, a
commencé son service militaire « sur mesure » à l’Ecole
sportive de Lahti
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
Le joueur de tennis, Jarkko
Nieminen (26ans) a commencé son service militaire
de six mois à l’Ecole sportive
de Lahti. Auparavant, un sursis lui avait été renouvelé
pendant huit ans. Les autres
appelés de sa promotion
sont arrivés début octobre,
une permission spéciale
avait été accordée à Jarkko
Nieminen pour qu’il termine
sa saison sportive.
Les deux mois qui suivent se
passent comme pour n’importe quel appelé, avec une
solde de 100 euros par mois.
A partir de Noël, Jarkko Nieminen commencera sa saison sportive comme d’habitude. Entre ses entraînements, il finira son service et,
en mars il quittera l’armée en
qualité de chasseur. HS/B10,
TS/29
SOCIETE
LES ECARTS DE REVENUS
DES FINLANDAIS CONTINUENT
Selon un rapport récent sur
la répartition des revenus, le
ménage le plus aisé de Finlande est aujourd’hui plus de
60 fois plus prospère qu’un
ménage moyen.
La pauvreté relative augmente d’une façon régulière
depuis 1994. Une croissance
considérable des revenus
des plus prospères se situe à
la même époque.
La progressivité de la fiscalité a diminué nettement durant les 10 à 15 dernières
années. L‘impôt sur la fortune a été supprimé et on
envisage la suppression de
l’impôt sur les successions.
La réforme fiscale de l’année
1993 a marqué un tournant
concernant la croissance de
l’écart des revenus. Cette
réforme signifiait une fiscalité
relative pour les revenus financiers et une fiscalité progressive quant aux revenus
salariaux et autres. Selon
des experts, il ne s’agissait
toutefois pas d’appliquer une
idéologie néo-libérale, mais
plutôt de la volonté d’alléger
la fiscalité des revenus importants dans la perspective
de l’adhésion de la Finlande
à l’UE et par peur de la
concurrence fiscale qu’elle
engendrerait.
Dans la pratique, on applique
une fiscalité de 30 % aux
plus grands revenus financiers, alors que les revenus
salariaux du même niveau
subissent une fiscalité de
plus de 50 %. KS/dim/13
Finlande, c’est un peu le hasard.
« Il y a une grande inégalité
régionale en Finlande. Les
soins aux malades en phase
terminale sont aléatoires »,
constate-t-il. Les mauvaises
compétences dans ce domaine font que même les
mesures plus modérées que
l’euthanasie ne sont pas utilisées. La sédation palliative,
par exemple, pourrait intervenir beaucoup plus souvent
qu’actuellement, selon lui.
KS/sam/12
======================
EUTHANASIE
Lundi 5 novembre 2007
Keskisuomalainen relève
que même si la législation
finlandaise ne reconnaît pas
l’euthanasie, la majorité des
Finlandais ont une attitude
favorable à cet égard.
UNION EUROPEENNE
76 % des Finlandais approuvent l’euthanasie à la demande de quelqu’un qui
souffre d’une maladie incurable. 70 % des personnes
interrogées pourraient y recourir eux-mêmes.
Le directeur de Terho-koti,
maison proposant des soins
palliatifs, M. Hänninen, estime qu’il faut un débat sur
l’euthanasie en Finlande,
mais qu’en partie la situation
est problématique. Il estime
que les soins pour les malades en phase terminale en
général ne sont pas suffisants en Finlande.
Actuellement, il n’y a pas de
système national qui garantisse une aide et un soutien
suffisant pour les malades en
phase terminale. Dans cette
situation, légaliser l’euthanasie ne serait pas bienvenu,
estime M. Hänninen.
Il regrette le manque de formation du personnel dans
les soins palliatifs. On trouve
des soins à Helsinki, Turku
et Tampere, mais ailleurs en
UE – RUSSIE – FINLANDE
Turun Sanomat relève que
l’UE a proposé que la Finlande pilote le renforcement
des relations entre l’UE et la
Russie.
Le ministre des Affaires
étrangères, M. Kanerva,
constate, dans TS, qu’il a eu
de longs entretiens avec
M. Solana en la matière.
M. Solana souhaiterait, selon
M. Kanerva, que la Finlande
prenne plus ou moins le rôle
de leader dans l
‘amélioration de ces relations.
Selon TS, M. Solana considère la Russie dans toutes
ses dimensions comme le
défi le plus important de l’UE.
Selon M. Kanerva, on a
confiance dans la Finlande
parce qu’elle maintient des
relations objectives et équilibrées avec la Russie. La
Finlande a également un bon
contact avec la Russie. La
question a été évoquée avec
la Présidente Halonen qui
soutient le projet.
M. Kanerva craint que la
Russie et les grands Etats
membres se mettent à gérer
85
les relations au niveau bilatéral car la politique européenne en matière de la
Russie piétine. Pour
M. Kanerva, les problèmes
de la politique commune à
l’égard de la Russie sont liés
aux attitudes des pays entourant la Russie ainsi que
de quelques autres pays encore qui ont des comptes
(datant de l’époque soviétique) à régler avec la Russie.
Cette situation risque de
mettre l’UE en marge, regrette M. Kanerva.
qui effectuera une visite en
Finlande mi-novembre.
M. Kanerva a rencontré, ce
week-end, deux anciens ministres des Affaires étrangères, MM. Haavisto (Centre)
et Paasio (PSD), qui sont
favorables à l’idée que la
Finlande prenne des initiatives dans l’amélioration des
relations UE-Russie.
Dans un point de vue publié
dans Kaleva, l’eurodéputé
Piia-Noora Kauppi (parti
conservateur) estime qu’il ne
faut pas lier les aides agricoles nationales à la ratification
du traité modificatif. Kaleva
Les trois ministres sont d’accord sur le fait que les décisions finlandaises en matière
de politique étrangère doivent se baser sur le consensus.
M. Kanerva souligne l’importance d’une vision commune
entre les trois grands partis.
TS/dim/1&15
DROITS DE DOUANES
Le ministre du Commerce
extérieur, M. Väyrynen, estime qu’il n’est pas possible,
dans le différend concernant
les droits de douanes sur le
bois russe, de rester à attendre l’adhésion éventuelle de
la Russie à l’OMC.
Il faudra trouver une solution
dans les mois qui viennent,
selon M. Väyrynen. La Finlande envisage de poursuivre les négociations bilatérales en même temps que l’UE
négocie avec la Russie.
M. Väyrynen note qu’il aura
l’occasion de s’entretenir
avec la nouvelle présidente
de la Commission économique russe, Mme Nablullina,
86
La visite du Premier ministre
Vanhanen à Moscou, le 27
novembre, accompagné de
M. Väyrynen, constituera une
occasion de continuer les
négociations. Kaleva/sam/10
Le président de la commission de la défense, M. Juha
Korkeaoja (pari centriste) ne
s’est pas étonné des propos
du ministre : « Les hommes
politiques conservateurs ont
une position favorable envers l’OTAN, comme beaucoup d’autres, d’ailleurs ».
HS3.11/A11
EDITORIAUX ET POINTS
DE VUE
LIVRE BLANC
« Notre intérêt national et
l’UE » Kaleva
Le comité du gouvernement
s’oppose à la transparence
des rapports
« Il faut clarifier notre politique européenne » HS
Vendredi 14 septembre, lorsque le rapport préliminaire du
Livre blanc sur l’Afghanistan
a été rendu au comité de
politique étrangère et de défense du gouvernement et du
président, deux tendances
sur la transparence ont été
remarquées.
L’éditorialiste de Helsingin
Sanomat estime que si la
politique européenne est
évoquée de manière superficielle dans le programme
gouvernemental et que, depuis six mois, aucune nouvelle ligne n’a été avancée.
Durant l’élaboration du rapport, le plus haut fonctionnaire du ministère des affaires étrangères, le secrétaire
d’Etat, M. Pertti Torstila, a
fait savoir qu’au moins la
partie résumée du rapport
sera rendue publique.
Plutôt qu’un livre blanc, l’éditorialiste souhaiterait que le
nouvel institut des relations
internationales pourrait évaluer les relations entre l’UE
et la Finlande. HS
Cela n’a pas été le cas.
POLITIQUE ETRANGERE
OTAN
M. Erkki Tuomioja estime
que les conservateurs présentent l’OTAN comme une
nécessité
Pour M. Erkki Tuomioja, les
propos du ministre des affaires étrangères, M. Ilkka Kanerva ne sont pas une surprise. « Il est clair que les
conservateurs ont intérêt à
faire passer ce genre de
point de vue », note
M. Tuomioja.
Selon les sources du quotidien Helsingin Sanomat, le
secrétaire général du gouvernement, M. Risto Volanen, serait à l’origine de l’idée de garder secret certaines parties du rapport sur
l’Afghanistan.
Néanmoins, la décision de
renoncer à rendre public certaines parties du rapport doit
venir d’un personnage politique siégeant autour de la
même table avec le comité,
c’est à dire la présidente ou
un ministre.
Selon les sources, le fait de
garder le secret n’a cependant pas créé de précédent.
Cela pourrait néanmoins le
devenir, si la volonté politique de rendre les décisions
publiques ne se renforçait
pas. HS3.11/A11
AFGHANISTAN
« Deux Finlandais partent
former des policiers afghans » « Les policiers finlandais organisent une formation sur les scènes de crime
dans le Nord de l’Afghanistan »
La Finlande envoie, mercredi, en Afghanistan deux instructeurs qui vont former des
policiers en matière d’investigation des scènes de crime.
Le tandem a pour but d’organiser une formation de six
mois pour quelques dizaines
de policiers, qui pourront,
ensuite, prendre le relais et
en former d’autres.
Les Finlandais s’installeront
dans quatre provinces du
nord de l’Afghanistan, dans
les environs de Mazar-iSharif.
« Nous allons procéder au
développement d’un système
de registre individuel pour la
police. Il est question de prélever les empreintes digitales
et de photographier les suspects. Les renseignements
seront rassemblés sur un
registre central à Kaboul »,
explique le commissaire en
chef Jyrki Eskola. HS5.11/A4
POLITIQUE INTERIEURE
DROITS D’ AUTEUR
« M. Pekkarinen favorable à
une répartition entre deux
ministères » HS
Le ministre du Commerce et
de l’industrie a proposé que
la compétence sur les droits
d’auteur relève à la fois du
ministère de l’Education et
du nouveau ministère de
l’emploi et des affaires économiques. HS
SANTE PUBLIQUE
"Selon Mme Tujunen, la
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
crise des infirmières grignote
l’audience du Kokoomus" HS
La secrétaire générale du
Kokoomus, Mme Taru Tujunen, admet, dans une interview accordée à Helsingin
Sanomat, que le conflit entre
le syndicat des infirmières
Tehy et l’employeur municipal a un effet sur l’audience
du Kokoomus qui est en légère baisse.
Mme Tujunen souligne toutefois que le Kokoomus a tenu
ses promesses électorales
mais, apparemmen,t il y a
une contradiction entre les
avis de ce parti et les citoyens. HS/sam/A4
"Les Finlandais soutiennent
la cause de Tehy" HS
Le soutien des Finlandais
aux démarches du syndicat
Tehy a augmenté, selon un
sondage effectué par l’institut
Taloustutkimus pour le
compte du journal télévisé
d’Yle.
Selon ce sondage, 63 % des
Finlandais approuvent en ce
moment les démarches de
Tehy, contre 57 % il y a une
semaine.
Tehy menace d’une démission collective le 19 novembre si on ne trouve pas de
solution avant cette date. Un
comité de médiation sous la
direction de M. Risto Pelkonen, doyen du corps des
médecins, tente de résoudre
le litige. HS/lun/A4
POLICE DE SURETE
"La police judiciaire aura une
partie des travaux de la Supo" HS
Helsingin Sanomat rapporte
que le nouveau chef de la
Supo, M. Ilkka Salmi, a donné vendredi une conférence
de presse commune avec
M. Markku Salminen, directeur général de la police nationale.
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
Désormais la Supo et la police judiciaire comptent faire
plus de coopération notamment dans le travail d’enquête préliminaire.
M. Salmi a promis d’étudier
la possibilité de donner des
documents de la Stasi à l’étude des historiens. Selon
l’interprétation de la police, la
publication de ces documents serait contraire à la
législation actuelle.
Aamulehti relève que la décision de M. Salmi de recruter
un attaché de presse à la
Supo est un signe d’une nouvelle ouverture de cette institution. Jusqu’à présent, il n’y
a pas eu ce genre de poste à
la Supo.
Selon M. Salmi, la Supo a
déjà de bonnes relations de
coopération internationale
avec les pays européens et
les Etats-Unis. Maintenant il
faut créer des contacts aussi
au Proche-Orient et en Afrique du Nord.
M. Salmi ne souhaite pas
avoir de contrôle parlementaire plus strict même si ce
contrôle est moins ferme en
Finlande que dans beaucoup
de pays occidentaux. AL/
sam/A7, HS/sam/A4
PARTI DU CENTRE
"M. Vanhanen est le candidat présidentiel le plus populaire" HS
Selon un sondage effectué
par l’institut TNS Gallup, le
Premier ministre Matti Vanhanen est le candidat centriste le plus populaire en vue
des élections présidentielles
de 2012.
M. Vanhanen est suivi de
MM. Esko Aho, ancien président du Centre, et Jorma
Ollila président des conseils
de surveillance de Nokia et
de Shell. HS/lun/A4
CONSTITUTION
"Le statut du président dans
la gestion de la politique
étrangère sera réévalué" UD
Uutispäivä Demari, organe
du Parti social-démocrate,
rapporte que, conformément
au programme gouvernemental, le gouvernement est
en train de commencer une
évaluation du caractère fonctionnel et du besoin de modification de la constitution.
Selon Mme Tuula Majuri,
conseillère au ministère de la
Justice, un comité parlementaire préparatif sera nommé
l’année prochaine. Un comité
directeur, présidé par
Mme Tuija Brax, ministre de
la Justice, sera également
nommé en 2008.
Toute la gestion de la politique étrangère et des pouvoirs du président sera réévaluée, ainsi que la relation
avec les nouvelles structures
de l’Union européenne et la
prise en compte de l’Union
dans la constitution. Le développement du statut du Parlement dans l’étude des affaires européennes, dans les
nominations de la Banque de
Finlande et le contrôle de la
Supo seront également évalués.
Mme Majuri souligne que
cette liste n’est pas exhaustive.
M. Jacob Söderman (PSD,
vice-président de la commission des affaires constitutionnelles du Parlement, ne voit
pas beaucoup de raisons de
modifier la constitution à
nouveau après la réforme
entrée en vigueur en 2000.
"Le débat a surtout été mis
en route pas les opposants à
la présidente actuelle qui
sont favorable à une adhésion à l’OTAN."
Selon M. Söderman, le PSD
devrait définir sont avis sur
l’avenir de l’institution présidentielle.
M. Söderman estime qu’il
"est problématique du point
de vue de la démocratie que
l’élite politique projette des
choses qui vont à l’encontre
de la volonté du peuple. Les
citoyens s’intéressent à l’élection du président et souhaitent avoir un président
fort."
"Si le président est privé de
son pouvoir on doit modifier
le processus de son élection
ou supprimer ce poste", pour
M. Söderman. UD/2
« Les Finlandais favorables à
un mandat présidentiel de six
ans » AL
61% des Finlandais s’opposent à une diminution du
mandat présidentiel de six à
quatre ans.
64% des Finlandais souhaitent que l’on maintienne la
pratique de l’actuelle constitution qui stipule que le Président détermine la politique
étrangère en collaboration
avec le gouvernement. AL
FRANCE- FINLANDE
100 % Finlande – en France
Les journaux rendent compte
de la conférence de presse
organisée pour présenter le
projet de coopération culturel
Finlande 100 % - en France
– printemps 2008.
Cet événement s’inscrit dans
le carde des saisons culturelles, organisées en France
depuis 20 ans. Il a été à l’origine lancé, en 2003, par le
Président Chirac et
M. Lipponen, Premier ministre à l’époque.
Le ministre de la Culture,
M. Wallin, a déclaré qu’il s’agit d’un projet pilote d’exportation culturelle dans le financement duquel l’Etat finlandais participe « avec une
somme importante ».
100 % Finlande présentera
87
tous les domaines de la
culture, de la musique à la
poésie et du cirque à l’architecture. Outre la culture finno-finlandaise et suédophone, l’événement présente
également la culture des samis, des roms et des immigrés. HS/sam/C4, HBL/
sam/8, AL/
Annette Messager
Les journaux publient des
articles sur l’exposition d’Annette Messager, inauguré au
Musée d’art moderne d’Espoo, EMMA, vendredi. L’exposition est ouverte jusqu’au
27 janvier 2008. HS/ven/C2,
UD/lun/16, KL/ven/30, SK
n° 44/60-66
======================
Vendredi 2 novembre 2007
UNION EUROPEENNE
DEPLACEMENT EN FINLANDE DU SECRETAIRE
D’ETAT AUX AFFAIRES
EUROPENNES
Dans le différend entre la
Finlande et l’UE sur les aides
agricoles 141, la France espère une solution qui satisfasse les deux parties
Le Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes JeanPierre Jouyet espère que le
différend entre la Finlande et
la Commission sur les aides
agricoles 141 pourra déboucher sur une solution heureuse pour les deux parties.
Le Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes JeanPierre Jouyet, en visite en
Finlande, a affirmé que la
position traditionnelle de la
France était qu’il fallait traiter
tous les Etats membres de
manière égalitaire tout en
prenant en compte leurs spécificités particulières.
M. Jouyet s’est entretenu
jeudi avec la Ministre des
Affaires européennes Astrid
88
Thors, du développement de
l’UE et des objectifs de la
prochaine présidence française. Les discussions ont
aussi porté sur la prochaine
opération de l’UE au Tchad.
Le secrétaire d’Etat français
a déclaré qu’il espérait que la
tentative d’enlèvement inconscient de l’association
humanitaire française n’aurait pas d’effet sur l’opération
dont le but est justement d’améliorer les conditions de vie
des civils. Selon la ministre
finlandaise, la Finlande est
prête à accorder l’asile à des
personnes appelées à témoigner devant la justice pénale
internationale. www.yle.fi
La Finlande a reçu un prudent soutien de la France
dans le différend qui l’oppose
à la commission sur les aides agricoles Journal télévisé de Yle , 20h30, le 1.11
Le Secrétaire d’Etat aux affaires européennes JeanPierre Jouyet en visite en
Finlande a déclaré comprendre les préoccupations finlandaises sur ces aides agricoles. Selon M. Jouyet on a
besoin en Europe d’une agriculture vivante et forte dans
l’UE.
Le Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes a un passé socialiste mais il est désormais au service du gouvernement de droite nommé
par M. Sarkozy. Il a aussi
une bonne expérience européenne. Il a bien connu les
négociations d’adhésion de
la Finlande lorsqu’il était
dans le cabinet de Jacques
Delors.
M. Jouyet : « Je comprends
bien les spécificités finlandaises pour les avoir négociées
déjà il y a plus de dix ans ».
Le Secrétaire d’Etat est venu
en Finlande pour présenter
la présidence française, mais
les Finlandais ont bien sûr
évoqué les aides agricoles
au Sud de la Finlande qui
sont actuellement sujet de
discussions. La Suède et la
Commissaire danoise à L’Agriculture souhaiteraient supprimer ces aides. En Finlande on craint que de nombreux exploitants agricoles
soient contraints d’arrêter
leur activité si ces aides
étaient supprimées. Le Secrétaire d’Etat français estime que les préoccupations
finlandaises sont légitimes.
M. Jouyet : « Le rôle de la
Commission c’est aussi de
comprendre les spécificités
de chacun des Etats »
Question : « Est-il possible
que le gouvernement finlandais reçoive le soutien du
gouvernement français dans
cette dispute agricole ? »
M. Jouyet : « Dans tout ce
qui est la défense des intérêts agricoles européens et
dans le fait qu’il y ait une
agriculture forte et qui reste
vivante sur l’ensemble du
territoire européen, la France
sera toujours aux côtés de
ses amis ».
Ce soutien n’est pas surprenant tant la France est un
pays important en matière
agricole en Europe.
Soutien moral de la France
aux aides agricoles finlandaises
La Finlande recevra au
moins un soutien moral d’un
grand Etat membre de la
politique agricole commune,
la France. Le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes
Jean-Pierre Jouyet a déclaré
jeudi à Helsinki que la
France comprenait bien les
préoccupations et les spécificités de la Finlande.
L’agriculture était l’un des
sujets abordés lors des entretiens du Secrétaire d’Etat
avec la Ministre des Affaires
européennes Astrid Thors.
« Nous sommes tous les
deux attachés à une politique
agricole forte en Europe.
Nous sommes tous les deux
attachés à ce que l’agriculture reste partout présente en Europe », a déclaré
le Secrétaire d’Etat.
Il a aussi exprimé l’espoir
que la question des aides
agricoles ne soit pas liée à la
ratification du traité modificatif par la Finlande.
M. Jouyet s’est déplacé à
Helsinki pour présenter les
objectifs de la présidence
française, au second semestre de l’année prochaine,
après la Slovénie.
Mme Thors a exprimé sa
satisfaction concernant les
priorités de la présidence
française : la France envisage d’évoquer notamment
la lutte contre les changements climatiques, l’énergie
et la compétitivité européenne.
Lors de la présidence française aura lieu la révision à
mi-parcours de la PAC.
M. Jouyet a souligné qu’il
fallait moderniser la politique
agricole afin qu’elle tienne
davantage compte de l’environnement, de la sécurité
alimentaire, de la santé des
animaux, et que la traçabilité
des produits soit assurée. La
solidarité européenne exige
que l’on fasse preuve de
compréhension pour les spécificités des différentes régions.
« Je comprends d’autant
mieux les inquiétudes de nos
amis Finlandais pour la prise
en compte de leurs spécificités que je me souviens des
négociations menées en
1994 sur ces sujets et le fondement légitime des dérogations qui ont été demandées
par la Finlande », a dit le
Secrétaire d’Etat.
Il considère qu’il est motivé
de poursuivre ces dérogations jusqu’à ce que l’on
trouve un système d’aides
qui réponde aux besoins des
différentes régions finlandaises.
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
La soutien français est principalement moral puisque les
autres Etats membres ne
sont pas partie prenante aux
négociations entre la Finlande et la Commission.
Les entretiens entre les ministres étaient exceptionnels
puisqu’ils se sont tenus en
français. M. Jouyet a aussi
lors de sa visite rencontré le
gouverneur de la Banque de
Finlande Erkki Liikanen et le
directeur de SITRA, M. Esko
Aho.
M. Jouyet est le premier
membre du nouveau gouvernement français à se rendre
en Finlande depuis les élections présidentielles et législatives en France.
Le Secrétaire d’Etat a déclaré avoir reçu de nombreuses
bonnes idées de Mme Thors.
Il a déclaré qu’à son retour à
Paris il lancerait à l’exemple
de Mme Thors un blog sur la
politique européenne et ses
activités.
gestion de crise de l’UE au
Tchad et en République
Centre-Africaine et sur la
mise en état d’alerte d’une
section militaire constituée
de la Suède, de la Finlande,
de l’Estonie, de l’Irlande et
de la Norvège dans les groupements tactiques de l’UE.
pération quotidienne et un
compagnonnage stratégique
entre l’UE et la Russie.
KS1.11/12
crise du type NRF augmente », a déclaré le ministre.
« Le ministre des affaires
étrangères, M. Ilkka Kanerva
souhaite rendre public le rapport sur l’OTAN »
A la fin, il n’a toutefois pas
répondu à la question du
public sur une éventuelle
adhésion de la Finlande à
l’OTAN.
L’objectif consiste à renforcer
le rôle de la Finlande dans la
stabilisation de la situation
en Afghanistan, dans le cadre de l’opération FIAS, en
participant à la formation et à
l’équipement de l’armée afghane. Par ailleurs, le renforcement de la participation
finlandaise sera étudié au
sein du groupe de reconstruction territoriale.
« Il faut une brochure publicitaire qui indique le prix et le
chemin pour entrer dans l’OTAN »
Il estime que la Finlande devrait d’abord prendre une
décision sur sa participation
au groupes NRF de l’OTAN.
« Le rapport sur l’OTAN préparé par le ministère des
affaires étrangères devrait
être rendu public afin de
mieux servir la discussion
populaire » estime le ministre
Ilkka Kanerva.
Il a souligné qu’une éventuelle adhésion de la Finlande à l’OTAN ne signifie
pas la suppression en Finlande du service militaire
national.
« Le rapport devra être honnête et donner une idée des
gens qu’on retrouvera dans
l’organisation. Comme il s’agit d’un voyage organisé, les
prospectus publicitaires devront être accessibles et visibles pour tous. »
Tout en soulignant l’importance d’une coopération nordique, il a évoqué la signification de la Russie pour la
Finlande : c’est à la fois un
défi et une possibilité. Ces
possibilités sont actuellement
évaluées dans un rapport du
ministère des affaires étrangères sur la Russie. HS/A6
En ce qui concerne l’opération au Tchad et en République Centre-Africaine, la Finlande envisage la contribution d’une section de protection avec ses éléments de
soutien et de logistique et la
présence de quelques officiers d’état-major.
Le Secrétaire d’Etat a aussi
loué chaleureusement le déjeuner offert par Mme Thors
et rejeté les critiques selon
lesquelles les Français n’apprécieraient pas la nourriture
finlandaise. Dépêche de l’agence de presse finlandaise
reprise dans nombres titres
de la presse finlandaise
La Finlande participera au
groupement tactique nordique géré par la Suède du 1er
janvier au 30 juin 2008 avec
un effectif de 221 soldats.
POLITIQUE ETRANGERE
La politique de défense vers
une coopération en politique
européenne de sécurité et de
défense (PESD)
Le gouvernement remet au
parlement son rapport sur la
participation de la Finlande à
l’opération FIAS en Afghanistan, à l’opération de l’UE au
Tchad et en République
Centre-Africaine et aux groupements tactiques nordiques
de l’UE
Le gouvernement a décidé,
lors de sa séance générale
du 1er novembre, de remettre au parlement le rapport
sur la participation finlandaise à l’opération FIAS en
Afghanistan, à l’opération de
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
Le rapport a finalement été
publié sur le site du ministère
des affaires étrangères http://
formin.finland.fi
M. Ilkka Kanerva, qui présidait le conseil des ministres
des affaires étrangères a
exprimé son souhait sur la
suppression par le Danemark des restrictions concernant la politique étrangère et
de sécurité de lUE.
Interrogé sur le relations entre les Pays nordiques et la
Russie, M. Kanerva a estimé
qu’il n’y a pas d’autre solution que d’instaurer une coo-
M. Ilkka Kanerva s’est exprimé lors de la réunion d’automne de l’association de la
défense nationale.
Le ministère des affaires
étrangères avait voulu rendre
public le rapport sur l’aide
finlandaise en Afghanistan,
mais cela ne s’était pas fait.
Dans son discours, il a analysé le développement de
l’OTAN dans un esprit positif.
« C’est la base de la défense
européenne, car la plupart
des pays de l’UE sont membres de l’OTAN », disait-il.
Pour lui le plus grand défi de
l’OTAN est l’opération de
gestion de crise en Afghanistan, la FIAS. Il a condamné
les points de vue selon lesquels la Finlande devrait se
retirer de l’opération.
« Tandis que le besoin des
opérations traditionnelles de
casques bleus diminue, la
capacité d’une gestion de
La ministre de la justice,
Mme Tuija Brax estime que
la frontière orientale représente un risque en matière
de criminalité
La ministre de la justice,
Mme Tuija Brax (verts), promet de nouvelles mesures
pour éliminer la criminalité
dans le trafic de poids lourd
à la frontière orientale.
Elle signale qu’une nouvelle
loi, dénommée « crime de
déclaration frauduleuse de
douane » pourrait remédier
au problème. Ainsi une déclaration erronée ou incomplète faite à la douane sera
pénalisée. HS/A8
M. Erkki Tuomioja élu à la
tête du Conseil nordique
M. Erkki Tuomioja a été élu
jeudi à la tête de l’assemblée
parlementaire du Conseil
nordique. Il succède au Danois, M. Dagfinn Hoybråten
89
et prendra ses nouvelles
fonctions au début de l’année prochaine. M. Tuomioja
participe à la coopération
nordique depuis les années
1970.
« Le monde a radicalement
changé, l’ordre du jour nordique ressemble aujourd’hui à
l’ordre du jour international »,
a dit M. Tuomioja à l’aube de
son élection.
« Il ne s’agit plus de questions internes, comme la
suppression des frontières,
même si on peut encore
améliorer la situation », a
estimé M. Tuomioja.
« La question est de savoir
quelle est la situation des
pays nordiques et quelle est
leur influence sur leur entourage immédiat, sur l’Europe
et le monde. On parle désormais du changement climatique global, du rôle des Pays
nordiques, de la Mer baltique
et des régions arctiques », a
expliqué le futur président du
Conseil nordique.
Même si le nombre des
questions à traiter n’est plus
très long, M. Tuomioja rappelle que « les Pays nordiques possèdent des structures sociales identiques, malgré quelques différences de
détails. Nous avons beaucoup à donner au monde et
le reste du monde nous
considère comme une entité
globale », a constaté
M. Tuomioja.
Par ailleurs, M. Tuomioja
souhaite instaurer un dialogue entre les Pays nordiques
et la Russie. HS/A7, HBL/6
UNION EUROPEENNE
DECLARATIONS DE MME
HALONEN
Un nouveau comportement
nécessaire dans l’UE, estime
la Présidente
La présidente, Mme Tarja
90
Halonen, encourage toute
discussion sur la nécessité
de la Finlande à chercher
comment avoir de l’influence
au sein de l’UE.
« Les règles du jeu et le style
changent. Il faudra peut-être
jouer serré pour trouver les
bons alliés dans ce travail. »,
a déclaré Mme Halonen.
La présidente ne souhaite
pas se prononcer sur les
activités de l’actuel gouvernement dans les questions
de l’UE. Les questions internes de l’UE constituent « une
nouvelle politique intérieure »
et n’appartiennent plus aux
compétences de la présidente.
Néanmoins, la présidente
rappelle que l’UE a beaucoup changé. La Finlande a
traditionnellement respecté
une forte commission, mais
dans l’Union actuelle n’y a
plus un seul et unique noyau
dur. C’est pourquoi il pourrait
être judicieux de réfléchir à la
nécessité d’un éventuel
changement de comportement de la Finlande pour agir
dans l’Union.
« En règle générale, c’est
l’affaire du premier ministre,
du gouvernement et du parlement », constate la présidente. KU/7
POINTS DE VUE
de l’UE. C’est également le
cas de plusieurs autres pays
membres. »
« L’équipe leader de la politique européenne finlandaise
comprend des failles. Le premier ministre, M. Matti Vanhanen (centriste), est un travailleur consciencieux pour
la routine européenne, mais
n’atteint pas le niveau de
M. Lipponen, en ce qui
concerne les alliances et les
réseaux. »
« Pour nouer des réseaux
d’alliance, l’importance du
parti est considérable. Les
hommes politiques du parti
conservateur et du parti social-démocrate, qui s’intéressent aux questions internationales, ont pu s’épanouir
dans des cadres européens
importants. »
« Il manque, dans les coulisses du parti centriste, un véritable parti européen. Le
groupement ELDR du parlement européen est moins
soudé et moins important
que ses prédécesseurs.
Idéologiquement, ils sont loin
des centristes finlandais. »
« Le groupe PPE du parti
populaire européen conviendrait mieux aux centristes.
De plus, les collaborateurs
se trouveraient être des personnes à des postes-clés
des pays de l’UE. »
« Le passé est le passé. La
lune de miel et la haute
conjoncture entre la Finlande
et l’UE sont passées. Il semble néanmoins que l’adaptation à la nouvelle union se
fasse difficilement. »
« Mais changer de groupe de
référence pourrait nuire à la
politique intérieure finlandaise et à la campagne électorale européenne. A l’heure
actuelle, il est déjà difficile de
distinguer les différences. On
pourrait se retrouver comme
dans les années 1970 à se
demander quelle ligne Kekkonen on a voté. » TS1.11/2
« Le besoin de protagonistes
politiques tel que M. Paavo
Lipponen, se fait sentir. »
EDITORIAL La pression pour
une politique européenne
plus dure se fait sentir
« La Finlande manque de
vision globale sur la politique
L’éditorial du quotidien Keskisuomalainen estime qu’en
Propos de M. Ari Niemi, journaliste à Turun Sanomat, sur
l’Europe
Finlande la pression pour
une politique européenne
plus dure se fait sentir. En
tant que membre de l’Union
européenne, la Pologne,
pourtant membre depuis
moins de temps, s’est comportée différemment. Elle a
surveillé ses intérêts au point
de se faire critiquer par les
autres pays membres. Néanmoins, cela a porté quelques
fruits. Sans pour autant que
la Finlande copie sur le comportement polonais, elle
pourrait renforcer sa ligne de
conduite. KS/4
La guerre agricole de la Finlande
« Depuis des siècles, la frontière orientale de la Finlande
connaît de lourdes épreuves.
Quelques 50 guerres nous
ont appris que ce ne sera
jamais facile et on se battra
toujours seuls », écrit la journaliste Helena Petäistö dans
son billet publié par l’hebdomadaire Suomen Kuvalehti.
« Heureusement, nous ne
sacrifions plus de vies humaines. A intervalles réguliers cependant, il se trouve
que nous devons, de nouveau, lutter seuls, comme
lors des négociations sur les
aides agricoles de l’UE »,
poursuit la journaliste.
« Actuellement, nous vivons
le quatrième psychodrame
concernant les conditions de
reconduite de l’aide agricole
141. A chaque fois, le but de
la commission consiste à
réduire le montant de l’aide
et de la considérer comme
provisoire. Néanmoins, selon
les informations provenant
de la commission, l’objectif
n’est pas de tuer l’agriculture
finlandaise, une solution devra être trouvée sous une
forme ou une autre », écrit
Mme Petäistö.
« La décision sur le sucre,
parfaitement injuste pour
nous, dépasse le sens de
l’équité des Finlandais. Par
conséquent, la commission
peut guère s’étonner de la
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
méfiance des Finlandais ! »
s’exclame la journaliste.
« Pour nous, un monde rural
habité devrait rester la chose
essentielle. Heureusement,
c’est aussi le but de la
France, avec laquelle un air
commun a souvent pu être
trouvé, malgré les différences de nos deux pays. Les
touristes ne s’aventurent pas
dans une campagne déserte.
C’est un fait connu dans les
pays à fort tourisme. Plus le
nord de la Suède se vide,
plus notre campagne habitée
prendra de l’importance du
point de vue du tourisme »,
constate Mme Petäistö.
« Nous avons besoin d’alliés,
aussi dans la lutte agricole.
Après la guerre, nous sommes devenus rusés. Nous
avons appris à boire de la
vodka et à chasser le sanglier – sans pour autant accepter de s’embrasser sur la
bouche entre hommes [avec
les Russes]. Le premier ministre, M. Paavo Lipponen a
poursuivi cette tradition dans
l’Occident en passant à
Bruxelles et dans d’autres
capitales un verre de vin à la
main et discutant dans les
salons. Surtout, en participant activement à la construction de l’Europe », constate la journaliste.
CONFLIT DANS LA SANTE
PUBLIQUE
diesel augmentera considérablement. HS/A4
Helsingin Sanomat rapporte
que selon les responsables
des divisions régionales de
la santé publique, dans les
hôpitaux qui seraient concernés par la démission collective des infirmières le 19 novembre, il y a un risque d’avoir des morts immédiatement après le début de la
démarche du syndicat des
infirmières Tehy.
POLICE DE SURETE
Les opérations non urgentes
ne seront plus effectuées à
partir du 12 novembre.
La division régionale de la
santé publique de la région
de Helsinki est en train de
négocier la possibilité d’envoyer des enfants à l’étranger pour des opérations. HS/
A5
FISCALITE
"Le prix des nouvelles voitures baissera l’année prochaine" HS
Helsingin Sanomat relève
que le gouvernement a annoncé jeudi qu’à partir du
début janvier 2008, les taxes
sur les immatriculations dépendront des émissions.
Grâce à cette réforme, le prix
d’une partie des voitures à
faibles émissions baissera
même de quelques milliers
d’euros.
« Cette fois-ci, on a laissé les
problèmes agricoles nous
tomber dessus, comme s’il
s’agissait d’une surprise.
Espérons que cette lutte
prouvera enfin que nous ne
pouvons, à aucun moment,
nous permettre de rester
repliés derrière notre Mer
baltique, dans nos forêts. Un
constant travail de fond et de
préparation à tous les niveaux, dans toutes les directions est la condition de vie
d’un petit pays périphérique.
Si on n’aime pas faire ce
genre de travail, il vaut mieux
abandonner la carrière politique », conclut Mme Petäistö.
SK/78
En ce moment, les taxes
constituent près d’un tiers de
prix d’une voiture. A partir de
janvier prochain, il variera de
10 à 40 % du prix suivant les
émissions de dioxyde de
carbone.
POLITIQUE INTERIEURE
Les concessionnaires automobiles estiment que la
vente des petites voitures
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
La taxe sur les voitures
consommant plus de 9,4 litres d’essence ou de plus de
8,5 litres de diesel par 100
km augmentera.
Aamulehti relève que le
Conseil des ministres a nommé jeudi M. Ilkka Salmi
(Kokoomus), 38 ans, au
poste de chef de la Supo à
partir du début décembre. Le
directeur précédent,
M. Seppo Nevala (PSD), a
pris sa retraite pour des raisons de santé.
M. Salmi est actuel conseiller
politique de la ministre de
l’Intérieur, Mme Anne Holmlund (Kokoomus). Depuis
2005, M. Salmi occupe un
poste de directeur général à
la Supo. AL/A6
PARTI SOCIALDEMOCRATE
"Le conseil national du PSD
reste fidèle à
M. Heinäluoma" TS
sur des coupures d’électricité
étonn,ent les marchés » HS
« La fermeture d’usines à
papier va diminuer la demande en électricité en Finlande » HS « Seul un cas de
figure de grand froid dans les
pays nordiques et en Russie
est susceptible d’entraîner
des mesures de rationnement de l’électricité » HS
BOIS - PAPIER
« M. Pekkarinen demande
un rapport sur la rentabilité
de l’usine de papier de Stora
Enso à Kemijärvi » HS
« Selon Mme Brunila, en
Finlande, l’industrie forestière ne va pas disparaître
mais va changer » UD
CONJONCTURE
« Le pic de la croissance a
été dépassé selon les industriels finlandais » Talsa
REVENUS
Turun Sanomat rapporte que
selon un sondage effectué
auprès des membres du
conseil national du PSD, 29
délégués sont favorables à la
réélection de M. Eero Heinäluoma à la tête du parti. 37
sur les 60 délégués ont répondu à l’enquête.
13 délégués souhaitent que
la secrétaire générale,
Mme Maarit Feldt-Ranta
quitte son poste.
M. Erkki Liikanen (57 ans),
gouverneur de la Banque de
Finlande, est le candidat le
plus populaire du conseil
national du PSD en vue des
élections présidentielles de
2012. M. Liikanen est suivi
de M. Paavo Lipponen,
Mme Tarja Filatov et M. Erkki
Tuomioja. TS/15
ECONOMIE
ELECTRICITE
« Les déclarations de Fingrid
« Les plus hauts revenus
progressent plus vite que la
moyenne – Cela provoque
une pression supplémentaire
dans les négociations salariales » KL
======================
Jeudi 1er novembre 2007
UNION EUROPEENNE
DEPLACEMENT EN FINLANDE DU SECRETAIRE
D’ETAT AUX AFFAIRES
EUROPENNES
« Les négociations finlandaises sur l’agriculture suscitent
la compréhension de la part
de la France » MTV3
La France soutient la volonté
finlandaise de maintenir ses
aides à l’agriculture. Le Secrétaire d’Etat aux Affaires
européennes Jean-Pierre
Jouyet l’a souligné lors de
son interview à la chaîne
91
MTV3 mercredi 31 octobre.
Le Secrétaire d’Etat qui arrive demain en Finlande a
aussi affirmé que le projet
d’Europe de la Défense de
Nicolas Sarkozy comprend
des garanties de sécurité
pour la Finlande.
L’un des cinq ministres de
l’ouverture de M. Sarkozy, le
Secrétaire d’Etat aux affaires
européennes Jean-Pierre
Jouyet, ancien chef de cabinet du président de la Commission Jacques Delors au
moment des négociations
d’adhésion de la Finlande à
l’UE connaît très bien les
problèmes de l’agriculture
finlandaise.
J-P Jouyet : « Le problème
d’occupation des sols et d’aménagement du territoire est
extrêmement important et
nous partageons ces préoccupations. Et je l’ai vu pour
m’être déjà rendu en Finlande, pour avoir vu l’immensité du territoire finlandais. Il
me paraît parfaitement normal et légitime que la Finlande demande à ce que
cette spécificité soit prise en
compte. La France partage
vos préoccupations. Je souhaite que les discussions qui
ont lieu avec la commission,
puissent trouver une issue
heureuse en ce qui concerne
la prolongation des dérogations dont la Finlande bénéficie en terme d’aides. Nous
n’avons pas de difficultés à
cet égard mais nous souhaitons que cela ne complique
pas la mise en œuvre de ce
nouveau traité. »
L’année prochaine, la France
assumera la présidence de
l’Union européenne. >Parmi
les priorités, outre la lutte
contre les changements climatique et la politique de
l’immigration, figure la défense européenne. La
France a déjà exprimé la
possibilité de revenir dans le
commandement intégré de
l’OTAN. Le Secrétaire d’Etat
souligne que l’objectif est de
renforcer la dimension euro-
92
péenne de l’OTAN et non
pas d’affaiblir la coopération
de défense envisagée dans
le nouveau traité, comme les
garanties de sécurité.
J-P Jouyet : « Le Président
Sarkozy l’a dit très clairement. Les notions de protection et de sécurité ne sont
plus des questions purement
nationales. Lorsque l’intérêt
vital d’un pays de l’Union
européenne est mis en
cause, les pays qui assurent
l’essentiel de l’effort de défense doivent prendre en
compte les menaces qui
peuvent porter sur ces pays,
que ce soit la Finlande…
C’est une nouvelle approche
que nous devons avoir dans
le cadre de la stratégie européenne de défense et de
sécurité ». Journal télévisé
du soir de MTV3, 31.10.07
« Le Secrétaire d’Etat aux
affaires européennes français déclare que la Finlande
est déjà dans le noyau dur
de l’UE » HS
« Le groupe des sages de
l’UE pourrait comprendre
même un réalisateur finlandais » HS
Ah ! la politesse française.
Quand on interroge le secrétaire d’Etat aux affaires européennes Jean-Pierre Jouyet
sur ce que la Finlande devrait faire pour faire partie du
noyau dur de l’UE, il répond
immédiatement : « Mais la
Finlande est déjà dans le
noyau dur de l’UE ! ».
M. Jouyet qui visite la Finlande aujourd’hui jeudi estime que les Finlandais devraient se départir de leurs
complexes. « Je ne comprends pas pourquoi la Finlande se considère comme
petite », se demande
M. Jouyet dans les locaux de
la représentation française à
Bruxelles. Selon lui, la Finlande fait preuve « d’un vrai
esprit européen ».
Vrai ou pas, l’image de la
Finlande en France aura
l’année prochaine une importance particulière. La France
assumera la présidence de
l’UE en juillet 2008, après la
Slovénie.
La France a déjà commencé
à préparer sa présidence. Le
Président Nicolas Sarkozy
envoie ses ministres sonder
les autres Etats membres
avant la présidence française. Le secrétaire d’Etat
socialiste du gouvernement
de droite nommé par le président Sarkozy est inquiet
pour l’unité européenne.
« C’est un grand défi quand il
faut faire face à des menaces extérieures », dit
M. Jouyet qui cite en exemple le Kosovo.
La France elle-même met à
mal l’unité européenne en
exprimant son opposition à
l’entrée de la Turquie dans
l’UE. M. Sarkozy ne veut pas
que l’UE continue ses négociations avec la Turquie si
l’on ne considère pas comme
possible que ces négociations puissent ne pas se terminer par l’adhésion de la
Turquie. La menace turque
d’attaquer les terroristes kurdes du Nord de l’Irak ne va
pas infléchir la position française.
« Nous ne voulons pas que
la Turquie ajoute des difficultés supplémentaires dans
l’UE », déclare M. Jouyet.
M. Jouyet bénéficie d’une
très solide expérience. Il a
travaillé pour l’ancien président de la Commission Jacques Delors et pour l’ancien
Premier ministre Lionel Jospin. Il connaît le Gouverneur
de la Banque de Finlande
Erkki Liikanen.
M. Jouyet a une vue très
claire des principaux objectifs de la présidence française de l’UE. Le premier
concerne la lutte contre les
changements climatiques.
Viennent ensuite la sécurité
de l’approvisionnement énergétique et la création d’une
politique de l’immigration
efficace.
Mais la France ne serait pas
la France si elle ne souhaitait
pas aussi s’occuper de la
politique agricole commune.
C’est pourquoi il est assez
extraordinaire que les politiciens finlandais n’aient pas
encore essayé de faire du
lobbying auprès de
M. Jouyet sur les négociations de la Finlande avec la
Commission sur les aides
agricoles de l’article 141.
« Je n’en ai pas entendu parler », déclare M. Jouyet.
M. Jouyet ne voit pas de problème à ce que la Finlande
bénéficie d’aides, pourvu
qu’elles soient motivées et
qu’elles ne faussent pas le
fonctionnement du marché.
« La Commission doit prendre en compte la diversité
des Etats membres », dit-il.
La France a proposé cet automne la création d’un
« groupe des sages ». On
cherche les douze personnes qui composeront ce
groupe appelé à réfléchir à
l’avenir de l’UE. M. Jouyet ne
souhaite pas que les sages
soient uniquement des politiques. « Des chefs d’entreprises, des dirigeants syndicaux – et pourquoi pas un
réalisateur ou un écrivain
finlandais » propose-t-il.
Peut-être la Finlande auraitelle intérêt à proposer Aki
Kaurismäki et Arto Paasilinna. Ils sont populaires en
France. HS
POLITIQUE INTERIEURE
« Les ministres nordiques
des Affaires étrangères s’entretiennent de plus de questions de défense – Si les ministres font preuve d’enthousiasme dans leurs déclarations, aucune décision de
coopération n’a été prise »
HS « La mer baltique et les
DÉCEMRE 2007 - NUMERO 374
zones arctiques doivent être
au cœur de la coopération
nordique - La coopération en
matière de défense dépend
désormais de la volmonté
des gouvernements nordiques » UD
Lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères
des pays nordiques à Oslo, il
a été question de défense,
rapporte la presse.
Selon le ministre finlandais
Ilkka Kanerva, « l’économie
modifie l’environnement de
sécurité de la Finlande. « La
Finlande aussi a des intérêts
économiques dans la région
du Nord. Nous avons beaucoup d’opportunités dans le
domaine de la logistique et
des services », a-t-il souligné.
L’ancien ministre des Affaires étrangères Erkki Tuomioja, qui prendra la présidence
de l’assemblée parlementaire du Conseil nordique
l’année prochaine, déclare
que c’est le précédent gouvernement, auquel il appartenait, qui a lancé l’idée d’une
coopération nordique en matière de défense.
Selon lui, la décision d’une
coopération nordique en matière de défense n’est pas de
la compétence du conseil
nordique mais doit être prise
par les gouvernements. HS
« La Présidente Halonen met
en garde contre l’augmentation de la superficialité en
politique » HS « La Présidente estime que le parti
conservateur se montre désormais clairement favorable
à l’entrée dans l’OTAN » HS
« Selon un sondage, les audiences des trois plus grands
partis sont quasiment à égalité » HS
CULTURE
MARIMEKKO
DÉCEMBRE 2007 - NUMERO 374
« Cession de Marimekko –
Mme Paakkanen en
France » Hbl
L’ancien patron de la banque
Sampo est devenu le premier actionnaire du groupe
de textile et design Marimekko. L’ancienne présidente du
groupe, Mme Kirsti Paakkanen, qui a cédé ses parts, a
annoncé qu’elle s’installait en
France. Hbl
PAASILINNA
« L’architecte du phénomène
Paasilinna » SK
La carrière de la traductrice
française Anne Colin du Terrail a débuté « à la manière
de Paasilinna ». Il y a quatre
ans, Anne Colin du Terrail a
reçu le prix du traducteur
étranger pour sa contribution
à la littérature finlandaise.
Après des études d’architecture, Anne Collin du Terrail a
travaillé comme interprète
pour des entreprises finlandaises en France. Peu à
peu, le travail d’interprète
s’est transformé en traduction de brochures pour des
produits finlandais.
Terrail. Elle s’est remise à
l’interprétation et à la traduction technique. Deux ans
plus tard, lors du déménagement de Denoël, la traduction du « Lièvre » a été retrouvée au fond d’un tiroir
par quelqu’un qui s’y est intéressé. Le livre est sorti en
1989. Aujourd’hui il s’en est
vendu 250 000 exemplaires.
Son succès a joué un grand
rôle pour la traduction des
romans de Paasilinna dans
d’autres langues étrangères.
Le septième roman traduit en
français de Paasilinna, Le bestial serviteur du pasteur Huuskonen, a reçu d’excellentes critiques au printemps dernier. Il est
resté tout l’été sur la liste des
best-sellers de l’hebdomadaire
l’Express. Sans pour autant
prendre position sur les romans
qu’elle traduit, Anne Colin du
Terrail estime que « le succès
de Paasilinna en France est
celui de l’archétype d’un écrivain
finlandais, qui représente son
pays avec une nature exotique ». SK
Déjà, toute petite, avant
même de savoir lire ni écrire,
en écoutant sa grand-mère
finlandaise lui lire des contes
en finnois, elle s’était jurée
de les traduire un jour en
français. Encouragée par
son mari, traducteur également, elle s’est lancée un
jour dans la traduction littéraire. Néanmoins, la plupart
des livres qu’elle empruntait
à la bibliothèque nordique à
Paris, lui semblaient ennuyeux . Le jour où elle a vu
le film de Risto Jarva
« L’année du lièvre », elle a
su que son choix était fait.
Elle a mis un an à traduire
« Le lièvre de Vatanen » de
Arto Paasilinna. Elle a proposé sa traduction à des éditeurs. « Au moins cinq maisons d’édition l’ont refusé »,
se souvient Anne Colin du
93

Documents pareils