salon international du tourisme et des voyages un goût d`évasion

Commentaires

Transcription

salon international du tourisme et des voyages un goût d`évasion
salon international du tourisme et des voyages un goût d’évasion estivale
La 13e édition du Salon international du tourisme et des voyages (Sitev 2012), qui a eu lieu du
16 au 19 mai 2012 à Alger, a constitué une véritable invitation pour découvrir l’Algérie
touristique.
L’Office national du tourisme a suscité l’envie de voyager qui était plus forte que jamais. Dans
les allées du pavillon central de la Safex, il flottait un parfum de vacances : un goût d’évasion
estivale ! Chaque stand faisait étalage de produits touristiques, accompagnés souvent de
formules de séjour. Ils sont venus faire de la promotion, mais aussi du business. Des espaces
ont été réservés pour négocier discrètement à l’abri des regards.
«L’humeur était très bonne et très positive», se félicite Mohamed Amine Hadj Saïd,, directeur
général de L’ONT. Un constat partagé par plusieurs opérateurs. Le Sitev a une vocation
principale : améliorer l’image touristique de notre pays qui n’échappe pas à certains clichés et
idées préconçues. D’où la nécessité de développer une image forte, riche et désirable.
Deuxième raison: offrir aux Algériens une exposition qui leur donne une idée générale sur
l’offre pour cette saison. Et sans surprise, les grandes tendances vont vers le tourisme
balnéaire. Les plus aisées privilégient pour l’été prochain l’Espagne, d’autres ont un petit faible pour la
Turquie et la Tunisie qui fait son come-back. L’Egypte entend justement faire de ce Salon le
point de départ d’une vaste opération de promotion afin de relancer un tourisme en berne.
Pour cela, la nouvelle direction de la compagnie aérienne Egyptair compte apporter tout son
soutien. Elle est intéressée aussi par les «continuations». Ce créneau est confronté à une
concurrence très forte en raison de la présence de nombreuses compagnies européennes et
arabes. Sur le Moyen-Orient, à titre d’exemple, Qatar Airways a doublé ses fréquences vers
l’Algérie en passant à un vol biquotidien à partir de mars 2012. Quant à la Turkish Airlines, dont
la politique commerciale est très agressive, elle assure également le trafic de transit. Dans ce
contexte, Air Algérie compte optimiser ce marché et renforcer le hub d’Alger en partenariat avec
l’aéroport international d’Alger dont la gestion est confiée à Aéroport de Paris (ADP). Malgré la
présence de l’agence Dam Tour, un manque de visibilité demeure sur la Grèce où les
réservations restent moyennes.
Si le tiers des Algériens privilégient la Méditerranée au détriment des horizons lointains, c’est
pour une question de pouvoir d’achat. Les tarifs sont plutôt en augmentation cette année entre
les hausses des prix des carburants et les exigences des hôteliers. Si les agences de voyage
ont sorti le grand jeu, c’est parce qu’elles demeurent l’un des canaux de vente de produits
touristiques. 1/3
salon international du tourisme et des voyages un goût d’évasion estivale
Les EGT tentent de fidéliser une clientèle qui est séduite par d’autres destinations. Mais en
général, elles arrivent à faire le plein, car il y a un grand écart entre l’offre et la demande.
Cependant, nombre d’entre elles ont bénéficié d’une enveloppe pour la rénovation, car la
plupart ont été bâties il y a une trentaine d’années ! Le Sitev a permis aussi une première sortie
médiatique de deux regroupements : la Fédération nationale des offices du tourisme et la
Fédération nationale des hôteliers. Ils ont communiqué avec leurs partenaires.
Pour mieux s’acquitter de sa mission, la Fédération nationale des hôteliers (FNH) a lancé un
site internet : www.fnh-dz.com. Une bonne initiative qui va ouvrir l’appétit à d’autres institutions
pour s’afficher sur le web. Des destinations se mettent en valeur
-La Turquie : vient en tête de classement. Ce pays a vraiment beaucoup à offrir à ses visiteurs :
de fabuleux paysages naturels, des sites historiques et archéologiques uniques au monde, une
industrie hôtelière et une infrastructure touristique se développant sans cesse, une hospitalité
traditionnelle et des prix concurrentiels.
Rien d’étonnant à ce que ce pays soit récemment devenu une des plus populaires destinations
touristiques au monde. Musées, églises, palais, mosquées, marchés, panoramas et sites
naturels : l’abondance donne le vertige. La variété des nuances et des atmosphères confère à
ce pays un parfum d’éternité. La Turquie, 7e nation pour le tourisme, est devenue un acteur
incontournable du secteur. D’ailleurs, elle a enregistré plus de 30 millions de touristes étrangers
en 2011. De nombreux Algériens l’ont choisie pour leurs vacances. Plusieurs agences
algériennes, en partenariat avec leurs homologues turcs, proposent cette destination. Turkish
Airlines, avec ses 130 avions, possède une des plus jeunes flottes d’Europe. Il y a un vol de
Turkish Airlines chaque jour, plus cinq vols par semaine d’Air Algérie.
-La Tunisie : fait de la résistance. Un stand très particulier et décoré dans un style typiquement
tunisien a attiré des visiteurs. L’ONTT participe à chaque édition du Sitev. Fawzi Basly,
directeur de la représentation de l’ONTT à Alger, a déclaré : «Pour cette année, notre stratégie
est bâtie sur deux axes : le premier consiste à ramener le client potentiel, le fidéliser, et le
second axe vise à maintenir une certaine pression promotionnelle qui a commencé depuis le
mois de mars et qui prendra fin en juin prochain.» Cette année, l’Office vise à atteindre 850 000
à 900000 touristes algériens. Selon les statistiques tunisiennes, 700 000 Algériens ont visité la
Tunisie en 2011. -Le Maroc : attire aussi. Outre Marrakech qui a une excellente réputation, La tendance est à la
découverte du site de Saïdia et d’Agadir. Le Maroc est légèrement moins cher que la Turquie,
avec des séjours qui commencent à 65 000 dinars par semaine dans un hôtel 4 étoiles. Air
Algérie et la Royal Air Maroc assurent des vols vers cette destination.
Voir la galerie photos
2/3
salon international du tourisme et des voyages un goût d’évasion estivale
{loadposition sitev2012
}
Sous l'aimable autorisation de Kamel Benelkadi
Source El Watan du 24 Mai 2012
Photo : Y.C. Mosteghanemi
3/3