Financement des entreprises.

Commentaires

Transcription

Financement des entreprises.
1
Financement des entreprises.
www.jeremyazoulay.com
2
SOMMAIRE
Les contrats forward : ………………………………………………………………… P-3
Les swaps de taux : ….………………………………………………………………… P-4
Conversion de monnaies au comptant ………………………………………………... P-5
www.jeremyazoulay.com
3
Les contrats forward.
Un contrat forward est un actif très simple. C’est un engagement ferme à acheter ou à vendre
un actif (appelé sous-jacent) à une date future donnée pour un prix convenu. Il se distingue
d’un contrat au comptant (spot) dans lequel la transaction est réalisée immédiatement. Un
contrat forward est échangé sur un marché de gré à gré (OTC), le plus souvent entre deux
établissements financiers ou entre un établissement financier et un client. La partie qui
s’engage à acheter l’actif prend une position dite longue, alors que celle qui s’engage à le
vendre prend une position dite courte. Les contrats forward sont très prisés sur le marché des
changes. Les plus grandes banques ont souvent une équipe spécialisée sur ces contrats au sein
de leur département de change.
Le tableau qui suit donne un exemple de cotation de ces contrats sur le taux de change dollar
américain (USD) – euro (EUR). La cotation donne le nombre de USD par EUR (la cote est au
certain). La première colonne indique l’horizon du contrat, c'est-à-dire le délai entre la prise
de position et la réalisation de l’achat ou de la vente de devises. La deuxième colonne donne
les taux de change auxquels la banque à prête à acheter les euros, et la troisième colonne
donne les taux de change auxquels elle est prête à vendre.
Taux de change spot et forward EUR – USD.
Spot
Forward 1 mois
Forward 3 mois
Forward 6 mois
Forward 1 an
Bid
1,1531
1,1520
1,1498
1,1465
1,1399
Ask
1,1535
1,1525
1,1503
1,1471
1,1405
Par exemple, pour une transaction spot (mise à disposition immédiate de l’actif), l’institution
est prête à acheter 1 EUR en payant 1,1531 USD, ou prête à vendre immédiatement 1 EUR
contre 1,1535 USD. Pour une transaction forward à 6 mois, la banque serait prête à acheter
1EUR en payant 1,1465 USD… Ces cotations sont valides pour des transactions de montants
très élevés. Tout particulier ayant voyagé sait qu’au guichet des banques l’écart entre le prix
d’achat et le prix de vente est beaucoup plus important.
(Je fais une petite parenthèse, en cours la prof a parlé de fourchette : la fourchette est le prix
du premier acheteur et du premier vendeur, elle est très serrée lorsque la volatilité est
importante !).
Les contrats forward peuvent être utilisés pour couvrir le risque de change. Supposons que le
trésorier d’une entreprise américaine sache que, dans six mois, il devra décaisser un million
d’euros et qu’il souhaite se protéger contre les variations du taux de change. En se servant du
tableau : il peut s’engager à acheter de l’euro dans 6 mois au taux de 1,1471 USD/EUR.
L’entreprise à alors une position longue sur un forward à 6 mois au taux de 1,1471. Elle s’est
donc engagée auprès de la banque qui coté ces taux de change à payer 1,1471 million de
dollars US pour recevoir un million d’euro. Symétriquement, la banque à une position courte
sur un forward 6 mois l’engageant à livrer un million d’euros et elle recevra en contrepartie
1,1471 millions de USD.
www.jeremyazoulay.com
4
Les swaps de taux.
Le swap le plus courant est le swap de taux vanille (c’est le nom, don’t worry !). Dans un tel
contrat, une entreprise s’engage à payer des cash-flows égaux aux intérêts à taux fixe sur un
principal donné, pendant un certain nombre d’années, et en retour, elle reçoit des intérêts à un
taux variable sur le même principal pendant la même durée.
Le taux variable le plus courant est le taux LIBOR. C’est le taux offert dans différentes
devises dans les échanges interbancaires pour différentes échéances de court terme.
Illustration.
Considérons un swap hypothétique à 3 ans entre deux entreprises, Microsoft et Intel par
exemple, initié le 5 mars 2005. Microsoft s’engage à payer un taux d’intérêt de 5% à Intel sur
un principal de 100 millions de dollars; en retour Intel s’engage à payer des intérêts à
Microsoft au taux LIBOR 6 mois. Les flux seront échangés tous les 6 mois.
Le premier échange de flux du swap interviendra le 5 septembre 2005, six mois après la
conclusion du contrat. Microsoft doit payer 2,5 millions de dollars à Intel, qui représentent
l’intérêt pendant la période de six mois sur le principal de 100 millions. Mais Intel doit payer
à Microsoft l’intérêt au taux LIBOR 6 mois qui prévalait le 5 mars, sur le même principal. Si,
par exemple, ce taux était à 4,2% alors Intel doit payer à Microsoft 2,10 millions. On peut voir
qu’il n’y a aucune incertitude sur cet échange puisque le LIBOR était observable le 5 mars.
Le deuxième échange sera réalisé le 5 mars 2006. Microsoft doit payer à nouveau 2,5 millions
alors qu’Intel paie l’intérêt au LIBOR 6 mois constaté le 5 septembre 2005. Si ce taux était
par exemple de 4,8% alors Intel paiera 2,4 millions.
Au total, il y aura 6 échanges de flux sur ce swap de 3 ans. Les paiements de Microsoft seront
systématiquement de 2,5 millions, alors que ceux d’Intel changeront avec l’évolution du
LIBOR 6 mois. Le swap est généralement conçu pour que seule la différence d’intérêts soit
réglée par la partie qui doit payer le montant le plus élevé. Dans notre exemple, Microsoft
paierait, le 5septembre 2005 : 2,5 – 2,1 = 0,4 million à Intel et 2,5 – 2,4 = 0,1 million le 5
mars 2006.
www.jeremyazoulay.com
5
Conversion de monnaies au comptant.
A partir du moment où les monnaies sont devenues convertibles entre elles, il a été possible
de convertir la monnaie nationale en devises étrangères.
Au début, cette opération - le change - s'est réalisée sous forme manuelle, c'est à dire que l'on
échangeait des billets, des pièces, des chèques). A notre époque cependant, cette forme de
change ne représente qu'une partie des opérations.
Lorsque l'opération de change consiste à faire mouvementer des comptes bancaires, on parle
de change - transfert -, terme un peu obsolète, et plus couramment de change comptant. Il
consiste à échanger une devise contre une autre. Par exemple on ne peut dire qu'on achète de
l'USD si l'on ne précise pas la devise de contre-valeur : USD contre JPY, EUR contre USD,
etc.
Ainsi, une opération de change comptant correspond à :
•
•
Un engagement du vendeur à mettre à disposition de l'acheteur, généralement dans
un délai de 2 jours ouvrés, chez une banque à l'étranger (un correspondant) un certain
avoir en compte en monnaie étrangère.
Un engagement de l'acheteur de régler dans le même délai, soit en monnaie
nationale, soit en une autre monnaie (selon le même mécanisme de correspondant).
Une opération de change porte donc toujours sur un couple de devises : EUR/USD,
USD/JPY et le sens de l'opération s'applique à la devise principale, c'est à dire la première
devise du couple.
La première devise du couple est également appelée devise de base tandis que la deuxième se
nomme devise de contre-valeur.
Un achat d'USD/JPY sous-entend Achat d'USD contre Vente de JPY.
L'opération porte généralement sur un certain montant de la devise principale (ou directrice).
La contre-valeur de la devise secondaire (ou dirigée) est déterminée par le cours de l'opération.
il est cependant possible de réaliser l'opération sur un montant exprimé en devise de contrevaleur.
On a pu voir avec l'arrivée de l'Euro, combien il est important de savoir comment est exprimé
un cours afin de calculer les bons montants.
Une convention permet de s'assurer de ce qu'un cours exprime. Elle consiste à présenter les
devises de l'opération sous forme de fraction où le dénominateur représente la contre-valeur
d'une unité de la devise présente au numérateur.
•
•
EUR/USD signifie que le cours représente la valeur d'un EUR en USD (on dira Euro
contre Dollar).
USD/JPY signifie que le cours représente la valeur d'un USD en JPY (on dira Dollar
contre Yen).
Un cours d'EUR/USD à 1,1675 signifie 1 EUR = 1,1675 USD.
www.jeremyazoulay.com
6
Le cours d'un couple de devise représente donc toujours la contre-valeur en devise
secondaire d'une unité de la devise principale.
La difficulté consiste à savoir comment est « cotée » telle devise par rapport à une autre.
Par exemple, il est mondialement reconnu que l'EURO sera coté au certain contre toutes les
devises. On trouvera donc des cours EUR/USD, EUR/JPY, EUR/GBP, EUR/xxx.
Certains usages locaux laissent néanmoins penser qu'il sera possible de trouver auprès des
Banques Londoniennes des prix de GBP/EUR car l'usage concernant le GBP est d'être coté au
certain.
Seul, l'usage permettra d'instaurer une « norme » reconnue de tous.
En général, les devises sont toujours cotées contre USD (Dollar). Si l'on veut par exemple
donner une cotation de GBP/JPY, on se servira des prix en GBP/USD et USD/JPY pour en
déduire le prix. Toutes les combinaisons entre devises convertibles sont possibles et
imaginables avec cependant plus ou moins de bonheur et en respectant de préférence les
usages du Marché, notamment la notion de cotation au certain ou à l'incertain.
Les usages du Marché fixent le débouclement (la livraison des devises) d'une opération de
change comptant 2 jours ouvrés après la conclusion de l'opération.
Certaines devises peuvent également se traiter à J + 1 comme le USD/CAD voir le GBP/USD.
www.jeremyazoulay.com