Rapport annuel - Association Caméléon

Commentaires

Transcription

Rapport annuel - Association Caméléon
Rapport annuel
(Avril
2010-Mars 2011)
Association Caméléon
[email protected]
Association Caméléon (France), 51 rue Daguerre - 75014 Paris / Tel : 01 43 22 35 92 - Fax : 09 77 47 92 39
Introduction
L’association Caméléon est une ONG française qui a été
deux Maisons d’Accueil (programme Réhabilition/ Résiden-
créée aux Philippines par Laurence Ligier en 1997. Très
tiel). Elles sont logées, nourries et blanchies et bénéficient
déterminée, Laurence a quitté la France avec l’objectif
de soutien psychologique, de soins médicaux et d’éduca-
d’agir contre les abus sexuels dont sont victimes les en-
tion. Ces enfants viennent de familles pauvres et ont toutes
fants aux Philippines. Malgré de terribles défis, Laurence
été victimes d’inceste, de viol et d’abus sexuel. Caméléon
Ligier a réussi à fonder l’association Caméléon Philippines,
s’est fixé un plafond annuel maximal d’accueil dans ses
un havre où les enfants sont protégés et apprennent à se
bâtiments à 50 enfants.
reconstruire. Depuis lors, l’association Caméléon n’a cessé
Une fois le programme résidentiel positivement mené à sa
de remplir la mission dessinée par sa fondatrice.
fin, les jeunes filles sont ensuite intégrées à un programme
Laurence Ligier a gagné la reconnaissance de son travail
post-résidentiel (programme Réhabilition/ Post Résidentiel).
magnifique en différentes
occasions : le Prix remis par
Dans ce dernier, elles sont petit à petit réintégrées, soit dans
Mme la Présidente des Philippines Gloria Arroyo, Chevalier
leurs familles, soit dans des familles d’accueil ou encore dans
de l’Ordre National du Mérite attribué par le Président de la
la résidence d’étudiantes de Caméléon à Iloilo. Les plus au-
France, Nicolas Sarkozy ; Trophée de l’Audace par le Groupe
tonomes sont logées dans des chambres d’étudiantes. Ca-
du Progrès de Rhône-Alpes ; Prix du civisme et du dévoue-
méléon Philippines suit régulièrement 65 jeunes filles par le
ment par le Président de la République Jacques Chirac, Prix
biais de visites dans les écoles et à domicile. Les parents
de la Femme Dynamisante Clarins, entre autres…
et tuteurs des jeunes filles sont préalablement formés aux
Depuis maintenant 14 ans l’association Caméléon aide à la
bonnes pratiques parentales et sur les moyens d’augmenter
réinsertion de jeunes filles victimes d’abus sexuels de 5 à 18
leurs revenus.
ans dans le sud des Visayas (Région 6). Créée et régie par
En outre, Caméléon assure un Programme de Développe-
la législation philippine, Caméléon Philippines est accréditée
ment Communautaire pour aider des enfants des communau-
par le Ministère des Affaires Sociales et du Développement
tés, sans ressources mais brillants, à poursuivre leurs études.
(DSWD), partenaire institutionnel stratégique. La Région 6
Les 300 enfants parrainés sont issus de familles pauvres dans
des Philippines où agit l’association Caméléon présente l’un
lesquelles les parents n’ont pas les moyens de les envoyer
des taux les plus élevés d’abus sexuels, viols et incestes.
à l’école. Dans le Programme de Développement Commu-
Cette région est également l’une des plus pauvres du pays.
nautaire, un parrain étranger leur est attribué pour aider fi-
Les jeunes filles victimes d’abus sexuels sont dirigées par
nancièrement, affectivement et moralement l’enfant jusqu’à
le DSWD vers Caméléon Philippines où elles peuvent bé-
ce qu’il/elle finisse l’école. L’Association Caméléon France
néficier d’un processus exhaustif de guérison dans le cadre
gère le Programme Développement Communautaire étant
des programmes de réintégration et de réinsertion.
donné que la majorité des parrains se trouvent en Europe.
Un total de 50 jeunes filles est hébergé dans le cadre de
Rapport annuel
(Avril
2010-Mars 2011)
Sommaire
Part 1. Description des programmes
1.
programme réhabilitation / résidentiel..................................................... p.2
2.
programme réhabilitation / post-résidentiel.......................................... p.4
3.
programme développement communautaire........................................... p.6
Part 2. domaines d’intervention
1.
soutien éducatif.................................................................................................. p.8
2.
soins médicaux.................................................................................................... p.10
3.
suivi psychologique......................................................................................... p.12
4.
assistance juridique........................................................................................ p.14
5.
Sports et cirque................................................................................................ p.16
6.
Développement des compétences et placement professionnel.......... p.18
7.
Essor des valeurs............................................................................................ p.20
8.
Soutien familial.................................................................................................. p.22
9.
Plaidoyer-défense des droits de l’enfant............................................. p.24
10. Constitution de réseau et mobilisation des ressources................ p.26
11. Développement institutionnel et finances............................................ p.28
Nouveaux projets / prévisions pour l’avenir............................... p.30
FINANCES. .................................................................................................................... p.31
Caméléon france................................................................................................ p.32
témoignages. .......................................................................................................... p.34
1ère Partie
Description
des programmes
1. Programme Réhabilitation/ Résidentiel
2
Objectif Principal
La vie quotidienne
Le but du programme de réhabilitation / résidentiel est d’offrir
un soutien aux jeunes filles victimes d’abus sexuels et de leur
assurer une réintégration réussie dans leurs familles et leurs
communautés. La première partie de ce programme caractérise la période que les jeunes filles passent dans les Maisons
d’Accueil de l’association.
Les bénéficiaires vont à l’école publique toute la semaine. Elles
ont un emploi du temps fixé quotidiennement pour les devoirs
et les études. Elles participent également régulièrement à des
sessions avec une psychologue, pratiquent des activités sportives pour leur permettre de se défouler sainement, et pratiquent
les arts circassiens qui ont également démontré leur valeur
thérapeutique.
Caméléon a à cœur de procurer aux jeunes filles un environnement sûr et confortable. Les assistantes sociales sont formées
selon les bonnes pratiques de Soins, Guérison et Enseignement
(Caring, Healing and Teaching) popularisées par le Dr. Danilo
Ponce qui prône le respect et l’estime de soi. Le but essentiel
pour les bénéficiaires est de retrouver un sens de normalité
et un environnement sain et équilibré. Les emplois du temps
quotidiens et hebdomadaires sont faits de telle sorte que tout
soit compatible : école, devoirs, activités, développement des
compétences, thérapie, loisirs mais aussi tâches domestiques,
jeux, passions et repos.
La vie dans les Maisons d’Accueil
Caméléon Philippines est la maison de ces jeunes filles âgées
de 5 à 18 ans. Toutes ont survécu à des abus sexuels et sont
adressées à l’association par les services sociaux publics, le
DSWD. Toutes les bénéficiaires vivent au sein de Caméléon et
sont réparties entre deux Maisons d’Accueil, hébergeant chacun
25 jeunes filles. Les nouvelles arrivantes logent à la Maison
d’Accueil n°1, pour la première étape de leur réinsertion. Les
jeunes filles « seniors » approchant la date de réintégration habitent dans la Maison d’Accueil n°2. Un ensemble d’indicateurs
aide l’équipe à déterminer quelles bénéficiaires sont prêtes
pour la seconde étape et la transition de la Maison d’Accueil
n°1 vers la Maison d’Accueil n°2.
Les 50 pensionnaires bénéficient toutes de la couverture de
leurs besoins de base. Elles ont des lits et des placards individuels, des salles de bains communes spacieuses, une salle à
manger, une cuisine et un espace de vie commun dans chaque
Maison d’Accueil. Elles disposent également d’une bibliothèque,
d’un atelier d’arts et d’un jardin dont elles prennent soin et qui
fait partie intégrante de leur thérapie.
Les 50 jeunes filles ont bénéficié de soins et
de rééducation complète ; services aboutissant à un progrès individuel significatif pour
chaque jeune fille !
Parmi les jeunes filles, certaines sont désignées pour superviser
les activités et aider les mères de substitution. Ce sont les déléguées. Elles aident également à l’installation et à l’intégration
des nouvelles arrivantes. Toutes les jeunes filles sont responsables en commun des tâches, ce qui contribue à l’entretien
de la Maison et met en valeur le développement personnel des
jeunes filles. Par exemple, après les conseils de l’infirmière de
Caméléon ainsi que de la nutritionniste, les jeunes filles préparent des menus équilibrés pour la cuisinière chaque mois.
Les tâches domestiques comme le jardinage et le ménage leur
permettent d’acquérir les qualités nécessaires pour se focaliser
sur une tâche en particulier et se sentir responsables.
Le personnel
L’équipe pluridisciplinaire du centre est constituée de mères de
substitution, d’assistantes sociales, d’une cuisinière, de chauffeurs et de personnel de sécurité. Les prestataires de services
maintiennent un suivi 24h/24h pour veiller à la sécurité et au
bien-être des jeunes filles.
Les mères de substitution répondent aux besoins essentiels de
chaque jeune fille : nourriture, habillement, référence pour les
soins médicaux/dentaires, les activités spirituelles et sociales.
Elles facilitent et organisent les tâches, les travaux dirigés et les
loisirs. Elles vivent dans Maisons d’Accueil avec les jeunes filles.
Les assistantes sociales sont initiatrices de dialogues ciblés, de
conseils de base et d’orientation. En plus de communiquer avec
la psychologue sur le conseil, les assistantes sociales savent
comment gérer des victimes d’abus sexuels. Les assistantes
sociales aident les bénéficiaires à comprendre et à progresser
en leur enseignant des techniques de résolution de problèmes,
des mécanismes positifs de réaction à des chocs et apportent
un conseil éclairé de soutien à chaque enfant. Dans ce cadre
elles collaborent avec d’autres professionnels, comme des
médecins, des juristes, des psychologues et des psychiatres.
Le plus important est de rester en contact et de coordonner les
actions avec les assistantes sociales du secteur public (DSWD)
qui ont adressé les enfants à Caméléon, mais aussi avec les
familles et tuteurs des jeunes filles afin de leur permettre une
guérison efficace et sans à- coups.
Notre plus grande préoccupation consiste à assurer la sécurité
des jeunes filles. C’est pourquoi deux gardes assermentés sont
en poste près des Maisons d’Accueil. Des règlements intérieurs
ainsi que des règles de vie en commun sont établis à l’intérieur
des Maisons d’Accueil, afin que la sécurité et la santé des
jeunes filles ne soient jamais compromises.
Chiffres-clés
24 nouvelles bénéficiaires ont été accueillies dans Maisons
d’Accueil Caméléon pour l’année 2010/2011.
Jeunes filles par localisation géographique pour 2010/2011
Origine des jeunes fillesMaison 1Maison 2 # de filles
Iloilo City (Panay Island)
2
9
11
Iloilo Province (Panay Island)
11
4
15
Capiz province (Panay Island)
2
4
6
Guimaras Island
1
2
3
Negros Island
9
6
15
Total
25
25
50
Jeunes filles par catégorie de cas en 2010/2011
Catégories de maltraitanceMaison 1Maison 2Total
Victimes d’abus sexuel (viol)
%
8
8
16
32%
Victimes d’abus sexuel (inceste) 16
16
32
64%
Victimes d’attouchement sexuel 1
1
2
4%
Total
25
50
100
25
Regarder vers l’avenir
Toutes les activités ont une visée thérapeutique et ont un impact
sur les besoins des jeunes filles sur les plans mental, social et
sanitaire. Cependant la réintégration et l’indépendance sont
toujours au bout du chemin. Des groupes de travail sont organisés à intervalles réguliers pour contribuer à l’acquisition de
leur autonomie : techniques et talents dans les arts, le cirque,
moyens de subsistance et musique sont enseignés ainsi que
des formations d’aspect plus pratique telles que la création de
bijoux, la manucure, la pédicure, l’impression de T-shirts et la
décoration florale. Il est envisagé de donner aux jeunes filles,
dans un proche avenir, des moyens de gagner leur argent de
poche et au-delà, de les aider.
Enfin l’équipe du programme de Réhabilitation souhaite mettre
en valeur l’amélioration de l’esprit positif et des valeurs des
jeunes filles. Caméléon procure un lieu d’expression personnelle, de prise de conscience et de renforcement des valeurs sociales, morales et culturelles. Le but est également de mettre
en valeur la responsabilité sociale pour une amélioration des
conditions des familles et des communautés en général.
Le nombre de jeunes filles ayant survécu à des
abus sexuels est loin de diminuer. En particulier les cas d’incestes : sur 50 jeunes filles dans
les Maisons d’Accueil cette année, 70% ont été
victimes d’abus sexuels ou molestées par des
membres de leurs familles.
Pour ce cycle, 24 jeunes filles ont été réintégrées et 14 sont
pressenties pour une réintégration en 2011. Ces jeunes filles
sont restées 3 ans en moyenne dans les Maisons d’Accueil.
Une série de conférences de pré-sortie a été organisée entre
les salariés de Caméléon, les familles et les assistantes sociales locales. Le but de ces conférences est de s’assurer que
l’environnement familial dans lequel les jeunes filles vont être
réintégrées est approprié à la rémission. Pour assurer la sécurité et le confort de ces jeunes filles il a été procédé à des
travaux de réparation des maisons, de cloisons entre les pièces
- en particulier pour les chambres à coucher- chaque fois que
cela était nécessaire.
Le 3 mai 2010, une cérémonie a été organisée pour remettre
les jeunes filles à leurs parents ou à leurs tuteurs. Les unités
locales du gouvernement y étaient également représentées par
les assistantes sociales du secteur public.
3
1ère Partie
Description
des programmes
2. Programme Réhabilitation / Post-résidentiel
4
Objectif général
La vie quotidienne
Le but du programme de Réhabilitation post-résidentielle également appelé programme de Réintégration est de trouver des
stratégies efficaces pour aider les jeunes filles réintégrées dans
leurs familles ou communautés et de faciliter cette transition
difficile vers leur indépendance.
Les jeunes filles du Programme Réhabilitation/ Post Résidentiel
sont placées dans leur famille, dans une famille d’accueil ou
bien à la Résidence étudiante de Caméléon d’Iloilo City ou encore dans une pension privée. Le placement de chaque jeune
fille est évalué avec beaucoup d’attention et la décision est prise
sur en fonction de la sécurité, de la santé et des bénéfices pour
chacune d’entre elle. Dans tous les cas les jeunes filles sont
censées appliquer les valeurs, le savoir-vivre, les compétences
de gestion personnelle et les enseignements qu’elles ont reçus
de Caméléon, dans le but de réussir dans la vie.
Quelle que soit l’organisation de leur nouvelle vie, le processus de réintégration se fait en coordination avec les assistantes sociales locales. Néanmoins chaque bénéficiaire doit
avoir accès à une école à proximité ou reçoit une indemnité
de transport car Caméléon considère qu’il est essentiel que
les jeunes filles continuent leurs études après leur départ des
Maisons d’Accueil.
Les jeunes filles participent à des formations et
à des séminaires, qui les aident sur le chemin de
l’autonomie et de l’orientation professionnelle.
Des visites à domicile sont réalisées pour vérifier que la jeune
fille vit en harmonie avec les membres de sa famille et pour
voir s’il y a des tensions à signaler. Des séminaires d’efficacité
parentale (PES) sont organisés régulièrement ainsi que des
modules de conseil aux familles, pour apprendre aux parents
comment dialoguer avec leurs enfants. Pour celles qui vivent
dans des pensions, on vérifie que leurs conditions de vie sont
décentes et que leurs relations avec les autres (logeuses et
pensionnaires) se passent bien.
Au moment de quitter les Maisons d’Accueil, chaque jeune fille
subit un bilan médical. L’infirmière de Caméléon Philippines
coordonne le personnel et les familles pour s’assurer que soins
médicaux et médicaments soient fournis si besoin.
Les jeunes filles du Programme Réhabilitation/ Post Résidentiel
reçoivent des indemnités de nourriture, de transport, de frais
de scolarité et de pension si c’est le cas. Leur indemnité est
calculée précisément en fonction de leurs besoins selon l’endroit
où elles sont placées. Cette indemnité leur enseigne également
à gérer un budget correctement. Si jamais elles choisissent de
ne pas respecter les règles de base et les attentes de Caméléon
– par exemple aller à l’école-, cette indemnité est suspendue
et une réunion de cas fixée.
Chiffres-clés
Etapes vers l’autonomie
Placement de 24 jeunes filles réintégrées en mai 2010
PlacementN° de filles
%
Famille/Parents biologiques
17
71
Famille d’accueil
1
4
Habitation indépendante
Internat, Résidence étudiante
6
25
Total
24
100
Suivi continu intensif
Les assistantes sociales ont besoin de savoir si les jeunes filles
sont suffisamment matures en termes de prise de décisions
et de choix de vie. Lors des visites à domicile ou à l’école, le
personnel évalue s’il y a des problèmes à signaler.
L’assiduité, le comportement, la participation et l’acceptation
des demandes scolaires sont examinés et une évaluation de
performance est établie. Cela se fait en coordination avec les
enseignants et dirigeants scolaires.
Toutes les jeunes filles sont encouragées à participer aux activités et évènements de Caméléon, ce qui est également un
outil de coordination et de suivi pour le personnel. Si elles sont
absentes, le personnel doit s’enquérir et tâcher de déterminer
la cause de leur absence, voir si elles n’ont pas de problème
et comment aider si c’est le cas.
Il est essentiel que les bénéficiaires acquièrent les compétences
suffisantes pour devenir autonomes financièrement. Caméléon
a organisé une série d’ateliers de cuisine, de fabrique de bijoux
et d’artisanat, entre autres, pour leurs transmettre des compétences susceptibles de leur faire gagner un peu d’argent
de poche. Cette année, environ 70% des jeunes filles du Programme de Réintégration ont participé à ces formations.
L’achèvement récent du bâtiment appelé Centre de Documentation et d’Apprentissage a été un point de référence majeur
dans l’avancement du programme de développement de compétences. C’est un bâtiment de 3 étages multifonctionnel : le
1er étage est destiné aux formations pratiques (cuisine, couture, pédicure, manucure etc.), le 2ème étage est un centre
d’enseignement informatique et le 3ème étage est à la fois une
bibliothèque et une salle de conférences (endroit approprié aux
études, réunions et séminaires). Grâce à des partenariats avec
des institutions de formation, des certificats et diplômes reconnus sont dispensées à celles qui auront participé et maîtriseront
un certain talent validant donc la formation.
Une fois le bâtiment équipé, les formations commenceront et se
dérouleront de manière régulière à partir de septembre 2011.
Les bénéficiaires de ces formations sont les enfants accueillis
dans les programmes de Caméléon (Programmes Réhabilitation
Résidentiel, Post Résidentiel, et Développement Communautaire) ainsi que leurs parents.
5
1ère Partie
Description
des programmes
3. Programme Développement Communautaire
6
Objectif général
Localisation
Le but du Programme Développement Communautaire est de
donner aux enfants et à leurs familles la possibilité d’améliorer
leur niveau socio-économique en devenant autonomes financièrement, et en devenant des membres actifs et productifs au
sein de leur communauté.
Depuis mai 2010, le Programme de Développement Communautaire s’est considérablement accru et aide 300 enfants de
différentes zones rurales (de Passi City, San Enrique et Bingawan). Caméléon a pu tripler le nombre des bénéficiaires
grâce à l’intérêt suscité par un reportage d’Envoyé Spécial
(France 2) sur Caméléon en mars 2010, qui a attiré de nouveaux parrains.
Caméléon apporte son aide à une ville (Passi) et deux municipalités (Bingawan et San Enrique). Ces dernières sont considérées comme des zones rurales « mal famées ». Les routes
sont de longues bandes de terre impraticables durant la saison
des pluies. Certains villages n’ont pas l’électricité et l’eau n’y
est pas potable. En été, l’eau y est rare. Bingawan et San Enrique, dont l’économie est basée sur l’agriculture, dépendent
économiquement du riz et de la canne à sucre.
Passi City est une ville de 3è zone, dont les productions principales sont le riz et le sucre. Elle est souvent appelée la « ville
sucrée » de Panay à cause de ses grandes plantations d’ananas
et de sa forte production de fruits.
Définition
Chiffres-clés
Le Programme de Développement Communautaire apporte un
soutien éducatif à des enfants de familles défavorisées, sélectionnés selon plusieurs critères, liés aux résultats scolaires et
à leur niveau de pauvreté. Leurs familles bénéficient aussi de
services comme des formations au développement des valeurs,
des soins de santé, le développement des compétences et des
services de soutien familial.
Caméléon pense que l’éducation est un facteur-clé pour briser
le cercle vicieux de la pauvreté. En outre, le but final est de faire
en sorte que les familles deviennent autonomes financièrement
et soient des membres productifs de la société.
98% des enfants du Programme Développement
Communautaire vont régulièrement à l’école et
beaucoup sont parmi les meilleurs de leur classe !
Répartition des Filleuls
LocalisationN° de filles
%
Bingawan
80
27
Passi city
98
33
San Enrique
122
40
Total
300
100
Devenir filleul
Parents
Caméléon Philippines coordonne avec les autorités locales
l’éligibilité de candidats au parrainage. Les autorités locales
signent un accord avec Caméléon lors d’une réunion municipale
qui légitime toutes les actions de Caméléon Philippines. Le
DSWD participe également à cette évaluation. Tout au long du
processus, des enfants défavorisés et méritants sont identifiés
et présentés par leurs assistantes sociales. Ils peuvent ensuite
bénéficier du programme Développement Communautaire de
Caméléon.
Les parents des enfants du Programme de Développement
Communautaire sont regroupés pour soutenir Caméléon de
leur côté. Ils ont créé des comités pour renforcer l’efficacité des
services procurés par le personnel de l’association. Des réunions
mensuelles se tiennent pour discuter des résultats scolaires de
leurs enfants. Leur but est d’informer le personnel d’éventuels
problèmes qui affecteraient les performances scolaires, le comportement et le bien-être de leurs enfants.
Ensuite, le personnel de Caméléon rend visite aux familles, à
leur domicile, afin de vérifier les qualifications de chacun des
candidats au parrainage. Les filleuls choisis sont convoqués
par la suite, avec leurs parents, afin de se familiariser avec les
programmes et services de Caméléon.
Les parents sont également impliqués dans l’entretien des Maisons d’Accueil de Caméléon, en guise de réciprocité. A tour de
rôle, une fois tous les 2 mois, les parents viennent sur le site,
en groupes, pour aider au ménage et aux travaux d’entretien.
Caméléon Philippines dispense des formations d’aptitude à la
gestion des ressources, des conférences sur l’éducation parentale, les soins de santé et la nutrition. Grâce à ces actions,
les filleuls et leurs parents ont pu apprendre l’importance de
l’immunisation, comment préparer des repas peu coûteux mais
sains et nourrissants, ainsi que maîtriser leur budget.
Même si Caméléon envoie leurs enfants à l’école,
de nombreuses familles ont malgré tout du mal à
subvenir à leurs propres besoins de base à la maison. Caméléon envisage donc de les inclure dans
des formations complémentaires et même de les
aider avec un petit capital d’apport ou de les mettre
en relation avec des organismes de microcrédit.
7
2è Partie
Domaines
d’intervention
1. Soutien éducatif
Description
L’un des objectifs principaux de Caméléon est de fournir un soutien éducatif à tous les enfants. Pour le mener à bien, l’association
inscrit les bénéficiaires à l’école publique, leur propose des travaux dirigés, organise des visites scolaires et leur offre fournitures
scolaires et d’autres frais scolaires annexes. Pour s’assurer que
cette aide sera bien utilisée, Caméléon s’occupe des achats et
de la distribution des fournitures et des uniformes scolaires.
Programme Réhabilitation / Résidentiel
Fournir aux jeunes filles une aide à l’éducation est crucial
dans leur processus de rémission. Leur assurer un accès à la
connaissance et à des compétences améliore substantiellement
leur bien-être intellectuel, physique et affectif. Elles sont donc
toutes inscrites dans les écoles publiques locales en fonction
du cursus officiel déterminé par le ministère de l’Education.
8
Les mères de substitution et les assistantes sociales rendent
régulièrement visite aux écoles pour suivre les performances
des jeunes filles et réagir immédiatement en cas de besoin, à la
moindre inquiétude. Pour les cas problématiques les visites sont
encore plus fréquentes et des rendez vous sont pris avec les
professeurs. Des groupes de discussions sont organisés au cas
par cas avec les enseignants concernés. Les mères de substitution participent aux réunions et activités de salles de classe avec
l’association des parents d’élèves (PTA). Ces groupes fixent et
discutent de thèmes relatifs à l’école et règlent les frais divers.
L’absentéisme dû à une pression négative des amis, la remise
tardive des devoirs et la difficulté de comprendre certaines matières (comme les maths, l’anglais et les sciences) sont les problèmes les plus couramment rencontrés. Des sessions de suivi
ont donc été organisées pour aider les jeunes filles à appréhender la valeur de l’éducation. Des travaux dirigés et des dictées ont
été organisés pour que les enfants prennent l’habitude du travail
d’études et améliorent leurs résultats scolaires. Toutes les jeunes
filles intégrant l’université ont reçu une orientation scolaire. Le
but est de les aider à décider quelle orientation prendre.
Les 420 enfants Caméléon vont tous à l’école.
Cette année 10 ont été diplômés de l’école
élémentaire, 72 du lycée et 12 de l’université !
Parmi eux, 42 ont reçu les honneurs et des prix !
Jeunes filles des Maisons d’Accueil inscrites
dans les écoles formelles
Niveau d’éducationN° de filles
%
Elémentaire
22
44
Lycée
26
52
Université
2
4
Total
50
100
Jeunes filles par niveaux/années
Année/Niveau
Centre 1
Centre 2Total
Elémentaire
Niveau I
2
0
2
Niveau II
0
3
3
Niveau III
1
3
4
Niveau IV
0
2
2
Niveau V
1
1
2
Niveau VI
4
5
9
Sous-total
8
14
22
1ère année
9
3
12
2 année
1
3
4
3 année
4
2
6
4 année
1
3
4
Sous-total
15
11
26
Formation professionnelle
1
0
1
Licence
1
0
1
Sous-total
2
0
2
TOTAL
25
25
50
Lycée
è
è
è
Enseignement Supérieur
Les 50 jeunes filles ont toutes été inscrites dans les écoles publiques de
Passi City. Il est essentiel qu’elles soient dans des institutions publiques avec
d’autres enfants pour garder le contact avec la vie ordinaire et des gens de
leur âge. La plupart des jeunes filles sont lycéennes, quelques unes sont
à l’école élémentaire et deux sont dans l’enseignement supérieur (l’une en
formation hôtelière et l’autre en anglais).
Une élève a raté son examen en anglais et en mathématiques. Il lui a donc
fallu s’inscrire au cours d’été et elle a réussi le rattrapage. Une bénéficiaire a
été transférée dans une classe d’éducation spécialisée sur les recommandations de la psychiatre qui a décelé un retard mental modéré en janvier 2011.
De temps en temps, les jeunes filles plus plus
âgées arrêtent leurs études car elles ont entamé
une relation amoureuse et sont parfois enceintes.
Le manque de planning familial et d’éducation les
exposent à ces risques qui leur font suspendre
leurs études, les obligeant à aller travailler et les
réduisant à de simples jeunes mères célibataires.
Caméléon mène des séminaires éducatifs mais
le problème est bien au-delà de notre portée.
Jeunes filles des Maisons d’Accueil ayant obtenu
des Honneurs et des Prix
Niveau d’enseignementN° de fillesRemarks
Elémentaire
3
Lycée
3
Supérieur
1
Total
7
Elève modèle. Prix de rédaction
de poème très prometteur
Font partie des 3 premières
de leur classe
Prix Universitaire Nombre de jeunes filles ayant une moyenne
générale de 80% (=12/20) et plus
NiveauN° de filles
%
Elémentaire
5
10
Lycée
6
13
Supérieur
2
4
Total
13
27
Des travaux dirigés pour les jeunes filles des Maisons d’Accueil ont été
organisés avec deux enseignants privés qui ont également donné des cours
particuliers dans la bibliothèque de la Maison d’Accueil n°2. Ces cours ont lieu
du lundi au vendredi après les horaires d’école normaux et le samedi matin.
Les mères de substitution et les volontaires sur le terrain font également du
soutien scolaire auprès des jeunes filles. Celles qui avaient des problèmes
en maths, sciences et anglais ont reçu une attention particulière.
Cinq jeunes filles en 4ème année de lycée ont bénéficié de cours de rattrapage le samedi en octobre 2010 pour préparer le Concours d’entrée à
l’université (NAT) en février 2011. Le NAT est un examen que passent tous
les lycéens afin d’évaluer leurs aptitudes à intégrer l’enseignement supérieur.
Leurs résultats se sont révélés passables dans toutes les disciplines. L’examen a également mis en exergue leurs difficultés en sciences. D’après leurs
dires, la plupart des sujets étudiés en cours de rattrapage ont été choisis
pour le NAT mais pas en sciences.
Réhabilitation / Post Résidentiel
Le soutien scolaire est l’un des piliers du programme de Réhabilitation / Post-résidentiel. Une fois encore, toutes les dispositions prises pour aider les jeunes filles dans leur scolarité sont
fondées sur l’aide financière à l’éducation, l’orientation scolaire,
le suivi et d’autres séminaires et formations.
Aide financière scolaire
Toutes les jeunes filles du Programme Réhabilitation / Post Résidentiel ont reçu une indemnité couvrant leurs frais de scolarité,
les livres de classe, leurs uniformes, le transport scolaire et la
pension si elles ne résident pas dans leurs familles.
Suivi
Toutes les jeunes filles réintégrées ont été suivies sur le plan
scolaire tous les deux mois. Lors de ses visites, le personnel
et les jeunes filles discutent avec les professeurs principaux
de leurs résultats scolaires.
Les assistantes sociales locales des bénéficiaires ont été
contactées et les rapports de résultats scolaires sont régulièrement actualisés. Si l’une des jeunes filles est en danger,
l’intensité et la fréquence des visites de suivi augmentent. Des
conférences de cas sont tenues pour résoudre ces problèmes.
Les jeunes filles résidant dans la Résidence étudiante de Caméléon ont remis leurs bulletins scolaires directement aux
assistantes sociales. Celles qui résident ailleurs doivent soumettre leurs bulletins scolaires aux assistantes sociales locales
et informer le personnel du programme de réintégration de leur
progression.
Orientation, formations et séminaires
Avant la rentrée scolaire, les lycéennes diplômées réintégrées
(futures étudiantes de l’enseignement supérieur) ont participé à
un Séminaire d’Orientation Professionnelle avec la psychologue
pour choisir leur cursus universitaire. Avec l’aide de la psychologue les jeunes filles ont pu évaluer elles-mêmes et choisir le bon
cursus adapté à leur personnalité et leurs capacités. En outre,
au cours de l’année, elles ont reçu des formations et assisté
à des séminaires leur permettant d’acquérir des compétences
supplémentaires en préparation de leur future recherche d’emploi
(rédaction de CV, simulations d’entretiens etc.).
Développement Communautaire
Tous les filleuls viennent de la frange la plus pauvre de la société. L’aide que leur fournit Caméléon se compose de :
• Frais de scolarité et autres frais divers liés à l’école
• Projet scolaire, fournitures et uniformes
• Indemnité de transport
• Frais de pension pour celles éloignées de l’école
• Aide financière pour les formations « sur le tas »
Bénéficiaires par niveau scolaire
NiveauN° de filles
Elémentaire
6
Lycée
79
Supérieur
215
9
2è Partie
ent c
Réin
Dév
pem
Educational level
1
Consultation médicale
50
65
300
2
Traitement médical et suivi
31
35
275
3
Consultation de spécialiste 45
35
20
4
Suivi d’entretien médical
20
34
6
5
Examen dentaire et traitement
50
16
150
6
Consultation psychiatrique et suivi
13
30
2
7
Examen sanguin pour VS, groupage et plaquettes 50
8
50
8
Analyse d’urines et de selles
50
38
14
9
Dérivés purifiés de protéines/test primo-infection
15
12
0
10 Dépistage Hépatite B
50
24
100
11 Déparasitage
50
30
6
12 Administration de Vitamine A
50
18
6
13 Injection
50
10
0
14 Pansement
15
7
10
15Bandage pour entorse ou fracture
30
12
0
16 Retrait points de suture
3
2
0
17 Prise de la tension
10
30
100
18 Examen ORL
50
35
5
19 Examen ophtalmologique
50
38
10
20 Inhalation – assistance respiratoire
5
6
2
21 Mesure poids et taille
50
60
300
22 Electrocardiogramme/2de échographie 3
5
2
23 22 Radio des poumons
38
10
20
24 Scanner cérébral
1
1
0
25 Admission à l’hôpital 3
3
5
26 Radio de la Thyroïde
1
1
0
27 Massage 50
30
25
28 Administration d’oxygène
6
3
5
29 Examen clinique
50
65
300
30 Vaccination
50
65
300
31 Prise de mesures vitales : température, pouls, respiration 50
65
300
32 Compresses chaudes ou froides
10
15
0
33Bain avec éponge tiède
10
3
0
34 Shampoing anti-poux
50
15
0
elop
Chaque enfant de chaque programme a droit à un contrôle
médical. Les bénéficiaires peuvent consulter des spécialistes
si besoin. Caméléon emploie une infirmière temps qui prodigue
des soins et une éducation sanitaire et répond aux besoins
médicaux des enfants et de leurs parents. Les examens dentaires font également partie des services médicaux réguliers.
Dan
tégr
ation
Services de soins par programme
s les
Description
Le programme sanitaire de Caméléon est mis en place en
coordination avec le Ministère de la Santé et des médecins
privés. L’infirmière de Caméléon délivre des médicaments, des
vitamines et des compléments alimentaires selon les besoins
des enfants de chaque programme.
10
mais
ons
omm
d’ac
cuei
l
2. Soins médicaux
unau
taire
Domaines
d’intervention
Tous les bénéficiaires de Caméléon ont droit à
des services de soins de santé : médicaments,
examens médicaux et dentaires, vaccins, conférences et séminaires !
Réhabilitation / Résidentiel
Les soins de santé procurent et entretiennent le bien-être physique, mental et psychologique des bénéficiaires. Cela comprend les examens médicaux et dentaires, les traitements, les
vaccinations et l’hospitalisation en cas d’urgence. La vaccination est dispensée à toutes les jeunes filles des Maisons
d’Accueil pour stimuler leur système immunitaire contre les
maladies communes (cf. tableau ci-dessous).
En outre, les jeunes filles peuvent exprimer leur opinion et participer à des réunions sur le thème de la santé. Des ateliers de
soins de première nécessité - comme la formation aux premiers
secours - sont dispensés dans les Maisons d’Accueil. L’éducation sanitaire est importante pour procurer une connaissance
de base de santé pédiatrique et de nutrition.
en milieu rural, il est difficile aux agents sanitaires d’avoir souvent accès à ces enfants. Caméléon attend de ces jeunes filles
qu’elles aient mis à profit les cours d’hygiène et de soins personnels reçus lors de leur séjour dans les Maisons d’Accueil
à Caméléon Philippines. En cas d’urgence ou de situations
graves, elles doivent contacter l’assistante sociale locale qui
peut également faire le point avec le personnel et l’infirmière
de Caméléon.
Caméléon continue aussi à fournir éducation et formation sanitaires aux jeunes filles réintégrées. Les parents comme les
enfants bénéficient de ces services, ce qui les aide grandement
à améliorer leurs conditions de vie ainsi que leur situation personnelle et leurs compétences.
Séminaires-formations dispensés/organisés
Vaccination dispensée aux jeunes filles des Maisons
d’Accueil et aux filles réintégrées
CONFERENCESN° de filles
VaccinsIn house girls
1
Conférence sur la prévention et le contrôle de la grippe,
de la conjonctivite, de l’hépatite et des poux 50
2
Soins dentaires
50
3
Système de reproduction, MST et hygiène
corporelle pour filles de 10 ans et +
40
4
Premier secours
40
5
Prévention des maladies de base
50
6
Prévention et contrôle des infections urinaires,
du diabète et abcès cutanés
50
7
Maintien d’un environnement propre, sûr et sain
50
8
Nutrition et jardinage
50
9
Etouffement et perte de conscience
40
10 Préparation de régimes équilibrés
40
11 Importance des exercices d’étirements
50
12 Santé reproductive, sexualité and planning familial naturel
40
13Hygiène corporelle
50
14 Tri sélectif des ordures ménagères
50
Les jeunes filles du programme de réintégration reçoivent des
soins en cas de maladie ou pour des urgences. Comme elles
sont géographiquement dispersées et que bon nombre vivent
After Care girls
Grippe
50
48
Hépatite A
50
50
Fièvre Typhoïde
24 récemment admises
59
Pneumonie
24 récemment admises
0
Diphtérie, Coqueluche, Tétanos 24 récemment admises
0
Variole
0
24 récemment admises
Développement Communautaire
L’objectif de ces services de soins médicaux dans le programme
Développement Communautaire est de fournir vaccins, médicaments et de réduire la propagation des maladies dans toutes
les communautés aidées par Caméléon. Ce programme offre
des examens médicaux et dentaires ainsi qu’une éducation
sanitaire de base.
Eveiller la conscience et former à des conditions de vie saines,
à la nutrition, à un système sanitaire, aux bases des maladies
communes, soins de premier secours, prévention et contrôle des
maladies font partie intégrante des objectifs de ce programme.
Cette éducation sanitaire est également donnée aux parents et
aux agents municipaux des communautés parrainées.
Des médecins philippins, publics et privés, sont en charge de
prodiguer les soins médicaux nécessaires, d’effectuer les examens et de dispenser les traitements aux enfants.
11
2è Partie
Domaines
d’intervention
3. Suivi psychologique
L’aide et le suivi psychologiques s’adresse aux jeunes
filles du Programme Réhabilitation, – dans les Maisons
d’Accueil comme partie prenante du processus intensif de
guérison – mais également après, pendant la période de
transition vers la réintégration sociale où les jeunes filles
sont confrontées à de nombreux défis, choix et tentations.
Bien évidemment, si une jeune fille du Programme Développement Communautaire vit une crise ou a besoin de
conseils, ces services lui sont également disponibles. Des
dialogues ciblés et des sessions de groupe sont également
organisés par les assistantes sociales, les mères de substitution et les agents de développement communautaire afin
d’affronter les soucis habituels et quotidiens.
12
Le poste de psychologue de Caméléon est toujours à pourvoir malgré tous les efforts faits pour
en recruter un localement. Ces services sont pour
l’instant externalisés et renforcés par des thérapies alternatives (art, expression corporelle).
Réhabilitation / Résidentiel
Dans les Maisons d’Accueil, chaque jeune fille a un programme
de traitement personnalisé établi en fonction des résultats de
son évaluation psychologique. Cette évaluation est également
utilisée comme outil de conseil et pour d’autres activités thérapeutiques. Les capacités des jeunes filles à faire face à la
réalité sont également évaluées afin de les guider pour qu’elles
gèrent leurs problèmes efficacement. L’équipe d’assistance fait
un suivi hebdomadaire des progrès des jeunes filles et une
évaluation mensuelle est faite.
Les 50 jeunes filles ont toutes participé à des sessions de thérapie avec une psychologue, Ms. Uzi De Leon. Pour les plus
jeunes des sessions de « jeux thérapeutiques » sont organisées
par la psychologue et les assistantes sociales. En thérapie, les
problèmes les plus souvent rencontrés sont les inquiétudes par
rapport à leurs familles, les vols, les conflits avec les autres
pensionnaires, l’indécision pour aller en justice, l’isolement au
sein du groupe, les problèmes scolaires, les douleurs causées
par les abus sexuels, la douleur causée par la famille et les
relations avec le sexe opposé.
Les jeunes filles ayant besoin d’une intervention clinique et
de traitement psychiatrique ont été adressées à des pédopsychiatres, Dr Japheth G. Fernandez De Leon et Dr. Maria Theresa Castañeda pour un traitement adéquat.
Cette année, 17 jeunes filles ont reçu une psychothérapie d’urgence, 11 ont participé à des sessions de thérapie continue,
9 souffrent de choc post-traumatique, 1 de grave dépression
et de troubles psychosomatiques et 1 de troubles bipolaires.
Des sessions de dynamique de groupe ont aussi été organisées
par les assistantes sociales et les mères de substitution dans
les Maisons d’Accueil une fois par semaine. Leur but est le
développement des valeurs et le soutien de groupe parmi les
jeunes filles. Ces sessions comprennent également modules
sur la prise de conscience de soi, la gestion de la colère, la gestion des conflits et d’autres activités pouvant stimuler l’estime
de soi. Ces activités permettent aux jeunes filles d’exprimer
leurs émotions non résolues, de développer leur confiance en
soi et l’acceptation.
Réhabilitation / Post Résidentiel
Jeunes filles ayant bénéficié de ces services
Les jeunes filles ont reçu une aide psychologique, selon leur
état, lors de sessions de groupe ou individuelle avec une psychologue et/ou une psychiatre. Ces interventions se fondent
sur l’évaluation des besoins selon la situation des jeunes filles.
La psychologue a tenu au moins 10 sessions individuelles par
mois et une session de groupe. Le personnel reçoit ensuite
un compte-rendu pour être à même de réaliser le suivi des
recommandations de la psychologue.
DescriptionN° de filles
L’évaluation des besoins des jeunes filles résidant dans la Résidence étudiante a été réalisée par les assistantes sociales
de Caméléon alors que celle des jeunes filles vivant en famille
d’accueil ou de façon indépendante a été faite par les assistantes sociales locales qui leur rendent régulièrement visite, soit
à l’école, soit chez elles. Ces dernières dialoguent également
avec les jeunes filles en présence des membres de la famille
ou des tuteurs.
En général c’est lors de conférences d’études des cas et de
visites tant au domicile qu’à l’école que sont décidées ces
interventions. En outre, les retours et recommandations de la
psychologue et de la psychiatre sont pris en note pour assurer
la progression de l’enfant. Parfois, c’est le personnel de réintégration, les assistantes sociales locales qui organisent des
conférences d’études de cas avec la famille ou le tuteur de la
jeune fille afin de s’assurer qu’elle est bien au courant de la
situation et assume pleinement ses responsabilités.
Session individuelle avec la Psychologue
25
Session de groupe avec la Psychologue
32
Suivi psychiatrique
5
Dialogue de cas
100% des filles
Le personnel de Caméléon, avec les assistantes sociales locales,
a également organisé des dialogues chacune des jeunes filles
pour les suivre et les soutenir. De plus, des sessions de conseil
de groupe ont été organisées lors de séminaires d’orientation
de carrière, ainsi que diverses formes de dynamique de groupe
psycho-sociale et des retraites spirituelles.
Les jeunes filles des deux programmes de réhabilitation sont régulièrement impliquées dans diverses sortes de thérapies alternatives. Celles-ci sont généralement organisées durant les vacances
scolaires, souvent par des volontaires étrangers, par exemple des
thérapeutes et psychologues spécialisés dans les arts.
Les jeunes filles aiment bien prendre part aux arts thérapeutiques
tels que la musique, le théâtre, le sport ainsi que le cirque. Très
souvent après un cycle d’apprentissage de ces activités, elles
montent un spectacle qu’elles présentent, soit en interne, soit
devant un public à l’extérieur.
Le cirque est un outil thérapeutique excellent
pour les jeunes filles ; il stimule leur confiance
et leur estime de soi, la croissance et le développement et surtout la réalisation personnelle
et l’acceptation !
13
2è Partie
Domaines
d’intervention
4. Assistance juridique
Avant d’intégrer les Maisons d’Accueil de Caméléon la plupart des jeunes filles ont déjà décidé si elles vont entamer
ou non une procédure contre leurs agresseurs. Durant leur
séjour à Caméléon une aide juridique leur est fournie, ainsi
qu’une escorte pour aller au tribunal et des informations
régulières sur leur situation. Une fois la jeune fille transférée dans le programme de Réintégration, son cas est
repris par l‘assistante sociale de la municipalité d’où elle
vient. Le suivi de la progression du procès fait partie du
rôle du personnel de Réintégration en coordination avec
les autorités locales. Des orientations sur les procédures
juridiques sont régulièrement communiquées aux jeunes
filles et au personnel.
14
Presque la moitié des dossiers déposés au tribunal sont “en suspens”. Pour la plupart, le(s)
suspect(s) sont toujours dans la nature et le
problème est que personne ne les recherche
activement. Au bout d’un moment ils retournent
même dans leurs communautés donc la jeune
fille ne peut plus rentrer à la maison car elle serait en danger.
Réhabilitation / Résidentiel
Les assistantes sociales organisent des sessions de briefing et
de débriefing sur les procédures législatives pour préparer les
jeunes à leur audience au tribunal. Elles les accompagnent aux
audiences, les soutiennent moralement et facilitent le processus légal en coordination avec les assistantes sociales locales
ainsi que les procureurs de la République. Ils s’occupent aussi
d’autres sujets juridiques et de processus liés aux plaintes portées par les jeunes filles. Sachant par quoi sont passées ces
jeunes filles, les assistantes sociales informent la psychologue
ou la psychiatre en charge. A noter également l’effort commun
et la coordination des assistantes sociales de Caméléon avec
les des communautés, les familles, la police et les autorités
des barangays pour une meilleure implication et résolution des
litiges. Cela améliore aussi le soutien aux jeunes filles et contribue à renforcer leur confiance en elles à aller jusqu’au bout de
leurs demandes de recours en justice.
Sur les 50 jeunes filles des Maisons d’Accueil, 31 ont entamé
une procédure contre leur agresseur. Quatre ont gagné leur
action et les coupables ont été condamnés à un emprisonnement long parfois même à perpétuité. La durée habituelle d’un
procès est de 3 à 8 ans. Le système juridique local est ralenti
par les fréquentes absences du juge ou du Procureur de la
République, la surcharge de travail, le manque de personnel
et la corruption.
Relation entre victime et agresseur
Relation entre victime/agresseurN° de filles
%
Père
19
38
Frère
2
4
Grand Père
4
8
Beau-Père
3
6
Voisin
10
20
Agresseurs multiples
2
4
Parent
7
14
Employeur
1
2
Inconnu
2
4
Total
50
100
Ce tableau montre la complexité des poursuites judiciaires, les agresseurs
étant souvent des membres de la famille. Parfois ce sont les mères qui ne
veulent pas que les jeunes filles poursuivent leur père car cela signifierait
l’absence de revenu pour le foyer.
Réhabilitation / Post Résidentiel
Procédures juridiques entamées en 2010/2011
DélitN°. de cas Procédures entamées
%
Viol
18
11
22
Inceste
32
20
40
Total
50
31
100
Etape à laquelle en sont les poursuites juridiques
Au cours de cette année, 11 jeunes filles du programme de
réintégration ont eu besoin d’assistance juridique. Les progrès
de leurs dossiers ont été très décevants. De nombreuses audiences ont été reportées faute de juge ou de Procureur de la
République. Le manque de participation active des assistantes
sociales locales et de leur implication était également un défi.
Une fois les dossiers juridiques transférés aux assistantes sociales au moment de la phase de réintégration, ces derniers
n’ont jamais agi en première ligne pour assurer le suivi des cas.
De plus, de nombreux dossiers sont toujours en suspens faute
d’avoir appréhendé le(s) suspect(s).
Etape atteinteN° de filles
%
En jugement
12
39
En suspens
14
45
Plaidés
4
13
Jeunes filles en procédure judiciaire
En peine conditionnelle
1
3
DescriptionN° de filles
%
Total
31
100
Dossiers actifs
6
50
Dossiers en suspens
4
42
Conclus
2
8
Total
12
100
En novembre 2010, Caméléon a collaboré avec le Procureur
de la République pour apporter un soutien juridique aux jeunes
filles en leur dispensant une orientation pointue sur les procédures juridiques ainsi que les audiences au tribunal. Le personnel du programme a également organisé des séminaires
(avec un angle différent) pour les aider à mieux comprendre et
donc mieux appréhender leur action en justice. Ces séminaires
ont eu lieu au Tribunal, en particulier le Tribunal aux Affaires
Familiales, afin de briser la glace et les jeunes filles se sentent
plus à l’aise au moment de leurs audiences au tribunal.
42% des cas sont en suspens faute d’avoir appréhendé le(s) suspect(s).
Les 50% en cours souffrent de reports donc traînent en longueur. Les 6 cas
actifs incluent viols, viol avec tentative de meurtre et actes de pornographie.
Cette année deux jeunes filles ont gagné leur procès.
De manière générale, la progression des poursuites judiciaires
a été une déception. La plupart des audiences ont été reportées
à cause de l’absence du juge. En outre, beaucoup sont toujours
en suspens faute d’avoir pu appréhender le suspect.
Pour lutter contre la lenteur du processus une réunion a été
tenue entre les assistantes sociales, le personnel concerné, le
Chef de la Police à la retraite (service Femmes et Enfants) et
Ms Erna Foerster en mars 2010. Elle a passé en revue avec
le personnel les pièces à fournir pour éviter que les dossiers
restent en sommeil. Les assistantes sociales ont pour tâche
de faire appliquer ses recommandations et de la rencontrer à
nouveau puisqu’elle est officiellement la Conseillère Juridique
de Caméléon Philippines, surtout en ce qui concerne le suivi des
actions en justice des jeunes filles. Néanmoins pour assister les
jeunes filles de façon efficace et sans relâche, il faut compléter
ce soutien par l’intervention d’autres juristes et acteurs-clefs
afin d’accélérer les procédures entamées par les jeunes filles.
15
2è Partie
Domaines
d’intervention
5. Sports et cirque
Les loisirs et activités sportives sont un volet important
de la vie des jeunes filles, autant qu’indispensable dans
la construction d’un enfant pour bien grandir, se relaxer,
jouer et faire de l’exercice. De plus, les sports et le cirque
jouent un rôle essentiel dans la thérapie. En tant que forme
d’art et d’expression corporelle, les sports et le cirque sont
bénéfiques à plus d’un titre. Le changement remarqué chez
les jeunes filles est éblouissant et encourage le personnel
comme les bénéficiaires à poursuivre dans cette voie.
16
Réhabilitation / Résidentiel
Les loisirs et activités sportives sont un volet important de la vie
des jeunes filles, autant qu’indispensable dans la construction
d’un enfant pour bien grandir, se relaxer, jouer et faire de l’exercice. De plus, les sports et le cirque jouent un rôle essentiel dans
la thérapie. En tant que forme d’art et d’expression corporelle,
les sports et le cirque sont bénéfiques à plus d’un titre. Le
changement remarqué chez les jeunes filles est éblouissant et
encourage le personnel comme les bénéficiaires à poursuivre
dans cette voie.
Programme Réhabilitation / Résidentiel
Les programmes d’activités sportives sont gérés
par les volontaires étrangers sur le terrain pour
une longue période. La recherche d’un coordinateur sportif philippin est toujours en cours et nous
espérons qu’il sera en place l’an prochain.
Caméléon Philippines met à la disposition des jeunes filles un
large éventail d’activités sportives intérieures et extérieures
permettant leur participation selon leurs besoins et leurs préférences. Cela aide également à développer et mettre en lumière
leurs valeurs d’esprit d’équipe, de coopération, de courage, de
confiance et d’estime de soi et même les aptitudes à diriger
des équipes parmi elles.
Pendant l’été 2010, en mai, des artistes, des clowns et des
musiciens sont venus de France pour former 14 jeunes filles
aux arts comiques et théâtraux. Cinq parmi elles ont été choisies
et ont suivi des formations intensives avec la troupe et ont plus
tard démontré leurs talents lors de nombreuses représentations.
Ces spectacles se sont tenus dans plusieurs centres, dans
des ONG et sur des places d’Iloilo City et de municipalités
avoisinantes. Ces spectacles ont fourni l’occasion à ces jeunes
filles de montrer leurs talents artistiques, ce qui a stimulé leur
confiance en elles.
Un autre événement annuel d’importance est le rassemblement en camp d’été, en mai, de tous les bénéficiaires des
programmes Caméléon qui campent 3 jours dans le Complexe
Sportif et à proximité. Des activités sont organisées, en particulier des compétitions sportives, des présentations, des formations et des conférences.
M. Luc RICHARD, professeur et directeur pédagogique de
l’ENACR (Ecole Nationale des Arts du Cirque de Rosny-sousBois), est venu en novembre 2010 pour évaluer les talents et
le potentiel des jeunes filles. Lors de cette visite, il a promis de
revenir en avril avec ses collègues et étudiants pour enseigner
des techniques pédagogiques et artistiques de cirque. C’est un
nouveau partenariat précieux et significatif pour Caméléon et
surtout pour les jeunes filles.
Deux jeunes ont participé à la compétion de sports inter-écoles
en volleyball et ping-pong. Elles ont dit combien elles étaient
fières et satisfaites de s’être engagées dans le sport de compétition. Les jeunes filles ayant regagné confiance en soi grâce aux
sports ont influé sur les autres bénéficiaires pour trouver une
reconnaissance à travers ces activités et compétitions sportives.
Toutes ont été inscrites en cours de natation. Cette compétence
est essentielle si l’on pense que les Philippines sont un archipel
de 7000 îles. Donc, à part le rôle de loisir, cela peut devenir
vital pour leur survie.
Les arts circassiens sont une activité thérapeutique pour des enfants ayant subi un traumatisme. Les jeunes filles connues pour
leur repli sur elles-mêmes ou leur agressivité sont devenues
plus extraverties. Les émotions négatives telles que la colère
et l’hostilité ont été canalisées vers des actions plus positives
et créatives dans le cirque. L’engagement dans chaque activité,
le sentiment d’appartenir à une équipe et les applaudissements
sont des facteurs d’affirmation de leur sens de l’amour-propre.
C’est particulièrement important car des enfants victimes d’abus
sexuels ont ce sentiment partagé de n’être dignes ni de respect
ni de reconnaissance. Elles apprennent à aimer et à accepter
tout d’abord leur corps, ensuite leur identité et ce qu’elles sont
capables d’accomplir. Le cirque n’est donc pas seulement de
l’amusement, il leur permet de montrer leurs talents artistiques
et leur donne le sentiment qu’elles peuvent réussir. Les mères
de substitution et les volontaires ont organisé des entraînements hebdomadaires au cirque et plus encore pendant les
vacances scolaires.
De temps en temps, des spectacles de cirque ont été organisés au cours desquels les jeunes filles ont montré leurs talents. Le plus marquant a été à l’occasion de la Célébration
du Mois de l’Enfant en octobre 2010 à SM City (le plus grand
centre commercial d’Iloilo). Elles se sont également produites
dans plusieurs villages et barangays dans la province. Dans
le complexe sportif, deux salles intérieures ont été ajoutées :
l’une est une pièce de rangement du matériel de cirque et de
sport, l’autre est un vestiaire. Les alentours du complexe sportif
ont été améliorés et embellis et un kiosque construit pour des
réunions et rassemblements informels extérieurs. C’est le résultat du travail d’un paysagiste professionnel, d’un jardinier,
d’un volontaire étranger, du personnel d’entretien de Caméléon
Philippines et des parents des enfants parrainés.
Réhabilitation / Post Résidentiel
Cette année a été productive pour les jeunes filles du programme Réhabilitation / Post Résidentiel engagées dans le
cirque. Quatre parmi celles ont été formées en France et sont
rentrées aux Philippines en avril 2010. L’une d’elles a assumé
le rôle de formatrice pour les autres jeunes filles de Caméléon.
Elle a senti le besoin et la responsabilité de passer le flambeau
en faisant profiter ses camarades du programme Réhabilitation
(Résidentiel et Post Résidentiel) de ses connaissances et de
ses compétences.
Neuf parmi les jeunes filles du programme Post Résidentiel ont
participé aux formations d’arts circassiens durant toute l’année.
Elles venaient au Complexe Sportif le week-end et pendant
les vacances scolaires pour s’entraîner et entraîner d’autres
camarades.
A part le cirque, les jeunes filles sont allées de temps en temps
à la piscine et ont pratiqué des sports collectifs au sein du complexe sportif d’Iloilo. Mais comme elles sont plutôt dispersées
dans l’Ouest des Visayas, il ne leur est pas toujours facile de
pratiquer ensemble des activités. La meilleure occasion est
reste le camp d’été chaque année en mai.
Caméléon a conclu un nouveau partenariat avec
l’Ecole Nationale des Arts du Cirque de Rosnysous-Bois, portant l’activité circassienne au plus
haut niveau, surtout pour les jeunes filles !
17
2è Partie
Domaines
d’intervention
6. Développement des compétences et placement professionnel
L’un des objectifs de Caméléon est de responsabiliser les
bénéficiaires, de développer les compétences de base et
de bonnes méthodes de travail pour qu’elles acquièrent
un emploi une fois le programme terminé. L’indépendance
financière est étroitement liée à l’autonomie, il est donc
important que chacune d’entre elles soit capable de générer
ses propres revenus.
Les compétences pratiques développées dans les formations et les ateliers sont : la couture, la fabrication d’accessoires, l’impression de T-shirts, la manucure/pédicure,
l’informatique, la cuisine entre autres. Caméléon est en
train d’établir des partenariats avec des institutions de
formation et des écoles accréditées pour que les bénéficiaires puissent poursuivre un cursus formel et obtenir un
certificat à la fin de leur formation.
18
Dans ce cadre, Caméléon s’engage dans un nouveau programme : l’ouverture d’un Centre de Documentation et
d’Apprentissage à Iloilo City qui sera un lieu dédié à l’élévation du niveau de connaissances et de compétences à
la fois des jeunes et des adultes. La construction de cet
immeuble de 3 étages a commencé en décembre 2010 et
doit être terminée en mai 2011. Les formations devraient
commencer en septembre 2011.
Réhabilitation / Résidentiel
Dans les Maisons d’Accueil, les jeunes filles ont été formées
au développement de leurs compétences en fonction de leurs
intérêts. Par exemple, elles ont pu apprendre à concevoir des
cartes de vœux, notamment avant Noël et la Saint Valentin.
Ensuite, ces cartes ont été envoyées aux parrains, aux amis et
aux familles. Certaines ont même été vendues pour permettre
une amélioration des revenus.
Les bénéficiaires ont été formées à la production d’articles
pouvant leur apporter un peu d’argent de poche pour leurs
dépenses de la vie courante. Ces ateliers ont été organisés
soit par des volontaires étrangers, soit par des professionnels
locaux ou d’autres organisations, ciblés sur manucure/pédicure,
couture, cuisine, coiffure entre autres.
En termes d’acquisition d’une véritable expérience professionnelle, dix jeunes filles ont fait partie du programme estival de
placement professionnel en coordination avec le Ministère du
Travail et de l’Emploi. Quelques unes ont été formées à assister
le personnel de Caméléon Philippines dans la mise en œuvre
des activités quotidiennes du centre, d’autres encore ont appris
les bases des tâches administratives. Les jeunes filles ont pu
acquérir de nouvelles compétences, une première expérience
professionnelle voire un salaire grâce à leur job d’été. Il est
significatif que les jeunes filles aient eu l’opportunité de travailler
avec le personnel, cela les a aidées à mieux comprendre tous
les efforts fournis pour que Caméléon fonctionne ! Dix ont occupé des postes de mères de substitution, co-facilitatrices de
formations et assistantes administratives.
Formations des jeunes filles et leurs perspectives
Domaine
formatrices
participantes potentielles
Artisanat
50
3
Cuisine
40
5
Impression sur T-shirts
30
10
Couture
20
3
Fabrication de bougies
10
2
Coiffure 15
5
Théâtre
29
5
Manucure & Pédicure
20
10
Fabrication de bonzaï
50
10
Formation gestion des ressources 40
2
Séminaire Etre Facilitateur d’autres jeunes 5
0
Décoration florale
3
1
Bureautique Word/Excel
10
0
Conception cartes
50
10
Atelier danse :
folklorique
Hip hop
Moderne
15
35
50
5
5
20
Atelier arts
29
10
Taekwondo
48
0
Rédaction de lettres
49
3
La construction du Centre de Documentation
et d’Apprentissage est un des fait marquants
de Caméléon Philippines en 2011, contribuant
grandement à l’éducation et la responsabilisation des bénéficiaires !
Réhabilitation / Post Résidentiel
Développement Communautaire
En 2010-2011 plusieurs types de formations ont été organisés
pour les jeunes filles réintégrées. Un fait marquant est le partenariat entre Caméléon et le Bureau de l’Université de Sciences
et Technogie de West Visayas. Ce partenariat et le protocole
d’accord ont permis aux bénéficiaires de Caméléon d’obtenir
des formations de la part des enseignants de l’Université et
d’utiliser leurs salles de classe. Elles ont ensuite obtenu des
certificats qu’elles produiront dans leur recherche d’emploi.
Il y a eu différents modules et sessions de formation, ciblés
principalement sur la couture et la cuisine.
Les parents et les enfants du programme de Développement
Communautaire ont également pu bénéficier de sessions de
formations liées à différents secteurs d’activité ou à la prise de
responsabilités. Pour plus d’efficacité, ces formations se sont
faites par petits groupes dans les communautés.
La production d’artisanat a été régulièrement encouragée. Il y
a un stock de matériel dans la Résidence étudiante Caméléon
et les jeunes filles peuvent en demander au personnel puis
produire des articles, des bijoux ou de l’artisanat quand cela
leur est possible. Les objets de bonne qualité sont ensuite mis
en vente et un pourcentage est remis aux jeunes filles ayant
fait le travail.
Sept jeunes filles réintégrées ont également eu un job d’été.
Cela leur a permis de découvrir le travail avec le personnel de
Caméléon et les volontaires étrangers. Heureuses de travailler
pour leurs camarades, les jeunes filles ont beaucoup appris et
ainsi développé leur confiance en elles.
Treize filleuls ont profité du placement en job d’été en coordination avec le Ministère du Travail et de l’Emploi et les Autorités
locales de Passi City. Ils ont eu l’occasion de gagner de l’argent
de poche en vue de la rentrée scolaire. Ce groupe a eu l’occasion, pendant l’été, de travailler dans les bureaux municipaux
en tant qu’assistants administratifs.
Les parents n’ont pas reçu une formation seulement pour acquérir de nouvelles compétences mais également pour s’engager en tant que personne ressource et fournisseur de services
auprès de Caméléon Philippines. Par exemple, une maman
ayant de bonnes dispositions en manucure et pédicure était
engagée pour aider à cette activité des jeunes filles des Maisons d’Accueil. Ainsi, la famille recevait un peu plus d’aide et
les jeunes apprenaient quelque chose de nouveau. Il est aussi
arrivé que des parents offrent leurs services gracieusement en
signe de reconnaissance et de réciprocité pour l’aide fournie
par Caméléon.
Jeunes filles ayant participé aux premières formations en 2010-2011
Domaine de formationMoisNbre de participantes
Couture
Juin/juillet 2010
15
Les jeunes filles ont appris comment faire un patron, le poser
et le couper pour coudre des vêtements (pyjamas, chemisiers et jupes)
Preparations culinaires Juin/juillet 2010
20
Les jeunes filles ont découvert différentes façons de préparer la nourriture
et les ont appliqué à la Résidence étudiante et à la maison.
Cartes de vœux
Août 2010
25
Les formations n’ont pas toujours été suivies
jusqu’au bout par toutes en raison de conflits
d’emplois du temps ou par manque d’intérêt. A
l’avenir le responsable du centre de formation
pratiquera une évaluation avant d’organiser les
formations adéquates.
Les jeunes filles ont appris différentes techniques
pour faire des cartes de vœux à la main.
Fabrication de bijoux
Novembre 2010
14
Fabrication de bijoux fantaisie pour gagner un peu d’argent.
C’était aussi un outil thérapeutique pour elles (concentration/créativité).
Cuisine
Janvier/Mars/Avril 2011
13
Nouvelles façons de préparer les repas et différentes sortes de nourriture.
Très utile pour leur vie personnelle et leur vocation future.
Manicure / Pedicure
Mars/Avril 2011
18
Les jeunes filles ont pu explorer la créativité de la manucure et de la pédicure.
Certaines s’en serviront pour en vivre.
Arts du cirque Toute l’année
9
Les jeunes filles qui s’intéressent au cirque continuent leur implication.
Elles forment leurs camarades des Maisons d’Accueil tous les week-ends. .
19
2è Partie
Domaines
d’intervention
7. Essor des valeurs
20
Les sessions d’essor de valeurs sont très importantes pour
les bénéficiaires, quel que soit le programme dont ils sont
issus. Etant donné que la plupart du temps ces enfants
sont nés dans des familles brisées ou dysfonctionnelles,
il est essentiel de commencer par instiller des valeurs de
base qu’ils n’ont jamais reçues à la maison. Pour aider les
enfants à bien grandir et de toutes les manières possibles,
les sessions vont plus loin pour les épanouir tant moralement que spirituellement.
Les familles doivent aussi participer à des sessions d‘essor des valeurs. De plus, les jeunes
filles demandent plus de modules sur la thématique de la « famille ». Ce sujet essentiel
figurera donc en bonne place à l’agenda !
Réhabilitation / Résidentiel
Des activités d‘essor des valeurs ont été conduites régulièrement par les mères de substitution et les assistantes sociales.
Le but est de permettre aux jeunes filles de comprendre les
attitudes, les valeurs, les croyances, les attentes, les capacités,
les forces et les faiblesses dans le contexte de leur expérience
passée et de leurs perspectives à venir. Ces sessions leur ont
permis de prendre conscience de l’influence que leur expérience
passée peut avoir sur leur comportement actuel. De plus, cela
leur a permis de comprendre leur potentiel en tant que filles,
sœurs, étudiantes et bénéficiaires de Caméléon.
Des retraites d’avènement et de carême ont été organisées pour
améliorer les valeurs spirituelles. Le partage de la Bible et la réflexion font souvent partie de la vie dans les Maisons d’Accueil.
Les jeunes filles ont aussi appris à réfléchir sur leurs propres
agissements et valeurs au travers d’enseignement religieux. Cependant les pratiques et appartenances religieuses ne sont pas
imposées aux jeunes filles ; elles ont au contraire la liberté de
choisir et de pratiquer la religion qu’elles préfèrent.
Le personnel a mené des discussions et des actions de modification du comportement sur la façon d’affronter une attitude négative
(paresse, autoritarisme, manque de manières, malhonnêteté,
commérage et vol). Grâce à des interventions ciblées, les jeunes
ont pu comprendre les effets négatifs de certains comportements.
Des discussions ont aussi été organisées sur « comment reconnaître ce qui est juste de ce qui ne l’est pas ». Lors des visites à
domicile les assistantes sociales ont enseigné aux parents les
bonnes valeurs ainsi que les responsabilités parentales.
Réhabilitation / Post Résidentiel
Développement Communautaire
Au cours des mois de janvier, février et mars 2011, les sessions d’essor des valeurs ont été menées pour les jeunes filles
réintégrées. Les facilitateurs venaient de l’Association Victory
Christian et les discussions comportaient toutes un lien avec la
façon de vivre et d’exister. Diverses sessions sur des thèmes
différents ont eu lieu et ont permis aux jeunes filles de discuter
et d’apprendre :
Les enfants et parents de ce programme ont également bénéficié de sessions d’essor des valeurs. Elles avaient en général
lieu lors des réunions mensuelles et des visites des communautés, ciblées sur le développement de valeurs positives et
de responsabilités. L’élévation spirituelle faisait aussi partie
des rencontres.
1. Comment vivre avec un but
2. Vivre avec passion
3. Vivre avec sagesse
4. Vivre avec la foi.
Plus régulièrement, les jeunes filles avaient des sessions hebdomadaires avec le personnel de la Résidence étudiante de
Caméléon. Ces moments leur ont donné l’occasion aux jeunes
filles de partager leurs idées et de se soutenir mutuellement.
Elles échangeaient leurs histoires et leurs soucis et écoutaient
les opinions et conseils des autres. La connaissance des différents points de vue et expériences a élargi leurs propres
perspectives et les a aidées dans le processus décisionnel.
Après quelques sessions, des leaders et des médiatrices sont
apparues parmi elles. Ces dialogues et échanges sont également importants pour les jeunes filles qui ont alors le temps
de réfléchir à leur vie et conduite à venir.
Une session de rédaction de lettres a aussi été organisée afin
d’entretenir une communication régulière entre chaque filleul et
son parrain. Ceci a aidé à établir une relation de confiance entre
eux car l’échange épistolaire est l’une des composantes-clefs
du programme de Développement Communautaire.
Toutes les bénéficiaires suivent des sessions
d’essor des valeurs qui influencent de façon
considérable leurs idées et les efforts à faire.
21
2è Partie
Domaines
d’intervention
8. Soutien familial
22
Il est crucial d’impliquer les familles dans le processus
de réhabilitation pour qu’elle soit totale. Les familles déjà
dysfonctionnelles auraient tôt fait de faire retourner leurs
filles dans la rue si l’on ne mettait l’accent uniquement
sur ces dernières. Une approche globale est donc hautement recommandée, ciblée sur le renforcement des compétences et des responsabilités parentales, l’amélioration
de leurs conditions de vie et l’implication de la famille dans
le processus de guérison de leur(s) fille(s).
L’une des tâches les plus délicates et difficiles
est d’impliquer les familles des jeunes filles : le
manque de soutien dans la plupart des cas
d’inceste, les relations conflictuelles à la maison, les familles brisées ou dysfonctionnelles,
un environnement malsain. Les assistantes sociales locales ont donc besoin de plus de coordination, de suivi et de conseil.
Réhabilitation / Résidentiel
Pendant que les jeunes filles sont en cours de réhabilitation
dans les Maisons d’Accueil, les assistantes sociales préparent
leurs familles à leur retour. Cela fait partie de la mission générale
et du partage des rôles entre les assistantes sociales du secteur public, les enfants, leurs familles et Caméléon Philippines.
Cette coordination et une approche commune sont une étape
nécessaire dans le processus de réintégration en douceur.
En termes généraux, le programme de soutien familial cherche
à responsabiliser les parents et à leur apprendre une gestion
familiale, pour qu’ils puissent remplir leur rôle de parents. Ainsi,
des sessions de conseil et des formations de renforcement des
capacités parentales sont organisées dans le but d’améliorer
leur aptitude à faire face, socialement, moralement et psychologiquement ainsi qu’à renforcer les relations familiales dirigées
vers une réintégration globale.
En outre, ce programme procure une aide aux familles par la
réparation de leur maison, la séparation des pièces, un soutien
financier lorsque le père de famille est malade ou a abandonné
sa famille et de secours pour des situations extrêmes (catastrophes naturelles, hospitalisation, décès).
Presque toutes les jeunes filles ont pu rendre visite à leurs
familles. Pour celles sans soutien familial des alternatives pour
les soutenir et prendre soin d’elles ont été mises en place. La
période la plus longue et la plus heureuse avec les familles est
celle de Noël. Les 17 et 18 décembre, Caméléon Philippines
a célébré le « Family Day » et a invité toutes les jeunes filles
et leurs parents à y participer. Le premier jour, un séminaire
d’efficacité parentale s’est tenu. Le lendemain a eu lieu la célébration avec une présentation des jeunes filles. Celles pour
lesquelles le retour dans leur communauté était certain ont eu
la permission de passer 2 semaines de vacances à la maison.
Cette année, il y en a eu 18. Pour les autres, les volontaires
étrangers ont veillé à remplir les journées avec diverses activités
et animations pour rendre cette période joyeuse et emplie de
rires même loin de la maison.
Réhabilitation / Post Résidentiel
Développement Communautaire
Lors de la réintégration, des visites à domicile définissent si
l’enfant vit en harmonie avec les membres de sa famille ou s’il
y a des problèmes qu’il faut signaler. La poursuite des séminaires d’efficacité parentale permettent aux parents de gérer,
de mieux comprendre et soutenir leurs enfants, et leur donnent
des outils et des astuces pour établir des relations plus solides.
Le soutien familial dans ce programme signifie fournir des
compétences pratiques aux filleuls et à leurs familles. Des
séminaires parentaux sont organisés chaque trimestre. Les
objectifs sont de développer les aptitudes parentales, gérer
le comportement des enfants, les relations mari/femme, la
prévention d’abus sexuels sur les enfants, soins sanitaires et
autres aspects.
Caméléon a fourni aux familles des jeunes filles réintégrées une
aide à l’amélioration de leur maison. Des conditions décentes
et de sécurité de vie sont des éléments inestimables pour créer
chez les jeunes filles un environnement apaisant et sécurisant
qui favorise le développement d’un sentiment d’appartenance.
En 2011, six familles ont reçu une aide. Le soutien à la réparation de la maison peut aller jusqu’à construire une cloison entre
les pièces (pour plus d’intimité de chacun), quelques modifications mineures de la maison, ou de grosses réparations. De
surcroît, cinq jeunes filles sont déjà identifiées pour bénéficier
d’aide à la réparation de leur maison dans l’année à venir.
Cette initiative confirme l’engagement de Caméléon dans une
stratégie de guérison totale incluant les familles des enfants.
Autre forme de soutien à la famille et à la maison : Caméléon
est partenaire de l’association Gawad Kalinga (GK) et fournit
un logement aux familles de jeunes filles vivant dans les conditions les plus déplorables. En mai 2010, 6 jeunes filles et leurs
familles ont obtenu une nouvelle maison à Jaro, Iloilo City.
D’autres familles ont été identifiées mais malheureusement
n’ont pu répondre aux exigences et donc n’ont pas obtenu
de logement. Malgré tout, elles auront une nouvelle chance
l’année prochaine.
Received house repair assistance
Negros
50%
Panay
50%
En décembre 2010, des sessions d’efficacité parentale ont
été dispensées dans l’enceinte de Caméléon à Passi dans
le cadre de la célébration du « Family Day ». Ceci apprend
non seulement aux parents et autres membres d’une famille
à bien traiter leurs enfants, mais les éduque sur les circonstances menant à l’abus sexuel, les lois régissant la protection
de l’enfant, les principes de base pour entretenir des relations
saines de famille. Environ 95% des familles ont bénéficié de
ce programme cette année.
Le partenariat entre Caméléon et l’ONG philippine Gawad Kalinga a permis de redonner un
toit à six jeunes filles et leurs familles qui
vivaient dans des conditions déplorables après
le passage du typhon Franck !
23
2è Partie
Domaines
d’intervention
9. Plaidoyer-défense des droits de l’enfant
A part la réhabilitation et la guérison des blessures existantes, Caméléon fait également des efforts considérables
quant à la prévention et la prise de conscience des problèmes de l’enfance, en particulier, l’abus sexuel. Cette
entreprise est présente à de multiples niveaux et utilise
divers outils et approches.
24
Chaque année, avril est le mois de la Fête de la famille
et octobre celle de l’enfant. Lors de ces deux occasions
Caméléon a activement participé à des conférences, des
forums et présentations des droits des enfants. En avril,
Caméléon Philippines a également assisté au forum sur ce
sujet avec la Commission de la Population. D’autre part,
à l’occasion de la célébration du mois de l’Enfance dans
le plus grand centre commercial d’Iloilo, toutes les jeunes
filles ont préparé et présenté un spectacle de cirque. Ce
fut un grand succès et une occasion de plus de parler de
Caméléon et de la condition de l’Enfance.
Caméléon s’est souvent associée à la Commission des
Droits de l’Homme en organisant des conférences et
groupes de paroles dans différentes municipalités, en
particulier sur les lois et relatives aux enfants et leurs
droits. Des forums se sont tenus pour les bénéficiaires,
les parents, les étudiants, les enseignants, les employés
et les officiels des barangays, entre autres.
Le manque de sensibilisation et d’éducation est
encore très répandu, d’où le grand besoin d’une
action commune des principaux intéressés.
L’abus sexuel sur enfants sous diverses formes
reste présent et alarmant.
Les média sont certainement un outil puissant pour le plaidoyer et la sensibilisation à la fois sur l’organisation et sur
la condition de l’Enfance. Des articles dans les journaux
locaux et les magazines, la radio, des interviews à la télévision ont fait partie des actions de Caméléon. Lors d’une
occasion spéciale, Caméléon a figuré dans un talk-show
sur une chaîne nationale de télévision avec KC Concepcion,
l’Ambassadrice locale de Caméléon et, puisque c’était son
anniversaire, les bénéficiaires de Caméléon ont présenté un
spectacle de cirque en son honneur. Parmi les invitations
des radios, les actions de Caméléon ont été reconnues et
ont mené l’association à participer à un talk-show sur les
Droits de l’Enfant et le Plaidoyer contre l’Abus Sexuel des
mineurs. L’hôte était Bombo Radyo, station de radio très
populaire avec une audience très vaste. Avec la popularité
sans conteste et l’impact des réseaux sociaux, Caméléon
a ouvert des comptes Facebook et Twitter. De nouvelles
brochures ont été imprimées et distribuées, en anglais et
en français, comme outil précieux de communication et
support pour l’association.
A un autre niveau Caméléon, continue son engagement
en travaillant main dans la main avec les autorités locales
sur un Code de l’Enfance local. Il s’agira d’un document
local officiel qui protègera les droits de l’Enfant et qui
contribuera à améliorer leurs conditions et perspectives.
Des réunions avec les maires et conseillers municipaux se
tiennent régulièrement car leur engagement est indispensable pour que ce projet voie le jour et pour ensuite être
concrètement mis en œuvre.
La religion joue un rôle important dans la vie des Philippins. Majoritairement catholiques, ils sont très croyants
et pratiquants. Les mobiliser par le biais de leurs leaders
communautaires a donc été très bien perçu et a permis
de diffuser la bonne parole sur les enfants et la famille en
général plus efficacement. Cette orientation est importante
pour le Plaidoyer et il convient de continuer à la développer.
Réhabilitation / Résidentiel & Post Résidentiel
Développement Communautaire
Les jeunes filles dans les Maisons d’Accueil et réintégrées ont
été orientées sur les droits de l’Enfance et les diverses mesures
de prévention et de dénonciation des abus sexuels sur les
enfants. Les sujets ont été adaptés selon les groupes d’âges.
Parmi les 300 jeunes du programme Développement Communautaire, les plus sérieux et extravertis ont été sélectionnés pour
leur aptitude à communiquer. A l’issue d’une série de formations,
ces derniers ont été officiellement désignés « Ambassadeurs
des Droits de l’Enfant ». Cette initiative a été lancée par Ivana
Tosic, co-opérante, une volontaire serbe ainsi que par le personnel local responsable du Plaidoyer. Un total de 45 élèves (15 de
chaque municipalité parrainée) a suivi une formation intensive
en juillet et août 2010. Les modules étaient différents de ceux de
nature générale, tels que confiance et affirmation de soi et prise
de parole en public, ou de ceux ciblant uniquement les aspects
juridiques, lois tant internationales que nationales. A l’issue de
cette formation ils ont reçu des certificats et ont dessiné un
Plan d’Action en tant qu’Ambassadeurs des Droits de l’Enfant
pour les mois à venir. Un calendrier a été établi pour la tenue
de conférences à organiser dans diverses écoles, lieux publics
et églises. En août 2010, ils ont rencontré les chefs religieux
de leurs municipalités et se sont mis d’accord sur des actions
communes de promotion de leurs droits, besoins et intérêts.
Cette action est toujours en cours, et Caméléon et tous sont
fiers de leurs efforts pour éduquer les autres et prévenir les
abus sexuels sur les enfants.
La compilation des témoignages des jeunes filles a été publiée
cette année sous forme de fascicule intitulé « Success Stories ».
C’est le produit de la recherche et d’interviews des jeunes filles
de Caméléon, celles qui ont fait un long chemin à nos côtés.
Elles ont exprimé leurs sentiments et opinions ainsi que le rôle
de Caméléon dans leur vie.
Les Ambassadeurs des Droits de l’Enfant sont
un atout très précieux dans l’approche de
sensibilisation des communautés. Les jeunes
engagés dans cette quête viennent du programme de Développement Communautaire.
25
2è Partie
Domaines
d’intervention
10. Constitution de réseau et mobilisation des ressources
Etant membre du plus grand réseau local d’ONG, ABSNET,
il y a de l’espace et des opportunités pour la coordination
et des actions communes. ABSNET est toujours partenaire
de Caméléon pour le partage des connaissances, la gestion
des informations et la mobilisation des ressources.
Les actions de Caméléon incluent et reposent sur un fort
tissage de liens et réseaux pour élargir la cible du Plaidoyer
et mobiliser les soutiens aux différents programmes et services. Parmi les partenaires et alliés les plus importants:
Ministère des Affaires Sociales & Unités Gouvernementales
Locales de Développement de Passi City,
San Enrique et Bingawan
Philippine National Police
Procureurs de la République
Juridiction régionale
26
Officiels des Tribunaux
Commission des Droits de l’Homme
Ministère du Travail
Ministère de l’Education
ABS-CBN Channel 2 – Iloilo (TV)
GMA Channel 7 – Iloilo (TV)
Panay News (Journal)
The New Today (Journal)
Mezzo Magazine
Autres ONGs
Caméléon Philippines s’est aussi rattaché à des activités
socio-civiques pour améliorer l’image et la présence de l’organisation auprès du public. Les jeunes filles de Caméléon
ont rejoint la Parade de célébration de « Iloilo Charter Day
Fiesta » et la Parade « Pintados » de Passi City.
En termes de mobilisation des ressources, les projets sont
régulièrement rédigés et soumis aux bienfaiteurs potentiels. L’implication de l’équipe locale est cruciale puisque les
propositions doivent répondre aux besoins réels exprimés
et être réalistes. Certains des produits confectionnés par
les jeunes filles sont aussi mis en vente afin de générer de
petits revenus à la fois pour les jeunes filles et pour l’association. Le Centre de Documentation et d’Apprentissage
récemment construit a également de grandes perspectives
pour sa contribution à la mobilisation des ressources de
Caméléon.
Les partenaires et mécènes continuent de croître en Europe, ce qui n’est pas le cas aux Philippines. La part des
financements et soutiens collectés localement est plutôt
insignifiante et représente environ 2% du budget total. Il
est très important que cela change bientôt pour une raison
de viabilité institutionnelle et financière et également de
partage de responsabilités.
Programme de Service Volontaire
Un programme de volontaires a été mis en place comme partie
intégrante de l’initiative de Caméléon d’exposer l’organisation
aux meilleures pratiques et de mobiliser un maximum de bénévoles qui pourraient contribuer aux programmes en place.
Une telle mobilisation sociale signifie intégrer dans les opérations de Caméléon des volontaires étrangers ainsi que des
bénévoles locaux mais également des étudiants stagiaires (des
universités d’Iloilo)
Caméléon accepte et accueille régulièrement les services de
bénévoles étrangers qui sont présents sur le terrain de 3 semaines à 4 mois sur place, pour aider l’organisation en fonction
de leur domaine d’expertise. Cette année, 40 volontaires étrangers, la plupart français, sont venus et ont joint leurs forces à
celles de l’équipe locale pour : rendre des services médicaux et
psychologiques, gérer et utiliser au mieux les informations, aider
à la documentation, la construction, l’entretien, la recherche
et le développement des compétences, les sports, les arts et
l’animation, l’administration, etc. Quatre volontaires français
sont restés plus longtemps pour des missions très sérieuses de
recherche : étude d’impact de Caméléon après 15 ans d’existence et 3 études de faisabilité. Des artistes français de cirque et
de théâtre ont également été présents sur place pour former les
jeunes filles et les aider à monter des spectacles pour le public.
Une volontaire de long terme, Stéphanie Jeannot, a été nommée en février 2010 comme Coordinatrice des activités sportives. Elle restera sur place une année et demie, pour assurer
le développement du programme sportif, la bonne mise en
œuvre et la gestion des activités sportives et circassiennes.
• Le partage des fonds collectés localement est
encore insignifiant. Comme c’est directement lié
à la durabilité de l’association, il est à espérer
et suggérer qu’un changement intervienne dans
les années à venir.
Les volontaires sur la période :
Aurélie LAFITTE, étudiante
Rédaction d’une étude de faisabilité sur un projet d’école
de cirque aux Philippines. (01/04/2010 au 10/07/2010)
Guillaume LAFON, étudiant
Animation. (08/04/2010 au 28/05/2010)
Anais SUBLET, Infirmière. (12/04/2010 au 08/06/2010)
Muriel ROY-PRETET, salariée Caméléon France
Participation au Plan Stratégique avec le Conseil
d’administration philippin. (13/04/2010 au 25/04/2010)
Stéphanie JEANNOT, éducatrice
Animation Cirque. (01/05/2010 au 19/05/2010)
Pauline SCHERER, Clowns sans Frontière
Entrainement de cirque. (05/05/2010 au 24/05/2010)
Elena DE RENZIO, Clowns sans Frontière
Entrainement de cirque. (05/05/2010 au 24/05/2010)
Anne-Catherine NICOLADZE, Clowns sans Frontière
Entrainement de cirque. (05/05/2010 au 24/05/2010)
Bastien CHARLERY, Clowns sans Frontière
Entrainement de cirque. (05/05/2010 au 24/05/2010)
Sabrina DE LA VILLEBIOT, Infirmière. (05/05/2010 au15/05/2010)
Lydie CARTIER, Infirmière. (05/05/2010 au 15/05/2010)
Luck SUBLET, retraité, bricolage. (10/05/2010 au 08/06/2010)
Matthieu BOTHOREL, Ingénieur ICAM
Chantiers divers. (12/05/2010 au 30/06/2010)
Charlène ECRE, Ingénieur ICAM
Chantiers divers. (12/05/2010 au 30/06/2010)
Benjamin FORGET, 2e année ISTEC
Animation. (14/05/2010 au 14/06/2010)
Sam KHODDAM, 2e année ISTEC
Animation. (14/05/2010 au14/06/2010)
Chloé GARIFO, HEI
Animation + Décoration. (19/05/2010 au 12/07/2010)
Lauriane HATCHIGUIAN, HEI
Animation + Décoration. (19/05/2010 au 12/07/2010)
Emilie HAYOT, Ecole 3A
Rédaction d’une étude de faisabilité sur l’ouverture
d’un 3e centre à Cebu. (02/06/2010 au 30/09/2010)
Marion CHAUVIRE, Edhec
Rédaction d’une étude d’impact sur les programmes
de Caméléon. (02/06/2010 au 30/09/2010)
Fanny PASSICOS, Etudiante
Formation des enfants ambassadeurs. (15/06/2010 au 14/08/2010)
Audrey CHAVENT, HEI
Animation + Chantier. (01/07/2010 au 31/07/2010)
Juliette FAU, HEI
Animation + Chantier. (01/07/2010 au 26/08/2010)
Valentin CORBEAUX, HEI
Animation + Chantier. (01/07/2010 au 26/08/2010)
Justine DENOEUD, HEI
Animation + Chantier. (01/07/2010 au 26/08/2010)
Pierre FONTAINE, HEI
Animation + Chantier. (01/07/2010 au 26/08/2010)
Bertille DENEUVILLE, HEI
Animation + Chantier. (01/07/2010 au 26/08/2010)
Laurine MECHAIN, HEI
Animation + Chantier. (01/07/2010 au 26/08/2010)
Juliette TORNEY, HEI
Animation + Chantier. (01/07/2010 au 26/08/2010)
Julie PRIGNITZ, Infirmière. (03/09/2010 au 06/10/2010)
Amandine FOUCHET, Infirmière. (03/09/2010 au 06/10/2010)
Camille ROUSSEL-GIRAUDY, professionnelle
Rédaction d’une étude de faisabilité sur l’ouverture
d’un complexe touristique. (03/11/2010 au 28/02/2011)
Luc RICHARD, ENACR
Formation cirque. (26/10/2010 au 02/11/2010)
Vincent MORLEY PEGGE, Comptable Caméléon France.
(09/11/2010 au 26/11/2010)
Céline FLAVIGNARD, étudiante
Mission d’art thérapie. (04/12/2010 au 27/01/2011)
Marion POUESSEL, étudiante
Mission d’art thérapie. (04/12/2010 au 27/01/2011)
Marie PARNEIX, Psychologue
Formation du personnel philippin. (04/12/2010 au 27/02/2011)
Stéphanie JEANNOT, Volontaire SCD
Coordinatrice du Complexe Sportif. (08/02/2011au 31/07/2012)
Bernard RUSSO, Parrain
Photographe. (20/02/2011 au 27/02/2011)
Ivana TOSIC, Coopérante
Suivi du programme financé par le MAE Luxembourg. (2009-2012)
Christophe MARQUET, Volontaire SCD
Coordinateur Complexe Sportif. (fin mission en juin 2010)
• Cette année 40 volontaires étrangers sont
venus à Caméléon aux Philippines et ont travaillé main dans la main avec l’équipe locale
• Grandes prévisions d’accroissement du Bureau de Mobilisation des Ressources : personnel
responsable, évènements de collectes de fonds,
concerts, spectacles… De très beaux jours en
perspective !
27
Part 2.
Domaines
d’intervention
11. Développement institutionnel et finances
Tandis que l’organisation fait des pas de géant pour remplir
sa mission de réhabilitation des jeunes filles victimes d’abus
sexuels et de soutien aux populations les plus pauvres, l’équipe
de direction a réalisé un effort réel pour développer l’institution
et en affronter les faiblesses.
28
Pour ce faire, un plan stratégique de développement de Caméléon a été établi en avril 2010. Le Conseil d’Administration de
Caméléon Philippines, la Fondatrice et Directrice de Caméléon
France Laurence Ligier et la salariée responsable des partenariats Muriel Roy-Prêtet, la Co-opérante du Luxembourg Mlle
Ivana Tosic et la direction opérationnelle de Caméléon Philippines y ont participé activement. Certains partenaires locaux et
sympathisants ont également participé aux sessions. A l’issue
de trois jours passés à analyser les besoins et l’orientation du
développement pour les trois années à venir, une liste de voies
stratégiques et un plan d’action selon un calendrier ferme ont
été définis. Six mois plus tard, en octobre 2010, un suivi et une
première révision du plan et des réalisations ont été effectués.
Le plan est bien suivi, avec des actions déjà menées à bien
ou en cours.
La construction d’une maison du personnel est un des ajouts
majeurs pour début 2011 et l’un des objectifs fixés au cours du
Plan Stratégique. Ce bâtiment se situe dans le terrain de Caméléon juste à côté du Complexe sportif. Sa raison d’être est
de garder le personnel Caméléon en leur offrant de meilleures
conditions de vie. Beaucoup viennent d’iloilo City ou d’encore
plus loin, ils éviteront donc les transports ; un endroit décent
où vivre est un atout pour eux. Le bâtiment est tout équipé et
proposé au personnel Caméléon gracieusement.
Innovations en 2011 : le Centre de Documentation et d’Apprentissage, la maison du personnel, la Résidence étudiante 2, le recrutement de personnel supplémentaire et les
nouveaux programmes !
Le Centre de Documentation et d’Apprentissage est sans aucun
doute un autre atout majeur que l’on peut considérer comme
un nouveau programme en soi et un renfort pour tous les programmes déjà en place.
Ce bâtiment de 3 étages se situe à Iloilo City entre deux résidences étudiantes de Caméléon. Son objectif principal est de
procurer une formation complémentaire et de responsabiliser
les bénéficiaires de Caméléon, jeunes adultes et parents. Les
installations peuvent héberger diverses sortes de formations, de
diverses disciplines, de l’informatique jusqu’à des conférences
et séminaires. Son fonctionnement est prévu pour septembre
2011.
Autre modification substantielle supplémentaire aux Philippines,
les résidences étudiantes de Caméléon à Iloilo City. La résidence existante, appelée « Dorm 1 » a bénéficié d’importantes
rénovations. C’était une résidence plutôt ancienne, une maison
de famille nécessitant des réparations pour pouvoir accueillir
des étudiantes et résidentes à long terme. En outre une maison
avoisinante a été achetée et appelée dorénavant « Dorm 2 ».
Son but est d’accueillir des étudiantes et jeunes actives, de
placer et encadrer des jeunes filles de Caméléon avec elles et
de générer un revenu basique. Les fonds iront à l’entretien de
la bâtisse et s’il en reste, également pour le financement des
programmes Caméléon.
Une évaluation des performances est menée en 2011. Pour
définir une politique globale de ressources humaines et évaluer
plus objectivement le personnel, Caméléon a fait appel à un
groupe de l’extérieur.
Etant donnée la rotation importante du personnel il faut avoir
une idée précise des raisons de cette situation pour exprimer
des recommandations utiles pour les actions à venir et surtout
leur amélioration. Les forces et faiblesses du personnel de Caméléon ont été réexaminées. L’organigramme a été revu et de
nouveaux postes ont été introduits pour une meilleure gestion
et une supervision plus efficace des programmes. Un nouveau
poste de Responsable du programme de Réintégration a été
créé; il en sera de même bientôt en ce qui concerne les Maisons
d’Accueil. Un Directeur administratif et financier sera nommé à
la tête de la Direction Financière. Le poste de Responsable du
programme des Droits de l’Enfant sera dorénavant également
responsable de la Mobilisation des ressources. Avec l’ouverture
du Centre de Documentation et d’Apprentissage, un responsable
de projet sera nommé pour son bon fonctionnement et pour
mettre en place des sessions de formations.
A cause de sources de financement diverses,
du turnover du personnel, les rapports ont été
produits avec retard. De nouveaux logiciels vont
être acquis pour rentabiliser et améliorer ce processus !
Des augmentations de salaires et avantages ont été attribués
en fonction des performances de chacun. Sur la base d’une liste
constituée par le personnel, les formations et séminaires se sont
déroulés tout au long de l’année : gestion des cas, orientation
sur les programmes, gestion du stress, éducation des parents
sur le développement des adolescents, la santé et la jeunesse,
thérapie par les Arts et la Musique, documentation, rédaction
de rapports, photographie et d’autres encore.
29
Nouveaux projets
Prévisions pour l’avenir
• Renforcer les compétences et capacités des parents
(suivi, formations, etc.)
• Deux postes supplémentaires :
Responsable Résidentiel du programme Réhabilitation
Responsable de Plaidoyer des Droits
de l’Enfant/Mobilisation des Ressources
• Mise à jour du système financier
30
• Rendre opérationnels le Centre de Documentation
et d’Apprentissage et la Résidence Etudiante 2
• Evènements collectes de fonds aux Philippines
• Monter une association des élèves parmi les jeunes Caméléon
• Créer des projets générateurs de revenus
pour une meilleure durabilité
Finances
31
Caméléon
France
1er avril 2010 - 31 mars 2011
L’équipe
Caméléon France
Laurence Ligier, Fondatrice et Directrice
Claire Renaud-Arce, Responsable Parrainages
Muriel Roy-Prêtet, Responsable Partenariats et Communication
Muriel Morinière de juillet 2010 à décembre 2010 (CDD),
en remplacement de Muriel Roy-Prêtet
Vincent Morley-Pegge, comptable
Adresse : 51 rue Daguerre 75014 PARIS
32
Le Conseil d’Administration
Marguerite Chevat, Présidente
Jean-Pierre Jolivot, Vice-Président
Marie Chaize, Secrétaire
Joelle Néault, Trésorière
Denise Bousquet - Jean-Pierre Serralta - Yveline Etienney,
Catherine Renard, membres actifs.
Evénements / Photos
L’année 2010-2011 a été marquée par de nombreux événements pour Caméléon France, organisés en grande partie par
les bénévoles. Ces événements ont donné de la visibilité à la
cause des enfants abusés aux Philippines. Ils ont également
permis de collecter des fonds pour faire avancer les projets de
l’association sur le terrain.
A noter plus particulièrement au cours de cette période :
• Marathon de Paris le 11 avril 2010 : 3 315 euros récoltés
grâce à la participation de 25 coureurs.
• Concert de la chorale philippine A Capella Manila, le 26 mai
2010, à la Cathédrale américaine de Paris : 800 euros récoltés.
Merci à Hiligaynon Association pour l’organisation.
• Concert de la chorale des Mérous à Nantes, le 29 juin 2010 :
1 000 euros de recettes.
• Evénement Orange Rockcorps/M6 le 22 septembre 2010 :
50 jeunes bénévoles ont fabriqué des cadeaux de Noël pour
les bénéficiaires de Caméléon.
• Spectacle « Le Toit du Monde » de Christine Mathéo le 3
novembre 2010 au théâtre Samovar : 700 euros de bénéfices.
Concert de piano privé d’Antoine Moreau, le 27 novembre 2010 :
2 000 euros récoltés.
• Semi Marathon de Paris le 6 mars 2011 : 1 275 euros récoltés
grâce à une quinzaine de coureurs.
En avril 2010, Caméléon France a également dit au revoir à
Angelica, Eufemia, Joylen et Rowena, les quatre jeunes filles
venues se former en France aux Arts du cirque. Elles sont reparties aux Philippines avec Laurence Ligier.
En juin 2010, l’équipe a eu le plaisir de voir arriver à Paris une
autre bénéficiaire : Gina Sologastoa. Elle a été embauchée par
notre fidèle partenaire, Cocktail Scandinave, et travaille en tant
que vendeuse d’objets de décoration dans un des magasins
de l’entreprise.
Le 9 septembre 2010, l’association a tenu un Conseil d’Administration à Paris, à la Maison des Associations.
Début 2011, à l’initiative d’Anne Catherine de Lencquesaing
et de Laëtitia Motte, bénévoles basées en Suisse, une réunion
d’information a été organisée dans le Canton de Vaud. L’Association Caméléon Suisse verra le jour courant 2011.
Le 12 mars 2011, Laurence Ligier a participé à un colloque à
Rimont (71) sur le thème : Enfance, innocence, quels enjeux?
L’Assemblée Générale de Caméléon France s’est tenue à Chalon sur Saône le 19 mars 2011.
Les établissements scolaires
Chaque année des établissements scolaires se mobilisent pour
Caméléon. Ils organisent des ventes d’artisanat, des opérations
bol de riz, des spectacles.
Cette année, un grand merci aux :
- Club Solidarité du Lycée Hilaire de Chardonnet
à Chalon-sur-Saône
- Collège Roger Semet à Digoin
- Lycée Mathias à Chalon sur Saône
- Lycée Pierre de Coubertin à Meaux
- L’école HEI à Lille et aux adhérents de l’association Amaryllis,
dédiée aux actions de Caméléon sur le terrain.
Les médias
Pour la première fois, du 1er au 30 mai 2010, Caméléon a fait
apparaitre un bandeau interactif sur le site www.lemonde.fr ,
pour solliciter des dons. Une opération à renouveler.
En octobre 2010, l’action de Caméléon a été mise en lumière
dans un reportage de 8 pages superbement illustré, paru dans
le magazine Géo Ado. La journaliste, Nathalie Michel, a passé
10 jours sur le terrain en avril, pour réaliser ses interviews.
En décembre 2010, Caméléon a eu le privilège de participer
au jeu télévisé « Qui veut Gagner des Millions » sur TF1. Ses
couleurs ont été portées par Julie Depardieu et Dominique Farrugia, qui ont remporté un gain de 72 000 euros. L’émission a
été diffusée le 24 décembre 2010. Un grand merci à Claude
Michel et Benoit Delorme pour leur précieuse aide.
Les bénévoles
Chaque année Caméléon France a la chance de pouvoir compter sur une dizaine de bénévoles actifs et sur une trentaine de
bénévoles occasionnels. En 2010-2011, ils se sont réunis tous
les mois au bureau parisien sous la houlette de Marie Parneix
et Caroline Tréhu, deux jeunes professionnelles qui ont coordonné les actions et les rendez-vous. A noter également, le
soutien efficace de Fabien Lehman pour assurer l’intérim de
la coordination pendant quelques mois, assisté par la suite par
Martine Cécile Meunier-Just.
Un grand merci à tous.
Ils ont permis :
- d’organiser de nombreux événements
- de participer à des ventes d’artisanat
- d’assurer des missions administratives
Les stagiaires, volontaires longue durée
et la coopérante
En février 2011, Caméléon a recruté et formé en partenariat avec
le SCD (Service de Coopération au Développement) Stéphanie
Jeannot pour une mission d’un an de Volontariat Solidarité Internationale aux Philippines. Stéphanie a pris le relais de Christophe
Marquet en tant que Coordinatrice du Complexe Sportif.
En 2010-2011, Ivana Tosic, coopérante serbe, a poursuivi sa
mission pour le compte de Coopération Humanitaire Luxembourg, partenaire de Caméléon Luxembourg. Elle supervise la
réalisation d’un programme important financé par le Ministère
des Affaires Etrangères luxembourgeois. Au total sa mission sur
le terrain durera trois ans, de septembre 2009 à septembre 2012.
La vie avec les partenaires
En 2010-2011, Caméléon France a partagé différents temps
forts avec ses partenaires.
Fin mars 2010, l’Ecole Nationale des Arts du Cirque de Rosny sous Bois a accueilli Angelica, Eufemia, Joylen et Rowena,
quatre bénéficiaires philippines, pour un stage de cirque.
Le 9 avril 2010, Laurence Ligier et Muriel Roy-Prêtet ont eu le
plaisir de réunir une dizaine de partenaires chefs d’entreprises,
au restaurant le Fouquet’s, pour un petit déjeuner brainstorming
autour des projets de l’association. Une collation offerte par
l’équipe du Fouquet’s. Un grand merci à tous.
Le 19 mai 2010, l’association a participé à l’Eco’Vention de
son partenaire Brother. Un événement festif qui a rapporté 3
000 euros, dédiés à la réfection du parquet du dortoir d’Iloilo,
aux Philippines.
Régulièrement sur la période, la Fondation Sanofi Aventis
(rebaptisée depuis Fondation Sanofi Espoir) nous a invité à
venir présenter les besoins en bénévoles auprès des salariés
proches de la retraite.
Le 28 juin 2010, le laboratoire Baxter nous a permis d’organiser
une vente d’artisanat dans ses locaux.
Le 11 septembre, Laurence Ligier, a tenu une conférence pour
les membres des Rotary normands de St-Hilaire et d’Avranches
et du Rotary anglais de Wimborne. Remise d’un chèque de 7000
euros pour soutenir la formation professionnelle des jeunes
filles aux Philippines.
Le 15 septembre 2010, Laurence Ligier a donné une conférence
au Rotary de Reims. Remise d’un chèque de 3000 euros.
Les 24 et 25 septembre, Laurence Ligier a témoigné de l’action
de Caméléon au cours de la Fête de la Montagne, à Palaiseau.
Un événement organisé par Cocktail Scandinave.
Le 29 septembre 2010, Conférence de Laurence Ligier devant
les Soroptimists de Chalon sur Saône.
Le 4 octobre 2010, participation à la Soirée des Femmes Dynamisantes Clarins. Laurence Ligier a reçu le prix en 2005.
Merci aux salariés de Clarins de se mobiliser chaque année
pour soutenir nos projets.
Du 4 au 7 novembre 2010, Laurence Ligier a eu le plaisir d’accueillir aux Philippines François Prum, directeur de Coopération
Humanitaire Luxembourg. Il a pu faire le point sur l’avancée du
programme financé par le Ministère des Affaires Etrangères du
Luxembourg.
Le 5 janvier 2011, Caméléon a reçu un don de l’association
Handicirque, sous le chapiteau du Cirque Pinder. Un an auparavant, sur la même piste aux étoiles, Angelica, Eufemia, Joylen
et Rowena avaient présenté leurs numéros de cirque.
En avril 2011, Caméléon France a rejoint le réseau La Voix
de l’Enfant, association fédérative d’acteurs mobilisés sur la
cause des enfants.
En mai 2010, Laurence Ligier et l’équipe philippine ont eu le
plaisir d’accueillir sur le terrain Caty Forget, secrétaire générale
de la Fondation Sanofi Espoir. Cette dernière a pu mesurer l’étendue du programme santé soutenu par la Fondation depuis 4 ans.
En 2010-2011, Caméléon se réjouit d’avoir réussi à rallier de
nouveaux partenaires à la cause de l’enfance philippine : bienvenue à la Fondation ELLE, à la Fondation RAJA et à la
Fondation Servir.
Un grand merci également à tous les autres partenaires sans qui
rien ne se ferait. A la Fondation René Lacoste pour son fidèle
soutien sur le Programme Sport de l’association. A Agesica, à
l’équipe de la Cathédrale américaine de Paris, à la Fondation
Brageac et à la Fondation Première Pierre, pour leur soutien
sur le Programme Résidence étudiante à Iloilo. Merci également
à Dom X’pat, Eliza les Ailes du Voyage, à la Fondation
GDF-SUEZ, Hiligaynon Association, Infants Del Mon, Junior
Guild, l’Aile, L’Oréal, Netbooster, Passerelle Numérique,
Puratos, Sanofi Aventis et Pasteur Phils.
Et merci à nos marraines et artistes Laure Favre-Kahn et KC
Concepcion.
Projets
Pour 2011-2012, Caméléon France ne manque pas de projets.
28 Novembre 2011 : prix de la Fondation Air France et venue
pour l’occasion d’une bénéficiaire philippine de l’association et
d’une accompagnatrice.
7 décembre 2011 : concert de Laure Favre Kahn à l’Auditorium
de Reims, organisé par le Rotary de Reims.
28 Décembre 2011 : animation par Laurence Ligier d’une
conférence à Genève, inaugurant officiellement le siège de
Caméléon Suisse.
18 Janvier 2012 : concert de Laure Favre Kahn au Luxembourg
4 mars 2012 : participation d’une équipe de coureurs au Semi
Marathon de Paris.
28 mars 2012 : concert de Laure Favre Kahn à Divonne les
Bains (01).
Enfin, en 2012, projet d’envergure, Caméléon devrait organiser
un événement festif pour célébrer ses 15 ans. Une occasion
de réunir les parrains des enfants, les bénévoles de Caméléon
France, les volontaires qui sont partis sur le terrain, les partenaires financiers, les salariés et les amis de l’association.
33
Témoignages
Témoignages de jeunes filles en cours de réintégration
34
ERIKA
RUDYLYN
Depuis deux ans je suis ici, dans cette institution ; auparavant
j’étais dans ma famille ; ce que je pourrais décrire de mon expérience est très difficile et triste. Avant, je me sentais si privée
de liberté, ne me sentais pas à l’aise, ne pouvais être tout à fait
heureuse et n’avais aucune orientation positive pour ma vie.
Chaque fois que j’étais seule je me demandais : « Erika, que
veux-tu faire de ta vie ? » Et lorsque j’y apportais une réponse,
je me sentais perdue et perdais tout espoir. Je savais que je
pourrais atteindre mon but. Mais parfois je me perdais. Puis je
pensais que Dieu pourvoirait toujours. J’ai affronté durement
ces douleurs au cours de mon voyage de vie.
A toute l’équipe, en particulier Tita Laurence, Tita Ann, Tito
Andrada et Tito Léo, je voudrais vous remercier pour toute la
bonté, les efforts que vous avez faits pour nous. Aux assistantes
sociales et aux mères de substitution, merci beaucoup d’avoir
été mes titas si compréhensives et merci de nous avoir enseigné les bonnes valeurs. Tita Jean et Tita Gold, merci pour la
confiance que vous m’avez prodiguée et pour m’avoir montré
la bonne attitude. Tita Terry et Tita Minmin, merci pour vos
conseils. Bien que je quitte le Centre, vos conseils resteront
présents dans mon esprit et au plus profond de mon cœur.
Nanay Nelfa et Nanay Tesing, votre cuisine va me manquer !
Nos beaux chauffeurs, Tatay Ponsing et Manong Richard, merci
de nous avoir toujours menées saines et sauves. A nos Manong Lansa, Julie et Francisco, merci aussi d’avoir maintenu
notre environnement propre et joli, surtout le jardin ! Manong
Lansa, merci d’avoir veillé à notre sécurité. Manong Julie, merci
d’avoir réparé notre lavabo. Tita Ivana, merci d’avoir été une
gentille Tita et d’avoir souvent parlé avec nous et écouté nos
problèmes. Tito Christophe et Tita Stéphanie, vous allez me
manquer lorsque j’irai courir le matin, seule. Vous avez apporté
une grande aide à Caméléon, mes copines et moi sommes
heureuses et reconnaissantes de vous avoir dans nos vies. Etre
bénéficiaire de Caméléon est la plus grande chance de ma vie.
Très jeune je comprends à quel point ma vie est compliquée. Ma
mère était enceinte de moi de trois mois lorsque mes parents
se sont séparés. Cette décision a été le point de départ de
mes souffrances. Prendre une décision sans réfléchir à l’avenir
que cela fera aux enfants ? Cette famille brisée a été la cause
de la plus profonde blessure dans mon cœur et pose nombre
de questions et d’angoisses face à la vie. J’ai soif d’amour et
d’attention. Amour qui devrait venir de ma famille. Je ne puis
imaginer combien ma vie était misérable auparavant. J’avais
l’impression d’être si malchanceuse d’avoir cette vie inutile.
Que serait ma vie si je n’avais rien ? Si je n’ai pas de famille
qui m’aime et me protège. Qui protège mes droits et comble
mes besoins en tant qu’enfant ?
En 2008, Dieu a entendu mes prières. Il m’a relevée à un moment où j’étais bien au fond. Il a dit « Ces gens sont le bras
de ton futur ». Il m’a envoyée à Caméléon. Il m’a envoyée
vers ces gens qui peuvent me comprendre. Lorsque j’ai commencé à vivre à Caméléon tout, l’affectif, le physique et d’autres
concepts positifs ont commencé à s’améliorer. Caméléon, tu
es ma meilleure amie et tu représentes énormément pour moi.
Je suis maintenant prête à affronter la vie à l’extérieur. Chère
Tita Lulu (Laurence Ligier) sans toi je ne sais pas quel genre de
vie j’aurais. De tout mon cœur merci Tita ! Tu as comblé mes
besoins, non seulement sur le plan matériel, mais surtout en me
donnant de ton temps et ton amour. Tu as donné de la lumière
à mes pensées les plus sombres. Merci, n’abandonne pas ce
combat, continue à nous aider. Tita Ann (assistante sociale
responsable des programmes), Tita Ruby, Tita Jean, Mommy
Gold, Nanay Tesing et mes amies de Caméléon, merci pour
votre amour, vos plaisanteries, vos attentions, vos conseils,
votre compréhension et surtout, votre attitude positive. Merci
beaucoup de m’avoir appris à faire la cuisine et de m’avoir
enseigné la danse. Je ne vous oublierai jamais.
Maintenant je suis assez grande pour comprendre tout ce qui
m’est arrivé dans la vie et apporter des réponses à mes questions. Ma vie malheureuse n’est plus un obstacle à mes rêves et
ne m’empêchera pas d’atteindre mes objectifs. Après tout « tant
qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir » ! La vie a un sens. La vie
est magnifique. J’ai réalisé que même sans ma famille, lorsque
j’étais déprimée et lasse, je n’étais pas seule. Dieu m’aime ! Il
travaille mystérieusement et je ne m’étais pas vraiment attendue
à avoir cette chance. Je sais que Dieu a toujours un plan pour
moi. Je crois en Lui car Il m’a prouvé qu’Il est toujours là. Caméléon a donné beaucoup de sens à ma vie. C’est ma famille
et mon foyer. Caméléon m’a beaucoup enseigné et m’a aidée
à devenir une bonne personne. Merci beaucoup Caméléon !
Tu as changé ma vie ! Tu as tout changé en moi. Je mesure
ma chance et en retour je vais finir mes études avec succès!
A mes camarades, je suis heureuse des courts moments passés
ensemble. Je ne vous oublierai jamais. Merci beaucoup à ces
jeunes filles qui m’ont montré le vrai sens du mot amitié. Grâce à
vous j’ai appris à donner et à pardonner. Vous m’avez enseigné
à être une battante noble et compréhensive. Merci beaucoup
les filles car grâce à vous j’ai appris à accepter mes défauts.
J’ai beaucoup appris de mes erreurs. Vous m’avez appris à
aimer mes ennemis… Je vous aime tant, les filles. Je pense
qu’il n’est pas toujours bon d’être heureuse mais qu’être une
bonne personne nous conduit toujours au Bonheur. J’espère
que vous le comprendrez un jour…merci !
ROSEMARIE
Avant de commencer mon témoignage je vous souhaite à toutes
et à tous une très bonne matinée ! J’ai séjourné plus de deux
ans dans le centre Caméléon et suis très heureuse car ici tout
le monde me traite comme un membre de sa famille et je ne
me suis jamais sentie seule car chaque fois que j’ai eu besoin
de vous, vous avez répondu présentes et m’avez donné ce
dont j’avais besoin. J’ai beaucoup de chance d’être ici car j’ai
pu apprendre plus et comprendre que tout a une raison. Bien
que la plupart d’entre nous aient eu un passé misérable, nous
avons toutes un sourire parce qu’il y a toujours quelqu’un au
grand cœur prêt à nous donner son amour, son attention et
son soutien. Je suis très reconnaissante envers cette personne
qui nous donne tout. Tita LULU, merci énormément pour cette
chance et l’aide que tu as apportée pour que nous puissions
atteindre nos objectifs de vie. Maintenant il est temps de partir.
Je vais tâcher d’être obéissante comme tu le désires et continuerai à être qui je suis. Merci à tout le personnel de son amour,
son attention et sa compréhension. Ma reconnaissance pour
tout ce que vous nous avez apporté. Bien que je sois parfois
rebelle, je sais que j’ai déjà fait de mon mieux pour être sage et
vous rendre heureux. A ma mère bien-aimée, merci d’être venue
assister à la cérémonie d’au revoir et merci de me montrer ton
amour et ton soutien. A mes camarades, je suis si contente de
vous avoir rencontrées et de vous connaître mieux même si
on se chamaille parfois. Mais vous devez savoir que je vous
aime toutes. A mes amies proches, je suis triste de vous dire au
revoir car dans le court temps passé ensemble j’ai beaucoup
appris de vous et possède plein de souvenirs que je n’oublierai
jamais. Merci de m’avoir toujours fait sourire. Vous allez me
manquer ! A mes camarades qui vont être aussi réintégrées,
bonne chance pour notre nouvelle vie à l’extérieur.
Ces témoignages ont été recueillis auprès des jeunes filles
lors de la cérémonie de réintégration qui s’est tenue au centre
Caméléon à Passi City.
35