Lame active utilisée en commutateur optique

Commentaires

Transcription

Lame active utilisée en commutateur optique
Chapitre 28 – Exercice 6
Lame active utilisée en commutateur optique
1. On sait que :
It =
Imax
1 + M sin2 (f/2)
R = r2 =
n − 1 2
n+1
M=
4R
(1 − R)2
et
f=
2p
2ne
l
2. Pour I0 < Is , n et e sont tels que 2ne = ml avec m entier : It = Imax .
Pour I0 = Is + e , It = 0 car 2(n + Dn)e = (m + 1/2) l . L’indice a donc varié de Dn = l/(4e) .
A.N : Dn = 0, 006 . L’intérêt est la commutation optique. En effet, considérons deux systèmes pouvant être
optiquement reliés (Fig. S28.1a). Si I0 < Is , le second est éclairé par le premier ( It = 0 ) ; lorsqu’on augmente I0
au-delà de Is , It s’annule et la liaison optique est interrompue (Fig. S28.1b). Généralement, on utilise un faisceau
principal qui produit une intensité de l’onde lumineuse voisine de Is auquel on superpose un faisceau annexe de
faible intensité ; suivant que ce dernier est allumé ou atteint, la commutation est ou n’est pas réalisée.
It
Système 2
Système
Système 11
Faisceau de
commande
0
a)
Is
b)
F IG . S28.1.
I0

Documents pareils