Victor François CANARD Françoise Léonie DUCHÊNE

Commentaires

Transcription

Victor François CANARD Françoise Léonie DUCHÊNE
L’union d’un tonnelier et d’une fille de viticulteur engendre une grande maison de champagne à Ludes :
Canard-Duchêne.
Victor François CANARD
Né le 4 septembre 1835 à 18h à Ludes 51 Marne
Selon acte n°30 – AD51 en ligne – 2 E 380/6 – vue 85/355
Et
Françoise Léonie DUCHÊNE
Née le 15 avril 1840 à 8h du matin à Ludes 51 Marne
Selon acte n°7 – AD51 en ligne -2 E 380/6 – vue 248/355
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Logo_Champagne_Canard-Duch%C3%AAne.JPG
Une union heureuse… et le tonnelier Victor devient vigneron…
L’histoire ne dit pas s’il y a eu « coup de foudre » quand le tonnelier Victor Canard, a déclaré sa flamme à Léonie
Duchêne, vigneronne, la bien-nommée pour son fiancé habile au travail du bois !
Les deux familles sont originaires de Ludes, village marnais au cœur de la Champagne qui évoque les vins de grand
cru.
Victor et Léonie unissent leur destinée en 1860.
Tout en faisant le menuisier-tonnelier, Victor décide de vinifier et champagniser lui-même les raisins qu’il récolte
dans sa vigne. Cette double activité, rare à l’époque, se poursuit avec succès. Et bientôt, il lui faut choisir entre le
travail du bois et celui du raisin.
Ainsi, en 1868, de son union avec Léonie, naît à Ludes, la maison de champagne Canard-Duchêne.
Un aigle bicéphale pour les étiquettes de Canard-Duchêne, fournisseur de Nicolas II
Edmond succède à son père en 1890 à la tête de l’entreprise familiale. Il donne une renommée internationale aux
champagnes Canard-Duchêne qui entrent dans le cercle restreint des fournisseurs du tsar Nicolas II. Dès lors, la
marque arbore sur ses étiquettes l’aigle bicéphale surmonté d’une couronne, inspiré du symbole de la famille
impériale de Russie.
Plus tard, le sabre va s’insérer dans ce logo pour évoquer le temps des guerres napoléoniennes, où il était de bon
goût de fêter la victoire en ouvrant une bouteille avec un sabre, arme de choix de la cavalerie légère, les hussards.
Ainsi, ouvrir une bouteille à la hussarde consiste à couper rapidement le goulot avec un sabre.
En 1930, Victor Canard, petit-fils, s’adapte aux circuits de distribution moderne et donne ainsi un nouvel élan à la
marque familiale qui s’associe à des évènements majeurs comme les J.O. de Grenoble en 1968.
En 1978, la marque se place à la 3e place du marché français.
En 2011, Canard-Duchêne expédie 4 millions de bouteilles.
www.canard-duchene.fr
Victor l’indépendant, artisan…
Léonie, l’intrépide, conquérante…
Victor, artisan à l’âme indépendante, est un précurseur en avance sur son temps.
Après avoir maîtrisé la technique des tonneaux, ce perfectionniste novateur à l’esprit très ouvert, devient un
vigneron expert.
Son union avec Léonie dynamise son savoir-faire et donne de l’ampleur à ses idées avantgardistes.
De son côté, Léonie aborde la vie en conquérante dynamique, audacieuse et intrépide. Intuitive et pleine d’idées,
aucun défi ne la rebute. Elle mène ses multiples activités avec intensité et sang-froid.
Nul doute que l’arrivée de Victor dans sa vie donne un bel élan à sa destinée sociale et met en action sa formidable
énergie stimulée par l’enjeu de créer leur entreprise.
Victor et Léonie réunissent une belle complémentarité qui stimule leurs potentiels respectifs. La marque de
champagne qu’ils fondent en est la preuve puisqu’elle pérennise encore leurs noms près d’un siècle et demi plus
tard.
Victor Canard
Léonie Duchêne
Sites::
Sites
http://www.janinetissot.com/
http://www.janinetissot.fdaf.org/
Mail :
[email protected]