1. La Ville - Ville d`Andenne

Commentaires

Transcription

1. La Ville - Ville d`Andenne
VILLE D’ANDENNE
– Budget communal 2013 -
Rapport du Collège au Conseil
(Article L 1122-23 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation)
Rapport compilé et mis en page par M. Sébastien RONVEAUX, Informaticien
et supervisé par M. Ronald GOSSIAUX, Directeur.
Article L 1122-23 du Code de la démocratie locale
et de la décentralisation
« Au plus tard sept jours francs avant la séance au cours
de laquelle le conseil communal est appelé à délibérer du budget,
d’une modification budgétaire ou des comptes, le collège remet à
chaque conseiller communal un exemplaire du projet de budget, du
projet de modification budgétaire ou des comptes.
Le projet est communiqué tel qu’il sera soumis aux
délibérations du conseil, dans la forme prescrite et accompagné des
annexes requises pour son arrêté définitif, à l’exception, pour ce qui
concerne les comptes, des pièces justificatives. Le projet de budget et
les comptes sont accompagnés d’un rapport.
Le rapport comporte une synthèse du projet de budget ou
des comptes. En outre, le rapport qui a trait au budget définit la
politique générale et financière de la commune et synthétise la
situation de l’administration et des affaires de la commune ainsi que
tous éléments utiles d’information, et celui qui a trait aux comptes
synthétise la gestion des finances communales durant l’exercice
auquel ces comptes se rapportent.
La séance du conseil communal est publique.
Avant que le conseil délibère, le collège communal
commente le contenu du rapport. »
Pour la rédaction du présent rapport, c’est la situation des affaires de la commune au
31 octobre 2012 qui, sauf indication contraire, a été prise en considération.
Ce rapport a été arrêté le 4 décembre 2012 par le Collège communal.
3
4
Table des matières
1. La Ville............................................................................................................................9
2. Affaires juridiques et patrimoniales..............................................................................19
1.Revitalisation du centre-ville.....................................................................................19
2.Contentieux................................................................................................................22
3.Patrimoine.................................................................................................................25
4.Marchés publics.........................................................................................................30
5.Assurances.................................................................................................................32
3. Affaires sociales............................................................................................................34
1.CPAS - Activités.........................................................................................................34
2.ACTE et FIPI...............................................................................................................41
3.Maison de la Convivialité............................................................................................46
4.Travail de proximité...................................................................................................52
5.L'Envol (alphabétisation) ASBL..................................................................................56
6.Zone T........................................................................................................................65
7.Régie de quartier d'Andenne ASBL.............................................................................81
4. Aménagement du territoire...........................................................................................85
5. Carrières.....................................................................................................................103
5
6. Economie et Emploi.....................................................................................................105
1.Service de l'Emploi et de l'Insertion professionnelle................................................105
2.PromAndenne ASBL.................................................................................................110
3.Agence Locale pour l'Emploi ASBL............................................................................112
7. Culte...........................................................................................................................121
8. Culture........................................................................................................................125
1.Service de la culture.................................................................................................125
2.Bibliothèque.............................................................................................................133
3.Centre culturel ASBL................................................................................................138
4.Musée de la céramique ASBL....................................................................................167
5.Archéologie andennaise ASBL..................................................................................185
9. Energie........................................................................................................................191
10. Enfance.....................................................................................................................198
1.Accueil extrascolaire................................................................................................198
2.Petite enfance..........................................................................................................202
3.Ecole de devoirs.......................................................................................................205
4.Activités culturelles et sociales ASBL (ACSA)...........................................................208
5.Jeunesse..................................................................................................................213
6.Plaines d'été............................................................................................................216
6
11. Enseignement...........................................................................................................219
1.Fondamental............................................................................................................219
2.Promotion sociale ...................................................................................................236
12. Environnement..........................................................................................................240
1.Service communal de l'Environnement.....................................................................240
2.Mieux Vivre ASBL.....................................................................................................252
13. Festivités..................................................................................................................258
14. Informatique.............................................................................................................263
1.Service informatique................................................................................................263
2.EPN Peu d'Eau..........................................................................................................274
3.EPN Seilles...............................................................................................................276
15. Logement..................................................................................................................279
1.Le Plan communal du logement 2012-2013.............................................................279
2.Service du logement................................................................................................283
3.Qualité Habitat ........................................................................................................284
16. Personnel..................................................................................................................290
17. Population et Etat civil..............................................................................................299
18. Relations internationales..........................................................................................305
1.Jumelages................................................................................................................305
7
2.Relations Nord-Sud..................................................................................................307
19. Relations publiques, Communication et NTIC............................................................308
20. Salles communales et locaux....................................................................................312
21. Secrétariat communal...............................................................................................314
22. Sécurité.....................................................................................................................321
1.Service régional d'incendie et Service 100 ..............................................................321
2.Sécurité au travail....................................................................................................324
3.Plan d'urgence.........................................................................................................327
4.Police - Dotation communale...................................................................................328
23. Sports.......................................................................................................................329
1.Régie sportive communale d'Andenne.....................................................................329
2.Evolution de la dotation communale à la Régie des sports.......................................342
24. Tourisme...................................................................................................................343
25. Travaux.....................................................................................................................350
26. Troisième Age...........................................................................................................360
1.Service des Aînés.....................................................................................................360
2.Conseil Consultatif des Aînés Andennais..................................................................362
27. Abréviations..............................................................................................................364
8
1. La Ville
1. LE TERRITOIRE COMMUNAL
1.1. LES DISPOSITIONS LÉGALES
Le territoire actuel de la Ville d'Andenne (Code INS : 92003) a été fixé :
a) par l'article 475 de l'arrêté royal du 17 septembre 1975 « portant fusion des communes et
modification de leurs limites » (M.B. du 25/9/1975 et 28/10/1975), ratifié par la loi du 30 décembre
1975 (M.B. 23/1/1976) ;
b) par l'article 25 de l'arrêté royal du 14 juin 1982 « portant modification de limites de communes »
(M.B. 23/6/1982), ratifié par la loi du 14 juillet 1982 (M.B. 17/7/1982).
1.2. L'ARRÊTÉ ROYAL DU 17 SEPTEMBRE 1975
Aux termes de l'arrêté royal du 17 septembre 1975 :
•
•
•
les communes d'Andenne, de Bonneville, de Coutisse, de Landenne, de Maizeret, de
Namèche, de Sclayn, de Seilles, de Thon et de Vezin ont été fusionnées en une nouvelle
commune « qui portera le nom d'Andenne et est autorisée à porter le titre de Ville » ;
la partie de la nouvelle commune d'Andenne (Landenne) située au nord de l'axe de
l'autoroute a été rattachée à Warêt l'Evêque ;
une partie de Héron située au sud de l'axe de l'autoroute a été rattachée à la nouvelle
commune d'Andenne.
1.3. L'ARRÊTÉ ROYAL DU 14 JUIN 1982
Aux termes de l'arrêté royal du 14 juin 1982, une partie de la commune de Huy (Ben-Ahin), au
lieudit « Bousalle », a été rattachée à la Ville d'Andenne.
1.4. MODIFICATIONS ANTÉRIEURES
La loi du 25 janvier 1841
Aux termes de cette loi (Bulletin officiel, 1841, Tome XXIII, n° 28, pg 34), la limite séparative des
communes de Thon-Samson et de Maizeret a été rectifiée en ces termes : « La limite séparative des
communes de Thon-Samson et de Maizeret : cette limite est déterminée par la ligne lavée en jaune
qui, partant du deuxième batardeau établi en dessous de la maison de Monsieur ZOUDE, suit le pied
du rocher jusqu'à la rencontre du chemin nommé « Voie Moineresse ». »
La loi du 24 mai 1886
Coutisse est détaché d'Andenne et érigé en commune indépendante (M.B. 1/6/1886).
La loi du 10 août 1903
Bonneville est détaché de Sclayn et érigé en commune indépendante. (M.B. 19/8/1903).
La loi du 9 juin 1937
Cette loi (M.B. 14-15/6/1937) modifie les limites des communes de Couthuin, Landenne et Seilles.
En particulier, les quartiers de Bourrie et de Wanhériffe sont distraits de la commune de Couthuin et
rattachés à celle de Seilles.
Nota bene
Les sections de Namèche et de Vezin ont été rattachées à la province de Namur, venant de celle de
Liège, par une loi du 20 décembre 1823 (Journal officiel du Royaume des Pays-Bas - Tome XVIII, n°
55) au motif qu'un "grand nombre d'habitants se rapprocheront (ainsi) du siège des autorités avec
lesquelles ils sont dans le cas de devoir traiter".
Les sections de Landenne et de Seilles sont passées de la province de Liège à celle de Namur lors de
la fusion des communes.
9
2. LA SUPERFICIE
2.1. La Ville d'Andenne s'étend sur 8.617 hectares 29 ares 36 centiares, dont :
•
•
imposables : 7.837 ha 56 a 49 ca
non imposables : 179 ha 72 a 41 ca
La superficie non cadastrée (domaine public naturel) est de 600 ha 46 ca.
[Derniers chiffres disponibles Situation au 1.1.2009 - Source : SPF Finances]
2.2. La superficie de la province de Namur est de 3.666 km². La Ville d'Andenne s'étendant sur 86
km², son territoire représente donc en surface 2, 36% de celui de la province.
3. LA POPULATION
3.1. SITUATION ACTUELLE
Suivant le Registre national, le nombre d'habitants était de 25.804 habitants au 27 novembre 2012 :
12.636 hommes et 13.168 femmes.
3.2. POPULATION DE DROIT
Le Moniteur belge du 4 mai 2012 a publié, en annexe d'un arrêté du Gouvernement wallon du 26
avril 2012, le chiffre de la population à la date du 1er janvier 2012 : 25.683 habitants.
La Ville d'Andenne comptait 23.854 habitants au 1er janvier 2002.
3.3. DENSITÉ DE LA POPULATION
Au 1er janvier 2012 : 298 habitants/km².
Au 1er janvier 2002 : 276 habitants/km².
3.4. CLASSEMENT ADMINISTRATIF
Le Conseil communal, en séance du 24 octobre 2008, a décidé de solliciter du Gouvernement wallon
le passage de la classe 17 à la classe 18 en considération non seulement de l'évolution du chiffre de
la population de droit, mais aussi de quatre autres critères pondérés fixés par un arrêté royal du 24
octobre 1978 : nombre de secondes résidences, nombre de nuitées, nombre d'ouvriers et
d'employés occupés sur le territoire et nombre de lits dans les établissements de soins installés sur
le territoire.
Ce reclassement, fondé sur l'article L 1124 7 du Code de la démocratie locale et de la
décentralisation, a fait l'objet le 5 février 2009 d'un arrêté du Gouvernement wallon ; il a été publié
par extrait dans le Moniteur belge du 23 juin 2009 et produit ses effets au 1er décembre 2008.
La classe 18 regroupe les communes de 25.001 à 35.000 habitants.
4. LES ARMOIRIES
4.1. L'ARRÊTÉ ROYAL DU 21 OCTOBRE 1820
Les armoiries suivantes ont été concédées à la Ville d'Andenne par diplôme du 8 novembre 1820 du
Conseil suprême de la noblesse :
« Un écu d'argent, au lion de gueules, couronné d'or ; l'écu surmonté d'une couronne d'or ».
Ce diplôme faisait suite à un arrêté royal du 21 octobre 1820 qui fait droit à la requête de la Ville
d'Andenne « tendante à obtenir des armoiries nouvelles ».
4.2. L'ARRÊTÉ ROYAL DU 28 AOÛT 1847
Faisant suite à des délibérations des 20 février 1845 et 27 janvier 1847 du Conseil communal, un
arrêté royal du 28 août 1847 a accordé à la Ville d'Andenne des « lettres confirmatives avec
autorisation de continuer à avoir et à porter les armoiries dont elle a usé jusqu'à ce jour, telles
qu'elles sont figurées et coloriées au milieu d'icelles, et qui sont : D'or, au lion de sable, couronné et
lampassé de gueules ; l'écu timbré d'une couronne d'or ».
10
4.3. LES COMMUNES D'AVANT-FUSION
Seule l'ancienne commune de Maizeret disposait d'armoiries officielles, étant celles de Jacques de
Baré de Moisnil, reconnues à la Commune par arrêté royal du 5 décembre 1954.
Ce dernier seigneur local, qui conservera la seigneurie hautaine de Maizeret et de Moisnil jusqu'à la
fin de l'ancien régime, portait de « gueules au chevron d'or, accompagné en pointe d'une molette à
six rais de même, sur le tout un écusson d'argent au léopard de gueules couronné à l'antique d'or ».
5. LES JUMELAGES
5.1. AVEC CHAUNY/FRANCE
Engagement pris à Chauny le 24 juin 1956 et confirmé à Andenne le 23 juin 1957.
Population : 12.592 habitants (1)
Superficie : 13,28 km²
Département de l'Aisne (02) - Région : Picardie Arrondissement : Laon
Région de la Picardie
[(1) Source : Institut national de la statistique et des études économiques Population légale 2008 Limites territoriales au 1.1.2010]
5.2. AVEC BERGHEIM (ERFT)/ALLEMAGNE
Engagement pris à Bergheim le 12 mai 1990 et confirmé à Andenne le 2 septembre 1990.
Population : 62.143 habitants (1)
Superficie : 96, 34 km²
Land : Nordrhein - Westfalen (Rheinland-Pfalz) (Rhénanie-Westphalie)
Kreis : Rhein - Erft.
[(1) Au 31.12.2009. Source : Information und Technik Nordrhein - Westfalen]
5.3. AVEC MOTTAFOLLONE/ITALIE
Engagement pris à Mottafollone le 16 août 2005 et confirmé à Andenne le 25 septembre 2005.
Population : 1317 (1)
Superficie : 30, 84 km²
Province : Cosenza
Région : Calabre
[(1) Au 31.12.2010 Source : Instituto nazionale di statistica]
5.4. MAYORS FOR PEACE
Le Conseil communal, en séance du 3 septembre 2004, a décidé l'adhésion de la Ville d'Andenne au
réseau international de municipalités créé à l'initiative des Maires d'Hiroshima et de Nagasaki
(Japon) en faveur de l'application du Traité de non-prolifération des armes nucléaires ; la Ville
d'Andenne fut la première commune wallonne à s'engager dans ce cadre.
Un diplôme constatant cet engagement a été délivré le 22 mars 2005 à la Ville d'Andenne par
Monsieur Tadakoshi Akiba, Maire d'Hiroshima et Président de « Mayors for Peace ».
6. ORGANISATION JUDICIAIRE
Toutes les sections de l'entité andennaise relèvent depuis le 1er septembre 2001 du canton
d'Andenne et de l'arrondissement judiciaire de Namur.
11
7. LE BOURGMESTRE
Monsieur Claude EERDEKENS a été installé comme conseiller communal, puis comme Bourgmestre
de la Ville d'Andenne, le 3 décembre 2012, date d'adoption du pacte de majorité et d'installation du
Conseil communal issu des élections communales du 14 octobre 2012.
8. LE CONSEIL COMMUNAL
8.1. LA COMPOSITION
Conformément aux dispositions de l'article L 1122 - 3 du Code de la démocratie locale et de la
décentralisation, le Conseil est composé de 29 membres. Ses membres ont été installés le 3
décembre 2012.
Le Conseil est aujourd'hui composé comme suit :
LE BOURGMESTRE
Claude EERDEKENS PS
Rue de Loen, 32
5300 ANDENNE
LES ECHEVINS
Vincent SAMPAOLI PS
Place du Nouveau Monde, 13
5300 SEILLES
Elisabeth MALISOUX PS
Rue Emile Godfrind, 64
5300 SEILLES
Guy HAVELANGE PS
Rue des Priesses, 523
5300 VEZIN
Françoise LEONARD MR
Chaussée d'Anton, 43
5300 ANDENNE
Benjamin COSTANTINI PS
Rue de Belle-Vue, 3
5300 SEILLES
LES CONSEILLERS
Francis VERBORG PS
Rue de Sclaigneaux, 660 A
5300 VEZIN
Michel DECHAMPS PS
Place J. Wauters, 1
5300 SEILLES
12
Sandrine CRUSPIN PS
Rue du Tienne, 18
5300 SCLAYN
Christian BADOT PS
Rue Salm, 187
5300 LANDENNE
Marie-Christine MAUGUIT PS
Rue Brun, 25/4
5300 ANDENNE
Domenica-Lina POGGIANA-CHIARADIA PS
Rue Emile Godfrind, 32E
5300 SEILLES
Hugues DOUMONT ECOLO
Rue Auguste Seressia, 290 T
5300 LANDENNE
Rose SIMON-CASTELLAN PS
Rue Fond des Vaux, 339 B
5300 SCLAYN
Etienne SERMON CDH-IC
Rue du Samson, 11
5300 THON
Marina MONJOIE-PAQUOT PS
Rue du Chauffour, 34 B
5300 BONNEVILLE
Danielle JOYEUX PS
Rue du Chêne, 59
5300 NAMECHE
* Monsieur Yves SOREE, élu titulaire de la liste PS lors du scrutin du 14 octobre 2012 s'étant désisté
(Conseil communal du 3 décembre 2012), Madame Danielle JOYEUX, première suppléante de cette
liste, a été installée le 3 décembre 2012.
Philippe MATTART CDH-IC
Rue du Coria, 161 C
5300 LANDENNE
Cécile CORNET ECOLO
Rue Saint-Roch, 49
5300 ANDENNE
Philippe RASQUIN PS
Rue Arthur Charles, 13
5300 ANDENNE
13
Kamilia BELHACHMI PS
Rue du Parc, 1
5300 SEILLES
Kévin PIRARD PS
Quai des Fusillés, 1/1-3
5300 ANDENNE
Claude GIOT PS
Rue du Château d'Eau, 413 A
5300 LANDENNE
Maxime DELAITE PS
Rue des Echavées, 6
5300 ANDENNE
Françoise PHILIPPART CDH - IC
Rue Loÿse, 520
5300 LANDENNE
Christian MATTART CDH - IC
Rue de l'Eglise Saint-Etienne, 6
5300 SEILLES
Patricia STASSE ECOLO
Rue du Centenaire, 9
5300 ANDENNE
Françoise TARPATAKI MR
Rue Camus, 64
5300 ANDENNE
Nicolas VAN YDEGEM MR
Rue Emile Vandervelde, 75E
5300 NAMECHE
8.2. LA PRÉSÉANCE
Le tableau de préséance fixé le 3 décembre 2012 par le Conseil communal se présente aujourd'hui
comme suit :
Claude EERDEKENS, Vincent SAMPAOLI, Francis VERBORG, Michel DECHAMPS, Elisabeth MALISOUX,
Guy HAVELANGE, Sandrine CRUSPIN, Christian BADOT, Marie-Christine MAUGUIT, Domenico-Lina
POGGIANA-CHIARADIA, Hugues DOUMONT, Rose SIMON-CASTELLAN, Etienne SERMON, Françoise
LEONARD, Marina MONJOIE-PAQUOT, Danielle JOYEUX, Philippe MATTART, Cécile CORNET, Benjamin
COSTANTINI, Philippe RASQUIN, Kamilia BELHACHMI, Kévin PIRARD, Claude GIOT, Maxime
DELAITE, Françoise PHILIPPART, Christian MATTART, Patricia STASSE, Françoise TARPATAKI et
Nicolas VAN YDEGEM.
8.3. LE JETON DE PRÉSENCE
Le Conseil communal, en séance du 22 janvier 2001, a fixé le jeton de présence des conseillers
communaux à 100 euros ; ce montant suit depuis lors les fluctuations de l'index.
8.4. LE RÈGLEMENT D'ORDRE INTÉRIEUR
Le règlement d'ordre intérieur du Conseil communal a été adopté le 24 octobre 2008 par le Conseil
communal et publié le 24 décembre 2008.
14
L'article 176 § 2 a été supprimé le 19 février 2009 à la suite d'une observation de l'autorité de
tutelle.
Il sera adapté début 2013 en fonction de modifications du Code de la démocratie locale et de la
décentralisation.
8.5. LA CONSULTATION DES PIECES DE L'ADMINISTRATION
a) Les modalités de consultation par les conseillers communaux des pièces et actes visés par l'article
L 1122 - 10 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation ont été arrêtées par le Collège
Echevinal en séance du 15 mai 1995 dans un « règlement relatif au droit de consultation par les
membres du Conseil communal des actes et pièces concernant l'administration de la commune ».
Le Collège tire sa compétence en la matière de l'article L 1123 - 28 du Code de la démocratie locale
et de la décentralisation, qui lui confie expressément « la garde des archives et des titres ».
b) La consultation des pièces des dossiers faisant l'objet d'une inscription à un ordre du jour du
Conseil communal est spécifiquement réglée par l'article L 1122 - 13 du Code de la démocratie
locale et de la décentralisation : « Pour chaque point de l'ordre du jour, toutes les pièces s'y
rapportant sont mises à la disposition sans déplacement des membres du Conseil communal dès
l'envoi de l'ordre du jour. »
Les articles 43 à 50 du règlement d'ordre intérieur du Conseil communal traitent plus en détail de la
matière.
8.6. LA DÉLIVRANCE DE COPIES DES PIÈCES AUX CONSEILLERS COMMUNAUX
a) Le Conseil communal, en séance du 26 février 2007, a adopté un règlement-redevance sur la
délivrance aux conseillers communaux de copies de documents administratifs ; ce règlement,
valable à partir de l'exercice 2007 et jusqu'au 30 avril 2013, a été approuvé le 22 mars 2007 par le
Collège provincial de Namur et publié le 4 avril 2007.
b) La redevance est due par le demandeur des copies. Elle est payable au comptant et contre
quittance au moment de la réception des copies.
c) La redevance est fixée à 5 eurocents et 7 eurocents par photocopie noir et blanc et par face, en
format respectivement A 4 et A 3 ; ces montants tiennent compte du coût des prestations du
personnel communal affecté à la réalisation des copies. Toutefois, au cours de chacun des exercices
budgétaires, chaque membre du Conseil communal bénéficie de 250 copies gratuites.
Le règlement d'ordre intérieur rappelle et précise en son article 56 la gratuité de 250 copies /an.
d) Les photocopies en noir et blanc en d'autres formats, les photocopies en couleur et les copies
d'autre nature sont fournies au prix de revient. Pour la détermination de ce prix, il est considéré que
le prix coûtant d'une heure de prestation du personnel communal est de 15 euros.
9. LE COLLEGE COMMUNAL
9.1. COMPOSITION
a) Le Collège communal est composé du Bourgmestre, de 5 échevins et de la Présidente du Conseil
de l'Action sociale.
Les échevins ont été élus par le Conseil communal en séance du 3 décembre 2012 au travers de
l'adoption du pacte de majorité. Il s'agit, dans cet ordre, de MM. Vincent SAMPAOLI, Elisabeth
MALISOUX, Guy HAVELANGE, Françoise LEONARD et Benjamin COSTANTINI.
b) Madame Sandrine CRUSPIN, également présentée dans le pacte de majorité adopté le 3
décembre 2012 par le Conseil communal, fera officiellement partie du Collège Communal à la date
d'installation (début janvier 2013) du Conseil de l'Action sociale. Elle n'a pas le statut d'échevin ;
c'est en qualité de Présidente du Conseil de l'Action sociale qu'elle siègera au Collège (article L 1123
8 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation).
c) En application de l'article L 1123 - 8 du Code de la Démocratie locale et de la décentralisation, le
rang des échevins s'établit comme suit : Vincent SAMPAOLI, Elisabeth MALISOUX, Guy HAVELANGE,
Françoise LEONARD et Benjamin COSTANTINI.
15
d) Le Collège communal se réunit en séance ordinaire les mardis à 16 heures 30.
9.2. LES ATTRIBUTIONS SCABINALES
Les matières sont réparties comme suit entre les membres du Collège :
Article 1er
Les matières communales sont réparties entre les membres du Collège communal sans qu'il en
résulte une quelconque délégation de compétence et/ou de signature; les décisions de l'assemblée
sont obligatoirement collégiales.
Cette répartition de services s'entend sans préjudice des prérogatives inhérentes à la fonction de
bourgmestre, en application de la réglementation lui applicable, dont font notamment partie la
passation d'actes authentiques, la police, la sécurité publique, la salubrité publique et la tranquillité
publique, de même que la fonction d'officier de l'état civil.
Article 2
Monsieur Claude EERDEKENS, Bourgmestre, sera actif dans les secteurs suivants, en sus des
prérogatives légalement attachées à sa fonction :
a) l'aménagement du territoire et l'urbanisme, en ce compris les sites d'activités économiques
(désaffectés, actuels et futurs) et les monuments et sites ;
b) le patrimoine, à l'exclusion cependant des travaux y relatifs ;
c) le personnel, tous secteurs confondus, à l'exception du personnel enseignant ;
d) les finances communales, en ce compris la supervision financière du C.P.A.S., des cultes
catholique et protestant, de la Régie autonome des Sports, des associations paracommunales, des
intercommunales et autres organismes auxquels participe la Ville ;
e) les relations publiques et la politique de communication, de même que la publicité de
l'administration ;
f) le Service Régional d'Incendie et NAGE ;
g) les contentieux ;
h) les assurances ;
i) les cultes et la laïcité ;
j) les permis de location ;
k) les relations avec les A.S.B.L. et autres organismes actifs dans ces secteurs ;
l) les marchés publics dans ces secteurs.
Article 3
Monsieur Vincent SAMPAOLI, Premier Echevin, sera actif dans les secteurs suivants :
a) les travaux et matières connexes : charroi et garage communal, bâtiments, parcs et
plantations, ;
b) la voirie et ses équipements ;
c) les cimetières, en ce compris les funérailles ;
d) la circulation routière et la sécurité routière, de même que les matières connexes : mobilité,
signalisation, réunions citoyennes en relation avec les mesures de circulation routière, ;
e) l'égouttage et l'épuration des eaux usées ;
f) le sport sous ses divers aspects, en ce compris la Régie autonome des Sports ;
g) la politique énergétique, en ce compris les travaux et équipements visant à la réalisation
d'économies d'énergie ;
h) la politique de l'eau, en ce compris la représentation de la Ville au sein des organes de la
S.W.D.E. ;
16
i) le logement, à l'exception des pouvoirs spécifiques de police du Bourgmestre et des permis de
location, mais en ce inclus le plan communal du logement, les relations avec les Logis Andennais et
l'A.I.S. ;
j) les relations avec les A.S.B.L. et autres organismes actifs dans ces secteurs en ce compris la
représentation au Port Autonome de NAMUR ;
k) le plan communal de développement rural ;
l) les marchés publics dans ces secteurs.
Article 4
Madame Elisabeth MALISOUX, Echevin second en rang, sera active dans les secteurs suivants :
a) l'enfance, la jeunesse et la famille, ce qui comprend notamment le Conseil Junior, le Conseil des
Jeunes, la Maison des Jeunes, l'accueil extrascolaire, les crèches et M.C.A.E., les gardiennes
encadrées, l'école de devoirs, les coins à jouer, les relations avec l'O.N.E. et les Arsouilles, les
plaines communales de jeux d'été, ;
b) les festivités au sens large du terme, ce qui comprend notamment les champs de foire, les fêtes
de quartier, les Fêtes de Wallonie, le Marché de Noël, les foires et marchés ;
c) les salles communales des fêtes non concédées au Centre culturel ;
d) l'informatique et les nouvelles technologies de l'information ;
e) l'état civil et la population, sans préjudice des pouvoirs spécifiques du Bourgmestre en qualité
d'officier de l'état civil, ce qui comprend notamment la population et les étrangers, les pensions, les
cartes d'identité, les passeports, les permis de conduire, les pensions, l'identification des rues et des
habitations, ;
f) le tourisme, en ce compris les randonnées pédestres, les circuits de promenade et de jogging, les
randonnées VTT et événements de nature similaire ;
g) la citoyenneté, en ce compris les rencontres citoyennes (autres qu'en matière de circulation
routière), la fête des voisins, ;
h) l'égalité des genres et l'égalité des chances ;
i) le marché hebdomadaire ;
j) les relations avec les A.S.B.L. et autres organismes actifs dans ces secteurs ;
k) les marchés publics dans ces secteurs.
Article 5
Monsieur Guy HAVELANGE, Echevin troisième en rang, sera actif dans les secteurs suivants :
a) l'environnement, au sens large du terme, ce qui inclut la politique des déchets, les pollutions, le
contrat de rivière, les déclarations et permis d'environnement, l'opération « Andenne ma ville propre
», ;
b) les manifestations patriotiques ;
c) la représentation de la Ville lors de la visite des bâtiments insalubres, sans préjudice des pouvoirs
spécifiques de police du Bourgmestre en cette matière ;
d) les relations avec les A.S.B.L. et autres organismes actifs dans ces secteurs ;
e) le plan communal de développement de la nature ;
f) les marchés publics dans ces secteurs.
Article 6
Madame Françoise LEONARD, Echevin quatrième en rang, sera active dans les secteurs suivants :
a) l'économie, le commerce et l'emploi, sans préjudice de ce qui relève de la compétence du
Bourgmestre relativement aux sites d'activités économiques, mais en ce inclus les relations avec
l'Union Andennaise des Commerçants et autres structures représentatives ;
b) les carrières ;
17
c) l'agriculture, l'horticulture, l'apiculture, l'élevage, en ce compris le bien-être animal, les maladies
des animaux et des végétaux, de même que la lutte contre les plantes invasives ;
d) la chasse et la pêche ;
e) les transports en commun ;
f) les jumelages et la solidarité internationale ;
g) la santé publique ;
h) les relations avec les A.S.B.L. et autres organismes actifs dans ces secteurs ;
i) les marchés publics dans ces secteurs.
Article 7
Monsieur Benjamin COSTANTINI, Echevin cinquième en rang, sera actif dans les secteurs suivants :
a) la culture au sens large du terme, en ce compris la bibliothèque et le bibliobus, l'archéologie, les
musées, la promotion des artistes locaux, la Biennale de la Céramique, la fête de la BD et du livre
pour enfant et autres événements culturels, ;
b) le Centre culturel, en ce compris ses relations avec la Ville, et la salle polyvalente ;
c) l'enseignement fondamental et de promotion sociale, en ce compris le personnel enseignant, mais
à l'exclusion du personnel d'entretien des bâtiments scolaires ;
d) l'occupation ponctuelle par les tiers de locaux de bâtiments d'école ;
e) les relations avec les A.S.B.L. et autres organismes actifs dans ces secteurs ;
f) les marchés publics dans ces secteurs.
Article 8
Madame Sandrine CRUSPIN, Présidente du C.P.A.S., sera active dans les secteurs suivants, en sus
de ses prérogatives liées à son mandat au C.P.A.S. :
a) les affaires sociales dans leur plus large acception, ce qui comprend notamment : ZONE T, le
FIPI, le Plan de cohésion sociale, les maisons de quartier ;
b) le troisième âge, en ce compris le Conseil Consultatif des Aînés Andennais ;
c) la politique des handicapés ;
d) les relations avec les A.S.B.L. et autres organismes actifs dans ces secteurs ;
e) les marchés publics dans ces secteurs ».
10. DECLARATION DES MANDATS ET DU PATRIMOINE
10.1. AUPRES DE LA COUR DES COMPTES
La liste communale 2012, pour les mandats communaux assujettis à déclaration exercés en 2011, a
été transmise le 6 janvier 2012 au Greffe de la Cour des comptes à l'intervention du Secrétaire
communal en sa qualité d'informateur institutionnel. Y figurent les 8 membres du Collège alors en
fonction.
La liste 2011 a été publiée dans le Moniteur belge du 14 août 2012.
10.2. AUPRES DE LA REGION WALLONNE
L'article L 5511 1 § 1er du Code de la démocratie locale et de la décentralisation prescrit que
l'organe de contrôle institué par la Région wallonne tient un cadastre des mandats, qui est publié
annuellement au Moniteur belge.
Cette publication, relative aux mandats exercés en 2009, s'est faite dans le Moniteur belge du 15
décembre 2011.
18
2. Affaires juridiques et patrimoniales
1. Revitalisation du centre-ville
Le projet de revitalisation urbaine du centre-ville d’Andenne a connu une avancée décisive au cours
de l’année 2012 puisque, c’est en date du 10 juillet 2012, qu’a été attribué le marché de promotion
de travaux immobiliers ayant pour objet la revitalisation urbaine du centre-ville, à la société
momentanée « COBELBA-KOECKELBERG ».
Cette décision d’attribution, notifiée et publiée, fait suite à une procédure d’appel d’offres européen
et en particulier, à un projet de convention approuvé en séance du conseil communal du 6 juillet
2012, permettant de négocier avec la société momentanée précitée les conditions de son offre
initiale.
Le projet retenu, ambitieux, porte sur un complexe immobilier de plus de 200 logements et
différentes implantations commerciales.
Le projet s’articule au travers du concept d’« éco-quartier », respectant en cela la philosophie du
cahier des charges approuvé par le conseil communal en séance du 25 novembre 2011.
Ce projet se présente graphiquement comme suit :
19
L’offre acceptée par le Collège communal porte sur un investissement privé d’un montant de près de
50.000.000€, réparti sur 5 phases.
Les travaux prévus par la première phase débuteront dès septembre 2013, tandis que l’achèvement
de la phase 5 est prévu pour décembre 2019.
L’offre acceptée prévoit, en outre, une valorisation, sous forme de renonciation à droit d’accession,
des immeubles apportés par la Ville d’Andenne, à concurrence d’un montant de 250€ du mètre
carré, correspondant ainsi à la valeur fixée par le conseil communal.
Concrètement, la Ville d’Andenne sera rémunérée des terrains mis à disposition lors de la vente des
lots de la promotion, au travers de la cession des quotes parts terrains.
En ce qui concerne les aménagements publics, la Ville d’Andenne prendra à sa charge la réalisation
des voiries en surface, à savoir essentiellement la réalisation du semi –piétonnier localisé au cœur
de la nouvelle percée et l’extension de l’impasse Janson.
Il est précisé que ces travaux ont fait l’objet d’un marché de services également passé par
procédure européenne, qui a vu la désignation du bureau « Plate-forme d’architecture et
d’urbanisme de Huy » et qui sera chargé de concevoir le cahier des charges de travaux publics en
concertation avec la promotion.
Ces travaux feront l’objet d’une demande de subsides auprès de la région wallonne dans le cadre de
l’article 172 du CWATUPE (revitalisation urbaine).
A ce stade, ces travaux, pour la première phase, sont évalués à 1.391.865,42€ HTVA et hors éclairage
public.
En ce qui concerne le parking, l’offre de la promotion prévoit la réalisation de parking exclusivement
en souterrain, comme l’autorise le plan communal d’aménagement.
L’offre prévoit toutefois une version de base et une version alternative en ce qui concerne la
réalisation du parking public puisque l’offre de base prévoit la réalisation d’un parking public de 84
places aux frais de la Ville (soit un coût de 1.512.000€ HTVA ) et, à titre d’alternative, l’octroi d’une
concession de services à BESIX PARK, sur un parking d’une capacité augmentée de 167 places,
permettant le financement du parking au travers d’une concession et donc exclusivement à charge
de la promotion.
La Ville d’Andenne dispose d’un délai venant à échéance ce 31 janvier 2013 pour se prononcer sur
cette option.
Dans la lignée de l’étude du SEGEFA de l’université de Liège, qui figurait au dossier de soumission,
les promoteurs proposent de créer des pôles d’attractivité au sein de la nouvelle place communale,
en vue d’animer celle-ci et de dynamiser la percée.
Sur un plan commercial, l’offre de la Promotion propose de localiser des « locomotives
commerciales », à l’endroit de l’actuel terrain de football. Ce déplacement est conditionné à la
modification du PCA qui a d’ores et déjà été sollicitée par le conseil communal auprès du
Gouvernement wallon.
En outre, et comme prévu au cahier des charges, l’offre de la promotion prévoit la réalisation d’un
bâtiment public à l’angle de l’ancienne école normale, dont le programme précis et le budget doivent
être précisés par le Conseil.
L’offre acceptée de la promotion prévoit en ce qui concerne ce bâtiment que la commune introduira
une demande de reconnaissance du site en tant que SAR.
A ce stade du dossier, les parties veilleront à unir leurs efforts pour exécuter la convention
intervenue ensuite de la procédure d’appel d’offres et de la procédure négociée.
20
Pratiquement, le promoteur se chargera de l’introduction de la demande de permis unique, par
phase, et de la réalisation consécutive des travaux. Il est précisé que la demande de permis inclut
une étude de mobilité préalable.
La Ville d’Andenne poursuivra quant à elle l’acquisition des parcelles de terrain comprises dans le
périmètre du plan d’expropriation, introduira les demandes de subsides en revitalisation urbaine et
en SAR et poursuivra la procédure de modification du PCA en vue de permettre la réalisation de la
phase 3 du projet.
21
2. Contentieux
COMPOSITION
Le Service Juridique et du Patrimoine est actuellement composé de cinq personnes : Monsieur Pascal
TERWAGNE, Directeur-Juriste, Chef de service, Monsieur Olivier CAMPAGNE, Attaché-Juriste,
Monsieur Vincent BOURET, Attaché-Juriste, Monsieur Jean Paul WARZEE, Employé d'administration
et Madame Nathalie RUTH, Secrétaire.
Le secrétariat du service sera renforcé, courant décembre 2012, par l'entrée en fonction d'une
seconde Secrétaire en la personne de Madame Nancy GILSON, en remplacement du départ
volontaire de Madame Séverine ROQUET.
MISSIONS ET FONCTIONNEMENT
Comme précédemment, le Service Juridique, au cours de l'année 2012, a assuré une mission de
conseiller juridique au bénéfice des organes communaux (Bourgmestre, Collège et Conseil), ainsi
qu'auprès des différents services communaux.
En ce qui concerne le fonctionnement du service, celui-ci s'articule autour de quatre axes
principaux :
•
•
•
•
premier axe, la gestion des dossiers contentieux ;
deuxième axe, la gestion des dossiers non contentieux ;
troisième axe, la gestion des ordonnances de police ;
quatrième axe, les marchés publics.
Gestion des dossiers contentieux
Sous cet angle, le service s'occupe principalement des contacts avec les différents conseils
juridiques consultés par la Ville dans les diverses procédures juridictionnelles pour lesquelles la Ville
intervient, soit comme partie demanderesse, soit comme partie défenderesse.
Le service veille également à assurer le suivi de ces dossiers vis-à-vis de la compagnie d'assurance
protection juridique de la Ville, à savoir, ETHIAS.
La gestion des dossiers contentieux implique principalement la constitution de dossiers de pièces, la
rédaction d'avis juridiques circonstanciés, de transmis à nos avocats, ainsi que la rédaction de
correspondances en vue de veiller au suivi des dossiers et à la mise en état des causes. Le service
veille également, dans certains dossiers, à préparer les pièces de procédure à utiliser (requête en
matière de bail ou de saisie, par exemple).
Au jour de la rédaction du présent rapport (fin octobre 2012), et sur une base annuelle, les résultats
suivants ont été engrangés :
1. 9 arrêts ont été prononcés par le Conseil d'Etat dans des affaires auxquelles la Ville
d'Andenne était partie, soit comme requérante, soit comme partie adverse, soit encore
comme partie intervenante. Dans quatre de ces affaires, la Ville d'Andenne a obtenu gain de
cause : 2 fois comme requérante, une fois comme partie adverse et une fois comme partie
intervenante. Deux de ces dossiers concernaient des litiges urbanistiques (permis de lotir et
permis d'urbanisme), le troisième dossier avait trait à la décision unilatérale de la SNCB
d'augmenter les redevances de traversée de voie pour les canalisations d'égout et le
quatrième recours a abouti à un retrait d'acte concernant les modalités de financement des
prézones opérationnelles. Les 5 dossiers pour lesquelles la position de la Ville d'Andenne n'a
pas été suivie concernaient des dossiers relatifs au financement des prézones
opérationnelles. En effet dans ces dossiers, alors que le Conseil d'Etat avait suspendu la
décision de la Ministre de l'Intérieur, de ne pas conclure une convention PZO, pour l'année
2010, avec la prézone de secours « N.A.G.E. », cette même juridiction a rendu un arrêt, en
sens contraire, au fond et en suspension, pour l'exercice 2011. Il est précisé que le Collège
communal a toutefois décidé d'ester en justice devant le Tribunal de première Instance de
Namur en vue d'obtenir, au civil cette fois, l'indemnisation des subsides perdus pour les
22
exercices 2010 et 2011, tandis que pour l'exercice 2012, la prézone de secours « N.A.G.E. »,
enfin reconnue, s'est vue allouée un subside de 600.000€. Le cinquième dossier a trait à la
formation des membres du SRI.
2. Devant les juridictions civiles, 24 jugements et arrêts ont été prononcés dans des affaires
mettant en cause la Ville : 8 jugements devant la Justice de Paix d'Andenne , 11 devant le
Tribunal de première Instance de Namur (5 devant les chambres civiles, 1 devant le juge des
saisies, 1 devant le tribunal d'arrondissement, 1 en chambre du conseil, 1 devant la chambre
fiscale, 1 devant la chambre correctionnelle et 1 référé environnemental). La Ville d'Andenne
a obtenu gain de cause dans l'ensemble de ces affaires, à l'exception d'une seule, à savoir un
dégrèvement en matière fiscale (taxe sur les immeubles abandonnés). Parmi les décisions
favorables, la Ville a notamment obtenu gain de cause dans une constitution de partie civile
et, en appel, dans le cadre d'un dossier de réparation de voirie suite à un accident de
roulage. En qualité de défenderesse, la Ville a également obtenu des décisions favorables
rejetant les demandes indemnitaires d'un ancien membre de son personnel (policier) ainsi
que d'une entreprise prétendument lésée dans le cadre d'un marché public passé par une
Fabrique d'Eglise. Deux décisions favorables ont également été prononcées par le Tribunal de
Police de Namur (roulage) et trois par le Tribunal du travail, dans des dossiers médicaux. Une
seule décision a été rendue au niveau de la Cour d'appel de Liège, dans un litige fiscal. Cette
décision confirmant la décision de dégrèvement d'instance, la Ville a obtenu de pouvoir
établir une cotisation subsidiaire sur pied de l'article 356 CIR.
Outre ces décisions majoritairement favorables aux intérêts de la Ville d'Andenne, le service
juridique est intervenu en vue de la conclusion d'une convention transactionnelle et de plusieurs
conventions indemnitaires, notamment en matière de remise en état de la voirie communale.
Gestion des dossiers non contentieux
Sous cet aspect, le service veille à fournir un appui aux organes communaux, soit en émettant des
avis à ceux-ci sur base de questions juridiques précises posées dans des domaines divers, soit en
contribuant à la rédaction de différents actes. Le service juridique prend en outre en charge la
gestion de certains dossiers spécifiques qui lui sont attribués par le Collège communal.
On citera dans la seconde catégorie ci-avant, la gestion du dossier de revitalisation urbaine du
centre-ville qui a connu une avancée significative au cours de l'exercice écoulé par l'attribution du
marché de promotion à la société momentanée COBELBA-KOECKELBERG, pour un investissement
privé de l'ordre de 50.000.000 d'euros. Le service juridique est également intervenu en vue de
formaliser une concession de services publics au bénéfice de la société Zé-mo, en vue de
promouvoir l'implantation de bornes de recharges pour véhicules électriques sur le territoire de la
Ville.
Sur un plan réglementaire, le service juridique communal a procédé à la rédaction ou l'adaptation,
notamment :
•
•
•
•
•
d'un nouveau règlement communal relatif à l'exécution de travaux sur la voirie communale
ainsi que sur les dépendances de voirie relevant du pouvoir de gestion de la commune ;
de plusieurs ordonnances de police dans le cadre de manifestations ponctuelles (Fêtes de
Wallonie, Carnaval des Ours, Marché de Noël) ;
de plusieurs ordonnances de police instaurant des zones dans lesquelles la vitesse est limitée
à 30 Km/h à compter du 1er juillet 2012 à 08h00 jusqu'au 31 août 2012 à 20h00 ;
de plusieurs ordonnances de police relative à l'organisation de courses cyclistes (Tour de
Wallonie, Tour de la Province de Namur, Tour de France) ;
de l'ordonnance interdisant la consommation d'alcool sur la voie publique et portant
notamment interdiction des distributeurs de boissons alcoolisées.
Sur un plan individuel, le service juridique communal a procédé à la rédaction, notamment :
•
•
•
d'un arrêté de Police suite aux déficiences constatées du système de vidéosurveillance de
l'établissement pénitentiaire d'Andenne-Seilles (travaux exécutés par la Régie des
Bâtiments) ;
de plusieurs permis de location ou permis d'urbanisme (motivation) ;
de plusieurs décisions du Collège statuant en matière de recours fiscal (taxes locales) ;
23
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
de plusieurs arrêtés de police dans le cadre des travaux de sécurisation des parois rocheuses
sises sur la RN 90 (mesures de circulation routière+ évacuation riverain) ou d'autres
immeubles menaçant ruine ;
de nouveaux baux à loyers ;
d'un bail commercial (Bivouac) ;
de plusieurs arrêtés de police ayant pour objet l'expulsion des gens du voyage ;
de plusieurs permis de stationnement dans le cadre du règlement administratif sur les
terrasses Horeca ;
de nombreuses conventions (en matière de compensation urbanistique, de conservation du
domaine communal, etc.) ;
des mises en demeure réglementaire dans le cadre de l'implémentation du règlement « antitags » en collaboration avec les services de police et le service technique et logistique ;
des documents administratifs liés à la gestion des autorisations d'exploiter délivrées aux
services de taxis ;
de plusieurs recours administratifs préalables : en matière d'accès aux documents
administratifs, en matière de permis d'environnement ou encore en matière fiscale (demande
d'exonération) ;
d'attestations sécurité incendie conformément au Code wallon du Tourisme ;
de nombreuses consultations tant à l'attention des organes communaux que des services
communaux dans les domaines les plus divers de l'administration communale.
On citera encore parmi les missions diverses confiées au service :
•
•
•
•
Participation aux différentes réunions du Comité d'accompagnement en vue de l'obtention du
permis d'urbanisme dans le cadre des travaux de restauration de l'Eglise Saint Remy de
Landenne (obtention du certificat de patrimoine) ;
Participation à la Commission Police Administrative Générale Groupe de travail « sanctions
administratives communales » ;
Participation à la création de la Zone de secours NAGE ;
Gestion de différents dossiers de recouvrement (arriérés locatifs, dépôt de déchets,
dégradations aux biens du domaine public ), en concertation et supervision avec le service
des assurances et du patrimoine.
Gestion des ordonnances de police
Depuis l'année 2010, le service juridique centralise les d'ordonnance de police portant mesures de
circulation routière par le Bourgmestre sur base de l'article 134 de la Nouvelle Loi communale et par
le Collège sur base de l'article 130 bis de la NLC : 345 arrêtés /ordonnances (contre 220
ordonnances en 2011).
Gestion des marchés publics
Il est renvoyé sur ce point à la contribution de Monsieur Vincent Bouret, spécifiquement en charge
de cette matière.
24
3. Patrimoine
Propriétés communales faisant l'objet d'un allivrement cadastral
La superficie totale des propriétés communales s'élève à 893 hectares 68 ares 70 centiares
(données disponibles au 01/01/2011), se répartissant comme suit :
Andenne 1ère Division : 238 hectares 22 ares 79 centiares (soit 26,83 %)
Andenne 2ème Division : 86 hectares 99 ares 29 centiares (soit 9,80 %)
Andenne 3ème Division (Ex-Coutisse) : 88 hectares 82 ares 12 centiares (soit 10 %)
Andenne 4ème Division (Ex-Bonneville) : 47 hectares 42 ares 52 centiares (soit 5,34 %)
Andenne 5ème Division (Ex-Thon) : 81 ares 79 centiares (soit 0,09 %)
Andenne 6ème Division (Ex-Maizeret) : 46 ares 10 centiares (soit 0,05 %)
Andenne 7ème Division (Ex-Namêche) : 38 hectares 23 ares 47 centiares (soit 4,31 %)
Andenne 8ème Division (Ex-Sclayn) : 26 hectares 61 ares 75 centiares (soit 3 %)
Andenne 9ème Division (Ex-Vezin) : 91 hectares 98 ares 66 centiares (soit 10,36 %)
Andenne 10ème Division (Ex-Landenne) : 123 hectares 56 ares 18 centiares (soit 13,92 %)
Andenne 11ème Division (Ex-Seilles) : 144 hectares 65 ares 60 centiares (soit 16,29 %)
Précompte immobilier des propriétés communales
Le montant total du précompte immobilier dû par la Ville d'Andenne pour les propriétés communales
s'élève à 45.149,85 euros.
La part communale de ce précompte, remboursée à la Ville d'Andenne par le Service Public Fédéral
FINANCES, s'élève à 28.050,08 euros.
Le précompte immobilier réellement à charge de la Ville d'Andenne s'élève donc à 17.099,77 euros.
Dossiers soumis aux délibérations du Conseil communal en 2012
Ventes et dossiers apparentés
1. Seilles : Vente d'un terrain communal sis rue de Belle-Vue (Séance du 27 février 2012).
2. Thon : Vente du site scolaire et de l'ancienne conciergerie sise rue de Thon (Séance du 27
février 2012).
3. Seilles : Echange de terrains aux lieux dits "Fond des Malades" et "Thier de Monthessal"
(Séance du 23 mars 2012).
4. Seilles : Vente au plus offrant et par voie de soumissions des immeubles sqis rue Wanhériffe,
numéro 22, 24 et 25 (Séance du 18 mai 2012).
5. Seilles : Lotissement communal dit "de Longue Couture" - Extension du délai imparti pour la
construction de logements (Séance du 18 mai 2012).
6. Seilles : Rue Wanhériffe - Vente d'un terrain industriel (Séance du 6 juillet 2012).
7. Seilles : Lotissement communal dit "de Monthessal I" - Revente du lot numéro 3 - Règlement
transactionnel (Séance du 6 juillet 2012).
8. Andenne : Lotissement communal de la rue Basse des Canes - Mise en vente des trois lots à
bâtir - Modification du cahier des charges et de la mise à prix (Séance du 26 octobre 2012).
Acquisitions et dossiers apparentés
1. Landenne : Rue de Velaine - Lotissement dit "Monel" - Cession à la VIlle d'emprises et
constitution de servitudes (Séance du 23 mars 2012).
2. Andenne : Avenue de Belle-Mine - Transfert à la Ville des droits de propriété de la Régie
Immobilière Andennaise 'Séance du 15 juin 2012).
25
3. Andenne : Plan Communal d'Aménagement dit "du Centre-Ville" - Acquisition de diverses
propriétés - Mandat à donner au Comité d'Acquisition d'Immeubles de Namur (Séance du 6
juillet 2012).
4. Andenne : Plan Communal d'Aménagement dit "du Centre-Ville" - Acquisition de diverses
propriétés - Mandat (à revoir) à donner au Comité d'Acquisition d'Immeubles de Namur
(Séance du 7 septembre 2012).
5. Andenne : Rue Brun - Réalisation du Plan Communal d'Aménagement dit "du Centre-Ville" Acquisition d'une propriété (Séance du 7 septembre 2012).
Locations / Occupations
1. Baux à ferme - Adaptation des fermages en fonction des nouveaux coefficients fixés par la
Commission des fermages (Séance du 27 février 2012).
2. Andenne : Avenue Roi Albert, numéro 230/B - Concession de l'occupation d'un local (Séance
du 6 juillet 2012).
3. Andenne : Appartements aménagés dans l'immeuble sis Avenue Roi Albert, numéro 230 Concession de gestion (Séance du 6 juillet 2012).
Voiries
1. Coutisse : Rue de Nalamont - Vente d'excédents du chemin vicinal numéro 34 désaffecté
(Séance du 23 mars 2012).
2. Andenne : Chaussée d'Anton (route régionale n° 90) - Giratoire - Entretien - Approbation
d'une covnention entre la VIlle d'Andenne et le SPW - Ratification (Séance du 18 mai 2012).
3. Landenne : Rue Maurice Bertrand - Modification par déplacement d'un tronçon du sentier
vicinal numéro 30 - Proposition au Collège provincial (Séance du 26 octobre 2012).
Divers
1. Landenne : Restauration de l'église Saint-Rémy - Pose de canalisations dans le cimetière
(Séance du 23 mars 2012).
2. Musée Communal de la Créamique - Don manuel de pièces - Acceptation (Séance du 6 juillet
2012).
3. Concession de services publics - Installation et exploitation de bornes de rechargement pour
véhicules électriques (Séance du 6 juillet 2012).
Mutations en propriété en 2012
Le montant total des acquisitions réalisées par la Ville d'Andenne en 2012 s'élève à 2 euros.
Il s'agit essentiellement de la cession à la Ville d'un terrain sis rue de Belle-Vue à Seilles (pour l'euro
symbolique) et la cession d'emprises dans le cadre de la réalisation de l'égouttage d'un terrain sis
rue de Velaine destiné à accueillir des logements.
Le montant total des aliénations réalisées par la Ville d'Andenne en 2012 s'élève à 530.797 euros
Il s'agit en l'occurrence de la vente des biens suivants :
•
•
•
•
•
•
•
•
vente d'un terrain sis chaussée d'Anton, à Andenne (51.747 euros)
vente du lot numéro 4/B du lotissement dit de la rue du Premier Mai, à Seilles (40.000 euros)
vente de la maison "de la laïcité" sise rue Hanesse, numéro 3, à Andenne (60.000 euros)
vente du lot numéro 4/A du lotissement dit "de la rue du Premier Mai", à Seilles (42.100
euros)
vente d'un excédent du chemin vicinal numéro 34, à Coutisse (1.850 euros)
vente d'une maison avec jardin sise rue Wanhériffe, numéro 25, à Seilles (170.100 euros)
vente d'une maison avec jardin sise rue Wanhériffe, numéro 22, à Seilles (90.000 euros)
vente d'un terrain à bâtir sis rue de Belle-Vue, à Seilles (75.000 euros).
Actes avenus dans le courant de l'année 2012
1) Acte reçu le 19 janvier 2012 par le Bourgmestre :
Vente par la Ville d'Andenne d'un terrain sis chaussée d'Anton, à Andenne, pour le prix de 51.747
euros.
26
Conseil communal : 9 décembre 2011.
2) Acte reçu le 27 janvier 2012 par le Bourgmestre :
Cession à la Ville d'Andenne d'un terrain sis rue de Belle-Vue, à Seilles, pour l'euro symbolique.
Conseil communal : 1er octobre 2010.
3) Acte reçu le 1er février 2012 par le Bourgmestre :
Vente par la Ville d'Andenne du lot numéro 4/B du lotissement communal dit "de la rue du Premier
Mai", à Seilles, pour le prix de 40.000 euros.
Conseil communal : 2 septembre 2011.
4) Acte reçu le 7 février 2012 par le Bourgmestre :
Vente de la "Maison de la Laïcité sise rue Hanesse, numéro 3, pour le prix de 60.000 euros.
Conseil communal : 9 décembre 2011
5) Acte reçu le 16 février 2012 par le Bourgmestre :
Vente par la VIlle d'Andenne du lot numéro 4/A du lotissement communal dit "de la rue du Premier
Mai", à Seilles, pour le prix de 42.100 euros.
Conseil communal : 2 septembre 2011.
6) Acte reçu le 30 avril 2012 par le Bourgmestre :
Cession à la Ville d'Andenne d'emprises siwses rue de Velaine, à Landenne, et constitutionde
servitudes d'égouttage, pour l'euro symbolique.
Conseil communal : 23 mars 2012.
7) Acte reçu le 30 avril 2012 par le Bourgmestre :
Echange sans soulte de terrains sis aux lieux dits "Fond des Maldes" et "Thier de MOnthessal", à
Seilles.
Conseil communal : 23 mars 2012.
8) Convention sous seing privé du 23 avril 2012 :
Convention locative relative à l'appartement sis rue des Ecoles, numéro 2/B, à Seilles.
Durée : 2 ans à compter du 1er mars 2012
Loyer : 420 euros/mois indexé
9) Convention sous seing privé du 6 avril 2012 :
Vente par la Ville d'Andenne d'un terrain sis rue de Belle-Vue, à Seilles, avec paiement d'un acompte
de 7.500 euros.
Conseil communal : 13 mars 2012
10) Convention sous seing privé du 20 mars 2012 :
Convention locative relative à l'appartement sis rue Docteur Parent, numéro 381, à Sclayn.
Durée : 3 ans à compter du 1er juin 2012
Loyer : 275 euros/mois indexé
11) Convention sous seing privé du 20 mars 2012 :
Convention locative relative à l'appartement sis au 2ème étage du bâtiment communal sis rue SousMeuse, numéro 16, à Namêche.
Durée : 3 ans à compter du 1er mars 2012
Loyer : 470 euros/mois indexé
12) Convention sous seing privé du 8 mars 2012 :
Prêt à usage gratuit d'une terre sise au lieu dit "Bois de Troka", à Landenne.
27
Durée : 1 an à compter du 1er mars 2012
13) Acte reçu le 3 juillet 2012 par le Bourgmestre :
Cession à la Ville d'Andenne des droits de propriété de la Régie Immobilière Andennaise dans
l'immeuble dit "Les Colverts" sis Avenue de Belle-Mine, à Andenne.
Conseil communal : 15 juin 2012
14) Convention sous seing privé du 27 juin 2012 :
Acquisition par la Ville d'Andenne d'un jardin et d'un garage sis dans l'impasse de la rue Janson, à
Andenne, pour le prix de 135.000 euros.
Durée : 6 mois
15) Acte reçu le 10 juillet 2012 par le Bourgmestre :
Vente d'un excédent du chemin vicinal numéro 34, au lieu dit "Nalamont", à Coutisse, pour le prix
de 1.850 euros.
Conseil communal : 23 mars 2012
16) Acte reçu le 13 juillet 2012 par le Bourgmestre :
Vente par la Ville d'Andenne d'une maison avec jardin sise rue Wanhériffe, numéro 25, à Seilles,
pour le prix de 170.100 euros.
Conseil communal : 18 mai 2012
17) Acte reçu le 5 septembre 2012 par le Bourgmestre :
Vente par la Ville d'Andenne d'une maison avec jardin sise rue Wanhériffe, numéro 22, à Seilles,
pour le prix de 90.000 euros.
Conseil communal : 18 mai 2012
18) Acte reçu le 19 septembre 2012 par le Bourgmestre :
Cession sans stipulation de prix à la Ville d'Andenne des abords et équipements de l'ancienne
conciergerie du site de la rue Wilgot, à Andenne.
Conseil communal : 9 juillet 2010
19) Acte reçu le 19 septembre 2012 par le Bourgmestre :
Cession sans stipulation de prix à la Ville d'Andenne des abords, équipements et parkings du site dit
"Tracoben" sis rue de Leuze, à Vezin.
Conseil communal : 9 juillet 2010
20) Acte reçu le 18 octobre 2012 par le Bourgmeste :
Vente par la Ville d'Andenne d'un terrain à bâtir sis rue de Belle-Vue, à Seilles, pour le prix de
75.000 euros.
Conseil communal : 27 février 2012
Lotissements communaux
a) Lotissement dit "de la rue du Premier Mai", à Seilles
Par arrêté du 19 avril 2010, le Fonctionnaire-délégué de l'Urbanisme de Namur a autorisé la
modification du permis de lotir délivré en date du 26 juin 2002 à la Ville d'Andenne.
Cette modification porte sur la création de trois lots destinés à la construction d'habitations
unifamiliales, d'un lot à usage de jardin et d'un lot à destination de pré et taillis.
Le lot numéro 4/D, à usage de jardin, a été vendu à un riverain pour le prix de 3.795 euros (5
euros/m²).
Le lot numéro 4/A a été vendu pour le prix de 42.100 euros (+/- 60 euros/m²).
Le lot numéro 4/B a été vendu pour le prix de 40.000 euros (+/- 58 euros/m²).
28
Le lot numéro 4/C, d'une contenance de 15 ares 70 centiares, est mis en vente au plus offrant et
par voie de soumissions, pour un prix minimum de 45.000 euros (+/- 29 euros/m²).
b) Lotissement dit "de la rue Basse des Canes", à Andenne
Par arrêté du 18 mars 2011, le Fonctionnaire-délégué de l'Urbanisme de Namur a délivré à la Ville
d'Andenne un permis de lotir portant sur la création de trois lots à bâtir.
L'acte de dépôt de ce permis de lotir a été dressé par Maître Etienne MICHAUX, Notaire à Andenne.
Le prix de vente de ces trois lots à bâtir a été fixé à 50 euros/m².
La procédure de mise en vente de ces trois lots sera tout prochainement lancée, au plus offrant, par
voie de soumissions.
29
4. Marchés publics
1) En 2012, le responsable des marchés publics a procédé à l'élaboration de différents cahiers des
charges et a assuré le suivi de différentes procédures de marchés publics, dont notamment:
•
Marché public conjoint de travaux Ville d'Andenne portant sur l'égouttage et l'amélioration de
la voirie rue de Reppe et rue du Bouis d'Axhelet ;
•
Marché public de services portant sur la mission d'auteur de projet relative à la rénovation du
Bivouac à Petit-Waret ;
•
Marché public de services portant sur la désignation d'un certificateur de performance
énergétique des bâtiments communaux ;
•
Marché public de fournitures portant sur l'acquisition d'une machine à affranchir ;
•
Marché public de fournitures de boissons ;
•
Marché public de services portant sur la désignation d'un certificateur PEB ;
•
Marché public de travaux portant sur l'extension du Centre culturel ;
•
Marché public de travaux portant sur la rénovation de la climatisation du Centre culturel ;
•
Marché public de services portant sur la désignation d'un artiste pour la réalisation d'une
œuvre d'art à intégrer dans le nouveau bâtiment du Centre culturel ;
•
Marché public de services portant sur la collecte à la demande et la valorisation des
encombrants ;
•
Marché public de services portant sur l'élaboration d'un projet de rénovation urbaine ;
•
Marché public conjoint de fourniture de gaz (Ville d'Andenne Centre Public d'Action Sociale
Régie Sportive Communale Andennaise) ;
•
Marché public conjoint de fourniture de mazout de chauffage (Ville Régie Sportive
Communale Andennaise) ;
•
Marché public stock portant sur l'acquisition de fournitures pour l'Ecole Industrielle et
Commerciale ;
•
Marché public stock de fourniture de livres pour la bibliothèque communale ;
•
Marché public portant sur l'extension du réseau informatique communal ;
•
Marché public de services portant sur la maintenance corrective et évolutive des applications
logicielles ;
•
Marché public de services d'assurances.
2) Le responsable des marchés publics a collaboré avec les services concernés, notamment pour les
marchés publics suivants :
•
Affaissement de voiries (Rue de Rouvroy et Rue de Stud) ;
•
Dégradation de propriété privée (Rue Warnier) ;
•
Accord pour réalisation d'essais (Rue de la Fontenalle) ;
•
Responsabilité de suppléments (Rue des Priesses) ;
•
Approbation de décompte final (Aménagement d'ossuaires) ;
•
Cession de marché (Réparation de la Rue du Charbonnage) ;
•
Résiliation (Isolation de la toiture de l'Hôtel de Ville) ;
•
Contrôle de relation « In house » (Inasep).
30
3) Le responsable des marchés publics a contrôlé la passation et l'attribution de pas moins de 170
marchés publics sur le budget ordinaire, et 100 marchés publics sur le budget extraordinaire. Il
s'agit de contrôler le respect de la loi, des arrêtés, circulaires et de la jurisprudence.
4) Par ailleurs, les différentes Notes d'Information vulgarisant la matière des marchés publics ont
été diffusées à l'ensemble des services communaux pour les aider à élaborer leurs cahiers des
charges, leurs rapports d'attribution et courriers. Ces Notes d'Information ont été actualisées et
diffusées.
5) Le Service Juridique s'est notamment engagé à ce que les services communaux puissent utiliser
la plateforme internet Digiflow-Telemarc en vue de faciliter la soumission par les petites et
moyennes entreprises.
6) Le Service Juridique veille à la bonne gestion des marchés publics par chacun des services
communaux par l'établissement d'une chek-list, l'établissement d'échéancier pour les marchés
courants, ainsi que par l'édiction de directives générales, en concertation avec le Secrétaire
communal en vue de la présentation des points au Collège communal.
7) Une étude a par ailleurs été effectuée en vue de modifier l'ensemble des cahiers des charges des
marchés publics de travaux immobilier, en vue de les rendre conformes aux instructions du Centre
de contrôle TVA de Namur.
8) L'année 2012 a également été marquée par l'étude des modifications législatives non
négligeables qui interviendront dans le courant de l'année 2013.
31
5. Assurances
La gestion des dossiers « assurances » est opérée par Madame Dominique LEFEVRE, agent
d'administration à 4/5e temps.
Depuis janvier 2009, Ethias a été désigné comme l'assureur de la Ville suite à un marché public de
services d'assurances lequel a débouché sur des contrats valables jusqu'au 31 décembre 2012.
Afin d'optimaliser la collaboration avec cet organisme, des rencontres hebdomadaires sont
organisées avec l'Inspecteur d'Ethias : cela permet une gestion plus rapide des dossiers en cours.
Du 1er janvier 2012 au 31 octobre 2012, voici lesdits contrats actifs que l'on peut répertorier :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
16 contrats « tous risques » ;
3 contrats « mission de service » ;
1 contrat « responsabilité civile objective » ;
1 contrat « assurance globale contre le vol » ;
1 contrat « responsabilité civile + incendie » pour la location de locaux appartenant à la
Communauté française pour le dépistage du cancer ;
3 contrats « responsabilité civile » ;
10 contrats « accidents corporels » ;
8 contrats « accidents corporels + responsabilité civile » ;
80 contrats « incendie » ;
80 contrats « véhicules », pour lesquels les cartes vertes reçues doivent être vérifiées et
distribuées à qui de droit.
Relativement à tous ces contrats, 272 factures ont été vérifiées et encodées dans un tableau.
Pour certains contrats, des informations sont également collectées chaque début d'année afin de
pouvoir établir la facture définitive de l'année qui vient de s'écouler (nombre de kilomètres réalisés
par chaque agent assuré par l'omnium mission de service nombre d'enfants ou personnes qui ont
participé aux activités assurées salaires).
En fonction des réalités, une révision régulière des contrats est nécessaire. Pour la période de
référence, l'on en compte 112.
Au niveau de la gestion quotidienne, l'on peut comptabiliser, pour 2012, les déclarations suivantes :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
54 dossiers « responsabilité civile générale » ;
1 dossier « rc dans le cadre des stages organisés par l'école industrielle et commerciale » ;
1 dossier « rc dans le cadre des locations de salles » ;
25 dossiers « accidents du travail » dont 1 rechute qui n'a pas été acceptée par Ethias ;
1 dossier « accident corporel » aux plaines de jeux 2012 ;
1 dossier « accident corporel » à l'école industrielle et commerciale ;
1 dossier « accident corporel » lors de la garderie après l'école ;
10 dossiers « accident véhicule » ;
17 dossiers « recouvrement » ;
15 dossiers « incendie » ;
6 dossiers « omnium mission de service » ;
3 dossiers « tous risques ».
Ces déclarations ont donné lieu à :
•
•
•
72 dossiers présentés au Collège communal ;
157 notes de service ;
22 délibérations.
Relativement à la gestion administrative, le courrier sortant représente 168 unités. Nous tenons
toutefois à préciser qu'une grande partie des contacts se fait par courriels ; les interlocuteurs
préférant ce mode de fonctionnement (Ethias experts services communaux). 354 courriels ont été
envoyés vers des correspondants extérieurs à l'administration.
32
De plus, un logiciel extranet est en place depuis plusieurs années ce qui permet des échanges
d'informations réguliers avec Ethias via ce système.
Un nouveau marché public d'assurances a été lancé durant cette année impliquant des rencontres
régulières avec le juriste en charge des « Marchés publics » pour un ajustement des clauses
techniques.
De nombreux contacts ont eu lieu également avec les diverses sociétés d'assurances en compétition
pour la communication de renseignements complémentaires.
Ce marché a été attribué à Ethias pour une prise de cours au 1er janvier 2013. La vérification des
nouveaux contrats est déjà en cours.
33
3. Affaires sociales
1. CPAS - Activités
LA COMPOSITION DU CONSEIL DE L'ACTION SOCIALE
Président
Monsieur Michel DECHAMPS
Place Wauters, 1 - 5300 SEILLES
Membres
Christian BADOT
rue Salm, 187 - 5300 LANDENNE
Jacques BIOUL
rue des Echavées, 41 5300 ANDENNE
Rudy BUONGIORNO
rue des Aubépines, 37 - 5300 ANDENNE
Patrizia DOINO
rue des Ecoles, 8 - 5300 SEILLES
Ginette DURIEUX
rue Aux Pierres, 285 5300 VEZIN
Christelle HENROTAUX
rue de Villenval, 108 - 5300 MAIZERET
Pierre-Jean LEBLANC
rue Degotte, 43 5300 ANDENNE
Francesco PAURA
rue Joseph Evraud, 18A - 5300 NAMECHE
Kevin PIRARD
Quai des Fusillés 1-1-3 - 5300 ANDENNE
Marie- M. SEQUARIS
rue de la Tour Carrée, 349 - 5300 VEZIN
Le BUREAU PERMANENT est quant à lui composé de :
•
•
Monsieur Michel DECHAMPS, Président ;
Messieurs C. BADOT, J. BIOUL et Madame P. DOINO.
LE FONCTIONNEMENT DES DIVERS SERVICES DU CENTRE
Un service social
Il a pour mission d'aider les personnes et les familles à surmonter ou à améliorer les situations
critiques dans lesquelles elles se trouvent.
A cet effet, sept équivalents temps plein, travailleurs sociaux, assurent des permanences en leur
bureau, rue de l'Hôpital 20, à 5300 ANDENNE (téléphones : 085/84.94.01 - 02 - 03 - 04 - 06 -10 11 -17) tous les matins du lundi au jeudi de 08 heures 00 à 11 heures 30, ainsi que les vendredis de
10 heures à 11 heures 30. En dehors de ces permanences (assurées à tour de rôle par un travailleur
social), des rendez-vous peuvent être convenus.
Pour l'acheminement rapide des dossiers au Bureau Permanent, il est souhaitable que les demandes
soient directement adressées au Service Social, soit par écrit, soit en se présentant directement aux
permanences. Les travailleurs sociaux peuvent également se rendre à domicile lorsque la situation
l'exige.
34
Le Bureau Permanent se réunit tous les mardis. Il statue notamment sur les demandes d'aides
financières ou autres comme le revenu d'intégration, les factures d'hospitalisation, etc. ...
Au 31 décembre 2011, le nombre de personnes ayant perçu le revenu d'intégration s'élevait à 224
(hors article 60§7), répartis comme suit :
•
•
•
Isolé : 70
Isolé avec charge de famille : 52
Cohabitant : 102
Une « photo » réalisée en date du 30 septembre 2012, dans le cadre de la réinsertion
professionnelle, sous le statut d'article 60 §7, montre que cinquante-et-une personnes sont
engagées par le C.P.A.S. Parmi ces personnes, vingt-trois travaillent au sein du C.P.A.S., dix à la
Ville (y compris « Pompiers »), seize sont mises à disposition d'ASBL et d'Entreprises de Formation
par le Travail, et une au C.P.A.S. de Namur. De plus, une personne a été engagée par une SPRL
sous le statut article 61.
Des informations complémentaires sur les mises à disposition peuvent être obtenues auprès du
Service Social.
Un service d'aide aux familles et aux personnes âgées
Afin de concrétiser sa politique de maintien au foyer des personnes âgées et d'apporter aux familles
du Grand Andenne en difficulté une aide efficace dans l'accomplissement de leurs tâches familiales,
le C.P.A.S. a signé des conventions avec quatre services agréés :
•
•
•
•
la
la
le
le
Centrale de Services à Domicile de SERAING ;
Centrale de Services à Domicile de PHILIPPEVILLE (Section de NAMUR) ;
Service Familial de NAMUR ;
Service Provincial d'Aide Familiale de DENEE.
Pour bénéficier de ce service, il suffit d'en faire la demande au Service Social du C.P.A.S., ou
s'adresser directement à l'une des A.S.B.L. conventionnées. Le C.P.A.S. est intervenu
financièrement pour 29.539,07 heures en 2011.
Un service de repas chauds à domicile
Le service des repas chauds à domicile, qui existe depuis le mois de novembre 1978, est assuré tous
les jours y compris les dimanches et jours fériés. Les repas remis, à domicile entre 11 et 13 heures,
comprennent : un potage, de la viande ou du poisson, des légumes, des pommes de terre et un
dessert. Les régimes sans sel, pour diabétiques, etc. ..., sont tous respectés.
Le prix du repas varie de 2,84 € à 5,25 € selon les ressources de la personne bénéficiaire.
Ce service s'adresse en particulier à des personnes ne pouvant plus assurer personnellement la
confection d'un repas chaud à midi. En conséquence, il est fortement lié à l'état de santé des
bénéficiaires et à l'évolution de celui-ci.
Hébergement de personnes âgées
La fusion des deux maisons de repos gérées par le C.P.A.S. est devenue effective au 01 janvier
2000. Donc, depuis cette date, le C.P.A.S. gère une seule maison de repos appelée "La Quiétude Monjoie". Ce home a une possibilité d'hébergement de 137 lits dont : 90 en maison de repos et de
soins et 47 en maison de repos traditionnelle.
Une infirmière sociale travaille tant pour la maison de repos que pour le Centre de Jour. Elle réalise
également les enquêtes sociales destinées à la fixation de la part contributive des bénéficiaires des
repas chauds servis à domicile.
« La Quiétude » rue de l'Hôpital, 19 à ANDENNE
Cette section a une possibilité d'hébergement de 88 lits suivant une répartition théorique : 60 en
maison de repos et de soins et 28 en maison de repos traditionnelle.
Pour être admise en maison de repos et de soins, la personne âgée doit répondre à deux des
critères suivants :
•
•
être grabataire ;
ne pas pouvoir s'alimenter seule, de façon à ce qu'un aidant doive la nourrir ;
35
•
•
souffrir d'incontinence chronique ;
être atteint de troubles d'orientation dans le temps et l'espace.
Les soins sont assurés par une infirmière en chef accompagnée de neuf et demi équivalents temps
plein infirmières et quatorze aides familiales/seniors. De plus, un et demi équivalents temps plein
kinésithérapeutes sont également attachés à cette section, ainsi qu'une ergothérapeute (affectée
pour moitié à la maison de repos et pour l'autre moitié au Centre de Jour).
La participation des résidants andennais dans leurs frais d'hébergement est fixée à 31,91 € par jour
en chambre particulière et à 28,05 € en chambre commune. Si les ressources du pensionnaire ne lui
permettent pas de payer l'entièreté de ses frais d'entretien, la différence est prise en charge par le
C.P.A.S. dans le cadre de l'aide sociale.
« Monjoie » rue de l'Hospice, 141 à COUTISSE
Cette section a une possibilité d'hébergement de 49 lits suivant une répartition théorique : 30 en
maison de repos et de soins et 19 en maison de repos traditionnelle.
Cinq et 3/4 équivalents temps plein infirmières auxquels s'ajoutent six et demi équivalents temps
plein aides familiales/seniors dispensent les soins nécessaires.
La participation des résidants andennais dans leurs frais d'hébergement est fixée à 27,34 € en
chambre particulière et à 22,91 € en chambre commune. Si les ressources du pensionnaire ne lui
permettent pas de payer l'entièreté de ses frais d'entretien, la différence est prise en charge par le
C.P.A.S. dans le cadre de l'aide sociale.
Les loisirs
Ils n'ont pas été oubliés. Un atelier occupationnel et de peinture fonctionne dans les deux sections
du home « La Quiétude - Monjoie ». Il est agréable de constater qu'il connaît un véritable succès et
qu'il est suivi assidûment par les pensionnaires.
Le Centre de jour
Le Centre de Jour est situé au rez-de-chaussée du site « La Quiétude ».
L'accueil de jour, structure intermédiaire entre le domicile et la maison de retraite, permet, tout en
maintenant la personne âgée dans son cadre habituel de vie, d'alléger en toute confiance la prise en
charge de la famille, de rompre l'isolement et de profiter :
•
•
•
d'un service d'hôtellerie adapté au régime imposé ;
d'un service de nursing ;
d'animations (ergothérapie) en totale symbiose avec celles destinées aux pensionnaires du
site « La Quiétude ».
Le Centre est ouvert tous les jours de 07 heures 30 à 18 heures 30, hormis les week-ends et jours
fériés.
La participation est fixée à 10,77 € par jour.
Il est possible de joindre l'ergothérapeute responsable du Centre de Jour, Madame Nathalie PAILHE,
en téléphonant au numéro : 085/84.94.28
Service de médiation de dettes
Le service de médiation de dettes est situé au 2ème étage du bâtiment administratif du C.P.A.S.
Ce service est constitué d'1 1/2 équivalent temps plein assistant social, qui ont suivi une formation
spécifique pour la gestion d'un tel service, et d'1/2 équivalent temps plein employée
d'administration.
De plus, le Conseil de l'Action Sociale a signé une convention avec un avocat ayant suivi cette même
formation spécifique pour la médiation de dettes.
Au 30 septembre 2012, 130 dossiers de médiation de dettes étaient en cours et ont fait l'objet de
négociations avec des créanciers (en moyenne 12 créanciers par dossier). Depuis le début de
l'année 2012, 54 nouveaux dossiers ont été ouverts. Vingt-quatre requêtes en règlement collectif
ont été rédigées dont dix font l'objet d'une désignation du C.P.A.S. en qualité de médiateur de
dettes.
36
Parmi ces dossiers ouverts, la Justice, via les Juges des Saisies et Président du Tribunal du Travail, a
désigné à 207 reprises (au 30.09.11 depuis l'année 1999) nos médiatrices dans le cadre de la
procédure en règlement collectif de dettes.
Le Service de médiation de dettes, reconnu par la région wallonne, peut être joint en téléphonant au
numéro : 085/84.94.13 32
Service de guidance énergétique
Le service de guidance énergétique a été mis en place en vertu de la loi visant à confier au C.P.A.S.
la mission de guidance et d'aide sociale financière dans le cadre de la fourniture d'énergie aux
personnes les plus démunies. Il est situé au 2ème étage du bâtiment administratif du C.P.A.S.
Ce service prend en charge toutes les menaces ou les coupures effectives de gaz et d'électricité,
ainsi que la gestion des réunions de la Commission Locale pour l'Energie (CLE). Toute intervention
financière destinée à apurer une dette énergétique est assortie d'une guidance budgétaire pour le
bénéficiaire.
Au 30 septembre de l'année 2012, 228 dossiers dont 8 comptes gérés ont été réalisés et 94
demandes d'informations et d'aides dans les démarches administratives à l'égard des fournisseurs et
gestionnaires de réseau de distribution suite à la libéralisation des marchés du gaz et de l'électricité
(choix de fournisseur, changement de fournisseur, statut de client protégé, déménagement,
compréhension de facture, contestation de facture, explication de la procédure de placement de
compteur à budget,).
66 interventions financières ont été nécessaires via le Fonds Energie pour un montant global de
22.835,37 € : 50% de celui-ci pour des demandes de paiements de factures et 50% pour des
actions de prévention individuelles et/ou collectives (16 acquisitions d'électroménagers économe en
énergie, 10 prises en charge de frais de placement de compteur à budget, 1 acquisition de mode de
chauffage plus adapté, 5 prises en charge de frais de rétablissement des fournitures électriques, 1
prise en charge de facture d'un électricien pour un contrôle d'installation électrique,).
De plus, une attestation prouvant le statut de client protégé et ouvrant le droit au tarif social est
transmis à la demande de chaque bénéficiaire du revenu d'intégration, de chaque personne suivie
dans le cadre d'une médiation de dettes et/ou d'une guidance budgétaire avec compte géré.
Durant les neuf premiers mois de cette année, une invitation à prendre contact avec le Service
Guidance Energétique a été envoyée à 568 personnes concernées par une procédure de placement
de compteur à budget en gaz et/ou en électricité.
Le Service de guidance énergétique peut être joint en téléphonant au numéro : 085/84.94.07
Le plan de guidance sociale énergétique
Un cinquième plan de guidance sociale énergétique, appelé maintenant plan d'action préventive en
matière d'énergie en vertu du Décret du 17 juillet 2008, a été lancé couvrant la période de
septembre 2012 à mai 2014. Le plan d'action préventive en matière d'énergie, tel que voulu par le
Gouvernement wallon, est défini comme « un ensemble d'actions qui visent à aider une population
fragilisée à faire des économies d'énergie et ce faisant à réduire sa facture énergétique ».
L'objectif principal de ce projet est de sensibiliser et d'informer la population andennaise sur les
grands principes d'économies d'énergie et sur les moyens d'action pour réduire les consommations,
et ce dans un premier temps, sans devoir consentir un investissement financier important de la part
ni du propriétaire, ni du locataire, simplement en donnant des conseils faciles à mettre en œuvre
pour une utilisation efficace et efficiente des installations et appareils préexistants.
Une attention toute particulière est apportée à la qualité du logement et aux possibilités de
l'améliorer du point de vue énergétique.
Dans le cadre de ce plan 2012-2014, le C.P.A.S. Propose :
•
de mener des suivis individuels, sous la forme de visites à domicile, auprès de ménages
rencontrant
des
problèmes
de
consommation
énergétique ;
Cet accompagnement personnalisé a pour objectifs principaux :
•
de détecter d'éventuelles surconsommations énergétiques ;
37
•
•
•
•
de donner des conseils plus adaptés à la situation du ménage, au logement, au
système de chauffage, au mode de production d'eau chaude sanitaire, aux
équipements électroménagers ;
de dresser un audit énergétique du logement (isolation, chauffage, eau chaude
sanitaire), de l'équipement et des comportements ;
de proposer des solutions adaptées aux difficultés énergétiques ;
d'informer sur les services extérieurs d'aide et sur les législations en vigueur en
matière énergétique.
Au cours de ce suivi peut être sollicitée l'intervention d'un spécialiste en matière énergétique,
tel qu'un chauffagiste ou un électricien, afin de vérifier les installations du logement.
•
de réexaminer la situation des ménages ayant bénéficié d'un suivi individuel dans le cadre de
projets précédents afin de vérifier si l'application des conseils a effectivement débouché sur
une réduction des consommations énergétiques et de répondre aux questions ou difficultés
suscitées
par
la
mise
en
œuvre
la
démarche ;
Si, malgré l'application des conseils, les consommations ne sont pas en diminution, de
nouvelles actions peuvent être proposées aux ménages, telles que la vérification des
installations par un professionnel.
•
d'organiser, en fonction des demandes ou des besoins, des réunions d'information sur les
économies d'énergie, l'utilisation rationnelle de l'énergie, sur les législations en vigueur ;
•
de distribuer aux ménages bénéficiant d'un suivi individuel :
•
du matériel leur permettant d'entamer une démarche de réduction de consommation
d'énergie (ampoule économique, thermomètre, multiprise avec interrupteur, tableau
de relevé des consommations d'énergie, ) ;
•
du matériel permettant d'améliorer la qualité de leur logement (panneau réflecteur
pour radiateur, isolant pour canalisation, survitrage, ) et ce, selon les nécessités ;
•
des documents et brochures relatifs à la libéralisation du marché de l'énergie, aux
économies d'énergie, au statut de client protégé, au tarif social.
Le magasin social l'S-Pass
Un nouveau service a été ouvert dans le courant du mois de septembre 2009, le magasin social.
Le CPAS a saisi l'opportunité de louer une ancienne surface commerciale située rue du Pont en vue
d'y développer divers projets liés, de près ou de loin, à l'insertion socioprofessionnelle tout en
offrant des nouveaux services à la population andennaise.
L'idée d'y créer une « cellule mobilier » s'est imposée, ainsi qu'une « épicerie sociale » destinées à
rencontrer des besoins émanant d'un public défavorisé ou précarisé. En effet, le C.P.A.S. était
régulièrement confronté à des dons de mobiliers de la part de particuliers auxquels il ne pouvait
donner une suite favorable et qui auraient pu judicieusement répondre à des demandes de nos
bénéficiaires. D'autre part, les dépenses en matière d'alimentation sont devenues importantes au
regard des revenus. Il était donc nécessaire d'y réserver une attention particulière, sachant que
beaucoup de familles négligent ce poste de leur budget.
•
•
Les sources d'approvisionnement sont les dons de particuliers, le partenariat avec Sofie
(électroménagers recyclés). La clientèle visée par l'activité mobilière est de manière
privilégiée à revenus modestes sans pour autant poser de barrières à l'entrée. Les prix et
produits proposés sont déterminants quant à la garantie que le service s'adresse bien
prioritairement au public visé sans nécessiter de « filtre » à l'entrée. L'offre de meubles
relookés pourrait attirer une clientèle diversifiée grâce au travail de revalorisation du mobilier
récolté. Un partenariat dans le cadre des activités du magasin a été développé avec Sofie,
Entreprise de Formation par le Travail qui recycle des électroménagers. La formule mise en
place est de l'ordre d'une prestation de service de notre magasin qui commercialise leurs
électroménagers. La livraison des appareils est assurée par le NSS, lequel assure également
le service après vente. Tout le matériel est garanti six mois conformément à la filière de
recyclage labellisée dont fait partie l'EFT.
Du point de vue des denrées alimentaires, la source d'approvisionnement est les surplus de
vivres de l'Union Européenne et ceux de la criée de Malines. L'approvisionnement se fait par
38
la Province de Namur dans le cadre de l'action du BIRB. Dans ce cadre la distribution doit
être gratuite et limitée à des personnes bénéficiant du RI ou à faibles revenus légèrement y
supérieurs.
Le magasin social peut être joint en téléphonant au numéro : 085/23.10.37
La pépinière
Le C.P.A.S. a repris la pépinière de Java, en date du 01 juin 2011, afin d'y développer des activités
de réinsertion en horticulture et travail de la vigne. Une convention a été signée avec la COF pour
permettre à des stagiaires d'y apprendre leur métier. Outre la personne responsable, un article 60 y
travaille dans le cadre de la réinsertion professionnelle du C.P.A.S.
Le Taxi social « S-Taxx »
Le C.P.A.S. a mis en place depuis le 01 décembre 2011 un taxi social.
Ce service travaille sur base de réservations qui peuvent être réalisées durant les ouvertures de
bureau du C.P.A.S. en formant le numéro : 085/84.94.16. Des conditions de non mobilité, certifiées
par certificat médical, sont indispensables pour bénéficier dudit service.
Les services administratifs
Ils sont installés rue de l'Hôpital au numéro 20 à 5300 ANDENNE et peuvent être joints au numéro
de téléphone : 085/84.94.00. Ils sont accessibles au public du lundi au vendredi de 08 à 12 heures
et de 13 à 16 heures 30.
39
40
2. ACTE et FIPI
Présentation
Depuis quinze années, la Ville d'Andenne mène différents types d'actions (individuelles et
collectives) de lutte contre toute forme d'exclusion ou de précarisation. Ces actions sont inscrites au
sein de projets subsidiés par la Région wallonne. Dés lors depuis fin 2009, les actions sociales
développées par le service ACTE s'inscrivent dans le plan de cohésion sociale. De ces actions sont
issus les Services A.C.T.E. et Zone T.
Le PCS a pour objectifs principaux le développement social des quartiers et la lutte contre toutes les
formes de précarité, de pauvreté et d'insécurité.
Pour ce faire, les actions soutenues dans ce cadre devront s'inscrire au sein de 4 axes :
•
l'insertion socio professionnelle ;
•
l'accès au logement décent ;
•
l'accès à la santé et le traitement des assuétudes ;
•
le retissage des liens sociaux, intergénérationnels et interculturels.
Dans le but de guider le ou les services travaillant dans le cadre du Plan de cohésion sociale, une
Commission d'Accompagnement est instaurée. Cette Commission suscite, en outre, la rencontre des
différents partenaires sociaux publics ou privés concernés par le P.C.S. Celle-ci permet également un
recul nécessaire pour la cohérence des différentes actions.
Par ses actions, le Service A.C.T.E. identifie les besoins de la population et/ou les problèmes que
cette dernière rencontre.
Le Service A.C.T.E. veille alors à concevoir et développer des projets répondant à ces besoins.
Ces projets sont développés dans des domaines divers, au bénéfice de public varié (jeunes,
personnes du troisième âge, adulte présentant des difficultés d'écriture et de lecture, etc) et ont
comme point commun de vouloir lutter contre toute forme d'exclusion ou de précarisation.
Le service coordonne ainsi les actions, de la Maison de la Convivialité, de l'éducateur de rue, des
Espaces Publiques Numériques, du Service Logement et des formations en français langue
étrangère.
Objectifs généraux
Lutter contre toute forme de précarité et d'exclusion sociale ;
Identifier les besoins de la population ;
Répondre adéquatement aux besoins exprimés ou latents des personnes issues de toutes catégories
sociales, mais plus particulièrement des catégories plus défavorisées de la population andennaise ;
Mettre à disposition des habitants de la commune d'Andenne confrontés à une difficulté un lieu
d'accueil, d'écoute et d'accompagnement ;
Informer la population des actions et services disponibles sur la commune ;
Coordonner les actions sociales développées sur le territoire communal ;
Accroître les partenariats entre les différents acteurs sociaux présents sur la commune.
Exposé des différentes actions développées dans le cadre du Plan de Cohésion Sociale
Insertion socioprofessionnelle
Le Plan de Cohésion sociale permet de soutenir des actions de préformation grâce au partenariat
développé avec la Régie des Quartiers d'Andenne.
41
Ce partenariat permet à la Régie des Quartiers de proposer à ces stagiaires des cours de français et
de citoyenneté ainsi que des ateliers sport, santé et hygiène.
Le Plan de Cohésion sociale permet aussi le développement de cours de français langue étrangère.
Ces actions font l'objet d'un point particulier.
Accès à un logement décent
L'accès à un logement décent est favorisé par l'organisation de permanences sociales.
Ces permanences permettent d'être aux cotés de personnes rencontrant des difficultés de tout
ordre. Au cours de ces permanences, ces personnes obtiennent des informations sur leurs droits
et/ou sur les démarches à effectuer. Elles bénéficient de conseils et de l'accompagnement
nécessaire.
La volonté est de répondre adéquatement aux besoins exprimés ou latents des personnes qui
s'adressent au service. Le service se veut être un lieu d'écoute. Si nécessaire, les personnes sont
orientées et/ou accompagnées vers des services spécialisés.
Lors de ces permanences, l'écoute active de la personne est privilégiée et ce, notamment au moyen
d'une démarche empathique. Ainsi, il est parfois possible de déceler des besoins non formulés.
L'aide apportée est multiple. Elle peut aller de la simple écoute, à la réalisation de certaines
démarches, voire à la construction d'un réseau d'aide et de soutien au bénéfice de la personne. Il
est donc indispensable pour le service ACTE de collaborer avec d'autres services.
Les matières dans lesquelles l'intervention du service est sollicitée sont multiples. Cependant, on
peut constater une complexité croissante de l'aide apportée.
Au cours de cette année, voici de manière non exhaustive les principaux domaines dans lesquels le
service est intervenu :
•
demande d'aide administrative ou de conseils en vue d'obtenir le bénéfice d'allocations
sociales diverses (mutuelle, allocation d'aide aux personnes âgées, etc.) ;
•
demande d'aide dans l'accomplissement de démarches administratives ;
•
demande d'aide dans le cadre d'un surendettement : négociation d'un plan d'apurement ou
orientation vers un service de médiation de dettes ;
•
demande d'aide en matière de logement (accompagnement dans la recherche d'un logement
social, problèmes avec le propriétaire, prise de contact avec l'Agence Immobilière Sociale,
etc) ;
•
accompagnement des personnes suite à une visite de salubrité ;
•
demande de renseignement d'ordre juridique (comment bénéficier de l'aide juridique de
première ou de deuxième ligne, renseignements dans le cadre de procédure de divorce, de
séparation, etc) ;
•
demande d'un soutien ' psychologique ' (problème de solitude, de dépression, mal être, etc)
et, si nécessaire, orientation vers d'autres services tels que des services de santé mentale ;
•
demande d'aide face à des problèmes financiers (aide dans la gestion ou la conception d'un
budget) et, si nécessaire, orientation vers le CPAS ;
•
demande d'aide de conseils ou d'accompagnement dans le cadre de problèmes d'ordre
familiaux (problème dans le couple, problème avec les enfants, difficulté dans l'éducation,
etc) ;
•
réponses à des demandes d'informations diverses ;
•
réponses aux interventions du Cabinet du Roi en matière sociale ;
•
informations sur les différentes activités sociales de la Ville d'Andenne et celles des
institutions ou associations andennaises.
42
Accès à la santé et traitement des assuétudes
Plateforme locale violence familiale
Cette année 2012, les partenaires de la plateforme se sont réunis à quelques reprises et ont pu
bénéficier de l'aide et du soutien de la Province, laquelle est aussi active dans ce domaine. Ce
partenariat a permis aux membres de la plateforme locale de se former à cette thématique en vue
de développer des actions locales pertinentes dans le courant de l'année 2012-2013. Actuellement
les membres de ce groupe cherchent à construire une action de sensibilisation à l'occasion de la
journée du 8 mars 2013.
Assuétudes
L'éducateur de proximité travaille à raison d'une journée par semaine en collaboration avec l'équipe
Zone T. Les objectifs de cette collaboration sont de pouvoir aller à la rencontre des publics en
décrochage social au sein des différents quartiers de la commune.
Le Plan de Cohésion sociale permet aussi d'organiser l'accueil des personnes confrontées à un
problème avec les assuétudes et si besoin de leur proposer un accompagnement thérapeutique
Enfin, il permet aussi de développer divers projets qui s'inscrivent dans la philosophie de réduction
des risques en milieu de vie.
Ces éléments sont développés plus en détail dans le point consacré au service Zone T.
Retissage des liens sociaux
Le Plan de cohésion sociale permet le développement de deux maisons de quartiers.
La première se situe à Seilles (MC Seilles). Elle propose et accueille des activités pour petits et
grands (0-99 ans) avec pour objectif le mieux vivre ensemble.
La seconde se situe au sein du quartier de Peu d'Eau.
A côté des ces maisons de quartiers, les espaces publics numériques travaillent aussi à plus de
cohésion sociale. Bien plus que des lieux d'apprentissage des nouvelles technologies, les espaces
publics numériques ont une dimension sociale, éducative et culturelle.
Le retissage des liens sociaux se réalise aussi au travers d'un partenariat avec le service de l'accueil
extrascolaire.
Ces actions font l'objet d'un développement particulier.
Point « handicontact »
A côté des missions confiées au travers du Plan de Cohésion sociale, le Service ACTE est aussi
service « handicontact ».
La principale mission d'un Handicontact est d'informer et d'orienter toutes les personnes en situation
de handicap et leur entourage vers les services aptes à répondre à leurs besoins.
Politique de l'égalité des chances
La ministre de l'Egalité des chances, Madame Eliane TILLEUX, travaille à la conception d'une charte
« Egalité des chances ». Neuf communes pilotes étaient associées à cette réflexion. En 2012, ces
neuf communes ont souhaité ouvrir leur groupe de travail à d'autres communes qui seraient
intéressées. Andenne a répondu favorablement et participe donc à ce travail à portée régionale.
La chartre permettra à la commune signataire de s'engager politiquement sur ce thème. La charte
sera déclinée en un plan d'actions locales, propre à chaque commune.
Partenariat avec l'asbl « Article 27 » de la Province de Namur
Le Service ACTE bénéfice depuis plusieurs années d'une convention avec l'asbl « Article 27 ». En
effet, les objectifs de l'asbl cadrent avec les objectifs du plan de cohésion sociale puisque que l'asbl
veut « sensibiliser et faciliter l'accès à toute forme de culture pour toute personne vivant une
43
situation sociale et/ou économique difficile ». « L'Article 27 » est un outil de décloisonnement,
d'ouverture qui allie le social et le culturel.
Le partenariat entre le Service ACTE et la Cellule Article 27 a été renouvelé au cours de l'année
2012. Ce partenariat a permis au service d'organiser des activités collectives qui permettent au
public qui y participe d'avoir accès à coût réduit à des manifestations à caractère culturel : cinéma,
musée, exposition.
Ce partenariat sera renouvelé en 2013.
Opération « chèques sport »
Le sport permet l'apprentissage de certaines valeurs: respect du règlement, de l'autorité, de
l'adversaire, dépassement de soi, esprit d'équipe, rigueur, solidarité, respect de son corps et
hygiène de vie.
Malheureusement, le coût d'une inscription à un club et celui de l'équipement peuvent, dans certains
cas, constituer un frein à la pratique sportive des enfants et des adolescents
Précédemment, la Ville d'Andenne, le C.P.A.S d'Andenne et le Ministère des Sports de la
Communauté française se sont mobiliser autour d'un projet qui favorise l'accès au sport pour tous et
ce au moyen de chèques sports.
La Communauté française ne finance plus ce dispositif. Cependant, consciente des difficultés
évoquées plus haut, la Ville d'Andenne, via l'Echevinat des Sports, maintient ce dispositif. Le CPAS
reste aussi acteur de cette opération au moyen du subside fédéral « sport culture ».
Ces chèques sport permettent de financer en partie le coût d'une inscription à un club sportif ou le
coût d'inscription à un stage sportif organisé par la Ville.
Ces chèques sont accordés à des familles en difficultés et ce, moyennant une étude sociale réalisée
soit par le Service ACTE, soit par le CPAS.
Opération ' Eté solidaire, je suis partenaire '
Cette opération a pour vocation de renforcer l'esprit de citoyenneté et la pratique de la solidarité
chez les jeunes issus notamment de milieux défavorisés. Plus particulièrement, ce projet veut
permettre aux jeunes d'agir de façon constructive en aidant les personnes âgées et/ou à mobilité
réduite, de développer leur sens de la citoyenneté et de la solidarité envers les personnes les plus
démunies, de développer un respect envers autrui, de favoriser les contacts intergénérationnels et
de valoriser leur lieu de vie en développant notamment un sentiment d'appartenance à leur quartier.
Cette opération est subsidiée par la Région wallonne et repose sur une collaboration avec le Centre
Public d'Action Sociale d'Andenne et la société de logements sociaux, les « Logis Andennais ».
Durant les vacances d'été, une équipe de jeunes âgés entre 15 à 21 ans sont invités à participer à
des actions de proximité visant tantôt à la valorisation, l'amélioration et l'embellissement de leur
quartier et de leur environnement, tantôt à développer le sens de la citoyenneté et la solidarité visà-vis des personnes en difficulté (personnes âgées résidants en maison de repos).
Ainsi, au cours des vacances d'été 2012, 8 jeunes ont participé à cette opération. Les actions se
déroulaient sur tout le territoire andennais mais plus particulièrement au sein des zones d'actions
prioritaires ou au sein des différentes cités sociales de l'entité.
Réflexions autour de la politique jeunesse
De nombreux travailleurs sociaux relayent le besoin d'avoir sur le territoire andennais une structure
qui puisse répondre et accompagner des demandes d'aide émanant de parents, de famille voir de
jeunes en difficulté.
Actuellement, à défaut de structure spécifique, les demandes sont prises en charge par les services
existants.
44
Face à ce constat, le Service ACTE a développé un groupe de travail qui s'est orienté vers l'examen
de la possibilité de voir se créer sur Andenne une structure de type AMO (Aide en Milieu Ouvert).
Ce groupe de travail s'est structuré en asbl et a défini un projet qui a été déposé au Cabinet de la
Ministre de l'Aide à la Jeunesse, à son conseiller ainsi qu'au Conseil d'Arrondissement de l'Aide à la
Jeunesse.
Ce groupe s'est réuni deux fois au cours de l'année 2012, ce qui témoigne d'un dynamisme et d'une
volonté de voir ce dossier avancé.
A la suite de ce travail, le Service ACTE a été invité à rejoindre le groupe de travail parentalité de la
Province de Namur, groupe qui rassemble l'ensemble des services AMO de l'arrondissement
judiciaire de Namur ainsi que la section de prévention générale du Service de l'Aide à la Jeunesse de
Namur.
Ces rencontres ont permis au Service ACTE, ainsi qu'à ses partenaires de travail, de s'inscrire et de
bénéficier du projet « Parents, professionnels, éduquer ensemble ».
Meilleure connaissance des associations et institutions andennaises
En matière d'aide sociale (entendue au sens large), de nombreuses associations et initiatives
existent sur le territoire andennais. Toutes ne sont hélas pas connues du grand public.
De même, les différents services actifs sur le territoire d'Andenne ne se connaissent pas toujours
très bien. L'ambition du Service A.C.T.E. en tant que service communal est de pouvoir informer
correctement la population des services qui sont disponibles.
D'autre part, l'objectif est aussi que les services apprennent à mieux se connaître pour travailler
ensemble au bénéfice de la population.
Actions et projets menés en partenariat
Les actions menées en partenariat peuvent être ponctuelles ou se structurer au travers de projets.
De manière ponctuelle, les interventions du Service A.C.T.E. nécessitent la collaboration d'autres
institutions ou associations à caractère social et ce, en fonction de la situation rencontrée (par
exemple le C.P.A.S., le Service de Santé Mentale, le Service de Médiation de Dettes, le Service Zone
T, etc).
Certaines collaborations initiées précédemment se maintiennent vu le caractère complexe de
certaines situations. Le Service A.C.T.E. fut ainsi amené travailler avec d'autres services tels que la
zone de police les Arches, le Service de Santé Mentale, Le SAJ.
Les collaborations avec les différentes associations ou institutions contribuent aussi à construire et
renforcer une politique sociale cohérente et intégrée.
La collaboration ainsi initiée avec d'autres services a aussi abouti à la construction de projets
sociaux menés en partenariat. Ainsi, plusieurs projets ne sauraient exister sans l'implication de
certains services.
La volonté du Service A.C.T.E. est belle et bien de promouvoir des actions sociales intégrées,
d'articuler différentes initiatives entre elles de manière à obtenir un ensemble cohérent ayant un
effet positif maximal sur la politique sociale andennaise.
Mise à disposition d'une camionnette « Visiocom »
La Ville d'Andenne, en collaboration avec la société française Visiocom a acquis une camionnette 8
places.
La Ville a souhaité mettre cette camionnette à disposition des projets sociaux communaux afin de
faciliter le déplacement et le transport des publics participants.
45
3. Maison de la Convivialité
Présentation
La Maison de la Convivialité se veut avant tout un lieu de rencontres, tant pour les plus jeunes, que
pour les plus âgés. Elle se veut être un endroit accueillant où chacun peut s'épanouir.
Chacun pourra y trouver une parole, une discussion, un divertissement, un conseil ou un simple
moment de détente, une aide structurée et une réponse à ses préoccupations. Les éducateurs
peuvent également apporter conseils et orientations. Dans les cas les plus difficiles, ceux-ci
relaieront le public vers les services compétents.
La MC développe des actions à caractère ludique et éducatif et depuis peu étend son action au
domaine scolaire. Cette aide s'adresse principalement aux habitants du quartier, aux étudiants des
écoles alentours, aux jeunes et à certaines activités sur le territoire communal.
Objectifs de l'action
La Maison de la Convivialité, par l'action de ses travailleurs, tente de faire évoluer chacun en
valorisant ses différences et ses compétences et en mettant l'accent sur l'intégration de chaque
personne au sein du/d'un groupe.
Un travail est en cours au sein de quartiers sensibles, touchés par la précarité et le mal de vivre.
Travail qui, depuis quelques temps maintenant, d'après les échos rapportés par certains habitants,
porte ses fruits.
Pour ce faire, l'équipe en place reçoit les attentes des habitants, les transmet et les valorise. Elle
tente également d'apporter des réponses rapides et précises aux diverses questions posées et
remarques émises. Il arrive régulièrement que les éducateurs doivent répondre de manière urgente
à des problématiques posées par leurs bénéficiaires.
Ses réponses se structurent sous forme d'animations, d'ateliers, d'activités ou encore d'entretiens
individuels ainsi que des périodes destinées aux révisions scolaires en période d'examens ; de temps
à autre des actions au sein de la famille sont également menées.
Des réponses immédiates peuvent aussi être formulées quand la situation le permet.
Des sorties et activités sportives telles des tournois de paint-ball, tennis, du sport aventure, activités
culturelles, sont également organisées.
Le public a également le choix de participer à des activités ou animations socioculturelles et
éducatives diverses et ponctuelles.
Des activités extraordinaires sont également menées essentiellement durant les vacances scolaires.
L'objectif de ces diverses activités est de répondre au mieux aux souhaits des personnes
rencontrées et à leurs demandes ou problématiques. Dès lors, celles-ci sont associées à la
conception de ces actions et projets qu'elles mènent en accord avec la ligne de conduite du lieu et
de son équipe pédagogique.
Le public a également la possibilité de s'exprimer au sein d'ateliers divers (sportif, créatif, culturel,
informatique, soutien scolaire et animation).
Partenaires de l'action
•
l'Envol, service d'insertion socio professionnelle ;
•
l'Ecole des devoirs « les Multicolores » ;
•
les Logis Andennais ;
•
l'Espace Public Numérique de la Ville d'Andenne ;
•
le Service ACTE ;
46
•
le Service ZONE T ;
•
le Service d'Accueil Extrascolaire ;
•
le Service emploi de la Ville d'Andenne ;
•
le Complexe sportif d'Andenne ;
•
A.C.S.A asbl ;
•
« Mieux vivre » asbl ;
•
la Maison des Jeunes « Le Hangar » ;
•
l'atelier Bébé Rencontre ;
•
l'éducateur de rue ;
•
Centre de santé mentale ;
•
la Police ;
•
« Mille lieux de Vie » (AMO hutoise) ;
•
la « BIBI », maison des jeunes de Saint Léonard de Liège ;
•
le Conseil communal des jeunes d'Andenne ;
•
la Maison de Quartier de « Peu d'Eau » ;
•
la Ligue alternative de football inter quartiers liégeois ;
•
l'asbl « Espace Allison » de Gerpinnes ;
•
plateforme prévention SIDA ;
•
Ministère de la Communauté française ;
•
Province de Liège section sociale ;
•
le Forem ;
•
la Régie des quartiers de Peu d'Eau ;
•
le Centre culturel d'Andenne ;
•
Imagin'AMO de Gembloux.
Public atteint
Actuellement, le nombre total annuel de fréquentations de la Maison de la Convivialité est
approximativement de 11000 fréquentations. L'âge des bénéficiaires est compris entre 0 et 85 ans.
Pour effectuer ce calcul, nous nous basons sur une fréquentation journalière de 35 personnes
répartie sur 22 jours par mois et sur 10 mois d'ouverture. D'une fête de quartier drainant en
moyenne 400 personnes et d'activités de vacances comptant 150 fréquentations. De plus, la MC
accueille également les cours d'alphabétisation (720 fréquentations / an), l'Espace Public Numérique
(1.296 fréquentations / an) et l'atelier « bébé rencontre » (360 fréquentations / An) qui eux aussi
apportent également un nombre de fréquentation conséquent. Depuis peu, la MC propose un atelier
« gymnastique douce » destiné à un public féminin d'âge compris entre 25 et 60 ans. Cette
occupation génère, elle aussi, des fréquentations s'élevant à +/- 200 unités par année.
Précisons ici que nous ne parlons pas de personnes différentes mais bien de fréquentations !
Caractéristiques du public
Le public qui fréquente la MC est un public majoritairement jeune (7 à 30 ans). La plupart est belge
d'origine étrangère. La tendance de cette année au niveau des genres s'est stabilisée suite au
nombre croissant de publics féminins fréquentant les lieux. Ce public attirant forcément le sexe
opposé dans les locaux Ce qui nous permet de dire qu'actuellement une équité est observée au
niveau des genres.
47
Quelques personnes plus âgées prennent part de manière active à la vie de la Maison, en y
apportant demandes, expériences et conseils divers. La mise en place d'activités
intergénérationnelles nous permet de toucher plus largement ce public. Tenant compte du succès de
ce type d'activités, nous poursuivrons dans cette voie durant l'année à venir.
Nous tenons également à préciser que depuis un peu plus d'un an, trois parents s'impliquent de
manière active à la vie des activités extraordinaires. Cette année, par exemple, ceux-ci ont aidé
notre public à réaliser un buffet froid destiné à la fête de quartier annuelle. L'un d'entre eux a
également apporté son aide lors d'une sortie vélo. Il s'agit là d'une grande avancée dans le rapport
entretenu par l'équipe éducative avec la famille et les parents des plus jeunes et adolescents.
Occupation des locaux
Les locaux de la MC permettent bien évidemment aux éducateurs d'y développer des animations
multi et socioculturelles à caractère éducatif. Ces dernières vous sont présentées plus loin. Des
créneaux horaires sont également réservés à l'accueil libre du public. L'équipe éducative utilise
également très régulièrement l'espace couvert multisports situé face au local ainsi que les
infrastructures sportives communales.
D'autre part, les locaux sont également occupés par divers services sociaux communaux, tels que :
•
le Service d'insertion socio professionnelle « l'Envol » y organise une partie de ses activités ;
•
l'EPN (Espace Public Numérique) et les diverses formations qu'il propose occupent également
les locaux durant la semaine ;
•
l'atelier nommé « Bébé Rencontre », à raison d'une fois par semaine ;
•
des ateliers ponctuels ciblant la prime enfance tel que « portage en écharpe et massages
bébés » ;
•
de temps à autres, l'école des consommateurs dans le cadre des ateliers « consommation
d'énergie » ;
•
une animation chaque mercredi pour les enfants de 6 à 12 ans, souvent à caractère
sociosportif ;
•
un éducateur est détaché chaque jeudi après-midi à l'école des devoirs pour aider les
animatrices en place ;
•
des espaces de discussions sont organisés de temps à autre autour de thèmes d'actualité et
de société ;
•
depuis septembre 2012, un cours de gymnastique douce est proposé le vendredi matin à un
public féminin en demande.
Encadrement éducatif
La MC emploie un éducateur temps plein dans le cadre de la gestion administrative, l'encadrement
et de la coordination des divers axes exploités, cette personne intervient également dans le cadre de
la formation des agents de l'éducation de l'IPES de Seilles en tant que jury de qualification et maître
de stage. Un second éducateur également occupé à temps plein est chargé de la mise en place
d'activités culturelles et sportives et de l'encadrement. Dans le courant de l'année 2009, un
éducateur de rue a été engagé pour répondre à la demande sans cesse croissante. Les éducateurs
agissent en collaboration avec d'autres services, principalement le Service ACTE, les Logis
Andennais, le service ZONE T, la Régie des quartiers d'Andenne, la maison des jeunes le Hangar, le
centre culturel et l'école des devoirs de Seilles. Notez que suite à certains événements survenus aux
alentours de la Maison de la Convivialité, une collaboration avec les services de police a été mise en
place. Les actions sont menées sous la supervision des éducateurs et du Service A.C.T.E.
Quelques exemples d'actions entreprises au cours de cette année 2012
•
continuité de la supervision d'une équipe de football en salle (âge des joueurs compris entre
17 et 27 ans) encadrée par un parent. Cette équipe joue le vendredi soir et obtient des
résultats probants en championnat. C'est une équipe composée de jeunes d'origines diverses
48
et de milieux divers partageant la même passion. Un exemple de collaboration entre services
et bénéficiaires ;
•
suivi d'une seconde équipe de football en salle composée de plus jeunes qui ne rentrent pas
dans la tranche d'âge précédente ;
•
participation au championnat alternatif de mini-foot liégeois qui vise à l'intégration des
jeunes des cités participantes ;
•
développement du réseau football en salle alternatif basé sur le fair-play et géré par les
éducateurs de la Maison de Convivialité. Cette organisation regroupe diverses associations
andennaises et hutoises et a pour but l'échange et les contacts entre les différentes régions
et quartiers voisins ; déjà 15 rencontres et 6 tournois à notre actif ;
•
collaboration active avec l'école des devoirs et l'atelier « Les Multicolores » les mercredis
après-midi dans le cadre d'une après-midi d'animation. Cet atelier accueille 25 enfants âgés
de 6 à 12 ans et propose des activités basées sur la vie en groupe, la collaboration et
l'apprentissage par le jeu ;
•
utilisation régulière (en été) de l'A.M.I.S. pour activités sportives ;
•
championnat de tennis de table à l'année (30 participants). Rencontres permettant de
remporter des points en fonction desquels un classement est établi en fin d'année ;
•
championnat de baby-foot (idem tennis de table) ;
•
aide à l'encadrement de l'école des devoirs le jeudi après-midi ;
•
le travail de rue qui se développe de manière importante en collaboration avec le service
Zone T autour de l'axe Seilles et Peu d'Eau ;
•
la collaboration étroite entre ZONE T et la MC Seilles les mercredis et vendredis après-midi et
en soirée ;
•
la réalisation d'un morceau musical créé de toute pièce par les éducateurs de la MC et
l'éducateur de rue mettant en avant les problématiques de la discrimination et de
l'intergénérationnel. Mme Auquier de l'Envol a également pris part activement dans ce
projet ;
•
Ce projet de clip musical va donner lieu dans quelques jours à la naissance d'un clip vidéo
tourné par nos publics ;
•
suivi d'Eté Solidaire pour la remise en état de la plaine sportive de Seilles, de la place
Wauters et de la gestion des étudiants effectuant un travail en maison de repos ;
•
accompagnement des jeunes au Service Emploi de la Ville ;
•
réalisation d'une après midi jeux de société en famille en collaboration avec « Les
Multicolores » ;
•
une large offre d'activités socioculturelles et sportives durant les vacances d'été telles que :
visite de villes, ballades vtt, tournois de tennis, excursions diverses... ;
•
Mémorial Van Damme à Bruxelles.
Outre l'animation et l'encadrement de ces jeunes, les éducateurs responsables veillent aussi à
développer des projets et à rechercher des moyens financiers afin de déployer ces activités :
•
intégration de la MC au sein de divers projets de l'Espace Public Numérique. Activités avec
l'atelier « Les Multicolores », cycles de formations ;
•
implication de la MC au sein même du quartier via un projet actif de comité de quartier
actuellement composé de 9 personnes issues de la Maison de la Convivialité. Depuis le mois
de juin 2006, « un comité » de quartier a vu le jour. Celui-ci gère l'organisation de diverses
activités. La première manifestation importante fut la 1ère fête de quartier du 2 septembre
2006 qui attira non moins de 400 personnes. La seconde a touché plus ou moins 600
personnes et la troisième édition plus familiale à touché non moins de 300 personnes, en ce
qui concerne la 4e édition, nous estimons le taux de fréquentation à environ 650 personnes.
Pour les 5 ans de notre fête, l'accent avait été mis sur la qualité des activités proposées, en
49
bref : animations de rue et spectacles, calèche dans les rues du village, concerts, gonflables
et cinéma en plein air. La fréquentation est estimée autour de 550 personnes. Nous avons
constaté qu'un plus grand nombre de parents avaient suivi cette organisation, ce qui nous
enchante !
L'édition 2011, ternie par une météo désastreuse, a touché approximativement 400 participants,
tant enfants, jeunes que adultes et aînés.
En 2012, cette fête a observé un changement de cap en devenant une fête de famille, une fête
moins dépensière mais bien plus rentable sur le plan humain et relationnel. Un buffet a été offert
aux habitants du quartier. Ce buffet avait été réalisé par des jeunes et des parents du quartier.
C'est là encore une réussite intergénérationnelle importante.
Les activités de la Maison de la Convivialité ne se limitent pas à de l'occupationnel :
Des actions éducatives sont également développées :
•
suivis individuels de divers jeunes en demande : aide à la rédaction de cv et lettres de
motivations, aide à la recherche d'emploi pour les jobistes de vacances, réponse à des
questions telles que des demandes d'orientations scolaires, des conseils sur la vie à la
maison, des renseignements divers sur des thèmes variés et parfois, des sujets plus pointus
tels la consommation de drogues ou les conflits intrafamiliaux ;
•
collaboration avec l'accueil extrascolaire « Les Multicolores » de Seilles, chaque mercredi
après-midi dans le cadre d'une animation destinée aux plus jeunes ;
•
réalisation d'une fête de quartier annuelle (le 25 août 2012) drainant non moins de 350
personnes. Cet événement festif cherche à regrouper au sein d'un quartier sensible les
différentes populations et origines. Ainsi, ces personnes peuvent travailler ensemble à la
réalisation d'un objectif commun. Clowns et châteaux gonflables, spectacles, calèche et
animations ont permis à chacun de passer un agréable moment ;
•
intervention des éducateurs au niveau des troubles qui surviennent au sein du quartier. Le
but est d'apporter un encadrement de proximité aux habitants et de tenter d'améliorer
l'image de chacun, jeunes et moins jeunes aux yeux de l'autre. Un éducateur de rue œuvrant
sur l'entité effectue un travail de fond au sein des quartiers de Seilles, Andenne, Peu d'Eau,
Thon et Vezin ;
•
des actions de prévention sur les risques sanitaires divers ont également été mises en place :
distribution de préservatifs, livrets de sensibilisation à la consommation de drogues et
d'alcools, les nuisances sonores en boîtes de nuits ainsi qu'une prévention sur le tabac et une
information sur les discriminations raciales et sociales.
En outre, le personnel de la MC participe activement, les jeudis après-midi, à l'encadrement de
l'école des devoirs en renfort des animatrices déjà en fonction.
Au-delà des actions et animations collectives, des permanences sont aussi organisées. En effet, la
Maison de la Convivialité est aussi un lieu d'écoute pour tout problème social, familial, scolaire. Les
personnes sont orientées vers d'autres services ou associations où elles pourront trouver une
réponse aux problèmes spécifiques qu'elles rencontrent. Les partenariats sont de mise avec les
structures communales et para communales existantes.
La MC se veut également un lieu de rencontres intergénérationnelles. Actuellement, une dizaine «
d'aînés » fréquentent régulièrement la MC. En parfaite harmonie avec le public jeune (rencontres de
kicker, ping-pong, jeu d'échec, Scrabble).
Des moments de discussions entre aînés et plus jeunes trouvent très souvent naissance au sein de
la MC. Cela permet à chacun d'échanger et de débattre de ses points de vue et parfois, de trouver
des solutions à des problèmes inhérents au quartier. Cette perspective permet donc d'établir le
contact entre les différentes générations du quartier qui se trouvent malheureusement très souvent
en conflit.
Les quelques personnes concernées par ces échanges se veulent les représentants d'un ensemble
auprès duquel elles relayent les avancées de ces échanges.
50
Ce constat était bien plus important encore quand l'Espace Public Numérique qu'accueille la MC
fonctionnait à plein régime !
Pour palier au manque d'ouverture de cet espace, chaque mardi, un bénévole encadre l'ouverture de
l'atelier numérique.
Le public d'origine étrangère cohabite en quasi harmonie avec le public belge. Cela grâce à la
volonté de chacun et des éducateurs d'intégrer et de faire intégrer l'autre avec ses coutumes,
cultures et traditions propres.
Un climat de respect, d'acceptation, de tolérance et de convivialité s'est petit à petit installé au sein
de nos locaux et tend même à s'étendre au delà des murs de la Maison.
Les activités extraordinaires proposées lors de cette année 2012
•
organisation de la Fête de quartier ;
•
sortie au domaine de Chevetogne ;
•
animation grand jeu de bois à Peu d'Eau ;
•
visite de Bruxelles ;
•
parcours VTT de 40 km (juillet) ;
•
activité paint-ball à Coutisse ;
•
organisation d'une animation sur le thème de Halloween dans le parc du château de Seilles ;
•
organisation d'une chasse aux œufs dans le parc du château de Seilles ;
•
organisation d'un tournoi de tennis à Andenne ;
•
organisation d'un tournoi de mini foot en collaboration avec des maisons de jeunes des
alentours ;
•
création, en partenariat avec le Centre culturel d'Andenne et la Maison des Jeunes le Hangar
d'un cycle de projection mensuel (6 dates) appelé « ciné Ados » ;
•
organisation d'un tournoi de jeux vidéo sur grand écran ;
•
participation et organisation de la Fête des Voisins (+ de 120 participants) ;
•
organisation de diverses animations sportives ;
•
organisation en commun avec les membres du réseau social Andennais de la Saint-Nicolas ;
•
création d'un clip vidéo musical sur le thème de la discrimination et des relations entre
générations.
En résumé de l'action
Le travail développé cherche à retisser les liens sociaux, intergénérationnels et interculturels ainsi
que répondre aux besoins locaux en matière de prévention de la délinquance et apports éducatifs.
L'objectif est aussi d'étendre l'action au-delà des murs et porter un effet bénéfique aux quartiers et
cités des alentours.
51
4. Travail de proximité
Présentation
L'éducateur de proximité (éducateur de rue) va à la rencontre des habitants, de différentes
personnes de tous âges dans différents lieux afin d'essayer de répondre à leurs besoins et de leur
apporter une aide structurée. Si besoin et en fonction des problématiques rencontrées par les
habitants, l'éducateur peut aussi orienter les personnes vers un ou plusieurs services compétents.
Principalement, l'éducateur de proximité travaille sur trois quartiers : Seilles (autour des cités
d'Atrive et Gouverneur Falize), Peu d'eau et Thon-Samson.
L'éducateur se déplace à pied ou à l'aide d'un véhicule de la Ville de manière aussi à pouvoir
déplacer le public concerné.
Afin d'être facilement identifiable par la population, l'éducateur porte un blouson mentionnant son
nom et la qualité d'éducateur au sein de la Ville d'Andenne.
Objectifs de l'action
Le travail de rue vise à atteindre un public qui échappe à l'aide sociale classique. L'éducateur de rue
exerce dans un quartier un rôle actif d'intervention sociale et de relation d'aide auprès des
personnes et de groupes en difficulté (pauvreté, chômage, détresse émotionnelle, violence familiale,
toxicomanie, délinquance, etc.).
À cette fin, il décèle les besoins spécifiques des personnes qu'il rencontre, leur fournit l'aide et les
ressources adéquates et veille à faciliter l'accès aux programmes d'aide offerts. Il veille à intervenir
dans un but préventif afin de déceler les situations propices, à la toxicomanie, au décrochage
scolaire, à la délinquance et de favoriser chez les personnes le désir et les moyens de se prendre en
main.
Il essayera d'apporter des réponses rapides et précises aux diverses questions posées ou aux
remarques émises. Ces réponses peuvent prendre différentes formes ; animations de quartier,
activités (sportives ou culturelles), ou entretiens individuels . Ces activités sont organisées tout au
long de l'année et sont accessibles tantôt sur inscription, tantôt en accès libre. Elles seront détaillées
plus loin.
Rôles du travailleur de rue
Intervenir auprès de personnes ou de groupes dans le but de solutionner des difficultés, prévenir
des problèmes ou faciliter l'adaptation des personnes ou des groupes à leur environnement ;
Travailler à l'amélioration du bien-être individuel et collectif ;
Améliorer la qualité de vie des enfants et des adolescents aux prises avec des difficultés familiales ;
Aider les personnes en perte d'autonomie à se réadapter ;
Intervenir auprès de personnes, couples, familles ou groupes afin de les aider à atteindre un mieuxêtre.
Partenaires de l'action
•
La maison de la convivialité ;
•
Les espaces publics numériques de la Ville d'Andenne ;
•
Les Logis Andennais ;
•
Le service ACTE ;
•
Le service Zone T ;
52
•
L'Envol (service d'insertion-socio professionnelle) ;
•
La maison des jeunes « le Hangar » ;
•
La police ;
•
Le service de l'accueil extrascolaire ;
•
L'asbl article 27 ;
•
La régie de quartier d'Andenne ;
•
La maison de quartier de Peu d'eau.
Public atteint
Actuellement le nombre de personnes participant aux activités varie entre 50 et 55 personnes. En ce
qui concerne les personnes rencontrées dans la rue, le chiffre est difficile à préciser. L'âge des
personnes varie entre 10 et 55 ans. Majoritairement, le public est âgé entre 12 et 35 ans.
Quelques personnes plus âgées fréquentent également les activités pour y apporter expériences et
conseils.
Infrastructures du travail de proximité
•
Camionnette Visiocom ;
•
Car communal ;
•
Transport en commun ;
•
Locaux de la Maison de la Convivialité et de la Maison de Quartier de Peu d'Eau ;
•
Bureau du FIPI ;
•
Complexes sportifs de Seilles et d'Andenne ;
•
Agoraspace, etc.
Activités concrètes développées par l'éducateur de proximité
L'éducateur de rue circule dans les quartiers de Seilles et de Peu d'eau tant en journée qu'en soirée.
Il va à la rencontre des personnes et notamment des groupes de jeunes qui forment des bandes,
soit devant les blocs d'entrée des buildings ou qui restent dans leur voiture stationnée devant les
logements. Ces rassemblements occasionnent du bruit et dérangent les riverains.
Il est ainsi présent tous les lundis, mercredis et vendredis après-midi et/ou soir sur le Site de Peu
d'Eau pour proposer des activités sportives aux jeunes de Seilles et de Peu d'Eau.
Pas toujours conscients des troubles et dérangements qu'ils occasionnent, l'éducateur tente de
nouer un dialogue entre les jeunes et les riverains et de proposer des solutions concrètes à court ou
moyen terme (par exemple utiliser les locaux de la maison de quartier pour se rassembler).
L'éducateur de rue circule aussi aux abords de l'IPES et des arrêts de bus et train fréquentés par les
jeunes à certaines heures de la journée. De cette présence est né un projet durant les heures de
midi : les jeunes sont invités à se rendre en présence de l'éducateur au sein du local de la maison
de la convivialité où discussions et activités leurs sont proposées.
De nombreuses activités à caractère culturel ou sportif sont proposées aux jeunes. Ces activités sont
parfois aussi organisées en collaboration avec d'autres services tels que le service Zone T,
l'éducatrice des Logis Andennais.
53
Quelques exemples d'actions entreprises au cours de l'année
•
Activités sportives tous les mercredis après-midi ;
•
Participation au championnat alternatif de mini-foot liégeois qui vise à l'intégration des
jeunes des cités participantes ;
•
Participation au réseau alternatif de mini-foot qui regroupe des associations de la région
andennaise et hutoise ;
•
Utilisation régulière des locaux le lundi, mercredi et vendredi soir pendant l'accueil pour
travailler avec les jeunes et moins jeunes la mise sur pied de projets et rechercher avec eux
des solutions aux problèmes rencontrés dans leur quartier ;
•
Participation à la sixième édition de la fête de quartier de Seilles ;
•
Réflexions autour d'un projet mené en collaboration avec le service Zone T. Ce projet cible
les adolescents et les soucis qu'ils rencontrent à cet âge. Débats et discussions sont mis en
place. Le premier débat portait sur l'alcool, le second sur la drogue et les suivants partaient
des réalités rencontrées sur le terrain ;
•
Intervention au niveau des troubles qui surviennent au sein des habitants d'un quartier. Le
but est d'apporter un encadrement de proximité aux habitants et de tenter d'améliorer
l'image de chacun, jeunes et moins jeunes aux yeux de l'autre ;
•
Suivis individuels de jeunes en demande d'orientation scolaire, de conseils sur la vie à la
maison, de renseignements sur des thèmes divers mais parfois aussi sur des sujets plus
pointus comme les conflits intra familiaux, la consommation de drogue, les relations
amoureuses ;
•
Un travail s'effectue aussi sur le quartier de Thon.
Collaboration avec le Service ZONE T
Cette collaboration s'inscrit dans le travail de proximité développé par l'éducateur de rue mais aussi
dans le travail de réduction de risque mené par le service Zone T.
Un binôme, composé de l'éducateur de proximité et d'un éducateur de Zone T va à la rencontre de
personnes dépendantes de drogues, médicaments et d'alcools, des sans abris ou personnes adultes
ayant d'autres problèmes dans la rue. Nous essayons de les amener au service Zone T qui les
prendra en charge dans un premier temps en leur proposant un rendez-vous chez la psychologue du
service, ou en les orientant vers un médecin spécialisé ou simplement leur proposant une tasse de
café, une soupe ou juste venir se réchauffer au local. Ces rencontres sont aussi l'occasion de donner
de l'information sur les risques sociaux et sanitaires auxquels ces personnes sont exposées et de
leur rappeler la loi.
Activités extraordinaires proposées
Activités culturelles
•
Sortie culturelle au cinéma la Sauvenière en collaboration avec l'asbl article 27 ;
•
Participation aux ateliers de musique, break dance mis en place en collaboration avec le
service Zone T dans le local de la maison de quartier de Peu d'Eau ;
•
Visite de l'exposition consacrée au graphisme comtemporain au musée Félicien Rops à
Namur ;
•
Visite de la Ville de Bruxelles ;
•
Participation aux cinés d'Andenne en collaboration avec le centre culturel d'Andenne ;
•
Organisation d'une sortie aux festivals de Dour et Esperenzah ;
•
Organisation d'une sortie au complexe sportive du Sartilman pour voir une rencontre de
division 1 belge de basket ;
54
•
Organisation d'une sortie à Bruxelles pour le mémorial Van Damme (défis athlète très
connu) ;
•
Sortie à Chevetogne.
Activités sportives
•
Organisation d'une après-midi paint-ball ;
•
Organisation d'un tournoi de mini-foot ;
•
Organisation d'une journée au skate park ;
•
Participation aux rencontres organisées par LAFIL ;
•
Organisation d'un grand tournoi de ping pong ;
•
Organisation d'un grand tournoi de foot-tv en playstation 3 ;
•
Initiation à Beakdance ;
•
Participation à une journée démonstration de Wil-sport.
Activités favorisant l'intégration des jeunes dans leur lieu de vie (école, famille, quartier)
•
Participation à la fête des voisins ;
•
Participation à la chasse aux œufs ;
•
Participation à hallowen ;
•
Participation à St-Nicolas ;
•
Sortie familiale à Ostende ;
•
Organisation d'un barbecue de quartier à Peu d'eau ;
•
Participation et organisation des premiers jeux gonflables sur Andenne.
55
5. L'Envol (alphabétisation) ASBL
L'Envol à Andenne asbl propose depuis 2008 des cours d'alphabétisation adaptés aux adultes peu ou
pas scolarisés, francophones ou non francophones. Ces publics cibles ont souvent vécu un parcours
semé d'échecs et de rejets sociaux.
Siège social
Rue Delcourt, 4 à 5300 Andenne
Personne de contact
Véronique PERPINIEN
085/25.15.69
[email protected]
Les objectifs généraux
Par le biais de la lecture, de l'écriture, de l'expression orale, des mathématiques et des nouvelles
technologies:
•
•
•
•
•
•
•
•
agir et interpeller ;
faire des choix (défis, projets d'expression...) ;
quitter l'individualisme et la concurrence pour développer l'esprit de coopération, d'échange,
d'écoute et de respect ;
rechercher des moyens facilitant l'accès des personnes en démarche d'insertion
professionnelle à l'emploi et aux formations qualifiantes ;
créer une solidarité parmi les apprenants qui favorisera l'autonomie de chacun ;
favoriser la réalisation d'un projet personnel construit tout au long de la formation (par
exemple savoir lire et décoder les petites annonces concernant la recherche d'un emploi, d'un
logement, ) ;
favoriser la démarche d'émancipation ;
rendre les personnes moins exclues des circuits d'information, de communication et de
socialisation.
Le processus de formation
L'accueil
Dès l'accueil, un grand travail d'écoute et de réflexion est effectué avec le stagiaire et ce, afin de
construire avec lui un projet de formation qui répondra à ses attentes et à ses besoins. Il est
naturellement possible de modifier ce projet en fonction des changements éventuels apparus en
cours de formation.
Une grande importance est donnée à la formulation des objectifs de formation. Ces derniers doivent
être concrets et accessibles ce qui permettra au stagiaire de se voir progresser et ainsi aura une
grande influence sur l'estime de soi.
En cours de formation, un travail d'évaluation formative, d'autoévaluation est mis en place afin de
permettre au stagiaire de se situer dans son propre apprentissage et également au formateur de
réguler son action pédagogique, voire de cibler des besoins d'accompagnement particulier.
Il est important que le stagiaire puisse personnellement se situer dans son apprentissage, voir ses
progrès par lui-même. Ces différentes actions vont dans la direction des objectifs poursuivis :
l'intégration, l'autonomie, la prise en charge.
56
Les méthodes
Les méthodes et outils pédagogiques sont très variés et utilisés en fonction des besoins, des
attentes des stagiaires ou du contexte, et ils favorisent toujours des démarches participatives et
émancipatrices.
Les formatrices utilisent les méthodes d'apprentissage classiques qui ont été conçues pour les
adultes :
•
•
•
•
•
•
La pédagogie nouvelle basée sur l'auto-socioconstruction des savoirs ou comment mettre les
apprenants en recherche pour construire leurs connaissances ;
La pédagogie du projet ;
La gestion mentale et le dialogue pédagogique ;
Les méthodes analytiques, phonétiques, globales ;
Les mathématiques qui sont en lien avec leur quotidien et qui ont du sens ;
Les ateliers d'écriture.
La relation formateur-participant est une relation d'adulte à adulte, elle implique la confiance et le
respect. Elle implique aussi que le formateur considère la personne qu'il a en face de lui comme
capable, qu'il ne l'infantilise pas et ne la moralise pas, mais, au contraire, lui permette d'exprimer
qui elle est et quels sont ses projets.
Nous partons du postulat que l'alphabétisation pour adultes ne se fait qu'avec des méthodes
spécifiques pour adultes, non scolaires, proches du vécu des personnes et porteuses de sens. Ces
méthodes permettent aux personnes de progresser à leur rythme et ainsi de rompre leur «
isolement » grâce à leur potentiel personnel.
L'équipe
L'équipe de l'Envol à Andenne est composée de :
•
•
•
3 formatrices temps plein gérant essentiellement les cours de français. Deux formatrices sont
engagées par l'asbl, l'une est engagée par la Ville d'Andenne et mise à disposition de l'asbl
dans le cadre du Plan de Cohésion Sociale ;
1 formateur en informatique mi-temps gérant le parc informatique de l'asbl et ayant en
charge la sensibilisation aux nouvelles technologies ;
1 coordinatrice mi-temps gérant les aspects administratifs, partenariaux, la gestion du
personnel de l'asbl ainsi que le suivi-psychosocial des stagiaires en formation.
Le calendrier
Les cours se donnent de janvier à juin, puis de septembre à décembre, en dehors des périodes de
congés scolaires ; ceci afin de permettre à un grand nombre de personnes de pouvoir y participer,
notamment les parents célibataires.
Le contenu de formation
L'Envol à Andenne propose :
•
•
•
•
•
des
des
des
des
des
cours de conjugaison, grammaire, orthographe, vocabulaire ;
cours de lecture et d'expression écrite ;
cours de mathématiques ;
ateliers informatique et de découverte des nouvelles technologies ;
cours de français langue étrangère (FLE).
Avec les personnes participant aux cours, nous devons rechercher et proposer des actions de
formation en fonction des observations, des évaluations, des analyses réalisées afin d'être le plus
proche des demandes, des problématiques.
Il ne s'agit donc pas de proposer un programme de formation immuable, mais bien de construire
avec les stagiaires le contenu de la formation. Cependant, l'apprentissage du français (lecture,
écriture, expression orale) doit répondre à des objectifs formels et fonctionnels, pédagogiquement
cohérents.
57
Les groupes FLE
Les modules FLE sont organisés dans le cadre du Plan de Cohésion Sociale de la
Seule initiative communale de ce type, les autorités communales ont voulu que
s'articuler avec les projets d'alphabétisation développés par l'asbl l'Envol à
collaboration s'est concrétisées au travers d'une convention de partenariat,
notamment la mise à disposition d'un formateur à l'asbl l'Envol à Andenne.
Ville d'Andenne.
ce projet puisse
Andenne. Cette
laquelle prévoit
Le Français langue étrangère concerne des personnes adultes non francophones ne maîtrisant pas
ou peu le français oral. Les cours sont gratuits pour les apprenants puisque financés par la Ville
d'Andenne dans le cadre du plan de cohésion sociale.
Ces activités ont lieu à la Maison de la Convivialité de Seilles.
Ce type de travail avec des personnes d'origine étrangère est soumis aux évènements géopolitiques.
La représentation majoritaire au sein des 2 groupes depuis 2009 est essentiellement composée
d'albanophones et de russophones. Cependant depuis quelques mois nous constatons des demandes
de plus en plus régulières d'inscriptions pour des apprenants venant d'Espagne mais d'origine
marocaine.
Entre le 1er janvier et le 30 juin 2012, les cours ont accueilli 30 personnes (70% de femmes),
réparties en 2 groupes :
•
•
Un groupe débutant (mardi et jeudi matin de 9h à 12h), niveau européen A0 à A1 ;
Un groupe avancé (mardi et jeudi de 13h à 16h) niveau européen A2 à B1.
Les personnes accueillies viennent, quasi exclusivement, de la commune d'Andenne.
A la rentrée du 1er septembre on dénombrait 26 nouveaux apprenants et depuis le 2ième trimestre
2012 plusieurs inscriptions n'ont pu être satisfaites les groupes étant au complet. Il existait donc
une liste d'attente pour le niveau débutant exclusivement. Cette liste avait été apurée au début de
septembre, mais la situation se reproduit à l'identique dès le mois d'octobre.
Notre inquiétude grandit donc notamment au vu du futur parcours d'intégration des primo-arrivants
que les communes devront mettre en place tout prochainement.
Pays d'origine des apprenants
Les personnes inscrites dans ces cours sont souvent depuis moins de 2 ans en Belgique et
souhaitent progresser rapidement dans la maîtrise du français oral en vue de pouvoir s'insérer
socialement et professionnellement. Elles font preuve de grandes capacités d'autonomie et
manifestent un vif désir de comprendre le pays et la commune qui les accueillent.
Europe : Bulgarie, Espagne, Roumanie, Pologne, Suède.
Maghreb : Algérie, Maroc.
Afrique hors Maghreb : Tanzanie.
Europe centrale et Espace post-soviétique : Azerbaïdjan, Biélorussie, Russie, Ukraine, Tchétchénie,
Ouzbékistan, Ingouchie.
Balkans : Serbie, Kosovo, Bosnie, Macédoine, Albanie.
Asie : Chine, Thaïlande, Bangladesh.
Amérique : Brésil, Mexique.
1 apprenant apatride a aussi suivi les cours.
Age des personnes inscrites
18% ont entre 18 et 25 ans.
61% ont entre 25 et 40 ans.
21% ont plus de 41 ans.
Statuts à l'entrée en formation
Travailleurs à temps partiels ou indépendants 14%
Demandeurs d'emploi inoccupés 12,5%
58
CPAS 21,5%
Femmes/Hommes au foyer 36%
Souhaitant travailler mais n'ayant pas accès au statut de demandeur d'emploi 7%
Inconnu 9%
Niveau d'études maximum atteint à l'étranger
Analphabètes 2%
Niveau équivalent au CEB 12,5%
Niveau équivalent au CESI 41%
Niveau équivalent au CESS 30,5%
Niveau supérieur 14,5%
Aucune des personnes reprises ci-dessus n'a suivi l'enseignement spécial.
Méthodologie
L'évolution des méthodologies employées en FLE est marquée par les changements dans les
besoins, les objectifs du formateur et le public des apprenants.
La présence d'une méthodologie propre au groupe et définie dès le début dans l'univers de la classe
est très importante et sécurisante pour les apprenants.
La méthodologie appliquée ici accorde la priorité à l'oral : elle est donc dite « audio-orale » et
communicative.
On conçoit la langue comme un ensemble d'habitudes, d'automatismes linguistiques qui font que
des formes appropriées sont utilisées de façon spontanée. La linguistique et la psychologie de
l'apprenant sont sollicitées également afin d'affiner le transfert de connaissances et de compétences.
2 approches sont prises en compte: d'une part, le français instrumental qui vise la communication
orale en situation de classe uniquement. Il s'agit d'acquérir une compétence de compréhension
immédiate, et d'autre part le français fonctionnel, qui est fondé sur les besoins langagiers réels des
individus. Il envisage une relation de locuteur à locuteur dans certaines situations de
communication, et selon certains rôles sociaux. On détermine les besoins langagiers des apprenants
en fonction des actes de parole qu'ils auront à accomplir dans certaines situations.
Objectifs des deux niveaux de cours
L'objectif général des cours de FLE est communicationnel : acquérir une aisance suffisante dans la
pratique de la langue française en ce qui concerne la compréhension orale et écrite, l'expression
orale, la lecture et la diction. Voici les différents objectifs pédagogiques, détaillés suivant les niveaux
de cours :
En ce qui concerne la conjugaison, l'apprenant doit être capable de maîtriser le présent de l'indicatif
et de l'impératif, le futur proche, le conditionnel présent et pour le niveau avancé, le passé composé,
l'imparfait et le futur simple.
En ce qui concerne la grammaire, l'apprenant doit être capable d'utiliser pronoms et déterminants
corrects, de discerner les genres des noms et de les utiliser correctement, d'accorder les adjectifs
qualificatifs, enfin de former une phrase claire et compréhensible, d'utiliser à bon escient les
possessifs et, pour le degré avancé, de procéder à une nominalisation, de maîtriser les déterminants
démonstratifs, les adverbes, comparatifs et superlatifs, et enfin les propositions relatives.
En ce qui concerne le vocabulaire, l'apprenant doit être capable de maîtriser les termes usuels
(politesse, vie quotidienne, santé, villes et infrastructures, etc.) Au degré avancé, l'apprenant doit
être capable de s'adapter à n'importe quelle situation de la vie quotidienne, de résoudre des
problèmes en utilisant questions et réponses adéquates, d'exprimer son opinion et son ressenti. De
plus, de nombreux exercices de compréhension de textes (textes authentiques et liés au milieu)
permettent d'évaluer la globalité de l'apprentissage.
59
Quelques repères dans l'année 2012 pour les groupes FLE
Le contenu des cours FLE, tant au niveau débutant qu'intermédiaire, tient compte des spécificités
locales et fait la part belle à l'intégration pratique des personnes au niveau social. Pour ce faire, un
vaste axe « citoyenneté » est développé, en lien avec les partenaires et infrastructures locales.
Dans le cadre du bilan des actions développées dans le cadre du PCS, les apprenants FLE ont été
particulièrement actifs, évaluant leurs compétences par rapport aux besoins éprouvés et formulant
des idées pour une action encore plus réussie.
La bibliothèque d'Andenne est devenu un partenaire régulier et apprécié des apprenants, grâce à
des séances d'information et à des animations régulières en son sein. Un projet de «
minibibliothèque » sera d'ailleurs mis en route dès octobre 2012 à la Maison de la Convivialité, à
Seilles.
Dans la perspective de la mise sur les rails d'un parcours d'accueil des primo-arrivants en Wallonie,
une collaboration constructive a été initiée avec le service population de la ville. La politique
d'accueil locale devrait, grâce à des échanges d'informations et de bons services, être encore plus
performante et humaine.
La réflexion autour de la problématique de la scolarité des enfants issus de l'immigration se
poursuit. Des projets de partenariat avec le réseau scolaire communal (alphabétisation parentale à
l'école) sont actuellement à l'étude.
Plus que jamais, l'objectif de la filière FLE est un apprentissage performant, souple et efficace, au
travers de la langue française, du tissu local, régional et national, recouvrant ses réalités
géographiques, historiques, politiques, sociales, culturelles et surtout humaines...
Les groupes d'alphabétisation
Nous proposons une alphabétisation adaptée aux adultes (plus de 18 ans) pas ou peu scolarisés et
maîtrisant le français oral.
Les cours sont gratuits et se donnent en journée dans les locaux de la Maison de quartier située Rue
Delcourt, 4 à 5300 Andenne.
Les publics que nous accueillons dans les cours sont issus, pour la plupart, d'un milieu social
défavorisé et connaissent un grand isolement. Ils viennent pour avoir un bagage suffisant en
français, mathématiques, nouvelles technologies et souvent, retrouvent aussi un sentiment
d'appartenance à un groupe, à une société.
Au terme de leur passage en alphabétisation, les apprenants doivent avoir acquis une certaine
autonomie leur permettant de réaliser seuls les objectifs de vie sociale et professionnelle qu'ils se
sont fixés tout au long de la formation.
Suite à la reconnaissance d'une partie des activités de l'asbl par le Région wallonne comme OISP
(organisme d'insertion socioprofessionnelle) nous subdivisons administrativement nos publics en
deux catégories : les personnes en insertion socioprofessionnelle bénéficiant d'un contrat de
formation avec le Forem (1€ brut par heure de formation, frais de garderie et de déplacement
remboursés) et les personnes en insertion sociale. Nous pouvons toujours accueillir cette seconde
catégorie de personnes grâce au soutien apporté par la ville d'Andenne.
En effet, sans cette aide communale, nous ne pourrions, malheureusement, plus les intégrer dans
les cours faute de financement structurel permettant l'alphabétisation pour tous !
En 2012, les cours à 15h par semaine sont répartis comme suit :
•
•
•
Un groupe débutant (1)
Un groupe intermédiaire (2)
Un groupe avancé (3)
Nous avons aussi mis en place un APP (Atelier Pédagogique Personnalisé) de 3h par semaine
permettant de répondre à des besoins ponctuels.
A ce jour nos groupes sont quasiment complets, nous avons aussi observé une répartition différente
au sein des groupes. En effet, nous n'avons plus de « vrais débutants » en lecture et écriture c'està-dire que les personnes du groupe 1 savent un peu lire et un peu écriture, ils maîtrisent le geste
60
graphique. A ce jour, les groupes intermédiaires (2) et avancés (3) sont complets, il reste quelques
places au sein du groupe 1.
Depuis le 1er janvier 2012 et à la date du 31 octobre 2012 il y a eu 52 inscrits dans les cours dont
96% de public ISP (insertion socioprofessionnelle).
Photo du public ISP
50 personnes suivent donc les cours sous contrat de formation FOREM et sont donc le public
prioritaire reconnu dans notre agrément OISP.
Sur ces 50 personnes :
66% sont des femmes ;
74% sont domiciliées à Andenne et 26% viennent d'autres communes comme Huy, Amay, Namur,
Ohey, Héron, Gesves, Ciney, Marchin ;
81% ont la nationalité belge.
Statuts à l'entrée de la formation
74% Demandeur d'emploi indemnisé ;
4% en stage d'insertion (d'attente) ;
22% Demandeur d'emploi non indemnisé.
Âge à l'entrée de formation
26% de 18 à 25 ans
40 % de 26 à 40 ans
34% de 41 à 55 ans
Motifs des arrêts de formation
Depuis janvier 2012, 19 personnes ont quitté la formation pour diverses raisons.
37% - Orientation vers un partenaire ISP (EFT - Mission Régionale FOREM)
+/- 10,5%- Formation en Promotion sociale
5% - Travail
31,5% - Raison de santé (maternité, dépression, )
+/- 10,5% - Autre (déménagement,..)
5% - Abandon
Scolarité
+/- 70% n'ont pas de diplôme
+/- 20% ont au maximum le CEB (diplôme primaire)
+/- 10% ont un CESI professionnel ou technique (secondaire inférieur professionnel)
66% des personnes ont suivi une partie de leur scolarité dans l'enseignement ordinaire (34% dans
le « spécial »).
Les partenariats
Notre axe principal de travail est bien entendu l'insertion professionnelle, dans ce cadre également
plusieurs partenariats et projets sont menés.
Participation, le 29 mars 2012, à Namur, à la troisième édition du salon « Place à l'Emploi »
organisé conjointement par la MIRENA et la cellule ISP du CAI, le FOREM et la Ville de Namur. La
participation à ce salon a été bien plus pertinente et efficace que la participation au salon de l'emploi
organisé par le FOREM en octobre de chaque année. En effet, les offres d'emploi, les conférences,
les centres de formation étaient à destination de nos publics peu qualifiés ce qui n'est pas vraiment
le cas lors du salon FOREM et ce qui est donc très démoralisant pour nos stagiaires.
61
Notre partenariat avec Lire et Ecrire se poursuit notamment sous deux formes. D'une part la
participation au « Printemps de l'alpha » le 7 juin 2012. Lors de ce « Printemps » les stagiaires en
formation, rencontrent d'autres stagiaires « Alpha » venant d'autres centres wallons et leur
présentent un livre qui les a marqués. Cette année l'action se faisait à Namur et le groupe «
débutant » de l'Envol a présenté « Le bus de Rosa » traitant de la lutte par les américains noirs pour
l'obtention des droits civiques.
D'autre part nous poursuivons notre participation, sous la direction du Comité Subrégional pour
l'Emploi et la Formation de Namur (CSEF) au « Dispositif partenarial pour le droit à
l'alphabétisation et la prise en compte des personnes illettrées en Province de Namur ».
Lieu de réflexion, d'interpellation mais aussi d'action puisque le 11 septembre 2012 a été présenté,
à plus d'une centaine de professionnels de l'ISP, un répertoire des offres de formation en ALPHA FLE
REMISE à NIVEAU organisées sur la Province de Namur. Répertoire disponible en format papier mais
aussi via le lien http://disponamur.jimbo.com/
Depuis le printemps 2011, une matinée par mois, la coordinatrice est présente à la Maison de
l'Emploi afin de recevoir les personnes demandeuses d'une formation en alphabétisation.
Il est important pour l'Envol, d'être présent dans ce lieu symbolique qu'est la Maison de l'Emploi,
cela correspond aux missions définies dans le cadre de son agrément OISP, d'autant plus que l'asbl
est le seul centre de formation ISP, reconnu par le Ministère wallon de l'Emploi et de la Formation,
situé sur le territoire andennais. De plus, il faut savoir que pour une partie du public la démarche de
venir dans un centre d'alphabétisation est encore difficile à réaliser par conséquent ce premier
contact dans un lieu « neutre » facilite le parcours d'insertion de certains demandeurs d'emploi.
En septembre 2011 un autre partenariat a également été mis en place avec un nouveau partenaire
de l'insertion socioprofessionnelle installé sur le site du Bois des Dames, la Régie des quartiers
d'Andenne. Ce partenariat est intéressant car il permet d'enrichir le cursus de formation des
stagiaires de la Régie. De plus, une partie du travail effectué en Régie est un préalable à
l'intégration dans un OISP, une EFT, un centre de formation du FOREM, En effet, si certaines
compétences ne sont pas retravaillées par l'équipe de la Régie (gestion du temps, respect des
consignes, le travail en équipe etc) l'insertion dans un autre centre de formation, plus « exigeant »,
au niveau des compétences sociales risque d'échouer.
Le partenariat avec la Bibliothèque d'Andenne se poursuit et va d'ailleurs encore être renforcé
dès 2013 suite à une demande d'un autre centre d'alphabétisation namurois pour, avec nos
bibliothécaires andennaises, mettre en place un réseau d'échanges, de partage de lecture.
Plusieurs spectacles du Centre culturel d'Andenne ont été programmés dans le cadre des cours
pour l'année 2012-2013:
•
« Tout le monde çà n'existe pas » en octobre 2012- spectacle traitant de la différence afin de
poursuivre notre travail sur la discrimination ;
Et pour 2013 :
•
•
•
« Black-out » - traitant de la citoyenneté ou plutôt de la désobéissance citoyenne ;
« Conversation sous les étoiles » - traitant de l'origine du monde, de la relativité des
certitudes ;
« Un paradis sur terre » - traitant des mouvements migratoires (immigration-émigration), de
la nostalgie du pays.
Le choix des spectacles n'est pas anodin, il est toujours en lien soit avec les constats, les propos
entendus au sein de groupe d'apprenants et/ou en en lien avec le projet que nous menons. Cette
année-ci nous poursuivons notre travail sur l'histoire de la Belgique en vue notamment de préparer
les prochaines élections régionales.
Nous avons également constaté que régulièrement des propos intolérants, des idées « toute faites »
étaient très présentes au sein des groupes. Dès lors, nous poursuivrons le travail autour de la
discrimination, de la tolérance, de l'ouverture aux autres.
Malheureusement, notre souhait de renforcer la participation aux activités culturelles est fortement «
mis à mal » car l'asbl Article 27, qui nous permettait d'obtenir des entrées gratuites pour certains
spectacles, subit d'importantes difficultés financières. Cette situation nous touche directement, ainsi
62
que d'autres partenaires comme le Centre culturel d'Andenne, car, depuis janvier 2010, nous devons
acheter ces entrées au prix de 4€ l'unité.
Cette situation concerne l'ensemble des partenaires andennais bénéficiant d'une convention avec
l'asbl Article 27. Encore une fois, nous nous questionnons sur le réel accès à la culture offert aux
plus démunis !
La nouvelle dynamique Maison de quartier
L'équipe d'ACSA ayant été en grande partie modifiée, nous avons choisi de mettre en place des
portes-ouvertes en septembre afin d'une part de faire connaître les nouveaux visages évoluant dans
la Maison de quartier mais aussi de rencontrer les habitants du vieil Andenne, de leur expliquer le
projet de la Maison de quartier. Ces portes-ouvertes se sont faites le samedi 29 septembre aprèsmidi et ont été un grand succès. Les objectifs poursuivis ont été atteints.
Nous souhaitons mettre en place, avec nos partenaires d'ACSA une réelle dynamique Maison de
quartier. Afin de faire du « lien » nous suivons, tous ensemble, une formation donnée par le CESEP
(Centre socialiste d'Education Permanente). En effet, plusieurs points nous séparent : les missions,
les publics « cible », les exigences administratives liées aux pouvoirs subsidiants, Dès lors il nous
semblait pertinent de trouver « l'élément rassembleur » .Ce dernier a été identifié comme étant la
méthodologie à mettre en place pour les projets communs à savoir les méthodologies « Education
permanente ».
Dans cette idée et étant donnée que l'équipe d'ACSA a été en grande partie modifiée dans le 1er
semestre 2012, nous avons choisi de mettre en place des portes-ouvertes en septembre afin d'une
part de faire connaître les nouveaux visages évoluant dans la Maison de quartier mais aussi de
rencontrer les habitants du vieil Andenne, de leur expliquer le projet de la Maison de quartier. Ces
portes-ouvertes se sont faites le samedi 29 septembre après-midi et ont été un grand succès. Les
objectifs poursuivis ont été atteints.
Le projet « Elections »
2012 a été, pour l'équipe et les stagiaires, l'occasion de retravailler l'axe citoyenneté en vue de
préparer les prochaines élections communales du 14 octobre 2012.
Pour nous accompagner dans ce travail nous avons fait appel à un organisme spécialisé « le Service
d'Education et de Formation Populaire SEFOP ».
Une dizaine d'ateliers au premier semestre 2012 ont permis d'aborder les thèmes suivants :
1. La Belgique fédérale : le fonctionnement politique à partir de la découverte du pouvoir le plus
proche du citoyen, la commune, pour se diriger vers le fédéral en pensant par le régional et
le communautaire (fonctionnement et niveau de compétence) ;
2. Les institutions belges : explication du fonctionnement global de la Chambre, du Sénat, ainsi
que des différents gouvernements et parlements de Belgique ;
3. Démocratie et démarche citoyennes : bases du système démocratique, droits et devoirs du
citoyen ;
4. Partis politiques et vote : historique du droit de vote en Belgique, fonctionnement des
élections, les partis politiques démocratiques, les grandes lignes idéologiques (sur base de
l'analyse des programmes).
Le Collège communal d'Andenne nous a autorisé à filmer une séance du Conseil Communal. Outil
pédagogique fort intéressant car il permet d'expliquer les différents mécanismes de fonctionnement
du Conseil Communal, lieu peu investi par le grand public et difficilement abordable par les noninitiés.
Dès la rentrée de septembre 2012 plusieurs activités pédagogiques, toujours en lien avec les
élections communales, ont été mises en place :
•
•
pour analyser les programmes des 4 grands partis présents sur Andenne ;
Vivre une journée électorale.
63
Pour cette dernière action, le 1er octobre, les stagiaires se sont rendus à la Maison des citoyens
de Namur puis dans la salle du Conseil communal de Namur pour vivre en 1 matinée« une journée
électorale ».
Cette reconstitution a commencé par une visite des services à la Maison des citoyens puis par une
présentation vidéo du fonctionnement et des missions de la Commune, de la Province ;
Ensuite très concrètement les stagiaires ont pu vivre :
•
•
•
Une reconstitution d'un bureau de vote (Président, Secrétaire, Assesseur), son
fonctionnement, la protection des urnes ;
Un essai au vote Pourquoi mon vote est-il valable ou non ? Le B.A.BA du vote correct :
crayon rouge à disposition, voter pour 1 seul liste, plusieurs candidats d'une même liste,) ;
Une explication sur le fonctionnement du bureau de dépouillement.
Le travail autour de la citoyenneté de l'histoire de la Belgique s'est poursuivi le 5 octobre par une
activité en matinée aux « Territoires de la mémoire » puis l'après-midi par la découverte de
l'exposition « Golden Sixties » à la gare SNCB des « Guillemins ».
Aux Territoires de la mémoire, centre d'éducation à la résistance et à la citoyenneté, les stagiaires
ont pu vivre une expérience très forte en émotions en suivant le parcours symbolique des victimes
du nazisme. Les témoignages des rescapés, la traversée des différents espaces comme le « Wagon à
bestiaux », un bureau de la Gestapo etc. ont permis à nos stagiaires de prendre conscience de la
barbarie des nazis, que plusieurs stagiaires ne connaissaient pas, mais aussi de la responsabilité de
chacun et de l'implication individuelle dans la mise en place d'un tel régime ! Une des questions
étant « Et moi en « 45 », victime ou bourreau ? ».
L'après-midi devait être plus « légère » et l'exposition des Golden Sixties tombait à propos
puisqu'elle nous a permis de vivre une activité « ludique » et très riche en découvertes, en
témoignages historiques. En effet, les années 60 ont été, dans le monde entier, une décennie de
transformations en matière d'économie, de culture, de politique. Cette visite nous permettra de
poursuivre le travail sur la connaissance de l'Etat belge, en abordant « Les grèves de 60 ».
Nos enjeux pour l'avenir
Agir contre la discrimination, l'exclusion.
La mise en place d'une vraie politique « d'éducation populaire », avec les moyens qui le permettent.
Distinguer les niveaux de responsabilité et les responsabilités propres de chaque acteur.
Etre proactif pour le maintien de la définition d'un emploi convenable.
64
6. Zone T
PRESENTATION DU CADRE INSTITUTIONNEL
Coordonnées et personnes de référence
Zone T
Rue de l'Hôpital, 18
5300 Andenne
Tel : 085/84.50.61
Fax : 085/84.62.79
[email protected]
Président de l'ASBL: Monsieur Michel DECHAMPS
Directeur et responsable administratif et financier des services sociaux de la Ville d'Andenne :
Monsieur Ronald GOSSIAUX
Coordinatrice des projets sociaux de la Ville d'Andenne : Mademoiselle Corine WYARD
Coordinateur du service : Monsieur Philippe PIRONET
L'organigramme
Zone T : une asbl et un service communal qui travaille en étroite collaboration
L'asbl Zone T et le service communal Zone T travaillent en étroite collaboration car suivent des
objectifs communs. C'est la raison pour laquelle le rapport d'activité est commun. Cependant, les
financements et les procédures de décisions sont différents.
L'Assemblée Générale et le Conseil d'Administration de l'asbl Zone T
•
Monsieur Michel DECHAMPS, Président.
•
Monsieur André VIDAL, Vice-président.
•
Monsieur Yves CHARLIER, Trésorier.
•
Monsieur Claude CARPENTIER, Trésorier adjoint.
•
Monsieur Philippe PIRONET, Secrétaire (depuis le 28 juin 2012).
•
Madame Elisabeth MALISOUX, Administratrice déléguée.
•
Madame Nadia GINDT, Administratrice.
•
Madame Patricia DOINO, Administratrice.
•
Monsieur Christian BADOT, Administrateur.
•
Monsieur Rudy BUONGIORNO, administrateur (depuis le 28 juin 2012)
•
Monsieur Claude EERDEKENS, membre.
•
Madame Carine JANSEN, membre.
•
Monsieur Henri-Jean GINDT, membre.
•
Madame Jeanine DOSOGNE, membre.
L'Equipe
De janvier à fin octobre 2012, l'équipe fut composée de 6 personnes :
ANCIAUX Geneviève Psychologue ½ temps Ville PCS (Région Wallonne)
GILSONNET Annick Psychologue ¼ temps Ville PSSP (SPF Intérieur)
65
HENNAUX Pascale Assistante sociale ¾ temps Ville PSSP (SPF Intérieur)
PIRONET Philippe Assistant social 4/5ème temps Ville PSSP (SPF Intérieur)
HENRY Claude Educatrice spécialisée Temps plein ASBL APE (Région Wallonne)
BOURHANEM Mohamed Educateur spécialisé Temps plein ASBL APE (Région Wallonne)
Suite à la fin du contrat de travail liant Louise REMICHE à la Ville d'Andenne, Philippe PIRONET qui la
remplaçait durant son congé de maternité a été désigné par le Collège Communal en tant que
titulaire du poste à la date du 6 février 2012.
Nous travaillons en étroite collaboration avec deux médecins volontaires, attachés au projet depuis
sa création ou presque. Il s'agit du Dr Jean-Marie PANDER, médecin généraliste à Andenne, et du Dr
Philippe DELVAUX, urgentiste au CHR de Namur.
La coordination du service est actuellement prise en charge par Philippe PIRONET.
Les pouvoirs subsidiants / les mandats du service
Le financement de l'asbl Zone T et du service Zone T provient de trois sources différentes et fait
ainsi l'objet de trois mandats différents:
L'ASBL Zone T
Depuis la création de l'asbl, Zone T bénéficie d'une subvention du Forem (Région Wallonne), qui
s'élève actuellement à 20 points APE. Celle-ci nous permet d'engager deux travailleurs sociaux à
temps plein. Outre cette subvention, l'ASBL Zone T bénéficie d'une subvention (14.300€) de la
Région wallonne dans le cadre de l'article 18 du Plan de Cohésion Sociale. Cette somme permet au
service de perpétuer ses actions de réduction des risques en milieu de vie et d'améliorer les
conditions d'accueil du public bénéficiaire.
L'objet social de l'asbl est le suivant : prendre, promouvoir et soutenir toute initiative en matière de
prévention de la toxicomanie.
Le service Zone T
Le service Zone T est subsidié par la Région Wallonne dans le cadre des Plans de Cohésion Sociale
(PCS), anciennement appelé Plan de Prévention et de Proximité (PPP). Cette subvention a permis à
la Ville d'Andenne d'octroyer au service une psychologue à mi-temps ainsi qu'une enveloppe
réservée aux frais de fonctionnement d'un montant de 12.000€.
Dans ce cadre-là, nous proposons à la population andennaise les services suivants :
•
Un accompagnement thérapeutique de la personne dépendante et/ou de son entourage ;
•
Un travail de proximité au sein de quartiers fragilisés, principalement orienté vers
l'établissement de liens avec le public jeune ;
•
Des actions de réduction des risques en milieu de vie ;
•
Un accueil des personnes confrontées à des problèmes en lien avec les assuétudes.
Depuis le 1er Janvier 2007, la Ville d'Andenne perçoit du Ministère de l'Intérieur, dans le cadre des
Plans Stratégiques de Sécurité et de Prévention (PSSP), un montant de 59.000€/an pour une durée
de 4 ans en vue de traiter deux phénomènes reconnus comme problématiques en son sein : les
nuisances publiques liées à l'usage de drogues et le décrochage scolaire. La problématique du
décrochage scolaire a été abandonnée du au fait qu'elle ne semble pas préoccupante sur le territoire
desservi. Ce Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention est actuellement prolongé jusqu'au 30
juin 2013.
Le service Zone T fut choisi pour répondre à cette demande. Dès lors, il s'engage à favoriser la
resocialisation des usagers de drogue, à diminuer les comportements à risques et à promouvoir une
approche intégrée et intégrale.
Il est important de préciser qu'en tant que service communal, Zone T bénéficie, en plus d'un soutien
financier, d'un soutien logistique, informatique, etc. de la Ville d'Andenne. Enfin, l'aide apportée par
le CPAS d'Andenne, telle que la prise en charge du nettoyage des locaux, n'est pas négligeable.
66
La population
Le service Zone T ouvre ses portes à trois catégories de personnes : celles qui rencontrent une
problématique de dépendance, l'entourage de ces dernières et un public tout venant cherchant
réponses à des questions liées à la problématique des assuétudes.
Le public tout venant comprend aussi bien des parents inquiets par rapport à la consommation de
leur enfant, que des professionnels désireux de mieux appréhender les usagers de produits
psychotropes, ou encore des étudiants en recherche d'informations sur la question des assuétudes,
etc.
L'entourage, lui, est composé généralement des parents du patient, quelques fois d'un conjoint,
rarement des frères et sœurs.
Les usagers de produits psychotropes fréquentant le service constituent un tout relativement
hétéroclite. Il existe néanmoins des traits récurrents : population précarisée, la majorité des usagers
est bénéficiaire d'allocations sociales (chômage, CPAS, mutuelle) et a un niveau de scolarité assez
faible. Les bénéficiaires du service présentent majoritairement une dépendance à l'héroïne et/ou à
l'alcool. Il y a une majorité d'hommes, de 26 à 45 ans et de nationalité belge. Les personnes
présentant une problématique de consommation abusive d'alcool s'engagent davantage dans un
suivi psychologique tandis que les consommateurs de drogues illégales (héroïne, cocaïne, etc.) sont
plus souvent demandeurs d'un suivi social et médical. On constate depuis quelques années qu'une
catégorie de la population, peu fréquente jusque-là, fait de plus en plus appel à notre service : les
femmes qui rencontrent un problème de dépendance à l'alcool.
L'horaire du service
De janvier 2012 à fin septembre 2012, le service Zone T fut ouvert 5 jours sur 7 et a offert 4 plages
horaires de permanence. L'horaire du service se décline de la façon suivante :
lundi: réunion d'équipe de 9h à 12h, consultations sur rendez-vous de 13h à 19h et permanence
d'accueil de 15h à 19h.
mardi: consultations sur rendez-vous de 9h à 17h et permanence d'accueil de 13h à 17h.
mercredi: consultations sur rendez-vous de 9h à 17h.
jeudi: consultations sur rendez-vous de 9h à 17h.
vendredi: consultations sur rendez-vous de 9h à 13h et permanence d'accueil de 10h à 13h.
Durant la période hivernale, nous avons élargi les horaires de permanence en ouvrant nos portes
également le jeudi après-midi de 13 à 17h. Ceci a permis à notre public, souvent fort précarisé, de
pouvoir bénéficier plus de cet accueil que nous voulons convivial et ouvert à tous. Cette plage
horaire supplémentaire rencontrant la demande de certains usagers du service, nous l'avons
maintenue durant la période estivale.
Si une personne souhaite nous joindre en dehors des heures d'ouverture, un répondeur est mis à sa
disposition.
FINALITE et OBJECTIFS
La finalité
Le service Zone T vise l'amélioration de la qualité de vie des personnes confrontées, directement ou
indirectement, à une problématique en lien avec les assuétudes.
Les objectifs
Le service Zone T poursuit les objectifs suivants:
•
Aider la personne dépendante à restaurer son autonomie et à se réaliser en tant que citoyen
via le développement de projets individuels ;
67
•
Soutenir l'entourage de la personne dépendante et lui permettre d'appréhender le
comportement de celle-ci ;
•
Réduire les risques liés à la consommation de produits psychotropes et promouvoir des
comportements favorables à une bonne santé ;
•
Entrer en contact avec les jeunes rencontrés dans le cadre du travail de proximité et les aider
à développer leurs réflexions par des actions participatives en lien avec la problématique des
assuétudes. Cet axe de travail permet aussi de nous identifier auprès d'eux comme ressource
en cas de difficulté ;
•
Informer et sensibiliser la population et les professionnels à la problématique des
assuétudes ;
•
Participer aux réseaux professionnels et mettre en place des partenariats qui nous
permettent d'améliorer notre travail dans l'intérêt de nos usagers ainsi que de prendre part à
des projets en lien avec nos objectifs dans le cadre de ces partenariats ;
•
Remettre sans cesse en question les pratiques du service et inscrire chaque membre de
l'équipe dans un projet de formation continue.
LES MOYENS ET ACTIONS
Actions d'ordre individuel
L'accueil
L'accueil consiste avant tout à offrir un lieu chaleureux où l'usager peut venir se poser et échanger
en toute confiance. Durant les heures de permanence, il est possible de rencontrer un intervenant
de Zone T sans rendez-vous. Il s'agit de créer du lien, d'écouter, de réconforter et d'ouvrir la porte à
un éventuel accompagnement psycho-médico-social.
Si une demande émerge, un premier entretien est organisé afin d'analyser celle-ci et d'orienter au
mieux la personne dans un processus d'accompagnement.
Mais l'accueil, c'est aussi assumer une permanence téléphonique et répondre aux demandes
d'information générale ou particulière sur le phénomène des assuétudes.
L'accueil est également un lieu d'informations à destination des usagers concernant les diverses
activités proposées par le service, par le réseau social andennais et le réseau « assuétudes », ainsi
qu'un lieu privilégié de réduction des risques en mettant à disposition des personnes intéressées des
préservatifs, des brochures, etc.
Enfin, la salle d'accueil dispose d'un téléphone et d'un ordinateur avec une connexion à internet
permettant aux usagers d'être davantage autonomes dans leurs recherches et leurs démarches
sociales.
Il nous semblait aussi important de pouvoir offrir un lieu à l'usager pour lui permettre d'exprimer ses
attentes par rapport au service afin d'adapter au mieux nos actions. C'est également un moyen
d'éduquer à la citoyenneté. Nous avons donc créé une boite à suggestions où chacun peut y insérer
ses remarques/propositions de manière anonyme.
Enfin, afin d'informer les usagers des nouvelles du service et de leur communiquer certaines
informations, nous avons réalisé un journal bi-mensuel, « Les News de Zone T », pour la réalisation
duquel ils ont également la possibilité de participer.
Toutes ces actions ont perduré en 2012.
109 personnes ont fréquenté la salle d'accueil du 01 janvier au 15 octobre 2012 (33
femmes et 76 hommes), pour un total de 666 passages lors des permanences d'accueil.
Perspectives pour l'année 2013
•
Continuer de favoriser l'autonomie des usagers dans leurs démarches sociales en les incitants
à prendre connaissance des informations sociales mises à leur disposition dans la salle
d'accueil ;
68
•
Encourager l'usager à s'inscrire davantage dans une démarche globale en améliorant le lien
de confiance lors de moments informels tels que les échanges autour d'un jeu de société,
activités etc... ;
•
Toujours dans un souci de responsabilisation et d'autonomisation, nous avons décidé
d'organiser moins d'activités socio-culturelles et d'essayer que l'organisation de celles-ci soit
prise en charge, avec notre soutien, par des usagers ;
•
Développer des ateliers spécifiques pour travailler le mieux-être, l'estime de soi et
l'épanouissement de chacun.
L'accompagnement social
La fonction du travailleur social dans le domaine des assuétudes est largement polyvalente. Sa
première mission est d'établir une relation de confiance avec le consommateur, souvent devenu
méfiant, afin de planter les racines d'un suivi constructif.
La personne dépendante rencontre de multiples difficultés d'ordre médicales, psychologiques, sociofamiliales, administratives, économiques, judiciaires, etc. Le rôle du travailleur social, généraliste
des problèmes humains, consiste alors à dégager avec l'usager des solutions, à l'accompagner dans
ses démarches et à l'orienter au mieux. Les objectifs poursuivis consistent à lui permettre de
(re)trouver un certain équilibre et son autonomie en vue de réaliser son projet de vie, à l'aider à
(re)créer un tissu social autour de lui pour sortir de l'isolement et de la spirale « ennui-dépressionconsommation », etc.
L'accompagnement social se traduit dans le long terme et est soumis aux comportements instables
des consommateurs (ruptures familiales, rechutes, maladies, absence de repères spatio-temporels,
exclusion sociale, problèmes financiers, etc.) ainsi qu'au contexte de notre société actuelle.
Du 1er janvier 2012 au 15 octobre 2012, les travailleurs sociaux du service Zone T ont
accompagné 101 personnes (32 femmes et 69 hommes) consommatrices de produits
psychotropes (en grande majorité dépendants à l'alcool) et membres de l'entourage de
consommateurs.
Perspectives pour l'année 2013
•
Continuer à améliorer la coordination des services qui interviennent dans la réalisation des
projets personnels des usagers en favorisant les rencontres avec ces derniers ;
•
S'appuyer davantage sur le bilan psycho-social pour accompagner la personne dans son
évolution et évaluer son efficacité en vue d'éventuelles modifications ;
•
Orienter davantage les bénéficiaires vers les services compétents en vue de réaliser leurs
démarches et ce pour d'une part favoriser leur autonomie et d'autre part dégager du temps
de travail, sans oublier les avantages d'un travail en réseau en termes de partenariats et de
visibilité ;
•
Inscrire nos interventions dans une lecture « systémique » des situations rencontrées et ainsi
proposer des prises en charge plus complètes en activant toutes les ressources de la
personne, de son entourage et de l'équipe.
Le suivi médical
Le suivi médical vise dans un premier temps à faciliter l'accessibilité aux soins et à apporter une
réponse médicale aux problèmes de dépendance physique. Car il est loin d'être évident pour le
consommateur d'avouer son problème de dépendance à son médecin de famille.
Les personnes qui souffrent d'un problème de dépendance peuvent introduire dès lors une demande
de soins auprès d'un travailleur social de Zone T. Ce dernier orientera la personne vers l'un des deux
médecins qui travaillent en collaboration avec le centre et organisera la consultation au sein du
service. La fréquence des consultations dépend de la situation du patient, mais est en général d'une
fois tous les 15 jours. Ces consultations sont payantes afin de favoriser l'engagement du patient visà-vis de son traitement et aussi de l'amener à apprendre à gérer ses ressources financières.
Toutefois, ce paiement ne représente pas un frein au traitement car il reste souple.
69
Au-delà du traitement de substitution, le médecin s'inquiètera également du statut sérologique du
patient afin de déterminer toute affection possible liée à son comportement de consommateur (sida,
hépatites, etc.).
Les entretiens médicaux sont un lieu privilégié pour mettre en pratique les principes de réduction
des risques par le biais d'informations sur les précautions à prendre en cas de consommation.
La prise en charge médicale se limite toutefois aux problèmes liés à la consommation du patient.
Nous souhaitons en effet que ce dernier garde son médecin traitant pour le suivi général car Zone T
doit rester un lieu de transition dans la vie du patient.
Les traitements médicaux aident la personne dans son désir d'abstinence ou de gestion de sa
consommation parce qu'ils atténuent les symptômes de manque. Toutefois, ils ne sont que très
rarement la réponse unique aux comportements compulsifs de consommation. Le suivi médical n'est
en effet qu'un des facteurs favorisant la reconstruction sociale, psychologique, affective,
professionnelle, etc. de la personne dépendante et doit idéalement être accompagné de la dimension
psycho-socio-éducative.
Entre le 1er janvier et le 15 octobre 2012, les médecins collaborant avec le service Zone T
ont offert un suivi médical à 27 personnes (9 femmes et 18 hommes) majoritairement
demandeuses d'un traitement de substitution aux opiacés.
Perspectives pour l'année 2013
•
Agrandir l'équipe médicale collaborant avec notre service en reprenant contact avec les
médecins de la région ;
•
Introduire une demande de reconnaissance auprès de l'Inami pour permettre aux médecins
collaborant de participer plus facilement aux diverses réunions d'équipe, supervisions et
intervisions ainsi que leur permettre de sortir du bénévolat ;
•
Réaliser systématiquement un bilan de santé, avec l'accord de l'usager, en début de
traitement.
Le suivi psychothérapeutique
Le suivi est individuel et se veut complémentaire au travail médico-social. Dans la majorité des cas,
les patients consultent librement, souvent orientés soit par un médecin ou un intervenant de
l'équipe. Toutefois, quelques usagers viennent sous contrainte judiciaire dans la cadre d'une liberté
conditionnelle, d'une alternative à la détention préventive, d'une probation ou de congés
pénitentiaires.
Les objectifs d'un suivi varient en fonction de la demande, des ressources personnelles de l'usager
et du cadre dans lequel il consulte. Lieu d'écoute, les entretiens psychologiques visent dans un
premier temps à amener la personne à réaliser un travail de retour sur soi lui permettant de donner
un sens à ses difficultés, à sa dépendance. Le travail consiste aussi à accompagner le patient dans
ses réaménagements et vise de façon globale l'amélioration de la qualité de vie (affirmation de soi,
estime de soi, gestion du manque, gestion des émotions,).
Vu notre souhait de proposer à la population des prises en charge plus systémiques, des entretiens
familiaux peuvent se mettre en place. En effet, conscients de l'influence et de l'importance du
contexte familial dans l'installation, l'émergence ou le maintien d'une dépendance, nous tentons, dès
que nous en avons la possibilité, d'associer la famille ou les proches de l'usager au travail psychomédico-social. Deux situations types peuvent se présenter :
Soit le suivi concerne l'usager qui en fait la demande et nous pouvons recevoir sa famille avec lui si
celle-ci est présente. Notons que les réactions des parents/conjoint face à la consommation d'un
enfant/conjoint peuvent aller du rejet à la culpabilité destructrice.
Soit le suivi concerne des parents/conjoint inquiets. la demande est alors souvent centrée sur le
symptôme « consommation » et tout notre travail est d'aider les proches à donner du sens, à
comprendre la fonction du produit.
70
Dans le cadre des prises en charge psychothérapeutiques, le service Zone T propose ses
consultations à 41 personnes présentant une problématique de dépendance à un produit
ou membre de l'entourage d'une personne dépendante (14 femmes et 27 hommes).
Perspectives pour l'année 2013
•
Augmenter le nombre de réunions cliniques thérapeutiques et l'aspect multidisciplinaire dans
le cadre des suivis ;
•
Maintenir une bonne intégration du poste ¼ temps ;
•
Inscrire nos interventions dans une lecture « systémique » des situations rencontrées et ainsi
proposer des prises en charge plus complètes en activant toutes les ressources de la
personne, de son entourage et de l'équipe.
Actions d'ordre collectif
Les activités socioculturelles et sportives
Le service Zone T offre la possibilité aux usagers de participer à des activités socioculturelles et
sportives. Il s'agit d'aider la personne dépendante à mobiliser ses ressources personnelles afin
d'élargir son champ d'action dans le processus de réalisation de soi. C'est aussi l'occasion, pour le
bénéficiaire, de travailler l'habilité sociale, la capacité à créer du lien, d'apprendre à connaître,
exprimer et gérer ses émotions, de s'ouvrir aux champs socioculturels et sportifs, et de découvrir
d'autres vecteurs de plaisir que celui de la consommation de produits psychotropes.
Le service Zone T essaye de profiter de ces activités pour mettre en évidence les habilités
personnelles des usagers en les faisant participer à la réalisation de ces activités mais aussi en leur
proposant de nous soumettre leurs envies et désirs.
En 2012, le service a proposé différentes activités :
•
4 goûters et jeux de société ;
•
5 soupers animés ;
•
5 petits-déjeuners.
Cette année, 70 personnes ont participé à ces activités, ce qui donne une moyenne de 5
participants par activité.
Dans le cadre du Plan de Cohésion sociale mis en place sur le territoire de la Ville d'Andenne, nous
avons, cet été, proposé à nos usagers de participer à quelques activités organisées par la Maison de
la Convivialité à Seilles et par la Maison de Quartier de Peu d'Eau et certaines en collaboration avec
la Régie de Quartier et les Logis Andennais. Dans un objectif de socialisation, nous trouvons
intéressant de permettre à différents publics de se rencontrer lors de moments conviviaux. Les
activités proposées étaient :
•
Une sortie familiale à la mer ;
•
La visite du musée Félicien Rops à Namur ;
•
Un tournoi de Ping-Pong à Seilles ;
•
Un tournoi de Paintball à Coutisse ;
•
Une journée Sport et Santé à Peu d'Eau.
Lors de chaque activité proposée, un éducateur du service Zone T était présent même en cas de non
participation de notre public.
Au total, nous comptabilisons 15 participations du public fréquentant le service Zone T lors de ces
activités.
Le service Zone T, partant du constat qu'un nombre de plus en plus important de femmes
présentant une problématique de dépendance à un produit fréquentent notre service, a voulu mettre
en place un espace qui leur serait exclusivement réservé : les ateliers bien-être femmes. Ces
activités rencontrent le souhait de proposer un espace réservé aux femmes fréquentant le service
pour qu'elles puissent y trouver un espace d'expression et de socialisation propre à leurs attentes.
71
Les objectifs poursuivis ici sont l'amélioration de l'estime de soi, la réappropriation de leur féminité
souvent mise de côté après des années de consommation, la création de liens et de solidarités pour
des femmes souvent forts isolées. L'accent est mis sur l'aspect participatif dans la conception des
activités, nous essayons d'être à l'écoute de leurs attentes.
Cette année, un atelier a été proposé :
•
Atelier bien-être et soins esthétiques avec 2 participantes.
Le groupe « femmes » a été suspendu dans le courant de l'année car les participantes ont du faire
face à d'importantes modifications apparues dans leur vie. Nous continuons d'essayer de constituer
un nouveau groupe.
Ce projet, grâce à quelques adaptations, a été proposé aux habitants du site Bois des Dames à Peu
d'Eau dans le cadre des permanences du service à la maison de quartier et ce en collaboration avec
les Logis Andennais. Ces ateliers ont pris la forme d'ateliers d'échange de savoir faire.
Dans ce contexte, 10 rencontres ont eu lieu et les activités proposées en concertation avec les
participantes étaient :
•
présentation du projet ;
•
élaboration du programme des activités ;
•
atelier fabrication de produits ménagers ;
•
échange de recette : thé à la menthe ;
•
échange de recette : verrines ;
•
visite de la parfumerie Delforge à Namur ;
•
atelier customisation d'objets ;
•
échange de recette : soupe à la banane ;
•
atelier réalisation de montages floraux ;
•
sortie à la mer et visite du Sealife.
Les objectifs liés à ce projet sont de permettre aux habitants de ce quartier de connaitre le service
Zone T (car le bouche à oreille est le meilleur moyen de permettre à des demande d'aide
d'émerger), de rompre l'isolement, de renforcer le lien social, de valoriser les compétences de
chacune en favorisant les échanges de savoir-faire et de participer à la dynamisation de la maison
de quartier.
La reprise de ces ateliers après les vacances a permis à de nouveaux participants de prendre part à
ces activités.
Les ateliers « échange de savoir-faire » au sein de la maison de quartier du Site Bois des
Dames ont permis à une moyenne de 7 habitants du quartier de participer régulièrement à
des activités attendues par tous. Ce nombre est actuellement en augmentation.
Perspectives pour l'année 2013
•
Relancer les ateliers destinés aux femmes fréquentant le service ;
•
Développer des ateliers spécifiques pour travailler le mieux-être, l'estime de soi et
l'épanouissement de chacun ;
•
Maintenir l'accent sur l'aspect participatif dans la construction et la mise sur pied des
projets ;
•
Développer des collaborations avec d'autres services de première ligne de la région dans le
cadre des activités ;
•
Continuer de développer des synergies au sein des quartiers sociaux de l'entité.
72
Le soutien à l'entourage par le biais d'un groupe de parole
Nous avons mis en place un groupe de parole dont les réunions ont lieu dans nos locaux le premier
mercredi du mois de 19h30 à 21h30. L'animation est assurée par une thérapeute familiale
extérieure au service, et un travailleur social du service. Le groupe est ouvert aux parents et aux
proches de personnes qui souffrent de dépendance.
Les bénéfices les plus souvent mentionnés concernent la rupture avec l'isolement, la réparation des
effets de la stigmatisation, l'atténuation de la culpabilité, la restauration d'une parole autour du vécu
des comportements addictifs, et la reconstitution de liens sociaux pour des familles qui avaient été
peu à peu conduites à se replier sur elles-mêmes.
Ce groupe d'entraide est suspendu momentanément par manque de participant, la
publicité est activement relancée dans l'espoir de constituer un nouveau groupe aussi tôt
que possible.
Perspectives pour l'année 2013
•
Constituer un nouveau groupe de participants ;
•
Travailler en collaboration plus étroite avec les autres services spécialisés animant aussi des
groupes de paroles afin de diversifier les méthodes et de partager les pratiques ;
•
Mettre l'accent sur la promotion des groupes afin de faciliter leur visibilité (flyers, journaux
locaux, radios, affiches,) ;
•
Inviter des personnes « ressource » aux réunions pour permettre aux participants de mieux
appréhender leur réalité (ex : un médecin pour savoir comment fonctionnent les traitements
de substitution, un assistant social du CPAS pour connaître les différentes aides financières,
etc.).
La réduction des risques en milieu de vie
L'objectif de ce genre d'actions est de réduire les risques (sociaux, sanitaires et judiciaires) liés à
l'usage de drogues (licites et illicites) et de prévenir la propagation des infections sexuellement
transmissibles. C'est aussi l'occasion de faire connaître notre service à un public qui pourrait avoir
besoin d'aide.
A cette fin, nous travaillons en collaboration avec Modus Vivendi et la Coordination Provinciale Sida
Assuétudes (CPSA), services de prévention du Sida et de réduction des risques liés à l'usage de
drogue, ainsi qu'avec le RAN (Réseau Assuétude Namurois).
Pour atteindre un large public, le moyen le plus efficace est la prévention par les pairs dans le milieu
de vie des usagers. Les pairs peuvent être des jeunes, quelle que soit leur consommation, de moins
de 25 ans qui fréquentent le milieu festif (opération Safe Jam), ainsi que des consommateurs ou exconsommateurs quel que soit leur âge (opération Boule de Neige).
Avant toute action sur le terrain, des formations sont organisées en collaboration avec le RAN à
destination de ces deux catégories de personnes en vue de leur donner les bases élémentaires de
réduction des risques.
Cette année, le service fut présent sur 9 événements festifs différents, dans le cadre de l'opération
Safe Jam :
•
Voodoo Festival à Havelange ;
•
Festival « Rock'n'Celtic » à Hamois ;
•
Fêtes de la musique à Andenne ;
•
Bear Rock Festival à Andenne ;
•
Bal aux lampions du 21 juillet à Seilles ;
•
Verdur'Rock à Namur en partenariat avec le RAN ;
•
Blue Bird Festival à Evelette ;
•
Fête de quartier à Seilles ;
73
•
Fêtes de Wallonie à Andenne.
Cette année, le service Zone T, en collaboration avec le service des festivités a coordonné, dans le
cadre des fêtes de Wallonie, la zone « love etc. » en invitant plusieurs associations dans le but de
proposer au public participant aux fêtes de Wallonie divers stands d'information autour du thème de
la santé. Etaient présents Solidaris, Infor Jeunes, la coordination provinciale sida-assuétudes
(CPSA), la campagne BOB de l'IBSR et Zone T. Ces différents partenaires ont proposés des
animations permettant aux personnes ayant fréquenté les stands de recevoir un lot offert par les
commerçants d'Andenne.
Dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre le SIDA, qui aura lieu le samedi 01 décembre,
nous essayons sensibiliser le plus large public possible à cette maladie (qui est malheureusement en
augmentation), à la façon dont elle se propage, se soigne, etc. En 2012, nous renouvellerons notre
présence à la gare en matinée le vendredi 30 novembre pour distribuer des kits de prévention et
d'information. Faute de pouvoir rencontrer la disponibilité des différents acteurs concernés, les
animations prévues dans le cadre de cette journée mondiale de lutte contre le SIDA seront
postposées au mois de février 2013 (semaine de la Saint-Valentin). Ces animations visent cette
année le public scolaire et se dérouleront en partenariat avec les différents centres P.M.S. travaillant
avec les écoles de la Ville, Infor Jeunes, le planning familial de Namur, La C.P.S.A. (Coordination
Provinciale Sida Assuétudes), le C.L.P.S. (Centre Local de Promotion de la santé) et la maison des
jeunes le hangar. Le service Zone T proposera aux élèves des différents établissements scolaires de
la Ville d'Andenne de venir échanger autour de la vie sexuelle et affective, du SIDA et des maladies
sexuellement transmissibles. Cette activité permettra aux jeunes de découvrir les différentes
associations présentes et susceptibles de répondre à leurs questions mais aussi aux différents
partenaires de recueillir les réalités vécues par ces jeunes pour mieux adapter leurs actions à venir.
Le service Zone T est présent sur 9 événements festifs et a réalisé plus de 1200 contacts
avec le public (estimés par le nombre de préservatifs distribués et le nombre de
questionnaires remplis à notre stand).
Perspectives pour l'année 2013
•
Maintenir la présence du service dans les rues d'Andenne et dans tout lieu où la
consommation est identifiée comme problématique en vue de sensibiliser les groupes cibles
en particulier et la population andennaise en général aux différents risques liés à la
consommation ;
•
Equiper le véhicule du service pour améliorer sa visibilité sur les différents évènements et
offrir un meilleur confort aux personnes souhaitant dialoguer lors de ces rencontres (espace
plus confidentiel) ;
•
Entrer en contact avec différents organisateurs d'évènements festifs sur le territoire de la
Zone des Arches pour promouvoir nos actions et toucher un public le plus large possible ;
•
Approcher les boîtes de nuit de la région pour les sensibiliser à la réduction des risques et
leur proposer la présence d'un stand d'information lors de grandes occasions.
Le travail de proximité
En 2012, le service Zone T a continué de développer le travail de proximité entamé depuis plusieurs
années au sein des quartiers de Peu d'eau, de Seilles et du centre ville d'Andenne, en collaboration
avec Rudy N'Singi, éducateur de rue attaché au service A.C.T.E. Il s'agit d'aller à la rencontre d'un
large public, jeunes et moins jeunes, afin de les sensibiliser aux risques liés à la consommation mais
surtout de créer un lien qui nous permet d'établir une communication de qualité avec le public
rencontré et développer avec celui-ci des réflexions autour de cette problématique.
Maintenant que le contact est établi et que de nombreux jeunes issus des quartiers de Seilles et de
Peu d'Eau reconnaissent les travailleurs de proximité, nous travaillons à la mise en route de projets
participatifs qui impliquent les jeunes dans une dimension citoyenne.
Le travail effectué dans le centre ville d'Andenne a permis à différentes personnes rencontrées en
rue d'entamer un suivi au sein du service Zone T et à d'autres de simplement franchir le seuil pour
nous poser quelques questions, entamer des démarches administratives ou encore venir se poser un
instant dans notre espace d'accueil.
74
En outre, afin de faciliter ce travail de proximité, l'asbl Zone T s'est munie d'une camionnette grâce
au soutien du Rotary et du Kiwanis d'Andenne. Ce véhicule est en cours d'aménagement. Il
permettra de rendre le service et les actions de sensibilisation plus visibles et ainsi d'être identifié
par la population. Il rendra possible également le transport du matériel nécessaire aux actions de
sensibilisation et de réduction des risques, ainsi que la continuation de ces actions malgré le froid, la
pluie et les distances.
Le service Zone T est en contact régulier avec 50 jeunes différents lors du travail de
proximité mais aussi une dizaine d'adultes fréquentant les rues d'Andenne.
Perspectives pour l'année 2013
•
Persévérer dans le travail d'accroche en milieu de vie ;
•
Développer les actions de sensibilisation et de réduction des risques via un travail de
proximité de plus en plus important ;
•
Proposer des actions, au sein des quartiers, à destination d'un public le plus large possible
visant à faire connaître l'équipe de Zone T, ses missions et sa philosophie ;
•
Etre identifié par la population andennaise via ce travail de proximité ;
•
Développer des collaborations autour de ce travail de proximité ;
•
Faire participer le public cible aux actions de sensibilisation, le rendre acteur des projets.
Les actions d'information et de sensibilisation
L'objectif de ces actions est d'ouvrir le dialogue auprès d'un public tout venant à la question des
assuétudes et à toute autre problématique liée à celle-ci, de proposer une réflexion sur les
représentations, sur l'usage de drogues et la consommation en général, et sur les conséquences des
comportements à risques, de sensibiliser la population à la promotion de la santé.
Les conférences
Une conférence à destination des professionnels, du public tout venant et des jeunes sur le thème
des cyber-dépendances a été organisée le mercredi 09 mai 2012. Le conférencier, Pascal Minotte,
psychothérapeute et chercheur au Centre de Référence en Santé Mentale, a sensibilisé le public à ce
phénomène en pleine expansion et dont les conséquences peuvent parfois être aussi dommageables
qu'une consommation excessive de produits psychotropes.
Les animations de sensibilisation
Animation destinée aux parents et aux élèves de 6ème primaire des écoles d'Assesse
Descriptif du projet : En 2012, le service Zone T, sur demande du CPAS d'Assesse a, à nouveau,
rencontré des parents d'élèves de 6ème primaire afin de répondre aux inquiétudes liées au passage
des jeunes vers le secondaire. Cette animation a été construite sur base des questionnements
transmis par ces parents relatifs aux usages de drogues, à la prise de risque à l'adolescence, à la
question du cadre,
Suite à cette animation, les participants ont souhaité systématiser cette rencontre d'année en année
afin de pouvoir témoigner de leur expérience une fois le cap franchi.
Dans la lignée de cette activité, des animations de sensibilisation ont été mises en place auprès des
élèves de 6° primaire de la commune d'Assesse. Les objectifs de ces animations étaient de
conscientiser les jeunes à l'influence du groupe ainsi qu'à la société de consommation dans laquelle
nous vivons et de les aider à identifier des personnes ressources autour d'eux. Ce type d'animation
nous semble pertinent avant le passage en secondaire.
Evaluation : ce projet sera reconduit l'année prochaine, le public participant étant demandeur. A
noter que cette animation aura été le point de départ de plusieurs collaborations entre Zone T et la
commune d'Assesse, notamment dans le cadre de la RDR.
75
8 personnes ont assisté à l'animation destinée aux parents d'élèves durant le mois de janvier 2012
et 35 élèves ont bénéficié de l'animation proposée au mois de juin.
Animation auprès des élèves fréquentant l'Internat autonome d'Andenne
Objectifs : sensibiliser aux représentations sociales, favoriser la réflexion et
l'expression autour du thème des assuétudes, diffuser des conseils de réduction des
risques, favoriser l'émergence de ressources personnelles permettant un positionnement adéquat
face au phénomène de consommation de psychotropes.
42 jeunes âgés entre 13 et 19 ans ont participé à cette animation.
Sensibilisation à la cyberdépendance destinée aux enfants fréquentant l'Ecole des devoirs
de la Maison de quartier d'Andenne
Objectifs : favoriser la réflexion et l'expression autour du thème de la cyber-activité.
Nombre d'enfants entre 6 et 12 ans : 25
Rencontre avec les habitants du Site du Bois des Dames
L'équipe du service Zone T s'est rendue au contact des habitants de ce quartier lors d'une aprèsmidi conviviale visant à présenter le service à la population. 7 adultes y ont été sensibilisés.
Animation « Journée Mondiale du Sida » auprès des élèves de l'Athénée Royal J. Tousseul
à Andenne
Objectifs : sensibiliser à la dimension sexuelle et affective, sensibiliser aux risques de
transmission des IST, informer concernant les moyens de protection, présentation des
différents services d'aide en la matière.
Cette sensibilisation à la dimension sexuelle et affective destinée s'adressait à l'ensemble des élèves
du 2ème degré du cycle secondaire.
Nombre d'élèves âgés entre 14 et 17 ans : 71
Animation « Journée Mondiale du Sida » auprès des élèves de l'IPES de Seilles
Objectifs : sensibiliser à la dimension sexuelle et affective, sensibiliser aux risques de
transmission des IST, informer concernant les moyens de protection, présentation des
différents services d'aide en la matière.
Cette sensibilisation à la dimension sexuelle et affective destinée s'adressait à l'ensemble des élèves
du 2ème degré du cycle secondaire.
Nombre d'élèves âgés entre 14 et 17 ans : 120
Sensibilisation au phénomène des assuétudes destinée aux élèves de l'option
« Service aux personnes » de l'IPES de Seilles dans le cadre du projet CAAJ.
Descriptif du projet : le conseil de l'aide à la jeunesse de la province de Namur a sollicité le service
Zone T pour porter un projet visant à recueillir la parole des jeunes concernant leur ressenti sur les
animations de prévention développées à leur égard. Il s'agit de réaliser des focus groupes auprès de
groupes de jeunes ayant participés à des actions de sensibilisation. Différentes associations actives
dans le domaine des assuétudes collaborent à ce projet (Phénix, Sésame) mais aussi des maisons
de jeunes de la province, AMO, CLPS. Un soutien méthodologique pour l'analyse des données
recueillies nous est apporté par l'APES-Ulg.
Il s'agit ici de la dernière animation, en lien avec ce projet, nécessaire à la récolte des informations
attendues.
Objectifs : sensibiliser aux représentations sociales, favoriser la réflexion et
l'expression autour du thème des assuétudes, diffuser des conseils de réduction des
76
risques, favoriser l'émergence de ressources personnelles permettant un positionnement adéquat
face au phénomène de consommation de psychotropes, recueillir la parole des jeunes concernant les
campagnes de prévention qui leur sont destinées.
Nombre de jeunes âgés entre 16 et 19 ans : 14
Action de sensibilisation au phénomène des assuétudes destinée au public adulte présent
à l'occasion de la fête des voisins à Peu d'Eau
Objectifs : recueillir les représentations du public en matière d'assuétudes, sensibiliser à la question
des consommations problématiques et aux situations de dépendance, diffusion de brochure
d'information (campagne IDA).
Nombre de personnes sondées : 26
Sensibilisation au phénomène des assuétudes destinée aux stagiaires de la Régie de
quartier d'Andenne.
Cette sensibilisation s'inscrit dans le cadre des ateliers « Citoyenneté » développés par l'Envol en
collaboration avec la Régie de quartier d'Andenne.
Objectifs : sensibiliser aux représentations sociales, favoriser la réflexion et l'expression autour du
thème des assuétudes, diffuser des conseils de réduction des risques, favoriser l'émergence de
ressources personnelles permettant un positionnement adéquat face au phénomène de
consommation de psychotropes.
Nombre de participants : 8
Séance de sensibilisation à l'occasion de la journée « SPORT-SANTE », projet développé
par les partenaires sociaux actifs sur le Site Bois des Dames, y compris Zone T
Objectifs : sensibiliser à la dimension sexuelle et affective, aux risques de transmission des IST,
informer concernant les moyens de protection, présentation des différents services d'aide en la
matière.
Nombre de personnes touchées : 25
Cette année, le service zone T a collaboré à un projet porté par le CPAS d'Andenne visant
à réduire les inégalités sociales en matière d'accès aux soins de santé et plus
particulièrement destiné à promouvoir une consommation responsable d'alcool
Nous avons donc proposé au public fréquentant le service Zone T de prendre part activement à ce
projet en participant à la réalisation d'un documentaire vidéo intitulé « Alcool : quand le plaisir n'est
plus partagé ».
5 personnes se sont inscrites dans ce projet et ont donc pu recevoir une sensibilisation à la
consommation excessive d'alcool mais aussi une formation aux techniques de l'audio-visuelle
dispensée par un animateur du Centre Liégeois d'Audio-visuel.
Ce projet s'est déroulé pendant toute une année et a permis de nombreux échanges et réflexions au
sein du groupe constitué pour aboutir à un résultat plus que satisfaisant pour les participants et pour
l'équipe porteuse de ce projet.
le documentaire réalisé sera destiné à servir d'outil de sensibilisation et de réflexion auprès du public
du CPAS mais aussi disponible pour chaque institution qui en fera la demande. Des animations
seront mises en place par le service Zone T.
Au total, c'est donc 386 personnes qui ont pu être sensibilisées à la problématique des
assuétudes et des infections sexuellement transmissibles.
Perspectives pour l'année 2013
•
Mettre en place un projet de sensibilisation impliquant les jeunes rencontrés en travail de
proximité ;
•
Poursuivre les projets mis en place ;
•
Mettre en place une formation à l'utilisation d'outils de prévention ;
77
•
Répondre aux attentes de sensibilisation aux assuétudes et/ou aux IST dans la mesure des
moyens du service.
Au niveau des partenaires et des collaborations
La personne souffrant d'une assuétude, au carrefour du judiciaire, du médical, du psychologique, du
social et du politique, impose une approche multidimensionnelle et pluridisciplinaire. Cette approche
nécessite donc à la fois échanges entre intervenants, rencontres, collaborations et articulations des
pratiques entre les différents secteurs. Si le réseau se conçoit par des moments d'échanges, ceux-ci
doivent toujours respecter la confidentialité et la parole du patient, le secret professionnel reste de
vigueur même si avec certains intervenants nous pourrons parler de secret partagé.
Le développement de collaborations permet également de coordonner le suivi d'une personne ou
d'un projet en évitant les démarches en doublon.
Le bénéfice de ces rencontres permet également de rétablir la méconnaissance concernant les
usagers de drogues. Il n'est pas rare de rencontrer des travailleurs sociaux "non spécialisés" et de
constater des réactions de rejet. La prise en charge peut-être mise en péril parfois refusée en raison
de la problématique de dépendance. Notre intervention est alors susceptible de lever des barrières,
de rassurer des partenaires.
En outre, Il est important d'être en constante remise en question et d'évoluer avec la société afin
d'offrir les services les plus appropriés. Pour ce faire, il est de notre devoir d'échanger avec les
acteurs de terrain, de participer aux concertations/réflexions du réseau et des partenaires, et
d'interpeller le Politique si le besoin se fait sentir.
Enfin, il est intéressant de favoriser les collaborations en vue de mettre en place des projets. Les
compétences de chaque service sont ainsi mises à profit. Dans cette optique, le service Zone T est
devenu en 2011 membre adhérent du réseau Wab qui est un réseau supra local de concertation
autour de situations concrètes. Il s'agit d'un réseau d'acteurs spécialisés dans les différents
domaines de prise en charge des personnes rencontrant un problème de dépendance à un produit
(centres de cure, post-cure, communautés thérapeutiques, centres d'hébergement, services
ambulatoires, ) qui, dans l'intérêt des patients, échangent sur leur pratiques et essayent d'apporter
des solutions à des situations individuelles souvent fort problématiques que tous rencontrent en
travaillant avec ce public.
L'année 2012 a permis au service Zone T de devenir Point Relais Sida pour le territoire d'Andenne.
Ce statut devrait nous permettre d'élargir le cadre de nos collaborations ainsi que le public touché
par nos actions. Nous sommes également sollicités pour adhérer au Réseau 107, nouvelle initiative
de réseau en santé mentale au niveau provincial.
Pour toutes ces raisons, la création et le maintien de partenariats et de collaborations sont une des
priorités du service.
Le service Zone T s'implique de plus en plus dans des projets en partenariats avec d'autres acteurs
locaux (projet de prévention porté par le CPAS, projet de sensibilisation en collaboration avec les
CPMS de la province travaillant sur Andenne, participation à une formation dispensée par la régie de
quartier et l'Envol, porteur de projet dans le cadre de la commission assuétudes du CAAJ de Namur)
et souhaite continuer à développer ces collaborations riches en échanges.
En 2012, le service Zone T a rencontré en vue de collaborer avec les services suivants : la Fedito
Wallonne (Fédération Wallonne des Institutions pour Toxicomanes), le Réseau Assuétude Namurois
(RAN), l'ASBL RASANAM (réseau assuétude officiel pour la province de Namur), le réseau WAB, le
réseau 107, le projet Aïda développé par l'Hôpital psychiatrique Saint-Martin à Dave, l'ASBL NADJA
(service spécialisé en matière d'assuétude), certains hôpitaux psychiatriques et centres de cure,
groupe d'entraide pour l'entourage des personnes toxicomanes et alcooliques GEPTA, le service
ACTE, la régie de quartier, les maisons de quartiers, l'Envol, la maison de la convivialité, le service
emploi, le service des festivités, SAIHA (Service d'Accompagnement et d'insertion sociale pour
personnes handicapées), l'AIS (Agence Immobilière Sociale), le CPAS, les centres PMS, le service de
santé mentale, le PSE et les écoles secondaires de la Ville d'Andenne, le centre culturel d'Andenne,
le SAJ et le SPJ, l'ALE d'Andenne, la Coordination Provinciale Sida Assuétude, la police d'Andenne
etc.
78
Le service Zone T collabore régulièrement avec plus de 40 associations actives ou non
dans le secteur des assuétudes.
Perspectives pour l'année 2013
•
Participer activement aux réunions de la Fedito et du RAN ;
•
Renforcer les collaborations déjà mises en place ;
•
Organiser des rencontres avec différents centres afin d'échanger sur nos pratiques
respectives, en vue d'une meilleure collaboration et de compléter notre listing social ;
•
Organiser une rencontre avec la police en vue de favoriser la collaboration avec celle-ci en
tant que services complémentaires.
Au niveau du service
Pour assurer le bon fonctionnement de Zone T et offrir des services adéquats aux usagers, nous
devons consacrer le temps nécessaire aux actions suivantes :
Les réunions d'équipe
Les réunions d'équipe sont hebdomadaires et ont pour fonction de transmettre l'information au sein
de l'équipe, d'organiser le travail de chacun et de prendre des décisions concernant la gestion
quotidienne du service. Elles ont également pour objet d'aborder la situation des personnes suivies
et leur évolution afin d'améliorer l'aide apportée.
Les supervisions
Un intervenant extérieur nous aide à prendre du recul par rapport à notre pratique afin d'améliorer
celle-ci. Le service est, en effet, souvent amené à redéfinir une dynamique de travail afin de mettre
en place une méthode constructive s'alliant à des objectifs communs.
Les intervisions
Les intervisions réunissent environ tous les deux mois l'équipe et les médecins qui collaborent avec
le service afin d'évaluer la qualité des suivis psycho-médico-sociaux, d'analyser et d'harmoniser les
pratiques des différents intervenants, d'échanger des informations concernant la prise en charge des
personnes dépendantes, d'exprimer les limites et les difficultés de chacun.
La formation continue
Afin d'enrichir nos connaissances et nos savoirs faire et d'optimaliser l'aide proposée, il est conseillé
aux différents membres de l'équipe de suivre des formations, de participer à des journées d'étude
ou encore d'assister à des conférences en relation avec leurs pratiques.
Le personnel du service Zone T s'inscrit activement dans une démarche de formation
continue et de réflexion autour de sa pratique en faisant appel à l'expertise d'intervenants
extérieurs au service.
Perspectives pour l'année 2013
•
Participer à au moins une formation/travailleur ;
•
Assurer des intervisions régulières autour de discussions de cas en présence des médecins
collaborant avec le service ;
•
Mettre en place des supervisions concernant des problématiques interpellant l'équipe
(parentalité et usage de drogues, mise en place du travail systémique impliquant une
harmonisation des pratiques de l'équipe et garantissant une meilleure prise en charge des
bénéficiaires et de leur entourage).
79
CONCLUSIONS
En 2012, le service Zone T a continué de développer les actions déjà en cours les années
précédentes et a accentué sa présence dans le cadre du travail de proximité principalement auprès
des jeunes et des adultes issus des quartiers de Seilles et de Peu d'Eau. Ce travail de proximité
permet au service d'asseoir sa crédibilité auprès du public rencontré et de mettre en place des
actions en lien avec ses objectifs de travail (favoriser la prise de conscience des processus menant à
des modes de consommation problématiques dans une perspective de promotion de la santé et de
responsabilisation des individus dans une démarche citoyenne).
Le travail de proximité également mené dans le centre ville d'Andenne permet à un nombre
croissant de personnes rencontrées de franchir la porte du service pour y formuler des demandes de
prise en charge.
L'équipe du service Zone T s'inscrit de plus en plus dans une dynamique de travail en réseau en
multipliant les collaborations avec différents services. Ces collaborations ont lieu soit dans le cadre
des suivis individuels et visent à améliorer les prises en charges, soit dans le cadre de projets
collectifs et permettent alors de toucher un public plus large par les actions de sensibilisation.
Au niveau local, le service Zone T s'attache à diversifier ses collaborations avec d'autres acteurs
andennais (A.C.T.E., la maison des jeunes Le Hangar, l'Envol, la régie de quartier, les maisons de
quartier, la maison de la convivialité, le C.P.A.S., L.S.T., le C.P.M.S., le service de santé mentale, la
MIRENA, la FGTB, l'A.I.S., les écoles, )
Le service Zone T est actuellement occupé à mettre en place un modèle d'intervention systémique
qui permettra de proposer au public rencontré des prises en charge impliquant d'avantage les
familles et l'entourage des patients fréquentant le service. Ce type de prise en charge plus globale
permettra d'apporter des bénéfices plus durables à un plus grand nombre de personnes (pas
seulement les personnes consommatrices de produits mais également leur entourage qui souffre
également d'une comorbidité). Ce travail permettra également de renforcer les partenariats avec
différents services sociaux intervenants sur ces situations.
80
7. Régie de quartier d'Andenne ASBL
Siège social
Site du bois des Dames, 19
5300 ANDENNE
Tél : 085/312.310 - 0479/510.934
E-mail : [email protected]
Conseil d'administration
L'assemblée générale constitutive du 24 juin 2010 a désigné en qualité d'administrateurs :µ
Représentant la société de logement de service public Les Logis Andennais SCRL :
•
•
•
Yves CHARLIER, rue du Panorama, 6 à 5300 SEILLES
Ronald GOSSIAUX, rue de Ville-en-Warêt, 269 à 5300 VEZIN
Philippe MATTART, rue du Coria, 161c à LANDENNE
Représentant la Ville d'Andenne :
•
Eric PIRARD, rue des Sureaux, 10 à 5300 SCLAYN
Représentant le Centre public d'Action sociale d'Andenne :
•
Jean-Marie MATHIEU, rue De Gotte, 31 à 5300 ANDENNE
Représentant l'association sans but lucratif L'Envol à Andenne :
•
•
Sabine WERNERUS, rue de Mellemont 15/bte 4 à 1360 PERWEZ (jusqu'au 28/06/12)
Joëlle MARTIN-SCHMETS, rue Bordia, 6 à 4218 COUTHUIN(depuis le 28/06/12)
Représentant la Mission régionale pour l'Emploi de Namur :
•
Gaëtan DOQUIRE, Chaussée des Ardennes, 2 à 5330 MAILLEN
Représentant la C.S.C Namur-Dinant :
•
Philippe ALBINI
Délégation et répartition des compétences décidées par le Conseil d'administration en sa séance du
24 juin 2010 :
Président : Ronald GOSSIAUX
Secrétaire : Sabine WERNERUS jusqu'au 28/06/12
Trésorier : Yves CHARLIER
Contexte général
La Régie des quartiers d'Andenne a démarré ses activités le 1 er janvier 2011. L'agrément régional lui
a été accordé pour une durée de 10 ans en tant qu'organisme à finalité sociale.
Ses deux missions de base sont la redynamisation des quartiers d'habitations sociales et l'insertion
socio-professionnelle de demandeurs d'emploi (locataires de ces logements sociaux) souvent
éloignés du marché de l'emploi.
La préformation est accessible aux hommes et aux femmes dès 18 ans et inscrits comme
demandeurs d'emploi. La priorité est donnée aux locataires des habitations sociales gérées par les
Logis Andennais (Andenne, Coutisse, Namêche, Seilles, Maizeret, Landenne, Vezin, Thon,
Bonneville).
81
Les stagiaires inscrits bénéficient d'un contrat Forem F70 bis de 3 mois qui peut être prolongé
jusqu'à un an maximum. Ils reçoivent, 1€ brut/heure et bénéficient d'une intervention financière
dans les frais de garderie scolaire, de crèche et de déplacement.
Le cadre légal de la Régie des quartiers d'Andenne est l'Arrêté du gouvernement wallon du 23
septembre 2004.
Un médiateur social (coordination pédagogique et institutionnelle) est en place depuis le 8 février
2011 ainsi qu'un nouvel ouvrier compagnon (formation technique) engagé le 1er février 2012.
Le recrutement de stagiaires s'effectue via la diffusion de l'offre auprès des partenaires, la
présentation des services aux candidats mais aussi grâce à la collaboration avec le service ISP du
CPAS d'Andenne, le système d'adressage mis en place par le Forem mais également par le « bouche
à oreille ».
Activités et chantiers en 2012
Afin de veiller au respect du cadre légal et à assurer un programme de formation en relation avec
les objectifs précités, des collaborations avec le tissu local actif ont été organisées. La reconduction
des différentes conventions de partenariats (Forem, institutions) a été opérée en 2012, différents
chantiers techniques ont été réalisés ainsi que toute une série d'activités liées aux ateliers organisés
au sein de la régie des quartiers.
Deux filières sont proposées par la régie des quartiers : la préformation de base dans le secteur du
bâtiment (rénovation générale : petite maçonnerie, électricité, menuiserie, peinture, plafonnage,
détapissage, carrelage, plomberie/sanitaire,) et l'entretien d'espaces verts (nettoyage, tonte de
pelouse, débroussaillage, taille des haies, ... ). Celles-ci sont assurées, au niveau pédagogique, par
l'ouvrier compagnon.
Une troisième filière ponctuelle est organisée et encadrée par le médiateur social. Celle-ci concerne
les travaux de secrétariat - bureautique.
Le programme de formation est basé sur des prestations de 35h/semaine réparties en 23h de
travaux techniques (préformation de base) et 12h de remise à niveau en Français et Mathématiques,
suivi social, informatique, citoyenneté,
Chantiers techniques
En 2012, divers chantiers techniques ont été réalisés par la régie des quartiers :
•
•
•
•
•
•
Rénovation complète et aménagement du siège social de la Régie des quartiers (19, Site du
Bois des Dames).
Rénovation de logements sociaux (37 et 11 Site du Bois des Dames).
Travaux d'entretien et de nettoyage d'espaces verts au sein des quartiers de Peu d'Eau,
Seilles, Vezin.
Transformation de l'installation électrique de l'EPN de Peu d'Eau.
Travaux de rénovation des peintures des locaux de l'ASBL L'Envol.
Construction d'une aire de détente/barbecue (bancs, tables, espace barbecue) à Seilles
(Maison de la convivialité).
Ateliers
Les ateliers suivants ont été dispensés au sein de la régie des quartiers à savoir :
•
•
•
•
•
•
•
Informatique 2h/semaine (en collaboration avec la Ville d'Andenne).
Remise à niveau en Français : 2h/semaine (en collaboration avec L'Envol).
Remise à niveau en Mathématiques : 2h15/semaine (en collaboration avec L'Envol).
Eveil citoyen : 2h/semaine (en collaboration avec la Ville d'Andenne).
Construction Projet de vie/recherche de formations : 1h30/2x/mois (en collaboration avec le
Service Economie et Emploi).
Préparation et recherche emploi : ponctuellement.
Sport/santé/hygiène : 1h30/semaine.
82
•
Mise en ordre administrative/suivi social (1h/semaine).
Bénéficiaires de l'action en 2012
En fin d'année 2012, la Régie des quartiers aura accueilli 18 demandeurs d'emploi (2 dames et 16
hommes) en provenance essentiellement de logements gérés par les Logis Andennais. Leur âge
varie de 19 ans à 53 ans et le niveau d'études ne dépasse pas le CESI. Leur statut est le suivant : 8
demandeurs d'emploi indemnisés, 8 bénéficiaires du revenu d'intégration sociale et 2 sans revenus.
Résultats d'insertion
Sur les 18 stagiaires inscrits en 2012 :
•
•
•
•
•
•
•
2 entrées en formation qualifiante en secrétariat.
1 CDI à temps partiel en coiffure (contrat arrêté pour raisons indépendantes du travailleur).
1 CDD en tant qu'ouvrier de voirie à la Ville d'Andenne.
1 Art 60 en tant qu'ouvrier polyvalent à l'institut St. Lambert.
2 fins de contrats sans suite connue.
6 fins de contrats pour des raisons de non respect du contrat de formation.
5 stagiaires toujours en cours de formation en 2012 dont une entrée en formation qualifiante
en peinture prévue en janvier 2013.
Activités de redynamisation des quartiers
•
•
•
•
•
« Andenne Ma Ville propre » le 26 avril 2012 (la Régie fut lauréate cette année en décrochant
la troisième place).
Fête des voisins le 25 mai 2012.
Participation à Fête de quartier de Seilles le 25 août 2012.
Participation et co-organisation d'une journée sport/bien-être le 29 août 2012.
Organisation de la seconde édition des « Sapins fous de Peu d'Eau » en décembre 2012.
Autres activités
D'autres activités ponctuelles sont régulièrement organisées via l'atelier d'éveil citoyen organisé à la
régie des quartiers :
•
•
•
•
Visite de « Ma Télé » à Jemelle.
Visite des Territoires de la Mémoire à Liège.
Visite de la Bibliothèque d'Andenne.
Participation à l'évènement culturel « Jase moi en musique 2012 ».
En outre, une thématique globale liée aux « peurs » a été développée dans le cadre de l'atelier
d'éveil citoyen. Diverses actions ont été menées comme : organisation d'un ciné-débat, séances
d'analyse des médias (publicités, journaux d'informations, jeux télés, ), séances cinéma, visite de la
centrale de Tihange, information sur les assuétudes, rencontre avec un psychologue, animation à la
bibliothèque d'Andenne,
Partenariats
Les Logis Andennais, la Ville d'Andenne et son Plan de Cohésion sociale, le CPAS, l'Envol, Zone T,
l'EPN de Peu d'Eau, la Maison de la convivialité, le Service Economie et Emploi, la Mirena, la Maison
de quartier de Peu d'Eau, sont les partenaires effectifs de la Régie des quartiers d'Andenne.
Projets 2013
•
•
Continuité de l'action de 2012.
Lancement d'une section formation « cuisine santé » avec ouverture d'une « sandwicherie »
de quartier (1x/semaine).
83
•
•
•
Fête des voisins 2013.
Andenne Ville propre 2013.
Séances d'informations liées au logement, à la gestion énergétique, au budget et aux droits
et devoirs du locataire avec Les Logis Andennais.
84
4. Aménagement du territoire
LES ACTIVITES DU SERVICE
Les agents du service de l'Aménagement du territoire et de l'urbanisme sont notamment chargés
des missions suivantes :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
l'accueil du public ;
la gestion journalière du courrier ;
l'instruction et la délivrance de permis d'urbanisme, des divisions de biens, de
déclarations urbanistiques et de permis uniques ;
la délivrance d'informations notariales ;
l'instruction et la délivrance de certificats d'urbanisme ;
l'instruction et la délivrance permis d'urbanisation et des modifications de permis de lotir ;
l'instruction administrative des vérifications des implantations des constructions (article
137 CWATUPE) ;
la délivrance de permis pour l'implantation de surfaces commerciales ;
l'organisation des travaux de la commission consultative communale d'aménagement
du territoire et de mobilité ;
la mise à jour du site de la Ville (aspect « enquêtes et permis »);
l'organisation d'enquêtes publiques (permanence un jour en soirée);
la mise à jour de la liste des monuments et sites classés ;
l'instruction des dossiers de modification du plan de secteur ;
l'instruction des dossiers de plans communaux d'aménagement ;
l'instruction des études d'incidences sur l'environnement et l'organisation de la procédure ;
l'instruction technique des demandes de permis d'urbanisme, des certificats d'urbanisme,
de permis d'urbanisation (ex-permis de lotir), de permis uniques et de division de biens
(mission précédemment confiée au Service technique et logistique communal);
en concertation avec le Service juridique, la gestion des litiges portant sur des problèmes
urbanistiques.
Les informations notariales
Au cours des 10 premiers mois de l'année, le service a répondu à 508 demandes de renseignements
émanant de notaires ou d'agents immobiliers.
Les divisions de biens
Au cours des 10 premiers mois de l'année, le service a instruit 50 demandes de divisions de biens.
Les certificats d'urbanisme
Au cours des 10 premiers mois de l'année, le service a instruit 40 demandes de certificats
d'urbanisme.
Les permis d'urbanisme délivrés par le Collège Communal
Les permis d'urbanisme délivrés
Au total, 187 permis d'urbanisme ont été délivrés durant les 10 premiers mois de l'année, portant
notamment sur la création de 236 nouveaux logements. Ces permis se répartissent par section
comme suit :
Andenne : 60
Bonneville : 11
Coutisse : 8
Landenne: 28
Maizeret : 2
85
Namêche : 8
Sclayn : 11
Seilles : 33
Thon : 4
Vezin : 22
Les autorisation pour des travaux de minime importance
28 autorisations ont été délivrées par le Collège communal pour la réalisation de travaux de minime
importance.
Les refus /retraits de permis d'urbanisme délivrés par le Collège communal
Au cours des 10 premiers mois de l'année, le Collège communal a délivré 19 refus de permis
d'urbanisme et a retiré un permis d'urbanisme.
Les déclarations urbanistiques
Au cours des 10 premiers mois de l'année, le service a instruit 45 déclarations urbanistiques.
Les permis délivrés par le fonctionnaire délégué
Au cours des 10 premiers mois de l'année, 20 permis d'urbanisme et 2 refus de permis d'urbanisme
ont été délivrés par le Fonctionnaire délégué.
Les monuments et sites classés
Au cours des 10 premiers mois de l'année, aucune modification n'est intervenue dans la liste des
monuments et sites classés situés dans l'entité andennaise.
La révision du plan de secteur de Namur (Affaire 'Mâle Plume')
Une zone d'extraction d'environ 82 hectares est inscrite au plan de secteur de Namur adopté par
arrêté de l'Exécutif régional wallon du 14 mai 1986, sur le territoire des communes d'Andenne
(Thon) et de Gesves (Mozet), sur le site du Bois de Mâle Plume.
Le bureau AUPA a été désigné pour réaliser l'étude d'incidences de plan sur l'avant-projet de
révision du plan de secteur de Namur en vue de l'inscription d'une zone forestière et d'une zone
agricole à Andenne et Gesves, au lieu-dit « Mâle Plume ». La réalisation de la première phase de
l'étude d'incidences a débuté le 24 août 2011. Le dossier est toujours en cours au niveau du Service
Public de Wallonie.
Les plans communaux d'aménagement
La révision du plan communal d'aménagement numéro 3 à Andenne
En son temps, les autorités communales ont sollicité du Gouvernement la révision partielle du plan
communal d'aménagement numéro 3 d'Andenne en inscrivant une zone d'activité économique
industrielle en lieu et place d'une zone d'habitat. Cette révision devait notamment permettre
l'extension de la société Pegard Productics.
Le projet d'extension de l'usine de Pegard Productics a été abandonné. Dès lors, l'inscription en zone
d'activité économique industrielle des maisons ne se justifie plus aujourd'hui et il convient donc de
revoir le plan communal d'aménagement concerné et de rétablir officiellement une partie de la rue
Despreetz dans sa situation initiale (étant la situation existant actuellement).
Pour mémoire, le Conseil communal, en séance du 27 octobre 2006, passé un marché de services
portant sur la confection du dossier ; le Collège communal l'a attribué le 29 novembre 2006 au
Bureau Économique de la Province. Le Conseil communal, en date du 11 juin 2007, a officiellement
désigné le BEPN. Par arrêté du 18 octobre 2010, le Ministre de l'Aménagement du territoire a
autorisé la révision du plan communal d'aménagement en dérogation au plan de secteur de Namur.
Le dossier est toujours en cours.
L'élaboration du plan communal d'aménagement dit « Nouvelle école », à Namêche
Le Conseil communal a sollicité du Gouvernement l'élaboration du plan communal d'aménagement
dit « Sous-Meuse », à Namêche, en inscrivant une zone d'habitat en lieu et place d'une zone
86
d'équipements communautaires. La zone initiale à couvrir s'étendait sur le territoire des sections de
Namêche et de Vezin, comprises entre le pont de Namêche, le pont de Sclayn, la Meuse et le chemin
de fer.
Il a passé un marché de services portant sur la confection du dossier ; le Collège communal l'a
attribué au Bureau Économique de la Province.
Par arrêté du 14 février 2012, le Ministre de l'aménagement du territoire a approuvé la décision du
Conseil communal de réviser le plan de secteur via le PCA révisionnel.
Le BEPN est actuellement occupé à confectionner les prescriptions urbanistiques et le plan de
destination du PCAR.
L'élaboration du plan communal d'aménagement dit « Grand Pré », à Sclayn
Le terrain de camping caravaning « Le Scladinium », à Sclayn, a fait l'objet d'un arrêté de
fermeture ; il ne répondait plus aux exigences de confort, de salubrité ou de sécurité. De plus, une
telle exploitation ne peut être réglementairement envisagée en l'endroit. Le plan « Habitat
permanent » de la Région wallonne a été mis en œuvre. Le site est enclavé dans une zone d'habitat.
Le Conseil communal a sollicité du Gouvernement wallon un plan communal d'aménagement
dérogatoire au plan de secteur de Namur afin d'inscrire en zone d'habitat le site du camping. Ce plan
communal d'aménagement couvrirait la zone comprise entre la RN 90, le pont de Sclayn, le chemin
de halage et l'allée des Fleurs.
Par arrêté du 10 janvier 2011, le Ministre de l'Aménagement du territoire a autorisé l'élaboration du
plan communal d'aménagement dit « Les Grands Prés » à Sclayn en vue de réviser le plan de
secteur de Namur.
Une enquête publique s'est tenue du 1er mars au 2 avril 2012 ; aucune réclamation n'a été
enregistrée.
Le Conseil communal, en séance du 15 juin 2012, a adopté définitivement le projet et a transmis le
dossier pour approbation au Ministre de l'aménagement du territoire.
Le site dit 'Les Roseurs', à Seilles - Concours Europan
Le Conseil communal, réuni le 7 mars 2008, a sollicité du Gouvernement wallon l'élaboration du plan
communal d'aménagement dit « Gare de Seilles Europan 9 », à Seilles, en dérogation au plan de
secteur de Huy Waremme. Le projet vise à inscrire une zone d'habitat en lieu et place d'une zone
d'activité économique pour permettre le développement de la ville dans une optique durable et
qualitative.
L'objectif de ce plan communal d'aménagement est aussi de requalifier le quartier de la gare
conformément au projet Europan 9.
Pour mémoire, le Conseil communal, lors de sa réunion du 16 mai 2008, a officiellement désigné le
BEP à cette fin.
Diverses réunions se sont tenues durant l'année 2012 avec les représentants régionaux. Le BEPN a
confectionné le dossier administratif de demande de dérogation. Ce dossier est actuellement à
l'instruction auprès du Service Public de Wallonie. Un complément de dossier a été sollicité du BEPN
afin de permettre au Gouvernement wallon d'inscrire le site sur la liste des PCA à réviser / élaborer
(article 49 bis du Code).
Le dossier est toujours en cours.
L'élaboration de deux plans communaux d'aménagement dit « Andenelle », à Andenne
Le Conseil communal, lors de sa réunion du 19 septembre 2008, a sollicité du Gouvernement wallon
l'autorisation d'élaborer deux plans communaux d'aménagement. Ces plans communaux
d'aménagement couvriraient la zone comprise entre la RN 90, le pont d'Andenne, la Meuse et la
limite de la commune avec la Ville de Huy.
En séance du 19 septembre 2008, le Conseil communal a passé deux marchés de services portant
sur la confection de ces dossiers ; le Collège communal les a attribués le 24 octobre 2008 au Bureau
Économique de la Province.
87
Le site « Andenelle Ouest ».
Le Conseil communal, en date du 28 novembre 2008, a désigné officiellement le Bureau Économique
de la Province en qualité d'auteur de projet. Cette désignation s'est faite à l'issue d'une procédure
régulière de marché public : décision de passation du marché par le Conseil communal lors de sa
séance du 19 septembre 2008 et attribution de ce marché au BEPN suivant résolution du 24 octobre
2008 du Collège communal.
Le BEPN travaille à la confection du projet. Diverses réunions ont eu lieu durant l'année 2010 à
l'issue desquelles il a été demandé au BEPN d'adapter l'affectation des biens concernés en fonction
d'une visite sur les lieux. Le dossier est en cours d'élaboration auprès du BEPN.
Le site « Andenelle Est ».
Le Conseil communal, en date du 28 novembre 2008, a désigné officiellement le Bureau Économique
de la Province en qualité d'auteur de projet. Cette désignation s'est faite à l'issue d'une procédure
régulière de marché public : décision de passation du marché par le Conseil communal lors de sa
séance du 19 septembre 2008 et attribution de ce marché au BEPN suivant résolution du 24 octobre
2008 du Collège communal.
Le BEPN a confectionné le dossier administratif de demande de dérogation. Ce dossier est
actuellement à l'instruction auprès du Service Public de Wallonie. Un projet d'arrêt a été établi par
l'administration et va être soumis prochainement au Gouvernement pour décision (dérogation).
La révision partielle du plan communal d'aménagement dit « Centre Ville », à Andenne
Dans le cadre de la revitalisation du centre ville d'Andenne et afin d'assurer la mise en œuvre du
plan communal d'aménagement dit « Centre - Ville », à Andenne, le Conseil communal a décidé, lors
de sa réunion du 6 juillet 2012, de réviser partiellement le plan communal autorisé le 25 novembre
2008 modifié le 2 avril 2009.
Il a passé un marché de services portant sur la confection du dossier ; le Collège communal l'a
attribué au Bureau Économique de la Province. Le Conseil communal, en séance di 9 novembre
2012, a désigné le BEPN comme auteur de projets.
Le BEPN est actuellement occupé à confectionner le dossier de demande de dérogation au plan de
secteur de Namur.
L'abrogation du plan communal d'aménagement numéro 3
Le plan particulier d'aménagement numéro 3 (qui remonte à l'année 157) ne répond plus aux enjeux
actuels en matière d'urbanisme ; ses nombreuses modifications en attestent ; ainsi que les multiples
dérogations accordées.
Il contrarie le développement du centre ville.
Il est envisagé de l'abroger.
Les travaux de la commision consultative communale d'aménagement du territoire et de
mobilité
Au moment de la rédaction du présent rapport, la commission consultative communale
d'aménagement du territoire et de mobilité s'est réunie 5 fois : les 4 février, 19 avril, 7 juin, 14
juillet et 18 octobre 2012.
Elle a notamment examiné les dossiers suivants :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Liste des arbres et haies remarquables
Permis unique « ASPIRAVI » à Fernelmont et Héron Suivi
Modification de la composition de la CCATM
Permis unique « Fondatel Lecomte » Suivi
Revitalisation du centre ville Marchés publics
Abrogation du PCA numéro 3 d'Andenne
Révision du PCA numéro 3 d'Andenne Affaire PEGARD
Elaboration du P.C.A. « Les Grands Prés », à Sclayn Avis
S.A.R « Brenner », à Seilles
Déménagement prochain du bureau des finances d'Andenne
Présentation de la Ville d'Andenne
88
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Présentation des projets urbains
Présentation de la situation de l'emploi à Andenne
Potentiel foncier et perspectives de développement à Andenne
Aménagement de la Place Félix Moinnil à Landenne
Peignage des rochers de Thon
Activités dans le site « Transcar », à Thon / Maizeret
Elagage de certains arbres rue du Trou Perdu à Thon
Travaux de réfection de la rue Louis Lahaye à Landenne
Projet d'exploitation du site « Bois de Siroux », à Seilles
Présence de déchets à Landenne
Parc éolien à Héron
Présentation du projet de revitalisation urbaine du centre ville
Révision partielle du plan communal d'aménagement dit du « Centre-ville », à Andenne
Contournement d'Andenne depuis la chaussée de Ciney vers la campagne d'Anton
Présence d'un trou dans la voirie rue de Sclaigneaux, à Vezin
Abords du magasin « Match » et du magasin « Champion », à Andenne
Présence d'épaves automobiles près du parc à conteneurs et à Andenelle
Projet de permis unique « JOREMO BIM », à Seilles
Permis d'urbanisation « SRWL », à Seilles Communication et EIE
Destruction de la porte « Saint-Étienne », à Seilles
Renouvellement de la composition de la CCATM à l'issue des élections communales
Infraction urbanistique à Sclayn
Les permis uniques
Depuis le 1er janvier 2012, le Collège communal a instruit 13 demandes de permis unique. La liste
énoncée ci-après fait état des dossiers pour lesquels une décision est intervenue après le 1er
octobre 2011 (date de référence du précédent rapport).
Demande de permis de l'ASBL Ferme du Chant d'Oiseaux pour aménager et exploiter un
village gaulois et un barbecue, rue du Petit Pont, n° 520, à Landenne
La demande a été déclarée incomplète par le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire délégué
pas apporté les compléments sollicités ; le dossier est toujours en cours.
Demande de permis de l'entreprise « Société Couvinoise de Carburants » pour la
régularisation et la transformation d'une station-service, avenue Roi Albert, à Andenne
La demande a été déclarée complète et recevable par le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire
délégué le 13 septembre 2010.
Elle a été soumise à enquête publique du 22 septembre au 7 octobre 2010.
Par arrêté du 31 décembre 2010, le Collège communal a délivré un refus de permis unique, lequel a
fait l'objet d'un recours auprès du Gouvernement wallon.
Par arrêté du 2 mai 2011, le Ministre a confirmé l'arrêté susvisé du Collège communal.
Demande de permis des sociétés B.I.M. et JOREMO pour la construction de 3 immeubles
avec parkings, rue de la Justice, à Seilles
La demande a été déclarée complète et recevable par le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire
délégué le 28 juin 2011.
Elle a été soumise à enquête publique du 6 juillet au 23 août 2011.
Par arrêté du 22 novembre 2011, le Collège communal a octroyé un refus de permis unique.
Demande de permis de la société THOMAS & PIRON pour la construction d'un ensemble
d'immeuble de 145 appartements, 3 commerces et parking en sous-sol, à Andenne, Quai
de Brouckère
La demande a été déclarée complète et recevable par le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire
délégué le 8 septembre 2011.
Elle a été soumise à enquête publique du 19 septembre au 3 octobre 2011.
89
Le 15 décembre 2011, le Fonctionnaire délégué et le Fonctionnaire technique ont établi le rapport de
synthèse.
Le Collège communal, en séance du 27 décembre 2011, a octroyé le permis sollicité moyennant le
respect de diverses conditions.
Demande de permis de Monsieur et Madame BAUDOIN PIRAPREZ pour la construction
d'une habitation avec prise d'eau souterraine à Bonneville, rue Sterpisse, n° 127
La demande a été déclarée complète et recevable par le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire
délégué le 2 septembre 2011.
Elle a été soumise à enquête publique du 12 au 28 septembre 2011.
Par arrêté du 20 décembre 2011, le Collège communal a délivré le permis sollicité.
Demande de permis de la société DOLOMIES DE MARCHE-LES-DAMES pour la construction
d'une tour de refroidissement et le forage de deux puits destinés au captage d'eau
souterraine à usage industriel, rue Haigniaux, n° 1, à Namêche
La demande a été déposée le 25 juillet 2011. Elle a été déclarée incomplète le 16 août 2011.
Le 11 octobre 2011, le demandeur a déposé le complément sollicité.
Par arrêté du 28 février 2012, le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire délégué ont octroyé le
permis sollicité.
Demande de permis de la société TOP LIEGE pour implanter et exploiter un centre de
regroupement et de traitement de terres Chaussée d'Andenne, à Huy
Le 3 août 2011, le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire délégué ont transmis la demande en
vue de l'organisation d'une enquête publique.
Cette demande a été soumise à enquête publique du 16 août au 2 septembre 2011.
Le 28 novembre 2011, le Collège communal de la Ville de Huy a octroyé le permis sollicité.
Le Collège communal d'Andenne a décidé d'introduire un recours au Gouvernement wallon contre
l'arrêté susvisé du Collège communal de Huy.
Par arrêté du 7 juin 2012, le Ministre de l'aménagement du territoire a refusé le permis sollicité.
Demande de permis de la société D.S. MOTOR pour la construction et l'exploitation d'une
cabine de peinture en extension d'un atelier de réparation de véhicules existant, Chaussée
de Ciney, à Coutisse
La demande a été déposée le 10 octobre 2011. Un complément a été sollicité. Elle a été déclarée
complète le 24 février 2012.
Le projet a été soumis à enquête publique du 5 au 21 mars 2012.
Le 16 mai 2012, le Fonctionnaire délégué et le Fonctionnaire technique ont établi le rapport de
synthèse.
Le Collège communal, en séance du 29 mai 2012, a octroyé le permis sollicité moyennant le respect
de diverses conditions.
Demande de permis de la société PROLOGE pour la construction et l'exploitation d'un
complexe immobilier avec parking souterrain, au lieu-dit « Monthessal », à Seilles
La demande a été déposée le 18 mars 2012. Un complément a été sollicité. Elle a été déclarée
complète le 22 mai 2012.
Le projet a été soumis à enquête publique du 4 au 21 juin 2012.
Le 29 août 2012, le Fonctionnaire délégué et le Fonctionnaire technique ont établi le rapport de
synthèse.
Le Collège communal, en séance du 11 septembre 2012, a octroyé le permis sollicité moyennant le
respect de diverses conditions.
90
Demande de permis de Madame Frédérique TILLEUX pour la construction et l'exploitation
d'un manège avec pistes, le forage et l'exploitation d'une prise d'eau pour le manège, à
Landenne, rue de Couthuin
La demande a été déclarée complète et recevable par le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire
délégué le 11 octobre 2011.
Elle a été soumise à enquête publique du 21 octobre au 7 novembre 2011.
Le 12 janvier 2012, le Fonctionnaire délégué et le Fonctionnaire technique ont établi le rapport de
synthèse.
Le Collège communal, en séance du 31 janvier 2012, a octroyé le permis sollicité moyennant le
respect de diverses conditions.
Demande de permis de l'ASBL RANGER'S CLUB VEZIN pour maintenir en activité un stand
de tir aux clays et de tir à balles dans l'ancienne carrière « Tonglet » rue de Brichebo, à
Vezin
La demande a été déclarée complète le 2 octobre 2012.
Le projet a été soumis à enquête publique du 15 au 31 octobre 2012 inclus.
Demande de permis de l'ASBL CLUB DE TIR ANDENNAIS pour renouveler leur permis
d'exploiter un stand de tirs et régulariser des bâtiments existants, rue des Echavées, à
Andenne
La demande a été déclarée incomplète par le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire délégué le
27 août 2012. Au moment de la rédaction du présent rapport, le demandeur n'a toujours pas
apporté les compléments sollicités.
Demande de permis de la société ASPIRAVI pour la construction et l'exploitation d'un parc
éolien à Fernelmont et Héron (6 éoliennes et une cabine de tête)
La demande a été déclarée complète et recevable par le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire
délégué le 22 octobre 2012.
Elle a été soumise à enquête publique à Andenne du 5 novembre au 5 décembre 2012 inclus.
L'enquête est en cours au moment de la rédaction du présent rapport.
Les études d'incidences
La demande de permis de lotir introduite par la S.A. DHR Clos du Château, de Bruxelles,
pour diviser un bien situé à Maizeret
Le 6 août 2010, la S.A. DHR Clos du Château, de (1000) Bruxelles, rue de la Régence, n° 58, a
informé les autorités communales et la CCATM de son intention de réaliser un lotissement pour la
création d'environ 23 logements avec ouverture de voirie et création d'espaces verts à Maizeret, rue
Gouverneur Galopin, sur la parcelle cadastrée sous section A, numéro 9/K/4.
La superficie concernée étant supérieure à 2 hectares, la demande de permis de lotir est soumise à
la réalisation préalable d'une étude d'incidences sur l'environnement. Cette étude sera réalisée par
le bureau agréé ASTER CONSULTING SPRL, de Jambes.
Conformément aux dispositions réglementaires, une réunion d'information s'est tenue le 31 août
2010. Le procès-verbal de cette réunion a été établi par un agent du Service communal de
l'aménagement du territoire. Le dossier est toujours en cours.
L'urbanisation des quartiers « Tramaka » et « Poilsart », à Seilles
La Société régionale wallonne du logement dispose d'un terrain aux lieux-dits « Tramaka » et «
Poilsart », le long de la rue de Tramaka ; ce site, d'une superficie approximative de 9 hectares, est
repris en zone d'habitat au plan de secteur de Huy Waremme.
L'objectif est de prévoir des logements collectifs sur une partie du site, ayant un gabarit raisonnable
(rez-de-chaussée plus trois niveaux). Des aménagements de voirie devront être réalisés sur la RN
921 (création d'un rond-point) afin de desservir ce lotissement, d'une part, et de viabiliser la zone
d'activité économique de la Houssaie proche, d'autre part.
91
Une demande de permis d'urbanisation va prochainement être introduite par la S.R.W.L. en vue
d'urbaniser le site. Compte tenu de sa superficie, la demande de permis d'urbanisation va être
soumise à la procédure complète d'étude d'incidences.
Demande de permis de la société ASPIRAVI pour la construction et l'exploitation d'un parc
éolien à Fernelmont et Héron (6 éoliennes et une cabine de tête)
La société ASPIRAVI a introduit une demande de permis unique de classe 1 visant l'implantation et
l'exploitation d'un parc de six éoliennes sur le territoire des communes de Héron et Fernelmont,
disposées en une ligne parallèlement à l'autoroute E42.
Pour mémoire, la société Aspiravi avait tout d'abord déposé un projet de neuf éoliennes sur la
même zone, mais avec trois éoliennes de plus que le projet actuel et qui étaient positionnées à côté
du bois de Fernelmont La demande de permis unique, accompagnée de l'étude d'incidences réalisée
par CSD Ingénieurs Conseils et datée du 10 mars 2010, a été introduite par la société Aspiravi en
date du 1er avril 2010 auprès de la commune de Fernelmont.
L'étude d'incidences avait mis en évidence que les éoliennes 1 à 3 étaient problématiques, à la fois
pour des raisons paysagères, mais aussi écologiques. En effet, elles apparaissaient à l'arrière-plan
du château de Fernelmont (patrimoine exceptionnel de la Wallonie).
A l'issue de l'instruction du dossier, les Fonctionnaires technique et délégué ont décidé en première
instance le 12 octobre 2010 de refuser le permis sollicité par Aspiravi.
Un recours fut introduit par Aspiravi contre cette décision auprès du Ministre de l'Environnement,
de l'Aménagement du territoire et de la Mobilité, en date du 28 octobre 2010. Suite à l'instruction de
ce recours, un arrêt ministériel a été rendu le 17 février 2011, autorisant l'implantation et
l'exploitation des éoliennes 4 à 9, moyennant le respect de certaines conditions, et refusant
l'implantation des éoliennes 1 à 3.
Un recours a été introduit contre cette décision auprès du Conseil d'Etat, demandant l'annulation
et la suspension de l'exécution de l'arrêté ministériel. Cette procédure a conduit le 20 septembre
2011 à l'annulation de l'arrêté ministériel précité par le Conseil d'Etat, motivé par des éléments
ayant trait à l'analyse des incidences du projet sur le milieu biologique (suivi de la mortalité des
chiroptères, mesures de compensation).
Le 6 janvier 2012, le Ministre, statuant sur le recours, confirmait sa décision d'octroi de permis pour
les 6 éoliennes. Toutefois, suite à une erreur de son administration, l'autorisation avait été notifiée
hors délai aux communes concernées et au promoteur, contraignant le Ministre à retirer son
autorisation du 6 janvier 2012.
Eu égard aux éléments susmentionnés, Aspiravi a décidé de présenter une nouvelle demande de
permis unique pour les six éoliennes qui avaient été autorisées par l'arrêté ministériel du 17 février
2011 (éoliennes 4 à 9 de la demande de 2010).
La réalisation de ce projet nécessite l'obtention d'un permis unique (permis d'urbanisme et permis
d'environnement). Etant donné que cette demande concerne un établissement de classe 1
(puissance installée supérieure à 3 MW), le projet doit préalablement faire l'objet d'une étude
d'incidences sur l'environnement. La société Aspiravi a mandaté CSD Ingénieurs Conseils pour la
réalisation de cette étude. L'étude d'incidences porte sur l'ensemble des éléments du projet :
construction et exploitation des éoliennes, aménagement des chemins d'accès, construction d'une
cabine de tête, réalisation du raccordement électrique jusqu'à la sous-station du Bois d'Orjou à
Seilles.
Etant donné que l'implantation et l'exploitation d'un parc éolien raccordé au réseau de transport ou
de distribution d'électricité sont considérées, en tant que liées à la production d'électricité, comme
des 'actes et travaux d'utilité publique' au sens de l'article 127 du CWATUPE, l'autorité compétente
pour statuer sur la demande de permis unique est constituée conjointement par le Fonctionnaire
technique et le Fonctionnaire délégué de la Province concernée. La procédure comporte notamment
une enquête publique de 30 jours dans les communes concernées par le projet ; elle est prévue du 5
novembre au 5 décembre 2012.
92
Les opérations de rénovation et de revitalisation urbaines
Aux côtés des autres départements de la commune, le Service de l'aménagement du territoire a
participé aux travaux de mise en place des opérations de rénovation urbaine (en cours) et de
revitalisation du centre ville (en cours).
Le réaménagement des sites carriers après exploitation
Le Service de l'aménagement du territoire a réalise un travail d'identification des terrains de l'entité
repris en zone d'extraction au plan de secteur ; la propriété de ces biens se répartit principalement
entre le groupe Lhoist (39%), le groupe Carmeuse (27%) et la Ville (12 %).
Ce travail a permis de mettre en évidence des sites totalement exploités, ne présentant plus
d'intérêt pour les carriers.
L'idée est de leur redonner vie en développant des projets de diverses natures à déterminer.
Des contacts ont été noués avec les groupes carriers et le Bureau Economique de la Province ; il est
envisagé d'étudier la revalorisation de certain de ces sites, en partie, dans un premier temps, du site
dit « Transcar », à Thon/Maizeret.
LES STATISTIQUES DES DOCUMENTS DELIVRES AU COURS DES DERNIERES ANNEES
Les demandes d'informations notariales
En 2001 : 465 demandes
En 2002 : 502 demandes
En 2003 : 582 demandes
En 2004 : 622 demandes
En 2005 : 693 demandes
En 2006 : 695 demandes
En 2007 : 687 demandes
En 2008 : 633 demandes
En 2009 : 671 demandes
En 2010 : 650 demandes
En 2011 : 712 demandes
En 2012 (jusqu'au 31/10) : 508 demandes
Les certificats d'urbanisme délivrés
En 2004 : 19 certificats
En 2005 : 31 certificats
En 2006 : 37 certificats
En 2007 : 34 certificats
En 2008 : 124 certificats
En 2009 : 84 certificats
En 2010 : 74 certificats
En 2011 : 68 certificats
En 2012 (jusqu'au 31/10) : 40 certificats
Les permis d'urbanisme octroyés par le Collège Communal
En 2001 : 156 permis
En 2002 : 125 permis
93
En 2003 : 138 permis
En 2004 : 147 permis
En 2005 : 171 permis
En 2006 : 158 permis
En 2007 : 198 permis
En 2008 : 232 permis
En 2009 : 215 permis
En 2010 : 191 permis
En 2011 : 187 permis
En 2012 (jusqu'au 31/10) : 187 permis
Les permis de lotir octroyés par le Collège Communal (*)
En 2001 : 2 permis
En 2002 : 9 permis
En 2003 : 6 permis
En 2004 : 7 permis
En 2005 : 19 permis
En 2006 : 4 permis
En 2007 : 0 permis
En 2008 : 1 permis
En 2009 : 5 permis
En 2010 : 7 permis
En 2011 : 2 permis
En 2012 (jusqu'au 31/10) : aucun permis
(*) Y compris les modifications de permis
Les divisions de biens
En 2004 : 12 demandes ont été instruites
En 2005 : 81 demandes ont été instruites
En 2006 : 83 demandes dont été instruites
En 2007 : 59 demandes dont été instruites
En 2008 : 48 demandes ont été instruites
En 2009 : 74 demandes ont été instruites
En 2010 : 69 demandes ont été instruites
En 2011 : 51 demandes ont été introduites
En 2012 (jusqu'au 31/10) : 50 demandes ont été instruites
Les déclarations urbanistiques
En 2008 : 53 déclarations urbanistiques ont été instruites
En 2009 : 40 déclarations urbanistiques ont été instruites
En 2010 : 32 déclarations urbanistiques ont été instruites
En 2011 : 52 déclarations urbanistiques ont été instruites
En 2012 (jusqu'au 31/10) : 45 déclarations urbanistiques ont été instruites
94
Les logements créés
En 2004 (année complète) : 147 permis ont été délivrés, entraînant la création de 110 nouveaux
logements
En 2005 (année complète) : 171 permis ont été délivrés, entraînant la création de 134 nouveaux
logements
En 2006 (année complète) : 158 permis ont été délivrés, entraînant la création de 199 nouveaux
logements
En 2007 (année complète) : 198 permis ont été délivrés, entraînant la création de 193 nouveaux
logements
En 2008 (année complète) : 232 permis ont été délivrés, entraînant la création de 272 nouveaux
logements
En 2009 (année complète) : 215 permis ont été délivrés, entraînant la création de 513 nouveaux
logements
En 2010 (année complète) : 191 permis ont été délivrés, entraînant la création de 150 nouveaux
logements
En 2011 (année complète) : 187 permis ont été délivrés, entraînant la création de 369 nouveaux
logements
En 2012 (jusqu'au 31/10) : 187 permis ont été délivrés, entraînant la création de 236
nouveaux logements
Les autorisations pour travaux de minime importance
En 2004 (année complète) : 57 autorisations ont été délivrées
En 2005 (année complète) : 57 autorisations ont été délivrées
En 2006 (année complète) : 40 autorisations ont été délivrées
En 2007 (année complète) : 45 autorisations ont été délivrées
En 2008 (année complète) : 32 autorisations ont été délivrées
En 2009 (année complète) : 40 autorisations ont été délivrées
En 2010 (année complète) : 41 autorisations ont été délivrées
En 2011 (année complète) : 26 autorisations ont été délivrées
En 2012 (jusqu'au 31/10) : 28 autorisations ont été délivrées
Les graphiques correspondant se trouvent à la fin du rapport du service (annexe 1)
LES ACTIVITES DU CONSEILLER EN AMENAGEMENT DU TERRITOIRE
Outre l'appui pour les tâches administratives habituelles telles que l'instruction des demandes de
permis d'urbanisme, les conseils à la population et aux autorités communales, l'activité du Conseiller
en aménagement du territoire durant l'années 2012, a porté sur les domaines énoncés ci-après.
Le projet d'abrogation du plan communal d'aménagement n° 3 d'Andenne
Le Conseiller en aménagement du territoire a été chargé de constituer le dossier administratif en
vue d'abroger partiellement le plan communal d'aménagement n° 3 dit "de la Campagne" à
Andenne, approuvé par arrêté royal du 29 avril 1957.
Ce plan communal, qui couvre une bonne partie de la Ville d'Andenne, est en effet de part ses
options et objectifs poursuivis devenu un outil dépassé qui contrarie la concrétisation de plusieurs
projets porteurs pour la Ville. Il constitue, par ailleurs, un frein à l'opération de rénovation urbaine
en cours d'élaboration qui le chevauche en grande partie.
Au cours d'une réunion qui s'est tenue le 14 juin 2012, en présence des autorités régionales, un
dossier administratif d'abrogation du plan communal d'aménagement numéro 3 a été présenté aux
95
autorités régionales qui ont formulé plusieurs remarques. Le dossier a été revu par la suite et deux
périmètres ont été exclus de l'abrogation :
1. La partie du PCA n° 3 couvrant les parcelles affectées entièrement ou partiellement en zone
d'aménagement communal concerté au plan de secteur n'est pas soumise à abrogation
conformément à la jurisprudence de « KRUISBRINK » du 15 juin 2011 (Tubize) ; Il est
cependant à préciser qu'un périmètre plus étendu a été exclu de l'abrogation comme convenu
au cours de la réunion ;
2. La partie du PCA n° 3 révisée par arrêtés ministériels du 26 mai 2000 et du 12 juin 2003, en
dérogation au plan de secteur de Namur approuvé par arrêté de l'Exécutif de la Région
wallonne le 14 mai 1986 n'est également pas soumise à abrogation puisque l'article 57 ter du
CWATUPE stipule « Pour autant qu'elles ne s'écartent pas du plan de secteur, l'abrogation
d'un plan communal d'aménagement emporte l'abrogation de l'ensemble de ses révisions, en
ce compris lorsque celles-ci ont été approuvées postérieurement à l'adoption définitive du
plan de secteur incluant le périmètre de ce plan », ce qui n'est pas le cas ici.
Le projet est actuellement sur le point d'être envoyé, pour avis préalable, aux départements
régionaux concernés avant d'être soumis au Collège communal et ensuite à la décision du Conseil
communal.
L'opération de rénovation urbaine du centre ancien d'Andenne.
Le Conseiller en aménagement du territoire est chargé du suivi administratif du dossier d'opération
de rénovation urbaine qui couvrira le Centre Ancien de la Ville d'Andenne.
Un marché de service a été confié au bureau SURVEY ENVIRONNEMENT. Au moment de la rédaction
du présent rapport, le pré diagnostic est quasi terminé.
Le bureau d'études aura ensuite pour mission de préparer la mise en place d'une commission de
rénovation urbaine (organe de consultation et de coordination), qui aura pour mission de donner son
avis au Collège communal à chaque étape importante de l'opération de rénovation urbaine,
concernant notamment :
1. La définition de l'opération, périmètre, objet, etc. ;
2. Le programme et le calendrier des études, acquisitions et travaux devant faire l'objet de
demandes de subsides ;
3. Le choix des personnes, sociétés ou organismes chargés d'une mission quelconque en
rapport avec l'opération de rénovation urbaine ;
4. Les options d'aménagement du quartier ainsi que le projet de schéma directeur ;
5. Les projets de règlements d'aides aux propriétaires privés instaurées par la Commune en vue
de la rénovation de leur immeuble et l'affectation des recettes telles que les loyers,
redevances, canons emphytéotiques, à l'octroi d'allocations destinées à compléter les aides
régionales au logement ;
6. L'organisation des activités d'information, d'animation et de concertation en rapport avec
l'opération ;
7. La solution à apporter aux problèmes humains et sociaux posés par l'opération ;
Les vues aériennes obliques de la commune d'Andenne
Le Conseiller en aménagement du territoire a été chargé de préparer le dossier de marché de
service en vue d'acquérir diverses vues aériennes de la commune d'Andenne. Plus de 2000 photos
aériennes obliques ont ainsi été réalisées et communiquées au Collège communal en date du 25
octobre 2012.
Ces photos aériennes pourront être utilisées de diverses façons : utilisation pour l'illustration de
projets, promotion touristique, utilisation sur le site web de la Ville d'Andenne, prospection/analyse
en matière de planification urbanistique,
La reconversion des sites carriers
Pour répondre à l'accroissement de la population et au besoin de terrains pour les activités
économiques pour les décennies à venir, la Commune d'Andenne a chargé le Conseiller en
aménagement du territoire de mener une réflexion sur la reconversion éventuelle des sites carriers
andennais.
96
Ces derniers couvrent environ 10 % du territoire andennais et offrent, de par leur localisation et
pour la plupart, de grand potentiel de reconversion ou de compensation à la création de terrains
urbanisables.
Le travail a abouti à la réalisation d'un inventaire des sites carriers et d'une évaluation de leur
potentiel de reconvention. Ce travail servira aux autorités communales pour mener une réflexion,
avec le BEPN et les groupes carriers, sur le devenir de ces terrains.
Suivi dans les dossiers portant sur la restauration de bâtiments classés
Le Conseiller en aménagement du territoire fait partie du comité d'accompagnement visé à l'article
507 du CWATUPE (certificat de patrimoine) visant la restauration du site classé de la Ferme de la
Croix.
Le site classé dit « Ferme de La Croix », à Coutisse, a été acheté par 4 ménages. Ces derniers ont
récemment entamé les démarches administratives en vue de le restaurer et le réhabiliter.
Le but principal du Comité de pilotage est d'orienter les demandeurs vers une restauration du site et
monuments classés qui puisse conserver et préserver le plus possible leur typicité. Concrètement
dans le cadre de ce dossier, le Comité a émis les souhaits suivants : conservation des encadrements
de baies calcaires, utilisation de l'ardoise naturelle pour le toit, pas de possibilité de placer des
panneaux photovoltaïques, conservation de la dominante verticale des baies, éviter le sablage des
briques,...
Trois réunions ont déjà eu lieu sur cet avant-projet qui devrait être approuvé au cours d'une
dernière réunion qui aura lieu début décembre 2012.
Formation et transposition des apprentissages
Cette année, le conseiller en aménagement du territoire a assisté à plusieurs formations ayant pour
thème :
•
•
•
La mobilité dans le cadre de la formation obligatoire organisée par la C.P.D.T. : les 22 et 29
mai ainsi que les 5, 12 et 19 juin 2012 à Gembloux sur la thématique de la mobilité ;
« Bilan des 50 ans d'aménagement du territoire en Belgique et perspectives d'évolution du
cadre légal en Wallonie » : le 29 mars 2012 ;
« Droit de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme » : les 13 et 14 septembre 2012 à
Louvain-la-Neuve.
La révision du Schéma de Développement de l'Espace Régional (SDER)
Le Gouvernement actuel s'est donné pour mission d'évaluer et de moderniser le SDER en fonction
des nouveaux enjeux posés à nos sociétés (changement climatique, révolution énergétique, ).
Cette révision a été entamée, fin 2011, par la réalisation d'un diagnostic territorial détaillé de la
Wallonie et par la proposition d'un volet plus prospectif, comprenant des scénari formalisés par
l'Institut Jules Destrée qui permettent de confronter différentes visions possibles du développement
du territoire. Ces deux documents, qui doivent servir de base de travail à la révision du SDER, ont
été présentés au dernier colloque de la CPDT.
L'étape suivante de la révision est l'approbation des options et des objectifs. L'approbation finale du
SDER est prévue quant à elle durant l'année 2013.
Dans ce cadre, le BEPN s'est proposé d'organiser une réunion de travail afin de récolter les
remarques et observations des acteurs de l'aménagement du territoire de la Province de Namur afin
de les communiquer au Gouvernement pour que ce dernier puisse les prendre en compte dans le
cadre des travaux de révision en cours.
Les lignes de force de développement territorial, qui ont été dégagées par les travaux du BEPN pour
le développement futur de la Province de Namur, sont les suivantes :
•
•
•
dynamisation de l'axe lotharingien ;
dynamisation des pôles existants et plus particulièrement de ceux situés le long de cet axe
(Namur, Marche en Famenne, Ciney,...) ;
renforcement des pôles existants.
97
Les remarques qui ont été émises par le Conseiller en aménagement du territoire sont les
suivantes :
•
•
•
la dynamisation de l'axe lotharingien doit être bien "dosée" afin de ne pas fragiliser l'axe
mosan et de ne pas renforcer la polarisation de Bruxelles et de Luxembourg ;
les polarités tels qu'Andenne et Sambreville sont inexistantes de l'armature urbaine reprise
au SDER de 1999 ; il conviendrait de revoir cette armature sur base des réactualisations
effectuées par la CPDT en matière de hiérarchie urbaine afin que toutes les villes figurent
dans le nouveau SDER en fonction de leurs spécificités, et non uniquement sur base de leur
rayonnant ou force de polarisation ;
il est regrettable que la réflexion du BEPN s'est directement portée que sur quelques scenarii
(surtout massifs et grimpantes) et qu'une réflexion n'a pas été menées pour chacun d'eux.
La participation aux travaux de la CCATM
Le Conseiller en aménagement du territoire et urbanisme a participé aux travaux de la Commission
consultative communale d'aménagement du territoire et de mobilité. Il a présenté aux membres
diverses études qu'il a réalisées.
LE PERSONNEL DU SERVICE
Au 31 octobre 2012, le Service de l'aménagement du territoire est composé des personnes
suivantes :
•
•
•
•
•
•
Monsieur Jean-Marie MAQUIGNY, Chef du Service de l'aménagement du territoire (Temps
plein) ;
Monsieur Pavlos COREXENOS, Conseiller en aménagement du territoire et urbanisme
(Temps plein) ;
Madame Fabienne MAUGUIT, Employée d'administration (Temps plein) ;
Madame Anne GOFFIN, Employée d'administration (Temps plein) ;
Monsieur Benoît ROUSSEAU, Architecte (Mi-temps) chargé de l'examen des dossiers sous
un aspect technique ;
Madame Christine BOXHO, Employée d'administration (4/5 Temps) (en contrat de
remplacement pour une partie de l'année).
LA COLLABORATION AVEC LES SERVICES "QUALITE HABITAT" ET "POPULATION"
En collaboration avec les services « Qualité Habitat » et « État-civil et Population », le Service de
l'aménagement du territoire opère une vérification systématique de la légalité des logements au
sens du Code Wallon de l'Aménagement du Territoire, de l'Urbanisme, du Patrimoine et de l'Énergie
(CWATUPE). L'historique des domiciliations établit l'évolution du nombre d'unités de logement
présent dans un même bâtiment et permet de vérifier si la situation urbanistique de ce bâtiment est
éventuellement infractionnelle.
La difficulté de cette tâche réside dans le fait que la réglementation en la matière a été modifiée au
fil des ans. En effet, la nécessité d'introduire une demande de permis d'urbanisme préalablement à
la réalisation d'un (ou de plusieurs) nouveau(x) logement(s) dans un bâtiment n'a pas toujours
existé.
De plus, l'historique des domiciliations dont dispose le Service de la Population ne correspond pas
toujours à la situation historique réelle des bâtiments. Ceci peut s'expliquer par la modification au
cours des temps de la manière de numéroter les logements.
Pour cette raison, seul un contact direct avec les propriétaires permet de déterminer si les
logements présents sont couverts par une autorisation.
98
99
100
101
102
5. Carrières
INTRODUCTION
Deux commissions d'accompagnement « Carmeuse » et « Lhoist » ont été mises en place pour
vérifier le respect des conventions d'exploitation conclues entre la Ville d'Andenne et les exploitants
carriers de l'entité. A ces commissions participent, outre les représentants communaux, des
délégués des exploitants concernés, des syndicats, des administrations régionales et des comités de
quartier reconnus et acceptant la convention d'exploitation comme base de travail.
COMMISSION « CARMEUSE »
Rappelons que depuis quelques années le siège d'exploitation de CARMEUSE à Seilles est quasiment
à l'arrêt pour ce qui concerne l'extraction de pierres calcaires. Sont encore actives les installations
de fabrication de la chaux. Un charroi de camions existe entre ce siège et celui de Moha pour
l'apport de pierres calcaires à Seilles pour la production de chaux.
Entre le 1er janvier et le 31 octobre 2012, vu le ralentissement des activités industrielles, les
nuisances ont diminué et les riverains ont été moins soumis à des nuisances. Il n'y a pas eu de
commission d'accompagnement jusqu'à ce jour.
Néanmoins, le 14 mars, à la demande des riverains de Seilles, une réunion « sécurité routière » a
été organisée sur place, rue des Carriers et rue du neuf Moulin afin de discuter des situations
potentiellement dangereuses générées par le charroi des camions se dirigeant vers ou revenant des
installations CARMEUSE à Seilles. Malgré les aménagements de voiries qui ont déjà été réalisés pour
pallier à ces risques routiers, les riverains considèrent que le danger est toujours présent. Ils
souhaiteraient que les voiries utilisées par ce charroi soient mises à « 30 Km/heure » pour les plus
de 2,5 tonnes.
COMMISSION « LHOIST »
Entre le 1er janvier et le 31 octobre 2012, la commission d'accompagnement s'est réunie 1 fois : le
9 mai 2012.
La prochaine réunion de la commission est prévue en décembre 2012.
Les dossiers suivants
d'accompagnement :
ont
été
traités
lors
de
la
réunion
du
9
mai
de
la
commission
1. les données environnementales de janvier à avril 2012
Les représentants de la société commentent les résultats des jauges « OWEN » placées rue
de Gawday et rue de la Déportation. L'instrument « opacimètre » a été au centre d'une
discussion.
2. nuisances poussiéreuses et malodorantes des installations
Les riverains dénoncent : les retombées importantes de poussières en février et avril et une
odeur désagréable de lignite.
M. KOCH, présente son exposé et répond, dans la foulée, aux remarques formulées par les
riverains :
•
Site des Dolomies de Marche-les-Dames :
Les poussières diffuses sont maîtrisées grâce aux arrosages automatiques des voiries
intra-site, l'arrosage des pistes dans les carrières selon les besoins et l'arrosage
continu des stocks de pierres pour Namèche (transport vers ).
Les poussières des cheminées des fours verticaux sont gérées correctement par les
installations, l'oxydeur thermique est en fonctionnement. L'origine des des retombées
de poussières provient majoritairement des poussières diffuses et de l'installation de
broyage CBS/CFM. L'installation CBS a connu 2 incidents.
103
•
Site des Carrières de Namèche :
Les poussières diffuses sont maîtrisées grâce à un arrosage en continu des voiries
intra-site, l'arrosage de la chute du refus du tamis et seules des pierres humides sont
livrées sur le site.
Les poussières des cheminées du four Maerz sont capturées par les manches à filtres.
Mais les manches à filtres sont en mauvais état, leur durée de vie s'est raccourcie. La
manche détériorée sera remplacée en avril 2012. Il est prévu que les manches seront
remplacées avant chaque redémarrage du four. Des investissements sont envisagés.
•
Poussières de chargement de la dolomie cuite
Le dépoussiérage des installations de chargement est complexe. L'investissement qui
serait nécessaire est très élevé.
Concernant l'odeur de lignite brûlée/crue, l'automate qui gère le fonctionnement du
four Maerz est mis en cause.
Au terme de l'exposé de M. KOCH, une série de discussions sont engagées entre les
représentants de la société et les riverains au sujet des gaz de combustion émis par
les fours.
3. points divers
La demande de permis pour les carrières et les fours à fritter la dolomie, construction et
exploitation d'une installation de retraitement des produits décarbonatés de petit calibre
(modification des conditions particulières relatives aux rejets atmosphériques) est expliquée
par les représentants de la société et ils répondent aux questions posées par les riverains.
Les nuisances sonores du four RCE ont été réduites d'une manière significative grâce au
remplacement de certains équipements. M. KOCH rappelle que l'étude sonométrique des
installations par le CEDIA a montré que c'était l'installation de lavage de la pierre qui était la
plus bruyante. Une nouvelle installation de lavage sera construite dans les prochains mois.
Cette nouvelle installation sera entièrement insonorisée.
104
6. Economie et Emploi
1. Service de l'Emploi et de l'Insertion professionnelle
Le service Emploi et de l'Insertion Socio Professionnelle est installé dans les locaux de la Maison de
l'Emploi (MDE), rue de Belle Mine 6, depuis juin 2010.
Cette situation géographique est indispensable afin de développer des contacts, des collaborations,
des projets avec l'asbl Promandenne, la MIRENA, la cellule Insertion du CPAS, l'ALE et le Forem
logés eux aussi dans les mêmes bâtiments.Les contacts respectifs de chacun avec les employeurs
andennais sont une source d'informations indispensable pour soutenir la mise à l'emploi des
travailleurs sans emploi.
2012 a été une année de changement pour le service Emploi qui a vu ses axes de travail réorientés
vers l'Emploi et l'Insertion Socioprofessionnelle et non plus Emploi-Economie.
Actuellement, 2 agents communaux travaillent à mi-temps au sein du service qui est accessible aux
citoyens du mardi au jeudi ou à d'autres périodes sur rendez-vous.
Missions
Le service Emploi œuvre à la diffusion d'informations entre les partenaires impliqués en matière
d'insertion socioprofessionnelle, à la synergie de leurs initiatives, à la mise en œuvre de dispositifs
d'accompagnement des demandeurs d'emploi, à la création et à la gestion de structures soutenant
la formation et la mise à l'emploi de publics plus fragilisés.
Au-delà de ces actions, menées en étroite collaboration avec le Forem, le service Emploi et Insertion
socioprofessionnelle offre un accompagnement aux demandeurs d'emploi andennais.
Le service accueille les personnes en recherche d'emploi sur rendez-vous pour :
•
•
•
•
•
•
•
Faire le point sur leur situation actuelle ;
Envisager les possibilités d'emploi et de formation ;
Réfléchir à la conciliation de leurs vies familiale et professionnelle ;
Orienter leurs démarches vers les opérateurs les mieux indiqués ;
Soutenir leurs projets de réorientation professionnelle ;
Les aider dans leurs démarches auprès de l'Agence Wallonne pour l'Intégration de la
Personne Handicapée (AWIPH) ;
Les aider dans la rédaction de leurs CV et lettre de motivation.
Axe économie et commerce
Le commerce
Dès le début d'année 2012, la gestion de l'organisation des brocantes sur le territoire communal et
la délivrance des autorisations aux personnes et/ou associations demandeuses ont été repris par le
service communal des festivités.
Jusqu'à la fin du premier trimestre 2012 le service Emploi a assuré la gestion quotidienne du marché
hebdomadaire du vendredi (centre Ville). Cette gestion est depuis avril 2012 reprise aussi par le
service communal des festivités.
Le service Emploi assurera jusque fin 2012 la gestion du commerce ambulant (vendeurs de muguets
et autres fleurs,) La tâche essentielle étant la délivrance d'autorisations permettant aux ambulants
d'occuper le domaine public en vue d'y exercer une activité de commerce ambulant. Dès janvier
2013, ces tâches seront aussi reprises par le service communal des festivités.
105
Enfin, en 2012, le service Emploi a établi les dérogations aux heures d'ouverture des commerces
andennais lorsque ceux-ci participent aux animations de la Ville (brocantes, braderies, fêtes de
Wallonie).
Les chiffres
Relevé des statistiques pertinentes en matière de demande et d'offre d'emplois, de travail sous
statut d'indépendant et de revenus moyens par habitant (FOREM INASTI ONSS).
Axe emploi et insertion socio-professionnelle
Pointage des travailleurs à temps partiels
Le pointage des chômeurs complets indemnisés a été supprimé le 15 décembre 2005. Le Service
communal de l'Emploi continue néanmoins à assurer l'estampillage des formulaires de contrôle C3
des travailleurs exerçant leur activité professionnelle à temps partiel.
Accueil, conseil, aide et orientation des demandeurs d'emploi
•
•
•
•
Accueil et orientation des demandeurs d'emploi (diffusion d'informations, suivi individuel
lorsque la personne désire faire le point sur ses démarches, mise en relation de la personne
avec l'interlocuteur qualifié pour répondre à ses besoins spécifiques) ;
Suivi individualisé visant la lutte contre les freins à l'emploi, la mise en place de solutions
pour concilier les vies familiale et professionnelle, le soutien aux démarches auprès de
l'Agence Wallonne pour l'Intégration de la Personne Handicapée (AWIPH) ou
l'accompagnement dans la réorientation professionnelle de l'intéressé(e) ;
Amélioration de notre base de données relative au suivi des demandeurs d'emploi. Avec
l'aide du service informatique, notre base de données permet maintenant la création de fiche
individualisée retraçant l'historique du suivi et l'état actuel du dossier (passage d'un fichier
Excell à une base de données Access) ;
Collaboration avec le service des relations publiques en vue d'améliorer la structuration de
l'information disponible sur le site de la Ville.
Le partenariat avec la Maison de l'Emploi
Axe FOREM
L'inauguration de la Maison de l'Emploi en juin 2010 fut le point de départ d'un partenariat renforcé
avec le Forem et d'une nouvelle répartition des tâches de chacun. Effectivement, la rédaction de CV
et de lettres de motivation peuvent se faire dans la Maison de l'Emploi gratuitement avec l'aide en
individuel d'un conseiller ou des modules collectifs.
Dès lors, lorsqu'un demandeur d'emploi se présente dans notre service pour pareille demande, nous
l'invitons à visiter l'espace Forem et lui montrons tout ce qu'il est possible d'y faire. Dans l'autre
sens, lorsqu'un demandeur d'emploi reçu dans l'espace Forem manifeste une série de difficultés
d'ordre personnel (financières, familiales ou difficulté à cibler un projet professionnel), la personne
est invitée à consulter notre service.
Depuis le 31 janvier 2006, le service des relations partenariales du Forem de Namur a mis sur pied
une plateforme partenariale qui réunit tous les acteurs de l'insertion socioprofessionnelle sur le
territoire andennais. Le service Emploi co-anime cette plateforme riche en initiatives diverses. Les
participants à cette plate-forme partenariale sont : l'OISP (Organisme d'Insertion SocioProfessionnelle) l'Envol à Andenne, la Régie des quartiers d'Andenne (RQA), la cellule Insertion du
CPAS, de l'Agence Locale pour l'Emploi (Ale), la MIRENA, un représentant des conseillers en
accompagnement professionnel du FOREM, l'Ecole Industrielle Communale (EIC) ainsi que tout autre
partenaire, amené ponctuellement à organiser des formations ou des actions d'insertion sur le
territoire (Afico, Manpower, Retravailler Namur, Liber, Mode d'Emploi, Service Emploi Logement
OISP, ).Des thématiques comme les freins à l'emploi (mobilité, les assuétudes,), la mise en œuvre
de dispositifs de remobilisation, d'orientation ou de formation y sont abordées.
Axe JOB'IN Caravane ALPI
Job'In est une initiative privée wallonne, lancée fin 1996 en vue de proposer une alternative
novatrice en matière de lutte contre le chômage: l'autocréation d'emploi.
106
Leur but est de favoriser et soutenir la création d'activités économiques pérennes par des personnes
sans emploi.
Le Service Emploi coordonne les permanences de Job'in présent un après-midi tous les 15 jours à la
Maison de l'Emploi.
La Caravane ALPI (Actions locales pour Indépendants), concept itinérant, est un programme
novateur mis en œuvre par l'AREBS en 2010. Basée sur la mise à disposition des ressources en
création d'entreprises là où les besoins se font sentir, la Caravane propose gratuitement à tous les
porteurs de projets un parcours sur mesure pour définir leur projet, maîtriser les contraintes de leur
secteur, comprendre la concurrence, rencontrer et sonder la clientèle, identifier les fournisseurs,
faire l'inventaire des coûts, établir des projections réalistes de chiffre d'affaires, concevoir une
stratégie de commercialisation.
Le service Emploi en partenariat avec Promandenne a coordonné deux actions « Caravane ALPI »à
l'attention des porteurs de projet andennais : « A Andenne, on m'aide à créer mon entreprise !». Ce
projet, fruit d'un partenariat entre ALPI, Job'In, ING, la Maison de l'Emploi, Promandenne et le
service Emploi, offre une formation aux candidats (avec intervention d'ING, entre autres), suivie
d'un coaching (post-création).
Axe MIRENA
Début 2012 l'équipe de la MIRENA était de 2 travailleurs temps plein étant donné les demandes
toujours croissantes d'accompagnement « Jobcoaching » la structure a renforcé son équipe
« MIRENA-Andenne » d'un mi-temps supplémentaire dès le second semestre 2012.
Cette collaboration avec la MIRENA se fait à raison de 4 jours par semaine, un suivi des demandeurs
d'emploi andennais via le jobcoaching mais aussi un travail de suivi de ces personnes lorsqu'elles
sont remises à l'emploi et la prospection en entreprises.
De plus, représentant la Ville d'Andenne, le service Emploi occupe un poste d'administrateur au sein
de la structure MIRENA et participe ainsi aux réunions mensuelles du conseil d'administration mais
aussi aux assemblées générales (minimum 1 AG par an).
AXE AWIPH
Convention de partenariat avec le Centre de Formation Professionnelle le Tilleul dans le cadre du
projet LIBER de l'AWIPH : décentralisation d'un agent à raison d'une demi-journée par semaine avec
pour objectif la prospection en entreprises, le jobcoaching et la mise à l'emploi de demandeurs
d'emploi en situation de handicap,
AXE CPAS - CELLULE INSERTION
Le service Emploi a largement contribué à la conception du projet nommé « Chrysalide » qui vise à
soutenir le travailleur Article 60 au moment de la fin du contrat pour que ces personnes élaborent
leur projet professionnel et avancent dans la concrétisation de celui-ci. Sur base des constats positifs
de la première expérience, le projet vient d'être modifié et enrichi pour être redéposé au Forem pour
une seconde validation début décembre 2012.
La Maison de l'Emploi en chiffres
Entre janvier et septembre 2012 la Maison de l'Emploi (MDE) a reçu 6819 visites.
2203 demandeurs d'emploi (DE) différents ont fréquenté les locaux de la Maison de l'Emploi, 54,6%
de ces DE sont des femmes.
Nombre de bénéficiaires nominatifs 2203.
Classe d'âge
< 25 ans
610
27.7 %
25 à 30 ans
347
15.8 %
30 à 40 ans
529
24 %
40 à 50 ans
489
22.2 %
50 ans et +
228
10.3 %
107
Niveau d'études
Enseignement primaire
374
17 %
Enseignement secondaire
inférieur
798
36.2 %
Enseignement secondaire
supérieur
770
35 %
Enseignement supérieur NON
universitaire
211
9.6 %
Enseignement supérieur
universitaire
49
2.2 %
Inconnu
10 %
Source FOREM Jobpass (1/1/2012 31/08/2012)
Les organes de décisions de la MDE
Depuis la création de la MDE, le service Emploi est impliqué dans la préparation et la tenue du
Comité d'Accompagnement Local (CAL) Restreint et Comité d'Accompagnement Local (CAL) Elargi
qui constituent les instances de décisions pour la MDE. Ces réunions se font chaque trimestre.
La gestion quotidienne de la MDE
Le service Emploi assure la coordination de l'ensemble des aspects pratiques liés au fonctionnement
de la MDE : suivi du travail des agents d'entretien, suivi des commandes de matériel en tout genre
(nettoyage, fournitures, recharge de la timbreuse et autres consommables), surveillance de
l'utilisation du chauffage, relevé des compteurs, suivi des aspects juridiques et financiers avec les
services concernés, suivi des travaux, entretien du matériel, de la mise en place des extincteurs et
pictogramme de secours, boîte de secours.,
Autres collaborations
Le service de l'Emploi est régulièrement amené à travailler avec d'autres services andennais en
fonction des besoins du public visé par nos actions d'insertion socioprofessionnelle (EIC pour les
formations, Zone T, les Logis andennais, le service d'accompagnement SAIHA, le service ACTE).
Nos constats pour 2012
Précarisation des travailleurs sans emploi des retraités
Depuis plusieurs mois des demandes particulières arrivent au service emploi.
Des personnes retraitées recherchent un travail complémentaire afin de pouvoir subvenir à leurs
besoins de base. Ces demandes, extrêmement difficiles à combler, sont souvent également des «
appels à l'aide » face à un isolement social et/ou un mécanisme de surendettement qui s'installent.
Nous avons aussi constaté de plus en plus souvent que les travailleurs sans emploi, dans un souci
d'économies financières, doivent supprimer certaines dépenses "non prioritaires" (soins de santé,
moyen de locomotion, loisirs culturels/sportifs,) ce qui les éloignent encore plus notamment, du
monde du travail.
Le contexte économique étant celui que nous connaissons, nous savons que cette précarisation des
plus fragiles ne va faire que s'amplifier.
Enrichissement de l'offre d'accompagnement des demandeurs d'emploi les plus fragiles.
Nos différents partenaires ISP (FOREM, ALe, MIRENA,) sont souvent confrontés à « leurs limites »
d'intervention (missions du service, limites temporelles de l'accompagnement,), le service EMPLOI
est dès lors un réel atout lorsque ces partenaires sont face à des travailleurs sans emploi qui ont
besoin d'un accompagnement plus particulier.
En effet, le fait que le service EMPLOI n'est pas perçu comme étant en lien avec le FOREM et/ou
l'ONEM permet d'établir un « dialogue vérité » avec le travailleur sans emploi, une relation de
108
confiance s'installe et dès lors un travail adapté aux besoins particuliers des bénéficiaires peut
commencer.
Durant cette année 2012, nous avons constaté, ainsi que nos partenaires ISP de la Maison de
l'Emploi (MDE), l'intérêt d'offrir un tel service aux demandeurs d'emploi andennais les plus fragiles
et ce au sein même de la Maison de l'Emploi car on crée de la sorte un réseau autour du
bénéficiaire, des professionnels qui ne travaillent pas en concurrence mais bien en en
complémentarité.
Les processus d'activation coercitifs ou efficaces ?
L'activation des personnes recevant une allocation de remplacement (chômage, C.P.A.S.) est une
démarche très difficile pour nous qui travaillons ce public. Ces pratiques (PAC, RIS,) font que de
nouveau, ce sont souvent les personnes les plus fragiles qui sont exclues (personne malade, parent
célibataire, personne peu ou pas qualifiée).
N'oublions pas non plus le manque structurel d'emploi. A ce jour, il n'y a pas de travail pour tout le
monde. Ceci n'est pas clairement explicité au sein des médias, des employeurs, des responsables
politiques !
De plus, nombre de personnes sont très éloignées de l'emploi ou ne souhaitent pas exercer un
travail, mais dans notre société ce choix n'est pas accepté. Pour beaucoup, un être humain existe
par le métier qu'il exerce ou par le diplôme qu'il a en poche.
Dans le secteur de l'insertion sociale les travailleurs sont régulièrement confrontés à des publics qui
n'ont jamais été en contact avec le monde du travail, et ce, pour de multiples raisons. Actuellement,
ce fait n'est absolument pas pris en compte par notre société.
Et, pour finir, nous ne voulons pas oublier la pression qui est exercée par divers pouvoirs pour
responsabiliser les personnes sans emploi. Cela veut dire que l'on rend responsable de sa situation
une personne sans emploi (responsabilité individuelle) alors qu'il existe des responsabilités au
niveau :
•
•
•
« Macrosocial », c'est-à-dire l'Etat, les choix politiques, les syndicats ;
« Mésocial » : les institutions ;
« Microsocial » : les enseignants, les travailleurs de l'ISP.
Objectifs pour l'exercice 2013
•
•
•
•
•
Utilisation courante de la base de données Access pour le suivi des demandeurs d'emploi.
Ceci permettra d'imprimer rapidement l'historique des suivis que nous réalisons avec nos
demandeurs d'emploi, d'avoir une vision globale du parcours de ces personnes et de
transmettre de manière lisible les informations demandées par les élus de notre entité ;
Etat des lieux d'une base de données des salles de formation et/ou de réunion disponibles sur
le territoire andennais (modalités de location, équipement,) ;
En partenariat avec l'asbl Promandenne et le FOREM, renforcer la collaboration entre les
entreprises et le monde de la formation afin de permettre aux entreprises de répondre à
leurs besoins en matière de mains d'œuvre qualifiés mais également pour permettre aux
travailleurs sans emploi andennais les moins qualifiés de « re »trouver le chemin du travail
via, par exemple, un développement de l'axe FORMATION à la Maison de l'Emploi qui
deviendrait une maison de l'Emploi et de la Formation ;
Rédaction d'un cahier des charges en vue de développer une action (formation, colloque,) à
destination des professionnels de l'ISP qui sont régulièrement confrontés à des demandeurs
d'emploi sous l'emprise d'assuétudes (alcool, internet,) et qui souhaitent obtenir une analyse
de la problématique, des techniques d'intervention, … ;
Mise place une matinée d'information « Student Job » avec les partenaires de la MDE. Les
objectifs de cette journée seraient :
•
l'information sur la législation du job étudiant ;
•
de conseiller, d'accompagner pour la rédaction de CV et de lettre de motivation ;
•
de découvrir sur Andenne les entreprises et/ou services communaux, associations
locales qui recrutent pour l'été.
109
2. PromAndenne ASBL
Les locaux de l'asbl se trouvent au sein de la Maison de l'Emploi.
Asbl PromAndenne
Rue de Belle-Mine, 6
5300 Andenne
085/849.644 (636)
Composition des organes de l'asbl PromAndenne
Le Conseil d'Administration
Président : Michel Boulvin
Vice-Président : Stéphane Gatot, TWT
Le Trésorier : Laurent Nélis, Fortis BNP Paribas
Les Administrateurs
Michel Danaux,
Claude Eerdekens, Bourgmestre de la Ville d'Andenne
Fabrice Foucart, Carmeuse
Etienne Libois, Confort du Home
Rose Marie Rousseau , Le Forem
Jean-Yves Sener, MS3 sprl
Anne Sophie Tandel, ING
L'équipe de travail
Isabelle Storder (temps plein)
Geneviève Danthinne (4/5 temps)
Les principales activités de l'asbl PromAndenne en 2011
Objectifs fixés par l'AG de 2012
1.
2.
3.
4.
5.
6.
Accompagnement de projets d'entreprises (25/an)
Communication : site internet, flash info, presse
Évènements : Souper tables tournantes, midi promAndenne, partenariats
Enquête auprès des entreprises locales
Mission de communication
Indicateurs de Mobilité
1) Accompagnement de projets d'entreprises (25/an)
•
•
•
•
•
•
•
Recherche d'implantation ;
Elaboration d'un projet d'investissement (infrastructure, outils de production, réduction des
consommations d'énergie) ;
Démarches administratives (ex : permis) ;
Mise en contact avec autorités locales, avec les gestionnaires de zones ;
Financement ;
Prime ;
Engagement ;
110
•
Inauguration.
Accompagnement de projets d'implantations et/ou de développement d'entreprises :
Drivit, Abraham, Verheyen, Fraiture, Betramos, Cornec, MS3, Dahcom, Buysmetal, BC Construct,
Artisans de la pierre, Diabeticom, LG Invest, IS2, Lemineur, Larafi, TWT, Cense de Jandren, Bachir,
Focqueur, Lemaire, Dohet renov, Epi, Horticoncept, DN Elec, Orion, Ligot, Hellec, ABO, Big Mat, Safe
Driving, ID PAK, Pegard
Accompagnement de projets d'implantations de commerces :
Equilis, Orthopédic, Scheveneels, Louis, Marchal, DS Motor
2) Communication : site internet, flash info, presse
Réalisation et publication du Flash Info trimestriel : rédaction d'articles (présentation d'entreprises et
actualités), agenda
Publication d'articles dans le Bulletin communal et la presse
Développement du site internet Andenne Economie : base de données entreprises, articles sur
entreprises locales et partenaires, actualités, agenda, conception de fiches entreprises, base de
données immobilières
3) Évènements : Souper Tables Tournantes, midi promAndenne, partenariats
Organisation du 6ème souper tables tournantes :mobilisation des entreprises locales pour l'accueil
de l'événement, recherche de partenariats et de sponsoring, organisation de l'événement et suivi
Mise en réseau et partenariat pour la mise en place de la Caravane Alpi
4) Enquête auprès des entreprises locales
Élaboration du questionnaire d'enquête, enquête en entreprises, analyses des bilans, synthèses des
données et présentations des résultats
5) Mission de communication
Reporté
6) Indicateurs de mobilité
Reporté
7) Développements supplémentaires : lancement d'un projet pilote en faveur des PME
locales
Définition des besoins communs (ressources humaines et déficit d'image de la PME), élaboration
d'un plan d'action centré sur la connexion formation/PME, fédération des entreprises pilotes,
contacts avec les écoles et les universités, élaboration d'un dossier pour le Ministre Marcourt,
lancement des partenariats
Collaborations inter services
Participation à la plate-forme d'insertion socioprofessionnelle de la Maison de l'Emploi d'Andenne.
Collaboration avec les services des relations publiques, de l'environnement, de l'urbanisme et le
service juridique entre autres ainsi qu'avec les partenaires actifs sur la commune tels que le BEP et
le PAN.
111
3. Agence Locale pour l'Emploi ASBL
Section sui generis pour les titres-services ATISA
Avenue Belle Mine, 6 à 5300 Andenne
Tél : 085/84 95 68 ou 69
Gsm : 0494/499 145
E-mail : [email protected]
Composition des organes
ONEM
Bureau de chômage de Namur
Directeur : Monsieur Benoît Colin
Coordinateur ALE : Monsieur Julien Vanfleteren
Conseil d'Administration
Président : Monsieur Guy Havelange, représentant PS
Vice-Président : Monsieur Fernand Zachary, représentant CGSLB
Trésorier : Monsieur Claudy Giot, représentant PS
Secrétaire : Monsieur Gérard Laroche, représentant PS
Membres
Madame Emmanuelle Jacques, représentant CDHic
Madame Laurence Ravel, représentant FWA
Madame Chantal Sovet, représentant MR
Monsieur Michel Daoust, représentant UCM
Monsieur Henri Gilsoul, représentant PS
Monsieur Eric Mossoux, représentant UWE
Monsieur Sylver Vandierendonck, représentant CSC
Monsieur Giuseppe Marino, représentant CSC
Monsieur Jean-Jacques Mertens, représentant ECOLO
Monsieur Yves Schoonbroodt, représentant FGTB
Personnel désigné pour la gestion administrative
Madame Hélène de Maere d'Aertrycke (agent Onem)
Madame Marie-France Dorval (agent Onem)
Madame Nicole Nivarlet (agent sur fonds propres ATISA)
Principales activités en 2012 pour la section ALE
•
•
•
•
Convocation des demandeurs d'emploi qui répondent aux critères d'inscription à l'ALE ;
Mise en relation des prestataires ALE avec des personnes qui font appel au service pour une
aide soit en jardinage, bricolage, surveillance d'enfants ou pour de l'entretien de communs
d'immeuble, une aide dans les écoles ;
Gestion du suivi de ces demandes ;
Les agents ALE sont en première ligne pour répondre à toutes questions à propos des plans
d'embauche, compléter les demandes de Plan Activa, PTP, carte Start et les introduire auprès
du bureau de chômage de Namur ;
112
•
•
•
Organiser des formations pour aider les demandeurs d'emploi à trouver du travail ;
Travail administratif : encodage, classement, comptabilité, statistiques pour l'Onem ;
Principales activités en 2012 pour la section ATISA (titres-services).
Gestion des demandes de particuliers souhaitant bénéficier d'une aide-ménagère
•
•
•
Gestion de l'organisation du travail des aide-ménagères ;
Organisation de formations pour les aide-ménagères ;
Travail administratif : encodage des prestations pour le secrétariat social, documents pour les
organismes de paiement, classement, comptabilité, statistiques pour l'Onem.
INTRODUCTION : L'ALE EN QUELQUES MOTS
En 1995, le Gouvernement a décidé d'instaurer une Agence locale pour l'Emploi dans chaque
commune dans le but d'aider les demandeurs d'emploi de longue durée à se réinsérer dans le circuit
du travail tout en répondant à certaines demandes non rencontrées par les circuits classiques.
Même s'il ne s'agit pas d'emploi régulier, cette mesure a l'avantage de sortir le demandeur d'emploi
de son isolement, de lui permettre de se rendre utile et de garder un rythme de travail. Elle permet
aussi d'avoir un supplément de revenus en fin de mois (184,50 € pour 45h, non taxés).
Les agents ALE ont été formés pour tenter de répondre aux demandes des utilisateurs en proposant
les services des prestataires ALE volontaires.
Les utilisateurs sont principalement des particuliers, mais il s'agit aussi des autorités communales,
des établissements d'enseignement, des ASBL, les agriculteurs et horticulteurs (car il s'agit de
travail saisonnier). L'utilisateur met son matériel à disposition du prestataire. Les petits travaux
effectués ne peuvent pas être des travaux dangereux, l'utilisateur doit y veiller, c'est sa
responsabilité. L'ALE est assurée auprès d'Ethias pour la responsabilité civile et accidents ainsi qu'en
accidents « sur le chemin du travail » des prestataires.
Les prestataires ALE doivent répondre à certains critères pour être dans les conditions d'inscription:
ils doivent être chômeurs complets indemnisés depuis au moins deux ans s'ils ont moins de 45 ans,
et depuis 6 mois s'ils ont plus de 45 ans.
Les personnes qui bénéficient du revenu d'intégration sociale (RIS) peuvent également s'inscrire
pour effectuer des tâches ALE. Les activités autorisées sont : le nettoyage de locaux pour des ASBL
ou associations non commerciales (les co-propriétés par exemple), la surveillance d'enfants au
domicile des parents ou dans les écoles, l'accompagnement de personnes pour des petites courses,
des rendez vous médicaux ou des démarches administratives. L'aide administrative ponctuelle pour
les services communaux, les associations. L'aide à l'entretien de jardin et aux petites réparations au
domicile de l'utilisateur pour autant que ces travaux soient refusés par un homme de métier parce
qu'ils sont de faible importance comme : les travaux de peinture, tapissage, petite électricité, petite
plomberie.
Le nombre d'heures de travail ALE est limité à 45h par mois pour permettre au demandeur d'emploi
de continuer à chercher du travail. En effet, pour l'Onem, la personne est toujours considérée
comme « chômeur » et les prestations ALE ne dispensent pas de chercher un emploi stable : L'ALE
doit être considérée comme un tremplin vers un emploi. Il en est de même pour les prestataires qui
effectuent des tâches auprès des agriculteurs (mettre des ballots sur les charrées mais pas conduire
les engins agricoles parce qu'ils constituent un risque) ou des horticulteurs (travailler dans
l'entreprise : cueillettes, récolte des courges, conditionnement des chrysanthèmes et pas chez les
clients) qui peuvent prester jusqu'à 150 heures par mois avec un crédit annuel total de 630 heures.
Tous doivent faire des démarches pour réintégrer le monde du travail. Pour les y aider, le FOREM,
les organismes de payement et l'ONEM reçoivent les demandeurs d'emploi, y compris les
prestataires ALE et tentent de les motiver à persévérer dans leurs actions porteuses d'emploi.
CE QUI A CHANGE AU 1ER JUILLET 2009
Les tâches ménagères qui pouvaient toujours être effectuées par des prestataires remplissant cette
activité dès 2004, et même avant, chez des utilisateurs en ordre d'inscription pour cette activité
début 2004 au plus tard, ne peuvent plus l'être sauf par des prestataires de plus de 50 ans ou qui
ont une incapacité de 33% reconnue par un médecin agréé par l'ONEM.
113
CE QUI A CHANGE AU 1ER MARS 2010
Afin de coller à la réalité, le nombre d'heures autorisées pour les activités de jardinage est passé de
45 à 70 heures ainsi que le nombre d'heures autorisées en accueil dans les écoles inscrites à
l'agence locale pour l'emploi. De cette façon, on évite le report d'heures qui n'est d'ailleurs pas
autorisé mais quasi inévitable dans les écoles où le souhait de chacun est de ne pas multiplier le
nombre d'intervenants auprès de nos enfants. Le total annuel de 630 heures ALE reste inchangé.
STATISTIQUES
Nouvelles inscriptions
Chaque mois, nous recevons un listing de l'ONEM qui mentionne les personnes à convoquer sur base
des critères cités précédemment.
Malgré le caractère obligatoire de l'inscription et la procédure DISPO mise en place par l'Onem, les
demandeurs d'emploi ne se présentent pas toujours suite à la convocation, même après plusieurs
rappels.
Les bénéficiaires du revenu d'intégration sociale se présentent soit sur conseil du CPAS, soit
spontanément.
Total de nouveaux inscrits fin septembre :
En 2010 : 158 personnes dont 81 femmes et 77 hommes.
En 2011 : 236 personnes dont 142 femmes et 94 hommes.
En 2012 : 146 personnes dont 76 femmes et 70 hommes.
Fin septembre 2012, le listing de l'Onem reprend 891 chômeurs complets indemnisés depuis plus de
2 ans ou depuis plus de six mois s'ils sont âgés de 45 ans au minimum, (498 femmes et 393
hommes).
Notre base de données est en décalage par rapport à ces chiffres puisque tous les chômeurs invités
à s'inscrire ne viennent pas malgré les risques de sanction de l'ONEM mais que, par ailleurs, des
prestataires inscrits dans d'autres agences locales s'inscrivent chez nous pour effectuer divers
travaux acceptés par le conseil d'administration. De plus, les statistiques de l'ONEM ne reprennent
pas les personnes qui sont dispensées de chercher un emploi mais peuvent prester des heures en
ALE.
En partant du listing de l'ONEM de fin septembre 2012, 813 personnes sont reprises dans notre base
de données soit 366 hommes et 447 femmes.
La différence de 78 personnes s'explique de la façon suivante :
Depuis quelques mois, nous avons l'impression que le pourcentage de personnes qui ne répondent
pas à l'invitation à s'inscrire à l'ALE est en légère diminution (les précédentes années, certains mois,
il y avait près de 40% d'absentéisme).
Les bénéficiaires d'une allocation du C.P.A.S. n'ont pas l'obligation de s'inscrire en ALE. Toutefois, se
sont inscrites :
En 2010 : 6 personnes (leur but était de pouvoir être dans les conditions ALE pour participer à la
formation relooking).
En 2011 : 9 personnes : la collaboration CPAS-ALE est plus régulière, le CPAS nous invitant aux
évaluations des situations des bénéficiaires du RIS lors desquelles nous expliquons l'intérêt de
prester des heures en ALE. La proposition de prestations ALE à la pépinière de Java a probablement
motivé certains bénéficiaires du RIS à s'inscrire chez nous.
En 2012 : 8 personnes.
Heures effectuées par les personnes occupées (statistiques ALE)
Pour comparer ce qui est comparable, prenons les 9 premiers mois de l'année :
En 2010 : 22010 heures prestées soit une moyenne de 2445,5 heures par mois.
En 2011 : 23973 heures prestées soit une moyenne de 2663,6 heures par mois.
114
En 2012 : 24524 heures prestées soit une moyenne de 2724,8 heures par mois.
L'engagement d'une aide administrative passée de mi-temps à 4/5 temps depuis le 1/11/2011 nous
permet de traiter plus de demandes et de mieux suivre les prestataires.
Certains chiffres dépendent essentiellement de la bonne volonté des travailleurs ALE à nous
communiquer leurs heures prestées. Nous pouvons dire que leur fiabilité n'est pas absolue.
Depuis 2010, on remarque une nette évolution du nombre d'heures prestées en ALE.
Nombre d'heures prestées en moyenne par personne et par mois
(sur base des 9 premiers mois de l'année)
En 2010 :
2445,5 heures par mois et
30,1 heures en moyenne par personne et par mois.
Une moyenne de 81 personnes actives tous les mois.
En 2011 :
2663,6 heures par mois et
29,9 heures en moyenne par personne et par mois.
Une moyenne de 89 personnes actives tous les mois
En 2012 :
2724,8 heures par mois et
31,6 heures en moyenne par personne et par mois.
Une moyenne de 86 personnes actives tous les mois
Depuis le 1er juillet 2009, notre nombre de travailleuses « aide-ménagères » en ALE a encore
diminué puisqu'il ne reste plus que les prestataires ALE actives avant le premier mars 2004 ayant 50
ans minimum ou souffrant d'une incapacité permanente de 33% reconnue par un médecin de
l'ONEM.
Le nombre de travailleurs ALE (hommes) varie un peu selon la période, les saisons et le travail
demandé.
Chaque année, en juillet et août, une partie des prestataires perdent les heures ALE de garderies
dans les écoles et les retrouvent à la rentrée.
Statistiques relatives aux employeurs-utilisateurs ALE (PP+PM)
Nouveaux utilisateurs inscrits
Pour comparer ce qui est comparable, prenons les 9 premiers mois de l'année :
Nombre d'utilisateurs inscrits en moyenne par mois en 2010 : 4,1 utilisateurs.
Nombre d'utilisateurs inscrits en moyenne par mois en 2011 : 6,7 utilisateurs
Nombre d'utilisateurs inscrits en moyenne par mois en 2012 : 4,1 utilisateurs
Type d'activités demandées
Activités demandées par les particuliers réinscrits
Total des réinscriptions
En 2010 : 282
En 2011 : 239
En 2012 : 235
Si on répartit ces chiffres par type d'activité souhaitée
115
Code 11 Travaux d'entretien intérieur (travaux ménagers)
En 2010 : 51 personnes se sont réinscrites
En 2011 : 32
En 2012 : 25
Cette activité est amenée à disparaître complètement puisqu'elle est remplacée par les titresservices. Il reste très peu de travailleuses ALE qui sont encore dans les conditions pour effectuer des
heures de nettoyage chez des particuliers.
Code 12 Travaux d'entretien extérieur
En 2010 : 169 réinscriptions
En 2011 : 144 réinscriptions
En 2012 : 150 réinscriptions
Code 13 Travaux d'accompagnement et de surveillance
En 2010 : 23 réinscriptions
En 2011 : 20 réinscriptions
En 2012 : 22 réinscriptions
Code 14 Travaux de type administratif
Activité non demandée
Code 15 Petits travaux d'entretien (petit bricolage)
En 2010 : 39 réinscriptions
En 2011 : 43 réinscriptions
En 2012 : 38 réinscriptions
On constate que les utilisateurs restent plutôt fidèles à l'ALE et prolongent leur contrat d'année en
année, surtout pour le jardinage, le petit bricolage et pour l'accompagnement de personnes.
Activités demandées par les particuliers (nouvelles inscriptions )
Total des nouvelles inscriptions enregistrées à l'ALE :
En 2010 : 40
En 2011 : 81
En 2012 : 41
On constate que l'ALE a enregistré une augmentation importante des inscriptions en 2011.
Si on s'intéresse à la répartition des demandes par type d'activité souhaitée :
En jardinage (code 12):
En 2010, 27 nouvelles inscriptions
En 2011, 49 nouvelles inscriptions
En 2012, 24 nouvelles inscriptions
L'année 2011 fut particulièrement exceptionnelle. L'hiver rigoureux a insisté de nombreuses
personnes à demander de l'aide pour dégager la neige.
Aide aux personnes (code 13), incluant la surveillance d'enfant au domicile des parents
En 2010, 4 nouvelles demandes
En 2011, 12 nouvelles demandes
En 2012, 7 nouvelles demandes
Aide administrative pour des particuliers (code 14)
Aucune demande.
116
Les personnes préfèrent demander de l'aide pour leurs documents à des proches, ou directement
auprès des services concernés.
Travaux de bricolage (intérieur) code 15
En 2010, 8 nouvelles inscriptions
En 2011, 19 nouvelles inscriptions
En 2012, 6 nouvelles inscriptions
Activités demandées par les associations réinscrites
Total des associations réinscrites :
En 2010 : 42
En 2011 : 31
En 2012 : 37
Répartition par type d'association :
Code 20 : service public
En 2010 : 2 réinscriptions
En 2011 : 2 réinscriptions
En 2012 : 3 réinscriptions
Code 30 : établissements d'enseignement
En 2010 : 4 réinscriptions
En 2011 : 3 réinscriptions
En 2012 : 3 réinscriptions
Code 40 : A.s.b.l.
En 2010 : 18 réinscriptions
En 2011 : 12 réinscriptions
En 2012 : 12 réinscriptions
Code 50 : autres associations non-commerciales
En 2010 : 18
En 2011 : 14
En 2012 : 19
Code 60 : agriculteur ou horticulteur
Pas de demande dans ce domaine
L'ALE permet cependant d'apporter un coup de main dans ce secteur, lors de surcharge de travail
par exemple, mais soit ce service est peu connu, soit il est trop limité (La réglementation est très
stricte : il y a de nombreux travaux que les prestataires ALE ne peuvent pas effectuer pour des
questions de sécurité)
Activités demandées par les associations (nouvelles inscriptions)
Total des nouvelles inscriptions
En 2010 : 12 nouvelles inscriptions
En 2011 : 5 nouvelles inscriptions
En 2012 : 5 nouvelles inscriptions
Type d'associations qui se sont inscrites
117
Code 20 Service public
En 2010 : 1
En 2011 : 1
En 2012 : 0
Code 30 Etablissements d'enseignement
Pas de nouvelles inscriptions depuis 2010. Toutes les écoles communales sont regroupées sous un
contrat « service public », les autres écoles sont inscrites depuis de longues années.
Code 40 A.s.b.l.
En 2010 : 1 nouvelle inscription
En 2011 : 1 nouvelle inscription
En 2012 : 4 nouvelles inscriptions
Code 50 Autres associations non-commerciales
En 2010 : 10 nouvelles inscriptions
En 2011 : 3 nouvelles inscriptions
En 2012 : 1 nouvelle inscription
Code 60 Agriculteurs ou horticulteurs
Pas d'inscription (voir plus haut)
Les travailleurs ALE au 30/09/2012
944 personnes sont valablement inscrites en ALE (personnes remplissant toutes les conditions ALE)
Soit:
•
•
•
813 d'après le listing de l'Onem (codes J et K) ;
104 personnes de plus de 50 ans inscrites volontairement (code L) ;
27 personnes bénéficiaires du revenu d'intégration sociale (code M).
162 femmes et 111 hommes ont un contrat de travail ALE.
En 2012, sur un total de 273 prestataires qui ont un contrat, 85 sont actifs au 30/9.
Malheureusement, les prestataires ne nous rendent pas tous leurs documents chaque mois ce qui ne
nous permet pas d'avoir des chiffres 100% fiables. Pour septembre, par exemple, nous avons
distribué plus de 100 formulaires de prestations, mais seulement 85 nous ont donné une copie de
leurs heures.
Les employeurs-utilisateurs ALE 25/10/2012
245 personnes physiques emploient un ou des travailleurs pour différentes activités: jardinage,
travaux extérieurs, bricolage, travaux intérieurs, accompagnement de personnes pour un rendezvous médical ou autre, courses, surveillance d'enfants au domicile des parents
42 personnes morales, c'est à dire les pouvoirs publics, les ASBL, les écoles, les fabriques d'Eglise,
le Copropriétés
Les personnes morales font appel aux travailleurs ALE pour réaliser différentes tâches telles que le
nettoyage de salles ou de locaux, aide ponctuelle lors de manifestations locales, la surveillance
d'enfants pendant le temps de midi ou les garderies du matin et/ou soir, tâches administratives,
nettoyages des églises
ACTIVA
Cette mesure est un moyen pour augmenter le taux d'emploi en général et celui des travailleurs
âgés (de 45 ans ou plus) en particulier.
118
Elle vise la réinsertion professionnelle des demandeurs d'emploi dans le circuit du travail normal en
octroyant :
•
une dispense partielle du paiement des cotisations patronales ONSS ;
•
une allocation de chômage activée (dénommée allocation de travail) que l'employeur peut
déduire du salaire net à payer. Cette allocation est payée au travailleur.
Une carte de travail est délivrée par le bureau du chômage de l'ONEM compétent pour le lieu de
résidence du travailleur lorsque celui-ci remplit les conditions du plan ACTIVA.
Le pourcentage et la durée des avantages ONSS dépendront de l'âge du travailleur et de la durée de
son inscription comme demandeur d'emploi inoccupé (ou périodes y assimilées).
L'octroi d'une allocation de travail n'est possible que si le demandeur d'emploi est chômeur complet
indemnisé de longue durée.
L'ALE informe les demandeurs d'emploi sur les différentes aides à l'embauche et sert de relais entre
l'ONEM et ceux-ci pour la délivrance des différentes cartes.
Plan Winwin
Depuis le 1er janvier 2012, le plan WinWin n'est plus d'actualité. Mais la carte de travail Activa est
toujours disponible pour autant que le demandeur d'emploi soit dans les conditions.
FORMATIONS ORGANISEES PAR L'ALE
L'Agence locale pour l'Emploi a l'obligation d'investir 25% des quotes-parts reçues par la Société
émettrice des chèques dans des formations pour les demandeurs d'emploi ou dans d'autres
initiatives locales pour l'emploi.
Deuxième condition : ces formations doivent être reconnues par le Forem.
L'ALE a déjà organisé des formations telles que relooking, encadrement d'enfants en milieu scolaire,
le permis camion à deux reprises, formations données dans le cadre de l'Ecole Industrielle et
Commerciale d'Andenne (informatique, comptabilité, langues,), formation d'insertion professionnelle
en collaboration avec le Service Emploi de la Ville d'Andenne, la MIRENA, le CPAS d'Andenne et
l'EIC, formation d'aide-familiale...
En 2010, nous avons poursuivi les actions des années précédentes : remboursement du droit
d'inscription aux personnes qui suivent une formation, intervention sous forme de chèques ALE pour
les travailleurs ALE qui se forment, octroi d'un pantalon ou d'une paire de bottines aux prestataires
ALE réguliers dans leurs prestations.
Nous avons aussi organisé avec nos collègues du CPAS une formation de Relooking, coaching vers
l'emploi. Cette formation redonne confiance à des personnes fragilisées, tout en les incitant à se
prendre en charge, à faire le point, à profiter des contacts avec les autres membres du groupe pour
se motiver mutuellement. Les résultats sont chaque fois impressionnants.
Nous avons aussi mis en place une formation en jardinage avec la collaboration de l'asbl
« Devenirs » et avec nos collègues du Service « Acte » et de la « Maison de Quartier ».
Au programme, 3 jours de formation sur le terrain de l'asbl (à Strée) et 2 demi-jours de stage sur
un terrain mis à leur disposition par la Ville d'Andenne (le jardin des sœurs de la Charité). Le but :
devenir ouvrier horticole en approchant tous les aspects du jardinage au fil des 4 saisons.
Rapidement, certaines personnes se sont découragées, ou ont été contraintes d'arrêter pour raisons
de santé.
Nous pensons poursuivre l'expérience, cependant il nous semble important de mieux cibler les
attentes des personnes qui s'engagent dans une formation aussi longue (1 an) afin d'éviter que
l'expérience ne se solde par un échec. Nous envisageons une approche plus progressive, sous forme
de modules courts à thème (taille des fruitiers, semis, entretien du matériel) qui permettrait aux
candidats de tester leur capacité et leur motivation avant de s'engager dans une formation
complète, avec diplôme et métier à la clef.
119
Le budget formation à utiliser en 2011 a été largement dépassé en 2010 (9572,25 euros ont été
utilisés au lieu des 2986,87 à dépenser) En 2011, la formation relooking a été reportée faute de
candidats: Nous devons en effet disposer de personnes disposées à faire un travail sur elles-mêmes
et motivées à suivre la formation jusqu'au bout pour que le partage en groupe soit bénéfique.
En 2012, nous avons organisé une formation d'accueillant(e)s d'enfants en collaboration avec l'asbl
Devenirs qui débute en septembre. 15 personnes sont inscrites, dont toutes prestent déjà des
heures de surveillance d'enfants dans les diverses écoles de l'entité.
La formation est reconnue par l'ONE et le Forem et les personnes recevront une attestation à la fin
du cycle.
TITRES-SERVICES
En choisissant de créer en juin 2008 une section titres-services, l'ALE a voulu permettre aux
personnes qui effectuaient des travaux d'aide ménagère chez des particuliers via le système ALE
d'avoir un vrai statut, un contrat d'emploi comme ouvrier (ère) titres-services.
Ces personnes, principalement des femmes, souvent peu diplômées, seules à élever des enfants,
peuvent ainsi tenter de combiner vie de famille et travail, puisque elles ont la possibilité de
composer leur horaire et de choisir des utilisateurs qui habitent près de chez elles si elles ne
disposent pas d'un moyen de locomotion.
Lors du démarrage de la section titres services de l'ALE, deux travailleuses à mi-temps ont été
engagées pour satisfaire les 8 premières demandes d'utilisateurs.
En fin d'année, nous avions 5 travailleuses et 28 utilisateurs.
L'année suivante, au 30 septembre 2010, notre section comptait 12 travailleuses à temps partiel et
75 utilisateurs.
Nous avons dès lors engagé en renfort, une aide-administrative à mi-temps sur fonds propres.
Fin décembre 2011, nous avions 13 travailleuses titres-services et notre employée administrative
augmentait son horaire à 4/5ème temps. Nos aide-ménagères se rendaient utiles chez 93
utilisateurs, avec une moyenne de 7 « clients » chacune.
Cette année, au 31/10/2012, nous occupons 15 travailleuses titres-services qui se partagent 107
utilisateurs et 1 aide administrative à 4/5ème temps. Les aide-ménagères ont en moyenne entre 6
et 7 clients chacune.
CONCLUSION
Si l'évolution semble positive, notre marge de manœuvre reste cependant très étroite.
Nos travailleuses font souvent partie d'un public fragile (situation familiale difficile, peu de
qualification). Elles font un métier plutôt ingrat et très physique. Dans ce secteur, le pourcentage
d'absences pour maladie est plus élevé qu'ailleurs.
Pour les utilisateurs qui font appel à nos services, la situation n'est pas toujours aisée non plus.
En effet, personne n'est à l'abri d'une perte d'emploi. Souvent, la première chose que l'on supprime,
ce sont les services que l'on peut effectuer soi-même.
De même, quand la pension n'est pas très élevée et que les problèmes de santé surgissent
beaucoup sont amenés à faire un choix.
On l'aura compris, nous sommes en permanence tributaires des demandes.
Et toute modification de la législation est une menace : limitation du nombre de titres-services
déductibles, augmentation du tarif
Nous voulons donc rester vigilants, conscients de la responsabilité que nous avons envers les
personnes que nous avons engagées.
120
7. Culte
121
122
123
124
8. Culture
1. Service de la culture
BIENNALE DE LA CERAMIQUE 2012
Préambule
La 13ème édition de la Biennale de la Céramique s'est déroulée les 27 et 28 mai 2012.
Cette édition anniversaire de la Biennale de la Céramique est le fruit d'une multitude de réflexions
menées depuis de nombreuses années.
La manifestation s'inscrit en effet dans un territoire dont le passé industriel fut richement occupé par
les faïenceries et le réfractaire dont les qualités des productions furent unanimement reconnues à
travers le monde.
Au lendemain du vide laissé par ces entreprises, la Biennale de la Céramique a vu le jour comme
pour répondre à une volonté de perpétuer une tradition et de conserver une mémoire axée sur la
terre plastique.
Aujourd'hui, la manifestation est empreinte de la transformation urbaine, de la mobilité de notre
société, du passé révolu et de la culture de l'art. Ainsi, elle s'est développée à travers le temps afin
de recréer un trait d'union entre ce qui fut et ce qui adviendra.
La Biennale se consacre pleinement à apporter à l'art de la céramique une visibilité. Elle est une
place de choix pour dire, découvrir, toucher, écouter et voir ce qui se fait dans le monde de la
céramique contemporaine, dans sa diversité de formes.
Si l'art est l'expression de la culture et de la vie, l'art de la céramique occupe indéniablement, dans
la mémoire collective mondiale, une place importante. En concevant le programme de la Biennale de
la Céramique, dont la coordination est menée par le Centre culturel d'Andenne, il s'agissait de
montrer comment les artistes céramistes s'expriment. Chaque artiste est en effet le représentant de
sa culture, de ses valeurs, de ses traditions populaires, de ses coutumes, qu'il cherche à montrer,
transcender ou remettre en question.
La Biennale de la Céramique représente un ensemble de défis qui donne sens à un projet culturel :
rassembler pour mieux se parler, mieux s'entendre, mieux s'écouter au travers d'une passion
commune : la céramique.
L'édition 2012 de la Biennale de la Céramique, la 13ème du nom, était particulière puisqu'elle
représentait 25 années d'existence. La Biennale est donc bien ancrée dans le paysage culturel et en
même temps elle est si jeune. Il ne restait qu'à souhaiter à chaque visiteur de découvrir l'ensemble
de ce programme 2012 et d'y ressentir toute la richesse de la création contemporaine sous ses
diverses formes grâce à une sélection d'artistes internationaux de haut vol.
Les valeurs de la Biennale
Aujourd'hui et à travers des manifestations telle que la Biennale de la Céramique, la pratique de la
céramique prend toute sa dimension. Révélatrice de talents, la manifestation touche aussi bien au
monde des artistes céramistes qu'à celui des artistes potiers.
L'espace important occupé par des entreprises spécialisées dans la vente de la céramique (secteur
marchand) et dans le secteur de la production occasionne des rapports parfois complexes ou des
confusions entre opérateurs subventionnés d'un côté et logiques commerciales de l'autre. Tout
comme le Centre culturel dont elle dépend, la Biennale de la Céramique fonctionne strictement dans
le cadre d'une "mission de service public culturel". Elle se défend d'entrer dans un secteur
économique de la céramique tendant à limiter l'invention artistique au profit de la préservation des
formes esthétiques économiquement "rentables".
125
En contrepartie, elle explore d'autres enjeux en affirmant la légitimité d'un projet culturel qui
n'intègre pas obligatoirement des formes commerciales garanties. Dans la mesure du possible, elle
mène plutôt une action de soutien des céramistes dont les formes traditionnelles de fabrication sont
en perdition, des artistes qui ne trouvent pas suffisamment d'espaces d'exposition, elle favorise les
échanges de savoir-faire et la préservation de techniques. Elle souhaite aussi mettre en lien l'artiste
et son public dans une optique de compréhension de l'acte de création et elle est ainsi un moyen
permettant de dynamiser le secteur, tout en maintenant une pertinence artistique.
Les expositions proposées durant la Biennale de la Céramique étaient autant d'espaces pour les
créateurs qui ont fait le choix de la céramique comme médium. Leur démarche individuelle est le
témoignage de leur attachement à développer leurs références, valeurs, et ce qui est de l'ordre de
l'humain. On y retrouve ainsi le poids des traditions, de l'histoire à travers des visions et des
trajectoires personnelles. Cet attachement qu'ont les céramistes à la matière à laquelle ils tentent de
donner sens est aussi très représentatif de la valeur qu'ils lui accordent car le processus de création
nécessite parfois un temps relativement long pour enfin arriver à l'émergence d'une œuvre.
Et si des pays tels que Taïwan ou le Maroc ont été invités à l'occasion d'éditions précédentes, c'est
justement pour démontrer leur capacité culturelle à considérer la céramique comme un « Art majeur
», intégré aux modes de vie. La céramique y est un des médias artistiques les plus utilisés et
l'artiste y est unanimement considéré comme le détenteur d'un véritable savoir-faire.
Dans sa volonté de montrer, la Biennale de la Céramique est aussi reconnue pour la qualité de sa
sélection. Elle trouve aujourd'hui une place indéniable dans le monde des manifestations céramiques
européennes, voire mondiales, de qualité. Ceci est reconnu autant par le public et que par les
artistes et ce de manière unanime. A Andenne, le visiteur vient et revient pour l'esprit de modernité,
d'originalité et de diversité qui est proposé et pour cette recherche constante visant à montrer des
démarches artistiques venues d'ailleurs, d'une autre culture, d'une autre contrée.
La Biennale de la Céramique n'est pas une manifestation uniquement de type événementiel car elle
induit un ensemble d'actions qui se complètent et qui définissent un secteur d'activités à part entière
du Centre culturel d'Andenne : stages, ateliers, conférences, expositions, animations scolaires et
résidences d'artistes sont au programme tout au long de l'année. La Biennale de la Céramique est
donc un moment phare, drainant un large public et de nombreuses collaborations (Musée de la
Céramique, Grotte Scladina, Trésor et Musée de la Collégiale, ) qui vient en aboutissement des
différentes activités précitées.
La céramique a longtemps été reléguée à un rôle subalterne, car d'abord envisagée comme utilitaire
puisque ce premier art du feu accompagnait l'homme dans son quotidien. Si l'artisanat et la
céramique utilitaire connaissent un succès croissant auprès d'un certain public, il apparaît depuis de
très nombreuses années que des artistes revendiquent la matière terre comme un médium
autonome de création, volet de la céramique qui reste cependant relativement confidentiel en
comparaison à d'autres médiums.
L'augmentation du nombre d'activités liées à la céramique, la multiplication des productions, la
reconnaissance au niveau communautaire et internationale de certains artistes céramistes, tend
cependant à réserver l'art de la céramique à un public constitué de spécialistes ou qui s'intéresse
spécifiquement à cette discipline.
Il semble donc important de travailler sur la notion de découverte et de redécouverte pour une
réappropriation de cet art appliqué par un public plus large et pas forcément averti. Il faut pour cela
privilégier les espaces d'échange, susciter la curiosité tout en permettant une meilleure
compréhension des codes, des techniques, de la syntaxe, et rendre à cet art son accessibilité.
Aujourd'hui, la Biennale de la Céramique se définit comme un rassemblement d'artistes et d'œuvres,
favorisant une circulation de l'art, et a pris conscience qu'entre arts plastiques, design, pratique
artisanale et médium d'expression, la céramique contemporaine a aboli ses frontières, pour devenir
une matière qui permet de répondre à des champs disciplinaires et des visions artistiques diverses.
Indéniablement, en insufflant à ce matériau ancestral une dynamique conceptuelle, les créateurs
céramistes d'aujourd'hui s'éloignent de l'aspect purement décoratif ou utilitaire catégorisant par «
tradition » ce domaine. Parfois associée à d'autres expressions artistiques - dessin, peinture,
photographie, vidéo, la céramique prend des formes réellement surprenantes.
126
Ainsi, la Biennale de la Céramique permet, à travers les oeuvres d'environ 150 artistes, de composer
un panorama permettant d'apprécier pleinement le potentiel artistique de ce médium en grande part
encore méconnu du grand public.
Programme
Exposition internationale de céramique contemporaine
Cette sélection, constituée d'une cinquantaine d'artistes de différentes régions du monde, permet de
se rendre compte de la diversité de la création céramique contemporaine. Les artistes sont
sélectionnés, après un appel à candidature, sur base de leurs dossiers.
Depuis 2004, aux côtés de l'exposition internationale, l'exposition de céramique contemporaine met
aussi en lumière la céramique d'un pays à travers une mise à l'honneur. En 2012, le pays à
l'honneur était la Hongrie.
C'est au sein de la Salle polyvalente, aménagée afin d'offrir une belle qualité d'exposition, que les
œuvres contemporaines étaient présentées. Après la Biennale, l'exposition à la Salle polyvalente a
été prolongée et ouverte au public jusqu'au week-end suivant, soit 8 jours d'ouverture au total.
La diversité des expressions était une nouvelle fois de mise pour cette 13ème édition de la Biennale.
Pour mieux répondre à la compréhension et à la lecture des œuvres, l'exposition de céramique
contemporaine, qui rassemblait plus de 40 artistes de haut vol, a été déclinée en quatre grands
thèmes.
Il s'agit ici de thèmes basiques mais qui permettent d'associer des œuvres à leur famille, même s'il
n'est nullement exclu qu'une œuvre puisse faire partie de l'une ou de l'autre catégorie.
Contenants, Installations, Matières, Vie, voici donc les quatre thèmes scénographiques de
l'exposition qui étaient autant de champs d'exploration pour les artistes.
Au sein de cette exposition, une sélection de 10 artistes hongrois a été présentée. Cette exposition
proposée en collaboration avec l'Association Hongroise des Beaux-Arts et Arts appliqués de Budapest
était une représentation de la diversité des formes qu'explorent les céramistes hongrois
contemporains.
Evidemment, cette exposition n'était qu'une représentation, en quelque sorte une substance de la
céramique contemporaine mais elle permettait de révéler la très grande richesse de styles, la
recherche constante de nouvelles techniques et est ainsi l'expression quasi vivante de l'infatigable
créativité des artistes céramistes contemporains.
Céramiques du monde : La Roumanie
UNE EXPOSITION DIDACTIQUE
Ce volet appelé « Céramiques du monde » était proposé avec la volonté de réaliser un constat de
l'état de la céramique actuelle dans différents pays du monde avec comme optique de proposer une
vision authentique : c'est-à-dire rendre visible la tradition céramique dans son authenticité en
permettant d'en comprendre les codes et les symboles populaires.
L'exposition ainsi consacrée à la Roumaine faisait suite à la mise en valeur de pays d'Afrique, des
Caraïbes (2000 & 2002), du Vietnam (2006), de Taiwan (2008) et du Maroc (2010).
Résidence d'un artiste marocain, Lachen Taghda
Il était important pour la Biennale de la Céramique de marquer son orientation à soutenir la création
par l'organisation de résidences d'artistes.
Cette volonté a été affirmée depuis 2009, notamment grâce à une convention avec le Musée de la
Céramique de Yingge à Taïwan, qui avait vu, d'une part un artiste belge partir en résidence dans ce
pays, et d'autre part un artiste taïwanais accueilli à Andenne lors de la dernière Biennale.
La résidence permet à un artiste de transformer ses propres habitudes de travail. La Biennale
souhaitait proposer à des artistes un espace de création nouveau pour eux et grâce auquel ils
pouvaient développer leur créativité.
Dans la foulée de la mise à l'honneur de la céramique marocaine lors de la Biennale de 2010,
l'artiste marocain Lahcen Taghda était invité en résidence en mai 2012.
127
Malheureusement, les moyens financiers, revus à la baisse, n'ont pas permis de réaliser cette
résidence. Néanmoins, l'artiste a été invité à exposer ses œuvres au Musée de la Céramique et il a
aussi réalisé une conférence dans le cadre du Forum de la Biennale.
Création collective
Dans le cadre de la Biennale de la Céramique, un projet lié à l'identité d'Andenne a été proposé et
mené en prenant soin de fédérer un dynamisme collectif et une participation citoyenne.
La création collective de cette fresque répondait au souhait de mettre en évidence l'importance de
l'eau, de la Meuse dans le développement et l'essor de la Ville d'Andenne, permettant à tout un
chacun de se réapproprier une part de l'histoire et du patrimoine local. Cette fresque rejoindra le
nouveau bâtiment du Centre culturel.
Comme toutes les villes de Meuse, Andenne a largement bénéficié à travers les siècles de la
présence de ce fleuve à l'origine de son rayonnement économique et urbain. Mais progressivement,
le fleuve a vu décroître sa fonction traditionnelle d'acheminement des marchandises ou des hommes
suite aux bouleversements économiques et évolutions technologiques. Les nombreuses entreprises
générées lors des deux derniers siècles ont cédé la place à des friches industrielles portuaires.
A Andenne, depuis une vingtaine d'années, certains sites ont fait l'objet de reconversions,
redynamisant ces lieux mais laissant au final peu de traces de ce qui fut.
Cette fresque a été inaugurée à l'occasion de la cérémonie d'ouverte de la Biennale de la Céramique
de 2012, soit le 26 mai 2012.
Ce projet a été mené par le Centre culturel d'Andenne, avec l'aimable collaboration du Musée de la
Céramique d'Andenne, Archéologie Andennaise, la Bibliothèque communale « Edouard Aidans »,
Bibliotheca-Andana, Espace seniors Andenne, l'Office du Tourisme de la Ville d'Andenne et Madame
Bouillet, historienne. Un projet soutenu par la Province de Namur dans le cadre de l'appel à projet «
Que de l'eau ? ».
Exposition : Hommage à Jacques LOLY
Cette exposition particulière avait pour volonté de mettre à l'avant-plan un artiste qui a longtemps
soutenu la Biennale de la Céramique. Cet artiste qui nous a quitté au début 2010 n'a jamais ménagé
ses efforts pour donner à la céramique toute sa dimension.
En collaboration avec son épouse, Rose Loly et sa famille, ainsi qu'avec l'asbl « Le Chant du Zèbre »
et un groupe d'artistes, une exposition rétrospective a été réalisée à l'occasion de la Biennale.
Pendant 15 ans, formateur à l'atelier terre de la Province de Liège, Jacques Loly a toujours partagé
sa passion avec de nombreux amateurs de céramique. Il donnait aussi de nombreux stages et
participait à des rencontres à l'étranger.
Son atelier est aujourd'hui resté ouvert aux apprentissages, expériences diverses et notamment sur
différents types de cuissons (gaz, bois, raku, construction de fours éphémères,...).
C'est d'ailleurs avec quelques amis enthousiastes qu'il avait réalisé son rêve de construire son four à
bois.
Il avait un intérêt récurrent pour le bol, espace sculptural et social dénué de toute imitation, restera
son cheval de bataille.
Cette exposition lui était ainsi dédiée et était constituée d'une collection privée de bols ainsi que de
bols réalisés par un collectif d'artistes qui ont rencontré Jacques de son vivant.
Cette exposition était présentée au sein de l'Ecole industrielle et commerciale du de la Ville
d'Andenne.
Après Paul Moïses, qui avait inauguré ce nouvel opus de la Biennale en 2008, puis Christiane Lebrun
en 2010, Jacques Loly était le troisième artiste belge à être mis à l'honneur à l'occasion de la
manifestation.
Exposition des académies et écoles d'art
C'est au sein de la l'ancienne Piscine Art Déco de l'Ecole Normale que l'exposition des Académies a
pris place.
128
Cette exposition est toujours une opportunité pour les talents de demain et il est à noter, pour
accentuer la qualité des œuvres exposées, que les élèves participants ont été sélectionnés. Chaque
établissement était représenté par un maximum de 3 étudiants.
A noter que les étudiants de La Cambre avait carte blanche pour exploiter et exposer les espaces du
Musée de la Céramique. En début d'année académique, les étudiantes des cinq années d'études
(bachelor et master) de l'option céramique ont visité les collections du Musée pour s'imprégner du
passé céramique des lieux. Pendant les mois qui ont suivi, chacune a mené une réflexion sur les
objets, mais aussi sur l'espace du musée. Leurs interventions envahissaient ainsi la collection
jusqu'au jardin du musée, parfois discrètement, parfois de manière plus évidente, tout en créant
une confrontation entre l'histoire et la céramique contemporaine. Que ce soit en créant des objets
qui répondent à ceux de la collection, ou en utilisant divers médiums créant des regards
transdisciplinaires, elles incitaient le visiteur à avoir une vision différente et décalée de la collection
du musée.
Ont ainsi participé à l'exposition 15 académies. Cela représente un record en terme de nombre de
d'établissements participants lors de notre Biennale.
Au Musée de la Céramique : Ecole Nationale Supérieure des Arts Visuels de La Cambre.
Dans l'Ancienne Piscine Art Nouveau plusieurs académies se partageaient l'espace : BKO
Kunstschool Keramiek van Overijse ; Académie des Beaux-Arts de Molenbeek ; Stedelijke Academie
voor Schone Kunsten van Sint-Niklaas ; Académie des Beaux-Arts de Tamines ; Ecole des Arts de
Bruxelles ; Stedelijke Academie voors Schone kunsten van Hasselt ; Gemeentelijke Academie voor
Beeldende en Toegepaste Kunsten van Heist-Op-Den-Berg ; Académie des Beaux-Arts d'Arlon ;
Stedelijke Kunstacademie van Tielt ; Kunstacademie Beeld, Muziek, Woord van Eeklo ; Academie
voor Beeldende Kunsten « De Meiboom » van Halle ; Gemeentelijke Academie voor Schone Kunsten
van Arendonk ; Academie voor Beeldende Kunsten van Aalst.
« Les mains dans la terre » : Espace enfants
« Les mains dans la terre » est un espace destiné aux enfants, un moment ludique qui permet aux
plus petits de prendre possession de leur imagination et de faire place à leur esprit créatif.
Le programme prévu pour cette année permettait aux enfants et aux parents de partager un
moment afin de s'initier à la poterie, au tournage et au modelage.
L'équipe d'animateurs : Fabienne Remy et Françoise Albinovanus, plasticiennes ; Dominique
Deruisseau et Jean-Marc Piro, céramistes.
Il est a noté que le projet « Les mains dans la terre » fera l'objet d'une attention particulière lors de
la prochaine édition, puisqu'il est envisagé qu'il devienne un espace à part entière de la
manifestation où il sera possible pour le les visiteurs et le grand public de découvrir la terre et de
s'essayer aux diverses techniques de la céramique.
Parcours d'expositions
Qu'il s'agisse d'espaces privés ou publics, la Biennale accorde une importance à l'organisation
d'activités tournées vers les visiteurs en collaboration avec les habitants.
Ne pas se laisser happer par la chronicité, rythmer la vie, introduire des changements dans les
habitudes tout en garantissant le cadre et la stabilité, .tel est l'objectif en donnant une place de
choix aux activités tournées vers l'extérieur et aux contacts sociaux.
Ainsi, à travers ce projet particulier, la Biennale permettait aux andennais d'ouvrir un de leurs
espaces pour exposer des installations.
LA GROTTE « SCLADINA »
La Biennale est une réelle opportunité de découvrir des œuvres dans des espaces singuliers.
La Grotte Scladina, patrimoine exceptionnel de Wallonie et centre de fouilles permanent, est l'un
d'eux.
En collaboration avec l'Office des Métiers d'Art de la Province de Namur et Archéologie Andennaise,
neuf céramistes confiaient leurs terres « au ventre de la terre », occupant les alcôves, se nichant
dans les recoins clairs-obscurs, habitant les cavités de cette grotte dont l'occupation humaine
remonte à l'Enfant de Neandertal. Des céramistes y étaient aussi en démonstration.
129
CHEZ OLIVIER MASY ANTIQUES
L'antiquaire andennais, Olivier Masy, ouvrait ses entrepôt et jardins pour cette édition 2012 de la
Biennale.
A côté de plusieurs installations d'artistes, il a mis en exposition son exceptionnelle collection
d'œuvres de Craco. On pouvait ainsi y voir : une collection d'œuvres réalisées par Craco ainsi que
les œuvres d'Ana-Belén Montero ; Luis Gonzalvez Lozano et Tida Camilleri.
Marché International des Potiers & Céramistes
Au cœur du site classé de la Place du Chapitre, 80 potiers venus principalement de pays limitrophes,
exposaient en plein air. En porcelaine, grès, faïence ; pièces uniques ou art de la table, mais aussi
des sculptures, des objets, des techniques et des expressions personnelles se révèlent, démontrant
toute la richesse de la céramique d'aujourd'hui.
Le Marché est une manifestation destinée à la promotion et la vente de la céramique dite « utilitaire
». Participer à la Biennale d'Andenne est un enjeu important pour les potiers belges et étrangers, car
l'affluence des visiteurs permet de créer une dynamique propre à la vente.
Néanmoins, le marché ne propose pas d'objets quelconques. Une attention particulière est apportée
à l'aspect unique des pièces, mais aussi aux qualités esthétiques et techniques des œuvres
exposées.
Ainsi les exposants sont sélectionnés par un Comité d'artistes et ceci permet de proposer une
exposition-vente en plein air de grande qualité. Ainsi, pour garantir cette qualité, les participants
sont sélectionnés par le Comité de sélection de la Biennale et sur base d'un dossier de candidature.
Le succès indéniable rencontré par ce Marché au fil des éditions en fait un des pôles d'attraction, de
premier ordre, de la manifestation. On y rencontre en effet une telle diversité de productions
céramiques qu'elle attire un public spécifique à la recherche de pièces uniques et rares de type «
utilitaires ».
Le programme d'Animations
CONFERENCES - PROJECTIONS
Le forum, qui a pris place à la salle polyvalente et à proximité de l'exposition de céramique
contemporaine est un espace d'échanges et de découvertes de pratiques céramiques qui s'est
formalisé lors de cette édition 2012.
Il aura fallu attendre de très nombreuses éditions afin d'accorder à cette démarche un temps et un
espace dans le programme général de la manifestation.
Plusieurs conférences étaient ainsi présentées durant les 27 et 28 mai.
LA NOCTURNE
Conçue comme un moment de rencontre entre les artistes et le grand public, la nocturne s'est
déroulée entre le dimanche 27 et le lundi 28 mai de 20h à 24h. Cette nocturne prolongeait la
première journée avec pour souhait de renforcer le caractère festif de la manifestation.
En compagnie du groupe Kermesz à l'Est, fanfare reprenant des morceaux traditionnels d'Europe
centrale, le public pouvait aussi découvrir la technique de personnalisation d'assiettes en porcelaine
que proposait l'artiste hongroise Katalin Szavoszt. L'espace dit « le foyer » de la salle polyvalente,
aménagé en univers chaleureux et printanier, accueillait ainsi le public.
ANIMATIONS MUSICALES
Des animations musicales sont venues ponctuer les différents rendez-vous (cérémonie d'ouverture,
petit déjeuner des artistes). Des animations musicales en rue étaient aussi au programme.
Valorisation du travail de création
Dans l'optique de soutenir la création et les créateurs, la Biennale de la Céramique est aussi
l'occasion de mettre en valeur des artistes. Le jury de la manifestation, constitué de personnes
issues de l'art, effectue des choix, de manière indépendante, afin de récompenser 6 artistes
participants.
130
Trois prix ont été remis pour l'Exposition de céramique contemporaine et trois pour le Marché de
potiers.
PRIX DU PUBLIC 2012
La Biennale permet aussi aux visiteurs de valoriser des artistes sous la forme de « coups de cœur ».
Le public a eu ainsi l'occasion, à travers un vote, d'exprimer ses appréciations.
A travers ses précédentes éditions, la Biennale a permis d'ajouter une valeur à des artistes reconnus
et ainsi de confirmer des valeurs sûres, mais elle a aussi favorisé l'émergence de talents qui sont
aujourd'hui des céramistes reconnus, au-delà des frontières belges et européennes.
En terme de visiteurs, la moyenne globale a été maintenue.
DISCOBUS
La Ville a pris un accord avec la Médiathèque de la Communauté Française afin que le Discobus
stationne à ANDENNE. Le discobus stationne tous les mardis de 17 h 30 à 18 h 15 et tous les
samedis de 19 h 30 à 20 h 15 Place des Tilleuls.
L'inscription est fixée à 5 € pour les moins de 24 ans et à 10 € pour les autres. Elle est valable à vie
dans la centaine de points de prêt du réseau. Les tarifs du prêt sont généralement hebdomadaires.
Les enseignants, animateurs, éducateurs et formateurs se voient proposer des conditions
particulières dans le cadre de leurs activités pédagogiques.
Une collection impressionnante :
Les familles : du film à regarder en famille et qui plaira à vraiment tout le monde au conte à
écouter-lire avant de faire dodo, en passant par les albums pour découvrir les musiques et les jeux
pour les plus grands ;
Les cinéphiles : plus de 20.000 films sur DVD et/ou Blu-ray pour voyager à travers toutes les
périodes et sur tous les continents : Brillante Mendoza, Wong Kar Wai, Christopher Nolan, Georges
Mélies, Buster Keaton, Theo Angelopoulos, Fritz Lang,
Les joueurs : plus de 4.000 jeux sur PC et sur consoles PS2, PS3, PSP, Nintendo, DS, Wii, Xbox360,
à tester à son rythme ;
Les avides de découvertes, touche-à-tout frénétiques : dans toutes les médiathèques, des pistes,
des conseils, des suggestions, des initiations pour élargir ses horizons à l'infini ;
Les néophytes : les médiathécaires sont de véritables guides pour vos premiers pas dans de
nouveaux univers musicaux et audiovisuels, des essentiels incontournables du moment, le
cheminement d'un genre, d'un artiste est retracé avec vous ;
Les amateurs éclairés : discuter, échanger, faire et entendre de nouvelles propositions, la
Médiathèque est le lieu de partage des belles découvertes, que ce soit avec les médiathécaires ou
les passionnés qui la fréquentent régulièrement ;
Les enseignants, leurs élèves : une véritable mine d'or pour ceux qui cherchent des informations sur
une matière, un sujet grâce notamment aux 5.000 films documentaires et aux 4.000 CD didactiques
ou de littérature. Grâce aussi aux précieux conseils fournis, entre autres, par le service éducatif.
131
Statistiques - Exercice 2011-2012
Prêts de
Nombre
- collections musicales
1.982
- collections cinéma
879
- collections documentaires
150
- collections jeux
148
- collections de langues
2
Total
3.161
Visites
827
Pour plus de renseignements :
- Direction du Réseau de prêt : téléphone : 081/30.76.67
- Site : www.lamediatheque.be
132
2. Bibliothèque
Approches statistiques
Du 1er janvier au 31 octobre 2012, la bibliothèque communale a prêté 44.077 ouvrages et
périodiques à 2.425 lecteurs.
En estimant le nombre de prêts à +/- 7500 unités pour novembre et décembre, nous devrions
dépasser les 50.000 prêts (42.000 ouvrages prêtés en 2011).
Le nombre de lecteurs actifs a légèrement augmenté par rapport à l'an passé mais le nombre de
prêts a littéralement explosé.
1500 nouveaux ouvrages ont déjà été proposés cette année aux lecteurs toutes sections
confondues.
Le budget « Achats de livres » a été réduit de 4.000 euros au profit du budget « animations » en
raison de la nouvelle législation de la FWB et du budget « frais informatiques »
L'activité n'a donc cessé de grandir à la bibliothèque cette année expliquée par la nouvelle
dynamique de l'équipe en place.
Nous avons renforcé nos relations avec nos partenaires et avons créé de nouvelles collaborations
pour toucher de nouveaux publics ( régie de quartier, petite enfance, FLE, maison de quartier,)
Nous avons cherché à être efficace pour satisfaire nos usagers et être attentifs et à leurs demandes
diverses.
Reconnaissance de la bibliothèque
La bibliothèque est reconnue depuis le 1er janvier 2005 au sein du réseau des bibliothèques
publiques de la Communauté française.
La Ville bénéficiait de 2 subventions.
Depuis le 1er janvier 2011, nous bénéficions d'une 3è subvention-traitement car la commune a
dépassé les 25.000 habitants.
Pour conserver la reconnaissance en regard de la nouvelle législation (décret juillet 2011) en vigueur
et les 3 subventions octroyées, la bibliothèque doit rentrer dans le courant de l'année 2013 un plan
quinquennal de développement des pratiques de lectures sur le territoire andennais.
Autrement dit après une étude du territoire où nous devons dégager des axes importants de
développement de pratiques de lecture et aller au-devant des besoins des usagers potentiels, nous
devons proposer un plan de développement de l'offre d'animations et de services.
Principaux services offerts à la bibliothèque et collaboration avec le monde associatif
LIVRE EMOI, service de prêt de livres à domicile a connu un regain d'activités depuis janvier 2011
après une interruption de près d'un an. Ce succès s'est maintenu durant cette année en 2012.
Une quarantaine de personnes bénéficient du passage de 2 personnes ALE. Nous remercions le
Collège échevinal de nous avoir octroyé les moyens pour poursuivre ce service auprès de nos aînés.
Nous visitons les maisons de repos suivantes : St Charles; Ste Barbe ; Kengil ; La Quiétude ; HAIM ;
Monjoie ainsi que les particuliers qui font la demande.
2 séances de lecture ont été proposées à la maison de repos « La quiétude » et au centre de soins
Ste Barbe sur le thème des vieux métiers. Ces animations à l'occasion de la Fureur de lire et en
collaboration avec l'asbl « Le plaisir du texte » (Bruxelles).
Présence du BD bus le 3è samedi du mois de la Province sur le parking Frère-Orban de 15h30 à
16h30 aisnsi que 2 arrêts du BIBLIOBUS à Vezin et à Namêche.
133
PIB (Prêt inter-bibliothèques), nous faisons appel à d'autres bibliothèques publiques du réseau
lorsque nos collections ne peuvent répondre aux demades des utilisateurs
p.ex. : lors de lectures scolaires ou des références d'ouvrages thématiques.
Le passage de la camionnette de la Province 1x/mois facilite le transfert des ouvrages et évite les
frais d'envoi.
Dépôt d'ouvrages de la bibliothèque communale renouvelé 2x/an dans le cadre de la Convention
signée entre la Ville et la Prison.
Collaboration avec le Centre Culturel pour la mise à disposition de valises thématiques dans le cadre
du théâtre des tout-petits 4 à 5x/an. (Les p'tits canailloux)
Un coin-lecture thématique est proposé avant et après chaque spectacle.
Collaboration avec le service d'alphabétisation « L'Envol » pour la mise à disposition des apprenants
d'un fonds d'ouvrages en français facile.
Visites régulières des apprenants et conseils dans le choix des lectures ; animations thématiques,
Travail de fonds et constitution de « mini-bibliothèques » avec le groupe de FLE (Français-Langues
étrangères) de Seilles et animé par Mme Marie-Rose AUQUIER.
Toutes une série de pratiques de rangement, de signalétique, de mises en avant de certains fonds
créent une dynamique et ont pour effet de »booster » le nombre de prêts.
Les nouveaux documentaires et beaux-livres acquis durant l'année sont disposés sur des tables ou
sur des meubles avant de les inclure dans les rayonnages, ce qui a pour conséquence une meilleure
visibilité de ces ouvrages et des prêts coups de cœur auprès des usagers.
Une thématique est choisie chaque mois et quelques ouvrages représentatifs sont présentés à
l'entrée de la bibliothèque.
La gestion du courrier aux lecteurs (rappels, réservations, informations, animations) a changé et ce
fait en majorité par voie électronique ce qui a pour conséquence une nette diminution des frais
d'envoi.
Animations
HEURE DU CONTE le 3è mercredi de chaque mois de 14 à 15h a été poursuivie jusqu'en juin mais la
formule a changé depuis septembre car celle-ci s'épuisait.
Une activité est proposée chaque mois mais à date, heure et lieu différents.
Ce peut être le samedi matin, pendant les périodes scolaires et revêt diverses formes (ateliers
créatifs, heure du conte, kamishibaï, soirée-pyjama au musée,).
Cette année nous avons fait intervenir à maintes reprises les animations du service de la lecture
provinciale pour proposer des activités différentes en alternance avec les lectures d'albums ;
Accueil et animation avec les enfants des écoles aternelles et primaires de tous les réseaux
confondus.
83 visites de classes (accueil de +/- 1600 enfants) ont eu lieu et nous avons prêté quelques 2000
ouvrages.
La fréquentation des écoles a un peu diminué mais ce temps a été mis à profit pour développer des
activités à d'autres moments et avec des publics différents.
Nous avons également accueilli des classes de l'enseignement secondaire : général, technique et
professionnel ainsi que des groupes de l'EIC.
Accueil des groupes des plaines de vacances avec animations-lectures thématiques pour chaque
tranche d'âge durant le mois de juillet.
Mise à disposition gratuite des sélections du prix Versele (ouvrages de littérature jeunesse de 3 à 12
ans), du prix Farniente (12-17 ans), prix ado-lisant.
134
Lors du Marché de Noël de décembre prochain, la bibliothèque travaillera en collaboration avec le
service des festivités pour proposer un coin-lecture, un spectacle de contes et une initiation aux
Trairies à l'hôtel de ville le dimanche après-midi.
Accueil de l'UTLA dans le cadre des cours d'histoire de la littérature, d'histoire de l'Art et mythologie.
Les cours se donnent le lundi après-midi à la bibliothèque et les collections sont à disposition des
participantes.
Depuis cet été, le cours de conversation anglaise se tient aussi à la bibliothèque le jeudi en matinée.
Une collaboration avec la Province de Namur a permis de proposer une exposition sur les grèves de
60 avec soirée spectacle et temps de paroles, d'échanges et de témoignages sur les évènements de
l'époque.
« The Waow » trio acoustique était en concert à la bibliothèque en juin dernier (21/6) à l'occasion
des Fêtes de la Musique en collaboration avec le service des Festivités.
Collaboration avec l'école des devoirs par des dépôts de malles de livres à disposition des enfants
durant les séances à la Maison de quartier 3x/semaine +mercredi après-midi.
Le partenariat a momentanément été interrompu faute d'interlocuteur Infor Jeunes.
En collaboration avec la bibliothèque Centrale de la Province de Namur, la bibliothèque communale a
proposé un stage BD sous forme de 6 ateliers le samedi matin de septembre à fin novembre.
Le BD Bus sera présent sur le site de la manifestation de la fête de la BD le samedi 12/11.
Des animations-lecture (Kamishibaï, livres pop-up) et des séances de contes saisonniers sont
également proposés au public scolaire et non-scolaires.
Lâcher de conteurs (espace donné à des apprentis conteurs) une séance a eu lieu le 19/9.
Je lis dans ma commune .
Fête des mamans et des bébés
Place aux enfants (octobre 2012).
Expositions
La bibliothèque met gratuitement à disposition des artistes locaux un espace d'exposition.
Cette année , 5 expositions ont été proposées.
Mme Pantöfer (aquarelles), Mme Elias (photographie artistique), Mr Andrazzi (dessin+collage), Mme
Simone Henin (Sculpture rouillée), Mme C. Gillet (peinture au Brou de Noix).
Fonds spécialisés
Le fonds d'ouvrages en grands caractères compte actuellement 1.100 ouvrages et connaît un taux
de rotation très important. Les utilisateurs trouvent dans ces ouvrages un réel confort de lecture.
Ce fonds est proposé dans un espace élargi depuis la réorganisation de la section adultes et profite
d'autant mieux aux lecteurs.
Les livres-audio nous ont permis de reconquérir un public éloigné de la bibliothèque (public des malvoyants mais également un public actif qui ne peut consacrer beaucoup de temps à la lecture).
Nous disposons actuellement d'une septantaine de titres.
De nouvelles acquisitions ont été faites cette année à la demande de quelques utilisateurs.
Des animations pourraient être proposées dans les maisons de repos avec ces supports.
Le fonds des bandes dessinées propose un espace de lecture plus étendu bien mis à profit par les
lecteurs.
3000 bandes dessinées sont ainsi proposées aux usagers adultes et enfants.
135
Fonds d'ouvrages en langues étrangères pour adultes vient de voir le jour et propose actuellement
une sélection d'ouvrages en anglais uniquement.
Ces ouvrages (principalement des romans d'auteurs connus) proviennent de dons mais également
de collections d'appoint de la bibliothèque centrale de Namur.
Ces ouvrages répondent à l'attente des lecteurs.
Fonds d'histoire locale situé dans la salle de lecture fait toujours le bonheur des historiens en herbe
et des étudiants de tous horizons.
Il est sans cesse consulté et enrichi de documents glanés par-ci, par-là au hasard des recherches
des uns et des autres (articles, études, mémoires,).Aucun suivi n'a pu être fait cette année faute de
temps !
Toutes une série de pratiques de rangement, de signalétique, de mises en avant de certains fonds
créent une dynamique et ont pour effet de »booster » la fréquentation et le nombre de prêts.
Un travail de visibilité important a été entrepris cette année grâce au renforcement des partenariats
communaux et provinciaux (service de la lecture et de la culture de la Province ; service des
festivités, Centre culturel, Maison de quartier, école des devoirs, Musée, Office du tourisme, Régie
des quartiers, crèches, EIC, écoles tous réseaux confondus,) et un ensemble d'animations les plus
diverses pour tous les publics.
Développements de la bibliothèque
Vu le renouvellementt de l'équipe de la bibliothèque, une nouvelle dynamique s'est clairement
installée et davantage d'activités ont été proposées.
La capacité de rangement des ouvrages a été augmentée.
Les utilisateurs passent volontiers du temps à musarder dans les rayonnages de la bibliothèque pour
choisir leurs lectures, ils s'installent autour d'une table ou dans un fauteuil des coins-lecture.
Des étudiants se donnent rendez-vous les mercredi et samedi après-midi pour les travaux de
groupe.
La bibliothèque participe depuis peu à une communauté virtuelle « Je lis dans ma commune » ce qui
permet une certaine visibilité pour les usagers et toutes personnes à la recherche de manifestations
culturelles.
Poursuite de notre travail de visibilité par la présence dans différentes manifestations culturelles, en
écrivant des articles pour le bulletin communal, les journaux toutes-boîtes, la radio locale, le site
WEB.
La bibliothèque est présente depuis peu sur les réseaux sociaux (blog et Facebook) mais difficultés
de mises à jour par manque de temps et de moyens humains.
Un important travail d'élagage a été amorcé car les nouvelles normes en matière de taxes sur les
droits d'auteurs ne nous permettront plus de garder des titres qui ne sortent pas ou plus.
Nous bénéficions des services précieux de 3 bénévoles régulières sans qui toute cette activité ne
serait pas possible.
Nous tentons d'être toujours attentifs aux souhaits de nos utilisateurs et de leurs proposer des
références de qualité en matière de lecture en fonction de l'actualité littéraire, économique,
politique,cela nous permet de vivre des échanges très riches et intéressants et l'épanouissement de
chacun.
De grands changements sont amorcés en matière de lecture publique et de pratiques de lecture sur
le territoire andennais (recherche de nouveaux partenariats, propositions de nouveaux services aux
usagers, nouvelles technologies).
Un plan de développement des pratiques de la lecture à Andenne pour les 5 prochaines années sera
déposé dans le courant de l'année 2013.
136
Pour se préparer à ces changements, le personnel a suivi des formations spécialisées (WEBdocumentaire (2h) ; Alphabétisation (6h) ; livres-objets (12h) ; évaluation (18h) ; Samarcande (PIB
) ; Partenariats (12h) ; doudous, comptines et Cie (18h) ; Ombres chinoises (4h) ; Rameau (12h) ;
Littérature arabe du Maghreb (12h) ; réseaux sociaux (12h).
Nous serons attentives à la recherche de publics dits « éloignés » de la lecture et à rencontrer les
attentes de nos différents publics; à leur proposer des actions pour leur venir en aide dans la
recherche, l'échange et le partage d'informations sur tous supports.
Ce boum du point de vue des activités et des séances de prêt est de bonne augure pour la visibilité
de la bibliothèque et justifie l'utilité d'un tel service communal mais le fonctionnement d'une
bibliothèque telle que décrite dans le nouveau décret va poser problème à Andenne en terme de
moyens humains principalement.
A l'heure actuelle, 3 ETP sont employés au service bibliothèque.
3 personnes bénévoles viennent suppléer la gestion quotidienne et 2 ALE se chargent du service de
prêts à domicile.
137
3. Centre culturel ASBL
Rue Malevé 5 5300 ANDENNE
Tél. : 085/84.36.40 Fax : 085/84.34.39
E-mail : [email protected]
Site : www.centreculturelandenne.be
Personne de contact : Stéphanie Croissant (Animatrice-directrice)
Composition du conseil d'administration
Sorée Yves Président Pouvoir public
Malisoux Elisabeth Vice-Présidente Associatif
Magnée Patrick Trésorier Associatif
Vanesse Francis Secrétaire Associatif
Castellan Rose Administratrice Pouvoir public
Conrardy Jacques Administrateur Associatif
Costantini Benjamin Administrateur Pouvoir public
Delaite Maxime Administrateur Province
De Laveleye Daniel Administrateur Pouvoir public Ohey
Delory Catherine Administratrice Associatif
Delory Jean-Luc Administrateur Associatif
De Ridder Brigitte Administratrice Communauté française
Deltombe Lionel Administrateur Pouvoir public
Fievet Jacky Administrateur Associatif
Florence Mariette Administratrice Associatif
Gillet Emmanuel Administrateur Pouvoir public
Gonne Olivier Administrateur Associatif
Istat Léon Administrateur Associatif
Leroy Etienne Administrateur Pouvoir public
Letourneux Christine Administratrice Associatif
Léonard Françoise Administratrice Pouvoir public
Mauguit Marie-Christine Administratrice Pouvoir public
Noël Berthe Administratrice Associatif
Paulet José Administrateur Province
Pluymaekers Anne Administratrice Associatif
Poste à pourvoir Administrateur Communauté française
Poste à pourvoir Administrateur Associatif Ohey
Hénin Simone Présidente du Conseil culturel membre de droit
138
Activités 2012 : Introduction
2012 a été l'année de plusieurs changements au Centre culturel d'Andenne.
L'équipe compte à présent de nouveaux visages : une nouvelle animatrice-directrice a pris ses
fonctions en février 2012, et une animatrice en éducation permanente a été engagée fin 2011.
Ces arrivées ont apporté quelques modifications d'organisation interne et notamment dans la
répartition des tâches entre les animateurs.
En effet, la nouvelle animatrice a permis à d'autres animateurs de se décharger de certains projets,
en tout ou en partie, mais aussi de mettre en place de nouvelles initiatives. Ces transformations ont
donné la possibilité d'optimiser le travail de chacun, tout en favorisant des synergies riches au sein
de l'équipe.
D'autre part, l'arrivée de la nouvelle animatrice-directrice a donné lieu à un processus d'adaptation
de la part de chacun, le temps que la transition s'opère intégralement.
Cette année a aussi été celle de la concrétisation du projet de l'extension du Centre culturel, puisque
le marché des travaux a été attribué. Nous attendons maintenant avec impatience le début des
travaux et commençons un travail de réflexion qui mènera à l'élaboration du projet d'activités
concret qui prendra place dans ce nouveau bâtiment.
2012 a également donné lieu à l'organisation de la Biennale de la Céramique, dont l'envergure ne
cesse d'évoluer et qui, cette année encore, a mobilisé une énergie considérable au Centre culturel.
Diffusion tout public
Spectacles de la saison culturelle
Date
Organisation
Organisateur
Lieu
Nombre
personnes
13/01/2012
Deux petites
dames vers le
nord
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
184
28/01/2012
Squash
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
190
11/02/2012
Happy family
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
179
25/02/2012
Antoine Guillaume
assume
Centre culturel
Salle des fanfares
Ohey
186
09/03/2012
Musique Royale de Centre culturel
la FAB
Espace Michel
Boujenah
394
30/03/2012
L'hôtel du libre
échange
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
211
21/04/2012
Sans ailes et sans
racines
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
145
04/05/2012
Pierre Simon
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
37
21/09/2012
Célibataire
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
104
20/10/2012
9 de coeur
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
130
02/11/2012
Respire et Dyna B
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
100
16/11/2012
Le
du Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
120
signal
139
Date
Organisation
Organisateur
Lieu
Espace Michel
Boujenah
Nombre
personnes
promeneurEspace
Michel Boujenah
30/11/2012
Hot Spoons
Centre culturel
14/12/2012
Manneke
Centre culturel
Nombre total de
représentations:
14
130 (complet)
Salle des fanfares 145
Ohey
Total
2245
En 2012, 14 spectacles ont été proposés dans la saison tout-public, dont 2 dates en décentralisation
à la salle des Fanfares de Ohey.
La fréquentation du public reste stable, avec un nombre d'abonnés qui varie peu. Par contre, le
public semble se renouveler progressivement, puisque de plus en plus de nouveaux spectateurs
viennent remplacer de plus anciens.
L'année 2012 a été rythmée de manière un peu différente des autres puisque, pour pallier à
l'absence de direction fin 2011 et début 2012, toute l'équipe d'animation en place s'est partagé le
travail de visionnement pour la construction de la saison 2012-2013. Il en a résulté pour l'équipe
d'animation une implication importante en temps et en énergie au début de l'année 2012 et une
grande diversité dans la programmation du second semestre 2012.
Le public est toujours exigeant en termes de programmation et exprime régulièrement ses attentes.
Nos spectateurs viennent en premier lieu chercher le divertissement, mais aussi l'approche de
nouvelles formes culturelles. Le graphique ci-dessous, résultat d'une enquête menée en juin 2012
auprès d'une majorité de nos spectateurs, est une vue d'ensemble de ces attentes.
Le graphique correspondant se trouve à la fin du rapport du service (annexe 1)
Les spectacles musicaux en décentralisation à Ohey ont un succès changeant.
Le public se dit souvent moins séduit apriori par cette formule, à cause du déplacement qu'elle
implique. Pourtant, les spectateurs qui s'y déplacent sont, généralement, particulièrement satisfaits
des spectacles auxquels ils assistent.
Le deuxième concert programmé en 2012 remporte quant à lui un important succès. Ceci est donc la
preuve qu'une attention particulière doit être accordée à la programmation que nous choisissons
pour la salle d'Ohey.
En 2012, l'un des spectacles programmés dans la saison tout-public a été intégré dans une
démarche plus large d'éducation permanente. Il s'agit du spectacle de danse « 9 de cœur », qui
s'est ouvert sur un projet de mise à l'honneur des talents artistiques des personnes handicapées,
avec l'implication de quelques associations du territoire. Ce type de démarche d'éducation
permanente mise en oeuvre dans le cadre de la diffusion d'un spectacle devrait se répéter d'année
en année, l'objectif étant d'en proposer un par saison à notre public.
Nous continuons de proposer avant chaque spectacle une animation musicale dans le foyer. Ces
moments musicaux sont toujours fort appréciés du public pour l'ambiance chaleureuse qu'ils
installent. Ils sont aussi une opportunité pour des jeunes groupes de se produire sur scène.
140
Cinéma
Ciné Bistrot
Le Centre culturel propose tout au long de la saison et à raison d'un mercredi par mois des séances
de cinéma. 6 films choisis autour d'une thématique centrale sont proposés, dans un cadre et une
disposition de salle intime et confortable. Un accueil bar est prévu avant et après la projection. Les
inscriptions se font à la séance. Les abonnements ont été supprimés, la nécessité ne s'en faisant pas
ressentir.
Cette année, nous avons connu une augmentation de la fréquentation du public. On compte à
chaque séance 20 à 50 personnes provenant principalement de l'entité Andennaise. On remarque
également qu'en fin de saison, la fréquentation du public est plus faible. Les séances d'avril et mai
ont donc été supprimées.
L'augmentation de fréquentation du public tient sans doute à la proposition d'une formule complète
puisque, outre notre belle politique d'accueil, nous recevons avant chaque projection un invité qui a
un lien avec le 7ème art : l'occasion pour les cinéphiles de découvrir les métiers du cinéma et de
comprendre l'envers du décor.
La projection d'un court métrage au début de chaque séance est de plus en plus appréciée par le
public et permet de mettre en avant de jeunes réalisateurs généralement très enthousiastes à l'idée
de venir présenter leur travail. Une manière d'assister à de beaux échanges entre professionnels et
un public à l'écoute et de plus en plus intéressé et participatif. Des événements clés se sont
également glissés dans la programmation comme par exemple le focus sur le Cinéma muet en
décembre 2012.
Pour répondre aux attentes du public et notamment aux membres de la Commission musiquecinéma du Conseil culturel, la programmation est de plus en plus diversifiée.
Bien que les 6 films proposés soient tous issus du cinéma social, nous essayons d'aborder un
maximum de styles cinématographiques pour autant que les films proposés restent porteurs de sens
et suscitent des interrogations chez le spectateur.
Ciné-rencontre
Depuis deux ans, le Centre culturel organise des séances de cinéma documentaire. L'objectif est de
redynamiser l'image du cinéma documentaire auprès du tout public et de mettre à l'honneur de
jeunes réalisateurs.
Cette formule assez complète prévoit, un espace d'accueil bar avant et à l'issue de la projection, des
stands regroupant différentes associations en lien avec la thématique de la soirée de manière à ce
que le public puisse passer de stand en stand avant la projection principale et déjà prendre des
informations au préalable.
Un intervenant est présent à l'issue la projection de manière à susciter le débat et à amener des
informations complémentaires sur la thématique abordée.
Les séances de cinéma documentaire sont au nombre de trois par année et rencontrent des
difficultés à trouver leur public. Suite à de nombreuses discussions avec Marielle Scholtissen et en
concertation avec la direction, nous souhaitons à l'avenir travailler d'avantage avec le monde
associatif qui pourrait drainer un public plus spécifique et nous aider dans le choix des films et de
leur thématique. Ce volet plus spécifique sera géré par Marielle Scholtissen, animatrice en éducation
permanente.
Les projections se font dans la partie foyer du Centre culturel. Cette amélioration de disposition de
salle permet au public de débattre et d'échanger avec les intervenants présents dans de meilleures
conditions, que ce soit autour d'un verre ou dans un espace plus intimiste.
Nuit du cinéma
La nuit du cinéma est une nuit entièrement dédiée au 7ème art. Au programme, 3 films et une
ambiance musicale pour faire danser le public entre chaque projection. Les trois films choisis sont
issus du cinéma de divertissement.
La nuit du cinéma 2012 s'est bien déroulée, le public était satisfait de la soirée. Nous avons installé
l'écran ainsi que l'espace bar dans le foyer afin de créer un lieu plus intime que dans la grande salle.
141
Nous avons décidé de revenir à la programmation de la nuit du cinéma en octobre car le public
consent moins à venir s'enfermer dans une salle alors que le beau temps revient. En 2013, elle aura
donc lieu deux fois : en avril, et puis en octobre.
De plus pour la saison 2013-2014, nous avons décidé de réaliser la quinzaine du cinéma avec une
grande exposition sur la technologie cinématographique et récréer le cinéma d'Andenne dans notre
salle qui sera complètement investie.
La prochaine édition aura donc lieu le 20 avril 2013. La formule risque d'être revue grâce aux
apports des membres de la commission musique-cinéma bien décidés à faire rester le public
jusqu'au bout de la soirée. De plus la formule sera légèrement différente vu que nous souhaitons
accueillir le réalisateur belge du premier film (en l'occurrence Bouli Lanners réalisateur des « Géants
»), lui permettre une carte blanche pour 2 courts métrages en début de soirée ainsi qu'une interview
exclusive pour notre public. Nous souhaitons mettre en avant le cinéma belge. Lors de chaque
édition, nous souhaitons programmer un film belge et ainsi accueillir le réalisateur ou l'équipe du
film, Cela nous permettrait, d'une part, d'étendre la diffusion au-delà de la ville d'Andenne et d'autre
part, rendre un nouveau souffle à la nuit du cinéma.
Pour 2013, nous espérons accueillir un public plus nombreux grâce à une implication en amont des
associations et d'un public plus jeune par, notamment, une proposition de participation des jeunes à
la création d'une affiche pour cette nuit du cinéma. Les projets des jeunes pourraient ainsi être
exposés lors de la nuit du cinéma et le public pourrait voter pour choisir l'affiche de l'édition
suivante.
Diffusion jeune public et famille
Le P'tit coin des canailloux
Date
Organisation
Organisateur
Lieu
Nombre
personne
03/01/2012
Papiers-Cartons
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
129
22/02/2012
Fenêtres
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
155
11/04/2012
La malle de
circassie
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
150
30/10/2012
Le cirque à trois
pattes
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
165
27/12/2012
2 bras, 2 jambes
et moi
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
120 (estimation)
Total
719
Nombre total de
représentations:
5
Le « P'tit coin des canailloux » est une manifestation devenue incontournable dans notre
programmation.
La fidélité du public confirme le concept « spectacle-goûter-atelier créatif ».
Les compagnies accueillies, se réjouissent chaque fois de s'installer à Andenne pour quelques heures
sachant que les conditions techniques, l'accueil et le professionnalisme de l'équipe technique et
d'animation contribuent à leur confort.
Les partenaires maintiennent leur collaboration, comme la Ligue des Familles qui, chaque année,
prend en charge financièrement et humainement, l'organisation des « canailloux » des vacances de
Noël, et la Bibliothèque Edouard Aidans qui propose, pour chaque séance, un éventail de livres pour
enfants sélectionnés selon la thématique des spectacles.
142
Les animations sont la plupart du temps assurées par l'équipe d'animation du Centre culturel,
soutenue par les artistes eux-mêmes ou par des intervenants extérieurs.
Afin de diffuser l'information auprès du public concerné, à savoir les enfants de 3 à 8 ans, nous
avons édité 5000 flyers qui sont distribués aux élèves via les écoles avec qui nous collaborons
quotidiennement, tous réseaux confondus.
En conclusion, nous pouvons dire que chaque intervenant contribue à la réussite de ce moment de
rencontre et de découvertes qui permet à chacun de se poser le temps d'une après-midi.
Théâtre, Art et Animations à l'école
Introduction
La saison Théâtre, Art et Animations à l'école 2012.
Cette année 2012 a confirmé la participation des écoles fondamentales et secondaires de l'entité et
de l'extérieur pour les différents projets proposés dans le cadre scolaire tant en diffusion, en cinéma,
qu'en exposition et en projets spécifiques dont vous trouverez le détail plus bas. Il faut toutefois
constater, cette année encore, que les écoles secondaires et principalement le secondaire inférieur,
participent peu à la programmation. Question de choix, question de sensibilité de l'enseignant,
question de priorité, etc. Les questions restent ouvertes.
Les relations de confiance installées au sein des équipes éducatives se pérennisent à travers la mise
en place de nos différents accueils et via la présentation de notre carnet de saison présenté à
chaque rentrée scolaire. Ce carnet est édité en 450 exemplaires dont chaque enseignant et chaque
direction reçoit le sien.
Nos différentes propositions s'articulent autour des thématiques citées dans notre contratprogramme et sont choisies selon les sensibilités des animateurs et les propositions des artistes.
Théâtre à l'école
Dates
Organisation
Théâtre et
animations
Organisateur
Lieu
Nbre de
séances
Public
accueilli
16/1 au
18/1/12
« Debout !»
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
4
685é P4 à P6
23/1 au
26/1/12
« Le bureau
des Histoires »
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
6
953é P1 à P3
7-8/2/12
« Verlaine »
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
3
247é S4 à S6
13-15/2/12
« Trojan,
cheval de 3 »
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
4
651é S1 à S3
7-8/3/12
« Tonnerre de
la plaine »
Centre culturel
Espace
Boujenah
5
754é M1-2
13-14/3/12
« Djibi.com »
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
3
553é P5 à S3
13/3 et 1516/3/12
« Le hibou »
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
2
234é
19 au 22/3/12
« Gino »
Espace Michel
Boujenah
6
Espace Michel
Boujenah
5
17-18/4/12
4 animations
pour 82é
« Pélégrina
express »
Centre culturel
Centre culturel
143
S4 à S6
517é
M3 à P2
851é
P3 à P6
19-20/4/12
24 au 27/4/12
7-8/5/12
« L'effet de
Serck »
Centre culturel
« Zazie et
Max »
Centre culturel
« Ici Baba »
Centre culturel
Espace Michel 2
Boujenah
321é
Espace Michel 5
Boujenah
802é
Espace Michel 6
Boujenah
1123é
TOTAL
7.691é
51 séances
S4 à S6
P1 à P4
M1 à M3
Nous avons respecté nos engagements habituels, à savoir la proposition de 3 spectacles par élève
pour les cycles du maternel au secondaire supérieur. Malheureusement, nous constatons qu'il est de
plus en plus difficile de maintenir ces propositions au vu de la difficulté que rencontre ce secteur qui
fonctionne en partie grâce aux subventions « Théâtre et chanson à l'école » octroyées par la
Fédération Wallonie Bruxelles ; subventions qui ne bénéficient d'aucune augmentation malgré le
coût de la vie.
Le quota dont bénéficie le Centre culturel ne permet plus d'assurer la totalité de la programmation
en engageant les compagnies bénéficiant de ce soutien. Pour boucler notre programme, nous
sommes contraints de trouver d'autres solutions telles que l'accueil des propositions des Jeunesses
Musicales qui offrent des spectacles aux cachets moins élevés et aussi de grande qualité, de
solliciter les compagnies pour une diminution de leur cachet et une augmentation de leur jauge ou
d'engager des compagnies non subventionnées.
Le manque cruel de moyens financiers du secteur Jeune public de la Fédération Wallonie- Bruxelles
pénalise les compagnies et les diffuseurs et met en difficulté notre mission première qui est de
permettre à chaque enfant d'accéder à la culture et de l'inviter à s'étonner, à être critique et
nuancé, à être curieux et en éveil, bref, à lui permettre de devenir l'adulte de demain.
Le secteur est en crise, nous le constatons au quotidien par les nombreuses sollicitations des
compagnies qui nous demandent des soutiens à travers la mise à disposition d'un lieu de création,
l'organisation de banc d'essai, l'envoi de lettre de soutien, l'engagement de préachats ou le
versement d'aide financière à la création. Demandes auxquelles il nous est difficile de répondre en
fonction de nos réalités financières et du calendrier de salle.
Le nombre de séances organisées et d'élèves accueillis se maintient. Néanmoins, il faut signaler le
fait que nous avons refusé 615 élèves faute de budget, de disponibilité des compagnies et/ou de
salle.
Le premier critère de sélection des spectacles est animé par l'envie de « donner du plaisir » à
l'élève. Ce qui n'empêche pas de proposer des spectacles à thème. Il est important de permettre le
débat et la réflexion afin que chaque participant puisse peaufiner son jugement critique et s'affirmer
en tant que futur adulte responsable. Les arts de la scène sont un vecteur indispensable à cette
démarche.
En 2012 nous avons accueilli des spectacles qui ont abordé la thématique de la mort (« Debout ! »),
du droit de vote et de la démocratie (« l'Effet de Serck »), la différence et le handicap (« 9 de cœur
») et l'inceste et la culpabilité (« Le Hibou »). Ce dernier spectacle a permis à 82 élèves du
secondaire de l'Athénée de bénéficier d'animations ce qui leur a permis d'aborder les codes
théâtraux ainsi que le sujet du spectacle sans toutefois en dévoiler le contenu.
Le spectacle « 9 de cœur » proposé par l'atelier danse du Créahm de Liège, qui travaille avec des
personnes handicapées, est le point de départ d'un projet spécifique qui abordera « la différence le
handicap » et qui a fait l'objet d'une demande d'aide à la cellule culture enseignement de la
Fédération Wallonie-Bruxelles.
144
En cas de réponse positive de leur part, nous proposerons à 3 classes de 5e et 6e primaires, de
janvier à mai 2013, de travailler sur cette thématique à travers l'accueil de personnes ressources et
d'artistes en classe qui aborderons respectivement les aspects institutionnels, les types de
handicaps, les moyens proposés à l'intégration de ces personnes dans la société, etc, et d'exprimer
leurs ressentis à travers des ateliers de danse, chanson ou cirque.
Ces ateliers seront partagés avec quelques usagers du Centre Saint Lambert de Bonneville et du
Home HAIM. L'idée première étant de permettre la rencontre et de partager des moments afin de
dépasser nos préjugés et nos peurs face à la différence. Quant à l'asbl Sahia, elle apportera ses
connaissances du secteur en tant qu'expert.
Nous avons eu le plaisir d'accueillir des responsables et des jeunes de deux AMO de Jodoigne et
d'Ottignies intéressés d'assister au spectacle « L'Effet de Serck » afin de lancer le débat et la
réflexion en vue des élections communales d'octobre 2012. Nous avons également accueilli quelques
classes de l'Institut Saint Quirain de Huy, intéressées par notre programmation.
Cette année encore, le secondaire n'a pas répondu à nos attentes par rapport à leur participation.
Malgré nos nombreux contacts, il faut constater un certain « blocage » que l'on peut expliquer par
un choix de l'école pour un autre projet spécifique, par une organisation interne complexe au niveau
des horaires, ou par une attitude de fermeture de certains enseignants face à l'art à l'école.
Sur le plan financier, pour la saison 2013-2014, la question de l'organisation et de la prise en charge
financière par le Centre culturel d'une partie des coûts du transport pour les écoles ne bénéficiant
pas des bus scolaires devra être abordée. Nous constatons à ce jour une perte de +/- 4.000€ pour
ce poste. Connaissant les difficultés du secteur, il serait plus opportun de récupérer ce montant afin
de le répercuter dans la programmation.
Aujourd'hui, le prix d'entrée des élèves du fondamental est fixé à 4€, qu'ils bénéficient ou pas de
bus scolaires. Faut-il augmenter le prix d'entrée pour les élèves bénéficiant de l'organisation du bus
du Centre culturel ? Faut-il décider de ne plus organiser ces transports et d'en laisser le soin aux
écoles au risque de voir leur participation diminuer ? La question reste ouverte.
Les rencontres jeune public de Huy restent un lieu privilégié pour la découverte de la création jeune
public des compagnies de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Cette année, 36 spectacles ont été
présentés du 17 au 24 août.
Néanmoins, face aux difficultés financières du secteur, explicitées plus haut, il devient obligatoire de
visionner des compagnies non subventionnées en journée et/ou en soirée ce qui alourdi le temps de
travail de l'animatrice responsable du secteur.
Cette année, cette dernière a participé au jury de la Vitrine Chanson et Musique à l'école qui s'est
déroulée à Louvain-la-Neuve les 27 et 28 août en tant que représentante de l'asbl Asspropro. Cette
désignation atteste d'une reconnaissance de son travail et, à travers lui, celui de toute l'équipe du
Centre culturel.
Il faut également signaler la désignation, en date du 1er août de cette année, de l'animatrice du
secteur au Conseil du Théâtre pour l'Enfance et la Jeunesse, instance d'avis oeuvrant dans le secteur
jeune public, en tant que représentante d'ASSPROPRO.
Et enfin, dans le cadre du Festival « Turbulences » organisé par le CDWEJ en partenariat avec le
Théâtre de Namur, le Centre culturel a proposé aux enseignants d'assister à une représentation avec
leur classe, suivie d'une rencontre d'artistes et d'une visite d'exposition de marionnettes des
Zygomars. 3 classes de 5e et 6e primaires ont adhéré à la proposition.
Il reste un dernier point à soulever qui concerne la problématique de l'occupation de la salle
polyvalente. Les demandes des associations et des privés sont nombreuses, et nous devons jongler
continuellement entre les locations, les nettoyages et les aménagements du lieu. Tout en étant le
gestionnaire, nous n'avons pas priorités sur le calendrier.
D'un côté, nous ne pouvons qu'être satisfaits de cette situation, cela prouve la performance de
l'outil, mais chaque médaille a son revers.
145
Cinéma scolaire
Dates
Organisation
Cinéma
Organisateur
Lieu
Public inscrit
30/01/2012
No et moi
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
134 élèves du
secondaire
31/01 /2012
Fish Tank
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
49 élèves du
secondaire
02/02/2012
Illégal
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
75 élèves du
secondaire
03/02/2012
La promesse
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
32 élèves du
secondaire
5/11/2012
Mia et le migou
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
130 élèves du
primaire
06/11/2012 2
séances
Le tableau
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
246 élèves du
primaire
20 et 21/12/2012
3 séances
Un monstre à Paris Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
482 élèves du
primaire
21/12/2012
Brendan et le
secret de Kell's
Espace Michel
Boujenah
207 élèves du
primaire
Centre culturel
Nbre total de
projections
Total
1355
élèves
Le Centre culturel propose des séances de cinéma scolaire aussi bien pour l'enseignement
secondaire que pour l'enseignement primaire. Les thématiques abordées varient selon les demandes
de certains professeurs comme cela a été le cas pour le film « Illégal » et « No et moi », et les films
libres de droits. Dans la mesure du possible, des dossiers pédagogiques sont fournis aux
enseignants de manière à ce qu'ils puissent préparer leurs élèves à la thématique du film.
De manière générale, le secteur du primaire semble plus réceptif et répond mieux à l'appel que le
secteur du secondaire. De ce fait des séances ont dû être rajoutées pour cette fin d'année 2012 qui
remporte beaucoup de succès. Cet engouement nous conforte dans l'idée de continuer à
programmer pour le primaire.
De plus le secteur de la maternelle a également émis une demande pour pouvoir profiter de
projections pour les tout-petits. La programmation 2013 sera donc élaborée par l'animatrice cinéma
en tenant compte de cette demande.
On remarque que les projections destinées au secondaire ont été moins fréquentées. Ces séances
sont clôturées avec un invité, lié à la thématique du film projeté. L'intervention consiste à apporter
aux élèves des informations complémentaires, les amener à la réflexion et à participer au débat.
Des séances de cinéma de divertissement sont également programmées à noël et en juin. Nous
remarquons une belle fréquentation du public pour le cycle primaire qui semble plus disponible à ces
périodes que le cycle secondaire.
Expositions
Suite à la Biennale de la Céramique, les 27 et 28 mai 2012, des expositions ont été laissées en place
durant une semaine pour permettre leur accessibilité aux groupes scolaires du fondamental et du
secondaire. Les écoles ont donc eu la possibilité de visiter l'exposition de céramique contemporaine
mettant à l'honneur la Hongrie, ainsi que l'exposition de céramiques traditionnelles en provenance
de Roumanie.
146
L'Art à l'école » proposé par le CDWEJ
Le Centre culturel d'Andenne, reconnu comme « partenaire culturel » par le Centre Dramatique de
Wallonie pour l'Enfance et la Jeunesse (CDWEJ), maintient et confirme son implication dans ce
projet.
Pour 2011-2012, 6 ateliers ont été confirmés :
•
•
•
•
•
•
1
1
1
1
1
1
atelier
atelier
atelier
atelier
atelier
atelier
marionnettes classe de 3e maternelle de l'école communale de Seilles (2e année) ;
danse 2e et 3e maternelle de l'école communale de Bonneville (2e année) ;
danse 2e et 3e maternelle de l'école communale de Reppe (1e année) ;
danse 6e primaire de l'institut Ste Begge d'Andenne (1e année) ;
théâtre 3e et 4e primaire de l'école communale de Namêche (1e année) ;
petite enfance accueil et 1e maternelle de l'institut Ste Begge de Seilles (1e année).
Pour 2012-2013, 3 ateliers ont été confirmés : il s'agit des 3 ateliers reconduits dans leur 2e année.
Malheureusement, 5 demandes ont été refusées, dont une émanant de l'Institut Saint Lambert de
Bonneville qui concernait des élèves de secondaire.
Comme de coutume, les ateliers de 2011-2012 se sont clôturés par une rencontre interrégionale à
Charleroi regroupant tous les participants des ateliers organisés en Fédération Wallonie-Bruxelles
permettant à chacun de découvrir le travail des autres.
Et, par une rencontre à Andenne, au Centre culturel, devant un public composé des parents, des
enseignants et des chefs d'établissements. Cette soirée a été orchestrée de main de maître par
l'animatrice responsable de ce projet avec le soutien absolu des partenaires. Cette présentation a
permis de mettre à l'honneur principalement les artistes et les enseignants engagés pendant 1
année dans un processus de découverte, de création, de formation, de rencontres et d'implication
personnelle et sans oublier les élèves bien entendu.
Dans le cadre de ce projet « Art à l'école », le CDWEJ organise des cycles de formation à destination
des enseignants, des artistes et des partenaires culturels. Nous avons eu le plaisir d'accueillir une
formation théâtre de 3 jours (dont 2 qui se sont déroulés à l'hôtel de ville et 1 au centre culturel).
L'accueil de ces cycles de formations à Andenne, l'intérêt de plus en plus croissant de nos
enseignants, notre collaboration au festival « Turbulences » attestent de l'intérêt que porte
l'animatrice du secteur jeune public à ce projet et plus particulièrement à la philosophie et aux
valeurs que défend le Cdwej qui sont de remettre la place de l'art au sein des écoles.
Quelle utopie nous direz-vous ?!! A nous de répondre « certainement pas ! ». Tous les témoignages
des partenaires attestent qu'à travers des ateliers d'expressions artistiques, chaque élève trouve la
possibilité de s'épanouir et de s'exprimer autrement.
Education permanente
Introduction
Il est difficile de donner une définition de l'éducation permanente si ce n'est qu'elle a le double
objectif d'intégration et d'émancipation.
Une des missions du Centre culturel est d'offrir des possibilités de création, d'expression et de
communication mais aussi d'organiser des services destinés aux personnes et aux associations et
qui favorisent la réalisation des objectifs du Centre.
Cette année, les associations locales ont une fois de plus répondu avec enthousiasme à des
collaborations, à l'échange des savoirs, pour permettre la mise en place de projets communs.
Le tissu associatif forme un ensemble, un cœur qui bat au sein de la ville d'Andenne permettant
ainsi le développement du lien social entre les citoyens et de ce fait contribuant à l'épanouissement
de tous.
Plusieurs projets ont été mis en place durant l'année 2012.
147
Le Cœur Andennais
Il s'agit d'une visibilité des associations sur le site internet du Centre culturel. Ce projet est né de
rencontres, permettant ainsi d'une part la mise en avant du tissu associatif qui construit la vie
culturelle andennaise et, d'autre part, la création d'une complicité ouvrant une perspective
d'échanges. Nous souhaitons, par ces rencontres à caractère social, produire avec les associations
ou personnes désireuses, des projets de grande envergure qui amèneront la participation du plus
grand nombre.
Depuis la création du projet, 13 associations sont présentées sur notre onglet « Le cœur andennais
» et plusieurs échanges sont nés suite aux rencontres avec les associations ainsi que la réalisation
de leur fiche.
Ces rencontres permettent de réaliser d'autres projets concrets avec les associations. Elles
apprécient la visibilité de leur association et elles souhaitent s'investir sur de nouveaux projets de
créations collectives.
9 de cœur
L'objectif primordial de ce projet est de mélanger toutes nos différences, de découvrir l'inconnu et
de ne pas avoir peur de le rencontrer.
Nous avons souhaité mettre en place une collaboration avec les associations andennaises qui
travaillent avec des personnes porteuses de déficiences mentales. Nous voulions mettre en avant la
personne handicapée sans la pointer du doigt, sans être effrayés par ses différences.
Avant la représentation tout public du spectacle « 9 de cœur » du Créahm de Liège, nous avons
proposé une exposition créée par les artistes de l'Atelier Picasso, un parcours de mise en situation
guidé par l'asbl Saiha et un concert donné par les artistes d'HAIM. C'est sans compter que ces
associations se sont lancées dans l'aventure et nous avons choisi de partager ce beau voyage avec
comme thème d'envol « Imagine »
La soirée du 20 octobre fut une totale réussite. Nous avons rassemblé plus ou moins 200
spectateurs qui ont vécu un très beau moment et qui ont découvert des nouveaux talents. Les
objectifs de ce projet ont largement été atteints.
Black-out
Ce projet est un spectacle-débat. Au départ de la création d'un spectacle tout public de la
programmation 2012-2013 du Centre culturel et de la thématique développée « La désobéissance
civile », nous avons décidé de collaborer avec différentes associations afin de monter un dossier et
d'assurer le débat.
Celui-ci sera réalisé en collaboration avec la Maison de la Laïcité « Humanisme et Raison » et
L'Université du Temps Libre d'Andenne : l'objectif de ce débat est d'aborder la délicate question de
la désobéissance citoyenne, ses équivalences actuelles et ses conséquences.
Pour la première année, le Centre culturel souhaite proposer un spectacle-débat qui développera la
thématique travaillée et la pertinence d'évoquer les dérives possibles des sociétés tentées par le
repli sur elles-mêmes, plutôt que par l'ouverture.
Nous souhaitons cultiver le goût du débat à travers un théâtre actuel concerné par un climat social,
politique et culturel afin d'offrir aux citoyens la liberté d'expression et la remise en question
collective concernant des sujets heurtant notre société.
Nous échangerons, avec l'équipe artistique, sur la question des dérives sécuritaires, l'importance de
nos besoins de liberté tout aussi nécessaires que nos besoins de sécurité et nous aborderons les
limites de l'obéissance ou de la désobéissance civile.
Coproductions entre le Centre Culturel et d'autres partenaires
Ciné-mômes
Issu d'une collaboration entre le Centre culturel et l'asbl Coala, le ciné-mômes propose une
programmation cinéma de qualité et adaptée aux enfants de 3 à 12 ans. Une animation, souvent en
148
lien avec le film, est proposée par l'asbl Coala à l'issue de la projection; de quoi ravir les enfants le
temps d'une après-midi récréative.
Le ciné-mômes a lieu un mercredi par mois de 13h30 à 16h00 aux mêmes dates que le ciné-bistrot.
Cette activité rencontre un vif succès. En effet, il semble faire le bonheur des écoles de devoirs,
maisons de quartier, garderies ou particuliers. On compte approximativement à chaque séance 40 à
70 enfants qui s'émerveillent devant le grand écran.
Ciné-ados
En vue d'élargir sa programmation cinéma et toucher un plus large public, le Centre culturel, la
maison des jeunes le Hangar et la Maison de la Convivialité créaient il y a un an de cela le ciné-ados.
Ce projet vise les jeunes de 12 à 26 ans. Il a lieu un mercredi par mois de 16h30 à 19h00 aux
mêmes dates que le ciné-bistrot. Suite à des concertations entre collaborateurs, et pour cette
première année, les films choisis sont issus principalement du cinéma de divertissement.
Après un an de fonctionnement, on remarque d'une part que la fréquentation des jeunes à ce genre
d'activité n'est pas en augmentation. On compte 20 jeunes maximum à ce genre de séance qui
dépendent généralement de la Maison de la Convivialité. Pourquoi la Maison des Jeune du Hangar
n'arrive- t- elle pas à amener son public ?
D'autre part, les rapports entre collaborateurs se sont fait assez rares et il serait préférable pour
l'avenir de ce projet de se réunir plus souvent afin de mieux établir la programmation et de mieux
réfléchir aux activités qui pourront être proposées.
Exploration du monde
Notre partenariat avec l'Université du Temps Libre d'Andenne se poursuit à raison de trois
conférences-projections par an à la salle paroissiale. Ces projections, consacrées chacune à la
découverte d'un pays ou d'une région du monde ont à présent leur public d'habitués et la
fréquentation en est stable. Le prix d'entrée a cependant dû être adapté en 2012 étant donné
l'augmentation, en parallèle, du prix de location des films.
Fêtes de la musique
Nous avons décidé de nous joindre cette année à l'organisation des Fêtes de la musique, en
partenariat avec le service des Festivités de la Ville d'Andenne. Notre soutien a consisté en une aide
à l'organisation, à la programmation, ainsi qu'une aide financière. L'événement a remporté un
certain succès, mais peut-être pas suffisant compte tenu du temps et de l'énergie dépensé par
l'ensemble des partenaires pour le mettre en place. La formule doit peut-être être repensée sous
certains aspects pour la prochaine édition.
Ateliers, stages et formations
Le Centre culturel a pour objectif, à long terme, de favoriser en ses murs un espace spécifique dédié
aux stages et ateliers de création artistique. Nous maintenons notre proposition d'ateliers pour
adultes en soirée ou en journée (Patchwork, Chœur du Dimanche, Céramique), ainsi que les stages
pour enfants lors des vacances scolaires (disciplines variées en arts plastiques), mais nous
attendons avec impatience la réalisation de l'extension du Centre culturel qui devrait nous offrir
l'espace nécessaire et des lieux appropriés à la création d'ateliers plus pérennes et plus diversifiés.
Patchwork
Notre collaboration se poursuit avec Annie Delfosse pour l'organisation d'un atelier Patchwork. Il a
lieu de manière hebdomadaire, dans un local que le Centre culturel met à disposition de l'atelier. De
nouveaux participants ont rejoint l'atelier puisqu'il affiche à présent complet, avec un groupe 12
femmes. Les travaux réalisés dans l'atelier ont été présentés dans le cadre de notre fête des
ateliers. Leur qualité et leur diversité sont très enthousiasmantes.
Chœur du dimanche
L'atelier de chants polyphoniques existe depuis 3 ans, à raison d'un dimanche complet par mois.
Prévu à l'origine pour une durée de trois ans, l'atelier apporte grande satisfaction à ses participants.
Il a donc été décidé de le prolonger d'une année supplémentaire. 2/3 du groupe est constitué
d'anciens et 1/3 de nouveaux participants. Après deux concerts en 2012, dans le cadre de la
Biennale de la Céramique, et dans le cadre du projet Mont-Devant-Sassey, qui furent appréciés de
leurs publics, il a néanmoins été proposé par le groupe de limiter dorénavant les concerts, afin
149
d'envisager le travail des chants plus en profondeur, sans la tension que peut provoquer un concert
et son obligation de résultat.
Atelier de céramique
L'atelier céramique pour adultes se tient toujours chaque mardi au Centre culturel. Plusieurs
nouveaux participants se sont inscrits à la rentrée de septembre, assurant une véritable dynamique
et une pérennité au groupe.
Quelques difficultés ont été rencontrées cette année dans l'organisation de cet atelier qui a lieu
habituellement dans la salle polyvalente. En effet, cet espace n'est pas vraiment adapté à ce type
d'activité et, à notre grand regret, il ne permet pas d'installer une identité forte de l'atelier, puisqu'il
doit être monté et démonté chaque semaine. Le nouveau bâtiment du Centre culturel sera la
meilleure réponse que nous pourrons apporter à cette problématique, aussi bien en termes de
qualité que de confort de travail.
Stages
Le Centre culturel a proposé, durant les vacances scolaires de carnaval, Pâques et d'août, des stages
d'art plastique pour les enfants de 3 à 12 ans. Ces stages de céramique et de dessin ont vu la
participation de 41 enfants sur un total de 11 journées.
Chaque stage céramique pouvait accueillir un maximum de 12 enfants par groupe et ils ont, comme
l'année précédente, affiché complets. En effet les techniques plus spécifiques aux arts plastiques
abordées lors de ces stages ont suscité un véritable intérêt de la part des plus jeunes.
Les stages de dessin ont été menés par Annabelle Brasseur, animatrice du Centre culturel, tandis
que les stages de céramique étaient menés par Ana Belen Montero, animatrice extérieure au Centre
culturel d'Andenne.
Chaque stage était clôturé par une présentation des productions réalisées à travers une exposition
et un vernissage destinés aux parents des enfants inscrits.
Formations
Cette saison, nous avons proposé deux ateliers interactifs ayant pour objectif de « Se sentir mieux
pour mieux communiquer ».
Ces ateliers de formation étaient destinés aux professionnels et aux volontaires en relation avec des
personnes fragilisées, ainsi qu'à toute personne intéressée par son propre développement, le mieuxêtre avec soi-même et avec les autres.
Les groupes travaillaient sur base des qualités humaines de chaque personne.
Les deux ateliers proposés étaient :
1. « Je sais me faire entendre » le 3/10/2012
Cette formation tendait à amener les participants à mieux communiquer en adoptant une expression
de qualité pour augmenter les chances d'être entendu.
Elle donnait des clés pour gérer la colère, éviter les conflits et désamorcer les désaccords déjà
installés.
Diverses techniques de gestion et d'expression ont été expérimentées par l'ensemble du groupe tout
au long de la journée.
2. « Devenir zen, se relaxer » le 11/12/2012
Devenir zen, c'est quoi ? C'est apprendre à vivre en paix avec soi et à gérer sa vie pour ne plus la
subir. Cet atelier permettait de se préparer à s'accepter, à se faire confiance pour parcourir le
chemin vers la sérénité. Il aidait à établir les priorités, à se lancer dans le grand nettoyage des
attitudes négatives. Diverses techniques de respiration, de relaxation et de bien-être ont été
abordées de façon pratique.
L'animatrice de ces ateliers-formations était Claudine Pêcheux. La demande était d'avoir un
maximum de 12 participants. Les deux ateliers se sont remplis très rapidement et leur retour sont
très positifs. Il y a une grande demande pour renouveler ce genre de projet.
150
Biennale de la Céramique
La 13ème édition de la biennale de la céramique s'est tenue les 27 et 28 mai 2012. Cette année
encore, cet événement de renommée internationale se déclinait en plusieurs expositions et activités.
Céramique contemporaine
Constituée d'une cinquantaine d'artistes de différentes régions du monde, l'exposition permettait
une nouvelle fois de se rendre compte de la diversité de la création en céramique contemporaine.
Les artistes sont sélectionnés, après un appel à candidature, sur base de leurs dossiers.
Depuis 2004, aux côtés de l'exposition internationale, l'exposition de céramique contemporaine met
aussi en lumière la céramique d'un pays à travers une mise à l'honneur. En 2012, le pays à
l'honneur était la Hongrie. C'est au sein de la Salle polyvalente, aménagée afin d'offrir une belle
qualité d'exposition, que les œuvres contemporaines sont présentées. Après la Biennale, l'exposition
à la Salle polyvalente a été prolongée et ouverte au public jusqu'au week-end suivant, soit 8 jours
d'ouverture au total.
La diversité des expressions était une nouvelle fois de mise pour cette 13ème édition de la Biennale.
Pour mieux répondre à la compréhension et à la lecture des œuvres, l'exposition de céramique
contemporaine, qui rassemblait plus de 40 artistes de haut vol, a été déclinée en quatre grands
thèmes. Il s'agit ici de thèmes basiques mais qui permettent d'associer des œuvres à leur famille,
même s'il n'est nullement exclu qu'une œuvre puisse faire partie de l'une ou de l'autre catégorie.
Ces thèmes étaient : Contenants, Installations, Matières, Vie. Quatre thèmes scénographiques de
l'exposition qui sont autant de champs d'exploration pour les artistes.
Au sein de cette exposition, une sélection de 10 artistes hongrois était aussi présentée. Cette
exposition proposée en collaboration avec l'Association Hongroise des Beaux-Arts et arts appliqués
de Budapest était une représentation de la diversité des formes qu'explorent les céramistes hongrois
contemporains. Evidemment, cette exposition n'est qu'une représentation, en quelque sorte une
substance de la céramique contemporaine mais elle permet de révéler la très grande richesse de
styles, la recherche constante de nouvelles techniques et est ainsi l'expression quasi vivante de
l'infatigable créativité des artistes céramistes contemporains.
Exposition « Céramiques et traditions de Roumanie »
Ce volet appelé « Céramiques du monde » est proposé avec la volonté de réaliser un constat de
l'état de la céramique actuelle dans différents pays du monde avec comme optique de proposer une
vision authentique : c'est-à-dire rendre visible la tradition céramique dans son authenticité en
permettant d'en comprendre les codes et les symboles populaires.
L'exposition ainsi consacrée à la Roumaine fait suite à la mise en valeur de pays d'Afrique et des
Caraïbes (2000 & 2002), du Vietnam (2006), de Taïwan (2008) et du Maroc (2010). L'exposition de
céramique était renforcée par des panneaux didactiques qui abordaient les facettes de la culture
roumaine. C'est un aspect très important pour le Centre culturel car pleinement axé sur l'éducation
permanente et le développement communautaire qui permet, au-delà de la pratique artistique, de
favoriser la cohésion sociale autour de la diversité culturelle présente sur le territoire belge. Les
pièces ont été rassemblées en Roumanie lors d'une mission réalisée dans le pays en mars 2012 par
Vincent Kempenaers (artiste/céramiste et membre de la Commission Exposition de la Biennale de la
Céramique) et Omar Bouchahrouf (coordinateur de la manifestation).
Fresque « Andenne, Ville de Meuse »
Dans le cadre de la Biennale de la Céramique, un projet lié à l'identité d'Andenne a été mené en
prenant soin de fédérer un dynamisme collectif et une participation citoyenne.
La création collective de cette fresque répondait au souhait de mettre en évidence l'importance de la
Meuse dans le développement et l'essor de la ville d'Andenne, permettant à tout un chacun de se
réapproprier une part de l'histoire et du patrimoine local. Comme toutes les villes de Meuse,
Andenne a largement bénéficié à travers les siècles de la présence de ce fleuve à l'origine de son
rayonnement économique et urbain. Mais progressivement, le fleuve a vu décroître sa fonction
traditionnelle d'acheminement des marchandises ou des hommes suite aux bouleversements
économiques et évolutions technologiques. Les nombreuses entreprises générées lors des deux
derniers siècles ont cédé la place à des friches industrielles portuaires.
151
A Andenne, depuis une vingtaine d'années, certains sites ont fait l'objet de reconversions,
redynamisant ces lieux mais laissant au final peu de traces de ce qui fut. Espace identitaire, le fleuve
constitue un élément de mémoire, un bien transmis, qu'il est question aujourd'hui à la fois de
révéler, de rendre accessible et utilisable pour le plus grand nombre. Cette valorisation du fleuve
prend place au titre d'un visuel et d'une symbolique vectrice d'identité : le reflet d'une eau qui
participe largement à la vie quotidienne de la cité.
La fresque constituée de 13 carreaux en céramique a été inaugurée à l'occasion de la cérémonie
d'ouverture de la Biennale de la Céramique de 2012, soit le 26 mai 2012 et rejoindra à terme le
nouveau bâtiment du Centre culturel.
Ce projet a été mené par le Centre culturel d'Andenne, avec l'aimable collaboration du Musée de la
Céramique d'Andenne, Archéologie Andennaise, la Bibliothèque communale « Edouard Aidans »,
Bibliothéca-Andana, Espace seniors Andenne, l'Office du Tourisme de la Ville d'Andenne et Madame
Bouillet, historienne. Un projet soutenu par la Province de Namur dans le cadre de l'appel à projet «
Que de l'eau ? ». Les plaquettes en céramique ont été réalisées par Hugo Meert.
Exposition en hommage à Jacques Loly
Cette exposition particulière avait pour volonté de mettre à l'avant-plan un artiste qui a longtemps
soutenu la Biennale de la Céramique. Aussi, cet artiste qui nous a quitté début 2010 n'a jamais
ménagé ses efforts pour donner à la céramique toute sa dimension. En collaboration avec son
épouse, Rose Loly, et sa famille, ainsi qu'avec l'asbl « Le Chant du Zèbre » et un groupe d'artistes,
une exposition rétrospective a été réalisée à l'occasion de la Biennale. L'exposition a été présentée
au sein de l'Ecole industrielle de la Ville d'Andenne.
Pendant 15 ans, formateur à l'atelier terre de la Province de Liège, Jacques Loly a toujours partagé
sa passion avec de nombreux amateurs de céramique. Il donnait aussi de nombreux stages et
participait à des rencontres à l'étranger. Son atelier est aujourd'hui resté ouvert aux apprentissages,
expériences diverses et notamment sur différents types de cuissons (gaz, bois, raku, construction de
fours éphémères,...). C'est d'ailleurs avec quelques amis enthousiastes qu'il avait réalisé son rêve de
construire son four à bois. Il avait un intérêt récurrent pour le bol, espace sculptural et social dénué
de toute imitation, qui restera son cheval de bataille.
Cette exposition lui était ainsi dédiée et était constituée d'une collection privée de bols ainsi que de
bols réalisés par un collectif d'artistes qui ont rencontré Jacques de son vivant. Après Paul Moïses,
qui avait inauguré ce nouvel opus de la Biennale en 2008, puis Christiane Lebrun en 2010, Jacques
Loly était le troisième artiste belge à être mis à l'honneur à l'occasion de la manifestation.
Académies et Ecole d'Art
C'est au sein de l'ancienne piscine Art Déco de l'Ecole Normale que l'exposition des Académies a pris
place. Cette exposition est toujours une opportunité pour les talents de demain et il est à noter,
pour accentuer la qualité des œuvres exposées, que les élèves participants ont été sélectionnés et
que chaque académie souhaitant participer à la Biennale devait proposer un maximum de 3
étudiants.
Les étudiants de La Cambre avaient carte blanche pour exploiter et exposer dans les espaces du
Musée de la Céramique. En début d'année académique, les étudiantes des cinq années d'études
(bachelor et master) de l'option céramique ont visité les collections du Musée pour s'imprégner du
passé céramique des lieux. Pendant les mois qui ont suivi, chacune a mené une réflexion sur les
objets, mais aussi sur l'espace du musée. Leurs interventions envahissaient ainsi la collection
jusqu'au jardin du musée, parfois discrètement, parfois de manière plus évidente, tout en créant
une confrontation entre l'histoire et la céramique contemporaine. Que ce soit en créant des objets
qui répondent à ceux de la collection, ou en utilisant divers médiums créant des regards
transdisciplinaires, elles incitaient le visiteur à avoir une vision différente et décalée de la collection
du musée.
Au total, 15 académies ont participé à cette exposition, un record en termes de nombre
d'établissements participants lors de notre Biennale.
Espace « enfants »
« Les mains dans la terre » est un espace destiné aux enfants, un moment ludique qui permet aux
plus petits de prendre possession de leur imagination et de faire place à leur esprit créatif. Le
152
programme prévoyait cette année de permettre aux enfants et aux parents de partager un moment
afin de s'initier à la poterie, au tournage et au modelage. L'équipe d'animateurs était constituée de
Fabienne Remy et Françoise Albinovanus, plasticiennes ; Dominique Deruisseau et Jean-Marc Piro,
céramistes.
Il est à noter que le projet « Les mains dans la terre » fait l'objet d'une attention particulière,
puisque nous envisageons d'améliorer et d'ouvrir l'offre afin que l'espace devienne un lieu où il sera
possible pour les visiteurs et le grand public de découvrir la terre et de s'essayer aux diverses
techniques de la céramique.
Parcours d'installations
Qu'il s'agisse d'espaces privés ou publics, la Biennale a accordé une importance à l'organisation
d'activités tournées vers les visiteurs en collaboration avec les habitants.
Ne pas se laisser happer par la chronicité, rythmer la vie de la cité pendant la manifestation,
introduire des changements dans les habitudes de la Biennale tout en garantissant la qualité
artistique, tel est notre souci. La Biennale proposait donc aux visiteurs de découvrir des expositions
de céramiques dans des lieux insolites (Grotte Scladina avec une exposition d'artistes de la Province
de Namur, chez l'antiquaire Olivier Masy et à la Galerie CAD à Huy)
Le Marché de Potiers
Au cœur du site classé de la Place du Chapitre, 80 potiers venus principalement de pays limitrophes,
exposaient en plein air. En porcelaine, grès, faïence ; pièces uniques ou art de la table, mais aussi
des sculptures, des objets, des techniques et des expressions personnelles se révèlent, démontrant
toute la richesse de la céramique d'aujourd'hui.
Le Marché est une manifestation destinée à la promotion et à la vente de la céramique dite «
utilitaire ». Participer à la Biennale d'Andenne est un enjeu important pour les potiers belges et
étrangers, car l'affluence des visiteurs permet de créer une dynamique propre à la vente.
Néanmoins, le marché ne propose pas d'objets quelconques. Une attention particulière est apportée
à l'aspect unique des pièces, mais aussi aux qualités esthétiques et techniques des œuvres
exposées.
Ainsi, les exposants sont sélectionnés par un comité d'artistes et ceci permet de proposer une
exposition-vente en plein air de grande qualité. Le succès indéniable rencontré par ce Marché au fil
des éditions en fait un des pôles d'attraction, de premier ordre, de la manifestation. On y rencontre
en effet une telle diversité de productions céramiques qui attire un public spécifique à la recherche
de pièces uniques et rares de type « utilitaires ».
Le forum
Installé à la salle polyvalente et à proximité de l'exposition de céramique contemporaine le forum
était un espace d'échanges et de découvertes de pratiques céramiques qui s'est formalisé lors de
cette édition 2012. Il aura fallu attendre de très nombreuses éditions afin d'accorder à cette
démarche un temps et un espace dans le programme général de la manifestation. Plusieurs
conférences ou activités étaient ainsi présentées durant les 27 et 28 mai. Conférence : « Une boule
de terre, une alvéole » par Lahcen Taghda (Maroc) ; Conférence : « Visions de la céramique
contemporaine en Amérique du Nord » par Marc Leuthold (USA) ; Démonstration : technique de
sérigraphie par Katalin Szavoszt (Hongrie) ; Projection : « Paul & Emily » performance artistique de
et avec Anat Katz et Roy Maayan (Israël) ; Conférence : « La cercle, objet d'étude de la céramique »
par Wissam Al Haddad (Irak/Norvège) ; conférence : « Tendances actuelles de la céramique
hongroise » par Agnès Urban (Association hongroise des Beaux-Arts et Arts appliqués de Budapest,
partenaire de l'exposition hongroise).
Animations
Dans cet important programme artistique présenté par la Biennale, étaient incluses plusieurs
animations pour divertir les visiteurs. Work in progress : d'Anne-Marie Trignon sur la Place des
Tilleuls et devant le Centre culturel d'Andenne ; le projet « White cube project », une performance
humaine et artistique au sein de l'école industrielle et commerciale de la Ville d'Andenne, par Roy
Maayan (céramiste) et Anat Katz (chorégraphe) (Israël) ; démonstration de tournage : par Michèle
Sterckx sur la Place des Tilleuls. Des animations musicales sont venues ponctuer les différents
153
rendez-vous (cérémonie d'ouverture, petit déjeûner des artistes). Des animations musicales en rue
étaient aussi au programme.
La Nocturne
Une nouvelle venue dans la Biennale. Conçue comme un moment de rencontre entre les artistes et
le grand public, la nocturne s'est déroulée entre le dimanche 27 et le lundi 28 mai de 20h à 24h.
Cette nocturne prolongeait la première journée avec pour souhait de renforcer le caractère festif de
la manifestation.
Mise en valeur du travail artistique : dans l'optique de soutenir la création et les créateurs, la
Biennale de la Céramique est aussi l'occasion de mettre en valeur des artistes. Le jury de la
manifestation, constitué de personnes issues de l'art, effectue des choix, de manière indépendante,
afin de récompenser 6 artistes participants. Trois prix ont ainsi été remis pour l'Exposition de
céramique contemporaine et trois pour le Marché de potiers. Pour la céramique contemporaine : 1er
prix: François RUEGG (Suisse), 2ème prix: Michal FARGO (Israël) , 3ème prix: Jessica L. SMITH
(USA) ; Prix du Jury Marché des Artisans Potiers & Céramistes : 1er prix: Francine TRIBOULET
(France), 2ème prix: Stéphanie PELLETRAT (Belgique), 3ème prix: Christel GOURMET (Belgique).
Enfin, à travers les Prix du Public, la Biennale permet aussi aux visiteurs de valoriser des artistes
sous la forme de « coups de cœur ». Le public a ainsi l'occasion, à travers un vote, d'exprimer ses
appréciations. En 2012, les lauréats du Prix du public étaient : 1er prix: Marika VANSANT (Belgique),
2ème prix: Charlotte FALCINI (Belgique), 3ème prix: Thérèse LEBRUN (Belgique).
A travers ses précédentes éditions, la Biennale a permis d'ajouter une valeur à des artistes
reconnus, et ainsi de confirmer des valeurs sûres, mais elle a aussi favorisé l'émergence de talents
qui sont aujourd'hui des céramistes reconnus, au-delà des frontières belges et européennes.
Exposition d'un artiste marocain au Musée de la Céramique
La Biennale invite depuis deux éditions un artiste en résidence au Musée. Cette année l'invitation a
été faite à l'artiste marocain Lahcen Taghda. Faute de subventions suffisantes, cette résidence
prévue pour une durée d'un mois a été annulée et transformée en une exposition et une conférence.
Collaborations
9 de cœur
Le 20 octobre, le centre culturel avait l'honneur d'inviter le public afin d'assister à une soirée de
mise en valeur des talents artistiques des personnes handicapées.
C'est en collaboration avec l'asbl HAIM, l'Atelier Picasso du Centre Saint-Lambert, SAIHA asbl et
Fourni Pac que nous avons voulu mettre en avant la personne handicapée sans la pointer du doigt,
sans être effrayé par ses différences et surtout en lui permettant d'exprimer ses talents artistiques
dans les différentes disciplines développées.
Le programme de la soirée s'est déroulé de la façon suivante :
Ouvertures des portes, autour d'un verre accompagné de petits fours réalisés par Fourni Pac.
Vernissage de l'exposition créée par les artistes de l'Atelier Picasso du Centre Saint-Lambert et
diverses animations autour du handicap dirigées par SAIHA asbl. Il y a eu concert donné par les
musiciens de l'asbl HAIM et enfin le spectacle de danse « 9 de cœur » par le Créahm de Liège.
Au vu du succès et de la qualité de cette soirée, nous pouvons être absolument satisfaits de cette
magnifique collaboration.
Musique Royale de la Force Aérienne
Une collaboration a été mise en place en février 2012 avec la Fanfare de Thon-Samson pour l'accueil
d'une fanfare interprétant la Musique Royale de la Force Aérienne Belge. Ceci a permis d'offrir aux
spectateurs enthousiastes un spectacle original et de très grande qualité. Cette expérience fut très
positive et eut un succès très encourageant.
La Scène aux ados
Tous les deux ans, l'asbl « Promotion Théâtre » invite les lieux culturels qui le souhaitent à accueillir
des festivals de théâtre. Les acteurs sont des groupes d'adolescents ayant travaillé un texte parmi
154
une sélection proposée et souhaitant se produire sur scène devant un public. Nous avons donc
accueilli un festival en mai 2012, auquel ont participé trois groupes d'adolescents, en provenance de
Namur, de Molenbeek et de Dottignies. Cette journée a permis à 3 écoles de se rencontrer autour de
la pratique universelle du théâtre.
Cette édition a été vécue par les participants comme une belle opportunité. Nous regrettons
cependant que notre public habituel n'ait pas été sollicité davantage pour assister à cet événement,
que nous aurions souhaité lui faire découvrir.
Mont-devant-Sassey
La rencontre entre la ville d'Andenne et le village de Mont-Devant-Sassey ayant porté ses fruits dès
les premiers instants, il en est ressorti un projet d'exposition, « Destins Croisés », mis en place en
2012. Cette exposition retraçait l'Histoire commune de ces deux entités éloignées de 180km, dont le
passé a été largement influencé par Sainte-Begge.
C'est donc en collaboration avec l'Office du Tourisme d'Andenne, le Musée de la Céramique, la Ville
d'Andenne, et l'association des Amis de l'Eglise de Mont que le projet a vu le jour.
Le Centre culturel a essentiellement participé au projet sous deux aspects :
- Par la création graphique des panneaux et des supports promotionnels de l'exposition par
Annabelle Brasseur, graphiste du Centre culturel.
- Par le concert organisé lors du vernissage de l'exposition en l'Eglise de Mont-devant-Sassey le 28
avril 2011, où l'on put écouter les performances du Chœur du Dimanche, atelier de chants
polyphoniques du Centre culturel, qui partagea également une chanson avec la Lyre Stenaisienne,
orchestre local.
Ride My city
Le « Ride My City » est une compétition regroupant différentes disciplines sportives dites « urbaines
» ou « extrêmes ». Il s'agit d'une compétition regroupant les différentes disciplines de BMX, de
Skate et le Roller s'est ajouté au programme cette année.
Pour la deuxième édition de cet évènement, le Centre culturel a souhaité soutenir le projet de la
Maison de jeunes « Le Hangar », participant à la valorisation de nos jeunes Andennais.
Durant cette journée, nous avons contribué à la pérennisation de l'évènement sportif et développé
différentes activités culturelles comme une exposition retraçant la genèse de la culture urbaine, des
démonstrations de Riders professionnels, des démonstrations de break dance, diverses activités
familiales et un concert festif pour clôturer cette journée culturellement sportive, le tout dans un
univers extrêmement urbain.
La journée s'est déroulée comme prévu sauf au niveau du nombre des participants qui s'est avéré
un peu faible. L'année dernière, la maison des jeunes « Le hangar » avait organisé l'évènement à
l'extérieur mais les conditions climatiques ne permettaient pas de développer les disciplines
souhaitées. Par contre, cette édition a été réalisée à l'intérieur de la salle polyvalente malgré un
temps magnifique. Est-ce pour cette raison que le public n'était pas en grand nombre ?
Le concert du groupe « Las Caras » était par contre dépourvu de public. Une fois la remise des
résultats terminée, les jeunes sont tous partis. Ils étaient fatigués de la journée et donc le concert
aurait dû avoir lieu pendant la journée, entre les compétitions afin d'avoir un public plus conséquent.
Il est nécessaire de revoir les conditions de collaboration ainsi que le déroulement de la journée avec
« Le Hangar ».
Tables tournantes de Prom'Andenne
L'histoire de la céramique d'Andenne s'inscrit dans un territoire dont le passé industriel fut
richement occupé par les faïenceries et le réfractaire dont les qualités de productions furent
unanimement reconnues à travers le monde. Au lendemain du vide laissé par ces entreprises, la
Biennale de la Céramique a vu le jour comme pour répondre à une volonté de perpétuer une
tradition et de conserver une mémoire axée sur la terre plastique.
La Biennale se consacre pleinement à apporter à l'art de la céramique une visibilité. Elle est une
place de choix pour dire, découvrir, toucher, écouter et voir ce qui se fait dans le monde de la
céramique contemporaine, dans sa diversité de formes. Aujourd'hui, la manifestation est empreinte
155
de la transformation urbaine, de la mobilité de notre société, du passé révolu et de la culture de
l'art. Ainsi, elle s'est développée à travers le temps afin de recréer un trait d'union entre ce qui fut et
ce qui adviendra.
Afin de proposer aux entreprises et au secteur économique une visibilité et les sensibiliser au travail
réalisé autour de cette tradition locale centenaire, le Centre culturel a présenté lors des Tables
tournantes d'octobre 2012 de PromAndenne quelques œuvres en céramique issues de sa propre
collection. Il s'agit ici d'une exposition exceptionnelle puisque ces pièces sortaient pour la première
fois des murs du Centre culturel. Créées par des pointures de la céramique mondiale ces céramiques
ont été choisies pour représenter la richesse d'expression qu'offre ce médium.
Cette démarche extramuros visait à créer un lien entre la Céramique, la Biennale et le territoire
économique d'Andenne.
Fête de la BD
Nous continuons à soutenir cette activité culturelle d'importance par la mise à disposition de notre
salle, de matériel, et de notre équipe technique.
Fêtes de Wallonie
Le Centre culturel s'est joint aux Fêtes de Wallonie de la ville d'Andenne en participant au stand
Tourisme et Culture, où étaient présents : l'Office du Tourisme, le Musée de la Céramique, la Grotte
Scladina et la réserve naturelle de Sclaigneaux. L'objectif de ce stand partagé étant de créer une
vitrine unique de ce qui existe en matière culturelle et touristique à Andenne, nous en avons profité
pour présenter notre programmation aux passants.
Compagnie Alquimia
La compagnie Alquimia est une jeune compagnie de danse et tissu aérien, dont les membres sont
issus de la Maison des Jeunes d'Evelette. Etant donné la qualité de leurs prestations, de très haut
niveau, et leur ancrage sur le territoire, une collaboration a été naturellement envisagée. Le Centre
culturel a donc soutenu la création de leur spectacle en proposant une résidence aux artistes
pendant 2 semaines au Centre culturel durant le mois de juillet. Pendant l'année scolaire, la
collaboration continue par le prêt hebdomadaire d'un local afin de permettre à la compagnie de
poursuivre l'écriture du spectacle.
Nos collaborations permanentes et occasionnelles
L'Echevinat de la Culture
L'Echevinat de l'Enseignement
L'Echevinat des Affaires sociales et de la petite enfance
Le Service des Relations publiques de la Ville d'Andenne
Le Service des Festivités de la Ville d'Andenne
Les établissements scolaires des entités d'Andenne, d'Ohey, et de l'extérieur
Les Jeunesses musicales de Namur
Le CDWEJ Centre Dramatique de Wallonie pour l'Enfance et la Jeunesse
Libération Films
Le Musée de la Céramique
La Bibliothèque communale
La Province de Namur et le Collège Provincial
Le TAPS Namur
La Commune d'Ohey
La Cellule Article 27 de Namur dont nous dépendons
L'Envol asbl
LST Andenne
156
La Ferme du Chant d'Oiseaux
Le Comité de jumelage Vezins/Vezin
Li Royal Cercle Wallon Andennais
Li Socè des Falijes
Le Service Extrascolaire
Les Logis Andennais
Archéologie Andennaise
Au Temps Libre
Espace Seniors Andenne
Régionale Namur de Vie Féminine
L'Office du Tourisme
L'Université du Temps Libre d'Andenne
Le Centre Culturel Régional de Namur
La Maison des Jeunes « Le Hangar »
La Maison des Jeunes d'Evelette
Mieux Vivre a.s.b.l.
Le tissu associatif du Grand Andenne
Asspropro (Association des programmateurs professionnels)
La ligue des familles section Andenne
Le personnel du Centre culturel
Enumération des projets pris en charge par chaque animateur
Agent : Nadine Renquet
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Animation de la commission Art à l'école du Conseil culturel
Participation au Conseil culturel
Coordination de « Trois petits ours et puis des sons » en collaboration avec les Jeunesses
musicales de Namur
Membre du Conseil de participation de l'école de Peu d'eau
Membre du Conseil de participation de l'Athénée royal J. Tousseul
Partenariat avec le CDWEJ pour le projet Art à l'école
Coordination du « P'tit coin des canailloux »
Participation aux réunions de la commission jeune public d'Asspropro
Membre du Jury de sélection de la vitrine chanson et musique à l'école (représentante
Asspropro)
Membre du Conseil du Théâtre pour l'Enfance et la Jeunesse (représentante Asspropro)
Responsable de la programmation du théâtre et chanson à l'école proposée aux écoles
Réunions d'équipe et d'animation du Centre culturel
Réunions de travail sur le budget
Réflexions et participation au projet « 9 de cœur »
Organisation du projet Culture-Enseignement sur le handicap
Réunion autour du projet « l'enfant mouche »
Soutien aux différentes manifestations du Centre culturel (bar, entrée, taxi,)
Coordination administrative et comptable
Soutien ponctuel à l'atelier « Au chœur du dimanche »
Agent : Omar Bouchahrouf
•
•
Biennale de la Céramique
Organisation de l'exposition « Faïences fines d'Andenne »
157
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Organisation de l'atelier céramique
Organisation du projet « Que de l'eau ? » de la Province de Namur
Animation de la commission Art plastique du Conseil culturel
Participation au Conseil culturel
Réunion d'équipe et d'animation du Centre culturel
Organisation du projet Culture-Enseignement sur le handicap
Membre du Jury de fin d'année de l'Académie des Beaux-Arts de Namur
Réflexions et participation au projet « 9 de cœur »
Mise en place d'un nouveau système de sauvegarde informatique
Préparation pays à l'honneur de la prochaine Biennale de la Céramique avec Paul Louis
Organisation d'une exposition dans le cadre des Tables tournantes de PromAndenne
Réflexion sur couverture en assurances des œuvres de la Biennale avec Ethias
Débriefing Biennale de la Céramique 2012
Réunion animations Canailloux
Agent : Annabelle Brasseur
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Réunion d'équipe et d'animation du Centre culturel
Réunion Mont-devant-Sassey
Réunion budget
Réunion animation Canailloux
Animation de la commission Musique-Cinéma du Conseil culturel
Participation au Conseil culturel
Réunion Biennale de la céramique visuel 2012
Réunion cinéma môme-ados-bistrot
Réunion ciné-rencontre
Réunion Bibliotheca Andanna
Agent : Marielle Scholtissen
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Organisation des animations de la Biennale de la céramique et recherche de sponsors
Réunion d'équipe et d'animation du Centre culturel
Animation de la commission Musique et Arts de la rue du Conseil culturel
Participation au Conseil culturel
Organisation des ateliers-formations
Coordination du projet « 9 de cœur »
Participation au Ride my city
Participation à la nuit du cinéma
Réunion ciné-bistrot et documentaire
Réunion autour du projet « l'enfant mouche »
Rencontre des associations
Visionnement pour la programmation
Mise en place du projet « Black-out »
Réflexion pour les prochains projets de développement communautaire
Agent : Stéphanie Croissant
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Programmation de la saison 2012-2013
Réunion autour de l'inauguration de Bibliotheca Andanna
Réunions de concertation régionale
Préparation de l'exposition Mont-devant-Sassey
Organisation et suivi de l'atelier « Au chœur du dimanche »
Réunion d'équipe et d'animation du Centre culturel
Préparation des fêtes de la musique
Réunion Ville pour les fêtes de Wallonie
Coordination du projet « La scène aux ados »
Préparation de la fête des ateliers
Mise en place de la présentation de saison
Participations aux réunions du projet « Que de l'eau ? »
Participation aux réunions ciné-ados
Participation aux réunions pour le projet d'extension du Centre culturel
Participation aux réunions pour les travaux de climatisation à la salle polyvalente
158
•
•
•
•
•
Participation aux AG et CA du Centre culturel
Participation aux réunions du Conseil culturel
Participation aux CA de la Maison des jeunes le Hangar
Réunions des programmateurs Asspropro
Réunions de l'ACC (Association des Centres culturels)
Formations du personnel
Formations
Nbre de jours
Annabelle Brasseur : 8 et 15 octobre 2012
Formation « Vu à la radio » Bruxelles Formation
organisée par le SEFOP
2
Annabelle Brasseur : 9 et 16 novembre 2012
Formation « Kamishibaï » Bruxelles Formation
organisée par le Centre de littérature jeunesse
de Namur
2
Nadine Renquet : colloque « Impertinence »
dans le cadre d'Ottokar 23 mars 2012
1
Nadine Renquet : « Gérer son stress et ses
émotions » Formapeff - 22, 29 mai et 4 juin
2012
3
Nadine Renquet : Théâtre à l'école « La poétique 2 (2012) 1 (2013)
au quotidien » 22et 23 octobre et 28 janvier
2013. Formation organisée par le CDWEJ
Omar Bouchahrouf, « 10 commandements pour
réussir son exposition/salon » : 30 août 2012
Clip Exhibition & display - Naninne
1
Stéphanie Croissant : « Gestion d'équipe et
communication interne » : 14-21-28/06/2012
Province de Namur
3
Stéphanie Croissant : « Conduite de projets
culturels et sociaux », en vue de l'obtention du
BAGIC
2 ans, 1jour/sem
Frédéric Kalmès : « Charges sociales et fiscales
de l'organisateur de concerts » - 19 octobre
2012. Formation organisée par le Conseil de la
musique
1
Marielle Scholtissen : « L'Education
permanente : qu'en est-il aujourd'hui ? » : 26
octobre 2012, 9 et 16 novembre 2012 Province
de Namur
3
La formation du personnel reste une priorité pour son épanouissement professionnel et son
développement personnel et celui de l'organisation.
La Salle Polyvalente
Occupations et locations
Dates
Activités
Occupant
03/01/12
Canailloux : Papiers cartons
Centre Culturel
06/01/12
Réception du personnel Ville
d'Andenne
Ville d'Andenne
10/01/12
Atelier céramique
Centre Culturel
159
11/01/12
Ciné-môme, ados et bistrot
Centre culturel
13/01/12
Spectacle de saison : 2 petites
dames vers le nord
Centre culturel
15/01/12
Atelier chant : Au chœur du
dimanche
Centre culturel
16/01/12
Réunion enseignants
Echevinat de l'enseignement
Du 17/01 au 18/01/12
Théâtre scolaire : « Debout ! »
Centre Culturel
17/01/12
Atelier céramique
Centre culturel
20/01/2012
Formation théâtre CDWEJ
Centre culturel
21/01/12
Location : Souper spectacle
La table ronde
Du 23/01 au 26/01/12
Théâtre scolaire : « le bureau
des histoires »
Centre Culturel
24/01/12
Atelier céramique
Centre Culturel
28/01/12
Spectacle de saison : « Squash
»
Centre culturel
30/01/12
Ciné scolaire
Centre culturel
Du 1 au 2/02/2012
Ciné scolaire
04/02/12
Location : souper dansant
Kiwanis Andenne
07 et 08/02/12
Théâtre scolaire : « Verlaine »
Centre culturel
07/02/12
Atelier céramique
Centre culturel
08/02/12
Ciné-môme, ado et bistrot
Centre culturel
11/02/2012
Spectacle de saison : « Happy Centre culturel
family »
11 et 12/02/12
Master class céramique
12/02/12
Atelier chant : Au chœur du Centre culturel
dimanche
Du 13/02 au 15/02/12
Théâtre scolaire
cheval de 3 »
14/02/12
Atelier céramique
Centre culturel
16/02/12
Après-midi pour les aînés
Echevinat des aînés
18/02/12
Location: Après-midi récréative Vacances Aventures
pour les personnes handicapées
Du 20/02 au 23/02/12
Stages de vacances scolaires
Centre Culturel
22/02/12
Canailloux : « Fenêtres »
Centre Culturel
Centre culturel
160
:
«
Centre Culturel
Trojan, Centre culturel
25/02/12
Souper spectacle : « Antoine Centre Culturel
Guillaume assume »
28/02/12
Atelier céramique
Centre Culturel
03/03/12
Bal du carnaval
U.A.C.
06/03/12
Atelier céramique
Centre Culturel
07/03/12
Ciné-môme, ados et bistrot
Centre Culturel
07 et 08/03/12
Théâtre scolaire : « Tonnerre de Centre Culturel
la plaine »
09/03/12
Spectacle de saison : « Musique Centre Culturel
de la force aérienne belge »
11/03/12
Atelier chant : Au chœur du Centre Culturel
dimanche
Du 12/03 au 13/03/12
Théâtre scolaire : « Djibi.com »
Centre Culturel
Du 15/03 au 16/03/12
Théâtre scolaire : « Le hibou »
Centre Culturel
17/03 et 18/03/12
Master class céramique
Centre Culturel
Du 19/03 au 22/03/12
Théâtre scolaire : « Gino »
Centre Culturel
20/03/12
Atelier céramique
Centre culturel
23/03 et 24/03/12
Spectacle
Begge 1
28/03/12
Présentation Bibliotheca Andana Centre Culturel
30/03/12
Spectacle de saison : « L'hôtel Centre Culturel
du libre échange »
Du 02/04 au 05/4/12
Stages
enfants
04/04/12
Ciné-môme et ados
6/04/12
Location : défilé de mode et Golden Conti Andenne
élection de Miss Andenne
11/04/12
Canailloux :
Circassie »
14/04/12
Collaboration : Bear rock indoor Bear rock et Centre Culturel
de
de
l'école
vacances
«
161
La
Sainte Institut Sainte Begge Andenne
pour Centre Culturel
Centre Culturel
malle
de Centre Culturel
Le 16/04 et le 17/04/12
Théâtre scolaire : « Pelegrina Centre Culturel
express »
17/04/12
Atelier céramique et patchwork
Le 19/04 et le 20/04/12
Théâtre scolaire : « L'effet de Centre Culturel
Serck »
21/04/12
Spectacle de saison : « Sans Centre Culturel
ailes et sans racines »
22/04/12
Atelier chant : Au chœur du Centre Culturel
dimanche
Du 23/04 au 27/04/12
Théâtre scolaire : « Zazie et Centre culturel
Max »
24/04/12
Atelier céramique et patchwork
Centre culturel
Le 28/04 et le 29/04/12
Fête de la jeunesse laïque
Les amis de la morale laïque
Andenne
30/04/12
Nuit du cinéma : L'arnacoeur- Centre Culturel
Le
discours
d'un
roi
et
l'Immortel
Le 07/05 et le 08/05/12
Théâtre scolaire : « Samir Barris Centre Culturel
»
08/05/12
Atelier céramique et patchwork
11/05/12
CDWEJ
ateliers
12/05/12
La scène aux ados
Centre Culturel
Du 26/05 au 3/06/12
Biennale de la céramique
Centre Culturel
10/06/12
Rencontre des ateliers
Centre Culturel
16/06/12
Location : Gala du conservatoire Conservatoire de Huy
de musique de Huy
20/06/12
Présentation
2012/2013
Le 23/06 et le 24/06/12
Spectacle des ateliers danse du Le « temps libre »
« Temps libre »
:
présentation
de
162
Centre culturel
Centre Culturel
des Centre Culturel
saison Centre Culturel
27/06/12
Remise
des
CEB
l'enseignement communal
Du 05/07 au 13/07/12
Résidence de la troupe de danse LSA et Centre Culturel
LSA
21/07/2012
Location : Marche
Caracole andennaise
Le 08/09/12
Collaboration : Ride My City
Hangar et Centre Culturel
16/09/12
Atelier chant : Au chœur du Centre Culturel
dimanche
21/09/12
Spectacle
de
Célibataire »
02/10/12
Atelier céramique et patchwork
Centre Culturel
03/10/12
Atelier formation
Centre Culturel
03/10/12
Réunion ESA
ESA
05/10/12
Location
:
Soirée
de USC Andenne
présentation des candidats PS
pour Andenne et la province
09/10/12
Atelier céramique et patchwork
14/10/12
Location : élections, bureaux de Ville d'Andenne
vote
17/10/12
Ciné-bistrot
19/10/12
Spectacle scolaire : « Tout le Centre Culturel
monde ça n'existe pas »
20/10/12
Vernissage Expo et spectacle de Centre Culturel
saison : « 9 de cœur »
Du 23/10 au 25/10/12
Théâtre scolaire : « 9 de cœur » Centre Culturel
23/10/12
Atelier céramique et patchwork
Centre Culturel
24/10/12
Ciné-Rencontre
Centre Culturel
27/10/12
Location : spectacle
Jumelage Vezin Vezins
28/10/12
Atelier chant : Au chœur du Centre Culturel
dimanche
saison
de Echevinat de l'enseignement
:
« Centre Culturel
Centre culturel
Centre Culturel
163
30/10/12
Canailloux : « Le Cirque à 3 Centre Culturel
pattes »
02/11/12
Spectacle de saison : « Dyna B Centre Culturel
» et « Respire »
Du 05/11 au 08/11/12
Cinma scolaire
Centre Culturel
06/11/12
Atelier céramique et patchwork
Centre Culturel
07/11/12
Ciné-bistrot
Centre Culturel
07/11/12
Réunion ESA
ESA
Le 10/11 et le 11/11/12
Collaboration : fête de la BD
Centre Culturel et « La grande
ourse » asbl
14/11/12
Location : Spectacle
Begge secondaire
16/11/12
Spectacle de saison : «
Signal du promeneur »
18/11/12
Location : Diner spectacle
18/11/12
Atelier chant : Au chœur du Centre culturel
dimanche
Le 25/ et le 25/11/12
Location : Foire aux vins
30/11/12
Spectacle de saison : « Hot Centre culturel
Spoons » (Ohey)
Le 1/12 et 2/12/12
Location : Exposition de petits A.P.E.G.A.
élevages
08/12/12
Location : gala de danse
Teddy Bear DC
11/12/12
Atelier formation
Centre Culturel
11/12/12
Atelier céramique et patchwork
Centre Culturel
12/12/12
Ciné-bistrot
Centre Culturel
14/12/12
Spectacle
de
Manneke »
Le 15/12 et le 16/12/12
Location spectacle des élèves de Sainte Begge 1
Sainte-Begge 1
164
saison
Sainte- Sainte Begge secondaire
Le Centre Culturel
Amicale des Cheminots
Golden Conti Andenne
:
« Centre Culturel
18/12/12
Atelier céramique et patchwork
Centre culturel
19/12/12
Location : Spectacle des élèves Sainte Begge 2
de Sainte-Begge 2
Le 20/12 et le 21/12/12
Cinéma scolaire
27/12/12
Canailloux : « 2 bras 2 jambes Centre Culturel
et moi »
Centre Culturel
Salle polyvalente - statistiques
Activités
Nombre de jours
Journées d'occupations effectives (avec public)
pour le Centre culturel
85
Journées d'occupations effectives (avec public)
pour les autres occupants
17
Journées d'aménagement de la salle et
répétitions
113
TOTAL DES JOURS D'OCCUPATION
215
Décentralisation statistiques
Activités
Nombre de jours
Spectacles à Ohey 4/05 et 30/11/2012
2
Stand aux Fêtes de Wallonie septembre 2012
2
Exposition Biennale de la Céramique Hôtel de
ville
3
TOTAL des jours en décentralisation
7
La salle polyvalente est le lieu central que le Centre culturel occupe et dont il a la gestion. La salle
offre la possibilité d'être modulable et donc d'accueillir des activités très différentes. C'est un
avantage mais cela demande beaucoup d'énergie, de travail et de créativité pour investir le lieu et le
rendre accueillant, pratique et adapté aux activités.
Durant l'année 2012, nous avons comptabilisé un total de 215 jours d'occupation, dont une majeure
partie sert au montage et démontage des configurations propres à chaque activité.
Le graphique correspondant se trouve à la fin du rapport du service (annexe 2)
L'agenda d'occupation des locaux par des associations extérieures est à saturation et le Centre
culturel peine à trouver des dates dans l'agenda pour garantir son programme de diffusion ou établir
des activités permanentes d'après-midi, de soirée ou de weekend. En effet, les différentes
configurations qu'offre la salle et l'installation de celles-ci demandent parfois plusieurs journées de
transition entre différentes locations, avec une mobilisation importante de l'équipe technique du
Centre culturel.
La perspective d'un nouveau bâtiment est plus qu'indispensable pour assurer l'avenir, le confort et le
déploiement du programme d'activités du Centre culturel. En effet, toute une série d'activités, telles
165
que les ateliers, stages, répétitions, réunions, pourront se tenir dans les espaces adaptés du
nouveau bâtiment, et libérer ainsi la salle polyvalente pour des activités ou événements requérant
son importante surface.
Le Centre culturel attend donc avec impatience la concrétisation de son futur espace à travers le
projet actuellement en cours et qui l'enthousiasme.
Annexe 1 au rapport du Centre Culturel
Annexe 2 au rapport du Centre Culturel
166
4. Musée de la céramique ASBL
SIEGE SOCIAL
Musée de la céramique d'Andenne, a.s.b.l.
29, rue Charles Lapierre - 5300 Andenne
CONSEIL D'ADMINISTRATION (FONCTIONS PRINCIPALES)
Président : Yves SORÉE
Trésorier : Jean MAES
Secrétaire : Anne PLUYMAEKERS
Personne de contact : Anne PLUYMAEKERS, Conservatrice
MISE EN VALEUR DES COLLECTIONS ET DU FOLKLORE ANDENNAIS
EXPOSITIONS
Exposition « Trésors andennais du 2 juin 2011 au 14 décembre 2012
En collaboration avec le Centre archéologique de la grotte Scladina.
Le visiteur est invité à une nouvelle approche du patrimoine en liaison avec la parution en 2010 de
l'ouvrage de référence « Terres, pierres et feu en vallée mosane », sous la direction du docteur en
sciences géologiques, Eric Goemaere, de l'Institut royal des sciences naturelles. Le parcours
permanent du Musée est jalonné et enrichi par des passages ou des chapitres du livre consacré aux
diverses thématiques : la géologie, le travail et les produits de la terre à différentes époques.
Exposition « Céramiques de l'Art Déco en Belgique » du 17 septembre 2011 au 8 janvier
2012
En partenariat avec le Musée de la Poterie de Torhout, l'exposition a présenté plus de deux cents
œuvres, souvent inédites, provenant des collections propres aux deux institutions et de collections
publiques et privées. Une occasion unique de découvrir les témoignages variés des expressions de
l'Art Déco figés au sein de l'argile ; des œuvres maîtresses d'artistes de renom ont côtoyé des
productions à caractère plus industriel.
Publication d'une vaste monographie sur le sujet, ouvrage bilingue de 400 pages, signé par une
dizaine d'éminents spécialistes.
En collaboration avec l'Office du tourisme, un itinéraire sur l'architecture Art Déco à Andenne,
proposé sous la forme d'un dépliant, est à la disposition des visiteurs.
Exposition « Ours, etc » du 4 février au 13 mai 2012
Les centaines d'ours présentés lors de cette manifestation étaient d'une diversité infinie : ours
anciens, ours célèbres, ours d'Andenne Tous ont une histoire à raconter !
Grâce à un partenariat fructueux avec le Musée du Jouet de Bruxelles, le cœur de l'exposition a été
constitué de leur remarquable collection d'ours en peluche, dont quelques-uns sont centenaires ! Le
Cercle des amis du jouet ancien de Huy ont, quant à eux, prêté des ours mécaniques dont certains
spécimens datent de 1900 ! Enfin, une arctophile andennaise (collectionneuse d'ours) a également
accepté de partager sa passion. Tous ces ours rassemblés ont fait briller les yeux des petits et des
grands. Une mise en scène originale a permis aux visiteurs d'accéder à plusieurs univers où les ours
deviennent presque vivants ! Les plus grandes marques ont présenté leurs ambassadeurs :
Hermann, Clemens, Süssenguth et bien sûr Steiff, la firme qui a fabriqué les premiers ours en
peluche dès 1903. Les ours du carnaval andennais de la collection du Musée de la céramique et de la
Ville d'Andenne étaient sortis des réserves prouvant le culte que certains Andennais vouent à
167
l'animal emblématique de leur Ville ! Ont été proposées et ont connu un beau succès : des visites
scolaires commentées avec une animation à l'atelier (réalisation d'un ours en terre, avec possibilité
d'émaillage) ; de nombreuses classes ont été séduites et ont répondu à cette proposition
;rassemblement d'ours en peluche et de mascottes sur la place des Tilleuls en prélude au cortège
carnavalesque dans le but de battre le record du monde en la matière !
Exposition « Traction » du 29 juin au 9 septembre 2012
Le jardin du Musée a été le lieu d'accueil de la nouvelle création « Traction » de la céramiste Marie
Chantelot. Pas moins de deux cents canards en porcelaine tentent l'impossible ! « Tirer
solidairement, dans le même sens est une démarche citoyenne permettant de remettre la « machine
» en route. » Ces flux d'énergie sont représentés par des fils qui tendent les porcelaines. A l'ère du
déclin du pétrole, voici le halage d'une massive Pontiac LeMans des années 70 par un attelage de
centaines de canards.
Exposition « Miroir d'étoiles Cristallisations de l'émail » du 30 juin au 16 septembre 2012
Stell'art, collectif européen composé de céramistes, stars des émaux à cristallisations, a présenté au
public du Musée des œuvres de sa production qui ont scintillé de mille feux en nos espaces. Au-delà
des aspects techniques complexes qui prévalent à leurs compositions chimiques et surtout au mode
de cuisson, les émaux cristallins de Denis Caraty, Edmund Deinböck, Peter Frölich et Hein Severijns
ont invité le public à plonger le regard dans la subtilité de la matière et à se laisser surprendre par la
magie des reflets nacrés. Chaque artiste a proposé une expédition dans une galaxie, voire une voie
lactée qui lui est unique. Une exposition dont les visiteurs sont ressortis avec des étoiles plein les
yeux !
Exposition « Saveurs du 4 heures » du 13 octobre 2012 au 30 juin 2013
Vaste manifestation pour terminer l'année 2012 mais aussi débuter et s'étendre jusqu'au 30 juin de
l'année 2013. C'est au rythme des saisons que vont se succéder les expositions au sein de
l'exposition « Saveurs du 4 heures » en faisant la part belle aux productions en rapport avec la
collation du 4 heures. Ainsi, grâce à de multiples manifestations (expos, décors, objets, ateliers,
dégustations), les sens gustatifs du visiteur sont mis à l'épreuve. Le « couloir du goût » propose de
tester ses facultés olfactives et sensorielles puis, le « boudoir gourmand » invite à la dégustation «
en aveugle » d'une boîte gourmande garnie de biscuits, chocolat, meringues et autres douceurs. Au
fil des reconstitutions, une cuisine de grand-mère, une boutique de confiseur-chocolatier et un salon
de thé emmène pour un voyage dans le temps le visiteur consentant L'univers du goûter avec ses
en-cas savoureux et ses boissons exotiques (chocolat, thé, café) est recréé par le rassemblement de
services à café et à thé, tête-à-tête, tisanières, chocolatières, tasses de toutes formes et capacités,
plats à tarte, à biscuits, moules à gaufre, à chocolat, coupes et corbeilles à fruits la plupart en
porcelaine d'Andenne. Des objets du passé, sortis des réserves du Musée, dont leur fonction est
parfois tombée en désuétude, font ressurgir maints souvenirs et sont aussi l'objet d'étonnantes
découvertes. Le sujet est très vaste et s'adresse à un large public. Aussi, pour être en lien avec les
douceurs de saison, le concept de « l'expo dans l'expo » a été inventé ! Le public pourra apprécier «
Les douceurs sucrées à croquer », « Saint Nicolas au paradis des jouets », « Services miniatures au
monde des poupées », « L'œuf ou la poule au firmament du chocolat », « Le miel et les abeilles au
pays des fruits rouges » au fil des saisons ! A nouveau, invitation aux enseignants et leurs élèves à
découvrir l'exposition avec un commentaire adapté en fonction de l'âge des participants ainsi qu'une
possible activité à l'atelier sur demande. Nombreux partenariats et ateliers incitent les gourmets à
succomber aux multiples activités mises en place ! Notamment, le 28 octobre, s'est déroulée « La
fête de la bière Oktoberfest » en collaboration avec l'Office du Tourisme, dans l'atelier du Musée et
son jardin, qui a accueilli M. Jacques Lambert, brasseur amateur. Un zythologue (la zythologie est à
la bière ce que l'œnologie est au vin) a initié les participants à l'art de la dégustation de la bière. A
l'agenda du mois de novembre, dégustation de vin et de fromage ! M. Guy Durieux, viticulteur
andennais, membre de la Confrérie des artisans vignerons d'Andenne soumettra aux connaisseurs
les vins de sa production. Il en sera de même pour « Eat's easy », importateur de vins de tous
horizons. Oxfam a également présenté des dégustations de vins du monde entier issus du commerce
équitable.
168
JOURNEES PORTES OUVERTES, FORMATIONS ET AUTRES MANIFESTATIONS
Visite guidée du musée en « nocturne » le 6 janvier 2012
Proposition faite aux agents communaux de suivre la visite commentée réalisée par la Conservatrice
des salles du Musée et plus particulièrement de l'exposition de « Céramiques de l'Art Déco en
Belgique », avant la participation à la soirée de bons vœux des édiles communales.
Participation à la « Semaine du numérique » du 21 au 28 avril 2012
Utilisation de Smartphone pour une visite virtuelle du Musée et de ses collections.
Atelier « Réalisation d'ours en peluche » le dimanche 3 février 2012 après-midi
Dans l'atelier du Musée, activité menée avec passion par Carine Bonzi, créatrice d'ours en peluche,
suivie par petits et grands avec enthousiasme !
Soirée du conte « Calinours » en collaboration avec la bibliothèque communale Edouard
Aidans
Deux conteurs de la Maison de la culture de Namur ont comblé les oreilles des petits en pyjama avec
de douces histoires et contes.
Programmée pour le 5 décembre prochain, heure du conte « saint Nicolas et des bonbons » visite du
grand Saint, distribution de friandises et studio-photo pour les petits amis de 5 à 8 ans, de 15 à
17h.
Après-midi de découverte des jouets anciens et studio photo le 15 avril 2012
Le Cercle des amis du jouet ancien, invité par le Musée, a présenté aux visiteurs intéressés de beaux
spécimens de leur collection. Echanges fructueux. Cet après-midi également, possibilité de faire
photographier par Benoît Blocry son enfant au cœur des ours en peluche mis en situation par
l'arctophile andennaise.
Studio photo « Fête des mères » le 15 mai 2012
Pas moins d'une trentaine de participants ont répondu à notre invitation.
Collaboration avec l'Office du Tourisme de la Ville d'Andenne, le Centre culturel et les
amis de l'Eglise de Mont-devant-Sassey
Exposition « Andenne / Mont-devant-Sassey Destins croisés » simultanément à Mont-devant-Sassey
et à la Collégiale d'Andenne : panneaux illustrés en suivant les grands thèmes « Géologie », «
Economie et industries », « Histoire », « Architecture », « Population », « Pèlerinages et traditions
populaires », « Vignobles », « Tourisme » installés à la Collégiale. Livret de l'exposition avec de
nombreuses photos. Réunions préparatoires à l'exposition. Aide technique au montage des
panneaux à la Collégiale. Représentation du Musée lors de l'inauguration de la manifestation à Montdevant-Sassey.
Participation à la 13ème Biennale de la céramique les 27&28 mai 2012
La 13e Biennale de la céramique s'est aussi déroulée au Musée en accueillant un céramiste
marocain, Lahcen Taghda, et ses œuvres présentées dans la salle audiovisuelle et dans l'espace
extérieur du Musée. Pour l'occasion, une Carte blanche fut donnée aux étudiantes de l'Ecole
supérieure d'arts visuels de La Cambre, section « Céramique ». Une réflexion sur les collections et le
musée les a conduites à une démarche créative personnelle. Puis, leurs créations furent mises en
place par leur soin au sein des vitrines, des salles et du jardin du Musée. Un parcours invitait le
public à découvrir ces incursions tout le long du circuit de visite du Musée.
169
L'œuvre de l'artiste « locale », Anne-Marie Trignon, présentée sur la place des Tilleuls durant toute
la durée de la Biennale, a trouvé asile dans le jardin du Musée où elle a joui d'un beau succès auprès
des visiteurs. L'artiste a procédé à des démonstrations de son travail lors des Journées du
Patrimoine.
Le musée a fait partie des membres du jury pour la désignation des œuvres primées à l'occasion de
la Biennale.
Participation du Musée à la réalisation de la fresque du Centre culturel dévoilée lors du vernissage de
la 13e Biennale.
Collaboration avec le Muséobus de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Avec le muséobus, présent sur la place du Chapitre, pour la journée du 10 juillet 2012, accueil des
jeunes en stages de vacances de la Ville d'Andenne pour une double visite. Le thème de l'hygiène :
« Propre, être ou paraître » présenté par l'animatrice du muséobus trouvait son prolongement par
une visite commentée de salles du Musée dont les objets relatifs à l'hygiène avaient été mis en
exergue.
Participation aux « 24es Journées du Patrimoine en Wallonie » ayant pour thème «
Grandes figures en Wallonie », les samedi 8 et dimanche 9 septembre 2012
En adéquation avec le thème de ces Journées, rencontre avec les plus grands experts de la
céramique : Arthur Craco, Léon Tombu, Bernard Lammens ! Léon Tombu a invité les visiteurs à un
goûter inédit dans sa magnifique demeure. Accueillis par le majordome de la maison, ceux-ci ont été
informés des activités de leur hôte en matière de céramique et d'autres domaines culturels.
Collaboration avec le « Royal Cercle wallon andennais ». Arthur Craco a reçu les visiteurs dans un
atelier improvisé dans la salle des grès cérames du 1er étage. Toute sa passion pour l'argile et les
mouvements de sa vie d'artiste sont dévoilés au public. Collaboration avec le « Royal Cercle wallon
andennais ». Bernard Lammens, quant à lui, était représenté par un de ses descendants, Quentin
Lammens pour évoquer le parcours de son aïeul à Andenne.
PRET DE PIECES
Exposition « Sweet Candy. Petite histoire sucrée de la confiserie » au Musée bruxellois du Moulin et
de l'Alimentation à Evere du 22 septembre 2011 au 31 août 2012.
Deux encadrements en bois doré pour une élève de L'Ecole nationale supérieure d'arts visuels de La
Cambre destinés à son installation dans le cadre la « carte blanche » qui leur a été proposée, lors de
la Biennale de la céramique 2012.
Une grenouille en grès cérame d'Arthur Craco, autrefois intégrée à la « Fontaine aux faisans », place
du chapitre dans le cadre de la restauration prévue de cette fontaine.
Exposition « A tire d'ailes » au Foyer culturel de Chaudfontaine du 24 mars au 8 avril 2012.
Exposition « Sambre et Meuse, vues d'artistes » à la Galerie du Beffroi à Namur du 27 juillet au 2
septembre 2012-10-23.
Pour l'Archéoforum, place Saint-Lambert à Liège, prêt d'une statuette en porcelaine de saint
Lambert dans le cadre du renouvellement de la scénographie du site archéologique de la place
Saint-Lambert à Liège du 11 septembre 2012 pour une période de 5 ans.
Exposition « Tout un plat ! Faïences fines d'Arlon, Attert et environs » au Musée Gaspar du 25
octobre 2012 au 15 avril 2013.
Prêt d'œuvre pour l'exposition à la Galerie du Beffroi à Namur.
Prêt de pièces en céramique en vue de leur restauration à l'Institut Saint-Luc à Liège dans le cadre
de l'exposition « La faïence fine andennaise, influences et concurrences ».
170
INVENTAIRE, ANALYSE ET RANGEMENT DES COLLECTIONS
Informatisation de l'inventaire
Continuité dans le recollement. Insertion de photos. Continuation de l'encodage de nouvelles
données et insertion de photos.
Informatisation de l'inventaire de la bibliothèque et des fonds d'archives
Continuation du travail et mise à jour par Eliane Bragard, bénévole. Géry Gobin, travail de fin
d'études en bibliothéconomie et documentation à Hénalux à Malonne. Classement, inventoriage,
encodage, création d'une base de données File maker pro des archives administratives du musée en
vue de leur exploitation sur Bibliotheca Andana et l'exposition anniversaire des 80 ans du Musée en
2013. Aurore Delhez, classement et inventaire du fonds Warginaire.
Nettoyage et marquage à l'encre de Chine de pièces de la collection
Le marquage systématique des pièces en fonction des normes de conservation est continué, il
permet de vérifier et de collationner les informations. En collaboration avec les étudiantes en
restauration céramique de l'Ecole supérieure des arts Saint-Luc à Liège.
Prises de vues
Pièces des collections ainsi que de leur marque dans le cadre de stages des étudiantes de l'Ecole
supérieure des arts Saint-Luc de Liège, plus particulièrement de pièces en faïence fine, en vue de
l'illustration du catalogue de l'exposition « La faïence fine andennaise, influences et concurrences ».
PROMOTION
Site Internet
Mise à jour des informations sur le site Internet du Musée à l'adresse www.ceramandenne.be.
Plus de 17 400 visites de janvier 2012 à octobre 2012.
Conception, impression et diffusion de feuillets, dépliants, affiches et cartons d'invitation
présentant les expositions et activités temporaires de l'année en cours
Réalisation et mise en place d'une signalétique avec fléchage dans le centre d'Andenne
relative aux différentes expositions de l'année 2012 – 2013
Réalisation d'une bannière de promotion
Conception d'une bannière verticale signalétique du Musée au niveau du 1er étage du bâtiment.
Réalisation par la société Pelegrie. Placement par nos soins.
Réalisation d'une bannière de promotion « Roll up »
pour une meilleure visibilité dans un stand de promotion, lors d'événements,
Présence du Musée lors de salons divers
Stand au Carrefour du Tourisme à Ciney, le 27 mars 2012.
171
Diffusion d'une brochure présentant les activités pédagogiques du Musée
Dépliant avec photos couleurs présentant les possibilités en matière d'activités pédagogiques pour
les classes primaires et premières années du secondaire.
Animation (terre ou peinture sur carrelage) proposée à l'atelier de céramique du Musée en rapport
avec le thème et/ou l'époque développés par l'enseignant.
Poursuite d'une communication systématique et régulière avec les médias Alimentation et
mise à jour d'un fichier de contacts presse, visiteurs
Accueil de journalistes donnant lieu à des articles dans la presse écrite locale (Passe-partout, Vlan
Andenne-Potins, Vie mosane), nationale (L'Avenir et son « Journal des enfants) et spécialisée à
l'occasion des manifestations présentées cette année.
Constitution de dossiers d'archives des articles de presse sous forme papier et numérique.
Des reportages au niveau de la télévision régionale Canal C ainsi que des séquences dans les
émissions « Télétourisme ».
Collaboration régulière avec la radio locale (Fréquence +).
Mise en ligne de nos activités
sur les agendas culturels de sites d'annonces gratuits tels que quefaire.be, netevents.com.
Présentation de nos pièces à l'Office du Tourisme de la Ville d'Andenne
organisant une exposition permanente de produits andennais, notamment de porcelaines, de
faïences et de grès cérames du Musée. Prêt de 3 sifflets en céramique du Musée à l'occasion de
l'exposition de l'Office du Tourisme « Andenne, sur un air de quelques notes de musique ».
Promotion du Musée de la céramique dans la vitrine d'un commerçant andennais
Judicieusement situé près du carrefour principal d'entrée dans la rue commerçante d'Andenne, le
salon de coiffure masculine « Louis Marie » a accueilli des ours en céramique mis en scène pendant
quelques mois pour promouvoir nos activités.
Mise au point et envoi de documents photographiques, de renseignements pratiques à des
fins promotionnelles
pour la brochure « 365.be Journées Découvertes - Guide des attractions touristiques et Musées de
Belgique » d'Attractions et Tourisme asbl (niveau national), « Walcome » du Service social des
Services du Gouvernement wallon, « Vallées d'Art et de Traditions » de la Maison du Tourisme du
Pays de Namur (version on line), « Education & Détente » destinée essentiellement aux enseignants
(Educpass), le mensuel des œuvres sociales de la SNCB, Le rail, Agenda des Manifestations à
Andenne, Bulletin du Grand Andenne,
pour les sites de promotion d'attractions touristiques comme Belgium curiosities, Musée des
Sciences naturelles (Géologie et Tourisme), Journal des Musées en Province de Namur, encart sur
set de table (Mammamia).
Conférence-démonstration
Conférence « Céramiques de l'Art nouveau en Belgique » à l'Institut d'anatomie de l'Université de
Liège, le mardi 7 février 2012.
« Histoire et technique des cristallisations de l'émail » par Hein Severijns et Anne Pluymaekers au
Musée, le jeudi 19 juillet 2012 à 20h.
Démonstration de tournage par Hein Severijns.
172
Démonstrations par Anne-Marie Trignon : Tournage de blocs, les samedi 8 et dimanche 9 septembre
2012.
Conférence par la Conservatrice « Table ronde sur le thème de « M-tourisme » au Centre de
compétence Tourisme Forem à Marche-en-Famenne, le mardi 18 décembre 2012.
Participation à la conférence de presse « Les saveurs muséales » à l'Espace Arthur Masson à
Treignes.
PARTENARIATS
Le Musée est membre du réseau « Archéopass » et s'associe à d'autres musées dont le propos est
l'archéologie avec une antenne « Archéopass Famille » s'adressant plus spécialement à ce public
parents-enfants.
Poursuite du partenariat avec la section « Restauration et conservation des objets d'art », option «
Céramique » de l'Ecole supérieure des arts Saint-Luc de Liège. Accueil des étudiants dans le cadre
d'un cours et de stages consacrés au marquage et au nettoyage des céramiques.
D'autres partenariats sont en cours avec le trésor de la Collégiale, la grotte Scladina, le Centre
culturel, l'Office du Tourisme, le Salon international de céramique ancienne, le Musée de
Sarreguemines, le Musée de Mariemont, les Musées royaux d'Art et d'Histoire de Bruxelles, le Musée
de la poterie de Torhout, le Musée du Vieux-Nimy, le Clockarium à Bruxelles, l'Institut du Patrimoine
wallon, le Musée de la Poterie de Raeren, le Musée de la Gourmandise d'Hermalle-sous-Huy, le
Musée du jouet de Bruxelles, etc.
D'autres partenariats établis avec La Confrérie des artisans vignerons d'Andenne, Mieux Vivre asbl,
la Bibliothèque Edouard Aidans, les cafés Mossiat, Le Centre apicole de Seilles, Olivier Masy
antiquaire, Le grenier mosan,
Egalement avec Jacques Lambert, Drink d'Andenne, La Gengevia, le Domaine viticole du Chenoy,
Guy Durieux, Vins Eat's easy, la Brasserie Delsart, Eddy Sartori, Bonbons de Grand-mère, Francine
Fourneau, l'OPT, Oxfam, Les amis du jouet ancien asbl, Le Musée de la fraise (Wépion), La magie du
thé, l'Ecole d'Urasenke, Stephen Destrée, Galler, Confiserie Lefèvre-Lemoine, les boulangeries La
gourmandise, La Viennoise, Le Neufchâtel, Dieudonné, Betramos, la Fromagerie du Samson, la
Siroperie Delvaux, le Traiteur Carpentier, Bruno Delvaux.
FORMATIONS
Formations du Bep dont l'objectif est le développement du tourisme et du design dans le secteur
touristique namurois suivies par la conservatrice (01/03/2012) : « Comment bien aménager mon
espace d'accueil/de vente (11/05/2012) ; « Design et tourisme » dynamiser vos ventes et booster
votre image touristique » (13/11/2012).
Formations suivies par la Conservatrice :
•
•
•
•
•
•
Conseil des musées et autres institutions muséales (07/05/2012) ;
Formation au programme « In Design » organisé par MSW (30/05/2012, 06/06/2012,
20/06/2012, 27/06/2012) ;
Colloque « En passant par la Lorraine », Lunéville (20 et 21/10/2012) ;
Tourisme et publics scolaires, Bep (22/10/2012) ;
Prises de vues numériques (11/12/2012) ;
« Marketing sensoriel » (15/12/2012).
Formation « Photographier la céramique » au Centre culturel d'Andenne, suivie par le photographe
(11/02/2012)
Formation de Musées et Société en Wallonie au logiciel d'inventaire des collections Filemaker aux
Moulins de Beez pour la conservatrice-adjointe (12/06/2012).
Formation « 1er secours » donnée par la Ville d'Andenne pour la personne chargée de l'accueil des
visiteurs et prochainement pour le technicien.
173
Réunions d'information et de concertation de l'équipe du Musée portant sur les divers projets et
plannings.
Colloque « De l'inventaire au patrimoine, pratiques et enjeux » aux Moulins de Beez, journée
d'étude organisée par le SPW.
Visite de la collection de céramique médiévale conservée aux Musées royaux d'Art et d'Histoire avec
Mme Alexandra de Poorter.
ACCUEIL DES VISITEURS
Le Musée est ouvert du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 16h30 ainsi que les week-ends
de 14h à 17h et fermé les lundis et jours fériés durant toute l'année.
Comme de coutume, nous recevons toute l'année les groupes sur rendez-vous.
Accueil des visiteurs, commentaires, impliquant une disponibilité permanente du personnel. Pour
bénéficier d'un accueil encore plus professionnel, le Musée, depuis le 1er juillet 2012, a pu engager,
sous contrat CAP, une personne destinée à cette fonction. Ses attributions se prolongent également
dans la gestion de la boutique, des animations,
Identification de céramiques d'origine andennaise ou non, présentées par leur propriétaire ou sur
document photographique envoyé par courrier électronique.
Accueil et orientation des lecteurs et chercheurs pour la consultation des ouvrages à la salle de
documentation.
Accueil et organisation de conférences.
Nombre de visiteurs Fréquentation au 31 octobre 2012
Particuliers
Adultes
2515 entrées
Seniors
561 entrées
Enfants et étudiants
382 entrées
Entrées gratuites
1054 entrées
Groupes
Adultes et seniors
141 entrées
Scolaires
352 entrées
Familles
151 entrées
Ateliers scolaires
356 entrées
Au total :
5311 entrées
174
Nombre de visiteurs Evolution des chiffres
PARTICULIERS
Musée
2000
503
2001
1181
2002
1312
2003
537
2004
491
2005
700
2006
1041
2007
564
2008
445
2009
1875
2010
2347
2011
1478
2012
2724
Expositions
hors
Musée
GROUPES
BienTotal
Musée
nales
Partide la
culiers
cérami
que
2013
2630
2340
1946
394
1062
1664
1788
Expo- Total
sitions Grouhors
pes
Musée
Total
géné-
Total
Musée
hors
Biennale
2516
1041
1041
3557
1544
1181
1767
1767
2948
2948
3942
1567
1567
5509
2879
537
1255
1255
1792
1792
2831
1405
1405
4236
1896
700
1995
1995
2695
2695
2987
1707
1707
4694
2748
564
791
791
1355
1355
1901
583
583
2484
1422
1875
1862
1862
3737
3737
4011
1073
1073
5084
3420
1478
735
735
2213
2213
4512
799
799
5311
3523
Chiffres arrêtés au 31 octobre 2012
Fréquentation du site Internet
Plus de 17 400 visiteurs de janvier 2012 à octobre 2012.
Audioguide
Avec I Beaken, prolongation de l'expérience de visite des collections permanentes du Musée offerte
aux détenteurs d'un Smartphone. Grâce aux nouvelles technologies, il est possible désormais en «
scannant » les QR code à l'entrée du Musée puis dans toutes ses salles, de disposer de
commentaires audios complémentaires et d'enrichir son expérience de visite avec des vidéos. Le
système mis en place a suscité un vif intérêt de la part des musées tels que les musées de Tervuren
et Stavelot ainsi que de l'asbl Musées et société en Wallonie.
175
Film de présentation du Musée
Réalisation en cours d'un nouveau film de présentation du Musée : captation-interview de M.
Trinaux, M. Léonard, au Musée.
ACTIVITES PEDAGOGIQUES
Accueil de classes
Pour illustrer les cours d'histoire de l'art, de sciences économiques, d'étude du milieu, cela surtout
grâce aux maquettes de la salle géologique, au plan en relief d'Andenne vers 1800, à la cassette
vidéo de la salle audiovisuelle et aux panneaux explicatifs des différentes salles.
Livret « Mes découvertes » à l'attention des jeunes à partir de 7 ans : brochure avec photos couleurs
présentant les œuvres des collections permanentes du Musée de manière ludique.
Accueil de classes intéressées par le thème spécifique des expositions temporaires proposées avec
un succès particulier pour l'exposition « Ours etc ».
Elaboration de documents
d'établissements scolaires.
pédagogiques
adaptés
aux
expositions
et
envoi
aux
chefs
Accueil d'élèves ou de résidents de centres de prise en charge de personnes souffrant d'un handicap.
Animation spécifique (terre ou peinture sur porcelaine) à l'atelier de céramique du Musée en fonction
du thème abordé.
Renfort dans ce domaine par l'engagement à mi-temps, pour le dernier trimestre 2012, d'une
historienne de l'art, avec l'agrégation, pour développer les activités à proposer aux classes vu les
multiples possibilités au sein de l'institution.
Accueil d'étudiants suivant une formation en antiquariat, en conservation et restauration
de céramiques
Accueil de stagiaires
Elèves des sections bureautique, relations publiques, secrétariat, informatique, restauration de
céramique, monteur-caméraman, historien de l'art, communication.
Deux demandeurs d'emploi en formation secrétariat de l'Espace Formation Emploi à Namur.
Participation au Salon de l'éducation à Namur-Expo
Présence suspendue cette année par restriction des moyens octroyés à ce genre d'activités par la
Communauté française qui hébergeait différents Musées ou institutions muséales sur son stand.
Mais opportunité pour le Musée de se joindre à l'équipe de Musées et Société en Wallonie, à
Charleroi Expo au « Festival des Enfants », les 17 et 18 novembre prochains avec des animations à
proposer aux jeunes !
ROLE DU MUSEE DANS LA VIE DE LA COMMUNAUTE ANDENNAISE
Bibliotheca Andana
Participation de la conservatrice à la présentation de cette bibliothèque numérique pour la
sauvegarde de la mémoire locale, au Centre culturel.
Collaboration avec le Centre culturel
pour l'animation pédagogique à développer durant l'exposition « Faïence fine andennaise, influence
et concurrence » du 23 mars au 20 mai 2013 : réunion préparatoire au Musée.
176
Participation de la Conservatrice aux Conseils d'administration du Centre culturel, de
l'asbl Scladina, de l'Office du tourisme, au Conseil culturel, à la Commission Biennale
Suivi de la mise en place de la Fontaine aux faisans d'Arthur Craco
Après restauration des éléments en céramique de la Fontaine aux faisans, suivi de la mise en place
de l'œuvre d'Arthur Craco sur la place du Chapitre ; coordination du travail de réalisation des copies
des grenouilles.
Participation aux Fêtes de Wallonie
Atelier terre (ours en argile) et atelier peinture (customisation d'un ours blanc en porcelaine) à
l'intention des enfants. En prélude à l'exposition « Saveurs du 4 heures », un jeu de reconnaissance
olfactive de produits entrant dans la composition de goûters, pour petits et grands.
Participation à l'action menée par l'Administration communale
pour l'accueil des nouveaux habitants sur le territoire de la commune, le samedi 20 octobre 2012,
en fournissant des entrées gratuites au Musée.
Participation à la Journée Place aux enfants
auxquels l'envers du décor muséal est proposé, le samedi 20 octobre 2012.
Participation à la Journée des Seniors
A la salle des fêtes de Sclayn, rencontre avec les seniors et animation.
En vue de la participation à toutes ces activités, présence active aux réunions de préparation.
Partenaires bouches d'Andenne pour l'exposition « Saveurs du 4 heures » repris dans la rubrique «
Partenariats ».
ACTIVITES SCIENTIFIQUES
Collaboration au comité scientifique pour la publication de la monographie « Céramiques de l'Art
Déco en Belgique » publiée à l'occasion de l'exposition du même nom.
Article sur le Musée dans le carnet du patrimoine « Le patrimoine d'Andenne » édité par l'Institut du
patrimoine wallon.
Article sur le céramiste Arthur Craco pour la revue de l'Association Francophone des Musées de
Belgique.
Participation aux réunions de préparation des commémorations des Villes martyres avec l'échevin.
Manifestation prévue pour 2014.
Participation aux réunions de l'asbl « Attractions & Tourisme ».
Participation à des réunions de travail portant sur l'organisation de l'exposition « La faïence fine
andennaise, influences et concurrences », en collaboration avec la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Rencontre avec M. Jean-Luc Mousset, Conservateur au Musée de Luxembourg. Elaboration de la
table des matières du catalogue. Contacts avec les auteurs. Sélection des pièces à restaurer pour
lesquelles l'appel d'offres de marché public a été lancé par la Communauté française.
Conception d'une convention relative à l'organisation de l'exposition, en attente de signatures.
Dans le cadre de cette exposition, restauration de pièces :
•
•
aiguière en faïence fine à décor de rehauts en camaïeu au bleu de cobalt (MCA 02413) ;
groupes en terre cuite rouge représentant chacun un enfant jouant avec un chien (MCA
01920 MCA 01921) ;
177
•
•
surtout en porcelaine attribué à la manufacture de Camille Renard-Steinbach (MCA 02072) ;
restauration d'une écuelle à bouillon (Po 170 MCA 02104).
Poursuite des recherches entreprises par M. Léon J. Hauregard, Conservateur honoraire dans
différents dépôts d'archives (Liège, Namur et Bruxelles) en vue de préciser et de recadrer l'histoire
des premières faïenceries andennaises.
Membres du jury de fin d'année à l'Institut supérieur des arts Saint-Luc de Liège, conservatrice et
conservatrice-adjointe (lecteur de mémoires ) ; membre du jury pour formation RTA, conservatrice.
Membre du jury pour le Travail de Fin d'Etudes à Malonne de l'étudiant dont le travail avait été
réalisé au sein du musée ; membre du jury RTA, formation de caméraman-monteur à Namur,
membre du jury à l'Ecole Sainte-Begge pour le stagiaire du musée.
Article « Camille Renard (1832-1921), artiste-ingénieur éclectique au service des arts du feu », dans
Art et Fact, la revue des anciens historiens de l'Université de Liège.
Recherches sur des sujets variés à la demande de personnes en quête d'informations.
Visites de nombreuses collections publiques, privées et musées de céramique en Belgique et à
l'étranger.
Préparation de l'exposition « Sifflets en céramique » en concertation avec Guergana Kostadinova,
ethnologue. Visite des collections du Musée des instruments de musique et du Musée de la poterie
de Raeren.
SECRETARIAT
Courrier
Courrier avec les administrations communale et communautaire, les Musées, les collectionneurs. Un
surcroît lors des journées particulières (Journées du Patrimoine, etc.), lors de l'envoi des invitations
pour les expositions temporaires et surtout pour leur promotion. Nombreux échanges de courriers
électroniques.
Signataire pour le Président de l'asbl proposé régulièrement pour la signature des factures à valider
pour leur prochain paiement électronique par la conservatrice.
Rapport annuel des activités de l'asbl et de son personnel à renvoyer au Ministère de la Région
wallonne, Direction de la Résorption du Chômage ainsi qu'au Centre d'inspection.
Courrier de réponse aux multiples demandes de lots pour tombola émanant d'associations diverses
(don d'entrées gratuites au Musée), de remerciements aux donateurs.
Rédaction du dossier d'activités auquel sont joints comptes et projets pour la Fédération WallonieBruxelles en vue du versement du solde de la subvention octroyée au Musée, évoluant maintenant
en catégorie B !
Gestion de la comptabilité
Aide d'un comptable (passages réguliers du comptable du Centre culturel) à la gestion de la
comptabilité journalière, hebdomadaire et clôture fin d'année par un comptable de l'extérieur.
Bons de commande, rédaction de factures et notes de créances.
Passages réguliers à la banque pour y déposer les liquidités (argent des visites et ventes de
publications et monnaie du distributeur de boissons).
Vérification et payement des factures.
Secrétariat social
Depuis le 1er janvier 2004, aide d'un secrétariat social pour le paiement du personnel APE.
Gestion des heures de prestations et congés du personnel APE, données transmises au secrétariat
social.
178
Transmission des demandes de congés du personnel Ville à son Service du personnel.
Distribution des fiches de paie dans les casiers des membres du personnel APE, de leurs Ticketsrestaurant.
Paiement des assurances, des cotisations à la Médecine du travail,
Démarches administratives pour l'engagement de personnel supplémentaire au niveau de l'accueil
des visiteurs ainsi que la gestion de la boutique et des activités pédagogiques à développer pour les
expositions temporaires ou le circuit permanent des collections du Musée.
TRAVAUX D'INFRASTRUCTURE ET TECHNIQUES
Salle d'accueil
Mise en place d'un éclairage économique dans la salle d'accueil et d'une lampe de bureau pour la
personne travaillant en permanence à cet endroit.
Nouvelle prise pour le téléphone.
Gestion des entrées et des ventes grâce au système de billeterie Winbill (version mise à jour). Envoi
mensuel des chiffres de fréquentation du Musée pour l'Observatoire du tourisme wallon.
Salle audiovisuelle
Mise en place des expositions temporaires dès cette salle qui dévoile les premières installations
relatives au sujet traité. Nouvel éclairage avec un variateur d'intensité permettant une meilleure
mise en scène.
Gestion de l'approvisionnement du distributeur de boissons froides.
Atelier de céramique
Mise en ordre régulière du local au gré des activités et de l'accueil des groupes. Gestion de la
cuisson des réalisations des enfants et le retour des œuvres aux artistes !
Salles d'exposition et palier du 1er étage
Aménagements nombreux effectués dans le cadre de la présentation des expositions temporaires
suivant la scénographie choisie : la disposition des vitrines et lutrins, leur éclairage, les panneaux
d'exposition, le mobilier d'exposition nouvellement acquis monté et installé, les travaux de peinture,
de recouvrement des vitrines, l'occultation des fenêtres, des accrochages divers, l'installation d'un
appareil permettant la projection de DVD, le réaménagement des reconstitutions d'intérieur par
l'apport de mobilier, Mobilier spécialement conçu pour « le couloir du goût » ainsi qu'une tablette
indépendante pour le jeu olfactif lors d'activités à l'extérieur.
Bureau de la Conservatrice
Remplacement du routeur. Nouveaux ordinateurs obtenu lors d'une bourse Win Win installés pour
les travaux de secrétariat et pour les stagiaires.
Salle Godart du second étage
Nouvel interrupteur pour l'éclairage de la salle. Deux nouveaux socles de présentation de pièces.
En façade
Accrochage d'une bannière verticale signalétique du Musée au niveau du 1er étage.
Ponçage de la grille de la fenêtre de la porte d'entrée ainsi que le fer forgé du balcon et mise en
peinture anti-rouille.
Porte d'entrée remise en vernis et partie inférieure rabotée pour éviter le frottement.
Espace extérieur
Entretien des allées du jardin (herbicide) et du mobilier en bois.
Mises en ordre diverses, notamment l'encadrement en bois des vitraux de G. Weemaels exposés.
Nettoyage des briques extérieures du four de pipier.
Aménagement particulier pour la Biennale et les interventions des artistes et élèves.
179
Entretien des bâtiments
Entretien des serrures des portes.
Vérification du bon état des prises électriques, etc
Entretien du matériel
Remise en ordre des vitrines d'exposition temporaire ainsi que le système d'éclairage du cadran
solaire de la salle gallo-romaine.
Entretien régulier du matériel de l'atelier.
Relevé hebdomadaire des compteurs d'eau, de gaz et d'électricité.
ACQUISITIONS
En prévision de l'exposition « La faïence fine andennaise, influences et concurrences » programmée
du 23 mars au 20 mai 2013, le budget habituellement consacré à l'acquisition d'œuvres est réservé,
cette année 2012, ainsi que la suivante, à la restauration des faïences de la collection Godart, dans
le cadre d'un marché conjoint avec la Communauté française.
Sur les 70 pièces sélectionnées pour bénéficier d'une restauration, 15 ont reçu un traitement sur
place à base de vapeur d'eau sous pression permettant de nettoyer la poussière incrustée. Le 3
avril, les 55 autres faïences nécessitant une intervention importante ont été transportées dans
l'atelier de Sarah Benrubi, restauration désignée d'un commun accord par la Fédération WallonieBruxelles et le Musée. Depuis le 22 octobre, 31 pièces ont réintégré le Musée. Le retour des 24
pièves restantes est prévu pour le 13 novembre.
•
•
•
•
Charlotte Martin, dossier restauration, Aiguière en faïence fine à décor de rehauts en camaïeu
au bleu de cobalt (MCA 02413) ;
Wendoline Durnez, Groupes en terre cuite rouge représentant chacun un enfant jouant avec
un chien (MCA 01920 MCA 01921) ;
France Walraven, Surtout en porcelaine attribué à la manufacture de Camille RenardSteinbach (MCA 02072) ;
Chloé Lahier, Restauration d'une écuelle à bouillon (Po 170 MCA 02104).
DONS
Porcelaine
•
•
•
•
•
•
•
•
Statuette polychrome d'un petit garçon (écolier) appuyé sur un tronc d'arbre. Il tient un livre
sous son bras droit.
Vide-poche, statuette polychrome d'un petit garçon. Il tient ouvert un soulier aussi grand que
lui. Le soulier est creux.
Statuette polychrome d'un petit garçon. Il tient une pelle dans sa main gauche. Sa main
droite est portée à son menton.
Statuette polychrome d'une petite fille. Elle tient dans sa main droite un petit panier.
Petite tasse en porcelaine blanche décorée de dorure et de petites fleurs roses. La tasse porte
l'inscription « Offert par l'Amitié ». Soucoupe en porcelaine blanche décorée de dorure.
Christ en croix blanc en biscuit de porcelaine. Il est cloué sur une croix en bois. Le
perizonium est doré. Au sommet de la croix se trouve l'inscription suivante : INRI (Inscription
latine Iesus Nazarenus Rex Iudaeorum = Jésus le Nazaréen, roi des Juifs). Le socle est en
porcelaine blanche avec polychromie et dorure. Un ange est représenté les mains jointes. Un
crâne est posé au pied de la croix.
Statuette de Vierge à l'Enfant. La Vierge tient l'Enfant Jésus sur son bras gauche. Sa tête est
légèrement inclinée vers l'enfant. Ils sont en biscuit de porcelaine blanc. Ils reposent sur un
socle en porcelaine polychrome. Le socle est décoré de fleurs et de dorures.
Petit vase brocali polychrome. Le vase est blanc mais décoré de motifs fleuris et de dorure.
Particularités : le vase n'est pas rond mais plutôt évasé, deux feuilles de porcelaine décorent
le vase. Une de chaque côté du vase.
180
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Petit vase brocali polychrome. Le vase est blanc mais décoré de motifs fleuris et de dorure.
Particularités : le vase n'est pas rond mais plutôt évasé, deux feuilles de porcelaine décorent
le vase. Une de chaque côté du vase.
Statuette de saint Jean-Baptiste tenant une brebis dans les bras. Il a la tête penchée vers
l'animal. L'enfant porte un drapé vert décoré de points dorés. Ils se trouvent dans la verdure.
Statuette polychrome d'un petit garçon. Il tient ouvert un soulier aussi grand que lui. Le
soulier est creux. Vide-poche.
Statuette avec dorure représentant saint Constan. Saint Constan tient dans les mains un
petit Christ en croix. Le socle porte l'inscription : St Constan.
Statuette polychrome en biscuit de porcelaine représentant sainte Catherine. Elle porte sur la
tête une couronne en porcelaine. Elle tient dans la main droite la palme de martyrs. Une roue
se trouve derrière elle. Le socle en porcelaine porte l'inscription St Katyarina.
Statuette représentant la Vierge et l'Enfant. La Vierge est vêtue d'une tunique blanche
décorée de dorure. Elle porte une couronne sur la tête. Celle-ci est tournée vers le sol. Elle
tient l'Enfant Jésus sur sa droite. Il repose sur une « sphère étoilée ». Il est vêtu d'un drapé
blanc et doré.
Soucoupe. Le décor : ligne de dorure sur tout le contour et au centre.
Vase miniature en porcelaine blanche.
Tasse en porcelaine blanche. Les contours de la tasse sont en dorure. L'anse est noire.
Soucoupe. Le décor est composé de fleurs et de dorure.
Tasse décorée de fleurs et de dorure.
Petit vide-poche en biscuit de porcelaine. Un petit ange est appuyé sur le vide-poche. Il porte
un carquois et il a des ailes. Décor : polychrome et floral. Inscription à l'arrière : CRS.
Chope avec anse. Décor polychrome et dorure. Bouquet fleuri polychrome à feuilles vertes.
Dorure sur les contours de la chope ainsi que sur l'anse.
Ensemble de six coquetiers : décor fleuri polychrome et dorure. Inscription : foi, gloire, vertu,
amitié, amour et santé.
Paire de vases brocoli. Décor en dorure sur la face avant.
Statuette de sainte Thérèse. Sainte Thérèse est sur un socle rectangulaire. Son habit est
décoré de feuilles de trèfle et d'étoiles. Elle tient dans ses mains une croix (dorure).
Inscription sur le socle : Ste Thérèse.
Statuette de la Vierge à l'Enfant. Inscription sur le socle : n.
Statuette de saint Roch. Décor polychrome et dorure. Saint Roch est accompagné d'un ange
et d'un chien.
Statuette de saint Donat. Vêtements et socle : décorés de dorure.
Tasse avec dorure. Inscription sur la tasse : Vivez longtemps. Inscription sur l'arrière de la
tasse : IO
Vase miniature. Contours marqués par la dorure. Inscription : MARIE.
Paire de statuettes polychrome représentant un petit ange accroupi.
Statuette en biscuit de porcelaine représentant l'Enfant Jésus. L'arrière est plat avec un petit
trou. Il est allongé avec les bras écartés. A l'arrière, inscription : 3092 / IV
Statuette polychrome représentant un agneau. Il est couché sur l'herbe.
Statuette polychrome représentant un chien. Il se trouve sur de l'herbe.
Statuette polychrome représentant un couple assis sur de la végétation. Ils lisent ensemble
un morceau de « parchemin ». La jeune fille monte le parchemin avec sa main droite tandis
que le jeune homme le tient dans sa main gauche. Le jeune homme a son bras droit autour
des épaules de la jeune fille. Fille : vêtement fleuri / homme : vêtement ligné.
Crèche en biscuit de porcelaine blanc représentant Marie, Joseph et Jésus. Ils sont entourés
d'un bœuf et d'un agneau ainsi que d'un homme. Joseph est agenouillé devant le nouveauné, les mains jointes. Derrière l'enfant se trouve Marie. A l'arrière, se trouve un mur où
s'appuient l'homme et le bœuf. Socle ajouré et décoré d'une croix au centre.
Statuette représentant la Vierge et l'Enfant, en porcelaine polychrome. La Vierge tient
l'enfant sur son bras gauche. Ils sont vêtus d'habits blancs et dorés. L'Enfant tient le Globe
dans sa main droite. Bénitier sur le socle.
Statuette en biscuit de porcelaine blanc représentant saint Joseph. Il tient du lys dans la
main droite et son drapé dans la main gauche. Saint Joseph est posé sur une sphère étoilée.
Inscription sur le socle : St Jh (dans un cartouche).
Statuette représentant saint Barbe en biscuit de porcelaine. Elle tient dans la main droite une
épée en porcelaine ainsi que la palme des martyrs. La main gauche est appuyée sur une tour
181
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
à quatre ouvertures (dont trois fenêtres). Elle porte une couronne dorée en porcelaine sur la
tête. Socle bleu et doré portant l'inscription : Ste Barbe.
Statuette en biscuit de porcelaine polychrome représentant saint Joseph. Il tient du lys en
porcelaine dans la main droite. Il a la main gauche sur le cœur. Socle blanc en porcelaine
décoré d'une ligne dorée.
Pelle à tarte avec décor de myrtilles.
Plat présentoir avec trois bols à confiture : un bol avec des myrtilles, bordure verte ; un bol
avec des cerises, bordure verte ; un bol avec des pommes, bordure verte.
Soucoupes à décors variés : hibou, bordure dorée ; branche de feuilles vertes à fleurs jaunes
et une branche à fleurs bleues, bordure bleue ; branche à feuilles vertes et fleurs rouges,
bordure rouge ; oiseau bleu, vert et rouge, bordure verte ; écureuil, bordure verte ; deux
branches noires à fleurs roses, bordure noire.
Pot à confiture avec couvercle et cuillère (myrtilles et oiseaux bleus sur le pot et le couvercle,
insectes et coccinelle sur la cuillère).
Planche à tartiner en porcelaine : ornementation végétale en vert et doré, bordure dorée.
Cloche, ornementation végétale en vert et doré, bordure doré.
Boule de Noël avec attache en métal et fil doré. Décor : étoiles et points dorés.
Porte-serviette. Décor : branches vertes et fleurs roses, bordure rose.
Boîte en forme d'œuf. Décor : bandes bleues avec ronds blancs et verts, bandes blanches
avec roses et bordures dorées.
Pot à sucre avec bec verseur en métal. Décor : branches vertes et fleurs bleues.
Boîte avec couvercle. Décor : brindilles et bordure dorées sur la boîte, brindille dorée à
l'intérieur de la boîte, guirlande de fleurs roses et bleues et bordure dorée sur le couvercle.
Ravier avec couvercle (beurrier ?). Décor : fleurs bleues, roses, mauves et jaunes sur le
couvercle, bordure bleue sur le ravier.
Boîte en forme d'œuf avec couvercle. Le couvercle est relié par une charnière en métal.
Décor : roses, triangles verts et rouges, bordures dorées, maillage doré en relief,
ornementation dorée au-dessus de la fermeture.
Faïence
•
•
•
•
•
•
•
Saucière blanche avec anse en faïence fine. Les contours de la saucière sont décorés de
motifs bleus (décor de guirlande à l'épi). Les motifs sur l'anse sont différents. Inscription en
creux à l'arrière : Bernard Lammens.
Pichet en faïence noire avec son couvercle.
Théière en faïence noire avec son couvercle. L'anse n'est plus celle d'origine.
Crémier en faïence noire. L'anse est cassée.
Plateau de saucière en faïence fine, décoré de motifs bleus. Décor : une guirlande de deux
filets entrelacés, l'un au trait gras, l'autre agrémenté de trois croix dans chaque mouvement
de ligne. Inscription : R.S.
Soupière et son couvercle en faïence fine. Soupière : ronde, décor en camaïeu bleu. Les
anses sont rattachées au corps par des feuilles étalées en relief et rehaussées au pinceau. Le
couvercle : de forme bombée, est terminé par un fretel à l'imitation d'une grenade ouverte.
Le décor (du couvercle et du corps) est constitué d'une guirlande de deux filets entrelacés,
l'un au trait gras, l'autre au trait fleuri. Le pied et le couvercle sont soulignés d'un filet au
pinceau. Le couvercle, le corps et le pied sont soulignés par un rang de perles.
Pot à lait en faïence fine, à bec verseur et anse. Le col et l'anse sont soulignés par une
guirlande à deux filets, l'un à gros trait, l'autre à trait fleuri. Inscription et signature à
l'arrière : Made in Belgium / BOCH FES LA LOUVIERE / Fabrication belge / G.G.
Terre cuite - grès
•
•
•
Buste d'un vieillard barbu avec chapeau, en grès rouge non émaillé signé et monogrammé
Arthur Craco, vissé sur un double socle en bois portant une plaquette métallique avec
l'inscription : « VIEUX CLOCHARD / ART CRACO
Un élément de serre-livres en forme de buste féminin en terre cuite rouge non émaillée,
signé Arthur Craco 2 fois
Carreau de carrelage blanc avec des essais « teintes de lustres » et leurs descriptions : dix
teintes de lustre.
182
Divers
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Gravure en vert représentant un homme âgé casqué de profil à droite, signée et
monogrammée Arthur Craco deux fois en bas à gauche avec l'inscription : « Vieux mineur /
tiré à 30 exemplaires / exemplaire tiré sur papier Ingres / Ex 28/30 ». Sous verre et avec
encadrement en bois.
Gravure en vert représentant une femme âgée avec capuche, signée et monogrammée
Arthur Craco deux fois en bas à droite et à gauche avec l'inscription : « Vieille clocharde /
Tiré à 30 exemplaires / Exemplaire tiré sur papier Ingres / Ex 28/30 ». Sous verre et avec
encadrement en bois.
Une affiche de la biennale de la céramique à Andenne Pentecôte 1990 « Viens voir un pot »,
encadrée sous verre.
Panneau commémoratif « Andenne 1914-1918 » émanant de l'association libérale, composé
de portraits et de noms « A nos martyrs » et « A nos morts », sous verre avec encadrement
en bois, avec également un dessin au crayon d'une femme en buste, pleurant, voile sur la
tête, main gantée tenant un mouchoir, signé M. Bodart + GB en bleu à droite.
Icône peinte sur panneau de bois représentant deux étapes du chemin de croix en
polychromie.
Ensemble de 10 photos noir / blanc relatives notamment aux porcelaines « Cérabel » de
Baudour, visite de la reine Elisabeth, 3 pochettes de présentation de photos d'E. Roumont, 1
pochette de présentation de photo de Léo Pinon, 1 photo de militaires allemands posant
devant la Collégiale d'Andenne, 1 image pieuse Notre-Dame au perpétuel secours, souvenir
de la mission d'Andenne prêchée du 17 au 31 octobre 1948.
3 photos noir / blanc, 10 documents relatifs au jumelage Andenne-Chauny, 1956-57/196667, 1 document (1961) relatif au « Léongodart », 1 carnet de mariage (1907), 3 documents
relatifs au bicentenaire des papeteries Godin (1957), 1 document promotionnel d'Andenne
(hôtels/restaurants et principales manifestations de 1969), 8 exemplaires de « Vie Mosane »
(1969, 1971 et 1972), 1 exemplaire de « Le chroniqueur impartial » de septembre 1970.
10 photos 10,5 x 10,5 noir / blanc et leurs négatifs de la mise en place du monument aux
morts de 1940-1945 devant l'Hôtel de Ville, place des Tilleuls à Andenne, 3 photos 9 x 13
noir / blanc (2 du même sujet, 1 vue d'une chapelle).
Ensemble de documents relatifs à Charles Lahaye comprenant 2 portraits, 1 portrait de
groupe, 1 photo (maison), 1 carte postale (assemblée sur estrade), 1 carte de circulation à
l'Exposition Internationale de Liège en 1930, 1 carte de circulation à l'Exposition
Internationale, Coloniale, Maritime et d'Art Flamand d'Anvers en 1930, feuillet reproduisant
les paroles du chant patriotique « Belge sois fier » écrites par Ch. Lahaye à l'occasion de
l'inauguration du Monument aux Fusillés, Soldats et Déportés d'Andenne, 20 août 1930, 1
brochure portant sur « L'aviculture dans notre pays » signée par le Docteur Ch. Lahaye,
Discours d'inauguration du Monument aux Fusillés, Soldats et Déportés d'Andenne prononcé
par le Docteur Ch. Lahaye, 2 exemplaires de Vie Mosane du vendredi 19 juillet 1949 relatant
les funérailles du Docteur Ch. Lahaye, 2 exemplaires de Vie Mosane du samedi 18 novembre
1950 (hommage national au Docteur Ch. Lahaye dans le cadre du concours provincial du
petit élevage), 1 exemplaire de Vie Mosane du vendredi 2 septembre 1988 (commémoration
de l'inauguration du Monument aux Fusillés, Soldats et Déportés d'Andenne discours
prononcé par le Docteur Ch. Lahaye), extrait de L'avenir du mercredi 28 mars 2012 relatant
l'ouverture du site Bibliotheca Andana.
Plaque rectangulaire en pierre portant l'inscription gravée : « STADE COMMUNAL / GUSTAVE
MATHIEU / BOURGMESTRE / 1935-1971.
1 tuile rouge cassée et 1 tuile noire à double emboîtement de la tuilerie D. LALLEMAND A
ANDENNE BELGIQUE
Don de 13 statuettes, 10 pièces de vaisselle et 3 toiles en cours d'enregistrement.
En conclusion, cela fait 98 nouvelles entrées dans notre inventaire.
Proposition de don de centaines de figurines par Monsieur Weber mais avec l'obligation d'exposer
l'ensemble Impossibilité de répondre par la positive vu le manque d'espace d'exposition.
Proposition de leg d'une collection remarquable d'ours en peluche anciens par Mesdames Josiane
Hagelstein et Patricia Vanpé. Impossibilité de répondre actuellement favorablement à cette offre.
183
MISE EN DEPOT
•
•
Statue en grès cérame « La femme tournée en potiche » d'Henri Javaux, en cours de
concrétisation de mise en dépôt au Musée.
Répertoire des actes de la Justice de paix entre 1812 à 1829, Département de Sambre-etMeuse provenant des Archives de la Ville d'Andenne.
BREF APERÇU DES PROJETS FIN 2012, 2013 ET 2014
Dans le cadre de l'année à thème 2012-2013 « La Wallonie des saveurs », exposition « Saveurs du
4 heures » jusqu'au 30 juin 2013. Mise en place de maintes activités en collaboration avec tous
types d'acteurs et associations.
Projet de scénographie, sélection des pièces, coordination du catalogue de l'exposition « La faïence
fine andennaise, influences et concurrences » en collaboration avec le Service du Patrimoine culturel
de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
La Fédération Wallonie-Bruxelles, le Musée s'associent pour la mise sur pied de l'exposition « La
faïence fine andennaise, influences et concurrences » qui se tiendra du 23 mars au 20 mai 2013,
dans la salle des fêtes de l'Hôtel de ville d'Andenne. Cette exposition offrira une large place à la
riche collection de faïences andennaises récemment acquises en co-propriété par la Ville d'Andenne
et l'Administration du Patrimoine culturel de la Fédération Wallonie-Bruxelles. En sus, des
documents d'archives totalement inédits de manufactures andennaises de la fin du XVIIIe siècle et
du début du XIXe siècle seront présentés. L'exposition a aussi pour objectif de s'ouvrir aux
productions étrangères afin de les comparer, de les différencier et de les mettre en perspective avec
les productions andennaises. Elle tentera de déterminer le rôle tenu par les différentes manufactures
notamment dans les améliorations techniques et le développement de nouveaux décors. A cette
occasion, un catalogue sera édité. Il abordera les activités de transport et de commerce de la derle
et l'historique des faïenceries andennaises tout en soulignant les nombreuses influences voire
concurrence qui ont animé le quotidien de ces hommes, patrons, ouvriers ou artistes à travers leur
souci permanent d'innovations.
Les animations pédagogiques en collaboration avec le Centre culturel.
Exposition « Les 80 ans du Musée de la céramique d'Andenne » (2013)
Exposition « Le carreau en céramique en Belgique » (de septembre 2013 à janvier 2014)
Près de 600 carreaux et panneaux en céramique, fabriqués en Belgique et tout particulièrement en
Wallonie, seront rassemblés pour la première fois sur le sol wallon. En collaboration avec Mario
Baeck, spécialiste du carrelage. L'exposition a déjà été présentée à Boitzenbourg aux Pays-Bas, puis
au MIAT à Gand.
Publication d'un ouvrage de référence en collaboration avec l'Institut du Patrimoine wallon.
Dans le cadre des projets de commémoration « 2014, Villes martyres, Andenne », une exposition
bilingue itinérante et commune aux sept villes martyres belges sera présentée à Andenne. Au
Musée, une exposition présentera plus particulièrement la vie à Andenne durant la 1ère Guerre
mondiale et sera particulièrement scénographiée pour les publics scolaires.
Exposition « Instruments de musique en céramique » qui abordera les aspects archéologiques,
ethnologiques et contemporains du sifflet et des instruments de musique en céramique.
Collaboration avec le Musée de Raeren ; dans le courant de l'année 2014.
184
5. Archéologie andennaise ASBL
Rue Fond des Vaux, 339d 5300 SCLAYN
Tél. : 081/58.29.58
E-mail : [email protected]
Site : www.scladina.be
Personnes de contact : Jean Maes, Président ; Dominique Bonjean, Directeur,
RECHERCHE SCIENTIFIQUE
Sur le terrain
Fouilles archéologiques à Scladina : une expérience unique en Belgique
La richesse du gisement que constitue la grotte, l'ampleur des infrastructures développées dans et
autour du site et le maintien d'une équipe permanente attachée à la mise en valeur du patrimoine,
par la recherche scientifique et la diffusion de l'information, font de Scladina une expérience unique
en Belgique.
La grotte est comblée de sédiments stratifiés dont le dépôt s'étale au moins du stade isotopique 5d
(± 118 000 ans BP) au stade 1, l'interglaciaire actuel. Chacune des 150 couches recensée est
fouillée séparément, respectant chacune des époques, afin d'en récolter les vestiges abandonnés par
les hommes de Neandertal (outils en pierre, colorants, ossements porteurs de marques de
boucherie), par les animaux qui hibernaient dans la grotte (ours) et par les prédateurs (lions, loups,
panthères, hyènes) venus se repaître de leurs proies (bovidés, équidés, capridés, cervidés). La
découverte majeure des 35 années de fouilles officielles demeure celle de la mâchoire de l'Enfant de
Sclayn, ce petit Néandertalien de 8 ans dont les restes sont évalués à 100 000 ans BP. Seule
découverte belge d'ossements néandertaliens pour tout le 20e siècle, cette mâchoire a livré l'ADN
humain le plus vieux du monde !
L'année 2012 a vu la poursuite de la fouille dans la seconde partie de la grotte, du 32e au 50e
mètres. Dans cette zone se rencontrent les sédiments mis en place par la terrasse et ceux effondrés
du plateau par un aven. Parmi les nombreuses couches repérées, l'ensemble des couches 1A
présente un intérêt spécial par les 4500 outils et déchets de taille en silex, en quartz et en quartzite
qu'il a livré jusqu'à présent. La majorité d'entre eux correspond à une occupation de la terrasse de
Scladina où eut lieu le débitage des roches et l'entretien d'un foyer à l'aide d'ossements, il y a entre
37 000 et 40 000 ans. Toutefois, un petit lot de vestiges est le témoin d'actes particuliers. Ces
pièces sont dispersées tout au fond de la cavité et principalement sous l'aven. Elles renvoient soit à
une courte phase d'occupation du plateau, autour de l'aven qui servit de fosse à déchets, soit à une
autre dans le fond de la grotte, sous l'aven, profitant conjointement de l'abri cavernicole et du puits
de lumière. Ainsi les fouilles continuèrent-elles au fond de Scladina, visant à documenter la
distribution géographique et stratigraphique des artefacts et l'intensité de la mise en place des
dépôts (coulées de débris vs ruissellements).
Dans le fond de la grotte, à hauteur des carrés C et D de 35 à 37, les sédiments de l'ensemble des
couches 6A et 6B ont été atteints. Ils figurent parmi les plus anciens du remplissage de Scladina. Ils
ont livré une quantité impressionnante d'ossements d'ours des cavernes dont la particularité est
l'excellence de leur état de conservation. Les couches 6A-YUP, 6A-GRV, 6A-YLO et 6B-LSOB sont
composées majoritairement de limons remaniés, pauvres en débris de calcaire. Cette lithologie est
idéale pour la préservation des grands ossements fragiles, tels les crânes, les côtes, les ceintures et
les vertèbres qui, malgré l'intensité du remaniement des sédiments au fond de la cavité sont
retrouvés intacts. Les seules détériorations observées sont celles causées par le poids des
sédiments. Cent millénaires passés sous cinq mètres de terre provoquent la fissuration des os. Une
adaptation du système de récolte des vestiges a été opérée à Scladina par l'induration des os in situ.
Au fur et à mesure qu'un ossement de grande dimension est dégagé par la fouille, l'opérateur le
badigeonne d'une solution à base de résine synthétique diluée à l'éthanol. Cette solution empêche
l'effritement de la matière osseuse et maintient les fragments en place. Une fois l'ossement
185
complètement débarrassé de sa gangue de terre, il peut être extrait du sol et transporté au
laboratoire où il sera restauré.
Le carré D35 en couche 6B-LSOB a été fouillé en priorité durant cette année 2012 car une de ses
coupes laissait apparaître, à sa base, une stalagmite massive. La motivation de son dégagement est
d'ordre chronologique. Les planchers stalagmitiques sont de véritables limites physiques dans le
remplissage des grottes, qui permettent de caler chronologiquement les dépôts sédimentaires. La
calcite des stalagmites, pour peu qu'elle soit cristallisée, est un matériau se prêtant bien aux
datations radiométriques, surtout celles basées sur les rapports qu'entretiennent l'Uranium et le
Thorium. Plusieurs échantillons de ce plancher stalagmitique 6B-LSOB ont déjà été analysés par le
service de géologie de l'Université d'Amsterdam. Hélas, peu de résultat en ont été tirés : la calcite
était devenue poreuse. Face à des spéléothèmes aussi anciens, la masse de calcite nécessaire doit
être importante. Ainsi, la stalagmite du carré D35 s'impose comme un excellent candidat pour une
nouvelle expérience de datation. Elle sera prélevée dans les prochains mois. Si la calcite de cette
stalagmite est pure, elle sera envoyée pour l'analyse de sa composition à l'Université d'Amsterdam,
puis de là elle partira en datation dans un laboratoire de Melbourne (Australie).
En collaboration avec Stéphane Pirson, géologue attaché au Service public de Wallonie, les
archéologues de Scladina ont mis au point un système de relevé stratigraphique basé sur des photos
de très haute qualité. Sous un éclairage puissant (4000 watts), les coupes stratigraphiques,
équipées de point de repère tous les mètres horizontalement et verticalement, sont photographiées
avec un appareil numérique de haute capacité. Sur ordinateur, les couleurs des photos sont
ajustées, les distorsions de parallaxe sont corrigées puis les clichés sont assemblés afin de recréer
une composition géante, correspondant jusqu'à 20 mètres carrés de terrain. Une fois imprimées, ces
compositions servent de base aux relevés stratigraphiques du géologue.
En laboratoire
La gestion d'une fouille permanente
Le laboratoire du centre archéologique traite au quotidien les informations issues de la grotte. Les
travaux de lavage, marquage et consolidation des pièces les plus fragiles sont accompagnés de la
détermination des vestiges qui est effectuée avant de les conditionner et de les placer dans le
caisson isothermique où température et hygrométrie sont régulées afin d'en assurer une bonne
conservation. Le conditionnement spécialisé (emballage au pièce à pièce avec marquage sur fiches
individualisées), généralisé au quotidien pour la fouille en cours, est aussi appliqué
rétrospectivement sur le produit des fouilles antérieures. Ces manipulations de collections plus
anciennes sont effectuées par notre équipe durant les périodes hivernales. Durant cette année 2012,
la totalité des vestiges paléontologiques de la couche 5 fut reconditionnée et un inventaire
informatique exhaustif fut dressé. Cette couche correspond à l'occupation majeure de Scladina par
les Néandertaliens. La faune, déterminée selon les taxons et les segments anatomiques, est
composée de 2000 vestiges. Chaque élément osseux ou dentaire a été conditionné séparément,
accompagné d'une fiche descriptive. Ainsi protégée et mise en valeur, cette série est à présent
disponible pour tout scientifique qui voudrait en refaire l'examen.
Etudes et analyses
Les retouchoirs de la couche 5 : poursuite de l'analyse
En 2011, un réexamen des esquilles osseuses provenant de la couche 5, avait permis l'identification
d'une dizaine de vestiges porteurs de marques de boucherie et surtout de huit fragments de
diaphyse présentant le piquetage typique des retouchoirs. Ces instruments étaient utilisés comme
percuteurs tendres et servaient à aménager le tranchant des outils en silex. Leur analyse s'est
poursuivie en 2012 portant à 30 le nombre de retouchoirs identifiés. Leurs bords, fracturés quand
l'os était toujours frais, ont autorisé des remontages. Progressivement les ossements ont été
reconstitués et ont permis l'identification des segments anatomiques et des taxons : un fémur d'ours
et un métacarpe de cheval. Cette analyse documente finement le comportement des Néandertaliens
qui, arrivés à Scladina avec leurs blocs de silex, choisirent de grands os frais (donc suffisamment
lourds) de chevaux et d'ours, les brisèrent en éclats ergonomiques, puis les utilisèrent comme outils.
Ces retouchoirs figurent parmi les très rares objets façonnés en os par les Hommes de Néandertal.
Ce travail est mené par Grégory Abrams, archéologue à Scladina, dans le cadre de sa thèse de
doctorat.
186
Sélection d'ossements pour datations au C14
Fiable pour les vestiges ne dépassant pas 43 millénaires, la datation au carbone 14 semble le
système de datation des vestiges organiques préhistoriques le plus précis à l'heure actuelle. Cette
méthode a été utilisée plusieurs fois à Scladina sur des ossements ou des dents provenant de
l'ensemble sédimentaire 1A. Si souvent les résultats ont été satisfaisants, de l'ordre de 37 à 40 000
ans, plusieurs dents ont livré un âge supérieur à 45 000 ans. Les remaniements sédimentaires
pourraient être la cause de telles distorsions dans les résultats radiométriques. Ces remaniements
provoquent la « remontée » d'ossements plus anciens dans la stratigraphie et ces derniers en
portent la trace (usures, patines). Pour tenter de comprendre (et si possible contrôler) ce
disfonctionnement, de nouveaux échantillons ont été soigneusement sélectionnés, pour lesquels un
examen préalable de l'état de conservation de l'os a été opéré. Echantillonnés dans le laboratoire du
centre archéologique, 64 os ont été expédiés à Tübingen (Allemagne) pour une évaluation de l'état
de leur collagène résiduel. 11 furent retenus pour leur qualité et envoyés à Groningen (Pays-Bas)
pour effectuer la datation. Les résultats sont attendus pour le 12 novembre 2012.
Etude paléontologique en collaboration avec la VIU du Canada
En collaboration avec notre partenaire canadien, la Vancouver Island University (VIU), nous avons
procédé à un examen exhaustif des vestiges osseux et dentaires exhumés des différentes couches
de l'ensemble 3 : les couches 3-HUM, 3-EMO et 3-ASS. Trois étudiants en archéologie et
anthropologie de la VIU ont décidé de consacrer le temps de stage (9 crédits d'étude) à ce projet. Ils
sont venus pour l'occasion au centre archéologique afin de procéder à cette étude qui a duré 6 mois.
Le projet a été divisé en trois volets : 1) l'étude des grands mammifères (à l'exception de l'ours)
afin de contribuer à la reconstitution du paléoenvironnement, 2) l'étude des ursidés sur base de
leurs dents afin de déterminer le nombre d'individus, les courbes de mortalité, les pathologies, 3) la
taphonomie générale des ossements selon les couches sédimentaires qui les contenaient. Trois
publications sont attendues dans le courant de l'année prochaine.
Congrès colloques tables rondes
Les archéologues de l'ASBL participèrent à quatre réunions scientifiques où furent présentés les
récents travaux effectués à la grotte Scladina.
JAW. Journée d'Archéologie wallonne (Bouge, décembre 2011). Bilan bisannuel régional des
découvertes archéologiques réalisées en Wallonie. Communication et publication d'un texte sur « la
chasse au lièvre au Paléolithique moyen », sur la base d'un os coxal porteur de 18 traces de
découpe, découvert à Scladina.
Notae Praehistoricae (Arlon, décembre 2011), Journée de contact du FNRS. Communication sur «
la nouvelle interprétation des artefacts en silex de l'ensemble des couches 1B de Scladina ».
Neuvième Congrès de l'Association des Cercles Francophones d'Histoire et d'Archéologie de
Belgique. LVIe Congrès de la Fédération des Cercles d'Archéologie et d'Histoire de Belgique (Liège,
août 2012). Communication et publication du « Bilan des 40 premières années de fouilles à
Scladina ».
International Conference (Wolbrom Pologne, du 25 au 28 septembre). European Middle
Palaeolithic during MIS 8 - MIS 3, cultures - environment - chronology. Communication et
publications de deux textes sur « la grotte Scladina » et « la flexibilité des systèmes de débitage au
Paléolithique moyen de Belgique ».
Travaux de rédaction et publications
Un ouvrage de référence a été publié :
Toussaint, K. Di Modica et S. Pirson (éds), 2011. Le Paléolithique moyen en Belgique. Mélanges
Marguerite Ulrix-Closset. Bulletin des Chercheurs de la Wallonie, hors-série n°4, E.R.A.U.L., 128,
415 p.
Kévin Di Modica, archéologue à Scladina, a édité, en collaboration avec Michel Toussaint
(anthropologue) et Stéphane Pirson (géologue) cet ouvrage de synthèse sur le Paléolithique moyen
de Belgique. Cette monographie est composée d'un volet historique, reprenant toutes les
découvertes réalisées sur notre territoire (437 sites), suivi d'une analyse critique des circonstances
de découverte du matériel archéologique recueilli. Y figurent également les 8 sites qui livrèrent des
ossements néandertaliens accompagnés d'une description anthropologique complète. Cet ouvrage,
187
publié dans la collection E.R.A.U.L. (Etudes et Recherches archéologiques de l'Université de Liège)
est résolument une référence désormais incontournable pour tout archéologue spécialisé dans le
Paléolithique du nord-ouest de l'Europe.
Dominique Bonjean a poursuivi son travail de collaboration à l'édition de la monographie consacrée
aux découvertes d'ossements néandertaliens à la grotte Scladina. Repris sous l'appellation générique
« Enfant de Sclayn », les 19 vestiges osseux et dentaires exhumés à partir de 1990, seront publiés
dans la collection E.R.A.U.L. (Etudes et Recherches archéologiques de l'Université de Liège) au début
de l'année 2013. Les vingt chapitres composant cette monographie (en anglais car elle est destinée
à une diffusion internationale) sont l'œuvre conjointe d'une trentaine d'anthropologues,
d'archéologues et de géologues qui se sont penchés sur les fossiles et sur leur contexte
sédimentaire.
Publications
Abrams G., Di Modica K., Pirson S. & Bonjean D., 2012. Recent archaeological data from Scladina
Cave (Belgium): a multidisciplinary approach to understanding human behaviour through natural
filters. International Conference. European Middle Palaeolithic during MIS 8 - MIS 3, cultures environment - chronology. Toruń. Guidebook & Book of Abstracts : 41-42.
Bonjean D., Abrams G. & Di Modica K., 2012. Andenne/Sclayn : grotte Scladina, une preuve de la
chasse au lièvre au Paléolithique moyen. Chronique de l'Archéologie wallonne, 19 : 209-211.
Bonjean D., Abrams G. & Di Modica K., 2012. La grotte Scladina et l'Enfant de Sclayn. Les Cahiers
nouveaux, Trimestriel du Développement territorial et du Patrimoine. Grandes figures en Wallonie,
83 : 14.
Bonjean D., Di Modica K., Abrams G., Pirson S. & Otte M., 2011. La grotte Scladina : bilan 19712011. In M. Toussaint, K. Di Modica et S. Pirson (éds). Le Paléolithique moyen en Belgique.
Mélanges Marguerite Ulrix-Closset. Bulletin des Chercheurs de la Wallonie, hors-série n°4,
E.R.A.U.L., 128 : 323-334.
Bonjean D., Di Modica K., Abrams G., Otte M. & Pirson S., 2012. La grotte Scladina (Andenne,
Province de Namur). Neuvième Congrès de l'Association des Cercles Francophones d'Histoire et
d'Archéologie de Belgique & LVIe Congrès de la Fédération des Cercles d'Archéologie et d'Histoire de
Belgique. Institut Archéologique Liégeois. Actes. Tome 1 : 179-180.
Delaunois E., Abrams G., Bonjean D. Di Modica K. & Pirson S., 2012. Altération différentielle des
ossements de l'ensemble sédimentaire 4A de la grotte Scladina (Andenne, B), Notae Praehistoricae,
32. SOUS PRESSE.
Di Modica K., 2011. Variabilité des systèmes d'acquisition et de production lithique en réponse à une
mosaïque d'environnements contrastés dans le Paléolithique moyen de Belgique. In M. Toussaint, K.
Di Modica et S. Pirson (éds). Le Paléolithique moyen en Belgique. Mélanges Marguerite Ulrix-Closset.
Bulletin des Chercheurs de la Wallonie, hors-série n°4, E.R.A.U.L., 128 : 213-228.
Di Modica K. 2012. Lithic production systems flexibility in the Middle Paleolithic: new data from
Belgium. International Conference. European Middle Palaeolithic during MIS 8 - MIS 3, cultures environment - chronology. Toruń. Guidebook & Book of Abstracts : 84-85.
Pirson S., Flas D., Abrams G., Bonjean D., Court-Picon M., Di Modica K., Draily C., Damblon F.,
Haesaerts P., Miller R., Rougier H., Toussaint M., Semal P., 2012. Chronostratigraphic context of the
Middle to Upper Palaeolithic transition: Recent data from Belgium. Quaternary International 259 :
78-94.
PEDAGOGIE FORMATION PROFESSIONNELLE
Stage estival
Quarante étudiantes et étudiants ont été accueillis cette année lors du stage de fouille de juillet. La
majeure partie d'entre eux a participé à dix journées de formation sur le terrain. Ils provenaient des
universités de Liège, de Louvain-la-Neuve et de Namur. De plus, quatre stagiaires étaient envoyés
par la Vancouver Island University (Canada), avec laquelle l'Archéologie andennaise collabore depuis
plus de quinze années. Les activités principales organisées dans ce cadre étaient l'initiation aux
techniques de fouille, respectant la microstratigraphie en milieu cavernicole, et l'apprentissage des
188
techniques de traitement en laboratoire des vestiges anciens. L'accueil des fouilleurs nécessite une
logistique conséquente. L'année 2012 a vu l'installation d'un nouveau poste de lavage à proximité
du centre archéologique.
Encadrement d'étudiants mémorisants
Les archéologues de Scladina ont poursuivi leur encadrement pédagogique durant l'année 2012 en
accueillant trois étudiants de l'Université de Liège et un quatrième Louvain-la-Neuve, dans le cadre
de leur TFE. Amélie D'Hoen procéda à des analyses granulométriques et taphonomiques et à la
distribution spatiale des artefacts en silex de l'ensemble 1A de Scladina (Liège, septembre 2012,
réussite). Justin Coppe étudie les techniques de débitage opérées par les Néandertaliens de
l'ensemble 1A de Scladina, en reconstituant les blocs de silex, tels des puzzles en 3D (Liège, en
cours). Michaël Hoerevoets étudie l'origine géologique et géographique des matières premières
exploitées par les Néandertaliens des ensembles 1A et 5 de Scladina, via des prospections dans les
anciennes terrasses alluviales de la Meuse (Liège, en cours). Alicia Wampach procède à l'étude
taphonomique des restes de grands mammifères provenant de l'ensemble 5 de Scladina, en mettant
en évidence une variabilité de l'état de conservation des ossements et des dents d'une espèce à
l'autre qui reflèterait l'existence d'éléments anachroniques (LLN, en cours).
MISE EN VALEUR DU PATRIMOINE
Exposition : « TRESORS PREHISTORIQUES ANDENNAIS »
L'exposition mise sur pieds en 2011, sur la préhistoire du terroir andennais a été visitée durant toute
cette année encore. Plusieurs écoles de l'entité ont choisi cette exposition pour illustrer leur cours
d'histoire. L'opposition entre les chasseurs-cueilleurs du Paléolithique et les premiers agriculteurséleveurs du Néolithique constitue la base de leur programme sur la préhistoire.
Le centre archéologique de la grotte Scladina a participé activement à la réalisation de deux
expositions temporaires, en prêtant des vestiges lithiques et osseux. La première exposition «
Néandertal l'Européen » s'est tenue à Quinson, dans les Gorges du Verdon ; la seconde « Des
mammouth à l'agriculture » au musée de Han sur Lesse.
DIFFUSION MEDIATION TOURISME
Bilan des visites
Cette année, 1860 visiteurs ont visité les infrastructures de l'ASBL (décompte au 31 octobre 2012).
Ils sont répartis en 1265 individuels, 139 venant en groupes et 456 issus du milieu scolaire. La
grotte Scladina demeure l'élément attractif principal, en tant qu'unique chantier de fouille
préhistorique de Belgique, accessible au public en permanence. Les élèves y reçoivent des
commentaires de qualité, diffusés par les archéologues du site qui veillent toujours à la rigueur,
l'exactitude, la pertinence et l'actualité de leurs commentaires. La visite du laboratoire de
paléontologie est la seconde activité la plus demandée. Les élèves observent des vestiges exhumés
de Scladina et s'exercent à leur identification, sous la conduite d'un doctorant en paléontologie. En
2012, le centre archéologique a fait l'acquisition d'une série de moulages en résine de crânes de
grands carnivores : ours des cavernes, loup, lion, hyène, glouton. Ceux-ci permettent aux enfants
de mieux appréhender les espèces et leur régime alimentaire car les vestiges de Scladina sont
souvent brisés et incomplets. Les nouveaux moulages en résine sont résistants et manipulables par
les enfants. La troisième activité est greffée sur l'exposition des « Trésors préhistoriques andennais
» avec une manipulation de fac-similés d'outils préhistoriques en silex. Il s'agit d'une analyse du
comportement de l'homme préhistorique en réponse à la modification climatique majeure que la
terre ait enregistrée depuis 100 000 ans. Les stratégies économiques mises en place par les
hommes changèrent radicalement et définitivement quand, il y a 12 000 ans, la terre sortit de la
dernière glaciation pour entrer dans le climat tempéré actuel : chasseurs vs fermiers, tentes vs
maisons, nomades vs sédentaires, gens du voyage vs propriétaires terriens.
L'affluence des internautes sur le site www.scladina.be est toujours importante et l'image de
Scladina continue à se diffuser auprès du grand public. Que ce soit au niveau local ou national,
Scladina continue d'acquérir de la reconnaissance auprès des visiteurs occasionnels. La création de
189
la Scladi'News (diffusée par internet) contribue à faire connaître les découvertes récentes et les
actualités de la grotte.
Manifestations exceptionnelles
Cette année 2011-2012 a vu la réalisation de trois événements touristiques et culturels.
Biennale de la céramique. Pour la troisième fois, une centaine d'œuvres en céramique ont envahi la
grotte Scladina, durant le week-end de la Pentecôte et la semaine qui suivit. Cette troisième édition
fut très remarquée par les 873 visiteurs qui ont apprécié de se trouver dans un cadre de verdure et
dans un décor original où les œuvres en terre semblent « retourner » à la terre, comme le disait le
slogan de la manifestation.
L'été archéologique (durant tout le mois de juillet). En plein stage de fouilles avec les stagiaires
universitaires, Scladina est visitable tous les jours de la semaine à 14h00, sans rendez-vous. Les
visiteurs assistent en direct au fonctionnement d'un chantier de fouille international, où chaque
stagiaire illustre une phase du travail de terrain, de la prise de photographie de la coupe, en passant
par la fouille et l'enregistrement des coordonnées de localisation des vestiges, jusqu'au tamisage et
au conditionnement des sédiments.
Journées du Patrimoine (9 septembre). Rendez-vous incontournable des amoureux du karst
sclaynois et de l'archéologie préhistorique. 78 personnes prirent part aux visites guidées par les
archéologues du site. L'Enfant de Sclayn était mis à l'honneur, dans cette édition des Journées du
Patrimoine consacrée aux grandes figures de la Wallonie.
Halloween (20 octobre). Les villageois en ont encore les oreilles qui bourdonnent : les pétards
étaient résolument trop gros. Pour la quatrième édition de sa fête de Halloween aux grottes de
Sclayn, l'ASBL avait fait appel à 20 figurants, venus s'ajouter aux 8 organisateurs. Le public en
quête de sensations fortes a répondu présent : 171 participants ont été dénombrés au départ.
Sorcières, zombies, faucheuses, cadavres, vampires, bourreaux : toute une sarabande animée par
Cornélius et Agrégus les deux compères désormais indispensables au bon fonctionnement de la
manifestation.
PERSPECTIVES
Archéologie
La fouille en stratigraphie de tous les niveaux de Scladina doit continuer pour préciser l'extension de
la distribution des vestiges archéologiques dans la grotte. Du point de vue des restes humains, les
dernières analyses de terrain ont permis de localiser avec plus de précision le chenal qui remania les
vestiges de l'enfant néandertalien, donnant au programme de fouille un nouvel élan. Les recherches
développées dans l'axe du chenal permettront peut-être la mise au jour de quelques fossiles
supplémentaires. Huit dents sont toujours absentes des mâchoires, la branche de l'hémi-mandibule
gauche et l'essentiel du crâne sont aussi manquants. Les programmes de datations sont encore en
cours, en collaboration avec l'Université d'Amsterdam, visant à préciser l'âge des planchers
stalagmitiques et l'Université de Groningen pour les datations au radiocarbone. En outre, sur le
terrain, l'étude stratigraphique étendue aux dépôts de l'entrée de la cavité, continuera, en
collaboration avec Stéphane Pirson, géologue au SPW.
Formation professionnelle
Maintien du programme pédagogique estival, pour 40 stagiaires, en collaboration avec les
universités de Liège, Louvain, Bruxelles, Namur, Vancouver. Encadrement d'étudiants mémorisants,
analysant les collections patrimoniales préhistoriques andennaises.
Conservation
Poursuite obligatoire du programme de restauration et de reconditionnement de toutes les
collections de Scladina et informatisation des données.
Mise en valeur du patrimoine
Accueil de l'exposition « la femme dans la Préhistoire ». A travers une trentaine de représentations
sculptées, gravées, peintes, le visiteur observera l'évolution de l'image que les préhistoriques
avaient de la femme, de la féminité, de la fertilité, du féminin sacré.
190
9. Energie
Missions générales
Collecte et analyse des consommations de combustibles (eau, gaz et électricité) des
établissements scolaires communaux avec mise en évidence de surconsommations ou de
disfonctionnements dans certains établissements pour y remédier.
Collecte des consommations de combustibles (eau, gaz et électricité) de tous les bâtiments
communaux. Ces informations sont analysées et servent à établir le cadastre énergétique des
bâtiments permettant de mettre en évidence les gros consommateurs d'énergie. Le projet est en
cours de réalisation.
Voir à ce sujet, pour information, les graphiques des consommations des énergies pour ces
dernières années (annexe 1).
A la lecture de ces graphiques, on constate que les consommations d'eau et d'électricité sont plus ou
moins constantes ces dernières années. La consommation de gaz varie fortement surtout en
fonction des conditions climatiques extérieures. Le même raisonnement peut être tenu pour le
mazout.
Par contre, en 2011, une baisse de la consommation du gaz et du mazout est à constater
notamment grâce au remplacement de chaudières existantes par des chaudières plus performantes
dans divers bâtiments communaux.
Ces informations sont à mettre en concordance avec le prix des énergies qui ne cesse d'augmenter,
en atteste le graphique d'évolution des prix en euros joint en annexe 2.
Intégration dans tous les marchés publics concernant les bâtiments communaux d'exigences sur la
performance énergétique ainsi que sur les matériaux mis en œuvre ou achetés : entre autres lors
de l'achat de matériau d'isolation, d'ampoules,
Etablissement des rapports suite aux vérifications des exigences relatives à la PEB (performance
énergétique des bâtiments) dans le cadre des permis d'urbanisme qui le requièrent. Réalisation de
236 rapports pendant la période concernée (160 l'année dernière).
Conseiller les citoyens en matière de PEB (demande de permis, certification énergétique, ), de
choix de techniques en vue d'économiser de l'énergie et en ce qui concerne les primes énergies
existantes. Le conseiller énergie possède également de la documentation à disposition des citoyens.
Contrôler la concordance entre les relevés et les factures. Des anomalies de relevés ont été
constatées et des modifications de factures ont été sollicitées et obtenues.
Vérifier le bon fonctionnement des installations et les régler correctement, notamment les
régulations et thermostats des systèmes de chauffage.
Actions et travaux réalisés en 2012
Remplacement au mois de février d'une partie de l'éclairage des classes de l'école communale de
Sclayn par des tubes LED. Ces travaux ont été réalisés par la société ARDILLA de Liers pour un
montant de 9.250 €. Ils devraient faire baisser de 25 % la consommation électrique du bâtiment,
soit une économie annuelle d'environ 1.000 €. Tout compris, le retour sur investissement est de ±
10 mois.
Dans le même ordre d'idées, le Conseil communal a approuvé deux marchés similaires pour
l'éclairage des bureaux du Service Technique et Logistique Communal (STLC) et pour ceux du
Centre administratif (CAPC) par des lampes LED performantes.
Les deux marchés seront attribués avant la fin de l'année pour une mise en œuvre début 2013.
191
Les économies d'énergie attendues pour le STLC sont de ± 5.400 kWh par an, soit ± 1.000 € en
moins par an.
Pour le CAPC, l'économie est estimée à 16.300 kWh par an (± 18% de la consommation électrique
annuelle du bâtiment) ou ± 3.100 € par an.
Par ailleurs, les ampoules actuelles ont une durée de vie de 1.500 heures soit ± 6 mois, d'où une
fréquence élevée de remplacement. Les LED ont une durée de vie de 40.000 heures, soit ± 166
mois (14 ans), dès lors, on réalise une énorme économie sur le remplacement des ampoules (et sur
la main d'œuvre).
Réalisation de la certification PEB de l'ensemble des logements appartenant à la Ville d'Andenne,
soit 23 logements au total. Ces certificats permettront aux candidats locataires de connaître la
performance énergétique de chaque logement. Ils sont valable 10 ans.
Ceux-ci montrent que les logements communaux se situent dans la moyenne des bâtiments et que
les logements récemment créés sont performants d'un point de vue énergie.
Remplacement des chaudières de l'école communale de Seilles (rue des Ecoles) qui avaient plus
de 30 ans. Les travaux sont en cours de finalisation et sont réalisés par l'entreprise JEANFILS de
Verlaine. Les nouvelles chaudières gaz à condensation permettront de réaliser une économie de ±
15 % de la consommation de gaz.
Participation à la campagne « Gaz Electricité : osez comparer » organisée par le Service Public
Fédéral Economie. Concrètement, pendant 2 jours, une permanence a été assurée par le Conseiller
en énergie afin d'accueillir les citoyens désireux de savoir comment comparer le prix des
fournisseurs de gaz naturel et d'électricité et éventuellement comment procéder pour changer de
fournisseur. Les permanences ont remporté un certain succès : une trentaine de participants sont
venus, dans la plupart des cas, il était intéressant de changer de fournisseur.
Avancement du dossier de réalisation d'une thermographie aérienne des communes d'Andenne et
de Fernelmont via un projet piloté par le BEP, lequel a désigné la société WALPHOT pour réaliser
cette thermographie. Cette initiative est une première en Wallonie. La thermographie aérienne
permet de dresser à un instant X, l'état des lieux des déperditions de chaleur au travers des toitures
de tout type de bâtiments. Il s'agit essentiellement d'un outil de communication et de sensibilisation
envers la population permettant de définir les zones prioritaires d'intervention. Les propriétaires des
maisons de référence pourront ainsi évaluer le niveau d'isolation de leur bâtiment et envisager les
travaux les plus adéquats.
En 2012, la Ville a réalisé un appel à candidatures citoyennes afin de participer à l'étude et
permettre de mettre en correspondance les données au sol avec les données prises par avion.
Concrètement, en automne, la société WALPHOT de Jambes procèdera à des photographies
aériennes avec une caméra infrarouge. Ces prises de vues seront réalisées de nuit, sans nuages et
par températures inférieures à 5 degrés. La juxtaposition des images enregistrées donnera une
mosaïque complète des toits du territoire andennais et les codes couleurs permettront de visualiser
les pertes de chaleur des habitations.
L'appel à candidature a également remporté un franc succès puisque c'est non moins qu'une
septantaine de personnes qui se sont inscrites. Une séance d'information en présence de tous les
intervenants a été organisée le 10 octobre à l'attention de ces personnes.
Le Conseil communal a approuvé fin octobre deux dossiers d'isolation de toitures : d'une part,
celle du bâtiment du Tourisme et d'autre part, celle de l'école communale de Vezin centre.
Le devis des travaux au 48 place des Tilleuls est de 9.994,60 € TVAC. L'économie envisagée est de
+/- 1.400 m³ de gaz par an, soit +/- 20% de la consommation annuelle actuelle, ce qui correspond
à une économie d'environ 980 € par an.
Les travaux pour l'école de Vezin sont estimés à 9.941,36 € TVAC et devraient générer une
économie d'environ 950 litres de mazout par an, soit environ 900 € par an.
192
Quelques résultats de travaux antérieurs
Le remplacement des chaudières de l'Hôtel de Ville donne de bons résultats. Sur un an, la
consommation de gaz est de 23.764 m³ pour une moyenne de 40.978 m³ sur les années
antérieures, soit une diminution de 42 %.
De même, avec le remplacement des chaudières de l'école communale de Seilles (Place Wauters),
sur un an, la consommation est de 31.570 m³ de gaz pour une moyenne de 44.287 m³ sur les
années antérieures, soit une diminution de 28 %.
Pour l'école communale de Sclayn (remplacement de la chaudière et des châssis), la consommation
sur un an est de 12.859 l de mazout pour une moyenne de 16.443 l sur les années antérieures, soit
une diminution de 22 %.
193
194
195
196
197
10. Enfance
1. Accueil extrascolaire
Historique
Ces deux dernières décennies ont vu s'opérer d'importantes mutations sociologiques à la suite
desquelles de nouveaux besoins sont apparus notamment en matière d'accueil des enfants en
dehors des heures scolaires.
Depuis 2001, le gouvernement s'intéresse à cette problématique.
L'entrée en vigueur du décret du 03 juillet 2003 relatif à la coordination de l'accueil des enfants
durant leur temps libre et au soutien de l'accueil extrascolaire met l'accent sur l'instauration d'une
politique d'accueil de l'enfance visant la coordination de l'ensemble des activités d'accueil qui se
déroulent sur le territoire de la commune et l'amélioration de la qualité de l'accueil prodigué aux
enfants en dehors des heures scolaires.
Différentes actions sont menées en ce sens depuis 2002.
Description des projets menés en 2012
La Commission Communale de l'Accueil (CCA) lieu de rencontre, de concertation et d'échange
concernant l'accueil des enfants en dehors des heures scolaires poursuit sa réflexion sur la qualité
de l'accueil dans les structures d'accueil extrascolaire.
Suite à l'analyse de l'état des lieux et à l'analyse des besoins réalisés, la Commission Communale de
l'Accueil d'Andenne s'est défini différents axes de travail et notamment le fait :
1. de poursuivre les efforts de centralisation et de diffusion des informations en matière d'accueil et
d'activités organisées pour les enfants en dehors des heures scolaires ;
2. de participer à l'augmentation de la qualité de l'accueil des enfants en augmentant le niveau de
qualification des accueillantes ;
3. de réfléchir à la mise en place de projets proposant des activités diversifiées aux enfants et ce,
grâce à la création d'un milieu d'accueil accessible le mercredi après-midi où différentes activités
adaptées à l'âge, aux besoins et aux envies des enfants seraient proposées;
1. Poursuivre les efforts de centralisation et de diffusion des informations en matière d'accueil et
d'activités organisées pour les enfants en dehors des heures scolaires
Une des missions du Service de l'Accueil Extrascolaire est d'informer les parents quant aux
possibilités d'accueil et d'activités organisées pour les enfants en dehors des heures scolaires et/ou
durant les vacances scolaires.
Pour ce faire, avant chaque période de vacances scolaires, un recensement des activités organisées
pour les enfants est effectué.
Les informations recensées sont compilées en un programme qui est ensuite diffusé via le site
Internet de la Ville et/ou communiqué aux parents qui en font la demande.
Malgré ces efforts, le manque d'informations reste un problème pour de nombreux parents : c'est
pourquoi, la Commission Communale de l'Accueil a décidé d'examiner la possibilité d'édition d'une
brochure reprenant toutes les informations relatives aux personnes ou associations qui organisent
un accueil ou des activités pour les enfants sur le territoire de la Ville d'Andenne.
198
Consciente de l'intérêt d'un tel outil, la Ville d'Andenne a décidé de consacrer une partie du subside
de coordination qu'elle perçoit de l'ONE afin de financer l'édition de cette brochure qui est
actuellement en cours d'élaboration.
2. Participer à l'augmentation de la qualité de l'accueil des enfants en augmentant le niveau de
qualification des accueillantes
Dans le cadre du décret du 03 juillet 2003 relatif à la coordination de l'accueil des enfants durant
leur temps libre et au soutien de l'accueil extrascolaire, les opérateurs d'accueil agréés s'engagent
notamment à respecter l'obligation de formation des accueillant(e)s (100 heures de formation de
base pour les personnes qui ne disposent d'aucune formation relative au domaine de l'enfance ou 50
heures de formation continuée pour les personnes qui disposent d'une formation initiale relative au
domaine de l'enfance et ce, sur une période de trois ans).
De manière à aider les opérateurs d'accueil à répondre à cette obligation, la Ville d'Andenne a décidé
de consacrer une partie de la subvention complémentaire obtenue de l'ONE pour financer la mise en
place de ces formations à Andenne.
Différentes sessions de formation ont été organisées en 2006-2007, 2007-2008, 2009 et 20102011.
De manière à poursuivre la démarche de formation entreprise, différents modules de formation
continuée seront mis en place en 2013.
3. Réfléchir à la mise en place de projets proposant des activités diversifiées aux enfants et ce,
grâce à la création d'un milieu d'accueil accessible le mercredi après-midi où différentes activités
adaptées à l'âge, aux besoins et aux envies des enfants seraient proposées
Le but étant de créer un milieu d'accueil accessible le mercredi après-midi où différentes activités
adaptées à l'âge, aux besoins et aux envies des enfants seraient proposées, une réflexion est menée
à ce sujet depuis environ deux ans, des contacts avec des partenaires potentiels ont été pris et deux
projets successifs ont pu voir le jour en 2011 et 2011-2012.
Ces projets ont été menés en collaboration avec la Maison de la Convivialité de Seilles, les Logis
Andennais, l'asbl « Mieux Vivre » et l'Ecole de Devoirs « Les Multicolores » de Seilles.
Chaque mercredi après-midi, des activités créatives, culinaires, sportives et ludiques étaient
proposées aux enfants qui, en fonction de leur âge, de leur humeur ou envie du jour choisissaient
l'activité à laquelle ils voulaient participer.
Le but de ces ateliers était d'élargir le panel des activités qui sont proposées à l'enfant de manière à
favoriser son épanouissement global, à lui permettre de choisir les activités auxquelles il a envie de
participer, à lui permettre de découvrir le monde tout en s'amusant et de le sensibiliser à la vie en
groupe et à son rôle de citoyen.
Ce projet a été évalué une première fois, remanié et réorganisé en fonction des éléments émanant
de cette première évaluation puis à nouveau évalué au terme de l'année scolaire 2011-2012.
L'atelier ayant été mené dans les deux seuls locaux de la Maison de la Convivialité, le groupe
d'enfants à prendre en charge par un même animateur changeant chaque semaine et tous les
partenaires n'étant pas présents chaque mercredi, le projet, pourtant porteur, a manqué de
cohérence.
Il a été repensé et est, depuis le 10 octobre 2012, organisé différemment.
Ces ateliers sont désormais organisés dans les locaux de la Maison de Quartier d'Andenne.
L'équipe d'animation est la même chaque semaine.
Le principe de possibilité de choix des activités est maintenu mais les enfants s'inscrivent pour des
sessions d'environ six semaines dans un même atelier ce qui permettra une organisation plus
cohérente et l'exploitation de la notion de groupe.
199
D'autres projets précédemment initiés ont été maintenus tels que :
Organisation d'un service d'accueil extrascolaire durant certaines périodes de vacances
scolaires
Face à la demande toujours croissante de places d'accueil ou d'activités pour enfants durant les
vacances, en 2011, la Ville d'Andenne a décidé de mettre un accueil extrascolaire en place durant
les vacances scolaires.
Cet accueil a lieu dans les locaux de l'Ecole Communale Andenne 1 de Seilles et est destiné aux
enfants de 3 à 12 ans pour autant qu'ils soient propres.
Vingt enfants peuvent être accueillis par jour.
Les inscriptions se font à la semaine.
L'accueil est accessible du lundi au vendredi de 7h30 à 18h00.
Durant la journée, les enfants sont encadrés par quatre accueillantes extrascolaires (deux le matin
et deux l'après-midi).
Différentes activités sont proposées aux enfants.
Le coût pour les parents est fixé à 4 euros la journée.
Face au succès rencontré par cet accueil, l'expérience a été réitérée en 2012 lors des vacances de
Pâques et six semaines durant les vacances d'été (du 9 au 27 juillet 2012 et du 06 au 24 août
2012).
Enfants, parents et accueillantes se sont montrés satisfaits de cette initiative.
Organisation d'un service de prêt de matériel
Face au manque de moyens dont se plaignaient de nombreuses structures d'accueil, en 2004, la
Ville d'Andenne a sollicité et obtenu une subvention de 11 958 euros qu'elle a, en accord avec la
Commission Communale de l'Accueil, décidé de consacrer à l'achat de malles de jeux et d'activités
pouvant être mises gratuitement à disposition de toutes les personnes ou associations qui
organisent un accueil ou des activités pour enfants sous forme de prêt.
Une charte régissant les conditions de prêt a été rédigée en accord avec la Commission Communale
de l'Accueil et le service de prêt fonctionne depuis juillet 2006.
Engagement de personnel ALE sous statut APE
Toujours dans l'optique d'augmenter la qualité de l'accueil prodigué aux enfants en dehors des
heures scolaires, en septembre 2007 puis en octobre 2008, la Ville d'Andenne a répondu à des
appels à projets lancés par la Région wallonne pour engager du personnel ALE sous statut APE et
ainsi assurer une plus grande constance et une plus grande implication du personnel en place.
Cinq personnes ont donc été engagées en 2008 et cinq personnes en 2009 pour assurer l'accueil et
l'animation des enfants et ainsi, toujours augmenter la qualité de l'accueil prodigué aux enfants dans
les différentes structures communales.
Ces engagements ont été reconduits en 2012.
Participation à des manifestations diverses
Marché de Noël
Le Service des Festivités de la Ville d'Andenne a décidé de proposer des petites animations gratuites
aux enfants lors du Marché de Noël.
Depuis 2005, le Service de l'Accueil Extrascolaire participe à ce projet en proposant un atelier
bricolage.
Cette année, ce partenariat sera renouvelé et le même type d'atelier sera proposé.
200
Village des Enfants lors des Fêtes de Wallonie
De manière à conférer un caractère familial aux fêtes de Wallonie, pour la huitième année
consécutive, le Service des Festivités a décidé d'organiser un « Village des Enfants » au sein duquel
diverses animations sont proposées gratuitement aux enfants.
Le Service de l'Accueil Extrascolaire a pris part à ce village en proposant des petites activités de
bricolage en collaboration avec l'éducatrice des Logis Andennais.
L'atelier a rencontré un beau succès et parents et enfants semblaient ravis.
Activités menées en collaboration avec les autres services actifs dans le domaine de l'enfance à
Andenne
De manière à unir les énergies et à permettre aux enfants de se rencontrer, le Service de l'Accueil
Extrascolaire participe également à des activités collectives organisées en collaboration avec l'Ecole
de Devoirs « Les Multicolores » de Seilles, l'Ecole de Devoirs « L'Echelle » de la Maison de Quartier
d'Andenne, la Maison de la Convivialité, les Logis Andennais ou l'asbl « Mieux Vivre » le mercredi
après-midi ou durant les vacances.
Différentes activités ont ainsi été menées en 2012:
•
une grande chasse aux œufs organisée durant les vacances de Pâques ;
•
un grand jeu dans les bois au Domaine Provincial de Chevetogne organisé durant les
vacances d'été ;
•
un stage d'une semaine sur le thème des cinq sens durant les vacances d'été,
Durant ce stage, différents activités étaient proposées aux enfants : cuisine, bricolage, activités
sportives, jeux, journée à Houtopia à Houffalize, etc.
•
etc.
Financement
Son Programme de Coordination Locale pour l'Enfance ayant été agréé en date du 1er mai 2010, la
Ville d'Andenne a reçu une subvention de coordination de 23 891 euros destinée à couvrir une partie
du salaire et des frais de fonctionnement de la coordinatrice.
En plus de cette subvention appelée subvention de coordination et grâce à cet agrément, les
opérateurs d'accueil agréés (asbl ISBA, Ville d'Andenne et asbl COALA) bénéficient également d'une
subvention de 0,20 euro par jour et par enfant présent dans leurs différentes structures d'accueil.
Le décompte final n'est pas encore établi (possibilité d'application d'un coefficient multiplicateur)
mais à ce jour, on peut déjà dire que pour les mois d'octobre 2011 à décembre 2011, l'opérateur
d'accueil « Ville d'Andenne » a reçu la somme de 1636,20 euros.
L'octroi de cette subvention a notamment permis aux opérateurs d'acheter le matériel nécessaire à
la mise en place d'activités diverses et contribue donc à l'augmentation de la qualité de l'accueil
prodigué aux enfants en dehors des heures scolaires.
Conclusions
Le travail réalisé jusqu'ici a permis de répondre à certains manques et à certaines demandes
exprimées par les parents, les enfants et les professionnels, il n'est pas figé, il évolue.
Le but étant d'améliorer les conditions d'accueil des enfants en dehors des heures scolaires,
différents projets ont été élaborés en ce sens mais il ne s'agit pas de s'arrêter là. Il faut persévérer,
évaluer les réalisations, exploiter les pistes de travail dégagées lors de la rédaction du Programme
de Coordination Locale pour l'Enfance, voir quelle suite leur donner pour augmenter encore la qualité
de l'accueil prodigué aux enfants.
201
2. Petite enfance
Au cours des deux dernières décennies, la société a connu un certain nombre d'évolutions faisant
émerger de nouveaux besoins en matière d'accueil et d'éducation.
De nos jours, il est difficile pour les personnes qui ont la charge d'enfants (et en particulier pour de
nombreuses mamans) de parvenir à concilier le bien-être et l'épanouissement de leurs enfants avec
une vie professionnelle souvent chargée.
Cette difficulté émane notamment de l'insuffisance de l'offre en matière d'accueil de la petite
enfance.
Dans l'optique d'augmenter l'offre et la qualité des services en matière d'accueil de la petite
enfance, la Ville d'Andenne mène différents projets et collaborations.
Une collaboration avec la société Intercommunale des Modes d'Accueil pour Jeunes
Enfants (IMAJE) pour l'organisation de trois Maisons Communales d'Accueil de l'Enfance
Depuis maintenant plusieurs années, la Ville d'Andenne a une convention avec IMAJE qui gère trois
Maisons Communales d'Accueil de l'Enfance (M.C.A.E.) à Andenne :
•
•
•
la M.C.A.E. de Seilles, située Place Wauters 9a à 5300 Seilles, qui accueille 18 enfants
équivalent temps plein ;
la M.C.A.E. « Les Nutons », située Rue Sous Meuse, 16 à 5300 Namêche, qui accueille 15
enfants équivalent temps plein ;
la M.C.A.E. « Ma Campagne », située Avenue Roi Albert, 228 à 5300 Andenelle, qui accueille
24 enfants équivalent temps plein.
Une collaboration avec la société Intercommunale des Modes d'Accueil pour Jeunes
Enfants (IMAJE) et avec le service « Les Arsouilles » pour l'organisation d'un service
d'accueillantes à domicile
Depuis maintenant plusieurs années, la Ville d'Andenne a une convention avec IMAJE et avec « Les
Arsouilles », deux services qui organisent et gèrent chacun un service d'accueillantes à domicile à
Andenne.
Une vingtaine d'accueillantes travaillent actuellement sur le territoire de la commune.
L'organisation et la gestion de deux milieux d'accueil : la Maison Communale d'Accueil de
l'Enfance (M.C.A.E.) « Les P'tits Bouchons » de Petit-Warêt et la Crèche « Couleur Pastel
» de Bonneville
La M.C.A.E. « Les P'tits Bouchons » de Petit-Warêt
La M.C.A.E. « Les P'tits Bouchons » a été inaugurée en avril 2006.
Cette structure est agréée pour accueillir 12 enfants équivalent temps plein et compte, à ce jour, 16
inscrits.
Elle ouvre ses portes du lundi au vendredi, de 7h15 à 18h15.
L'encadrement des enfants est assuré par quatre puéricultrices expérimentées tandis que la gestion
administrative et pédagogique de la structure est assurée par une infirmière sociale (quart-temps).
La Crèche « Couleur Pastel » de Bonneville
En juillet 2006, la Ville d'Andenne a décidé de répondre à un appel à projets intitulé « Plan Cigogne
II Programmation 2006-2007 des milieux d'accueil en collectivité subventionnés Crèches,
prégardiennats et MCAE » et a proposé la construction d'une crèche de 30 places aux abords de
l'Ecole Communale Andenne 2 située rue des Cailloux, 174 à 5300 Bonneville.
Ce projet a été retenu.
202
Les travaux de construction de la crèche ont débuté en novembre 2007 et la structure a ouvert ses
portes le 1er octobre 2008.
Cette structure est agréée pour accueillir 30 enfants équivalent temps plein répartis en deux
sections.
A ce jour, elle compte 45 enfants inscrits .
Elle ouvre ses portes du lundi au vendredi, de 7h15 à 18h15.
L'encadrement des enfants est assuré par sept puéricultrices (6 équivalent temps plein) tandis que
la gestion administrative et pédagogique de la structure est assurée par une infirmière sociale (troisquarts temps).
Une activité intitulée « Bébé rencontre petit à petit »
Lors de la première réunion de la Concertation Communale - lieu permettant l'échange et la
rencontre entre les professionnels et les bénévoles actifs dans toutes les structures de la petite
enfance ou intéressées par le soutien à la parentalité et dont l'objectif est d'aboutir à un service
médico-social préventif plus cohérent et le plus efficient possible pour les enfants de 0 à 6 ans - qui
a eu lieu le 28 septembre 2005, les différents travailleurs sociaux présents ont notamment fait part
d'un besoin des parents de pouvoir « souffler » à certains moments, de pouvoir s'extraire, pour
quelques heures, des difficultés que génère leur quotidien et ce, afin de pouvoir le gérer plus
sereinement.
De manière à répondre à ce besoin, les différents services ont pensé qu'il serait intéressant de
mettre un service de halte-garderie en place et de l'accompagner d'activités d'aide et de soutien à la
parentalité.
Au vu des activités et des obligations de chacun des services concernés, il n'était pas possible de
proposer ces animations de manière régulière, c'est pourquoi les différents intervenants avaient opté
pour une activité mensuelle.
Le projet, baptisé « Bébé rencontre petit à petit » avait donc lieu tous les derniers lundis du mois de
9h30 à 11h30 à la Maison de la Convivialité à Seilles et proposait différents types d'activités
destinées aux enfants âgés de 0 à 3 ans et à leurs parents :
•
•
des activités de bébés massages, de psychomotricité, de jeux, de contes, activités musicales,
etc. pour les enfants ;
des discussions autour de différents thèmes et activités d'aide et de soutien à la parentalité
pour les parents qui le désirent.
Au vu du succès rencontré par le projet et des besoins exprimés en la matière, grâce à la
disponibilité de bénévoles et à l'implication des TMS (travailleur médico-social) de l'ONE dans le
cadre de leur projet de soutien à la parentalité, il a été décidé d'étendre les horaires de l'activité et
depuis janvier 2008, « Bébé rencontre petit à petit » est accessible tous les lundis de l'année
scolaire de 9h30 à 11h30.
En plus de l'accueil des parents et des enfants, différentes activités ou séances d'informations ont
été proposées aux parents : différentes sessions d'initiation au massage bébé ou au portage, des
ateliers jeux encadrés par une psychomotricienne et un nouvel atelier de gymnastique périnéale
avec une kinésithérapeuthe spécialisée ont notamment été organisées durant l'année.
Celles-ci ont rencontré un beau succès.
Financement de ces différents projets
En ce qui concerne la gestion des trois M.C.A.E. par IMAJE, la Ville met des locaux à disposition de
l'Intercommunale et lui verse une somme forfaitaire journalière par présence effective d'enfants.
En contrepartie, IMAJE gère l'organisation, le personnel et l'équipement des structures.
En ce qui concerne les services d'accueillantes à domicile, la Ville verse une somme forfaitaire à
IMAJE et aux ARSOUILLES par jour de présence effective d'enfants.
203
En contrepartie, IMAJE et LES ARSOUILLES gèrent l'organisation de ces services d'accueillantes à
domicile (recrutement des accueillantes, formation, conformité des locaux, inscriptions des enfants,
fonctionnement quotidien, etc.).
En ce qui concerne la M.C.A.E. « Les P'tits Bouchons » de Petit-Warêt, elle est entièrement financée
et gérée par la Ville mais bénéficie de subventions de l'ONE pour son fonctionnement quotidien :
•
•
•
une subvention attribuée sur la base d'un forfait individualisé pour le quart-temps assistante
sociale ;
une somme forfaitaire journalière de 2,28 euros par présence effective d'enfant de moins de
trois ans pour les frais administratifs ;
une somme forfaitaire équivalente à la participation financière des parents plafonnée à 22,78
euros par journée de présence d'enfant de moins de trois ans, après déduction de la
participation financière des parents calculée en fonction du barème ONE sur base de leurs
revenus.
En ce qui concerne le fonctionnement de la crèche « Couleur Pastel » de Bonneville, l'ONE subsidie
les emplois de quatre puéricultrices équivalent temps plein et d'une infirmière sociale à trois-quarts
temps.
La Ville prend deux emplois équivalent temps plein de puériculture en charge ainsi qu'un équivalent
temps plein pour l'entretien de la structure.
Pour chaque jour de présence de leur enfant à la crèche, les parents versent une participation
financière calculée en fonction de leurs revenus.
Cette participation financière est déterminée par le barème ONE et varie entre 2,26 euros et 31,92
euros par jour.
En ce qui concerne le projet « Bébé rencontre petit à petit », il a fait l'objet d'une subvention du
Conseil d'Arrondissement de l'Aide à la Jeunesse de Namur dans le cadre d'un appel à projet relatif à
la prévention générale pour l'année 2006-2007.
Cet argent a permis d'acheter le matériel nécessaire au fonctionnement du projet, depuis, il
fonctionne sur fond propre et grâce à une collaboration avec les consultations ONE de la commune
qui prennent une grande partie du coût des animations proposées en charge.
204
3. Ecole de devoirs
Présentation
L'Ecole de Devoirs « Les Multicolores » existe depuis février 2001.
Depuis le 1er septembre 2004, le fonctionnement des écoles de devoirs est régi par un décret.
Selon ce décret, l'optique de ces structures d'accueil des enfants et des jeunes en âge d'obligation
scolaire, est de développer, sur base d'un plan d'action élaboré, un travail pédagogique, éducatif et
culturel de soutien et d'accompagnement à la scolarité et à la formation citoyenne, de façon
indépendante des établissements scolaires.
Afin de se conformer à cette vision des choses, l'Ecole de Devoirs ' Les Multicolores' s'est fixé
différents objectifs :
•
•
•
•
•
Elargir le panel des activités qui sont proposées à l'enfant de manière à favoriser son
épanouissement global ;
Mettre en place des ateliers de réflexion et de sensibilisation aux questions du respect des
autres, de la gestion des conflits et des relations interpersonnelles et ainsi participer à son
apprentissage de la citoyenneté et de la démocratie ;
Etablir des contacts réguliers avec les parents, les intervenants scolaires (directeur,
enseignants, logopède, etc.) et extrascolaires car l'enfant doit être vu comme un tout ;
Apporter une aide et un soutien scolaire à l'enfant ;
Donner des clés aux enfants pour qu'ils apprennent à se débrouiller seuls et ainsi favoriser
leur autonomie.
Afin de rencontrer ces objectifs, différents types d'activités sont mises en place à l'Ecole de Devoirs '
Les Multicolores.
Activités mises en place
Des activités d'aide et de soutien scolaire
Les activités d'aide et de soutien scolaire constituent l'essentiel des activités proposées au sein de
l'Ecole de Devoirs.
Elles ont lieu tous les lundis, mardis, jeudis de l'année scolaire de 15h30 à 17h30.
Leur objectif est d'aider les enfants à faire leurs devoirs et à les comprendre en leur proposant une
aide ponctuelle en cas de difficultés.
A cette activité s'adjoint un autre objectif, à savoir rencontrer les parents et les intervenants
scolaires et extrascolaires.
En effet, pour bien fonctionner, une Ecole de Devoirs se doit de connaître ce qui se passe en amont
et en aval de la vie des enfants (en famille, à l'école, en classe, etc.) et de savoir comment ils se
comportent dans ces différents milieux.
Des ateliers ludiques, créatifs et sportifs le mercredi après-midi
Des ateliers ludiques, créatifs et sportifs destinés aux enfants de 5 à 12 ans ont été organisés à la
Maison de la Convivialité de Seilles.
Ces ateliers ont été menés en collaboration avec le Service Accueil Extrascolaire de la Ville
d'Andenne, la Maison de la Convivialité de Seilles, les Logis Andennais et l'asbl « Mieux Vivre ».
Durant ces ateliers, des activités créatives, culinaires, sportives et ludiques étaient proposées aux
enfants qui, en fonction de leur humeur ou envie du jour avaient la possibilité de choisir l'activité à
laquelle ils voulaient participer.
Le but de ces ateliers était d'élargir le panel des activités qui sont proposées à l'enfant de manière à
favoriser son épanouissement global, à lui permettre de découvrir le monde tout en s'amusant et de
le sensibiliser à la vie en groupe et à son rôle de citoyen.
205
Des activités de préparation au CEB (Certificat d'Etude de Base)
Durant les congés de Pâques, les deux animatrices de l'école de devoirs ont proposé des activités de
révision pour les enfants de la 3ème à la 5ème primaire et de préparation au CEB pour les enfants
de 6ème. Ces ateliers par groupes de 4 enfants/animatrice étaient basés sur des mises en situations
pratiques qui abordaient les notions essentielles à revoir (lecture cartographique, échelles, calculs de
durée et règle de trois à travers la préparation d'une sortie vélo, notions de capacités et de masse
en préparant une recette, les notions de conjugaison lors un atelier d'écriture).
Des activités ponctuelles et variées
Les mercredis après-midi et/ou durant les vacances scolaires, des activités ponctuelles et variées
sont organisées pour les enfants : sorties, ateliers bricolage, jeux, ateliers culinaires, stages
thématisés, chasse aux œufs, etc.
Ces activités ont principalement pour but d'élargir le panel des activités qui sont proposées à
l'enfant de manière à favoriser son épanouissement global
Un Atelier Informatique
Cet atelier, mené en collaboration avec l'animateur de l'EPN de Seilles, s'inscrivait dans l'appel à
projet « papy et mamy surfeurs ». Il a eu lieu d'octobre 2011 à mai 2012 et était destiné à des
enfants de 8 à 14 ans et à des seniors.
Cet atelier informatique intergénérationnel était basé sur le traitement d'images numériques (logiciel
photo, techniques de scrapbooking, etc.).
L'année scolaire 2012-2013
Au terme de l'année scolaire 2011-2012, dans un souci d'équité et de clarification, la gestion de
l'Ecole de Devoirs « Les Multicolores » de Seilles a été confiée à l'asbl ACSA qui gère désormais les
écoles de devoirs d'Andenne et de Seilles.
Les activités d'aide et de soutien scolaire sont maintenues à Seilles alors que les activités du
mercredi ont été repensées, modifiées et réorganisées pour faire place à des projets plus cohérents
au niveau du lieu et du groupe d'enfants.
Le principe des ateliers du mercredi sera maintenu mais ceux-ci seront menés à la Maison de
Quartier d'Andenne.
Les enfants auront toujours le choix entre différents types d'ateliers (cuisine, ateliers créatifs, sport,
informatique, etc.) mais ils s'inscriront pour des sessions d'environ six semaines dans un même
atelier ce qui permettra une organisation plus cohérente et l'exploitation de la notion de groupe.
Subventions
En septembre 2011, la Ville d'Andenne avait introduit une demande de subventions au Service
Accueil Temps Libres de l'O.N.E. pour l'Ecole de Devoirs ' Les Multicolores ' de Seilles : un subside de
3 318,55 euros a été alloué à l'Ecole de Devoirs « Les Multicolores » de Seilles pour l'année 20112012.
Cette subvention a permis à l'animatrice d'acheter du matériel pour l'Ecole de Devoirs (matériel de
bricolage, matériel de rangement, matériel pédagogique, etc.), de financer une partie de ses
activités (prise en charge d'une partie du coût des excursions, etc.) et d'acheter des chèques ALE.
Afin d'assurer le suivi du projet, l'asbl ACSA a introduit une nouvelle demande de subventions en
septembre 2012 auprès du Service Accueil Temps Libre de l'Office de la Naissance et de l'Enfance. A
ce jour, aucune réponse n'a encore été enregistrée.
206
Conclusions et perspectives
Grâce à l'entrée en vigueur du décret, grâce aux efforts consentis par la Ville d'Andenne et
maintenant par l'asbl ACSA (mise à disposition d'un local et engagement de personnel qualifié), les
conditions et la qualité de l'accueil, de l'encadrement et du suivi pédagogique prodigué aux enfants
au sein de l'Ecole de Devoirs se sont fortement améliorées mais par manque de temps, de moyens
et d'espace, elles ne sont pas encore optimales.
Aujourd'hui, elle compte 13 inscrits pour les activités d'aide et de soutien scolaire qu'elle propose et
10 dossiers en attente qu'une place se libère.
Si ce succès est le signe de l'intérêt que les parents portent à la scolarité de leur enfant et de la
reconnaissance du travail effectué par l'équipe d'animation de l'Ecole de Devoirs, ces chiffres font
également état d'un nombre important de demandes qui restent insatisfaites par manque de place
et de personnel.
207
4. Activités culturelles et sociales ASBL (ACSA)
Siège Social
Maison de Quartier
4, rue Delcourt
5300 ANDENNE
085/84.37.94
Composition du Conseil d'Administration
Madame Elisabeth MALISOUX, Présidente
Monsieur Michel DECHAMPS, Administrateur
Madame Marianne SERVAIS, Secrétaire
Madame Laurence HOCHE, Administratrice
Madame Corinne WYARD, Administratrice
Composition de l'Assemblée Générale
Elisabeth MALISOUX, Présidente
Michel DECHAMPS, Administrateur
Marianne SERVAIS, Secrétaire
Ronald GOSSIAUX, Membre
Corinne WYARD, Administratrice
Laurence HOCHE, Administratrice
Muriel HERRERA-HERNANDEZ, Membre
Yves SOREE, Membre
Personnel
L'asbl Actions Culturelles et Sociales d'Andenne fonctionne avec du personnel engagé dans le cadre
du Programme A.P.E., à savoir :
•
•
•
•
•
1
1
1
1
1
poste
poste
poste
poste
poste
d'assistant social à temps plein
d'assistant social à mi-temps
d'administration ou animation à temps plein
d'administration ou animation à mi-temps
maintenance (ouvrier) ou aide technique à mi-temps
Changement de personnel en mai 2012
Suite au départ de deux travailleurs début 2012, certains ateliers ont été mis en suspens avant
l'arrivée des nouveaux travailleurs. Depuis mai 2012, divers ateliers ont repris leurs activités et
d'autres projets sont en préparation pour débuter prochainement.
PRESENTATION
L'A.S.B.L. a été créée le 1er janvier 1984
complémentaires: l'axe culturel et l'axe social.
et
208
développe
des
actions
selon
deux
axes
Les missions
Axe culturel
•
•
•
•
Développer les facultés créatives des enfants, adolescents et adultes ;
Favoriser une animation socioculturelle permanente ;
Permettre aux personnes de s'exprimer par des moyens appropriés ;
Mettre en valeur et faire connaître le patrimoine historique et culturel d'Andenne.
Axe social
•
•
•
•
•
•
Tenir des entretiens sociaux ;
Véhiculer, catalyser et impulser des projets porteurs de justice sociale, d'égalité sociale et de
solidarité ;
Favoriser la cohabitation et l'intégration harmonieuse des communautés locales ;
Aider à l'insertion sociale et culturelle des jeunes ;
Développer le soutien à la parentalité ;
Encourager des actions pour favoriser l'insertion professionnelle.
ACTIVITES POUR ENFANTS ET ADOLESCENTS
ECOLES DE DEVOIRS (EDD)
La finalité des EDD va au-delà de l'accompagnement scolaire puisqu'elle vise à contribuer au
développement global de l'enfant par des activités diversifiées (créatives, culturelles, sportives,
culinaires, ludiques).
Conformément au décret de reconnaissance des EDD, les activités sont élaborées autour de 4
objectifs principaux :
•
•
•
•
le développement intellectuel de l'enfant, notamment à travers le soutien à la scolarité, l'aide
aux devoirs et les remédiations scolaires ;
le développement et l'émancipation sociale, à travers la découverte de soi, la reconnaissance
de sa famille et du monde environnant dans le respect des différences et dans un esprit de
solidarité ;
le développement de la créativité et l'accès aux différentes cultures par des activités
ludiques, d'expression et de communication ;
l'apprentissage de la citoyenneté et de la participation par la mise en place de temps de
concertation (petits « conseils des enfants ») qui permettent aux enfants d'évaluer et de
poser des choix quant aux activités, voire de participer à leur préparation.
L'école de devoirs « L'Echelle » à Andenne existe depuis 1999 au sein de la Maison de Quartier.
Deux ans plus tard, une autre école de devoirs, « Les Multicolores », fut organisée à Seilles. Cette
école de devoirs fut gérée par la Ville d'Andenne pendant 11 années et a rencontré un vif succès au
sein des cités. Depuis la rentrée 2012, c'est l'asbl ACSA qui en a repris la gestion mais l'aide aux
devoirs a toujours lieu dans l'Espace Public Numérique de la Maison de la Convivialité de Seilles.
La coordination des deux EDD par l'asbl ACSA vise à maintenir le soutien scolaire dans les deux
implantations mais permet également la mise en place d'activités extrascolaires communes.
Les actions éducatives dans le cadre extrascolaire offrent aux enfants :
•
•
•
une autre forme d'apprentissage c'est-à-dire un apprentissage non soumis à un programme
(contraintes temporelles) et non soumis à des évaluations normatives (facteur de stress) ;
une autre manière de se construire, de se développer, de s'épanouir ;
des découvertes aux dimensions naturelles, citoyennes, sociales, historiques, culturelles.
Pour ces raisons il est important que tous les enfants, y compris ceux dont la famille a peu de
moyens, aient accès à des activités extrascolaires de qualité.
Pour ce faire, le coût des activités mises en place ne dépasse pas 4€ pour une journée d'animation
et 20€ pour une semaine de stage.
209
Soutien scolaire
« L'Echelle » accueille 15 enfants pour l'aide aux devoirs les lundis, mardis et jeudis de 15h30 à
17h30 en période scolaire tandis que « Les Multicolores » en accueille 13. Bien que la demande soit
plus importante, le nombre d'inscrits est limité en fonction des locaux et du nombre d'animateurs
présents.
L'aide scolaire est assurée par deux animatrices et, selon les jours, un à deux bénévoles ou
stagiaires.
En fonction des besoins, des séances de remédiation et de préparation du CEB sont proposées
durant les vacances scolaires ; ainsi, l'EDD « Les Multicolores » a proposé trois journées de révisions
ludiques et de préparation au CEB pour les élèves de la 3e à la 6e primaire durant les congés de
Pâques et l'EDD « L'échelle » a organisé des séances de révision les mercredis du mois de juin.
Les ateliers du mercredi
De janvier à mai 2012, des ateliers d'éveil culturel, créatifs et d'expression ont été proposés aux 15
enfants inscrits à l'EDD d'Andenne. Les mercredis du mois de juin étant réservés aux révisions.
Depuis le 1er octobre 2012, de nouveaux ateliers ont lieu au sein des locaux de la Maison de
Quartier de 14h à 16h15 en périodes scolaires en collaboration avec le Service de l'Accueil
Extrascolaire, les Logis andennais et l'asbl Mieux Vivre.
Cette collaboration permet aux 6 animateurs d'accueillir 45 enfants par mercredi.
Quatre modules sont proposés pour l'année 2012-2013. Pour chaque module (période de 5 à 7
mercredis), les enfants peuvent choisir parmi 3 ateliers, comme par exemple : cuisine,
scrapbooking, bricolage, danse, informatique, chasses aux trésors...
Un transport en car est organisé pour les enfants venant de Seilles et de Peu d'eau.
Le coût de ces ateliers est fixé à 1€ par enfant et par après-midi.
Les activités ponctuelles
Au cours de l'année, des activités ponctuelles ont été menées au sein de la Maison de Quartier
(portes ouvertes, fête de Noël) ou en collaboration avec d'autres services (chasse aux œufs, ateliers
créatifs au Village des Enfants des fêtes de Wallonie, Saint-Nicolas). Elles ont pour objectif de
proposer un moment de détente et de favoriser les rencontres avec les familles.
Les stages à thème et sorties
Une sortie à Chevetogne a été organisée le lundi 9 juillet 2012.
Un stage « Disney » était prévu à la Maison de Quartier pour les enfants du quartier. Faute
d'inscriptions suffisantes, ce stage a été annulé.
Un stage commun avec le Service de l'Accueil extrascolaire et aux Logis Andennais sur le thème des
5 sens a été organisé du 20 au 24 août dans les locaux de l'école communale de Namèche.
COURS DE RATTRAPAGE
Ces cours ont été organisés afin de donner la possibilité aux adolescents du cycle secondaire de
réussir leurs examens de seconde session et ainsi de poursuivre leur scolarité. La priorité est donnée
à des jeunes issus de familles plus démunies leur permettant de bénéficier de conditions plus
démocratiques que les cours particuliers.
Les cours sont organisés durant les vacances de Pâques et celles d'été. Les cours durant les
vacances d'été ont été planifiés en deux séances de 14h (réparties sur 7 journées). C'est le cours de
mathématiques qui a eu le plus de « succès ».
Le coût de ces séances était de 40€ par séance de 14h.
Nous savons qu'il y a pour cette année 2012 :
•
•
•
80% de réussite ;
10% d'échecs (pas nécessairement liés à la matière vue, à la matière revue) ;
10% sans nouvelles.
210
ACTIVITES EXTRAORDINAIRES
« Place aux enfants »
Cette activité, gratuite, développée dans plusieurs communes de la Communauté française, permet
de faire découvrir aux plus jeunes (10-12 ans) des métiers et des secteurs professionnels qui les
font rêver, qu'ils ont envie de découvrir : policier, archéologue, dresseur canin, sculpteur sur pierre,
kinésithérapeute, vétérinaire
Ce samedi 20 octobre 2012, à Andenne, 79 enfants répartis dans 17 circuits et accompagnés par 32
« passe-murailles » bénévoles ont participé à l'opération.
Plusieurs structures se sont associées pour la mise en place de cette journée :
•
•
•
la Ville d'Andenne a mis à disposition des chauffeurs et les cars communaux ;
la Régie des sports a mis à disposition les espaces nécessaires au bon accueil des enfants ;
le CPAS d'Andenne a préparé aux enfants un repas chaud pour la somme de 3€ au sein de la
cafétéria du Home « La Quiétude ».
ACTIVITES POUR ADULTES
Entretiens individuels et sociaux
Suite à l'arrivée de deux assistants sociaux en mai 2012, des entretiens individuels ont été mis en
place pour soutenir les personnes dépassées par l'administratif, les contraintes de la vie quotidienne,
les difficultés familiales En effet, l'objectif de ces entretiens est d'intégrer les habitants dans la vie
en société.
Le but est d'orienter, de guider et d'accompagner les personnes du quartier dans leurs démarches
administratives et/ou sociales mais également de permettre aux personnes de rompre l'isolement en
leur proposant des activités organisées par la Maison de Quartier.
Atelier 'Pause-café'
Jusque mars 2012, cet atelier fut l'occasion de partager un moment de rencontre, de partage et de
développer la créativité les vendredis de 13h à 15h à travers l'art floral, la cuisine, les décorations
diverses, des sorties culturelles, bien-être et des discussions.
Depuis septembre 2012, l'atelier a changé d'orientation. Il vise toujours des moments de rencontres
et de partages, mais s'oriente sur des thèmes choisis avec les participants. Il se déroule désormais
tous les lundis de 13h00 à 15h00 et aborde un thème différent chaque lundi (factures, santé,
alimentation, emploi, jeux de société, expression,). Des sorties culturelles serons réalisées
(expositions, visites,) ainsi que des visualisations de reportages sur différentes thématiques
évoquées ci-dessus.
Atelier « cuisine saine »
Développé grâce à un subside octroyé par la Fondation Roi Baudouin et Vie Féminine, des ateliers de
cuisine saine ont été mis en place, le mercredi matin. Ces ateliers doivent permettre d'amener les
familles à cuisiner « autrement » et à s'alimenter sainement pour un budget modique.
Depuis septembre 2009, un travail de mise en autonomie est réalisé avec ce groupe dans le but qu'il
se gère seul sans la présence systématique de l'animatrice Vie Féminine. En 2010, un deuxième
groupe s'est créé avec les usagers fréquentant le service Saint Vincent de Paul et s'est poursuivi
jusqu'à la fin du premier semestre 2011. Vu le peu de présence des bénéficiaires de Saint Vincent de
Paul, ce projet est actuellement mis entre parenthèses. Il n'est pas abandonné mais ce travail
d'insertion sociale demande réflexion.
L'atelier « cuisine-saine » remporte toujours un grand succès, une douzaine de personnes se réunit
deux fois par mois pour partager conseils, trucs et astuces, bonnes recettes, dans la bonne humeur.
Les acteurs de ce groupe sont extrêmement réguliers, ils viennent de divers milieux sociaux, et
résident parfois dans des communes voisines. Le groupe participe aussi aux grands rendez-vous de
la Maison de Quartier comme les portes ouvertes, la fête de Noël via la préparation des potages, des
goûters.
211
En 2013, l'atelier aura toujours lieu le mercredi matin et des sorties culturelles seront programmées
telles que visite d'une ferme, d'un viticulteur, d'un apiculteur, d'une guide nature, du musée de la
céramique
Les sorties ponctuelles
Durant les périodes des vacances scolaires, des activités ponctuelles pour les adultes sont
organisées dans un objectif d'insertion sociale. Ces activités visent aussi la mixité culturelle et
intergénérationnelle.
En juillet et août 2012, ils ont visité l'exposition Golden Sixties et l'Aquarium Museum de Liège,
découvert la Citadelle de Namur et fait une croisière sur la Meuse.
Ces activités ont réuni environ dix personnes différentes entre 20 et 65 ans, isolées ou en couple,
accompagnés parfois d'ami(e)s.
Ces participants soulignent l'importance, pour eux, de faire des activités en groupe car ils retrouvent
un sentiment d'appartenance à la société et se sentent reconnus. De plus, nombreux sont, ceux qui
n'osent voyager en transports en commun, le fait d'être en groupe les rassure. De plus, le fait
d'utiliser les transports en commun collectivement réduit, de manière non négligeable, le coût de
l'activité.
ACTIVITES PONCTUELLES
Journée portes ouvertes
Une journée portes ouvertes a été organisée en collaboration avec l'Envol. Cette journée, destinée
au public andennais a été réalisée afin que les équipes puissent présenter les ateliers qu'ils animent
au sein de la Maison de Quartier et afin que les habitants du quartier fassent part de leurs envies et
de leurs les projets.
POUR l'AVENIR
Suite aux observations réalisées, aux rencontres avec le public, aux échanges avec l'OISP l'Envol,
une grande demande de rencontres, de partage, de reconnaissance des bénéficiaires adultes est
constatée.
Suite à ce constat, il est prévu que les activités d'insertion sociale pour adultes pour 2012-2013
soient accentuées. Cette insertion sociale ne concerne pas uniquement un public précarisé.
L'isolement n'est pas forcément lié aux revenus, à la classe sociale, au genre, à un statut
professionnel. Le potager communautaire et un atelier de couture créative font partie des projets à
repenser dans ce cadre.
Un nouvel espace « bébé rencontre » au sein de la Maison de Quartier permettra la mise en place
d'activités de soutien à la parentalité tous les vendredis matins en périodes scolaires. Celui-ci devrait
voir le jour dès janvier 2013.
CONTACT
Maison de Quartier
rue Delcourt, 4 - 5300 ANDENNE - Tél/Fax 085/84.37.94
[email protected]
Coordinatrice administrative : Marianne SERVAIS - 085/84.96.39
Personne de contact pour les projets adultes : Jessica CALET
Personne de contact pour les projets enfants : Anne-Sophie COLLET
212
5. Jeunesse
Conseil communal des Jeunes
Formé en mars 2012, le Conseil communal des Jeunes regroupe 10 conseillers qui se réunissent un
mercredi sur deux. Ceux-ci, âgés de 12 à 17 ans, sont issus de plusieurs villages de l'entité.
Pour la première fois depuis l'existence d'un CCJ à Andenne, les conseillers n'ont pas été élus via des
élections ni informés dans le cadre scolaire. En effet, tous les Andennais âgés de 12 à 18 ans ont été
contactés personnellement via courrier et suite aux réponses reçues, une première réunion
d'information s'est déroulée le 21 mars 2012. Suite à cette réunion, 10 jeunes se sont montrés
intéressés pour s'engager dans l'aventure. Ceux-ci ont, de par l'expression de cette volonté,
directement été considérés comme conseillers.
En concertation avec le CRECCIDE (Carrefour Régional et Communautaire de la Citoyenneté et de la
Démocratie), il a été décidé que l'installation officielle des jeunes conseillers aurait lieu en début
d'année 2013, après les élections communales.
Les jeunes conseillers sont installés pour une période de 3 ans, afin de pouvoir réaliser des projets à
moyen terme, d'avoir le temps de prendre leurs marques ainsi que de se faire connaître dans leur
section respective.
L'objectif est que chaque jeune soit l'ambassadeur des jeunes de sa section, son village et que le
Service Jeunesse ait un jeune référent par section.
Par conséquent, les jeunes conseillers seront régulièrement amenés à aller au contact des autres
jeunes de leur section.
A terme, il conviendrait que tous les jeunes Andennais connaissent l'ambassadeur de leur section et
que tous les Andennais (re)connaissent le CCJ.
Activités déjà réalisées par le CCJ : visite des institutions européennes, visite de l'Andenne Arena,
participation à l'Euroskills 2012 à Spa-Francorchamps (concours européen des métiers manuels).
Les jeunes s'investissent également dans des organisations locales telles que l'opération Place aux
Enfants et la Fête de la BD.
Les jeunes travaillent actuellement sur des projets qui leur tiennent à cœur et essayerons de mener
ceux-ci à bien dans les meilleurs délais. Citons entre autre la mise en place d'un Pass Jeunes ainsi
qu'un travail de réflexion sur la possibilité d'améliorer la sécurité routière dans la commune.
Composition
Conseillers : Marie-Alix D'Harveng de Thon, David Defossé d'Andenne, Marine Debande de
Landenne, Sophie Geets d'Andenne, Dyklan Goossens d'Andenne, Marie Hancotte de Namêche,
Alexandre Lison d'Andenne, Esther Palm de Seilles, Jérémy Rubay de Landenne, Jérôme Stempels
de Bonneville.
Animatrice : Hélène Meyfroidt
Coordinatrice : Mélanie De Groote
Présidente : Elisabeth Malisoux
Relais infos
Accueil, prise en compte de la jeunesse andennaise et valorisation de leurs projets
Les jeunes Andennais se présentent spontanément (soit de manière individuelle ou collective) dans
nos bureaux afin de demander du soutien, des conseils ainsi que de l'aide logistique pour les projets
qu'ils souhaitent mettre en place.
Notre aide peut aller de la recherche d'infos, de personnes de référence, à des conseils et de l'aide
au niveau juridique, administratif, de la programmation, des subventions, de la communication, etc.
213
Nous n'hésitons pas non plus à aider et soutenir les jeunes chercheurs d'emploi dans leurs
recherches.
Nous sommes également à l'écoute de leurs questions et avis au sujet de l'actualité andennaise et
n'hésitons pas à échanger et à débattre de nos points de vue respectifs.
Depuis plusieurs années maintenant, la jeunesse andennaise est systématiquement prise en compte
dans les organisations et initiatives publiques de la Ville. Citons notamment la présence d'une zone «
Love, etc. » depuis l'édition 2011 des Fêtes de Wallonie.
La présence du service sur un réseau social tel que Facebook, fort prisé par les jeunes, nous permet
également de leur communiquer des informations très rapidement.
Mission de santé publique
Depuis 2010, le Service Jeunesse est actif dans le domaine de la prévention, notamment via la
campagne « Sans excès d'alcool, ça change le fête ».
Les différentes actions initiées cette année là, sont toujours poursuivies actuellement.
Citons entre autres :
•
•
•
le maintien de la charte spécifique proposée à tous les organisateurs et associations ;
le maintien de l'obligation faite aux partenaires de toutes nos manifestations de proposer de
l'eau gratuite et de vendre l'alcool à un prix plus élevé que le soft ;
le refus d'associer le nom d'alcooliers aux diverses festivités organisées.
Mouvements et organisations de jeunesse
Un appui logistique (transport des personnes et de matériel) en collaboration avec le Service
technique et logistique (transport matériel) et le Service enseignement (transport de personnes) est
proposé ainsi qu'un appui administratif (introduction des diverses demandes au Collège et suivi) ;
Aide ponctuelle
Participation des mouvements de jeunesse aux manifestations organisées par la Ville (Fêtes de
Wallonie, Marché de Noël), aide dans la recherche de locaux, etc.
Evénement particulier
Le 30 septembre 2012, partenariat de la Ville d'Andenne lors de l'organisation de la « Journée de
Passage » des unités scoutes de l'entité :
•
•
•
Globalisation du dossier des requêtes logistiques ;
Introduction des demandes au Collège communal ;
Collaboration avec le Service technique et logistique (montage des chalets, arrivée d'eau,
alimentation électrique, fermeture des voiries à la circulation) et le Service juridique en ce
qui concerne les arrêtés de police.
Unité Guides d'Andenne
Mise à disposition sur base d'une convention d'un local situé avenue Roi Albert, dans le bâtiment de
la Maison de l'Enfance, à Andenne.
Maison des Jeunes « le Hangar »
La commune d'Andenne dispose d'une Maison des Jeunes depuis 1986. D'abord créée sous la forme
d'une association de fait, elle est, depuis 1992 constituée sous forme d'asbl. En 1995, « Le Hangar »
a officiellement été reconnu par la Communauté française comme Maison des Jeunes.
Cette reconnaissance, et le subventionnement qui va avec, a ainsi permis à l'asbl d'engager dans un
premier temps un coordinateur-animateur.
Au fil des années et des projets présentés et défendus par le Hangar, une équipe de 4 personnes a
vu le jour, pour compter aujourd'hui 1 coordinateur et 3 animateurs.
214
Installée depuis ses débuts dans les bâtiments de l'ancienne gare de Sclaigneaux, la MJ y est restée
jusqu'en juin 2011, date à laquelle sa convention locative avec la SNCB Holding a pris fin. Se
retrouvant sans local, le Collège communal a marqué son accord pour que le Hangar puisse
s'installer en centre-ville, et plus précisément dans l'ancien « Free Time ».
Cette arrivée de la MJ en centre-ville lui confère une plus grande accessibilité de part sa proximité
avec les établissements scolaires et permet au Hangar de prendre contact avec un nouveau public
de jeunes.
Actuellement une collaboration est établie entre les deux institutions. Des projets et partenariats ont
été mis en place :
•
•
•
Suite au constat que de nombreux jeunes n'ont pas toujours la possibilité de se déplacer
dans le centre-ville, la MJ et la Ville d'Andenne ont mis sur pied un projet de décentralisation
du Hangar à Namêche (Foyer Jules Bodart) pour permettre aux animateurs de la MJ d'aller à
la rencontre des jeunes et d'ainsi leur proposer des activités.
Une collaboration active a vu le jour entre l'animateur sportif de la MJ et un éducateur de la
Maison de la Convivialité. Plusieurs fois par semaine, ils se rendent chacun avec leur public
sur les espaces multisports de Thon et de Peu d'Eau pour y organiser des rencontres
sportives amicales (foot, basket...). Ces rencontres permettent à des jeunes issus de milieux
différents de se rencontrer.
Une collaboration a également été mise sur pied entre la MJ et les espaces publiques
numériques. Depuis quelque temps, un éducateur de la MJ se rend régulièrement à l'EPN de
Peu d'Eau pour mettre en place avec les animateurs qui sont déjà sur place et les jeunes
eux-mêmes, des activités adaptées. Un nouvel EPN a été créé à Namêche (Foyer Jules
Bodart). Cette localisation se justifie par le développement des activités dans ce lieu par la
Maison des Jeunes dans le cadre du projet de décentralisation.
215
6. Plaines d'été
Périodes de fonctionnement
La plaine de vacances communale a été ouverte aux enfants de 3 ans à 12 ans du 02 juillet au 03
août 2012 inclus, soit 25 jours de fonctionnement.
Personnel d'encadrement
43 personnes ont travaillé au sein de la plaine de vacances, se répartissant comme suit :
•
personnel d'encadrement (coordinateur, moniteurs brevetés ou stagiaires, moniteurs sans
formation): 37 (35 en 2011) ;
•
personnel d'entretien: 2 ;
•
chauffeurs de cars: 4.
L'ONE impose des normes d'encadrement strictes. Un moniteur sur trois doit être breveté ou
assimilé. Cette année, 9 moniteurs sur les 37 désignés répondaient aux normes prescrites; celles-ci
ont été respectées: les moniteurs brevetés ont été engagés sur de plus longues périodes permettant
ainsi de maintenir les normes journalières.
Réunions journalières et hebdomadaires
Des réunions journalières ont été organisées. Elles ont permis de faire le point sur le déroulement de
la journée.
Les préparations des semaines d'activités ont été examinées à l'occasion des réunions
hebdomadaires du vendredi. Celles-ci étaient aussi destinées à réaliser l'évaluation de la semaine
écoulée.
Implantation et répartition
Les enfants ont été accueillis dans les locaux de l'école communale de NAMECHE.
Ils ont été répartis en groupes en fonction de leur âge :
•
groupe des 3 ans ;
•
groupe des 4-5 ans ;
•
groupe des 6-7 ans ;
•
groupe des 8-9 ans ;
•
groupe des 10-11-12 ans.
Cette répartition par groupe a été instaurée afin de respecter au mieux les desideratas et les besoins
des enfants. Toutefois, ceux-ci se rencontraient fréquemment lors des excursions ou activités telles
que les grands jeux extérieurs.
Activités réalisées
Cette année, les thèmes de la plaine ont été les suivants :
•
Semaine 1 : le tour du monde ;
•
Semaine 2 : les pirates ;
•
Semaine 3 : le Far-West ;
•
Semaine 4 : le Moyen-âge ;
216
•
Semaine 5 : les personnages de bandes dessinées.
Les animations et activités proposées (bricolages, sorties, jeux...) ont été choisies en relation avec
ces thèmes (bricolages magiques, création de jeux de société, organisation d'un goûter sur un
thème proposé, création de contes, de chansons et de chorégraphies, jeux intergroupes...).
Journées du fruit et de la santé
Chaque mercredi, il a été demandé aux enfants et aux animateurs de venir avec une collation saine
(fruit, céréales,) à la place des bonbons habituels. Les animateurs ont également organisé chaque
mercredi une activité en rapport avec le thème « Fruit et/ou Santé ».
Les enfants ont également participé à différentes excursions:
•
Domaine provincial de CHEVETOGNE (3 à 12 ans) ;
•
Ferme pédagogique du Domaine provincial de CHEVETOGNE (3 ans et 4-5 ans) ;
•
Pirouette (parc récréatif couvert) (4-5 ans et 6-7 ans) ;
•
Les draisines de la Molignée (10-12 ans) ;
•
Le Mont Mosan à HUY (3 ans et 4-5 ans).
En ce qui concerne Eté Jeunes Sport, à l'initiative de l'Adeps, le programme suivant a été mis en
place avec les clubs partenaires, en collaboration avec la Régie sportive communale autonome:
•
Semaine du 9/07 au 13/07: karaté (6-7 et 8-9 ans par le "Karaté Club" de SEILLES) au
complexe sportif de SEILLES ;
•
Semaine du 16/07 au 20/07: badminton (8-9 ans et 10-11-12 ans par "Les Volanteux" de
SEILLES) au complexe sportif de SEILLES ;
•
Semaine du 23/07 au 27/07: basket (6-7 ans et 10-11-12 ans par le "BC First" d'ANDENNE)
à l'Andenne Arena ;
Les enfants ont également eu l'occasion de participer à des opérations de sécurité routière
organisées par la police fédérale au Domaine provincial de CHEVETOGNE (10-11-12 ans);
Repas
Chaque jour, les enfants ont bénéficié d'un repas complet comprenant un potage et un plat
principal.
Les repas ont été fournis par la société HOME & CATERING sprl (L'OLIVAL), de JAMBES et réchauffés
dans les cuisines de l'école communale de NAMECHE (repas fournis en liaison froide).
Des pique-niques ont également été prévus par la société pour les journées d'excursion.
Transport des enfants
Comme les autres années, les enfants ont pu bénéficier du transport gratuit en car.
Un circuit, préétabli en concertation avec les chauffeurs de cars et respectant un parcours logique, a
été effectué dans les différentes sections de l'entité.
Les chauffeurs de car ont été assistés, dans les trajets, par des moniteurs.
Participation aux frais
Le droit de participation à la plaine de vacances a été fixé à 2,50 euros par jour et par enfant
domicilié sur l'entité andennaise et à 3,50 euros par jour et par enfant domicilié hors entité.
Ce montant comprend le transport aller et retour en car, le repas et les animations.
217
Fréquentation
Au total, 150 enfants ont participé à la plaine de vacances communale.
Les normes imposées par l'ONE (un moniteur pour 8 enfants de moins de 6 ans et un moniteur pour
12 enfants de 6 ans et plus) ont été respectées.
218
11. Enseignement
1. Fondamental
Le Comité de Direction mis en place depuis 2007, lequel est composé de l'Echevin de
l'Enseignement, du Chef de Service de l'Enseignement et des directeurs des écoles d'Andenne I, II
et III, continue de prendre des décisions collégialement sur tout ce qui se rapporte à l'organisation
et au fonctionnement de l'enseignement communal et soumet ces décisions à l'approbation du
Collège Communal et le cas échéant à l'approbation du Conseil Communal. Un compte-rendu est
établi à chaque réunion. Le Comité de Direction se réuni aussi souvent que possible et à chaque fois
que cela s'avère nécessaire.
Créée en 2009, l'asbl Agence de Promotion des Ecoles Communales d'Andenne a pour but de
promouvoir l'Enseignement Communal en organisant des événements et des projets à destination
des écoles communales sur l'entité d'Andenne. Elle poursuit ainsi, la réalisation de son objet par tout
moyen adéquat, notamment en collaborant avec toutes institutions et associations dont l'activité
contribuerait ou pourrait contribuer à la réalisation de ces buts. Elle peut faire toutes les opérations
se rattachant directement ou indirectement à la réalisation de son but.
Le Conseil d'Administration de cette asbl réuni l'échevin de l'Enseignement, le chef du Service de
l'Enseignement, les directeurs des écoles communales d'Andenne et la directrice de l'Enseignement
de Promotion Sociale. Les membres composant l'Assemblée Générale sont constitués de personnes
physiques faisant partie de l'équipe éducative de l'enseignement communal d'Andenne.
Sur proposition du Collège Communal du 6 mars 2012, le Conseil Communal, lors de sa séance du
23 mars 2012 a procédé avec prise d'effet à partir du 1 er avril 2012, à la décision de nommer à titre
définitif, une institutrice maternelle à raison d'un temps plein.
Vu la nécessité d'adapter le règlement d'Ordre intérieur, en raison du projet « Cyberclasse », lequel
nécessite l'utilisation dans le respect du matériel informatique dans les écoles communales
d'Andenne, le Conseil Communal lors de sa séance du 6 juillet 2012 a décidé de modifier le
Règlement d'Ordre Intérieur des écoles communales d'Andenne. Un article 28, relatif à la chartre
informatique, a été inséré dans le règlement d'ordre intérieur des écoles communales d'Andenne.
L'implantation maternelle, non isolée, sise rue de Ville-En-Warêt, 274 atteignait 80 % des normes
de rationalisation le 30/09/2010 et bénéficiait dès lors d'un sursis jusqu'au 31/08/2011 (application
de l'article 12 de l'A.R. du 2 août 1984 portant rationalisation et programmation de l'enseignement
maternel et ordinaire).
Considérant qu'à la date du 01/09/2011, il était certain que la norme de population à 100 % ne
serait pas atteinte et que l'implantation de Ville-En-Warêt ne pouvait, dès lors rester ouverte et
considérant qu'à défaut d'infrastructures suffisantes pouvant accueillir les élèves maternels venant
de l'implantation précitée dans l'implantation la plus proche, sise rue du Portail, 489 (Vezin-Centre),
le Service Général de l'Enseignement fondamental et de l'Enseignement spécialisé, a décidé de
reconnaître le bâtiment sis rue de Ville-en-Warêt, 274, comme bâtiment annexe de l'implantation de
la rue du Portail, 489 (Fase 5751) pour l'année scolaire 2012-2013, comme demandé et ce, dans
l'intérêt des élèves.
Conformément aux dispositions prévues par le décret du 2 février 2007 relatif au statut des
directeurs, le Conseil Communal lors de sa séance du 9 novembre 2012, a approuvé les nouvelles
lettres de mission des 3 directions des écoles communales d'Andenne.
En annexe 1, figurent les chiffres de la population scolaire dans les écoles communales arrêtés au 30
septembre.
219
A la lecture de ces chiffres on constate d'une manière générale, que la population globale des écoles
communales est à nouveau en augmentation et ce, pour la troisième fois depuis ces dix dernières
années.
En effet, il y a une augmentation de 4 élèves régulièrement inscrits au 30 septembre par rapport à
2011 soit 0,5 % de plus, et 43 élèves soit 6 % de plus par rapport à 2010 où nous étions arrivé au
plus bas en termes de nombres d'élèves régulièrement inscrits dans nos écoles.
Globalement, l'augmentation est constatée au niveau primaire qui enregistre 12 élèves de plus alors
qu'un léger recul est constaté au niveau maternel, soit 8 de moins.
L'encadrement dans l'enseignement primaire résulte d'un calcul de périodes hors cours
philosophiques, effectué sur base des populations scolaires des différents lieux d'implantation. En
règle générale, le calcul se fait sur base du nombre d'élèves régulièrement inscrits au 15 janvier de
l'année scolaire précédente, à condition de ne pas avoir une variation d'au moins 5 %.
Les emplois conférés l'année scolaire précédente et subventionnés par la Fédération WallonieBruxelles, ont été globalement, maintenus au-delà du 30 septembre. Seule la perte d'un demiemploi a été enregistré au niveau maternel à partir du 1er octobre 2012 mais vu l'accroissement de
la population scolaire au niveau maternel dans le courant de l'année scolaire et en application des
articles 43 et 44 du décret du 13 juillet 1998, des emplois supplémentaires subventionnés
(augmentation du cadre) seront créés tout au long de l'année scolaire 2012-2013.
Dans un soucis de maintenir le nombre d'emplois des titulaires en place au 1 er septembre 2012 dans
toutes les implantations primaires, le Collège Communal, par résolution prise lors de sa séance du 4
septembre 2012, a décidé de prendre en charge 7 périodes d'institutrice primaire jusqu'au 30 juin
2013.
En vue de maintenir un encadrement efficace dans une implantation maternelle d'Andenne III,
jusqu'à l'obtention d'un demi-emploi subventionné par la Fédération Wallonie-Bruxelles, le Collège
Communal, par résolution prise lors de sa séance du 4 septembre 2012, a décidé de prendre en
charge 13 périodes d'institutrice maternelle du 1 er septembre 2012 jusqu'au 30 septembre 2012 et
dans une même contexte par résolution prise lors de sa séance du 9 octobre 2012, le Collège
Communal a décidé de prendre en charge à nouveau, 13 périodes d'institutrice maternelle du 1 er
octobre 2012 jusqu'au 16 novembre 2012.
En application du décret du 2 mai 2012 portant diverses mesures relatives à l'enseignement
fondamental, notamment en matière de taille des classes, la Fédération Wallonie-Bruxelles a
accordé à partir du 15 octobre 2012 à l'implantation de Landenne, 8 périodes complémentaires
subventionnées au niveau primaire.
ECOLE COMMUNALE ANDENNE I
•
Implantation I : Implantation du niveau primaire
Rue des Ecoles, 1 5300 SEILLES
•
Implantation II : Implantation fondamentale
(niveau maternel et niveau primaire)
Place Wauters, 9A 5300 SEILLES
•
Implantation III : Implantation du niveau maternel
Rue Fond des Malades, 1 5300 SEILLES
•
Implantation IV : Implantation fondamentale
(niveau maternel et niveau primaire)
Rue Vieux Tauves, 89b 5300 COUTISSE
220
Personnel enseignant
situation au 01/10/11
1
situation au 01/10/12
Directeur sans classe
1
Instituteurs - Institutrices
Temps plein
6
- primaires
8
6
- maternelles
4
Temps partiel
1 (11P/sem) + (12P/sem APE)1 - primaires
(20P/sem)2 (12P/sem)1
(6P/sem)
1 (20P/sem)1 (4P/sem)1
(12P/sem)
1 (20P/sem)2 (13P/sem)1
(6P/sem)
- maternelles
1 (20P/sem)3 (13P/sem)1
(6P/sem)
1 (16P/sem)1 APE (10P/sem)1
APE (8P/sem)
Maîtres d'éducation physique
1 (18P/sem)2 APE (10P/sem)
1 (12P/sem)
Maîtresse de psychomotricité
1 (14P/sem)
1 pour Andenne I, II et III
Assistante maternelle PTP
1 pour Andenne I, II et III
1 (6P/sem)1 APE (6P/sem)1
APE (4P/sem)
Maîtres de seconde langue
1 (8P/sem)1 APE (10P/sem)1
APE (4P/sem)
Maîtres spéciaux de cours
philosophiques
1 (6P/sem)1 (4P/sem)
- morale
1 (8P/sem)1 (2P/sem)
1 (6P/sem)1 (4P/sem)
- religion catholique
1 (8P/sem)1 (2P/sem)
1 (6P/sem)
- religion islamique
1 (4P/sem)
1 (6P/sem)
- religion protestante
1 (4P/sem)
Statut du personnel enseignant
Agents définitifs :
situation au 01/10/11
1
situation au 01/10/12
Directeur sans classe
1
Instituteurs - Institutrices
Temps plein :
4
- primaires
6
5
- maternelles
4
Temps partiel :
1 (20P/sem)2 (12P/sem)1
(6P/sem)
- primaires
1 (20P/sem)1 (12P/sem)1
(4P/sem)
1 (20P/sem)2 (13P/sem)
- maternelles
1 (20P/sem)3 (13P/sem)
1 (16P/sem)
Maîtres d'éducation physique
1 (18P/sem)
1 (6P/sem)
Maîtres de seconde langue
1 (8P/sem)
221
situation au 01/10/11
situation au 01/10/12
Maîtres spéciaux de cours
philosophiques
1 (6P/sem)1 (4P/sem)
- morale
1 (8P/sem)1 (2P/sem)
1 (4P/sem)
- religion catholique
1 (2P/sem)
1 (6P/sem)
- religion islamique
1 (4P/sem)
1 (6P/sem)
- religion protestante
1 (4P/sem)
Agents temporaires :
situation au 01/10/11
0
situation au 01/10/12
Directeur sans classe
0
Instituteurs - Instituteurs
Temps plein
2
- primaires
2
0
- maternelles
0
Temps partiel
1 (11P/sem) + (12/sem APE)
- primaires
0
1 (6P/sem)
- maternelles
1 (6P/sem)
1 pour Andenne I, II et III
Assistante maternelle PTP
1 pour Andenne I, II et III
1 APE (10P/sem)1 APE
(8P/sem)
Maîtres spéciaux d'éducation
physique
2 APE (10/sem)
1 (12P/sem)
Maîtresse de psychomotricité
1 (14P/sem)
1 APE (8P/sem)1 APE (4P/sem)
Maîtres de seconde langue
1 APE (10P/sem)1 APE
(4P/sem)
Maîtres spéciaux de cours
philosophiques
0
- morale
0
1 (6P/sem)
- religion catholique
1 (8P/sem)
0
- religion islamique
0
0
- religion protestante
0
Puéricultrice :
situation au 01/10/11
1 puéricultrice 4/5ème temps
(définitif - C.F.)
situation au 01/10/12
Implantation place Wauters
222
1 puéricultrice 4/5ème temps
(définitif - C.F.)
Population scolaire
Niveau maternel :
Année scolaire 2010-2012
Implantation
Année scolaire 2012-2013
31
Reppe
33
60
Place Wauters
43
30
Coutisse
27
121
TOTAL
103
Année scolaire 2011-2012
Implantation
Année scolaire 2012-2013
80
rue des Ecoles
74
37
place Wauters
35
48
Coutisse
57
165
TOTAL
166
Niveau primaire :
Voir graphique 1 en annexe 2
Promotion de l'éducation physique
Les élèves participent chaque année à diverses activités sportives :
•
Championnat provincial de crosse canadienne ;
•
Cross Adeps Ste Catherine à Huy, Olympiades ;
•
Passage des brevets de natation ;
•
Psychomotricité dès la 1ère maternelle ;
•
Apprentissage de la natation dès la 3ème maternelle ;
•
Un après-midi sportif/semaine par cycle pour le primaire.
Projets mis en place en 2011-2012
•
Classes de dépaysement (de la 2ème année à la 6ème année) ;
•
Découverte de notre patrimoine (visites de musées, d'expositions, d'une ferme pédagogique,
de châteaux) et de notre environnement (visite de réserves animalières, de grottes, d'une
écluse) ;
•
Théâtre, cirque ;
•
Crosse canadienne ;
•
Snack golf ;
•
Brevets de natation ;
•
Initiation à l'informatique ;
223
•
Participation à l'opération « Andenne Ma Ville Propre » ;
•
Visite de Saint-Nicolas dans toutes les classes ;
•
Visite de Père Noël dans toutes les classes;µ
•
Carnaval à l'école
déguisements) ;
•
Organisation d'une journée découverte ;
•
Excursions diverses : Chevetogne, Mont Mosan.
(fabrication
de
déguisements,
fête
à
l'école,
bal,
concours
de
Chaque implantation a un projet spécifique qui est travaillé sur une période de 3 années.
A Seilles, les enfants travaillent sur le projet « Culture et Patrimoine d'Ici et d'Ailleurs » :
•
Découverte du milieu proche la première année ;
•
Découverte de La Commune, de la Province et du Pays ;
•
Découverte de pays dont sont issus certains enfants de notre école. (A la découverte de
Cultures différentes).
A Coutisse et à Reppe, les enfants travaillent sur un projet artistique :
•
la Peinture (première année) ;
•
la Musique (deuxième année)l
Ce projet étant mis en place depuis l'année scolaire précédente, le thème pour la troisième année
reste à définir.
ECOLE COMMUNALE ANDENNE II
•
Implantation I : Implantation fondamentale
(niveau maternel et niveau primaire)
Rue du Bâty, 240 5300 SCLAYN
•
Implantation II : Implantation fondamentale
(niveau maternel et niveau primaire)
Place Félix Moinnil, 326 5300 LANDENNE
Implantation III : Implantation fondamentale
(niveau maternel et niveau primaire)
Rue des Cailloux, 174 5300 BONNEVILLE
Personnel enseignant
situation au 01/10/11
1
situation au 01/10/12
Directeur sans classe
1
Instituteurs - Institutrices
Temps plein
8
- primaires
9
5
- maternelles
5
Temps partiel
2 (12P/sem)
- primaires
1 (4P/sem) + (8P/sem à partir
du 15/10)1 APE (7P/sem)
224
situation au 01/10/11
situation au 01/10/12
3 (13P/sem)
- maternelles
2 (13P/sem)
1 pour Andenne I, II et III
Assistante maternelle PTP
1 pour Andenne I, II et III
1 (12P/sem)1 (4P/sem)1 APE
(6P/sem)1 APE (4P/sem)
Maîtres d'éducation physique
1 (12P/sem)1 (4P/sem)1 APE
(6P/sem)1 APE (4P/sem)
1 (6P/sem)1 (5P/sem)
Maîtresse de psychomotricité
1 (12P/sem)
1 (8P/sem)1 APE (8P/sem)1
APE (4P/sem)
Maîtres de seconde langue
1 (6P/sem)2 APE (6P/sem)
Maîtres spéciaux de cours
philosophiques
1 (10P/sem)
- morale
1 (12P/sem)
1 (10P/sem)
- religion catholique
1 (12P/sem)
1 (2P/sem)
- religion islamique
1 (4P/sem)
1 (2P/sem)
- religion protestante
1 (2P/sem)
Statut du personnel enseignant
Agents définitifs :
situation au 01/10/11
0
situation au 01/10/12
Direction sans classe
0
Instituteurs - Institutrices
Temps plein
6
- primaires
7
4
- maternelles
4
Temps partiel
2 (12P/sem)
- primaires
0
1 (13P/sem)
- maternelles
2 (13P/sem)
1 (12P/sem)1 (4P/sem)
Maîtres d'éducation physique
1 (12P/sem)1 (4P/sem)
1 (8P/sem)
Maître de seconde langue
1 (6P/sem)
Maîtres spéciaux de cours
philosophiques
1 (10P/sem)
- morale
1 (12P/sem)
1 (10P/sem)
- religion catholique
1 (12P/sem)
1 (2P/sem)
- religion islamique
1 (4P/sem)
0
- religion protestante
1 (2P/sem)
Agents temporaires :
situation au 01/10/11
1
situation au 01/10/12
Direction sans classe
Instituteurs - Institutrices
225
1
situation au 01/10/11
situation au 01/10/12
Temps plein
2
- primaires
2
1
- maternelles
1
Temps partiel
0
- primaires
1 (4P/sem) + (8P/sem à partir
du 15/10)1 APE (7P/sem)
2 (13P/sem)
- maternelles
0
1 APE (6P/sem) 1 APE (4P/sem) Maîtres d'éducation physique
1 APE (6P/sem) 1 APE (4P/sem)
1 (6P/sem)1 (5P/sem)
Maitresse de psychomotricité
1 (12P/sem)
1 pour Andenne I, II et III
Assistante maternelle PTP
1 pour Andenne I, II et III
1 APE (8P/sem)1 APE (6P/sem)
Maîtres de seconde langue
2 APE (6P/sem)
Maîtres spéciaux de cours
philosophiques
0
- morale
0
0
- religion catholique
0
0
- religion islamique
0
1 (2P/sem)
- religion protestante
0
Puéricultrices :
situation au 01/10/11
situation au 01/10/12
1 puéricultrice APE (19h00/sem) Implantation de Sclayn
1 puéricultrice APE (19h00/sem)
1 puéricultrice 4/5ème temps
(C.F.)
Implantation de Bonneville
0
Année scolaire 2011-2012
Implantation
Année scolaire 2012-2013
26
Sclayn
27
46
Landenne
44
20
Bonneville
20
92
TOTAL
91
Année scolaire 2011-2012
Implantation
Année scolaire 2012-2013
55
Sclayn
48
62
Landenne
77
Population scolaire
Niveau maternel :
Niveau primaire :
226
Année scolaire 2011-2012
Implantation
Année scolaire 2012-2013
29
Bonneville
29
146
TOTAL
154
Voir graphique 2 en annexe 2
Promotion de l'éducation physique
Les élèves participent chaque année à diverses activités sportives :
•
Championnat « inter écoles » de crosse canadienne ;
•
Cross Adeps Ste Catherine à Huy ;
•
Olympiades pour les maternelles et primaires ;
•
Psychomotricité de la 1ère à la 3ème maternelle ;
•
Intensification des heures de sports (4 périodes à Sclayn et Landenne de la 1 ère à la 4ème
primaire, pour toutes les classes primaires à Bonneville) ;
•
Initiation à la pratique de la voile au degré supérieur.
Projets mis en place en 2011-2012
•
Classes vertes (St Hubert, Han-Sur-Lesse, et Farnière) ;
•
Découverte de notre patrimoine (visites de musées, d'expositions, d'une ferme pédagogique,
de châteaux) et de notre environnement (visite de réserves animalières, de grottes, d'une
écluse, d'une station d'épuration des eaux en partenariat avec le BEP) ;
•
Théâtre, cirque ;
•
Crosse canadienne ;
•
Initiation à l'informatique, à la sécurité routière (journée « vélos ») ;
•
Participation à l'opération « Andenne Ma Ville Propre » ;
•
Fancy fair ;
•
Animations et bal sur le thème d'Halloween ;
•
Visite de Saint-Nicolas dans toutes les classes ;
•
Carnaval à l'école
déguisements) ;
•
Accueil de personnes-ressources dans le cadre d'événements (commémorations des 11
novembre et 8 mai) ou d'activités particulières (activités culinaires encadrées par une
professionnelle) ;
•
Participation à une journée du souvenir à Brûly-de-Pesche en partenariat avec l'échevinat du
3ème âge et des Associations patriotiques ;
•
Visite/découverte du monde de l'archéologie (initiation pour les degrés supérieurs) ;
•
Organisation de repas équilibrés au sein des classes maternelles ;
•
Participation active à l'opération « Ouvrir mon quotidien » ;
•
Etude du quartier de son école.
(fabrication
de
déguisements,
227
fête
à
l'école,
bal,
concours
de
ECOLE COMMUNALE ANDENNE III
•
Implantation I : - niveau maternel - rue du Portail, 489 5300 VEZIN
rue de Ville-En-Warêt, 274 - 5300 VEZIN
niveau primaire - rue de Sclaigneaux, 654 5300 VEZIN
•
Implantation II : Implantation fondamentale (niveau maternel et niveau primaire)
Rue Sous-Meuse, 16 - 5300 NAMECHE
Personnel enseignant :
situation au 01/10/11
1
situation au 01/10/12
Direction sans classe
1
Instituteurs - Institutrices
Temps plein
8
- primaires
8
3
- maternelles
4
Temps partiel
1 (12P/sem)
- primaires
0
1 (20P/sem)2 (13P/sem)1
(6P/sem)
- maternelles
3 (13P/sem) + 1 APE (13P/sem)
1 (10P/sem)1 (4P/sem)1 APE
(10P/sem)
Maîtres d'éducation physique
1 (10P/sem)1 (4P/sem)1 APE
(10P/sem)
1 (3P/sem)1 (8P/sem)
Maîtresse de psychomotricité
1 (10P/sem)
1 pour Andenne I, II et III
Assistante maternelle PTP
1 pour Andenne I, II et III
1 (6P/sem C.F. + 4P/sem)1 APE Maîtres de seconde langue
(8P/sem)1 APE (6P/sem)
1 (6P/sem C.F. + 4P/sem)2 APE
(6P/sem)
Maîtres spéciaux de cours
philosophiques
1 (10P/sem)
- morale
1 (10P/sem)
1 (10P/sem)
- religion catholique
1 (10P/sem)
1 (6P/sem)
- religion islamique
1 (4P/sem)
1 (6P/sem)
- religion protestante
1 (4P/sem)
Statut du personnel enseignant
Agents définitifs :
situation au 01/10/11
0
situation au 01/10/12
Direction sans classe
1
Instituteurs - Institutrices
Temps plein
7
- primaires
7
2
- maternelles
2
228
situation au 01/10/11
situation au 01/10/12
Temps partiel
1 (12P/sem)
- primaires
0
1 (20P/sem)
- maternelles
3 (13P/sem)
1 (4P/sem)1 (10P/sem)
Maîtres d'éducation physique
1 (4P/sem)1 (10P/sem)
1 (6P/sem)
Maître de seconde langue
1 (6P/sem)
Maîtres spéciaux de cours
philosophiques
1 (10P/sem)
- morale
1 (10P/sem)
1 (10P/sem)
- religion catholique
1 (10P/sem)
1 (6P/sem)
- religion islamique
1 (4P/sem)
1 (6P/sem)
- religion protestante
1 (4P/sem)
Agents temporaires :
situation au 01/10/11
1
situation au 01/10/12
Direction sans classe
0
Instituteurs - Institutrices
Temps plein
1
- primaires
1
1
- maternelles
2
Temps partiel
0
- primaires
0
2 (13P/sem)1 (6P/sem)
- maternelles
1 APE (13P/sem)
1 APE (10P/sem)
Maîtres d'éducation physique
1 APE (10P/sem)
1 (3P/sem)1 (8P/sem)
Maîtresse de psychomotricité
1 (10P/sem)
1 pour Andenne I, II et III
Assistante maternelle PTP
1 pour Andenne I, II et III
1 (4P/sem)1 APE (8P/sem)1
APE (6P/sem)
Maîtres de seconde langue
1 (4P/sem)2 APE (6/sem)
Maîtres spéciaux de cours
philosophiques
0
- morale
0
0
- religion catholique
0
0
- religion islamique
0
0
- religion protestante
0
Puéricultrices :
situation au 01/10/11
situation au 01/10/12
2 puéricultrices APE (temps
plein)
Implantation de Vezin-Centre
2 puéricultrices APE (temps
plein)
1 puéricultrice 4/5ème temps
Implantation de Vezin-Centre
1 puéricultrice 4/5ème temps
229
situation au 01/10/11
situation au 01/10/12
(C.F.)
(C.F.)
Population scolaire
Niveau maternel :
Année scolaire 2011-2012
Implantation
Année scolaire 2012-2013
65
Vezin-Centre + V-W
76
20
Namêche
20
85
TOTAL
96
Année scolaire 2011-2012
Implantation
Année scolaire 2012-2013
104
Vezin-Fonteyne
99
40
Namêche
48
144
TOTAL
147
Niveau primaire :
voir graphique 3 en annexe 2
Innovations pédagogiques
Au sein de l'implantation de Vezin Fonteyne
•
Projet langue (néerlandais ou anglais) ;
•
Au degré supérieur, les heures ont doublé : 4 heures/semaine au lieu de 2 heures/semaine ;
•
En 4ème année, les élèves bénéficient de 2 heures de langues.
Commentaires de la direction en concertation avec les professeurs de langue :
En ce qui concerne Mesdames Haidon et Brancart ainsi que Monsieur Lisin, maîtres spéciaux de
seconde langue, la formule est idéale.
Le fait de débuter l'apprentissage des langues à raison de 2 périodes dès la 4 ème primaire et de
doubler les heures au DS, tout en gardant le même professeur permet aux élèves :
•
d'étudier plus de vocabulaire ;
•
d'acquérir plus d'automatismes ;
•
de mieux maîtriser la prononciation et l'accentuation ;
•
d'approfondir les structures de base.
Les professeurs constatent un réel progrès au niveau de la compréhension à l'audition ainsi qu'au
niveau de la restitution orale.
Grâce à ces heures supplémentaires, les professeurs ont la possibilité d'aborder l'écrit (et de ce fait
de mieux préparer les élèves au secondaire).
230
Au sein de l'implantation de Namêche : Projet "sport"
Les élèves du primaire bénéficient de 2 heures supplémentaires de sport et peuvent ainsi s'essayer à
la pratique d'activités sportives nouvelles.
Ce renforcement des heures de sport permet également d'offrir aux enfants une pratique sportive
régulière à l'heure où celle-ci fait cruellement défaut chez de nombreux élèves.
Organisation d'une journée sportive à destination de tous les élèves des classes primaires.
Projets mis en place en 2011-2012
Les maternelles de Ville-en-Warêt :
•
Visite à la ferme : rencontre avec les animaux, récolte de fruits ;
•
Echanges avec les élèves des classes maternelles de Bonneville ;
•
Séjour en classes de mer en compagnie des élèves des classes maternelles de Bonneville ;
•
Visite du musée des Beaux Arts de Bruxelles et réalisation d'une exposition à l'école, dans le
cadre du cycle 5/8 ;
•
Ateliers culinaires ;
•
Visite guidée de la réserve naturelle de Sclaigneaux à la découverte de la flore locale ;
•
Psychomotricité ;
•
Sortie chez Pirouette ;
•
Initiation ponctuelle au néerlandais ;
•
Approche dynamique de la lecture dès la 2ème maternelle à partie de la méthode des Alphas ;
•
Cycle 5-8 ans ;
•
Classe promenade dans le village à chaque saison ;
•
Participation aux séances de théâtre pour enfants organisées par le Centre Culturel
d'Andenne.
•
Excursion à Han-sur-Lesse et au Monde sauvage d'Aywaille ;
•
Initiation à l'équitation à travers une journée au manège.
Les maternelles de Vezin Centre :
Projets de l'année :
•
Projet alimentation et environnement : prendre soin de son corps et de l'environnement ;
•
Visite du musée des Beaux Arts de Bruxelles et réalisation d'une exposition à l'école, dans le
cadre du cycle 5/8 ;
•
Visite d'un verger : préparations culinaires ;
•
Petits déjeuners équilibrés : collations saines ;
•
Réalisation d'un potager : préparations culinaires avec les récoltes ;
•
Participation à Andenne Ville Propre ;
•
Approche dynamique de la lecture dès la 2ème maternelle à partie de la méthode des Alphas ;
•
Cycle 5-8 ans.
Projets ponctuels :
•
Promenade dans les bois à la découverte de l'arbre mon ami ;
•
Fête de St Nicolas ;
231
•
Fête de Noël ;
•
Psychomotricité ;
•
Fête des rois ;
•
Projets sur les oiseaux en hiver ;
•
Participation aux séances de théâtre pour enfants organisées par le Centre Culturel
d'Andenne ;
•
Projet bibliothèque : réalisation de livres ;
•
Le carnaval ;
•
Jeu de piste dans le village pour Pâques.
Les primaires de Vezin Fonteyne :
•
Participation des classes de 1ère et 2ème années au Printemps des Sciences ;
•
Ateliers scientifiques ;
•
Participation des classes de 1ère et 2ème années au concours des jeunes illustrateurs organisé
par les éditions Bayard ;
•
Bibliothèque (emprunt hebdomadaire d'ouvrages dès la 1ère primaire) ;
•
Participation aux séances de théâtre pour enfants organisées par le Centre Culturel
d'Andenne ;
•
Périodes individualisées de remédiation à destination des enfants difficultés ;
•
Participation à la dictée du Balfroid des 6ème primaires ;
•
Cycle 5-8 ans ;
•
Fête de St Nicolas ;
•
Séjour en classes vertes à Esneux pour les classes de 1ère, 2ème et 3ème années ;
•
Séjour en classes de voile à Bütgenbach pour les classes de 4ème, 5ème et 6ème années ;
•
Initiation à diverses disciplines sportives dans le cadre du cours d'éducation physique ;
•
Participation aux cross de l'Adeps dès la 3ème primaire.
Implantation de Namêche :
(classes maternelles)
•
Participation aux séances de théâtre pour enfants organisées par le Centre Culturel
d'Andenne ;
•
Fête de Saint-Nicolas ;
•
Carnaval à l'école ;
•
Cycle 5-8 ans ;
•
Chasse aux œufs ;
•
Préparation de la fancy-fair par les enfants ;
•
Visite régulière à la bibliothèque d'Andenne ;
•
Préparation de la fête des mères ;
•
Journée à Chevetogne dans le cadre du cycle 5/8 ;
•
Projet autour du carnaval au départ de la visite du musée du masque de Binche ;
•
Recettes culinaires ;
232
•
Approche dynamique de la lecture dès la 2ème maternelle à partir de la méthode des Alphas.
(Classes primaires)
•
Participation aux séances de théâtre pour enfants organisées par le Centre Culturel
d'Andenne ;
•
Projet alimentation saine ;
•
Journée à Chevetogne dans le cadre du cycle 5/8 ;
•
Projet autour du carnaval au départ de la visite du musée du masque de Binche ;
•
Cycle 5-8 ans ;
•
Sortie chez Pirouette ;
•
Journée sportive à l'Adeps ;
•
Initiation à la sécurité routière en collaboration avec l'IBSR ;
•
Réalisation d'un potager à l'école ;
•
Visite au labyrinthe de Durbuy ;
•
Travail sur la préhistoire au départ de la visite de la grotte Scladina ;
•
Réalisation d'un journal à destination des habitants du village ;
•
Classes de dépaysement à Saint-Hubert pour tous les élèves des classes primaires.
233
234
235
2. Promotion sociale
Présentation
L'Ecole Industrielle et Commerciale d'Andenne (EIC) est une école de promotion sociale
subventionnée par la Fédération Wallonie Bruxelles dont le Pouvoir Organisateur est la Ville
d'Andenne.
L'EIC organise chaque année des formations en journée et en soirée à destination d'un public
essentiellement adulte (ou adolescent d'au moins 15 ans) dans des domaines très variés.
Son siège social ainsi qu'une partie des locaux de cours ont été transférés dans l'ancien bâtiment
des sœurs de la charité, au n°1 de la rue Adeline Henin depuis le 1er septembre 2011. En vertu
d'une nouvelle convention d'occupation signée avec l'Athénée Royal Jean Tousseul pour une durée
de 5 ans, l'EIC occupe toujours 4 classes dans les bâtiments de celle-ci en journée et davantage en
soirée.
La gestion de l'EIC revient à Madame Virginie HENRIET, directrice à temps plein, et à une équipe de
3 collaborateurs administratifs (une éducatrice-économe et deux employés administratifs).
Par ailleurs, l'EIC a occupé l'année dernière 42 professeurs (dont 4 nommés à titre définitif à temps
partiel) et 3 experts, issus de l'enseignement ou de la sphère privée qui dispensent les cours
d'informatique, de langues, de comptabilité, etc.
La dotation organique de l'Ecole s'élève à 5516 périodes B, contre 5462 périodes en 2001. Cette
augmentation s'explique par le nombre croissant de formations organisées et donc, de périodesélèves comptabilisées.
Philosophie et partenaires de travail
Le secteur de la promotion sociale est, au même titre que le FOREM ou d'autres, un opérateur de
formation. A cet égard, il s'insère dans le monde de l'insertion socioprofessionnelle et propose un
nombre croissant de formations qualifiantes destinées à faciliter la recherche et l'obtention d'un
emploi de candidats demandeurs d'emploi.
L'Ecole Industrielle et Commerciale s'inscrit depuis de nombreuses années dans un large réseau de
partenaires avec lesquels elle organise ces formations qualifiantes, qu'elle essaie de faire coller au
mieux à la réalité du marché du travail et aux attentes tant des travailleurs que des employeurs.
Nos principaux partenaires sont :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Le FOREM : diffusion de l'offre de formations, suivi des demandeurs d'emploi, soutien
financier de certaines formations, contrat de formation professionnelle, etc.
Le CPAS d'Andenne : diffusion de l'offre de formation, suivi des stagiaires, etc.
Le service Economie/Emploi de la Ville d'Andenne : diffusion de l'offre de formations,
initiation de nouveaux projets, etc.
Le FOREM Formation : financement de la section « électricien installateur-monteur »,
information et recrutement des candidats, possibilité de passer le brevet VCA pour les
candidats, etc.
Le CEFORA : organisation conjointe de la formation « employé commercial interne » et «
assistant de direction », financement total de cette formation, sélection et suivi des
stagiaires, aide à la recherche d'emploi, etc.
La MIRENA : organisation conjointe de la formation « vente et service à la clientèle » dans le
cadre de la mise à l'emploi de demandeurs d'emploi dans le secteur de la vente, sélection et
suivi des candidats pendant la formation et à l'emploi, etc.
L'Institut Sainte-Begge : mise à disposition d'ateliers d'électricité dans le cadre de la
formation « «électricien installateur-monteur », etc. Ce partenariat a malheureusement pris
fin en septembre 2012 faute d'espaces disponibles dans les locaux de Co-Begge.
Le Fonds Social Européen : financement de périodes complémentaires pour des cours de
langues ou de services aux personnes, etc.
Le Centre de Technologie Avancées de Ciney (CTA) : mise à disponibilité gratuite des locaux
pour les cours de domotique et d'électricité industrielle, formations pour formateurs, etc.
236
•
•
La Maison de l'emploi et tous ses partenaires : participation aux plateformes partenariales,
mise à disposition de locaux, échange de bonnes pratiques, etc.
Mode d'emploi : filiale de Vie féminine qui organise une préformation pour les personnes
désireuses d'entamer la formation d'aide-familiale et ayant des lacunes en français et
méthode de travail.
Mais aussi, Formelec, l'Agence Locale pour l'emploi, Manpower, Randstad, Solidarité Emploi
Logement, Espaces Ciney (EFT), l'Université du Temps Libre d'Andenne (UTlA), etc.
Afin de proposer aux stagiaires demandeurs d'emploi un accompagnement plus personnalisé et
renforcer ainsi leurs chances de trouver un emploi, l'EIC adhère depuis 2007 au Dispositif Intégré
d'Insertion SocioProfessionnelle (DIISP). Ce dispositif a été abrogé depuis le 1er octobre 2012.
Nous avons par ailleurs signé une convention de partenariat avec la MIRENA afin de proposer un
jobcoaching aux stagiaires sortants qui le souhaitent.
Dans le cadre des stages professionnels, l'EIC collabore également avec de nombreux employeurs
des secteurs de soins et services aux personnes (MRS, CHR Namur, CH Huy, ASD, ADMR, CSD,
etc.), de la comptabilité (fiduciaires, bureaux comptables, etc.), de l'électricité (intercommunale,
indépendants, etc.), etc.
L'année scolaire 2011-2012
Au cours de l'année scolaire 2011-2012, l'EIC a inscrit 369 personnes différentes. Le profil des
étudiants de l'EIC est le suivant :
50% proviennent d'Andenne, 25% des régions directement limitrophes (Ohey, Gesves, Ciney,
Fernelmont) et les 25% restant des régions namuroises et hutoises.
Les femmes représentent 60% de la population étudiante ;
46% sont demandeurs d'emploi soit 169 personnes.
L'EIC a organisé six formations de jour à destination de demandeurs d'emploi :
•
Technicien en comptabilité : d'une durée de 10 mois, cette formation vise à initier aux règles
comptables mais aussi à la bureautique, aux notions élémentaires de droit et aux techniques
d'accueil des personnes se destinant au métier d'aide-comptable.
20 personnes, toutes demandeuses d'emploi, se sont inscrites à cette formation. 6 ont présenté et
réussi leur épreuve intégrée.
Pour renforcer les chances d'insertion professionnelle des étudiants, l'EIC a ajouté un stage en
entreprise de 3 semaines. Cela a permis à certains étudiants d'être engagés dans des fiduciaires,
par exemple.
•
Aide-familial : Initiée par un partenariat avec le FOREM, l'ALE et le CPAS, cette formation
d'une année est aujourd'hui financée sur fonds propres et comporte de nombreux stages en
entreprise.
L'aide-familial a pour rôle d'accompagner les personnes fragilisées (personnes âgées, handicapées,
etc.) dans leur milieu de vie afin de les aider à vivre de manière digne et autonome. C'est ainsi
qu'une aide-familiale peut être amenée à faire un peu de ménage, de repassage, les repas, les
courses, les devoirs avec les enfants, emmener le bénéficiaire chez le médecin, etc.
29 personnes demandeuses d'emploi se sont inscrites et 7 ont obtenu leur diplôme. Le secteur des
services aux personnes étant en manque de personnel, 100% des candidats sont aujourd'hui à
l'emploi.
•
Aide-soignant : Depuis deux années, l'EIC organise la section aide-soignant qui vient ainsi
compléter la formation d'aide-familial. Organisée à raison de deux journées par semaine
pendant un an, cette formation permet tant à des travailleurs qu'à des demandeurs d'emploi
de la suivre.
17 se sont inscrites et 11 ont obtenu leur diplôme. Toutes ces personnes sont à l'emploi.
237
•
Employé commercial interne : Organisée en collaboration avec le CEFORA, cette formation de
6 mois a pour objectif de former des adultes tant en matière administrative (cours
d'informatique, comptabilité, etc.) qu'en techniques commerciales afin qu'ils puissent exercer
ce métier « double » au sein d'entreprises appartenant à la commission paritaire 218.
13 personnes se sont inscrites et 11 personnes ont obtenu leur attestation de réussite. Elles ont
toutes réalisé un stage en entreprise et la majorité a trouvé un emploi dans ce secteur.
•
Electricien installateur-monteur : organisée grâce au soutien financier du FOREM, cette
formation forme à temps plein des adultes tant en électricité résidentielle qu'industrielle.
13 personnes se sont inscrites à cette formation et 7 ont obtenu leur diplôme d'électricien.
Outre ces formations longues de journée, l'EIC a diplômé :
6 personnes d'un certificat relatif aux connaissances de gestion de base ;
12 personnes d'un certificat de connaissances élémentaires en anglais.
6 personnes d'un Baccalauréat en comptabilité (option gestion) qui étaient les derniers étudiants de
cette section. L'EIC a en effet mis fin au BAC faute de candidats.
Par ailleurs, pour les cours organisés en dehors d'une section, voici un aperçu du nombre
d'attestations de réussite délivrées :
Unités de formation
Nombre d'inscrits
Nombre de réussites
Oenologie
26
19
Anglais
95
47
Néerlandais
73
44
Espagnol
35
23
Informatique
32
13
Communication et service à la
clientèle
9
6
Connaissances de gestion
24
6
Total
294
158
L'année scolaire 2012-2013
Soucieuse d'offrir des formations en lien avec la réalité économique et les attentes de la population,
l'EIC a multiplié cette année les formations qualifiantes à destination des demandeurs d'emploi.
C'est ainsi que le partenariat avec le CEFORA a été élargi pour proposer la formation d'assistant de
direction.
Pour la première fois, l'EIC n'a pu répondre à toute la demande et a dû constituer des listes
d'attente pour la majorité des formations. Ainsi, près d'une trentaine de personnes n'ont pu suivre la
formation désirée faute de places.
Cinq formations ont débuté en septembre/octobre :
•
•
•
•
•
•
Technicien en comptabilité : 21 personnes
Aide-familial : 37 personnes
Aide-soignant : 27 personnes
Electricien installateur-monteur: 15 personnes
Assistant de direction : 9 personnes
Communication et service à la clientèle : 14 personnes
238
Par ailleurs, 239 personnes se sont inscrites aux différents cours organisés en soirée, dont 31 rien
qu'en connaissances de gestion. Cela représente une population totale de 373 étudiants, chiffre très
stable par rapport à la rentrée académique dernière.
Pistes d'avenir
Dans l'attente d'une rénovation complète du bâtiment des sœurs de la charité (la demande de
promesse de principe est actuellement sur le bureau du Ministre concerné), l'EIC a déménagé dans
ce bâtiment suite à une rénovation partielle. Elle occupe donc actuellement deux implantations : la
principale sise rue Adeline Henin, n°1 et une secondaire au n°3 de la même rue dans les bâtiments
de l'Athénée.
Pour les années futures, l'EIC poursuivra l'organisation de formations qualifiantes en partenariat
avec les institutions citées plus haut et ce, dans l'objectif de permettre à un maximum de
demandeurs d'emploi de se remettre sur le chemin du travail. Le FOREM a d'ores et déjà confirmé sa
volonté de renouveler en 2013-2014 le projet de formation en électricité.
L'EIC a également l'objectif d'organiser des formations en collaboration avec les entreprises de la
région qu'elles soient d'ordre technique ou autre. C'est ainsi que nous pouvons nous adresser au
public des travailleurs qui doivent continuer à se former tout au long de leur carrière pour maintenir
ou évoluer dans leur emploi. Nous accueillons régulièrement des employés de l'administration mais
aussi des employés du secteur de la construction. Nous avons aussi initié des rencontres plus
bilatérales avec Promandenne et ses membres afin d'optimaliser l'accueil de stagiaires.
Afin de rationnaliser l'organisation de baccalauréats dans les écoles de promotion sociale, la
Communauté française a décidé que les baccalauréats ne comptabilisant pas un certain nombre
d'étudiants par unité de formation ne pourront être reconduits. Le baccalauréat en comptabilité
organisé depuis 2000 ne générant pas un nombre suffisant d'étudiants, il a été décidé qu'à partir de
la rentrée 2009, et progressivement, il serait progressivement mis fin à l'organisation de celui-ci.
L'Ecole s'est engagée à permettre aux étudiants en cours de formation de terminer leur cursus chez
nous. Le BAC a donc totalement disparu de l'offre de formation dès septembre 2012.
L'Ecole Industrielle et Commerciale étant le seul établissement de promotion sociale de la région,
notre public cible peut être large. L'EIC s'est dotée d'un nouveau site Internet (nouvelle adresse :
www.eicandenne.be), support très visité par les personnes à la recherche de formations.
239
12. Environnement
1. Service communal de l'Environnement
INTRODUCTION
Le thème « environnement » à Andenne s'étend depuis la préservation du patrimoine naturel de la
commune, jusqu'à l'inspection d'entreprises, en passant par la défense des espèces protégées, les
permis d'environnement et la gestion des déchets. Mais l'objectif est unique : mettre tout en œuvre
pour offrir aux habitants de la Ville d'Andenne un environnement sain, durable et une cité agréable à
vivre.
L'ENVIRONNEMENT A ANDENNE
L'espèce humaine est une des rares espèces qui peut exercer une pression extraordinaire et
irréversible sur les biotopes naturels où elle se développe et exerce ses activités.
A Andenne nous disposons de terrains, d'une flore, d'une faune et de ressources naturelles qui
méritent notre attention.
Les zones (territoriales) protégées (ou à statut particulier)
1. La Réserve naturelle agréée de Sclaigneaux ;
2. La Réserve domaniale de Sclaigneaux ;
3. La Réserve domaniale des rochers de Samson ;
4. La Zone humide d'intérêt biologique à Namèche (berge gauche de la Meuse)
Il faut regretter de fréquentes déprédations des barrières, des panneaux didactiques et du balisage
« Tarpan ».
Des 2 roues ou des 4 roues motorisées traversent parfois la Réserve naturelle et domaniale dans
tous les sens, ce qui est très regrettable.
Récemment nous avons été confrontés à une augmentation exponentielle de la fréquentation de la
Réserve naturelle et domaniale de Sclaigneaux par des sportifs et des naturalistes ! Cette situation
inouïe a généré des problèmes inattendus qui devront être résolus.
5. Les Sites de grand intérêt biologique (SGIB) :
•
réserve naturelle : Sclaigneaux (n°167) ;
•
sablières : Vaudaigle (n° 822),« Al Triche » (n° 823), réserve naturelle de Sclaigneaux (n°
824) ;
•
carrières : Tramaka (n° 915), Bois de Thiarmont (n° 916), camping Jules César (n° 917 et n°
918), club de tir à Vezin (n° 920), CARMEUSE à Sclaigneaux (n° 921), LHOIST à Sclaigneaux
(n° 922), du Houssoi (n° 925), du Samson (n° 1009), des Fonds de Wartet (n° 1151), du
Manoir MERTENS-GROYNE (n° 1154) ;
•
divers : grotte Roger à Andenne (n° 2259), tunnel de Brumagne (n° 2284). le Jeune Chenois
(n° 919), rochers de Samson (n° 981).
Nous retrouvons de nombreuses sablières, carrières désaffectées dans cet inventaire. Elles font
parfois l'objet d'une attention particulière. En effet, certaines personnes pensent que ces lieux sont
240
« potentiellement » soit, des décharges de déchets, soit, des terrains d'entraînement pour les 2 ou 4
roues à moteur.
Parfois, certaines activités humaines sont tolérées car elles permettent une occupation des lieux,
sans dommages pour le biotope et, par conséquence, elles permettent une surveillance régulière.
6. NATURA 2000
Sur le territoire d'Andenne, nous disposons de 2 zones Natura 2000 :
•
La vallée de la Meuse (Code : BE35006), de Marche-les-Dames à Andenne étendue sur les
communes d'Andenne et de Namur. La Réserve naturelle de Sclaigneaux y est incluse ;
•
Bassin du Samson (Code : BE35005), étendu sur les communes de Andenne, Assesse,
Gesves, Namur, et Ohey. La réserve naturelle des rochers du Samson y est incluse.
Les zones NATURA 2000 ont été localisées, sélectionnées parce qu'une faune et une flore
particulières, rares, fragiles ou menacées méritaient un statut de protection spécifique.
On le voit, le territoire d'Andenne bénéficie de nombreuses zones protégées. L'ensemble de ces
zones couvre quelques hectares. La surveillance ou même un suivi de ces zones n'est pas simple à
organiser systématiquement.
Actuellement, pour la Réserve Naturelle de Sclaigneaux, nous disposons d'un Comité de gestion
constitué de représentants de la Ville, de l'asbl Natagora, d'agents de la DNF et de particuliers qui
manifestent un intérêt à la préservation de la réserve naturelle. Ce Comité de gestion se réunit 1X
par an, plus si nécessaire. Nous aurons une 2ème réunion cette année afin de mettre en place une
structure, une organisation et une réglementation qui puissent nous aider dans la gestion et le suivi
des projets qui se déroulent en tout ou en partie dans la réserve naturelle (cf. l'augmentation
importante de la fréquentation).
Lorsque les unités gestion des 2 zones Natura 2000 à Andenne seront définies, peut-être sera-t-il
l'occasion de penser à mettre sur pied, une organisation qui puisse contribuer à une surveillance,
une gestion correcte de ces zones.
7. Les Arbres ou Haies remarquables
Les arbres ou les haies qui bénéficient du statut « remarquable », statut octroyé par les agents de la
DNF (parcs & jardins), selon différents critères biologiques et paysagers, doivent être gérés en
accord avec les dispositions qui figurent dans le CWATUPE (art. 84). Ce qui est regrettable, c'est
l'absence de mention écrite placée sur ces arbres ou haies qui signale leur statut de protection. Cela
éviterait, peut-être, quelques « accidents » malheureux.
Il a été constaté que, parfois, des propriétaires de parcelles contenant des arbres ou des haies
remarquables n'étaient pas conscients des obligations et responsabilités qui relèvent de ce statut de
protection.
Nous disposons des statistiques suivantes :
Arbres remarquables
Haies remarquables
2010
224
19
2011
228
19
2012
227
19
Un hêtre pourpre classé « remarquable » a été abattu par mégarde en 2012.
La Flore
Plantes invasives
Nous sommes attentifs à l'éradication de la Berce du Caucase et de la renouée du Japon, sur le
domaine public ainsi que sur les propriétés privées.
Actuellement nous focalisons notre attention sur la Berce du Caucase. 18 localisations infestées par
cette plante envahissante ont été répertoriées dans le système cartographique du SPW-DGARNE.
241
Les « colonies » de Berce du Caucase se trouvent principalement à Seilles et Landenne, le long des
voiries rue de Velaine et rue du Roua.
Les services techniques communaux ont défini un plan d'action en commençant l'éradication de la
Berce au carrefour rue de Velaine et rue du Roua.
Un règlement de Police détermine et fixe l'obligation pour les pouvoirs publics et privés d'éradiquer
la Berce du Caucase et la Renouée du Japon sur le territoire communal.
Enfin, grâce à une convention conclue entre le Contrat de Rivière Haute Meuse et le Gouvernement
wallon, l'action « Wallo'Net » a pu (re)voir le jour cette année. Cette action permet aux communes,
qui le demandent, de disposer d'une équipe de 3 personnes pendant 1 semaine (~ 3X par an) pour,
d'une part, nettoyer les berges des cours d'eau et, d'autre part, pour contribuer à l'éradication de
colonies de Berce du Caucase. Nous avons déjà pu bénéficier de l'aide de cette équipe « Wallo'Net ».
Façades fleuries
Nous organisons annuellement le concours « Façades fleuries».
Cette année, 67 participants se sont inscrits. La remise des prix aura lieu le 18 novembre 2012 lors
de la Fête de l'Arbre organisée au complexe sportif de Seilles par l'Asbl « Mieux Vivre ». Nous
attachons de l'importance à ce que les andennais puissent, à cette occasion, recevoir un arbre ou un
arbuste à planter.
Malheureusement, nous devons constater une érosion continue des inscriptions depuis quelques
années.
La Faune
Les animaux errants tels que les chats, chiens, pigeons et le gibier tel que sanglier, blaireau, fouine
réclament notre attention.
Les chats errants qui trouvent le gîte (même précaire) ou le couvert montrent une démographie
galopante qui finit par effrayer les personnes qui voulaient aider ces animaux à survivre. Ces
personnes se trouvent rapidement confrontées à des dizaines de chats qui revendiquent leur pitance
quotidienne. Hormis le problème de salubrité et de santé publique que cela peut générer, il ne faut
pas négliger qu'il peut aussi être à la source de conflits de voisinage importants.
Un règlement communal interdit le nourrissage des animaux errants sur le domaine public, mais il
est évidemment inopérant sur le domaine privé.
Si un citoyen se plaint de la prolifération de chats errants :
1. nous l'invitons à prendre contact avec les services techniques & logistiques communaux afin
de réserver une ou plusieurs cages à fermeture piégée ;
2. le citoyen place la (ou les) cage(s) sur son terrain avec un appât et la porte de la cage «
armée » en position ouverte ;
3. dès qu'un chat est piégé dans une cage, le citoyen doit nous appeler le plus vite possible afin
que nous puissions avertir la société protectrice des animaux de venir rechercher l'animal (ou
animaux) dans les délais les plus brefs. Il est procédé à une vérification sur place pour
s'assurer que l'animal est bien un animal errant et non un animal appartenant à un
propriétaire identifié par une puce électronique ;
4. le citoyen décide, soit, de garder encore la cage pour une durée déterminée, soit, de la
rapporter aux services techniques & logistiques communaux.
La Zone de Police des Arches, dans le cadre d'un marché public, a conclu une convention avec une
société de protection animale agréée pour nous aider dans la gestion des animaux errants. Cette
gestion se fait dans le respect des législations relatives au bien-être animal.
Nous disposons aujourd'hui de 8 cages. Selon nos statistiques, cette gestion a été appliquée à une
petite trentaine de chats.
Les fouines, depuis quelques années, sont apparues à Andenne. Elles sont responsables de dégâts
dans des habitations et des véhicules. Nous avons réalisé une cartographie permettant de situer les
lieux où les fouines ont été localisées.
242
Nous faisons appel systématiquement à un agent de la DNF pour piéger ces animaux. Nous
conseillons aussi les citoyens sur les mesures préventives à prendre (fermeture, obturation de toute
ouverture dans le bâtiment, ).
Les sangliers commettent des dégâts dans les champs cultivés et dans les pelouses de particuliers.
La solution la plus efficace pour les particuliers et respectueuse de l'animal est d'entourer le terrain
qui a été dévasté par une clôture avec un fil électrifié à une hauteur de ~ 20 cm.
Nous rencontrons un phénomène nouveau ; c'est le blaireau qui abîme des pelouses ou des
potagers. Le phénomène est trop limité et trop récent pour que nous puissions trouver une
technique valable pour que l'animal « passe son chemin ». Mais la pose d'un fil électrifié, comme
pour le sanglier, est aussi une solution à retenir.
Avec l'aide de diverses associations et de bénévoles, nous contribuons à la protection des
batraciens sur les voiries publiques pendant leurs périodes de migration.
Dans le cadre de la collaboration « Province de Namur communes », nous avons introduit un projet
de « sédentarisation » des batraciens en réaménageant quelques mares le long du cheminement
connu des batraciens vers leurs lieux de reproduction. Nous espérons grâce à ce projet limiter le
nombre de batraciens sur les voies publiques et donc le nombre de batraciens détruits par la
circulation pendant les périodes de migrations. Ce projet a été retenu par la Province cette année.
Le projet sera réalisé cette année.
Nous le savons, la mortalité des abeilles est « multifactorielle ». La solution se trouve parfois dans
la sélection de Reines résistantes qui n'ont pas été infectées par des parasites ou intoxiquées par
des produits chimiques.
Les apiculteurs andennais ne seront pas laissés seuls dans ce combat.
D'une part, ils bénéficient d'une nouvelle (et meilleure) localisation pour leurs activités et, d'autre
part, la commune d'Andenne s'est engagée pour plusieurs années dans différentes actions de
protection en faveur des abeilles au travers du Plan « MAYA » initié par la Région wallonne. Grâce
à cet engagement la Ville d'Andenne a reçu le label « Commune MAYA ». Dans ce cadre, la Ville a
bénéficié de l'aide de l'asbl Mieux Vivre qui a rédigé un projet de plantations de haies mellifères et
d'espaces fleuris à Coutisse et Seilles. De plus, quelques endroits particuliers ont été retenus pour la
plantation d'arbres fruitiers ou d'essences mellifères. Le Centre apicole d'Andenne est partie
prenante du projet.
Les Ressources naturelles
L'eau
Les eaux de surface (cours d'eau) qui sillonnent le territoire andennais sont regroupées dans les
sous-bassins hydrographiques MEUSE AMONT (seul le Samson est concerné ici) et MEUSE AVAL.
Type de cours d'eau
Longueur totale
Qualités physicochimiques
Débit moyen
Cours d'eau navigable
(Meuse)
18,117 Km
de moyenne à très
bonne
197,7 m³/s
Cours d'eau non
navigable (classe 1, 2,
3 et non classés)
29,813 Km
de moyenne à très
bonne
-
La Ville d'Andenne est membre du Contrat de rivière Haute Meuse (section locale du Samson). Dans
le cadre de cette association, nous développons principalement notre surveillance, notre action et
nos initiatives vers le Samson (cfr actions des Rivières propres) en collaboration avec le fond
piscicole et les diverses associations de pêcheurs.
Nous avons bénéficié à plusieurs reprises de l'action « Wallo'Net ». Cette action a été renouvelée
cette année par le Gouvernement wallon, grâce à la convention qui a été signée entre le CRHM et le
243
Gouvernement wallon. Cette action nous permet de bénéficier de l'aide d'une petite équipe de 3
personnes pour nettoyer les berges des cours d'eau (et éradiquer la Berce du Caucase).
Les services techniques communaux sont intervenus à quelques reprises pour enlever des entraves
au bon écoulement des cours d'eau.
Nous avons participé, en mars, à l'opération « La quinzaine de l'eau » en organisant une conférence
sur l'épuration des eaux usées domestiques. Le conférencier était le Directeur général de l'INASEP.
Certains fossés d'écoulement des eaux usées à Coutisse génèrent des nuisances olfactives qui
préoccupent les riverains.
Comme il n'est pas envisageable de créer un égouttage « à la demande » pour des raisons de
faisabilité économique et technique, nous avons appliqué une solution temporaire qui consiste en
l'aspersion du fond des fossés par du lait de chaux avec des caractéristiques physico-chimiques
précises. Cette expérience a été un succès. Nous envisageons de la reproduire l'année prochaine.
Une société oeuvrant dans le secteur agroalimentaire dans le zoning de Seilles a été dénoncée par le
Département de la Police et des Contrôles (DPC) parce qu'elle polluait la Meuse avec des matières
organiques. Les qualités bio-physico-chimiques des eaux usées industrielles qu'elle rejetait en Meuse
n'étaient pas conformes au permis d'environnement octroyé à l'entreprise ; le système dépuration
des eaux usées industrielles n'était pas efficace.
Le conseiller en environnement a contribué, dans les limites de ses prérogatives, a un diagnostique
et a prodigué quelques conseils à l'entreprise.
Finalement, l'entreprise s'est engagée dans un plan d'interventions qui devrait aboutir à une
épuration des eaux usées industrielles conforme aux dispositions du permis octroyé à l'entreprise.
Les eaux souterraines sont exploitées par la SWDE, VIVAQUA, des entreprises et des particuliers.
Les captages de Gemine, de Wanhériffe et le puits Dumont disposent de zones de préventions.
L'air
Sur le territoire communal, diverses stations de mesures (7) permettent d'évaluer la qualité de l'air
selon divers paramètres (dioxyde d'azote, ozone, benzène, métaux lourds et poussières).
Aucun dépassement significatif des normes n'a été signalé cette année encore.
Il y a eu quelques épisodes passagers de pollution olfactive de l'air, générés par les sociétés dans le
zoning de Seilles et à Namèche.
Il y a eu des retombées de poussières dans le zoning de Seilles et à Namèche.
Des nuisances sonores ont été dénoncées par des riverains pour des activités exercées par des
sociétés sises dans le zoning de Seilles et à Namèche.
Les responsables de ces sociétés ont chaque fois pris les mesures nécessaires pour maîtriser, voire
éradiquer les nuisances dénoncées par les riverains.
Signalons à cet effet que pour chaque société de carrières (CARMEUSE et LHOIST) oeuvrant sur le
territoire d'Andenne, une Commission d'accompagnement, regroupant des riverains, les
responsables d'entreprises, les syndicats et des représentants de la Ville, a été mise sur pied afin de
créer un « espace de dialogue » entre tous les intervenants. Ces commissions se réunissent
trimestriellement. Dans ces commissions sont discutés, analysés et solutionnés les problèmes subis
par les riverains et générés par les installations de ces entreprises.
Pour la fonderie FONDATEL-LECOMTE, une commission Fondatel-Lecomte & riverains s'est mise sur
pied naturellement avec le même objectif (moins formel) que celui des commission
d'accompagnement.
Les feux de jardin sont combattus par l'administration communale ainsi que par la Zone de Police
locale des Arches. Non seulement les forces de police sont vigilantes pour faire arrêter sur le champ
ces nuisances, mais en plus elles participent aux campagnes de prévention en distribuant, dans des
quartiers « sensibles », des dépliants expliquant la nocivité pour la faune, la flore et l'être humain de
l'incinération de déchets faite par des particuliers.
244
Le sol
Le territoire communal s'étale sur 8.617,29 ha.
La réhabilitation des sites d'activités économiques désaffectés (SAED) est un cheval de bataille pour
le Collège.
En effet, la Ville d'Andenne dispose de moins en moins de zonings disponibles pour accueillir de
nouvelles entreprises. Mais il ne faut pas perdre de vue que la réhabilitation de ces SAED (et SAR)
permet une amélioration importante de la qualité du sol et du sous-sol, puisqu'il est réhabilité par ou
sous le contrôle de la SPAQUE.
Nous attendons que la SPAQuE procède à la dépollution (métaux lourds et hydrocarbures) d'une
surface réduite du SAR (SAED) « Brenner » à Seilles.
Deux anciennes décharges ont été réhabilitées sur le territoire communal : « Jeune Chenois » et «
Anton ».
Une campagne d'analyses de la qualité des eaux de surface des étangs (qui collectent les eaux de
drainage provenant de la décharge) et des gaz du « Jeune Chenois » sera effectuée par l'INASEP
cette année, dans le cadre de relations « in-house » entre la commune et l'intercommunale. Cette
campagne résulte d'une demande supplémentaire d'étude de suivi demandée par l'OWD.
Une commission d'accompagnement a été créée pour faire le suivi de la décharge et de
l'utilisation de la station d'épuration de la décharge d'Anton pour les lixiviats provenant de 2 autres
décharges dont la SPAQuE a la responsabilité de la réhabilitation.
Le sous-sol
One ne peut pas passer sous silence l'exploitation des gisements calcaires par les sociétés
CARMEUSE et LHOIST. L'exploitation d'une carrière a évidemment des effets irréversibles sur le
paysage, le sol, la faune, la flore et les nappes phréatiques préexistants.
Au terme de l'exploitation d'une carrière, les travaux de réhabilitation des lieux, comme précisés
dans le permis d'extraction ou d'exploitation, permettront de remettre à disposition de la nature le
sous-sol et le sol exploités par l'homme.
Les agissements d'un entrepreneur en génie civil dans l'ancienne carrière TRANSCAR ont préoccupé
le Collège à plusieurs reprises. Des inspections, des interventions ont été réalisées afin de
déterminer si les dépôts et les activités qui s'y déroulent respectent la législation relative au permis
d'environnement et aux déchets.
Enfin, signalons que la Carrière de Thiarmont (désaffectée) à Andenne a été le cadre du tournage
d'un film « Miserere » en mai. Voilà une manière inédite pour valoriser une carrière désaffectée.
Les Déchets
Depuis le 1er janvier 2010, la collecte des déchets ménagers s'effectue grâce à des poubelles à puce
pour les déchets résiduaires et des sacs poubelles biodégradables pour les déchets organiques.
Près de 11.000 poubelles à puce ont été distribuées aux particuliers jusqu'à ce jour. Près de 500
entreprises, commerces et collectivités se sont affiliés à ce système de collecte de déchets ménagers
(et assimilés).
L'utilisation des poubelles à puce et des sacs biodégradables a eu un résultat très positif en 2010
mais qui a fléchi en 2011. Ces résultats sont à comparer avec ceux de 2009 où les déchets
ménagers étaient récoltés par des sacs payants. Un tableau ci-dessous résume la situation.
Déchets
ménagers
Quantités (tonnes)
Quantités/habitant (kg/hab)
2009
4.580
18.450
2010
3.128
125
Résiduaires
Organiques
Résiduaires
Organiques
1.926
1.339
81
53
245
2011
3.412
134
Résiduaires
Organiques
Résiduaires
Organiques
2.073
1.339
81
53
2012 (données de 3.453
fin septembre,
extrapoléesà fin
décembre)
134
Résiduaires
Organiques
Résiduaires
Organiques
2.122
1.331
82
52
On peut donc affirmer que la stratégie qui a consisté de remplacer les sacs poubelles « traditionnels
» par des poubelles à puce et des sacs organiques est un succès.
La pression des déchets andennais sur l'environnement a diminué de plus de 50% par rapport à
2009 quand la collecte des déchets ménagers se faisait encore à l'aide de sacs poubelles.
Nous devons malheureusement déplorer un peu plus de 50 dépôts illicites de déchets qui
représentent à peu près 1.250 tonnes. Ce tonnage est préoccupant car il reste stable au cours des
années.
A ces dépôts on doit ajouter près de 25 cadavres d'animaux (chats, chiens, renards, blaireaux,
sanglier, mouton et python).
Certains sites occupés par des bulles à verre et, plus particulièrement celles sises à Andenelle,
préoccupent des riverains à cause du bruit des bouteilles qui tombent dans les bulles à verre tous
les jours et à toute heure (même la nuit !) et les dépôts illicites de déchets qui « fleurissent » autour
des bulles à verre.
Ces problèmes préoccupants ont été analysés par le BEP-Environnement, le service environnement
et M. l'Echevin. Le résultat de ces analyses a débouché sur 3 propositions :
1. des bulles à verre insonorisées remplaceront les bulles à verre actuelles sises à Andenelle ;
2. si nécessaire, on peut envisager le déménagement des bulles à verre sur un site de grandes
surfaces commerciales comme à Belle-Mine (Champion). Le BEP-Environnement n'y voit pas
d'inconvénients ;
3. chaque site de bulles à verre est nettoyé une fois par semaine, mais si nécessaire, le BEPEnvironnement peut envisager une rotation un peu plus rapide pour quelques sites
problématiques.
Nous organisons annuellement l'opération « Andenne ma ville propre » après les vacances de
Pâques. Cette opération vise comme objectif de permettre à des citoyens de choisir un lieu qu'il
souhaite nettoyer et rendre plus agréable. Cette année nous avons enregistré 34 projets et 1162
participants. Les participants sont des établissements scolaires, des associations, des familles ou des
personnes isolées.
Cette opération est clôturée par une remise de prix à des participants particulièrement méritants.
Ces lauréats voient leur effort couronné par un panneau d'affichage, placé le long d'une voirie
publique, qui signale que les lieux ont été nettoyés par une personne, une famille, une association
ou un établissement scolaire.
Citons aussi « Ma rivière propre » ; action qui se déroule tout au long de l'année avec l'aide de
bénévoles et d'associations de pêcheurs.
Nous avons lancé une campagne de propreté canine auprès des commerçants ayant accepté
d'adhérer au projet. Ce projet est matérialisé par le dépôt de sacs canins gratuits pour la population,
la clientèle.
246
QUALITE DE VIE
L'Echevin de l'environnement et de la Qualité de la vie participe régulièrement aux visites de
salubrité avec le Service Qualité Habitat.
Nous avons enregistré plusieurs conflits de voisinage (25) dont nous avons eu à nous occuper. Le
prétexte de ces conflits est assez varié, mais il s'agit souvent de haies non ou mal taillées, de
déchets déposés contre une clôture, de grands arbres qui font de l'ombre ou des eaux pluviales,
voire des eaux usées qui s'écoulent sur la propriété d'un voisin, de nuisances causées par la
présence d'animaux domestiques en surnombre, nettoyage de tags, nuisances sonores, tri des
déchets incorrects, déchets ou poubelles non collectés, feux de jardin, déjections canines,
évacuation d'encombrants, etc.
A cette occasion, nous distribuons une brochure destinée à sensibiliser les habitants d'Andenne sur
l'importance d'avoir de bonnes relations de voisinage dans le quartier où l'on vit. Des exemplaires de
cette brochure sont disponibles au Service de l'environnement.
Même si l'origine d'un conflit peut être qualifiée de nature « environnementale », il convient de
respecter la séparation des pouvoirs et d'orienter les plaignants vers la Justice de Paix, s'ils
n'arrivent pas à résoudre le problème eux-mêmes.
SERVICE ENVIRONNEMENT
Pour atteindre les objectifs définis pour le service environnement, des campagnes de sensibilisation,
des actions particulières ou spécifiques, des permis ou autorisations, des contrôles ou des
inspections sont nécessaires.
Rappelons qu'une grande partie de l'énergie et des prestations du service sont dévolues pour la
gestion des poubelles à puce (gestion hebdomadaire des livraisons, reprises, échanges de poubelles
à puce, lettres d'information aux habitants, gestion des vols de poubelles avec blocage des puces et
des poids à facturer en aide aux Services Financiers, gestion de la liste des habitants bénéficiant de
sacs poubelles jaunes, gestion et suivi des défauts de collectes, commandes et achats de poubelles à
puce). Le Service environnement gère également l'ensemble des cartes de fidélité du parc à
conteneurs (environ 2000 cartes).
Plusieurs actions sur le terrain et dans les médias (presse, site WEB de la Ville, distribution de
documentation aux étudiants, aux enseignants, ) sont réalisées, afin de sensibiliser la population
aux problèmes environnementaux et prévenir toute altération ou nuisance environnementale.
On peut citer par exemple :
1. Concours « Andenne ma ville propre & Rivières propres » le 27 avril 2012 (34 projets, 1162
participants).
Des bons d'achats ont été distribués aux 20 premiers inscrits. Des gants, des gilets de sécurité et
des sacs poubelles ont été distribués aux participants. Les déchets ont été collectés ensuite par les
Services techniques et logistiques communaux. Des panneaux de signalisation reprenant le nom des
gagnants ont été placés aux endroits nettoyés par les bénévoles.
Un reportage photos est visible sur le site www.andenne.be. La remise des prix a eu lieu le 29 juin
2012 en présence des participants, des édiles communaux et de la presse. Le BEP a offert aux
lauréats des boîtes à fruits et à tartines, des sacs isothermes et des clés USB. De plus, les gagnants
ont pu choisir parmi les activités suivantes: animations dans les écoles (Halte aux déchets, La
chasse au gaspi, à l'assaut du papier-carton) ; le jeu Alimen'Terre ou une visite du parc à
conteneurs d'Andenne, 4 places pour la participation au tournage de la finale de « Planète en jeu »
en décembre 2012.
2. Concours « Façades fleuries » (67 participants).
Remise des prix le dimanche 18 novembre 2012 lors de la « Fête de l'Arbre » organisée à la Salle du
Complexe sportif de Seilles par l'Asbl « Mieux Vivre », en présence des participants, des membres
du Jury, des édiles communaux, de la presse. 3 prix seront décernés : à la catégorie « Façades avec
parterre » ainsi que « Façades sans parterre » ; 2 prix récompenseront la catégorie « balcons
d'appartement ». Les gagnants recevront leurs prix, une vasque garnie et le poster de leur maison.
247
3. Présence de stands du BEP lors de diverses activités réalisées sur le territoire andennais (Fêtes
de Wallonie, Fête de l'arbre, concours « Andenne ville propre », brocantes de l'Ascension et du 15
août, etc.).
4. En collaboration avec le BEP, campagnes de récupération de vieux vélos, bâches agricoles,
jouets, produits phytos, huiles de friterie (Valorfrit) avec distribution d'un entonnoir, animations
pédagogiques gratuites « gestion rationnelle des déchets » proposées dans l'enseignement
maternel, primaire et secondaire, visite du parc à conteneurs.
5. Campagne de propreté canine auprès des commerçants andennais ayant accepté d'adhérer à
ce projet. Dépôt de sacs canins gratuits pour la population qui en ferait la demande.
6. Publications de nombreux articles dans la presse, le Bulletin communal et sur le site WEB de la
Ville. Participation de l'Echevin Guy HAVELANGE à des émissions sur la radio « Fréquence + », à
Andenne.
7. Une campagne de protection des batraciens a été organisée par la Ville au début du
printemps, avec l'aide de diverses associations de protection de la nature.
Le service environnement assure aussi la gestion des demandes de permis d'environnement (et
déclarations).
Ce type de dossiers requiert une grande disponibilité et un travail important de soutien et de
conseils dans la rédaction des formulaires de demandes, afin de s'assurer que les dossiers déposés
par les demandeurs poursuivent la procédure sans problèmes et aboutissent à l'octroi du permis
souhaité et cela, dans les délais les plus brefs possibles.
La Région wallonne, le Fédéral nous sollicitent parfois pour organiser des enquêtes publiques. Nous
sommes informés aussi par les communes limitrophes lorsqu'elles organisent des enquêtes
publiques sur leur territoire.
Permis
Type
Nombre
Enquêtes publiques
Résultats
Décret relatif au Permis 37 dossiers cl 3
d'environnement
6 dossiers PE 2
6 enquêtes
Octrois de permis et
déclarations accueillies
Assainissement rue des 4 dossiers
Marais, Natura 2000 (à
prévoir), district
hydrographique Meuse
(en cours), zones
vulnérable nitrates (en
cours)
4
Octroi pour
l'assainissement. Les
autres dossiers sont
encore en cours
Réunions de
Concertation
Type
Nombre
Enquêtes publiques
Résultats
Commissions
d'accompagnement :Carmeuse- LhoistAnton - BEPEnvironnement
- 3 gérées par le
service environnement
- gérée par le BEP
- Réunions
trimestrielles ou à la
demande - annuelle
2 réunions effectuées,
une à organiser
Comité Fontadel SA Riverains
Gérées par le service
Réunions à la demande
3 réunions effectuées
Comité de gestion
(Réserve naturelle de
Sclaigneaux)
1 gérée par le service1
à planifier (?)
Réunions trimestrielles
Réunion effectuée le 25
juin 2012
Contrat de Rivière
Haute Meuse Comité
1 sur 4 gérée par le
service
Réunions trimestrielles
3 réunions effectuées
248
Réunions de
Concertation
local du Samson
Dans le respect des législations fédérales, régionales et communales (droits et prérogatives du
Bourgmestre), le Conseiller en Environnement visite des entreprises et des établissements, afin de
vérifier que les activités se déroulent en conformité avec les permis et autorisations délivrés par les
différentes instances administratives. Des recommandations peuvent être rédigées dans le rapport
de visite ; le cas échéant, un procès-verbal peut aussi être émis par un officier de police judiciaire.
Type de visites sur le terrain Nombre*
Remarques
Inspections
17
Entreprises.Nuisances,
incidents, pollutions, infractions,
...
Interventions
33
Dépôts de déchets illicites,
assainissements, problèmes de
voisinage,
(* : estimation ; statistiques arrêtées au 13 octobre 2012)
Pour organiser et réaliser toutes ces activités, le service Environnement dispose d'un secrétariat de
2 personnes.
Le Conseiller en environnement assure la gestion du personnel, du budget et dirige les différentes
actions et opérations relevant de sa responsabilité.
Il organise, avec le soutien de son secrétariat, la production et le suivi des notes à l'intention du
Collège ou du Conseil ;
En outre, le service assure le suivi régulier des factures et des statistiques relatives aux déchets
collectés sur le territoire de la ville.
Toute interpellation, réclamation, intervention, inspection ou contrôle induisent la création d'un
dossier dont le suivi est assuré régulièrement.
Le secrétariat du service assure aussi le secrétariat de l'échevin.
On trouvera ci-dessous une statistique relative aux travaux administratifs effectués par le service :
Types de documents, d'informations
Nombre*
Notes au Collège et au Conseil
173
Courriers entrants
1366 (hors e-mails et sollicitations relatives aux
poubelles à puce)
Courriers sortants
1437 (hors emails et sollicitations relatives aux
poubelles à puce)
Dossiers en cours (ouverts les années
précédentes et encore actifs)
350 (au 7/11/2012)
Dossiers ouverts en 2012
119
Réunions du conseiller en environnement
96
Nombre de visiteurs, requêtes, questions
(téléphone, mails, cartes du parc à conteneurs )
1560 (hors sollicitations relatives aux poubelles à
puce)
Avis donnés par le Conseiller en environnement
12
Inspections et interventions du Conseiller en
environnement
50
Formations du Conseiller en Environnement
5
(* : estimation ; statistiques arrêtées au 13/10/2011)
249
Dans le cadre de diverses procédures administratives, techniques, scientifiques ou judiciaires,
concernant l'environnement, le Conseiller en environnement collabore étroitement avec les
différentes autorités administratives (Région, Province, Fédéral, Région et Province), scientifiques et
techniques (Fédéral, Région, Province, Université) et répressives (Police fédérale, Zone de Police,
Police de l'environnement, SPW-unité de répression des pollutions, SPW-département de la police et
des contrôles).
Il est en contact régulier avec des institutions telles que « Association belge des Conseillers en
environnement », « Inter-Environnement Wallonie », « l'Union des villes et des communes de
Wallonie », « l'Union wallonne des entreprises », « FOST + », etc.
Il reste en contact régulier avec des laboratoires, des institutions universitaires qui réalisent pour le
compte de la Ville diverses analyses scientifiques.
Il reçoit ou rencontre des particuliers ou responsables d'entreprises qui sont confrontés à un
problème environnemental précis et contribue au dégagement de solutions réalistes, satisfaisantes
et respectueuses de l'environnement et de la législation.
AGENDA 21 LOCAL
En respect des dispositions définies dans l' Art. R.41-12, Livre 1er du Code de l'Environnement
[conditions d'octroi de subvention pour le conseiller en environnement], la Ville d'Andenne doit
mettre un Agenda 21 local sur pied. Il revient au Conseiller en environnement, avec le soutien des
Autorités communales et l'aide de l'Administration communale, de mener à bien ce projet d'Agenda
21 local.
Avec l'aide importante de la responsable GRH de la commune, une première version de l'Agenda 21
local pour Andenne a été présenté au Collège communal.
On trouvera ci-dessous quelques concepts clés relatifs au développement durable, l'agenda 21 et
l'agenda 21 local.
« L'Agenda 21 » a été défini lors de la Conférence des Nations Unies sur l'Environnement et le
Développement à Rio en 1992.
Cet agenda a été signé par plus de 170 pays, dont la Belgique, qui se sont engagés à l'appliquer.
L'Agenda 21 planifie les différentes politiques pour permettre un développement (de l'espèce
humaine) qui puisse satisfaire les besoins actuels sans compromettre la satisfaction des besoins des
générations futures.
L'Agenda 21 est donc un programme d'actions traitant harmonieusement les aspects économiques,
sociaux & culturels et environnementaux tels que définis pour un développement durable.
« Le Développement Durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans
compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. » Rapport Brundtland,
Montréal, 1987.
« L'Agenda 21 local » est donc la transposition de l'Agenda 21 au niveau local, au niveau communal.
Il peut être considéré comme un outil pratique qui permet à la commune de planifier son action,
dans le cadre du développement durable, avec la participation des citoyens garante de la pérennité
du projet et de la prise en compte des intérêts de tous.
Le développement durable repose sur 3 piliers : l'économie, le social et l'environnement. Ces 3
piliers sont en étroite interdépendance.
Dans ce cadre précis :
•
•
•
Le développement économique doit permettre de satisfaire les besoins actuels de la
population en termes d'emploi et de revenu et de permettre à cet effet le bon fonctionnement
des entreprises, sans hypothéquer l'avenir ;
La solidarité sociale vise à l'équité et à offrir à la population une qualité de vie décente et
épanouissante, toutes générations confondues ;
La protection de l'environnement repose sur la préservation des écosystèmes (biodiversité),
une bonne qualité de l'air, de l'eau et du sol (et sous-sol) et une consommation raisonnable
des matières premières.
250
Ces 3 piliers reposent sur le socle « immatériel » commun à toute société : la Culture et la
Gouvernance :
•
•
La mémoire collective d'une société, sa culture, permet de pérenniser les comportements
(durables) grâce à l'enseignement, l'éducation et la formation ;
La bonne Gouvernance est une Politique qui favorise la participation citoyenne dans les
prises de décisions, et promeut des services publics de grande qualité afin d'assurer une
administration (gestion) efficace des décisions.
Le développement durable doit aussi respecter 4 principes : principe de solidarité, principe de
précaution, principe de participation et principe de responsabilité.
Chaque décision prise dans ce cadre doit intégrer 3 objectifs : l'efficacité économique, l'équité
sociale et la protection de l'environnement.
Les initiatives, les projets, les actions sont choisis, appliqués et évalués régulièrement dans leurs
résultats avec la participation la plus large possible de la population.
251
2. Mieux Vivre ASBL
NOM ET SIEGE SOCIAL
A.S.B.L. MIEUX VIVRE A ANDENNE
Place des Tilleuls, 1
5300 ANDENNE
PRESENTATION
Présentation de sa composition
Monsieur Vincent SAMPAOLI, Président
Monsieur Eric PIRARD, Secrétaire
Monsieur Alain MOUREAU, Trésorier
Monsieur Guy HAVELANGE, Administrateur
Monsieur Eric ETIENNE, Administrateur
Monsieur Yves SOREE, Membre
Madame Elisabeth MALISOUX, Membre
L'asbl Mieux Vivre occupe actuellement 3 travailleurs, (1 animateur et 2 ouvriers polyvalents.).
Généralités
Mieux Vivre à Andenne est une association sans but lucratif pour l'amélioration de l'environnement
et du cadre de vie. Cette association a pour objet de sensibiliser la population, et les enfants en
particulier, à différents problèmes relatifs à l'environnement. Nos objectifs sont également la mise
en valeur du patrimoine touristique et des sentiers communaux. Nous organisons aussi de
nombreuses activités culturelles et collaborons également à diverses manifestations et événements.
ACTIVITES
Entretien des sentiers
L'entretien des sentiers constitue une très importante intervention de nos travailleurs. En effet, ceux
ont assuré l'entretien et le débroussaillage des sentiers touristiques de toute l'entité andennaise.
Ceux-ci sont répartis un peu partout à Andenne, Bonneville, Coutisse, Landenne, Maizeret,
Namêche, Sclayn, Seilles, Thon et Vezin. Ces différents sentiers s'adressent aux promeneurs à
pieds, à cheval ou en VTT. Cela représente plus de 250 Km de sentiers. En ce qui concerne les
cavaliers, nous avons aussi pris en charge l'élagage en hauteur des arbres de certains sentiers qui
sont plus particulièrement empruntés par ces cavaliers. Notre équipe a encore assuré le dégagement
quelques zones naturelles comme au quartier de Stud par exemple.
Circuits VTT
C'est à l'occasion des parcours VTT qui ont été mis en place lors de la dernière fête de l'arbre que
notre équipe a assuré le débroussaillage et l'entretien de différents sentiers afin de permettre le bon
déroulement de cette activité sportive et de faciliter le passage des vététistes en toute sécurité. Ce
travail a été important et a permis aux très nombreux participants de découvrir Andenne et ses
divers paysages d'une belle manière.
Entretien des abords d'arrêts de bus
Nous avons apporté notre soutien à l'entretien des abords des abribus un peu partout sur le
territoire de l'entité andennaise.
252
Aire de détente
L'équipe de l'asbl Mieux Vivre à Andenne a pris en charge l'entretien de la zone de détente à la
Roche-de-Fau.
Balisage des promenades de l'entité andennaise
Nous avons veillé à l'entretien et à la réparation des balisages des sentiers de l'entité en
collaboration avec l'Office du Tourisme.
Un nouveau calvaire
Le projet de réaménagement du Calvaire s'est clôturé cette année. A cette occasion, c'est avec
enthousiasme que nous avons assuré le nettoyage du Calvaire et de ses abords. Nous avons
également veillé à ce que tout soit prêt pour l'inauguration de ces nouveaux aménagements. Grâce
à ces travaux, cette promenade bien connue de la population andennaise accueillera à nouveau les
amateurs de promenade, de nature et de point de vue.
Réserve naturelle
Nous avons veillé au balisage qui a été mis en place à la réserve naturelle de Sclaigneaux et nous
avons collaboré à l'entretien de ce site naturel particulier. Nous avons aussi procédé à la vidange
des poubelles installées à différents endroits de la réserve.
Aide à diverses manifestations
Nous avons apporté notre aide à des expositions et à d'autres activités qui ont été organisées par
différents groupements régionaux. Nous avons notamment aidé au transport et au montage de
matériel, à la mise en place d'exposition, à la remise en ordre de locaux, etc.
C'est aussi très régulièrement que nous mettons à disposition des demandeurs, des panneaux et
autre matériel et que nous en assurons le transport. Nous prenons également en charge toutes les
formalités administratives. C'est ainsi que nous avons collaboré directement à une vingtaine de
manifestations.
Aides complémentaires
Notre équipe a travaillé à de nombreuses autres tâches au cours de cette année. Cela représente un
travail important :
•
•
•
•
•
•
•
•
Elagage Elagage d'arbres aux abords de certaines routes, notamment dans le quartier de
Bousalle ;
Aide à l'épandage de sel dans quelques zones difficiles d'accès ;
Appui technique à la Fête des Voisins, à la Fête de la Musique, aux Fêtes de Wallonie, au
Carnaval, etc ;
Aide au dégagement de routes après des périodes de grand vent ;
Aide au nettoyage de plusieurs avaloirs ;
Aide à la réparation de tarmac dans quelques zones routières ;
Tavaux divers réalisés afin de garantir la pérennité de divers sites implantés sur toute l'entité
andennaise ;
Etc...
ANIMATIONS
L'accueil
« Mieux Vivre », c'est l'accueil !
L'accueil des enfants et des jeunes à de nombreuses activités, l'accueil des groupes et des écoles,
l'accueil des familles, l'accueil des nombreux visiteurs à nos manifestations
Rôle social
De par sa présence sur le terrain, notre animateur rencontre de nombreux enfants, de nombreux
jeunes et leurs familles. Les relations de confiance qui se sont établies permettent aux familles de se
confier. C'est ainsi que notre animateur peut apporter son aide à des familles en difficultés.
253
Travaux administratifs
Afin d'assurer la bonne préparation des manifestations et activités, notre animateur prend en charge
toutes les formalités administratives nécessaires. Il assure aussi l'ensemble des démarches
rédactionnelles à accomplir pour le bon fonctionnement de l'asbl Mieux Vivre.
Aides aux étudiants et enseignants
Nous apportons régulièrement notre aide aux étudiants et aux enseignants en leur transmettant de
la documentation, des dossiers pédagogiques, etc.
Nous leurs proposons aussi des activités. Nous avons aussi secondé des étudiants pour la mise en
place d'animations et d'activités pour les enfants.
Animations avec écoles et groupes
Ces activités se déroulent tout au long de l'année. Elles s'adressent à l'ensemble des élèves et des
écoles de l'entité andennaise et de l'extérieur. Elles sont soit, proposées par notre association, soit,
nous répondons à la demande des écoles ou des groupes. Nous apportons aussi notre collaboration
à différents projets menés par les écoles.
Ateliers du Mercredi
Ces ateliers ont été mis en place en collaboration avec le Service de l'Accueil Extrascolaire. Ils se
sont adressés aux enfants de 5 à 12 ans. Les ateliers du mercredi se sont déroulés tous les
mercredis après-midi du 11 janvier au 30 mai 2012. En moyenne, 35 enfants ont été accueillis.
Chaque mercredi, les enfants ont pu participer à différentes activités qui leur étaient proposées :
bricolages, cuisine, sport, jeux, etc. Ils pouvaient choisir une activité différente tous les mercredis.
Et pour terminer en beauté, un grand jeu a été mis en place au complexe sportif de Seilles sur le
thème de Peter Pan. Ces activités ont été l'occasion d'un beau partenariat avec le Service de
l'Accueil extrascolaire, l'Ecole de Devoirs de Seilles, les Logis Andennais, la Maison de la Convivialité
et l'asbl Mieux Vivre à Andenne.
Devine, qui vient manger chez nous aujourd'hui
Profitant de nos activités, notre animateur a invité les enfants à participer au week-end de comptage
des oiseaux du jardin. Cette opération, baptisée « devine, qui vient manger chez nous aujourd'hui ?
», a été mise en place les 5 et 6 février 2012 par l'association Natagora. Elle a pour objet de
connaître le nombre et les espèces d'oiseaux qui sont encore présents chez nous et d'examiner
l'évolution de ceux-ci. En 2012, les résultats globaux ont montré que les dix oiseaux les plus
présents dans nos jardins étaient : le merle noir, la mésange charbonnière, le rouge-gorge familier,
la mésange bleue, le moineau domestique, la pie bavarde, le pinson des arbres, la tourtelle turque,
le pigeon ramier et la corneille noire.
Les oiseaux de nos jardins
C'est avec intérêt que notre animateur a participé à une conférence sur les oiseaux des jardins mise
en place par l'Utla, le 10 février 2012. Ce fut l'occasion de découvrir ou redécouvrir de nombreuses
espèces d'oiseaux et de mieux les connaître.
Un mardi gras très festif
Cette année, à l'occasion des vacances de carnaval, nous avons organisé différentes animations
pour les enfants de 6 à 12 ans.
Sciences et frayeurs
C'est le 20 février 2012 que nous sommes partis à la découverte de la physique amusante, des
illusions, de la vue, de l'ouïe, du toucher et de l'odorat Les enfants ont aussi participé à plein
d'expériences interactives étonnantes au musée Scientastic de Bruxelles!!! Après cette matinée riche
en étonnements et en découvertes, nous avons poursuivi notre périple vers le musée des arts
fantastiques qui nous a permis de frissonner en marchant sur les traces des sorcières de Tarkham !!!
Ces animations ont été organisées en collaboration avec l'Ecole de Devoirs de Seilles et le Service de
l'Accueil extrascolaire.
254
Atelier Spécial Carnaval
C'est à l'occasion du mardi gras que nous avons organisé des activités pour les enfants. Celles-ci se
sont déroulée les 21 et 22 février 2012. Au programme : déguisements, participation au mardi gras,
mini-golf et cinéma. Beaucoup de rires et de joie ont été apportés aux 16 enfants qui ont participé à
ces animations.
Journée Chocolat
En préparant les animations pour les vacances de carnaval, nous avons eu l'idée d'organiser « notre
» journée chocolat. En effet, nous avons constaté que ce thème était particulièrement intéressant et
offrait de nombreuses possibilités d'activités. Au cours de cette journée, les enfants ont répondu à
un quiz sur le chocolat, réaliser des pralines, préparer une délicieuse mousse au chocolat et
mitonner de délicieuses truffes. De plus, afin de les présenter de la meilleure manière, nos petits
chocolatiers ont fabriqué une jolie boîte. En fin de journée, chacun a pu repartir avec son coffret
rempli de délices au chocolat. Cette journée alléchante s'est déroulée le 23 février 2012. Elle a
accueilli 20 petits gourmands.
Faune et flore
Notre animateur a participé à une conférence sur le Québec sauvage organisée par l'Utla, le 9 mars
2012. Ce fut l'occasion de s'imprégner de la superbe faune et de la flore de cette belle région. Ce fut
le plaisir de rencontrer différentes personnes et d'échanger des idées et des informations.
Semaine de l'Eau
C'est à l'invitation du Service Environnement que notre animateur a participé à la Semaine de l'Eau
mise en place par le Service Public de Wallonie. Nous avons transmis des informations sur les
différentes actions qui étaient menées à Andenne à cette occasion, et notre animateur a également
participé à la conférence sur l'épuration des eaux qui a été proposée en collaboration avec l'Inasep.
Stages de Pâques
Cette année, nous avons organisé un stage à l'occasion des vacances de Pâques. Il s'est déroulé du
2 au 6 avril. Il s'est adressé aux enfants de 6 à 12 ans. Durant toute cette semaine d'animations, les
enfants se sont régalé d'un beau programme avec bricolage, jeux, promenades, découverte, etc.
C'est avec beaucoup de bonheur que 17 enfants nous ont rejoint à cette belle aventure.
Andenne, Ma ville propre
Cette grande action de printemps est organisée par le Service Environnement et rassemble des
centaines de participants qui prennent en charge le nettoyage d'une rue, d'un quartier, d'un bois,
d'un ruisseau, etc. Cette grande opération de nettoyage a également pour but de sensibiliser la
population à l'importance de prendre soin de ses quartiers. A cette occasion, notre animateur a pris
en charge la distribution des affiches annonçant cette opération. Notre équipe a également apporté
sa collaboration à cette grande opération de nettoyage des rues de l'entité andennaise. Nous avons
également mis à disposition des panneaux pour la remise des prix de ce concours.
Un été bien rempli
Montée sur Chevetogne
Pour bien démarrer les vacances d'été, nous avons mis en place une Journée à Chevetogne le 9
juillet 2012 pour les enfants de 8 à 12 ans. Cette excursion a été riche en activités et en plaisir.
Après une matinée sportive au mini-golf, les enfants ont profité d'un dîner sympa qui leur a permis
de reprendre des forces pour le grand jeu de l'après-midi. Après cela, la journée s'est terminé par
des acrobaties à la grande plaine de jeux. Une belle journée qui a permis aux participants de
prendre un bon bol d'air. Cette journée d'action a été mise en place en collaboration avec la Maison
de Quartier d'Andenne, la Maison de la Convivialité, les Logis Andennais, l'Accueil Extrascolaire
d'Andenne et l'asbl Mieux Vivre à Andenne.
Stage d'été 2012
Cette année, nous avons mis en place un grand stage d'été sur le thème « marins, sirènes et
pirates. » Ce stage s'est déroulé du 16 au 27 juillet 2012. Durant ces 10 jours de découvertes, de
rigolades et d'émotions, les enfants ont pu participer à toute une série d'activités telles que
255
bricolages, jeux, moments de détente et de solidarité, balades, peintures, Et c'est avec
enthousiasme que 16 aventuriers nous ont rejoint durant de stage.
Concours Façades Fleuries
Le concours Façades Fleuries 2012 a été lancé dés le printemps par le Service Environnement de la
Ville d'Andenne. A l'occasion d'une nouvelle collaboration, notre animateur a apporté son soutien à
cette belle initiative. Il a d'abord assuré la distribution des affiches annonçant ce concours. Ensuite,
notre animateur a assuré la prise de photos des façades des 67 participants. Il a également réalisé
les albums regroupant près de 700 photos.
Aide au Service de l'Environnement
En plus des nombreuses collaborations déjà développées avec le Service Environnement, notre
animateur a de nouveau apporté son concours à ce service très actif. Compte tenu travaux
importants qui ont été réalisés au centre ville d'Andenne, le service de ramassage des déchets
ménagers a dû adapter son horaire pour permettre à la population d'évacuer ses résidus.
Cependant, les travaux ayant pris de l'avance, il a fallut prévenir d'urgence l'ensemble des habitants
du centre ville que les immondices allaient être relevées à une heure avancée et cela tant pour les
déchets ménagers que pour les déchets PMC, papier et cartons. Afin d'assurer la bonne transmission
de l'information auprès de la population, notre animateur a apporté sa collaboration au Service
Environnement. Il a été distribué dans les boites aux lettres des maisons concernées, les 400 avis
annonçant l'avancement de l'heure du ramassage des déchets et de la 1ère phase d'asphaltage.
Cette distribution de courriers a eu lieu le 5 septembre 2012.
Les Saveurs du quatre heures
Le 12 octobre dernier a démarré un grand projet d'exposition sur le thème du quatre heures mis en
place par le Musée de la Céramique. Notre animateur était présent lors l'inauguration de ce projet
important auquel il collaborera activement et qui se prolongera jusque juin 2013.
Place aux enfants
Il s'agit d'une grande animation qui a pour but de faire découvrir aux enfants différents métiers et
leurs facettes souvent insoupçonnées. C'est le 20 octobre 2012 que s'est déroulée cette activité. 79
enfants ont participé à ce beau projet. Après un rendez-vous donné à l'Andenne Aréna, les enfants
étaient répartis en groupe et chaque groupe parcourait un circuit particulier lui permettant d'aller
rencontrer les professionnels qui avaient accepté de les accueillir. Notre animateur a participé à
cette aventure pédagogique et a accompagné toute la journée un groupe d'enfant à la découverte
de la Police, de la Croix-Rouge, d'un home pour personnes âgées et d'un luthier. Les enfants ont
vraiment apprécié ces différentes rencontres.
Plan Maya
Notre animateur apporte sa collaboration à différents projets et mène des actions dans le cadre du
Plan Maya mis en place par le Service public de Wallonie afin d'aider nos abeilles indigènes à
survivre. A cet effet, il a notamment procédé à des recherches d'emplacements qui pourraient
accueillir des plantations mellifères, participer à des réunions avec les apiculteurs de la région,
échanger des idées, rédiger des notes, courriers, etc. Notre animateur a également participé à la
rédaction d'une convention d'occupation d'une partie du terrain du parc du château de seilles entre
les Logis Andennais et le Centre Apicole du Château de Seilles asbl.
EN COURS DE REALISATION
Les Ateliers du Mercredi
Les ateliers du mercredi ont repris le 17 octobre pour une nouvelle saison. Ils se poursuivront
jusqu'au 29 mai 2013. Les enfants pourront à nouveau participer à des tas d'activités à cette
occasion.
Fête de l'arbre 2012
C'est en prélude à la Semaine de l'Arbre mise en place par la Région Wallonne, que notre association
organise la 21ème Fête de l'Arbre, en collaboration avec la Ville d'Andenne. Ces animations se
dérouleront le 18 novembre au Complexe sportif de Seilles. De nombreuses animations seront mises
256
en place : présence de pépiniéristes et artisans, circuit VTT, activité de grimpe dans les arbres,
présentation de plusieurs expositions, concert de chant, grande distribution de plants d'arbres,
ateliers pour enfants, etc.
Saint Nicolas
Le 5 décembre prochain, nous collaborerons à la fête de Saint Nicolas que nous mettrons en place
avec le Service de l'Accueil extrascolaire. Au cours de cette après-midi festive, nous accueillerons les
familles, les enfants rencontreront Saint Nicolas, un goûter sera offert, des cadeaux seront
distribués, etc.
Les Marchés de Noël
Dans les prochaines semaines, plusieurs marchés de Noël seront organisés dans différents villages
de l'entité (Sclayn, Landenne, Andenne.) Notre équipe apportera un important soutien à ces
animations. Notre équipe aidera également à la distribution des sapins de Noël auprès des
commerçants et des participants.
Les Saveurs du 4 heures
Dans le cadre d'un partenariat avec le Musée de la Céramique, la Bibliothèque communale et le
Centre Apicole du Château de Seilles asbl, notre animateur participera à une exposition sur le thème
de l'apiculture, du miel, des abeilles et du métier d'apiculteur qui sera présentée durant les mois de
mai et juin 2013. D'autre part, il organisera 3 après-midi d'activités pour les enfants. La première
aura pour thème le chocolat et les deux autres auront pour thème la cuisine au miel et des
bricolages sur le thème des abeilles. Une après-midi de visite du rucher de Seilles sera également
mise en place pour les familles andennaises. Ces activités se dérouleront à l'occasion du grand
projet mis en place par le Musée de la Céramique sur le thème « Les Saveurs du 4 heures. »
257
13. Festivités
DEVELOPPEMENT LOCAL
Suite à la dissolution de l'Agence de Développement Local en 2011, Madame Hélène Meyfroidt a été
engagée à la fin de l'année 2011 afin, entre autres, de mener à bien des projets qui favorisent et
dynamisent le développement local.
Dans ce cadre, la réalisation d'une base de données des commerces, professions libérales, corps de
métiers services et artistes présents sur le territoire du Grand Andenne a été entreprise. Ce listing a
été réalisé par visites de terrain, rue par rue, étant donné qu'aucune liste exhaustive n'était
accessible. Cette base de données nous permet de communiquer plus facilement avec les
commerçants et autres indépendants, par exemple, lors du passage de courses cyclistes ou lors de
travaux exceptionnels (mailing, informations personnalisées.) ; par ailleurs, ces acteurs locaux sont
maintenant tous conscients de notre présence et de notre rôle de relais/d'information dans le tissu
local.
La base de données sera, dans un second temps, mise en ligne sous forme de répertoire
électronique et diffusée auprès du grand public avec moteur de recherche nominatif, géographique
ou thématique ; avec la possibilité, pour le commerçant, l'indépendant, de diffuser, via ce canal,
toutes les informations relatives à son commerce, son activité (horaires, bons de réduction, actions
spécifiques, ouvertures/fermetures exceptionnelles, spécificités, etc.).
Une communication adéquate sera également mise en place au moment de la mise en ligne de cette
base de données afin que les individus absents de celle-ci puissent se manifester afin de la rendre la
plus complète possible.
Le service a également suivi avec attention les futurs projets de développement immobilier et
d'aménagement du centre-ville et, en collaboration avec les autorités communales et les services
administratifs, a diffusé l'information autour de ces projets aux acteurs locaux.
COMMERCES
Grâce à la mise en place de la base de données reprenant les coordonnées des commerçants, les
contacts entre l'administration et les commerçants sont facilités. Comme déjà dit, nous pouvons
maintenant aisément et rapidement communiquer avec eux lorsque cela s'avère nécessaire
(travaux, course cycliste, etc.)
La visite rendue aux commerçants (nouveaux ou anciens) a permis à Madame Meyfroidt, leur relais
au sein de l'administration, de les informer sur la possibilité d'un soutien, d'une aide de
l'administration en cas de questions relatives aux affaires communales.
De plus, dans le cadre de l'exposition « Ours, etc. » et de la Biennale de la céramique, une invitation
a été envoyée aux commerçants afin de leur proposer de décorer leurs vitrines sur les thèmes des
événements. Cette action a été entreprise afin d'impliquer ceux-ci dans les festivités locales.
Comme lors des éditions précédentes, l'édition 2012 des Fêtes de la Musique a une nouvelle fois
permis aux établissements HoReca de l'entité de participer à cet événement via la « Tournée
générale » organisée le vendredi soir et durant laquelle ils invitent, s'ils le souhaitent, des groupes à
venir jouer dans leurs installations.
Dans le cadre des travaux de réfection du revêtement de la voirie dans les rues Brun et Léon Simon
qui se sont tenus du 16 août au 20 septembre, une aide individuelle a été apportée à tous les
commerçants qui souhaitaient remplir les documents émis par le Fond de Participation. Celui-ci leur
permet de se faire éventuellement indemniser pour les pertes financières encourues tout au long de
la période des travaux.
258
ACTIVITES FORAINES
Date
Manifestation
Forains
Droit de place
du 14/03 au 21/03 Carnaval
21
3880 euros
non restitués
du 01/06 au 05/06 Kermesse
Campagne
1
175 euros
non restitués
du 01/08 au 08/08 Kermesse du mois 10
d'août
800 euros
non restitués
du 19/09 au 26/09 Fêtes de Wallonie
19
3280 euros
non restitués
du 21/12 au 23/12 Marché de Noël
2
150 euros
non restitués
Total
8 285 euros
BROCANTES
Le service des Festivités est en charge des brocantes depuis avril 2012.
L'activité du service consiste essentiellement en la gestion de l'organisation des brocantes sur le
territoire communal et la délivrance des autorisations aux personnes et associations demanderesses.
Date
Brocante
Redevance
1er mai
organisée par Monsieur Benoît
GUILLAUME, rue Frère Orban,
34, 5300 Andenne pour le
Comité de quartier de la rue
Frère Orban
96 euros
Ascension
organisée par le Club de football 947 euros
RCSA (Royal Coutisse Andenne
Seilles) représenté par Monsieur
André BONMARIAGE
17 mai
organisée par le Comité de
141,25 euros
Maizeret A.S.B.L. "Les Cloupias"
représenté par Monsieur Pierre
DANZAIN, rue du Prebytère, 2,
5300 Maizeret
15 août
organiséee par leBC First
Andenne, représenté par
Monsieur Patrice ANTOINE, rue
de la Déportation, 2, à 5300
Namêche
1200 euros
D'autres brocantes sont organisées sur l'entité andennaise mais n'ont pas encore régulariser leur
situation en s'acquittant de la redevance. Cette redevance est établie par évènement et par mètre
courant ou fraction de mètre courant du domaine public selon les tarifs suivants.
Brocantes de 0 à 50 participants : 0,00€ ;
Brocantes de 50 à 100 participants : 0,25 € ;
Brocantes de 100 à 200 participants : 0,50€ ;
Au delà de 200 participants : 0,75 €.
259
MARCHE HEBDOMADAIRE
Le Service des Festivités est en charge des marchés depuis mai 2012.
Des modifications ont été apportées au plan d'installation, en effet, certains ambulants ont été
installés sur la Place des Tilleuls, début juin. Après une réunion entre les commerçants et les
ambulants, il s'avère que ce plan n'était pas approuvé par une majorité et donc ceux-ci ont repris
leur place, rue du commerce tout en laissant les terrasses des Horecas libres.
Le Service Communal assure la gestion quotidienne du marché hebdomadaire du vendredi (centre
Ville) ainsi que la gestion des autorisations d'occuper le domaine public en vue d'y exercer des
activités de commerce ambulant.
En ce qui concerne le marché hebdomadaire, le service des Festivités en étroite collaboration avec le
placier réalise l'attribution des emplacements, la maintenance et la mise à jour du plan du marché,
le relevé des présences, les autorisations et la détermination des statuts de « fixes » et « volants »,
la gestion des aspects légaux (modifications règlementaires, rappel des obligations aux marchands)
ainsi que la diffusion d'informations utiles aux commerçants ambulants.
JEUNESSE
Conseil communal des Jeunes
Formé en mars 2012, le Conseil communal des Jeunes regroupe 10 conseillers qui se réunissent un
mercredi sur deux. Ceux-ci, âgés de 12 à 17 ans, sont issus de plusieurs villages de l'entité.
Pour la première fois depuis l'existence d'un CCJ à Andenne, les conseillers n'ont pas été élus via des
élections ni informés dans le cadre scolaire. En effet, tous les Andennais âgés de 12 à 18 ans ont été
contactés personnellement via courrier et suite aux réponses reçues, une première réunion
d'information s'est déroulée le 21 mars 2012. Suite à cette réunion, 10 jeunes se sont montrés
intéressés pour s'engager dans l'aventure. Ceux-ci ont, de par l'expression de cette volonté,
directement été considérés comme conseillers.
En concertation avec le CRECCIDE (Carrefour Régional et Communautaire de la Citoyenneté et de la
Démocratie), il a été décidé que l'installation officielle des jeunes conseillers aurait lieu en début
d'année 2013, après les élections communales.
Les jeunes conseillers sont installés pour une période de 3 ans, afin de pouvoir réaliser des projets à
moyen terme, d'avoir le temps de prendre leurs marques ainsi que de se faire connaître dans leur
section respective.
L'objectif est que chaque jeune soit l'ambassadeur des jeunes de sa section, son village et que le
Service Jeunesse ait un jeune référent par section.
Par conséquent, les jeunes conseillers seront régulièrement amenés à aller au contact des autres
jeunes de leur section.
A terme, il conviendrait que tous les jeunes Andennais connaissent l'ambassadeur de leur section et
que tous les Andennais (re)connaissent le CCJ.
Activités déjà réalisées par le CCJ : visite des institutions européennes, visite de l'Andenne Arena,
participation à l'Euroskills 2012 à Spa-Francorchamps (concours européen des métiers manuels).
Les jeunes s'investissent également dans des organisations locales telles que l'opération Place aux
Enfants et la Fête de la BD.
Les jeunes travaillent actuellement sur des projets qui leur tiennent à cœur et essayerons de mener
ceux-ci à bien dans les meilleurs délais. Citons entre autre la mise en place d'un Pass Jeunes ainsi
qu'un travail de réflexion sur la possibilité d'améliorer la sécurité routière dans la commune.
Composition
Conseillers : Marie-Alix D'Harveng de Thon, David Defossé d'Andenne, Marine Debande de
Landenne, Sophie Geets d'Andenne, Dyklan Goossens d'Andenne, Marie Hancotte de Namêche,
Alexandre Lison d'Andenne, Esther Palm de Seilles, Jérémy Rubay de Landenne, Jérôme Stempels
de Bonneville.
260
Animatrice : Hélène Meyfroidt
Coordinatrice : Mélanie De Groote
Présidente : Elisabeth Malisoux
Relais infos
Accueil, prise en compte de la jeunesse andennaise et valorisation de leurs projets.
Les jeunes Andennais se présentent spontanément (soit de manière individuelle ou collective) dans
nos bureaux afin de demander du soutien, des conseils ainsi que de l'aide logistique pour les projets
qu'ils souhaitent mettre en place.
Notre aide peut aller de la recherche d'infos, de personnes de référence, à des conseils et de l'aide
au niveau juridique, administratif, de la programmation, des subventions, de la communication, etc.
Nous n'hésitons pas non plus à aider et soutenir les jeunes chercheurs d'emploi dans leurs
recherches.
Nous sommes également à l'écoute de leurs questions et avis au sujet de l'actualité andennaise et
n'hésitons pas à échanger et à débattre de nos points de vue respectifs.
Depuis plusieurs années maintenant, la jeunesse andennaise est systématiquement prise en compte
dans les organisations et initiatives publiques de la Ville. Citons notamment la présence d'une zone «
Love, etc. » depuis l'édition 2011 des Fêtes de Wallonie.
La présence du service sur un réseau social tel que Facebook, fort prisé par les jeunes, nous permet
également de leur communiquer des informations très rapidement.
Mission de santé publique
Depuis 2010, le Service Jeunesse est actif dans le domaine de la prévention, notamment via la
campagne « Sans excès d'alcool, ça change le fête ».
Les différentes actions initiées cette année là, sont toujours poursuivies actuellement.
Citons entre autres :
•
•
•
le maintien de la charte spécifique proposée à tous les organisateurs et associations ;
le maintien de l'obligation faite aux partenaires de toutes nos manifestations de proposer de
l'eau gratuite et de vendre l'alcool à un prix plus élevé que le soft ;
le refus d'associer le nom d'alcooliers aux diverses festivités organisées.
Mouvements et organisations de jeunesse
Un appui logistique (transport des personnes et de matériel) en collaboration avec le Service
technique et logistique (transport matériel) et le Service enseignement (transport de personnes) est
proposé ainsi qu'un appui administratif (introduction des diverses demandes au Collège et suivi) ;
Aide ponctuelle
Participation des mouvements de jeunesse aux manifestations organisées par la Ville (Fêtes de
Wallonie, Marché de Noël), aide dans la recherche de locaux, etc.
Evénement particulier
Le 30 septembre 2012, partenariat de la Ville d'Andenne lors de l'organisation de la « Journée de
Passage » des unités scoutes de l'entité :
•
•
•
Globalisation du dossier des requêtes logistiques ;
Introduction des demandes au Collège communal ;
Collaboration avec le Service technique et logistique (montage des chalets, arrivée d'eau,
alimentation électrique, fermeture des voiries à la circulation) et le Service juridique en ce
qui concerne les arrêtés de police.
261
Unité Guides d'Andenne
Mise à disposition sur base d'une convention d'un local situé avenue Roi Albert, dans le bâtiment de
la Maison de l'Enfance, à Andenne.
Maison des Jeunes « le Hangar »
La commune d'Andenne dispose d'une Maison des Jeunes depuis 1986. D'abord créée sous la forme
d'une association de fait, elle est, depuis 1992 constituée sous forme d'asbl. En 1995, « Le Hangar »
a officiellement été reconnu par la Communauté française comme Maison des Jeunes.
Cette reconnaissance, et le subventionnement qui va avec, a ainsi permis à l'asbl d'engager dans un
premier temps un coordinateur-animateur.
Au fil des années et des projets présentés et défendus par le Hangar, une équipe de 4 personnes a
vu le jour, pour compter aujourd'hui 1 coordinateur et 3 animateurs.
Installée depuis ses débuts dans les bâtiments de l'ancienne gare de Sclaigneaux, la MJ y est restée
jusqu'en juin 2011, date à laquelle sa convention locative avec la SNCB Holding a pris fin. Se
retrouvant sans local, le Collège communal a marqué son accord pour que le Hangar puisse
s'installer en centre-ville, et plus précisément dans l'ancien « Free Time ».
Cette arrivée de la MJ en centre-ville lui confère une plus grande accessibilité de part sa proximité
avec les établissements scolaires et permet au Hangar de prendre contact avec un nouveau public
de jeunes.
Actuellement une collaboration est établie entre les deux institutions. Des projets et partenariats ont
été mis en place :
•
•
•
Suite au constat que de nombreux jeunes n'ont pas toujours la possibilité de se déplacer
dans le centre-ville, la MJ et la Ville d'Andenne ont mis sur pied un projet de décentralisation
du Hangar à Namêche (Foyer Jules Bodart) pour permettre aux animateurs de la MJ d'aller à
la rencontre des jeunes et d'ainsi leur proposer des activités.
Une collaboration active a vu le jour entre l'animateur sportif de la MJ et un éducateur de la
Maison de la Convivialité. Plusieurs fois par semaine, ils se rendent chacun avec leur public
sur les espaces multisports de Thon et de Peu d'Eau pour y organiser des rencontres
sportives amicales (foot, basket...). Ces rencontres permettent à des jeunes issus de milieux
différents de se rencontrer.
Une collaboration a également été mise sur pied entre la MJ et les espaces publiques
numériques. Depuis quelque temps, un éducateur de la MJ se rend régulièrement à l'EPN de
Peu d'Eau pour mettre en place avec les animateurs qui sont déjà sur place et les jeunes
eux-mêmes, des activités adaptées. Un nouvel EPN a été créé à Namêche (Foyer Jules
Bodart). Cette localisation se justifie par le développement des activités dans ce lieu par la
Maison des Jeunes dans le cadre du projet de décentralisation.
262
14. Informatique
1. Service informatique
INTRODUCTION
C'est en début 1999 que s'est réorganisé et modernisé le réseau informatique. Les ordinateurs ont
été fournis par la société DELL.
Afin de gérer de manière optimale ce nouveau système informatique, le Collège a décidé de créer un
Service Informatique.
Ce service a tout mis en œuvre pour que le réseau soit opérationnel le plus rapidement possible et
c'est au courant du mois de mai 1999 que la majorité des ordinateurs furent installés et configurés
pour fonctionner en réseau.
En novembre 2003, le service informatique s'est doté d'un gestionnaire de réseau supplémentaire,
ainsi qu'en Juillet 2011, ce qui porte à 3 l'effectif du service informatique.
LE RESEAU INFORMATIQUE
Le réseau informatique de la Ville d'Andenne est un réseau de type Ethernet 100baseTX.
Il est réparti sur 5 sites (L'Hôtel de Ville, le Centre Administratif, la Maison du Tourisme, le bâtiment
PV et la Maison de l'Emploi).
Le centre nerveux du réseau, c'est à dire l'ensemble des serveurs (contrôleurs de domaine, serveurs
de fichiers, d'imprimantes et d'applications) se trouve au centre administratif. L'Hôtel de Ville, la
Maison du Tourisme, le bâtiment PV et la Maison de l'Emploi sont donc reliés à ce site par de la fibre
optique que nous louons à l'ALE ou que nous avons acquis pour un passage en aérien selon le cas.
Dans le local informatique du Centre Administratif, se trouvent toutes les machines nécessaires au
fonctionnement de l'informatique. Nous y trouvons principalement:
•
•
•
8 serveurs Linux pour :
◦ La gestion du Collège (ANDANA) et diverses applications web -> 2 serveurs "Plone" ;
◦ Le Firewall avec l'antivirus et l'anti-spam (Protection de l'ensemble des PCs du réseau
contre les virus, les attaques de pirates et les spam) -> 2 serveurs linux Debian ;
◦ Le système de filtrage et d'autorisation d'accès à Internet par le biais du Hot-Spot Wifi de
la Place des Tilleuls ;
◦ L'accès aux anciens programmes fournis par la société ICL (Logins) pour le service des
finances (Historique de la comptabilité communale) et le service du personnel ;
◦ La gestion des cimetières et de la cartographie associée ;
◦ L'accès aux données cadastrales et aux données cartographiques utilisées principalement
par les services de l'urbanisme, des travaux et de l'environnement.
2 serveurs Windows 2008 Server pour :
◦ L'hébergement de machines virtuelles et de toutes les données et les documents des
utilisateurs de l'administration ainsi que la gestion de toutes les imprimantes du parc
informatique ;
◦ L'hébergement de nombreuses applications réseau dont principalement la gestion de la
messagerie (serveur mail) et des utilisateurs.
2 serveurs Windows XP pour :
◦ La plateforme E-compte de la Région Wallonne ;
◦ La gestion centralisée des appareils Blackberry et des agents anti-virus déployés sur
chaque ordinateur au sein de l'administration.
263
•
•
•
Un serveur Linux fourni par la société Adéhis pour héberger les applications de gestion du
personnel (paiement des salaire, …) ;
Un serveur Linux fourni par la société Adéhis pour héberger les nouvelles applications du
Service Population/Etat-Civil installées depuis 2008 ;
Un serveur Linux fourni par la société Stésud pour la nouvelle application Acropole pour la
gestion des finances communales installée en 2009.
En 2011, 1 des serveur Windows 2007 a été réinstallé pour servir de serveur maître afin d'heberger
plusieurs autres serveurs (dont lui-même). Ce processus, appelé vitualisation, a réduit le nombre de
machines présentes dans le local serveur
Le réseau comporte également 200 ordinateurs de bureau, 57 portables et quelques imprimantes et
copieurs en comptant tout le matériel également utilisé dans les implantations en dehors du réseau
(Ecoles, ASBL,).
TACHES ACCOMPLIES-QUOTIDIENNES
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Help Desk et aide directe aux utilisateurs pour tous problèmes informatique et/ou technique.
En moyenne, nous dénombrons 7 à 8 demandes particulières par jour pouvant parfois
prendre plus d'une heure pour les réaliser. Ces demandes sont de tous types et émanent de
tous les services : aide à l'accomplissement de tâches (scan, impression, ), aide à l'utilisation
de certains logiciels (Word, Excel, cartographie,) aide à l'utilisation de matériel (appareil
photo, imprimante, rétroprojecteur, matériel électronique divers,) et dépannages divers suite
à des problèmes logiciels ou matériels (imprimante, PC, portable,) ;
Installation, remise à niveau complète et nettoyage des PCs du réseau informatique (système
d'exploitation, outils, imprimantes,) ;
Gestion de l'inventaire informatique (PCs, imprimantes, redistributions des PCs obsolètes,) ;
Gestion de la sécurité du réseau (antivirus, anti-spam, firewall, profiles, groupes,) ;
Gestion du système de contrôle de contenu des sites visités ;
Gestion des services d'accès distant (VPN) ;
Gestion des serveurs (entretien, mise à jour, migration, extensions matérielles, ) ;
Gestion des problèmes de connexion Internet et de la messagerie de l'administration ;
Gestion des sauvegardes des données de l'administration (Backup) ;
Gestion des accès vers le Registre National et Publilink ;
Cartographie : gestion des couches de cartographie (parcellaire, égout, picc,..) et de sa
visualisation par différents services notament avec le logiciel de cartographie Star, qu'il est
nécessaire de maintenir et configurer ;
Gestion informatisée des cimetières ;
ANDANA-Plone : configuration, programmation et installation des outils Plone en vue du
développement « Intranet » de l'administration (Gestion des courriers, gestion du Collège,..)
+ Gestion des contacts divers avec d'autres administrations (Sambreville) ;
Gestion et paramétrisation des systèmes d'alarme et incendie des bâtiments communaux ;
Gestion du matériel de projection multimédia pour le bâtiment du Centre Administratif
(montage du projecteur lors de réunions,) ;
Gestion du parc de GSMs Blackberry et du serveur Blackberry permettant l'envoi des mails
sur le terminal Blackberry ;
Gestion du parc GSM (IPhone et téléphones classiques) ;
Gestion des complexes sportifs :
◦ Gestion des PCs du réseau administratif (gestion des programmes, installation,
nettoyage, surveillance,) ;
◦ Gestion de la sécurité du réseau ;
◦ Gestion des sauvegardes des données administratives (backup) ;
◦ Gestion du Cyberespace (élaboration des programmes d'accès Gestion de la sécurité
Gestion des machines) ;
◦ Gestion de l'audio-visuel : abonnement Belgacom TV, BE TV, projections d'événements
sportifs sur grand écran.
Ecoles Communales : Gestion du réseau et du parc PC, des connexions Internet et de la
messagerie, suivi des projets (Cyberclasses) et conseils divers ;
264
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Ecole Industrielle et Commerciale de la Ville : Interventions d'appoint pour les problèmes liés
au réseau (classes de cours et secrétariat) ;
Bibliothèque Communale : Gestion du réseau et du parc PC (connexion internet, messagerie,
logiciels,) ;
ASBL et autres (ZONE T, Logis Andennais, « l'Envol », PromAndenne, Centre Culturel,) :
Gestion du réseau et du parc informatique avec interventions d'appoint pour problèmes
divers liés à l'informatique ;
Musée de la Céramique : Gestion du réseau et du parc informatique avec interventions
d'appoint ;
Téléphonie : Gestion administrative et contacts avec Belgacom + supervision technique des
centraux téléphoniques + vérification des factures de téléphonie de l'Administration ;
Photocopieurs : Gestion administrative et contacts avec les firmes + supervision technique et
gestion du parc photocopieur ;
Elaboration de Marchés Publics : Courriers sortants, élaboration de cahiers des charges
(clauses techniques), rapports d'attribution ;
Gestion des hébergements des adresses des particuliers @andenne.be ;
Site internet : Gestion du serveur d'hébergement (paramétrisation, sécurité, installation) +
Gestion des services en ligne (Téléchargement de documents en ligne) ;
Recherches et études comparatives à utilité directe dans des domaines techniques pouvant
aider les services communaux ;
Elaboration de logiciels particuliers destinés à répondre à des besoins précis selon les services
demandeurs ;
Elaboration d'interfaces et de sites web spécifiques selon les services demandeurs ;
Contacts et conseils permanents avec les citoyens en matière informatique.
DÉTAIL DE CERTAINS PROJETS
Connexion à Internet et Protection du Réseau
Historique :
Dès le début de l'année 2001, la Ville d'Andenne s'est vue offrir une connexion Internet.
Cette connexion Internet a permis d'une part, à tous les employés de la Ville ayant accès au réseau
informatique de recevoir et d'envoyer des E-mails vers l'extérieur et d'autre part, à certains
employés, d'accéder à Internet dans le cadre de leur travail. Cette connexion était de type ISDN.
Dès le début de l'année 2002, cette connexion est passée à l'ADSL (Scarlet). Cela a nécessité l'achat
d'un routeur et d'un firewall.
Afin d'accroître la sécurité du réseau informatique, des nouvelles mesures ont été prises en 2003 :
•
•
Installation d'un firewall Linux et mise en route d'une Zone Démilitarisée pour les accès
externes (serveur mail, serveur FTP, ..) ;
Gestion des backups décentralisée et un meilleur contrôle de ceux-ci.
En 2005 : migration complète du réseau vers un nouvel environnement appelé « Active Directory »,
ce qui a permis d'améliorer considérablement la qualité d'administration de celui-ci ainsi que la
qualité de travail des utilisateurs finaux.
En 2006 : le service informatique a mis en place un nouveau système de gestion des backups
décentralisée. Ce système consiste à envoyer tous les jours un backup complet de l'ensemble des
fichiers informatiques (mail compris) sur des unités de stockage se trouvant à l'Hôtel de Ville, au
Site Godin et à la Maison du Tourisme. Nous possédons dès lors un backup entièrement sécurisé
même en cas de destruction totale du bâtiment administratif du Chapitre et de l'Hôtel de Ville.
En 2007 : le Service Informatique a revu entièrement le système de protection central. Ce dernier a
été complètement remis à jour (réinstallation) sur du matériel neuf (Pentium 4) avec les dernières
versions des logiciels de sécurité les plus courants (Firewall, anti-virus,..) assurant ainsi une
efficacité des plus complètes contre les hackers, virus et autres sources d'introductions
malveillantes.
En 2010, afin de renforcer la vitesse de connexion vers Internet, le firewall a été configuré afin de
diviser le trafic Internet entre notre connexion Scarlet et une nouvelle connexion Internet qui passe
265
par le réseau Publilink de Belgacom (utilisée pour la consultation du Registre National). Cette
nouvelle connexion Internet est active depuis mai 2010.
En 2011, afin de renforcer la vitesse de connexion Internet, une troisième ligne Internet a été
ouverte. Le trafic est dès lors optimisé pour utiliser ces 3 lignes le plus efficacement possible et
éviter une saturation lors par exemple d'envoi de mails avec pièces jointes volumineuses (saturation
de l'upload).
Nouveauté de 2012: une solution a été étudiée pour rassembler l'ensemble des lignes Internet en
une et une seule ligne Internet à tres haut débit (fibre optique). Le cahier des charges de ce projet
est finalisé et le marché public débutera en 2013.
Au niveau des backups décentralisés, le nombre de fichiers et l'espace disque à sauvegarder ayant
encore augmenté depuis l'an dernier, les backups ont du été améliorés et optimisés afin de réaliser
un backup le plus efficace et le plus rapide possible. La mise en place d'un système d'archivage
performant permettant à chaque service communal d'archiver ses fichiers vieux de plusieurs années
a été conservé depuis 2008 et fonctionne toujours correctement. Pour rappel, ce système
d'archivage consiste à stocker les fichiers non pas sur des supports comme des CDs ou DVDs mais
bien sur des disques durs externes de grande capacité, afin d'éviter les pertes d'archives et afin de
rendre ces archives disponibles très facilement à l'ensemble des services communaux.
La tâche du service informatique est donc également de bien contrôler la sécurité du réseau, de
vérifier l'efficacité des backups mis au point et surtout d'améliorer toujours plus l'ensemble du
système (vitesse, sécurité,) en essayant d'utiliser et d'être à l'écoute des derniers logiciels et
solutions efficaces sur le marché.
Nouveauté de 2012: une solution de backup supplémentaire a été élaborée pour sauvegarder les
machines virtuelles présentes sur notre serveur principal. Ce système prend un backup complet des
machines virtuelles (clonage) tous les jours.
Le Site Internet Officiel de la Ville
C'est en 2007 qu'une toute nouvelle plate forme de site Internet a été réalisée en interne par le
service des relations publiques qui s'est vu augmenter son effectif d'un spécialiste des nouvelles
technologies de l'information. Cette nouvelle plateforme a été développée par ce dernier dans un
langage de programmation totalement libre et gratuit (Wordpress Php).
Depuis 2007, le service informatique se charge de :
•
•
•
•
La configuration et la sécurisation du serveur dédié à l'hébergement du site Internet de la
Ville. Pour rappel, nous avons choisi, en 2007, de louer ce serveur auprès d'une société
spécialisée (OVH) afin de pouvoir profiter pleinement de la rapidité de leur réseau ;
La gestion des domaines (andenne.be, andenetourisme.be, andenneblog.be, andenne.TV, ) ;
La gestion des services en ligne : cette partie du site, qui constitue principalement la
commande de documents administratifs en ligne a vu le jour grâce à l'implication de la Ville
d'Andenne au projet pilote collaboratif inter-communes « CommunesPlone »
(www.communesplone.org) qui regroupe des communes belges et françaises désireuses de
faire évoluer leur utilisation informatique dans le cadre d'une plus grande indépendance ;
La gestion des adresses mails de type @andenne.be. Ce service a, pour rappel, été installé
en 2007 par le service informatique sur le nouveau serveur dédié servant également à
l'hébergement du site Internet communal. Le service informatique s'occupe toujours, dans ce
cadre, de la maintenance de cette plateforme mail et de la création et gestion des adresses
mails.
Nouveauté pour 2012: l'ensemble de notre plate-forme d'hébergement a été migrée vers une plateforme mutalisée unique, ce qui implique une réduction du cout d'hébergement et une optimisation
des services. L'ensemble des services de messagerie @andenne.be ont donc aussi été migrés et
l'ensemble des utilisateurs se sont vu offrir une nouvelle interface web de consultation des mails qui
aura l'avantage d'évoluer automatiquement.
L'Hébergement de Blogs
La ville d'Andenne proposait depuis 2007 un service de Blogs en ligne performant, disponible sur
www.andenneblog.be. Tout citoyen d'Andenne avait donc la possibilité de créer son propre espace
de Blog en se rendant sur le site www.andenneblog.be.
266
Ce système n'a pas été maintenu en 2012 et a été supprimé lors du passage de nos hébergements
vers des serveurs mutualisés. Tous les utilisateurs ont été prévenus et ont été redirigés vers
d'autres solutions de blogs en ligne présentes sur le marché.
Acquisition d'une Nouvelle Timbreuse
Depuis plus de dix ans, la ville d'Andenne louait et employait deux machines à affranchir. L'une était
située à l'Hôtel de Ville et la deuxième au Centre Administratif.
En 2011, le service Logistique a démarré une procédure d'acquisition par marché public d'une
nouvelle timbreuse connectée à une machine de mise sous pli.
Cette année, le service informatique a participé à toutes les réunions techniques et a élaboré le
rapport d'attribution. Parallèlement, il a effectué tout le câblage et la configuration réseau
nécessaires au bon fonctionnement de ces appareils.
Le service a également suivi des formations plus poussées afin de pouvoir intervenir sur les
machines en cas de problème.
L'Achat de Nouveau Matériel (PC et Serveurs)
Cette année, la Ville a procédé à l'acquisition de 18 PCs de bureau et 7 PCs portables. Ce matériel a
été acquis dans le but du remplacement du matériel devenu obsolète.
Plusieurs marchés publics ont été rédigés par le service informatique (dont 1 est toujours en cours)
pour réaliser ces achats.
Les anciens PCs qui ont été remplacés par ce nouveau matériel seront reconditionnés et redistribués
dans des services extérieurs.
Amélioration du Réseau Informatique de l'Ecole Industrielle et Commerciale d'Andenne
Cette année, le service informatique a contribué à la mise en service d'un serveur Nas à l'Ecole
Industrielle et Commerciale pouvant héberger tous les documents et à la mise en place un système
de backup décentralisé de ce dernier.
Mise en Place d'une Station Méteo
Cette année, le service informatique a contribué à la mise en place d'une station météo au complexe
sportif d'Andenne.
Le Cyberespace
Le Cyberespace a été officiellement ouvert en mai 2003. Depuis il est fréquenté régulièrement par
petits et grands.
Le Cyberespace est constitué de 6 PCs qui ont été complètement renouvelés en 2007. Il permet
toujours aux citoyens d'utiliser l'outil qu'est Internet, c'est à dire l'envoi et la réception de courriers
élèctroniques, la consultation du Web mais aussi l'utilisation de logiciels (Word, Excel, Access,
PowerPoint, ) avec la possibilité d'imprimer ses documents personnels mais aussi de les graver sur
CD ou de les copier sur disquette.
Le logiciel permettant la gestion du temps a été réalisé par le service informatique. Il consiste à la
vente de codes utilisateurs (nom d'utilisateur et mot de passe) donnant l'accès pendant 1 heure, 5
heures ou 10 heures, suivant le cas, à la machine.
Les 6 PCs sont reliés en réseau et reliés à un serveur Windows 2000, ce qui permet une gestion
centralisée de l'ensemble et une mise au point de stratégies d'accès qui permettent de bloquer telle
ou telle fonctionnalité sur les machines. Tout cela est contrôlé et géré par le service informatique.
En plus des PCs, un système de vidéosurveillance par caméra-IP a été installé par le service
informatique en 2007. Ce système permet un enregistrement et un archivage des événements sur
plusieurs semaines et permet également une surveillance en direct par un écran placé dans le
comptoir de la cafétéria.
Le service informatique s'occupe toujours actuellement du bon fonctionnement de ce Cyberespace,
c'est-à-dire de la gestion quotidienne de la sécurité, du matériel, des logiciels, du système de
surveillance.
267
Dans le cadre de la rénovation du Cyberespace, une nouvelle borne d'information a été installée
devant l'entrée du Cyberespace fin 2007. Le contenu de cette borne a été rendu disponible par le
service informatique dès début 2008 par la mise en place d'un mini « intranet » qui permet
d'afficher diverses informations utiles sur le complexe sportif d'Andenne à ses visiteurs.
Dans la cadre de la rénovation du centre sportif, le Cyberespace a été à l'arrêt depuis la fin du
premier trimestre 2010 jusqu'en septembre 2011.
Il est maintenant à nouveau opérationnel dans les nouvelles infrastructures du complexe sportif et a
été remis à jour avec un nouveau système d'impression.
Mérite Sportif Vote du Public
En 2005, le service informatique a élaboré un site Internet permettant de réaliser un vote
électronique dans le cadre de la remise des prix du Vote du Public 2005. Grâce à ce système, il a été
possible d'élire un candidat en se connectant sur le site de façon sécurisée.
Pour le mérite sportif 2011, ce système a été abandonné par un système de vote par simple envoi
d'un SMS. Ce système a été mis au point par le service informatique avec l'aide d'une société
spécialisée dans le domaine.
Ce système de vote par SMS a été maintenu en 2012.
Week-End Pass-Sport
En 2010, la Régie Sportive d'Andenne a fait développer par un stagiaire un système permettant
d'encoder les enfants participants à la manifestation sportive Week-End Pass-Sport. En fin de weekend, ce système permet également de déterminer à quels cadeaux et avantages chacun des
participants aura droit en fonction du nombre d'activités auxquelles il a participé.
Cette année, comme chaque année depuis 2011, le service informatique s'est occupé de mettre à
jour la base de données des clubs et de modifier le système d'attribution de cadeaux selon les
critères définis pour cette année.
Le Système d'Information Géographique (SIG)
Ce marché a été approuvé et attribué à la société Star Informatic en fin 2002. Cet ensemble de
logiciels est essentiellement utilisé par les services environnement, travaux et urbanisme. Cela
permet de centraliser toutes les données géographiques de l'entité d'Andenne, de les exploiter et les
consulter. Actuellement, il permet d'exploiter toutes les données du cadastre (propriétaires,
parcelles,), de repérer une parcelle sur un plan et de connaître son affectation au plan de secteur.
Le service informatique s'est encore occupé cette année :
•
•
•
D'injecter la nouvelle version du cadastre (2011) dans le système de cartographie ;
D'installer les mises à jour du programme de cartographie communiquée par la société Star
(concepteur du programme) ;
De faire correspondre les données cartographiques avec des bases de données diverses
(lotissements, cimetières,...).
Actuellement, le service informatique est en train de mettre au point un système permettant de
visualiser toutes les couches cartographiques via Internet par un système gratuit provenant de la
communauté Plone. Ce système permettra d'abandonner le système propriétaire de la société Star
et pourra ainsi faire réaliser une économie à la Ville sur la maintenance et le prix des nouvelles
licences.
Ce système est dévelloppé en interne pour être personnalisé à Andenne et sera operationnel en
2013.
Ecoles Communales (Projet Cyberclasses)
Cette année, le service informatique, en plus de la maintenance régulière du parc informatique des
écoles communale (PCs, imprimantes, fax) s'occupe, comme l'an passé, de la mise en place du
projet Cyberclasse qui consiste à rendre un dossier administratif complet afin que la Région
Wallonne puisse équiper 8 écoles de notre entité de 4 à 6 PCs installés et configurés en réseau avec
un serveur dans chacune de ces implantations.
268
Ce dossier a nécessité des adaptions de locaux au niveau informatique et téléphonique réalisées par
le service informatique et le service des bâtiments.
A l'heure actuelle, 4 écoles ont été fournies en matériel et sont opérationnelles, 4 autres le seront en
2013.
Service d'Incendie
Cette année, le service informatique, en plus de la maintenance régulière du parc informatique du
service d'incendie (PCs, imprimantes, fax) s'est occupé également de l'extension du réseau
informatique existant en y installant des nouveaux postes client et en réalisant un update du serveur
au niveau software et hardware.
Le service informatique s'occupe également de la maintenance et la mise à jour du logiciel de
gestion centralisée des casernes.
Il s'est occupé également cette année de l'étude d'un projet de système audio permettant de faire
sonner l'appel du 100 dans toute la caserne ainsi que la mise en place d'un système d'appel des
équipes de garde avec serveur centralisé. Ces derniers projets verront le jour en 2013.
Bibliothèque Communale
Cette année, le service informatique, en plus de la maintenance régulière du parc informatique de la
bibliothèque communale (PCs, imprimantes, fax) s'est occupé également de l'amélioration du réseau
informatique existant :
Installation d'un système Wifi avec filtrage sécurisé, permettant aux clients de la bibliothèque de
surfer sur Internet avec leur matériel.
Système de Backup Décentralisé
En 2008, le service informatique a mis en place un système de backup pour les services
décentralisés en dehors du réseau. Ce système consiste à envoyer l'ensemble des fichiers
informatiques des sites comme la bibliothèque, le service des travaux du Hall Dumont et le service
d'incendie vers un disque dur de grande capacité hébergé sur le réseau interne de la Ville. Cet envoi
de fichiers se réalise toutes les nuits grâce aux connexions Internet actives sur chacun de ces sites
décentralisés.
Ce système est toujours utilisé et a été maintenu par le service informatique tout au long de l'année
2012 avec des nouvelles procédures de backup plus efficaces.
En plus, cette année, le service informatique a mis au point, par l'intermédiaire d'un nouveau
logiciel, la possibilité de backuper tous les jours, l'entièreté des machines virtuelles operationnelles
dans le réseau.
Système Anti-Spam
De plus en plus de messages indésirables (appelés SPAM) polluent les boites mails des employés
communaux (@ac.andenne.be), mais aussi des habitants d'Andenne (@andenne.be).
Un système de filtre a été mis en place en 2006, système qui a encore été amélioré chaque année
pour que les courriers indésirables soient détruits avant leur réception dans les boites mails des
utilisateurs.
En 2011, un système encore plus performant a été mis en place, au niveau de la qualité du filtre
mais aussi au niveau de l'interface avec les utilisateurs : en effet, ce système a permis aux
utilisateurs, via une interface web, de consulter, gérer, supprimer ou libérer eux-mêmes les SPAM
qui leurs étaient adressés.
Ce système est toujours operationnel et bien utilisé en 2012, le service infomatique assurant sa
continuité.
Système de Contrôle de Contenu
En 2007, le service informatique a mis au point un système permettant de contrôler les accès
Internet réalisés par l'ensemble des PCs du réseau informatique.
Ce système utilise un logiciel spécialisé et entièrement gratuit (DansGuardian) installé sur un
serveur Linux (Firewall) et capable de surveiller toutes les requêtes sortantes sur Internet. Le
269
système peut donc bloquer les accès en fonction d'un contenu bien spécifique, par exemple les
pages relatives à la pornographie, au piratage,
Le but principal étant d'éviter un maximum l'introduction d'adwares (publicités) ou Trojans, capables
de ralentir très fortement une machine et principalement présents sur des sites Internet dont le
contenu n'est pas à usage professionnel.
Outre cet aspect répressif sur les pages, le système scanne aussi l'ensemble des requêtes qui sont
réalisées sur Internet à la recherche d'un virus. Si un virus est détecté, la page est directement
bloquée.
En 2011, les entités décentralisées du réseau comme la bibliothèque, certaines ASBL et le musée se
sont également vues installer un système de filtre par le service informatique, cela dans le but
d'éviter un maximum l'introduction d'adwares (publicités) ou Trojans, mais aussi pour se préserver
du surf "malsain" par du public externe, vu que de plus en plus de ces entités proposent des espaces
de surf destinés au public.
Ce système a été maintenu et même amélioré en 2012 et le service informatique s'occupe d'en
réaliser sa maintenance et son optimisation.
Système Anti-Virus
En 2011, un nouveau système de gestion antivirale (Vipre) a été installé en vue de remplacer le
précédent système (Norton). Ce système, basé sur un mode de fonctionnement client-serveur a été
mis en place par le service informatique car il se révèle plus efficace que l'ancien et est surtout
compatible avec des clients Windows 7, ce qui n'était pas le cas de Norton.
En 2012, le service informatique s'est occupé de la maintenance et la mise à jour du système.
Gestion du Serveur Blackberry
En 2007, le service informatique s'est occupé de la mise en place d'un système permettant à un
certain nombre d'employés communaux de pouvoir lire leurs mails sur leur GSM.
Il a donc été nécessaire d'acquérir 17 GSM « spéciaux » de type Blackberry et d'installer et
configurer un logiciel spécialisé (BES) sur un serveur centralisé de l'administration de sorte de
pouvoir relayer les mails entrant vers l'appareil (Blackberry) concerné.
Ce système a été maintenu en 2012 et la maintenance du serveur Blackberry a été réalisée par le
service informatique qui s'occupe de résoudre les problèmes relatifs aux appareils Blackberry et de
la configuration du serveur lors d'ajout et de déplacements d'utilisateurs. Il a été nécessaire, cette
année, de réaliser une réinstallation complète du serveur.
Gestion des Smartphones
En 2010, la Ville a fait l'acquisition de quelques Iphones pour certains Chefs de service. L'Iphone
tente de faire disparaître petit à petit les Blackberry, il présente en effet les mêmes caractéristiques
qu'un Blackberry car il permet également de synchroniser son agenda et ses mails provenant du
serveur de messagerie interne de l'administration. Toutefois, le coût d'abonnement est 3x moins
élevé que pour le Blackberry.
Le service informatique a été chargé de configurer le serveur de messagerie interne afin de
permettre son fonctionnement avec ces nouveaux appareils et est chargé de maintenir l'ensemble à
long terme.
En 2012, le fonctionnement du système a été maintenu et mis à jour. Quelques IPhones ont été
acquis, en vue du remplacement des Blackberry. Plusieurs Blackberry sont toujours en fonction et
les 2 systèmes (Blackberry/IPhone) sont maintenus et le resteront sans doute plusieurs années
encore.
Gestion des Copieurs Numériques
En juin 2010, le service informatique a initié un marché public en vue du remplacement de
l'ensemble des copieurs de l'administration et des écoles communales par du nouveau matériel.
Ce marché consiste en la location et maintenance de 31 copieurs numériques pour une durée de 5
ans.
270
La location de ces copieurs a permis de supprimer les nombreuses imprimantes locales laser et jet
d'encre utilisées par les utilisateurs sur chaque bureau, ce qui constitue à court terme, une
économie évidente en matière de cartouches.
Le service informatique s'est occupé de la mise en réseau de l'ensemble de ces copieurs, de la
formation du personnel et de la gestion au quotidien des machines et de l'ensemble des logiciels qui
permettent leur fonctionnement et leur interaction avec le personnel communal.
Un système de badge a été mis au point de façon à permettre une identification du personnel à
chaque copie/impression et permet ainsi d'élaborer des rapports sur l'utilisation des copieurs.
En 2012, le service informatique a mis tout en œuvre pour veiller au bon fonctionnement de ces
copieurs dans le parc informatique et a de plus, mis en place et activé un système de Fax sur
chaque copieur.
Gestion des Centraux Téléphoniques
En 2010, le service informatique a initié un marché public en vue du remplacement de l'ensemble
des centraux téléphoniques de l'Administration Communale (Centre Administratif, Hôtel de Ville et
Site Godin) par un seul central utilisant la technologie VOIP.
Ce marché consiste en la location et la maintenance d'un nouveau central téléphonique VOIP pour
une durée de 5 ans qui a débuté en avril 2010.
La location de ce central unique a permis de supprimer certaines lignes ainsi que les 2 centraux de
l'Hôtel de Ville et du site Godin, ce qui constitue à court terme, une économie évidente pour la Ville.
Le service informatique s'est occupé de la mise en réseau du central, de sa paramétrisation et de la
formation du personnel communal sur les nouveaux postes téléphoniques.
En 2012, le service informatique a mis tout en œuvre pour veiller au bon fonctionnement du central
téléphonique dans le parc informatique par l'ajout de téléphones, par la dispense d'explications sur
son fonctionnement au personnel et par des interventions diverses de paramétrisation.
Gestion des Switches
En 2010, le service informatique a initié un marché public en vue du remplacement de l'ensemble
des switches (commutateurs) de l'Administration Communale, devenus obsolètes, puisque acquis en
1999.
Ces switches permettent à l'ensemble des PCs du réseau communal de communiquer entre eux et
de communiquer avec les serveurs.
Le remplacement des switches par des nouveaux a constitué une amélioration au niveau des
performances du réseau et à surtout permis d'utiliser des technologies nouvelles en matière de
réseaux (VOIP, prioritisation de paquets voix sur data, Power over Ethernet, ).
Le service informatique s'est occupé de la mise en réseau des switches et de leur paramétrisation.
En 2012, même si ces switches semblent ne plus nécessiter d'intervention, il est nécessaire d'y
intervenir réguliérement pour la paramétrisation des "portes" lors par exemple de déménagements
ou mouvements au sein du personnel mais aussi lors d'affectation de nouvelles machines ou
appareils divers sur le réseaux.
Gestion du Collège - ANDANA
Dans
le
cadre
du
projet
collaboratif
inter-communes
«
CommunesPlone
»
(www.communesplone.org) auquel la Ville d'Andenne fait partie et qui regroupe des communes
belges et françaises désireuses de faire évoluer leur utilisation informatique dans le cadre d'une plus
grande indépendance, il a été développé par cette communauté, une application permettant la
gestion interactive du Collège (délibération, Procès-verbal des réunions, gestion du flux de courrier,)
En fonction des spécificités de notre administration communale et de ses processus de travail, M.
MARCUZZI, Responsable informatique, et M. GOSSIAUX, alors chef de division, ont conçu sur base
des applications PLONE des programmes élaborés de gestion des ordres du jour et des procèsverbaux du Collège communal et du Conseil au point d'en faire de véritables logiciels de workflow,
couvrant tous les processus d'instruction d'un point soumis à décision, de son élaboration jusqu'à
son instruction.
271
Cette application est maintenant aboutie. Elle est installée sur un serveur du réseau interne qui est
maintenu à jour par le service informatique.
Cette application est utilisée au sein de l'organisation du Collège depuis janvier 2010. Elle permet
donc d'utiliser un "portail" qui centralise l'ensemble des notes au Collège provenant des différents
services communaux et d'établir un ordre du jour et un PV de réunion électronique et consultable
depuis n'importe quel PC.
Des mises à jour et des améliorations sont sans cesse apportées par le service informatique.
En 2012, une grosse migration vers la version 3 de Plone a été apportée, ce qui a permis
d'augmenter la capcité de traitement des informations et la rapidité de consultation de celle-ci.
Gestion du Courrier Entrant - ANDANA
Dans la même optique que la gestion du Collège, le service informatique a mis au point un système
"portail" permettant de centraliser l'ensemble des courriers entrants de l'administration. Ces
derniers sont donc scannés et indexés dans le portail ANDANA et sont ensuite consultables
électroniquement par le service communal concerné par le courrier.
Des mises à jour et des améliorations sont sans cesse apportées par le service informatique.
En 2012, la migration vers Plone 3 a également été nécessaire pour la gestion du courier entrant.
Point d'Accès Wifi sur la Place des Tilleuls
Depuis le 26 février 2011, que ce soit en terrasse, sous le kiosque, au pied de l'Hôtel de Ville ou sur
un banc public, il est possible, sur la place des Tilleuls, de se connecter gratuitement avec son
ordinateur portable à Internet par Wifi. Promeneurs, touristes et clients de l'Horeca de la place
peuvent surfer tranquillement pendant leur escale dans le centre d'Andenne.
Pour réaliser ce projet, le service informatique a ainsi placé un access-point au niveau de la façade
de l'Hôtel de Ville afin d'émettre un signal Wifi non sécurisé sur la Place. Ce signal est toutefois filtré
via un serveur d'accès pour ne permettre, pour des raisons de sécurité et de légalité, que l'emploi
des fonctions courantes du web. L'accès aux services d'échanges de fichiers (Peer to Peer) ainsi que
l'accès à certains sites (à caractère choquant ou contraire à la loi) sont ainsi bloqués.
En 2012, le service informatique a mis tout en œuvre pour veiller au bon fonctionnement et à la
continuité de ce service.
Cours E.P.N.
Depuis cette année, le service informatique a également en charge de dispenser des cours
d'informatique aux stagiaires inscrits à la Régie des Quartiers d'Andenne, dans le but de faciliter
l'insertion socio-professionnelle de ces derniers qui sont, malheureusement, souvent éloignés du
marché de l'emploi.
Le contenu des cours a été entièrement pensé par le service informatique afin de dispenser un
enseignement spécifique à ces stagiaires et leur donner accès aux outils qui leur seront utiles dans
leurs démarches de recherche d'emploi mais également après dans leur vie professionnelle.
Cette année, ces modules de formations sont donnés à l'Espace Public Numérique (EPN) de Peu
d'Eau.
Espaces Publics Numériques
La Ville d'Andenne comptait déjà 2 Espaces publics numériques. Un situé au site du « Bois des
Dames » à Andenne, et un situé Rue de la Résistance à Seilles. Ces 2 Espaces ont été ouverts dans
le cadre de l'octroi d'un subside de 50.000 € provenant du Ministre Wallon des Affaires Intérieures et
de la Fonction Publique.
En plus de ces 2 espaces, un troisième EPN a vu le jour en mars 2011. Cet espace est situé au foyer
culturel "Jules Bodart" et est constitué d'un réseau de 5 PCs portables reliés à Internet. Il permet à
tout public et plus particulièrement aux jeunes du quartier, d'utiliser l'outil qu'est Internet, c'est à
dire d'envoyer et de recevoir des courriers électroniques, de consulter le web mais aussi d'utiliser
des logiciels (Office, OpenOffice, logiciels libres,) avec la possibilité d'imprimer ses documents
personnels.
272
Cette année, dans le cadre de deux subsides initiés par la région et intitulés "Papy et Mamy
Surfeurs", le service informatique s'est occupé de l'acquisition de matériel informatique divers en
vue de dispenser des cours d'initiation en informatique dans les EPN de Namêche et de Seilles.
Création d'une base de donnée pour le service Emploi
En 2012, le service informatique a mis au point une base de données répertoriant tous les
demandeurs d'emploi et les dossiers y afférant. Cette base de données, grâce à une interface
moderne, permet en quelques clics et aussi grâce à un système de code-barre, de sortir à tout
moment, la fiche signalétique d'un demandeur d'emploi.
273
2. EPN Peu d'Eau
Mise en place du service
L'Espace Public Numérique de Peu d'Eau a été inauguré au 1er avril 2009, il a ouvert ses portes au
public pour la première fois le 4 mai 2009.
Au sein de ce quartier du Site du Bois des Dames, cette infrastructure, intégrée à la Maison de
Quartier, est le premier endroit à vocation communautaire pour la population du quartier.
L'objectif de cette structure est ainsi double. En tant qu'EPN, il s'agit de réduire la fracture
numérique au sein de la population et, à titre d'organisme communautaire, d'occuper le terrain
comme acteur social de première ligne.
L'EPN y occupe ainsi tout le rez-de-chaussée : à côté d'un bureau servant de local de rangement
sécurisé et du bureau de l'animateur, une salle est accessible au public. Celle-ci est équipée comme
suit :
•
10 PC portables de marque Dell Vostro 1710, configurés en dual boot Windows XP SP3 et
Ubuntu 10.04 + 1 PC formateur (Windows Vista Pro et Ubuntu 10.04), tous avec mallette de
transport et licences Windows XP-Vista + Office 2007 Small Business ;
•
1 desktop fonctionnant sous Windows 2003 Server, comme gestionnaire de domaine (MC) ;
•
1 PC Pentium III
(Dansguardian) ;
•
1 imprimante laser couleur Canon iRC1021i ;
•
1 projecteur vidéo Dell 2400MP et un écran de projection ;
•
Accessoires et consommables : 11 casques écouteurs et micro, CD's + DVD's vierges, papier,
11 souris et 11 lecteurs de cartes d'identité électroniques.
faisant
office
de
pare-feu
(Shorewall)
et
de
contrôle
parental
Accès libre
Un des volets du fonctionnement de l'EPN est l'accès libre aux postes informatiques. Pour rappel, ce
type de fonctionnement permet aux usagers d'utiliser les PC's de l'EPN à leur guise, en fonction de
leurs besoins ou envies. L'animateur reste en permanence présent dans la salle publique, pour
répondre à toutes les demandes pratiques des usagers, mais aussi assurer une présence éducative
(cadre et écoute) au public.
Conformément au projet défini, l'accès libre aux PC's se fait moyennant inscription auprès de
l'animateur (avec signature parentale pour les mineurs d'âge) et au prix d'un euro/heure
d'utilisation. C'est à l'occasion de cette inscription que l'animateur informe l'usager du
fonctionnement général de l'EPN.
Actuellement, l'EPN est accessible en accès libre les mardis et jeudis de 17h00 à 21h00.
Fonctionnement
Eu égard à la proportion importante d'enfants et de jeunes adolescents fréquentant régulièrement
l'EPN dans le cadre de l'accès libre, l'animateur a opté immédiatement pour une présence «
pédagogique » (utilisation de l'outil informatique) mais aussi éducative.
Tout d'abord, au niveau du cadre, diverses règles ont été progressivement fixées aux jeunes ;
celles-ci visent le respect du matériel et de la structure, le respect de l'adulte et le respect mutuel
entre usagers. Jusqu'à présent, chaque manquement à ces règles a fait l'objet d'une interpellation
rapide de son auteur, ce qui a permis à ce dernier de l'accepter. Nous notons cependant une
certaine familiarisation des jeunes qui les pousserait à moins hésiter à tenter de les transgresser.
274
Formations et ateliers
Dans le cadre de l'objectif de réduction de la fracture numérique, outre de favoriser l'accès physique
à l'outil informatique, l'EPN a aussi pour mission de permettre aux usagers son utilisation optimale.
Ceci se concrétise au travers de formations qui se sont progressivement mises en place dès
l'ouverture de l'EPN.
Des ateliers sont également proposés et permettent une approche plus ciblée.
Travail à la cohésion sociale et à la dynamisation du quartier de Peu d'Eau
L'EPN de Peu d'Eau travaille en collaboration avec les autres services présents sur le quartier et qui
partagent comme mission de concourir à l'épanouissement des habitants.
Ainsi l'EPN s'est associé aux activités organisées durant les vacances scolaires de Pâques, Carnaval
et d'été.
275
3. EPN Seilles
Création de L'EPN
Grâce à la volonté du Gouvernement wallon de soutenir les actions luttant contre la fracture
numérique, la Ville d'Andenne a pu bénéficier d'un soutien à la création d'un Espace Public
Numérique, la « Maison de la convivialité numérique ».
L'EPN est un lieu ouvert au public à vocation non lucrative, disposant d'un projet d'accompagnement
individuel et collectif favorisant l'accès, l'initiation et l'appropriation à l'Internet, au multimédia, à la
bureautique et aux nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC).
L'EPN a ouvert ses portes au grand public le 11 novembre 2006 et a été inauguré officiellement le 2
septembre 2006.
Infrastructure de L'EPN
L'EPN est constitué d'un ensemble de 12 PC portables équipés chacun d'un graveur CD/DVD
externe, d'un lecteur de cartes mémoire flash, d'un lecteur de cartes électronique (eID), d'un
casque/micro et d'une webcam.
Les PC sont reliés en réseau avec un système de connexion sans fil (wifi) et sont connectés à un
serveur (Contrôleur de domaine), qui gère toutes les connexions, les profils et les temps d'accès aux
PC portables. Un autre PC fixe est installé à proximité du serveur jouant le rôle de filtre de sites et
d'anti-virus permettant ainsi la sécurité du réseau interne.
Une imprimante Laser couleur haut débit avec module Scanner est disponible pour l'ensemble des
PC.
En plus du matériel déjà mentionné, l'EPN met à la disposition de son public PMR (Personnes à
Mobilité Réduite au sens large), 6 grands écrans plats de 26 pouces, 6 claviers à touches larges et 6
grandes souris adaptées (trackball).
En plus de la partie matérielle, les ordinateurs sont équipés d'une grande variété de logiciels dont
une partie adaptée au public PMR.
Objectifs de L'EPN
Les objectifs de l'Espace Public Numérique visent à permettre les pratiques collectives et
individuelles des « ressources informatiques », à promouvoir des logiques de diffusion et
d'appropriation des TIC auprès de couches les plus fragilisées de la population.
Les objectifs de l'EPN visent aussi à lutter contre la fracture numérique en Wallonie entre les
personnes qui ont accès à la société de l'informatique et celles qui en demeurent éloignées.
L'équipe de L'EPN
L'équipe de l'EPN est constituée d'un cyber-animateur salarié à mi-temps chargé des formations
organisées le lundi ainsi que de l'accueil en accès libre le jeudi et vendredi en soirée. Depuis juillet
2009, un nouvel animateur bénévole volontaire un senior formé à l'EPN- s'ajoute à l'équipe de l'EPN
et a pour mission l'accueil en accès libre le mardi en soirée.
Description des activités données à l'EPN
Les personnes âgées dans la société digitale
Un projet subsidié par la fondation Roi Baudouin et réalisé en collaboration avec les associations du
3ème âge, l'Institut Provincial d'Enseignement Secondaire de Seilles (IPES), le Service ACTE et
l'Espace Public Numérique (EPN) de Seilles.
276
Dans le cadre de ce projet, des formations d'initiation à l'informatique et à internet sont proposées
aux seniors par l'animateur de l'EPN en présence des élèves de l'IPES qui viennent d'un côté pour
soutenir les apprenants et d'un autre côté pour participer à un échange intergénérationnel entre les
jeunes et les seniors.
Ce projet connu aussi sous le nom de « Connecter les générations » est à sa sixième année
consécutive.
Pour améliorer la qualité et la pertinence de cette formation, plusieurs modifications ont été
apportées à ce module d'initiation à l'informatique et internet. Ces modifications ont été apportées
au niveau du temps alloué à la formation qui est passé de 24 à 30 heures de formation. Des
changements ont aussi été apportés au niveau des méthodes pédagogiques utilisées pour améliorer
cette formation et la rendre plus adaptée et plus aisée aux séniors.
Durant ces deux dernières années, ce sont les seniors déjà formés à l'EPN qui se sont chargés
bénévolement de soutenir les nouveaux apprenants.
Cette formation est présentée actuellement en 10 sessions de 3 heures qui se donne tous les lundis
de 9h00 à 12h00 pour un groupe de 12 personnes et en présence de 6 seniors bénévoles.
Cette année, deux nouveaux groupes ont été formés en un total de 720 heures de formation. Depuis
le lancement du projet, on a atteint 175 bénéficiaires.
L'atelier créatif intergénérationnel « Papy et mamy surfeurs I-A »
Dans le cadre de l'appel à projet « Papy et mamy surfeurs I-A », un atelier créatif a été mené durant
l'année académique 2011-2012 à l'EPN de Seilles. Cet atelier intergénérationnel a été mis sur pied
en collaboration avec l'école de devoirs de Seilles (EDD) pour des enfants de 9 à 13 ans ainsi que
pour les seniors qui fréquentent l'EPN.
Durant cet atelier, les apprenants ont appris à manipuler et se servir de deux logiciels d'imageries.
Le premier logiciel « PhotoFiltre Studio » pour traiter, découper et détourer des images. Le
deuxième « Studio Scrap », un logiciel de scrapbooking pour faire des montages de photos
numériques.
Ont participé à cet atelier, 8 enfants et 8 seniors, les vendredis de 15h45 à 17h15 durant l'année
académique 2011-2012 en un total de 19 sessions de 1h30 pour atteindre un total de 456 heures de
formation.
Durant cet atelier, ce sont surtout les enfants qui ont montré beaucoup de créativité, mais sur le
côté intérêt, c'est surtout les séniors qui ont toujours trouvé un sens à ce qu'ils entreprenaient.
Pendant les sessions de cette formation, une grande harmonie a régné entre les enfants et les
seniors qui ont partagé le même intérêt pour un même apprentissage. On souligne aussi que l'aide
ne venait pas forcément des seniors vers les enfants mais plus souvent des enfants vers le seniors.
Céline, une fille âgée de 10 ans : « C'est vraiment très sympa ! de travailler avec des papys et des
mamys ».
Une exposition a été réalisée en mai 2012 avec les réalisations des apprenants.
Ce projet continue à être mené durant cette année académique 2012-2013 par l'EPN de Seilles.
Initiation à l'informatique et internet pour les résidents des MRS «Papy mamy surfeurs I »
Dans le cadre du projet « Papy Mamy surfeurs », un appel à projet déposé par l'Espace Public
Numérique de Peu d'Eau et en collaboration avec la maison de repos la Quiétude à Andenne et la
maison de repos Monjoie à Coutisse. Un module d'initiation à l'informatique et Internet est dispensé
à l'EPN de Seilles pour un groupe de 6 résidents de la MR la Quiétude et 5 résidents de la MR
Monjoie.
Les cours pour ces deux groupes se sont donnés en alternance d'une semaine sur deux pour chaque
groupe, les lundis de 13h00 à 16h00. Le module de formation s'est donné en 10 sessions de 3
heures pour chaque groupe.
Suite aux énormes problèmes de santé que présentaient les résidents des maisons de repos et de
soins, plusieurs modifications ont été apportées à ce module pour mieux l'adapter à leurs demandes.
Ces problèmes étaient surtout liés à la mobilité et à la concentration des apprenants.
277
Les maisons de repos, la Quiétude et Monjoie disposent chacune d'un seul PC par site et ont été
équipée dans le cadre de ce projet par un grand écran plat (26 pouces), un trackball et un clavier à
touches larges.
Les cours se sont donnés à l'EPN de Seilles, vu que celui-ci dispose déjà d'un matériel très adapté
aux personnes à mobilité réduite et que la majorité des participants aux formations sont des
personnes qui présentent beaucoup de problèmes de mobilité.
Pour la pertinence de ces formations, ont assisté à cette formation cinq seniors bénévoles déjà
initiés au sein de l'EPN. Ils sont venus pour aider les résidents qui ont montré un besoin en
permanence d'une assistance.
Depuis le lancement de ce projet, 40 heures de formations ont été réalisées aux seins des maisons
de repos par l'animateur de l'EPN de Peu d'Eau accompagné de jeunes.
A l'EPN de Seilles, pour les deux groupes (11 résidents), on compte un total de 20 sessions de 3
heures qui se traduisent par un total de 330 heures de formation.
L'EPN en accès libre
Durant le cours de cette année, l'accueil en accès libre se faisait en trois soirées par semaine. Le
jeudi et vendredi en soirée par le cyber-animateur de l'EPN avec un total de sept heures par
semaine et le mardi par l'animateur bénévole avec un total de deux heures par semaine.
22 personnes s'ajoutent cette année à la liste des inscriptions pour atteindre un total de 308 inscrits
avec un pourcentage de 12% d'enfants, 16% d'ados, 18% d'adultes et 54% de seniors. L'âge des
cybernautes varie entre 10 et 87 ans avec un pourcentage de 50% de sexe masculin et 50% de
sexe féminin.
Durant cette année, le nombre total d'heures d'ouverture en accès libre est de 262 heures, avec une
fréquentation moyenne de 7 personnes par soirée.
278
15. Logement
1. Le Plan communal du logement 2012-2013
Le Conseil communal du 25 novembre 2011 a adopté à l’unanimité son cinquième Plan Communal
du Logement (PCL) pour la période 2012 – 2013. Le projet avait préalablement été approuvé pour
ce qui les concerne par les opérateurs que sont le CPAS et la Société de logements de service public
Les Logis andennais.
Le présent plan s’inscrivait dans la ixième réforme du Code wallon du logement voulue par le
Ministre NOLLET qui met en exergue davantage la notion de logement public plutôt que de logement
social.
La Ville d’Andenne a résolument souhaité répondre aux besoins des plus démunis en augmentant
l’offre de logement social sur le territoire, comme en témoignent ci-dessous les PCL pour les années
2007-2008 et 2009-2010.
Etat d’avancement des programmes d’actions 2007-2008 et 2009-2010
Réalisation des précédents programmes d’action
Programme 2007-2008
Nombre de logements (tous confondus) approuvés par
décision du Gouvernement
Nombre de logements (tous confondus) occupés au 1 er
janvier 2011
Avancement du programme pour les logements non encore
occupés :
- Nombre de logements pour lesquels le marché de
services est passé
- Nombre de logements pour lesquels l’avant-projet est
déposé
- Nombre de logements pour lesquels le projet est
déposé
76
0
62
62
62
Programme 2009-2010
Nombre de logements (tous confondus) approuvés par
décision du Gouvernement
Nombre de logements (tous confondus) occupés au 1 er
janvier 2011
Avancement du programme pour les logements non encore
occupés :
- Nombre de logements pour lesquels le marché de
services est passé
- Nombre de logements pour lesquels l’avant-projet est
déposé
- Nombre de logements pour lesquels le projet est
déposé
279
74
0
73
70
0
(en attente accord
permis !)
Le projet de plan a été confié et élaboré par MM. Eric PIRARD et Ronald GOSSIAUX, respectivement
Chef du service technique communal et Chef de division, et tous deux administrateurs des Logis
Andennais par la volonté du Conseil communal (délibérations du 22 octobre 2006). Onze opérations
figuraient au PCL 2012-2013, huit menées par les Logis andennais, deux par la Ville d’Andenne et
une par le CPAS.
Sept opérations étaient des opérations de rénovation soit d’immeubles à acquérir, soit d’immeubles
à céder dans le cadre de bail emphytéotique, soit d’immeubles dont les opérateurs sont déjà
propriétaires et qui seront restructurés et rénovés de fond en comble.
Quatre des onze opérations étaient des opérations de construction d’immeubles neufs, tous étant
des logements passifs (10 maisons passives et six appartements).
Sur les trente-six nouveaux logements prévus dans le Plan, dix étaient des maisons, vingt-six des
appartements, ce qui correspond à une fraction plus ou moins de un tiers/deux tiers qui répond à la
demande.
Les objectifs opérationnelles des opérations s’inspiraient des années précédentes : répartition et
dissémination sur l’ensemble du territoire tant en zone urbaine qu’en zone périurbaine. Onze
nouveaux logements devaient être réalisés dans l’agglomération urbaine d’Andenne et Seilles,
associant les trois opérateurs. Deux opérations de rénovation d’immeubles pour y faire du logement
social et un logement de transit avaient lieu directement dans le nouveau périmètre de rénovation
urbaine au centre-ville.
Les autres opérations immobilières étaient situées en zone périurbaine dont trois opérations à
Bonneville et Coutisse qui sont, jusqu’à présent, des sections andennaises dépourvues de logements
sociaux.
Enfin, dix des trente-six logements étaient des logements dits « adaptables » dont cinq des
logements à deux chambres, ce qui permettra un financement complémentaire. Pour faire face aux
demandes croissantes de familles nombreuses, cinq logements seront équipés de quatre chambres.
Pour mémoire, les onze opérations immobilières prévues par les trois opérateurs locaux se
présentaient comme suit :
Priorité
Type
d'opérat
ion
Intitulé et localisation de l'opération
1
Création de 3 appartements
complémentaires, dont 1 adaptable,
dans le Château de Seilles, rue du
Château à SEILLES, actuellement en
cours de rénovation (PCL 2007-2008)
2
Construction de 3 appartements passifs
et adaptables en partie haute du
nouveau Siège Social des Logis
Andennais, voirie & abords, Site du
Bois des Dames à ANDENNE
3
Création de 3 appartements, dont 1
logement adaptable, & abords dans les
anciens bureaux des Logis Andennais
Site du Bois des Dames 35/1 à
ANDENNE
280
Logement
appart. maison
Opérat
eur
A/R
3
LLA
C
3
LLA
A/R
3
LLA
4
5
6
7
Création de 4 appartements dans le
bâtiment dit « GOMAND » en plein
centre-ville d’Andenne dans un
périmètre de rénovation urbaine
Acquisition/Rénovation d’un immeuble
rue Hanesse, 3 à ANDENNE pour y
créer un logement de transit
Démolition de l’ancienne salle des fêtes
de Petit-Warêt pour y construire 7
maisons passives, une voirie & abords,
rue de l'Amicale à LANDENNE
Création d’1 appartement & abords
dans l’ancienne Maison communale de
Bonneville, rue du Cailloux à
BONNEVILLE
8
Démolition de l’ancienne salle StFirmin de Bonneville pour y construire
3 appartements passifs & abords, dont
un logement adaptable, rue du Centre à
BONNEVILLE
9
Restructuration d’un ancien lieu de
culte pour y créer 4 appartements,
dont 1 adaptable, & abords, rue de
Bohisseaux à COUTISSE
10
11
Construction de 3 maisons passives &
abords rue Gouverneur Falize à
SEILLES
Création de 4 appartements dont 1
annexe et 1 logement adaptable &
abords dans l’ancien presbytère rue de
Melroy à VEZIN
A/R
4
VA
A/R
1
CPAS
C
7
LLA
A/R
1
VA
C
3
LLA
A/R
4
LLA
C
A/R
3
4
26
LLA
LLA
10
A/R : acquisition et rénovation d’un bâtiment
C : construction
LLA : Logis Andennais
La première opération par ordre de priorité est en fait un projet qui s’ajoute à celui déjà en cours au
Château de Seilles puisque les travaux devant permettre la création de dix-sept logements, tels que
prévus dans le Plan Communal du Logement 2007 – 2008, sont actuellement en cours dans cet
immeuble. Il s’est avéré récemment que l’on disposerait de superficie suffisante pour y réaliser trois
logements supplémentaires.
A mettre également en exergue le partenariat avec la Ville en ce qui concerne la cession de
l’ancienne salle des fêtes Saint-Firmin de Bonneville qui serait démolie pour y construire trois
appartements passifs.
En outre, deux opérations de partenariat inédites furent proposées avec des Fabriques d’églises en
ce qui concerne la réalisation de quatre appartements dans l’ancien presbytère de Vezin et de quatre
autres appartements dans la chapelle des Bohisseaux à Coutisse. Ces deux bâtiments, après leur
281
désaffectation en tant que lieu de culte par leurs autorités de tutelles devaient être mis à disposition
des Logis andennais au terme d’un bail emphytéotique.
Toutes les opérations de construction portaient sur la réalisation de logements passifs.
Le présent Plan s’inscrivait comparativement dans la lignée des deux plans 2007-2008 et 20092010, dont 100% des opérations bénéficièrent de subventions, et respectait les objectifs de la
Commune en ce qui concerne la mixité sociale, la répartition des logements dans toute l’entité, en
ce compris dans les villages et noyaux urbains et les partenariats entre opérateurs afin de multiplier
les sources de financement au regard du Code wallon du Logement.
Il est à regretter que le Gouvernement wallon, en sa séance du 5 juillet 2012, a décidé de ne retenir
sans motivation particulière que trois des onze opérations immobilières proposées, dérogeant aux
logiques d’augmentation de l’offre de logement social à ANDENNE qui avaient prévalu à l’occasion
des PCL précédents.
En conséquence, des 40 logements projetés, 8 seront concrétisés : 3 appartements au Château de
Seilles (LLA), 4 appartement rue Charles Lapierre (VA) et un appartement de transit rue Hanesse
(CPAS).
Considérant le développement économique d’Andenne, qui compte un solde positif de 2.000 emplois
nouveaux ces 15 dernières années, il est entendu que le taux de création de logements privés,
acquisitifs ou locatifs, sera nettement supérieur au taux de création de logements publics. Il n’en
demeure pas moins que le leitmotiv de la Ville d’Andenne est et reste « un toit, un emploi » et que
la Ville continuera à investir, dans la mesure du possible, par le biais notamment de la société de
logements Les Logis andennais dans de nouveaux logements publics.
Au-delà des aspects immobiliers et du logement social, la Ville poursuit aussi ses efforts dans ce que
l’on peut qualifier de « politique immatérielle du logement » via la qualité des services qu’elle offre à
la population, notamment avec le Service communal du Logement, le Service Qualité Habitat, mais
également le partenariat avec la Régie des quartiers d’Andenne.
282
2. Service du logement
Comme beaucoup d'autres communes, la Ville d'Andenne inscrit sa politique du logement dans le
cadre de l'ancrage communal voulu par la Région wallonne.
La commune a donc l'obligation de respecter le paragraphe 2 de l'article 190 du Code wallon du
Logement. Dès lors, afin de mettre en place ce service, le Collège communal s'est orienté en 2002
vers le développement de synergies entre tous les intervenants en matière de logement (Service
A.C.T.E., l'Agence Immobilière Sociale, le C.P.A.S., le Fonds du Logement et les Logis Andennais).
Afin d'être accessible à tout un chacun, le siège central du service se situe dans les locaux du
Service A.C.T.E. qui dispose de toute l'infrastructure requise (PC, accès Internet, etc.) et qui a
intégré dans ses activités les missions du Service Communal du Logement, à savoir ::
•
•
informer la population sur :
•
les aides et primes octroyées par la Région wallonne ;
•
les prêts sociaux, ;
•
l'accès aux logements sociaux et logements à loyers modérés ;
•
la qualité de l'habitat ;
•
les relations propriétaires/locataires ; etc ;
•
orienter les personnes dans leur démarche grâce à diverses documentations : guides,
brochures, formulaires ;
•
orienter vers les services compétents de la commune ou de la Région wallonne ;
•
mise à disposition d'une liste de logements à louer dans la commune et alentours.
présence lors des expulsions pour assurer non seulement un suivi social pour les personnes
expulsées, mais aussi la gestion des meubles (le jour de l'expulsion, durant leur entrepôt et
ce, jusqu'à la récupération de leurs biens).
Le service travaille, de plus en plus, en collaboration avec les agents du Service Qualité de l'Habitat.
En effet, au travers des visites effectuées, ce service doit faire face à des situations sociales fort
précarisées pour lesquelles ils sollicitent un accompagnement social.
A travers les différents entretiens, nous examinons les situations des personnes globalement et ce,
afin qu'ils puissent faire valoir les avantages sociaux auxquels ils puissent prétendre. Ce qui nous
amène aussi à aborder d'autres difficultés aussi bien administratives que familiales.
Le Service Communal se veut ouvert à tous, quelque soit son âge, sa nationalité, son handicap.
Pour les personnes ne pouvant se rendre dans les bureaux du service, la rencontre peut se faire
directement à leur domicile.
Pour assurer un suivi dans les situations rencontrées, le Service Logement travaille en étroite
collaboration, avec le réseau social andennais.
Les agents de quartier connaissent les missions du service et n'hésitent pas à prendre contact
lorsqu'ils rencontrent des situations difficiles dans le cadre de leur travail de proximité.
Les services proposés au public sont donc variés et étendus.
A ce jour, les renseignements les plus demandés au service sont l'accès à un logement social et/ou à
loyer modéré, les relations entre propriétaire et locataire liées à la qualité de l'habitat, les primes de
la Région wallonne et la recherche de logement.
La recherche de logement dans le secteur privé devient de plus en plus difficile étant donné le coût
élevé des loyers.
283
3. Qualité Habitat
Aperçu général
La Cellule communale de sécurité et de salubrité publique a effectué durant l'année 2012, 240
visites de logements (caravanes y compris).
Dans ces 240 visites, 29 visites ont été prévues mais n'ont pu avoir lieu pour cause d'absence
des personnes concernées (porte close) ; ce qui correspond à 12,08 % du nombre total des
visites.
En fonction des procès-verbaux et des rapports de visite établis par ladite Cellule communale,
Monsieur le Bourgmestre a pris :
•
55 arrêtés d'abrogation ;
•
32 arrêtés déclarant l'immeuble améliorable habitable ;
•
70 arrêtés accordant un délai complémentaire pour terminer les travaux prescrits ;
•
6 arrêtés déclarant l'immeuble surpeuplé ;
•
5 arrêtés déclarant l'immeuble améliorable et surpeuplé ;
•
9 arrêtés octroyant aux occupants d'un logement déclaré surpeuplé ou inhabitable un délai
complémentaire pour quitter les lieux ;
•
21 arrêtés déclarant l'immeuble améliorable et inhabitable ;
•
5 arrêtés déclarant l'immeuble non améliorable et inhabitable.
En plus de ces 55 dossiers pour lesquels l'arrêté d'insalubrité a été abrogé, 7 autres, entamés en
2012, ont été classés, soit que la situation s'est arrangée sans notre intervention, soit qu'elle ne
nécessitait pas l'intervention de la Cellule, étant un conflit privé, soit encore qu'aucun critère
d'insalubrité n'ait pu être relevé.
Pour information complémentaire, si l'on déduit les « portes closes », les 211 visites effectivement
réalisées comprennent 86 nouvelles visites et 125 visites de contrôle effectuées dans le cadre de
dossiers déjà ouverts.
Si l'on soustrait encore de ces 86 nouvelles visites les 7 visites classées « sans suite »,
précédemment citées, nous arrivons à un total de 79 nouveaux dossiers ouverts.
Précisions
Les immeubles améliorables habitables
32 arrêtés d'insalubrité déclarant le logement améliorable habitable ont été pris durant
l'année 2012, soit 15,7% du nombre total d'arrêtés pris.
Les délais impartis pour la réalisation des travaux d'assainissement varient suivant leur nature et
leur importance. Il s'agit principalement, comme l'année précédente, de travaux de ventilation, de
mise en conformité des installations électrique et de chauffage, de remplacement de châssis, de
toiture, de placement de mains courantes aux escaliers et surtout de travaux liés à la présence
d'humidité.
Les délais accordés pour la réalisation des travaux prescrits se répartissent de la manière
suivante :
•
1 fois un mois ;
•
8 fois trois mois ;
•
2 fois quatre mois ;
•
26 fois six mois ;
•
6 fois un an ;
284
•
1 fois deux ans.
A préciser que certains arrêtés prévoient deux délais différents en fonction des travaux prioritaires à
réaliser, d'où le nombre de délais supérieur au nombre d'arrêtés pris.
Les logements surpeuplés
11 arrêtés de surpeuplement ont été pris durant l'année 2012, soit 5,5 % du nombre total
d'arrêtés pris.
Les délais impartis pour libérer les lieux se répartissent comme suit :
•
3 fois trois mois ;
•
1 fois trois mois ;
•
5 fois six mois ;
•
1 fois un an.
Les logements inhabitables (améliorables ou non améliorables)
26 arrêtés d'inhabitabilité ont été pris durant l'année 2012, soit 12,8% du nombre total d'arrêtés
pris (10 % améliorables et 2,8% non améliorables).
Les délais impartis pour libérer les lieux se répartissent comme suit :
•
2 fois quinze jours ;
•
2 fois un mois ;
•
3 fois deux mois ;
•
9 fois trois mois ;
•
4 fois six mois.
Pour une complète information, il est à noter que la moitié des arrêtés d'inhabitabilité ont été pris à
l'encontre de logements inoccupés soit parce qu'ils sont abandonnés soit qu'ils sont en cours de
rénovation, d'où le peu de délais octroyés pour libérer les lieux au regard du nombre d'arrêtés pris.
Les délais impartis pour réaliser les travaux prescrits se répartissent comme suit :
•
1 fois quinze jours ;
•
1 fois un mois ;
•
2 fois deux mois ;
•
9 fois trois mois ;
•
15 fois six mois ;
•
1 fois huit mois ;
•
2 fois neuf mois ;
•
4 fois un an ;
•
3 fois deux ans.
A noter que certains arrêtés prévoient deux délais différents en fonction des travaux prioritaires à
réaliser, d'où le nombre de délais supérieur au nombre d'arrêtés pris.
Les délais complémentaires
Ceux-ci sont octroyés soit au propriétaire pour terminer les travaux prescrits, soit aux locataires
d'un logement surpeuplé ou inhabitable pour libérer les lieux.
70 arrêtés de délais complémentaires ont été octroyés en 2012 pour finaliser les travaux,
soit 34% du nombre total d'arrêtés pris, et sont répartis comme suit :
•
1 fois un mois ;
•
5 fois deux mois ;
285
•
14 fois trois mois ;
•
7 fois quatre mois ;
•
31 fois six mois ;
•
2 fois neuf mois ;
•
8 fois 1 an ;
•
1 fois 18 mois.
En plus de ces 70 délais, 9 délais complémentaires ont été octroyés aux locataires pour quitter les
lieux (qu'ils s'agissent de logements surpeuplés ou inhabitables) soit 5,11% du nombre total
d'arrêtés pris, et sont répartis comme suit :
•
4 fois trois mois ;
•
1 fois quatre mois ;
•
4 fois six mois.
Au total, 79 arrêtés octroyant des délais complémentaires ont été pris, soit 39 % du
nombre total d'arrêtés pris.
Observations et commentaires
En résumé
- 240 visites de salubrité ont été réalisées en 2012, soit moins que les deux années précédentes
(286 en 2011 et 301 en 2010 ) mais toujours plus qu'en 2009 qui en comptabilisait 229.
- 203 arrêtés, tous types confondus, ont été pris au cours de l'année 2012, pour 256 en
2011, 229 en 2010 et 162 en 2009. Ils se répartissent comme suit, par ordre décroissant :
39 % d'arrêtés accordant des délais complémentaires
27 % d'arrêtés d'abrogation.
15,7 % d'arrêtés déclarant le logement améliorable habitable
12,8 % d'arrêtés d'inhabitabilité
5,5% d'arrêtés de surpeuplement
( voir résumé graphique en annexe)
Tendances à la baisse
- Bien qu'il reste toujours important, le nombre d'arrêtés octroyant des délais
complémentaires tant au propriétaire pour réaliser les travaux qu'au locataire pour libérer les lieux
est quant à lui en baisse depuis 3 ans :
45,85 % en 2010, 43,35% en 2011 et 38,4% en 2012.
Cette diminution du nombre d'arrêtés de délais complémentaires s'explique entre autre par l'octroi
au propriétaire de délais plus longs pour assainir son bien. En effet, l'expérience de terrain
nous montre que l'attribution de délais trop courts n'est pas porteuse. Le délai initial accordé au
propriétaire a donc été étendu à six mois au lieu de trois mois sauf motif d'urgence ou insalubrité
grave. Cet allongement des délais d'assainissement entraîne une diminution du nombre d'arrêtés
pris.
- Par ailleurs, une autre tendance se dessine : ces logements déclarés insalubres et qui tardent à
être assainis sont finalement rachetés, à moindre prix, par des personnes plus jeunes qui
entreprennent de les rénover pour leur propre occupation et mette par ce fait même fin à la mise en
location.
On assiste dès lors à une augmentation de la propriété au regard d'un marché locatif de plus en plus
saturé.
286
En outre, les causes de ces dossiers interminables restent identiques à celles observées lors des
années précédentes, à savoir, le manque de collaboration de certains propriétaires ou, en ce qui
concerne les locataires, la difficulté de relogement.
Tendances à la hausse
- Toutes proportions gardées, on observe toujours une augmentation des arrêtés déclarant des
logements surpeuplés et inhabitables au cours des trois dernières années écoulées :
Surpeuplement : 2,18% en 2010 ( 5 sur 229), 5,4% en 2011 (14 sur 256) et 5,5% en 2012 (11 sur
203).
Inhabitabilité : 10,9% en 2010 (25 sur 229), 9,7% en 2011 (28 sur 256) et 12,4% en 2012 (26 sur
203).
Abrogation : 19,6% en 2010 (45 sur 229)à 22,6 % en 2011 (58 sur 256 ) pour 27% en 2012 ( 55
pour 203).
Cette croissance du surpeuplement est notamment due à une augmentation des grandes familles :
ménages recomposés ou enfants qui reviennent vivre chez leurs parents avec leur propre famille ou
encore parents qui s'en retournent vivre chez leurs enfants, ce qui entraîne la présence de trois
voire quatre générations au sein d'un même logement.
Les arrêtés d'inhabitabilité touchent quant à eux plus les personnes âgées, qu'elles soient
propriétaires ou locataires, vivant seules et n'ayant plus ni les ressources financières, physiques ou
encore morales pour maintenir une hygiène de vie satisfaisante et un habitat conforme aux critères
de salubrité.
Enfin, proportionnellement au nombre d'arrêtés pris, le nombre d'arrêtés d'abrogation, signifiant la
clôture des dossiers, a quant à lui, aussi augmenté depuis les trois dernières années.
Par contre, si l'on considère maintenant le taux de progression des nouveaux dossiers durant les
trois dernières années, on observe les données suivantes :
2010 : 27 dossiers ouverts
2011 : 20 dossiers ouverts
2012 : 24 dossiers ouverts
Ces chiffres sont intéressants car ils nous montre que l'augmentation du nombre d'arrêtés
d'abrogation pris n'implique pas d'emblée une diminution du nombre de nouveaux
dossiers ouverts, lequel est quant à lui assez constant depuis 3 ans.
Gestion des dossiers
Deux agents, à raison d'un temps plein et demi, assurent la gestion quotidienne des dossiers relatifs
aux visites de salubrité, tant d'un point de vue technique par les visites de terrain, qu'administratif
par la rédaction des courriers et arrêtés de police.
Madame Coryse KIRILUK, responsable du Service, ainsi que Madame Aurore BAUVIR, son adjointe,
sont toutes deux architectes de formation et disposent des titres d'enquêteurs communaux en
matière de visite de salubrité et de permis de location.
Madame BAUVIR, nouvellement engagée depuis le 1er avril 2012 en remplacement de Monsieur
Benoît ROUSSEAU, prend désormais en charge l'instruction des dossiers relatif aux permis de
location et assure, en collaboration avec Madame Coryse KIRILUK, le suivi des enquêtes de salubrité
depuis les convocations de visites, jusqu'aux levées d'arrêtés, procédures qui peuvent s'étendre sur
plusieurs mois, voire des années.
L'approche à la fois globale et préventive menée par le Service Qualité Habitat permet, au fil du
temps, de répondre de façon plus pointue aux besoins de la population en leur permettant d'accéder
à un habitat de qualité, droit fondamental souvent mis à mal actuellement, mais aussi d'approfondir
la connaissance du parc immobilier Andennais, de le valoriser et surtout d'en assurer sa pérennité.
287
288
289
16. Personnel
PERSONNEL CADRE
Le Service du Personnel est dirigé par Madame Sylvie DOMINE, Directrice des Ressources humaines.
LE STAFF ADMINISTRATIF
Le staff administratif est composé de 3 agents équivalents temps plein (ETP) : Monsieur Amaury
BRAECKMAN, Mesdames Rolande DESPAGNE et Laetitia STEYLEMANS qui s'occupent principalement
de la gestion des dossiers ayant trait au personnel.
LES TÂCHES ADMINISTRATIVES
Outre la gestion des contrats et de DIMONA, toute une série de tâches administratives incombent au
Service du Personnel ; le personnel enseignant est géré par le Service communal de l'Enseignement
(maternel et primaire) et par l'Ecole industrielle (promotion sociale).
Le Service du Personnel a une mission principalement administrative ; toutefois, l'on ne peut sousestimer les aspects sociaux qui prennent du temps.
Les congés annuels
Le Service du Personnel gère les congés des agents communaux sur base de fiches de congé :
lorsqu'un agent communal souhaite prendre congé, il complète une fiche à cet effet et le chef de
service la vise. Cette fiche envoyée au Service du Personnel et y est comptabilisée. Il faut relever
2.336 documents entrants en matière de congés légaux en pour les 10 premiers mois de l'année
2012.
Les maladies
Un agent communal malade doit informer, dans les 2 jours ouvrables au plus tard, le Service du
Personnel de son absence. 455 certificats ont été enregistrés en 2012.
Les visites médicales
Les obligations de l'employeur en rapport avec l'application et l'exécution de la surveillance de santé
sont reprises dans l'arrêté royal du 28 mai 2003 relatif à la surveillance de la santé des travailleurs.
Dès qu'un nouvel agent entre en service ou dès que la période de validité d'un examen médical
expire, le Service du Personnel dresse une nouvelle demande auprès du SPMT (le Service de
Prévention de Médecine du Travail auprès duquel la Ville d'Andenne est affilié).
Les contacts avec le SPMT se font principalement via un Intranet. Cette manière de procéder nous
permet une gestion plus rapide et proactive des demandes de visites médicales.
De janvier 2012 à octobre 2012, les demandes d'examens médicaux qui ont abouti se ventilent
comme suit :
178 pour les agents communaux et les pompiers ;
45 pour le personnel étudiant et les moniteurs.
Les encodages de prestations spécifiques
Certains agents communaux n'ont pas de prestations régulières. En vue de les rémunérer
correctement, le Service du Personnel reçoit, mensuellement, les heures de travail qui seront
encodées agent par agent et jour par jour. Sont considérées comme prestations spécifiques les
catégories de pompiers et ambulanciers volontaires, ainsi que le personnel assurant les surveillances
du midi et les gardes d'études du soir.
290
Les jetons de présence des Conseillers communaux font aussi partie des prestations spécifiques.
Les étudiants/moniteurs
Durant les vacances d'été, la Ville d'Andenne a engagé des étudiants ainsi que des moniteurs pour
différents projets. Le Service du Personnel se voit confier la constitution des dossiers des intéressés
dans le logiciel des salaires (PERSée), ainsi que l'introduction des prestations et la liquidation de
paies intermédiaires.
Cet été, la Ville d'Andenne a engagé :
37 moniteurs pour les plaines de jeux communales ;
7 étudiants pour les projets ACTE.
Les courriers sortants
Outre les documents sociaux qui ne sont pas répertoriés dans notre base de données, 351 courriers
sortants sont comptabilisés par le Service du Personnel. Ils concernent principalement des courriers
de suivi de Collège communal, des réponses aux candidatures spontanées ou bien encore des
missives vers nos interlocuteurs privilégiés (SPW, ONSS APL, SPF, etc.)
Pour les procédures de recrutement, l'on répertorie 362 courriers sortants, au nombre desquels ne
sont pas comptabilisés les courriels d'accusés de réception de candidatures, ainsi que les invitations,
toujours par courrier électronique, aux épreuves orales et écrites des examens organisés par la Ville.
Collège communal
Le Service du Personnel a réalisé les ordres du jour (rubrique : Personnel) pour les 41 Collèges
communaux organisés pendant les 10 premiers mois de 2012.
La confection de ceux-ci est notamment soutenue par les notes des agents communaux de services
connexes, mais aussi par les agents du Service du Personnel. L'on comptabilisera près de 830 notes
soumises à l'assemblée collégiale, dont 311 ont été réalisées par les agents du Service du Personnel.
Pour chacun des Collèges communaux dont question, le Service du Personnel établit les procèsverbaux des décisions, sur base des indications que donne le Secrétaire communal au lendemain des
réunions.
Les notifications de décisions, excepté les courriers sortants, se ventilent comme suit :
434 notes d'exécution interne, sans compter celles réalisées sous forme de publipostage ;
135 délibérations.
Conseil communal
Les dossiers qui ont été présentés cette année au Conseil communal ont amené 33 délibérations et
concernent :
27 février : Personnel Administratif : Octroi d'un congé parental
23 mars : Personnel Ouvrier : Démission et Admission à la pension Intégration R.G.B. Evolution
R.G.B.
23 mars : Nomination par promotion d'un Sergent Major Professionnel
23 mars : Prime de fin d'année 2012 Augmentation de 10 % de la partie fixe
18 mai : Service Régional d'Incendie : Démission d'office d'un sapeur pompier volontaire
18 mai : Charte Informatique : Modification Utilisation de la messagerie électronique
18 mai : Administration : Mise en place d'un Comité de Direction
18 mai : Statut pécuniaire Echelle de traitement Complément
18 mai : Personnel Administratif : Cadre Niveau A Modification
18 mai : Personnel Technique : Cadre Niveau A Modification
18 mai : Règlement de travail Modification Evaluation
18 mai : Règlement de travail Modification Pécule de Vacances
291
18 mai : Règlement de travail Modification Prime de fin d'année
18 mai : Démission et Admission à la pension d'un ouvrier Intégration R.G.B. Evolution R.G.B.
18 mai : Statut Administratif Condition de recrutement Promotion et évolution des agents de niveau
A Mise en conformité
15 juin : Service Régional d'Incendie : Démission d'un pompier volontaire
06 juillet : Modification du Statut Administratif : Conditions d'évolution de carrière et de promotion
06 juillet : Nomination d'un Chef de Division par promotion au grade de Directeur Echelle A5
06 juillet : Service Régional d'Incendie : Démission d'office d'un sapeur pompier volontaire
06 juillet : Pension pour inaptitude physique d'un ouvrier
07 septembre : Points APE attribués à la Ville d'Andenne Acceptation
26 octobre : Personnel : Service Régional d'Incendie : Désignation de sapeurs pompiers volontaire :
1er emploi
26 octobre : Personnel : Service Régional d'Incendie : Désignation de sapeurs pompiers volontaire :
2ème emploi
26 octobre : Personnel : Service Régional d'Incendie : Désignation de sapeurs pompiers volontaire :
3ème emploi
26 octobre : Personnel : Service Régional d'Incendie : Désignation de sapeurs pompiers volontaire :
4ème emploi
26 octobre : Personnel : Service Régional d'Incendie : Désignation de sapeurs pompiers volontaire :
5ème emploi
26 octobre : Personnel : Service Régional d'Incendie : Désignation de sapeurs pompiers volontaire :
6ème emploi
26 octobre : Personnel : Service Régional d'Incendie : Désignation de sapeurs pompiers volontaire :
7ème emploi
26 octobre : Personnel : Service Régional d'Incendie : Désignation de sapeurs pompiers volontaire :
8ème emploi
26 octobre : Personnel : Service Régional d'Incendie : Désignation de sapeurs pompiers volontaire :
9ème emploi
26 octobre : Personnel : Service Régional d'Incendie : Désignation de sapeurs pompiers volontaire :
10ème emploi
26 octobre : Personnel : Service Régional d'Incendie : Désignation de sapeurs pompiers volontaire :
11ème emploi
26 octobre : Modification du Statut Administratif Conditions d'évolution d'échelle barémique A1
spécifique vers A2 spécifique
Les dossiers ponctuels
De nombreux dossiers récurrents ou ponctuels sont également gérés par le Service du Personnel,
tels que :
l'établissement de dossiers de pensions ;
la gestion des saisies et cessions de rémunérations ;
la gestion des documents sociaux (chômage à temps partiel, C4, fiches de renseignement pour les
mutualités, etc.) ;
la confection de déclarations de créance pour le personnel détaché ;
la mise à jour des décorations et distinctions honorifiques.
292
Comité de concertation et de négociation syndicale
3 réunions du Comité ont été tenues pour ces 10 premiers mois de 2012 avec, pour chacune d'elles,
l'établissement d'un procès-verbal et de protocoles d'accord.
LES DOSSIERS A THEME
Le Service du Personnel tient à cœur de développer une collaboration dynamique et efficace avec
ses interlocuteurs internes à la Ville d'Andenne. Bien qu'une charge conséquente de travail lui
incombe, de nombreuses réunions ont été tenues dans un souci d'efficacité et d'efficience.
Les recrutements
Le Service du Personnel participe activement aux procédures de recrutement d'agents communaux
contractuels APE en se chargeant du suivi administratif, de l'organisation des épreuves, de la tenue
de réunions et des aspects pratiques inhérents. Une marche à suivre a été établie incluant aussi bien
les chefs de services concernés, que les mandataires en charge des matières pour lesquelles le
recrutement est envisagé.
Modification budgétaire
La modification budgétaire est préparée par le Service du Personnel et mise au point en
collaboration avec les Services Financiers.
L'on y tient compte, outre les dépenses et recettes de personnel, de tous les mouvements d'agents
communaux, des évolutions d'échelles barémiques, des pécules de vacances et primes de fin
d'année, etc.
Les subsides
Les subventions à l'emploi (AWIPH, APE, PTP, PCS, ONE) sont gérées par le Service du Personnel
afin d'assurer la continuité de leur octroi et de maintenir au maximum les emplois concernés.
Outre la gestion administrative trimestrielle des points APE, le Service du Personnel assure
également la reconduction des décisions APE ainsi que la gestion de certaines problématiques liées à
des questions plus pratiques ou spécifiques adressées, si nécessaire, aux acteurs externes concernés
(FOREm, SPW ).
Pour les 10 premiers mois de 2012, nous avons géré 6 subsides APE tant en critères objectifs, qu'en
points supplémentaires ou encore en besoins temporaires et exceptionnels ou besoins spécifiques,
soit au total 410 points APE.
LES MOUVEMENTS DE PERSONNEL
Agents entrés en fonction
Dans ce listing, sont aussi compris les remplacements qui peuvent être multiples sur la période
concernée par le présent rapport.
Les recrutements qui ont eu lieu durant l'année 2012 concernent pour les contrats à durée
indéterminée :
Un éducateur spécialisé APE échelle B1 38h/semaine pour l'EPN de Peu d'Eau, au 1er janvier 2012
afin de remplacer un agent licencié en 2011 ;
Un employé APE au service Zone T, 30h24/semaine, à l'échelle B1 sous contrat à durée
indéterminée au 6 février 2012 ;
Un agent d'entretien APE échelle E1 19h/semaine au Site Godin au 1er mars 2012 afin de remplacer
un agent qui sera pensionnée à cette date ;
Un attaché APE, à raison de 38 heures/semaine, au Service Qualité/Habitat dans le cadre d'un
contrat à durée indéterminée à partir du 26 mars 2012 à l'échelle A1 ;
Un employé contractuel au Service Régional d'Incendie 9,5h/semaine à partir du 1 avril 2012 ;
Un agent d'administration APE, à raison de 38 heures/semaine à l'échelle D6 au Service Etat civil et
Population au 18 juin 2012, lequel remplacera un agent démissionnaire ;
293
Un employé d'administration APE 38h/semaine à l'échelle B1 au Service du Personnel au 01 août
2012, lequel remplace un agent licencié ;
Un employé d'administration APE 38h/semaine à l'échelle B1 au Service Financiers au 10 septembre
2012 en vue de pourvoir, successivement au remplacement d'un agent en congé de maternité et
d'un second qui sera admis à la pension en début 2013 ;
Un employé d'administration APE 38h/semaine à l'échelle B1 au Service du Personnel à partir 3
octobre 2012 suite au transfert d'un agent.
Les recrutements qui ont eu lieu durant l'année 2012 concernent pour les contrats à durée
déterminée :
Un ouvrier APE au Service de la Voirie, sous contrat à durée déterminée à raison de 38
heures/semaine à l'échelle D1 du 22 mai au 30 novembre 2012 ;
Un ouvrier APE au Service de la Voirie, 38h/semaine à l'échelle D1 a été engagé du 21 mai 2012 au
27 août 2012 ;
Un ouvrier APE au Service de la Voirie, à l'échelle D1 a été engagé du 19 juin 2012 au 22 juin
2012 ;
Un ouvrier APE au Service de la Voirie, sous contrat à durée déterminée à raison de 38
heures/semaine à l'échelle D1 du 22 mai au 30 novembre 2012 ;
Un ouvrier APE au Service de la Voirie, sous contrat à durée déterminée à raison de 38
heures/semaine à l'échelle D1 du 22 mai au 30 novembre 2012 ;
Un ouvrier APE au Service de la Voirie, sous contrat à durée déterminée à raison de 38
heures/semaine à l'échelle E2 du 15 juin au 30 novembre 2012 ;
Un ouvrier APE au Service de la Voirie, sous contrat à durée déterminée à raison de 38
heures/semaine à l'échelle E2 du 18 juin au 31 octobre 2012 ;
Un ouvrier APE au Service de la Voirie, sous contrat à durée déterminée à raison de 38
heures/semaine à l'échelle E2 du 18 juin au 31 octobre 2012 ;
Un ouvrier APE au Service de la Voirie, sous contrat à durée déterminée à raison de 38
heures/semaine à l'échelle E2 du 18 juin au 31 octobre 2012 ;
Un huissier APE, sous contrat à durée déterminée à raison de 38 heures/semaine à l'échelle E2 du
18 juin au 31 octobre 2012 ;
Un agent d'administration APE, sous contrat à durée déterminée à raison de 38 heures/semaine à
l'échelle D6 au Service Etat civil et Population du 1er juillet au 31 octobre 2012 ;
Un ouvrier APE au Service de la Voirie, sous contrat à durée déterminée à raison de 38
heures/semaine à l'échelle E2 du 2 juillet au 31 octobre 2012 ;
Un enseignant en qualité de Maîtresse spéciale de seconde langue sous contrat APE à durée
déterminée du 27 août 2012 au 30 juin 2013 à raison de 24 périodes par semaine ;
Un enseignant qualité de Maîtresse spéciale de seconde langue APE à durée déterminée du 27 août
2012 au 30 juin 2013 à raison de 16 périodes par semaine ;
Un enseignant en qualité de Maître d'éducation physique APE à durée déterminée du 27 août 2012
au 30 juin 2013 à raison de 16 périodes par semaine ;
Un enseignant en qualité de Maître d'éducation physique contrat APE à durée déterminée du 27 août
2012 au 30 juin 2013 à raison de 23 périodes par semaine ;
Un enseignant en qualité d'institutrice primaire sous contrat APE à durée déterminée du 27 août
2012 au 30 juin 2013 à raison de 7 périodes par semaine ;
Un enseignant en qualité d'institutrice maternelle sous contrat APE à durée déterminée du 03
septembre 2012 au 16 novembre 2012 à raison de 13 périodes par semaine ;
Un ouvrier APE au Service de la Voirie, sous contrat à durée déterminée à raison de 38
heures/semaine à l'échelle E2 du 6 septembre au 30 novembre 2012 ;
294
Un ouvrier APE au Service de la Voirie, sous contrat à durée déterminée à raison de 38
heures/semaine à l'échelle E2 du 09 juillet au 30 novembre 2012 ;
Un Attaché APE, sous contrat à durée déterminée à raison de 30h24/semaine du 1er juillet au 31
octobre 2012 et du 1er novembre au 31 décembre 2012 à l'échelle A1 pour le Service de
l'Urbanisme ;
Un ouvrier en qualité de chauffeur-car pour les plaines de jeux et l'accueil extrascolaire, sous le
couvert d'un contrat à durée déterminée du 23 au 27 juillet et le 1er août 2012, à raison de
38h/semaine à l'échelle D1 ;
Un ouvrier APE au service de la Voirie sous contrat à durée déterminée du 23 juillet 2012 au 30
novembre 2012 à raison de 38h/semaine à l'échelle D1 ;
Un ouvrier APE au Service de la Voirie sous contrat à durée déterminée du 24 juillet 2012 au 30
novembre 2012 à raison de 38h/semaine à l'échelle D1 ;
Un ouvrier APE au Service de la Voirie sous contrat à durée déterminée 20 juillet 2012 au 30
novembre 2012 à raison de 38h/semaine à l'échelle D1.
Les recrutements qui ont eu lieu durant l'année 2012 concernent pour les contrats de
remplacement :
Un agent d'administration APE au Service de l'Accueil extrascolaire, sous le couvert d'un contrat de
remplacement (congé de maternité), 38h/semaine à partir du 1er janvier 2012 au 02 avril 2012 à
l'échelle A1 ;
Un agent d'administration APE au service de l'Environnement, sous le couvert d'un contrat de
remplacement, 38h/semaine à l'échelle D4 du 25 juin 2012 au 18 juillet 2012 ;
Une employée quart temps au Service de l'accueil extrascolaire à l'échelle B1, à raison d'1/4 temps
en remplacement (congé parental) du 2 avril 2012 au 31 mai 2012 ;
Une accueillante extrascolaire APE à raison de 19 h/semaine sous contrat de remplacement du 18
avril 2012 au 31 mai 2012 à l'échelle E1 ;
Un agent d'accueil APE, à raison de 19 heures/semaine dans le cadre d'un contrat de remplacement
du 7 au 31 août 2012 à l'échelle E 1 ; en qualité d'agent d'entretien pour les plaines de jeux sous
contrat APE à raison de 38h/semaine pour une durée déterminée du 1er juillet 2012 au 6 août 2012
à l'échelle E 1 ;
Une puéricultrice APE sous contrat à durée déterminée du 15 octobre 2012 au 11 janvier 2013 à
l'échelle D 2. Cet agent remplace un agent (congé sans solde) et un agent (maladie) ;
Une employée d'administration, à raison de 19h00/semaine en qualité d'employée d'administration
sous contrat de remplacement sous statut APE du 1er juin au 1er octobre 2012 à l'échelle D4 ; en
qualité d'employée d'administration, à raison de 19h00/semaine sous contrat de remplacement,
sous statut APE du 2 octobre 2012 au 1er avril 2013 à l'échelle D4. L'intéressée remplace un agent
en congé parental ;
Une accueillante extrascolaire A.P.E., à raison de 19 heures/semaine sous contrat A.P.E. à l'échelle
E1 sous le couvert d'un contrat de remplacement (maladie) du 12 juin 2012 au 24 juin 2012 ;
Un agent d'entretien, à raison de 10h/semaine sous contrat de remplacement à partir du 23 mai
2012 à l'échelle E1 ; en qualité d'agent d'entretien A.P.E., à raison de 19h/semaine sous contrat à
durée déterminée APE du 27 au 31 août 2012 ; en qualité d'agent d'entretien, à raison de
19h/semaine sous contrat à durée déterminée du 21 juin au 31 juillet 2012 à l'échelle E1 ; en
qualité d'agent d'entretien, à raison de 10h/semaine sous contrat à durée déterminée du 1er au 15
août 2012 à l'échelle E 1 ; en qualité d'agent d'entretien, à raison de 10h/semaine sous contrat à
durée déterminée du 16 au 17 août 2012 à l'échelle E1 ; , en qualité d'agent d'entretien, à raison de
10h/semaine sous contrat de remplacement à partir du 8 octobre 2012 au 6 novembre 2012 à
l'échelle E1. L'intéressée remplace des agents d'entretien en congé (maladie ou encore vacances
annuelles) ;
Une accueillante extrascolaire A.P.E., à raison de 19 heures/semaine sous contrat A.P.E. sous le
couvert d'un contrat de remplacement du 23 juillet au 22 août 2012 ; en qualité d'accueillante
295
extrascolaire A.P.E., à raison de 19 heures/semaine à la garderie de Landenne sous contrat à durée
déterminée APE du 1er septembre 2012 au 30 juin 2013 à l'échelle E 1 ;
Un ouvrier en qualité de chauffeur APE, sous le couvert d'un contrat de remplacement (maladie) du
16 août 2012 au 14 octobre 2012 à raison de 19 heures/semaine à l'échelle D1 ;
Un employé d'administration APE 38 h/semaine au Service du Tourisme, sous contrat à durée
déterminée du 17 septembre au 7 octobre 2012 et sous le couvert d'un contrat de remplacement
APE (congé de maternité) à partir du 8 octobre 2012 à l'échelle D6 ;
Un agent d'entretien A.P.E., à raison de 19h/semaine à l'échelle E 1 à partir du 03 septembre 2012,
en remplacement de (maladie) ;
Un agent d'entretien APE, à raison de 19h/semaine sous contrat de remplacement du 7 août 2012
au 31 août 2012, du 01 septembre 2012 au 09 septembre 2012, du 10 septembre 2012 au 04
octobre 2012 en remplacement à l'échelle E1 ;
Un agent d'entretien A.P.E., à raison de 19h/semaine sous contrat de remplacement APE du 18
janvier au 04 mars 2012, du 07 mars au 24 juin 2012 du 25 juin au 20 juillet 2012 en
remplacement d'un agent et du 1er au 17 août 2012 en remplacement d'un autre agent à l'échelle
E1;
Une puéricultrice APE, à raison de 15 heures 12/semaine dans le cadre d'un contrat de
remplacement (maladie) à partir du 25 juin 2012 à l'échelle D2 ;
Un agent d'entretien A.P.E., à raison de 19 heures/semaine sous contrat de remplacement du 25
janvier 2012 au 03 février 2012, du 01 mars 2012 au 31 mai 2012, du 01 juin au 25 septembre
2012 et sous un contrat à durée déterminée du 26 septembre 2012 au 30 novembre 2012 à l'échelle
E1 ;
Une puéricultrice APE, à raison de 19 heures/semaine dans le cadre d'un contrat de remplacement
du 30 mars au 27 juin 2012 en remplacement (écartement travailleuse enceinte) à l'échelle D2 ;
Un agent d'entretien A.P.E., à raison de 19 heures/semaine sous contrat de remplacement (maladie)
du 21 mars 2012 au 30 mars 2012 à l'échelle E1 ;
Un agent d'administration APE, sous contrat de remplacement (maladie) à raison de 38
heures/semaine au Service de l'Environnement du 1er mars 2012 au 17 juin 2012 à l'échelle D6 ;
Un agent d'accueil APE, à raison de 19 heures/semaine dans le cadre d'un contrat de remplacement
du 2 au 15 avril 2012 et du 7 au 31 août 2012 à l'échelle E1 en remplacement (vacances
annuelles) ;
Un agent d'entretien A.P.E., à raison de 19 heures/semaine sous contrat de remplacement à partir
du 20 avril 2012 en remplacement (maladie) et sous contrat à durée déterminée du 27 août au 14
septembre 2012 à l'échelle E 1 en remplacement (maladie).
En plus de ces engagements, la Ville a engagé des agents sous contrat de remplacement pour de
plus courtes périodes dans les services suivants : agents d'entretien, puéricultrices pour la crèche de
Bonneville ou encore des accueillantes extrascolaire.
Agents dont le contrat a pris fin
Un ouvrier Win-win 38h/semaine à l'échelle D1 au Service Voirie, engagé sous contrat à durée
déterminée du 19 juillet 2010 au 18 juillet 2012 ;
Un ouvrier Win-win 38h/semaine à l'échelle D1 au Service Voirie, engagé sous contrat à durée
déterminée du 22 juillet 2010 au 21 juillet 2012 ;
Un ouvrier Win-win 38h/semaine à l'échelle D1 au Service Cimetières, engagé sous contrat à durée
déterminée du 20 juillet 2010 au 19 juillet 2012 ;
Un ouvrier Win-win 38h/semaine à l'échelle D1 au Service Voirie, engagé sous contrat à durée
déterminée du 19 juillet 2010 au 18 juillet 2012 ;
Un agent d'administration au sein du service Zone T, 30,4h/semaine à l'échelle B1 engagé sous
contrat à durée indéterminée a démissionné avec effet au 02 février 2012 ;
296
Un employé APE temps plein à l'échelle B1 au Service du Personnel a été licencié avec effet au 26
mai 2012 ;
Une employée quart temps à la MCAE de Petit-Warêt à l'échelle B1 a démissionné avec effet au 31
mai 2012 ;
Un employé APE 38h/semaine à l'échelle D6 au Service Etat Civil et Population a démissionné avec
effet au 17 juin 2012 ;
Un ouvrier APE 38h/semaine à l'échelle D2 à été licencié avec effet au 19 juillet 2012 ;
Une employée APE temps plein à l'échelle B1 au Service du Personnel a démissionné avec effet au
24 juillet 2012 ;
Une employée APE 38h/semaine à l'échelle D4 au Service Juridique a démissionné avec effet au 07
octobre 2012 ;
Un ouvrier APE au Service Cimetière à l'échelle D3 a été licencié avec effet au 19 septembre 2012 ;
Une employée APE 38h/semaine au Service du Personnel à l'échelle B1 a été licenciée avec effet au
24 janvier 2012 ;
Une employée APE au Service Economie et Emploi 38h/semaine à l'échelle A1 a démissionné avec
effet au 9 janvier 2012 ;
Une Maîtresse spéciale de seconde langue APE sous contrat APE à durée déterminée du 1er
septembre 2011 au 30 juin 2012 à raison de 24 périodes par semaine ;
Un Maître d'éducation physique APE à durée déterminée du 1er septembre 2011 au 30 juin 2012 à
raison de 14 périodes par semaine ;
Un Maître d'éducation physique APE sous contrat à durée déterminée du 1er septembre 2011 au 30
juin 2012 à raison de 23 périodes par semaine ;
Une institutrice primaire sous contrat APE à durée déterminée du 1er octobre 2011 au 30 juin 2012
à raison de 12 périodes par semaine ;
Un professeur de langues APE sous contrat à durée déterminée du 1er septembre 2011 au 30 juin
2012 à raison de 16 périodes ;
Un animateur APE à l'EPN à l'échelle B1 a été licencié avec effet au 25/10/2012.
En plus des fins de contrats ci-dessus, d'autres fins de contrats se sont terminées au 30 juin 2012
pour les agents d'entretiens des écoles, les enseignants engagés par la Ville ainsi que 3
puéricultrices. Ces agents sont chaque année occupés à la Ville du 1er septembre au 30 juin de
l'année suivante.
Interruption de carrière
Un Chef de bureau administratif bénéficie d'une interruption de carrière à raison d'1/5ème temps
depuis le 1 janvier 2012 jusqu'à la date de sa pension ;
Un Attaché au Service Emploi, dont le congé a pris fin au 9 janvier 2012 ;
Un Attaché au Service des Relations publiques a bénéficié d'une interruption de carrière à mi-temps
du 1 février au 30 juin 2012 ;
Un Coordinateur de l'accueil extrascolaire bénéficie d'un congé parental à raison d'1/2 temps du 2
avril 2012 au 1er avril 2013 ;
Une assistante sociale, dont le congé parental a pris fin au 31 juillet 2012 ;
Un employé au Service de l'Urbanisme, dont le congé parental a pris fin au 13 juin 2012 ;
Un ouvrier au STLC bénéficie d'une interruption de carrière à temps plein du 20 août 2012 au 19
novembre 2012 ;
Une secrétaire a pris une interruption de carrière à raison d'1/5ème temps à partir du 19 septembre
2012 pour une durée d'un an ;
297
Une puéricultrice, dont le congé parental a pris fin au 30 novembre 2012.
En plus de ces interruptions de carrière, 2 agents ont bénéficié d'une réduction de temps de travail
volontaire :
Un Attaché au Service Qualité/Habitat à raison d'un mi-temps pour la période du 1er janvier 2012
au 30 septembre 2013 ;
Un Attaché au service de l'Urbanisme à raison d'un mi-temps depuis le 26 mars 2012 et ce, pour
une durée indéterminée.
Enfin un ouvrier au Service de la Voirie, a été contraint pour des raisons médicales, de réduire ses
prestations de moitié dans le cadre d'un mi-temps médical du 1er janvier 2012 au 30 septembre
2012.
Agents admis à la pension
Un agent d'entretien contractuel 10h/semaine à l'échelle E3 au Site Godin, pensionné au 1er mars
2012 ;
Un huissier statutaire temps plein à l'échelle D3 pensionné au 1er mai 2012 ;
Un ouvrier statutaire temps plein à l'échelle D3 au Service de la Voirie pensionné au 1er juin 2012 ;
Un ouvrier statutaire à l'échelle D3 au STLC pensionné au 01 juillet 2012.
ORGANIGRAMME
L'organigramme nominatif du personnel a été revu par le Comité de Direction et, en cours de
finalisation, il sera effectif au 1er janvier 2013.
Les membres du Conseil communal en recevront une copie dès que les dernières adaptations y
auront été apportées.
298
17. Population et Etat civil
Structure de la population au 30 septembre 2012
Les chiffres sont donnés à titre purement indicatif ; ils évoluent, à la baisse comme à la hausse, à
tout moment en fonction d'opérations assurées par le service de la Population et de l'Etat civil, mais
aussi d'éléments extérieurs introduits dans le système informatique du Registre national par d'autres
communes, voire par le SPF Intérieur, et sur lesquels ledit service n'a pas d'emprise directe.
Structure de la population
Nationalité
Albanie 4
Algérie 15
Allemagne 8
Arménie 4
Australie 1
Autriche 1
Azerbaïdjan 4
Belgique 24.659
Belorus 2
Bosnie-Herzégovine 2
Brésil 5
Bulgarie 5
Cameroun 12
Canada 3
Chili 2
Chine 14
Congo 11
Côte d'Ivoire 3
d'origine angolaise 1
d'origine turque 1
d'origine hongroise 1
Egypte 2
Equateur 1
Espagne 122
Etats-Unis d'Amérique 3
France 228
Gabon 1
Géorgie 1
299
Grèce 2
Hongrie 1
Indéterminé 1
Iran 1
Italie 350
Kazakhstan 4
Liban 1
Lituanie 3
Luxembourg (Grand-Duché) 2
Macédoine (Ex-République yougoslave de) 4
Madagascar 1
Mali 1
Maroc 84
Maurice 4
Mexique 1
Mongolie 2
Nouvelle Zélande 1
Ouzbékistan 1
Pakistan 2
Pays-Bas 8
Philippines 1
Pologne 5
Portugal 42
Réfugiés 18
République socialiste du Vietnam 2
République Tchèque 1
Roumanie 29
Royaume-Uni 4
Russie 8
Rwanda 1
Sénégal 3
Serbie 12
Serbie-et-Monténégro 3
Slovaquie 2
Suède 2
Suisse 5
Tanzanie 1
Thaïlande 5
Togo 2
Tunisie 6
300
Turquie 5
Ukraine 2
Uruguay 2
Vietman 1
Yougoslavie 2
Total 25.754
Naissances
0 naissance dans la commune
Dans une autre commune du Royaume 225
Immigration
Personnes venues d'une autre commune du Royaume : 1.162
Dossiers de non-inscription (modèle 4) : 35
Inscriptions d'office : 10
Emigration
Personnes parties pour une autre commune du Royaume : 1.027
Personnes parties à l'étranger : 34
Radiations d'office : 12
Mouvement interne
Mutations à l'intérieur de la commune : 639 personnes
Permis de conduire
Permis de conduire : 632
Permis de conduire provisoires et licences d'apprentissage : 415
Permis internationaux : 29
Mise à jour du registre national
Dossiers « naissance » traités au registre national : 274
Dossiers « décès » traités au registre national : 288
Dossiers « nationalité » traités au registre national : 40
Dossiers « reconnaissance » traités au registre national : 9
Dossiers « divorce » traités au registre national : 65
Dossiers « mariage » traités au registre national : 90
Collectes (création d'un numéro national au registre national) : 233
Cartes d'identités électroniques (Eid)
L'introduction de la carte d'identité électronique (Eid) participe de l'e-government . Elle a permis de
sécuriser l'identification des personnes dans les communications électroniques.
301
La Ville d'Andenne est passée le 22 décembre 2004 dans le système de délivrance de l'Eid pour les
ressortissants belges et le 21 octobre 2008 pour les ressortissants étrangers.
Depuis le 08 septembre 2009, la Ville d'Andenne délivre les Kid's-Eid (certificat d'identité pour
enfant de moins de 12 ans)
La généralisation de l'Eid pour l'ensemble de la population est effective depuis fin 2009.
L'Eid a une validité limitée à 5 ans, la kids-Eid quant à elle est valable 3 ans.
Cartes Eid belge procédure normale : 3.096
Cartes Eid belge procédure urgente : 6
Kid's-Eid procédure normale : 541
Kid's-Eid procédure urgente : 16
Cartes Eid non belge : 22
Cartes Eid non belge procédure urgente : 0
Déclarations de perte ou de vol : 84
Courrier payant
Demandes de renseignements : 852
Demandes diverses
Certificats de milice (modèles 33), de candidats volontaires ou gendarmes
Casier judiciaire communal
L'acquisition du logiciel informatique acquis pour le service population début 2008 permet l'encodage
et l'édition de différents documents extraits du casier judiciaire.
Demandes de bulletins de renseignements à destination des différents parquets et corps de police :
1.034
Certificats de bonnes conduite, vie et mœurs : 1.427
Avis motivé pour modèle 2 : 868
Mise à jour du fichier informatique : 1.150
Service des Passeport
La Belgique délivre depuis fin 2004 des passeports biométriques avec une puce électronique
incorporée. Ce produit à haute valeur technologique et sécuritaire correspond aux recommandations
de l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (OACI).
Passeports ordinaire pour majeur (procédure normale) : 475
Passeports ordinaire pour majeur (procédure urgente) : 24
Passeports ordinaire pour mineur d'âge (procédure normale) : 143
Passeports ordinaire pour mineur d'âge (procédure urgente) : 6
Service des Pensions
Pensions sociales
Demandes de pension de retraite salarié : 27
Demandes de pension de retraite secteur indépendant : 8
Demandes de pension de survie salarié : 12
302
G.R.A.P.A (Garantie revenus aux personnes âgées) : 9
Depuis juillet 2007, les demandes sont introduites électroniquement, par le biais d'Internet, au
départ du service population.
Allocations aux personnes handicapées
Suite à une modification de la législation au 1er juillet 2003, le plafond des revenus pris en compte
pour l'octroi de l'allocation a été revu, ce qui a entraîné une augmentation des demandes.
Demandes d'allocation de remplacement de revenu et d'intégration : 248
Demandes d'allocation pour personnes âgées : 125
Demandes de carte de stationnement :106
Les demandes en révision sont reprises dans les catégories ci-dessus.
Le service des pensions assure également le suivi de toutes les pensions jusqu'au paiement
(interventions, aide à la compréhension des différents documents, recherches d'archives).
Euthanasie
Par la loi du 28 mai 2002, entrée en vigueur le 22 septembre 2002, notre pays a dépénalisé
l'euthanasie.
Depuis le 1er septembre 2008 et en vertu d'un arrêté royal du 27 avril 2007, l'Administration
communale est chargée de l'enregistrement des déclarations anticipées en matière d'euthanasie.
Au 30 septembre 2012, 15 demandes ont été enregistrées.
Le registre des étrangers
Déclarations d'arrivée : 19
Réception des demandes relatives au changement de nationalité ;
Introduction et délivrance des cartes professionnelles pour étrangers désirant exercer une activité
indépendante ;
Dossier Article 9, 9bis, 9ter (autorisation de séjour) : 9
Délivrance des permis de travail pour travailleurs étrangers : 10
Délivrance des engagements de prise en charge et des certificats d'hébergement : 49
Prolongation des diverses annexes relatives au séjour sur le territoire ;
Notification de décisions relatives à la loi sur l'accès au territoire, le séjour, l'établissement et
l'éloignement des étrangers ;
Diverses statistiques démographiques.
Rapport annuel Etat Civil 2012
Registre des naissances
96 actes ont été rédigés soit :
0 acte d'une naissance survenue à Andenne ;
85 reconnaissances antérieures à la naissance ;
7 reconnaissances postérieures à la naissance ;
2 jugements d'homologation d'adoption plénière ;
2 transcriptions de naissance.
303
Registre des déclarations de mariage
80 déclarations de mariage.
Registre des mariages
La loi du 13 février 1983, entrée en vigueur le 1er juin 2003, a ouvert le mariage à des personnes
de même sexe.
80 actes de mariage ont été rédigés dont 80 pour des cérémonies de mariage à Andenne.
Registre des divorces
53 actes de divorce dont 1 annulation de mariage.
Registre des décès
260 actes de décès rédigés correspondant à 116 décès survenus sur le territoire andennais (46
hommes et 70 femmes) et 144 décès survenus hors du territoire andennais (71 hommes et 73
femmes).
Registre des inhumations
280 permis d'inhumer, 64 incinérations et 3 exhumations.
Registre des nationalités
58 personnes ont acquis la nationalité belge.
41 actes ont été rédigés correspondant à 28 déclarations de la nationalité belge (Art. 12 bis C.N.B.),
13 acquisitions de la nationalité du conjoint belge (Art. 16 C.N.B.).
Gestion administrative
474 notifications adressées en matière d'état civil, auxquelles s'ajoutent :
•
•
•
•
•
•
•
•
rédaction des délibérations du Collège communal relatives aux concessions et columbariums
dans les différents cimetières communaux ;
les recherches généalogiques ;
la gestion du répertoire des enfants inoculés contre la poliomyélite ;
la gestion du fichier relatif aux prélèvements et à la transplantation d'organes et tissus après
le décès ;
la gestion du fichier relatif aux déclarations des dernières volontés quant au mode de
sépulture ;
l'établissement, en coopération avec le service des relations publiques, des dossiers relatifs
aux différentes cérémonies de noces ;
la remise de statistiques mensuelles ;
le tirage de listes diverses.
304
18. Relations internationales
1. Jumelages
Le jumelage est une relation établie entre deux villes de pays différents qui se concrétise par des
échanges socio-culturels.
L'idée du jumelage est née dans les années 1950 lorsqu'il est apparu que le seul moyen de
progresser au plan des relations internationales et d'apaiser les haines et les rancœurs - surtout
après le conflit qui venait de déchirer le monde et l'Europe - était de tisser des liens au niveau le
plus élémentaire, la commune. L'objectif initial consistait à échanger des connaissances, des
expériences, du savoir-faire dans tous les domaines de la vie locale.
Andenne a concrétisé et entretenu des liens jusqu'à présent avec les villes jumelées/ amies.
BERGHEIM (Allemagne)
Bergheim est une ville d'Allemagne située à environ 150 kilomètres d'Andenne et à plus ou moins 30
kilomètres à l'ouest de Cologne.
Bergheim comptait au 31.12.2011 : 61.668 habitants répartis dans les 15 hameaux réunis dans une
communauté des communes.
Bergheim étant jumelé avec Chauny, les contacts entre les Andennais et les Allemands étaient
inévitablement. Un jumelage entre Andenne et Bergheim s'est imposé de lui-même. C'est donc le
samedi 12 mai 1990 que l'acte de jumelage fut officiellement signé, en présence de Messieurs les
Bourgmestres Willy Schmidt et Claude Eerdekens.
C'est durant le week-end des Fêtes de Wallonie qu'une délégation officielle de Chauny et Bergheim a
été accueillie à Andenne. La délégation a participé officiellement aux commémorations prévues
durant les Fêtes de Wallonie dont notamment la Messe en Wallon et le dépôt de gerbes au
monument de la Place du Chapitre.
Une délégation officielle d'Andenne s'est rendue à Bergheim, durant le week-end du 2 et 3 juin 2012
afin de célébrer les 700 ans de la Ville.
CHAUNY (France)
Au coeur de la Picardie, Chauny est situé à environ 250 kilomètres d'Andenne.
Le nombre d'habitants à Chauny est de 12 592 habitants.
Le serment de jumelage, signé en 1956 à Chauny, fut confirmé un an plus tard, le 23 juin 1957 à
Andenne. Depuis plus de 50 ans, les deux villes ne cessent de nouer des contacts tant à l'occasion
de cérémonies officielles que pour des rencontres plus informelles.
Une délégation officielle d'Andenne ainsi que les Ours en Fête et le groupe carnavalesque « La
Madelon » ont été reçus durant le week-end des 19 et 20 mai 2012 pour participer aux
traditionnelles Fêtes de Rabelais.
C'est durant le week-end des Fêtes de Wallonie qu'une délégation officielle de Chauny et Bergheim a
été accueillie à Andenne. La délégation a participé officiellement aux commémorations prévues
durant les Fêtes de Wallonie dont notamment la Messe en Wallon et le dépôt de gerbes au
monument de la Place du Chapitre.
Vezins (France)
Vezins est situé, en Maine et Loire, à 675 kilomètres d'Andenne et à 12 kilomètres de Cholet.
C'est un jumelage footballistique qui est à la base de ses rencontres entre les deux villes.
305
Une délégation de Vezins a été reçue à Vezin durant le week-end de la Pentecôte.
Mottafollone (Italie)
C'est en Italie et plus précisément en Calabre que se situe Mottafollone, petit village à flanc de
montagne qui compte pas plus de 1500 habitants.
En 2005, le Bourgmestre de Mottafollone, Michele Bruno, voyant que les Mottafollonais étaient bien
intégrés dans l'entité andennaise proposa un projet de jumelage avec Andenne. Peu après les
élections communales de 2004, le nouveau conseil communal de Mottafollone a repris le projet resté
en suspens et a demandé à Antonio Mollo, un Andennais originaire de Mottafollone, de reprendre
contact avec la Ville.
Engagement d'amitié pris à Mottafollone le 16 août 2005 et confirmé à Andenne le 25 septembre
2005.
C'est donc un jumelage tout neuf qui s'est lancé et qui a pour ambition de contribuer au
renforcement des liens entre les peuples des deux cités par la promotion d'échanges culturels,
pédagogiques ou autres.
En 2012, aucune rencontre n'a été effectuée ni à Andenne ni à Mottafollone.
306
2. Relations Nord-Sud
ASSOCIATION SOLIDARITE AFRIQUE ANDENNE A.S.B.L. (ASAFRAN)
Association Solidarité Afrique Andenne (ASAFRAN asbl) a été créée en 2004.
ASRAFAN a longtemps soutenu et soutient encore à l'heure actuelle des projets en Afrique Centrale
mais les responsables se sont rendus compte qu'une grande partie du subside est consacré aux frais
de transports et non aux projets (un suivi étant effectué sur place pour chaque projet).
Elle a, à son actif, la création d'un élevage porcin (Sénégal 2005), diverses « opérations
médicaments » (Burundi 2007 & 2008, Bénin 2010 & 2011), l'organisation d'un stage de formation «
Elaboration, création et suivi de projets » (Burundi 2008), la création d'une coopérative maraîchère
et de cours d'alphabétisation à destination de 25 femmes (Mali 2008) et l'envoi de machines à
coudre pour la création d'un atelier de couture (Burundi 2009).
Après réflexion, l'asbl ASAFRAN a décidé de recentrer provisoirement les activités sur le Maghreb et
plus particulièrement sur le Maroc dont l'accès est facilité par des voyages Low Cost.
Suite à un appel à projets lancé par ASAFRAN auprès de l'Association regroupant toutes les
associations marocaines, 10 projets ont été réceptionnés et l'asbl ASAFRAN a choisit 2 projets.
Un premier choix s'est porté sur le projet qui vise l'installation d'une unité moderne d'apiculture
constituée de 35 ruches à KHMIS NAGA province de SAFI au MAROC.
Le deuxième choix s'est porté sur le projet de la création d'une unité d'élevage de 40 Ovins « Sardi
» à DAR SIDI AISSA province de SAFI au Maroc.
Asafran a déjà, par le passé, jumeler des projets de développement et des projets sanitaires comme
l'envoi de médicaments ou de petit matériel médical. Un troisième projet, placé sous la
responsabilité de Marie-Anne Meunier, infirmière de formation et membre fondatrice d'Asafran, a
donc été envisagé.
La Ville d'Andenne et l'asbl « Pays de la Francophonie » soutiennent l'asbl ASAFRAN en 2012.
Diverses actions ont été réalisées en 2012 comme l'organisation d'une balade voitures, d'un souper
spaghettis, la vente de produit réalisé artisanalement durant le marché de noël d'Andenne.
En 2013, création d'un troupeau d'ovins (sous réserve d'avoir bouclé le financement du
projet).
OPERATION 11.11.11
La Ville d'Andenne n'a pas souhaité collaborer aux actions proposées dans le cadre de la campagne
proposée par le CN-CD.
307
19. Relations publiques, Communication et NTIC
PREALABLES
En 25 ans d'existence au sein de l'administration communale d'Andenne, le service Relations
publiques a vu son champ d'application s'étendre, s'amplifier et surtout s'adapter aux pratiques de
communication publique qui tiennent compte d'une société de l'information multi-forme et
multimédias.
Rendre lisible les actions communales, faciliter le lien entre les usagers et leur administration,
renforcer l'attractivité territoriale, les actions du service Relations publiques s'inscrivent dans une
démarche informative stricto sensu et s'étendent a de nouveaux secteurs : ceux de la promotion
événementielle, de la communication 2.0 et visent l'ensemble des réseaux sociaux dans et hors du
web.
INFORMATION
Papier, électronique, audiovisuel,... tous les supports sont utilisés tant6t pour toucher un large
public, tantôt pour s'adresser a des publics ciblés. Chaque support a sa spécificité, sa périodicité,
son langage, son efficacité ; ils se complètent et interagissent.
Les pages d'informations communales dans les journaux gratuits
Chaque semaine, les lecteurs des journaux gratuits, Andenne Potins et Passe-Partout
peuvent trouver des informations de service sur l'administration ; c'est également un support que
nous mettons a disposition du secteur associatif pour y inscrire gratuitement leurs messages et
agendas. Ainsi, chaque année, pas moins de 400 « petites annonces » transitent par notre service.
La Newsletter
Cette année a vu le redesign complet de la newsletter liée a notre site internet. Parallèlement, des
initiatives ont été prises pour augmenter le nombre d'abonnés. La newsletter est maintenant
envoyée chaque semaine et met l'accent sur trois à quatre informations à l'agenda de la semaine.
Nous avons ainsi recruté plus de 100 nouveaux abonnés, totalisant un lectorat de 850 personnes.
Les réseaux sociaux
Après une année d'essai en mode Page (335 fans), nous avons décidé de réactiver notre profil
Facebook. Celuici génère plus d'intérêt et de trafic. Nous y avons actuellement 2.822 « amis ». Nous
y publions des liens et "3posts" liés aux informations communales 3 ou 4 fois par semaine.
Dans la foulée, nous avons rédigé une charte d'utilisation des réseaux sociaux afin de garantir une
certaine cohérence dans nos usages de ces nouveaux medias.
Nous étudions pour l'instant l'intérêt de la plateforme sociale « Pinterest » et poursuivons l'utilisation
de Tweeter pour les informations flash (urgence, travaux, etc.). Nous y avons 214 abonnés.
Le Bulletin communal
Bimestriel, le Bulletin communal est distribué dans toutes les boites aux lettres de |'entité.
Composé de 16 pages, il informe les habitants sur des thématiques communales. Outre le dossier
consacré a un sujet lié a |'actualité locale, le bulletin permet de diffuser des renseignements
pratiques, des conseils en matière de sécurité, de gestion de l'environnement, d'affaires sociales et
associatives. C'est aussi un excellent vecteur pour annoncer les programmes culturels, touristiques
et festifs de la commune. Coordonné et rédigé par la Chargée de Communication, ce magazine
communal est confectionné a partir des renseignements donnés par des « correspondants » dans
chaque service de la Commune.
En 2012, la Ville d'Andenne aura édité les bulletins n° 287 à 292.
308
Le magazine télévisé « Place communale »
Diffusée tous les trois mois, « Place communale » est une émission réalisée en collaboration
avec la télévision régionale Canal C. Centré autour de la vie locale et fournissant des
renseignements pratiques de la part des services communaux, ce magazine complète les canaux
d'information utilisés pour entrer en communication avec tous les publics visés dans nos missions.
Pour rappel, les séquences de « Place communale » peuvent être visionnées sur andenne.tv; ce qui
apporte une plus value a ces séquences télévisées et intensifie le contenu de notre web tv.
Les panneaux d'affichage électronique
Placé a |'entrée du centre d'Andenne, un panneau électronique, commandé par le responsable TIC
du service, permet d'informer les automobilistes et les piétons entrant dans le centre-ville sur les
activités événementielles et/ou communales. Les informations y sont changées approximativement
tous les mois.
Par ailleurs, sur le principe du « Wait marketing », une application web diffuse dorénavant des
annonces communales sur une télévision placée dans la salle d'attente du service Population, site
Godin, tout en permettant la gestion des files d'attente du public. Ce canal est un vecteur
supplémentaire d'information de service.
Les courriers aux riverains
Une information circonstanciée est transmise aux riverains lors d'importants travaux clans leur
quartier. Ces courriers sont préparés en concertation avec les services techniques communaux et la
police locale.
En 2012, plusieurs chantiers ont fait l'objet d'une communication particulière : avis aux riverains de
la rue Warnier et abords de |'église SaintEtienne 2| Seilles concernant la 2ème phase des travaux de
voirie (13/O4), courriers aux riverains de la rue Louis Lahaye a Landenne concernant le
renouvellement de la voirie (23/O4), mesures de circulation routière et de stationnement lors du
passage de la course cycliste « Le Tour de Belgique » (27/O5), courrier aux commerçants et
riverains des rues Brun, Léon Simon, Hanesse, Condroz et Place du Perron concernant les travaux
de voirie du centre-ville réalisé par la Province (16/O8), courrier aux riverains des rues Defnet et
des Polonais concernant des mesures complémentaires de circulation routière dans le cadre des
travaux du centre-ville (24/08), etc.
Les demandes de renseignements
Le service Relations publiques traite par an un millier de mails adressés sur l'adresse «contact » du
site andenne.be. Ils reçoivent un accusé de réception et sont transmis aux services ad hoc pour
suivi.
La revue de presse
Rassemblant tous les articles qui traitent de la Ville d'Andenne et de son territoire, une revue de
presse est composée quotidiennement au sein des services RP et Accueil. Elle reprend des extraits
de huit journaux belges, régionaux et locaux (Le Soir, Lflllvenir, La Meuse Namur, La Derniére
Heure, La Libre Belgique, Vie Mosane, Andenne Potins et Passe- Partout).
Cette revue de presse est scannée et est envoyée chaque semaine a une trentaine d'abonnés
(Collège, chefs de groupe et agents communaux).
DEVELOPPEMENTS WEB
BibliothecaAndana
Après un lancement officiel au mois de mars, le site a rencontré un énorme succés. Ce succès a
malheureusement été fatal é notre serveur et il a fallu transférer le site vers une solution plus
robuste. Le site est maintenant fonctionnel et totalise 80.000 documents répartis sur 10.000 pages.
Une des caractéristiques fondamentales clu site est la possibilité offerte aux Andennais de laisser
leurs souvenirs par écrit en relation avec un document donné. Une démarche qui séduit puisque la
bibliothèque virtuelle a été enrichie de près de 1200 anecdotes venant de ses visiteurs d'Andenne ou
d'ailleurs.
309
10.000 visites ont été enregistrées sur le site depuis mars et 500.000 documents ont été consultés.
Des sites qui maintiennent leur fréquentation
Andenne.be reste un site de référence pour les Andennais et les Wallons. Cette année encore, il
figure parmi les meilleurs sites communaux wallons, selon l'AWT (Agence wallonne des
Télécommunications).
En 2012, andenne.be a reçu la visite de 96.000 personnes, totalisant 164.000 visites. Le nombre de
pages lues excède les 390.000 !
Le site de l'économie améliore de 10% son lectorat avec 10.000 visiteurs sur l'année.
Andennetourisme se maintient avec 35.000 visiteurs.
Ceci étant dit, la grande disparité de visiteurs entre le site principal et les deux sites satellites nous a
incites au redéveloppement du site andenne.be afin d'y fusionner le contenu des trois sites ainsi que
celui d'AndenneTV.
Un nouveau site en 2013
Une nouvelle version du site sera lancée fin décembre 2012 avec des fonctionnalités inédites et un
contenu entièrement révisé.
Le site mettra l'accent sur la relation entre le citoyen et l'administration en proposant pour chaque
contenu un service communal a contacter pour de plus amples informations ou pour une assistance.
Tous les lieux utilisés a travers le site sont géolocalisés avec des interactions automatiques entre PC
et Smartphones/GPS via des QR Codes. Le site a également été développé de telle sorte qu'il
s'adapte automatiquement a n'importe quel type de support. Il sera donc parfaitement utilisable sur
PC, mais également sur tablette ou sur Smartphone.
Le système d'encodage a été refondu pour faciliter la maintenance et accélérer grandement
l'encodage de nouvelles informations.
Les vidéos d'AndenneT\/ sont maintenant directement intégrées au contenu informatif; ce qui
permet a l'internaute d'av0ir une alternative vidéo a certains contenus.
Nous avons également noué une collaboration avec l'ASBL Asbl Inter-actions afin de développer une
section spécialisée sur le site 'Facile a lire et a comprendre" a destination des personnes en situation
d'handicap mental, en cours d'alphabétisation et aux seniors. Une attention particulière a
l'accessibilité et la lisibilité a été apportée a l'entièreté du nouveau site.
Avec Hannut, Andenne sera la première ville wallonne à s'inscrire dans une telle démarche.
L'AWT et l'Union des Villes et Communes ont déjà marqué leur vif intérêt pour les innovations à
venir dans ce nouveau site qui promet d'être a la page en matière des dernières avancées TIC.
COMMUNICATION EVENEMENTIELLE
Le service Relations publiques participe à l'élaboration des plans et des mises en place de la
communication lors de l'organisation d'événements d'envergure tels que la Biennale de la
Céramique, les Fêtes de Wallonie ou des festivités telles que le Record des Ours (Carnaval 2012),
etc.
Par ailleurs, bon nombre de travaux graphiques, tels que les visuels des Fêtes de Wallonie et du
Marché de Noël sont Home made, fait en interne. L'administration communale d'Andenne a pu ainsi
au fil du temps se créer une identité visuelle distincte.
ACCUEIL ET CONVIVIALITE
Le Bureau d'Accueil
Installé a l'Hôtel de Ville, le personnel du bureau d'accueil est chargé de la gestion de l'ensemble des
appels téléphoniques de l'administrati0n, de l'orientation des visiteurs et de la vente des sacs de tri
de la Ville (organiques et PMC).
310
La Réception des Nouveaux Habitants
La Ville d'Andenne met l'accent sur la convivialité et l'accueil de ses habitants. C'est ainsi qu'elle
organise chaque automne une rencontre apéritive, qui permet aux nouveaux Andennais qui se sont
installés les 12 derniers mois sur l'entité de recevoir informations sur leur ville d'adoption et
bénéficier de documentation et cadeaux de la part des opérateurs culturels et touristiques de la
région. Les commerçants d'Andenne sont associés a cette initiative.
La Fête des Mamans et des Bébés
II n'y a pas d'âge pour bien accueillir ses habitants. A l'initiative de l'Echevinat de la Petite Enfance,
la Ville d'Andenne reçoit les jeunes mamans et leurs nouveaux-nés de l'année pour un goûter
récréatif et informatif.
Les cérémonies et réceptions
•
•
•
•
Une noce de platine, 5 noces de brillant, 10 noces de diamant et 25 noces d'or ont été
célébrées en 2012 a l'H6tel de Ville ou a domicile ;
En 2012, 6 citoyennes andennaises ont eu 100 ans et ont été mises a l'honneur par les
autorités communales ;
La Ville d'Andenne a reçu le 11 septembre 2012 une visite ministérielle (Paul Furlan,
Ministre wallon des Pouvoirs locaux et du Tourisme) lors de l'inauguration des travaux de
réhabilitation du Calvaire ;
Le 6 janvier 2012, la réception du personnel, organisée par les Relations publiques et le
Cabinet du Bourgmestre, a rassemblé 440 personnes sur le thème culinaire de la Belgique.
Les courriers de Relations publiques
Le service des Relations publiques traite toute une série de courriers qui s'inscrivent dans cette
politique d'accueil de la population :
•
•
•
•
•
Les lettres de félicitations, remerciements, excuses au nom du Collège et du Conseil
communal ;
Les courriers de condoléances pour |'ensemble des décès des habitants domiciliés dans le
Grand Andenne ;
Les mots de félicitations pour les naissances enregistrées dans le Grand Andenne ;
Les courriers d'anniversaire (à l'occasion des 18, 80, 90 et 100 ans de nos administrés) ;
L'envoi des vœux de Nouvel An.
COMMUNICATION DE CRISE
Responsable de la D5, la Chargée des Relations publiques a participé au volet communication de
crise du Plan Tihange du Plan d'Urgence de la Ville d'Andenne, aux préparatifs de |'exercice PEGASE
du Centre de Crise du Ministère.
311
20. Salles communales et locaux
Le service Festivités est en charge, depuis fin 2006, de la gestion des salles communales et des
réfectoires scolaires suivants :
•
•
•
•
•
•
•
Salle des fêtes de Sclayn ;
Salle des fêtes de Seilles ;
Salle des fêtes de Maizeret ;
Foyer Jules Bodart de Namêche ;
Salle des fêtes de l'Hôtel de Ville ;
Réfectoire scolaire de Namêche ;
Réfectoire scolaire de Seilles.
La procédure de réservation d'une salle ou d'un réfectoire établie s'avère toujours aussi efficace :
rapidité de réservation, clarté dans les tarifications et procédures, gestion des lieux, entretien du
matériel et des bâtiments
Le service en ligne est en cours d'amélioration. Il sera opérationnel début 2013.
La gestion administrative des dossiers est toujours assurée par Melle Céline PIRARD ; la
maintenance quotidienne des bâtiments communaux, par M. Nicolas CREFCOEUR.
Fréquentation des salles communales
5 salles communales sont mises en location par la Ville d'Andenne. Les tableaux ci-dessous donnent
un aperçu du taux de fréquentation de ces salles. Ce rapport est réalisé en fonction des données
connues au 16 octobre 2012 :
Salles
Occupations
ponctuelles (nombre
de jours occupés)
Occupations
récurrentes (nombre
de jours occupés)
Total
Sclayn
114
57
171
Seilles
69
91
160
Maizeret
66
49
115
Foyer Jules Bodart
18
79
97
Hôtel de Ville
91
0
91
On constate que la salle la plus fréquentée ponctuellement est celle de Sclayn, dont le bar a été
rénové en 2011.
Fréquentation des réfectoires scolaires
Réfectoires
Occupations
ponctuelles (nombre
de jours occupés)
Occupations
récurrentes (nombre
de jours occupés)
Total
Namêche
49
0
49
Seilles
90
14
104
Notons que la salle de gymnastique est également louée, au tarif horaire, pour des cours de
relaxation chaque vendredi, ce qui équivaut à 23 occupations de janvier à octobre 2012.
312
Travaux effectués
Après le rafraîchissement du bar de la salle des fêtes de Sclayn, lequel avait été recouvert d'un
parquet bordeaux début octobre 2011, la salle des fêtes de Seilles a été rénovée (nouveau bar
équipé de lampes LED, remise en peinture du bâtiment).
313
21. Secrétariat communal
1. LE PERSONNEL CADRE
Le staff administratif travaille sous la direction du Secrétaire communal, assisté de Messieurs
Philippe CREFCOEUR, Attaché, et Ronald GOSSIAUX, Directeur.
2. LE STAFF ADMINISTRATIF
Le staff administratif est composé de 4, 6 équivalents temps plein (ETP), à savoir MM. Chantal
MOREAU (4/5 temps), Françoise MOUREAU (4/5 temps), Julie DELHAISE, Anne-Françoise LEMAITRE
et Jérôme PIRSOUL.
3. LA CORRESPONDANCE ENTRANTE
a) Le Secrétariat communal réceptionne tout au long de la journée l'essentiel du courrier entrant ;
visé par le Secrétaire communal, le courrier est scanné et transmis sous format informatique, via un
logiciel spécifique dénommé ANDANA, vers son (ses) destinataire(s).
L'application ANDANA est utilisée depuis le début de l'année 2010 ; elle a été développée en interne,
en tenant compte des pratiques au sein de l'administration communale, sur base d'un logiciel libre.
Le système génère automatiquement, à l'attention des destinataires, un mail d'avertissement de
réception d'une pièce de courrier à traiter.
Le destinataire principal reçoit, outre la version informatique, le document papier ; les autres
destinataires reçoivent uniquement la version électronique.
b) Sont spécialement enregistrées au Secrétariat communal les pièces qu'il aura à gérer ou
destinées aux services, dont la date d'entrée constitue un élément pouvant s'avérer déterminant.
Le développement du courrier électronique, comme la multiplication des implantations
administratives, ne permettent pas de centraliser toutes les pièces de courrier en un point unique ;
aussi, les services qui reçoivent un important volume de courrier tiennent un registre secondaire
d'entrée des correspondances. Quant aux courriels, le système informatique les enregistre avec
leurs date et heure d'entrée.
c) ANDANA permet un gain de temps (envois électroniques) et de significatives économies de papier
(photocopies). Sous un autre angle, un scan des pièces principales est conservé de manière
sécurisée sur le serveur de la Ville, ce qui permet de pallier la « perte » d'un document, le
Secrétariat communal étant un point central où transitent chaque jour des dizaines de pièces.
La traçabilité des pièces enregistrées de courriers entrants est assurée ; des recherches dans les «
archives » du courrier enregistré sont possibles sur base de divers critères.
d) Le Secrétariat communal a enregistré 9.315 pièces en 2007, 10.907 pièces en 2008, 9.696 pièces
en 2009, 9.851 pièces en 2010, 9.612 pièces en 2011 et 7.954 pièces (durant les 10 premiers mois
de l'année 2012).
4. LE COURRIER SORTANT
Le staff administratif du Secrétariat communal a assuré la dactylographie de 7.680 lettres et notes
internes en 2007, 9.132 en 2008, 8.759 en 2009, 8.557 en 2010 et 6.787 en 2011.
Pour l'année 2012, l'on dénombre 6.789 pièces jusqu'au 31 octobre 2012.
Ce courrier est pour l'essentiel dicté par le Secrétaire communal et ses deux plus proches
collaborateurs.
314
5. LE REGISTRE DES PUBLICATIONS
a) Les articles L 1133 1 et L 1133 2 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation et un
arrêté royal du 14 octobre 1991 régissent la tenue d'un registre de publication des règlements et
ordonnances.
Cette publication est une formalité essentielle ; les règlements et ordonnances deviennent
obligatoires le cinquième jour suivant celui de leur publication par voie d'affichage (avis aux valves
officielles), sauf s'ils en disposent autrement.
La durée de publication n'est pas précisée dans la loi. Sauf le cas de législations spécifiques, un jour
suffit ; dans la pratique, la plupart des avis de publication restent affichés aux valves durant au
moins 15 jours.
Des nouvelles valves extérieures ont été mises en place en 2011 sur l'une des façades latérales de
l'Hôtel de Ville.
b) Les règlements sont de diverses natures ; leur adoption, à quelques exceptions près, relève de la
compétence du Conseil communal.
L'on distingue schématiquement les règlements portant des mesures durables de circulation routière
(communément dénommés règlements complémentaires de circulation routière ou règlements de
suppléance) des autres types de règlements : règlements-taxes, règlements-redevances ou tarifs,
règlements d'administration intérieure,
Les règlements de circulation routière relevant de la compétence du Conseil communal sont mis en
forme par le Secrétariat communal sur base de projets concertés avec le Service technique et
logistique communal et la Zone de police des Arches, ainsi que la plupart du temps avec le
représentant du Service Public de Wallonie dans la mesure où ces règlements, une fois adoptés, sont
soumis à une tutelle régionale spécifique d'approbation, d'où l'intérêt d'une consultation préalable.
Les autres types de règlements relevant de la compétence du Conseil communal sont en général
confectionnés par les divers services, principalement les services financiers et le service juridique.
c) La compétence du Collège communal en matière réglementaire est limitée, essentiellement, à des
ordonnances portant des mesures temporaires de circulation routière.
Ces ordonnances sont confectionnées par Monsieur Olivier CAMPAGNE, juriste auprès du Service
juridique communal, qui s'entoure pour ce faire de la collaboration des services concernés, ainsi que
de la Police.
Ces règlements ne doivent pas être confirmés par le Conseil communal puisque le Collège communal
agit en l'occurrence sous le couvert d'une disposition légale lui donnant spécifiquement compétence
(art. 130 bis NLC).
d) Le Bourgmestre dispose quant à lui d'un pouvoir étendu de compétence qu'il exerce au travers
d'ordonnances sous le couvert de l'application de l'article 134 de la Nouvelle Loi Communale, dont le
paragraphe 1er dispose : « En cas d'émeutes, d'attroupements hostiles, d'atteintes graves portées à
la paix publique ou d'autres événements imprévus, lorsque le moindre retard pourrait occasionner
des dangers ou des dommages pour les habitants, le bourgmestre peut faire des ordonnances de
police, à charge d'en donner sur le champ communication au Conseil, Ces ordonnances cesseront
immédiatement d'avoir des effets si elles ne sont pas confirmées par le Conseil à sa plus prochaine
réunion ».
Ce sont ces ordonnances (en nette diminution compte tenu du recours à la pratique d'arrêtés), qui
font régulièrement l'objet d'une confirmation par le Conseil communal.
e) Le Bourgmestre dispose également d'une compétence qu'il exerce sous le couvert non pas
d'ordonnances, mais d'arrêtés de police.
Ces arrêtés ne sont en principe pas publiés ; ils font plus simplement l'objet de notifications aux
personnes concernées.
Ils ne font pas l'objet d'une confirmation par le Conseil communal dans la mesure où le Bourgmestre
agit ici dans sa sphère de compétences.
f) Les publications sont centralisées au Secrétariat communal où est tenu le registre officiel les
constatant. En 2007, 195 annotations ont été faites dans ce registre ; l'on dénombrait 394
315
annotations en 2008, 326 annotations en 2009, 437 annotations en 2010 et 331 annotations en
2011.
Il y eut en 2012 (jusqu'au 31 octobre) 72 annotations dans ce registre.
Le nombre d'annotations est en baisse dans la mesure où les arrêtés ne sont en principe pas publiés
(confer e).
6. DIVERSITE DES TACHES
a) Le Secrétariat communal centralise toutes les pièces présentées au Collège communal et au
Conseil communal, ainsi qu'un grand nombre de dossiers qui requièrent des prises de position du
Bourgmestre compte tenu de ses compétences spécifiques.
Les pièces à destination du Collège et du Conseil sont transmises par les mandataires et par tous les
services administratifs pour être intégrées dans les ordres du jour. Au lendemain des réunions, les
décisions sont renvoyées, avec les instructions nécessaires, vers les services aux fins d'exécution
des décisions prises.
b) De nombreuses matières ne relevant pas spécifiquement d'un service déterminé sont par ailleurs
gérées au Secrétariat communal ; l'on citera, sans être exhaustif, les courses cyclistes, la détention
de pigeons voyageurs, les déclarations d'abattage d'animaux de boucherie, les jeux de hasard, les
collectes et tombolas, les constatations de dégâts aux cultures, la déclaration des chiens de
certaines races, les calamités publiques, la tutelle (non financière) sur nombre de délibérations du
Conseil de l'Action sociale et du Bureau permanent du C.P.A.S.,
L'on ajoutera que :
•
•
pratiquement toutes les délibérations en matière de marchés publics, tant du Conseil
communal que du Collège communal, sont rédigées et dactylographiées au Secrétariat
communal, avec l'aide de Monsieur Vincent BOURET, juriste, spécialisé dans les marchés
publics ;
le Secrétariat communal assure le suivi administratif des nombreux rapports de prévention
du Commandant des pompiers.
c) Le Secrétariat communal tient régulièrement à jour, en fonction des modifications qu'y apporte le
Conseil communal, les règlements communaux non fiscaux ; les versions coordonnées sont réunies
dans un volumineux ouvrage actualisé deux fois l'an.
d) Indépendamment des tâches de rédaction et de dactylographie des lettres, notes internes,
rapports, délibérations et procès-verbaux, le Secrétariat assure également en permanence un
accueil des citoyens, tant par téléphone ou par mail qu'à l'occasion de visites au Centre
administratif.
e) Le Secrétaire communal examine chaque jour le Moniteur Belge. A titre indicatif, il contenait
66.044 pages en 2007, 69.358 pages en 2008, 83.000 pages en 2009, 83.678 pages en 2010 et
81.963 pages en 2011. L'on dénombrait déjà 72.040 pages au 27 novembre 2012.
7. LE COLLÈGE COMMUNAL
7.1. LES ORDRES DU JOUR
a) Le Code de la démocratie locale et de la décentralisation n'impose pas la confection d'un ordre du
jour des réunions du Collège communal ; c'est à Andenne l'article 10 du règlement d'ordre intérieur
du Collège communal, adopté le 27 avril 2010, qui le prescrit.
Le volume hebdomadaire moyen des ordres du jour est de 630 pages; ce document, bien que non
réglementairement obligatoire, garantit une meilleure information des membres du Collège
communal et sert de fil conducteur au déroulement des réunions. Il constitue une aide précieuse lors
de la confection des procès-verbaux.
b) L'application ANDANA, dont il a été question ci-avant relativement à la gestion du courrier
entrant, est utilisée depuis le début 2010 pour la confection des ordres du jour du Collège.
316
Schématiquement, les points présentés sur ANDANA sont confectionnés par les agents, puis validés
par leur chef de service ; cette validation acquise, le pilotage en est alors assuré par le Secrétaire
communal, qui a la faculté d'intégrer les points dans un ordre du jour, le cas échéant en y apportant
des adaptations, des observations ou des précisions ou, au contraire, de les renvoyer au besoin dans
le service traitant pour être corrigés ou complétés.
c) Le Collège se réunit en séance ordinaire les mardis à 16 heures 30; les ordres du jour sont
confectionnés tout au long de la semaine, mais finalisés le vendredi en matinée pour être reproduits
et transmis à l'ensemble des membres du Collège, ainsi qu'aux services financiers et à divers
services devant assurer des vérifications.
Tous les membres du Collège reçoivent le vendredi midi une version informatisée de l'ordre du jour.
Les ordres du jour des 10 premiers mois de 2012 représentaient un volume de 29.153 pages !
Un ordre du jour complémentaire est finalisé le mardi matin et transmis vers midi aux membres du
Collège et aux services ayant reçu l'ordre du jour primitif. Il est essentiellement composé de points
revêtant une certaine urgence et de points « plus administratifs » (location de salles, concessions de
sépultures, prêt de matériel pour des festivités, simples communications, ) n'appelant
traditionnellement pas de longs débats.
d) Les membres du Collège reçoivent en fait un ordre du jour en trois parties :
- la 2ème partie, qui est la plus volumineuse, est celle des points présentés sur Andana ; les autres
points, à l'exception de ceux relevant la rubrique « Personnel », constituent la première partie ;
- la 3ème partie, qui connaît une diffusion plus limitée compte tenu d'une nécessaire confidentialité,
est celle des points de la rubrique « Personnel ».
e) Les ordres du jour, dès qu'ils sont confectionnés, sont transmis le vendredi midi aux services
financiers communaux.
Ceux-ci procèdent à un contrôle des disponibilités budgétaires ; ils font part au Collège le mardi de
leurs observations éventuelles.
Ils établissent chaque semaine un tableau récapitulatif des dépenses ; ce document, disponible en
séance, permet au Collège de disposer d'une situation financière de dernière minute pour chaque
article budgétaire sur lesquels des dépenses sont proposées dans l'ordre du jour.
7.2. LES RÉUNIONS
Le Collège s'est réuni à 61 reprises en 2006, 66 reprises en 2007 et 2008, à 56 reprises en 2009, à
58 reprises en 2010 et à 52 reprises en 2011. L'on dénombre en 2012, jusqu'au 31 octobre, 46
réunions.
7.3. POINTS EXAMINÉS
Le Collège a examiné 8.449 points en 2007, 9.102 points en 2008, 9.127 points en 2009, 9.362
points en 2010 et 9.165 points en 2011.
Les statistiques 2012 ne sont pas disponibles puisque l'année n'est pas échue ; l'on dénombrait déjà
7.844 points au 31 octobre 2012.
Le volume et le contenu des ordres du jour sont principalement fonction des besoins de la gestion
courante, des sollicitations citoyennes et de l'état d'une réglementation en constante mutation.
Les rubriques les plus importantes, en nombre de dossiers, sont l'aménagement du territoire (1.402
points en 2011), le personnel (777 points en 2011) et les marchés publics (684 points en 2011).
En 2012, jusqu'au 31 octobre : 1.520 points pour l'aménagement du territoire, 856 points pour le
personnel et 1.072 points pour les marchés publics.
7.4. LES PROCÈS-VERBAUX
a) C'est l'article L 1123 20 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation qui définit le
contenu des procès-verbaux des réunions du Collège communal : « Seules les décisions sont actées
au procès-verbal et au registre des délibérations ; elles sont seules susceptibles d'avoir des effets de
droit ».
317
Les procès-verbaux sont confectionnés par le Secrétaire communal, qui s'entoure dans les matières
techniques de la collaboration active des services concernés.
Le nombre de points examinés par le Collège communal et leur complexité sans cesse croissante,
d'une part, et les obligations légales en matière de motivation formelle des actes administratifs,
d'autre part, ont considérablement allongé et compliqué la confection des procès-verbaux au fil des
ans.
b) Les procès-verbaux du Collège s'étendaient en 2005 sur 5.524 pages, en 2006 sur 5.834 pages,
en 2007 sur 6.173 pages, en 2008 sur 7.904 pages, en 2009 sur 7.118 pages, en 2010 sur 6.824
pages et en 2011 sur 6.341 pages.
Les informations statistiques 2012 ne sont pas disponibles dans la mesure où l'année n'est pas
échue.
c) Compte tenu de l'introduction d'ANDANA, la présentation des procès-verbaux du Collège a été
adaptée dans le courant de l'année 2010 ; les procès-verbaux comprennent 2 parties :
•
•
une partie finalisée sur ANDANA par le Secrétaire communal au lendemain des réunions du
Collège ;
une partie, distincte, comprenant les points non présentés sur ANDANA.
7.5. ADOPTION ET TRANSCRIPTION DES PROCES-VERBAUX
A défaut de dispositions spécifiques dans le Code de la démocratie locale et de la décentralisation,
c'est le règlement d'ordre intérieur du Collège communal, voté le 27 avril 2010, qui fixe les lignes
directrices de la procédure d'adoption et de transcription des procès-verbaux :
•
•
•
•
finalisation en projet des procès-verbaux dans les 30 jours calendrier des réunions ;
information du Collège communal, via l'ordre du jour, de la finalisation en projet d'un ordre
du jour ;
à défaut d'observation formulée par le Collège communal lors de la réunion suivante, le
procès-verbal est considéré comme adopté ;
transcription dans le registre officiel dans les 8 jours calendrier à compter de la date
d'adoption.
8. LE CONSEIL COMMUNAL
8.1. LES ORDRES DU JOUR
Les points à soumettre à l'examen du Conseil communal sont centralisés par le Secrétaire
communal ; ils servent à l'établissement, sous sa dictée, des projets d'ordre du jour qu'arrête le
Collège communal en y apportant éventuellement des adaptations.
C'est le Collège communal qui est compétent pour fixer les ordres du jour des réunions du Conseil
communal ; toutefois, des ajouts y sont possibles :
•
à l'initiative des Conseillers communaux : en vertu de l'article L 1122- 24 alinéa 3 du Code de
la démocratie locale : « Toute proposition étrangère à l'ordre du jour doit être remise au
Bourgmestre au moins 5 jours francs avant l'assemblée ; elle doit être accompagnée d'une
note explicative ou de tout document susceptible d'éclairer le Conseil. Il est interdit à un
membre du Collège communal de faire usage de cette faculté Lorsqu'il en est fait usage, le
Bourgmestre transmet sans délai les points complémentaires de l'ordre du jour aux membres
du Conseil communal ».
Nota bene : un décret du 8 décembre 2005 prescrit que « le Conseiller communal qui demande
l'inscription à l'ordre du jour d'un point donnant lieu à une décision joint à sa demande un projet de
délibération » ; tel n'est pas le cas lorsqu'il s'agit de questions ou interpellations si aucune décision
formelle n'est requise.
•
à l'initiative du Collège : le principe consacré par l'article L 1122 24 alinéa 1er du Code de la
démocratie locale et de la décentralisation est qu'aucun objet étranger à l'ordre du jour ne
peut être mis en discussion, sauf cependant « dans les cas d'urgence où le moindre retard
pourrait occasionner du danger ». Dans ce cas, le Conseil communal doit décréter l'urgence à
la majorité des 2/3 au moins des membres présents préalablement à l'examen des points.
318
8.2. LE COMMENTAIRE DES POINTS
a) Le Secrétaire communal confectionne un commentaire des points sur base principalement des
propositions du Collège communal et des rapports et délibérations en projet transmis par les
services.
Si l'établissement d'un ordre du jour écrit est obligatoire, la confection et la distribution d'un
commentaire des points à débattre sont facultatives. Ce commentaire n'a pas pour objectif de
remplacer les informations plus précises et complètes que les conseillers communaux ont la faculté
de collecter en faisant usage de leur droit de consultation des dossiers ou en interrogeant les
services, spécialement les « informations techniques ». Il constitue cependant une source
appréciable d'informations, qui contribue à la prise de décisions en meilleure connaissance de cause
tout en facilitant la tâche des conseillers communaux.
b) Ce commentaire mentionne souvent le nom d'un chef de service pouvant être consulté pour
obtenir des informations techniques sur certains points ; dans les autres cas, les conseillers
communaux ont la faculté de s'adresser au Secrétaire communal.
Cette pratique repose sur l'article L 1122 13 § 2 al. 2 du Code de la démocratie locale et de la
décentralisation : « Le règlement d'ordre intérieur visé à l'article L 1122-18 peut prévoir que le
secrétaire communal ou les fonctionnaires désignés par lui fournissent aux conseillers qui le
demandent des informations techniques au sujet des documents figurant au dossier ; dans ce cas, le
règlement d'ordre intérieur détermine également les modalités suivants lesquelles ces informations
techniques seront fournies ».
Les articles 51 à 54 du règlement d'ordre intérieur adopté le 24 octobre 2008 traitent de la matière.
8.3. LES CONVOCATIONS
C'est au Collège communal qu'appartient dans tous les cas la décision de convoquer le Conseil
communal, lequel doit s'assembler « toutes les fois que l'exigent les affaires comprises dans ses
attributions ».
Le Collège dispose d'un pouvoir discrétionnaire pour fixer les réunions du Conseil communal et en
arrêter les ordres du jour ; il est toutefois tenu de convoquer le Conseil communal "aux jour et
heure indiqués" à la demande expresse d'un tiers des membres en fonction; cette proportion est
ramenée à un quart si le Conseil communal s'est réuni moins de 10 fois l'année précédente.
Les convocations se font légalement par écrit et à domicile, 7 jours francs à l'avance ; ceci signifie
qu'un délai de 7 jours entiers doit être prévu (sauf cas d'urgence) entre la convocation et la réunion.
Le jour de la convocation et celui de la réunion ne sont pas comptabilisés dans ce délai.
Les ordres du jour sont distribués par porteur ; les ordres du jour complémentaires, qui sont
réglementairement établis sous la seule signature du Bourgmestre, sont transmis par la poste.
L'état actuel de la législation ne permet pas les convocations officielles par mail.
8.4. LES RÉUNIONS
Le Secrétaire communal assiste aux réunions du Conseil communal aux côtés du bourgmestre, des
échevins et des conseillers ; le Conseil communal ne peut délibérer et prendre de résolutions hors sa
présence ou de celle de celui qui le remplace en cas de congé ou d'empêchement légal.
Le Code de la démocratie locale et de la décentralisation, en son article L 1122 11, prescrit un
minimum de 10 réunions du Conseil communal par année civile.
Le Conseil communal s'est réuni à 13 reprises en 2006, à 11 reprises en 2007, à 13 reprises en
2008 (plus une réunion commune avec le Conseil de l'Action sociale) à 13 reprises en 2009 (plus
une réunion commune avec le Conseil de l'Action sociale), à 12 reprises en 2010 (plus une réunion
commune avec le Conseil de l'Action sociale) et 12 reprises en 2011 (plus une réunion communale
avec le Conseil d'action sociale).
En 2012, le Conseil communal, jusqu'au 30 novembre 2012, s'est réuni à 9 reprises, à savoir les 23
janvier, 27 février, 23 mars, 18 mai, 15 juin, 6 juillet, 7 septembre, 26 octobre et 9 novembre.
319
8.5. LES POINTS EXAMINÉS
Une liste exhaustive des points examinés par le Conseil communal en 2012 sera disponible au
Secrétariat communal pour la fin février 2013. Les membres du Conseil communal qui
souhaiteraient en disposer se mettront personnellement en rapport avec le Secrétaire communal.
8.6. LES PROCÈS-VERBAUX
Les procès-verbaux sont établis par le Secrétaire communal ; y sont intégrées les délibérations
motivées en fait et en droit confectionnées par le Secrétaire communal et par divers services
compétents dans des matières déterminées.
Le procès-verbal, en vertu de l'article L 1132 2 du Code de la démocratie locale et de la
décentralisation, reprend les objets mis en discussion, ainsi que la suite réservée à tous les points
pour lesquels le Conseil n'a pas pris de décision. Il reproduit essentiellement les décisions.
L'objectif premier du procès-verbal est d'acter les décisions, non les échanges de vues ne
débouchant pas sur une décision.
8.7. L'ADOPTION DES PROCÈS-VERBAUX
Le Code de la démocratie locale et de la décentralisation ne prévoit pas d'approbation formelle des
procès-verbaux ; il y est au demeurant question de l'adoption et non de l'approbation des procèsverbaux.
Le procès-verbal est mis à la disposition (en consultation) des conseillers communaux 7 jours francs
avant celui de la séance suivante.
Tout membre a le droit, pendant cette séance, de faire des observations sur la rédaction du procèsverbal. Si ces observations sont adoptées (par Conseil communal), le Secrétaire communal est
chargé de présenter un nouveau texte conforme à la décision du Conseil.
Si par contre la séance s'écoule sans observation, le procès-verbal est considéré comme adopté et
signé.
Il peut arriver dans la pratique qu'un procès-verbal ne soit pas disponible lors de la convocation de
la réunion suivante du Conseil communal car il n'a pu être complètement confectionné. Il suffit d'un
seul service en retard de rédiger une délibération pour retarder la finalisation d'un procès-verbal
tout entier ; un autre cas est la réunion du Conseil communal à des dates rapprochées. Dans ce cas,
la convocation de la séance suivante le mentionne ; ceci permet d'éviter une adoption tacite d'un
procès-verbal incomplet.
Le fait qu'un procès-verbal ne soit pas disponible lors de la convocation de la réunion suivante du
Conseil communal n'affecte d'aucune façon la régularité ni de la convocation, ni de la tenue de cette
réunion.
8.8. LA TRANSCRIPTION DES PROCÈS-VERBAUX
La transcription des procès-verbaux dans le registre officiel tenu à cette fin s'étendait sur 1.424
pages en 2006, 1.874 pages en 2007, 2.268 pages en 2008, 1.710 pages en 2009, 1.454 pages en
2010 et 1.844 pages en 2011.
Les données statistiques relatives à l'année 2012 ne sont pas disponibles puisque l'année n'est pas
échue.
9. TABLEAUX STATISTIQUES
Les traditionnels tableaux statistiques seront établis par le Secrétaire communal en février 2013 ; il
s'agit de pouvoir comparer des années civiles complètes.
320
22. Sécurité
1. Service régional d'incendie et Service 100
Généralités
Le Service Incendie de la Ville d’Andenne protège trois communes dont la population est répartie
comme suit :
Commune(s) ou
partie(s) de
commune(s)
Andenne
Ohey
Gesves
Total
Nombre
d'habitants
Superficie (ha)
25800
4815
6995
37610
8617
5664
6492
20773
Dans le cadre du fonctionnement du service Incendie, la Ville d’Andenne a décidé la mise en place
du service de garde ambulance en casernement, en ce qui concerne le premier départ ambulance,
sept jours sur sept, en journée de 7h00 à 19h00, à partir du 1 er septembre 2012. Depuis, le premier
départ ambulance a un délai de départ inférieur à une minute trente seconde en journée.
Etant donné que la centrale 112 ne tient compte de cette amélioration du temps de départ du
Service que depuis le premier octobre, l’augmentation du nombre de courses ambulances n’est pas
relevable dans les statistiques qui sont présentées ci-dessous.
Il y a lieu de trouver ci-dessous le tableau générique des missions effectuées par le SRI depuis
2006. Toutes les années sont complètes à l’exception de l’année en cours, clôturée au 01/10/2011.
Nombre de missions par année complète
Interventions
Incendies
Ambulances
Prévention
2004
2005
1141
1198
2006
430
125
1272
171
2007
637
118
1554
228
2008
636
134
1616
320
2009
727
171
1620
238
2010
1011
172
1440
258
2011 >31/10/2012
1124
569
167
103
1532
1300
278
193
En 2012 : 1300 courses ambulances ont été effectuées sans VIM et 351 courses avec VIM, jusqu’au
31/10/2012.
Il y a lieu de constater une stabilité de l’activité ambulance par rapport à 2011. Ce qui confirme la
perte de territoire observée en 2010 suite à l’entrée en application du principe de l’aide adéquate la
plus rapide. Logiquement, les résultats de 2013 devraient être supérieurs.
Aussi, il est constaté une diminution du nombre d’interventions diverses de discipline pompier,
incendie et prévention.
Effectivement,