La généalogie des Levasseur qui ont contribué à la

Commentaires

Transcription

La généalogie des Levasseur qui ont contribué à la
Page 8
L’ A s s o c i a t i o n d e s L e v a s s e u r d ’ A m é r i q u e
La généalogie des Levasseur qui ont contribué à la fondation de la
paroisse de La Salle au Manitoba en 1896.
Par : Roger Levasseur (004)
De par sa nature, l’homme est curieux de connaître ses origines. Il a bien connu son père et, s’il est un
des aînés de sa famille, il garde de bons souvenirs de son grand-père, mais son arrière-grand-père, qui
était-il? D’où venait-il? Qui étaient ses parents à lui? C’est pour satisfaire cette curiosité que j’ai
entrepris des recherches sur les origines de mon arrière-grand-père, Joseph Levasseur, qui à la fin du
19ième siècle quittait son village de Sainte-Angèle de Laval, sis au Québec, pour aller s’établir avec son
épouse Marie Clara née Cormier et leurs sept enfants dans la nouvelle paroisse de La Salle au Manitoba.
Joseph Levasseur et Marie Clara Cormier,
La Salle Manitoba. (photo circa 1916)
Mon arrière-grand-père, Joseph Levasseur est
né à Sainte-Angèle-de-Laval le 10 mai 1857
et est décédé à Lorette au Manitoba le 22 mai
1929. Il se maria avec Marie-Clara Cormier le
16 septembre 1878 à Sainte-Angèle-de-Laval.
On m’a toujours dit qu’il était fils unique.
Mais selon les données du généalogiste
Vincent Levasseur il a eu un frère, Ligouri
Albert qui est décédé peu de temps après sa
naissance ainsi que deux soeurs, Alice et
Cécile dont nous n’avons aucune information.
Joseph et son épouse Marie Clara ont eu neuf
enfants, dont six fils et trois filles. Ces enfants
sont : Antonio, Donat, Roméo (mon grandpère), Ligouri, Willy et les filles Mariana et
Bertha. Deux autres enfants, AlphonseLigouri et Marie-Célina sont décédés en bas
âge.
Mon arrière-arrière-grand-père était Prosper Levasseur. Prosper est né à Bécancour le 28 novembre
1816 et il est décédé à Sainte-Angèle-de-Laval le 19 février 1889. Prosper s’était marié avec
Marguerite Ducharme à Bécancour le 30 septembre 1850. Cette dernière est décédée sept jours
après son mari le 26 février 1889. Prosper et son épouse sont enterrés sous l’allée centrale de
l’église de Sainte-Angèle. On trouve le nom de Prosper Levasseur sur une plaque du côté gauche du
maître-autel ainsi que sous une des stations du chemin de la croix.
Le père de Prosper, Étienne Augustin, fut marié deux fois. Il a d’abord épousé Antoinette Genest dit
Labarre le 21 février 1803. Ensemble ils ont eu huit enfants. Avec sa deuxième épouse, Mélanie
Vigneault, neuf enfants sont nés dont Prosper, seul fils ayant des descendants. Trois enfants sont
décédés en bas âge.
Vol. 19 Numéro 3
ISSN 1481-5990
Page 9
D’autres familles Levasseur se sont établies dans l’Ouest canadien. Elles n’ont pas de liens directs de
parenté avec mon arrière-grand-père Joseph Levasseur. Cependant certaines lignées et celle de Joseph
se rattachent en ligne directe à Denis Joseph Levasseur, petit-fils de l’ancêtre Pierre Levasseur venu en
Nouvelle-France.
Lignée directe de Roger Levasseur
1. Noël Levasseur et Geneviève Ganche, mariés à Paris, France.
2. Pierre, né circa 1627, marié avec Jeanne De Chanverlange à Québec le 25 octobre 1655.
3. Pierre François, né le 30 avril 1661, marié en secondes noces avec Anne Mesnage, le 18
mars 1696 à Québec.
4. Denis Joseph, né le 11 février 1712, marié avec Charlotte Couturier le 4 février 1738 à
Saint-François-du-Lac.
5. Joseph, né le 6 janvier 1741, marié avec Madeleine Dehornais Laneuville le 7 janvier
1765 à Bécancour.
6. Étienne Augustin, né le 3 octobre 1777, marié en secondes noces avec Mélanie Vigneault
le12 février 1816 à St-Grégoire.
7. Prosper, né le 28 novembre 1816, marié avec Marguerite Ducharme le 30 septembre
1850 à Bécancour (seul fils ayant des descendants).
8. Joseph, né le 10 mai 1857, marié avec Marie-Clara Cormier le 16 septembre 1878 à
Sainte-Angèle-de-Laval (seul fils ayant des descendants).
9. Roméo (mon grand-père), né le 10 juillet 1882, marié le 14 juillet à Saint-Norbert,
Manitoba avec Amanda Champagne, fille d’Edmond Champagne et Rosina Paiement.
10. Conrad Levasseur, né à La Salle, Manitoba le 30 mars 1914, marié avec Gilberte Lagacé
à St-Norbert le 30 juillet 1938.
11. Roger Levasseur, né à St-Boniface, Manitoba le 20 août 1940, marié avec Marie-Josèphe
Fisette le 26 décembre 1962 à St-Boniface, Manitoba.
La fondation de la paroisse de La Salle au Manitoba a précédé de cinq ans l’arrivée de Joseph Levasseur
avec sa famille. Selon Dom Benoît, (Monseigneur Taché, volume II), c’est au révérend Charles Agapit
Beaudry du diocèse de Saint-Hyacinthe (Québec) que l’on doit la fondation de cette paroisse.
Monseigneur Taché lui avait demandé d’agir comme missionnaire colonisateur pour le Manitoba en
recrutant des colons dans le Bas-Canada, en vue de minimiser l’émigration grandissante d’un grand
nombre de Canadiens-français vers la Nouvelle-Angleterre. Cette tâche de prêtre colonisateur s’est
poursuivie pendant plusieurs années au Québec et a contribué à la fondation d’un grand nombre de
villages canadiens-français.
Page 10
L’ A s s o c i a t i o n d e s L e v a s s e u r d ’ A m é r i q u e
La paroisse de La Salle au Manitoba est
située à 30 km au sud-ouest de Winnipeg,
où
Joseph s’établit avec son épouse
Marie-Clara Cormier et sa famille en
1896.
Mon grand-père Roméo Levasseur, son épouse Amanda née Champagne et leurs onze
enfants. De gauche à droite, rangée du haut : Thérèse, née le 28 décembre 1925, décédée le
25 mars 2000 à La Broquerie, Manitoba, mariée avec Benoît Blanchet; Hélena, née le 28
juin 1909, décédée le 17 juin 1999 à Saint-Boniface, Manitoba; mariée avec James
McConnell; Alma, née le 17 octobre 1915, décédée le 22 juin 2003 à Saint-Boniface,
Manitoba; mariée avec Henri De Moissac; Solange, née le 5 juillet 1917, décédée le 28 mai
2003 à Winnipeg; mariée avec Camille Lambert.
Vol. 19 Numéro 3
ISSN 1481-5990
Page 11
Uldérice Rheault, anciennement de la paroisse de Sainte-Angèle-de-Laval et confrère de classe de
mon grand-père, me racontait le 21 août 1982, alors qu’il avait 100 ans, ses souvenirs de jeune
homme. Il se souvenait avoir entendu des prêtres qui venaient parler en chaire afin de vanter les
mérites de l’Ouest canadien dans le but d’y attirer des colons et de garantir ainsi la sauvegarde de la
religion, de la culture et de la langue . Ils vantaient aussi les mérites de cultiver la terre et d’en vivre
au lieu de travailler dans les usines de la Nouvelle-Angleterre et risquer de perdre sa langue et sa
religion. Vers la fin des années 1800, de nombreuses familles canadiennes-françaises ne pouvant
faire leur vie au Québec choisirent d‘aller vivre dans l’Ouest canadien et fonder de nouvelles
paroisses. L’Église du Québec encourageait cette émigration de familles vers les provinces de
l’Ouest canadien. Certains noms dont M. Rheault se souvenait étaient les Bellefeuille, Dureault,
Cormier, Levasseur, Piché etc.
C’est un groupe d’anciens du Collège de Saint-Hyacinthe au Québec, où Monseigneur Taché avait
étudié, qui décida de fonder la paroisse de Saint-Hyacinthe de La Salle au Manitoba. La décision fut
prise suite à des entretiens avec M. Dumesnil, supérieur du collège, M. Chartier, procureur, le
révérend Beaudry, missionnaire colonisateur et M. Bourque, curé de la Présentation.
Selon Dom Benoît, Mgr Taché tressaillit de joie à l’annonce du projet et écrivit ce qui suit à son
colonisateur M. Beaudry le 17 janvier 1888 :
« Je vous invite à venir comme curé en attendant l’église de la nouvelle paroisse que vous
appellerai la Présentation où tout autre nom que vous voudrez, comme dirait SaintHyacinthe. Je possède et tiens en réserve un lot de 160 acres qui sera mis à la disposition du
curé pour y établir et fonder un village. »
À cette date, il y avait deux familles de colons catholiques sur ce territoire, celles d’Amable Beaudry
et de H.A. Bertrand. Au printemps 1889, Arthur Mercier acheta 1000 acres de terre cultivable près
de la station La Salle et y fit construire deux maisons, une pour sa famille et l’autre pour son beaufrère M. Painchaud. Au mois de juin 1889, le Collège Saint-Hyacinthe acheta 840 acres à trois
milles à l’ouest du village de La Salle. Le révérend Dumesnil, supérieur du Collège, visita les lieux
au mois de juillet et y fit commencer les constructions. Il y établit un fermier, Adélard Noiseux de
Beloeil. L’année d’ensuite, le révérend J. Primeau, curé de Boucherville acheta à l’est de la station
1000 acres de terre et y établit son frère Louis Primeau et sa famille et un neveu, Josephat Faubert
qui ouvrit le premier magasin.
Le 16 août 1890, Mgr Taché érigea canoniquement la nouvelle paroisse sous le nom de SaintHyacinthe de La Salle, Manitoba. Messieurs Beaudry, Chartier et Gendron, tous prêtres du Collège
de Saint-Hyacinthe, séjournèrent à différentes reprises à La Salle et y firent les offices religieux,
d’abord dans la partie supérieure du magasin de M. Faubert. L’étage supérieur du magasin servait
d’école sur semaine et de lieu de culte le dimanche. La première église fut construite en 1892.
C’était un édifice à deux étages qui mesurait 50 pieds sur 30. Le premier servait d’école et de
presbytère et le deuxième pour les services religieux. L’église actuelle fut bénite le 19 octobre 1915.
La vieille église a servi de salle paroissiale. D’autres familles ont participé à la fondation de cette
paroisse, à savoir les Théroux, Comeau, Lagacé, Vigeant, Cormier, Rochon, Gaudry, Lavallée,
Lapointe, Girardin, Hogue, Vauriot, Daoust et bien d’autres.