argument ronde enfantine - La section clinique de Nantes

Commentaires

Transcription

argument ronde enfantine - La section clinique de Nantes
NOS PRATIQUES INTERPRETATIVES AUPRES D'ENFANTS
Où en sommes-nous de nos pratiques interprétatives ?
Jacques-Alain Miller nous faisait remarquer dans son texte
d'orientation que l'analyste auprès d'enfants "est obligé.../...de
prendre plus d'initiatives qu'avec les adultes"
Interpréter vise à permettre une transformation subjective au
sujet reçu en analyse. Qu'en est-il lorsque ce sujet est un
enfant?
Car, comme nous le dit Daniel Roy (NEWS n°11), notre
conception de cette "interprétation" va de pair avec l'idée que
nous avons de l'enfant et de l'inconscient.
Pour le dire comme Hélène Bonnaud, p147 de son livre
"L'inconscient de l'enfant", interpréter, "c'est offrir (à un
enfant) la possibilité de rejouer sa carte avec un autre qui lui
parle et qui lui répond".
Nous allons travailler dans l'imminence de la Journée de
l'Institut de l'Enfant de mars 2015, qui fait partie de notre
programme de l'année (voir le tableau en pièce jointe, avec les
dates et les textes).
Ne tardez pas à vous y inscrire, elle se tiendra certainement à
guichets fermés! Voir le blog de la Journée : http://
jie2015.worldpress.com où il sera possible de lire des
textes de référence, des informations pratiques pour s'y
inscrire etc. Le premier numéro de Zappeur, le bulletin
électronique préparatoire va sortir bientôt)
Comme l'an dernier, nous partagerons les soirées entre un court
commentaire de textes choisis et une présentation clinique
brève elle aussi, sur le thème de l'année.
Christine Maugin, membre du comité d'organisation de la
Journée, nous accompagnera tout au long de cette année de
travail. Nathalie Morinière prend le relais de Jean-Louis
Houssais à Angers, Albane Lemaître et Sandrine BerthelotRobin poursuivent sur Cholet, et Gérard Brosseau comme
responsable du groupe RONDE ENFANTINE.
Bonne fin de semaine et à bientôt
Gérard Brosseau [email protected], Nathalie Morinière
[email protected]
,Albane
Lemaître
[email protected] et Sandrine [email protected]