guide pratique à l`usage du corps diplomatique accrédité en espagne

Commentaires

Transcription

guide pratique à l`usage du corps diplomatique accrédité en espagne
GUIDE PRATIQUE À L’USAGE DU CORPS DIPLOMATIQUE ACCRÉDITÉ EN ESPAGNE
GUIDE PRATIQUE
À L’USAGE DU
CORPS DIPLOMATIQUE
ACCRÉDITÉ EN ESPAGNE
MADRID, 2010
SUBSECRETARÍA
GOBIERNO
DE ESPAÑA
guia_practica_cubierta.indd 3
MINISTERIO
DE ASUNTOS EXTERIORES
Y DE COOPERACIÓN
SECRETARÍA
GENERAL TÉCNICA
gOBIERNO
DE ESPAÑA
MINISTERIO
DE ASUNTOS EXTERIORES
Y DE COOPERACIÓN
12/08/2013 11:54:01
1
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
1
12/08/2013, 11:51
2
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
2
12/08/2013, 11:51
GUIDE PRATIQUE
À L’USAGE DU
CORPS DIPLOMATIQUE
ACCRÉDITÉ EN ESPAGNE
MADRID, 2010
3
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
3
12/08/2013, 11:51
4.ª Edición, noviembre 2010
MINISTERIO
DE ASUNTOS EXTERIORES
Y DE COOPERACIÓN
SUBSECRETARÍA
SECRETARÍA GENERAL TÉCNICA
VICESECRETARÍA GENERAL TÉCNICA
Área de Documentación y Publicaciones
NIPO: 501-10-047-4
Depósito Legal: M-48.898 - 2010
IMPRENTA DEL MINISTERIO DE ASUNTOS EXTERIORES Y DE COOPERACIÓN
4
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
4
12/08/2013, 11:51
SOMMAIRE
Páginas
INTRODUCTION ......................................
13
1. CHEFS DE MISSION .................................
15
Demande d’agrément ................................
Arrivée à Madrid .......................................
Communication .........................................
Arrivée et accueil ......................................
Déplacement du chef de mission à sa résidence ou à l’hôtel ......................................
1.3. Remise des copies figurées et présentation
des lettres de créance ................................
1.4. Cessation des fonctions .............................
1.5. Chef de mission accrédité auprès du ministère
des Affaires étrangères et de la Coopération.
15
16
16
16
2. MEMBRES DU PERSONNEL DE LA MISSION.
19
2.1. Catégories ................................................
2.1.1. Membres du personnel diplomatique ..........
2.1.2. Membres du personnel administratif et technique ........................................................
2.1.3. Membres du personnel de service ..............
2.2. Accréditation et documents .......................
2.2.1. Visa pour l’accréditation ............................
2.2.2. Arrivée et communication au ministère des
Affaires étrangères et de la Coopération ....
2.2.3. Types de passeports ..................................
2.2.4. Nationalité du personnel accrédité .............
2.2.5. Entrée et sortie d’Espagne .........................
19
19
19
1.1.
1.2.
1.2.1.
1.2.2.
1.2.3.
16
17
17
18
19
19
19
20
20
21
21
5
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
5
12/08/2013, 11:51
Páginas
2.2.6.
2.2.7.
2.2.8.
2.3.
2.3.1.
2.3.2.
Documents d’accréditation .........................
Membres de la famille à charge .................
Travail du conjoint et des personnes à charge.
Chargés d’affaires ad interim .....................
Nomination par le chef de mission .............
Nomination par le ministère des Affaires étrangères de l’État accréditant .........................
Absence du chargé d’affaires a.i. et nomination d’un autre chargé d’affaires à sa place ....
Cessation des fonctions .............................
Chargé d’affaires a.i. d’une mission diplomatique à accréditation multiple .......................
Attachés de défense ..................................
Cessation des fonctions du personnel diplomatique, administratif et technique, et de service..
Cessation des fonctions du personnel diplomatique ....................................................
Cessation des fonctions du personnel administratif et technique .................................
Cessation des fonctions du personnel de service.
Facilités accordées au personnel accrédité et
muni des pièces d’identification requises, à l’arrivée à l’aéroport de Madrid-Barajas .............
Consultations auprès de la sous-direction générale de la Chancellerie ............................
22
22
23
24
24
3. CORPS DIPLOMATIQUE: PRÉSÉANCE ....
29
2.3.3.
2.3.4.
2.3.5.
2.4.
2.5.
2.5.1.
2.5.2.
2.5.3.
2.6.
2.7.
3.1.
3.2.
3.3.
3.4.
3.5.
24
24
25
25
25
26
26
26
26
27
27
Corps diplomatique ...................................
Doyen du corps diplomatique en Espagne ..
Liste du corps diplomatique .......................
Préséance des chefs de mission .................
Préséance du personnel diplomatique ........
29
29
29
30
30
4. CHANGEMENT DE CATÉGORIE DU PERSONNEL ACCREDITÉ ..............................
31
6
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
6
12/08/2013, 11:51
Páginas
5. PERSONNEL CONTRACTUEL .................
33
5.1. Définition ..................................................
5.2. Conditions de recrutement .........................
5.3. Inscription en qualité d’employeur à la sécurité
sociale et affiliation et/ou inscription de travailleurs .........................................................
5.4. Actions auprès des tribunaux du travail ......
33
33
35
37
6. DOMESTIQUES PRIVÉS/PERSONNEL
EMPLOYÉ AU SERVICE PRIVÉ ................
39
6.1. Définition ..................................................
6.2. Recrutement/accréditation ........................
6.3. Cessation des fonctions .............................
39
39
41
7. AVANTAGES FISCAUX .............................
43
7.1. Franchises .................................................
7.1.1. Prise de fonctions ......................................
7.1.2. Biens importés en franchise par le personnel
ayant le statut diplomatique .......................
7.2. Exonération ou remboursement de la TVA
aux missions diplomatiques .......................
7.2.1. Exonération directe (TVA non répercutée sur
le prix) ......................................................
7.2.1.1. Immeubles ................................................
7.2.1.2. Travaux .....................................................
7.2.1.3. Procédure ..................................................
7.2.2. Remboursement de la TVA (TVA répercutée
sur le prix) .................................................
7.2.2.1. Biens destinés à l’usage officiel ..................
7.2.2.2. Fournitures de bureau ................................
7.2.2.3. Approvisionnement et services ..................
7.2.2.4. Procédure ..................................................
43
44
45
46
46
46
46
46
47
47
48
48
48
7
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
7
12/08/2013, 11:51
Páginas
7.3. Remboursement de la TVA aux agents diplomatiques aux fonctionnaires consulaires de
carrière et aux membres d’organismes internationaux ayant le statut diplomatique .......
7.4. Exonération de la TVA pour les acquisitions
réalisées dans un État membre de l’UE à destination d’un autre État membre .................
7.5. Véhicules: importation en franchise diplomatique et immatriculation en série spéciale ..
7.5.1. Nombre maximum de véhicules destinés à l’usage officiel et personnel ................................
7.5.2. Plaques d’immatriculation: séries spéciales .
7.5.3. Immatriculation de véhicules en série diplomatique ....................................................
7.5.3.1. Véhicules n’ayant jamais été immatriculés en
Espagne ....................................................
7.5.3.2. Véhicules préalablement immatriculés en Espagne en série normale .............................
7.5.4. Transfert de véhicules immatriculés en série diplomatique à des personnes ayant un statut privilégié .
7.5.5. Vente d’un véhicule immatriculé en série diplomatique à des personnes ne bénéficiant
pas d’avantages fiscaux .............................
7.5.6. Abandon de véhicules diplomatiques en faveur
du Trésor public ........................................
7.5.7. Réexportation de véhicules ........................
7.5.8. Validité des certificats d’immatriculation ....
7.6. Échange des permis de conduire ................
7.7. Carburant ..................................................
7.8. Assurance des véhicules .............................
49
50
51
52
52
53
53
55
55
56
57
58
58
58
59
60
8. STATIONNEMENT ....................................
61
8.1. Ville de Madrid ..........................................
8.2. Chancellerie ou siège de l’organisme international et résidence du chef de mission ........
61
8
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
8
12/08/2013, 11:51
61
Páginas
8.3. Consulats généraux sis à Madrid ................
8.4. Postes consulaires sis en dehors de Madrid..
8.5. Aéroport de Madrid-Barajas .......................
62
62
62
9. RESPECT DU CODE DE LA ROUTE ........
65
10. COMMUNICATIONS: VALISE DIPLOMATIQUE ET STATIONS DE RADIO ................
67
10.1.
10.1.1.
10.1.2.
10.1.3.
Remise et retrait de la valise diplomatique.
Valise enregistrée ......................................
Valise portée par le commandant de l’aéronef.
Accréditation de la personne chargée de la valise
diplomatique ..............................................
10.2. Installation d’équipements de communication:
stations radioélectriques et stations de communication par satellite .............................
11. ACQUISITION DE TERRAINS À BÂTIR,
D’IMMEUBLES ET DE LOCAUX DESTINÉS
AUX REPRÉSENTATIONS DIPLOMATIQUES ET AUX POSTES CONSULAIRES ..
11.1.
11.2.
11.3.
11.4.
67
67
67
68
68
71
Définition des immeubles ..........................
Demande d’autorisation préalable ..............
Construction ou aménagement des immeubles.
Exonérations fiscales .................................
71
71
73
73
12. SALON D’HONNEUR ...............................
75
12.1. Demande d’ouverture du salon d’honneur d’un
aéroport espagnol ......................................
12.2. Personnalités étrangères pour lesquelles l’utilisation du salon d’honneur peut être demandée .
12.3. Conditions d’utilisation du salon d’honneur .
12.4. Première arrivée d’un ambassadeur ou départ
de celui-ci après cessation de ses fonctions
75
76
76
77
9
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
9
12/08/2013, 11:51
Páginas
13. SÉCURITÉ ................................................
79
13.1. Demande d’un service de sécurité ou de protection personnelle ....................................
13.1.1. Pour les ambassades ..................................
13.1.2. Pour les personnalités étrangères ...............
13.2. Agents de sécurité .....................................
13.2.1. Agents de sécurité accrédités ....................
13.2.2. Agents de sécurité des personnalités ..........
13.3. Sécurité privée ..........................................
80
80
80
81
81
82
83
14. PERMIS DE PORT D’ARMES ....................
85
15. POSTES CONSULAIRES ..........................
87
15.1. Ouverture ou modification d’un poste consulaire ..........................................................
15.2. Chefs et fonctionnaires de postes consulaires:
Catégories et classes .................................
15.2.1. Chefs de poste consulaire: catégories et classes.
15.2.2. Fonctionnaires consulaires: catégories et classes.
15.3. Nomination des chefs de poste consulaire de
carrière .....................................................
15.3.1. Admission provisoire .................................
15.3.2. Exercice à titre temporaire des fonctions de
chef de poste consulaire ............................
15.4. Nomination des fonctionnaires consulaires de
carrière .....................................................
15.5. Types de passeports ..................................
15.6. Nomination des chefs de poste consulaire honoraires .....................................................
15.6.1. Demande de nomination ...........................
15.6.2. Transmission de la nomination et notification
aux autorités locales ..................................
15.6.3. Admission provisoire .................................
15.6.4. Exercice à titre temporaire des fonctions de
chef de poste consulaire honoraire .............
10
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
10
12/08/2013, 11:51
87
88
88
88
88
89
89
89
90
90
90
91
91
91
Páginas
15.7. Nomination des fonctionnaires consulaires honoraires .....................................................
15.8. Incompatibilités à l’exercice de fonctions consulaires honoraires .....................................
16. ÉLECTIONS ET RÉFÉRENDUMS ..............
92
92
95
11
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
11
12/08/2013, 11:51
12
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
12
12/08/2013, 11:51
INTRODUCTION
Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération
se réjouit vivement de l’augmentation constante des missions
diplo-matiques et postes consulaires accrédités en Espagne,
ainsi que du nombre croissant d’organismes internationaux
choisissant notre pays pour y installer leur siège ou une
représentation.
Dans le but de vous offrir leur entière collaboration et leur
soutien dans l’exercice de votre haute mission, les services
du protocole du ministère des Affaires étrangères et de la
Coopération, dépendant de l’unité de l’Introducteur des
ambas-sadeurs, mettent régulièrement à jour ce guide pratique
à l’usage du corps diplomatique accrédité en Espagne.
L’information figurant dans ce guide, loin d’être exhaustive
ou légalement contraignante, entend fournir aux
représentations diplomatiques et consulaires, ainsi qu’aux
organismes interna-tionaux, une orientation utile sur la
pratique espagnole et sur les procédures administratives à
suivre lors des démarches officielles les plus courantes,
effectuées auprès de ce ministère ou de toute autre
administration publique. Ce guide devrait également faciliter
l’installation du personnel accrédité et des membres de sa
famille tout en les informant des avantages et des privilèges
liés à leur statut.
Au fil des seize chapitres qui le composent, ce guide a
pour objectif de répondre aux questions les plus fréquentes.
Chaque chapitre décrit la pratique espagnole en la matière
ou mentionne le texte de loi qui s’y rapporte, en indiquant,
le cas échéant, le service de l’administration publique
13
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
13
12/08/2013, 11:51
compétent, afin de rendre plus aisée toute démarche
ultérieure.
Cette nouvelle édition incorpore les nouveautés introduites
depuis 2008 dans les domaines présentant un intérêt
particulier, tels que: la délivrance de nouveaux documents
d’accréditation, bénéficiant désormais de mesures de sécurité
plus strictes et d’une meilleure qualité technique; les facilités
en matière de stationnement accordées par la Mairie de Madrid aux consulats généraux situés dans la capitale; ou encore,
l’utilisation des salons d’honneur des aéroports.
J’aimerais également souligner l’enthousiasme avec lequel
a été accueillie la création de la boîte aux lettres électronique
(cancillerí[email protected]), dont l’objectif principal est de répondre
aux questions générales sur des points relevant spécifiquement
de cette sous-direction générale. Par ailleurs l’affichage de
ce guide sur le site web du ministère (www.maec.es) s’est
avéré des plus utiles. Il est prévu de le réviser et de le mettre
à jour de manière régulière.
Je me permettrai enfin de rappeler l’esprit de coopération
dont témoignent envers les ambassades, les consulats et les
organismes internationaux les deux sous-directions générales
dépendant de cette unité: la sous-direction générale Déplacements et Visites officielles, Protocole et Ordres et la sousdirection générale de la Chancellerie, tant en ce qui concerne
les aspects abordés dans ce guide, que tout autre sujet d’intérêt
qui pourrait leur être suggéré.
Madrid, septembre 2010.
Javier Vallaure
INTRODUCTEUR DES AMBASSADEURS
14
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
14
12/08/2013, 11:51
1.
1.1.
CHEFS DE MISSION
DEMANDE D’AGRÉMENT
La pratique suivie en Espagne, conforme aux usages internationaux en la matière, veut que la demande de l’agrément,
indispensable et octroyé par le gouvernement espagnol à tout
nouvel ambassadeur, soit présentée personnellement par le chef
de mission concerné à l’Introducteur des ambassadeurs du
ministère des Affaires étrangères et de la Coopération. Cet
usage répond à la pratique diplomatique traditionnelle, qui
confère la plus haute importance et un caractère réservé et
confidentiel à la procédure de remplacement des personnes
qui, tels les ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires,
jouissent de la plus grande confiance du chef de l’État qu’ils sont
appelés à représenter. La demande doit être accompagnée d’un
curriculum vitae détaillé du candidat pour lequel l’agrément est
demandé.
De même, conformément à la pratique internationale,
l’agrément pour un chef de mission devant être accrédité en
Espagne peut également être demandé par le ministère des
Affaires étrangères du pays requérant à l’ambassade d’Espagne
dans la capitale de ce pays.
Une fois l’agrément octroyé, le chef de la mission de l’État
accréditant à Madrid en sera officiellement informé, lorsqu’il
aura lui-même présenté la demande. Il sera alors convoqué par
l’Introducteur des ambassadeurs. La communication pourra
également être faite par l’intermédiaire de l’ambassadeur
d’Espagne dans le pays accréditant, lorsque la demande aura
été faite par cette voie.
15
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
15
12/08/2013, 11:51
1.2.
ARRIVÉE À MADRID
1.2.1.
Communication
Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération
sera informé par note verbale du jour et de l’heure d’arrivée, du
moyen de transport utilisé, ainsi que du nom des personnes qui
accompagnent le chef de mission. Dans la même note verbale,
il sera demandé que soit fixée la date de présentation de la
copie figurée de ses lettres de créance.
1.2.2.
Arrivée et accueil
Si le chef de mission arrive à Madrid:
a) en avion: il sera accueilli à sa descente d’avion par un haut
fonctionnaire des services du protocole du ministère des Affaires
étrangères et de la Coopération et par le chargé d’affaires ad
interim, qui l’accompagneront au salon d’honneur de l’aéroport;
b) en train: il sera accueilli à sa descente de train par les
fonc-tionnaires cités précédemment.
Si l’arrivée de l’ambassadeur a lieu un jour ouvrable entre
09h00 et 19h00, il sera accueilli suivant la procédure ci-dessus.
Lorsque l’arrivée a lieu en dehors de cet horaire ou un samedi,
un dimanche ou un jour férié, ou si le moyen de transport utilisé
est la voiture, le haut fonctionnaire du protocole lui rendra visite
à son ambassade le premier jour ouvrable suivant son arrivée.
1.2.3.
1.2.3.
Déplacement du chef de mission à sa résidence u
à l’hôtel
a) Si le chef de mission a sa résidence à Madrid, son
ambassade mettra à sa disposition les véhicules nécessaires pour
son dépla-cement.
b) Si le chef de mission ne réside pas à Madrid, les services
du protocole se chargeront de son transport et, si l’ambassadeur
le souhaite, ils lui réserveront une chambre d’hôtel aux frais de
l’am-bassade.
16
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
16
12/08/2013, 11:51
1.3. REMISE DES COPIES FIGURÉES ET PRÉSENTATION
DES LETTRES DE CRÉANCE
(Cf. brochure intitulée «Lettres de créance».)
1.4. CESSATION DES FONCTIONS
Lors de la communication officielle de la cessation de ses
fonctions, et en tout cas un mois avant son départ effectif du
pays, le chef de mission pourra s’adresser à l’unité de l’Introducteur des ambassadeurs, par note verbale ou note signée,
afin de solliciter des audiences de congé avec Leurs Majestés le
Roi et la Reine (l’usage veut que le conjoint assiste à cette
audience), le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, des hauts fonctionnaires de ce ministère, et toute autre
autorité de son choix.
Avant son départ, le chef de mission désignera, par note
verbale ou note signée adressée à l’unité de l’Introducteur des
ambassadeurs, le fonctionnaire diplomatique qui restera à la
tête de la mission en qualité de chargé d’affaires ad interim
jusqu’à l’arrivée de son successeur.
S’il ne le fait pas, la nomination du chargé d’affaires sera
effectuée par le ministère des Affaires étrangères de l’État
accréditant selon la procédure indiquée au paragraphe 2.3.2.
La mission diplomatique communiquera à l’unité de l’Introducteur des ambassadeurs la date de cessation des fonctions du
chef de mission, le jour et l’heure de son départ, ainsi que le
moyen de transport utilisé, afin que l’Introducteur des ambassadeurs puisse prendre congé de lui.
À son départ, et dans un délai de 90 jours maximum à
compter de la date de cessation des fonctions (période de
courtoisie), le chef de mission devra rendre à la sous-direction
générale de la Chancellerie du ministère des Affaires étrangères
et de la Coopération, sa pièce d’identification et d’accréditation,
ainsi que celles des membres de sa famille. Il remettra également
les papiers et les plaques d’immatriculation diplomatiques du
ou des véhicule(s) lui appartenant en vue de leur annulation.
17
2
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
17
12/08/2013, 11:51
1.5. CHEF DE MISSION ACCRÉDITÉ AUPRÈS DU MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DE LA
COOPÉRATION
Si le chef de mission est un chargé d’affaires accrédité auprès
du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération [article 14. c)] de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques), le ministère sera informé de son arrivée en Espagne
selon la procédure indiquée au paragraphe 1.2.1. Dans la note
verbale indiquant le jour et l’heure d’arrivée ainsi que le nom
des personnes qui l’accompagnent, il sera demandé que soit
fixée la date pour la présentation des lettres de cabinet.
18
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
18
12/08/2013, 11:51
2.
2.1.
MEMBRES DU PERSONNEL DE LA MISSION
CATÉGORIES
Conformément à la Convention de Vienne sur les relations
diplomatiques, du 18 avril 1961, article 1er.c), le personnel de la mission
se compose des membres du personnel diplomatique, du personnel
administratif et technique et du personnel de service de la mission.
2.1.1.
Membres du personnel diplomatique
L’expression «membres du personnel diplomatique» s’entend des
membres du personnel de la mission qui ont la qualité de diplomates.
2.1.2.
Membres du personnel administratif et technique
L’expression «membres du personnel administratif et
technique» s’entend des membres du personnel de la mission
employés dans le service administratif et technique de la mission.
2.1.3.
Membres du personnel de service
L’expression «membres du personnel de service» s’entend
des membres du personnel de la mission employés au service
domestique de la mission (chancellerie et résidence du chef de
mission).
2.2.
2.2.1.
ACCRÉDITATION ET DOCUMENTS
Visa pour l’accréditation
Les membres de la mission d’un pays n’ayant pas signé un
accord de dispense de visa de première entrée aux fins d’une
19
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
19
12/08/2013, 11:51
accréditation devront faire une demande de visa pour eux-mêmes
et pour leur famille.
2.2.2. Arrivée et communication au ministère des
Affaires étrangères et de la Coopération
À l’arrivée d’un nouveau membre d’une mission en Espagne,
son ambassade en informera la sous-direction générale de la
Chancellerie en lui adressant les documents suivants:
— une note verbale pour chaque fonctionnaire et les
membres de sa famille à charge;
— un formulaire d’accréditation dûment rempli pour le titulaire
et pour chacun des membres de sa famille à charge. Ces
formulaires, revêtus de la signature et du sceau du chef de
mission, devront être conformes aux dispositions de la
note verbale circulaire 20/7.2 du 13 novembre 2006. Si
lesdites dispositions ne sont pas respectées, la procédure
d’accré-ditation ne pourra pas être engagée et les
formulaires seront retournés afin d’être dûment remplis;
— un curriculum vitae (uniquement pour le personnel ayant
le statut diplomatique);
— deux photographies d’identité récentes en couleur, sur
fond blanc, sans lunettes de soleil et tête nue;
— une photocopie du passeport (cf. 2.2.4.), y compris de la
page portant, le cas échéant, le visa et/ou le cachet d’entrée.
Une fois l’accréditation acceptée, l’ambassade en sera
informée par une note verbale, qui sera accompagnée de la
pièce d’identification et d’accréditation (cf. 2.2.6).
2.2.3.
Types de passeports
La pratique espagnole exige que les membres du personnel
des missions diplomatiques accréditées en Espagne soient
détenteurs de l’un des passeports suivants:
a) Chef de mission et personnel diplomatique:
a) Passeport diplomatique.
20
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
20
12/08/2013, 11:51
b) Personnel administratif et technique:
b) Passeport diplomatique, officiel ou de service.
c) Personnel de service:
c) Passeport officiel, de service ou ordinaire.
2.2.4.
Nationalité du personnel accrédité
La pratique espagnole exige que le personnel diplomatique
et le personnel administratif et technique de la mission possèdent
la nationalité de l’État accréditant et n’aient pas le statut de
résident légal en Espagne.
Si, avant sa nomination, l’intéressé a sa résidence permanente
en Espagne, celui-ci devra renoncer préalablement et explicitement
au permis de séjour en Espagne, afin d’être accepté et accrédité
par le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.
Si l’intéressé possède la nationalité d’un pays pour lequel un
visa est exigé aux fins de l’accréditation, il devra obtenir un visa
pour lui-même et pour les membres de sa famille à charge
avant que sa nomination ne soit acceptée, ainsi que le passeport
correspondant à la catégorie à laquelle il appartient.
Le personnel de service de la mission peut avoir la nationalité
de l’État accréditant ou d’un État tiers, mais pas celle de l’État
accréditaire.
2.2.5.
Entrée et sortie d’Espagne
Les membres de la mission diplomatique ont uniquement
besoin du visa de première entrée aux fins de l’accréditation
(sauf si un accord de dispense a été signé avec le pays d’envoi).
Une fois en possession de leur pièce d’identification et
d’accréditation, ils pourront quitter le territoire espagnol et y
entrer sur simple présentation de ladite pièce et de leur
passeport, pourvu qu’ils soient tous deux en cours de validité.
(Note verbale circulaire 29/7 du 21 août 1997).
21
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
21
12/08/2013, 11:51
2.2.6. Documents d’accréditation
Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération
fournira une pièce d’identité à tout le personnel accrédité et
aux membres de leur famille à charge.
La note verbale circulaire n.o 14/7 du 15 juin 2010 précise
les caractéristiques des pièces d’identification et d’accréditation.
2.2.7. Membres de la famille à charge
Sont considérés membres de la famille à charge d’un membre
de la mission:
a) le conjoint ou concubin légalement déclaré et reconnu;
b) les enfants célibataires jusqu’à l’année de leurs 23 ans;
c) les ascendants au premier degré, par consanguinité ou par
alliance, pourvu qu’ils habitent sous le même toit que l’agent
accrédité et qu’ils dépendent économiquement de lui.
Afin d’accréditer le concubin d’un membre du personnel de
la mission, du poste consulaire ou de l’organisme international,
celui-ci doit être porteur d’un passeport ayant les mêmes
caractéristiques que celui du titulaire de l’accréditation (diplomatique, de service ou officiel) et sur lequel apparaît le lien
avec le titulaire de l’accréditation, par l’emploi de l’expression
«concubin» ou toute autre expression équivalente.
Si cette condition ne peut être satisfaite, une attestation
légale, délivrée par un organisme officiel de recensement des
concubins dans l’État accréditant certifiant légalement le lien
existant, devra être présentée.
Tout enfant célibataire du membre du personnel accrédité
qui, l’année de ses 23 ans, réside encore en Espagne et continue
de dépendre économiquement de ce dernier et de vivre au
domicile familial, se verra délivrer par la sous-direction générale
de la Chancellerie une nouvelle carte d’identification en
remplacement de la précédente. Ce nouveau titre, qui lui
permettra de rester en Espagne jusqu’à la fin du mandat du
22
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
22
12/08/2013, 11:51
titulaire dont il dépend, n’accorde aucun type de privilège ou
d’immunité et n’autorise en aucune façon l’exercice d’une activité
lucrative.
Si l’intéressé souhaite exercer une activité professionnelle, il
devra rendre immédiatement sa carte d’identification au
ministère et solliciter le permis de travail obligatoire, conformément aux dispositions de la loi organique 4/2000,
du 11 janvier 2000, relative aux droits et libertés des étrangers
en Espagne et à leur intégration sociale (Journal officiel espagnol
n.o 10, du 12 janvier 2000), complétée ultérieurement par la
loi organique 2/2009, du 11 décembre 2009 (Journal officiel
espagnol n.o 299, du 12 décembre 2009).
Les enfants d’un membre du personnel accrédité, âgés
de 23 ans ou qui atteindront l’âge de 23 ans dans l’année civile
en cours, souhaitant venir s’installer en Espagne au domicile
familial, s’ils ne sont pas ressortissants d’un État de l’Union
européenne ou de l’Espace économique européen, ne seront
pas accrédités par le ministère des Affaires étrangères et de la
Coopération et devront solliciter auprès du consulat ou de
l’ambassade d’Espagne dans le pays d’origine le visa qui leur
permettra d’obtenir la carte d’identité de résident étranger. Cette
carte d’identité devra être demandée dans un délai d’un mois à
compter de leur entrée en Espagne, conformément aux
dispositions de la législation espagnole en la matière.
(Cf. notes verbales circulaires 26/7 du 21 décembre 2006,
et 6/7 du 12 mars 2007).
2.2.8. Travail du conjoint et des personnes à charge
Sauf pour les ressortissants de l’Union européenne, la
pratique espagnole exige que soient conclues des conventions
internationales régissant l’accès aux activités lucratives des
membres de la famille à charge du personnel accrédité. Aucune
activité rémunérée ne pourra donc être exercée sans l’existence
préalable d’un accord ou d’une convention bilatérale reconnaissant ce droit et fixant les conditions de l’exercice de
ladite activité.
23
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
23
12/08/2013, 11:51
2.3.
CHARGÉS D’AFFAIRES AD INTERIM
2.3.1.
Nomination par le chef de mission
Si le chef de mission est amené à quitter le territoire, de
manière temporaire ou définitive (cessation de fonctions), il devra
nommer, avant son départ, un chargé d’affaires ad interim, qui
assumera en son absence la direction de la mission à titre
provisoire. Cette nomination sera communiquée au ministère
des Affaires étrangères et de la Coopération par note verbale
ou note signée.
2.3.2.
Nomination par le ministère des Affaires
étrangères de l’État accréditant
Si, pour une raison quelconque, le chef de mission ne nomme
pas de chargé d’affaires a.i. en son absence, la nomination sera
effectuée par le ministère des Affaires étrangères de l’État accréditant, selon l’une des modalités suivantes:
— soit par un télégramme adressé à son homologue espagnol par le ministre des Affaires étrangères de l’État
accréditant;
— soit par une communication écrite du ministère des Affaires
étrangères de l’État accréditant à l’Ambassade d’Espagne
dans ce pays.
2.3.3.
Absence du chargé d’affaires a.i. et nomination
d’un autre chargé d’affaires à sa place
Si le chargé d’affaires a.i. doit s’absenter du territoire
espagnol, la nomination d’un autre chargé d’affaires sera
effectuée par le ministère des Affaires étrangères de l’État
accréditant, selon la procédure indiquée au paragraphe
précédent. Dans tous les cas, la personne nommée sera un
fonctionnaire diplomatique, soit appartenant à la mission, soit
envoyé spécifiquement à cette fin.
24
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
24
12/08/2013, 11:51
2.3.4.
Cessation des fonctions
Le chargé d’affaires a.i. quitte ses fonctions:
a) absence temporaire du chef de mission: au retour de ce
dernier, ce retour étant notifié au ministère des Affaires
étrangères et de la Coopération par note verbale;
b) absence définitive du chef de mission: à l’arrivée du nouveau
chef de mission, au moment de la présentation des copies
figurées.
2.3.5. Chargé d’affaires a.i. d’une mission diplomatique
à accréditation multiple
Un État ayant un chef de mission accrédité en Espagne auprès
d’un ou de plusieurs autres États, et ne résidant pas à Madrid,
pourra ouvrir dans cette capitale une mission diplomatique dirigée
par un chargé d’affaires a.i.
2.4.
ATTACHÉS DE DÉFENSE
Selon la pratique espagnole, la nomination des attachés de
dé-fense, militaires, navals et de l’air des missions diplomatiques
accré-ditées à Madrid requiert l’agrément préalable du ministère
des Affaires étrangères et de la Coopération. Pour demander
l’agrément, la mission concernée remettra:
— une note verbale demandant l’agrément;
— un curriculum vitae de l’intéressé.
Une fois l’agrément accordé, afin de procéder à l’accréditation, la demande de visa devra être adressée à la mission
diplomatique ou au poste consulaire d’Espagne dans le pays
accréditant (sauf si un accord de dispense de visa a été conclu
entre les deux pays).
À leur arrivée, les attachés de défense, militaires, navals ou
de l’air, recevront une pièce d’identification et d’accréditation
identique à celle des autres membres du personnel diplomatique
de la mission (cf. 2.2.2 sqq.).
25
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
25
12/08/2013, 11:51
Sans préjudice des visites qu’ils jugeront opportun de rendre à
des responsables du ministère des Affaires étrangères et de la
Coopération, ces attachés devront se présenter, à leur arrivée,
au service des attachés militaires de l’État-major de la Défense.
2.5. CESSATION DES FONCTIONS DU PERSONNEL DIPLOMATIQUE, ADMINISTRATIF ET TECHNIQUE, ET DE
SERVICE
2.5.1. Cessation des fonctions du personnel diplomatique
La mission diplomatique communiquera par une note verbale
individualisée la cessation des fonctions des fonctionnaires ayant
le statut diplomatique (en précisant la date de cessation effective).
Elle devra restituer aux services du protocole leur pièce d’identification et d’accréditation ainsi que celles des membres de
leur famille. Elle remettra également dans les 60 jours suivant la
date de cessation des fonctions (période de courtoisie) les papiers
et les plaques d’immatriculation diplomatiques du ou des
véhicule(s) lui appartenant aux fins de leur annulation.
2.5.2. Cessation des fonctions du personnel administratif
2.5.2. et technique
La mission diplomatique communiquera par une note verbale
individualisée la cessation des fonctions des membres du
personnel appartenant à cette catégorie (en précisant la date
de cessation effective). Elle devra y joindre leur pièce d’identification et d’accréditation et celles des membres de leur famille,
ainsi que les papiers et les plaques d’immatriculation de leur
véhicule, aux fins de leur annulation, dans les 60 jours suivant la
date de cessation des fonctions (période de courtoisie).
2.5.3.
Cessation des fonctions du personnel de service
La mission diplomatique communiquera par une note verbale
individualisée la cessation des fonctions des membres du personnel appartenant à cette catégorie, en indiquant la date de
26
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
26
12/08/2013, 11:51
cessation effective et en joignant leur pièce d’identification et
d’accréditation.
2.6. FACILITÉS ACCORDÉES AU PERSONNEL ACCRÉDITÉ
2.6. ET MUNI DES PIÈCES D’IDENTIFICATION REQUISES,
2.6. À L’ARRIVÉE À L’AÉROPORT DE MADRID-BARAJAS
Par une note verbale circulaire n.o 24/7 du 1er décembre
2006, le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération
a com-muniqué aux missions diplomatiques accréditées et aux
organismes internationaux ayant leur siège ou une représentation
en Espagne, l’adoption d’une mesure destinée à faciliter considérablement l’entrée sur le territoire national à l’aéroport de
Madrid-Barajas du personnel accrédité étant déjà en possession
d’une pièce d’identification diplomatique ou consulaire.
La mesure consiste à permettre l’accès de ces personnes
aux postes de contrôle de passeports réservés aux citoyens de
l’Union européenne, et ce de manière générale et quelle que
soit leur nationalité.
Avec cette nouvelle mesure, les formalités d’entrée devant
être remplies par le personnel accrédité ainsi que les déplacements à l’étranger sont désormais plus aisés.
2.7. CONSULTATIONS AUPRÈS DE LA SOUS-DIRECTION
GÉNÉRALE DE LA CHANCELLERIE
Par note verbale circulaire n.o 21/7 du 17 mai 2007, le ministère
des Affaires étrangères et de la Coopération a communiqué la
création par la sous-direction générale de la Chancellerie d’une
voie rapide de consultation à l’intention des missions diplomatiques
et des orga-nismes internationaux, à savoir une boîte aux lettres
électronique ([email protected]), dont l’objectif est d’améliorer
la qualité des services offerts au personnel accrédité et de réduire
le nombre d’appels téléphoniques enregistrés chaque jour concernant les accréditations, les franchises diplomatiques, le remboursement et l’exonération de la TVA, l’immatriculation des véhicules
et les permis de conduire.
27
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
27
12/08/2013, 11:51
28
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
28
12/08/2013, 11:51
3.
CORPS DIPLOMATIQUE: PRÉSÉANCE
3.1. CORPS DIPLOMATIQUE
En Espagne, le corps diplomatique est formé par les chefs
de mission et par les fonctionnaires ayant le statut diplomatique
accrédités en Espagne.
3.2.
DOYEN DU CORPS DIPLOMATIQUE EN ESPAGNE
Le doyen du corps diplomatique en Espagne est le Nonce
apostolique de Sa Sainteté le Pape accrédité auprès de Sa
Majesté le Roi. En tant que tel, il représente le corps diplomatique
accrédité en Espagne et occupe toujours le premier rang parmi
les chefs de mission.
Le vice-doyen du corps diplomatique est le chef de mission le plus
ancien parmi ceux qui sont accrédités auprès de Sa Majesté le Roi.
3.3.
LISTE DU CORPS DIPLOMATIQUE
Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération publie
périodiquement la liste du corps diplomatique accrédité en Espagne.
À cet effet, les différentes missions et organismes doivent remettre
chaque année, à la sous-direction générale de la Chancellerie, la liste
par ordre de préséance du personnel diplomatique, en indiquant
l’état civil et, le cas échéant, pour les chefs de mission et les chefs
adjoints, les nom et prénoms des conjoints.
La liste dûment actualisée du personnel accrédité peut être
consultée sur le site web du ministère des Affaires étrangères et
de la Coopération: www.maec.es.
(Cf. note verbale circulaire n.º 6/7 du 24 avril 2006).
29
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
29
12/08/2013, 11:51
3.4.
PRÉSÉANCE DES CHEFS DE MISSION
L’ordre de préséance des chefs de mission est déterminé par
la date et l’ordre de présentation des lettres de créance à Sa
Majesté le Roi. La préséance dans l’ordre de présentation des
lettres de créance est à son tour déterminée par la date et l’ordre
d’arrivée à Madrid.
Si plusieurs chefs de mission arrivent simultanément (par
exemple, dans le même avion), la préséance est déterminée
par la date d’octroi de l’agrément.
3.5.
PRÉSÉANCE DU PERSONNEL DIPLOMATIQUE
Le chef de mission notifiera l’ordre de préséance des membres
du personnel diplomatique de la mission. Le formulaire d’accréditation devra préciser la catégorie et la fonction de chacun, ainsi
que son rang dans la liste diplomatique (préséance).
30
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
30
12/08/2013, 11:51
4.
CHANGEMENT DE CATÉGORIE
DU PERSONNEL ACCRÉDITÉ
La pratique espagnole admet le changement de niveau ou
de fonctions au sein d’une même catégorie, par exemple, la
promotion du grade de second secrétaire à celui de premier
secrétaire, ou le changement de fonctions d’un conseiller (des
affaires politiques aux affaires économiques) au sein de la
catégorie du personnel diplomatique. Il en est de même au sein
de la catégorie du personnel administratif et technique.
Toutefois, la pratique espagnole n’accepte pas le changement
de catégorie du personnel d’une mission diplomatique, par
exemple, le passage d’un fonctionnaire administratif et technique
à la catégorie de fonctionnaire diplomatique.
La pratique est identique dans le domaine consulaire.
31
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
31
12/08/2013, 11:51
32
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
32
12/08/2013, 11:51
5.
5.1.
PERSONNEL CONTRACTUEL
DÉFINITION
On entend par personnel contractuel le personnel recruté en
Espagne par les représentations diplomatiques, postes consulaires
et organismes internationaux, pour réaliser un travail administratif, technique ou de service. Ces agents ne bénéficient donc
pas du statut de membres du personnel de la mission, tel que
défini à l’article 1er de la Convention de Vienne sur les relations
diplomatiques (cf. 2.1).
5.2.
CONDITIONS DE RECRUTEMENT
La législation applicable aux relations de travail entre les
missions et les agents recrutés localement est celle de l’État
accréditaire, la mission ou organisme en question étant
considérés comme employeurs à tous les effets. Les privilèges
et immunités dont la représentation bénéficie en tant que telle
n’en sont toutefois nullement affectés.
Par la note verbale circulaire n.o 17/7 du 18 octobre 2006, le ministère
des Affaires étrangères et de la Coopération a procédé à la mise à jour
des informations concernant la législation espagnole du travail, afin de
faciliter le respect des lois et règlements de l’État accréditaire par les
missions diplomatiques, les postes consulaires de carrière et les organismes
internationaux ayant leur siège ou une représentation en Espagne,
conformément au droit international coutumier et aux dispositions des
Conventions de Vienne sur les relations diplomatiques et consulaires.
Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération
recommande aux missions de consulter des avocats spécialistes
du droit du travail espagnol afin de connaître et d’appliquer
correctement cette législation.
33
3
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
33
12/08/2013, 11:51
Les principales conditions de recrutement du personnel local
sont énoncées ci-dessous à titre indicatif:
— L’employé doit avoir la nationalité espagnole ou résider
légalement en Espagne.
— Un contrat de travail, rédigé en espagnol, doit être établi,
dans le respect du droit du travail en vigueur (décret royal
législatif 1/1995, du 24 mars 1995, portant approbation
du texte remanié de la loi relative au statut des travailleurs).
Il est particulièrement important de respecter les exigences
en matière de: salaire minimum interprofessionnel, durée
du travail, repos hebdomadaire, congés annuels et autres,
régime disciplinaire et causes de cessation du contrat de
travail.
— Après s’être préalablement inscrits en tant qu’employeurs
auprès de la sécurité sociale, la mission diplomatique, le
poste consulaire ou l’organisme international doivent
obligatoirement procéder à l’affiliation et/ou inscription
du personnel local au régime général de la sécurité sociale,
et s’acquitter, pour ce personnel, des obligations définies
par le décret royal législatif 1/1994 du 20 juin 1994,
portant approbation de la loi générale de la sécurité sociale.
Le recrutement de personnel local devra être communiqué par
note verbale au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, un formulaire d’accréditation (cf. 2.2.2.) et les pièces suivantes
devant y être joints: deux photographies d’identité récentes en couleur; photocopie d’un document attestant de l’acquittement des
obligations en matière de sécurité sociale; photocopie du document
national d’identité ou du titre de séjour en cours de validité.
La sous-direction générale de la Chancellerie prendra acte
de ces recrutements et délivrera une carte d’identification au
personnel en question. Toutefois il ne s’agit pas là d’un document
d’identité officiel, les ressortissants espagnols devant être en
possession du document national d’identité (DNI), et les étrangers
résidant de façon permanente en Espagne de leur carte de
séjour (cf. note verbale circulaire n.º 14/7 du 15 juin 2010).
34
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
34
12/08/2013, 11:51
5.3. INSCRIPTION EN QUALITÉ D’EMPLOYEUR À LA SE5.3. CURITÉ SOCIALE ET AFFILIATION ET/OU INSCRIP5.3. TION DE TRAVAILLEURS
L’inscription est l’acte administratif par lequel la Trésorerie
générale de la sécurité sociale attribue à l’employeur un numéro
qui permettra de l’identifier et de vérifier qu’il s’acquitte de ses
obligations auprès du régime de sécurité sociale auquel il est assujetti.
Une fois inscrits en qualité d’«employeurs», les missions diplomatiques, les postes consulaires et les organismes internationaux
établis sur le territoire espagnol devront communiquer à l’administration de la Trésorerie générale de la sécurité sociale dont ils
dépendent géographiquement de par l’emplacement de leur siège,
les inscriptions, les radiations et les modifications de données
relatives au personnel local au début ou à la fin de toute relation de
travail. Ils devront également maintenir l’inscription de leurs employés
pendant toute la durée de la relation de travail et procéder au
versement des cotisations correspondantes dans les délais fixés.
Une résolution du secrétariat d’État à la sécurité sociale, en
date du 27 juillet 2006, a instauré une nouvelle procédure
permettant l’affiliation au système de la sécurité sociale du
personnel non fonctionnaire des représentations diplomatiques
accréditées en Espagne.
Les principales caractéristiques de cette procédure sont les
suivantes:
— Elle concerne les missions diplomatiques et les postes
consulaires de pays avec lesquels il n’existe pas de
convention bilatérale de sécurité sociale et souhaitant
affilier à la sécurité sociale espagnole leur personnel non
fonctionnaire (technique, administratif et de service).
— L’affiliation doit s’étendre à la totalité du personnel non
fonctionnaire de la représentation diplomatique ou du poste
consulaire, quelle que soit sa nationalité. La procédure est
engagée directement auprès des directions provinciales ou
des administrations de la Trésorerie générale de la sécurité
sociale auxquelles la mission est rattachée.
35
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
35
12/08/2013, 11:51
— La mission diplomatique ou le poste consulaire acquièrent
le statut d’«employeur» et sont inscrits au régime général
de la sécurité sociale. Sans préjudice de leurs privilèges
et im-munités, ils sont alors tenus, en qualité d’employeurs,
de collaborer, quand cela leur est demandé, avec les
autorités et les institutions espagnoles.
— L’affiliation et l’inscription prennent effet le premier jour
du mois suivant la date de la demande, sauf si une date
ultérieure figure sur ladite demande.
En ce qui concerne les personnes engagées à titre exclusif
et privé par les membres des missions diplomatiques et postes
consulaires, les règles applicables aux fins de sécurité sociale,
sont les suivantes:
— Si ces personnes ont la nationalité espagnole, elles relèvent
pleinement du régime espagnol de sécurité sociale.
— Si elles sont d’une autre nationalité, quelle qu’elle soit,
elles peuvent être affiliées au système espagnol de sécurité
sociale à la demande de leurs employeurs.
Pour toutes les autres questions non traitées dans cette
résolution, les règles applicables sont celles du système de la
sécurité sociale, dans la mesure où elles ne contredisent pas les
principes des Conventions de Vienne.
Tous les renseignements relatifs à la présentation des demandes et aux pièces à fournir, ainsi que les différents formulaires à
remplir, sont disponibles sur le site web de la sécurité sociale:
www.seg-social.es. Le site web du ministère du Travail et de
l’Immigration (www.mtin.es) offre également des informations
utiles pour éclaircir ou résoudre certains aspects liés à ces questions.
Toute consultation concernant l’inscription à la sécurité sociale en
tant qu’employeur, l’affiliation, les inscriptions et les radiations de travailleurs, peut être adressée à la sous-direction géné-rale
des affiliations et des procédures spéciales (tél.: 91 503 80 29; fax:
91 503 87 03). Les consultations concernant la cotisation et le
recouvrement peuvent être adressées à la sous-direction générale
des recouvrements (tél.: 91 503 80 17; fax: 91 503 81 12).
36
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
36
12/08/2013, 11:51
Si les missions diplomatiques rencontrent des difficultés dans
la réalisation de ces démarches, le ministère des Affaires
étrangères et de la Coopération leur suggère de s’adresser à un
cabinet spécialisé, étant donné qu’il s’agit de questions
particulièrement importantes en matière de droit social.
5.4.
ACTIONS AUPRÈS DES TRIBUNAUX DU TRAVAIL
Par la note verbale n.º 6/7 du 1er février 1990, le ministère
des Affaires étrangères a informé les missions diplomatiques
accréditées en Espagne de la tendance des tribunaux à affirmer
la juridiction espagnole dans les contentieux du travail (arrêts de
la Cour suprême du 10 février et du 1er décembre 1986).
Ces dernières années, l’expérience a confirmé que les manquements au droit du travail et de la sécurité sociale vis-à-vis des
travailleurs employés par les missions ont entraîné une augmentation
des actions en justice jugées recevables par les tribunaux du travail,
ainsi qu’une augmentation significative des jugements de condamnation, dont le non-respect conduit à des procédures d’exécution.
Pour cette raison, et afin d’éviter des situations perturbant
l’exercice normal de leurs fonctions par les missions, de préserver
l’image de celles-ci vis-à-vis des citoyens et de sauvegarder les
droits légitimes des particuliers concernés, le ministère des
Affaires étrangères et de la Coopération conseille ce qui suit
aux missions diplomatiques et aux postes consulaires:
— observer scrupuleusement la législation espagnole, tant
en matière d’emploi et de sécurité sociale qu’en tout
autre domaine, conformément aux dispositions de l’article 41 de la Convention de Vienne sur les relations
diplomatiques et de l’article 55 de la Convention de
Vienne sur les relations consulaires;
— se faire représenter dans les procédures par des avocats
afin de faire valoir leurs moyens de défense devant les
organes juridictionnels, de sorte que la cour puisse
connaître et examiner la position de la partie défenderesse
avant de rendre son verdict, le ministère des Affaires
37
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
37
12/08/2013, 11:51
étrangères et de la Coopération étant disposé à faire
parvenir à l’organe juridictionnel, par la voie diplomatique,
les observations jugées pertinentes, si la demande lui en
est faite ex-pressément;
— exercer les recours autorisés par la loi;
— exécuter volontairement le jugement définitif.
38
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
38
12/08/2013, 11:51
6.
6.1.
DOMESTIQUES PRIVÉS / PERSONNEL
EMPLOYÉ AU SERVICE PRIVÉ
DÉFINITION
L’article 1er.h) de La Convention de Vienne sur les relations
diplomatiques définit comme domestiques privés les personnes
employées au service domestique d’un membre de la mission,
n’étant pas des employés de l’État accréditant.
L’article 1er.i) de la Convention de Vienne sur les relations
consulaires désigne ce personnel comme membre du personnel
privé, qu’il définit comme toute personne employée
exclusivement au service privé d’un membre du poste consulaire.
Les domestiques privés ne bénéficient donc pas du statut de
membre du personnel de la mission (article 1er.c) de la CVRD),
pas plus que le personnel employé au service privé ne bénéficie
de celui de membre du poste consulaire (article 1er.g) de la CVRC).
6.2.
RECRUTEMENT/ACCRÉDITATION
Par la note verbale n.º 17/7 du 18 octobre 2006, le ministère
des Affaires étrangères et de la Coopération a rappelé aux missions
diplomatiques et aux organismes internationaux les deux voies
possibles de recrutement et d’accréditation de ce personnel.
Le personnel recruté en Espagne au service privé de personnes
ayant le statut diplomatique et étant affectées à une ambassade,
un poste consulaire ou un organisme international ayant son
siège ou une représentation sur le territoire national, a le statut
d’employé de maison. Ce personnel relève du droit du travail
espagnol, et le membre de la mission, du poste consulaire ou
de l’organisme international, l’ayant recruté et pour lequel celui39
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
39
12/08/2013, 11:51
ci travaille, est seul tenu, à titre privé, de s’acquitter des obligations
qui lui incombent en tant qu’employeur, notamment en matière
de sécurité sociale.
En ce cas, l’employé de maison devra être espagnol ou résident
légal en Espagne.
Dans des cas exceptionnels, l’agent diplomatique peut
rejoindre sa nouvelle affectation accompagné de ses employés
domestiques. Ceux-ci devront se munir d’un visa pour personnel
domestique accompagnant son employeur, quelle que soit leur
nationalité. Un projet de contrat de travail (dont un modèle
figurait en annexe à ladite note verbale), signé par les deux
parties, devra être joint à la demande de visa. En vertu des
dispositions de l’article 33 de la Convention de Vienne sur les
relations diplomatiques et de l’article 48 de la Convention de
Vienne sur les relations consulaires, la relation de travail sera
régie par le droit espagnol du travail et de la sécurité sociale
sauf si, en ce qui concerne la sécurité sociale, la preuve est
apportée que l’employé est couvert par la sécurité sociale de
l’État accréditant ou d’un État tiers.
Il va de soi que cette exemption d’obligation de respect du
droit local en matière de sécurité sociale, n’empêche pas
l’inscription volontaire au régime espagnol de sécurité sociale, à
condition que cette inscription soit autorisée par l’État. Ces
dispositions doivent être entendues sans préjudice des accords
bilatéraux ou multilatéraux de sécurité sociale déjà existants ou
qui pourraient être conclusà l’avenir.
L’agent diplomatique disposera d’un délai maximum de 6 mois
à compter du moment où il aura rejoint son poste pour recourir à
cette modalité d’accréditation; au plus deux personnes à son service pourront en bénéficier. Il ne sera pas possible de recourir à
cette modalité pour remplacer ultérieurement ces travailleurs.
À l’arrivée de ce personnel en Espagne, l’ambassade, le poste consulaire ou l’organisme international en informeront comme
il se doit le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération,
auquel ils remettront les pièces indiquées au paragraphe 2.2.2.,
tout type de passeport étant admis.
40
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
40
12/08/2013, 11:51
La sous-direction générale de la Chancellerie prendra acte de
ces recrutements ou arrivées et délivrera soit une carte
d’identification (pour les personnes recrutées localement en
Espagne), soit un document d’accréditation (pour les employés
arrivés de l’étranger en possession du visa pour personnel domestique), conformément aux dispositions de la note verbale circulaire
n.º 14/7 du 15 juin 2010.
Les personnes employées au service privé d’un agent
diplomatique qui arrivent de l’étranger peuvent avoir la
nationalité de l’État accréditant ou celle d’un État tiers.
6.3.
CESSATION DES FONCTIONS
La cessation des fonctions de l’agent diplomatique impliquera
automatiquement celle des domestiques privés ou du personnel
employé à son service privé arrivés avec lui en Espagne, ainsi
que l’obligation pour ceux-ci de quitter le territoire national.
La mission diplomatique, le poste consulaire ou l’organisme
international communiqueront à la sous-direction générale de la
Chancellerie la date de départ de ces employés, le moyen de
transport utilisé et la frontière de sortie. Les documents
d’accréditation qui leur auront été délivrés devront être restitués
et joints à la note verbale.
41
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
41
12/08/2013, 11:51
42
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
42
12/08/2013, 11:51
7.
AVANTAGES FISCAUX
Les franchises et exonérations diplomatiques et consulaires,
ainsi que les franchises et exonérations accordées aux organismes
internationaux, sont réglementées par le décret royal 3485/2000,
du 29 décembre 2000, (Journal officiel espagnol n.º 313 du 30
décembre 2000) et par l’arrêté du ministère des Finances du 24
mai 2001 fixant les limites desdites franchises et exonérations
(Journal officiel espagnol n.º 126 du 26 mai 2001).
À cet effet, même si en aucun cas les plafonds établis par la
législation en vigueur ne peuvent être dépassés, il sera tenu
compte du principe de réciprocité.
Sans avoir la prétention d’être exhaustif, ce guide résume
dans les pages suivantes les aspects les plus importants de la
réglementation en vigueur, ainsi que la procédure à suivre pour
bénéficier de ces avantages fiscaux.
7.1.
FRANCHISES
Sont admises en franchise ou exonération de droits et taxes
les importations des biens destinés à l’usage officiel des missions
di-plo-matiques accréditées et établies en Espagne, des postes consulaires de carrière et des organismes internationaux
établis sur le territoire espagnol (dans les limites et conditions
fixées dans les conventions ou accords de siège correspondants),
ainsi que les importations des biens (dans les quantités fixées
par le ministère de l’Économie et des Finances) destinés à
l’usage personnel des agents diplomatiques, des fonctionnaires
consulaires de carrière et des membres avec statut diplomatique
des organismes inter-nationaux établis dans notre pays (dans
le respect des limites précé-demment signalées).
43
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
43
12/08/2013, 11:51
Le personnel administratif et technique des missions diplomatiques
et des organismes internationaux, ainsi que les employés consulaires
des postes consulaires de carrière, bénéficieront du même régime
pour le mobilier et les effets destinés à leur usage privé, importés en
raison de leur affectation en Espagne. Ces importations devront
avoir lieu dans un délai d’un an à compter de leur prise de fonctions.
Il est entendu que les objets et articles dont l’entrée n’est pas
autorisée en Espagne ne sont pas concernés par ces dispositions,
et que les franchises et exemptions dont peuvent bénéficier les
ambassades, les postes consulaires de carrière et le personnel
accrédité, sont soumises au principe de réciprocité.
La franchise ne s’applique pas aux frais d’entreposage, de
transport ou autres frais afférents à des services analogues.
Il convient également de souligner que pour l’importation de
marchandises destinées à l’exposition (avec ou sans vente) lors
d’un salon, il n’y a pas lieu de présenter une demande de franchise
diplomatique.
La procédure à suivre en ce cas consiste à présenter une
demande d’importation temporaire de la marchandise auprès du
service des douanes concerné, en indiquant la finalité de
l’importation et sa durée. La déclaration en douane sera
accompagnée du formulaire DAU (document administratif unique).
La réexportation dans le pays d’origine de la marchandise, son
abandon, sa destruction, sa distribution gratuite ou son importation
définitive mettront fin au régime d’importation temporaire. S’il
s’agit d’une importation définitive, et uniquement dans ce cas,
une demande de franchise diplomatique sera présentée au
ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.
Les franchises et les exemptions portant sur l’importation de
véhicules automobiles sont traitées au point 7.5.
7.1.1.
Prise de fonctions
Une fois accréditées, les personnes précédemment
mentionnées pourront demander l’importation en franchise de
droits et taxes de tous leurs effets et objets mobiliers par une
note verbale accom-pagnée des documents suivants:
44
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
44
12/08/2013, 11:51
— Formulaire de franchise diplomatique: composé d’un imprimé
vert et d’un imprimé jaune, fournis par les services du protocole
du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération. Ce
formulaire doit être rempli correctement, en faisant attention
notamment aux cases marquées d’un astérisque. Il doit être
signé impérativement par le chef de mission ou, en son absence,
par le chargé d’affaires a.i., le chef du poste consulaire, la
personne représentant et dirigeant l’organisme international,
ou la personne à qui cette faculté a été déléguée, la délégation
de signature devant être portée à la connaissance du ministère.
Le formulaire doit indiquer le nom et le titre du signataire, et
porter la signature complète et le sceau de la représentation.
— Liste complète de tous les biens importés (en espagnol).
Tous les biens importés doivent figurer sur cette liste,
même s’ils doivent arriver en Espagne en plusieurs envois.
Si ces conditions ne sont pas respectées, la franchise ne
pourra pas être accordée.
7.1.2. Biens importés en franchise par le personnel ayant
7.1.2. le statut diplomatique
Pendant toute sa période d’accréditation en Espagne, le personnel
ayant le statut diplomatique (ambassades, postes consulaires et
organismes internationaux) peut importer en franchise diplomatique
les biens destinés à son usage personnel, dans les limites indiquées
au point 7.3. (double limite cumulative pour les biens importés en
franchise et/ou acquis avec exonération de la TVA).
Dans tous les cas, les boissons alcoolisées et le tabac sont soumis
aux restrictions suivantes (quantités autorisées par trimestre):
a) Tabac manufacturé:
— Cigarettes: 9000 unités
— Cigares: 65 unités
b) Alcools et boissons alcoolisées:
— Boissons dérivées: 90 litres
— Vin mousseux: 30 litres
45
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
45
12/08/2013, 11:51
Les chefs de mission diplomatique peuvent importer en
franchise le double de ces quantités.
La procédure est identique à la procédure indiquée au point 7.1.1.,
une note verbale devant être jointe à chaque demande de franchise.
7.2. EXONÉRATION OU REMBOURSEMENT DE LA TVA
AUX 7.2. MISSIONS DIPLOMATIQUES
7.2.1.
Exonération directe (TVA non répercutée sur le prix)
7.2.1.1.
Immeubles:
l’exonération concerne les remises et les baux d’immeubles
ou d’une partie de ceux-ci et des terrains attenants, acquis ou
loués par des États étrangers pour les utiliser comme siège de
leurs représentations diplomatiques ou postes consulaires ou
comme résidence du chef de la mission diplomatique ou du
chef du poste consulaire, quand celui-ci est un fonctionnaire
consulaire de carrière (cf. chapitre 11).
7.2.1.2.
Travaux:
l’exonération porte sur la réalisation des travaux, avec ou
sans apport de matériaux, convenue directement entre l’État
étranger concerné et l’entrepreneur, lorsque ces travaux sont
destinés à la construction, l’aménagement, l’agrandissement ou
la réfection des immeubles visés ci-dessus, ainsi que sur les
travaux de réparation ou de conservation quand le montant de
chacune des opérations est supérieur à 751,27 euros.
7.2.1.3.
Procédure:
Note verbale, à laquelle seront jointes les pièces suivantes:
— Formulaire type du ministère de l’Économie et des Finances
(mod. 363) dûment rempli en suivant les instructions
fournies sur ce même document. Ce formulaire comprend
le formulaire lui-même et l’attestation d’affectation. Le
formulaire doit être rempli par la personne qui demande
46
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
46
12/08/2013, 11:51
l’exonération, et l’attestation de destination doit être délivrée
par le chef de mission ou le chargé d’affaires a.i., le chef
du poste consulaire, la personne représentant et dirigeant
l’organisme international, ou la personne à qui cette faculté
a été déléguée, la délégation de signature devant être
portée à la connaissance du ministère des Affaires
étrangères et de la Coopération. L’attestation doit indiquer
le nom et le titre du signataire, et porter la signature
complète et le sceau de la représentation.
— S’il s’agit d’une demande d’exonération pour travaux,
une photocopie du devis descriptif, certifiée conforme
par la représentation, sera jointe au dossier.
— S’il s’agit de baux, deux photocopies du contrat, certifiées
conformes par la représentation, seront jointes au dossier.
L’exonération sera demandée à la signature du contrat et sa
durée correspondra à celle du contrat, sauf si une modification
substantielle est apportée à celui-ci (la révision de l’IPC n’est
pas considérée comme une modification).
Le formulaire peut être retiré dans n’importe quelle agence du
Trésor public et est également disponible en ligne, sur le site officiel
du Trésor public: www.aeat.es. Pour accéder au formulaire en ligne
et le télécharger, la démarche à suivre est la suivante: Inicio (page
d’accueil) - Oficina Virtual: Sede Electrónica (agence virtuelle: siège
électronique) - Trámites destacados (recherches les plus fréquentes):
descargar modelos y formularios (télécharger modèles et formulaires)
- Impuesto sobre el Valor Añadido (TVA) - Choisir le numéro du
formulaire. Si le formulaire est téléchargé, il est important de ne pas
le photocopier aux fins d’une utilisation ultérieure, car le code-barres
et le numéro de formulaire ne peuvent être dupliqués.
7.2.2.
Remboursement de la TVA (TVA répercutée sur le prix)
7.2.2.1.
Biens destinés à l’usage officiel:
La TVA est remboursée quand il y a remise à des États
étrangers de biens destinés à l’usage officiel des missions
diplomatiques accré-ditées et établies en Espagne.
47
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
47
12/08/2013, 11:51
7.2.2.2. Fournitures de bureau:
la TVA est remboursée pour la remise de fournitures de bureau
destinées à l’usage officiel, quand le montant total de chaque
facture est supérieur à 300,51 euros.
7.2.2.3. Approvisionnement et services:
la TVA est remboursée pour l’approvisionnement en eau,
gaz, électricité et carburant, ainsi que pour la prestation de
services de communication téléphonique et radiotélégraphique
fournis pour les locaux des représentations diplomatiques ou
des postes consulaires, ainsi que pour la résidence du chef de la
mission diplomatique ou du chef de poste consulaire, quand
celui-ci est un fonctionnaire consulaire de carrière.
Les contrats pour ces services ne doivent pas être nominatifs.
Ils doivent toujours être établis au nom de l’ambassade, du
consulat ou de l’organisme concerné.
Toutefois, si le contrat est nominatif (au nom du chef de
mission ou du chef du poste consulaire), le montant de chaque
facture devra être supérieur à 240,40.
7.2.2.4. Procédure:
Note verbale pour chaque demande de remboursement, à
laquelle les pièces suivantes devront être jointes:
— Formulaire type du ministère de l’Économie et des Finances
(mod. 362), indiquant l’année et le trimestre correspondant
à la dépense pour laquelle le remboursement de la TVA est
demandé. Ce formulaire devra être rempli dans son intégralité, en suivant les instructions fournies sur ce même
document. De même que le formulaire 363, il comprend
deux parties: l’une à remplir par la personne qui demande
l’exonération (destinataire de l’opération exonérée), l’autre
par la personne qui délivre l’attestation d’affectation: chef de
mission ou chargé d’affaires a.i., chef du poste consulaire,
personne représentant et dirigeant l’organisme international,
ou personne à qui cette faculté a été déléguée, la délégation
48
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
48
12/08/2013, 11:51
de signature devant être portée à la connaissance du ministère
des Affaires étrangères et de la Coopération. L’attestation
doit indiquer le nom et le titre du signataire, et porter la
signature complète et le sceau de la représentation.
Un formulaire original sera envoyé pour chaque demande,
en établissant la liste des factures en fonction des trois catégories
suivantes, comme indiqué dans le décret royal 3485/2000 du
29 décembre 2000:
—
—
—
—
Biens destinés à l’usage officiel.
Fournitures de bureau.
Approvisionnement et services.
Photocopie des factures certifiée conforme par la représentation (si une facture certifiée conforme est fournie, il
ne sera pas nécessaire de joindre les justificatifs individuels
des achats).
Le formulaire 362 peut être retiré dans n’importe quelle
agence du Trésor public ou téléchargé sur le site officiel du
Trésor public (cf. 7.2.1.3.).
7.3.
REMBOURSEMENT DE LA TVA AUX AGENTS DIPLOMATIQUES, AUX FONCTIONNAIRES CONSULAIRES
DE CARRIÈRE ET AUX MEMBRES D’ORGANISMES
INTERNATIONAUX AYANT LE STATUT DIPLOMATIQUE
La TVA est remboursée quand il y a remise de biens destinés à
l’usage des agents diplomatiques, des fonctionnaires consulaires de
carrière ainsi que des membres avec statut diplomatique des organismes
internationaux ayant leur siège ou une représentation en Espagne.
Procédure:
Envoi d’une note verbale pour chaque demande, à laquelle
seront joints les documents suivants:
— Formulaire type du ministère de l’Économie et des Finances
(original du mod. 362 pour chaque demande, les photocopies
49
4
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
49
12/08/2013, 11:51
ne sont pas acceptées), sur lequel doivent figurer l’année et
le trimestre correspondant à la dépense pour laquelle le
remboursement de la TVA est demandé. Ce formulaire devra
être rempli dans son intégralité, en suivant les instructions
fournies sur ce même document. Comme indiqué précédemment, il comprend une partie à remplir par la personne
qui demande l’exonération (en ce cas, la personne physique
ayant droit au remboursement), et une autre par la personne
qui délivre l’attestation d’affectation: chef de mission ou chargé
d’affaires a.i., chef du poste consulaire, personne représentant
et dirigeant l’organisme international, ou personne à qui cette
faculté a été déléguée, la délégation de signature devant
être portée à la connaissance du ministère des Affaires
étrangères et de la Coopération. L’attestation doit indiquer
le nom et le titre du signataire, et porter la signature complète
et le sceau de la représentation. Dans ce cas, la différence
réside dans le fait que les remboursements sont effectués en
faveur de la personne qui demande l’exonération, et non pas
de l’ambassade, du consulat ou de l’organisme international
où cette personne est affectée.
— Photocopie des factures certifiée conforme par la représentation (si une facture certifiée conforme est fournie, il ne sera
pas nécessaire de joindre les justificatifs individuels des achats).
Le montant trimestriel maximal de dépenses autorisé est de
9015,18 euros. Cette limite est cumulative et elle concerne les
biens destinés à l’usage personnel importés en franchise, ainsi
que les biens acquis avec exonération de la TVA. Chaque facture présentée doit être d’un minimum de 240,40 euros.
7.4.
EXONÉRATION DE LA TVA POUR LES ACQUISITIONS
RÉALISÉES DANS UN ÉTAT MEMBRE DE L’UE
À DESTINATION D’UN AUTRE ÉTAT MEMBRE
Ce type d’exonération est prévu à l’article 151 de la directive
communautaire 2006/112CE du Conseil, et le mécanisme établi
afin d’appliquer l’exonération directe (non le remboursement)
50
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
50
12/08/2013, 11:51
de la TVA est prévu à l’article 3.5 du décret royal 3485/2000,
du 29 décembre 2000.
La demande d’exonération devra être adressée au ministère
des Affaires étrangères et de la Coopération par note verbale,
à laquelle devront être joints le formulaire correspondant, dûment
rempli, et la facture proforma HT. Le montant minimum pour
chaque facture est de 240,40.
La date prise en compte pour la demande d’exonération sera la
date de réception de la note verbale au registre général du ministère,
et non la date indiquée sur la facture proforma ou le devis.
Le ministère, après avoir réalisé les démarches pertinentes
auprès des services compétents du ministère de l’Économie et
des Finances, fera parvenir le certificat correspondant aux
intéressés, qui le remettront ultérieurement au fournisseur dans
le pays où l’acquisition devrait avoir lieu.
Le formulaire de demande d’exonération peut être retiré dans
les agences du Trésor public ou téléchargé sur le site web du Trésor
public (www.aeat.es). La démarche à suivre est la suivante:
Inicio (page d’accueil) > Modelos y formularios (modèles et
formulaires) > Declaraciones - Todas las declaraciones (déclarations
- toutes les déclarations) > Resto de modelos (autres modèles) >
Certificado de exención IVA (certificat d’exonération TVA).
Le fournisseur disposera ainsi d’un document justifiant
l’exonération de la TVA appliquée à l’acquisition du bien ou du
service en question.
7.5. VÉHICULES: IMPORTATION EN FRANCHISE DIPLO7.5. MATIQUE ET IMMATRICULATION EN SÉRIE SPÉCIALE
Les missions diplomatiques, les postes consulaires de carrière,
les organismes internationaux ayant leur siège ou une représentation
en Espagne, le personnel diplomatique, consulaire de carrière,
administratif et technique et les employés consulaires, accrédités
auprès du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération,
à condition qu’ils n’aient pas la nationalité espagnole, ont le
droit d’importer des véhicules en franchise diplomatique et de
les immatriculer en série spéciale.
51
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
51
12/08/2013, 11:51
7.5.1. Nombre maximum de véhicules destinés à l’usage
officiel et personnel pouvant bénéficier du régime
privilégié
Véhicules destinés à l’usage officiel:
— missions diplomatiques: véhicules immatriculés en série
CD, maximum variable en fonction des besoins;
— postes consulaires de carrière: véhicules immatriculés en
série CD, maximum variable en fonction des besoins;
— organismes internationaux: véhicules immatriculés en série
OI, maximum variable en fonction de l’accord ou
convention de siège.
Véhicules destinés à l’usage personnel:
— ambassadeur chef de mission diplomatique: jusqu’à quatre
véhicules immatriculés en série CD;
— autres membres du personnel diplomatique: jusqu’à trois
véhicules immatriculés en série CD;
— fonctionnaire consulaire de carrière: trois véhicules immatriculés en série CC;
— personnel administratif et technique, employés
consulaires: un véhicule immatriculé en série TA;
— personnel accrédité auprès d’organismes internationaux:
ce personnel peut immatriculer le nombre de véhicules
fixé par l’accord de siège, dans le respect des limites cidessus. Les véhicules seront immatriculés en série OI.
Dans le respect des dispositions en la matière prévues par la
législation en vigueur en Espagne, il sera tenu compte du principe
de réciprocité.
7.5.2.
Plaques d’immatriculation: séries spéciales
En fonction du type de représentation, celle-ci et son personnel
accrédité disposent des types de plaques minéralogiques suivantes:
— missions diplomatiques et agents diplomatiques: plaques à
fond rouge portant les lettres CD;
52
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
52
12/08/2013, 11:51
— postes consulaires de carrière et fonctionnaires consulaires
de carrière: plaques à fond vert portant les lettres CC;
— personnel administratif et technique, employés
consulaires: plaques à fond jaune portant les lettres TA;
— organismes internationaux et leur personnel: plaques à
fond bleu portant les lettres OI.
7.5.3. Immatriculation de véhicules en série diplomatique
En annexe à la note verbale circulaire n.º 8/7 du 21 mars
2007, le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération
a informé toutes les missions diplomatiques accréditées et les
organismes internationaux ayant leur siège ou une représentation
en Espagne, de diverses procédures à suivre impérativement,
notamment en ce qui concerne l’immatriculation de véhicules
en série diplomatique. Une distinction a été établie entre les
véhicules n’ayant jamais été immatriculés en Espagne et ceux
ayant déjà été immatriculés en Espagne en série normale.
7.5.3.1. Véhicules n’ayant jamais été immatriculés en Espagne
La procédure diffère selon le cas de figure:
a) Véhicules acquis en Espagne ou véhicules d’occasion acquis
sur le territoire douanier de l’UE
La demande d’immatriculation sera adressée par note verbale
à la sous-direction générale de la Chancellerie du ministère des
Affaires étrangères et de la Coopération. Les documents suivants
devront être joints à la note verbale:
— Formulaire de demande d’exonération directe de la TVA
(mod. 363). Les instructions pour obtenir et remplir ce
formulaire sont indiquées au point 7.2.1. Les renseignements
suivants devront être clairement indiqués: destinataire et
usage officiel (préciser le code d’identification fiscale —CIF—
de la représentation) ou usage personnel (prénoms, nom et
numéro d’identification fiscale —NIF— de la personne).
— Certificat de caractéristiques techniques ou carte de
contrôle technique du véhicule (exemplaires bleu et rose),
53
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
53
12/08/2013, 11:51
en espagnol, délivrée par le fabricant ou par son concessionnaire en Espagne. Les caractéristiques devant
figurer sur le certificat sont précisées en annexe de la
note verbale mentionnée précédemment.
b) Véhicules neufs acquis sur le territoire douanier de l’UE:
pro-cédure prévue à l’article 151 de la directive communautaire
2006/112/CE du Conseil.
La demande d’exonération sera adressée par note verbale à
la sous-direction générale de la Chancellerie du ministère des
Affaires étrangères et de la Coopération. Les documents suivants
devront être joints à la note verbale:
— Formulaire correspondant dûment rempli et facture proforma.
— Certificat de caractéristiques techniques ou carte de
contrôle technique du véhicule (exemplaires bleu et rose),
en espagnol, délivrée par le fabricant ou par son
concessionnaire en Espagne. Les caractéristiques devant
figurer sur le certificat sont précisées en annexe de la
note verbale mentionnée précédemment.
c) Véhicules importés de pays non membres de l’UE
Avant d’engager la procédure de demande d’immatriculation
du véhicule, il est nécessaire de solliciter l’autorisation de procéder
à son importation par note verbale adressée à la sous-direction
générale de la Chancellerie, en indiquant expressément les renseignements suivants: numéro de châssis du véhicule, marque, modèle,
immatriculation, bureau de douane où sera déposée la déclaration
d’importation et pays d’origine. Le ministère des Affaires étrangères
et de la Coopération transmettra la demande d’autorisation au
service des douanes et des impôts spéciaux, lequel, après réception
de celle-ci, informera par note verbale l’ambassade intéressée,
afin qu’elle procède à l’importation et obtienne le formulaire DAU
(document administratif unique) correspondant.
Une fois cette question réglée, la procédure de demande d’immatriculation du véhicule pourra être engagée. Une note verbale sera
54
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
54
12/08/2013, 11:51
adressée à la sous-direction générale de la Chancellerie, accompagnée
du formulaire DAU et d’un certificat présentant les caractéristiques
techniques du véhicule, comme indiqué au point a) ci-dessus.
7.5.3.2. Véhicules préalablement immatriculés en Espagne
7.5.3.2. en série normale, achetés à des particuliers
La demande d’immatriculation sera adressée par note verbale
à la sous-direction générale de la Chancellerie. Les documents
suivants devront être joints à la note verbale:
— Certificat d’immatriculation et carte de contrôle technique
du véhicule (ITV) immatriculé en Espagne.
— Justificatif de paiement ou d’exonération de l’impôt sur
les transmissions de patrimoine (formulaire type mod.
620) et contrat de vente si la personne qui sollicite
l’immatricula-tion diplomatique n’est pas le titulaire de
l’immatriculation nationale.
Il est possible de télécharger le formulaire 620 sur le site www.aeat.es.
La démarche à suivre est la suivante: Inicio (page d’accueil) - Oficina
Virtual: Sede Electrónica (agence virtuelle: siège électronique) - Trámites destacados (recherches les plus fréquentes): Descargar modelos y formularios (télécharger modèles et formulaires)> Todas las
declaraciones (Toutes les déclarations) > Resto de modelos (Autres
modèles) > Choisir le numéro de formulaire.
Pour l’achat d’un véhicule par l’intermédiaire d’une entreprise
ou d’un concessionnaire automobile, le formulaire à joindre est
le mod. 363 (et non le mod. 620).
7.5.4. Transfert de véhicules immatriculés en série diplo7.5.4. matique à des personnes ayant un statut privilégié
Si ce transfert est effectué entre membres d’une même représentation, une note verbale devra être adressée à la sous-direction
générale de la Chancellerie du ministère des Affaires étrangères et
de la Coopération, accompagnée du certificat d’immatriculation
diplomatique du véhicule.
55
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
55
12/08/2013, 11:51
S’il est effectué entre des membres de représentations différentes,
chacune des deux représentations devra envoyer une note verbale.
La note verbale adressée par la représentation où est accrédité le titulaire
du véhicule devra indiquer le nom de la personne à laquelle le véhicule
est transféré et sa représentation. Le certificat d’immatriculation, les
plaques du véhicule et la demande d’annulation de la carte carburant
délivrée pour ce véhicule, devront y être joints. La note verbale adressée par la représentation où est accrédité le nouveau titulaire devra
indiquer le nom de la personne transférant le véhicule et sa représentation, ainsi que le modèle, la marque et l’immatriculation du véhicule.
7.5.5. Vente d’un véhicule immatriculé en série diplomatique à des personnes ne bénéficiant pas d’avantages fiscaux
Avant d’engager la procédure de demande de vente du véhicule,
une autorisation préalable de vente devra être sollicitée par note verbale
aux services du protocole du ministère des Affaires étrangères et de la
Coopération. Le ministère transmettra cette demande d’autorisation
au Trésor public et, après avoir reçu de cette administration une
réponse positive, il en fera part à la représentation intéressée.
Une fois la vente du véhicule autorisée, la demande de vente
sera adressée par note verbale à la sous-direction générale de la
Chancellerie, en indiquant le nom, l’adresse et le numéro d’identification fiscale (NIF) de l’acheteur. Les documents suivants
devront être joints à la note verbale:
— si le véhicule a été acheté en Espagne ou sur le territoire
douanier de l’UE: remise par voie télématique du formulaire
380, délivré par le Trésor public, et du justificatif de paiement;
— si le véhicule provient d’un pays extérieur au territoire
douanier de l’UE: formulaire DAU (cf. 7.5.3.1. b);
— si l’immatriculation en série diplomatique a été accordée
il y a moins de quatre ans: formulaire mod. 576, délivré
par le Trésor public;
— contrat de vente;
— plaques diplomatiques.
56
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
56
12/08/2013, 11:51
Si le véhicule, avant d’être immatriculé en série diplomatique,
a été immatriculé en Espagne en série normale, seul le contrat
de vente est nécessaire.
La demande d’annulation de la carte carburant du véhicule
doit être jointe à la note verbale.
Les formulaires 380 et 576 peuvent être retirés dans n’importe
quelle agence du Trésor public et sont également disponibles sur le site
officiel du Trésor public: www.aeat.es. Pour télécharger les formulaires
en ligne, la démarche à suivre est la suivante: Inicio (page d’accueil) Oficina Virtual: Sede Electrónica (agence virtuelle:siège électronique) Trá-mites destacados (recherches les plus fréquentes) - Descargar modelos y formularios (télécharger modèles et formulaires) - Todas las
declaraciones (Toutes les déclarations) - Choisir le numéro de formulaire.
7.5.6. Abandon de véhicules diplomatiques en faveur du
7.5.6. Trésor public
La demande d’abandon de véhicule doit être adressée par note
verbale à la sous-direction générale de la Chancellerie, en précisant
que celui-ci n’entraînera aucuns frais ou charges pour cette dernière.
Le ministère transmettra la demande au Trésor public, qui lui
communiquera sa décision en vue de sa notification à la représentation
intéressée. Une fois la notification reçue, celle-ci devra procéder au
dépôt du véhicule auprès des services de douane correspondants, et
remettre au ministère le justificatif de réception du véhicule, le
certificat d’immatriculation et les plaques diplomatiques.
L’abandon sera notifié à la Jefatura Provincial de Tráfico (Direction provinciale de la circulation). Celle-ci et les services du protocole du ministère procéderont à l’annulation de l’immatriculation.
De même que dans les autres cas de figure cités précédemment,
la note verbale de demande d’abandon devra être accompagnée
de la demande d’annulation de la carte carburant du véhicule.
En aucun cas l’annulation de l’immatriculation d’un véhicule
en raison de sa destruction ou de sa mise à la casse ne pourra
être réalisée sans l’autorisation préalable du Trésor public dont
la demande se fera par l’intermédiaire du ministère des Affaires
étrangères et de la Coopération.
57
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
57
12/08/2013, 11:51
7.5.7.
Réexportation de véhicules
La représentation titulaire du véhicule officiel qui doit être
réexporté, ou dont est membre le propriétaire dudit véhicule, s’il
s’agit d’un particulier, devra adresser une note verbale aux services
du protocole du ministère, en indiquant la date prévue pour la
réexportation du véhicule et la frontière de sortie, sans oublier de
joindre la demande d’annulation de la carte carburant du véhicule.
Si la réexportation est motivée par la cessation de fonctions du
titulaire du véhicule, celui-ci est tenu de retourner, par l’intermédiaire
de sa représentation, le certificat d’immatriculation et les plaques
minéralogiques dans un délai maximum de 60 jours à compter de la
cessation de ses fonctions. Le manquement à cette obligation peut
avoir des répercussions sur la délivrance de nouvelles immatriculations.
7.5.8.
Validité des certificats d’immatriculation
Ces certificats ont une validité d’un an à compter de leur
déli-vrance, et doivent être ensuite prorogés tous les ans au
cours du premier trimestre.
Ces certificats doivent être retournés au ministère, ainsi que
les plaques du véhicule, lors de la cessation des fonctions du
titulaire du droit.
7.6.
ÉCHANGE DES PERMIS DE CONDUIRE
Pour pouvoir conduire des véhicules en Espagne pendant une période supérieure à trois mois, le personnel accrédité devra être en possession du permis correspondant, délivré par les autorités espagnoles.
L’échange des permis de conduire est donc nécessaire pour
l’ensemble des personnels diplomatiques, consulaires, techniques
et administratifs, employés consulaires et d’organismes internationaux, accrédités en Espagne, ainsi que pour les membres de
leurs familles à charge, exception faite des permis délivrés dans
d’autres pays de l’Union européenne, qui autorisent à conduire
sans être tenu de satisfaire cette obligation d’échange. Les titulaires
de ces permis devront les enregistrer auprès de la Jefatura Provincial de Tráfico (Direction provinciale de la circulation).
58
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
58
12/08/2013, 11:51
Toutes les demandes d’échange devront être adressées aux
services du protocole par note verbale. Les documents suivants
seront joints à la note verbale:
— photocopie certifiée conforme du permis de conduire,
impé-rativement en cours de validité, traduit en espagnol;
— photocopie du document d’accréditation délivré par le
minis-tère des Affaires étrangères et de la Coopération;
— deux photographies en couleur, avec les caractéristiques
requises pour le permis de conduire;
— certificat médical d’aptitude psychophysique à l’obtention du
permis de conduire, délivré par un cabinet médical autorisé.
La délivrance du permis de conduire est gratuite. En cas de
détérioration ou de perte de l’original, la délivrance d’un duplicata
sera soumise à une taxe.
Les permis dits internationaux, délivrés normalement de façon
temporaire et provisoire, ne peuvent faire l’objet d’une demande d’échange.
Les personnes qui ne possèdent pas de permis de conduire
et qui souhaitent l’obtenir devront respecter la réglementation
en vigueur et l’obtenir par la voie normale. Il convient d’avertir
à cet égard qu’il est formellement interdit de conduire des
véhicules sans l’autorisation pertinente.
7.7.
CARBURANT
Tous les véhicules immatriculés en série CD, CC et OI (dans
ce dernier cas, exclusivement les véhicules destinés à l’usage
officiel ou à l’usage privé de personnes ayant un statut assimilé
au statut diplomatique) disposeront d’une quantité mensuelle
de 400 litres d’essence exemptés de taxes.
Pour jouir de ce privilège, les bénéficiaires devront choisir l’une des
compagnies autorisées à délivrer les cartes permettant d’acheter le
carburant et d’obtenir le remboursement des taxes auquel ils ont droit.
À cette fin, une note verbale sera adressée au ministère,
accompagnée d’un formulaire officiel fournissant les renseignements suivants:
59
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
59
12/08/2013, 11:51
— ambassade, poste consulaire ou organisme auquel appartient le véhicule et CIF (code d’identification fiscale);
— numéro d’immatriculation officielle du véhicule;
— nom du titulaire du véhicule ou, le cas échéant, mention
«usage officiel»;
— NIF (numéro d’identification fiscale) du titulaire;
— entité qui délivre la carte;
— mention explicite qu’il s’agit d’une demande d’inscription
pour bénéficier de ce droit.
Cette même procédure et ce même formulaire seront utilisés
pour l’annulation de la carte, en indiquant en l’occurrence qu’il
s’agit d’une demande d’annulation.
En cas de transfert de véhicule entre titulaires bénéficiant de
cet avantage, le nouveau propriétaire du véhicule transféré ne
pourra pas se voir reconnaître ce droit tant que le titulaire
précédent n’aura pas communiqué l’annulation de sa carte.
Les instructions et informations mentionnées dans les paragraphes précédents pourront être modifiées en vertu du principe
de réciprocité. Ces éventuelles modifications seront
communiquées par la voie officielle.
7.8. ASSURANCE DES VÉHICULES
La loi sur la responsabilité civile et l’assurance en matière de
circulation de véhicules à moteur (texte remanié approuvé par
le décret 632/1968 du 21 mars 1968) établit à l’article 2 le
caractère obligatoire de l’assurance des véhicules. L’alinéa 1er
de l’article précité signale textuellement que «tout propriétaire
d’un véhicule à mo-teur ayant sa résidence habituelle en Espagne
est obligé de souscrire un contrat d’assurance pour chacun des
véhicules dont il est le titulaire...».
60
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
60
12/08/2013, 11:51
8.
8.1.
STATIONNEMENT
VILLE DE MADRID
Par note verbale circulaire nº 12/7 du 21 septembre 2006,
le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération a
communiqué à l’ensemble des missions diplomatiques et des
organismes internationaux ayant leur siège ou une représentation
à Madrid, l’entrée en vigueur d’une ordonnance municipale visant
à faciliter de façon considérable le stationnement des représentations diplomatiques.
Avec cette nouvelle mesure et sous réserve de réciprocité,
tous les véhicules immatriculés en série spéciale CD, CC ou OI
sont autorisés à stationner librement dans les zones de
stationnement limité de la ville (zones vertes et bleues).
8.2. CHANCELLERIE OU SIÈGE DE L’ORGANISME INTER8.2. NATIONAL ET RÉSIDENCE DU CHEF DE MISSION
Par déférence de la Mairie de Madrid, toute mission diplomatique ou
tout organisme international accrédités en Espagne et sis à Madrid
disposeront de plaques de stationnement leur permettant de réserver
deux places devant la chancellerie ou devant le siège de l’organisme. Une
place supplémentaire pourra également être réservée devant la résidence
du chef de mission ou du directeur de l’organisme. Ces places seront
réservées exclusivement aux véhicules munis de plaques CD ou OI.
S’il n’est pas possible de réserver l’espace de stationnement devant
l’immeuble, il sera réservé dans la zone la plus proche possible,
compte tenu des disponibilités et de la réglementation en vigueur.
La demande de réservation de places ou toute modification
les concernant devra être impérativement adressée à la sousdirection générale de la Chancellerie.
61
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
61
12/08/2013, 11:51
Lorsqu’il s’agit d’une demande de changement d’emplacement, les anciennes cartes de stationnement devront être
restituées aux services du protocole afin d’être remplacées. Par
la suite, les nouvelles cartes seront remises directement à
l’intéressé par les autorités municipales compétentes.
8.3.
CONSULATS GÉNÉRAUX SIS À MADRID
Par note verbale circulaire n.º 32/7 du 18 octobre 2007, le
ministère des Affaires étrangères et de la Coopération à communiqué
la conclusion d’un nouvel accord avec les autorités compétentes de
la Mairie de Madrid afin d’octroyer aux consuls généraux plus de
facilités pour l’exercice de leurs fonctions quotidiennes.
Grâce à cet accord, tous les consulats généraux situés à Madrid pourront solliciter une place de stationnement devant leur
siège pour des véhicules munis de plaques CC.
Pour ce faire, les ambassades accréditées devront adresser
une note verbale aux services du protocole (cf. 8.2), en proposant
l’emplacement choisi pour le stationnement du véhicule
immatriculé en série CC. Cet emplacement sera situé de
préférence devant le siège du consulat général.
Étant donné le manque évident de places de stationnement
dans la capitale, cette mesure ne peut être étendue aux consulats
autres que les consulats généraux, ni aux consulats honoraires,
quelle que soit leur catégorie.
8.4.
POSTES CONSULAIRES SIS EN DEHORS DE MADRID
Toujours par déférence, les Mairies des villes abritant le siège d’un
poste consulaire ou d’un organisme international accordent généralement des places de stationnement, en nombre variable selon la municipalité. Les demandes relatives à ces places de stationnement doivent
être adressées directement aux autorités municipales compétentes.
8.5.
AÉROPORT DE MADRID-BARAJAS
Par note verbale n.º 21/7 du 17 novembre 2006, le ministère
des Affaires étrangères et de la Coopération a communiqué
62
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
62
12/08/2013, 11:51
aux ambassades accréditées et aux organismes internationaux
établis en Espagne, la création d’un espace de stationnement
de 20 places en face du hall des arrivées du terminal T-2 de
l’aéroport de Madrid-Barajas. Ces places sont réservées aux
véhicules munis de plaques CD, CC ou OI. Ce nouvel espace
de stationnement vient s’ajouter à ceux des terminaux T-1 et
T-4 déjà existants.
La procédure pour l’obtention de la carte d’identification
permettant l’accès à cet espace (une carte par représentation)
est expliquée dans ladite note verbale.
Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération
prie instamment toutes les représentations de respecter le temps
de stationnement maximum dans ces espaces, à savoir 90
minutes, afin d’en rationaliser l’utilisation dans l’intérêt de tous
les béné-ficiaires.
En ce qui concerne les critères fixés en matière de facilités
de stationnement, et dans le respect des limites établies, le
principe de réciprocité pourra être appliqué si les circonstances
l’exigent.
63
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
63
12/08/2013, 11:51
64
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
64
12/08/2013, 11:51
9.
RESPECT DU CODE DE LA ROUTE
Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération
souhaite souligner l’importance que revêtent dans toute société
moderne le respect et la promotion de la sécurité routière, la
prévention des accidents de la route, la coordination optimale des
espaces à usage public et en particulier la protection des personnes
à mobilité réduite dans le but de favoriser leur insertion sociale.
En conséquence, en plus de l’obligation de respecter et d’appliquer les lois et règlements de l’État accréditaire imposée par les
Conventions de Vienne sur les relations diplomatiques et
consulaires à toute personne bénéficiant des privilèges et
immunités établis dans ces deux textes, le ministère compte
sur l’entière collabo-ration du corps diplomatique et de tout le
personnel accrédité en Espagne afin que soit respectée la
réglementation en vigueur et que soient préservés les droits et
les valeurs que cette réglementation entend protéger, en
particulier au vu des facilités accordées par l’ordonnance
municipale de la Mairie de Madrid. Cette ordonnance prévoit
en effet que les véhicules immatriculés en série CD, CC et OI
(cf. note verbale circulaire n.º 12/7 du 21 septembre 2006)
sont exempts de l’obligation de paiement et ne sont pas tenus
de respecter le temps maximum de stationnement. En
contrepartie, les personnes bénéficiant de ces avantages devront
faire preuve d’un comportement civique approprié.
Le ministère souhaite donc rappeler aux chefs de mission et
aux représentants des organisations internationales la note verbale 4/7 du 1er février 1996, complétée par la note verbale n.º 19/7.2
du 3 septembre 2008, dans laquelle il leur est demandé de faire
en sorte que le personnel placé sous leur responsabilité respecte le
plus strictement possible les règles du code de la route.
65
5
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
65
12/08/2013, 11:51
Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération
espère aussi que les contraventions qui pourraient être dressées
pour des infractions du code de la route seront honorées par les
missions diplomatiques et par les organismes internationaux
accrédités en Espagne, ainsi que par leur personnel. En cas de
litige (sur le fond ou sur la forme) concernant le procès-verbal
dressé par l’autorité compétente, il est recommandé d’utiliser
les recours prévus par la loi, dans les temps et les formes requis.
66
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
66
12/08/2013, 11:51
10. COMMUNICATIONS:
VALISE DIPLOMATIQUE ET STATIONS DE RADIO
Les Conventions de Vienne sur les relations diplomatiques et
consulaires établissent l’obligation de l’État accréditaire de permettre et de préserver la liberté de communication des missions
diplomatiques et des postes consulaires par tous les moyens
appropriés, notamment par la voie du courrier diplomatique ou
consulaire, la valise diplomatique ou consulaire ou les messages
codés ou chiffrés.
10.1.
REMISE ET RETRAIT DE LA VALISE DIPLOMATIQUE
10.1.1.
Valise enregistrée
La remise et le retrait auront lieu à l’aérogare de fret de
l’aéroport de Madrid-Barajas. Le fonctionnaire chargé de la valise
diplomatique ou consulaire devra décliner son identité et remettre
l’attestation délivrée par la mission diplomatique ou le poste
consulaire, indiquant la nature de la valise diplomatique ou
consulaire et le nombre de colis dont elle est constituée.
Ce fonctionnaire ne pourra sous aucun prétexte entrer dans
la salle où sont gardées les valises.
10.1.2.
Valise portée par le commandant de l’aéronef
La remise et le retrait de cette valise seront effectués par le
com-mandant de l’aéronef ou par le membre d’équipage désigné
par lui, dans les bureaux de la compagnie aérienne ou de
l’entreprise qui la représente.
67
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
67
12/08/2013, 11:51
10.1.3. Accréditation de la personne chargée de la valise
diplomatique
La sous-direction générale de la Chancellerie se chargera
d’obtenir des autorités de l’aéroport de Madrid-Barajas la carte
d’identification, personnelle et non transmissible, servant d’accréditation et de laissez-passer aux seules fins de remise ou de
retrait de la valise diplomatique. Ce document donne uniquement
accès à la zone de remise et de retrait des valises.
Pour demander la délivrance de ce document, l’ambassade/
le poste consulaire remettra une note verbale en indiquant:
— nom et prénoms de la personne pour qui le document
est demandé;
— photocopie de sa carte d’accréditation;
— photocopie de son passeport ou, le cas échéant, de son
permis de séjour.
Une fois la demande présentée, le document sera délivré par
le service de sécurité de l´aéroport de Madrid-Barajas.
10.2. INSTALLATION D’ÉQUIPEMENTS DE COMMUNICA10.2. TION: STATIONS RADIOÉLECTRIQUES ET STATIONS
10.2. DE COMMUNICATION PAR SATELLITE
L’article 27 de la Convention de Vienne sur les relations
diplomatiques et l’article 35 de la Convention de Vienne sur les
relations consulaires stipulent que les missions/postes consulaires
ne peuvent installer de poste émetteur de radio qu’avec
l’assentiment de l’Etat accréditaire.
En Espagne, la demande d’autorisation pour l’installation et l’utilisation de stations radioélectriques et de stations de communication
par satellite doit être adressée au ministère de l’Industrie, du Tourisme
et du Commerce (direction générale des Télécommunications).
La loi générale sur les télécommunications (loi 32/2003,
du 3 novembre 2003) établit une période maximale de cinq ans
pour les droits d’utilisation du spectre radioélectrique à titre
68
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
68
12/08/2013, 11:51
privatif, sans limite numérique, prorogeable à la demande de
l’intéressé pour des périodes successives de cinq ans. L’utilisation
du spectre est subordonnée au paiement d’une taxe, dont le
demandeur pourrait être exempté en cas de réciprocité.
La demande d’autorisation pour l’installation de ce type de
système de communication se fera par note verbale adressée à
la sous-direction générale de la Chancellerie. Ladite note verbale
indiquera:
— le type de système de communication demandé;
— le nom et le numéro de téléphone de la personne de
contact chargée de cette question au sein de la représentation;
— le cas échéant, une demande d’exemption de la taxe susmentionnée, accompagnée d’une attestation prouvant l’existence
d’un traitement similaire en faveur de la mission ou du poste
consulaire espagnol dans le pays accréditant.
À cette note verbale sera joint le formulaire type correspondant
au système de communication demandé, dûment complété avec
indication des caractéristiques techniques requises. La représentation
devra donc contacter la sous-direction générale chargée de la
planification et de la gestion du spectre radioélectrique du ministère
de l’Industrie, du Tourisme et du Commerce (standard: 91.349.40.00;
renseignements: 902.44.60.06) ou consulter le site web dudit ministère, www.mityc.es, où est affichée toute l’information relative à
ce sujet. La démarche à suivre est la suivante: Inicio (page d’accueil)
- Telecomunicaciones (télécommunications) - Áreas de Interés:
Espectro Radioeléctrico (domaines d’intérêt majeur: spectre
radioélectrique) - Trámites administrativos (démarches administratives) - Choisir l’option souhaitée.
Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération
fera parvenir la demande à la direction générale des
Télécommunications et sollicitera l’exemption de la taxe, en
cas de réciprocité.
69
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
69
12/08/2013, 11:51
70
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
70
12/08/2013, 11:51
11. ACQUISITION DE TERRAINS À BÂTIR,
D’IMMEUBLES ET DE LOCAUX DESTINÉS
AUX REPRÉSENTATIONS DIPLOMATIQUES
ET AUX POSTES CONSULAIRES
La réglementation espagnole en la matière exige l’obtention
d’une autorisation administrative préalable pour les investissements, directs ou indirects, réalisés en Espagne par les
États non membres de l’Union européenne en vue de l’acquisition d’immeubles pour leurs représentations diplomatiques ou
consulaires, sauf s’il existe un accord relatif à la libéralisation de
ces acquisitions basé sur le régime de la réciprocité (troisième
disposition additionnelle du décret royal 664/1999, du 23
avril 1996, sur les investissements étrangers, publié au Journal
officiel espagnol du 4 mai 1999).
11.1.
DÉFINITION D’IMMEUBLES
On entend par immeubles les terrains à bâtir, les bâtiments,
ou parties de bâtiments, et les terrains attenants, servant de
siège aux représentations diplomatiques ou aux postes consulaires
ou de résidence du chef de la mission diplomatique ou du chef du
poste consulaire (de carrière). Il est entendu que tous les locaux
abritant les différents services et bureaux font partie du siège.
11.2.
DEMANDE D’AUTORISATION PRÉALABLE
La mission diplomatique intéressée demandera, par note
verbale adressée à la sous-direction générale de la Chancellerie
du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération,
l’autorisation administrative requise pour acquérir le bien
71
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
71
12/08/2013, 11:51
immeuble. Les renseignements ou éléments suivants devront
être apportés:
— adresse et description de l’immeuble;
— copie de l’inscription de l’immeuble à la Conservation
des hypothèques;
— nom et adresse du propriétaire;
— prix de l’immeuble;
— attestation des autorités municipales certifiant que l’immeuble peut être utilisé aux fins prévues;
— certificat prouvant l’existence de la réciprocité.
L’autorisation administrative préalable n’est pas obligatoire
pour les pays de l’Union européenne ni pour les pays avec
lesquels il existe un accord de libéralisation de ces investissements
sous un régime de réciprocité.
La sous-direction générale de la Chancellerie étudiera la demande, sollicitera les informations complémentaires jugées
nécessaires et transmettra le dossier pour approbation au Conseil
des investissements étrangers (organe collégial interministériel),
qui établira un rapport.
Une fois ce rapport rédigé, la procédure suivra son cours
jusqu’à l’évaluation finale du dossier en Conseil des ministres,
qui décidera si l’autorisation d’investir est accordée ou non.
Enfin, la mission diplomatique ayant fait la demande sera
informée de la décision adoptée. Si elle est positive, la mission
pourra procéder à l’acquisition.
Il convient de signaler que toute acquisition n’ayant pas été
dûment autorisée ne sera pas reconnue par l’État espagnol. Elle
ne pourra donc être inscrite à la Conservation des hypothèques
correspondante, ni jouir des avantages fiscaux qui pourraient lui
être appliqués en vertu du principe de réciprocité.
Toute modification des conditions d’investissement autorisées
devra être communiquée officiellement et préalablement à la
sous-direction générale de la Chancellerie, qui l’étudiera et notifiera
à la mission diplomatique la nécessité de présenter ou non un
nouveau dossier en vue d’obtenir l’autorisation administrative.
72
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
72
12/08/2013, 11:51
Dans tous les cas, si la modification devait porter sur une
augmentation du volume à construire, sur la démolition totale
ou partielle des bâtiments ou sur de nouvelles constructions, il
sera nécessaire de joindra à la note verbale un projet de
construction et/ou de démolition détaillant les changements
souhaités et leur coût, ainsi qu’une photocopie certifiée conforme du permis de construire ou une attestation des autorités
municipales compétentes certifiant la légalité du projet. La
réalisation des travaux est assujettie à l’approbation du Conseil
des ministres.
11.3. CONSTRUCTION OU AMÉNAGEMENT DES IMMEUBLES
La construction ou l’aménagement de biens immeubles est
soumise à la législation nationale, régionale et municipale
espagnole.
Au moment où la mission diplomatique introduira la demande du permis municipal requis, soit directement soit par l’intermédiaire du constructeur chargé des travaux, elle en informera
les services du protocole.
La réalisation des travaux est subordonnée au paiement de
la taxe due pour la délivrance du permis de construire, de l’impôt
sur les constructions, installations et travaux (dont l’exemption
peut être envisagée sur la base de la réciprocité) et de la TVA
(cf. 7.2).
11.4.
EXONÉRATIONS FISCALES
Toujours en fonction du principe de réciprocité, les immeubles
sont exonérés de tous les impôts et taxes nationaux, régionaux
et municipaux, exception faite de ceux correspondant au paiement de la prestation de services particuliers.
73
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
73
12/08/2013, 11:51
74
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
74
12/08/2013, 11:51
12.
SALON D’HONNEUR
(Note verbale circulaire n.º 6/7 du 11-03-09)
12.1. DEMANDE D’OUVERTURE DU SALON D’HONNEUR
12.1. D’UN AÉROPORT ESPAGNOL
L’utilisation du salon d’honneur d’un aéroport espagnol peut
être demandée par les ambassades ou les organismes accrédités,
à l’occasion de visites officielles en Espagne des autorités citées
au point 12.2.
La demande se fera exclusivement par note verbale (elle ne
peut pas être faite par fax) adressée au ministère et devra être
remise au registre général au moins 48 heures ouvrables avant
la date d’arrivée ou de départ.
La demande d’ouverture du salon d’honneur pour un Président du
gouvernement/Premier ministre ou pour un Vice-président du
gouvernement/Vice-premier ministre, devra être adressée directement
aux services du protocole de la Présidence du gouvernement.
Elle devra comporter les renseignements suivants:
— nom et fonction de l’autorité pour laquelle la demande
est présentée;
— jour et heure d’arrivée et/ou de départ; ville d’origine et/
ou de destination; compagnie aérienne et numéro de vol;
— programme officiel des activités et dispositions prévues
en matière d’hébergement;
— nom et prénom des accompagnateurs (huit personnes au
maximum);
— référence expresse aux éventuelles dispositions de transport
prises par l’ambassade et la compagnie aérienne
concernée pour les déplacements entre l’aéronef et les
locaux du salon d’honneur (cf. 12.3.).
75
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
75
12/08/2013, 11:51
Il ne sera pas donné suite aux demandes ne comportant pas
les renseignements indiqués, ne respectant pas les délais fixés
ou à celles adressées directement au salon d’honneur.
12.2. PERSONNALITÉS ÉTRANGÈRES POUR LESQUELLES
L’UTILISATION DU SALON D’HONNEUR PEUT ÊTRE
DEMANDÉE
L’utilisation des locaux du salon d’honneur pourra être demandée pour accueillir ou prendre congé des autorités suivantes:
—
—
—
—
—
—
—
—
—
—
—
—
—
Chefs d’État.
Familles royales régnantes.
Anciens chefs d’État.
Vice-présidents de la République.
Présidents du gouvernement ou Premiers ministres.
Présidents du Congrès, du Sénat ou d’autres chambres
législatives équivalentes.
Présidents de la Cour suprême de justice.
Vice-présidents du gouvernement.
Ministres du gouvernement.
Présidents ou Gouverneurs d’États, dans le cas de pays
à structure fédérale ou similaire.
Ambassadeurs étrangers, à l’occasion de la prise ou de la
cessation de leurs fonctions en Espagne.
Secrétaires généraux d’organismes internationaux.
Commissaires de l’Union européenne.
12.3. CONDITIONS D’UTILISATION DU SALON D’HONNEUR
Les locaux du salon d’honneur ne pourront être utilisés lors de
voyages privés, d’escales ou de transit, sauf pour les autorités suivantes:
—
—
—
—
—
Chefs d’État et conjoints.
Anciens chefs d’État.
Familles royales régnantes.
Vice-présidents de la République.
Présidents du gouvernement ou Premiers ministres et conjoints.
76
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
76
12/08/2013, 11:51
Conformément à la réglementation en vigueur, l’autorisation
d’utiliser le salon d’honneur ne dispense pas de l’obligation de
respecter les normes en vigueur en matière de sécurité aéroportuaire, d’immigration et de douanes. Ces services sont ouverts
de 06h30 à 01h00. Aucune demande ne sera acceptée en dehors
de cet horaire.
Les personnes autorisées à entrer au salon d’honneur, pour
accueillir une autorité ou en prendre congé sont: l’ambassadeur du
pays ou le directeur/secrétaire général de l’organisme ou leur représentant, accompagnés d’un maximum de cinq personnes. L’identité
de ces personnes et l’immatriculation des véhicules utilisés pour se
rendre au salon d’honneur devront être communiquées à l’avance.
Par ailleurs, conformément aux normes de sécurité des aéroports,
l’accueil des autorités ne peut se faire à la descente d’avion mais
uniquement à l’intérieur des locaux du salon d’honneur.
Enfin, il convient de préciser qu’en raison de certains changements concernant les services offerts par les compagnies aériennes,
le transport entre l’aéronef et le salon d’honneur est assuré par la
compagnie aérienne elle-même. En outre, de nombreuses compagnies aériennes ont supprimé la gratuité de ce service, qui est donc
désormais payant.
En conséquence, il est impératif que dans la note verbale
que l’ambassade concernée adresse au ministère afin de solliciter
l’utilisation du salon d’honneur, pour des autorités utilisant l’une
des compagnies aériennes ayant supprimé la gratuité du
transport, il soit explicitement signalé que toutes les dispositions
nécessaires au transport entre le salon et l’aéronef ont été prises
par l’ambassade auprès de la compagnie aérienne et que le
coût du transport sera pris en charge.
12.4. PREMIÈRE ARRIVÉE D’UN AMBASSADEUR OU
DÉPART DE CELUI-CI APRÈS CESSATION DE SES
FONCTIONS
Le chargé d’affaires a.i., qui pourra être accompagné de
cinq personnes maximum, aura accès au salon d’honneur, pour
recevoir l’ambassadeur qui entre en fonction ou pour prendre
77
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
77
12/08/2013, 11:51
congé de celui qui quitte ses fonctions. Il devra, au préalable,
communiquer l’identité des personnes qui l’accompagnent ainsi
que les renseignements concernant les véhicules utilisés pour
accéder au salon d’honneur.
La présence à cette occasion dans le salon d’honneur d’autres
chefs de mission ou de leurs représentants ne sera pas autorisée,
pas plus que celle d’autres personnes ou groupes de personnes,
quelle que soit la nature de leurs liens (professionnels, nationaux,
géographiques ou régionaux).
78
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
78
12/08/2013, 11:51
13.
SÉCURITÉ
En tant qu’État accréditaire, l’Espagne a l’obligation de
prendre les mesures de sécurité nécessaires afin de protéger les
missions diplomatiques, les postes consulaires et les organismes
internationaux accrédités sur son territoire, ainsi que leur
personnel.
Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération,
soucieux d’assurer cette forme particulière de sécurité, a décidé
de créer, dans la structure des services du protocole, une unité
ad hoc appelée «section de sécurité diplomatique», dirigée par
des fonc-tionnaires spécialisés et chargée de la coordination, de
la gestion et de l’assistance en la matière.
À cette même fin, et dans le but de coordonner la collaboration
et l’effort conjoints des ministères des Affaires étrangères et de la
Coopération et de l’Intérieur, a été créée la «commission de sécurité diplomatique» dont la fonction est de programmer, d’analyser
et de se tenir en permanence informée des besoins des représentations accréditées et des moyens nécessaires pour garantir
leur sécurité.
L’objectif de ces initiatives est de centraliser les demandes
de protection des représentations étrangères, les mesures de
sécurité décidées dans chaque cas, ainsi que les mesures
spéciales accordées lors de la visite de personnalités étrangères,
afin de ne pas devoir recourir à différentes unités et autorités
qui en dernier ressort finiraient par s’adresser au ministère des
Affaires étrangères et de la Coopération pour que celui-ci
canalise toutes les actions.
La section de sécurité diplomatique se charge donc, par
l’intermédiaire de la structure générale de la Sécurité de l’État
et en coordination avec celle-ci, et via la commission de la
79
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
79
12/08/2013, 11:51
sécurité diplomatique, de tous les aspects concernant la sécurité
et dont l’efficacité dépend du respect des normes exposées ciaprès.
13.1.
DEMANDE D’UN SERVICE DE SÉCURITÉ OU DE
PROTECTION PERSONNELLE
13.1.1.
Pour les ambassades
La demande de services de sécurité, ordinaires ou extraordinaires,
pour les représentations ou leur personnel, ainsi que toutes les
informations jugées utiles afin de préserver cette sécurité, devront
être adressées aux services du protocole, en veillant à ne pas répéter
ou multiplier les demandes auprès d’autres unités n’appartenant pas
au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.
En cas de danger extrême, les représentations ou leur
personnel peuvent appeler le 091 et le 112.
13.1.2.
Pour les personnalités étrangères
Les demandes concernant le séjour en Espagne de personnalités
étrangères suivront la même procédure que celle indiquée au point
précédent. Elles devront comprendre tous les renseignements requis,
à savoir: le nom et la fonction de la personne; la date, l’heure et le lieu
d’arrivée; le numéro de vol (le cas échéant); le nom des personnes faisant
partie de sa suite; les dispositions prises en matière d’hébergement; le
programme (s’il s’agit d’une visite officielle) ou les visites et déplacements
prévus (s’il s’agit d’une visite privée); le nom des agents de sécurité qui
les accompagnent et les informations concernant le départ.
De même, si un groupe de travail ou de collaborateurs envoyés
en mission de préparation souhaitent obtenir un entretien avec
les responsables des forces de sécurité de l’État, ils devront
s’adresser à l’unité des services du protocole mentionnée précédemment.
Aucune demande de prestation de services de sécurité ne
sera retenue, sauf dans les cas d’extrême urgence, si la procédure
indiquée dans le présent document et les normes communiquées
dans les notes verbales circulaires ne sont pas respectées.
80
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
80
12/08/2013, 11:51
13.2.
AGENTS DE SÉCURITÉ
Il convient d’établir une distinction entre les agents de sécurité
envoyés par l’État accrédité afin de renforcer la sécurité de sa
représentation, et les agents envoyés comme membres de
l’équipe de sécurité d’une personnalité qui visite notre pays.
13.2.1.
Agents de sécurité accrédités
L’envoi de personnel de sécurité par l’État accrédité afin de
ren-forcer la protection de sa mission devra être communiqué
explicitement au ministère des Affaires étrangères et de la
Coopé-ration pour approbation. Le manquement à cette
obligation de la part de la représentation diplomatique pourra
donner lieu à la non-accréditation de ce personnel auprès des
services compétents du ministère.
Les personnes envoyées à ce titre seront accréditées en tant
que membres du personnel administratif et technique de la
mission et devront avoir la nationalité du pays accrédité. La
documentation requise pour l’accréditation est celle qui figure
au point 2.2. Les cessations de fonction et les remplacements
devront être commu-niqués formellement au ministère.
De même, chaque ambassade devra communiquer au
ministère, par note verbale, le nom du membre du personnel
diplomatique désigné comme responsable de la sécurité.
L’autorisation pour introduire des armes destinées aux agents de
sécurité accrédités devra être demandée par l’ambassade ou
l’organisme international concerné auprès des services du protocole.
La demande devra préciser la marque, le modèle, le calibre et le
numéro de série de l’arme, ainsi que la date et la frontière d’entrée.
Cette arme ne peut être qu’une arme de poing, de type pistolet ou
revolver.
Une fois que l’entrée de ces armes aura été autorisée par le
ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, elles seront
déclarées auprès des autorités compétentes, toute modification
les concernant devant également être signalée. Ces armes ne
pourront être utilisées qu’à l’intérieur de la délégation.
81
6
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
81
12/08/2013, 11:51
Les agents de sécurité autorisés à porter ces armes à
l’extérieur des dépendances diplomatiques ou consulaires devront
demander et obtenir au préalable le permis requis à cet effet.
Pour ce faire, ils devront présenter les documents indiqués au
point 14.
13.2.2. Agents de sécurité des personnalités
L’arrivée d’agents de sécurité, qui devront dans tous les
cas appartenir aux corps de sécurité du pays d’origine, et
dont la mission sera d’accompagner des personnalités
pendant leur séjour dans notre pays, devra être communiquée au ministère au moins soixante-douze heures à l’avance, par une note verbale comportant les renseignements
suivants:
— nom et prénom(s), date et lieu de naissance; type et numéro de passeport; marque, modèle, calibre et numéro
de série de l’arme et des munitions qu’ils souhaitent porter;
nom, prénom(s) et fonction de la personnalité qu’ils
accom-pagnent;
— s’ils arrivent avant la personnalité à protéger: informations
sur leur arrivée et leur départ, et dispositions prises en
matière d’hébergement.
Les permis de port d’armes seront accordés à titre individuel,
chaque agent étant autorisé à ne porter qu’une seule arme,
celle-ci étant nécessairement une arme de poing, de type
pistolet ou revolver. Les agents arrivés en mission de préparation ne seront pas autorisés à porter une arme avant
l’arrivée de la personnalité à protéger. S’ils arrivent avec une
arme, ils devront la déposer au bureau de contrôle des armes
de la frontière d’arrivée.
Les agents souhaitant avoir des entretiens de coordination
sur des questions de sécurité devront en faire la demande et en
obtenir l’autorisation auprès des services du protocole du
ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.
82
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
82
12/08/2013, 11:51
Le nombre d’agents armés autorisé sera déterminé par le
type de visite et la personnalité à protéger, dans les limites
établies ci-après:
— chefs d’État ou de gouvernement: dix agents maximum;
— présidents du parlement, ministres du gouvernement,
anciens chefs d’État ou de gouvernement: deux agents
maximum;
— autres personnalités: un ou deux agents.
13.3. SÉCURITÉ PRIVÉE
En plus de la protection fournie par l’État accréditaire aux
représentations accréditées, ces dernières pourront renforcer
leur sécurité en prenant les mesures qu’elles jugeront nécessaires,
tant d’un point de vue technique qu’en ce qui concerne le nombre d’agents, pourvu que la réglementation en vigueur sur la
sécurité privée soit respectée.
83
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
83
12/08/2013, 11:51
84
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
84
12/08/2013, 11:51
14.
PERMIS DE PORT D’ARMES
Le port d’armes sur le territoire espagnol est assujetti à la
réglementation en vigueur (décret royal 137/93 du 5 mai 1993,
portant approbation du règlement sur les armes).
L’introduction d’armes en provenance de l’étranger devra
être officiellement autorisée.
Le détenteur d’une arme devra être en possession du permis
requis, dont la demande devra être introduite auprès de la sousdirection générale de la Chancellerie du Ministère des Affaires
étrangères et de la Coopération. Seules seront admises les demandes concernant les permis de catégorie D ou E (armes longues
pour la chasse au gros gibier ou armes longues à âme lisse, respectivement), la demande et l’obtention d’un permis de catégorie B
(arme de poing) étant réservées aux agents de sécurité. D’autres
concessions peuvent être exceptionnellement envisagées.
Dans tous les cas, la demande en vue d’obtenir l’un ou l’autre de
ces permis, devra être présentée sous la forme d’une note verbale
à laquelle le demandeur devra joindre les documents suivants:
— formulaire type de demande, dûment complété et signé;
— photocopie du passeport;
— photocopie de la carte d’identification délivrée par le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération;
— certificat médical délivré par un cabinet médical autorisé
aux fins de l’obtention d’un permis de port d’armes;
— extrait du casier judiciaire délivré par le ministère de la
Justice;
— justificatif du paiement des taxes correspondantes.
Une fois le permis obtenu, les armes appartenant à chaque
titu-laire devront faire l’objet d’une déclaration et d’une
85
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
85
12/08/2013, 11:51
régularisation. Les titulaires devront ainsi se procurer
personnellement le certificat d’enregistrement auprès du bureau
central de contrôle des armes de la Garde civile (Intervención
central de armas de la Guardia Civil, actuellement Calle Batalla de Salado, n.º 32, district de Arganzuela, Madrid).
À la cessation de leurs fonctions, les propriétaires d’armes
régularisées devront communiquer à la sous-direction générale
de la Chancellerie du ministère des Affaires étrangères et de la
Coopération leur nouvelle affectation et restituer impérativement
les documents délivrés lors de la régularisation.
86
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
86
12/08/2013, 11:51
15.
POSTES CONSULAIRES
(Cf. note verbale circulaire n.º 380 du 30-10-90)
15.1. OUVERTURE OU MODIFICATION D’UN POSTE
CONSULAIRE
L’ouverture et la modification d’un poste consulaire exigent
le consentement du ministère des Affaires étrangères et de
la Coopération. Ce consentement est également nécessaire
afin de fixer le siège, la classe et la circonscription du poste
consulaire conformément à la proposition de la mission
diplomatique.
À cet effet, les missions diplomatiques adresseront une
note verbale à la sous-direction générale de la Chancellerie,
demandant l’ouverture ou la modification du siège ou de la
circonscription du poste consulaire. La ville proposée comme
siège du poste consulaire, la classe et la circonscription
de celui-ci seront indiquées. La circonscription consulaire
devra respecter la division territoriale de l’Espagne. Ainsi,
une Communauté autonome ne pourra pas être fraction-née
(la juridiction consulaire peut s’étendre à une ou plu-sieurs
Communautés, mais toutes les provinces d’une même
Communauté autonome doivent dépendre de la même circonscription).
La sous-direction générale de la Chancellerie communiquera,
par note verbale, la décision prise sur la demande d’ouverture
ou de modification d’un poste consulaire.
Il est important de signaler que le consentement demandé
en vue de l’ouverture d’un poste consulaire doit être préalable à
la proposition de nomination de son titulaire.
87
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
87
12/08/2013, 11:51
15.2. CHEFS ET FONCTIONNAIRES DE POSTES CONSULAIRES: CATÉGORIES ET CLASSES
15.2.1. Chefs de poste consulaire: catégories et classes
La pratique espagnole reconnaît les catégories et les classes
suivantes:
a)
b)
c)
d)
consuls généraux, de carrière et honoraires;
consuls, de carrière et honoraires;
vice-consuls, de carrière et honoraires;
agents consulaires, de carrière et honoraires.
15.2.2. Fonctionnaires consulaires: catégories et classes
La pratique espagnole reconnaît les catégories et les classes suivantes:
a)
b)
c)
d)
e)
consuls généraux adjoints, de carrière;
consuls de carrière et honoraires;
consuls adjoints, de carrière;
vice-consuls, de carrière et honoraires;
agents consulaires, de carrière et honoraires.
15.3. NOMINATION DES CHEFS DE POSTE CONSULAIRE
DE CARRIÈRE
La mission diplomatique enverra à la sous-direction générale de la
Chancellerie une note verbale en indiquant le nom et le curriculum
vitae du chef de poste consulaire dont la nomination est souhaitée et
dont la nationalité doit être celle de l’État d’envoi. À la note verbale
sera jointe la lettre de provision, qui doit remplir les conditions suivantes:
a) être signée par le chef d’État ou le ministre des Affaires
étran-gères de l’État d’envoi;
b) indiquer le nom complet du chef de poste consulaire selon
l’usage de l’État d’envoi;
c) préciser la catégorie et la classe, le siège et la circonscription
consulaire.
Le siège et la circonscription consulaire peuvent figurer sur
un document à part, joint à la lettre de provision.
88
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
88
12/08/2013, 11:51
L’acceptation d’un chef de poste consulaire de carrière sera
communiquée par les services du protocole aux autorités
compétentes de la circonscription consulaire.
15.3.1. Admission provisoire
En attendant la délivrance de l’exequatur, subordonnée à l’envoi
de la lettre de provision, et pendant un délai raisonnable, qui ne
peut en aucun cas dépasser 60 jours, le chef de poste consulaire
de carrière pourra être admis provisoirement à l’exercice de ses
fonctions.
15.3.2. Exercice à titre temporaire des fonctions de chef
de poste consulaire
Lorsque le poste de chef de poste consulaire est vacant
(absence, cessation ou impossibilité d’exercer ses fonctions),
l’État d’envoi pourra nommer un chef intérimaire.
Ce chef intérimaire peut être un fonctionnaire consulaire de
carrière du même poste consulaire, un fonctionnaire consulaire
de carrière envoyé expressément à cette fin, ou un membre du
personnel diplomatique de la mission diplomatique en Espagne.
Dans ce dernier cas, le fonctionnaire conserve ses privilèges et
im-munités diplomatiques pendant toute la durée de l’intérim.
La mission devra communiquer cette nomination suffisamment
à l’avance à la sous-direction générale de la Chancellerie, qui la
notifiera à son tour aux autorités compétentes de la
circonscription consulaire.
15.4. NOMINATION DES FONCTIONNAIRES CONSULAIRES
DE CARRIÈRE
Conformément à la procédure indiquée pour les chefs de poste
consulaire de carrière, les fonctionnaires consulaires de carrière
pourront être nommés par une lettre de provision (dans les mêmes
conditions que celles indiquées au point 15.3) ou par nomination
de l’autorité compétente du ministère des Affaires étrangères
89
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
89
12/08/2013, 11:51
de l’État d’envoi. Dans le second cas, il suffira que la mission
concernée envoie à la sous-direction générale de la Chancellerie
la photocopie de la nomination, certifiée conforme par la mission.
Les fonctionnaires consulaires de carrière devront avoir la
nationalité de l’État d’envoi.
L’acceptation sera communiquée au moyen de l’exequatur
lors-qu’il existe une lettre de provision, ou de façon expresse
par une note verbale de réponse, lorsque le seul instrument
d’accréditation est la nomination du fonctionnaire concerné.
La notification aux autorités locales sera réalisée par la sousdirection générale de la Chancellerie selon une procédure
similaire à celle suivie pour les chefs de poste consulaire de
carrière.
15.5. TYPES DE PASSEPORTS
La pratique espagnole exige pour le personnel des postes
consulaires accrédités en Espagne les types de passeports suivants:
a) chef de poste consulaire et fonctionnaires consulaires de
carrière: passeport diplomatique;
b) employé consulaire: passeport officiel ou de service;
c) personnel de service: passeport de service ou ordinaire.
15.6. NOMINATION DES CHEFS DE POSTE CONSULAIRE
HONORAIRES
15.6.1. Demande de nomination
Par note verbale adressée à la sous-direction générale de la
Chancellerie, la mission diplomatique proposera la nomination
d’une personne comme chef honoraire d’un poste consulaire.
Cette note verbale devra préciser le nom, la nationalité, la
profession, le domicile et la catégorie consulaire de la personne
proposée. Celle-ci devra résider dans la ville où elle est nommée.
À la note verbale seront joints un curriculum vitae, une
photocopie de la carte d’identité ou une photocopie certifiée
90
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
90
12/08/2013, 11:51
conforme de la carte de séjour, si cette personne n’est pas de
nationalité espagnole.
Une fois la demande étudiée, les services du protocole
communiqueront par note verbale de réponse la décision prise
sur la proposition de nomination.
15.6.2. Transmission de la nomination et notification aux
autorités locales
Une fois l’acceptation reçue, la mission diplomatique transmettra
la lettre de provision à la sous-direction générale de la Chancellerie.
Cette lettre de provision devra comprendre les mêmes informations en ce qui concerne le nom, le siège et la circonscription
consulaire que celles demandées pour les fonctionnaires
consulaires de carrière.
De même que pour les chefs de poste consulaire et les fonctionnaires consulaires de carrière, les services du protocole communiqueront leur acceptation sous la forme d’un exequatur (en
réponse à une lettre de provision), ou par note verbale (en
réponse à un document de nomination).
Parallèlement, la sous-direction générale de la Chancellerie
notifiera la nomination aux autorités locales afin que le nouveau
chef de poste consulaire honoraire puisse prendre ses fonctions.
15.6.3. Admission provisoire
L’admission provisoire d’un chef de poste consulaire honoraire
est semblable à celle d’un chef de poste consulaire de carrière
(cf. 15.3.1).
15.6.4. Exercice à titre temporaire des fonctions de chef
de poste consulaire honoraire
En cas d’absence, de maladie ou de cessation de fonctions
du chef de poste consulaire honoraire, son poste peut être occupé
temporairement par un fonctionnaire consulaire honoraire du
même poste consulaire, par un fonctionnaire consulaire de
91
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
91
12/08/2013, 11:51
carrière envoyé ad hoc ou par un membre du personnel diplomatique de la mission. Dans ce dernier cas, le fonctionnaire conserve ses privilèges et immunités diplomatiques.
La nomination devra être communiquée suffisamment à l’avance aux services du protocole afin qu’ils puissent donner leur approbation, qui sera notifiée aux autorités locales.
15.7. NOMINATION DES FONCTIONNAIRES CONSULAIRES
HONORAIRES
La procédure suivie pour la nomination des fonctionnaires consulaires honoraires et pour la communication aux autorités locales est
similaire à celle prévue pour les chefs de poste consulaire honoraires,
hormis le fait qu’aux fins de leur acceptation, il suffit que la mission
diplomatique envoie à la sous-direction générale de la Chancellerie
la photocopie du document de nomination certifiée conforme par la
mission.
15.8. INCOMPATIBILITÉS À L’EXERCICE DE FONCTIONS
CONSULAIRES HONORAIRES
Pour des raisons multiples, il est conseillé que la défense des intérêts
des ressortissants d’un pays étranger ne soit pas confiée à une
personne participant à la vie politique ou administrative de l’État.
Conformément à la pratique espagnole sur les incompatibilités,
les personnes suivantes ne peuvent exercer de fonctions
consulaires en Espagne:
1.—les hauts responsables et fonctionnaires, civils et militaires, de
l’administration centrale, régionale, provinciale ou municipale, s’ils ne
sont pas à la retraite ou tant qu’ils sont au service de l’administration;
2.—les représentants de la nation aux Cortes Generales
pendant la durée de leur mandat;
3.—les délégués et sous-délégués du gouvernement, durant
l’exercice de leurs fonctions (en outre, pendant une période de deux
années suivant leur cessation, ces personnes ne sont pas autorisées
à exercer des fonctions consulaires honoraires dans la Communauté
92
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
92
12/08/2013, 11:51
autonome ou la province où ils ont exercé en qualité de délégués
ou sous-délégués du gouvernement);
4.—les présidents de gouvernements provinciaux et insulaires,
les députés des chambres provinciales, les membres des gouvernements insulaires, les maires et les conseillers municipaux;
Si un consul honoraire en exercice est élu ou nommé à l’une
des fonctions précitées, il devra en informer les services du
protocole à travers son ambassade.
5.—les personnes ayant perdu la nationalité espagnole, même
si elles sont nommées par le pays dont elles ont acquis la nationalité.
L’exequatur ou l’autorisation pourra être octroyé aux fonctionnaires de l’État, de la Communauté autonome, de la province
ou de la ville, exerçant dans l’enseignement.
93
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
93
12/08/2013, 11:51
94
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
94
12/08/2013, 11:51
16.
ÉLECTIONS ET RÉFÉRENDUMS
Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération
n’a pas d’objection à ce que les représentations diplomatiques
organisent des élections et référendums, à condition que la date,
l’heure et le lieu soient communiqués suffisamment à l’avance à
la sous-direction générale de la Chancellerie, afin que les
dispositifs de sécurité nécessaires et, le cas échéant, les mesures
de protection civile, puissent être mis en place par les autorités
compétentes.
Pour des raisons de sécurité et d’ordre public, il est souhaitable,
conformément à la pratique la plus courante, que les consultations
électorales se déroulent dans les locaux des représentations diplomatiques et consulaires, sauf si, pour des raisons de force
majeure, les bureaux de vote devaient être installés ailleurs.
Dans ce cas, l’ambassade concernée se chargera de louer, ou,
le cas échéant, d’obtenir l’autorisation pour utiliser des locaux
appartenant à la mairie, à la Communauté autonome, à la
délégation, à la sous-délégation du gouvernement, etc.
L’administration espagnole est pleinement disposée à
collaborer pour régler tout incident ou difficulté qui pourrait
survenir.
95
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
95
12/08/2013, 11:51
96
guía_práctica_francés_2010.pmd
Negro
96
12/08/2013, 11:51