Téléchargez le nouveau guide d`accueil du Pays de

Commentaires

Transcription

Téléchargez le nouveau guide d`accueil du Pays de
Office de Tourisme
“PAYS DE PARMENTIER”
5 place Général-de-Gaulle - 80500 Montdidier
Tél. : 03 22 78 92 00 - Fax : 03 22 78 00 88
[email protected]
www.ot-montdidier.fr
Créé en 2001, le label Tourisme et Handicap permet de donner
aux personnes à besoins spécifiques une information fiable et
objective sur l’accessibilité des sites touristiques. Faire
découvrir à ces mêmes personnes le maximum de sites
touristiques et de loisirs possibles. L’Office de tourisme « Pays
de Parmentier » qui a obtenu ce label en 2006 s’engage à
accueillir ce public dans les meilleures conditions possibles et
en toute autonomie.
L’Office de tourisme « Pays de Parmentier » vous accompagne
dans vos démarches touristiques (hébergements, restaurants,
visites culturelles, sorties natures…) et vous fait découvrir les
richesses du Santerre.
L’Office de tourisme « Pays de Parmentier » vous propose
également une visite de Montdidier adaptée aux différents
handicaps. Notre guide spécialement formé, vous fera découvrir
le patrimoine de la cité de Parmentier, et mettra à votre disposition
des outils adaptés d’aide à la visite (dessins en caractères agrandis,
dessins en relief, boucle magnétique, microphones…).
N’hésitez pas à nous contacter.
VISITE GUIDÉE DE MONTDIDIER
Tarif individuel à la demi journée
3 € / personne (adulte) - 2,5 € / personne (– de 12 ans)
Tarif groupe : 2,5 € / personne
Horaires d’ouverture toute l’année
du mardi au samedi : 10h - 12h / 14h - 18h
En juillet et août
du mardi au samedi : 10h - 12h / 14h - 18h30
dimanche : 10h - 12h et lundi : 14h - 18h30
En mai, juin et septembre
du mardi au samedi : 10h - 12h / 14h - 18h30
Crédit Photos : Anne-Marie Caron, Bertrand Sirot, Jean Heintz, M.Landa - IMPRIMERIE PLATEAU PICARD 03 22 78 01 25
SOMMAIRE
Le mot de la présidente
Histoire de la ville de Montdidier . . . . . . . . . . . . . . . 5
Hommes célèbres de Montdidier . . . . . . . . . . . . . . . 7
Monuments et curiosités de Montdidier . . . . . . . . . . 9
Monuments et curiosités des environs . . . . . . . . . . 15
Observons la nature . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21
Où manger, où dormir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
Loisirs et détente . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
Montdidier pratique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
Plan de la ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
Chers touristes, chers amis,
Bienvenue en Picardie et en particulier dans notre Canton « Pays de
Parmentier ». Merci d’avoir choisi avec justesse cette destination
« Picardie » à découvrir ou à redécouvrir. Vous recherchez
l’authenticité, la nature préservée, l’anti-stress, la qualité de vie, la
culture identitaire, un accueil chaleureux et sympathique. Vous avez
raison.
Vous recherchez un patrimoine de qualité, cathédrales, parcs,
jardins, circuits du souvenir, en « Somme » le vécu de cette région.
Vous avez encore raison.
Sachez cependant qu’il faudra vous comporter en « touriste chineur ».
Vous devrez chercher, découvrir, appréhender ce territoire sincère,
si attachant qui ne se livre pas instantanément. Sa situation
géographique peut expliquer cet état de choses.
La Picardie, lieu de passage, a subi de nombreuses invasions et a été
le théâtre de terribles combats. L’habitat picard le prouve. Lorsque
vous vous promenez dans nos villages, ceux-ci peuvent vous sembler
inhabités. Vous poussez une porte que vous estimez être celle de
l’entrée, surprise ce n’est que la grange. Vous découvrez alors une
charmante cour fleurie, et au fond, l’habitation.
Donc, bonnes découvertes et bienvenue chez nous. Utilisez les
compétences de l’Office de Tourisme, vous y serez accueillis en
véritables amis. Octroyez-vous un moment de détente, admirez nos
expositions, écrivez tranquillement vos cartes postales. Renseignezvous sur l’hébergement, les visites, les activités événementielles…
Bon séjour ! Et sachez que c’est avec un réel plaisir que nous vous
ferons aimer notre « Pays de Parmentier ».
Claire Sirot, présidente
3
TAXI
Fabrice LEGRIS
Transports de Malades Assis : Motif Médical
Hospitalisation : Entrée/Sortie/Consultation
Transports : Scolaire Handicapé
Rapatriements : Autoroutes, Assistances
Liaisons : Aéroports, Gares
TAXI - COLIS-EXPRESS
Commune de stationnement : 80500 MONTDIDIER - BP 40023
Tél : 03 22 98 08 97
GARAGE GOOSSENS
Agent Renault
RÉPARATION
TOUTES MARQUES
Tolerie - Peinture
Agréé assurances
Avenue Victor Hugo - 80500 MONTDIDIER
Tél. : 03 22 78 07 25 - Fax : 03 22 78 88 17
Cabinet
Philippe PLESSIER
ASSURANCES
Une équipe
à votre service
19 avenue des Volontaires
80500 MONTDIDIER
Tél. 03 22 78 00 38
Fax 03 22 78 01 48
De la devise de notre
ville "Urbs cultissima"
Montdidier acquit ce titre (ville la plus cultivée) et
cette renommée au XVIIe siècle des milieux
ecclésiastique et universitaire de Paris. C'est en 1648
que le père Briet, géographe abbevillois, écrivit en
marge du livre "Parallela geographiae veteris et
novae" conservé à la Bibliothèque nationale : "Ville
très cultivée dont les indigènes l'emportent par la
sagacité sur tous les Picards". Ce titre se confirme
aux XVIIIe et XIXe siècles, lorsque plusieurs
membres érudits des familles Capperonnier,
Caussin de Perceval, Ballin, Thory, Béjot, devinrent
conservateurs de la bibliothèque du roi, faisant la
réputation de Montdidier jusque dans la capitale. À
cette même époque notre ville vit naître celui dont le
bon sens et le dévouement mirent un terme aux
famines qui sévissaient en France, notre plus illustre
compatriote : Antoine Augustin Parmentier. Peu de
villes peuvent se glorifier comme l’"Urbs cultisssima"
d'avoir donné le jour à autant d'hommes distingués
dans les sciences et les lettres.
Cette renommée, Montdidier
la doit aussi à son ancien
collège, établi au XIXe siècle
à l'emplacement de l'actuelle
école primaire du Prieuré. En
1824, l'inspecteur déclarait :
"La force des élèves est telle
que je n'en connais aucune
dans les autres écoles qui
puisse lui être comparée,
sans excepter le Collège
Royal."
Histoire de la ville de Montdidier
La ville de Montdidier surplombe
de ses trois clochers une nature
généreuse et préservée où, sur de
grandes étendues, se côtoient
avec
harmonie
différentes
cultures parmi lesquelles celle de
la pomme de terre, rappelant que
Montdidier est aussi la ville
natale de Antoine Augustin
Parmentier (1737-1813).
Vous découvrez une histoire
riche, liée aux invasions
romaines, et à Charlemagne. Ce dernier épouse la
fille de Didier, roi des Lombards en 771, scellant par
cet acte leur alliance politique.
Mais en 773, Didier déclare la guerre au pape
Étienne III. Charlemagne qui ne peut se passer de
l’appui de l’Église, répudie son épouse et repousse
son beau-père à Pavie, après neuf mois de siège. En
774, Charlemagne fait emprisonner Didier dans un
donjon, en lieu et place de la ville actuelle. La ville
tire son nom de cet épisode, le Mont de Didier, étant
devenu par contraction Montdidier.
La charte communale de 1195, accordée par Philippe Auguste, fait de Montdidier une
ville autonome qui, au fil des siècles, devient un centre politique, économique et culturel.
Les violents bombardements de la Première Guerre mondiale détruisent la presque
totalité de la ville.
Reconstruite dans les années 1920/1930, elle connaît la douleur de l’occupation
allemande pendant la Seconde Guerre mondiale.
5
Sébastien DIOT
CHAUFFAGE - PLOMBERIE
Dépannage Fuel et Gaz
Traitement des eaux
Installation solaire
Pompe à chaleur
du mardi au samedi
7 jours sur 7
à Montdidier - 7, place Parmentier
Tél. : 03 22 98 34 40
www.credit-du-nord-.fr
LOCATIONS - VENTES - ADMINISTRATION DE BIENS
18 rue Eustache Le Sueur - 80500 MONTDIDIER
Téléphone : 03 22 78 06 38 - Télécopie : 03 22 78 49 51
[email protected] - www.santerimmo.fr
Nos services : • Estimation de votre bien gratuitement
• Vente
• Location
• Administration de biens
• Conseil en immobilier sur toute la région
80500 MONTDIDIER
03 22 98 10 89
MONTDIDIER
DEFEND VOTRE
POUVOIR D’ACHAT
03 22 78 79 40
Hommes célèbres de Montdidier
Antoine Augustin Parmentier (1737 - 1813)
Il est né le 12 août 1737, dans une maison située rue de la Mercerie (actuelle rue Parmentier), où
ses parents tenaient un commerce de linge. Sa mère lui inculque les premiers éléments du latin. Ses
parents ne pouvant lui payer des études, le placent à 13 ans comme élève à la pharmacie Frison,
établie sur la place de la Croix-Bleue (actuelle place Parmentier). À 18 ans, il part à Paris continuer
son apprentissage chez Simonnet, un confrère picard. En 1757, pendant la guerre de Sept Ans, il
s’engage comme pharmacien de 3e classe dans l’armée qui opère en Allemagne contre l’empereur
Frédéric II de Prusse. Fait prisonnier, il survit en mangeant des pommes de terre réservées à
l’alimentation des porcs, ce qui l’incita plus tard à étudier le tubercule et à en propager la culture
en France pour enrayer les disettes engendrées par les déficits de récoltes de céréales. En 1766, il
est nommé apothicaire à l’Hôtel Royal des Invalides et ne quittera jamais l’armée. En 1780, il crée
l’école de boulangerie. En 1786, il présente la pomme de terre au roi Louis XVI. En 1787, la pomme
de terre est servie à la table royale. Parmentier travaille également sur le lait, le sang, les biscuits,
le maïs, les salaisons, la conservation des viandes… Il œuvre pour la salubrité de Paris. Resté
célibataire, affecté par la mort de sa soeur Suzanne, Parmentier meurt le 17 décembre 1813, à
Paris. Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise.
Maurice Blanchard (1890 - 1960)
Doté de capacités intellectuelles hors du commun, il est contraint d’interrompre ses études à 12 ans. Il est placé en
apprentissage chez un forgeron. À 17 ans, il s'engage dans la marine et devient ingénieur-mécanicien. Mobilisé en
1914 dans l'aéronavale, il élabore en 1917 un projet d'hydravion qui sera construit pour la France et ses alliés. La
paix revenue, il poursuit ses activités dans l'aéronautique, travaille chez Potez et, pour le compte des usines Blériot,
construit l'hydravion MB3 qui bat deux records du monde d'altitude en 1924. Il est mobilisé en 1940. Pendant
l'occupation il fait partie du réseau de résistance Brutus et échappe de justesse à une arrestation par la gestapo. Il
reçoit la Croix de guerre avec citation. Évènement déterminant dans sa vie, il découvre le surréalisme. Farouchement
indépendant, il trouve dans la poésie la possibilité d'exprimer sa révolte contre la société qui ne l'avait guère ménagé
et dont il n'admet pas le conformiste servile, l'hypocrisie et les compromissions. En 1958 (retraité depuis 3 ans), il
regagne son faubourg natal à Montdidier. Le 19 mars 1960, il décède des suites d'une chute sur le verglas.
7
Jean Fernel (1497 - 1558)
Premier médecin de François Ier, il guérit Diane de Poitiers d’un mal dangereux et Catherine de Médicis de la stérilité.
Mathématicien distingué, il fut le premier à mesurer le méridien, en cherchant la distance d’Amiens à Paris, à l’aide du nombre
de tours de roue de sa voiture.
Ballin, Béjot, Capperonnier, Caussin de Perceval, Thory
Ces familles firent la renommée de Montdidier aux XVIIIe et XIXe siècles : pendant plus de 120 ans,
plusieurs de leurs membres perpétueront les véritables traditions du savoir et de l’honneur en occupant
la place de conservateur à la Bibliothèque royale.
Victor de Beauvillé (1817 - 1885)
Il rédigera un document majeur « Histoire de la Ville de Montdidier » publié en trois gros volumes en
1857 et réédité en 1875.
Jacques Gruber (Sundhausen, 1870 - Paris, 1936)
Il réalisa les vitraux de l’église du Saint-Sépulcre. Elève à l’école municipale des beaux arts de Nancy, il poursuit ses études à
Paris à l’école des arts décoratifs et à l’école des beaux arts. Il enseigne les arts décoratifs et entre comme chef décorateur
chez Daum auprès duquel il acquiert le savoir technique qui caractérisa son œuvre de verrier. Il consacra son œuvre à l’art
civil, mais après le cataclysme de la Première Guerre mondiale, il dut comme tous les maîtres verrier de l’époque, faire face à
la demande de vitraux religieux générée par la reconstruction. Ses dernières œuvres religieuses marquent « une évolution
intellectuelle et spirituelle, que traduit notamment un souci didactique et historiographique affirmé », perceptible dans l’église
du Saint-Sépulcre de Montdidier.
Antoine Galland (né à Rollot 1646 - 1715)
Il appartenait à une des plus notables familles de ce village. Il n’avait que 4 ans à la mort de son père. Il fut placé au collège de Noyon où il apprit, à
10 ans, le latin, le grec et l’hébreu. Plus tard, il suivit les cours du Collège de France, se perfectionna en grec, aborda les langues musulmanes et entreprit
même le catalogue des manuscrits orientaux de la Sorbonne. Le marquis de Nointel, ambassadeur à Constantinople en 1670, lui proposa de
l’accompagner en qualité de bibliothécaire et de secrétaire particulier. Il multiplia les voyages entre la France et l’Orient. Nommé antiquaire du roi, il
se vit chargé par Colbert et Louvois de poursuivre officiellement ses recherches sur les antiquités orientales. Ses expéditions firent de lui un expert des
langues arabe, turc et persane, des mœurs et de la littérature de ces peuples encore mal connus. Il devint lecteur et professeur royal en langue arabe
au Collège de France en 1709. Il mourut à soixante-huit ans, le 17 février 1715. Il laissa de nombreux travaux imprimés ou manuscrits, entre
autres un Traité de l’origine du café, traduit de l’arabe, et plusieurs dissertations sur divers points d’archéologie. Mais son œuvre la plus
8 populaire demeure la première version française des Contes des Mille et une nuits, édités de 1704 à 1717 ; réédités en 1806, en 1822 et 1823.
Monuments et curiosités de Montdidier
Le 7 juin 1931, après son anéantissement total, Montdidier fête sa résurrection en inaugurant les édifices reconstruits : l'hôtel de ville, de
style flamand et décoré dans le style art déco, la Salle du Roy, entièrement réédifiée mais restée flanquée d'une tourelle qui est peut-être le
plus ancien vestige du plus lointain Montdidier...
Le Prieuré
À l'époque carolingienne existait à cet emplacement un donjon destiné à protéger la
population des invasions normandes. Au Xe siècle, Hilduin Ier, comte de Montdidier,
habite cette forteresse. Sa femme, la comtesse Heldwide, fait construire à côté (à
l'emplacement de l'actuelle école du Prieuré) l'église Notre-Dame destinée à abriter
les reliques des saints Lugle et Luglien, évangélisateurs de la Picardie, qui deviendront
les saints patrons de Montdidier. Les moines de
Saint-Augustin puis, en 1134, les
bénédictins se succèdent dans ce prieuré.
En 1185, Montdidier, par le traité
d'Amiens, est rattachée à la couronne de
France. Philippe-Auguste fait du château
des comtes sa résidence royale et restaure
les fortifications. Ce rempart de 2 500 m
est équipé de dix grosses tours ; on peut
le franchir par cinq portes. En 1195, moyennant
une rente annuelle, la ville reçoit du roi la charte communale : l'autorité du maïeur succède à celle des
seigneurs. Dans le courant du XIVe siècle, avec les pierres de l'ancien château, est élevé un nouvel édifice
qui prend le nom de Salle du Roy qu'il gardera jusqu'à la Révolution. Au XVIe siècle, les gens de robe
s'approprient le bâtiment pour en faire le siège des corps judiciaires. Au nom de Salle du Roy est adjoint le
nom d'Auditoire royal. Puis, en 1800, la salle d'audience du bailliage devient celle du parquet du procureur
de la République. Le bâtiment prend alors l'appellation de Palais de Justice. Après les dévastations dues à
la Première Guerre mondiale, cet édifice sera reconstruit vers 1930 dans le style néo-gothique. Le plan
intérieur gardera toutefois les mêmes caractéristiques. Seules la base et la tour Philippe-Auguste attenante
à l'angle sud-ouest ont été conservées. En 1965 (le tribunal ayant été transféré en 1961 place de la
9
République), ce bâtiment devient Centre des impôts. Il est aujourd’hui connu sous le nom de Prieuré.
L’église Saint-Pierre
En 1146, il est fait mention de l'église Saint-Pierre dans une charte de Thierri, évêque d'Amiens, mais son origine
remonterait à une époque bien antérieure. L'église actuelle date de la fin du XIVe siècle mais, du fait des guerres
et de la ruine de Montdidier au XVe siècle, sa construction durera 200 ans. Le portail, conçu par Chappion, maître
maçon de la cathédrale de Beauvais, est remarquable. Provenant de la première église, les fonts baptismaux (XIe
siècle), de style romano-byzantin, en marbre noir de Tournai, sont particulièrement beaux et curieux. Les reliques
des saints Lugle et Luglien, patrons de la ville, sont conservées dans une chasse en bronze plaquée d'argent
datant de 1839. À voir absolument, dans le chœur, un superbe Christ roman du XIIe siècle.
L’église du Saint-Sépulcre
La première église de ce nom fut édifiée au début du XIIe siècle, au retour de
la première croisade. Détruite
pendant la guerre de Cent Ans,
elle fut reconstruite à l'intérieur
du rempart élevé par Philippe-Auguste mais son exiguïté entraînera
la construction, à l'emplacement actuel, d'une troisième église du
Saint-Sépulcre qui sera consacrée en 1519. À découvrir : les
boiseries du chœur qui sont classées, le tableau des perfections de
la Vierge, un superbe Christ de pitié, les vitraux du maître verrier
Jacques Gruber, les tapisseries de Bruxelles représentant
l'histoire de Moïse et des Hébreux et une mise au tombeau
10 polychrome du XVIe siècle.
Les vitraux de Jacques Gruber
Posés en 1939, les vitraux commandés à Jacques Gruber, sont une partie intégrante de l’ensemble
architectural que représente l’église du Saint-Sépulcre de Montdidier. Endommagés par les
bombardements de 1940, ils seront restaurés par son fils et reposés entre 1970 et 1987. Le maître
verrier, issu de l’école des beaux arts de Nancy et des arts décoratifs de Paris, a réalisé dans cette église
une œuvre didactique puisqu’au travers de l’ensemble des vitraux est retracée l’histoire du peuple
hébreu, la naissance du judaïsme, du christianisme et de son expansion, la découverte des reliques de
la Passion, les conflits que leur possession a engendrés et les croisades menées sur une période de 200
ans pour délivrer des mains des infidèles le tombeau du Christ. Jacques Gruber renouvelle le style et
les thèmes du vitrail civil qui constituaient alors exclusivement sa production. Son succès va de pair avec
celui de l’architecture Art Nouveau. Son œuvre, d’une grande qualité
graphique et picturale, aux inspirations naturalistes
mais aussi symbolistes, est une véritable synthèse
des techniques verrières de l’époque.
Les Tapisseries de Bruxelles
Les six tapisseries de la manufacture de Brabant
présentées ont été tissées vers 1660, sous la
conduite de deux maîtres tapissiers, Henri Reydams
et Albert Auwercx. Les cartons ayant servi de
modèles seraient de Jules Romain (mort en 1546),
élève de Raphaël et son principal collaborateur dans
la décoration des loges du Vatican. Tissées de basse
lisse (dont la chaîne est tendue horizontalement) ces
six œuvres d’art ont été réalisées à partir de fils de
laine et de soie avec rehauts de broderies en fils d’or et d’argent. L’usage
de matériaux aussi précieux s’ajoute aux grandes dimensions et au nombre de tapisseries (10 à
l’origine) pour un coût de réalisation considérable déjà à l’époque. Les 105 m2 de tenture, composée
de six tapisseries, exposés sur une largeur de 27,30 m dans la nef de l’église représentent plus de
deux siècles de tissage pour un seul ouvrier. Ces tapisseries nous racontent l’histoire de « Moïse et
les Hébreux » extraite de l’Ancien Testament : l’enlèvement des vases précieux des Égyptiens, le
passage de la mer Rouge, le cantique de Moïse, la récolte de la manne dans le désert, l’eau jaillie du
rocher, l’adoration du veau d’or.
11
L’hôtel de ville
Au cœur de la ville, le huitième hôtel de ville de Montdidier, inauguré en 1931, construit selon
les plans des architectes Charles Duval et Emmanuel Gonse, repose sur une structure qui
descend jusqu'à 18 m de profondeur. Le beffroi, qui abrite les jacquemarts, s'élève à 48 m de
hauteur. Dans le hall, éclairé par un superbe lustre en fer forgé de plus d'une tonne, l'escalier
qui mène directement au deuxième étage est orné d'une belle rampe également en fer forgé.
La décoration et le mobilier sont de style Art Déco. Les peintures murales sont dues à l’artiste
Pico. Sur le mortier ocre jaune des murs et du plafond, il a peint un motif en arabesques ton
sur ton qui sert de fond à des compositions qui traitent du symbole de la ville, du thème de
l'eau si chère à Montdidier, du caractère rural de la région et d'une allégorie de la famille. Les
sculptures des façades, utilisant la technique du béton projeté encore frais, et la Marianne
trônant sur la cheminée imposante de la salle du conseil et des mariages sont de Raymond
Couvègnes, grand prix de Rome 1932. Jean Duquesne, le jaquemart en bois, sculpté en
1875, qui avait sa place dans le beffroi de l'hôtel de ville détruit en 1918, a pris sa retraite et
attend maintenant les visiteurs à l'entrée de la salle du conseil.
La statue de Parmentier
Inaugurée lors des fêtes de la résurrection
de Montdidier, le 7 juin 1931, cette statue
fut offerte par un comité spécial de
pharmaciens. Elle fut sculptée par Albert
Roze, directeur de l’école des Beaux arts
d’Amiens et fondue par Barbedienne. Cette
statue en bronze pèse 800 kg et mesure
2,5 m de haut. Le socle est orné de bas reliefs qui retracent
des épisodes de la vie du pharmacien. Menacée d’être
fondue par les Allemands afin d’alimenter les usines
d’armement, elle fut cachée dans l’abattoir municipal jusqu’à
la libération par le maire Louis Lematte et ses adjoints.
L’aquarium (Aquaclub 80)
12
Plus de 10 000 litres d’eau repartis en 33 aquariums, des
dizaines d’espèces de poissons exotiques du monde entier.
Ouvert chaque samedi de 15h à 18h.
En semaine, sur rendez-vous avec l’Office de Tourisme.
Les cimetières militaires
Ville martyre, Montdidier a le triste privilège d'avoir reçu dans ses cimetières militaires
les corps de 16 228 soldats morts pendant les deux conflits mondiaux.
• nécropole nationale (rue de Roye) - 7 406 soldats français (dont 1 617 regroupés
en 2 ossuaires) tués sur le champ de bataille, 1 soldat belge et 1 soldat italien morts
pendant la Première Guerre mondiale, 24 soldats français morts pendant la Seconde
Guerre mondiale, 24 soldats alliés (13 de la Royal Air Force, 1 de la Royal Australian
Air Force, 30 de la Royal Canadian Air Force).
• cimetière militaire français (rue Jean-Doublet) 745 soldats français, décédés de
leurs blessures.
• nécropole allemande (rue Jean-Doublet) 8 051 soldats allemands.
• monument aux morts (place de la République) - y sont gravés les noms de 178
soldats montdidériens morts pendant la Grande Guerre, la Seconde Guerre
mondiale (civils et militaires), la guerre d'Indochine et la guerre d'Algérie.
• monument aux 212 aviateurs français tombés dans le ciel de Picardie en mai-juin 1940 (rue Eustache-Le-Sueur).
Le Jardin-Anglais de Montdidier
Au Moyen Âge, c’était le fossé (16,50 m de large, 6,60 m de
profondeur) au pied des fortifications. Quand celles-ci furent
démantelées, sur ordre de Richelieu puis de Napoléon, les
pierres servirent à le combler. Un jeu de paume y fut alors
installé puis l’endroit sera aménagé en jardin public à l’anglaise
(d’où son nom) en 1864 et devient un lieu fréquenté, très
apprécié par les Montdidériens.
Après sa dévastation, lors de la Première Guerre mondiale, les
baraquements abritant les principales administrations durant la
reconstruction y seront installés.
Puis les fêtes foraines s’y déroulent pendant une cinquantaine
d’années.
Enfin, en 2005, cet espace est aménagé en un beau parc
d’agrément où se mêlent aires de jeux et de spectacles de plein
air, une roseraie ainsi qu’un espace de pique-nique couvert.
13
L'hôtel restaurant LE DIJON vous propose une
cuisine traditionnelle dans une cadre rustique.
Il vous offre ses 19 chambres tout confort (douche,
WC, TV, Canal Sat, téléphone, prise modem).
Parking - box fermés.
Joli cadre pour vos repas professionnels, de
famille.
La pomme de terre française,
une production dynamique
• 25 000 producteurs, dont 15 000 exploitations professionnelles
• 6 millions de tonnes produites sur 155 000 ha.
• 36 000 emplois directement liés à sa production.
• Un marché du frais en constante évolution depuis trente ans, qualité, segmentation
culinaire, développement de petits conditionnements, pour répondre au mieux à la
demande des consommateurs.
• Les pommes de terre lavées et des pommes de terre de « chair ferme » se sont
fortement développées au détriment progressif de la bintje qui représentait 70% des
achats en 1978.
• Une qualité de la production reconnue en Europe : plus d’un million des pommes de
terre exportées vers les pays d’Europe du Sud.
• Premier pays exportateur : 1.5 millions exportées (2005), une qualité française
reconnue par nos partenaires.
www.producteursdepommesdeterre.org
www.cnipt.com
La pomme de terre dans la Somme
1 place Parmentier
80500 MONTDIDIER
Tél. : 03 22 98 10 96
Fax : 03 22 98 10 96
• 31 330 ha cultivés en 2007
• 1 400 ha de plants certifiés
• 10 080 ha de pommes de terre destinées à l’industrie féculière (amidon)
• 150 ha de pommes de terre primeurs
• 19 700 ha de pommes de terre de conservation, destinées au marché du frais ou à
l’industrie agro-alimentaire.
Environ un millier d’agriculteurs cultivent de la pomme de terre dans le département
de la Somme, pour une production d’environ 1 500 000 tonnes, dont 517 000 tonnes
de pommes de terre fécule (1er rang national) et 965 300 tonnes de pommes de terre
de conservation (2è rang national). On compte aujourd’hui plus de 3 000 variétés de
pommes de terre dans le monde.
Monuments et curiosités des environs
Andechy
Bouillancourt-la-Bataille
Beaucoup de galeries furent creusées dans le canton pour l’utilisation de la craie
comme matériau de construction ou pour le marnage des terres. À Andechy, de
vastes souterrains, comportant 23 grandes chambres, datent de la guerre de
Trente Ans.
Son église de la fin du XVe siècle renferme onze remarquables
blochets en bois, taillés en ronde-bosse, ornant la nef. Ces
pièces sont classées monuments historiques. Vous observerez
également une magnifique statue équestre de Saint-Martin
partageant son manteau. En sortant de Bouillancourt, au bout
de 1 km environ, dans un petit bois sur votre droite, vous verrez
un monument dédié à 7 aviateurs américains qui se sont perdus
là le 18 août 1944 .
Assainvillers
À Assainvillers, sur le parvis de l’église, existent 2 monuments. L’un
commémorant des évènements de la Première Guerre, l’autre dédié au capitaine
Marcel Peyregne mort aux commandes de son avion, un Bloch 152. Cet avion
était un chasseur monomoteur de la série MB-15x, équipé d’un moteur 14
cylindres en étoile de 870 CV, pouvant voler à 482 km/h. Il était armé de 2
canons de 20 mm et de 2 mitrailleuses de 7.5 mm. 688 avions de ces séries furent
construits avant la capitulation. Ce chasseur avait remporté 188 victoires en
combat aérien et perdu 86 pilotes.
Boussicourt
À découvrir : de magnifiques étangs tourbiers dont vous
pourrez voir la description page 21.
Ayencourt-le-Monchel
Le village est célèbre pour ses étangs de pêche. Son château a appartenu dans
les années 1920 à M. Louis Klotz, député de Montdidier et ministre des Finances
en 1919.
Becquigny
L’église Saint-Martin est remarquable par le retable du XVIIe qu’elle contient,
provenant du collège des jésuites d’Amiens. Au cimetière, vous serez surpris
d’admirer les restes d’une chapelle carolingienne possédant encore un porche
roman en bon état. On dit qu’il y existe aussi des anciennes tombes protestantes.
Au milieu du village se trouve une belle maison longue et basse, coiffée d’un toit
à la Mansart. Il s’agit là d’un « modeste pied à terre » nécessaire à la gestion
d’un domaine agricole. Cette maison a appartenu à un huguenot, Daniel de
Brossart, parti en exil lors de la révocation de l’édit de Nantes.
Bus-la-Mésière
On peut traduire ce nom par « maison des bois ». Son origine
remonterait aux moines de Corbie qui auraient jadis
défriché la région et construit des cabanes de bois où se
15
trouve aujourd’hui le village.
Cantigny
C’est à Cantigny, le 28
mai 1918, que les
Américains déclenchèrent
leur toute première
attaque sur le sol
européen et firent le
premier exemple de la
puissance de leurs
troupes qui arrivaient
alors en grand nombre en
France. En libérant le village, par deux fois pris par les Français et par
deux fois repris par les Allemands, la « Big Red One Division » américaine
fit 225 prisonniers, dont 5 officiers et s’emparèrent de 16 mitrailleuses, 2
mortiers et 500 fusils. Fidèle à sa devise : « Aucune mission n’est trop
difficile, aucun sacrifice n’est trop grand : le devoir d’abord », la division
américaine déplora ici 199 morts et 867 blessés ou gazés. Se dressent
aujourd’hui en leur honneur une stèle commémorative, couronnée de
l’aigle américain (sur le bord de la D26, en direction de Montdidier) et,
au centre du village, un monument à la mémoire de Robert Mc Cormick
qui commandait l’artillerie qui délivra Cantigny. Vous pouvez également
visiter sur rendez-vous le petit musée privé de Joseph Lefever en
téléphonant au 03 22 78 01 86.
Le Cardonnois
Au XIXe siècle, on découvrit des vestiges romains (fragments de poteries et
monnaies) dans les bois de la commune. À voir : le larris à la sortie du village.
Contoire-Hamel
L’église Saint-Pierre a été quasiment détruite durant la Grande Guerre. Il ne
reste que peu d’éléments du XIVe siècle la caractérisant, seul un portail,
des fenêtres du XVIe siècle et l’épitaphe de Jean Roussoy. Cependant
16 on peut voir une croix de grès du XVIIe siècle dans le cimetière.
Courtemanche
Ce village fut brûlé par les Espagnols en 1653. Le fief du Forestel
relevait en partie de la salle du roi de Montdidier. Au XIVe siècle, il
appartenait à la famille Cailleu dont un membre fut maïeur de
Montdidier en 1549. Avant la Première Guerre mondiale, il était
propriété de la famille Cauvel de Beauvillé, célèbre à Montdidier.
Fignières
Depuis 1936, se tient sur le territoire de cette commune un aérodrome,
d’où décollent tous les passionnés de paramoteur et de montgolfière.
Davenescourt
Le château (XVIIIe),
situé sur une colline,
constituait un emplacement stratégique et
fit l’objet à chaque
période troublée de
luttes acharnées. Dans
la cour d’honneur,
précédée d’une grille,
on voit une grande
chapelle à abside semi-circulaire et des communs, un jardin à la
française et un parc à l’anglaise. Il ne se visite qu’à l’occasion des
Journées du Patrimoine.
L’église Saint-Martin, de style gothique flamboyant, date de la fin du
XIVe siècle, tandis que le chœur est de la Renaissance. L’église actuelle
a été reconstruite en 1926 après avoir subi de gros dégâts pendant la
Grande Guerre. En faisant le tour de l’édifice on peut s’attarder sur le
portail principal, le portail latéral, l’ecce homo (du XIVe), le clocher et
la tourelle. À l’intérieur de l’église se trouve un gisant en armure de
Jean d’Hangest.
Domélien
Gratibus
La jolie petite église, partiellement détruite, a été restaurée grâce
à des dons privés. Elle ne sert plus au culte, mais on y donne
parfois des concerts ou des spectacles.
Le village tiendrait ce nom du fait que ses vignobles donnaient le plus mauvais
vin de la contrée au point qu’on le servait gratuitement : « gratis bibitur » d’où
le nom de Gratibus.
Erches
Grivesnes
À voir : le monument aux morts situé sur la place de la mairie.
Sur l’emplacement de l’église de Grivesnes existait déjà, vers 1600, une
chapelle dédiée à Notre-Dame-de-l’Assomption, bâtie dans l’enceinte du
château. Le dôme constitue la partie la plus originale de l’église : il est voûté
en pierre et recouvert d’ardoise et de plomb. Sa construction aurait été inspirée
au seigneur de la Myre par un voyage en Orient. À noter les orgues provenant
de la Sorbonne et la gloire, copie de celle de la cathédrale d’Amiens. Ne
subsiste du château que la partie orientale (attention : le château est une
propriété privée).
Ételfay
Également détruit en 1653 par les Espagnols, le village comptait
au XIIIe siècle une vingtaine de fabricants de bonneterie au métier
et autant de fileuses.
Faverolles
La nuit, un très joli éclairage met en valeur la petite église
recemment restaurée. Les sociétés Nutrimaine (Banania) et
Dailycer y sont implantées.
Fescamps
Vous trouverez, dans ce joli village fleuri, un travail à bœuf
entièrement construit en bois de la région (chêne et aulne) et
recouvert de tuiles. Il s’agit d’un outil datant du XIXe siècle qui
servait à retenir les animaux pour leur poser des fers sans danger.
Fontaine-sous-Montdidier
De nombreux chemins ruraux permettent d’apprécier le cadre
pittoresque du village, qui s’étend de la rivière de l’Avre à l’est
jusqu’à la naissance du Mont Soufflard à l’ouest aux portes de
l’Oise. Tourné essentiellement vers l’activité agricole, la commune
accueille la structure Matines (œufs).
Grivillers
Jean Racine et sa femme, Catherine de Romanet, possédaient un
domaine à Grivillers. Par le passé, les bonnetiers de Montdidier firent
vivre les gens de Grivillers qui fabriquaient des bas au métier.
17
Guerbigny
Laboissière-en-Santerre
e
L’église Saint-Pierre (XII ) est ornée à son sommet de la statue de son saint
patron portant la clé du paradis. Elle est classée monument historique. Parmi les
éléments qui la caractérisent, on peut compter des fonts baptismaux de 1651,
un autel en bois de la fin du XVIIe siècle, la charpente en carène renversée
reposant sur des sablières à blochets sculptés aux figures des apôtres, ainsi
qu’un monument en pierre peinte datant de la fin du XVe siècle réalisé par Pierre
et Catherine Nouet.
Ce petit village possède un château en brique du XVe siècle et
une église reconstruite après la guerre 1914-1918 dédiée à SaintFiacre.
Hargicourt
Malpart
C’est en 1919 que Georges Bazart, cheminot, récupéra de justesse en gare
d’Hargicourt, le célèbre jacquemart de Montdidier, Jean Duquesne,
dérobé par des ouvriers italiens dans les décombres de l’hôtel de ville
18 en 1918.
Sur les terres de cette ancienne seigneurie de Raineval, vous
découvrirez les ruines de l’ancien château, l’église
Saint-Jean-Baptiste (XVIIIe) détruite lors de la Première Guerre et
reconstruite en 1923.
Lignières-les-Roye
On y trouve une croix de tombe exécutée avec minutie.
Maresmontiers
Rollot
Au XII siècle, un prieur de l’Ordre de Cluny résida au monastère de
Saint-Morand qui donna son nom à la commune. De ce monastère,
il ne reste aujourd’hui que quelques traces et vestiges qui ont été
incorporés dans l’église actuelle. Cette église, grâce à la détermination
de la population, a été entièrement restaurée en 2000.
Rollot est le village qui vit
naître
Antoine
Galland
(1646 - 1715 à Paris),
orientaliste français, professeur
au Collège Royal, qui traduisit
de l’arabe les contes persans
des Mille et une nuits. À voir :
sa statue au centre du village.
Le village est aussi renommé
pour son fromage à pâte
douce, qui fut l’une des gourmandises préférées du roi Louis XIV.
e
Marquivillers
Par le passé le village fut célèbre pour sa grande fête de l’Ascension.
Ce jour-là, un tir à l’oiseau était organisé près du château. Celui qui
faisait basculer l’oiseau potiche était le roi des archers.
Mesnil-Saint-Georges
Ce village dont l’origine du nom vient du latin “masius” est la patrie
d’Antoine Petit, médecin et mathématicien du XVIe siècle. Pierre Petit
fut au XVIIe mayeur de Montdidier. Au XVIIIe, une tristement célèbre
famille de brigands, les Maupetit, écuma la région et la terrorisa par
ses méfaits. En juillet 1944, Pierre Wadoux, instituteur résistant, fut
arrêté dans sa classe par la gestapo et mourut lors de sa déportation.
Piennes-Onvillers
Sa grande église dédiée à Saint-Martin fut restaurée après la Première
Guerre mondiale. Elle conserve malgré tout le style caractéristique de
l’architecture des XVe et XVIe siècles.
Remaugies
L’église Saint-Léger du XVe siècle a durement souffert durant la
Grande Guerre et n’a conservé d’époque que son clocher charpente.
On trouve également une plaque à la mémoire des aviateurs français
morts pour la France le 6 juin 1940. L’agréable aménagement végétal
des bas-côtés des rues retiendra votre attention.
Rubescourt
On y découvre la ferme de Pas, connue pour son
élevage de chevaux de concours. Fétiche du Pas est
issu de cet élevage.
Villers-Tournelle
Son église date du XVIe siècle. Partiellement détruite, elle sera reconstruite
après la Grande Guerre. Son château fut construit en 1746, par Antoine
Joseph Didier de Fransures.
Warsy
On peut y admirer un superbe
château du XVIIIe siècle
ayant appartenu à la
famille de Rune. A
l’intérieur du cimetière on
découvre les ruines d’une
superbe église du XIIe
siècle possédant encore un
magnifique portail roman.
19
POUR TOUS VOS PETITS TRAVAUX
Petits travaux à domicile
SAS BERNARD MARTIN
19 rue Albert 1er - 80500 MONTDIDIER
Tél. : 03 22 78 00 56
UN GRAND CHOIX DE MATÉRIEL
Les cardios - La musculation - Le sport de combat
Electricité, Peinture interieur-extérieur, Décoration,
Pose revêtement mur et sol, Pose stratifié flottant,
Faux plafond, Doublage, Aménagement, Faïence, etc...
Tél/Fax : 03 22 78 44 34 - Portable : 06 98 54 60 17
Chauffage - Plomberie - Électricité - Maçonnerie - Couverture
17 rue Albert 1er - 80500 MONTDIDIER
Tél. : 03 22 37 12 86 - Fax : 03 22 78 01 99
UNE SALLE DE REMISE EN FORME
Essai gratuit - Conseil et suivi
Place Faidherbe - 80500 MONTDIDIER
03 22 78 09 84
Amiante - Plomb - gaz - Performance Energétique
Métrage “Loi Carrez” - Termites & Etat Parasitaire
Prêt à taux 0% - ERNT - Etat des lieux
Ludovic MALLET : 03 22 37 51 71
Observons la nature
Les étangs tourbiers de Boussicourt
Les étangs tourbiers sont d’anciens lieux d’extraction de la tourbe, dont l’exploitation comme
combustible fit jadis la gloire de la région. Aujourd’hui, cette zone humide abrite une diversité
importante d’espèces végétales et animales, dont certaines sont fortement menacées. Ces étangs
sont aujourd’hui des lieux de loisirs (pêche, promenade…).
La Montagne de Fignières
Aux portes de Montdidier, la montagne de Fignières est l’un des plus remarquables larris (pâturages
arides à moutons) du département de la Somme. Appartenant à la commune de Fignières, géré
par le Conservatoire des sites naturels de Picardie, ce site de 4,11 ha est protégé par un arrêté
préfectoral de protection du biotope. Les particularités de cette pente crayeuse, couverte de végétation herbacée rase et sèche, expliquent la
présence d’une faune et d’une flore originales.
Parking le long de la place près de l’église. Départ du parcours : au bout de la place, empruntez le chemin qui longe les maisons. Le parcours est
balisé. Durée de la visite : 1 h environ pour 3 km. La circulation des engins à moteur, le VTT hors des sentiers, le camping et les feux y sont interdits.
Chaussures de marche ou de sport recommandées.
Informations : 03 22 89 63 96 (conservatoire naturel des sites de Picardie) ou 03 22 78 11 80 (Mairie de Fignières).
Le Jardin à fleur d’O
23 rue de la chaussée, 80500 Davenescourt. Tél. 03 22 78 09 83 / Fax 03 22 78 39 90
[email protected] - http://perso.wanadoo.fr/jardinafleurdo/index.html
Autour d’un étang de 3 500 m2 se dessinent deux hectares de jardins paysagers. Attenant le jardin
à l’anglaise, existent une création récente d’un jardin à la française et une roseraie de 650 rosiers
anciens et modernes. Il existe aussi une importante collection d’arbres, d’iris et de plantes vivaces,
de plantes aquatiques, nénuphars et lotus. Une rivière naturelle, « l’Avre », apporte un charme
supplémentaire à ce jardin.
Ouvert de fin mai au 30 septembre, de 14 h 30 à 18 h 30. Hors saison ouvert sur rendez-vous.
Ouvert les week-ends de juillet sur rendez-vous et fermé les 3 premières semaines d’août.
Tarif individuel : 6 €. Tarif groupe : nous consulter. Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.
21
L’Atelier des Couleurs (Ferme de la Waide)
Anne et Jean-François Mortier. 10 Grande rue, 80170 Méharicourt.
Tél. 03 22 88 01 89 / [email protected]
www.ateliersdescouleurs.com
Ferme où sont cultivées des plantes tinctoriales, dont notamment la waide (ou guède) qui fut jadis l’or bleu de la Picardie, et qui refleurit aujourd’hui
dans le Santerre. Au Moyen Âge, la Corporation des marchands waidiers contribua au financement de la reconstruction de la cathédrale d’Amiens,
après l’incendie de 1218. Ces mêmes marchands sont représentés sur la façade sud de la cathédrale. Exposition sur l’histoire de la waide, présentation
de plantes tinctoriales au jardin, démonstration de teinture (sur demande), vente de textiles et objets teints.
Ouvert toute l’année les vendredis et samedis de 10h à 18h (autres jours sur rendez-vous).
Tarif individuel jardin + exposition : 4 €, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Tarif Groupe : 60 € (groupe de 20 à 30 personnes).
La ferme des Tilleuls - Ferme pédagogique
(Située à 35 minutes d’Amiens Beauvais et Compiègne, à 5 minutes de Montdidier)
Christine et Jean-Michel Poppe. 15 rue Saint-Jacques, 80500 Villers-Tournelle
Tél. 03 22 78 11 25 / Fax 03 22 78 04 23
Soyez les bienvenus à la ferme des Tilleuls pour découvrir son élevage traditionnel en touchant et en nourrissant les animaux, vaches, moutons,
chèvres, lapins, poneys, volailles… mais aussi en visitant son élevage moderne où naissent 150 porcelets toutes les trois semaines.
PÔM - Ferme pédagogique
6 rue Lamotte 80170 Bayonvillers
Tél. 03 22 85 85 84 / 06 68 71 14 15
www.leventdesmoissons.com
Avec PÔM, Isabelle et Jean-François vous feront découvrir le
monde végétal : observer la culture de la pomme de terre, mais
aussi d'autres productions de la ferme. Apprendre à lire le paysage
de notre Santerre, regarder notre aménagement du territoire :
jachères fleuries, plantation de haies... Prendre le temps de nourrir
les animaux de la plaine : agrainer. Et à chaque fois, PÔM emmène
les enfants au musée de la miniature agricole : un nouveau monde
pour les enfants où nous pouvons observer toute l'évolution du
métier et les différentes périodes d’activités : la moisson, la
récolte de la pomme de terre et cela tout en miniature.
22
Tarifs nous consulter.
Où manger, où dormir
Les Restaurants - Traiteurs
Milan Pizza
Rue Robert-Lecocq, 80500 Montdidier - Tél. 03 22 37 08 53
Pizzeria, Spécialités Orientales, vente à emporter, livraison à domicile.
Ouvert de 11h00/14h00 et 18h00/22h30 (23h00 le week-end).
Fermé le lundi matin.
Egée Kebab
3 rue Parmentier, 80500 Montdidier - Tél. 03 22 78 00 41
Grillades et Kebab - Restauration sur place ou à emporter.
Ouvert de 11h30 à 14h00 et de 18h00 à 22h00, ouvert 7/7 jours.
Le Verger
9 rue Gambetta, 80500 Montdidier
Tél. 03 22 78 06 21
Restaurant, crêperie, pizzeria.
Service traiteur toutes réceptions,
vente à emporter. Ouvert 7/7 jours.
Plat du jour à 9,15 €.
Restaurant McDonald’s
ZAC de l’Épinette, avenue du 8-mai-1945, 80500 Montdidier
Ouvert 7/7 j de 10h00 à 23h00.
Marmara - Avenue Pau-Doumer, 80500 Montdidier
Spécialités turques.
Paris Kebab - Place Général-de-Gaulle, 80500 Montdidier
Le Palais de Montdidier - Avenue Paul-Doumer, 80500 Montdidier
Tél. 03 22 87 09 86 - Spécialités chinoises.
Le Roye Gourmet
1 place de la République, 80700 Roye
Tél. 03 22 87 10 87
[email protected]
Cuisine traditionnelle et innovante, produits faits maison, menu du terroir.
Fermé dimanche et mercredi soir, le lundi toute la journée.
Menus de 17 € à 45 €.
La Bonne table
8 rue basse, 80700 Tilloloy
Tél. 03 22 87 18 66
Cuisine traditionnelle, ambiance champêtre.
Ouvert tous les midis, le vendredi et le samedi soir. Fermé le lundi et le
samedi midi.
Menus 13 € et 16 € en semaine, 19 € et 29 € le week-end.
Le Relais
Route D1017 (ancienne N17), 60490 Conchy-les-pots
Tél. 03 44 85 01 17 - Fax 03 44 85 00 58
Cuisine gastronomique, carte de saison.
Fermé le lundi et le mardi toute la journée, le dimanche et le mercredi soir.
Menus de 27 € à 84 €.
Granges du Bel air
80250 La Faloise
Tél. 03 22 41 40 43 - Fax 03 22 41 43 48
www.grangesdubelair.com
Pour groupes d'aînés, les mardis et jeudis, sur réservation : cochon à la
broche et après-midi guinguette de 12h30 à 18h00, prix 35 € par
personne.
Location de salles pour réceptions, mariages, séminaires ou
23
évènements d'entreprises.
Les Hôtels Restaurants
Le Condé
1 place de la République
80500 Montdidier
Tél. / Fax : 03 22 98 08 62
[email protected]
11 chambres de 23 € à 50 €, parking dans la
cour sous abri clos.
Restaurant grill sur deux salles pouvant
accueillir 20 et 55 personnes pour vos
banquets et réunions.
Le Dijon**
1 place du 10-août-1918
80500 Montdidier
Tél. 03 22 78 01 35
Fax 03 22 78 27 24
19 chambres (télévision, téléphone, parking
privé) à partir de 40 €.
Restaurant de spécialités régionales,
séminaires (mariages, fêtes...)
Restaurant fermé le samedi et dimanche soir.
Hôtel fermé le dimanche soir et jours fériés.
120 couverts Menus à 16,5 € et 28 €.
Le Mouton d’or
10 boulevard Général-Debeney
80500 Montdidier
Tél. 03 22 78 03 43
Chambres à partir de 22 €.
Ouvert le midi du lundi au samedi de 12h00
à 14h00, le soir uniquement sur réservation.
Le week-end banquet sur commande.
Menus de 11 € à 16 €, 2 salles
24 accueillant de 70 à 80 couverts, cuisine traditionnelle et familiale.
Royhotel*** - Citôtel - Logis de France
La table de Roye ou La Pyramide de Roye
Route de Rosières
80700 Roye
Tél. 03 22 79 71 00
Fax 03 22 79 71 01
[email protected] - www.royhotel.com
Hôtel entièrement rénové,
situé à la sortie 12 de l’autoroute A1.
Hébergement tout confort. 43 chambres spacieuses et
insonorisées, équipées du système WIFI à partir de 102 €.
Parking privé. Ouvert toute l’année, 7/7 jours.
Dans un cadre entièrement rénové, climatisé et chaleureux,
ce restaurant vous propose une cuisine semi-gastronomique
de qualité et de terroir, et une ambiance conviviale pour vos
réceptions, séminaires et réunions de famille.
100 couverts.
Menus de 19 € à 31 €.
Ouvert toute l’année, 7/7 jours.
Hôtel Central
Restaurant Le Florentin
36 rue d’Amiens - 80700 Roye
Tél. 03 22 87 11 05
Fax. 03 22 87 42 74
www.leflorentin.com
8 chambres tout confort
à partir de 45 €.
Fermé dimanche soir et
lundi toute la journée.
Présent dans les guides
gastronomiques.
Un cadre chaleureux, une cuisine traditionnelle raffinée.
45 couverts.
Menus de 16 € à 42 €.
Fermé dimanche soir et lundi toute la journée.
Chambres d’hôtes et gîtes ruraux
Mme Zogas
Tél. 03 22 78 20 76
2, rue du Calvaire, 80500 Assainvillers
(4 km de Montdidier, prendre la D935, direction Compiègne)
Trois chambres d’hôtes tout confort à partir de 28 € pour 1 personne
et 36 € pour deux personnes.
Ouvert toute l'année. Animaux acceptés. Anglais, italien, grec parlés.
La Ferme du vent des moissons
6 rue Lamotte, 80170 Bayonvillers
Tél. 03 22 85 85 84 / 06 68 71 14 15
www.leventdesmoissons.com
3 chambres d'hôtes classées 3 épis, aménagées dans un ancien
bâtiment du corps de ferme. Une kitchenette est à la disposition des
hôtes. Salon de jardin, cour fermée. Située près du circuit du souvenir
de la Première guerre mondiale, à 8 km du mémorial australien.
Ouvert toute l'année.
Sur place, vous visiterez le musée de miniatures agricoles.
1 rue du centre,
80500 Becquigny
(8 km de Montdidier, prendre la D329, direction Rosières-en-Santerre)
Gites rural pour 5 personnes.
Cette maison individuelle dispose d'un jardin de 440 m² et d'un parking.
Elle est au cœur du village, à coté de l'église et proche des étangs.
Au rez-de-chaussée, une cuisine, une salle de séjour, une chambre
avec un lit de 2 personnes et un lit d'appoint, une salle d'eau
comprenant douche et WC, le tout sur 60 m². À l’étage, une chambre
avec trois lits d’une personne, cabinet de toilette et WC.
À partir de 175 € la semaine.
L’Envolée
M. et Mme Devisscher, 2 rue de Tricot, 60420 Ménévillers
(à 10 km de Montdidier).
Tél. 03 44 78 60 50 / 06 65 77 64 82
[email protected]
http://devisscher.free.fr
2 chambres d’hôtes de caractère avec salle de bain et WC privatifs.
Kitchenette et salle de petit déjeuner communes aux deux chambres
(possibilité de transformer en gîte d’étape). Petit jardin et parking.
Animaux acceptés.
Le château de Broyes
61120 Broyes
tél. 03 44 50 63 27
[email protected]
www.chateaudebroyes.blogspot.com
3 chambres avec salon
et salle de bains, WC privatifs.
Dans une demeure de caractère,
située au milieu d’un parc boisé
de 17 ha, parking fermé,
parcours pédestre, babyfoot,
ping-pong, salon, bibliothèque,
véranda.
VTT à disposition.
Les Hirondelles
Brigitte et Patrick Cotel
Ferme Saint-Nicolas, 80250 Jumel.
Tél. 03 22 42 74 85 ou 06 22 37 26 67
[email protected]
www.gite-leshirondelles.com
À Ailly-sur-Noye, prendre direction Amiens, tourner à gauche
direction Oresmaux. Ferme Saint Nicolas à 3 km sur la D162.
4 chambres d’hôtes (3 épis) dont une accessible aux personnes à
mobilité réduite.
Gîte rural (3 épis), pour un séjour chaleureux et reposant, une maison
de 170 m2 à la campagne avec terrain pouvant accueillir 13 à 17
personnes (accès handicapés), tout confort, entièrement
25
équipée, cuisine, 4 chambres, salon, 3 salles d’eau, lingerie.
Couleur et Jardin
Marie-Christine et Vincent Serraz.
22 rue de l’église, 80250 La Faloise
Tél./ Fax 03 22 41 41 88
[email protected]
www.couleuretjardin.com
5 chambres d’hôtes (3 épis) dans
une ancienne ferme picarde
(dont une accessible aux personnes
à mobilité réduite).
Gîte d’étape, dans un ancien corps
de ferme traditionnel, 3 chambres,
3 salles d’eau, 3 WC, pouvant accueillir jusqu'à 12 personnes (salle
commune et coin cuisine en gestion libre). Parking.
Centre des Trois-Doms
Établissement d’accueil du Comité central d’entreprise de la SNCF.
Chemin des Catiches, 80500 Montdidier
Tél. : 03 22 78 02 74 / Fax : 03 22 78 49 37
Parc de 25 ha, ouvert toute l'année.
Accueil pour enfants, adolescents et adultes.
Sessions à caractère sportives - regroupement associatif.
Parking autocar. Grande disponibilité d'octobre à janvier.
Juillet / août : réservé aux centres de vacances pour enfants (SNCF).
Capacité totale : 250 lits en chambres de 1 à 6 personnes.
Restauration jusqu'à 350 personnes.
7 salles d'activités / réunions : de 15 à 350 personnes (TV et vidéo).
2 terrains de football, 2 courts de tennis, 2 salles omnisports, salle
polyvalente, terrains de basket et de volley, un pas de tir à l'arc.
Camping
Salle à louer
Le Pré fleuri
Ouvert toute l’année
62, route d'Ailly-sur-Noye (sortie ville direction Breteuil).
80500 Montdidier
Tél. : 03 22 78 93 22
Les Granges du Bel Air, B. et D. Leroux, 80250 La Faloise
Tél. 03 22 41 40 43 / Fax 03 22 41 43 48
www.grangesdubelair.com
Le Domaine d’Ayencourt***
Château d'Ayencourt-le-Monchel, 80500 - Ayencourt-le-Monchel
Tél. : 03 22 78 06 87
[email protected]
www.domaineayencourt.com
Parc résidentiel de caravaning, activités de loisirs sur 15 hectares,
à 2 km au sud de Montdidier, prendre la départementale RD329,
direction Saint-Just-en-Chaussée. Location toutes durées : camping,
caravaning, mobile homes emplacements privés, eau, électricité,
évacuation des eaux usées, sanitaires.
26 Étangs de pêche poissons blancs et parcours à truites.
M. Claude Dubois, 30 hameau Le Plessier, 80250 Grivesnes
Tél. 03 22 78 06 81
Salle des fêtes, rue Saint-Nicolas, 80500 Rollot - Tél. 03 22 78 28 81
Salle Polyvalente, rue Jules-Dijeon, 80170 Rosières-en-Santerre
Tél. 03 22 88 13 88
Salle Polyvalente, 80500 Villers-Tournelle - Tél. 03 22 78 21 45
Salle de réception (capacité 50 personnes)
Brigitte et Patrick Cotel. Ferme Saint-Nicolas, 80250 Jumel
Tél. 03 22 42 74 85 / 06 22 37 26 67
Montdidier, c’est aussi des infrastructures et plus
de 80 associations culturelles et sportives, dont :
Loisirs et détente
Cinéma Hollywood Avenue
2 avenue Paul-Doumer, 80500 Montdidier
Programme au 03 22 88 98 50
Agenda
Piscine intercommunale
Rue Adrien-Conin, 80500 Montdidier
Tél. 03 22 78 83 06
• La foire agricole lundi de Pâques dans les rues
de Montdidier (renseignements Office de tourisme).
Tennis
Route de Guerbigny, 80500 Montdidier
Tél. 03 22 78 32 23
Club hippique des Trois-Doms
1 rue de Courtemanche, 80500 Montdidier
Tél. 03 22 78 90 48
Aérodrome
Aéro-club de Montdidier : 03 22 78 82 51
Les Chiffons volants
(Para moteur et ULM) : 03 22 78 18 50
Ecole de musique municipale
Rue Anatole-France, 80500 Montdidier
Tél. 03 22 78 16 57
• Expositions permanentes d’artistes locaux à l’Office de tourisme
(renseignements Office de tourisme).
• Les foires commerciales 2e week-end de mai
et week-end suivant le 15 septembre rues de
Montdidier (renseignements mairie).
• Randonnée intercommunale en avril
(renseignements Office de tourisme).
• Les Randonnées de l’été tous les lundis soirs de juillet et août, départ 19h,
parking du prieuré de Montdidier (renseignements Office de tourisme).
• Les jeudis de l’Office tous les jeudis après-midi de juillet et août, l’Office organise
des visites pour faire découvrir le patrimoine historique, naturel et industriel de
Montdidier et de son canton (renseignements Office de tourisme).
• Le forum des associations dernier week-end d’août (renseignements mairie).
• Les Journées du Patrimoine 2e week-end de septembre (renseignements Office
de tourisme).
• Le salon de l’habitat 2e week-end de septembre
(renseignements Régie communale d’électricité).
• Lire en fête octobre (renseignements mairie).
Bibliothèque municipale
Hôtel de Ville, 80500 Montdidier
Tél. 03 22 78 75 75
Ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 12 h
et de 13 h 30 à 17 h 30.
Les 1er, 3e et 5e samedis du mois.
• Semaines régionales de l’environnement 1re et 2e semaines d’octobre
(renseignements Office de tourisme).
• La rèderie (brocante) de Montdidier dimanche avant le 11 novembre
(renseignements mairie).
• Marché de Saint-Nicolas 1er week-end de décembre au gymnase Pasteur
de Montdidier (renseignements Office de tourisme).
27
Nos entreprises ont du talent !
Sur notre “Pays de Parmentier”, de nombreuses entreprises ont vu le jour ou s’y sont
implantées. Parmi elles, citons-en quelques-unes des plus notoires ou caractéristiques.
• BANANIA, à Faverolles, où est fabriqué la célébre poudre
chocolatée qui a ravi nos petits-déjeuners d’enfant.
• DAILYCER, également à Faverolles, leader européen de la
fabrication de céréales pour petits déjeuners et barres
céréalières à marque distributeur.
• LA CÂBLERIE BERGER, à Montdidier, de laquelle sortent des
câbles utilisés dans les sous-marins nucléaires français
dernière génération.
• PDC, à Montdidier, fabrique entre autres des machines qui
emballent des piles que l’on peut trouver dans les navettes
spatiales.
• SEMINIS à Guerbigny, leader national dans la sélection pour l’agroalimentaire de
graines de qualité de petits-pois et haricots verts.
• MATINES, dont le groupe est le 1er producteur français d’œufs
frais, produit sur le site de Fontaine-sous-Montdidier 150
millions d’œufs par an.
• SIMOP, à Montdidier, est l’un des principaux fabricants français de matériel de
traitement individuel de l’eau, en utilisant des technologies des plus modernes
comme l’enroulement filamentaire ou le rotomoulage.
• JBG METAFIX, à Montdidier, est l’un des plus importants fabricants français de
composants électroniques et thermiques. La société produit de la poudre de mica
utilisée à la protection du nez des fusées “Ariane Espace”.
• OTOR PICARDIE à Contoire-Hamel d’où 70 000 tonnes de papier et carton sortent
chaque année. Créateur d’emballages, leader dans l’industrie agroalimentaire,
spécialiste de la pré-impression et de la mécanisation des emballages, OTOR
PICARDIE emploie plus de 280 personnes sur ce site.
Montdidier Pratique
Mairie place Général-de-Gaulle, 03 22 78 75 75
Tribunal d'Instance place de la République, 03 22 98 33 33
Sous préfecture rue Jean-Dupuy, 03 22 78 05 24
Centre hospitalier 25 rue Amand-de-Vienne, 03 22 78 70 00
SAMU 15
Gendarmerie 17 ou 03 22 78 00 17
Pompiers 18 ou 03 22 37 12 00
La Poste 03 22 78 75 00
ANPE 03 22 78 88 70
Régie électrique 03 22 78 74 70 (urgences au 06 73 98 26 65)
Gare SNCF (ligne Amiens-Compiègne) 03 22 78 01 01 ou 08 36 35 35 35
Déchetterie 08 00 97 20 04
Taxi Legris Fabrice Montdidier, 03 22 98 08 97
Ambulances Richard 9 bis rue Jean-Doublet, 03 22 78 16 66
Navette gratuite circulant dans toute la ville.
Enseignement :
École privée Sainte-Thérèse 2 rue Chandon, 03 22 78 01 57
École primaire Victor-Hugo rue Anatole-France, 03 22 78 03 89
École primaire du Prieuré rue du collège, 03 22 78 04 00
École de la Cité du Nord rue Jean-Labordère, 03 22 78 07 75
École maternelle Yvonne-Giroud rue Gouillard, 03 22 78 06 80
École maternelle Cardenier 22 rue Pasteur, 03 22 78 15 64
Collège Parmentier 9 rue Pasteur, 03 22 78 02 68
Collège Saint-Vincent 5 rue Charles-Mangot, 03 22 98 30 40
Lycée Jean-Racine 541 rue Pasteur, 03 22 98 31 60
Notaires :
SCP Delannoy et Madelin 4 bis rue Robert-Lecoq 03 22 98 36 36
Heulin (Huissiers de justice) 10 place Parmentier 03 22 78 07 55
Agences immobilières :
Cabinet Dominique Routier 1 place Faidherbe 03 22 78 87 34
Santer’immo 18 rue Eustache-Lesueur 03 22 78 06 38
Médecine généraliste :
Accarie Louis-Guy 7 rue Aristide-Briand, 03 22 78 03 47
Accarie-Flament Liliane 24 avenue Victor-Hugo, 03 22 78 81 38
Assaker Assaad 6 bis place Exeter, 03 22 78 18 50
Bouteillier Sophie Rue Paul-Blériot, 03 22 78 27 74
De Bailleux Maxime 17 rue Georges-Amson, 03 22 78 09 25
De Bailleux-Duquesnoy Sylvie 6 rue Chemin-Vert 03 22 78 38 22
Deschamps Bruno 17 rue Georges-Amson 03 22 78 05 73
Féraux Jean-Paul 18 bis rue Robert-Le-Coq, 03 22 78 80 19
Docteurs Courtois et Maurice 8 place République, 03 22 78 10 89
Carton Christophe 17 rue Georges-Amson, 03 22 78 67 50
Médecine spécialisée :
Cabinet d'Imagerie Médicale rue Sellier, 03 22 98 32 32
Fayel Evelyne (ophtalmologie) rue Le Caron, 03 22 78 40 95
Sevenet François (gastro-entérologie et hépatologie)
3 bis rue Sellier, 03 22 98 32 32
Laboratoire d’analyse médicale
12 place Général-de-Gaulle, 03 22 78 03 00
Chirurgie dentaire :
Baillet Richard 7 rue Gambetta, 03 22 78 03 83
Bibard Guy 19 rue Parmentier, 03 22 37 03 17
Ghoussein Mustapha 11 place Parmentier, 03 22 78 05 83
Truong Tan Trung Robert 20 rue Albert Ier, 03 22 37 11 94
Vandame Odile 12 rue Bosquillon, 03 22 78 16 26
Vétérinaire :
De Neckere Bruno 700 avenue 8 -Mai-1945, 03 22 78 06 08
Guillon Tribalat Manfroni 4 bis place Parmentier, 03 22 78 04 18
Le Marché a lieu tous les jeudis matin
au centre ville de Montdidier.
29
3
4
D'
AM
RO
UT
E
RQ
UE
Canada
Rue du
ines
M
arc
el
teu
r
Do
c
LA ROSERAIE
du
B
Rue
R. de Colmar
R. de Metz
de
le Nouveau
Le Champ
Logis
St-Pierre
Sécurité
Sociale
R. Y. Giroud
e
Ru
P
Le Hameau
Cité
Berly
Roye
Centre
Commercial
E. Leclerc
Cité
Neveu
I 1945
8 MA
UE DU
AVEN
Cimetière
Militaire
Français
Rue N. Amstrong
ur
te
RESIDENCE
LA ROSERAIE
es
ouett
des M
Allée
RESIDENCE
SOLEIL LEVANT
rê
tre
s
l'Amiénois
le Beauvaisie
le Santerre
le Soissonnais
le Thierache
le valois
le Vermandois
de
sP
ou
loi
re
eB
s
INDUSTRIELLE
Ru
e
c
Do
Ru
ien
ne
inthes
aul Fafet
du
Bruxelles
Blanchard
Eta ts - Un
is
de
P
Rue
des
Glyc
Rue d'Austra
lie
R. de Beaumesnil
R. Gl. Frère
Ru e
port
Ch. des S
Bd. Rallu
R.
Ru e d e
Chemin du Tour de Ville
A.
Bri
an
d
Ru
e
Rue
du C
l. So
rlin
str
ie
el
' In
du
Ru
ed
Ro
ute
ZONE
D930
C
Centre
Commercial
Atac
les Alouettes
les Chardonnais
les Fauvettes
les Roitelets
les Rossignols
ROYE
PERONNE
AUTOROUTE A1
LILLE
Chenil
D
c
D68E
t-L
u
Lec
lerc
PARIS
e
ell
Ru
E
RU
A
R
le S
uel
s
Jau
RD
RU
La b
Jean
ue
tic
he
s
.L
AB
n
Chemi
OT
ordè
re
EJ
ostes
des P
COMPIEGNE
AUTOROUTE A1
PARIS - N17
5
93
GARE
T
PIENNES
rè
n
E RE
Jea
O
Ave
nue
du
Gén
éral
RUE DE
de
DES
Saint Médard
TANNER
I ES
Ru
e J.
Régie
électrique
D
Ave
nue
de
itesse
la Petite V
e
Ru
U
ENCEA
CLEM
RGES
UE GEO
AVEN
RO
ge
PARC
ST-LOUIS
el
arc
M
Rue Y. Gagarine
SDU
N
R.
R. St-Louis
n
uill
o
R. B
osq
Rue Cauvel de Beauville
r
Co
ttin
et
s
dres
R
du
Rome
en
u Ta
s
Lila
es
Rue d R. d
es
R. des Ja
c
Rue de
Place du
Maréchal Foch
nd
ue de
Rue de Strasbourg
Dispensaire
s
e Lon
rt
La "Petite
Résidence"
ra
Rue d
ves
e d 'Or
Estienn
Rue d'
e
Vienn
Maison
Croix de Cure
Rouge
Le Cèdre
Kiosque
Moulin
e
emin V
du Ch
nue
de
ériot
Rue P. Bl
n
Amand
ve
Amso
es
P
d
Ch.
es
er
.
Rue G
Ch
.d
au t
l'Esc
lip
Tu
tz
r. Schwei
Rue
A
R. D .
Rue F. Mitte
Rue du D
rie
Place de
la Gare
ue
en
Av
E
Ca
QUARTIER
DE L'EUROPE
Salle
Omnisports
Ecole
du Moulin`
Cardenier
S
ILLER
Cité
Jacquet
r
ellie
Ballin
art
Rue
Hav
lphe Jardin Anglais
Ado
ENEY
AL DEB
GENER arré
U
D
D
C
EVAR
BOUL
al à
R. V et Guy Floury
n
o
t
s
a
G
Rue
T R IC
R OUT E D E
BRETEUL
ROUEN
Place
Faidherbe
TE D'ASSAIN
V
30
ise
Gendarmerie
Centre de
Secours
U
TE
Rue St-Exupéry
ON
Hugo
E
EC
Victor
NU
EL
e l'Abre
uvo
ir
rt
t
E
AV
D9
RIC
de
an
Gr
ed
Ru
Carnot
r
nt
Jean
HÔPITAL
B d.
Place
d'Exeter
e
Mango
D
R. Racine
in Ve
u Chem
Stand
de Tir
1
R. Ch.
re
Dai
Bd.
a is
ar
Préfecture
s
nnier
pero
s Cap
R. de
Bd
. Labarre
una
Rue H. D
Place
G.J. Raynal
er
rlin
u
ean D
Rue J
Sous-
Ru
U
MA
rd
rt
Hôtel de
lbe
e A Trésorerie
Ville
Place Ru
ult
Rio
Salle
du Gl.
R
des Fêtes de Gaulle
Salle de u
oq
. le C
Gymnastique eur
R. R
pu y
Place du 10
Août 1918
Av.
Card
enie
r
R. S
Rue Be
M
illy
d'A
t
Ver
ent
uV
R. d
R. Galopp
n
ndo
Cha
Rue
ier
rment
Rue Pa
du
ir
to
at
e
Ru
b
l'A
e
ut
Ro
Cité
Amson
R. C. de perceval
de
b
n
de la Villette
a
mbett
Ru
e
R. le caro
a
Rue G
E
e
R.
J.
Place ur
Parmentier
a
uill
ot
oll
eR
ed
E
Ru
M
U
s
O
Le
D
P.
che
E
sta
U
Eu
EN
e
AV
Ru
ry
ho
CE
eT
e
AN
a i r Ru
FR
qu
on
eD
R. Porte Becquerelle R. Bo
T E UI L
d
Avenue
.
EA
RU
CH
RUE SAINT-MEDARD
ES
AIR
NT
BRE
Rue des Réservoirs
Groupe
Scolaire
V. Hugo
t
AN
RU
E
ED
Go
u
Paste
Rue
Civil
Ecole
Y. Giroud
R.
ge
TEM
UR
ain
Font
in de
Chem
LO
VO
CO
re
DE
FAUBOURG
ST-MEDARD
Tribunal
la République
R. Vérani
Morliè
dard
R. St-Luglien Place de
A
e
Rue St-Pierr
Ru
e
Rue Frézon
é
Rue B e St-M
ass
E
Club
Hippique
FAUBOURG
BECQUEREL
. d e la
UT
Centre
des Impôts
Français
Allemand
e
Avenu
t
RO
N
JEA
ES
.D
AV
in
Sa
D 15 5
art
in
U
DO
ET
BLCimetière
Rue J. Cu
R.
d
lot
Rue
COURTEMANCHE
Collège
Parmentier
de
Ch.
R
29
la Tam
Gymnase
E
RU
ollège
Esplanade
u C
du Prieuré Rue d
-M
B
euré
Salle de
Groupe
Scolaire Gymnastique
du Prieuré
7
Ch. de
Lycée
Jean Racine
Cimetière
Militaire
FL
AN
DR
E
. Guil
rd
ha
nc
. Bla
e
à la lanch
P
i
rière le Pr
Chemin de Der
artin
t-M
g. S
uF
Table
d'Orientation
FAUBOURG
ST-MARTIN
D3
Cimetière
Paysager
Tennis
KE
Rue M
Rue M
Rue Fernel
e du Mou
Ru
lin
6
LOTISSEMENT
LES TEMPLIERS
E
ue . Branly
A
C
IENS D9
MOREUIL
AMIENS
Aérodrome de Fignières
5
GUERBIGNY
ROSIERES-EN-S.
ALBERT
Rue Bouloire des Prêtres
2
35
1
E
R. des Ja
c
M
arc
el
INDUSTRIELLE
teu
r
nd
inth
Do
c
ra
Rue
des
Rue d'Austra
Rue
du C
l. So
rl
R. de Beau
R. Gl. Fr
unant
Rue H. D
ue F. Mitte
weitzer
Esplanade
du Prieuré Rue
Rue des Réservoir
JEA
u Dr. Sch
E
RU
llège
Co
du
Rue St-Exupéry
Rue
à la lan
P
du Prieuré
Table
d'Orientation
FAUBOURG
ST-MARTIN
e
ch
. Curie
Rue Fernel
e du Mou
Ru
lin
du
Ru
e
aul Fafet
Rue N. Amstrong
Rue Bouloire des Prêtres
Eta ts - Un
is
Bruxelles
Ru e
port
Ch. des S
rê
tre
s
de
sP
ou
loi
re
eB
Chemin du Tour de Ville
Ru e d e
H
I
S
t-L
u
éral
Rue Y. Gagarine
ed
Ru
Blanchard
el
' In
du
str
ie
A.
Bri
an
d
Ru
e
R.
R
Ru
Ru
PARIS
S
ILLER
RUE DE
TE D'ASSAIN
V
Lec
lerc
U
c
e
ell
E
re
Dai
Bd.
a is
ar
Gén
J
RD
E RE
rè
s
Ave
nue
du
Ave
nue
de
itesse
la Petite V
Bd. Rallu
R. St-Louis
n
uill
o
R. B
osq
I ES
TANNER
Saint Médard
DES
de
M
illy
d'A
RU
t
Mango
Rue Cauvel de Beauville
r
Co
ttin
et
Ru
e J.
us
en
d
R
G
Rue de Strasbourg
R. Ch.
du
ir
to
at
e
Ru
b
l'A
e
ut
Ro
ier
rment
Rue Pa
de
es
P
Rome
rt
rlin
a
mbett
Rue Be
a
Rue G
E
Ch
.d
P
Rue de
n
t
CH
E
F
e
emin V
du Ch
nue
Amso
Hugo
ge
AN
ot
oll
eR
ed
E
Ru
M
U
s
O
Le
D
P.
che
E
sta
U
Eu
EN
e
AV
Ru
ry
ho
CE
eT
e
AN
a i r Ru
FR
qu
on
eD
TEM
UR
er
O
ve
.
Rue G
Victor
re
CO
B
C
D
.
EA
RU
Morliè
DE
e
Rue St-Pierr
E
Rue Frézon
. d e la
A
ES
AIR
NT
Index des rues
Centre
des Impôts
LO
VO
art
in
e
Avenu
t
-M
ES
.D
AV
in
Sa
es
LA ROSERAIE
B3-A3 Flandres-Dunkerque
D3-D4 Floury (Gaston-et-Guy)
B
A
Tribunal
C4-C5
Orves
(d’Estienne
d’)
F2
Foch
(du
Rue Maréchal)
de Lo
ndres
in Vert
C4
Foch
(place
du
Maréchal)
. D.
l
u Chem
R
d
e
e
u
c
n
r
Ave
a
COURTEMANCHE
le Nouveau
ériot
Ecole
M
FAUBOURG
C1 Rue P. BlFontaine
(cheminteurde)
Le Champ
R. St-Luglien Place de
Logis
Ru
Y. Giroud
Place
eA
c
St-Pierre
la République
B3
France (Anatole)
Do
G.J. Raynal
ard
BECQUEREL
C3-D3 Sécurité
Parmentier
u
uill
C3
Bourget
o
d
R
.
V
é
r
a
n
i
G
D 15 5
e
F2
R.
R. Y. GiroudC3
Moulin French (du Maréchal)
u
Stand
Parmentier
(place)
n
Groupe
Sociale
a
R
e
RO
J
A6
Branly
(Édouard)
UT
de
Tir
Scolaire
P
B5
Frère (du Général)
Le Hameau
d
D3
Paris (de)
e
édar
ue de
V. HugoDaire (boulevard)
Ru
C1-D2 Abattoir (de Rl’)
D3-C3
ue Ba se St-M
C2-C3 Breteuil (de)
Orves
e d'Frézon
s
n
C2-B2
n
e
i
B5-B7
Pasteur
t
s
E
Cité
Cimetière
Rue d'
D2-D3 Abreuvoir (grand rue de l’)
A7
Danube (du) HÔPITAL
C3-B3 Briand (Astrid)
Rue de Roye
Berly
C1
Pendus (ch. des)
Militaire
R. B
L
o
E T E UI
Français
C1-D2
Ailly (route d’) FAUBOURGB6 DE BRBruxelles
(rueR. Porte
de)Becquerelle
Debeney (boulevard du Gal)
Place ur R. GaD3-C4
C3
Perceval (Caussin
de)
l o pp
Club
Place
E
er
Centre
Parmentier
ST-MEDARD
C3 HippiqueAlbert I
F2 RU Butte (de la)
A3
Derrière
E2-D2
Petite
Vitesse
(av. de la)
Faidherbe le Prieuré (ch. de)
R. le caro
Commercial
n
C3-C4
Galoppe-Donquaire
er
ienne
V
R
.
d
e
E.
Leclerc
C
r
o
n
l
m
e
a
r
d
e
F2-F4 Albert I (chemin)
o
Rue
Amand (place)
D5-E7 RESIDENCE
Piennes (route de)
10-août-1918
Selli
and
. D3
h
R.
R
C
C3
Gambetta
Cité
Maison
J. de la Villette Rue
Porte
Becquerelle
F2
Alger (placeRUd’)
B3-A4 DoubletCroix
(Jean)
LA
ROSERAIE
Neveu C3
de Cure
E SAINT-MEDARD
E2
Gare (place de la)
aine
D930
C
C
E3-D5 Postes (chemin des)
R. C. de perceval
Font(route d’)
A4
Amiens
C4
DoumerRouge
(Paul) Le Cèdre
in de
rt 1
R. de Metz(Youri)
C6
Gagarine
Hôtel de
B6-A6
Canada
(du)
Chem
lbe Trésorerie
B3
Prieuré
(esplanade du)
A
e
B5-C5 Amson (Georges) Rue
Ville
La "Petite
s
B5
Dunant
(Henri)
Gaulle-18 juin 1940 (place du GUal de)
C3
Place Ru
lt
I 1945
ttes
D2-C2 Capperonnier Salle
Résidence"
iou
8 MA
Moue
s
R
e
D
du
Gl.
d
R
E
C6
Amstrong (Neil)
Centre
Allée
C6
Giroud (Yvonne)AVENU
F2-E2q Salle
Dupuis
(Bernard)
des Fêtes de Gaulle
D2
Cardenier (avenue)
de u
Commercial
o
eu
D4-F7 Assainvillers (route d’) b
RESIDENCE
. le C
Gymnastique
EAU (des)
y
r (Jean)Dispensaire
B6-A6 CGlycines
Atac
C3
Dupuy
R. R
MENC
upu
D3
Carnot
ES LE
ean D
SOLEILC3
LEVANTRacine
B5
Australie (d’)
Rue J
SousGEORG
B3-B4
Gouilliard
R. Racine F2
E
U
Duquesne
(Jean)
Kiosque
Place du
lesRallu
Alouettes
F2
Catelas (Jean)Préfecture rs
AVEN
(boulevard)
l'Amiénois C4-B4les Chardonnais
Ballin
art
Maréchal Foch
A2
Guillot
(Marcel)
Rue
Hav
nnie
e
o
h
r
e
le
Beauvaisie
lp Jardin Anglais
pdes)
F1-E2 Catiches (chemin
RO
lesRaynal
Fauvettes (pl. Gabriel–Joseph)
B4
Cité
Ado
s Cap
ROYE
EY
le Santerre
B d.
R. de
DEBEN
les Roitelets
Amson
NERAL
C3
Cauvel de Beauvillé
Bd
(place de la)
le SoissonnaisC3
DU G E
rt
lesRépublique
Rossignols PERONNE
arré
. Labarre
EVARD
àC
t Ve
le Thierache
BOUL
Place
Val
Ro
Ven
B4
Réservoirs
(des)
C4
Ballin
C3
Chandon
.
u
R
y
r
u
o
l
F
u
y
d
le valois
Place du 10
et Gu
te
d'Exeter
A7Gaston Escaut
(chemin de l’)
R.
de C3-C4
AUTOROUTE
A1
Rue
Août 1918 (avenue du)
Havart (bd Adolphe) le VermandoisC4
Rioult
Pie
C1-C2 Basse Saint-Médard
B5-C5 Chemin-Vert
nn
C5
États-Unis (des)
es
Ru
C4
Rollot (de)
LILLE
B4-C4
Hugo (avenue Victor)
B5
Beaumesnil (de)
e
F2
Chevaliers (impasse
des)
Carnot
D3
Exeter (place d’)
B5
Rome (de)
C6
8-mai-1945 (avenue du)
C3
Bertin
C5
Clemenceau (av. Georges)
C5-C7 Roye (de)
Chenil
B5
Blanchard (Désiré)
B3
Collège (du)
D
D
D68E
l
'
A
e
breu
A1-B1 Blanchard (Maurice)
C5
Colmar (de)
ed
voir
Ru
e
A
d
v
B4
Industrie
(de
l’)
D3-C3
Fafet (Paul)
S
B5
Blériot (Paul)
F2
(Adrien)
. Conin
Card
an
elle
enie
Gr
Ru
B4
Saint-Éxupéry
r
TE
F2-F3 Bois-des-Loges (du)
C2
Cottinet
(Jean-Yves)
C4
Faidherbe (place)
ON
EC
F1-D3 Saint-Just (route de)
C1-B1 Courtemanche (route de)
C3
Bosquillon AURICE L
B2-A2 Faubourg-St-Martin (du)
B3
Saint-Louis
M
E
U
B2
Fernel
B5
Curie (Joliot)
D5-C5 Bouloire-des-Prêtres
Jau
B6
Jacinthe (des)
EN
n
D3-D4PIENNES
Saint-Luc (ruelle)
AV
Jea
ue
C3-C4 Jardin Anglais
B3
Saint-Luglien
30
en
D9
Av
Place de
E2-D3
Jaurès
(avenue
Jean)
B2-B3 Saint-Martin
la Gare
stes
C1-C2 Saint-Médard
s Po
B
n de
GARE
Cité
BRETEUL
Chemi
LA
D3-C3 Saint-Médard (ruelle de)
COMPIEGNE
J.
Jacquet
E
RU
B3-C3 Saint-Pierre
ROUEN
AUTOROUTE
A1 Labarre (boulevard)
D3-C3
B5
Schweitzer (du Docteur)
PARIS F2-D3
- N17 Labordére (Jean)
C3
Sellier
E
E
B3-C3 La Morlière (Adrien de)
B5
Sorlin (du Colonel)
C3
Le Caron
B4-C5 Sport (chemin des)
E2-D3 Leclerc (av.du Général)
C5
Strasbourg (de)
F2-F3 Leclerc (du Général)
E1-D3
Leconte
(av
Maurice)
T
S
CITÉ DU NORD
JU
C3-C4 Le-Coq (Robert)
T
IN
SA
A7
Tage (chemin du)
C4
Lesueur (Eustache)
DE
A7
Tamise (chemin de la)
E
A5-A7
Lilas
(des)
UT
O
s
i
D2-C3 Tanneries (des)
R
pu
B5-B6 Londres (de)
Du
erc
Lecl
C4
Thory
rd
.
l
a
rn
uG
Be
ed
e
C5
Tour de Ville (chemin du)
Ru
ue
sn
ue
uq
R. du Bois
Chemin Albert 1
D3-F4
Tricot
(de)
D
.
Groupe
A6-B6
Tulipes
(des)
C3
Mangot
(Charles)
Scolaire
Piscine
C2-D2 Marais (du)
F
F
Salle
des Fêtes
C5-A7 Marcel (du Docteur)
C5
Metz
(de)
D4
Val
à
Carré
(du)
ST-JUST
B5
Mitterand (François)
D2
Vent Vert (du)
CLERMONT
Place
C7
Mouettes (allée des)
B3
Vérani
d'Alger
CENTRE DES
TRICOT
PARIS
Rue du
F2
Moulin (impasse du)
C4-C5 Vienne (Amand de)
TROIS DOMS
Ml. Fr
ench
C5-B5 Moulin (Jean)
C3
Villette (Jean de la)
B3
Volontaires (avenue
des)
B1 5 Moulin à la Planche
1
2
3
4
6
7
B
O
ordè
re
Jean
La b
OT
T
Ru e
tic
he
s
5
93
T R IC
R OUT E D E
e
Ru
Ch
em
in
de
s
Ca
D
L
R
J
Ru
e
Ca
te l
as
es
I. d
nin
Co
Jea
n
4
n
rie
Ad
lin
ou
uM
pd
Im
e
ers
ali
ev
9
Ch
D32
Ru
e
D21
Ru
ges
s Lo
de
ch
Fo
tte
la Bu
Ml.
de
Rue
du
er
M
V
Office de
Tourisme
PAYS
DE
PARMENTIER
5 place Général-de-Gaulle
80500 Montdidier
Tél. : 03 22 78 92 00
Fax : 03 22 78 00 88
[email protected]
www.ot-montdidier.fr

Documents pareils