mario oyunlari

Commentaires

Transcription

mario oyunlari
DEUXIEMME Al\'Nl~E -
N' 1::
1" Aoùt ID;)O
':."
~
/
'1
!11~--"
~. '-d' -
.
~~rn
........--~19
'-'/
d"J
@
/_~--'(_.
.'
@
-,
/
f
1
"
MAClOC
®
G
ÂLG~o.i~
( __'
<9~ ~I
@
t'
~
\TUNi/iE::
Or~e mensuel pour la Défense"et la Propagation du Sport Motocycliste et Automobiliste Nord Africàin
1 f::1sald<lIl(';t A.\l.c'
:? Hall:d: -'I.L.I:. d
Agadir JI.C.A.
Fondateur'
M. VAN
DER BENT
1.\1.1\.
1',1
!)
1"'1..\I.el.'
10 'l'al..! \1.1:.'1'.
III (Irall
lX
\1. L.()
[{Iida
:\1.! .. IL
:!~,
'3:!
RÉDA(;TION ET ADMINISTRATION:
232. Avenue Géneral Drude CASABLANCA - TéJéph. 19-30
\
1:";1»'
\1.( .. \.
[\. ("'Ili l,l';l .:\1 C h
Tlllli~
Le
.\.:\1.1:.'1'
Numéro:
1 franc
"'.11
Une RéclaUle Ingénieuse
v
,
1
1
1
1
1
1
1
o
i
l',)
()
Voici la réclame ingénieuse imaginée par notre grande
firme SHELL, renommée pour ses produits
Cettre publicité originale se trouve sur les pentes Est de
de l'Oued Mellah, à 25 Km. de Casablanca. A titre indicatif, disons que le panneaux comporte 100 métres de
10nJ et chaque lettre lettre; mesure 25 mètres de haut.
Angle Rue Galhéni et Rue Poincaré, (Immeuble Tazi)
MOTO-SPORT NORD-AFRICAIN
111.
••
•••
•••
••
•
,,,
3
111.1"1IIJWl!!I-.'_ _UlII1l1I1.IIIIRIIII.IIII.I_11IIRIIUBIIIIIliU.lüiBIIIIBIlIi.IIUBUIIBIIrI.IIII.Iill.IIIIR:A 1IlIIIIIIBUII.IIU.IIII.IIJI.IIIRIIIIRIIIJBUII.IBllII.IIII.lIl1f1l11I1
Une
déco~t1)erte Se1~sation/J1elle
Automobilistes 1..
--
•••
Motocyclistes!..
La INCREVABLE "Dexpert" est entièrement en CAOUTCHOUC et ne
renferme aucun liquide, elle n'a absolument rien de commun avec les procédés dits
INCREVABLES présenté jusqu'à ce jour.
••
•••
••
•••
•••
••
•••
1
!
Il
!
!
"i
1
••r!
1
!
!
,
1
!
•1
IEC RITI:
!
Il
!
r!
IÜ
;1
;
1
i§
i
Il
1
i
~
!
1
1
Ilj
1
Il
1
Il
/
1
li
l
id 1I1.
De.
,'/V1
~(o
1
1
il
PlMn: .
li!
~
~
!
1
!
GQACE A LA CHAMBRE INCREVABLE
1
I
.iI
i:i!
~
i
!!
!=_
i
-
-
Société Marocaine du PneuDiatiqne ~Ioderne -
1
1
Démonstration san engageilleilt
!!
1 .
';:::::3
S.A.R.L. au Capital de 25.000 francs
163, Boulëvard de Lorraine
-
--
Téléphone :jG-:)9
R. C. 13-55
-
CASABLANCA
~~.
~
!!!
i
II!JltII.IH"• •HIIIMlIlI1IlIallll.IIII.IlII.IIUllIlilllJlIIl.IIIIBllIIBIIIIRllllBllU.1II1"llIillllllt.llllIlHll.lllllIllll!llill!lII!iillllllU!IlI;:I:!ElllIIllIlllii.•I~.:1u"llUIlI'::I.'lIIlCIttll.n.!W.IIi!iIIIUlIB
Ml:nthn1llc;,:
touJour~
«1\WTÜ-Sl-'üHT NüHD-AFHICAIN» nux ill1'llOncicrs
LA
Lrs Connaisseurs
de la Molo
Cboisiss€l1l
la Marque
HEINE
DES
MOTOS
1
Qui leur accorde
12 MOIS DE CREDIT
(sans augmentation de prix)
5.200
FRANCS
Moteu r renom mé « ROYAL EN FI ELOn à 4 tem ps; bolte à 3 vitesses
«ROYAL ENFIELD)); réservoir chromé avec panneaux verts; tout
nickelage chl'omé; Suspension centrale; amortisseurs; frein de
direction; poignée tournante; grippe genoux; garde-boue spécial
e=:::::3
arrière «( ROYAL EN FI ELDn, démontage instantané. e=:=3
CONSOltlltIATIOl\T
--
1
2
LITRES AUX
1.00 km.s
5.200 FRANCS SEULEMENT
uaua
Une visite
s~ i1npol;e
e
--
1
1
§
1
1
§
1
1
citez
MOTO - MAROC 1
224, Avenue Général-Drude
-
La 1.000 cc. est ar rivée.
Mentionnez toujOlJfS
CASABLANCA
-
Téléphones 33-20 et 2IJ··HO
Allez voir cette superbe machine
«~IOTO-SPORT
NORD-AfRICAIN» aU1\: annoncier:!
1
). 4 '
MOTO-SPORT NORD-AFRICAIN
.m~lIln.lllI.UIl.IlII.lllllIlii.IHIII!III.IIIIIIIii~~iilllllllll[lliI»I11iiiiilmj_lllilliHiijjjlillll.ilf.IlIIi1Iii1.liiill~iiillllilllf.t:il.1illllilll.llllllilil.illl.~'.IIII.m.III1.IIll.II\I.III1.IIII.1111.lm
.
w
'1
•
Les Motocyclettes
11
B
i
Il.
1
11
SA.·
1
1
•.•
1
I l1 l1 l1il l l l l l l l l l l il l l lil l l l l l l l l l l l l l 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1I1 1 1 1 1 1~l lIl l lml l l l l l l l l l l l l l l l 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
1
1
réunissent les qualités suivantes :
1
~
i
.
!
•=
~
Puissance avec Silence
i•
•
1
1
•
~
~
•
1
11=
Vitesse avec Sécurité
1
•;
-
!•
§
Regularilé avec Economie
IliiiI
1•
"l"'" - - - -
i
1ifIi
1
BS·A
• • •
1
=
1ïï
1
1 1 1 1 1 1~l l lIl lIl l l l l l Ilil lfl l l l l l l l l 1Il 1l l il l l l l l l l il l lil l l l l l l l l l l l i!1 1 Il ilil l l ~l il l l l l l l l l l l l l l l
!
il
!
.
1
i
est toujours
.
!
.1
!!
en tête lorsqu'ÏI s'agÏt de QUALITÉ
~
!
!
~
.1
~
~
~
~
,~
ftgence Générale pour le Maroc:
~
AUTO-TOURIS1V\E
1
1
21-27. Route de Médiouna
Casablanca
~.
•
;
;
1
i
,=
!
!
Dépôt pour Rabat et la Région : M. TRANCHE (Moto-Sport) Rabat
;i:i:.IIII.ml.IIII.IIII.III1I1I1I1I1I1I1.III1•.111I".II.I.I•.III.I.IIII.IIIII11!1.1111.1111.1111_.11..11.[111.1111•.1111_.1.1.1 •.1111.1111.[111_.1I11.11I1.•I!II.IIH.•1111.1111.1111.1111•.1.lll.IIII.IIII.IIII.IIII.IIIIIIIIIIIIIIII.IIIIIIIIIII
_,_.
l\!entlOl111ez tOllJours «MOTO-SPORT NORD-AFRICAIN» aux annOllCIers
.',..
... .
FONDÉE EN
Directeur· Fondateur:
~f.
VAN DER RENT
Rédaction
Administration
Publicité:
232, Avenue General·Drude
CASABLANCA
Téléphone
NORD~AFRICAIN
1 9 30
Revue
Mensuelle
Un Nouvel Arrêté
sur la Circulalon
Lors de ,la dernière réunion de la Ccmmission Ml':'licipale, tenue le 31 juillet, sous la présidence Ide S.E. le Pacbl
de 'Casablan,ca, M. 1e Chef ,des Services Mllnicipaux a
soumis à la discussion de cette Commission, Un projet
d'arl'êté sur la circulation.
Ce projet, non:, dit-on, a été adoptô en SOl1S-Cl'l1lmlSsio'n, après ,consultation :de toutes les association;; d'usagers.
Void ,les grandes Hgnes de l'arrêtôenvisagô.
Les ,classes ,d'usagers vont ,se trouver simplifiées; il
y aura d'une part, les piétons, d'autre ,part, tous les vô4iculesquells qu'ils soient. Le stationnement des piétons
sur l:a IClhaussée sera rigoureusement interidit. L'Administration e'ntendrait s'e 'réserver, .même d'organiser la circulation sur les trottoirs en certains carrefow:s.
En ce ,qui ,concerne les véhicules, et sauf pour le cas
de dépassement, la partie gauche de la chaussée leur est
stri:ctement interdite, même si elle est libre. Le priniCipc
de la prioQi"ité à droite efface toute autre considération.
Inlendidio'n de virer dans une rue, sauf 'S'il y a fe:"meture de l'a'ccès ,à 'c,eHe rue.
L'adoption du sens uni,que ,a ôté jugée prématurôe ;
mai,s l'Administration est autorisée à e,l faire des css:lÏs.
Le stationnement est admis, àcondHion Qu'il soitcorre:ct,
et ,le règlement définira ce qui est -cormet. De toute manière, o'n devra rester à 1 m. 50 ,en deça des croiseme'ilts.
La vites~;e maximum pour ,les autos de tourisme sera
de 40 kilomètres, celle dets camions, autobus, motos, 20
km.; Icelle des -l'ydes, 15 km.
Pour l'éclairage, les voitures à traction animale devront avoir un feu arrière. Intendidion d'actiVer les bêtes
aveiC des instruments pi'quants.
Les ,avertisseurs seront intel'dit,s e'ntre l heure et 7 heures rdu matin,
Le 'nouvel arrété punit l'aicrohatie sur les' hicyclette,~.)
et la présen'ce de plusieurs personnes sur le m-ème vélo.
De plus, les moteur-s des autos et 1110tos ,devront être ,silencieux dans la traversée ,de la ville, Enfin et afin que
nul ne soit censé l'ignorer, le nouvel arrêté ;era - ap:-ès
~
1er Aoùt 1930
MOTO-SPORT
MOTOCYCLISME
ratification
1929
afficihé et ,publié.
Abonnement
maruc, Mgérie et Tunisie
Un an. ...
10 francs
France - Étranger:
an ....
15 francs
A UTOi\JOBILISME
Et voilù ...
:VIai'Jl'~l'lla;l', que nous avons déployé les points principallx de l'Ar,'èté e11 pl'lvi:;iol1, nolis allons nous permeftL'
d'encrHiqm'r {'Cl"taÎil:-; qui nons semblent ,contraires à Il
jo,gique.
lVI. le Chef des Services :\Iunicipaux ne nous en voudn
pas de ne pas professer les mêmes opi'nions que lui su'
ces poinls, mai; nous jugeon.s -- au contraire util'
'(l'atlirer:;oE ;ülé'ntlon su;' 'ce qui suit :
Toutd'a!Jurd, el bie'll que M. l'Administrateur nous dis'
avoir -consultô toules les associations d'usagers, il ne nou;
:;cm!Jlc pas que ]'Ass(),ciall(Jn ?llo:ocycli'Ste CasahIancais.'
ai, aô s~lisje ,dt' qlwi qlle ce soit, pour pouvoir, par l'or·
gane de ,son Comitl\ formuler llne opinion, somme toute,
autOl'iSl'l'.
Pa,' aillelFs, En Cé' qui -concerne la vitesse maximum
imllOsl'e llO'U:;' sOlllmes franchement étonnés de trouver
Ja moio au dl'l'ni"r pla'n, a,près les camions -et les auto-bll:;,
av(',l' une vi [esse nwxjllllllll ode... 20 km. à J'heure.
A ce qu'il nous sl'llIble, 'ce:.te pauvre motocviClette doit
('II('ore passer pour un l'ngin dang('n~'lIx difficile à manier, impossible il ar~'ô;er.
'
Nos Autorités n'ont vraiment pas la 'll1oi'ndre idée de
~e qu'est la moto ,ck nos jonrs; peut-être 'ne se rappellentJ1:,ql~:, v~,gl~l'Illent les Illi:chi n es d'an 1a;l pour lesquels la
socnn:e euut,certes, mOllls grande.
Je v.ois l'l'qu'il faudrait ùnosPouvoirs Publics PoU;" le';
CG'l1vamCJ'e : 'c'est un ,concours .de freinag.e. Si 'uous meltin',1S qudque JCU," sur pied ll'ile épreuve de ce genre nous
prie;'cns .\1. ll'Chef dcs Services .\lllnicipaux de v'ouloir
b.ien nous fair;,> l'ho~lneUf' d'y assister, et nous lui prouvel'lons que la l1lotocycle~te d'aujourd'hui a des freins sé..
rieux et puissants.
CI"'..r
......
J"J"J"J"J"J"'/...rJ"...r
.......
.J"...r.J".rA~J"'~."..".~-O"'J"..cfo:!aaCl . .:
Motocyclistes!
Automobilisttf$ !
à Dlazagan
Pour hien déjeuner ou dîner
s'adresser au
Casino de la Plage
MOTO-SPORT NORD-AFHICAL.~
6
~iiill1l11ll1mIllIlIIIlIlÎlii!ii.iNl.llliiillll.liiillilllllll;1~liii!iiiiillijllllillllllllllilriïllllJlllllllllliiiillliiiiiiiii:II.lllllli!iiIIIR1IIIRlIII[IIIIIIII1IIII.II!illlllliuliillllllllllllli.iillllllllllllllllllillllllllllllllllllllllll_'
•ê
'
§
•
§
1
•
§
Il
i
LES CARBURANTS ET L'HUILE nES CONNAISSEURS!
iliillllllllllllllllllllllllliill!lllIIIIBIIIII!lIiIIIlInIIlIlIlIllIIIIIlIIlIIlIIIlIlIli1.l!llill[I!III[llIIilll.IIIIIIIIIIIIIIII.IIIIIlIIIIIIIII]I~lllllIi;::II'[[illl::,I.il!llIllillllllllllllllllllllllllllrJIIIIIIIIIIIIIIIIIIW
§
Il
1
ê
Il
Il
ê
Il
§
1
•
§
1Il
§
;
STELLI•.·E
-.
;
la prelTlière des essences
•Il
1
i
;
.1
.i
~
§
Il
§
;
1
1
1
;
SY'E,LLA.··E
D
Huile
Marque Colombes
i1•
s u p e r c a r b u r a n t ;1
1
1
·
1
ft
~
~
•
i=
li
IIlldillllllllllllllllilllillllll!lIfIIllllillllllllllllllllllllllllllllllllli!liIIlIIlIIlHllllillllliilillllllllllllllllllDllllllllllllllllllllll1l1l1l1l1l1l1l1l11l1111
j
~i
- le
!Ii
~
lubrifiant le meilleur -
i
~
~
§
Il
Il
§
-
~
!1
1
1
1
1
1
1
1
!
j
!
i1
•;
!
•
'Compagnie Marocaine des Carburants
1-
--
63,
Boulevard de la Liberté
-
i
i
1
!
!
!.
Casablanca
Il
1
1
•
1
I~ .IIIIWnIlJlHllrA!IlIIIIlIf.mll!I11• •Kllllilllllllll• •lllll1l1fillll1ll1lll11111llllllllllllllllmlllmlllllll1I1II1.IIIIIIIIIIIIHIIiIIIIIIIIIIIIII~IIIII.lIll1l1l1l1l1!llIilII.""II1III"~
'.
Mentionnez toujours
«MOTO~SPORT NORD~AFl'UCAIN»
aux annonciers
MOTO-SPORT NORD-AFRICAIN
9
._--------------------------~
La Journée Motocycliste de fédhala
Bien qu'annoncee à grand fracas, par l'Association Motocycliste Casablancaise, cette Journée Motocycliste du 3
août qui aurait pu être parfaitement réussie, nous a permis une fois de plus, de constater que l'on ne possédait
pas en,core l'art et la ma'nière à l'A.M.C. pour organiser
au vrai se'ns du mot.
Certes, on aainticipé dans la presse locale, en aSSUj'ant
que le succès serait grand pour cette manifestation, ct
c'est malheureusement le contraire qui s'est produit.
En effet,fi'nalement, le match de vitesse 'ne réunit que
10 partants, et nous devons, de plus, déplorer l'absence
de quelques « as » marocains qui étaient annoncés à l'extérieur mais que l'on 'n'a point vus.
La va'nité déployée par quelqu'un de notre connaissance ne lui a vraiment pas réussi ·et nous soul1aito'.ls que
la leçon porte ses fruits.
Par ailleurs le bureau de l'A.M.C qui 'croyait bien faire
en choisissant la date du 3 août,en place de ·celle du
24 même mois, s'est fourvoyé littéralement, le sable ne
s'avérant pas assez dur au passage ,des machines, qui 'ne
pouvaient pas donner leur maximum.
Tout à rebours ·de ce qui se praUque habituellement, eH
commença par fai,e partir les 0500 'cc. De cette façon, le
monde compla'nt sur le départ des bolides en fin de rl"u'nion, a été tout surpris en arriva·ntsur les lieux de la
course de voir que celle-ci était terminée, ou presqu-~.
La faut:, la plus grave que l'e;l puiss::- ;'cproc'her au Directeur d . ' la: Course est de ne pas s'en être rigoure:lsemen,
tenu ~lUx règlements qui avaient été élaborés, acc:~pl_és pal'
le Comité et portés à la ,cO'nnaissance des C:lureurs.
pas il l'A.M.C. auraient fait leur profit des indications
do'nuées.
Or, M. J. Bonnafous s'i'ntj'uiéta tout d'abord de prendre
les temps,et 'n'ac,cepta pas 'que le Commissaire général,
fournisse les explications nécessaires aux coneurrents.
.:\lalgré la remarque qui lui en ·fut faite par le COll1ll1issaire Général, il n'.1:11 tint pas compte et poursuivit selon sa manière. Ce que voyant, M. Van der Moliha, Secrétaoire de l'A.M.C., Commissaire Gènéral de la Course
et...coure'llr, préféra s'abstenir et rejoindre Casablanca
sur le ohall1p,
Et voilà la raisO'n de sa démission.
Cahin-eaha, avec nombre de protestations, le gymkhana
se déroula malgré tout et do'nna .le classement suivant:
1. BeliaN1, 10 points.
2. Camillieri, 11 points.
3. Crovara, 18 points.
4. oGuain, 22 points.
5. Poulet, 24 points.
Etc .., dc...
A 'noter également que le réglement du gymkhana pré-·
v'Üyait un vainqueur avee le plus grand nombre de poi'nts
et que c'est juste le ·contraire .qui arrive....
Enfin, le « garde-ehampêtre » Beliard, avantagé avee
sa 350 cc Gnôme et Hhône soupapes latérales, e;]lev!l. la
palme, talonné par « Higoulot », alias ·Camillieri à 11':1
poiht; puis Crovun1, toujours aux plaees d'honneur.
Ce gymkhana ne nous a pas appris b:,aueoup ct n'a
JlflS servi à grand'chosl'; c'est toujours lt's mêmes exercices que l'on nous sert,
Nous veiei sur la plage, maintena'nt, C'est une nouve!:::
En effet, dès le matin même, à la prcmiè"e épreuve du
contrüdi·cijon des règle!11~'nts (!ui se prépare. :Kous cstigymkha'na, le principe appliqué pour le classeme'lt se
mons Gue l'on a eu absolument tod de faire des dépari'i
trouvait être en parfait désaücord ave,c le règlemen 1. Il
cont)'" la montre, alors q])l' des malehes à deux étaie,] i
avait été dit, redit, que pour le passage entre les quilles
prévu,:.
par le règlement. Le publi,equi éhi: là était velLl
on ne tiendrait pas com'pte du t:,~mp,; mis par les con eurpeur voir des lutte:;, et n0'i1 ·des passages de ;naehines ù
re'nts pour franchir ce pas:sage, le nombre de quilles re'ldes intervalles lI';] peu 10l1gs parfois. A notre avis, il eui
versées, un pied à terre, un
passage manqué, deété possible .de LJirc cl isputer la course selon le règlcmpn 1
vant 'être 3uffisaats pour départager les participants.
et de faL'e des ma:ehcs exhibitions easuile autant qu'O!!
Il avait été décidé auss.i entre le Dil'cc;::ur de la Cours'~ en aurait voulu.
el le COl11missaire général, qn'avant ehaque épreuve les '('ouBeaUCGllp :l? gcn:; :;l' sont l'l'li ;'és aprè.; avoir VII quelreurs seraient réunis et (lue leeture leu!' seraitr10nnée
qiles pas:;ages, eeill' ïormllle 'n'étant pas sull'is:Ill1111enl eapdu détail de l'épreuve, d~ la l11fl'ilière de class."n~ent et
tlvante PCUl' rete'niT' les spectateurs h'Sqll:']S ll'l;laient p:"
du mode de pénalisation. Ceci n'étaie que justie.e et plutellement nombreux.
sieurSCQjJqlrren[s engagés sur place et n'appartenant
Ençorc 11l1ccontradielioll, il la logique, cclt(~ fois. De')
f\,iOTO-SPORT NORD-AFRICAIN
~~~~-~~--------_._--~-~------------
D'ores et dl'jà, n(;l!S sommé'S prêts à faire 'li Il L' dl'llJoustration à :\1. le Chc:f <1[':; Services :\lunicipaux, pt 'JIOUS tenons la gageure dl' faire arrde;' n'importe quelle motocyclette en état, Hncl'c il Iii vitesse de 40 km. il j'heure, en
cinq mètres et même lIloins.
Et nous sommes pL'rsu~hiés que- les 1110toS d'à prl~s('nt
peuvcnt rivaliser ~·même nvnnta'geuSe'!11ellt -- avec n'importe quelle voiture, pour J'alTél, snI' l!!l(' lanl('l'l' d~' 40 km
à l'heure.
Voilà pour la lllotO.
,Dans lin sens plus général, 'nous croyons <levoi l' nous
. élever aussi sur ln rlislanee de 1 m. 50 fixée pour le stationnement avant nn croisemcnt. En effet, 'Cette disl'lt1ce
de 1_ m. 50 est totaleml"nt insuffisante pour pernwltre il
u'n véhicule qucleonqlle, virant à ee croiscment, d'évit:ol'
normalement le véhicule sta!iOl1né.
Par contre, en ce qui 'COll'cerne les inslructi0113 pour
les :piétons, les acrobilties en bicydelte, et ,Je feu ilrrière
aux véhicules hippomobiles, t'tc.. , tout 'Ccci est très bien,
surtout e'n ce qui coneernl' la presc.ri:ption anpliquée aux
véhieules il tradion cmimalc qui, réelleme:11, s'(mposait,
en raison du grand nombrc d'aecillents ,eréés dl! fail du
'non ée1airage de l'arrière de l'es véhieules.
Van der
BE~T,
Une Fédération S.Y.P.
Depuis trop longtemps, déjà, On a demande la eréa~
tion d'ttne Fédération qui puisse avoir en mains les intérêts motocyclistes du Maroe. Depuis bien longtemps,
quelques-uns se sontaeharnés à résoudre cette question
et 'n'y ont malheureusement pas encore r{~ussi.
Cependant ,le besoin de eett,:, Fédération est évident,
et se fait sentir d~lvantage chaque jour. Il se pourrait que
la motoevclelte au :Yla;'oe s'en aille vers la débaelt' si cette
Fédérati~n ne se trouve pas constituée dans une aVi'lIir
j'"pproehé.
On a essayé de réuss,ir ll'ne Fédl'ratio'l1, disais-:i~' ,mais
eeux qui s'ét:.üent attelés il cctte tâehe s'v SO!Ü, il mon n'lis
fort nHrl pris. Au lieu d'agir nvee flipl~malie vis-à-vis de
tous les Clubs :Ylarocains, ils ont voulu imposer et décider
en maitres el se son t heui·tés à de graves réticences.
S'il faut le.o; condamner pour n'avoir pas su agir, en la
eîrconsta'nce ,avee la fÎ'nesse qui s'imposait, il faut néanmoins, les féliciter d'avoir voulu s'attacher à la solution
(ie ce problème ardu.
La premièr,e des choses à réaliser est( évidemment, l'acC91'd entre lous" le·; Clubs du Maroc, sans lequel l'éehec
est eertain. Eh bien, à Illon sens, l'ct aceord ne doit pas
être impossible à_ .obtenir, si les pourparlers sont men,~s
avec tout le tact dt:sirable, Tout l'cci, à la cO'l1dHio'n expresse que chacùn y melt" vTiliment du sien et que eertains «empêcheurs dc tourner en rond» ne viennent Das
sOI'tir des arguments qui. l1'e:1 so'nt point.
.
En effet, tous les dirigeants cie Clubs, tous les coureurs
eux~mêmes, sentent trop bien le besoin réel de cette FédériRti0!1pmtr s1insUl'f,l1:'r eontre' "son prineipe. Alors ?..,
v
Au contraire ,la Fédératio'n est réclamée par tout le
lIwnde, indivi(lllellement, mais dès qu'il s'agit d'en définir
les premiùres bases, persol1 Ile n'est plus d'accord et les lllisons les plus saugrenues surgissen'!, comme par hasard, de
cerveaux contradictoÎi'es, pour s'opposer à l'achèvement
du projet.
Ayons u'ne Fédéra1itm .Ceci nous permettra d'être plus
forts pour nous défendre eOlltre les Pouvoirs Publies dans
lcs eas abusifs, ceci nous ,1ssur,era une meilleure diseîplinc
de nOS coureurs dan:; .)"s l~I)l"euvL':; à v."nir.
11 y a bien une manièr:~ de lH'oeéder qui simp1ifi~rait
tout, mais la majo;'Ï'tl' '!le veut pas l'adopter. Ce serait l'al'Ji1iatio'n pure et simple de tous les Clubs :\larocains, il
la FèlllTation Française. Là enCOH', eependant, il y a du
pour et du eonlre, bs avis sout pa)'tagès et ceux qui "e
verraient aUCUn inconvénie'n'! ù l'affiliation e'n question
Sl' font déclarer la guerre par les autr,es,qui en « tiennenl pour uLle Fl'dl'ration autonome, pour « ,Jeur » Fé:li éral i o'n.
:\1a foi, je erois que ces derniers - tout autant, bie,}
entendu, qu'ils agiront avee (liseernem,ent - ne sonrl: pas
à blàmef,et je les comprends.
La Fédération :\Iaroeaine est à l'état embryonnaire .-:IepuÏ'; fod lo'ngtemps et son - évolutio'll est lente, si lente
que l'on finit par s'aeeoutul11er à l'idé'c qu'elle n'est qu'un
mythe ,et n'cxistL'ra jamais. Puis, on se lasse même d'y
songer...
Allons, il faut lutrtcret réagir de toute nos forces contre eette torpeur envahissante...
Voilà 1931 qui appr.oehe, unisso'ns nns volo'ntés pour
« sortir », avee l'année nouvelle, une Fédération Marocaine, ou, lIIW Fédération Nord-Africaine...
Pourquoi pas '1 ...
R. Van der MOLINA.
ENANGLETElmE.
Le Maximum de, vitesse supprimé
Nous apprenons <l'Angleterre tlue le maximum de vites,se
imposé pour i:I cirelllatiün dans toutes les viHes, vient d'êirC' supprill1l-. Dorénavant, tout automobiliste ou motocycliste et tout vl'hieule pourra sc mouvoir à la vitesse qu'il
désire ~;a'ns qu'un maximum lui soit imposé.
Les Autorités Anglaises qui .(mt voté cette décision 1'ont
obtenue dans la proportion de deux voix contre une ,ce
qui semblerait iu fliquer que :la nouvelle méthode compte,
dans le Parlement Anglais, le double de partisans.
Mais ,atte'ntion aux aecidents !... Les cO'lldueteurs seront
sévèrement punis.
Ceei nous rappelle un récent artide de Molo-Sport où
nous traitions justement ce sujet.
A noter également que s'il existe un Code pour les véhiculr-s usager:; de la HOlltr~, il existe aussi un Code pour
les piétO'ns et cyclistes, outre-manche, et ees fascicules
sont distribués p"rtout afi'n que nul n'en ignore .
Il est heureux d!.' eonstilter qu'enfin - et au moins chez
nos voisins anglais - les piétons et eyclistes, cause- de
hien des aeeide'l1ts, vont pouvoir être punis quand
l'auront mérité...
ils
~.
V.
11
MOTO-SPORT NORD-AFRICAIN
vulguer ses épreuves pour les taire connaître comme il
se doit. Aussi, la facilité pour trouver des prix chez les
commerçants diminue d'autant.
Ou bien alors, mais nous 'n'osons le croire. les Kénitréens ont peur des coureurs des autres villes et ne veulent pas partager les prix.
A
Mazagan
Le f!>yndicat d'Initiative et de Tourisme de la Ville
de M'azagan, a mis sur pied, pour le dimanche 17 août,
une course automobile de vitesse sur circuit fermé.
Huit mille francs de prix ont été prévus pour cette
épreuve qui a nom « Circuit Automobile des Doukkala».
Les voitures participant à cette course, pourront s'en
donn,er à cœur joie, sans crainte d'aucune sorte; en effet
les organisateurs ont obtenu l'interdiction de circulation
pour les usagers de certains tronçons de route parcourus
dans le circuit.
Malgré un petit déCihet au départ ,78 coureurs s'en vont
qua'nd même sur les mauvaises rouies du parcours.
D'une pa,'t, à n,oter la malchance de l'équipe Terrot,
Bonnot, remplaçant Peri'otin, fait nne chû:e dans le Berthi:m. Une voilure letra'l1sporte immédiatement il l'Hôpital où l'on 'constate u'ne fracture du poignet et une sérieuse luxation de l'épaule droite.
D'autre part, Gillot, le coureur marocain, qui participait à l'ép,-euve, bûche aussi, mais moins gravement, et
voi1à la Maison Terrot privée du classement.
Olassement :
175 cc. : 1er ex-aequo: Sourdot C\Ionet-Goyo'l1), Bonnefoy (:.Ylonet-Goyon); An izan, sans pénalisation.
250 ce. : 1 el' ex-aequo: Baudart, Pahin, l'raiellant, Coulon, l\ia,'cou, Dognon C\iotosacoch~').
350 cc. : 1er ex-aequo: ;\Iercier, Orenga, de Lavalette,
Gaussorgues (:\Ion et-Gayon), Debaisiellx (:.Yllnwt-Goyon).
500 cc. : le;: ex-aequo: :\leunier (In,,!.) HOl'het, B:J.lsano,
Dumoulin (Gillet-Herstal).
."!!'f..
En France
Le
(~irenÏt
de l'Ain
L'Union Motocycliste de l'Ain, organisateur de cette
course, a remporté un beau succès. Malheureusement l'épreuve fut cO'l1trariée par la pluie, sur la fin.
Dimanche 30 Août, grand rallye
ballon Automobiliste et Motocycliste
à Casablal'\ca. Voir tous les détails
dans le présent numéro et surtout,
n'oubliez pas la date.
Voici, représentés ici, les nouv.eaux :Magasins (h~ ;a ;~r::mde firme franç.uise des Automobiles PEl'GEOT, dont
nous ~'von" eniretenunos lecteurs dans l,e 'nurnréo rie Juillet.
Comme on pourra s'en r,enlire compte par ,cette pho'~ographje, ('l'beau magasin. situé en pkin Bou1l'vartl 'te
la Gare"èst d'une certaine importance et dO'I1!1e U'ne i1éç de l'cxten'~:i0n que PEUGEOT entend donner li ses afl'flic
rf,lS au Maroc,
.
16
MOTO-SPORT NORD-AFRICAIN
étrangers avaient été affublés du poste de chrO'nométreur
~u dernier moment, et jouaient les officiels à la perfection. Celtc méthode est incompréhe;}sible alors qu'il y a
dc vicux memb,'es de l'A.:VI.'C. avant une bonne foi suffism1te pour tcnir des pos!"s de c'e gcnre qui n'ont nul besein d'ètr confiés à d'autres n'ayant aucune qualité.
Là encore, la façon d'opérer le classement ayant été
changée au dernier moment, va ch.ercha unc solution, la
moitié des officiels optant pou:' un classem~,1t basé sur
la moyenne de trois essais, p~'" chaque coureur, l'autre
moitié penchant pour le meilleur des trois essais. Finalement, aucune décision c,1fficielle ne fut prise et les coureurs se lancèrent à l'aveuglette.
Ce qui devait arrive,,, arriva, il y a des surpris,es, et les
réclamations pleuvcnt. A un point tel que le soir, à la
salle de réunions habituelles, nous avons vu le momen~
C:I 0'11 allait en venir aux mains.
Les officiels cherchant une solution et ne la trouvant
pas devant le dilemme posé de leur faute.
Aussi, quant à nous, nous estimons qu'il a'y a pas de
c:assement offidel, et 'nous n',en donnerons point.
, A noter, cepeadant, que Thévenod, sur sa Gnôme et
Hhône, fit le meilleur t(~'!lIpS de la journée au cours d'un
de ses essais, et que Cre)y~lra approcha cc temps d'an
cin, quième de seconde, sur sa :Vlolosacoche.
Te'nantcompte de ce qui est dit plus haut, le e1ass'2ment s'avère impossible p(-)[[r cette calégorie - et pour ne
1nrler que de celle-là, - en effet, si au meileur temps
(Tes trois essais, Thévenod enlève la p7emière place, en
se basant sur la moyenne des trois essais, ,c'est Crovara
qui est vainqueur par un temps moyen meilleur.
Alors ?
Encore des reproches, quand il s'agit d'encaisser le
montant des droits d'engagement, le Bureau ne se montrant pas de la fermeté désirable et quelques COlweurs s'éi ant engagés sur parole '-'ll profitant pour ne pas courir...
Comme c"est facile!
Non, décidément, l'A.:VLC., n'est pas encore à la hauleur pour organiser comme il faut. A qui encst la faute?
La dictature est peut-être une méthode, mais Une mauvais~
avis ...
Malgré cela, nous ne voulons pa:, man,quel de signaler le
Leste de camaraderie du :V1.C.R.do;1! UIlC borme partie
(,,~s membres sont descendus à Fedhala. Nous souhaiIons qu'il n'aient pas eu une trop piètre idéc du Club
de Casablanca, II est dommage qu'aucun de leurs coupurs n'ait pu participer à l'l'preuve d.?, vitesse, de mênIe que les coureurs de l'U.M.R., qui se sont abstenul:lo
Oll ne sait au juste pourquoi.
....-
AllÜ'ns, dirigeanlt (~,\:'nguli~-'r) A.::\L.dste, c'est encore
a recommencer!'
MOTnlSpORT.
REGLEMENT DU RALLYE
«
S. 1. M.
»
Artiole premier.
Moto-Sport Nord-Africain organise
pc,ur le 31 août prochain un grand j'aiIlyc-bal1on réservé
,lUX Automobilistes et Motocvclistes :V[arolcai'ns.
Art. 2. - Ce rallye sera dénommé « Ral1y,e S.l.M. ».
~:ix ballons se,ront lan.cé,s dans les jardins attenant au
Lido. Ces ballons devront éelater après Un temps valfiant.
de 30 à 55 mi'nutes.
Art. 3. -
Lesconcurrc'l1ts prenant part à ce rallye au-
ronlt le droit d'emmene1r un passager avec eux, soit d~ns
hmr voiture, soit sur leur moto, à la condition expr'ess.e
qu'i~ n'y ait rigoureusement qu'un passager, et que celUlci soit une dame.
ArL 4. - Lc di'oit d'e'ngagement est de frs. 5.00. En outre, une caution de 5 fran,cs sera demandée aux participants pour le brassard qui ,leur se,ra remis avant le départ. CeUe caution sera remboursée aprè1s que le brassard
'aUira été r,eprésenté au' Direlct<eur de la COUirse.
Art. 5. - Les prix suivants son'i: aŒect'és à eeUe épreuve
1er: une coupe «S.LM.» ; 2e une coupe «An.onyme»
3e, 4e, 53: prix divei's.
A 'not'er que tous ces prix sei'oni: exposés, du 20 au 31
août, chez M. Vassallo, bijouHer, 21, boulevard de la Gare,
à Gasab'lanca.
Art. 6. - Une fois les 'bal1O'ns lan'cés, les concurrents
ne pourront prendre le départ qu'autant que ceIui.",C'Ï leur
aura élté donné par le Dinedeur de la course lLU~meme.
Tout concurrent pari:{I\1! avant le signal général, sera di"qualifié.
Art. 7. - Les organisateurs clèc:li'l1ent toute responsabilité pour les 'accidents dont pourraieni: être victimes les
coureu,:s au cours de J'épreuve.
Art. 8. - Toule consommation prise au Lido, en dehors
du champa'gne d'hon'n,eur devm être réglée par le consommateur lui,même.
Art. 9. - Le vainqueur s,er.a le con'our,'ent aya'nt rapporté le premier, au poin1t de départ, la bandeî'ol1e attachée après Un des baillons, etc.
A noter, cependanl, que tout conocurre'nt rapportant la
bandcroUe d'lm b~~llon n'ayant pas accompli une distance
suflïsante, au gré du Directell!r de la Couj's,e, ne prendra
pas parit au class,eme'nt. Cette distane.e dev,ra êtr,e de l'ordre de 5 km. elwiron.
Le'S cas litigieux éventuels seront tranchés par le Directeur' de la COUï'se lui.même, sur plac,e, ceN,e clause pour
éviter qu'un ,coneurrent n'ayant eu aucune peine à attraper
un ballon défailla'nt soi',t classé premier sans mérite.
Art. 10. - Toute réc'lamation devra être faite par éait,
dan,; l'heure qrui suivra la fin de la course, 2t de toute façon
être déposée, accompagnée de 25 frs., avant la distribu[ion des prix.
Art. 11. - La distributio'n des pj'ix anra Heu immédiatement après la coures, et au moment du Champagne
d'hon'neur.
Un Rallye à Kéniira
Le 29 juillet à 21 heureS, une rém1ionétait tenue à la
Chambre de commer,reentre les membres de la Commissio'n Sportive du Moto·Club de Kénitra.
Un grand rallye touristique est actuellement en projet;
il passerait par Kénitra, Ouezzan, Fez, et se disputerait
les 15, 16 et 17 août.
Le Syndicat d'Initiative et de Tourisme de Kénitra·
Ouezzan s'intéresse à cette épreuve, ,et la collabo'rfltioll
de cette Association ne pourra que favoriser la réussite
du Hallye du M.C. Ké'nitréen.
A noter que c'est tout à fait pal' hasard que nOliS avons
appris l'organisation de ce RaEyc. En elfet, il r!st à remarqqer que le GlqQ de Rénitrr. 110 s'attache IJUS à di-
13
MOTO-SPORT NORD-AFRICAIN
Compte-Rendu de Juillet de l'Association
Motocycliste Casablancaise
FOOT-HALL MOTOCYCLISTE. L'organis'atioll de
makhes de football à llw!ocycleNe a été envisagée par
le Comité qui a f,ait des démarches dans le but d'obtenir
un terrain.
Une leUre adressée à la Ligue de Foot-ball Marocain,
demandall!t l'avis et les conseils de ceHe-ci, est revenue
avec une réponse lléga'tive. Le Comité doi,t faire de nouveIles démarches auprès de l'U.S.M., seul{~ propriétaire
du termin Philipp.
COURSE DE FEDHALA. Le Comité rend compte
aux membres de toute la correspondaalce échangèe avec
les Autorités et les pelrsonnes i'llitéressées à eette cours,e.
Il es't porté à Ia connaiss,ance des C'OUi'eurs les propositions de la C.I.M.A.R. off,rant des carburants spédaux aux
meilleures co'nditions. Lecture est donnée des règlemeints
de la course eIle-même Clt du gymkhana.
Les e'ngagements sont pris pour cette épreuve.
SORTIE. -- Une sortie a été décidée sur l'Orangeraie
d'AzemlUour pour le 6 juHlet et s'es!t dér,ou'!ée à la satisfaction de tous ceux qui y' nnit participé.
JOURNEE DE BEH-HBCHlD. - Une course de régularité a été mise sur pied, pour le 14 juillet, et a été suivie
d'un gymkana. Le parcours a été i'ndiqué aux concm'rents e't les moyennes déddées. La remise des pr,ix eut
lieu le 16 juillet delrnier.
,QOURSES FUTURES. - M. Coulon, i'nvi~è à l'A.M.C.,
nous fait part de l'in'tention du Petit Marocain de vouloir mettre sur pied, au besoin avec le conCOiurs el sous
le pa1tronage de l'A.M.C., une grande course de régulari,té motocydisrte faisant le tour du Maroc, et représel1'tan t
e'nvilron 1.400 kilomètr,es, qui seraient à couvr·k en deux
~ç~.
.
M. Coulon, noUs parle de prix très intéressants, et notamment de 5.000 francs au premier. Enregistrons 'CL..
attend·D'ns.
NOMINATIONS. -- M. Mario, semblant se désintéresser pour l'insta'nt de l'A.M.C,et M. PilaH élan't actuelle1l1ent en France pour une durée indéterminée, la Con!Illüssion des Courses se trouvait réduite à la seule présence d·e M. Belia,rd. En conséquence, l'élection d'un viice-p'résiden,t a blé d,écidée e:t M. Poulet, l,e side-c1ar.i.ste bien con-
nu, a été choisi pour Cès fonctions dél,jeates. Nos félicit'lti.ons.
AD:\USSION DE NOCVEAUX :\Œ:\IBHES. - Depuls1a
composiUon de l'actuel Bureau, de nomhreux membres h;)noraires el actif's ont donné leur adhésion à l'A.M.C.
Voici le nom de ces n-ouveaux ml'mhrcs :
Membro; HOi/oraires : :\1:\1. C. Bo'nnafous, Debrenne, LOtt, Ala;mo, Kcassis, Beguin, Benigno, Kleber Vidial, Jo H:fiz, Va'ientin, PrUll'lrl'ty, :\le)'cr.
Membres acfir.~: :\'1:\1. Corso, Auber, Vasseur, GalJi'I,
Sel1mickrath, Gr:os, Di Grégoi'i 0, :vIiehelli, De Gueysel', Lemoille, RajO't, Cnrnagliatto, San~one, Garckl, Ghigga, Gri"
sard, Bur,kle, Genova HosaI'io, QU3mbuseh, Grolman.
Ce nombre indique claireme'nt les etfopts sérieux l'ai::;
pa~ les dii.-ig,eanls actllC'ls pour assurer la meilleure gestion de leur Club.
Si unchangemcnt est intervenu dans le poste de Tré"
sorier, l\E\I. J.ea11 Bonnafous, et R. Van der :\Iolina ont, SUll,~
défaillance, conservé l'un la Présidence, l'antrie le Sc'crétarila1t de l'A.:vI.C. depuis leur éledion du mois ,de décembre 1929. Et voici un aperçu du résultat de lems
eff,orts coordonnés, durant ces six derniers mois.
Sa'ns commentaires, et sans fleurs ...
EHViE.
lA CHAINE BRAMPION
est la préférée des champions
Distributeurs
pOUl'
le lllarGe :
GIRARD &. GALLAND
Rue Guynemer - Casablanca
Adoptez
MDTRICINE
La
.~
~!
!§
Il
Il
Il
~I
1=
.1~II
1;
==
Il
li
'
!I
I§
~I
La R.,eine des Essences
Il'ii
1111
et son cornpléttlent indispensable
~i
li
Il
Il'
l'Huile
.MOTRIX
COMPAGNIE INDUSTRIELLE DES PÉTROLES AU MAROC
~
14, Rue de l'Industrie
li
Registre du CÛll1l11erce, n° 179, Casablanca
~=
CASABLANCA
Téléph. : 19.10 et 19.1J
Il
-II
Il.-.':"11.1."..111".1111
..liliDIIIID.i 1i1l111111Iillllll:lilllllllilllillllllllllllrl :IiDIIIIDllllllliillIlllllI1li'IIIIIIIIIlllll!IlllllIlllIlBliillIlllllIlIlIlIl:IllIiilllllllllllllllillllllllllllllllilillllllilllllllll.IIIIDlllllllilillili.111111
..111'11.. 111111
.. If='
1I1 ,.liilJlI:llIJillillllllllllllllilillllllllllllllllliiiillillllll:iflllillilll:1IIiIIiIIDlilllllilJlililllllllllllll.::i.ilil.II IIIIIII .lIlll?1l!,IIIII11111111I1I1I1I11I1.IIIII1I1I1DIIIIIIIIIII:IIIIIIIIIII.IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII111111111111111111111
1
l
I
1
- _.
-
Mentionnel: toujours
~M01\."~ORT
NORD-AFIHCAIN» aux annonciers
.
.
MOTà~sPORT NORD-AFRICAiN
partl)i nous. Oh, je sais, je devine cc que pensent h""lllcoup, eh hie'n, pour leur f.aire plaisiT, je reconnaitrai,
pour uhe fois, avoir une certaine r'esponsabi:\ité dans Cl'
gelwe ,d'affaires.
,Avant de déjeÎmcr, notre jeun,e - trop jeune - tapiwine de rout,.e, s'acharna à munter une tente et d'aucuns
se prèparaient à {'aire 'la sieste sous celle-ci ta'nd.is que
d'autres pr.éfèralient descendre vers la rivière, en quête
d'imprévus.
Ceux qui étaient restés sur la hauteur - au nombr,e
desquels je me trouvais - furent lirrés de JetE' somnolence par des 'éclats de voix ~,t des case~MIL':; de pires. Nous
allons voir, :1 'Ilotre tour, ce (!ui S!' pass·e en ba.';.
L,à, nous 'nous aper'cevons que Van der Bent, promotem' dans l'âme et organisateur inco;'dgible, a eu l'id,ée
de faire un concours de natation entre une dizaine d'indigèl1:C's de l'e'ndroit. Au moment où nons arrivons, iI vient
de leur faire traverser la l'ivière pour l'il deuxième ou troisième fois. Et ça reprend de plus belle...
Le Concours est doté de pl'ix en espèces, s'il vous plaît
pour l'ohte'ntion desquels les arabes se dépensent foUement.
Le 'dUehé qui est donn,é dans ce numéro dO'llIlera un
aperçu de ce que pouvait être ces épreuves de natation.
. Enfin, nous nous divertissons fort des innombrables
arrivlées et, sur la terre ferme, les i'nd,igènes se disputent
invariahl'ement la place de pr,emier et, à les en croire, ils
'le sont tous.
Malgré cela, tous reçoivent leur part de mellue-mOll'llaie
que quellques uns d'entr,e nous distribuent gén,éreuslemielü.
. J'en passe ...
C'est Il' l;etour, maintenant, et voi'là Gros qui '!lOUS lanic.~
à GO à l'heure sur la pist,e innommable qui relie l'Orangeraie à AzemTllour la toute bla'll>che, blottie sur sa coUine.
VoilCÎ Azemmour. Arrêt, rafraichissen1Cn ts, ravH:iiuement, et l'on repart.
Casablanlca doit représenter pour Sigaut un aima'at irrés'Îs1iblle, et voilà la NOl'ton qui s'en va à une al:lure formidable, pen,dant que les autres se demande'nt avec an.goïsse queNe tarentule a piqué Iloke pilot.e. Puis, c'est au tour
de Garaia de vO'l~loir « épater » la gallerie. Hs s,e'il' ent
l'ècuTlie, probablement, mais ils devraiell't faire Un effürt
pour comprendre Il' caradère d'une sOï'tie en commu'u.
Pour la peine, ils auront lm m'auvais point chacun.
Ve'rs Casablanca, nous r'en'controns 'notre Président Bonnafous qui n'a pu flèsi~ter au désir de veni'r aU-Id.,')vant
de notrepetit'e caravane malIgre unèl'at de santé précaire.
Puis, c'est l'arrivèe et l'apéI'ilif habitue[ etchacu!n r,entre
chez ~oi.
..
:Edflesumé, sortie très réussie, qui a enthousiasmé ceux
qui 1'{)Ill.t fait,e, mais qui aurait gagné à être plus discipllinée ;e,t conduite, plus slédeus'ement. Ceci est pour vous, M.
Gros Mi:chel, futur coJ1scmit mais... Sans ranCUne de vot::e
ami.,
.
R. Va'n der MOLINA.
.1l1l1l11Iilllllllll!1l.11:liilliill'lllll.illllllilil.lllllll11iillilil6111illlilil.JI:IBlllllIlIll.lllI.!illiililiillllilifl
i fEIG · SPORTS i
i
ca:qo:;:~t;;~~t::~~~::tes
i 90,
§
li
B'U''''~d~d~:;'~~:~'~h.n.
;
Il
02-43
Rabat Téléph. 37-62
6, Hlle Hugo Dcrvi\l"
;
!
1I111.1111.~U.llll.llll.1l1I.1l1l.11l11I11l1.!11II111il.1i1l.\lI:.I:Il.IIlI.11i111!l1i.1Il1.1111Il11II.IIIIDII
Les Maisons Recommandées
faiies réparer vos montres de bord
Achetez vos lunettes auto ou moto
aux
Horlogeries Réunies
36, Avenue du Général-d'Amade
CASABLANCA
•
Breloques, Médailles, Coupes pour Sports
Le
plus
grand
choix
se
trouva
chez
ILlE
8,
Rue
Bouskoura,
8
.-
Téléphone
23·31
SPORTSMEN!... HABILLEZ-VOUS chez
SPECIALITE DE CULOTTES ET DE VESTES
MODERN' T AILOR liB, Rue des Ouled-Harriz
Après avoir ,mis pleiD gaz
Il :faut s'en mettre pleine'la lampe
Bière « LA CIGOGRE )}
14
MOTO-SPORT NORD-AFRICAIN
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _- - ' - - - - - - - - ' -
Rallye-Ballon S. 1. M.
-----L._
En Balade
Lc dimanche 6 juillet 1930, ,l'Asso-eiation Moto-cycliste
Casabla'ncaise avait décidé une importante sortie; je crois
hien dir,e en éeriva'nt importante, car elle comportait environ 210 kHomètres et avait pour point de destination
l'Orangeraie d'Azemmonr. Comme ceux qui le conüaissent
,le savent, c'est uu coin charmant avec de la verdure à
pi'ofus'ÎC'n, con'ilituée, en parti:culier, par des mi1[iers d'o'rangers; j'aj out.?rai que l'Oul11,er-ftehia coule entre deux
collines très accentuées, aux senNers si étroits que les
mulets ont de la peine à y poser leurs sabots. En un mot
c'est un lieu 'rèe1J.ement piUoresque au possibJe.
Mais, car il y a un mais, ce sîte superbe se trouve sHué
.à 105 kilomètl',es de Casablanca, et je dois dire que la distance e'n fait reculer beaucoup.
Enfin, nous voici au départ. Comptons un peu les, vailiants, les fOl'ts qui ont tenu à honorer leur cJub en partioipant à sa sortie. Nous avons là: Gros, désigné capitai'ne
de route, Sigaal, Beaupoil, les deux inséparabIes, puis le
Ministère des Finances au grand complet, composé de
Madame et Mar'chèse, puis Mademoiselle, JV~a.dame et Van
der Bent, puis MkheHi, toujours fidèlle, et lcs frères Garc,ia, nouveaux membres et encore Paul Grisard qui s'inscrira membre de l'A.M.oC. à l'issue de la sortie. Et e'nfin
l\Iadame el le s'i,gnataü'e.
Soit en tout 13 pel'!sonnes répartie en 8 motos et une
voiture.
Franchement, je dirai que ceux qui n'ont pas paJ'licipoé
à cet't,e sortie doivent le regretter. Il est dommage que je
n'aie ni le temps 'ni la place de m'è'endœ dans le détail
sur les div,erses péripéties clecette sortie, autl'Cment, je
'Le prouver'ais.
Cette s'Ortie étant un pique"lüque, tout le monde avait
apporté a'Ve'c soi les é-léments d'un déjeuner auquel tous
firent honneur.. Dura'nt -ce r~pas, ce ne furent que rires
de ,toutes parts, chacun ayant un m,at d'humour pour égayer les autres. Il est vrai qu'il y a quelques « drôIes »
Dians nolre dernier numcro, nous aVO'ilS entretcl~u nos
lecteurs d'u'n ral'iye-bal!lon en pnijct et qui s,c dls!putc'ntit probablemeni' ,dans le cO~li'ant rt~ juillet.
,
Beaucoup ont ctù être surpns de VOF que ce ra:llye ,n av,ait pas eu lieu, et ont <lù se dire « pff:tt. .. rlégO'nfle, le
balllon1... »
-,
.,> 1
Eh hien non, le ballon ne s'est pas dégonfle, mais. e~an_
donné la cour:iC (nü Il. eu lieu à Casablanca le 14 JUlillet
dernier, ct celle (tu 3 août, qui se disputem à F.e,~lhala,
iIl ne nous a pa,s été possible de nous oiccuper serIeusement de notre Rallye.
"
l'\éanmcins nous l'avons fixé au 31 aout procha1l1.
CeHe épl'euv~ sera ouverte aux automobillistes et ,motocyclistes.
• l ,1
. Des prix splendides réeompens,eron't les heureux vmn<lueurs. Le premier recevra, pair, e:,-?I~lpl::,
lIne. cO:lpe
massive superbe olI-ertc par la SOC'lete S:l.~1., qm s est
instituée, C'n la circonshtnee, généreux me~en,e..
Le second prix consiste en une autr-e tres J(~he coupe
de moinüre v,~üeU'r, mais rédl'leiment supe~be, egl,~le;l1en't..
CelJe-ëi a été attribuée par un non mOlll,s,. ~enereux­
« Ario'nyme » ami de ]Idoto-Sport Nord-At~lcazn. . .
Cinq prix sont prévus. Les 3e, 4e et 5e pnx s,eront 111:
téressan;,s, on peut en être sùr. Du r,este, 'nous tenons a
dire à nos leC'teurs que l~s prix Cl~ question, ~erO'nt exl)osés, à partir du 20 aout procha1l1, dans l etallage du
bijoutier bien connu M. G. Vassallo, 21, boulevard de
la Gare, à Casab'lanca.
. ,
PaJnlo'ns u'npeu, maintenant, de ce ral!lye p?: 1Ul-,meme.
Acces'sible, comme 'nüus venons de le oCilre, a tout
automobiliste ou motocyclis<te marücain, On devrla - pour
y prendre part -- acqui,tter un droit d'engagement de 5
francs.
six ballons seront lancés },e 31 aoùt vers 3 ,helll~es, da'ns
11II1II1111111111!!!lllliIIIIlIIllIIllIlIIlIIIIlIllIIIIllIIlIIIllIIII1ll11
iles J wrdins attenant au Lido, le 'nouv,eil
eitablissement
iluxueux que tout Cas.ablanca 'connaît maintenant.
Par u'n ceptain système, les organisateurs s'alTangeront
,pour m<li1llenir les hal;lons en l'air n.n cCll'ltain temps, au
~
à Casablanca
hout duquel le haillonecla:t,ena et chOiera. .
.
Le premier ballon hll1'cé devra tenir 30 n~ll1ute~, le sm,- =
,ani 35 minuies, etc .. en augme'ntan't de cinq m111utes a
LE GRAND CIRQUE NAVA, sous
chaque nouveau lancenJe'ilt.
.
. ,
Tous les par,ticipants à ce Rally,e, SOIt automobIlIstes,
l'habile direction de M. Nava
soit motÜ'cyolistes, auroni le droit de pren-d're un :passa,ger
toujours un légitime succès, grâce
avec èux, mais un scul, et ',ce passa.ger devra obligatOireaux nombreuses attractions sensament être une dame, sino:n, le concurrent sera. tenu de
=
tionnelles el de tout premier ordre
p,]rlir seuil.
,
Chaque CO'ilCunrent recevra, avanlt le depart, un. brassal1d
qui
passent tous les soirs.
qui lui donnera l'accès gra'uit à l'intoéri~ur du Lido aViant
«:lhaque
semaine, de nombreux:
,et après la course. Ce brassard sera remis contre une caution de 5 l'ra'nes, J'enl bo urs1ct,])le, apré,> la course, contre re.: débuts renouvellent l'attraction du
mise -dn bra:,sard.
spectacle pour le plaisir des yeux
A noter que M, Bianco, le sportif proprièt~irc du Li,do,
:::::::
des
grands et des petits.
nOFS a promis Un champagne d'h0'i1neu, servI en SOI~ ~ta­
b:li;semen.t, aptès la course, à tous Ies coureurs et off~Clels 5
;' ous donnons rendez-vous à nos
:Nous l'en Demerdons bien viveme'nt une nouvelle fOlS. .
~ amis et lecteurs au Grand Cirque
Attendons le 31 aoùt pour courir après les Ballons, maiS
d'ores et déjà, futurs concur,rents, pénétr.ez-vous du règlement que nous donnons par ailleu,l's.
MÛ'TO-s!PORT.
_~
~
le Grand Cirque Hava
~
=
=
=sr
obtient~
1
i';;;,lmJil~I'WI,mmmmll'I'II.'••_
=
=
==
=
ꧧ
-=
=
===
=
16
MOTO-SpOR'r NORD-AFRlt;AIN
La Coupe Giraud et la Journée de Ber·Réchid
L'AssocüJtion :\IOttocyclic.Je LLsaihh:ncaise a'va:il orga:.isé pour II: 14 juil!cf, une jOlll'nl'C' ,';poc'Uve qui CO'l11prei:lÎL : le matin, unI: course de rl'gulaJ'ité d'environ 150
Ln!. dans laquelle était Cil jeu la coupe olTçrte par ;\1.
Ci rand, L'aprés-midi, Lill gymkhana, exécuté sur la Place
l[e Ber Heclüd, ct doté de prix en espèces, par les ~uto­
:';lés locaIes, que je tiens à remercier tout particulière111e'n t.
Bien que mise sur pied en toute dernière heure, la course de régularité spécialement rése,rvée aux membres ,du
Ci' 'l, rencontra la faveur des A,:YI..cistes qui s'engagèrent
,,, ,lOmbre de 14.
:~I:S co'ncurrents avaie,nt à accomplir le parcours sui':i: 11' : Casablanca-Bcr HeC:hid, Piste d'Ain Saienü, km. 27
li (li lie de :Ylazagan, Casablanca, Ber-Hechid (a'rrivée).
'! rois contrôles secrets foncliünnc~nt dans cette épreuve
L(';.concurpents avaient la faculté de choisir leur moyenlll' cl devaient la faire connaitre aux Commissaires avant
Îl' dépm't sous pli fermé.
L'astuce des contrôleurs en cou;:s de route dérouta pas
md de concurrents qui « réco1tèr'ent » tous queltques
pt ints de pénalisatiD'll.
Voici le e!assement des ... c1ass,és :
1. Cornagliatto, sur Terrai (moyenne 63), 4 pst .de pc1,;t1isatioH.
2. Thévenod, sur Gnome-C't-Hhône, (moyenne 61) 5 pts.
:3. Ex-aequo; Crovar.a, sur Sarotléa; eBaupoi! sur Moto:,:!('oche, Plançon, sur Hoyal Enfield (moyenne 60) 5 pts.
4. Ex-aequo: Van der Molina, sur F.N., (tIDoyen,ne 60),
(j pls; Fer,rara, sur Boyal Enrfie1d.
5. Corso, sur Gille,t-Herstal, moyenne 50.
(), Grisard, sur Terrot, moyenne 50.
II est il remarquer que ce fut u'n vieux de la v,ieiBe, un
revenant » motocycliste qui remporta la victoire. Ce
(:11I'nagliatlo est un vieux ,chinois qui trouva le moyen
: '_' guidan:t sans cesse SUir quelques autres concurrents,
•:e faire premier, n'ayant à sa disposition ni rrwn'lre, 111
compteur, La chance a peut-être souri aussi au sympai hique Cornaglialto, mais i! ne faut quand même pas dimi:~uer sa perfonna'nce à laqueHe je suis tout heureux d'appl2<l1dir.
Derrièrl: lui, se classa l'ancêtre Thévenod, lequel s'est
lrouvé « chocolaté» (sic), par la faute de son chronomèt'rI:. E'nfin, qu'il sc console, il e,st il une place d'honneur
t.out de même.
Après les dernièrPs arrivél:is" un apéritif suivi d'un déjeuner m1Ïmé du plus joyeux entrain, permit à ,chacun de
se remeN're.
Des 30 convives qui étaieu,t à taMe, quelques-uns mangèrent comme des ogres; d'autres eurent le désir d'en faire
autant, mais n'en eur,enI pas 'le loisir, témoin Coulon, qui
dev,aÏtt déployer des ruses de Sioux SUir le sentier de la
gucnre, pour co'nserver une aile de poulet dans S'on assiette.
Après le cafté, le Comité s'occupa activement de préparer le gymkhana qui d,evait compr:e,ndr,e: équHibre sur la
pl,anche, pasts-age accidenté entre les arbres, ramassage de
,la quiUe, COllrs'e de ralmlti.
GeNe épreuve d'adresse se déroula vers 5 heures, après
les alIttres amusements organisés par le Comité des fêtes
de l'en droi:t.
Nlal'chèse et sa vieille troti'nette en surprirent quelquesuns, en enlev,ant haut la main ce concours dont voici les
résultats ;
1. Mairchèse, sur Gnome-et-Hhône.
2. Crovara, sur Saroléa.
3. BeJ.iatrd, sur Hoyal Enfield .
.Te ne veux pas tterminer ce compte-rendu sans remerciel' comme il cOlwi'e'nt quelques donateurs de pTix POUŒ"
la cours,e ci-dessus.
C'e'st tout d'abond M. Giraud, Ho'rloger-bijoutier, du Boulevard de la Gare, que nous n'avons pas crû mieux remercier qu'e'n donnant SOn nom à la COU'fse.
!Puis Ies Btahlissemen<ts Giratr:d, très... Gaillamd,qui
D'nt offert lme seNe 'moto d'une val,eur de 150 frs.; puils
M. Martius Bo'nnet, «Hadiomodula», 17, rue Guynemer,
qui remit un bon pour 50 frs. en marchandises T.S.F.
ou autres.
Egalement MM. Madras, Augustin Paul, Mme Boisset
que l'on ne va jamais « torpiller l>Cin vain.
Aussi, M. Van der Bent, qui offrit une médaiJile en argent.
Spectacle rétrospectif dela sortie de J'A. M. C. sur J'orangeraie
Voici quelques joyeux naturistes en train d'écouter
les Hcommandations de notre Directeur pour une épreuve de natation
unique
L·A. M. C. à B~r-Réchid. - Voici l'ensemble des coureurs
et participants à la journée Motocycl~ste de B~r.Réchid organisée pat'
l'A., M. C, le H Juillet.
d' Aurnmour. -
.\[OTO-SPORT NORD-AFRICAIN
On Nous Ecrit...
:\ous avons n'çl1, dans Je COUi'all' du mois ~je iuillet une
téltn' dl' « Béber! », Pilali, acTu:'!,[enll'n! sur la C·iI1ebièr._'.
Il avait l'in:elliion d"'il' fnir:: passer l'assent, pt c'e:,t
illstC'llH',lt it :'Iarst'ille (lu'il va pou;' c"!a, ]t, lJOugn· .... !
Comment va-t-il '1l01H n'lrpllir, alors ...
Pilati nous r~l('onlc' quelques prouesses motocyclistes dl'
sa pai't; c'est lout d'abord un pr:it proeès «ramassé», le
deuxième jour de son arrivé't' (B('Ill'r! :>'est imaginé ari'iver
là-bas en caïd, mais ça 'il'a pas pris ... ) Au mOlllC'JI! dl'
Cl' proeès, Pilati 1I0US eonlle qu'il sc' pavanait SUl' la
« Brough Superior » 750 l'l'., dl' 'ion père, el' qui IW J'a
nullc'!J1e'nt cmpt'ché de' faire illse:ire son 1I0m sur le c:lrJlC'! des ré'pr('Sl'ntanl'; lie l'Au:ol'ité ...
QuoiqU'l'il vacan l'l'S, Pilali a Il' dl'lTière qui lui délllang"
l't IIC' pl'ut pas s'empèchl'r d,.' courir. C'est ailni
qu'il
eOl1lp:1' s'aligner il C;lr]Jc'l1tr~ls, dans unl' l'ours:,' dl' cüle
SUI' une 175 cc' :'lIon l'! d
(;oyUn d Ulll' :i00 el'. K<:eh1.:';'Escoffier,
'
Il espèrl' ('gal::ml'II:. courir le (;1':.111(\ Prix dl' Gr('no!JL:,
('ourant aoù!.
Autre ehosl', e'l':;1 qu,' Pilati ~I reilcon!;'l' lit-bas c(,l autre
:\brseillais que vou:; cOllnaissl'z bil'n, j'ai nomlllé Pl'I'\'in,
quelle superbe paire ils doivent faire ... II n(' ma'nqul' plus
que :'Ilario nille faire un cour par lit, el Cl' s ... ra cumplet.
Quand ils revielldrollt, 'oui le llIolHle il l'A.:'II.C., parler'i
av(> l'nssl'Ilt C'II III oi'il s:; d:' hui! jours...
Ell atlc'n!lanl, Pilali 1I0US a rI.ii : « l'Ill' bo'nlle poign('('
de mains il [ou:; » et nou:; w' manljuons pas 1:l cOllllllissi D'il,»
H. V.
19
Les
l~Otos
sans Sourdine
COII'r;lirement il Cl' que heaueoup l'roiellt, la lllOtO('ycklt(, Il'cSt pas brllyan ~e, c'l'st le motocYl'liste qui l'l';t,
el Cl' Il 'l'si Jl~L; ,la même chos('.
:\iOTOCYCLISTES! pas tant dc i)l'uit, ('vitez de faire du
'or! it la moto ~.'n général. Votrl' lllal'lÜnC' Il'e:,t bruyante
que si vous la voulez telll'. Cc' n'l'si pas quand VOlis ,ISs(;[lrdiss('z vos COIIlI'I1lI)()r~li'ns que vous attirez sur vous
It'u], attelltioll bien\'eillnnle. Or, COllllll1' on ne doi~ pas
vi V l'l' quc' pour :mi, il faul pells ... r UII peu aux auln's.
011 'lit' ,'(Jus 'denullld,' pOIFlant ({IL' for~ peu : ètl'l' siIC'llciellx en vjlle ou dailsla Iral'crs('(' dc:; agglomératirJll.s.
Sur la l'ouic', faitc's c(' CIl][' bon vous s:.'lllble. lllais sovez
CCTl'PC:S L'n ville.
,~
Dhnanche 31. Août
Grand raUye-baUolli. A.utommobiliste et
M.aG:oeyclisle, il Ca<>loabhlnea. - Voir tous les
détails dans le JPlpésent nUD1léll'o, u"oub!iez
pas la date.
lit Pk IlJIJd -wus ~WJIJ ul1M.q ~ 'pl 1uu
cJk~kt SiX ~mitNx Iiit~rU i/liiÙ ..
"LI"""·~I
..
' -......... P&V"'IIii. ïi
Générale AutolOobile Marocaine
Salon d'exposition Place de France - Uasablanca
Agent dans les principales villes du
Fez: Nord Automobile
Taza: Emery.
Meknès: Etablissemcnts Hey.
Héllilm : Lel'œuL
Ravat : Garage ùe la Paix
Mazagan: Bonhomme et Lopez
Safi: Balzergues et Hel'll1ent
~Iaroc:
Settat: Hose
fJoujad: Kasborcr.
Oued Zem : Devouge
j{ourig/w: Salerno.
Mogador: Pahant.
l11arrakech : Place Djemaa el Fnaa.
77
,\ten tio n Hez touj ours «l'IlOTO-S POIlT .N 0 HD-=A
F""R:;=IO=;C::;:'.:;:.,\'i'Il~.N;=»=~=\l=lx=a=n='=Il=o=n=c:::;i=e=r=s ===========
MOTO-SPOHT NOlm-AFRICAIN
1. 0
<i
L'Œil,)es Oreilles elles Griffes du lynx...
ON IIIT;
Qne l'A.:\1.C. va rl'eL'voir dl':> nouvpaux Illl:l1l!;res il profnsiou, bientôt. ...
Qne la femll1e d'nn ancien lréso;'iei' dl' l'Association,
et c,~Ile dl' l'actuel Secrétaire ont passé la {'OI1l]ll:UH/C
d'un on de phL;lieurs - peüts A.:vr...cistes.
Ql1l' pour le second dl' ces petits A.:\f... cistes, son futm père ~;'!.'st t!l'.iù inquiéll' d'une motocyeleite el qu'il
("ntend lui cn a('hetE']' une super'he, qui IIP pourra ètre
(fu'uue F.N...
Que. lors du Gymkhana dl' Ber-Hechid, le « g~li'de­
champè:re » a c-ncurl' rl'u:;si le tour tie force d'«esquin-,
IlT» la machine qn'un eal1larade n'a pas osé refuser dt,
lui prèler...
Que, nO'Jl content de cl'l exp]oÏ't peu banal, il a l'l'réussi en ;'e\'en,ùJt, à perdre sur la voiture antoll1obHe
qu'il pilotait et qui ne lui appartenait évidemment pas,
le bouchon du radialeu, el loute l'l'au con'tenue dans Cl"
lui-ci.
Qn'après avoir roulé nn numlH'e très respectable de
kilonH\tl'es san:; rcfroidissemcnt, cet autolllobiliste perfection'né l'ut soudain l'idl'e dl' donner à boire à
son
«
CGUCOU
» ...
Que, sans l'intern'n1ion d'une personne aver!il.', il y
aurait ell du beau:];rn:, les entrailles du dit «coucou»,
avec la l)]'ojl'dion d'efll1 froide que le « Garde-Champêtrc se prl~parait il diS/penser généreusemenl.., mais si
lardi Vleme'nt !
Qu'.il e~;t '·egn<:.ahk· rI'emprunter les maohines des autTe' qtn1l1d ün esè soi-même l'heureux posses:ieur d'une
:30(j cmc qni tourne ù 4.000 tours et clont le résL'rvoir
d'huile ·de 4 litres jJ"ut en contenir aisément G...
Que la leçcn aUr:l sen-i ù :'Ilichelli ec qu'il a envoyé um'
circuiaire il Jous les fa!Jpica'nts ~!t F,anc1e, cn vue de sacrifier :i',':'; l'conull1ies ponr l':whaè d'un casqué' en cas de
... rcchut('.
Que le courcur X" 13 pelrticipant à la l'l'Ce III l' Coupe
Gir:lud, a lIi:lllqUl' d'nHLT dmls les décors ,à un ('·'T'lain
vkagl' dl' :'lIers-Sultan,. el r!ue s'il n'av'ait pas l'vilé la
hùche d\'x,:,'èmc jUSleSSI" c'eu; l-:é dOlllmagl' pour 1(' joli
Illinois dl' sa pnssagl'l'l' ...
l)lll' cet état dl' choses in(,ollllJL' eniii.'l'l'ml'n'l :tU eoure'llr en que:itioll el qu'il n'avai,! nul lll':;oin dl' fai'!',' COilclll'r'.'nce à la C.T.:'I1. (,'i] voulan l ,usurer, avec son F.X."
un sen-iee de 1rflllSpOI':s ,-,'n cOlllmun
Qlle la victoire du yaiJH!l1l'lli' de la Coupe (;inll.1d a
fai: infiniment plaisir au Lynx ...
Quc, s'il y a quelques « Î.IHlésiI:abIes » à l'A.:Vr.C., il
y a helll'eUSel11.ent qw-'lqlles gentlemen, ge'Jll'e CornagJiatto, dc'n! la Hne é:luca1tion et le maintien dis1lingllé rcdonIll'n: un peu de blasO'n au Club dont ils fon't partie.
Que le po:sses;i'ur d~-, la Cnllip,-, de la Course de régllhritl' du 14 juiilp! e's,l entrôe en pouqH:rlers avec divers
fondeui's :le la place, en vue (k convertir son superbe
ob,il't d'apt e11 quelques liugots pour la vente au poids d~'
cet arge'nt Inas;üf. ..
Que les or~'illes du Lynx onl perçu de'; bruH:s sur la
COl1"'Sp de côte du 10 aoù~ dans les milieux A:'IL.cistes.
Que les milieux en question trouvent hilarant que 1'01'ganisa1teur de ee'lte course ait crû logique de l't'mettre
des affiches à certai ns, aval1'~ même de songer à faire
parl ollïeil'Iil'ml'nt de so'n blweuve aux Club;; :VlarocaÎ'nso
QU'l'il elfet, I('s « m,-"i1'leurs guidons » ne seront au
départ de celte course il Haba!, qu'au'bmt que les clubs
les y envcrronL ..
Que l'A.:Vr.C. a bien failli, le 14 juillet, à Ber-[k'chirl,
avuir la primeur d'une hatai'ile de dames ...
Qu'en eff.et, la femme du « Garde.JChampêtre » aurait
préh''lldu avoi'!' l'int'-,ntion d'apposer l'une de ses extrémités digitales sul' la partie faciale d'une autre peille
femme ...
Que le Lynx a entendu la petite femme 111f-,na·eée préciser que si les choses avaicnl df! aller aussi loin, elle
se S'l'rait trés certainement con"entéé' de lire la Vigie
1larocai'J]l', ctul':mt ces dÙll1onsh'alions amiea·les ...
LE LYNX,
INTRÉPIOITÊ
Alor;; qu'ils doivent disputer UIW course fameuse en
France, Bébcrt l't .Jojo, coureurs l1lotocyclis~es marocain:.;
bien connus, s'cm harquen t sur le «:\Iaréclml Lyautev».
])urmlt la traversée- unc tempête fOi'lllidahle' assaille
le navire qui danse sur les 11ots, tel un bouchon.
Emoi <lans ll,,; cabil1!!s. Jojo cherche Bébert et np lé'
trcuve pas .11 Sl' rl"nd dans leur cabine ,espérant qu'lI va
enfin le dénicher. Quelle n'est pa:i alors sa stupeur l'Il découvrant son copain étendu SlH' la ·couchette, affublé d'une
J()nguc chemise de nuit et coitfl' d'un petit honnet de
de'nll'Ile.
- .:'110'1]. Héhprl, t'es frappé, ma vieiltle '1 ..,
Tnis-toi, rl'polul Bl'hert, apeuré, on va couler. Et,
Cl' disant ,il désigne il son ami une pancarte apposée
dans la eabi!le et sur laquelle on pcut lire:
« Dans Il' cas de naufrngr!, (Jn/re formel il quiconque de
smlver les fellllllPs pt les enfants d'ahoT'(1 ».
Nota - MOTO-SPORT
NORD - AFRI.CAIN
est en vente chez
Librairie
MutHé de Belgique
Marché Ccn tra 1
Kiosque Argence
(Face la Grande Poste)
Kiosque (face le Photographe Cassuto)
(Angle Bd. de Lorraine et Bd. de la Liberté)
MOTO-SPORT NORD-AFRICAIN
21
H7~~=0l-=-=CClOl:r::-"o==-=o=-=-=~.-cc::--::CCCC-:C-~A-'::-O=--':'~A~~A~O=-~A-O=-~A-~A-O=-~A-~A-O=·-~A-O=-~A-~ A-~J"J"""J:I"..rJ"J"J"';'J"J"J"J"J"J".,.,.w;J-.,..QJ-.rJ".,qHJ"';'J"J"J"J"'J"J"J".-crJ"~
§ FJ"J"J"J"J"J"J"J"J"J"J"J"J"J"J"J"..rJ"J"J"...,...rJ"J"J",.,J"J"."..J"J"...,....,.J"J"J"J"J"J"J"~~J"..rJ"J"J"J"J"J"J"J"J"J"J"J"J"J"J"J"J"J"J"J"/J"J"J"J"J"/J"J"..rJ"J"J"J"1
18
IlIl IONET & GOYON
1
81
!§II
Il1
I
l s
1IIIIIImllllllllllllllllllllllll!lm~lII~ll~m_.II.I_mIOOlIIm---
11 La Grande Marque Nationale, gagnante de toules les Il§
1
épreuves marocaines, vous ofh'e:
11
1
K I ls
II sa 2 CV tOUl'iste à. . . . . . . . 3.500 Frcs Il
§
8
R
II!i
4 600
4.600
s § sa 175 cm. Championnat de France à . .
Ji
§I
1
1§
Il
§B
I§ i§
§1
§
1
Il
§1
.~ 1
~~§1
~~
~
sa 250 cnl à . . . . . . · . . . • .
1§
.•
8
• il
1§1
s
Toules ces machines sont livrées complètes, avec pneus,
ballon, roues à broche, et éclairage électrique, de plus
elles sont payables
en 12 mensualités
POUJ~ tous reuseignelnents s'adresser à
""OTO'
SPORT
.......
-'~
Tout cc qui c ncrl'ne le (:yclr cf la Moto
R
A ...... CB·....
.1;
.~.....
....
Il11
ii
Il
Il
11
1§
IlS §
11
i1
li
Il
9
1
1i
Il
1
~.
H1 Huc Louis Gentil - RABAT - Téléphone 2R-65
~ 1 AGENCES: Peugeot· Royal·Enfield • Dresch • Gnôme & Rhône· B.S.A. - Norton 1i
.§
~
IIIfrI
....
l '~.-crJ".AO"'~J"J"~vJ"J"J"J"J"~J"J"J"~:r".r."..r~J"J"J"J"~J"J"J"J"J"J"J"J"~Q~ 1
L=aa==.aa.~
Mentionne~ toujours <l:MOTO-SPORT NORD-AFRICAIN» aux annonciers
-
~IOTO-SPORT
20
NOIW-AFr..ICAIN
Moto Sport delDande
L'n correspondant pour Hahat, Cc collaborateur devpail
être très au couran, de la vie Illotocycliste' de Hahat, être
moto cv l'liste lni-même.
Il d~vrait, en outre, être amateur de photographil', pour
pouvoir nons cn aclresser réguliè7CIll"~1t.
En Un mot, cette pe!'Sunnc devrait être il même dl' 1'01lvoir rédiger notre page de Habat, et de nous trallsJJ1l'flr'~
toutes nouvelles intéressa'ntes.
Faire conllaitre offres ct préte~]tiolls il la Direction de
Jllolo-Sport Nord-A1ricain, il Casablanca.
bouge...
Notre sympathique co:nfrère du soir, « La Vigie :\larocaine », 'nous permet, dans SDn numéro du samedi 12
juHlet, de lire l'artide suivant:
rX[Q~
:\IOTOCYCLISTE DE HABAT
Hahat. ~ Le Il juillet, les memhres de l'Union 1Iotocyde Habat se son t réun is pour leur assemb1ée géIIl'l'ale, pt h coquette salle du Bar de France était juste suffisante ,pour contenir les membres du ülub qui avaient
répondlÎ il l'appel du Comité.
Cette réunion fait bien augurer de la reprise de l'aclivité cie ce jeune club qui, Cl'S temps derniers, était res:{qlw]que peu dans l'inaction, ne voulant pas gêner les Œ'ga'nisations prévues par les auir,es Clubs.
elist~,
Course de Cote
L ne coursl' de côte était envisagée depuis qlte'iquc
temps par le CO!!litl~, pt les détails rl'organisatio'n de c~'lic
manifestation qui aura lieu le 10 aoùt, en ont été l'("~ll'S
au cours de cette ',éanel'.
L'Union J!otu!'!;c1is{e de Rabat n'est cerlainement pas
le Club le plus ancien, ni celui qui (Jruanise le plus (J!'and
nombre d'éprellve s , mais (']Ie a il cœur de ne prés~'llter au
pnb!ic que des organisatioins plFfnitemcnt au point.
Après le suceè:i sans pré'Cl-dellt remporté par sa fête
du Il nov'embre l': le fameux eartousel cie Saulllur qui
est l'neore présc'nt il h mémoire de~ous, e'];](' Sl' doit de
bien faire.
Tout sera donc mis en œllvre pOur la rélndl'e de ceite
épreuve et puur que ne se produisent pas les lamentables
-----------
inl'ideI/[s lJui ont Cil liell ri Casablanca, lors des dernières
('(JI/l'Ses.
Cet!(' cI;ursede côtc aura lil'u sur la routc de Habat,
Till l't, :\Il'knès, e'nire lé'S lülomètre'i 2,HOO et 4,400, c'estù-dirl' cnt;'e 'l'embranchemcnt dc la route des Sehoul et
('l'Ne qui d~_' Salé va rejoindre Tillet.
LI ,oute l"si hll'ge et bOIHJ.e, les virages sont excellents
S:lns être- trop difficulfueux, ee qui permettra de les prendre il U:l1l' vitesse impressionna'n1te.
L'e~; mamelons qui dominent la route pennetlront aux
spectateurs de suivre la course prt'sql1l' de bout en bout
ct sans aucun danger.
Alin de permet,tre il tous de se relHlre il cette course,
lIll sl'rvice automobi,le sera organisé.
X.n.Ln. - Les quc.lques dù1icic'llses allusions qui so'nt
genHmen~ avancées dans l'arHcle qui précède, nous ont
permis tout de suÏtoe dl' reconnaitre la manière de procôdl'l' d'un de 'J]os hons amis de Hahat.
Xosleeteurs adl11irero'nt, colllme nous, la finesse déployél' par :vi. Léveillé d:lllsla phrase que nons avons reproduit l'n ila'lique, pour rl'procher à l'autre c1lub de Habat sa
qualité dl' doyen el son activité.
Quant aux « lamentables inl'Îfie'llts cie Cas'ablanca », nous
nous e'n voudrions de ne pas rappeler qu'ils ont été dûs
pour une bonne part, à :'IL LéveiJ.lé lui-mème, qui a été un
<tes ra,res agitateurs.
Il est compréhensihle que, pour une course organisée
par lui, il n'ira pas se prendre aux chevcux avec l'organisatcur. ..
Dans l'article ci-dessus, il n'y a qu'u'ne seule phrase
qui nous fasse vraiment plalisir, c'l'si quand M. Léve,iHé
pr,évient que son jeune club est resté dans l'inaction,
pour ne pas gêner les orga'nisations pTévues par les autres e'lubs...
Il nous est agréable de eonstatcr que, depuis l'année
dernière, où il organisa sa journée du 11 novembre, il la
même date que le CincuÎt du Gharb, mis sur pied par le
dub ami de Kénitra, :\'1. Léveil:lé semble t'tre revenu il d,~
meil'Jellr:; scntime'nts. teci n'est pas lIn mal.
Enfin, malgré tout cela, nous souhaitons SÎ'n'cèreme'nt
k meilleur snccès ù celte course cie eiHe du 10 aoù'.
:\'IOTO-SPOHT.
NOTA. -
MOTO SPORT NORD AFRICAIN
est en ('l'nie ('lte::. :
JOANNOT" Librairie Principale - Av. Dd-el-Maghze
MOTO-SPORT NORD-AFRICAIN
ON DIT QUE...
Sortie des Clubs
Le 13 juillet dernier, les membres de l'Union "Motocyl'lisite de Rabat, étaient c'onviés à une petite sortie sur
Cam.p"Monod, soil unc soixla'lltaine de kilomètres, aller
et retour.
D'e t'rès nombreuxclubmen o'nt pm'Ucipé à cctte sontie
La halte daus Ia forèt permit de trouve,r une ombre hieufaisante et divers jeux furent organisés, sur place, à la
grande joie des promeneurs. Les goùters sortirent des
poches et dC)'J1nè,rent u'n suhstantiel ré,confort à tout le
monde.
Différentes phases de cette sortie furent filmées qui
sermllt pl'ojetées à l'une, des prochaines réunions.
Ceci est une très beUe idée et celI1tainement la s,aIle
des rGu'nions sera comble le jour de la prüjection, où
tous voudront revivre les quelques péripèties de C0 dimanche.
ERVE.
,Certain membre qui présida jadis aux destin(~cs du
M.C.R., s'est tout simpleme'nt « dégonflé » le jour de la
sortie de l'Oued Yquem, alors qu'à la réunion l)récédente
il s'était montrl' u'n des principaux promoteurs de ladite
sortie.
... Qu'il se tranquillise, les membres du M.C.R.jtaient
nombreux ct son absence 'Ile s'est pas faiite sentir, bien
au cO'ntraire.
'" Que la course organisée par l'U.M.n. le 10 aoùt pro··
chainest, paraît-il, des mieux mise au, point.
... Je me ~uis laissé dire que.tout était prévu, même la
bon'ne camaraderie. J1en félicite les orgllinisa;tenrs, ça.
changera du Championnat du Maroc.
•
... Le lVLC.R. prépare un circuit de régularité auquel
participewnt la plup~rit 'qes m~~oc'yc[istes\ du :\'falroç,
N'en parlez pas, le club en question n'a encore aucu~e
autorisation ... Vous m'avez compris, gardez ce secret de
Polichinelle...
.
TELLAM.
31 Août, Rallye-Ballon S. 1. M. à Casablanca
Lisez détails pages 10 et 14
~\lI\\\\\iIJ\\\\\\\\ll\\!\\I,\III!\\lill\I!1111111111111iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiIIIIrum.,rn~lmu.ümlllmlllmmllllm~I~lllllml1flllllllllmlmWllllllrnlllllllImllrnllllmmlml~lm~lIllll11lmllllll~lm~IIIlII.~~
~
=
AGENTS
;
~:
~ Casablanca, AUGUSTIl\T, Rue de l'IndustrÏe
;.~
:::;::::
~
Marrakech,
~
-
:-~ Meknès,
==
=
:
:==
=-=
~
~
=
t:===
Tanger,
JUl\T~AS
~
==
=
~
DURIEUX (COIDptoÏr de la Moto)
:=::
THISSELIl\T (Boulevard Pasteur)
s=i
ARIE
. , ',\. -- --L
~
::=;.,;
::2::::
~
=
~
.
Agence Générale pour le Maroc
==;
:
;;;;s:;
==
1
Générale Motocycle Marocaine
=:
~_.
i
S
§
J DESCLOllX J. BOULOCH &, Cie ~=~
t
_
=
===
.. 70, Rue EI-Gza -- RABAT
-~8g ~:::::::: ::~~~:\~~ ~~~: ~'~8g
§§
';lûûü~lmlm~lmiIIllililIWI.WI~.llill~llil.llllllllllllllllllllljlilIliilll~_lml~lllllililljlmlll~lmOO~I
• •~mmmOOII~lllmlllml1IIIIIIilllmOO~llllml~lmlm~~_
22 :
MOTO-SPORT NORD-AFRtCAtN
~~~-'-':~~~----_.----'~--~~~~~=-=-=-==~---------------
Le:Molo-Club de Rabal en sorlie...
Dimanche 27 juillet, le M.C.R. avait organisé une gentille 'Sortie à l'üued Yquem.
.
A 9 h. 30 du matin, les participants il cette so,tie dominicale se mettent en route. On arrive à l'Oued-Yquem
on laisse les motos et on s'en va faire le lézard sur la
plage. QuelqueS-ll'ilS semblent rechercher un « coup :; de
soleil pour se fair·e brunir 'l'épiderme... On s'amuse diversement.
Puis, vers l'heure du déjeu'ner, on s"en revient vers
le Pavillon BIeu, sur la route de Rabat, apé~i+jf jeux de
tonneau,etc.
Mais voiJ,à une ·douzaine de membres du M.C,n. qui ünl
tenu à rejoi'ndre leurs camarades,et cet appoint va permettre de ,s·e mettre à table au nombre d'ulle vingl3J11l'
enviro'n.
Un déjeuner très gai, une digestion tres lente, Et voici
tüut le monde sur la plage à nouveau, où diver> jeux
SO'l1t organi~és, sauts, course à pied,etc.
Vers 5 heures, retour. NouveIIe escale au Pavillon BIen
où ces Messie,urs ingurgitent un -nouvel apéritif ql,li descend aussi bien' que celui du matin.
.
: Et l'on revient sur Rabat, bien conten 'S de cette journée...
d'après TELLAM.
Oharm~mle soirée, qui risque, cependant, de se pi'olon"el' un peu tandet de tolérer de belles injustices.
" L'article 12 prévoit, lui,des ex:c!usions de 'Coureurs P?ur
di verses raisons par décision des «Com~l1issaires Spo.rtlfs:?
mais, 'qui sont ces 'Commissaires sportIofs? II ne dOit pas
y en avoir beaucoup, ou alors, ils so'nt réunis tous dans
le mêmeinrtividu.
Enfin tC'JleZ-VOUS bien « Tout condueleur doit
être de' sexe masculi Il... » :n y en a qui vont, l,à-bas, se'Payer des bosses de rire. Non mais, repj'ésentez-vous les
« COlilmissaires sportifs» à la recherche du sexe des concurre'nts; ils auront pCllt"être aussi l'irlée de se munir de
verres grossissants pour l'l'He .délicale'. besogne...
.
« Faites cc que je dis, mais 'ne fmtes pas ,ce q~le Je
fai.s » telle doit être -- d'après le prove!'be français lai devise de ;VI. LéveiIlé, qui ,nous prévient, dans son article in, 'que « aucune réclamation concernant le chronométrage 'ne sera tolérée ».
..
,
,
Vraiment, le « patron » .d,es « Levners » 'I10Us oblige a
faire un pelit retour en arrière pour nous remémorer se,;
grossières proteslations relativement au procédé de ~hro­
nométrage employé, alors 'qu'un cas de fonce
majeure
nous obligeait ,à agir autrement que prévu.
Lui il prévie'nt charHablement qu'en ,cas de force ma,jeure,' la ,commission sportive se rés'erve le droit d'instituer le chronomélrage qu'elle jugera le mieux adapté à
l'épreuve.
Après tout, :c'est peut-être son propre exemple. qui l'a
inspiré, et 'ceci prouverait qu'il revient progreSSIvement
à de meilleurs sentiments...
MOTO~SPORT.
Course de Côle du 10 Aoùl à Rabat
;i
,Au moment de mettre sous presse, le règlement de la
course du 10 août prochai'n"à Habat, nous vie'nt sous les
yeux.
Quel bon moment nous ve'nons de passer tout au lang
de quelques articles; quelle saveur!
'
Oui, nous voulons 'critiquer 'quelques~unes des clauses
de ce règlement, oh! dame, sans la moindre méchanceté,
mais u'niquement pour rire un peu.
Tout d'abord, l'arHcle 5 nous apprend que l'U.M.R se
réserve le droit de l'l'Jeter un engagement ou Un condllc"
teur, sans eu indiquer la raison.
PHOTOGRAPHIE
EH
GÉNÉRAL
I"TllDIO
t:AIM~
-~~"
,Ced, ,à notre sens, 'n'est nullement sérieux, et n'a'liralt
pas dû être inséré comme tel, car on n'a pas le droit de
refuser l'engagement d'Un ,coureur sa'ns avoir le courage
de lui dire POUl'quoi.
.Par ailleurs, ceux qui sont au mieu.x avec le Grand Manitou de l'U.M.R. ont toutes lescha'nces. de gagner. En effet, on s'est réservé aussi le droit ·de faire r,ecourir certainsconcourrC'nts auxquels il pourrait arriver de petit'.!
incidents, notamment celui de perdre une série. Heureux
privilégiés !
Cest ·ce ,que nous fait penser n'n passage de l'article 9
qui dit : « Cependant, si, pour une ,causej'ndépendante
de sayolo.lli{:, il (!Yu parlant d'un ooureur) était g,êné ou
da'ns l'impossibilité d'accomplir normalement le pal'COUrS
le -·directeur de la Course pourra autoriser un nouvealj.
départ. »
.
'~,
.
~
.
\-:
Tél. 32.93 - C. C. Postaux 30.64
PLACE LYAUTEY - RABAT
- - R. C. Rabat 622 - Exécution en vingt-quatre heures
de
[DUS
Travau,x d'Amateurs,
CONSEILS ET DEMONSTRATIONS
Succursales:
FEZ, Rue Archiéri (Ville Nouvelle)
TéIe-ph. -1tt77-
KENITRA. 'Rue Albert 1er' ' - Téléph. 1.'71
25
MOTO-SPORT NORD-AFRICAIN
sister à une séance de « cante flamenco » (text.: chant
orgueilleux); un client, amateur de ce genre d'exercice,
hrame liJttéralement, émoustil'lé par le vin. Peu à peu, SO'I
exaltaUon atteint an paroxysme, il se lève, lechalpean en
bataille, et exé( ute une magistn~le da'Ilse dn ventre, tandis que ses amis battent frlénétiqnement des mains, et
tapent sur la table, en guise d'accompagnement, dans
un fracas de verres brisés.
LUND'I 9 JUIN.
Je n'emba,rquerai pas encore aujourd'hui, à l'av::'lür, je
saurai que, si le bateau de la Trasnwditerran,c'a part à
10 heures, aui,olllobiJes et motocyclettes doivent être enregistrées, à !} hüures, au plus tard. Malgré toute ma hâle
de regagner la FralH'e, je devrai :passler ceHe nouve],Je
joui'née à Ceuta. Philosophhluement installé à la ter.-asse
d'un café, de la Calle Gomez Pulido, je tuerai le temps
en regarda'l1t pass'er la foule bigarrée: senoritas en manHile, é~égants officiers, Iégionnaires à l'allure martiale,
regulai'es (tirailleurs), en espadrililes.
Ma,is je ne suis pas au bout de mes peines: voici que,
pour passer ma machine, la compagnie de navigation me
réclame 25 pesetas, en principal, (44,~0 avec ks taxes diver's'es et mU!iiples), a'lors que, par lettre, elle m'i'ndiquait
comme tarif, 10 pesetas. Révolté par le ,procédé, je vais exposer mes dolénnces au chef de la Police. Aiprès m'avoÏ;'
,f,ait «poireauter» un bon moment, pour le pl'i,nc1ipe, c.:.'t
impor,tane fondionnaire daigne m'accorder une audience
et me conseille, Sll'l1S rire, de constituer un avocat, pour
faire régler mon litige par le Tribunal Jocal... AHons, il
faut payer la somme arbitrairement réC'lamé(~, ou fai1"e
demi-,tour. Je paierai donc, le cœur rempli d'amertume .
MARDI 10 JUIN.
II pleut. Je file ve,rs le port, emmenant en tan-sad un
jeune homme français, qui me servira d'interprète. Le
« General San Jurjo » est à quai, et on est en train de
procéder à l'embarqllemel1lt d'une sympathique C4, do'n~
iJe propriétaire n'est autre que M. G..., un vieil ami, de
Babat. QueHe bonne aub~ille! Notre itinéraire étant le
même, nous allons pouvoir faire route ensemble. Au fond,
je n'ai rien d'un Alahl Gerbault, et j'apprécie vivement la
bonne compagnie. A 10 heures, nons quittons la terre
d'~frique, et,à mid';, n()lus foulons le sol espagno~, après
une exceHente traversée. Les fornH~lités douanières accomplies, nous nons hùto'ns de filer vers Grenade, bntde
notre premiè,re étape. La route, excellente, 10'nge presque
continuellement la mer; j'ouvre la marche, à une allure
raisonnable. J'ai pras, au dépa1'lt, de sages résolutions,
et me suis bien promis de ne pas makher intempes1iveme'nt le~ véhicules de rencont,e. Cependant, p'rès d'Estépona, je s'uis doublé par une luxueuse Hispano, que
'conduit imperturbablemen't un chauffeur en livrée et casqueH.e blanches, et j'aperçois, dans l'encadrement de la
g~ace arrière, deux jeunes minois Qui me considèrent ,d'll'Il
ruir mO'(lueonr. C'est le moment, POll! ma bonne Gillet, de
montrer ce qu'eHe a dans le ventre. La route est favorable,
les manettes à fond, j!~ passe fièrement, mais non sans
peine, la somptueuse voitture, tout heureux de penser à
la tète du larbin dégustant la fmuée de mon double tube.
Mailaga: nous nous aorrètons à peine; juste le temps
de consommer u'ne coupe du vin 'fameux, et nous p,artons
à l'assaut de la SieiTa Nevada. La pente atteint 14 p. c.
en certains endroits, mais la r,oule, superbement goudro'nnée, f"cHite grandement la tâche des ma,chines. En bas,
.
• "Ii.IIII.IIII.III1.IIII.III1.III1.IiII.llli.IIII.III1.IIII.IIiI.III1.IIII.III1.1II1.III1I1IIIi!lIIII.IIIIIIl.II".III1.III1.III1.IlII.III1.IIII.III1.IIII.III1.IIII.11I1.1I11.11I1.11I1.11I1.1111.111I.11II.1I1I.1II1.""
une.··
Le nmoteur 2 teDlpS
Le moteur à 2 temps a ses fervents adeptes et aussi ses détracteurs parce qu'il
ne souffre pas la médiocrité. Bien conçu et bien usiné. le 2 temps est un moteur
parfait et c'est pourquoi le moteur Villi~rs. adopté par MONET-GaYON, a obtenu
un si grand succès. N'oubliez pas d'ailleurs que le moteur Villiers est le fruit de la
longue expérience du plus gros producteur mondial en 2 temps, Au dernier salon de
Londres 22 machines des plus grandes marques anglaises é~!ent :::;uipées avec le
moteur Villiers.
AVANTAGES DU DEUX TEMPS.
Simplicité: pas de soupape, pas d'engrenage, pas de distribution. Sûreté de fonctionnement incomparable. Économie
d'entretien. Le moteur 2 temps est à conseiller pOllr tC)l.1tes les motos 'Jusqu'à 3'50 cm3.
Catalogue franco sur demande à MONET·GOYON, 134. Rue dl! Pavilloll, MACON
,
@
Si vous aimez la moto. prenez une
.~WOMET~COYO.M
MotO-SPORT NORD.AÎ"RtCA1N
Vers la France, par l'Espagne,
en Moto
Ma 500 Gillet-Herstal est prête au voyage: le motieur a
décalaiminé, l'huile vidangée; les soupapes ont été rodées et leurs ressorts changés; tolUS les roulements o'nt été
vérifiés et graissés, tous les écrous resserrés. Je suis pourViU de la paperasse nécessaire: certificat internaüona~ de
route, carnet de passages en douane, pass'epor,t en. ~eg~e,
cart'e d'Espagne,ek... Dans mon portefeuille, VOlsment
fraternellement francs e,t pesetas, en qua,ntité suffis,ante.
Mes bacracres sont contenus dans deux sacoches de cava" "
..
'lerie placées
à cheval sur mon garde- b oille arnere,
un
havr~sac du T.C.F. ajusté sur mon dos, et U'J1C petite valise
en fibre, imperméahIe, soIidement ama"rée sur mon portebagages. J'emporte, bien entendu, l''O'uti1Jage indispensahle:
CIClfs plates, clef anglaise, pince Imivers,eBe, démol1't~­
p'neus robustes, un nécessaire à réparatiüns pour crevUlsons une puissante pompe d'automobile, et même une
corde, pour me faire Iremoi'quer, éven,tue,~lem€lnt. J'ali
en réserve un bidon de mOn huüe habitueIJe. Par mesure de prudence, j'ai adapté le casque comme couvrechef.
Evidemment, ces préparatifs ,et ceUe tenue ont pu être
jugés tartarines,ques par certains imbédles, mais près de
40.000 kHomètres parcourus en nwto me permettent de
me considérer comme un vireux renard de la rüute; des
et de fâcheux contre-temps dans
P annes bien désacrréables
"
,.
une randonnée sont,
le plus souvent, la rançon de llmprévoyance 'Ou de la ·négligence. Et, en ce qui concerne
spécialement le port du cas1que, j'estime qu'H s'agit là
d'une précaut.ion indispensablre; les ISlliÏ1tes mortelles d'une
chut,e provlienncn't, neuf fois sur dix, d'une fracture du
'crâ,ne...
En 1'elle pour Casa! Les Djebilet sont tüujours aussi
arides, et la plaine de Ben Guérir aussi monotone. Il pleut
à Khémissel, et, en meJ"apploohanl de Casablanca, je
,trouve des passages goudronnés aussi g.Jissants que la
glace; ,la pluie dégouline désagréablement sur mes lunettes, gênant la conduite. Allons! il faudra que j'étudie
une combinaison d'essuie-lunettes aulomaNque, mît électriquement.
~té
DIMANCHE -8 JUIN.
Mon épouse devant prendre, ce jour, le Sud-Express,
il AiIgésiras, j'ai voulu lui faire un peUt brin de conduite,
etle$I\Ù-s
monté. hier soir, avec
....
'.,
~a ,moto, dans le train
de Tanger. J'ai vu, en gare de Rabat, LéveiHé, le sympa,thique président de l'U..:vI.R. qui s'est fiénl'l1gé pour venir
me remet·tr,e, in-extrémis, mon cèrtificaI international de
route.
A AIcazarquivir, il fait jour. Pr emi·er con tact avec l'Espagne: sur le quai, deux gardes civils font les cent pas
l'arme à 1a bretelle; nos deux hOlllmes, coiffés !le chapeaux
bizarroïdes, paradent comme des paons, ne se rendant
pas compte combien Hs sont ridicules. Dans le compartiment voisin, une bande de joyeux dril!es les «charrie;>
copieusement; mais les représentants de la force publique
montent daJ1S le train et dévisagent les voyageurs d'un
air SOUpçOll'l1eUX, les moqueurs on l fait silenel', prudemment. Pour la Nième fois, passe Un contrôlerlr; petit à
petit, nos billets prennent de 1a l'c:Jsemblance ave,c le fromage de gruyère.
Nous arrivons à Tangel'. Dans ma candeur 'naïve, je
m'imaginalis qu'il était fo·rt simple de tra v,erser le détroif:
il en est hélas, tout autrement. Très posément, l'agent de
la Trasmeadit,errane'a », me fait remarquer que le batean
d,e la Compagnie ne transporte pas Jes motocyclettes, le
dimanche. En j'aison de la Foir,:, d'Alg'ésiras, un bateml
supplémentaire part,irait aujourd'hui à midi, de Ceuta.
Précipitamment je m'élance à pleins tubes, vers cette dernière ville. Nouvelle désiHusioll: la Foire d'Algési,as est
remise, à cau:,e du mauvais temps, et aucun paquebO't ne
part avant demain. Je devrai donc s:éjourner 24 heures à
Ceut.a. J'ai d'ai,lIeurs omis, en ve'nant, de m'arrêt'l'i' à CastiIlejos, où se trouve la douane, el il me faudra y ,'etourner
pour y faire annoter, sur mOn carnet de passage en douane, ma sortie du territoi·re marocain. Ceuta, en effet, ancien présidio, estcO'ns'idéré comme ville espagnO'le, et les
réglemen,ts douaniers prescrivent de ne pénétrer dans un
nouvau pays qu'après avoir fait COIlS'tater sa sortie du
pays précédent.
C'est à Ceuta que je m'ape,.çois, pour la premlere fois,
de l'inconvénient de ne pas connaître J'espagnol. Heureusement, je panle un p,eu l'arabe el un talmacihou m'indi'que une gargotte où je trouverai Un garçon franoisant. L'établissement en question est connu sous le nom de « Los
PeHejos » (text.: -les pots), et mon interprète occasionnel
s'appeUe Raphael. Brave type, d'ailleurs; il a vite faU de
me mettre à J'aise dans Ja ma-isOll.
Los Pellegos est Un étabIissemen't démoeatique, mais
on y boit et on y mange d'exeeJrle'nte façon, pour pas
cher. Aujourd'hui, dimanche, les charretiers et les maçons consomment en quantité le Jérez qu'on leur sert en
« porrones » (carafes à deux becs), me voici communia'nt
dans le même amour du pinard, e't buvant il la régalade
en mangeant du gralS dou'hIe. Le soir, il m'est donné d'as-
27
'MOTO-SPORT NORD-AFRICAIN
,qu'aux 01', je fais u'neentrée sensaHonneBe à l'Hêrtel de
Ia Paloma. C'est tout' ce que je verl'ai de la cité où don
Quichotte reçut jadis, m'a-t-on dit, la plus magistrale
rossée de sa cai'rière aventureuse.
JEUDI 12 JUIN.
Il pleut... Dès 6 heures, grand branle-bas de départ.
Pour rattraper le temps perdu hier, nOUs avons décidé
de faire aujourd'hui une rude étape, Valdepenas-ViHor,ia
,(530 kHomètres). Tout en chemina,nt, je remarque la, dé. testahle habitude qu'ont les chiens espagnols de se jeter
sur les motocyclistes. Pour éviter u\1 contact préjudiciable à nwn équilibre, j:ai tr0.uvé un truc assez efficace:
'quand j'aperçois un «kleh» s'apprêtanrt à bondir, j'actionne bruywmme'l1t mon aver[is,seur, en parvenant à sa
h~lUteur, et profite de la surprise de l'infâme quadrupède
'Pour passer sans e'ncombre, quitte à lui décoch,,:r, à
l'occasion, lm solide coup de pied dans Ies gencives,
s'il persiiste dains ses mauvaise:;; Î1ü'enilions.
Malheur! Trois fois ma'lheur! Mon débrayage ne veut
plus rie,n savoir: l'eau et le gravi!~r en sOint la cause.
VENDREDI 13 JUIN.
Pour fake 150 kilomètres, mon train a mis dix bon'n'Cs
heures, mais le trajet ne m'a pas semblé t'l'OP fastidieux,
car j'ai dormi tout le temps, allongé sur une banquette,
dans un wagon de seco'nde, dont je suis le seul voyageur.
La bouche amère et de fort méchante humeut, je descends
à Trun, pour m',e'n'tendr,e roéclamer 0 p. 40 à titlre de taxe
d'expoi'tation. Tandis que je discute, au premi,er étage de
la gal'e, mon train déman'e, laissant ma moto sur le quai
et emme,nant mes bagages. Quand j'arcr'iv,e moi-même à
He'ndaye, avec ma machine, le train fugitif est reparti pour
Irun, remportant mOn matél"iel. Pe'ndan,t que la gare fait
lenéc-essair,e pour me remettre en possession de mon
bien, je sOirs eu ville à la re1ch,,;)f'che d'une chaîne; il n'y
en a pas de la dimension voulue, et je dois repre'ndre le
train jusqu'à Bayo,nne, Dans cette gentille 10caHté, un cicérone bénévole m'i,ndi·que un mécanicien cü'nsciencieux
qui s',empresse de remeiltre ma trwlsmission en état. CeUe
opération ne m'absonbe pas au point de m',empêche-r de
ressentir des titraiUements significatifs de la part de mo'n
'es:tomac, qui se signale ai'nsi à mOin attention: il est dixs,ept heures ct, depuis ihier süir, je n'ai pris qu'un cafécrème.
Assez flemmard de mon 'naturel, je déteste, en pdncin,,:,
de bricoler sur la route, et j'attendrai Madrid pour faire
réparer par Uil spécialiSite. H n"est évidemment pas recommandable de changer de vHesseet slFtont d,,: démarrer, sans débraye,r, même en utilisant le décompre:;s,cur,
et je mentirais si je disais que traver'ser Madrid ,Ians ces
condHions fut pour moi un plaisir. Un homme de l'arl
m"ayaI1lt tiré d'embarras, je rt:'lpa,rs de plus belle et franchis la Sierra Guadarrama, toujours sous la pluie. Lie
par'couTs est loin d'être aussi monoto'ne qu,c c,ertains
«,connaisseurs» avaient bien voulu me l'assurer, avani:
mon délpart; j'aperçois, e'n passant, uu camio,n qui gH
lamentablement, les qltaltl'e roues en l'air, au fond d'un
l'avin : un virage malnqué, simplement.
En att'C'll'dant le mOlment de S'ÛlUpe'r, je me dirige vers
la fameuse patisselie Cazenave, où l',o:n consomme de l'excellent Cihocolat. Dire que mon entrée dans cet étabIiss,,:me'n,t sélect passa inap,erçue, serait affreusement tendancieux; les vénérables douaii'ières et les super-coc-oUes
:lont les somptueuses voitures sltationnent près des arcades
me considérèrent sans aménité, scandalisées pai' ma tenue
vesHmentaire, et rai l'impression très neUe de pcr'o.faner
,ce sanctuaire de la gourmandise élégante. Horrible sa·
crilège !
A Burgos, pour la pi'emière fois en Espagne, je i'Conconbre qureJ.ques belles motos modernes; je rajuste mo:n
phare qui, Jepuis un mom,~nt, ,est affecté de vibratiO'Bs
désagr,éables, et je continue sans m'attard~r snI' Vittoria. iii pleut enCOj'e. Talünné par la nuit qui app,''Üche,
je roule gaillardement sur la route goudronnée et luisa'nl,e, au milieu d'une double rangée de beaux arbres,
sons un véritable tunn'C1 ,de verdure. La pi'oX!imité de
la frontière me remplirt d'un optimisme béat, quand, soudainement, nn brusque à-COlW, accompagné d'un bruit
de fer,raU:le, viennent m'arracher il ma douce quièlude.
]] pl'eut... Dès 6 h. 30, j.e quitte Bayonne, à destination'
de Périgueux, et prends la toute natio.nale N° 10: un vrai
bBlar'Cl. Je roule mo-êlleusenle"llt, respirant avec volupté
la saine odeur des pins. J'entr·e mainl1:'enant en Périgord
ci l'ci rouv,,: avec joie les charmants paysages, les bois de
chataigniej's parfumés de fougère, les prairies qu'arrosent
dec1air,,;rllisseaux bondés de saillies et de peupliers, Ipc;
collin~s rocailleuses flanquées d'habitations aux toits de
pi'erre.
Calamité et malédiction! Ma chaîne e'st cassée en troi.s
end,'oits, tordue, i'nultilisable. Et je n'en ai pas d.e rechange
Que fair,e? Plus de 300 kilomètres me sépar,:nt de Vittoria,
mais j'ai de la chanc'e dans mon malheur: la vüie f'ecr'Tée
suit presque continue].]ement la route, et, à 1.500 mèt,res à
peine, se trouve U)le Sltatiü:n, CazaMa de Bur·eba.
A 0 h. '30 pass,e un train mixte, qui peut m"emmenerdemain matin. à Hendaye. J'alTive à laire comprendr,e au
chef de gare mon vif dés~r de me fai<re transporter, ,avec
ma moto, jusqu'à la frontière, et, grâce il une mimique
que j'.aurais trüuvée risible en tÜ'ute auli'c cipcon;,ta'l1,ce,
le b,'ave chemi'not finit par me faire remp'1ir, d'une manière satisfaisante, mou buHetin d'expédil,ioll. En atleindant le convoi sauveur, je casse mélancoliqueme'iü
la
croût,e, sur un hanc de la petit.,: gare, à la lueur .j'un
lumignO'll, avec une boite de sai'din'es ct un morceau de
pain rassis.
SAMEDI 14 JUIN.
Que l'atmosphère de la maison familiale sera douce,
ce seilr ...
F. X. de FONTGUYON.
Rallye AutolDobile'
Da'ns le courant du mois de nov,embré proclpinaura
lieu le rallye automobile organisé par l'A.C:M.etl'A.C.S.M.
,Le parcours a été reconnu par les organisateUJ's, et
e'est ainsi que l'on pouvait voir, le 13 juillet. dernier, 4
veituresemmenani: divers voyageurs, quitter :.\Iarrakech
pour Ouai'zazat, Agadir, par Taze'iwght et Ta;'oudant.
Cette recon naissan'ce d'itin,éraire s'est passée le mieux
du mrJnde et a reçu partout le meilleur accueil. '
At[,cndons les détails d'orgallÎsation.
26
MOTO-SPORT NORD-AFRICAIN
Malaga repos,e au bord d'lIme baie superbe, couverte de
bateaux qui bri1lent au soleil.
La mo'ntagne, d'iCii, ressemble nOltablement à notre Atlas
mUJrocain: mêmes sommets rocaillleux et déohiquetés, mêmes val1ées verdoyantes. Je crois,e à chaque instant des
gens circulant à mulet, et ne puis m'empêcher de remarquer qu'iJ n'y a pas tant de différence, en réalité, entre
ces européens e,t nOs simples arabes du bled.
Passé Loja, la nuit comme'nce à tomber, et bientôt
les lumièI'es de Grenade apparaissCtllt dans le loIntain .•
m'arrête à ,rentrée de la viHe elt m'at'table à la terrass'e
d'un café, en attenda,nt la C4; ma 'Gillet et moi sommes
l'übje.t d'une vive curiosité, à bel poilnt que les agelüs sont
obligès de faire circuler les badauds.
Nous trouvo'ns un exceBent gîte à l'Hôtel Victoria, un
des meiHellrs de la vHle, moyennant un prix ra,isonnable,
Au cours du souper, nous élaborons en commUn notre
plan pour le lendemain, elt il est décidé, à l'una'nimité,
que nous ne quitterons pas Grenade sans avoir visité l'Alhambra. Personrnellement, plein de hâte, je me sm'ais passé
de ce petit luxe, mais M. G... frnit pal' me persuader en
m'assurant que mon abstention, en pareilile circŒIstance
pour?ui1t être invoquée comme cas de divorce (sic)
1;;
MERCREDI 11 JUIN.
M. G... avait raison. L'Alhambra est un joyau nwrveilleux d'ar,chitecture, auquel sert d'écrin Un. parc superhe,
où s'épanouit une végétat,ion tropicale. Autour des patios, dallés de marbre, ento'lU'és de fines coIoil1l1ades ct
:Mof.o-Clllb
-<le~l·arrakech. ~'Sortie de!; 13 etH jùilM
d'blégmltes ogives, sont groupées les pièces fastueuses,
plafon'nées de cèdre. Voici ce que fut aurtrefois le harem,
avec ses vastes et solides portes, 'ses moucharabieli:s et
les loges des eunuques. Qu'il serait agréable de pouvoir
s'ar,rèlter un ,peu da,ns ces jaldins, au milieu des cyprès
et des mynthes, dans l'atmosphère que paTfument les
roses, sans autre bruit que celui de l'eau murmurante,
en évoquant les sp'lendeurs et le raffinement de la pério:le maure. Hélas! il faut parti,r, S'UlIS avoir même pû
re'ndT'e visilte aux gitanes, dont le repaire est là-bas, de
l'autre côté du vaHon, dans un maquis de cactus, ce soir,
nous devons couche,r à Madrid.
Nous aV01ns smIS doute oublié de prono'IIcer la formule
,traiditionnelle « Inch' A;llalh » (plaise à Dieu!): en~re
Grenade et J aen (80 kilomètres détestables, soit dit ehtre parenthèses), la route a été coupée cette nuit, par
une avanlanche de boue, à la suÏite d'u'Il orage. Près de
trente voitures attendent qu'une équipe de cantonniers
ait dégagé le pass,age. Noh loin de là, se trouve un'e auhenge où nous descendO'ns philosophiquement un litre de
blanc, pour occuper les loisirs de cette station f.orcée.
V'en 16 heures, premier de toute la file, je réussis à
pass,er, après avoir manqué .de m'enliser, et je m'enfuis
tout gluant, vers le Nord.
A Baïlen, j'ai le plaisir de rencontrer l'e::~ellente route
qui mène de SéviLle à Madrid, l'or:age gronde derrière
moi, me domlant des ailes. Tandis que nous franchissons
la Sierra Morena, la pluie commence à tomber, et elle
ne nous làchera plus jusqu'à Valdepl'nas, où nous aniv,ons de nuit. Crotté des pieJs il la tète, et trempé jus-
1930, sur 1<\ ronte
5~1
à Ollirgàne
tlne crevùiso'n.
29
MOTO-SPORT NORD-AFRICAIN
--------._----------
Sur la Corniche
L'Lnion :\lotocyeliste\le l'Oranic es~ en Clllqé. P:'csquc
tous ses melllhr~s fuient les fo:·tes chaleurs. Les fonei ionnaires traversent ·la gra'nde bleup et s'en vont f~lin' du
camping dans le .Tunl ou dans quelqué's autr:'s hOIl', el1droits !le Fran Cl'. D'autres vont se baladt'r jusqu'il Tunis.
Les nou-cfouction'naires, eellX qui sont ohligés {('assu"er un
travail quotidien et qui n'ont que le dimanche (Jour se
re'poser, vont sur la Corniche .
Sainte Clothilde, Hoseville, :'Ilers el lü'bir, Bouissevi Ile
Ain el Turck, Cap Faikon ,route très a.ecide'ntée ,où
10us les véhicules se suivent son~, l'œil vigi'lant de la prl'vôté, la consigne est sévère, les excès de vitess·:- se paient
très chers.
Malgré cela, des intrépides faussent compagnj,~ il c~t
interminable convoi ct fo'nt des dfels de torse le long
des cabanons, où leurs habitants confortablement iljstallés sur des chaises longues, respirent, il pleins pouliions cette odeur d'huile de ricin tandis qU'L1l1e deux
tuhes il échappement libre, passe en trombe.
Parfois,. dans un virage, l'accident est inévit'able. La
l'OUf che est en huit, la roue en neuf, phare, gui lIon, garde
boue ne forment qu'u'n amas de ferraille, tont est encastr·é sous une aBe d'auto, le motncycliste endommagé
repose à quelques mètres de là, dans une mare de sang.
Retour lugubre.
Puis'que nos loisirs ne nous permettent pas de nous
éearter de notre cité, profito'ns des hons momen'ts que
notre moto nons pfoeure, et laissons de côté, pour le
llloment, les kilomètr·es lancés et les paris. Le jour viencircuit ou dans une côte.
dra où nous pourrons faire des efi'ets de vitesse dans un
C'est hie'n dommage que mon appel ne soit pas entendu
par les têtes oJégères, on enregistrerait moins d'accidents
GUI' la corniehe.
Trois sôril's ont l,té prévues :la prelllière, qui groupera
ks machines 17:> l'C. el 250 cc (indépendants); la seeo'nde
qui verra les :i50 el 50(' ce (inclépendm1ts), la troisième,
réSel'Vl'e anx professiollnels w'oupera les 175, 250, 350 et
500 cc.
La cours!' :lUr:l lieu par n'import!' quel temps et ne
püulTa &t t'e n'Il ,'oy l'c. Les llJOYé'IlIH'S mi nill1a suivan te';
son\ imposl'es :
1rl'S séries: (i5 km.; 2e série: 75 km.; al' série: 80 km,
Après Paris- Les Pyrennées-Paris
Nous apprellons que la {'oupe offerte par la Ville de
St. .T ,'an de Luz, l'l'vien t à notre grande mar'que' française :\lonet et Goyon, qui dans Paris-Les Pyrénées-Paris
alignait quatre machines (deux 175 cc. et deux 350 cc.)
qui ont terminé la dure boucle sa'n!! défaillance.
,nl'ciril'll1f!nt, :\lonet et Goyon collectionne les Coupes ;
après avoir remporlé celle du Prl'sident de la République,
l'elle attribuée pour le Championnat de la montagne, et
la Coupe spécialenll'ïll affectée au groupe Bleu, voici que
celle octroyée par la Ville de St. .Tean de Luz lui revient
aussi. Et tüujours pour la même épr·euve...
Compliments... Monel et (;OYOll se « défend» ... !
Motocyclistes•••
A votre passage tl ORA.N n'oubliez pas de
visiter la Seule Maison réellement spécialisée
dans la Moto
Un complot qui avorte
Un certain nombre de motocvclistes, mcmbres du Comité de ,l'Union Motocvcliste d~ l'Orani:-, avaient déc) dé
de faire Un eoup d'Etat à l'Assem blée Générale du .21
juin.
:vru'lgrlé leur eontre-es,pionnage ,ma:Igré lcur pression
sur certains membres" leur eoup a raté. Car le Président
Monsieur Causse, qui devait être « dégommé» est toujours
au pouvoir ,et avêc des points ...
De nouveaux membres onl été élus ,au sei'n du comité,
ceci pour renforcer l'Etat Major ; quant au complot, j,J
n'a plus qu'à se retirer en bon ordre.
Ils avaient vendu la peau de l'OUrs avant de l'avoir
tué !....
Agences Exclusives
Monet & Goyon - Motosacoche - F. N.
Magnat Debon - Koehler Escoffier
Dollar
A. J. S. - Norton - Triumph
Allegro
René Gillet
Aiglon - San-Sou-Pap
Grand stock de pièces détachées et accessoires
toutes marques
Marcharuhses e,r.pédiées à lettre llle
Les grands prix de Marseille
Pour certaines raiso'ns, il sera impossihle, celle année.
de faire courir le Gra'nd P,'ix de :\larseiolle sur son circuit
habitue! de La Ciotat-Plage.
:\Ialgrécela le Moto-Club de :\'Iarseille organisera une
épreuve de vitesse sur un circuit fermé.
C'est l'Autodrome de Miramas qui a été choisi par les
oI'ganisateurs et qui verra se dérouler l'épreuve en question le 3 août ,entre 13 et 17 heures.
H. BITTARD
6, Rue Lamartine - ORAN
(Près de la Place des Victoires)
Ouvert le Dimanche et jours férié's • Tél. 6·38
PrÎx spéciaux aux abonnés de "Moto -Sport-Nerd - Africain"
MOTO-SPORT NORD-AFRICAIN
28
La Vie Motocycliste et Auto_obiliste
à Oran
On dit que...
Le Grand Jour du chambardement est arrivé et que
1es insurgés se sont dégonfJ és.
Les dissidents se sont retirés en bo'n ordre, le Prési~lent
de l'U.1\1.0. Monsieur Causse a été plus ma.]in.
Le virage ayant été mal pris, ils se sont tous ca:;sés
le nez.
Que le service de ·oontre-espionnage, une fois de plus,
n'a pas droit aux félicitatio'ns.
Que la distribution des prix de l'Epreuve du Centenaire a eu lieu .
Qu'il y a eu des gens qui ont profité de boire plusieurs
fois parce que c'était AOUF.
Que l'accès de la salle était très difficile, pour certains
gens.
Qu'un de nos amis, motocycliste très counu, a éf.é obligé
de présenter plusieurs cartes d'i'nvïtation .
Que sa présence n'a pas fait plaisir à certains cosaques.
Que malgré cette façon d'opérer notre ami ne tient pas
rancune.
Silhouette Motocycliste
Sous les verres fumés, il voit tout et devine tout, perne s'en aperçoit, ce qui ne l'empêche pas, de temps
en même temps, de se paye;, la fantaisie de « bücher ».
Bon camarade, aimable, il est très intéressant d'être son
·~onne
-
compag'nor, de route; mène un bon train de touriste, avec
sa kaki qu'il ménage et soigne.
Homme de lettres, l'administration des P.T.T. lui accorde des congés int.éressants, qu'il pass'e sur la route.
'Prépare un voyage à Casablanca, et serait heureux de se
faire piloter dans cette vi1le par de,s motocyclistes de la
région.
Mais ·chut ! n'anticipons pas...
Causons un peu de Lui L.
Tel est le titre qui était en tête d'un artiele-d.iï1iii'illéro
de juiHet, et qu'a choisi Moto-Sport Nord-Africain pour
présenter à ses lecteurs son collaborateur en Oranie.
Les motocyclistes onmais ont dü bien rire, car la machine ne ni'appartient pas, pas plus à mon ami Chapeau
qui est confortablement installé da'ns le side-car.
Trois phares ?... Je 'ne voudrais pas faire de peine à mon
cher ami Betlamini,qui est, lui, le vrai propriétaire, mais
H sait très bien que je suis obligé de me contenter d'un
Badios, non pas celui à accus, non, le simple, le moi'ns
cher quoi ...
Quant aux avertisseurs, je n'ai que ma simple corne qui
se balance sur mon guido'n ,et pourtant ,maIgré la modestie de ces accessoires indispensables, Oran-Alger, la
nuit, 'ne me fait pas peur, c'est vrai que ma machine est
équipée d'un Mag.
J'attends des jours meiHeurs ,peut-être -la loterie espagnole. Alors, je ferai comme mes amis, j'aurai un bel éclairage, un klaxon, un ... mais 'ne faisons pas comme Pierrette....
----~
sun
LA COHNICHE...
L'une des d.ernières promenades de quelques motocy clistes Oran ais. Sur l'un des clichés, ces Messieurs sont
çn charmante compagnie, sur l'autre : cQnternplatio'll dela nature ..,
~OTO-SPORT NOlm-AFRlcAlf-;r
Palmarès
Groupe bleu. -- Concours de régulari/'é du 8 juin 1930.
Rostaguy, Cost'e, Ronda et Mar'chal, l'crs ex-aequo, sur
New Mo;:orcycle, gagnent chacun 75 frmIcs, un bidon
d'huile et 10 litres d'es~el1'ce Esso; Bogn, 2e, Sllr Triulll!Jlh
gagne 100 francs et une assurance individuelHe pour u'n
an Veniel', Gonet, Reynaud, Macherpa, chacun un bidon
d'huile et 10 litres d'essence Esso; nallard et Chocou,
Itnbidon d'huile et 10 litres d'es's,9nc9 Esso; Lopez, Loissier, Defilon, 5 litres d'ess'c'nce Esso; Hamberger, 10 litres
d'essence Esso; Baudier, 5 litres d',es,sence Esso; Mazoyer
et Lar,qué 5 lilres d'essence Esso; Plus, à l'équipe premièr,e, 100 et un objet d'art offert par :\1. Due'los, dé'légué
financier à BU'da; à l'équi'pe troisième, une coupe offerte'
par les Ga'lerie's de France, à l'équipe quatrième, un ohjd:
r'art offert par le Syndicat d'Initiative de Blida; et d'autres lo+s aux suiva'nts.
GrOupe rouge. Belhadj, Dnpuis, Thomas, Raid et
Maur,eUe, 1ers, sur Terrot, gagnenil chacun 60 francs,
un bidon d'huïleet 10 litres d'essen'ce ESSQ, plus la
coupe ofi'e,rt epar M. Rkci, député-maire de Blida ;
Boiiss'e, Turqui, Escriva, et Seyfried, 2es ex-aequo, gagnent chacuh 50 francs, deux bidons d'huile et 5 litres
d'essen,ce Esso; plus deux coupes offertes par '1'A,M.B.H.
Guérerro, 10 litres d'esse'nce Ess'Ü, un bidon d'hui:le et
un obj,et d'art; Lanzal1i, un bidon d'hune, 10 litres d';:ssence Esso et une boîte de savonnettes; et d'a:uL'res objets pour les suivants.
,/
Voici M. Mazoyer, Présid,entde l'Amicale Motocyclhk
de Blida, vu par un caricaturiste parisien.
Kilomètre de DUda. '- C'est an tollr de ~I. Bourgade,
représentan t la Société Shelil, d'offrir les prix aux concurre'n,ts du kilomètre, départ arrêté.
Escriv,a, ml 175 Mnnet-Goyon, 1,000 frs.; Es,criva, en
250 :Ylone>Goyon, 1.000 frs.; Sa'lamagn,e, en 350 Mo'osacoche 1.000 r,;.; Dupuis en 500 Terrot et Turgis en 500
Saroléa500 frs ,chacun, plus 500 francs chacuu pour le
meilleur temps loutes cat'égories.
De plus, chaqu<: eo'neUrre'l1l ayant été présent au départ a touché de la Société SHELL une prime de 50 frs
Bravo la SHELL.
MARC.
Les Sorlies de la Ligue Nalionale Motocycliste
P,IQUE-NIQUE DU 22 JUIN
Dima'ne-he 22 juin, la Ligue N ationalle Motocydi,s!t,e organisait un pique-nique avec, comme but, le jOili ,coin
ombragé du Camp~des~Ohênes, à 72 kilomètres d'Alger.
Hne vingtaine de motocyolettes sont rangées, devant
le Bar n'obert, dès 7 heure3 du matin. Après la traidiltionnelle. prise de cliché, le départ est don'né au groupe qui
est guidé par Achour, I.e capitaine ,de route, en la cir~
constance.
A Boulfa!r.ik, nous avol1ls l':agréab~e surprise de nous
rencontrer av·ec un g,roupe de motocyclistes de BHda,
(AMBR), qui s-ont venus à notre re'nconilre. Nous y re'connaissons les dévoués Aquadro, Frizza et autres.
Après un ,café off,ert à tous, par Seyfried, agent d&
Monet-Goyon, la longue file s'étilre vers Blida, qui est
atteint à 9 heures 15. Un défil,é en ville jetrte l'énwi parmi
'l,a p-opu[ation qui admire l'es pilotes, les machi'nes et l'ordre qui règne. La plaee d'armes sel'vira de paIlc d'exp-osHion et le photographe fait e'ncore son office.
La L.N.M. est reçue par M. Mazoye'r, président de l'A.
'
M..B.,B., et par les dirigeants de ce Club.
Un apéritif est offert, chez les Arlandis, pendant qu'a
l:ieu la di:stribution des prix aux concurrents et vainqueurs des épreuves de régularité et de vitesse qui ont
eu lieu à Bl1da.
C'e·st ensui,te ~e départ pour Camp des Ghèn,es,
où
'I1ous attend un repas de fortune. Oui, de fortune, par la
faute des mot'ÛcycHI~teseuxo(même,s. Alors qu'on avait
indiqué le prix du repas et fixé UlW date pour s'i'nscrire,
la paup.art n"ont pas tenu c.ompile de ces avis et se sont
prèsenflés sans cri,er gare. Résultat '? 20 repas retenus,
33 à table! Aussi, i'l a fallu s'arranger. Malis s,i le repas
n'a pas été des' plus frugals, la gaieté a été souveraine.
« Mèc'anique'l1le'nt », le desserL arrive, et avec lui, l'ère
des « spN',tchs » et chansons.
Notre vice-pl"ésident, !VI. Deilévy, en l'abs,en,c,e du prési,dent :\1. Barrat, retenu par ses occupations, remereia
les pl',ésellts d'avoir répondu à l'appel de la L.N.M.; il
reUH'reia particulièrement M. Fnizza, représentant l'A.
M.B.H., qui avait tenu à se joindre à notre group,e. Le
,secrétaine Aehour, égaya l'assistance par ses chansonnette~, in~-Hé par Frizza, avec ses cha'nsons militaires
conuques.
Ce fut ensuit.e le tonr des amusants Hanriot, Bonda,
Loissier, et de Mesdames De lévy et Hauto.
Autour des tables, nous avons pu noter la présence de
~IM. Baga, E~criva, SeyfrielCI et sa dame, Delévy et Madame
Achour, Hobert, Dupuis, Rnecht et :Vladame, Attard, Frizza
MOTO-SPORT NORD-AFRicAIN
----
--------- ------ ----------~
-----------,--~---~-
l .D'
Remise des prix de rA. M. B. R. et de la Shen à Blida
Après les deux beUes épreuves motocydlis,tes orgalllsees
à Blida le 8 juin; par l'Amicale Motocycliste de Bli da,
et, le 15 juin, par la SoiCiélé SHELL, avec le concours de
l'A.~1.B.H., sur le kilomètre départ arrêté, le troisième
dimanche des fêtes de la ville des Hases ,d,e,vait voir l'épilogue de ces belles lllmüfestations, c'est-à-di're la remise des prix aux divers con,curr,ents.
Dans une même communion d'idées, l'A.M.B.H. et la
Ligue NatioI1la!le .\10tQlcycli3~,e se don'naient rendez-vous
aJin que la cérémonie de la remise des prix soit p'lus offici,elle.
Donc, les motocyclistes de la L.N.M.; accompagnés depuis Boufa"rik par une délégation de l'A.M.B.R. à la tète
de laqueHe nous retrouvons Aquadro cl Frizza, arrivent
à Blida oÙ 9 h. 15 ct après un défilé en viille, sont reçus
par M. Mazoyer, président de l'A.:\1..B.R., c'ntouré de M.
Boungade, Dir.ecteur de la Société SHELL, à Blida, et
de nombreux motocyclistes de la Région.
Autour des tables très bien décorées, par notre ami
Arlandis, un'e soixantaÏ'JlC' de personnes' sont réunies,
et au hasard de ],a plume ,nous avons 'noté la présen,ce
die .\i.\1. :\1.azoyer, Texier, Conseililer '\lunicipal, représentant le :\Iaire ct lcs adjoin ts a!Js{'nts, Bourgade, de la
Shell, représentant M. Kysaius, le lieutenant Ribaut, rcp;'ésenklllt k comlllan:la'nt d'armes; :\1. Hos~agllY, président du .'1'1001 Club d'Algérie, :\lariano, président d'honn'cul' du M.C.A., Dellévy, représ,,,n,tant la « Presse Liibre»
l': « ]\!Icto-Sport Nord-Africaill », ci vi'ce-préshlent de
ila L.N.:\L, .\1. Sm1tonacci, agent de «Spido», lVI:\1. Seyfried
I('Il{"ehi:, Hanriot, [email protected], Venie;', GrCigori, Frizza,
Aqua:dro, Loissie~, Choeou, Boisse, Alle, RobC'rt, Honda
Bogo, Achour, Turgis, Mereltlla'l, Escriva,C't<c.., Quelques
dames }etlaie,ni la note gaie et rehaussaient par leur présence l'éclat de c~tte petüe fête.
:\1.. .\lazover, s'e défendant d'être Un orateur, reme!'da
simplement tous, les mnto-eycliste,,; pour avoi,r, par leur
participation aux deux épreuves,cO'utribué à leur suC'cès
il rŒw'lcia surtout la société Shellel la presse sportive
et leva son verr'e à lia prospérité des clubs motO'cyclist'es
d'A!lger et de Blida.
Ge fut ensuite la lecture du plvlmarès et la remise des
prix.
KHomètre de Blida. du 15 juin rf 930: Laffarglle, Escriva
et Riquier
Escriva, vainqueur sur « Monet et Gayon
:il.
MOTO-SPORT NORD-AFRICAIN
On Dit
33
'0
•
Après le kilomètre de Ellida, Kne'cht ct Dupuis n'lai·ent
oassé les papiers, mais.... qu'ils ont élé vire reedlJés (le';
papiers, hein!)
La Francesca Arrose
ses Saroléa
Le ,eon'COlWS d'une gran~~e firme d'esse'nce et huile,
qui devailt être alcquis pour la conrse de côt,e du Boul,:vaI1d Galiliéni n',est plus qu'un souvenir...
Le grand prix. de vitesse qui doit sc disputer '1e 3 aoùt
au Vélodrome municipa'!, verrait tOUf'n'er une Lucifer
pilot'ée par Boisse...
Le jeune pilote Fracès dont cc sera 11<1 rentrée, pilotera une TerroI. O'n revient toujours à s'es « premières
amours » ....
Bogo et Poucetii ont commandé et reçu une S'a,rolléa
(cha'cun) et ont pl'omis de faire des étinleelles. EHes
I1C'1l1pilaccrai,cnt cel'k's des bougies...
Mercada'1, qui est éledricien, 'la cha'nger de profession, pOlE devenir bùcheron. Il paraît que les bùch'es,
'pour lui, ne comptent plus.
Une mascotte motocydlisk s'est· préslentéc à Blida, s'Ous
la forme d'une belle fjl}lel1e dont l'heureux pap,a est noll'e
ami Aquadro,tré:sorier de l'A.:\LB.n. Sincère':.; félicitations et meiHeurs VŒUX.
Taousson égalemeiJt vie'ilt d(~ voir la vemie au mOIHle
,d'un gros ga'·çün. Bravo Ies amis, 'continuez, et IF~ vous
arrêtez pas en si bon chemin.
BOL!:\!!
Départ de la
L.~.:Vl.
»,
Afin de fêler l'ari'Ïvée des trois prenlleres « Saroléa
dont il e~t l'agent exclusif, 'notre ami Lafranües'ca 'avait
in'Vité les motocy'cllistes ALgérois et les mel~lblJ'es de la
Presse sp0rli'le .à· assisberà tril i~péritif d'honnenr.
La sal'le des f{,tes lie la Bras;;erie PouçoUa était trop pe'~i:e pOLIr conteni,' les invités. Nous avons noté au hasa~d,
la l)J'.és~·nce de M:Yr. Hostaguy, président du ::\iLC.A., et diec\.c'ur de l'«Auto Algérien», Col',]wJ, président d'ho'nneur
du :\1.C.A., Delévy, viCl'"pn~si,dent du :Yl.C.A. et .de la L.N.M.
l'.! représentanc « L,a Pres:ie Libre Sportive» (:t « "\fotoSpu:'[ Nord"Africain », Achuur, llobert, Cheva,lier, Bogo,
P()IlIcetti, BL'st, Bmi,et, Besset, Habib, Escriva, pour «Munet
Gcyon», Fornasero, pour «Teno!», Hanrio;, agent de
« .:\Iat'C!lless», Haulo, Boisse, De Hedon, directelli' de l «Echo
des Sponts Nord-Afri cain », Hon cI a, lVIareha'l, Coste, et,c..
:YI. Hostaguy 'Pdt la parole en remercia'nt La,franlces,ca
pour son aimable invitation -et leva son v,erre aux futurs
succès de « S:(;'016a ».
Aehou!', Boisse, prirent également la parole pour le
remercier et oe dcrnie,' n'eu, que la ressource de. nous
exprimer sa satisfaction de voir tanl d'amis autour de
~ui. Celle charmanle manife'statiol1, prit fi'n à 20 hml1"es
ct ious se reiirèr'nll s,atï:jfaÎJt.s.
:VIAne.
pour la sor,tie du Camp des Chêne,;,
devant le siège de la LigüC'.
MOTo-spOIn
N01Ù)-AFRiCAIN
:'flar.ehal, H:lllriot, Hon~Îi1I, Hanlo, l'l sa faillilip, Loissipë' et
sa famil'l.'_" :\lerpadat, Hiquier, Po:uc,::,tli, HambeTger et :\bdailne, elc....
pllls nombreux - ne V ClJI],8 Jlt pas que les C'.lubs Agériens
aient dos comptes Ù rendre ù Paris
Qlli a 'râison ?
A Hi hl'ures, le 1!I"part psi Jonn'l' pour Il' rdour,
Blida voit lin .arrêt pour prl'nd;'(' lt'll apéritif Clll'Z l'ami
Ar l\,rll1dis. Le groujll' !'('-;·".'p:;rt pOUl' AIg('r, X!ais, en cours
dr rt;[l!l', qUl'lqUt's illOlocyciislu; pl'oi,'nl utile dl'. L,ir,'
'les fous, (('Is que Tlc'gis, ihmbl'rgpr, Xlereadal,' pt Poucé'lli.
H fut' alors décidé qlH:' celui qui ,dépasser'lit le capiklÏi18
de route serait pénalisé d'ullp bouh'ille ri::, champagn8.
Aussi;· à l'arT'ivée an Bar Hobert, 7 bouldHps purent èlr,:,
serv,ies aux frais des amis Poucetti, Seyfried, :.Ykreadal,
M'an~hal, Knecht, HaJ);'iot et Hanto.
Si les Al.gèrien.'; vcu!l'Dl suivre l'cxPlllp;].e de leurs cal1LlT<1,<!t'S d'lI :Ykn'oc, ils vrr,'onl quc sans l'U.,j\LF.,les cluhs
rxisll'!11 nombreux au :\Iaroc, el llH~'Jl1.' peut-oll ,lir'e, la
spodi v j 1l' l1ll'ca'nillul' CSl plus dèvC!loppée qu'en Algérie.
Il es: égale'ment qUl'stioll de la formation d'nn; Fédératicll :'-J crri-Africainc de :\lotocyclhme.
Qu'on dise'ill les motocyclistes de l'Af;-oique ,:ln Nord ?
Le IFllhlème l'si posé, aux Jl1otocyclist'es de 1.<:> résollBOU)1 !
Cn défil.é imp'.'ccahle l'Il vililesouieva J'admiration des
'Ji.·ombr.eux promeneurs, et !l'ons avons vu plus d'nn regard
d'envie sc jeter sl\lr 'nous et la (lislocalion flnüile eut lieu
~tU siège de la Ligue National.e :\lolocyeliste.
Sans commentaires, mais hl'lle et bonne jonrnée, Ù
commencer assez souvent.
J'l'-
MAnc.
Inutile de s'arracher
les cheveu x !
'
Les Clubs Algériens doivent-ils être
placés sous la tutelle de l'U. M. F.
«( Moto - Sport NordAfricai Il)) vous procurera
le personnel à votre
convenance.
Tel, est le titre d'lin article signé M. Delévy, que nOUe;
l'isons sur la « Presse ibn, Sportive », lm quoHdien (l'Alger.. Cette question est certainement très délicate à résoudre, et, s'H sc trollve des motocY'cli:;tes qui préfèrent
se couvrir du manteau de l'U.:\l.F., tl"antres - et ils so'nt
Le sympathique coureur de «Bugatti», :VI. Lehoux, aprè,; ,sa victoire à StaouéHi en 1930,
:M. Lehaux est Président d'Honneur du Moto-Club.
MOTO-SPORT NORD-AFRICAIN
--------------
Le Grand Prix d'Europe de Motocyclettes
C'est à la Fédération :\Iotocycliste Belg~ qu'avait été
'conifiée ceae année l'or,ganisation de ceHe épreuve internationU'le.
La 'courge li été réussie au possiIYle et l'organisation
impeccaMe permit à ce Gra'nd Prix de s,e dérouler sa'ns
encombre.
L,e 13 juillel dernier, 51 'coureurs prirent le départ, et
4 défeotions seulement furent à enregisll"er.
La course fut viv,e de bout en bout, sur .]es 14 km. 900
du très beau ,circuit.
Voici les résuiItats ,délainés, par catégorie
500 cmc. -- 417 km 200).
1. Tyreill Smith (Rndge Whitwm-th), en 3 h. 29 m. 23
s. :\Ioy.: 11!l km. 132.
2. Wa'lcker (Rudge Whitworth) 3 h. 31 m. 30 s.
3. Duncan (Raleigh), ::1 h. 31 m. 35 s.
4. Woods (Norton), 3 h 31 m. 56 s.
5. Simpson (NortO'n) 3 h. 32 m. 58 s.
350 cmc. 387 km. 400.
1. Noît (Rll'dge Whitworth) 3 h. 24 m. 24 s. :\Ioy.
113 km. 885.
2. Sincock (A.J.S.), 3 h. 32 m. 5 6s.
3. Hemin1gs (A.J.S.) 3 h. 39 m. 17 s
4. Dekeyser Vélocette), 3 h. 42 m. 41 s.
250 cmc. - 327 km. 800.
1. S.A.Cmbtree (Excelsior-Jap), 3 h. 5 m. 45 s. Moy.:
105 km. 324.
2. :\'lellors (New Impérial) 3 h. lj m. 45 s.
3. Gleave, (S.G.S.) 3 h. 7 nI. 23 s.
4. Hicks (A.J.S.) 3 h. Il m. Il s.
5. J. Adams (Montgomery), 3 h. 1!l !li. 52 s.
175' cmc. - 268 km. 200
1. Gon Yvan (D.K.W.) 2 h. 5!l m. Hj s. YIoy.: fJ! km.
860..
2. Ferniiborol1gh (Excelsior-Jap) 3 h. 3 m. 14 s.
3. Marvet (Bovy), 3 h. 31 m. 7 s.
La joul'née des reoords en France
C'est au dimanche 24 aoùt qu'a é;é fixée la « .Jou:·n(.:~
,1es l{ecords » qui se dispute tous les mu sur la route Nationale N° 20, à Arpajon près de Paris.
Les motos, side-cars etcyelecars, auront seuls le droit
d'y participer.
Les essais pourront être faits contre les reco,rds du
mo'nde et de Frmlce suivants :
5 kilomètres départ lancé; 10 km. départ arrèté; 5 milles
départ arrèté; 5 milles départ lancé, 10 mines départ arrêté.
Le :\1.C.F. vient de faire paraître le règlement de ces
épreuves.
C'est certainement encor,e ulle hécatombe de records
qui se prépare...
Le Grand Prix d'Europe à Spa
Qui'llze coureurs de marque ont disDuté L) GU1Jld Prix
d'Europe, à Spa, le 20 juillet der'lier. Sept :-f:'ulement ont
terminé les 596 km.5liO qu'ils avaient à :}ccom!J!ir.
Voici l'ordre des arrivées;
1. Louis Chiron (Bugatti, pneus Engleber!), 5 h. 8 m.
34 s. (moyenne hor.: 115 kil. 913).
2. Bouriat (Bugatti, pneus Engleherl), 5 h. 9 m. 34 s.
3. Albert Divo {Bugatti, Pl1eUS Englebel'~!, 5 Ü. 13 m. 54 s
4. Arthur Duray (Ariès) 5 h. 22 m. 26 S,
5. Zehender (Impéria), 5 h. 25 m. 19 s.
6. Montier père (Ford), 5 h. 30 m. 30 s.
7. Ledur (Impéria) 5 h. 41 m. 47 s.
Comme on pourra le remarquer c'est encore une victoire
complète pour Bugatti, qui enlève les trois premières
places.
Les Bugatti étaient connues pour être les plus rapid':Js
et c'est pourquoi Stoffel disait, avant le départ, ne vis':Jr
que la place de quatrième, parce qu'il ''le doutait que
les trois premières places seraient prises par les coureU:'3
du cO'nstructeurde ~olsheim.
Les événenlC'nls ont donné raison aux supporters de5
Bugatti.
On dit qu'il était « prévu» que c'élait Chiron qui devrait gagner; pourtant, BouriaI avait la course en mains,
mais il devait avoir aussi des ordres supèri~'urs qui lui
ol'donuaie'nt d~~ laissei' filer Chiron au dernier moment.
C'est dommage qu'on « arr~l'ilge » ainsi la sincéri,é dn
sport.
Quelques malchaaceux:
Stoffel, R::-inarlz. Quelques
coureurs qui se troUV,:Jllt retardés pOlE' des causes diverses; Zehender, pour prendre de l'eau, Ledure, pour le
~"W1II.IIlI.OO.II"."II.IUI.IIII.IIII.IIII.IIII.lill.IIII.IIII.UII.iiil.lli: '11~.U'I.I~If.IIII.II:I.'!!I.IIII.IIII.IIII.ililll',III.IIII.111I1II1l'IIIIII',IBlllilllllillllllll.[III.IIII.IIII.IIII.IIII."".IUlaIIIlI<
~
!
1
AIt
si
!
tIJOU,';
UNE
!!
,
~
~
!
t!
!
!
!
!
!
!
•
i
!
!
;
!
!
!!
!
!
li
!
!
!
!
i
!
!
1
!
Quelles écollolnies!!
il l'achat à partir de 1 5 . 0 0 0
à l'entretien 5C
sur
%
irs
!
!
l'Essence·
l'Huile!
les Pneus
!
:~~::;:::ce!
!
!
i
Quels avantages!!
!
!
Il
!
i
!
. . . !
!.
!
!
!
!
~
~
!
5'" cv
!
!
!
!
i!
aviez!!
!
1
!
!
tons ceux d'une voiture plus forte
sans aucun de ses inconvénients
!
à la Société Marocaine pour la Vente des Automobiles PEUGEOT
66 à SO~ Boulevard de la Gare - CA.SABLANCA - Tél. 3-51
vous
!
1
Achetez-la .. ·
:-: et •. ,
i
!
!
économisez tout cela !!!
A MAZAGAN
:-:
Agence Peugeot, Pl. du 11 A MEKNES : Etablisscments Ed. Hoffmann,
Théâtrc.
1
rues dc Verdun et de Metz.
A MOGADOR : M. Garin.
'1' A RABAT : Ets Edouard Hoffmann, rUe du
A SAFI : Agence Peugcot, Transport des
Capitainc Petitjean, Tél. :
Abda.
36-13.
A MARRAKECH : MM. Gailanou frères •. 1 A KEi\lTRA: Garage Arandel rue Albert
Guéliz.
1er. Tél. 2-59.
1
;_!I._.;
li
!
!!
Il
!
!
!
!
1
•
§
~1"1.1I".IIII."II.IIII.IIII.IIII.IIII.lIli.lill.IIII.[ii,IIIII!.11i1.[lilIllIIIIBilil.[III.IIII.IIIIIIIIii.IIII.llli.llli.illlllll1111II11111II111I.'!I!lIIl1llllll '.lI.llIl.IIIII11IMI.IIII.IfII."II.IIIIIIIIIIl8m1.1"l1II'1"IIIIII[a'!
Conduisez-vous
vite?
Quand les 2"',~lt=,:""routes et votre moto t1iel !1 point vous
invitent au)" ": ·l·des vitesses - penseZ-V01.A.t:i au graissagJ?
V(YL~ n'avez pas à vous en preoccuper si vous employez
Mobiloil qui résiste aux durs
efforts supplémentaires imposés
par la vitesse.
Les pressions et températureS'
élevées, développées dans les
moteurs modernes - gui obligent
à écarter par prudence élémentaire toute huile. ordinaire-
fi{~A
~;{f~,\\
'~, ~'~~~~p\
-::;,rIif.:,..
00)··~·
~,~~
~"
~-/'.
. . / . LA
~
"C
peuvent delruire le ricbe
pouvoir lubrifiant de ,MobI1oil.
La hante qualité de Mobiloil est
le résultat des améliorations et
perfectionnements continuels
réalisés par la plus ancienne et
la plus puissante compagnie spécialisée exclusivement dans le
graissage.
b
1
1
0·1 01
• •
_
GRANDE MARQUE DE RÉPUTATION MONDIALE
,
Wff//#////AW~~/.IZ:f;';:{fJ:;i2':~YeZ{~;:;