amenagement du quartier de l`arche guedon nos

Commentaires

Transcription

amenagement du quartier de l`arche guedon nos
AMENAGEMENT DU QUARTIER DE L’ARCHE GUEDON
NOS PROPOSITIONS
L’Arche Guédon fut, en son temps, le premier quartier de type « ville nouvelle ».
Quartier à dominante sociale, avec plus de 70% de logements sociaux, il concentre
l’essentiel des équipements publics de la ville (équipements sportifs et culturels). Au
fil des années, ce quartier a donné l’impression d’un ensemble immobilier vieillissant,
coupé du reste de la ville et laissant planer un sentiment d’abandon.
Bien évidemment, la question de l’aménagement de ce quartier sera au centre des
prochaines élections municipales et nous ne manquerons pas d’être interpellés sur le
sujet, tout comme sur d’autres quartiers.
L’AMENAGEMENT DU QUARTIER DE L’ARCHE GUEDON : UNE OPERATION
ENGAGEE
L’aménagement du quartier de l’Arche Guédon a été non seulement acté par le
Conseil municipal, mais également porté par la Communauté d’agglomération. Une
concertation publique a été engagée avec les habitants qui ont été amenés à
formuler leurs observations à cette occasion. Le projet de réhabilitation semble bien
engagé sur le plan administratif, reste désormais à apprécier le démarrage effectif
des travaux.
La position de la liste de l’opposition républicaine et du centre sensible à
l’aménagement des différents quartiers de Torcy formule les observations et
propositions suivantes :
1- Comme nous l’avions annoncé lors du lancement officiel de notre campagne
le 10 octobre dernier, nous souhaitons agir au service de l’intérêt général des
Torcéennes et des Torcéens. Et ce n’est pas parce que le projet
d’aménagement a été engagé par l’actuelle équipe municipale qu’il est
forcément mauvais et inadapté aux résidents du quartier. Clairement, nous
n’avons pas l’intention de revenir sur le projet, mais comptons, bien
évidemment l’enrichir et le compléter afin de faire de l’Arche Guédon un
deuxième lieu de vie sur la commune.
2- La concentration de logements sociaux sur un périmètre aussi « bétonné » est
contestable. Avec plus de 72% de logements HLM, fallait-il rajouter des
logements sociaux alors que le quartier souffre d’un crucial déficit de mixité
sociale ? Notre ambition est de tirer ce quartier vers le haut en lui donnant les
moyens de devenir le centre de vie social et économique de la ville.
3- La destruction du centre de logistique municipale, initialement édifié pour
servir de marché couvert, consacre l’échec de ce projet dénoncé en son
temps. La gabegie des deniers municipaux mérité d’être relevé, d’autant plus
que l’actuel bâtiment aurait pu être préservé afin de servir de lieu
d’implantation d’une pépinière d’entreprises ouverte aux jeunes du quartier
souhaitant créer leur entreprise. L’implantation de cette structure sur le
quartier est de nature à incarner son renouveau.
4- L’aménagement du quartier est certes ambitieux sur le plan environnemental
et écologique, et il convient de le saluer car il va dans le sens de l’amélioration
de la qualité de vie quotidienne des résidents. Néanmoins, ce n’est pas parce
que des façades sont rénovées et que des espaces verts ont été aménagés
que le quartier de l’Arche Guédon sortira de son actuel isolement par rapport
au reste de la ville. Ce quartier mérite une véritable ambition complémentaire
sur le plan économique, culturel et social. Et il convient de lui donner les
moyens de son rayonnement dans la ville et de mettre en valeur sa force
première : sa jeunesse.
5- Compléter l’aménagement du quartier de l’Arche Guédon, c’est oser dire et
reconnaître que l’on en fera le centre de l’activité municipale. Comment ?
C’est sur cette question que les habitants de ce quartier attendent de nous
des solutions réalistes, à même d’en faire un quartier référent de la ville. Ainsi,
nous proposons, afin de donner à ce secteur plus de visibilité :
- d’ouvrir une antenne municipale au centre du quartier. Une façon
pertinente, sur le plan politique, de rapprocher la commune du quartier et
surtout de ses usagers.
- de procéder à la création et l’implantation de notre projet d’Ecole de la
deuxième chance. Cette école permettra aux jeunes exclus du système
scolaire d’intégrer une formation qualifiante et d’accéder à un emploi.
- sur le plan de l’emploi, ce quartier représente la vitalité de la ville et il n’est
normal que les jeunes ou les demandeurs d’emploi soient des laissés pour
compte. Nous proposons la création d’un médiateur de quartier pour
l’emploi en relation directe avec la zone industrielle de Torcy. Nous ne
pouvons tolérer que les entreprises installées à Torcy n’embauchent pas
en priorité des locaux. Le rôle du médiateur, véritable courroie de
transmission avec les entreprises, est d’agir vite et de mettre en contact les
candidats avec les entreprises qui recrutent. De fréquentes réunions seront
organisées entre le médiateur et les entreprises locales.
- implantation de l’Ecole de la diversité entrepreunariale, dont l’objectif est
de former les jeunes du quartier au commerce international, afin que leur
atout culturel se transforme en avantage d’exportation pour les entreprises
françaises à destination des pays d’origines de ces jeunes. Notre ambition
est de faire des jeunes de ce quartier de véritables chefs d’entreprise ou
des cadres à l’exportation ; et ils en ont largement la capacité.
- le développement du quartier de l’Arche Guédon doit faire l’objet d’une
stratégie à long terme et il ne faut pas que les espoirs d’aujourd’hui se
transforment en déceptions futures. Dans cette perspective, nous
-
proposons un pacte républicain, dépassant les étiquettes politiques, afin
que le quartier soit doté d’un comité d’expansion et de promotion du
quartier formé pour moitié d’élus et pour moitié d’habitants du quartier. Son
rôle serait d’évaluer les résultats de l’aménagement actuellement engagé
et de formuler des propositions pour l’avenir.
enfin, s’agissant de BATIGERE, principal bailleur du quartier, nous
proposons de conclure une convention cadre prenant en compte la
définition d’objectifs en matière de rénovation d’appartements, d’économie
thermique, d’accession à la propriété, et la mise en place d’un dispositif de
prévention et de protection des familles en difficultés de paiement de
loyers.
En conclusion, l'accent doit être mis sur la nécessité de restructurer ce secteur en
l'ouvrant vers l'extérieur, tout en s'appuyant sur la proximité d'un environnement
d'espaces verts et de structures sportives favorisant un cadre de vie agréable.
Cette restructuration ne peut se faire sans un accompagnement important en matière
de redynamisation des commerces, de la vie culturelle, des services... La favorisation
de ces points d'attraction est un élément majeur de réussite de ce projet (notion de
village et de liens sociaux par une cohabitation harmonieuse et partagée).
Enfin, la sécurité de ce quartier tout comme sur l’ensemble de la ville ne sera pas
oubliée. Le développement d’un réseau de videosurveillance destiné à la sécurité
des habitants et des commerces sera bien évidemment mis en place.