Les enseignements d`un projet d`expédition polaire (fiche)

Commentaires

Transcription

Les enseignements d`un projet d`expédition polaire (fiche)
2007 / 2008
LES ENSEIGNEMENTS ISSUS D’UN PROJET D’EXPEDITION POLAIRE
Baie de Diabasoden – après une traversée « mouvementée », et qui n’aurait pas dû être entreprise dans ces conditions…
Le projet :
Deux semaines en autonomie complète au cœur du Spitzberg, à sillonner l’Isfjorden en kayak de mer. Le
groupe de quatre dont je faisais partie était placé sous l’autorité d’un universitaire, expert en logistique, en
management de projet extrême et ayant lui-même une grande expérience des expéditions polaires.
L’objectif : la volonté de déplacer des frontières personnelles au croisement de la découverte de la nature,
de l’autonomie, et d’un certain défi physique, même si la recherche de performance était totalement écartée.
Quels liens avec le conseil en management ?
Le premier lien tient au fait que le consultant est un intervenant et que,
comme chacun, sa compétence se nourrit des expériences humaines qu’il
vît, quelle qu’elles soient. Les situations rares, voire extrêmes, apportent
logiquement plus que d’autres de la « matière ».
Sur au moins trois registres, que l’on reprend succinctement ci-dessous,
ce sont des enseignements directement professionnels et opérationnels
que l’on a pu construire.
A bord du kayak, le contour silencieux d’un « glaçon »
Ces « détails » qui n’en sont pas
Ce n’est pas le diable qui est dans les détails, c’est l’essence même du projet qui s’y trouve. Sans rallier
totalement la position de notre chef d’expédition pour qui « il n’y a pas de détail », force fut de constater que
des éléments en première apparence mineurs sont devenus les fils tenus et fragiles auxquels s’est raccroché
toute l’expédition. Identifier par anticipation ce que seront ces éléments vitaux, relève d’une expertise
essentielle à la réussite de tout projet.
La constitution de l’équipe : un travail sur les attentes
L’équipe s’est construite autour du chef d’expédition, avec une
démarche de cooptation et de test en situation. Mais le coeur du
processus de recrutement des membres de l’expédition – et plus
encore de constitution de l’équipe - a été le travail sur les attentes de
chacun. Il a bien s’agit d’un travail, couplé à la définition même de
l’expédition dans certaines des dimensions restant ouvertes à ce
stade. Utiliser spécifiquement le travail sur les attentes pour finaliser le
projet semble avoir été fondateur de la cohésion de l’équipe.
Petit café, non loin du Nordenskiölbreen
Pour un « management de l’exploration » au sein des entreprises
Cette expédition a révélé de nombreux points communs avec des démarches de réflexion stratégique et / ou
prospective que nous avons pu accompagner : démarche finalisée mais exploratoire et avec de fortes incertitudes.
Ce parallèle nous conforte dans l’idée que ces démarches sont d’une très grande richesse pour les entreprises et
qu’il y a des moyens de les piloter de façon à les sécuriser. Si l’on devait retenir trois des leviers de ce
management : la clarté des intentions, le cadre méthodologique fort et rigoureux, et une préparation exemplaire.

Documents pareils