SOLUMÉDROL (MÉTHYLPREDNISOLONE)

Commentaires

Transcription

SOLUMÉDROL (MÉTHYLPREDNISOLONE)
S OLUMÉDROL ( MÉTHYLPREDNISOLONE )
INDICATIONS
Pour le traitement d’affections inflammatoires telles le lupus, les rhumatismes articulaires aigus,
l’excès de goutte, les poussées de sclérose en plaque ou autres indications selon avis médical. Ce
médicament appartient à la famille des corticostéroïdes qui sont des hormones produites
naturellement par le corps jouant un rôle essentiel sur plusieurs fonctions. Le solumédrol imite cette
hormone naturelle et favorise la diminution de l’inflammation causant l’enflure, la démangeaison et
les rougeurs.
MODE D’ADMINISTRATION
Par voie intraveineuse ou injection intramusculaire lorsque l’état du patient ne permet pas
l’absorption de comprimés par la bouche ou lorsqu’un effet rapide est recherché. Il vous sera
toujours donné par un professionnel de la santé.
CONSERVATION
Conservez-le à la température de la pièce entre 15°C et 25°C à l’abri de la lumière, de la chaleur et
de l’humidité. Gardez-le toujours hors de portée des enfants.
EFFETS SECONDAIRES POSSIBLES
 Diminution du taux de potassium
 Rétention d’eau
 Hypertension artérielle
 Gonflement du visage et du buste
 Apparition de poils, de tâches sur la peau ou d’acné
 Surexcitation
 Euphorie
Page 1 sur 2
 Trouble du sommeil
 Confusion
 État dépressif (à l’arrêt du traitement)
 Ostéoporose
 Faiblesse musculaire
 Augmentation de la glycémie
 Ulcère de l’estomac et du duodénum
 Vertige et étourdissements
 Maux de tête
 Augmentation du risque d’infection
Avisez un professionnel de la santé si ces symptômes sont graves ou gênants.
INTERACTIONS
Vérifiez avec votre pharmacien avant de prendre d’autres substances pour la durée du traitement
ou encore avisez-le si un médecin vous prescrit un nouveau médicament.
INFORMATIONS ADDITIONNELLES
Un traitement prolongé peut nécessiter :
 La diminution de la consommation de sel
 La prise de suppléments de potassium (prescrit par le médecin)
 Un régime riche en protéines (viandes, poissons, fromage, œufs, légumineuses) et en
calcium (produits laitiers, noix, graines et saumon).
 Réduire la consommation de glucides (sources de sucre et hydrates de carbone)
La prise prolongée et la défense immunitaire :
Vous risquez d’avoir une moins bonne défense face aux infections. Il faudra éviter la vaccination
avec des vaccins contenant des germes vivants comme celui de la varicelle, de la rubéole ou de la
rougeole. Évitez les contacts avec une personne combattant une grave infection.
Particularités selon votre condition personnelle :
______________________________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________________________
Pour toutes informations supplémentaires, consultez votre professionnel de la santé ou Info-Santé au
8-1-1 en cas de besoin.
Références
Canadian Pharmacist Association. « Conpendium or pharmaceuticals and Specialities », édition 2009
www.guidesante.gouv.qc.ca
Page 2 sur 2

Documents pareils