hiphop_fiche_d_ecoute_eleve

Commentaires

Transcription

hiphop_fiche_d_ecoute_eleve
DATE :
Classe de 4e – Séquence 3
Le hip-hop : quels sont les éléments
de cette culture contestataire ?
(les musiques afro-américaines, suite)
Compétences qui seront travaillées dans cette séquence.
Tu dois compléter toi-même ce tableau au fur et à mesure de la séquence.
J'y arrive très bien
J'y arrive assez bien
Je n'y arrive pas.
mais je peux faire
Je dois encore tra-
mieux.
vailler.
A la fn de cette séquence, je serai capable de :
1. Connaître le contexte social et économique de la naissance du hip-hop aux Etats-Unis
2. Connaître les caractéristiques des rap « East Coast » et « West Coast »
3. Avoir des points de repère sur les « pères fondateurs » du Hip-hop
4. Savoir repérer des samples dans le mix d'un DJ
5. Connaître les diférences entre les styles « East Coast » et « West Coast »
6. Connaître les caractéristiques du rap français et ses diférences avec le rap américain
7. Avoir des points de repères sur l'arrivée du rap en France
8. Connaître les raps vus en cours
9. Connaître le vocabulaire du cours
10. Créer et interpréter un rap
Sur cette frise chronologique, trace une fèche verticale () correspondant aux musiques travaillées dans cette séquence :
1
le hipihop : quels sont les elements de cette culture
contestataire ?
Documentaire « Wild Style », flm de Charlie Ahern (1982)
Grand Master Flash, The Cold Crush Bros, The Chief Rocker Busy Bee, The Rock Steady
Crew et d'autres apparaissent dans ce flm.
EXTRAIT #1 (12'45'' à 14'47'')
1. Que grafe le personnage principal sur un mur? ________________________________
___________________________________________________________________________________
2. D'après toi, qu'est-ce que « L'Union » ? ______________________________________
3. D'après ce flm, le graf est-il un art uniquement masculin ? _____________________
__________________________________________________________________________
4. De quoi veut parler la journaliste qui interviewe le lendemain l'Union ? __________________________________________________________________
________________________________________________________________________________________________________________________________
5. Que pense « Zoro » des grafs sur toile ? ____________________________________________________________________________________________
6. Selon Zoro, quels risquent doit prendre un grafeur sérieux ? _________________________________
_______________________________________________________________________________________
________________________________________________________________________________________________
7. Quand on est grafeur, de quoi faut-il être traité selon Zoro ? _________________________________
_______________________________________________________________________________________
EXTRAIT #2 (14'47'' à 21'31'')
1. Où se passe cette scène ? _______________________________________________________________
2. Comment s'appelle celui qui a le micro ? __________________________________________________
3. Que signife « MC » ? ____________________________________________________________________
Busy Bee
________________________________________________________________________________________________
4. Que remarques-tu dans le texte qui est dit ? (traduction) ______________________________________________________________________________
5. Busy Bee dit qu'il vient d'où ? _____________________________________________________________________________________________________
6. Par quoi est accompagné ce rap ? ________________________________________________________
7. Dans tout cet extrait, quels temps sont accentués ? (1 et 3 ou 2 et 4)
________________________________________________________________________________________
8. Cela ne te rappelle rien ? _________________________________________________________________
________________________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________________________________
9. Comment s'appelle celui qui est derrière la platine ? _________________________________________
10. Que remarques-tu au sujet des danseurs ? _________________________________________________
________________________________________________________________________________________
11. Comment s'appelle le deuxième rappeur ? _________________________________________________
________________________________________________________________________________________
12. De quoi se vante-t-il ?
________________________________________________________________________________________
________________________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________________________________
13. Selon toi, pourquoi y a-t-il deux rappers lors de cette soirée ?
________________________________________________________________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________________________________________________________________________
14. Qui gagne ?
_______________________________________________________________________
EXTRAIT #3 (1h03'18'' à 1h06'27'')
1. Quelles sont les disciplines artistiques présentes dans cet extrait ?
_______________________________________________________________________
On appelle donc le hiphop un art total : Une œuvre d'art totale se caractérise
par l'utilisation simultanée de plusieurs disciplines artistiques.
2.
Quel célèbre DJ américain voit-on mixer au début de cet extrait ?
_______________________________________________________________________
2
s o m m a i r e
I.
II.
III.
IV.
Histoire du mouvement hip-hop
1.
Origine du mot « hip-hop »
2.
Le contexte socio-économique de la naissance de la culture hip-hop
La musique
1.
Les débuts du rap : New-York et la côte Est
2.
Le Gangsta rap et la côte Ouest
3.
L'arrivée en France
La danse
1.
La naissance de la Break dance
2.
Le renouveau et le Break dance en Europe
3.
Le début des années 1990 marque un renouveau d'intérêt pour le hip- hop.
Le grafti
I.
1.
Histoire du mouvement Hip-Hop
Origines du mot « hip-hop »
Complète le texte avec les mots suivants : Etats-Unis, danse, saut, maitres de ceremonies, ghettos.
Le terme « hip-hop » a plusieurs origines étymologiques. Il pourrait signifer selon certains le fait d‘évoluer grace à l’intelligence. Le "hip" est un terme utili sé dans les ___________ noirs américains, provenant du mot "hep" signifant en argot noir (« jive talk », voir ci-dessous) "être afranchi" mais aussi "compétition". "Hip" signife aussi « à la mode » et également « intelligence » dans le sens de débrouillardise.
« Hop » est l’onomatopée du ___________. L’appellation « hip-hop » rappelle la place privilégiée de la ___________, la plus ancienne expression artistique
du mouvement, puisque « to hop » signife danser. Les sonorités des mots « hip » et « hop » évoquent la danse et les fgures que réalisaient les breakers
(danseurs de hip-hop) du Bronx.
Cette expression répétée par les « MC’s » (______________________ qui sont en fait les rappeurs) dans
les soirées puis dans les disques allait s’imposer comme le mot clef du mouvement dans le Bronx puis aux
______________________ et à toute la planète.
2.
Le contexte socio-économique de la naissance de la
culture hip-hop
Complète ce texte (jusqu'à l'écoute de James Brown) avec les mots suivants : policiers, gang, soul,
blanche, hip-hop, ghettos, assurances, funk.
Nous sommes à New York, dans les années 60. Les emplois industriels quittent les quartiers de Harlem
Quartiers du centre de New York
(Nord de Manhattan), Brooklyn, le Bronx, pour se concentrer dans les banlieues nord. La valeur de l’immobilier s’efondre. Les spéculateurs immobiliers
préfèrent détruire leurs vieux immeubles plutôt que les restaurer. Le fossé se creuse entre la majorité ___________ américaine qui profte du reve
américain et les minorités (en particulier noires et hispaniques) dont les conditions de vie se dégradent.
Les mouvements identitaires se forment et sont réprimés : démantèlement systématique des Black Panthers par le FBI, disparition des leaders (assassinat de Martin Luther King en 1968, et de Malcolm X). Les communautés des grandes villes, en particulier New York, se replient sur elles mêmes
dans des ___________ où les gangs prennent une importance sociale de plus en plus marquée. L’insécurité, la délinquance et la drogue font alors partie
du quotidien. Dans les quartiers d’Harlem, Brooklyn et du Bronx, c’est l’efervescence, face à l’inefcacité, voire même des constantes brutalités des
___________, les émeutes sont fréquentes et la violence est omniprésente. Dès 1970, chaque paté de maison de chaque ghetto possède son propre
___________ qui le protège des autres gangs.
3
Durant l’été 1975, le sud du Bronx est en fammes. Par une torride journée de juin, 40 incendies sont allumés en
trois heures : les propriétaires des taudis ont payé des jeunes voyous pour mettre le feu aux batiments dévalués, afn de chasser les locataires pauvres et de toucher les millions de dollars des ______________________.
En même temps, la musique noire américaine afrme son identité et le ___________ et la ___________ deviennent
des modes d'expression et de revendication privilégiés. Les pionniers de cette culture posent les fondations sur lesquelles sera bati le ______________ : James Brown, The Last Poets, Sly and the Family Stone ou Stevie Wonder.
Le funk et la soul (voir le cours sur les musiques noires-américaines) amènent le beat, le loudness (graves), la basse électrique dans les années 1968-70.
Le funk et la soul sont des styles porteurs d'un message cher aux rappeurs : « Je suis noir et fer de l'etre ». (voir « Wild Style » à 40'37'')
ECOUTE : James Brown, Funky drummer (1970) : https://www.youtube.com/watch?v=dNP8tbDMZNE
Instruments : acoustiques : ________________________________ // électriques : ____________________________________________
Principe compositionnel : ___________________________________________________________________________________________
Ce morceau sera le plus samplé de l'histoire du rap. Voir l'excellent site whosampled.com :
http://www.whosampled.com/James-Brown/Funky-Drummer/
James Brown
Un échantillon (sample en anglais) est un extrait musical, ou son, réutilisé dans une nouvelle composition musicale, souvent joué en boucle.
La culture hip-hop naît de cet environnement défavorisé et des tensions sociales, raciales et politiques de l'époque. Les revendications civiques des
Noirs américains passent du terrain politique au terrain culturel, les rappeurs prêtent leur voix pour incarner le mécontentement, la frustration de cette
génération.
LE BLACK POWER (Pouvoir Noir)
C'est un mouvement politique de la fn des années 60 qui, aux EtatsUnis, a correspondu à une forte prise de conscience des noirs. Le
« Black power » a représenté à la fois l'aboutissement d'un combat de
10 ans en faveur des droits civiques (Martin Luther King) et une
réaction contre de racisme qui sévissait encore, malgré les eforts des
activistes noirs dès les années 60.
L'expression « Black power » commence à être utilisée à partir de Juin
1966, lors d'une marche de protestation menée dans le Mississippi par
James Meredith, le premier étudiant noir inscrit à l'université de l'Etat.
Au cours de cette marche, James Meredith est blessé par un tireur isolé
et doit être hospitalié.
II.
1.
Martin Luther King est une fgure emblematique pour les
fondateurs de la culture hip-hop. Militant non violent pour les
droits civiques des Noirs aux Etats Unis, il prononce un
discours celebre le 28 aout 1963 devant le Lincoln Memorial
a Washington : « I have a dream » (J'ai un reve). Il est
assassine en 1968.
La musique
Les débuts du rap : New-York et la côte Est
Autre exemple de joute verbale :
les DOZENS
Jeu d'insultes verbales des années 60 pour
insulter les mères.
Ex. : Ta mère, elle boufe des têtes de rat ; la
tienne, on dirait le chaufeur de taxi là-bas, etc.
Exemples de Jive talk
- G-man = Government man = homme politique
- « Whaddya say, gate ? » = What do you say, man ?
= Qu'est-ce que tu dis, mec ?
- Mop = une flle
- Muggles = nom de code pour de la marijuana
Dans les années 60, le rap est une manière de parler, qui rencontre la tradition du jive talk (argot originaire
d'Harlem), de la joute verbale qui deviendront les « M.C. battle » du hip-hop (voir 2e extrait de Wild style). Ce
jeu d’appel-réponse (« call and response ») est mis en musique quand il est intégré dans les années 70 sur le break-beat des DJ.
Le public sort de sa passivité et entre dans un dialogue avec le DJ. Les DJ new-yorkais se produisent avec des « MC » (Maîtres de Cérémonie) pour « chaufer le public ». Les MC improvisent des textes avec des rimes. Le public réagit, rit de leurs blagues, partage leurs coups
de blues, … Beaucoup de MC utilisent les mots comme des armes pour la lutte du « Black Power ». (voir ci-dessus)
Les solistes des Gospels (voir cours sur les musiques afro-américaines) sont une des origines des MC.
RAP
En anglais,
« to rap »
signife
« scander »,
« rythmer »
un texte
ou
« baratiner »
Prenant des disques vinyle, deux platines, une table de mixage et un amplifcateur, le « Black Art » fait son retour en
1974-1975. A cette époque, un « disque jockey » (DJ) immigré de Jamaique, Kool Herc (voir exposé), se fait peu à
peu une réputation dans le Bronx grace à sa géniale invention : faire durer le break, ou breakbeat, très court passage rythmique d’un morceau, souvent de funk (parfois 2 secondes seulement) où ne sont présents que la batterie et la basse, en combinant avec l’aide de deux platines et une table de mixage deux morceaux identiques,
obtenant ainsi une partie instrumentale plus longue qu’à l’origine en passant d'un disque à l'autre.
Kool Herc
4
Il utilise notamment beaucoup un break tiré d' « Apache » de Incredible Bongo Band. https://www.youtube.com/watch?
v=zjiU2YAlYKY (notamment passage à 2'20'')
ECOUTE : Kool Herc - Let Me Clear My throat https://www.youtube.com/watch?v=yqfCluBH3qY
Adaptant la tradition jamaicaine des bals en plein air, Kool Herc est le premier à organiser régulièrement des « block parties », soirées de musique improvisées dans la rue, pour lesquelles sono et éclairage sont branchés sur un lampadaire dont on détourne le courant. Il y
invite tour à tour un représentant de chaque quartier (MC et DJ) pour animer la soirée.
En 1973 la mode des « block parties » s’étend vers le Sud du Bronx où Afrika Bambaataa (voir exposé), s’inspirant de Kool Herc, commence lui
aussi sa carrière de DJ en disposant platines et enceintes à sa fenetre afn de faire danser les jeunes de son ghetto. Après le Bronx ce sont Harlem,
Brooklyn et le Queens qui cèdent à la fèvre des block parties.
Kool Herc inspire aussi Grand Master Flash qui dans une autre partie du Bronx, est bientôt le troisième nom
qui revient sur toutes les lèvres des amateurs de block parties. Il crée la
première table de mixage permettant d'enchaîner les disques sans interruption.
Grand Wizard Theodore (voir Wild Style, 2e extrait) invente quant à lui
Grand Master Flash (present dans "Wild Style")
accidentellement le scratch en posant les doigts sur le disque qu'il était en train de jouer ; il perfectionne sa dé couverte pour en faire un véritable instrument rythmique dont la maîtrise permet aux DJ's de se distinguer. Le
scratch deviendra l'un des traits distinctifs de la musique hip-hop.
Grand Wizard Theodore (present dans Wild
Style aussi)
VIDEO live (2010) : https://www.youtube.com/watch?v=zRzIyuXCIPw
1. Combien de vinyles utilise-t-il ? Pourquoi ? ________________________________________________________________________________________________
2. A ton avis, qu'est-ce qui est difcile dans le fait de scratcher avec 2 vinyles ? ________________________________
________________________________________________________________________________________________________
Dès 1969 on voit apparaître les disco mobiles ou « sound systems », discothèques ambulantes rudimentaires originaires de Jamaique. Cette technique d'intervention et de re-création d'un fond musical se nomme le dubbing pour
la musique, le toasting pour les textes.
De 1973 à 1977, le Bronx puis Harlem, Brooklyn et Queens, sont les théatres de ces « block parties » sauvages
Sound system jamaïcain
où de plus en plus de jeunes s’adonnent aux platines et aux micros.
Rappelons-nous que nous sommes dans les années 70, aux Etats Unis : les diférents
gangs du Bronx s'afrontent. En 1973, Kevin Donovan, un chef du gang des Black Spades,
découvre l’art du DJing. Inspiré par le flm Shaka zulu (1964), qui décrit la bataille légendaire
en 1879 entre les troupes coloniales britanniques et une tribu Zulu sud-africaine, il prend le
pseudonyme d’Afrika Bambaataa, nom du chef de cette tribu. (voir exposé)
Conscient du potentiel de ce nouveau phénomène culturel, poussé par ses études sur l'his toire de l'Afrique, il veut canaliser l'énergie des jeunes de son quartier dans des activités artistiques, alternative pacifque à la violence des gangs. Il rassemble des jeunes dont les moyens d’expression sont
le rap, le grafti, le DJing et le break dance et les réuni sous un groupe : la « Zulu Nation ». Son but est de transformer l’énergie négative en une énergie positive créative à travers les divers modes d’expression du hip-hop. La base éthique de la
culture hip-hop devient donc « Peace Love Unity, Get busy ! Moove ! Having Fun ! ».
Ainsi, tandis que les jeunes des ghettos ont inventé et développé ses diférents modes d’expression, Afrika Bambaataa et la Zulu Nation lui ont donné une unité, une conscience :
*** Le hip–hop était né! ***
Ceux qui transforment les expressions populaires en messages universels dans le respect des préceptes de la Zulu
Nation sont appelés « Zulu King » ou « Zulu Queen », parmi les premiers : Jazzy 5, Cosmic Force, Soul Sonic Force
et Cold Crush Brothers, etc.
Dans les années 80, une Nation Zulu francaise est créée. (voir « L'Arrivée en France)
VIDEO Afrika Bambaataa & Soul Sonic Force, Planet Rock (1982) : https://www.youtube.com/watch?v=9lDCYjb8RHk
5
Cold Crush Brothers. Ils apparaissent
dans le flm « Wild Style ».
Planet Rock a eu un très grand succès. Ce morceau comporte des samples des morceaux « Trans-Europe Express » et
« Numbers »
d e Kraftwerk (groupe allemand electro).
Pour parler de « Planet Rock », on parle donc
d'_______________________________.
La culture hip-hop va entrer en scène. Elle va devenir la plus populaire et la plus infuente auprès de la jeunesse
mondiale de la fn du XXe siècle. Jusqu’à la fn des années 1980, New York en est le centre incontesté.
A la fn des années 1970, des propriétaires de labels (= maisons de disque) noirs et juifs de Harlem remarquent la
popularité du hip-hop et vont enregistrer les artistes les plus connus.
Ce phénomène commence en 1979 avec l’explosion commerciale d'un des premiers singles de rap enregistré. Le
single « Rapper’s Delight » du collectif Suggarhill Gang précipite alors le rap dans la jungle de l’industrie musicale.
« Rapper's Delight » est considéré comme le premier titre de rap à avoir atteint une renommée internationale. Les ventes
du disque sont estimées à plus de 10 millions d'exemplaires. Le magazine musical Rolling Stone a retenu « Rapper's Delight » dans sa liste des « 500 plus grandes chansons de tous les temps ».
ECOUTE : https://www.youtube.com/watch?v=rKTUAESacQM (voir le nombre de vues)
Ce morceau sample « Good times » de Chic :https://www.youtube.com/watch?v=eKl6EZShaaw La basse notamment est reprise tout le long du morceau.
Contrairement aux origines du hip-hop, ce morceau n'est pas du tout revendicatif, les paroles sont assez légères.
Les MC et DJ de l'époque ne voulaient pas d'un contrat de disque, il préféraient expérimenter dans les « block parties ». Ils voyaient donc d'un mauvais œil ces petits jeunes qui, selon eux, les plagiaient.
Ce morceau est samplé dans le générique du dessin animé « Futurama ».
Le Suggarhill Gang fera aussi un remix d' « Apache » de Incredible Bongo Band. (voir ci-dessus) : https://www.youtube.com/watch?v=vQObWW06VAM
En 1980, Kurtis Blow publie le premier album de rap, The Breaks, chez un grand label.
https://www.youtube.com/watch?v=5ZDUEilS5M4
En 1981, c’est la sortie du disque « The Adventures of Grandmaster Flash on the Wheels of Steel (roues d’acier) »,
référence en matière de mix et de scratch.
ECOUTE : https://www.youtube.com/watch v=gXNzMVLqIHg
Paroles :http://www.lyricsmania.com/the_adventures_of_grandmaster_fash_on_the_wheels_of_steel_lyrics_grandmaster_fash.html
Morceaux samplés dans ce titre :
* * * D E V O I R M A I S O N * * * : Complete ce tableau en indiquant, pour chaque sample, ce qui est sample et a
quel endroit ce sample est entendu dans le mix de Grandmsater Flash. Si tu as du mal, tu peux t'aider du site
http://www.whosampled.com/ !
Qu'est-ce qui est samplé ?
(quel instrument ? Quelle partie
vocale ?)
N°
Titre du morceau samplé
Lien
1
Chic - "Good Times"
https://www.youtube.com/watch?v=8g6bUe5MDRo
2
Blondie – "Rapture"
https://youtu.be/pHCdS7O248g?t=1m53s
3
Queen - "Another One Bites the Dust"
https://www.youtube.com/watch?v=rY0WxgSXdEE
4
Sugarhill Gang - "8th Wonder"
https://www.youtube.com/watch?v=_rwpBYQn3S8
5
The Furious Five - "Birthday Party"
https://youtu.be/kdKwEVT1_9U?t=1m26s
6
Spoonie Gee - "Monster Jam"
https://www.youtube.com/watch?v=JefH2GF9B2A
7
Incredible Bongo Band - "Apache"
https://www.youtube.com/watch?v=U1aMSDau8TY
8
Grandmaster Flash and the Furious Five "Freedom"
https://youtu.be/hFh8baehGpE?t=2m22s
9
Sugarhill Gang - "Rapper’s Delight"
https://www.youtube.com/watch?v=rKTUAESacQM
10
The Hellers - "Life Story"
https://www.youtube.com/watch?v=Wt33ht4EKaI
A quel endroit du mix de
Grandmaster Flash se
trouve ce sample ?
Voir http://en.wikipedia.org/wiki/The_Adventures_of_Grandmaster_Flash_on_the_Wheels_of_Steel#Samples)
6
En 1982, Grand Master Flash and the Furious Five dans « The message », contribue à la reconnaissance internationale du rap par le phrasé des MCs et le contenu des lyrics (texte) traduisant une réalité sociale. Il fait aussi passer le rap
à l'électronique.
A l’époque, le président américain Ronald Reagan supprime les aides en faveur des
pauvres et abandonne défnitivement les ghettos noirs. Grandmaster Flash et les « Furious Five » contre-attaquent avec
« The Message » (voir les paroles du refrain)
Replace les titres suivants sur ces paragraphes extraits des paroles de ce rap : Il decrit la rue : errance, salete et femmes
perdues, une mise en garde, les jeunes ne voit plus d'avenir dans l'ecole, le jeune noir ne se reconnait plus dans la tele, il
Ronald Reagan, president des EtatsUnis de 1981 a 1989
reve de devenir maquereau et d'avoir une grosse voiture.
______________________________________________________________________
« Planté sur le perron, pendu à la fenêtre, j'regarde toutes les voitures qui passent. Une clocharde qui vit dans un sac, elle mange ce qu'il y a dans les poubelles. Quel sale
tango, elle traverse la vie et végète dans la rue, elle regarde tous les proxos, il lui faut un mac, elle peut pas s'en sortir toute seule »
______________________________________________________________________
« Son frère tue le temps devant la télé de sa mère, on dit qu'elle la regarde trop, on dit que c'est pas bon pour la santé, Dalas le soir... »
______________________________________________________________________
« Ne me pousse pas, car je suis au bord du précipice. J'essaie de ne pas perdre la tête. C'est comme une jungle, parfois je me demande comment je fais pour ne pas
sombrer ».
______________________________________________________________________
« Un enfant né la tête vide, il a un beau sourire mais il fait déjà la gueule. T'admireras tous les charlatans, les morphinos, les macs, les dealers et les grands faiseurs d'argent,
qui conduisent les grosses voitures, qui dépensent des mille et des cents. »
______________________________________________________________________
« Papa, je ne veux plus aller à l'école, les profs sont des zéros, tu dois t'dire que j'suis dingue. Je pense que ça reviendra moins cher si j'arrive à m'occuper, j'ai appris à être
balayeur des rues, j'trainerai dans les rues et j'roulerai avec les macs, car tout vient de l'argent. »
- A qui s'adresse la mise en garde du refrain (« ne me pousse pas, ... ») ?
- Chant de ce refrain : « Don't push me cause I'm close to the edge, I'm trying not to lose my head »
Grandmaster Flash remixe lui aussi « Apache » de Incredible Bongo Band (beaucoup utilisé par
Kool Herc) : https://www.youtube.com/watch?v=V-1mLguIFYQ
2.
Le gangsta rap et la côte Ouest
Aux lendemains des émeutes de Los Angeles, après le passage
à tabac de Rodney King par la police (1991), un nouveau style,
le gansta rap, s’achemine rapidement vers la gloire commer-
New York se situe sur le côte Est (East Coast), Los Angeles
sur la côte Ouest (West Coast)
ciale.
En 1989, un nouveau groupe, les Niggas With Attitude (NWA), publie ce qui va deRodney King, est un citoyen noir
americain, frappe violemment le 3 mars
1991 par des policiers de Los Angeles.
Un an plus tard, l'acquittement des
quatre policiers declencha des emeutes
sans precedent a Los Angeles.
venir le titre culte d’une génération : « Gangsta Gangsta ». En moins de six semaines, il décroche un « disque d’or », avec plus de 500 000 exemplaires vendus.
Le hip-hop est propulsé au cœur de la culture mondiale.
ECOUTE : https://www.youtube.com/watch?v=KHaOul8gVVc
7
Lyrics : « Je descends un type ou deux, c'est ça ma foutue occupation. Et si t'aimes pas mon style de vie, va te faire f*****. C'est un gang ? Est-ce que j'ai
l'air d'un p***** de modèle à suivre ? Pour un môme qui m'admire, la vie c'est rien d'autre que les meufs et la thune. »
Leur prochain titre sera « F*** da police ».
Avec l’album « Straight Out of Compton » (toujours des NWA), le centre du hip-hop se déplace de New York vers Los Angeles.
Ces histoires « gangsta », peuplées de «Nègres» (« niggers ») ivres, drogués, criminels semblent répondre aux attentes des banlieues. Très loin des
negro-spirituals de la lutte pour les droits civiques, ses rimes sont crues, violentes, grossières, souvent homophobes et misogynes. Ce vocabulaire, le
peuple noir l'entend et l'exploite depuis longtemps : F*** (insulte aux divers sens), motherf***** (n**** ta mère, repris par un célèbre groupe français), sucker
(enfoiré), etc. Cela met en évidence la jubilation de l'utilisation de mots interdits. C'est aussi un moyen de rabaisser l'homme blanc, une sorte de provoca tion.
Par rapport au rap New-Yorkais, les paroles sont plus violentes mais la musique est plus mélodique. Les groupes célèbres de gangsta rap sont : Dr Dre, Snoop Doggy Dogg, Coolio. Ils sont tous
des gangsters, ont vécu la drogue, le meurtre et la prison.
ECOUTE : Coolio, « Gangsta's paradise » (1995) https://www.youtube.com/watch?v=N6voHeEa3ig
Dr Dre
Coolio
Snoop Doggy
Dogg
1. Utilisation de la voix :  parlée  chantée
2. De quel genre est issu la ligne de basse :  de la funk
 d'un
negro-spiritual  d'un album de Booba
3. Tempo :  adagio  moderato  allegro
4. Atmosphère : pour les paroles : ______, pour la musique : ______
5. Procédé de composition de la musique : _____________________
6. Procédé de composition du texte : __________________________
Refrain : Been spending most their lives, living in the gangsta's paradise (x2)
Keep spending most our lives, living in the gangsta's paradise (x2)
La concentration dans l’industrie musicale
Ostinato de Gansta's paradise
transforme aussi la scène du hip-hop. Entre le début et le milieu des années 1990, plusieurs labels indépendants, qui avaient lancé
ce genre musical, sont rachetés par des majors (= Les trois sociétés qui se partagent le marché de la musique : Universal, Sony et
Warner). Résultat, les groupes de base de la rue n’accèdent plus au frmament des hit parades. Les agents des artistes
vendent des stars de plus en plus policées. Le nouveau hip-hop, numérisé et concu pour la radio, devient de la pop grand public.
Soutenus par les grands industriels du disque, les stars du hip-hop s’habituent à vendre 500 000 exemplaires (disque d’or) dès leur premier al bum. Les grandes entreprises hollywoodiennes ne sont pas en reste, qui font des rappers LL Cool J et Ice Cube des stars multimédias.
Des artistes de seconde zone se
voient proposer des contrats publi-
Le hip-hop a surement transformé la culture populaire du monde entier. Au Kenya par exemple,
citaires pour des produits comme
les jeunes portent des casquettes de base ball Adidas, des chaussures Nike et organisent des
Sprite ou les vêtements Gap. Le producteur Russell
concerts de rap qui ressemblent comme des frères aux fêtes de Bambaataa du Bronx
Simmons déclare que la génération hip-hop est «la
d’autrefois. Faut-il y voir la réplique d’une vraie rébellion ou le triomphe du capitalisme
meilleure batisseuse de marques que le monde ait ja-
mondial ?
mais connue». Ses fans sont devenus des consommateurs.
3.
L'arrivée en France
Complète ce tableau en plaçant les éléments suivant dans la bonne colonne : Ne concerne pas que les noirs, les codes du hip-hop, le rap français n'a
pas commence dans la rue, il a tout de suite ete tourne vers les medias, integre les particularites de metissage culturel français, evocations des realites sociales, c'est davantage un recentrage sur les banlieues, « Nos problemes ne sont pas ceux des americains » disent les rappeurs.
Comme aux Etats-Unis
Diférent des Etats-Unis
8
Complète ce texte avec les mots suivants : block parties, revendicatif, New York, chômage,
Nation Zulu, danse, americain, France
L'arrivée des radios libres dès 1981, (Radio Nova, Carbone 14, RDH, etc.) favorise l'écoute de ce son venu de
________________. Deux émissions débutent sur le rap : "Rappers Dapper Snapper" sur radio 7 avec Sidney et "Deenastyle" sur Nova avec DJ Dee Nasty et Lionel D.
Le danseur et presentateur Sidney
En 1982, Afrika Bambaataa contribue à populariser cette musique en entamant une tour-
née en Europe, le "New York City Tour" avec les pionniers (Soul Sonic Force, Rock Steady Crew, etc). Il passe au Bataclan à
Paris et crée la première ___________________ européenne. Princesse Erika, Lionel D et Dee Nasty sont intronisés « reine »
et « rois » Zulu.
Sidney invite Afrika Bambaataa sur Radio 7 puis, en 1984, anime l'émission « H.I.P. H.O.P. » sur TF1. Grace à cette émission, le hip-hop devient rapidement très populaire et se répand partout en ______________. H.I.P. H.O.P. est la première
émission au monde entièrement hip-hop. Sidney fut le premier rappeur français connu du "grand public". Il fut
également le premier présentateur de télévision noir de France.
Cependant les jeunes français se portent plus vers la ____________, appelée à l'époque le « smurf ».
En 1985, le terrain vague de la Chapelle (à Paris) devient le rendez vous du
Le mot « smurf » designe le style de danse
« electric Boogie ». Aux Etats-Unis, certains
danseurs etaient appeles "Smurf" en raison du
gros bonnet et des gants blancs qu'ils portaient
sur la tete qui les faisait ressembler a des
Schtroumpfs (Schtoumpfs se dit en anglais
"Smurf"). Exemple : Wild Style à 18'27''
hip-hop parisien. Environ 500 personnes s'y réunissent clandestinement. A l'initiative de Dee Nasty des
________________ à l'américaine sont organisées : « j'installais mes platines sur un vieux frigidaire et, pour deux francs de
participation, les gens pouvaient breaker, écouter du son ou prendre le micro ». S’y exercent Lionel D, Johny Go, Destroy Man, Iron 2, , Shoes, Little MC, Nec plus Ultra, New Generation MCS.
Dee Nasty est un DJ français de hiphop ne en 1960. Il est le « Grand
Master » de la Zulu Nation en
France.
C'est à la fn des années 1980 que le rap francais apparaît sur les radios . Les
premiers membres dont la notoriété dépasse le cercle des connaisseurs sont
Nec+Ultra, EJM, Timide et Sans Complexe, NTM, M.C. Solaar. On découvre les
premiers freestyles de ces derniers ainsi que ceux de Saxo , Rico, Assassin et Minister AMER en direct dans l'émission Deenastyle, présentée par Dee Nasty sur Radio
Nova ou sur Voltage FM.
Comme son cousin ________________, le rap français naît avec un ton
Mc Solaar est reconnu par ses pairs
comme un véritable poète.
_________________ et des textes évoquant le racisme, la précarité, le
_____________________ ou la violence. Le premier succès grand public
survient avec le groupe belge Benny B. en 1990. Si le tube Mais vous
etes fous n'a de rap que la forme (aucun contenu contestataire ou revendicatif), il n'en représente pas moins la première incursion signifcative de cette musique dans le paysage
musical francophone.
Ces succès marquent une nouvelle étape dans la popularisation du rap et permettent à ces rappeurs de gagner une notoriété nationale :
IAM
Peuples du monde de Tonton David (1990, https://www.youtube.com/watch?v=Qhtc6gBTj90)
Bouge de la de MC Solaar (1990, https://www.youtube.com/watch?v=v4iZ_eQiSTY)
Le Mia de IAM (1993, https://www.youtube.com/watch?v=7ceNf9qJjgc)
La Fievre de NTM (1995, https://www.youtube.com/watch?v=460ghOD3XcU)
NTM (voir exposé) sort son premier album « Le monde de demain », suivi de l’album Authentik. Le « rap social hardcore » prend une force singulière alors qu’une série d’émeutes agitent les banlieues de Vaux-en-Velin (près de Lyon) à
Mantes la Jolie (Banlieue de Paris).
ECOUTE : (Suprême) NTM, Authentik (1991, leur premier album) https://www.youtube.com/watch?v=z_fMoV-qpE
!!! Ce rap est non samplé, ce qui est rare. Toute la musique est donc créée pour l'occasion.
Mode d'utilisation de la voix :  parlé  chanté  crié
Thème : ___________________________
Tempo :  lent  moyen  rapide
9
JoeyStarr (a gauche), et Kool Shen (a
droite)
1. Surligne tous les mots qui riment avec « Authentik »
2. « j'ose revendiquer notre authenticité, car voilà une vertu bien rare, beaucoup trop rare de nos jours, pour être attribuée à tort et à travers, trop vite
adjugée à des gens qui ne sont que des blaires ». A ton avis, de quels « gens » parle Kool Shen ici ? ________________________________________________
3. « car pour t'éliminer pas besoin de contrats ». Que signife ce vers selon toi ? ________________________________________________________________
4. « Tout le monde sait, l'arrogance souhaitée, évitant les coups dans l'dos assommé par les médias qui font venter mon nom,
avec si peu de convictions. Alors juste pour l'éclat, de mon omniprésence ». Que veut dire Joey Starr ici ? ___________________________________________
_________________________________________________________________________________________________________________________________________
5. Revenons sur le nom du groupe. Il ne te fait pas penser à une tradition qui était aux origines du rap à New-York ?
________________________________________________________________________________________________________
JOEY STARR :
Car, voila une vertu bien rare
Tout l'temps, tout l'temps,tout
Authentique : oui trop typique,
Beaucoup trop rare de nos jours
l'temps.
cette saveur aromatique,
Pour, être attribuée à tort et à travers
Oui j'ai le type « nique ta mère » :
reste pourtant poétique.
trop vite adjugée a des gens
Toujours deux R aussi pervers
Car sans limite,
qui ne sont que des blaires
Avec ta mère sans compassion
qui jamais identique,
incontestable, authentique
car ma vocation est unique.
Un, j'enchaine le deux, voila le trois
Je suis là pour la potion cérébrale :
clair
Non je n'suis pas de ces loustics,
ce deuxième couplet,
authentique et radicale !
Le rap n'est pas un kit
complètement idiopatiques,
est adressé a tous les médias,
POW ! La langue du contrôleur aé-
Que l'on remonte a l'envers
et oui ma vertu est acoustique
POPOPO ! Enfn, presque:
rien
Récupérer l'afaire Pas si facile à
et j'en suis fanatique.
en tout cas tous ceux que l'infamie
Sera le coup de trique
faire
Car je tiens tous ces mots,
démange, écrivant, expliquant ce
A toutes ces plumes anachroniques
Et prendre le train en marche
d'une inspiration mystique,
qu'ils veulent, ce qui les arrange
CAR JE SUIS AUTHENTIQUE !
donc sur ce beat chaotique
STOP ! Ne t'avise pas de nous faire
piétinant toutes critiques journalis-
ça !
KOOL SHEN :
tiques,
car pour t'éliminer pas besoin de
L'univers de la rue, a fait naitre des
quel journaliste peut écrire,
je suis authentique.
contrats.
poètes
sans faire de fautes de frappes ?
Tu contestes, tu contestes
la critique est facile
KOOL SHEN :
JOEY STARR :
Et pourtant la preuve est faite
Créer est beaucoup plus difcile
Authentique,authentique
Outrepassant a tous moments
Ote-toi de mon passage, dégage
A moins de posséder le style
NTM a su rester véridique
Chaque limite j'ai le doigté
tu salis mon image !
Et d'avoir l'imagination fertile
semant la panique,
Tout le monde sait, l'arrogance sou-
...Peu importe si je n'ai pas dans ton
...ce qui n'est pas vraiment le cas
défrayant la chronique. Le féau
haitée,
journal la première page.
pour toi
s'installe,
évitant les coups dans l'dos
HALTE AU CRITIQUES !
Tu crois passer du rock au rap
impose son touché digital,
assommé par les médias
Systématiques de personnes non
...en claquant des doigts ?
POUR la bonne cause,
qui font venter mon nom,
qualifées qui se donnent le droit de
Seulement voilà, si tu parle de moi
je m'étends sans prendre de pauses
avec si peu de convictions
juger :
ne fait pas de faux pas,
Kool Shen de Suprême NTM en ac-
Alors juste pour l'éclat,
au nom de qui au nom de quoi ?
car pour t'éliminer pas besoin de
tion,
de mon omniprésence
La vérité habite la rue
contrats !
oui j'ose, revendiquer notre authenti-
oui car ceci est un faire-part pour
juste en face de chez moi
cité
une dose, Une leçon pour qui ose
CLAIR ! C'est clair, que ceci reste
N'est pas une mince afaire.
QUI en France prétend connaitre le
rap ?
(...)
En 1992 Ministère AMER sort son premier album, « Pourquoi tant de haine », dans la lignée des textes
sans concessions s’inscrivant dans un mouvement afrocentriste. Le ministre de l’Intérieur (= le chef de la
police) de l'époque Charles Pasqua tente d’interdire le titre « Femme de fic ».
Charles Pasqua
A la fn des années 1990, le rap devient un courant musical majeur en France notamment grace à la médiatisation assurée par la radio Skyrock qui en fera sa spécialité.
Dès 1992, MC Solaar remporte la victoire de la musique du meilleur groupe de l’année. En 1998,
IAM gagne celle du meilleur album de l'année avec L'Ecole du micro d'argent, et, dès l'année suivante, une catégorie « album rap ou groove » est créée. Beaucoup d'argent est en jeu et on assiste à l'apparition d'un rap business tout comme aux Etats Unis. Toutefois un style proprement français se développe qui se détache du modèle américain.
La France devient la deuxième scène mondiale de rap.
10
ECOUTE : MC Solaar, « Nouveau Western » (Album « Prose Combat », 1993) : https://www.youtube.com/watch?v=JSG2qHBm7WM
« Nouveau Western » contient un sample de la chanson « Bonnie and Clyde » de Serge Gainsbourg (1967).
https://www.youtube.com/watch?v=dY9PY4r83p8
Les sept mercenaires n'ont pas l'once d'un comfreine
bat
Victime des direcHarry désormais est proche de gare de l'Est
tives de ce que
Il saute les époques et les lieux pour un nouveau
l'on appelle
far-west
Les saloons sont des bistrots, on y vend des
Le nouveau wesLe vent soufe en Arizona
clopes
tern
Un Etat d'Amérique dans lequel Harry zona
Pas de la chique, du top ! Du CinémaScope
Cow-boy dingue du bang bang du fingue
Il entre dans le bar, commande un indien
Parfois la vie ressemble à une balle perdue
De l'arme, du cheval et de quoi faire la bringue
Scalpe la mousse, boit, repose le verre sur le zinc
Dans le système moderne se noie l'individu
Poursuivi par Smith & Wesson
Une 2 CV se parque, saouls, des types se
Pour rester lucide il s'abreuvait de Brandy
Colt, Derringer, Winchester & Remington
beignent
Désormais on brandit télé, shit et baby
Il erre dans les plaines, fer, solitaire
Pour des motifs futiles comme dans
Blanche est la Chevauchée Fantastique
Son cheval est son partenaire
Toujours à contre-jour, c'est bien moins héroique
Parfois, il rencontre des Indiens
Les nouveaux westerns
Dans le monde du rêve on termine par un happy
Mais la ruée vers l'or est son seul dessein
end
Sa vie suit un cours que l'on connaît par coeur
Les States sont une sorte de multinationale
Est-ce aussi le cas dans ce que l'on nomme
La rivière sans retour d'Otto Preminger
Elle exporte le western et son modèle féodal
Tandis que John Wayne est looké à la Lucky Luke
Dicte le bien, le mal, Lucky Luke et les Dalton
Le nouveau western ?
Propre comme un archiduc, Oncle Sam me dupe
Sont camoufés en Paul Smith et Weston
Hollywood nous berne, Hollywood berne !
On dit que ce qui compte c'est le décor
Le nouveau western... Le nouveau western...
Dans la vie de tous les jours comme dans
L'habit ne fait pas l'moine dans la ruée vers l'or
Dès lors, les techniques se perfectionnent
Moderne... Sitting Bull... Cochise... Calamity
Les nouveaux westerns
La carte à puce remplace le Remington
Jane... James West... Les squaws... Les scalps...
Mais Harry à Paris n'a pas eu de chance
Tomahawk... Le nouveau western... Moderne...
On dit gare au gorille, mais gare à Gary Cooper
On le stoppe sur le périph' avec sa diligence
Miguelito Loveless...
Le western moderne est installé dans le secteur
Puis on le place à Fresnes pour que Fresnes le
Quand la ville dort, les trains ne sifent pas
1. Que raconte MC Solaar dans le premier couplet ? Quel est le contexte ? _____________________________________________________________________
_________________________________________________________________________________________________________________________________________
2. Est-ce le même contexte dans le deuxième couplet ? _____________________________________________________________________________________
3. Selon toi, que signife le vers « La carte à puce remplace le Remington » ? (« Remington » est une marque de revolver) ____________________________
_________________________________________________________________________________________________________________________________________
4. Quels jeux de mot peux-tu relever dans ce rap ? __________________________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________________________________________________________________________
La paronymie est un rapport lexical entre deux mots dont les sens sont diférents mais dont la graphie et/ou la prononciation sont fort proches, de sorte
qu'ils peuvent être confondus à la lecture ou à l'audition. Il s'agit donc d'une homophonie proche.
Ce rap, comme beaucoup de raps de MC Solaar, a beaucoup de références qu'il faut connaître pour apprécier ses textes à leur juste valeur.
Voici un exemple d'explication détaillée : http://genius.com/Mc-solaar-nouveau-western-lyrics
ECOUTE : IAM, L'Empire du côté obscur (Album « L'Ecole du micro d'argent », 1997) https://www.youtube.com/watch?v=PCjwxItb_p4
[Intro]
Un escalier de fer, un couloir étroit et obscur
Au fond de ce couloir une porte entrouverte
D'où nous parviennent les accords d'une musique
Qui en ce lieu parait irréelle
[1er couplet : Shurik'n]
Le sombre monarque débarque et étale son pouvoir
La puissance de l'ombre s'installe
Non, ne résiste pas, ne lutte pas
Ne te détourne pas de la main tendue vers toi
Ou je vais explorer le royaume de tes peurs
En devenir le dictateur pour mieux te dominer
Sans peine je ferai sauter les verrous de ta volonté
Là, tu deviens raisonnable, c'est bien
Sois l'hôte dans la noirceur la plus pure de l'EmOui, tombe sous le charme pour de meilleurs lenpereur
demains
Et arbore les couleurs du côté obscur
Pour les rebelles la force est trop forte
Je balaie les petits Ewoks comme le vent balaie
[Refrain] x2
les feuilles mortes
Obscure, la force est noire
Les indécis sont avertis : qu'ils se méfent
Noire comme le chateau où fotte l'étendard, notre
De la seule étoile qui se fond dans la nuit
drapeau
Le Bastion des bas-fonds du pays en action
Sois sur que sous les feux, la vérité est masquée
L'énergie dégagée génère une telle attraction
Viens, bascule de notre côté
Que vers lui se tournent enfn tous les regards
Pour s'apercevoir que l'espoir émerge du noir
[2ème couplet : Akhenaton]
Une partie de tout homme la force manipule
Je suis le fls de Jafar, le sale rejeton de Dark VaD'un rien il suft pour que l'être bascule
dor
Que les yeux de l'aveugle s'ouvrent, qu'il
Le grand cador, du maniement du mic. J'adore
contemple
Adapter ma technique à la manière du caméléon
Mars de l'obscur côté, le temple
Sans pitié pour mater la rébellion
N'aies pas peur, ouvre-moi ton coeur, viens vers
Millénaire, salive empoisonnée langue amère
l'Empereur
Un Pilot V5 en tant que sabre laser
Sentir la chaleur de l'obscurité. Pour toi il est
Quoi, ma conscience comme seule médaille
l'heure
Je traque et j'étripe sans remords tous les chevaDe rejoindre l'armée des guerriers de l'ombre
liers Jedi
Ne vois-tu pas ton côté clair qui succombe?
La haine monte en toi, je le sais parfaitement
C'est ta destinée, pourquoi vouloir lui résister?
Je vois ta main droite gantée de noir
11
C'est sans espoir, la mutation s'amorce
Ta nature que tu obtures, le côté obscur de la
force
Viens vers moi, passe le pont de part en part
Rejoindre ma demeure dans la lune noire
Mars est l'empire, je lance mes troupes à terre
Pour éradiquer ce niais de Jean-Claude Gaudin
Skywalker
Petit présomptueux ne vois-tu pas le nombre déployé ?
L'armée des ombres, tu seras éliminé
Au nom des forces mystiques qui habitent là
Dans mon cerveau, je ne donne pas cher de ta
peau
Le soufe de la force est en moi
Le microphone crépite, crache des tas de
fammes sur les "en bois"
Le fls de Dieu tremble
Mais lutte avec ses armes, renverse les crédos
qui lui semblent
Erronés, brise les traîtres de la tête au péroné
Par la peur l'ennemi reste sclérosé
Longue vie au règne de la nuit
D'une théorie qui renverse les croyances établies
"Luke, aide-moi!"... Idiote il est trop tard!
Tu appartiens au sinistre sombre seigneur vêtu de
noir
Casque, soufe rauque sous une armure
Du soldat le plus dur de l'empire du côté obscur
[Refrain]
Ce dernier pas en direction de la force obscure,
Comprends-tu maintenant ce qu'est la force obscure ?
1. A ton avis, que signife le nom du groupe ? _______________________________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________________________________________________________________________
2. A quels flms fait explicitement référence ce rap ? _____________________________________________________________________
3. Explique qui sont l'Empereur, Dark Vador, les rebelles, Luke Skywalker ? Qui sont les « gentils », qui sont les « méchants » ?
_____________________________________________________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________________________________________________
4. A ton avis, de quel côté se situe IAM : Rébellion ou Empire ? ___________________________________________________________
Jean-Claude Gaudin
5. Pour IAM, que représente la planète Mars ? _______________________________________________________________
6. Couplet d'Akhenaton, vers 2 : Qu'est-ce que le « mic. » ? ___________________________________________________
7. Qu'est-ce qu'un « Pilot V5 » ? ____________________________________________________________________________
8. Qui est Jean-Claude Gaudin ? ___________________________________________________________________________
9. Finalement, de quel côté se situe IAM ? ___________________________________________________________________
___________________________________________________________________________________________________________
10. Que représente dans ce rap le « côté obscur » ? ___________________________________________________________
Pour plus d'explications sur les paroles de ce rap, voir http://genius.com
A l'origine ce morceau était sur un sample de la B.O. du flm Star Wars (La marche impériale), cette version ne put sortir
car le compositeur John Williams n'a pas donné son accord au groupe.
Certains médias deviennent le passage obligé pour lancer un album, accentuant de ce fait selon certains une sorte de formatage dans les rythmes et sonorités autant que dans les paroles. En refusant cette médiatisation, des rappeurs aux textes conscients et parfois révolutionnaires difusent leur
musique gratuitement (proftant des débuts d'Internet) en critiquant l’industrie culturelle et le "milieu" rap français, tel le groupe/collectif "Rapaces" ou
"jazzkor". D'autres en marge de la médiatisation sortent des albums, notamment à travers le collectif Time Bomb créé en 1995 par DJ Mars et DJ Sek,
autour de Ali et Booba (Lunatic), Oxmo Puccino, Hi Fi, ou encore Les X a.k.a les X Men (Ill et Cassidy).
Le succès retentissant de rappeurs provocateurs et revendicatifs issus des banlieues est l'occasion d'un débat sur les
conditions de vie dans cet environnement. Paradoxalement, cette intégration progressive dans l’industrie culturelle et
cette notoriété grandissante sont émaillées d’une série d’incidents avec la police et la justice.
La compilation « La Haine » (1995) à la sortie du flm de Mathieu Kassovitz focalise l’attention des médias. Un titre de
Ministère AMER, Sacrifce de Poulet est assigné en justice pour « incitation au meurtre ». En 1996, NTM connaît des
démelés avec la justice, suite à un concert à la Seyne sur Mer. Sa participation au festival de Chateauvallon est annulée sur pression du préfet du Var.
Le coup de projecteur médiatique n'apporte malheureusement aucune solution et l'échange entre les
banlieues représentées par les rappeurs et la classe politique tourne au dialogue de sourds, comme
lors d'une émission télévisée en 1997 durant laquelle le député RPR Eric Raoult demande au groupe
NTM combien de « thunes » ils ont réinvesti dans leur quartier.
VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=H4AjXNnuSIg
12
CREATION D'UN RAP
Seul ou en groupe de 2 a 4 personnes.
Utilisez une de ces instrumentaux :
1.
Mix de Grandmaster fash dans Wildstyle : https://www.youtube.com/watch?v=JHIsNQ3eh2g
2.
Grandmaster fash, « The Message » instrumental : https://www.youtube.com/watch?v=oaPwUeMZph8
3.
Sugarhill gang, « Rapper's delight » instrumental : https://www.youtube.com/watch?v=W5vmDardoeQ
4.
IAM, l'Empire du côté obscur : https://www.youtube.com/watch?v=DNFrr01zDco
5.
MC Solaar, Nouveau Western : https://www.youtube.com/watch?v=TrnGwjIHhGA
6.
NTM, Anthentik : https://www.youtube.com/watch?v=D0PTUe42_Iw
… OU trouvez‐en un par vous‐même, avec un bonus à la clé sur votre note.
LE TEXTE
Inventer le sujet, le thème. Dans la tradition du rap, le thème doit être revendicatif ou militant. Vous devez dénoncer une injustice ou soutenir une cause. A
vous de trouver laquelle !
Rechercher des jeux de mots ou de sonorités (assonances, allitérations, etc). Mettez en forme
au moins 2 couplets et un refrain. La création doit durer 2 minutes minimum. Les vers sont
obligatoirement rimés.
Votre création doit être rapée, parlée en rythme.
Facultatif : Il peut également contenir des passages chantés.
Vous fournirez un exemplaire des paroles lors de votre présentation. Pensez aussi à en avoir un pour vous !
BAREME
Nous avons respecté la durée de la création : minimum 2 minutes
/2
forme couplet/refrain
/2
Nous sommes bien synchronisé avec l'instrumental (départs, arrêts, ...)
/2
Notre rap est interprété rythmiquement sur l'instrumental et les paroles
sont bien en place.
/4
La pulsation est animée en ayant une articulation adaptée.
Le débit est varié.
/4
Le rap est interprété en soliste ou en groupe (densité des paroles).
/2
Les principes de rimes ou d'assonances sont respectés.
/4
Nous avons cherché un instrumental
+ 2 points
TOTAL
/ 20
13
Pour en savoir plus
•
Revoir un extrait de « Wild Style » : https://www.youtube.com/watch v=i04MgB8_KmA
•
Pour les apprentis scratcheurs : http://www.mix-vinyl.com/3-pistes-pour-debuter-en-scratch-facilement/
•
http://www.rap2france.com/histoire-du-rap-francais.php
•
http://rue89.nouvelobs.com/rue89-culture/2013/10/03/funk-rap-docu-les-coulisses-production-rap-246290
•
http://rue89.nouvelobs.com/2012/01/07/dans-le-rap-francais-na-pas-dargent-mais-des-idees-12-227870
•
http://www.espace-defs-hiphop-art-atelier-stage-exposition-graftitag.com/histoire_hiphop_documentation_grafti_lexique_hip_hop_doc_origines_alphabets_ecriture/histoire_hiphop_documentation_grafti_lexiq
ue_hip_hop_origines_zulu_nation.php
•
Danse hiphop : http://dreamsstyle.unblog.fr/
•
http://projethiphop.free.fr/culture.htm
•
site suisse : http://reprezent.ch/ cat=2570
Chronologie de la culture hip-hop
Source : http://projethiphop.free.fr/culture.htm#d
1975
Fondation à New York de la Zulu Nation par Afrika Baambatta.
1979
Sortie de "Rapper's Delights" le premier morceau de rap, enregistré par Sugar Hill Gang.
1981
En France, création des radios libres et émergence du rap américain sur les ondes
1982
Sortie de "The Message" de Grandmaster Flash et The Furious Five. Le rap s'inspire pour la première fois des ghettos noirs américains.
Zekri organise le « New York City Rap Tour » en Europe. Les médias français et le public découvrent les multiples facettes de l'univers
hip-hop.
1983
Le tube mondial "Rock it" du jazzman Herbie Hancock et du DJ DST impose le scratch hip-hop au grand public.
1984
Sidney, le premier animateur noir de la télévision francaise présente "H.I.P.H.O.P." sur TF1.
Dee Nasty enregistre "Paname City Rappin'", le premier album du hip-hop français en autroproduction et vente sauvage.
1988
1990
Dee Nasty organise le premier festival rap avec le concours de Assassin, NTM et de DJ's tels que Crazy B, Cut Killer.
Sortie de l'album "Y'a pas de problème" de Lionel D, musique de Dee Nasty.
Sortie de la première compilation de rap français Rapattitude qui a un succès inattendu : 100 000 exemplaire vendus.
Sortie de "Bouge de là" de MC Solaar
1991
"Bouge de là" devient le premier tube du rap français.
Sortie du premier album de IAM : "De la planète Mars".
1994
"Prose Combat", deuxième album de MC Solaar dépasse le million d'exemplaires.
"Je Danse le Mia" d'IAM réussit le second cross-over (le fait de passer d'une audience restreinte à un vaste public) de l'histoire du rap
français.
1995
Sont élus aux Victoires de la Musique MC Solaar comme meilleur artiste de l'année et IAM comme meilleur groupe de l'année.
1996
Imposition de quotas de chansons françaises aux radios ce qui permet au rap français de se développer.
2002
Le concert Urban Peace au Stade de France réunit le rap français.
14

Documents pareils

Culture Hip-hop Pixel / Répertoire

Culture Hip-hop Pixel / Répertoire Energiques et parfois même acrobatiques, ces danses consistent en un travail très rapide des pieds sur le rythme, le centre de gravité du corps demeurant constamment au ras du sol. Ces jeunes s’ins...

Plus en détail