La situation d`énonciation

Commentaires

Transcription

La situation d`énonciation
La situation d’énonciation
I. L’énonciation
 La communication humaine s’effectue principalement par le langage. Chaque fois que l’on fait usage du
langage pour dire quelque chose, on accomplit un acte d’énonciation.
 L’énonciation peut être orale ou écrite et peut passer par différents moyens de communication. Elle
peut être directe (ex. le téléphone : le message est perçu dans le même temps qu’il est émis), ou
différée (ex. le courrier : le message est perçu quelque temps après son émission).
II. La situation d’énonciation
Dans toute situation d’énonciation, on distingue :
•
Un locuteur (ou énonciateur) : celui qui parle ou écrit ;
•
Un destinataire (ou interlocuteur) : celui à qui s’adresse le locuteur (qui est normalement le récepteur
du message, mais qui peut aussi être distinct du récepteur) ;
•
Un énoncé : le ‘‘message’’, ce qui est dit par le locuteur ;
•
Le moment de l’énonciation et le lieu de l’énonciation.
III. Les mots qui renvoient à la situation d’énonciation
Certains mots ne peuvent être compris que si l’on dispose d’informations sur la situation de communication
(qui parle ? à qui ? quand ? d’où ?...). Ces mots, appelés aussi déictiques, peuvent désigner :
•
Les personnes de l’énonciation : le locuteur (je, moi, mon, le mien, nous…) ou le destinataire (tu, toi,
ton, le tien, vous…) ;
•
Un lieu défini par la position du locuteur (ici, là, là-bas, à droite …) ou un objet situé près de lui (ceci,
cela, celui-ci, cette (table)-là …) ;
•
Le moment de l’énonciation (maintenant, aujourd’hui, à présent, en ce moment …) ou un moment situé
par rapport au moment de l’énonciation (demain, hier, le mois prochain, l’an dernier, il y a six jours …).

Documents pareils