fiche métier Conseiller d`orientation psychologue (COP)

Commentaires

Transcription

fiche métier Conseiller d`orientation psychologue (COP)
fiche métier
Conseiller d'orientation psychologue (COP)
Directeur de centre d'information
et d'orientation (CIO)
Descriptif
Les conseillers d'orientation-psychologue exercent leur activité sous l'autorité du directeur
du centre d'information et d'orientation (CIO)
dont ils relèvent. Ils assurent l'information des
élèves et de leurs familles. Ils contribuent à
l'observation continue des élèves, ainsi qu'à la
mise en oeuvre des conditions de leur réussite
scolaire. Ils participent à l'élaboration ainsi
qu'à la réalisation des projets scolaires, universitaires et professionnels des élèves et des
étudiants en formation initiale afin de satisfaire au droit des intéressés au conseil et à
l'information sur les enseignements et les professions. Outre cette mission prioritaire, ils
participent à l'action du CIO en faveur des jeunes qui, à l'issue de la scolarité obligatoire,
n'ont pas atteint le premier niveau de qualification reconnu et en faveur d'autres publics,
notamment d'adultes.
Les COP peuvent être affectés dans les divers
services du ministère de l'éducation nationale,
de l'enseignement supérieur et de la recherche, de la jeunesse et des sports et dans les
établissements publics qui en relèvent.
Caractéristique
Déplacements
En raison de l’activité développée par les COP
entre les établissements de la zone d’intervention du CIO et le CIO lui même, les déplacements sont nombreux et supposent pratiquement la possession du permis de conduire. Le
COP se partage en général entre trois établissements en moyenne et sa charge de travail est
au moins assurée pour 50% de son temps dans
les établissements.
Communication
Parler, écrire, lire, écouter sont des fonctions
essentielles dans l’activité des COP. Ils reçoivent un public diversifié au CIO et des élèves en
établissement scolaire dans le cadre de leur
mission de conseil en orientation et d’aide à
l’élaboration de projet de formation et d’inser-
tion. Ils sont régulièrement en contact avec les
équipes éducatives pour assumer leur rôle de
conseiller technique, et avec les partenaires
institutionnels pour la mise en œuvre de partenariats au sein du réseau des Maisons de la
Formation Professionnelle. La bonne connaissance du système éducatif, des milieux de formation, des secteurs professionnels et des
métiers exigent une consultation régulière de
la documentation spécialisée et des sites
dédiés à l’information, l’orientation, l’insertion
et l’emploi.
Contraintes posturales
Elles ne sont pas très fortes et n’appellent pas
de commentaires particuliers. Stations debout
et assise alternent selon un rythme que la personne peut relativement maîtriser.
Adaptation possible des postes de travail
Il faut distinguer deux situations :
1. La personne handicapée est en sur nombre,
auquel cas les adaptations sont très souples et
n’affectent pas l’organisation du service de
façon significative.
2. La personne occupe un poste définitif à
temps plein. Il faut prendre en considération
que l’activité du COP est large et diversifiée. Si
plusieurs des volets de l’activité n’étaient pas
assumés par la personne cela aurait un retentissement important sur l’organisation du service, le travail en équipe et l’efficacité. Si
l’adaptation consistait à modifier significativement le périmètre des activités d’un COP ce ne
serait plus un poste de COP. Sur ce point l’intégrité des fonctions relatives à la prise de
parole, à l’audition, à la vue, à l’écriture est
absolument essentielle. Des aménagements peuvent être envisagés pour effectuer les déplacements mais avec une souplesse relative, sachant que tous les établissements, à l’heure actuelle, ne disposent pas d’un accès aisé aux personnes
souffrant de handicap.