Les grosses boîtes aident les petites, et ça aide à l`emploi

Commentaires

Transcription

Les grosses boîtes aident les petites, et ça aide à l`emploi
LA VOIX DU NORD
DIMANCHE 6 OCTOBRE 2013
VALENCIENNES
ÉCONOMIE
LES ÉCHOS DE L’ESCAUT
Alizé : les grosses boîtes aident
les petites, et ça aide l’emploi
Le dispositif Alizé qui permet à de
grandes entreprises d’offrir des
compétences aux petites a fait son
bilan annuel. Avec les encouragements du sous-préfet…
C’est à la mode. À moins que la
chose ne corresponde à une priorité : la solidarité des entreprises
d’un même bassin face à la crise.
Tout l’objectif du Hainaut business club lancé tout récemment
(notre édition d’hier). La CCI, elle,
avait pris de l’avance, en lançant
dès 2005 Alizé, un sigle qui organise le transfert de savoir-faire
entre entreprises. Un exemple : le
grand Bombardier aide son soustraitant Quinet à réfléchir à la
modernisation de son outil mécanique. Ou Leroy-Merlin qui
conseille une très petite entreprise de menuiserie pour son site
de pub sur Internet et Facebook.
Le plus souvent, l’aide est humaine. Des cadres passent trois
ou quatre jours dans la PME.
Mais Alizé prévoit jusque des
aides financières. Jusqu’à 15 000
€ de prêts à taux zéro sur un objectif précis (le dispositif n’est pas
une banque, quand même).
1200 € par emploi
1221506200VD
Cette semaine, Alizé a tenu son
bilan annuel. Positif. Et qui le
classe même dans le top 3 des 25
comités nationaux. 17 PME ont
été aidées, représentant 141 emplois ainsi soutenus, surtout dans
les services (47 %) et l’industrie
(35 %). Certes, le bilan 20122013 pointe le fait que la crise est
là, et ralentit les initiatives. Le
taux de réalisation des créations
d’emplois découlant d’Alizé a reculé, en un an. Il n’empêche
qu’en sept ans, le chemin accompli pèse lourd : 84 projets d’entraide validés pour des PME pesant 1 477 emplois au total. Et
surtout un objectif de 807 créations d’emplois découlant directement des projets estampillés Alizé. L’équivalent d’une grosse implantation nouvelle sur le Valenciennois. Qui plus est, ces
créations déjà réalisées ou à venir
ne coûtent pas cher à la collecti-
13
De beaux cadeaux
Jean-Marie Launay est parti un peu précipitamment de Cambrai.
Mais pour saluer son travail depuis 2008, il a été gâté. Un ancien
photographe de La Voix du Nord lui a offert un tableau panoramique avec les quatorze clochers du doyenné de Cambrai dont il
avait la responsabilité. Et la mairie de Cambrai lui a donné en cadeau un plan ancien de la ville, « un original » qui n’a pas encore
rejoint le presbytère de la rue Saint-Jean mais ça ne saurait tarder.
Des cadeaux qui l’ont touché.
Souvenir d’enfance
Le 9 mai 2015, on fêtera le cinquantième anniversaire de la réouverture de l’église Saint-Géry. Jean-Marie Launay se souvient
comme si c’était hier de ce jour-là. « J’avais 11 ans et j’étais à la tribune en train de regarder Mgr Jenny consacré l’autel. Quarante-huit ans
plus tard, je vais me retrouver là comme célébrant principal et comme
doyen de la ville », observe-t-il. Il se remémore aussi de son ordination, « en la basilique Notre-Dame du Saint-Cordon », « j’aspire à nouveau à y entrer. Dans la vie, il faut vivre d’espérance. Cela prend le temps
mais j’espère qu’elle sera restaurée ». Et pas détruite comme on l’entend à nouveau dire en ville.
À l’affût de tout
Jeudi soir, les élus valenciennois ont pu faire la connaissance de
Jean-Marie Launay. Il est venu écouter les débats du conseil municipal « parce que la vie de la ville m’intéresse, parce que l’avenir de la
ville me passionne ».
Être à l’écoute
Depuis qu’il est arrivé à Valenciennes, Jean-Marie Launay a déjà eu
l’occasion de mettre en œuvre sa première mission : celle de curé.
Plutôt que de faire la police avec les jeunes qui squattent les
marches de son presbytère, il a choisi le dialogue et il l’avoue, il
aime ça. Il a aimé discuter avec ce jeune en formation chaudronnier. Il a moins aimé le langage imagé de deux jeunes filles qui se
chamaillaient. Lui qui aime le contact spontané, il risque d’être
servi.
Une main tendue pour les frères
Le secteur ferroviaire (ici, Bombardier) a tout intérêt a développé les
compétences, donc les qualités, de ses partenaires sous-traitants.
Depuis 2005, l’aide d’Alizé
vise un objectif de 807
emplois déjà créés ou à
venir sur le bassin.
vité. 1 200 € par emploi soutenu,
c’est bien moins pour la collectivité que la facture d’un traditionnel
contrat aidé. Tout cela parce que
les gros bras du secteur ont envoyé leurs cadres pour 273 journées de transfert de compétences
offertes aux partenaires. L’effort,
certes, est réel, mais personne ne
s’est saigné.
Question tout de même : Alizé
change-t-il vraiment la dure loi
de la nature, pardon, de l’économie, qui veut que les gros
mangent les petits, ou du moins
les pressurisent ? Peut-être, à en
juger par un propos lourd de sens
saisi au vol par le film-témoignage sur Alizé présenté mardi à
la CCI. Ce cadre de Bombardier
s’y félicitait de voir des PME soustraitantes avancer enfin sur les
procédés de soudure dernière génération. Mais il expliquait aussi
qu’avec Alizé, « le donneur d’ordre
avait appris à modérer ses exigences » Jean-Marie Gros, cadre
chez Vallourec, un gros donc, en
est persuadé. « Alizé, ce n’est pas le
gros qui s’impose. Ce n’est pas non
plus de l’humanitaire. C’est fondamental. Cela peut contribuer à changer les mentalités. De toute façon,
les donneurs d’ordres savent qu’ils
ont intérêt à avoir des partenaires
expérimentés. C’est plus facile
quand l’interlocuteur est juste à coté ».En tous les cas, le sous-préfet
Franck-Olivier Lachaud, qui a fait
du soutien au tissu industriel
l’une de ses priorités, a souhaité
bon vent à Alizé. « Exactement ce
qu’il faut faire pour créer de la valeur. Des filières horizontales associant grosses entreprises, PME,
TPE ». Si c’est l’État lui-même qui
le dit… ■T.T.
Depuis qu’il est passé par le service des vocations, à Paris, Jean-Marie Launay apprécie tout particulièrement d’accompagner les
jeunes hommes sur le chemin de la prêtrise. Ainsi depuis quelques
années, sur les sept ou huit prêtres ordonnés dans le diocèse, « cinq
ont vécu avec moi ». À quand le prochain ? ■
EN BREF
[email protected]
VALENCIENNES
Hommes célèbres en Hainaut
៑ Pour ses 30 ans, l’association généalogique Flandre-Hainaut (généalogie et histoire) a décidé de marquer l’évènement en réalisant un ouvrage luxueux et de qualité en couleur. Présentation de l’ouvrage les
vendredi 11, de 9 heures à 17 heures
et samedi 12 octobre, de 9 heures à
12 heures, à l’hôtel de ville, hall d’entrée. Accès libre et gratuit à tout visiteur. Infos mail : [email protected] site : agfh59.free.fr.
Devenez guide composteur ៑
Une formation gratuite de trois jours
est proposée le cadre du programme
Boréal, auquel adhère Valenciennes
Métropole. Trois jours pour tout savoir sur le recyclage des biodéchets,
le compost ou le paillage et savoir
comment l'expliquer à vos voisins
ou animer des réunions de sensibilisation. Les différentes sessions de
formations sont dispensées par des
enseignants d'un lycée professionnel horticole. Prochaine session à
Anzin de 8 h 30 à 17 h 30 : mercredi 9,
jeudi 10, vendredi 11 octobre. La formation se constitue de modules
théoriques et pratiques répartis sur 3
jours. En plus des techniques de
compostage, d'autres thèmes tels
que le jardinage au naturel, le
paillage, le choix des végétaux, l'entretien des pelouses sont abordés.
Pour toute information contacter
Frédéric Bernard, chargé de mission
compostage du programme Boréal
au ✆ 07 60 12 47 70 ou 03 27 43 44 45.
OUVERTURE EXCEPTIONNELLE
CE DIMANCHE 6 OCTOBRE BRADERIE DE 9H A 19H NON STOP
GRAND DESTOCKAGE AU DÉPÔT
(Face au magasin Soltex)
Housses de coussins, housses de couettes,
draps, taies, draps-housses, cartons de chutes,
draps de plage, tabliers de cuisine, serviettes,
nappes, serviettes de table, draps de bains,
peignoirs, ponchos, linge bébé…
Les 10 JOURS
FANTASTIQUES CONTINUENT
(jusqu’au samedi 12 octobre)
SOLTEX
Fabricant - Négociant - LINGE DE MAISON - Exclusivité Pacôme de Paris®
70, rue de Douai - CAMBRAI - Nouveau giratoire rond-point Neuville-Saint-Rémy
Ouvert du lundi au samedi de 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 h à 19 h - Grand parking.
MAGASIN OUVERT CE DIMANCHE DE BROCANTE.
Confection sur-mesure. Spécialiste grandes tailles en draps, draps-housses toutes tailles + tête et pieds relevables pour lits électriques.
2211.

Documents pareils