Dossier spectacle Musique Yiddish Talila - Le Trident

Commentaires

Transcription

Dossier spectacle Musique Yiddish Talila - Le Trident
© Bule
Musique Yiddish
Talila
Foyer du Théâtre à l’Italienne
Mardi 31 janvier I 19h30 I Salon de musique
Ouverture de billetterie 19 novembre i Tarif unique 5 €
EN BREF
On pourrait croire que le yiddish ‘la langue de personne’, comme l’écrivit l’historienne Rachel Ertel,
avait sombré avec la Shoah. Il n’en n’est rien, affirme Talila qui, entourée de ses musiciens,
entrelace délicatement les mélancoliques mélodies d’une Europe disparue aux harmonies du jazz.
Saison 2011.2012
Musique Yiddish
Talila
Talila Chant
Teddy Lasry Piano, clarinette
Marc Pujol Percussions
Durée 1h20 + rappel
Saison 2011.2012
TALILA,
CD Mon Yiddish Blues (sortie en avril 2010 chez naïve)
« Non, le yiddish n’est pas mort, car il chante encore. Mais ce qui ne suffit pas, ce chant, à Talila
qui, posant un moment sa voix sur le bord du clavier, se retournant vers son quartier des
Batignolles, en exhume les scintillants portraits de son enfance, nous donnant à voir le chœur des
exilés d’où sourd cette sève de vie que l’on croyait tarie, chœur nostalgique, qui trouve au shtetl
de Belz les charmes de Combray, chœurs de musiciens pour qui les mélodies sont l’âme du
monde, chœur d’amoureuses faisant les yeux doux au garçon de Pologne, chœur moqueur, chœur
blessé, chœur enchanté. Et à mesure que la voix de Talila reprend de la hauteur c’est tout le pays
disparu qui reprend vie au-dessus de la plaine du Yiddishland. »
Jean Rouaud
Les biographies
Talila, chant et textes
Lauréate du prix de l’Académie Charles Cros
Talila se produit depuis plus d’une vingtaine d’années en France et sur toutes les scènes du
monde (Argentine, Etats-Unis, Hongrie, Israël, Pologne, Roumanie, Australie, etc.).
Egalement comédienne, elle a réalisé en 2004 une incroyable performance d´actrice dans la pièce
YADJA ou la tête ailleurs de Blanca Metzner et de Dan Wolman, programmée à Paris et au festival
d´Avignon.
Teddy Lasry, arrangements, direction artistique, piano et clarinette
Dans la famille Lasry, on est musicien de père en fils et la musique est un don qu’on travaille
avec rigueur et acharnement. Teddy, ainsi prénommé en hommage au pianiste de jazz Teddy
Wilson, est multi-instrumentiste, compositeur, arrangeur. Et un jour, ce co-fondateur de Magma,
groupe mythique des années 70, va revenir à la musique juive comme on revient dans une maison
d’enfance oubliée.
Clarinettiste sobre et lyrique, son souffle accompagnera de façon bouleversante maintes chansons
yiddish. Mais c’est en tant que pianiste et arrangeur qu’il apporte une nouvelle couleur musicale
aux chansons que j’interprète, faite à la fois d’élégance dépouillée et de « swing » éclatant, deux
qualités qui caractérisent précisément ce musicien original et inventif.
Pierre Mortarelli, co-direction artistique, contrebasse
Pierre Mortarelli, dit Pierrot, le compagnon de route, c’est notre contrebassiste mais aussi notre
« directeur artistique », celui qui sait mettre au service du groupe son bon sens imparable et son
instinct.
Lorsque pour la première fois il entendit une chanson yiddish sur la scène du Forum des Halles
dans les années 80, il eut comme un éblouissement (c´est lui qui le dit). Cet italien des Lilas qui
avait roulé sa bosse de musicien dans ce qu’on appelle « les variétés », le tango et même la
Comédie française, découvrait un univers et une musicalité qui le faisaient frémir, voyager, rêver.
Un monde qu´il ne voudrait plus jamais quitter. Il a ce don particulier et rare de se mettre à la
place de celui qui écoute et qui regarde, d´être à la fois au dedans et au dehors, nous rappelant à
l’ordre de temps à autre, au cas où nous oublierions que si nous sommes là, c´est aussi pour
partager notre plaisir.
Marc Pujol, percussions
Sa riche expérience des percussions afro-cubaines (congas, bongos, cajón, jembé, dum-dum et
percussions mineures …) lui a permis de se produire en France, Luxembourg, Allemagne, Belgique,
Maroc, Canada, Hollande et en Pologne, en tant que musicien (avec Tété, le Tribal Jazz Project,
etc..) ou des compagnies de théâtre, danses ou de marionnettes.
Saison 2011.2012
TALILA,
Mon Yiddish Blues
A propos du CD
La gageure de ce nouvel enregistrement, c’est d’être là où on ne l’attend pas !
Ceux qui ont une idée claire de ce que doit être la chanson yiddish, forcément accompagnée du
violon et de la clarinette dits « klezmer », ne s’y retrouveront peut-être pas. En effet, nous avons
voulu nous débarrasser du carcan de la carte postale figée en étant nous-mêmes : des musiciens
vivant à Paris, nourris d’influences diverses, au service de mélodies magnifiques qui ont traversé le
temps et l’Histoire sans vieillir.
Teddy Lasry a arrangé ces chansons avec ce qu’il est : un musicien issu de l’univers du jazz et de
la musique hassidique. Car c’est cela la musique yiddish : un art du mélange des genres, de la
rumba lente à la complainte des rues, en passant par le swing des comédies musicales
américaines.
Ce CD est aussi un livre où Talila, en 22 courtes nouvelles, raconte sa vie de fille d’émigrés juifs
polonais qui avaient choisi la France de Victor Hugo et d’Emile Zola et décrit avec humour et
tendre ironie un monde « hareng et cornichons », tout un peuple bien décidé à vivre malgré tout et
à devenir français !
Saison 2011.2012
Les articles de presse
Le Monde, le vendredi 7 mai 2010, Renaud Machart
La subtilité du « yiddish blues » de la chanteuse Talila
Il faut dire les choses comme elles sont : un beau disque, c’est un disque qu’on écoute, qu’on
réécoute, qu’on transfère dans un baladeur numérique, qu’on recommande ou qu’on offre à des
amis. Mon yiddish blues, le dernier enregistrement de Talila, la chanteuse française connue pour
ses interprétations de répertoire en yiddish, est de ceux-là : sa douce mais tonique mélancolie
vous colle à la peau, aux oreilles, à l’âme.
La prise de son n’y est pas pour rien : son velouté et sa profondeur de champ acoustique le
disputent à une définition sonore exceptionnelle qui magnifie les arrangements - souvent latinisés,
manouche ou jazz - d’un rare raffinement d’oreille, signés du pianiste, clarinettiste et compositeur
Teddy Lasry, un ancien membre fondateur du groupe Magma. Talila, dans ce nouvel album,
élégamment édité par Naïve, est accompagnée du subtil swing chaloupé de cinq musiciens. Elle
fait également montre d’une palette vocale étendue, avec des graves lui enrichissant une
expression vocale idéale, simple et directe comme la parole et pourtant d’une sophistication à
l’image de la fine et intelligente artiste qu’elle est. [...]
Cet album n’est pas qu’un disque. Naïve a eu l’heureuse idée de publier les textes que Talila,
ancien professeur de français, a écrits et fait entendre lors de ses récitals. Ce sont des vignettes
qui disent si bien, mais avec le juste correctif d’une ironie bien dosée, ce monde disparu qu’elle
veut perpétuer. [...] Talila aime et parle cette langue mais n’aime pas trop qu’on la qualifie de
«chanteuse yiddish» : «Je suis une chanteuse, et je chante en yiddish, mais pas exclusivement. Je
suis juive d’origine polonaise, mais avant tout française née en France et profondément
républicaine.» [...]
Libération, le 25 novembre 2010, Alexandra Scwartzbrod
Le chant retrouvé
Talila. Fille de juifs polonais, cette enfant de 68 peu communautaire, chante en yiddish, à la
recherche d’une culture perdue. [...]
Mon yiddish blues par Talila, il y avait de quoi piler net, et ce n’était rien comparé à ce qui nous
est arrivé plus tard quand la musique et les paroles nous ont figée tout entière, balayant notre
cerveau et jusqu’à nos entrailles d’une émotion surgie d’on ne sait où. Ou plutôt si, on le sait, du
passé, et d’un passé dont on connaît l’avenir : dévasté.
Talila, née de parents juifs polonais émigrés en France en 1936, le reconnaît. «J’ai grandi dans le
vrai monde yiddish, au milieu de ces gens dont je me moquais alors. Ce monde disparu, il était
extraordinaire. Je regrette de m’en être moquée et de ne pas avoir posé assez de questions. C’est
peut-être pour ça que je le chante aujourd’hui…» [...]
L’exercice pourrait paraître un peu rebattu, voire ringard aux yeux de certains, mais Talila, dont la
fine silhouette dégage une énergie immense, a eu la très bonne idée d’envoyer balader tous les
clichés liés à cette musique. «Je ne suis ni une chanteuse folklorique, ni une chanteuse
communautaire», affirme-t-elle. C’est là toute la force de son disque. Il évoque douleur et tristesse,
certes, mais il pétille aussi de gaieté et d’humour. Il mêle les genres les plus variés, du swing des
comédies musicales américaines à la complainte déchirante des rues en passant par le blues et le
jazz manouche. [...] Une prouesse qui doit beaucoup à Teddy Lasry, multi-instrumentiste
(clarinette, accordéon, piano, flûte, percussions…) issu de l’univers du jazz et de la musique
hassidique, cofondateur du mythique groupe Magma, musicien génial qui a réalisé tous les
arrangements du disque et accompagne Talila au piano comme dans la vie.
Si ce disque vaut le détour, c’est aussi parce que c’est un livre. Il contient une vingtaine de textes
que Talila a rédigés, follement drôles et émouvants, qu’elle interprète sur scène entre deux
chansons, poussée par deux hommes qui y ont tout de suite cru : le metteur en scène Patrick
Haggiag et l’écrivain Jean Rouaud. [...] Si vous avez aimé Une vie française de Jean-Paul Dubois,
vous adorerez les textes de Talila, car c’est la même façon de raconter une époque, avec tout et
trois fois rien. Si on était éditeur, on lui passerait commande. [...]
Saison 2011.2012
Le Trident, Scène nationale de Cherbourg-Octeville
Place du Général de Gaulle, BP 807
50108 Cherbourg-Octeville cedex
T +33 (0)2 33 88 55 50
F + 33 (0)2 33 88 55 59
Location +33 (0)2 33 88 55 55
[email protected]
www.trident-scenenationale.com
Relations publiques
T +33 (0)2 33 88 55 58
Cécile Colin [email protected] (écoles primaires, collèges et lycées)
Nadège Henry [email protected] (organismes de formation ou sociaux, associations culturelles,
enseignement supérieur, comités d’entreprise)
Relations Presse & Médias
T 06 82 75 30 21
Bérengère Bressol [email protected]
Informations & communication
T +33 (0)2 33 88 55 50
Murièle Bosse-Platière [email protected]
Geneviève Poirier [email protected]