Sexuelles (frustrations, absence de désir….) Souvent lié à une

Commentaires

Transcription

Sexuelles (frustrations, absence de désir….) Souvent lié à une
Sexuelles (frustrations, absence de désir….)
Souvent lié à une éducation très stricte envers tout ce qui a trait à la sexualité, je crois
sincèrement que les organes génitaux sont immoraux et sales, je vis de la culpabilité.
Je peux aussi souffrir d’un complexe de performance et plus je veux m’améliorer,
moins j’y arrive. Je peux en vouloir au sexe opposé et le fait de renier ma sexualité ou
de refuser de la vivre est une façon de me venger : je ne leur donnerai pas de plaisir, ils
(elles) ne le méritent pas ! Ainsi, c’est moi-même que je punis et coupe de mes besoins
vitaux. Je peux aussi vivre une diminution ou une absence de désir sexuel
(anaphrodiste). Mes déceptions et désintérêt face à la vie m’amène à vivre la même
chose au niveau de ma sexualité. Il peut s’agir d’un certain niveau de dépression qui
trouve sa source dans ma négativité face à moi-même et aux autres.
Il est préférable que j’accepte de vivre ma sexualité sainement puisqu’elle fait partie
de ma qualité de vie. Je prends le temps de faire des choses qui me font plaisir, qui me
donnent satisfaction. Mon goût pour la vie et les bonnes choses va ainsi se réveiller
ainsi que celui pour des relations intimes et sexuelles.
N’oubliez pas que l’hygiène de vie est importante pour une bonne sexualité. Un excès
de poids, une mauvaise alimentation et le manque d’exercice physique contribueront à
votre perte progressive de libido.
Référence: Jacques Martel Le grand dictionnaire des malaises et des maladies
Ces conseils ne sont qu'à titre informatif, seul un médecin pour établir un diagnostique

Documents pareils