Saint Charles Borromée - Paroisse Sainte Marie des Batignolles

Commentaires

Transcription

Saint Charles Borromée - Paroisse Sainte Marie des Batignolles
Eglise Sainte-Marie des Batignolles
Saint Charles Borromée
Vitrail d’Emile Hirsch (1832-1904) Né à Metz, élève à l'école des Beaux-Arts, Emile Hirsch se forme sous la direction d'Eugène Delacroix et de
Hippolyte Flandrin. On lui doit en particulier la plupart des vitraux du rez-de-chaussée de l’église Saint-Séverin (façades nord et sud), des vitraux
de Saint-Thomas d'Aquin et de Saint-Philippe du Roule à Paris. Restauration des vitraux de la Cathédrale de Chartres. Il a eu comme
apprenti….un jeune peintre qui deviendra célèbre : Georges Rouault !
Autres vitraux : Notre-Dame de Boulogne-Billancourt, Cathédrale Saint-Louis à La Rochelle (Saint-Louis et Sainte Jeanne d'Arc) , chapelle du
Collège des jeunes filles de Pessan (Gers), chapelle du château du Mesnil-Saint-Denis, Notre-Dame du Liban à Paris, Saint-André de l’Europe,
église Saint-Vigor à Marly-le-Roi, Cathédrale Saint-Louis à La Rochelle, église Saint-Médard à Brunoy, église Saint-Pierre de Lumigny (77),
Cathédrale Saint-Corentin à Quimper etc.
Les vitraux de la cathédrale de Doha, au Qatar, sont aussi d’Emile Hirsch ! Ils proviennent de la chapelle des Ursulines à Auch, démolie dans les
années 1970.
Saint Charles Borromée 1538-1584
Sa vie représente ce que l’Eglise peut produire de pire comme de meilleur.
Le pire : Fils d’une riche famille de Lombardie (Italie), il reçut le bénéfice d’une
abbaye à douze ans…
Son oncle Angelo de Medicis devenu pape sous le nom de Pie IV, il fut promu
cardinal à 22 ans (sans être prêtre !) et reçut de nombreuses autres fonctions, ce
qui lui procura d’immenses revenus.
Le meilleur : Frappé par la mort subite de son frère aîné, il se convertit et demanda
à être prêtre, à 25 ans. Il fut ordonné, puis à 27 ans, nommé archevêque de Milan.
A Milan, il vécut dans l’austérité, se dévoua à son diocèse et lors de la peste, il tint
à secourir lui-même les malades. Il s’est épuisé à la tâche jusqu’à sa mort à 46 ans.
Son œuvre
Il avait participé activement à la dernière phase du Concile de Trente (1545-1563) et fut un des principaux
rédacteurs du catéchisme.
Il appliqua les décisions du Concile dans son diocèse et dans sa région ecclésiastique :
- il habite dans son diocèse (ce n’était pas arrivé depuis 80 ans !)
- Il visite les paroisses, même les plus reculées, en raffermissant la foi de ses ouailles.
- Il convoque onze synodes diocésains
- il fonde plusieurs séminaires pour avoir des prêtres compétents et dévoués
- il forme les prêtres qui en avaient bien besoin
- il réorganise des ordres religieux, parfois au péril de sa vie.
- il diffuse le catéchisme
- etc.
Grâce à des personnalités comme Saint Charles Borromée, l’Eglise a pu mettre fin au dévoiement qui avait
suscité la Réforme.
Note : Saint Charles Borromée est le patron de la paroisse voisine Saint Charles de Monceau.