sujet - Free

Commentaires

Transcription

sujet - Free
TP 5 – CONCEPTION MECANIQUE
Conception des transmissions de puissance
M3101
M3111
Études d'accouplements mécaniques
Objectifs des modules :
Étude des transmissions de puissance mécanique, hydraulique,
pneumatique et électromécanique.
Montrer le caractère intégré et indissociable de la phase de conception
d’un produit dans l’activité d’industrialisation de l’entreprise.
Prérequis :
M1101, M2101 (CM), M1102, M2102 (DDS), M1103, M2103
(Mécanique), M1104, M2104 (SDM), M1201, M2201
(Productique), M1203, M2203 (Métrologie) , M1240, M2240 (EEA).
Compétences visées :
Étudier et concevoir des pièces, sous-ensembles ou ensembles.
Déterminer et calculer les contraintes fonctionnelles, physiques,
ergonomiques, dimensionnelles, structurelles ou géométriques de
pièces, produits.
Déterminer les spécifications et les cotations des pièces, sous-ensembles
ou ensembles.
Vérifier la faisabilité technique et la conformité d'un produit au cahier
des charges.
Étudier et concevoir des pièces, sous-ensembles ou ensembles.
Vérifier la faisabilité technique et la conformité d'un produit au cahier
des charges.
Analyser les éléments de fabrication et définir les procédés et processus,
les moyens et les modes opératoires.
Établir les documents de fabrication (gammes, procédures, cahiers des
charges, ...) et en contrôler la conformité d'application.
Sélectionner les machines, les outillages appropriés.
Proposer des évolutions d'organisation et de production (productivité,
qualité, sécurité, environnement...) et les mettre en œuvre.
Définir et réaliser des programmes de fabrication (commandes
numériques, centres d'usinage, automates..).
Définir et réaliser les gammes de réception et de contrôle.
Volume horaire
5h CM
1
27h TD
48h TP
3h DS
IUT GMP2
IUT Cholet
TP Mécanique
Accouplements
Exercice 1 Exercice 1 : Joint de Oldham
On fournit l’assemblage d’un raccord Oldham
1. Imposer la vitesse de rotation de 1000 tr/min à l’une des 2 parties. Lancer la
simulation. Tracer l’évolution des vitesses de rotation de l’entrée et de la sortie.
Conclure que la transmission est homocinétique. Quelle est l’intérêt de cet
accouplement ?
1
IUT GMP2
Exercice 2 Exercice 2 : Joint de Cardan simple et double
On fournit l’assemblage d’un joint de cardan. On souhaite montrer que la transmission
par joint de cardan simple n’est pas homocinétique. Pour cela :
1. A partir de l’assemblage « Assemblage Joint simple.sldasm », imposer une
vitesse de rotation de 1800 tr/min.
2. Montrer que la transmission n’est pas homocinétique.
3. On souhaite maintenant imposer un profil de vitesse à partir d’un fichier de
données : « Profil_vitesse.txt » ; accélération – vitesse constante – décélération.
Imposer cette vitesse. Extraire dans un fichier .csv la vitesse de rotation au
niveau du moteur.
4. On modélise le couple résistant à la sortie par une valeur de 0,1Nm. Imposer ce
couple. Extraire dans un fichier .csv le couple au niveau du moteur.
5. A partir des fichiers, calculer la puissance fournie par le moteur.
6. Sous Solidworks, afficher la puissance fournie par le moteur et comparer avec la
puissance trouvée dans la question 5. Conclure
7. A partir des autres assemblages (2 joints assemblés), montrer que dans les deux
cas, la transmission est homocinétique.
2
IUT GMP2
Exercice 3 Exercice 3 : Lève barrière Sinusmatic
On fournit l’assemblage du lève barrière Sinusmatic.
1. Imposer la gravité suivant l’axe z. 2. Imposer une vitesse de rotation sur le bras d’entraînement tel que la barrière
s’ouvre en 2s. Afficher la vitesse de la Lice (Barrière), le couple moteur et la
puissance délivrée par le moteur.
3. Dans la réalité la vitesse ne peut pas être constante au démarrage. En
supposant une répartition en « sinus » de la vitesse, paramétrer cette évolution
dans un fichier. Comparer avec la question précédente, la vitesse de la Lice, le
couple moteur et la puissance délivrée par le moteur. Conclure par une analyse
théorique.
3

Documents pareils

DIRECTION ASSISTÉE ELECTRIQUE DE RENAULT TWINGO

DIRECTION ASSISTÉE ELECTRIQUE DE RENAULT TWINGO - R2 (O, x2 , y 2 , z2 ) à l’arbre de sortie 2 tel que 02  ( x '0 , x2 )  (z0 , z2 ) - R3 (O, x3 , y3 , z3 ) au croisillon 3 tel que x2  x3 et z1  z3 L’arbre d’entrée 1 et l’arbre de sortie 2 ...

Plus en détail