Land Rover Defender 110 SW Td5

Commentaires

Transcription

Land Rover Defender 110 SW Td5
Vendredi 28 février 2014
Thomas WAELDELE pour MonJournalAuto.fr
En résumé :
Land Rover Defender 110 SW Td5
 Évolution du Land
Rover commercialisé en 1948
Si les voitures étaient des animaux...
L
e defender serait un dinosaure.
Surtout dans cette imposante
version à châssis long et double
banquette dans le coffre, qui lui
donne une stature plus à l’aise dans les
grands espaces qu’en ville. Et aussi
pour sa présence depuis plus de 50 ans
dans la paysage automobile mondial,
présence qui va malheureusement
s’arrêter.
Pour une fois, parler de ligne ne sera
pas incongru. Si les berlines se parent
de courbes douces et agréables, ici, on Une ligne à nulle autre pareille...
n’est pas là pour flatter les pupilles.
Tout est carré (sauf les roues et les phares) et opti- Bref, vous l’avez compris, on n’est pas là pur rigoler.
misé pour … on se demande. En tout cas, le pragma- Et si je continuais mon parallèle animal, je dirais que
tisme a été prioritaire à l’aérodynamisme, on verra ce Land est une tortue. Oui, il se traine sur la toute,
après pourquoi et avec quelles incidences.
est pataud (c’est peu de le dire), surtout quand on
est seule dedans. L’arrière, prévu pour supporter
une charge de plus d’une tonne, a vite tendance à
jouer les danseuses, même en ligne droite. L’action
sur le volant est donc quasi permanente pour maintenir l’engin en ligne droite.
Et je ne vous parle pas des freins dont l'action sur la
pédale nécessite fermeté et engagement. Disons que
le frein moteur est voter meilleur allié pour ralentir
ce camion déguisé.
Mais si les tortues sont peu à l’aise sur le sable, elles se
transforment en plongeant dans l’eau. Quittez la route
pour les sentiers battus et autres dunes et vous découRustique mais solide, l’intérieur fait la part belle (sic)
vrirez un tout autre véhicule. Sûr de ses appuis et de sa
aux aspects pratiques et laisse le luxe au Range Rover.
motricité il évolue dans les chemins escarpés avec une
agilité déconcertante et étonnante quand on l’a conduit
A l’intérieur, pas de miracle, on reste dans la même quelques instants auparavant sur route. Capable de
veine, avec du carré et de l’efficace. Voire du rus- grimper aux arbres (on aurait presque envie d’estique. Les finitions sont basiques mais solides, les sayer), voilà le Defender dans son élément.
ajustements approximatifs, mais efficaces. Et l’équi- En guise de conclusion, il ne faut pas se tromper sur
pement me direz-vous ? Ben on a un volant, c’est l’utilité de ce véhicule à part. Je parlais de rustique, il
déjà bien non ? Si quelques séries spéciales (Tomb convient d’ajouter utilitaire. Capable de supporter des
Raider notamment pour les fans) arborent des bijoux charges lourdes, d’embarquer 9 personnes sur des
affriolants, nous sommes ici face à une version de routes infréquentables par d’autres, il se révèlera excelvase, à bord de laquelle vous pouvez ouvrir des lent dans ces conditions et peu adaptées dans les autres .
meurtrières (à la main) pour vous rafraîchir, appré- Tout le contraire des récents crossover qui essaye de
cier le manque de maintien des sièges, etc.
marier l'impossible. Un dinosaure, je vous disais...
 Tout-terrain pur et
dur
Fiche Technique
Moteur
2.495 cm3 - L5
Puissance
122 ch à 4.000 trs/min
Couple
300 Nm à 1.950 trs/min
Pneus
205/80/16
0-100 km/h
16.8 s
Reprises
80-120 : nm
V Max
135 km/h
Conso
Moyenne : 10.5 l/100km
Urbaine : 12.7 l/100km
Avec la Defender, ce qui m’a fait plaisir :
Un Art de vivre à part entière. Une voiture sans
compromis qui excelle dans ce pour quoi elle est
prévue et délaisse le reste. Vous ne demanderez
jamais à une Caterham de traverser la France à son
bord, ici c’est pareil. Roulez hors chemins goudronnés, chargez-le, emmenez voter famille dans des
endroits inaccessibles et vous en serez heureux.
Extra-urbaine : 9.7 l/100km
Et cette longévité. Sans changer. Si la Golf ou la Corvette sont présentes sur nos routes depuis des années,
elles ont évolué à travers les âges pour s ‘adapter et
suivre l’évolution naturelle de l’automobile. Pas le Defender. Conscient de sa différence et des atouts qu’elle
lui procure, il a continué à séduire ses fans, qui sont
désormais des collectionneurs...
Poids à vide
1.980 kg
Vol coffre
suffisant
Prix
15.000 € (environ)
Dim (L/l/h)
4.60/1.79/2.08 m
© Thomas WAELDELE pour MonJournalAuto.fr – Tous droits réservés

Documents pareils

Pontiac Firebird V8 400 ci 1976

Pontiac Firebird V8 400 ci 1976 L’oiseau de feu Si cette deuxième génération n‘est pas la plus connue de notre côté de l’Atlantique (la troisième fut révélée par la série K2000 en 1982), il n’en est pas moins un modèle clé dans l...

Plus en détail

Ferrari 575 Maranello

Ferrari 575 Maranello centaine m’a-t-on dit), j’attendrai certainement en- quelques kilomètres, mais on a aussi tous les sens en core un peu avant de réaliser cet essai. Bref, je éveil, tant elle entre en communion avec...

Plus en détail