Le mouvement sportif - Tohme.fr

Commentaires

Transcription

Le mouvement sportif - Tohme.fr
Rami TOHME
Master 1 MESC
Institut de Management de l’Université de Savoie
Année 2005-2006
Métiers de l’encadrement
Le mouvement sportif
Définition
Le mouvement sportif est l’ensemble des structures qui œuvrent en faveur de la
pratique, du développement et de l’organisation du sport
Il relie les organismes sportifs (Associations, Comités, Fédérations) aux institutions
nationales
(Communes,
Départements,
Régions,
État)
et
à
la
communauté
internationale (États, Continents, Monde entier).
La naissance du mouvement sportif français
Début du XIXè siècle : Influence de la gymnastique suédoise et des loisirs
aristocratiques anglais
1830 : Développement de la gymnastique en France
1860 : Première « société de gymnastique »
1872 : Premier club de football
1873 : Union des Sociétés de Gymnastique de France
1898 : Premières fédérations affinitaires
Organisation du sport en France
Le développement de la pratique sportive, le développement des activités sportives et
la nécessité d’organiser des compétitions entre clubs ont mené à une organisation
sportive française très structurée.
France
Échelon national
Fédération
Comité
régional
Comité
régional
Comité
régional
Échelons intermédiaires
Comité
départemental
Échelon local
Association
Comité
départemental
Association
Association
Association
Les fédérations sportives
Qu’est-ce qu’une fédération ?
Une fédération est une union d’associations sportives (loi du 16/07/1984). C’est ellemême une association type loi du 01/07/1901.
La fédération exerce son activité en toute indépendance, bien qu’elle soit sous la
tutelle du ministre des sports, sauf les fédérations scolaires et universitaires qui,
elles, sont sous la tutelle du ministre de l’éducation nationale).
Missions des fédérations :
Promouvoir l’éducation par le sport
Développer et organiser la pratique du sport
Former et perfectionner leurs cadres bénévoles
Délivrer des licences et des titres fédéraux
Faire respecter les règles techniques et déontologiques de leur discipline
Les organes décentralisés des fédérations :
Pour faciliter les relations entre les associations sportives locales et les fédérations,
existent les comités régionaux ou ligues régionales, et les comités départementaux.
Ces structures, plus proches des collectivités territoriales, sont les partenaires
privilégiés des directions régionales et départementales de la jeunesse et des sports.
Elles sollicitent l’aide matérielle et financière des conseils généraux et régionaux et
organisent des compétitions départementales et régionales, et les éliminatoires des
compétitions nationales.
Le rôle de l’Etat
On distingue plusieurs types d’organisations du sport, selon les pays.
Aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, il n’y a aucune intervention des pouvoirs
publics. L’organisation du sport est laissée au secteur privé.
Dans les pays d’Europe de l’Est, le système sportif était étatisé, à la manière du
secteur culturel et social.
En France, on peut qualifier l’organisation de système mixte :
Enseignement de l’EPS par l’État
L’État contrôle la délivrance des diplômes
Le développement et l’organisation des activités sportives est assuré par des
groupements privés
La loi du 16/07/1984 :
Elle formalise le système mixte français, en établissant le cadre des délégations
confiées aux fédérations, et leurs relations privilégiées avec les partenaires publics :
ministère, conseils régionaux et généraux, communes.
Elle donne aux fédérations une véritable mission de service public, ce qui leur permet
d’obtenir de nombreuses aides matérielles et financières de la part de l’Etat.
Elle instaure la règle selon laquelle un sport ne peut être représenté que par une
seule fédération.
Évolution actuelle du mouvement sportif
Actuellement, le mouvement sportif évolue, avec la croissance de la pratique sportive
et surtout du sport spectacle. Cela engendre une valorisation sociale des personnes
engagées dans le mouvement sportif, et, par conséquence, un certain statut social.
Cela se concrétise par la professionnalisation de nombreux postes anciennement
bénévoles, comme les entraîneurs, les managers, les soigneurs, les masseurs, les
directeurs sportifs, les gestionnaires d’installations, les journalistes sportifs, etc.