AEROPORT DE TOULOUSE

Commentaires

Transcription

AEROPORT DE TOULOUSE
AEROPORT DE TOULOUSE
VCS assure la redondance et la disponibilité des données
de l’aéroport de Toulouse-Blagnac
Plus de 6 millions de passagers transitent annuellement
par l’aéroport de Toulouse-Blagnac. Gestion des
passagers, entretien des pistes, affectation des
postes avions, contrôle d’accès de l’aéroport,
vidéosurveillance, tri et contrôle des bagages, gestion
des parcs automobiles… La société aéroportuaire
assure l’ensemble de ces prestations auprès des
entreprises du site. Afin de garantir une continuité
de service optimale et d’assurer la continuité d’accès
aux données, l’aéroport s’est doté d’une infrastructure
dédiée, articulée autour de la solution de clustering
multi-plateformes VCS de Symantec et de Veritas
Storage Foundation™ HA for Windows.
« Afin de minimiser
les temps d’arrêt des
applications, nous
avions tout intérêt à
nous tourner vers un
outil fiable et reconnu
sur le marché tel que
VCS »
Laurent Verbiguié
Directeur informatique de
l’aéroport de Toulouse-Blagnac
Véritable ville dans la ville, l’aéroport de Toulouse-Blagnac rassemble
compagnies aériennes, assistants aéroportuaires, administrations,
commerces, loueurs… Tous œuvrent quotidiennement au service
des passagers. La société aéroportuaire orchestre l’ensemble. Pour
répondre à la croissance du trafic (7 millions de passagers prévus
en 2011) et accroître le confort et la qualité de service pour ses
clients et passagers, elle investit fortement dans de nouveaux
équipements et applications (38 millions d’euros en 2007). En 2007, la
direction informatique engageait une réflexion en vue d’optimiser la
disponibilité et la continuité de service des applications de l’aéroport.
« Nous avons pris la mesure des enjeux liés à la haute disponibilité
des données. Notre priorité a donc été de mettre en place une salle
informatique de secours en complément de notre salle principale et
de disposer de disques en miroir au sein d’un réseau SAN. Sur cette
base, nous avons souhaité établir une infrastructure informatique
redondée afin d’assurer la continuité de la production quel que soit le
type de panne et ce, sans faire basculer chaque application », explique
Laurent Verbiguié, directeur informatique de l’aéroport de ToulouseBlagnac.
Veritas Cluster Server comme une évidence
Dès lors, sur quel outil de clustering multi-plateformes s’appuyer ?
L’équipe a rapidement opté pour Veritas Cluster Server (VCS), une
solution établie. « Afin de minimiser les temps d’arrêt des applications,
nous avions tout intérêt à nous tourner vers un outil fiable et reconnu
sur le marché tel que VCS. Tel fut notre choix et bien nous en a pris
car il a répondu à nos attentes en tous points », témoigne Laurent
Verbiguié. Autre argument décisif : VCS prend en charge plusieurs
types de plates-formes d’exploitation. Or, les systèmes Windows
et Linux cohabitent au sein de l’infrastructure informatique de
l’aéroport.
Secteur d’activité
Gestion aéroportuaire
Solution
Veritas Cluster Server
Avant même d’étendre le dispositif,
l’équipe informatique l’a éprouvé sur
deux applications métier connues :
le système de téléaffichage de
l’aéroport et le système d’information
aéroportuaire dédié à la gestion des
vols et des passagers.
Les données des deux applications
ont été redondées grâce à VCS et
mises en service en 2007. Les deux
projets se sont parfaitement déroulés
dans la mesure où, reconnaît Laurent
Verbiguié, son équipe maîtrisait les
applications métiers. Qu’en serait-il
avec une application industrielle plus
sensible ? La réponse n’a pas tardé car,
en 2008, l’aéroport a fait l’acquisition
d’un système intelligent de traitement
des bagages avec contrôle et tri
automatique.
Vue d’ensemble
Enjeux
• Garantir aux entreprises du
site aéroportuaire un service
optimal, sans interruption ;
• Assurer la redondance des
données.
Solution et environnement
• Veritas Cluster Server ;
• Veritas Storage Foundation HA
for Windows ;
• Environnements Windows et
Linux ;
• 2 500 connexions réseau ; 100
serveurs ; 600 postes de travail ;
600 périphériques ;
• Matériel : 4 commutateurs
Brocade ; 4 baies Hitachi ; 4
métro clusters…
Bénéfices
• Continuité de la production
garantie quel que soit le type
de panne ;
• Des données répliquées grâce
à la mise en miroir des données
entre les baies.
Un enjeu : améliorer les temps de
réponse du tri bagage
« Il s’agissait d’automatiser le traitement
des bagages de soute et de centraliser
leur contrôle à 100 %. Pour ce projet
industriel d’envergure, nous avons
travaillé avec les sociétés Alstef et
Beumer, explique Laurent Verbiguié.
L’enjeu était de taille : toute interruption
du service de tri bagage, même d’un
quart-d’heure, ne peut être tolérée »,
rappelle-t-il. Au sein du système de tri
bagage, l’équipe informatique a assuré
la sécurisation de l’accès aux données
de 2 applications clés : un module de
gestion des chariots et un module de
gestion des vols traités et du nombre
de bagages enregistrés. La majeure
partie du travail a porté sur les temps
de réponse, une problématique clé
pour ce type d’application sensible.
« Dès le mois de décembre 2007, nous
avons travaillé avec l’éditeur Alstef en
vue d’optimiser les temps d’écriture
simultanés sur deux disques distants.
De son côté, le constructeur Beumer
a adapté son application », détaille le
directeur informatique de l’aéroport de
Toulouse-Blagnac.
VCS assure le basculement immédiat
des applications
L’éditeur Symantec a accompagné
l’équipe informatique de l’aéroport
tout au long du projet. VCS et
le module Volume Manager de
Storage Foundation HA for Windows
constituent la clé de voûte du dispositif.
VCS automatise le basculement des
applications entre les deux salles : « nous
basculons les données de baie à baie
entre les deux salles. Si nous perdons
une baie, nous basculons sur l’autre et,
avec elle, l’application correspondante.
Nous couvrons ainsi tous les cas de
figure », se félicite Laurent Verbiguié.
VCS permet à l’administrateur de
surveiller, gérer et analyser les clusters
à partir d'une seule console Web. « Il
nous offre une incontestable souplesse
et facilité d’utilisation », fait remarquer
Laurent Verbiguié.
Un retour sur investissement
immédiat : la qualité du service rendu
Après des phases de tests concluantes
(coupures de réseaux, coupures de
baies…), l’infrastructure de continuité
des opérations a été mise en place
avec, en son sein, le système de tri
bagage. L’ensemble est opérationnel
depuis la fin de l’année 2008.
L’intérêt économique de la nouvelle
architecture est directement lié à son
bon fonctionnement. « Concernant
l’application de tri bagage, l’installation
doit nécessairement fonctionner sans
interruption. Sans quoi, le service ne
serait pas rendu par l’aéroport. Les
compagnies aériennes seraient donc
en mesure de nous faire payer des
pénalités. L’effet serait immédiat,
sans compter la gène et l’inconfort
occasionnés pour le passager », souligne
Laurent Verbiguié. Le contrat est donc
rempli pour l’ensemble des acteurs, au
premier rang desquels figure Symantec.
L’infrastructure de haute disponibilité
est désormais prête pour accueillir
de nouvelles applications de la zone
aéroportuaire : contrôle d’accès de
l’aéroport, vidéosurveillance, gestion
des parcs automobiles…
Copyright © 2009 Symantec Corporation. Tous droits réservés. Symantec et le logo Symantec, ainsi que toute autre marque commerciale appartenant à la liste des marques commerciales
Symantec, mentionnée ou à laquelle il est fait référence dans le document sont des marques commerciales ou des marques déposées de Symantec Corporation ou de ses filiales aux EtatsUnis et dans d'autres pays. Les autres noms peuvent être des marques commerciales de leurs détenteurs respectifs. Toutes les informations produit peuvent faire l'objet de modifications
sans préavis.