Citytrip - Ligne Bleue

Commentaires

Transcription

Citytrip - Ligne Bleue
Citytrip
Prague
Il est aujourd’hui difficile de croire que Prague
fut, durant ses années communistes, une capitale aux reflets gris et à l’ambiance plutôt morne.
Mais les temps changent, et Prague évolue.
L’atmosphère sombre du bloc de l’Est n’est plus
qu’un vague souvenir, ou presque. Depuis la révolution, la tristesse a cédé la place à la commercialisation et à l’ambition. Fort heureusement, la
plupart des quartiers de Prague ont conservé
leur apparence d’antan : médiévale et monumentale. Imaginez un mélange de bâtiments et
d’architectures des périodes romaine, gothique
et baroque, teinté d’influences de la renaissance,
de la néo-renaissance et du cubisme, et même
d’une indéniable touche de style soviétique, si
typique. L’architecture moderne n’est pas en
reste, avec des bâtiments dessinés par exemple
par Frank Gehry ainsi que par l’architecte Eva Jiricna, originaire de Tchéquie. La ville compte aussi son lot de centres commerciaux modernes, de
restaurants design, de caves vibrant au son du
jazz et de clubs où d’éminents DJ font tourner
les platines, et tout autant de pubs traditionnels
et conviviaux, de cafés richement décorés et de
Grands Cafés à l’esprit bohème. Donnez-vous le
temps de vous imprégner de cette ville… pour en
comprendre l’essence même.
Informations pratiques
Au départ de Bruxelles, comptez 1 h 30
de vol pour rejoindre Prague sans escale,
avec Brussels Airlines ou Czech Airlines.
L’aéroport de Prague-Ruzyne se situe à
environ 16 kilomètres du centre-ville et
le trajet dure 20 à 25 minutes en taxi, ou
environ 55 minutes avec les transports
en commun. La solution la moins chère
est le minibus Cedaz qui vous attend juste
devant le terminal des arrivées. Le prix
moyen est de 4,50 euros pour un aller
simple. Il vous suffit d’acheter votre ticket
auprès du chauffeur. Ces minibus assurent
la navette entre l’aéroport et la place de la
république (Náměstí Republiky) entre 6 et
9 heures, départ toutes les 30 minutes.
Les retours vers l’aéroport sont assurés
entre 6 et 21 heures. Vous pouvez
également prendre le taxi : prévoyez alors
entre 25 et 42 euros pour la course, en
fonction de la situation de votre hôtel
dans la ville. Essayez de prendre un taxi
AAA. Il est bien entendu possible de régler
votre transfert vers l’hôtel au préalable.
Staré Mesto
Ce quartier, qui constitue la Vieille Ville pragoise,
est un concentré de ruelles étroites entourant la
place de la Vieille Ville (Staroměstské náměsti).
Certains sentiers entre la place de la Vieille Ville
et la place Wenceslas, côté Sud, respirent
encore l’atmosphère du quartier d’autrefois,
fief commercial et industriel depuis la nuit des
temps. Bon nombre de ces bâtiments idylliques
sont aujourd’hui occupés par des grossistes
étrangers, Russes pour la plupart, qui vendent
pratiquement tous les mêmes souvenirs et
marchandises d’intérêt discutable. Sur la place
de la Vieille Ville se dresse l’une des principales
attractions touristiques de Prague : l’horloge
astronomique. Installée dans la façade de l’hôtel
de ville, cette horloge réputée indique l’heure,
la phase lunaire, les jours, la position du soleil et
même celle de la lune dans le ciel. Souvent, les
touristes attendent patiemment l’ouverture des
deux fenêtres et le fameux défilé des apôtres.
Par son immensité, la place de la Vieille Ville est
l’endroit idéal pour admirer quelques-unes des
cent tours de Prague, notamment la double tour
de l’église Notre-Dame de Týn, qui semble
sortie tout droit d’un Disney et forme l’exemple
parfait d’une architecture gothique à l’intérieur
baroque. Les amateurs ne manqueront pas
d’assister à une messe dans cette église. Attention
toutefois : Staré Město est aussi le quartier le plus
touristique de la ville et, par conséquent, il faut
souvent s’éloigner quelque peu pour trouver
des adresses offrant un bon rapport qualitéprix. Agréable à visiter malgré la cohue, la Cour
du Týn ou Ungelt est un ensemble de maisons
historiques du XIIe siècle, bâties autour d’une cour
intérieure des plus charmantes. Ici, l’ambiance
est plus sereine que touristique, et quelques
sympathiques restaurants et enseignes sont
prêts à vous recevoir. Parmi les bonnes
adresses de la Vieille Ville, citons la boutique Laly
Vintage, très agréable, proposant des trésors
de seconde main comme des chaussures, des
accessoires et même des costumes sur mesure.
Les végétariens et végétaliens franchiront sans
hésiter la porte du restaurant Maitrea. Au
menu, vous trouverez aussi des plats du terroir
tchèque, mais sous forme végétarienne. Les prix
sont raisonnables et les amateurs de poisson
ou de viande trouveront également de quoi se
régaler. Quant à la vie nocturne dans la Vieille
Ville, s’il n’y avait qu’une adresse à citer, ce serait
le Chapeau Rouge. Ce club avec bar et salle de
concert accueille un public composé de locaux,
d’expatriés, d’étudiants et de touristes.
Malá Strana
Le fameux Pont Charles relie la Vieille Ville au
quartier de Malá Strana, le « petit côté de
Prague » situé à l’est de la rivière Vltava. Le
quartier de Malá Strana englobe la verte colline
du Parc Petřín, avec sa copie (plus petite) de la
Tour Eiffel, accessible par funiculaire. La visite
au sommet est fortement conseillée, vous y
découvrirez une vue magnifique sur Prague.
Juste sous le château, des palais baroques érigés
le long de ruelles étroites et pavées abritent
des ambassades et des hôtels de luxe. Malá
Strana est, vous l’aurez compris, un agréable
quartier pour se ressourcer et en profiter, dans
le même temps, pour visiter quelques curiosités
importantes de la ville comme l’église SaintNicolas et son impressionnante coupole verte.
Ce monument constitue l’une des plus grandes
réalisations en style baroque propre à Prague.
Au plafond s’étend la plus longue fresque
d’Europe. Les clochers et l’imposante coupole
verte peuvent être visités. Le palais Wallenstein
et ses époustouflants jardins valent eux aussi
le détour. Empruntez l’artère principale, la rue
Nerudova, et promenez-vous à la recherche
d’un souvenir original. Sous le Pont Charles se
trouve l’île Kampa, la Venise de Prague. Cette
presqu’île séduit par ses excellents restaurants,
son splendide parc et son musée d’art moderne,
le Musée Kampa. Pour rester dans l’atmosphère
du Malá Strana, installez-vous à une table du
Pálffy Palác, à l’intérieur extravagant et rococo.
Pour un dîner en terrasse sur la rive de la Vltava,
rendez-vous au restaurant Sovovy mlýny, sur la
Kampa.
Hradcany
Dressé sur une colline rocheuse, le quartier
fortifié des Hradčany domine la ville de manière
convaincante. Il abrite le Parlement tchèque, le
Château de Prague et le Couvent de Strahov.
Le Château de Prague, avec sa longue façade
courant sur 500 mètres, est l’un des plus grands
complexes de palais fortifiés au monde. Ne
manquez sous aucun prétexte la relève de la
garde, qui a lieu toutes les heures à l’entrée
de l’enceinte. Selon certaines découvertes, le
quartier des Hradčany a été érigé au IXe siècle.
Connu également pour son mélange riche de
styles architecturaux, le quartier constitue la
partie la plus monumentale de Prague. Citons
notamment les luxueux palais urbains bordant
la place de Hradčany, ainsi que la Cathédrale
gothique de Saint-Guy. Sur le chemin du
retour, vous pouvez échapper à la foule et aux
nombreux touristes en empruntant des ruelles
moins connues, qui descendent à travers les
coteaux parsemés de jolis jardins, de pavillons
romantiques et de maisonnettes charmantes.
Nové Mesto en Vysehrad
Nové Město, la « ville neuve », est aujourd’hui
le cœur commercial de Prague, où les grands
hôtels côtoient les banques, restaurants
et théâtres. Ce quartier a été construit au
XIVe siècle, par manque de place dans la vieille
ville. La place Wenceslas, véritable cœur
du quartier, vaut le détour. Ne manquez pas
non plus la longue avenue commerçante Na
Příkopě, où s’alignent les boutiques et galeries
les plus chics. Si ce quartier est relativement
touristique, de nombreux Praguois s’y
déplacent aussi, vaquant à leurs occupations
quotidiennes. Parmi les bonnes adresses
du coin, citons le Švejk restaurant U Karla,
un bar bohème typique avec restaurant. La
brasserie U Fleků propose un large choix de
bières et dispose d’une belle carte de menus.
Le Théâtre national, avec son extension
reflétant le cubisme tchécoslovaque, vaut le
détour. Le bâtiment cubique et controversé
reçut d’abord le nom de Laterna Magika,
avant d’être baptisé Nova Scena. Ceux qui
souhaitent assister à une représentation de
ballet moderne, par exemple, ne manqueront
pas de s’y rendre. Le Café NoNa, à l’intérieur,
est l’endroit idéal pour se désaltérer en
feuilletant quelques magazines. Les tables
se remplissent rapidement après 16 heures.
Tant que vous êtes dans le quartier, allez jeter
un œil à la Dancing House de Frank Gehry.
Ce bâtiment remarquable est construit sur un
terrain riverain au coin de la Rašínovo nábřeži
et de la Resslova. Inaccessible au public,
l’immeuble vous accueille toutefois dans son
restaurant La Perle de Prague, au septième
étage, servant une cuisine gastronomique.
Vyšehrad
Vyšehrad signifie « Haut Château », une
appellation qui prend tout son sens lorsque
vous découvrez ce quartier plutôt calme et
moins touristique. Situé au sud de la ville neuve,
l’endroit est idéal pour échapper un instant à
la foule. Cette colline rocheuse, où les espaces
verts alternent avec les bâtiments, constitue
en fait le site légendaire de la naissance de
Prague. S’y dresse notamment l’église SaintPierre et Paul, avec son cimetière où reposent
de nombreuses célébrités tchèques, comme
Alfons Mucha. Qu’il est agréable d’organiser
un pique-nique le long de la rivière, à l’instar
des Praguois qui se retrouvent souvent ici lors
des week-ends ensoleillés. Ne manquez sous
aucun prétexte le Hospůdka Na Hradbach, le
jardin de la bière situé au sommet de Vyšehrad.
Vous y dégusterez la fameuse saucisse
locale klobasa, grillée et servie sans fioritures
avec une bière bon marché. Le rendezvous idéal pour une longue soirée d’été !
Josefov
Totalement entouré par la Vieille Ville et au
nord de la place du même nom se trouve
le quartier juif de Prague, le Josefov, baptisé
ainsi en hommage à l’empereur Joseph II. Fait
remarquable, le quartier a été épargné par
les Nazis pendant la guerre car ces derniers
voulaient faire de Josefov « le musée d’une
race éteinte ». Le quartier est aujourd’hui un
site commémoratif de l’horreur connue par les
juifs et des innombrables siècles d’oppression.
S’y dressent encore six synagogues, ainsi
qu’un impressionnant cimetière ancien
comptant des milliers de pierres tombales.
Ces monuments ne peuvent être visités
qu’en compagnie d’un guide. Les amateurs
de shopping trouveront quant à eux leur
bonheur dans les ruelles de Dlouhá et Dusní,
entre autres, où se situent de nombreux
magasins de design et plus petites enseignes.
L’avenue Pařížská est la Bond Street praguoise,
temple du chic et du luxueux. Pour acheter
un souvenir original, rendez-vous chez Naoko
sur Revoluční, non loin du centre commercial
Palladium. Vous y trouverez une multitude
de produits de cuisine et, de l’autre côté du
magasin, un espace décoration d’intérieur et
jardin. La salle de concert du Rudolfinum, de
style néo-renaissance, est parfaite pour une
soirée de musique classique. Pour davantage
de choix, poussez la porte du NoD où les
concerts se marient aux représentations et aux
expositions. Vous pouvez également y boire un
verre et, pourquoi pas, finir la soirée au Roxy,
une valeur sûre de la vie nocturne à Prague.
Zizkov en Vinohrady
Séparés du centre historique de Prague par la
fort laide Magistralu, chaussée à deux bandes
qui s’étend du Nord au Sud, ces deux quartiers
valent néanmoins certainement le détour.
Dans Vinohrady, les luxueuses maisons de la
néo-renaissance respirent encore la richesse
du temps jadis. Le quartier regorge de jolies
placettes et de charmantes ruelles, bien moins
fréquentées par les touristes que l’autre côté
de la Vltava. Vous pouvez prendre comme
point central la place Náměstí Míru, où se
tiennent parfois des marchés aux puces. Si la
Vinoradská représente l’artère principale du
quartier, la Mánesova, parallèle, s’avère plus
charmante à parcourir. Imprégnez-vous de
l’atmosphère locale dans d’agréables bars tels
que le Blatouch. L’endroit idéal pour savourer
un délicieux en-cas et une bonne boisson
chaude les jours de pluie ou de grand froid.
L’été, préférez-y le pub Kafárna Na kus řeči :
de la musique live en plein milieu d’un parc
résidentiel, arrosée de bière fraîche à foison et
accompagnée de délicieuses pizzas. Un peu
plus loin, dans le quartier populaire de Žižkov,
règne encore cette ambiance d’autrefois
typique au bloc de l’Est. Ce qui rend le quartier
si particulier, c’est l’esprit totalement libre de
ses habitants. La rue Borivojova constitue un
bon point de départ pour découvrir le quartier.
Jadis un quartier rigoureux et d’empreinte
communiste, Žižkov est aujourd’hui en plein
essor et regorge de charme. Le quartier
compte le plus grand nombre de cafés (plus
de 300) par habitant à Prague. Les anciens
immeubles sont remis en état tandis que
de nouveaux cafés et restaurants branchés
ouvrent un peu partout dans les rues. La zone
à l’ouest du quartier est connue pour sa forte
concentration de bordels, de clubs de striptease et de bars bon marché. Grimpez en haut
de la tour de télécommunications de Žižkov
(216 mètres !) pour profiter de la plus belle
vue sur la ville. Le restaurant y est certes fermé,
mais l’espace d’observation au-dessus reste
accessible. Les connaisseurs vous conseilleront
le Noy, un restaurant arménien situé dans le
quartier Žižkov. Laissez-vous tenter par les
Pelmeně, des nouilles artisanales fourrées de
haché épicé et agrémentées d’une sauce à l’ail
onctueuse.
3 choses à ne pas manquer
• Le Musée Mucha et ses œuvres et posters originaux d’Alfons Mucha, célèbre artiste
tchèque. Le Musée est abrité dans le fabuleux Palais Kaunický, dans le centre. Panská 7
• Rendez-vous en funiculaire à l’observatoire de la colline de Petřín pour tout savoir sur
l’astronomie et regarder le ciel à travers d’immenses télescopes. Petřín 205
• Le Kino Lucerna, l’un des plus beaux cinémas d’Europe. Parfait pour une soirée
cinéma dans un fabuleux théâtre et ses balcons du 19e siècle. Vodičkova 36
Se restaurer
1. Maitra, Tynskáulicka 6/1064
2. Pállfy Palác, Valdštejnská 14
3. Sovovy mlýny, U Sovovýchmlýnu 2
4. Švejk restaurant U Karla, Křemencova 7
5. Café NoNa, Národní 4
6. NoD, Dlouhá 33
7. Hospůdka Na Hradbach, Vyšehrad Beer
Garden
8. Noy, Koněvova 251
9. Blatouch, Americká 17
10. Kafárna Na kus řeči, Bezručovysady 1
11. La Perle de Prague, Rasinovonabrezi 80
Shopping
12. Laly Vintage, Štupartská 3
13. Naoko, Revoluční 24
Sortir
14. Chapeau Rouge, Jakubská 2
15. Roxy, Dlouhá 33
À faire/voir
16. Salle de concert Rudofinum, Plackeho
Namesti

Documents pareils

Voyage - EUROPEAN HABITAT

Voyage - EUROPEAN HABITAT Les LOFTS KŘIŽÍKOVA sont nés de la réhabilitation du bâtiment industriel fonctionnaliste d’origine en un immeuble d’habitation tout près de la station de métro Křižíkova. CORNLOFTS Šaldova est un i...

Plus en détail

Cinq promenades à Prague

Cinq promenades à Prague découvrirez le mieux les beautés de Prague. Les visiteurs de Prague s’en rendent vite compte : pour visiter un grand nombre de sites parmi les plus intéressants du centre historique, il faut se dép...

Plus en détail