14-Le-tourisme-religieux-samedi-24-mai-2014

Commentaires

Transcription

14-Le-tourisme-religieux-samedi-24-mai-2014
Le tourisme religieux dans la Nièvre
La Société académique du Nivernais, présidée par Anne-Marie Chagny, archiviste diocésaine, en
partenariat avec la Société Nivernaise des Lettres, Sciences et Arts, a proposé une conférence
animée par Monseigneur Thierry Brac de la Perrière, samedi 24 mai, à la Médiathèque Jean Jaurès.
La Nièvre est une terre riche en patrimoine culturel, dont une grande partie est constituée par des
édifices religieux : trois cents églises, calvaires, oratoires, et une cathédrale recensés dans notre
département, atouts importants de notre région.
Que vient-on découvrir à Nevers ? ...
Bernadette
Lourdes a rapidement rayonné dans le monde
entier, le sanctuaire de Sainte-Bernadette, à Nevers,
lieu de ressourcement, accueille, chaque année,
180.000 pèlerins qui affluent, en témoignage de leur
foi, pour y déposer leurs intentions de prières.
Sainte-Bernadette génère des messages d'amour, de
paix et de pardon.
À longueur d'année, les nombreux touristes, de tous horizons, qui sillonnent le département
viennent découvrir la cathédrale Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte, avec ses vitraux contemporains,
œuvres des artistes : Viallat, Honegger, Rouan, Ubac et Albérola, les églises Saint-Pierre, SaintÉtienne, les architectes du monde entier viennent voir l'église Sainte-Bernadette du Banlay,
consacrée en 1966, l'œuvre de Claude Parent et Paul Virilio, où, prochainement, des maquettes y
seront installées.
 Que nos trois cents églises, lieux d'art, havres de paix et d'harmonie, que compte la Nièvre,
deviennent des lieux vivants ! Nos églises nivernaises peuvent être des parcours de tourisme
religieux à l'instar de Notre-Dame du Suprême-Pardon à Chiddes, ainsi que les nombreuses
chapelles, porteuses de foi et de sainteté, animées par des pèlerinages locaux : Sainte-Anne à
Chasnay, Notre-Dame-de-Grâce à Faubouloin à Billy-Chevannes la chapelle du Bois-Château
dédiée à Sainte-Catherine d'Alexandrie, Sainte-Agathe-de-Tannay.
Tannay est une étape du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, qui perpétue la tradition de
la "Madone des motards", chaque année, le premier dimanche de juillet, de nombreux motards se
rassemblent pour recevoir la bénédiction.
Notre père évêque a souligné : "Quand j'ai l'occasion de retourner dans tous ces lieux, je ressens
une dimension religieuse mêlée à une certaine ferveur renouvelée".
 Les monastères, tels que la Visitation et le Carmel sont des hauts-lieux de tourisme religieux, à
l'exemple de Lyon, où au Carmel, davantage de projets sont mis en œuvre pour favoriser le
tourisme religieux.
 La route de Saint-Jacques de Compostelle, à partir de Vézelay, traverse toute la Nièvre. Le
tourisme généré par l'attrait de sa célèbre basilique Sainte-Marie-Madeleine, un des hauts-lieux
du christianisme, est le départ d'un des chemins de Compostelle. Le pèlerinage se distingue du
tourisme religieux par une démarche de transformation intérieure à laquelle s'ajoute la dimension
de sacré.
Les pèlerins se rendent à la basilique, avec son imposante nef de 62 mètres, pour se recueillir ou
pour recevoir la bénédiction de départ, à la fin des laudes, chantées par les moines.
Il est très important de bien valoriser la manière d'accueillir ces pèlerins à Nevers.
En raison de l'intérêt grandissant des touristes pour le sens religieux, le but primordial est de
montrer les enjeux pour la culture religieuse et générale dans notre département afin de prendre
des mesures pour l'accueil.
Défis de l'église et de la société évoqués par notre évêque
 Défi du témoignage de la foi en valorisant un bel itinéraire de tourisme religieux dans un
contexte de foi et de liturgie.
 Défi de l'accueil de tous, dans la diversité des cultures et des attentes, dans la manière
d'accueillir, de s'ouvrir à toutes les dimensions présentes dans l'église.
 Défi de la transmission d'une culture, le tourisme religieux doit parler, non seulement de la foi,
mais aussi de l'art et de la culture religieuse.
 Défi pour les acteurs socio politiques qui ont un rôle important à jouer.
 Défi de l'entretien du patrimoine religieux.
 Défi des collaborations dans le respect de la liberté.
 Ouverture et utilisation des églises en veillant à ce que la loi soit bien respectée, les églises
affectées au culte doivent garder une destination exclusivement cultuelle.
 Défi au développement de nouveaux transports collectifs.
D'autres sujets ont été abordés
 Réaménagement du chœur de la cathédrale de Nevers, en accord avec les autorités de l'état et
les autorités ecclésiales.
 "La nuit des cathédrales", qui s'est déroulée, pour la deuxième année consécutive, est une nuit
spirituelle appuyée sur le culturel.
 Des festivités se préparent pour les 150 ans de l'arrivée de Bernadette au couvent Saint-Gildard,
qui a été accueillie par les Sœurs de La Charité de Nevers, le 7 juillet 1866.
 Sauver les objets de cultes dans les églises abandonnées en créant un musée d'Art Sacré en lien
avec la Commission d'Art Sacré du diocèse de Nevers et du département.
Le tourisme religieux est une niche, une petite part du tourisme culturel, il peut conduire à un
développement de la pastorale du tourisme ; il est impératif de redynamiser la synergie entre
l'espace Bernadette, l'office de tourisme, la municipalité de Nevers et le département pour
valoriser ce tourisme destiné à accueillir le grand public, en créant un meilleur balisage et un lieu
d'accueil pour les pèlerins de Saint-Jacques, d'où la nécessité de se projeter sur une campagne de
sensibilisation et de communication en lançant l'édition d'un guide touristique religieux.
Cette conférence de Monseigneur Brac de la Perrière a visé à clarifier la notion de tourisme
religieux, au regard des pratiques touristiques et religieuses, présentes dans notre département.