Sujet de l`examen n° 4

Commentaires

Transcription

Sujet de l`examen n° 4
C ONSERVATOIRE N ATIONAL DES A RTS ET M ÉTIERS ( CNAM )
C AMPUS UNIVERSITAIRE DE S CHŒLCHER
BP 7216–2013, 97 275 S CHŒLCHER C EDEX
Licence d’Informatique – 2006/2007
NFP 121
– Examen no 4
Programmation Avancée
06 mars 2008
[durée: 2 heures]
Alban M ANCHERON
Remarques préliminaires
Tous les documents sont autorisés (à l’exception des documents multimédia et des copies – ou brouillons – des
autres auditeurs).
>
<
Préambule
Tous les ans, la Société des Yoles Rondes organise le Tour de Martinique des Yoles Rondes. Cette année,
cette organisation a décidé de réaliser un site web permettant aux internautes – du monde entier – de suivre le
déroulement de cet évènement. Toutefois, le coût de développement par une société privée étant prohibitif – et
la réputation des auditeurs du CNAM de Martinique n’étant plus à faire – c’est à vous qu’échoie la charge du
projet. Cependant, il vous faut faire encore une fois vos preuves en réalisant une esquisse du projet en un temps
limité (2 heures) et dans des conditions extrêmes de stress (un examen dont j’ai écrit le sujet). . .
>
A.
UML
se prononce YOu
<
aime elLE [10 points]
Voici un ensemble de textes extraits de http://www.yoles-rondes.com :
La Yole Ronde de compétition, évoluant à l’occasion des régates, est créée sans apport de
matériaux nouveaux. D’une longueur de plus de 10m, la coque, les membrures, les mâts, les « bois
dressés », les « va et vient » d’écoute, sont tous tirés de la forêt martiniquaise. Le bois le plus utilisé
est le poirier local. La vergue, elle, sort des champs de bambou du pays. Certains bois proviennent
de Guyane Française, comme le teck, ou l’angélique, dont sont faits la quille et le bordé. Sa jauge
est supérieure à 1 tonneau, son poids de 700kg, son prix supérieur à 18 000 Euros. [· · · ]
C’est sans nul doute sa fabrication artisanale qui donne à la yole toute son originalité et son
cachet authentique. Sa construction est vécue comme un évènement, suivi avec intérêt par les habitants de la commune. Les chantiers les plus célèbres sont ceux du François, du Marin, du Robert
et du Vauclin, d’où sont sortis de beaux produits. La peinture de la yole souvent confiée à un spécialiste car c’est un élément capital dans la conception final de l’embarcation. Bien avant la coupe
des premiers « bois » et son début de construction chez le charpentier, la yole est d’abord pensée
et calculée. La forme, la coupe, les côtes, les couleurs sont décidées de concert entre le propriétaire et le barreur. Le ou les sponsors contractés, le plan de financement établi, alors seulement le
charpentier de marine peut commencer son œuvre. [· · · ]
Les yoles peuvent comporter une ou deux voiles dont les mâts sont placés respectivement à
l’avant et au tiers de l’embarcation. Une vergue en bambou est placée au travers des mâts et est
1/2
NFP 121
– Examen no 4
CNAM
– Licence d’Informatique
destinée à soutenir la voile, qui peut atteindre 35 ou 40 mètres carrés quand le vent est faible. Avec
un vent de 25 nœuds, la surface moyenne des voiles est réduite respectivement de 15 et de 22
mètres carrés. [· · · ]
Un équipage comprend 11 hommes en moyenne, prenant part à la course à deux voiles, et huit
pour la course à une voile ou misaine. Pour cette dernière, l’équipage peut être réduit à 6 hommes
en cas de vent faible. Cet équipage se décompose en quatre parties : la barre, les manœuvres
d’écoute, les manœuvres de rappel avec les bois dressés et les cordes.
Afin de compléter les extraits ci-dessus, on supposera que chaque yole a exactement deux sponsors (cités dans
un ordre précis). Il est important de tenir compte également de l’origine de l’équipage (eu égard aux supporters)
ainsi que de la date de fabrication de la Yole. Enfin, le barreur de l’équipage est également appelé patron.
1. À partir du texte précédent, établissez un diagramme de classe.
2. Sachant que la course est organisée en étapes (ville A vers ville B, ville B vers ville C, . . . ), que le
classement à chaque étape est effectué à partir du temps de course et que le classement général est basé
sur les temps cumulés depuis le départ de la course, quel diagramme proposez vous pour modéliser la
compétition (il faut justifier son choix et donner le diagramme – bien évidemment) ?
3. Quel(s) mécanisme(s) UML proposez vous pour modéliser un abandon ou une disqualification ?
4. L’objectif du projet est de fournir un accès internet permettant de suivre le Tour de Martinique des Yoles
Rondes. Parmi les fonctionnalités demandées, on souhaite pouvoir visualiser le classement à chaque
étape, le classement général, accéder à des commentaires déposés par une équipe de spécialistes, et voter
pour son équipe préférée. Proposez un diagramme de cas d’utilisation correspondant.
>
B.
<
Yock n’ Yole [10 points]
1. En vous appuyant sur le diagramme de classe que vous avez proposé précédemment, écrivez le code
JavaTM des classes Yole et Equipage.
2. En supposant que les résultats des votes sont enregistrés dans un simple fichier (e.g., ‘votes.txt’) où
chaque ligne correspond à une yole identifiée par son nom suivi du nombre de votes exprimés pour cette
yole, écrivez le code JavaTM de la classe Votes, qui permet d’ajouter un vote en faveur d’une yole
donnée et d’afficher pour chaque yole le pourcentage de votes exprimés en sa faveur.
>
C.
<
Yole ou vélo [Question bonus]
1. Les commanditaires du projet souhaitent rentabiliser le travail que vous avez fourni et la Société des
Yoles Rondes souhaite s’associer avec le Comité Régional Cycliste de Martinique afin d’adapter le travail
effectué pour l’appliquer dans le contexte du tour cycliste international de Martinique. Cela vous semblet-il réalisable, et le cas échéant que proposez vous ?
>
<
Bon courage. . .
2/2
Alban M ANCHERON