COP : FO s`adresse au ministre

Commentaires

Transcription

COP : FO s`adresse au ministre
COP :
FO s’adresse au ministre
Montreuil le 20 mars 2012
Monsieur le Ministre
Lors d’une audience FO en décembre 2011 votre conseiller social avait
reconnu qu’effectivement la labellisation était en marche.
Il affirmait cependant que le service public d’information et d’orientation
n’était nullement remis en cause : « la labellisation ne doit pas se traduire
mécaniquement par des restructurations et des fermetures de services» « La
labellisation ne doit pas servir de prétexte à la fermeture des CIO, elle ne doit
pas être synonyme de rationalisation ».
Nous en avons pris acte, maintenant la parole doit être tenue !
Il vous appartient de donner toutes les garanties du maintien de tous les CIO.
Aucun poste, aucune antenne, aucun CIO ne doit fermer sous prétexte de
labellisation !
Que ce soit à Lille, en Charente, dans l’Eure, dans l’académie de NancyMetz, de Bordeaux, de Grenoble, partout, dans les comités techniques
académiques des projets de regroupement de CIO ou d’antennes –donc
des fermetures– sont présentés.
Le maillage national, c’est la force du service public d’orientation du
ministère de l’Education nationale: ce service doit être maintenu avec ses
personnels, ses postes, ses CIO.
Dans l’académie de Créteil, le recteur annonce au CTA la fermeture du CIO
de Villeneuve Saint Georges. Le rectorat, au prétexte que ce CIO est trop
petit (3 COP et 1 personnel administratif) décide de le fermer et d’envoyer les
élèves vers celui de Boissy ou Choisy!
FO est intervenu lors du CTA du 12 mars, puis le 14 mars, et le fera encore le 26
mars, pour le maintien de ce CIO.
Dans l’académie de Rouen, une délégation FO a été reçue à sa demande
par le rectorat le 27 février 2012 pour exiger le maintien d’un poste
administratif (CIO d’Evreux) dont la suppression est programmée pour la
rentrée prochaine.
FO a rappelé les promesses faites par Mme le Recteur à la délégation des
COP, DCIO et personnels administratifs de l’Eure reçus en audience avec des
représentants syndicaux SNES-FSU, FNEC-FP-FO le 20 janvier 2012. Mme le
Recteur avait déclaré qu’elle excluait de supprimer des postes dans les CIO
de l’Eure. FO interviendra à nouveau lors du CTA, le 26 mars.
A Grenoble, le Rectorat a décidé de fermer le CIO de Thonon les Bains, pour
compenser le désengagement du Conseil Général de la Haute-Savoie vis à
vis du CIO d'Annecy. FO a voté contre la fermeture lors du CTA.
A Paris, les collègues se voient menacés de travailler le samedi, le soir pour se
caler sur les horaires de la cité des métiers…..FO appelle les personnels à se
rassembler sur leurs revendications le 20 mars, jour du CTA.
Pour FO, aucun cahier des charges ne doit remettre en cause le statut des
COP, des DCIO et conduire à la fermeture de structures et à la réduction des
moyens financiers et humains.
Monsieur le Ministre, nous vous demandons de rassurer tous nos collègues en
réaffirmant le maintien du statut (décret du 20 mars 1991) et de toutes les
garanties statutaires qui y sont liées, le maintien et le financement des CIO et
antennes ainsi que de tous les postes de COP, DCIO et personnels
administratifs.
Veuillez recevoir, Monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération.
Jacques Paris.
Secrétaire Général.
Pour FO s’opposer à la labellisation, c’est réaffirmer ensemble de
ce qui fait l’unité de la profession : son statut, ses missions.
FO propose de s’adresser ensemble au ministre en reprenant cette
lettre.
Au Comité technique ministériel du 15 mars, FSU, FO, CGT, UNSA, Sud ont
demandé ensemble le retrait de l’ordre du jour des textes sur l’évaluation, la
CFDT s’est ralliée au vote contre de l’ensemble des organisations syndicales.
L’évaluation-pression sur les personnels ne doit pas voir le jour. Comme la
labellisation, c’est l’outil de la remise en cause des droits et statuts.
Il n’y a pas plus de bonne évaluation que de bonne labellisation.
Arrêt de la labellisation, arrêt des fermetures de CIO et antennes, arrêt des
regroupements.
Maintien de tous les postes de COP et personnels administratifs.
Maintien des missions et de toutes les garanties statutaires, respect du
décret du 20 mars 1991.
Arrêt de la déréglementation.

Documents pareils