Hommage - Réflexions de Raymond Gravel

Commentaires

Transcription

Hommage - Réflexions de Raymond Gravel
THIERRY GODFRIND
POMPIER - CASERNE 42 gr : 2
1973 – 2012
« Si le grain de blé ne meurt… il reste seul…
mais s’il meurt… il porte beaucoup de fruit … » Jean 12, 24
C’est par ces paroles de l’évangéliste Jean que commence cet hommage à ce
confrère pompier entré au Jardin du Repos le 13 juillet dernier accidentellement
en service commandé sur les lieux d’un intervention sur la rue Dutrisac dans
l’arrondissement Saint-Laurent.
Thierry est devenu ce petit grain de blé qui portera beaucoup de fruit puisqu’il
vivra toujours dans nos cœurs et dans nos vies. Il sera encore plus près de nous et
il nous aidera davantage puisqu’il veille sur sa famille et ses confrères qu’il aime
tant. Remplis d’amour, il n’hésitait jamais à aider les siens, ceux qu’il aimait et
même la communauté humaine puisqu’il était pompier depuis 2 ans. Dieu veut t’il
se faire un service d’incendie au ciel ? une blague nous dit qu’au ciel il n’y a pas
d’incendie parce qu’il n’y a pas de pompier ! la blague est fausse maintenant
puisque Thierry est maintenant un petit ange-pompier… Après avoir éteint de
violents incendies, il saura maintenant éteindre nos petits incendies à nous tous,
sans même qu’on signale le 9-1-1. Il est maintenant en tenu de service
spirituellement à toute heure du jour ou de la nuit. Il veille sur nous tous
« religieusement ».
Lorsque pareil événement nous atteint, lorsque la mort frappe tout près de nous,
comme dans notre propre chair, c’est comme si tout un pan de notre vie qui
s’écroulait. Toute une section de notre vie passe dans notre mémoire, dans notre
souvenir. Lorsque la mort tranche brutalement ce réseau de liens d’affection,
d’amitié, que toute une vie avait tissée, notre cœur proteste en nous contre ce qui
arrive. Nous trouvons insensée et absurde une telle rupture.
Dans de telles circonstances, notre foi en Jésus-Christ vient au secours de notre
cœur qui proteste et s’insurge, parce que notre foi est aussi une espérance... C’est
la réponse que fait l’Apôtre Paul aux premiers chrétiens de Thessalonique qui leur
posaient des questions au sujet de leurs morts. Car ils avaient cru qu’en Jésus, ils
avaient la vie éternelle et pourtant ils avaient perdu, eux aussi, des êtres chers…
L’apôtre Paul va leur dire en une phrase ce qui est l’objet de notre espérance : «
Jésus, nous le croyons, est mort et ressuscité, de même, nous le croyons, ceux qui
s’endorment en Jésus, Dieu les prendra avec Lui…» Cette prise en charge de nousmêmes par Dieu, lorsque nous quittons ce monde, voilà notre espérance! Nous
n’allons pas vers le néant, ni vers le vide, nous allons vers une maison de famille
où un Père nous attend…
Seigneur, c’est bien simplement que je te confie Thierry, qui arrive vers toi après
un court chemin d’amour, de partage, d’amitié et de foi. Ne pleurons pas comme
ceux qui n’ont pas d’espérance, qui n’ont pas la foi. Soyons réjouis puisqu’il est
maintenant dans une vie nouvelle, en compagnie de ceux et celles qu’il aimait….
Son livre de vie ne se termine pas au 39ème chapitre… son livre demeure ouvert et
il sera davantage présent dans notre vie... Pourquoi serait – il hors de notre pensée
quotidienne parce que simplement il hors de notre vue terrestre ? Il nous demande
de lui parler comme nous l’avons toujours fait, de rire, de chanter, de prononcer
son nom à la maison, à la caserne puisqu’ il est toujours là, encore beaucoup plus
présent.
Sa vie s’achève ici… sa mission sur cette terre est accomplie. Il entre au Jardin du
Repos comme un fidèle serviteur. Il l’a bien mérité. Enfin il se repose, son âme se
repose dans la paix, dans la joie et dans la lumière du Christ. Aujourd.hui. jour de
ses funérailles, un geste d’amour envers Thierry a été posé… des fleurs ont été
déposées près de son cercueil… des fleurs !!! symbole d’amour et de tendresse,
c’est un peu comme le 14 février, jour de la St-Valentin, on offre des fleurs à la
personne aimée. Également, il y a le cierge pascal qui représente Jésus Ressuscité,
le Seigneur de la vie. Trop souvent aussi on dit d’une personne défunte qu’elle est
finie !!! Mais non, Thierry n’est pas fini, il entre dans une vie nouvelle, une vie
transformée, une vie d’amour et de paix éternelle. La célébration d’aujourd’hui
n’est pas une célébration de funérailles… mais une célébration d’action de grâce,
d’amour et de triomphe.
Et lorsque prochainement, Thierry iras reposer définitivement au Jardin du Repos,
dans ce cimetière où il ira se reposer il confiera son corps à la terre tandis que son
âme s’élèvera vers Toi, Seigneur !
« Ce qui est né de la terre… retourne à la terre…
Ce qui est né de l’amour… retourne à l’amour »
C’est bien simplement et aussi remplis d’amour ,de reconnaissance et d’une amitié
sincère qui ne s’éteindra jamais (même si nous sommes pompiers) que je t’offre
cet hommage Thierry même si on a pas eu la chance de se voir et se connaitre.
C’est difficile pour nous tous de te laisser partir… On te croyait éternel. Mais on te
laisse partir avec foi avec non pas avec des yeux d’humain, mais avec les yeux de
la foi !
Étant membre de la grande communauté cursilliste, dans notre langage nous
employons le mot « De colores » qui veut dire : plein de couleurs… alors Thierry,
je te dis un « De colores » éternel afin que ta nouvelle vie sois remplis de couleurs.
Lorsque l’on quitte quelqu’un, il arrive souvent que l’on dit ce mot : Salut ! en
signe d’au revoir. Ce même mot « salut » veut dire : sois sauvé ! Alors du plus
profond de notre cœur c’est le souhait que nous faisons tous à Thierry, fidèle
serviteur de la communauté humaine.
Pompier Thierry Godfrind
SALUT !
Alain Larivière
Vendredi 20 juillet 2012

Documents pareils