SICILE TAORMINE

Commentaires

Transcription

SICILE TAORMINE
SICILE
TAORMINE
Taormine, surnommée “la perle de la Sicile”, construite sur un balcon rocheux à 200m
au-dessus de la mer et dominée par la masse de l’Etna, possède un charme indéniable.
Elle est sans aucun doute l’une des stations touristiques les plus célèbres de l’île, où il
fait bon flâner.
“Un homme n’aurait à passer qu’un jour en
Sicile et demanderait : “Que faut-il voir ?” je
lui répondrais sans hésiter : “Taormine”.
Ce n’est rien qu’un paysage, mais un paysage
où se trouve tout ce qui semble fait sur la
terre pour séduire les yeux, l’esprit et l’imagination”
Guy de Maupassant, La vie errante,1889
UNE CÉLÉBRITÉ TARDIVE
Fondation de la cité
Les Sicules avaient un établissement sur une terrasse du mont Tauro, entre la mer
et la montagne. Ils étaient en relation avec la plus ancienne des cités grecques de
Sicile, Naxos, leur voisine.
En 358 av JC, l’antique Tauromenion est fondée et les exilés de Naxos, détruite par
Denys le Jeune, s’y réfugient.
Une histoire sans surprise
Le théâtre antique, avec en toile de fond la mer azur
et l’Etna couronné de neige : un cliché touristique ?
Oui, mais qui correspond à la réalité !
La petite ville va connaître, à peu de choses près, la même destinée que toutes les
cités siciliennes : elle prospère sous la domination romaine, mais souffre des révoltes d’esclaves qui secouent la Sicile dès le Ier siècle av JC.
Envahie par les Vandales et les Ostrogoths, puis soumise à l’autorité byzantine à partir de 551, Taormina est prise par les Arabes en 902 et détruite. Conquise par les
Normands en 1079, elle se reconstruit.
Et la célébrité arrive
Du 14e au 17e siècle, elle périclite peu à peu et passe de 7000 à 2500 habitants.
Au 19e siècle, de par son site admirable et la douceur de son climat, elle devient
une des villégiatures préférées des têtes couronnées d’Europe et connaît une
renommée internationale.
LE THÉÂTRE
“S’assied-on là où se tenaient les spectateurs les plus haut placés, il faut avouer
que jamais, sans doute, un public n’eut,
dans un théâtre, de tels objets devant les
yeux. A droite sur des rochers plus hauts s’élèvent des citadelles, plus en bas, la ville et
bien que ces constructions soient modernes,
il s’en trouvait sans doute jadis de semblables à la même place. Puis le regard effleure
toute la longue croupe des montagnes de
l’Etna, et voit à gauche le rivage jusqu’à
Catane et même Syracuse ; enfin la monstrueuse montagne de feu fumante ferme le
tableau, mais pas d’une façon terrible, car
l’atmosphère adoucit les contours et la
montre plus lointaine et plus douce qu’elle
n’est.”
Gœthe, Voyage en Italie,
La vue depuis le théâtre a-t-elle beaucoup changé depuis l’époque de Gœthe
(1787)?
Construit par les Grecs au 3e s. av JC et considérablement remanié par les Romains,
le théâtre de Taormina est l’un des sites les plus célèbres de Sicile, d’où l’on peut
admirer en même temps l’Etna et la superbe côte ionienne.
Les gradins, en partie creusés dans la roche et en partie construits, sont divisés en
9 secteurs.
Les modifications apportées par les Romains à l’époque des Antonins (2e s. ap JC):
➵ L’orchestra est transformé en arène pour les jeux du cirque : combats de gladiateurs, venationes (chasses). Il est bordé d’un haut podium pour protéger les
spectateurs des bêtes sauvages. Des couloirs d’accès à la piste sont construits
en souterrain, entraînant la suppression des premiers rangs de gradins de la
cavea.
➵ La scène est portée en avant et les parodoï (entrées latérales), à ciel ouvert, sont
remplacés par des tunnels ou cryptae.
➵ On construit une frons scaenae (façade) richement décorée de colonnes sur 2
étages et percée de 3 portes.
➵ Enfin le théâtre est surmonté de deux portiques : l’un externe, à voûte, l’autre
interne, à arcades.
LA VILLE
Elle compte environ 10 000 habitants et le tourisme est la principale ressource.
LE PALAIS CORVAIA
Monument original qui
réunit une tour arabe
du 10e siècle, un corps
de bâtiment rattaché
au 14e siècle et une
construction du début
du 15e siècle. Il abrite
aujourd’hui l’office de
tourisme.
L’ODÉON
Petit édifice romain d’époque
impériale destiné aux concours
de musique et de poésie.
LA CATHÉDRALE
“NAUMACHIE”
Ce devait être en réalité un
nymphée (monument somptueux autour d’une fontaine
consacrée aux nymphes) construit sous le Bas-Empire.
LA
LE THÉÂTRE GRÉCO-ROMAIN
Construit au 13e s et maintes
fois remanié, il présente l’allure
extérieure sévère des cathédrales normandes. Le porche encadrant la porte date du 17e s.
Texte, conception, réalisation : Magali & Claude CHARPENTIER, Michèle GOZARD - Edition 2003