Le chauffage des locaux

Commentaires

Transcription

Le chauffage des locaux
L E CH AU F FA G E D E S L OC AU X
Introduction :
Le chauffage est en hôtellerie un élément de confort ; il joue un rôle sur la santé du personnel
et des clients.
Il a également un rôle vis à vis de l’entretien des locaux : évite l’humidité ainsi que les chocs
thermiques.
I) GENERALITES
1) Les besoins.
Les besoins en chauffage vont dépendre de différents facteurs :
ü Température intérieure et extérieure (conditions climatiques), saison…
ü Isolation
ü Autre apport thermique (cuisine : fours…)
ü Occupation des locaux
Ordre de grandeur :
escaliers, couloirs :
Salle de restaurant :
Chambres :
SDB :
lingerie :
16
18
16
18
14
°C
à 20°C
à 18 °C
à 24 °C
à 16 °C
2) Les sources d’énergie.
La chaleur peut être produite par :
ü L’électricité : transformation de l’énergie électrique en énergie thermique par effet Joule.
ü Un combustible :
Combustible + comburant → dioxyde de carbone + vapeur d’eau
Chaleur
Remarque
La chaleur peut avoir une autre origine : récupération de chaleur : associé au système de
ventilation ; chauffage solaire ; cheminée à bois…
II) LE CHAUFFAGE CENTRAL.
Définition :
La chaleur est produite à une source unique (la chaudière) puis transportée et distribuée
jusqu’aux différentes pièces par un fluide caloporteur (air ou eau).
Remarque : La plupart du temps, la chaleur est produite à partir d’un combustible : gaz ou fioul
Terminales
1
Equipement
1) Les chaudières : Principe de fonctionnement.
Schéma d’une installation de chauffage central
Légende
A
Brûleur
B
Pompe de circulation
C
Clapet anti -thermosiphon
D
Soupape différentielle
E
Purgeur automatique
F
Manomètre
G
Soupape de sécurité
H
I
Vase d'expansion et son
support
J
Jauge fioul
K
Kit combifioul
L
Filtre fioul
M
Flexible fioul
ü Un combustible est consommé au niveau des brûleurs.
ü Cette combustion réchauffe le fluide caloporteur grâce à un échangeur.
ü Le fluide gagne les locaux, cède sa chaleur à l’air de la pièce puis revient au corps de chauffe
pour effectuer un nouveau cycle.
ü Les gaz brûlés sont évacués à l’extérieur.
2) Les émetteurs de chaleur.
a) Les radiateurs.
Il existe 3 grands types de radiateurs :
Aluminium
Avantages
Acier
Inusables et fiables
Inertie à l’arrêt
intéressante
Plus léger
Facilement camouflable
Meilleure régulation
Faible poids
Discret
Inconv.
Fonte
Grande inertie à la chaleur
Lourds et inesthétiques.
Mise en régime lente
Inertie à la chaleur
Fragiles
Coût élevé
Terminales
2
Equipement
b) Les planchers chauffant.
Principe :
Un tuyau serpente, noyé dans la dalle du sol. Il est parcouru par le fluide caloporteur chauffé
dans la chaudière.
Avantages
Inconvénients
Réparation difficile en cas de fuite
Grande inertie
Peut devenir malsain en cas de position de
travail debout, d’asthme…
Installation esthétique
Economique : pas de perte de chaleur d’où un
meilleur rendement
Remarque
Une résistance électrique peut être utilisée pour ce type de chauffage. Les problèmes de fuite
sont ainsi évités.
3) La régulation.
Elle consiste à maintenir constante et de façon automatique la températu re désirée en fonction
des conditions climatiques. Elle permet :
ü des économies d’énergie
ü des variations brutales de température
ü l’indépendance des t° de chaque local : Les radiateurs peuvent être équipés de robinet
thermostatique (On régule le débit d’eau chaude)
Le fonctionnement des appareils de chaque pièce est assuré par un thermostat.
SCHEMA. cf. document
Terminales
3
Equipement
Commentaire :
La variation de température provoque la dilatation de la canne. Celle-ci entraîne la tige en invar
qui coupe l’alimentation du circuit. Quand la température diminue la canne se rétracte et
permet à la tige en invar de rétablir le contact et d’alimenter le circuit.
4) Les organes de sécurité.
a) Le vase d’expansion.
Il est destiné à compenser la dilatation d’un liquide contenu dans une installation de chauffage.
C'est à dire que l’eau en chauffant augmente de volume et peut faire exploser les canalisations.
SCHEMA.
Le vase est rempli d’un gaz (du diazote) qui est séparé de l’eau par une membrane. Le gaz est
comprimé lorsque le volume de l’eau augmente.
Son volume dépend de la taille de l’installation.
b) Les purgeurs.
L’eau contient à l’état naturel de l’oxygène sous forme dissoute. Lorsqu’on chauffe l’eau pour la
première fois, cet oxygène est dégazé et forme des poches d’air qui s’accumulent dans les points
hauts et peuvent stopper la progression du liquide caloporteur et donc perturber le bon
fonctionnement de l’installation.
Les purgeurs permettent de libérer l’installation de ces poches d’air.
Terminales
4
Equipement
c) Vannes.
En cas de fuites, elles peuvent permettre de neutraliser une partie de l’installation, le chauffage
étant toujours assuré dans les autres locaux.
d) Manomètre, thermomètre.
Ce sont de simples appareils de mesure qui permettent de surveiller le bon état de marche de
l’installation.
5)
ü
ü
ü
ü
ü
L’entretien.
Les radiateurs doivent être purgés régulièrement.
Il faut vérifier fréquemment l’étanchéité du circuit.
Contrôler le bon état de marche des organes de sécurité.
Lutter contre l’apparition de tartre.
Ramoner les circuits d’évacuation des gaz brûlés.
III) LE CHAUFFAGE ELECTRIQUE.
Ce type de chauffage est souvent utilisé comme chauffage d’appoint en raison de son prix de
revient élevé. Pour limiter ce coût, il faut isoler au mieux les locaux pour éviter toute perte.
Le chauffage électrique présente tout de même de nombreux avantages comme :
ü L’absence de pollution
ü La souplesse et la facilité d’utilisation
ü L’absence de pertes dans les transports de chaleur
ü La simplicité d’installation
ü Le faible encombrement
ü Pas de stockage de combustible
ü Entretien minimum
ü Faible investissement
ü La possibilité d’utiliser les abonnements spéciaux d’EDF permettant de payer l’électricité
moins cher durant les heures creuses (la nuit).
1) Chauffage électrique direct.
C’est un chauffage divisé, c’est à dire qu’une ou plusieurs sources de chaleur sont installées dans
chaque pièce.
Des résistances chauffent par effet joule l’air qui entre par le bas de l’appareil. L’air chaud plus
léger sort par le haut.
Remarque :
L’entrée d’air froid peut être une entrée extérieure, ce qui permet un renouvellement d’air dans
la pièce.
2) Chauffage à accumulation.
Les résistances de ces appareils sont couplées à une masse réfractaire. Cette masse est
chauffée pendant la nuit (heures creuses). Elle la restitue durant la journée soit par simple
convection, soit grâce à un ventilateur rendant la régulation plus facile.
Ce type de chauffage peut être utilisé de manière centrale. La masse réfractaire cédant sa
chaleur à un fluide caloporteur.
Terminales
5
Equipement