mizvezh an teulfilmoù e penn-ar-bed

Commentaires

Transcription

mizvezh an teulfilmoù e penn-ar-bed
MIZVEZH AN TEULFILMOÙ E PENN-AR-BED
Propositions de films de Daoulagad Breizh
Coordinateur en Finistère
Anaïs s'en va-t-en guerre
De Marion Gervais
2013 / 46 min / Coul / Production : Quark Productions (Paris)
Anaïs a 24 ans, et vit seule dans une petite maison au milieu d’un champ en Bretagne, du côté du
Mont-Saint-Michel. Rien ne l’arrête. Ni l’administration, ni les professeurs misogynes, ni le tracteur
en panne, ni les caprices du temps, ni demain ne lui font peur. En accord avec ses convictions,
portée par son rêve de toujours : celui de devenir agricultrice et de faire pousser des plantes
aromatiques et médicinales. Le film accompagne cette jusqu’au-boutiste. Seule contre tous. Peu
lui importe. Elle sait qu’elle gagnera.
Bernard + Ar Forechoù
De Sébastien Le Guillou
Coul / Production : France 3 Bretagne (Rennes)
Bernard (2012 / 20 min) / VO bretonne sous titrée français
Ce portrait est celui de Bernard Morellec, figure bien connue de la commune de Trégrom dans les
Côtes d'Armor. Il est bûcheron depuis sa tendre enfance. Solide, il connaît les arbres et sait les
abattre. Il vit seul là où il est né.
Ar Forechoù (2014 / 26 min) / VO bretonne sous titrée français
Vincent Lefèvre s'installe au Vieux-Marché en 2009 à la ferme des Forechoù. Il est éleveur,
naisseur, engraisseur, transformateur et vendeur de porcs bios. Sa femme Amy abandonne son
premier métier après trois années d'enseignement, pour s'installer avec son homme et créer une
ferme pédagogique. Aux Forechoù, les animaux sont commme ils sont, qui regardera verra !
Comment nous avons construit le métro de Moscou ?
De Xavier Villetard
2014 / 52 min / Coul et N.et Bl. / Production : Mille et une Films (Rennes)
Au début des années 30, les ouvriers du métro, chapeautés par des brigades d'écrivains, sont
chargés d'écrire en temps réel "l'histoire du métro de Moscou". Sur la base de ces écrits restés en
partie inédits, le film raconte la construction des premières lignes du plus beau métro du monde à
la lumière de cette « grande utopie littéraire » laminée par les purges des années 1937-38.
Derrière les mots
De Henri Huchon
2013 / 52 min / Coul / Production : Les Films de l'Autre Côté (Rennes)
« J’éditerai donc ce que j’aime, uniquement ce que j’aime, au risque de me tromper… » René
Rougerie.
Depuis 1948, les éditions Rougerie offrent aux lecteurs des œuvres poétiques rares, choisissant
de publier des auteurs oubliés ou peu connus. Entre marchandisation et nouvelles technologies, le
monde du livre connait de grands bouleversements. Au-delà du souffle de résistance et de liberté
initié par René Rougerie, ce film questionne la réalité de l’édition de poésie en France aujourd’hui.
De l’intimité de l’atelier du Limousin aux routes bretonnes, un hymne à la diversité et
l’indépendance culturelle.
Ce film bénéficie du label “sélection Printemps des Poètes”
Domino effect
De Elwira Niewira et Piotr Rosolowski
2014 / 1h16 / Coul / VO sous-titrée anglais pour le visionnement – VO sous-titrée français en cours
/ Production : Zero One Film et Otter Films (Allemagne / Pologne)
Natasha, chanteuse d'opéra, quitte son mari et sa fille en Russie pour rejoindre Rafael, ministre
des sports d'Abkhazie, pays situé en Géorgie et actuellement reconnu par cinq Etats. Dans un
décor de station balnéaire décrépite sur la côte de la mer Noire, cette comédie documentaire,
aussi affectueuse qu'ironique, entrelace la complexité d'une histoire d'amour à la torpeur d'un Etat
isolé.
Examen d'Etat
De Dieudo Hamadi
2014 / 1h30 / Coul / VO sous-titrée français / Production : Agat Films (France), Karoninka
(Sénégal) et Studios Kabako (RDC).
À Kisangani, en République Démocratique du Congo, un groupe de lycéens qui n’ont pas les
moyens de s’acquitter de la « prime des professeurs » s’organise pour préparer ensemble
l’examen d’État (le baccalauréat congolais). « (…) Dieudo Hamadi s’insère ici on ne sait comment
dans un groupe composite de candidats libres qui vont se construire un « plan maquis », une
maison commune de révisions. (…) Le système scolaire, microcosme d’une société où corruption
et débrouille s’entretiennent, n’est pas vraiment un objet d’analyse. C’est un tremplin vers une
histoire : les élèves débarqués vont vivre deux mois avec des inconnus, récupérer des manuels,
prier ensemble, faire bénir leurs stylo à bille et recruter des étudiants plus lettrés qu’eux. En
suivant plus particulièrement la trajectoire de Joël, déterminé à ne pas finir porteur au marché,
Dieudo Hamadi crée un contrepoint intime et, pour finir, poignant, au portrait de groupe. »
(Charlotte Garson – Cinéma du réel)
Figures d'enfance
De Céline Thiou
2014 / 52 min / Coul / Production : Les Films du Balibari (Nantes)
L’enfance. Dans le vif du commencement. 7 enfants de 2 ans et demi à 10 ans et demi ont accepté
l’aventure d’un film pour dire et partager leur expérience de la vie. C’est comment d’être un
enfant ? De là où ils en sont, en âge, en langage et en centimètres, ils déplient leur pensée,
chacun leur tour. Ensemble, dans une forêt et dans un théâtre, Emile, Elsa, Samuel, Nora, Noah,
Minh Uyen et Joseph font vivre la fabrique de l’enfance en improvisant la leur.
Filmradiofilm
De Guillaume Kozakiewiez
2014 / 54 min / Coul / Production : Association Déjà-vous (Guipry)
C'est un été, en entendant François Christophe parler de son travail de réalisateur radio,
notamment fiction sonore, que l'idée m'est venue. Ma curiosité avait été piquée. Je ne savais pas
du tout ce que j'allais filmer, n'avais aucune idée des stdios... Par contre j'ai vu très vite qu'il était
possible, sans sortir de ce lieu, de filmer des gens au travail, dans une concentration souvent très
intense et avec une exigence artistique remarquable. J'ai filmé pendant les quatre jours de
tournage des comédiens, figurants, bruiteurs... J'ai aussi édcouvert une manière de travailler
propore à la radio C'était passionnant.
Hikikomori, à l'écoute du silence
De Dorothée Lorang et David Beautru
2013 / 50 min / Coul : VO ST FR / Production : Vivement Lundi ! (Rennes)
Ils seraient entre 600 000 et un million de jeunes au Japon à s’être reclus dans leur
chambre, coupés de toute vie sociale, parfois depuis plusieurs années. Ces jeunes que l’on
nomme les hikikomori sont caractéristiques de ce que la société japonaise désigne comme
la «génération perdue». Le film va à leur rencontre au sein de l'un des rares centres de
resocialisation pour hikikomori, et tente de comprendre les questionnements de cette
génération sur le Japon d’aujourd’hui.
Home sweet home
De Nadine Naous
2013 / 52 min / Coul / VO ST FR / Production : TS Production (Paris) / Paris-Brest Productions
(Brest) / Umam Production (Liban)
À 69 ans, après plus de 40 ans de bons et loyaux services en tant que fondateur et directeur de
« La colline Libanaise » mon père, criblé de dettes, doit vendre son école et partir à la retraite. Un
jour au téléphone entre Beyrouth et Paris, ma mère me dit : « Ton père a de sérieux problèmes
financiers, il n’a pas le choix, il doit vendre son école, les banques n’ont pas d’état d’âme ».
J’entends la perte. Je vacille. J’ai toujours été la fille du directeur de l’école et je ne l’imagine pas
autrement. Je décide de rentrer.
JSDM – Jeudi soir Dimanche matin
De Philippe Lubliner
2013 / 52 min / Coul / Production : Point du Jour (Paris) / Spirale Production (Brest)
Pour exprimer la relation qu'entretiennent les jeunes d'aujourd'hui avec l'alcool, quelques filles et
garçons de la région de Lannion, âgé de 18 à 21 ans, ont accepté de devenir protagonistes et coauteurs de ce documentaire où ils filment et partagent certains moments de leurs vies. Avec
l'alcool. Mais pas seulement. Récits de l'intérieur d'une jeunesse par elle-même, ce documentaire
choral propose une expérience partagée et dirigée.Une histoire de découverte et de rencontre
avec soi-même. Utile à eux-mêmes et aux autres.
L'Harmonie
De Blaise Harrison
2013 / 60 min / Coul / Production : Les Films du poisson (France / Suisse)
Une petite ville nichée au milieu d’étendues neigeuses, non loin de la frontière suisse. L'harmonie
municipale s'apprête à répéter, le chef demande le silence. Parmi les musiciens amateurs, un vieil
homme solitaire qui aime à pêcher à l'aube, le fils adolescent du chef d'orchestre – multiinstrumentiste qui écoute du hard rock –, une jeune mère, une chasseuse, un gymnaste, une
fermière, des retraités… Une communauté bigarrée qui se retrouve en fanfare lors de
commémorations, du carnaval, ou répète des concerts plus pointus de musique contemporaine
pour lesquels chacun est amené à se dépasser. De répétitions en prestations publiques, le jeune
réalisateur observe les gestes et les émotions de ses personnages, réunis ou chacun dans sa
solitude, traquant leurs différences et leur capacité à être ensemble…
Lame de fond
De Perrine Michel
2013 / 57min / Coul / Production: Hors Saison (Paris)
La vente d'une maison de famille. Des réminiscences. Une terre escarpée. Un complot anxiogène.
Un délire. Est-ce possible ? Une expérience de la perception, à la frontière de la fantasmagorie et
de la réalité.
Le complexe de la salamandre
De Serge Steyer et Stéphane Manchematin
2014 / 1h20 / coul / Production : Mille et Une Films (Rennes)
Dans les Vosges où il vit en retrait du monde, un artiste façonne, à son rythme, une oeuvre
énigmatique et singulière, à la fois contemporaine et sans âge. Le jour où un grand centre d’art lui
passe une commande qui pourrait asseoir sa notoriété, ses proches se réjouissent. Mais notre
homme ne court pas après la consécration, il se mobilise sans renoncer à ses méthodes de travail
habituelles et sans rien changer à son quotidien. Au fil des saisons et de rares allers/retours à la
capitale, la commande avance plus lentement que prévu.
Le vide dans la maison
De Sylvain Bouttet
2013 / 52min / Coul / Production : Candela Production (Rennes)
Chaque jour, Yves rend visite à sa femme hospitalisée pour Alzheimer dans un centre spécialisé.
Elle ne le reconnaît plus. Seul dans sa grande maison vide, il rend compte du quotidien de
l'entourage face à la maladie. Le regard de Sylvain Bouttet pour comprendre cette maladie vue par
les proches. Un film salutaire.
Les chevalières de la table-ronde
De Marie Hélia
2013 / 1h19 / Coul / Production : Paris-Brest productions (Brest)
50 ans de luttes pour les droits des femmes racontées par celles qui se sont battues en Finistère.
Aujourd’hui, elles ont entre 60 et 85 ans, l’âge de partir disent-les plus anciennes, et avant de partir
elles ont à dire… beaucoup : leur vie de femmes, de mères, d’épouses, de féministes, de
militantes. Gorilla girl, figure du féminisme radical américain parcourt le Finistère à la
recherche d’une pie noir, et rencontre ses consoeurs sur le chemin.
Pa guzh an heol
De Ronan Hirrien
2013 / 52 min / Coul / Production : JPL Films (Rennes)
Près de deux cents ans après la publication des recueils Kalevala en Carélie (Finlande) et le
Barzaz Breiz en Bretagne, des Bretons et des Finlandais décident de se réunir pour continuer
ensemble le travail de transmission de ces complaintes. D'une rencontre à l’autre entre
enseignants et formateurs chanteurs bretons et finlandais, d’un festival à l’autre, d’un cours à
l’autre, nous découvrons ce patrimoine chanté – fait d’errances, d’amour, de pardons, de crimes.
Avec quelques passeurs de cette mémoire chantée, nous nous interrogeons : pourquoi et
comment la transmettre, aux enfants comme aux adultes ?
Qui a tué Louis le Ravallec ?
De Philippe Guilloux
2013 / 1h30 / Coul / Production : Carrément à l'Ouest (Carhaix)
Dans les années 60, Donatien Laurent collecte les différentes versions de la gwerz Pardon Sant
Fiakr, complainte qui raconte l'assassinat de Louis Le Ravallec, retrouvé mort en avril 1732 dans
la rivière du Faouët. La justice a classé l'affaire estimant que le jeune homme était mort
accidentellement. Pour connaître la vérité sur cette affaire, plus de deux cents ans après les faits,
Donatien Laurent est retourné sur les lieux, a fouillé les archives, collecté la mémoire colléctive …
Une véritable enquête policière.
Retour en Algérie
De Emmanuel Audrain
2013 / 52 min / Coul / Production : Le Goût du Large (Lorient)
Ils ont eu 20 ans, entre 1954 et 1962. Comme deux millions de jeunes Français, ils ont fait leur
Service militaire pendant la Guerre d’Algérie. Cette histoire a bouleversé leurs vies. 50 ans plus
tard, ils osent affronter leur douleur et leur honte. « Pourquoi n’avons-nous pas hurlé notre
désaccord ? » Aux jeunes Français, qu’ils vont rencontrer dans les établissements scolaires, ils
disent : « Parfois, il faut désobéir... Oser dire Non ! ».
Une vie en forme d'arête
De Olivier Bourbeillon
2013 / 50 min / Coul / Production : TS Productions (Paris) / Paris-Brest Productions (Brest)
Un jeune couple d’aujourd’hui cherche quelque chose Place Clichy, un livre de « L’écume des
jours » à la main. Un son de coeur les attire au fond d’une impasse cité Véron au 6 bis, là où vécût
Boris Vian. Le couple du film va prendre possession des lieux et de l’esprit de cette maison qui n’a
pas bougé depuis 50 ans.

Documents pareils