Montpellier Agglomération

Commentaires

Transcription

Montpellier Agglomération
Dossier de presse l Jeudi 10 décembre
Montpellier Agglomération
poursuit sa valorisation du Thôt
et crée la plus grande centrale
au sol de capteurs solaires en région
Montpellier Agglomération,
naturellement engagée pour le développement durable
Montpellier Agglomération
poursuit sa valorisation du Thôt
et crée la plus grande centrale
au sol de capteurs solaires en région
Sommaire
1. L a centrale photovoltaïque du Thôt : un projet inédit
d’insertion paysagère pour la plus grande surface
au sol de capteurs solaires de la région ..................................... p. 3
2. M
ontpellier Agglomération choisit l’électricité verte........... p. 6
3. U
n engagement durable de la
Communauté d’Agglomération de Montpellier
pour les énergies renouvelables ....................................................... p. 7
Montpellier Agglomération s’est déjà engagée pour le développement durable depuis plusieurs
années. Elle a souvent été précurseur en la matière avec la mise en place, il y a plus de
20 ans, d’une filière de gestion et de valorisation des déchets complétée en 2008 par l’unité de
méthanisation. Elle l’est à nouveau avec la présentation aujourd’hui d’un projet très innovant
d’intégration de panneaux solaires sur le Thôt. Ses actions touchent tous ses domaines de
compétences : transports avec le développement d’un réseau non polluant, assainissement
avec la modernisation des réseaux et la réalisation d’installations prévoyant un traitement
allant au-delà des exigences règlementaires, gestion de l’eau avec une maîtrise complète de
son cycle à partir de janvier 2010, réduction des émissions de gaz à effet de serre, production
d’énergie verte, lancement de projets urbains respectueux de l’environnement telle que
l’avenue de la mer retenue parmi les projets d’Eco-cités du ministère du Développement
durable... Montpellier Agglomération a également décidé de consommer mieux et moins en
s’engageant à utiliser de l’énergie verte à hauteur de 50% de sa consommation d’électricité
dès 2010.
à ses réalisations et actions, Montpellier Agglomération ajoute des projets et des pistes de
réflexion, notamment au travers de son agenda 21, lancé en 2008. Elle compte bien rester
en pointe et poursuivre la politique engagée depuis les années 80, pour développer son
territoire tout en préservant l’environnement.
2
Montpellier Agglomération poursuit sa valorisation du Thôt
et crée la plus grande centrale au sol de capteurs solaires en région
Montpellier Agglomération, naturellement engagée pour le développement durable
1. La centrale photovoltaïque du Thôt :
un projet inédit d’insertion paysagère
pour la plus grande surface au sol
de capteurs solaires de la région
Montpellier Agglomération lance la réalisation d’une centrale photovoltaïque
de 82 000 m² sur le site du Thôt, un projet novateur en particulier par
son intégration paysagère. En effet, au-delà de son intérêt écologique
incontournable, l’installation est créée telle une œuvre d’art.
Le land art au service de l’environnement
Pour la réalisation de ce projet, Montpellier Agglomération a choisi le groupement Energies du Sud-La Compagnie
du Vent, qui travaillera aux côtés de l’architecte François Fontès pour l’insertion paysagère de la centrale. Ce
dernier a développé un concept novateur d’accompagnement au développement de centrales photovoltaïques
au sol, qui s’attache à l’harmonie du projet avec son environnement.
Ce projet s’intègre parfaitement dans la politique menée par Montpellier Agglomération en matière d’installation
de panneaux solaires puisque son objectif est d’utiliser, dans tous ses projets, ses propres bâtiments ou des
sites « sans avenir », protégeant ainsi les espaces agricoles et naturels.
Un projet inédit
• Une intégration paysagère très novatrice
• La plus grande centrale au sol de capteurs
solaires de la Région
• La plus importante installation en France
sur un site d’enfouissement technique
3
Montpellier Agglomération poursuit sa valorisation du Thôt
et crée la plus grande centrale au sol de capteurs solaires en région
Montpellier Agglomération, naturellement engagée pour le développement durable
30 Me investis pour un projet écologique de grande envergure
Avec ses 82 000 m² de panneaux photovoltaïques, la centrale photovoltaïque du Thôt est la plus importante de la
Région. Elle permettra la production de 13 millions de kWh chaque année, soit l’équivalent de la consommation
d’électricité hors chauffage de 6 500 ménages soit plus de 20 000 personnes. C’est également une réduction
de CO2 émis de près de 5 500 tonnes.
Un investissement de 30 Me a été engagé par Energies du Sud et la Compagnie du Vent.
Ils reverseront à Montpellier Agglomération, dans le cadre de la convention d’occupation
temporaire du domaine public signée, une redevance annuelle de 180 000 e.
Calendrier
Jusqu’en juillet 2010 : études pré-opérationnelles
Démarrage des travaux : mai 2011
Mise en service de la centrale de production : janvier 2012
Deux entreprises montpelliéraines choisies pour la réalisation de ce projet
Montpellier Agglomération a retenu le groupement constitué d’Energies du Sud, mandataire, et de la Compagnie du Vent, pour
réaliser et exploiter la centrale photovoltaïque du Thôt. Ces deux entreprises, implantées à Montpellier et spécialisées dans les
énergies renouvelables, vont créer une société de projet dédiée à cette opération avec la Caisse des Dépôts et Consignations.
La Compagnie du Vent, filiale du Groupe GDF-SUEZ
Pionnier français de l’énergie éolienne et leader dans sa
spécialité, la Compagnie du Vent est propriétaire de la 1ère
centrale éolienne française, située à Port-La-Nouvelle (Aude).
Filiale du Groupe GDF SUEZ, elle est aujourd’hui un acteur
incontournable des énergies renouvelables grâce à sa diversification dans la production d’électricité solaire photovoltaïque
et de biocarburants. Son objectif est de produire, de façon
socialement responsable, de l’énergie propre et renouvelable.
Son capital est détenu par le groupe GDF Suez (56,8%) et
Jean-Michel GERMA (43,2%), fondateur du Cabinet d’ingénieurs-conseils GERMA, spécialisé dans la maîtrise d’œuvre
et les études financières et techniques, concernant les
énergies renouvelables et les économies d’énergie.
L’entreprise emploie plus de 110 personnes et son chiffre
d’affaires 2008 était de 16,8 Me. Membre du SER (Syndicat
des Energies Renouvelables) et du Pôle de Compétitivité
DERBI, elle développe des projets sur l’ensemble du territoire Français et à l’étranger, pour son propre compte et
pour des clients extérieurs. Son parc de production totalise
123,2 MW en France (12 parcs éoliens), 60,6 MW au Maroc
(2 parcs éoliens) et 2 centrales photovoltaïques intégrées
au bâti (88 kWc). Ses projets en cours de développement
totalisent 180 MW de parcs éoliens terrestres, 705 MW de
parcs éoliens off-shore, une usine de biodiesel sur le Port
autonome de Marseille ainsi que de nombreuses centrales
photovoltaïques.
Energies du Sud, filiale de la SERM
et de la Caisse des Dépôts
La SERM, premier producteur d’énergie sur l’agglomération de
Montpellier, et la Caisse des Dépôts, investisseur de long
terme au service de l’intérêt général et du développement
durable, se sont associés pour créer Energies du Sud
un nouvel outil local de développement des énergies
renouvelables. Energies du Sud est une société par actions
simplifiée dotée d’un capital de 3 600 000 e réparti entre la
SERM (36 %), la Caisse des Dépôts (34 %) auxquelles se sont
associées GdF-Suez (15 %), la Caisse d’Epargne Languedoc
Roussillon (10 %) et Dexia (5%). Elle développe sur le territoire
de la Région Languedoc-Roussillon une offre originale en
matière de valorisation des énergies renouvelables pour
accompagner les collectivités et les entreprises dans leurs
projets d’énergies renouvelables.
Fruit d’un partenariat d’entreprises fortement impliquées dans
le développement local et la protection de l’environnement,
elle réunit expertise, savoir-faire et solidité financière au
service des énergies renouvelables.
Créée en février 2008, son chiffre d’affaires prévisionnel pour
2009 est de 750 000 e et son engagement d’investissements
directs ou par le biais de sociétés de projet, s’élève à
44 millions d’e. Une unité de valorisation de biogaz ainsi que
5 centrales photovoltaïques sont déjà en fonctionnement
alors qu’une quinzaine de projets photovoltaïques totalisant
12 000 kWc sont en cours de développement.
4
Montpellier Agglomération poursuit sa valorisation du Thôt
et crée la plus grande centrale au sol de capteurs solaires en région
Montpellier Agglomération, naturellement engagée pour le développement durable
“
Le Land Art selon François Fontès
Le développement durable, outre ses buts en matière de qualité environnementale, doit être une reconquête
de la vision harmonique que l’homme par le passé à toujours su conjuguer avec son territoire.
S’il est souhaitable de voir se développer sur notre territoire des centrales photovoltaïques, celles-ci ne doivent
pas se contenter d’être de simples installations techniques.
Chaque intervention de l’homme sur les paysages doit être conduite dans un souci d’intégration, voire de
magnification de la nature.
Le centre d’enfouissement du Thôt a constitué en bordure des marais et des étangs littoraux un relief collinaire.
Sa proximité avec ces espaces naturels impose une démarche nouvelle qui, au-delà de l’approche technique et
rationnelle, introduit une vision poétique de l’espace.
Le Thôt sera la façon d’exprimer la reconquête d’une vision harmonique de l’intervention humaine sur le
territoire, ce n’est pas une simple centrale photovoltaïque que je propose, c’est une œuvre artistique au niveau
du territoire.
L’œuvre dialoguera avec le relief épousant la géographie du Thôt, mais surtout avec les éléments.
Le vent et le soleil, vieux complices de l’espace méditerranéen transformant la surface miroitante des étangs,
et l’architecture chromatique des végétaux sont appelés à partager cette œuvre.
Le tracé ondoyant des panneaux photovoltaïques se prolonge sur les bases du tertre. Les plantations de
graminées, roseaux, oyats, joncs etc. ondulent au gré du vent, le soleil et les nuages mettent en vibration la
surface des cellules photovoltaïques, créant une entité vivante et cinétique.
Les plantes évoquent les marais historiques de l’île fondatrice de Maguelone, les panneaux photovoltaïques la
modernité contextuelle de Montpellier et de la région.
Visible à différents niveaux de lecture, que ce soit des airs, de la Madeleine ou des
hauteurs de Montpellier, soit du sol depuis Maguelone ou de la route de Palavas, la
centrale ne défigurera pas le paysage mais le magnifiera.
Elle se visitera, montrant qu’une intervention humaine poétique peut effacer les
cicatrices que les hommes ont infligées aux paysages. ”
François Fontès - Architecte
Son agence d’architecture
François Fontès, entre en 1969 à l’école d’Architecture Languedoc-Roussillon et à l’Université
Paul Valéry, section Géographique Urbaine et Histoire de l’Art. Diplômé en 1975, il crée son
agence d’Architecture à Montpellier.
Il réalise depuis cette date de nombreux projets, tant en France qu’à l’étranger et participe
à des concours nationaux et internationaux, dont notamment le “Triangle de la folie” à la
Défense, la Bibliothèque d’Alexandrie et le prolongement de l’axe de la Défense dont il est colauréat. Il travaille dés 1984 à la restructuration urbaine de la ville de Nîmes, conjointement
avec Jean Nouvel, Norman Foster, Kisho Kurokawa,... Depuis 1988, il remporte de nombreux
concours nationaux (lycées Maillol à Perpignan, Marc Bloch à Sérignan, Jean Monnet à
Montpellier, Hôtel du Département dans le Var, collège de Saverdun dans l’Ariège...)
En 2009, il devient Président et Directeur de publication de la revue L’Architecture
d’Aujourd’hui.
5
Montpellier Agglomération poursuit sa valorisation du Thôt
et crée la plus grande centrale au sol de capteurs solaires en région
Montpellier Agglomération, naturellement engagée pour le développement durable
2. Montpellier Agglomération
choisit l’électricité verte
Au-delà de sa propre production énergétique sur son territoire, Montpellier Agglomération franchit une nouvelle
étape et s’engage à promouvoir un développement des énergies respectueuses du développement durable au
niveau national. à partir de 2010, la moitié de l’électricité consommée par la Communauté d’Agglomération
sera ainsi assurée par des énergies renouvelables (hydraulique, éolien, photovoltaïque).
Pour répondre à cet objectif, Montpellier Agglomération signe aujourd’hui un partenariat avec le Groupe EDF.
à partir du 1er janvier 2010 et pour une durée de 3 ans, EDF injectera sur le réseau électrique national plus de
7 millions de kWh d’électricité par an issus de sources d’énergies renouvelables, soit l’équivalent de 100% de la
consommation électrique des bâtiments les plus importants de la collectivité : la piscine Olympique Antigone,
le musée Fabre, la médiathèque centrale d’Agglomération Emile Zola, l’Hôtel de l’Agglomération, l’Ecolothèque,
le stade de rugby Yves du Manoir, le stade de la Mosson et le Palais des sports René Bougnol.
EDF s’engage à produire cette électricité verte à partir d’installations utilisant des sources d’énergies
renouvelables (énergie éolienne, solaire, géothermique, houlomotrice, marémotrice, hydroélectrique,
biomasse, gaz de décharge et gaz des stations d’épuration, d’eaux usées et biogaz...) situées sur le territoire
national, rigoureusement contrôlées et auditées par l’organisme de certification Observ’ER (observatoire des
énergies renouvelables).
EDF, partenaire de Montpellier Agglomération
Avec la signature de ce type de conventions, EDF confirme son engagement et amplifie ses efforts pour
le développement des sources d’énergies renouvelables. De 2004 à 2009, 30 % du budget de la division
Recherche et Développement du groupe EDF a été investi dans des recherches liées au développement
durable. A travers ses offres d’électricité verte Equilibre, le groupe propose à ses clients d’acheter la
totalité ou une partie de leur consommation d’électricité d’origine renouvelable. Depuis janvier 2009,
550 entreprises PME-PMI et collectivités locales de Méditerranée (PACA et Languedoc-Roussillon) se
sont positionnées en faveur de ces offres Equilibre d’EDF.
6
Montpellier Agglomération poursuit sa valorisation du Thôt
et crée la plus grande centrale au sol de capteurs solaires en région
Montpellier Agglomération, naturellement engagée pour le développement durable
3. Un engagement durable de la
Communauté d’Agglomération de
Montpellier pour les énergies renouvelables
Montpellier Agglomération a pour objectif de compenser à court terme la totalité de ses dépenses énergétiques
par la production d’énergies renouvelables, grâce à la mise en place de capteurs solaires thermiques et
photovoltaïques et à la récupération du biogaz contenu dans les ordures ménagères ou généré par la station
d’épuration Maera.
Montpellier Agglomération génèrera ainsi à court terme une quantité d’énergie de 42 500 000 kWh par
an, soit l’équivalent de la consommation annuelle totale d’énergie de ses 140 000 m2 de bâtiments (hors
compétences eau, assainissement, ordures ménagères et transports).
Le solaire thermique
Le principe de base des capteurs thermiques est la valorisation du rayonnement du soleil par élévation de la
température de l’eau, utilisée sur place. Selon le type de bâtiment concerné, ce captage énergétique s’effectue
grâce à des capteurs plan, des capteurs à tubes sous vide, ou encore à l’aide de « moquette solaire ».
12
sites déjà équipés
Les piscines Amphitrite, Alex Jany, Suzanne Berlioux, Jean Taris, Jean Vives, Christine Caron, le centre
nautique Neptune, la piscine olympique Antigone, le stade Yves du Manoir, le stade Jules Rimet,
Amétyst, la régie de collecte de Pignan.
Surface totale de capteurs : 1080 m²
Production annuelle totale en kWh : 442 000 kWh, équivalent à la consommation totale annuelle
d’eau chaude de 90 ménages
Tonnes de CO2 économisées : 87 tonnes CO2 / an
Investissement : 504 000e TTC, financés par Montpellier Agglomération avec le soutien de l’Europe
(FEDER), de la Région Languedoc-Roussillon, du Département de l’Hérault et de l’ADEME.
Le solaire photovoltaïque
Les cellules photovoltaïques sont des composants électroniques qui, exposés à la lumière, génèrent de
l’électricité. Le courant obtenu est injecté sur le réseau public d’électricité, et racheté à la collectivité à un prix
attractif.
7
sites équipés ou en cours de finalisation
Les médiathèques Françoise Giroud, Jean Giono et Albert Camus, le complexe animalier, le stade Yves
du Manoir, la régie de collecte de Pignan, l’Arena de 14 000 places en construction
Surface totale de capteurs : 10 650 m²
Production annuelle totale en kWh : 1 041 000 kWh, équivalent à la consommation totale annuelle
d’électricité de 520 ménages
Tonnes de CO2 économisées : 370 tonnes CO2 / an
Montant total des investissements : 7,54 Me TTC, financés par Montpellier Agglomération avec le
soutien financier de la Région Languedoc-Roussillon et de l’ADEME.
7
Montpellier Agglomération poursuit sa valorisation du Thôt
et crée la plus grande centrale au sol de capteurs solaires en région
Montpellier Agglomération, naturellement engagée pour le développement durable
© Cabinet Chabanne & partenaires
© Nebout
© Nebout
© DR
© DR
Les projets d’installation de panneaux photovoltaïques
Parkings tramway de Saint Jean le Sec
Surface totale de capteurs : 5 020 m²
Production annuelle totale en kWh : 653 000 kWh
Tonnes de CO2 économisées : 235 tonnes CO2 / an
Montant total des investissements : 3,8 Me TTC
Parking tramway Georges Pompidou
Surface totale de capteurs : 4 900 m²
Production annuelle totale en kWh : 638 000 kWh
Tonnes de CO2 économisées : 229 tonnes CO2 / an
Montant total des investissements : 3,8 Me TTC
Cap Alpha, dans le cadre de sa requalification
en pépinière d’entreprises Green Tech
Surface totale de capteurs : 260 m²
Production annuelle totale en kWh : 45 300 kWh
Tonnes de CO2 économisées : 16 tonnes CO2 / an
Montant total des investissements : 260 700 e TTC
Montpellier International Business Incubator
Surface totale de capteurs : 696 m²
Production annuelle totale en kWh : 76 630 kWh
Tonnes de CO2 économisées : 27 tonnes CO2 / an
Montant total des investissements : 759 000 e TTC
Piscine Les Néréides à Lattes
Surface totale de capteurs : 1220 m²
Production annuelle totale en kWh : 82 700 kWh
Tonnes de CO2 économisées : 30 tonnes CO2 / an
Montant total des investissements : 375 500 e TTC
Les chiffres clés
• Surface totale de panneaux solaires
photovoltaïque posés : 10 650 m²
• Surface totale de panneaux photovoltaïques
en projet : 94 100 m²
• Production d’électricité à terme : 15,54 millions de kWh,
soit l’équivalent de la consommation d’électricité
hors chauffage de près de 25 000 personnes
• Tonnes de CO2 évitées à terme : 6 410 tonnes
8
Montpellier Agglomération poursuit sa valorisation du Thôt
et crée la plus grande centrale au sol de capteurs solaires en région
Montpellier Agglomération, naturellement engagée pour le développement durable
La valorisation du biogaz
Sur le Thôt
Fermé et réhabilité par Montpellier Agglomération depuis 2006, le
Thôt est équipé depuis mars 2008 d’une installation de valorisation
énergétique du biogaz. Celle-ci produit annuellement 6,3 millions de
kWh. Issu de la dégradation naturelle des déchets, le biogaz est en effet
transformé en électricité. Cette production d’énergie renouvelable
contribue à la réduction de l’effet de serre en diminuant de
2 270 tonnes les rejets de dioxyde de carbone (CO²). L’électricité
ainsi produite permet de couvrir l’équivalent des besoins annuels
hors chauffage de 2 000 familles, soit environ 7 000 personnes.
La vente de l’électricité permet à Montpellier Agglomération de
percevoir une recette annuelle de 70 000 e.
Un projet sur Maera
Montpellier Agglomération souhaite valoriser le
biogaz généré par la station d’épuration Maera,
à Lattes, en installant une unité de cogénération. Ce projet sera lancé en 2010, après
enquête publique et arrêté préfectoral d’autorisation, et Maera produira ses premiers kWh dès
2011. L’estimation de la production est d’environ
6 000 000 KWh/an. La valorisation du biogaz
produit par Maera permettra, d’une part, de
récupérer la chaleur nécessaire au chauffage
des digesteurs et, d’autre part, de produire de l’électricité, vendue à EDF comme énergie « verte ». En complément, Montpellier Agglomération envisage d’engager, parallèlement à la cogénération, une démarche de
valorisation énergétique des déchets gras permettant d’optimiser la production de biogaz.
Dépense énergétique : Montpellier Agglomération souhaite consommer moins et mieux
Grâce à ses investissements sur ses bâtiments existants, Montpellier Agglomération a réduit sa consommation d’énergie
de 12% en 2008, soit une économie annuelle de 320 000e. Plus de 800 000 e ont été investis sur deux ans pour :
l’installation de détecteurs de présence qui pilotent l’éclairage, le remplacement de lampes à incandescence par des
lampes fluocompactes, l’isolation des toitures, la modernisation des installations de chauffage et climatisation...
9
Montpellier Agglomération
50, place Zeus - CS 39556 - 34961 Montpellier Cedex 2
Tramway L1 : arrêt “ Léon Blum ”
Tél : 04 67 13 60 00 - Fax : 04 67 13 61 01
www.montpellier-agglo.com
Montpellier Agglomération • Direction de la Communication - 11/09 - Visuels : “ François FONTES I Agencefontèsarchitecture “
Contact presse :
Julie Sanchez
Tél. 04 67 13 60 20 / 06 20 96 14 70
[email protected]