1 s. - site TMSI

Commentaires

Transcription

1 s. - site TMSI
c)La Vidéo
Fonctionnement de l’écran :
Le rafraîchissement s’exprime en Hz
Ex 75 Hz = 75 fois /seconde pour revenir sur le point de départ
Pitch = taille d’un point sur l’écran
Ex en valeur du pitch Bonne qualité 0.25 Moyenne qualité 0.28 pour l’écran .
Attention : il n’y a pas de mémoire vidéo dans l’écran
Correspondances entre bits et couleurs
1 Bit est égal à un pixel en monochrome
4 Bits = 16 Couleurs
8 Bits = 256 Couleurs
16 Bits = 65536 Couleurs
24 Bits = 16 777 216 couleurs
32 Bits = 4 294 967 296 Couleurs
Mode de Calcul de la mémoire vidéo utilisé :
Ex : En définition d’écran 640 x 480 en 256 Couleurs
640x480 x 8Bits ou 1 Octet (256 Couleurs ) = 307 200 Octets
Carte Vidéo
Il y a une mémoire qui contient l’image à afficher ; la carte vidéo transforme l’image
en un point sur l’écran.
Points sur l’écran
Image
Important :
Le Pixel est un point qui caractérise la taille dans la mémoire vidéo
D) Bios vidéo
Dans la carte vidéo il y a un " BIOS " C000 : 0 il gère les fonctionnements vidéo
Pour information :
C000 = "Segment " : 0 =" Adresse"
Tapez la commande sous dos pour les renseignements du bios de la carte vidéo:
Debug
D c000:0
D signifie display
Pour quitter l'application tapez Q pour l'aide tapez ?
Ecran TFT :
Principe de fonctionnement par diodes 1 diode par point et par couleur
6) Les Périphériques:
TMSI 5/7 le 10/09/2001
1
il y a 2 Types de Périphériques sur le PC :
1) Périphériques standard :
- Clavier
- Souris
- Port parallèle // " Imprimante "
- Série
a) Clavier
connecteur sur carte mère
DIN ou PS/2 ou USB
Il existe pour les claviers et souris des connexions spécifiques tel que
infrarouges et ondes radio " FM " ils ont obligatoirement un émetteur et
récepteur .
Sur les serveurs il peut avoir un switch pour utiliser qu'un clavier et une souris
sur plusieurs pc ces switchs permettent de sélectionner le PC concerné
Section dépannage :
Si il y a une touche coincé sur le clavier la 1er méthode à pratiquer et de laisser
tomber le clavier sur une hauteur raisonnable .
Dans le BIOS Il y le POST " power on self test " il nous indique et test les
périphériques reconnu dans le BIOS entre autre le Clavier
Le BIOS à une commande spécifique pour faire un arrêt sur défaut présent
cette commande est la suivante : HALT ON ERROR = All but Keyboard
(Démarrage sans prendre en compte la panne du clavier)
Le clavier envoie simplement des codes " Scan code " au PC qui ce dernier les
convertit en caractère par l'intermédiaire du BIOS ou par voie Logiciel .
b) Souris
connecteur sur carte mère
PS/2 ; USB ; Port série ex COM1
Le déplacement de la souris permet de déplacer un curseur sur l'écran avec lequel (en cliquant
sur les boutons) on peut sélectionner, déplacer, manipuler des objets à l'écran.
La souris comporte une bille sur laquelle tournent deux rouleaux. Ces rouleaux comportent
chacun un disque cranté qui tourne entre une photodiode et une LED (Diode
électroluminescente) laissant passer la lumière par séquence. Lorsque la lumière passe, la
photodiode renvoie un "1", lorsqu'elle rencontre un obstacle, la photodiode renvoie un "0". A
l'aide de ces informations, le PC peut connaître la position de votre curseur (voire la
vitesse...!!).
TMSI 5/7 le 10/09/2001
2
Astuce: A force de l'utiliser, votre souris récolte de la poussière qui vient se déposer sur les
rouleaux, ainsi la souris peut avoir des réactions curieuses. Il suffit d'ouvrir la cage contenant
la bille et de nettoyer les rouleaux (avec une brosse à dents par exemple).
Les différentes souris :
Souris standard à boule
Trackball
Souris Optique
TouchPad " portable " trop sensible
ATTENTION :
=>Le Branchement d'une souris ou clavier PS/2 doit impérativement être
branché hors tension .
=>A savoir aussi on risque souvent l'inversion du clavier et de la souris en
port PS/2
=>Une souris n'est pas reconnue de base par MSDOS on doit pour cela la
déclarer dans l'autoexec.bat ou config.sys en recherchant le fichier
Mouse.com ou Exe .
c)Le Port Parallèle :
la sortie parallèle est une sortie standard E /S délivrée par le BIOS
généralement utilisé pour une imprimante ou scanner il fonctionne en 8 bits de
données soit 1 Octet en même temps + un signal de contrôle d'entrée et un
de sortie Ces ports sont reconnues par le bios comme LPT1 et LPT2 .
si vous désirez d'autres ports Ex LPT3 il faudra le déclarer vous même par voie
logiciel .
LPT1 et LPT2 sont détectés automatiquement par le BIOS.
Adresses :
LPT1 = 378 IRQ = 7
LPT2 = 278 IRQ = 5
SPP : Simple Parallèle Port " description de base " sans interruption
EPP : Enhanced Parallèle Port "port amélioré " avec interruption IRQ
ECP : Enhanced controller Port avec interruption IRQ + DMA
L'interruption : C'est un signal qu'une unité( par exemple lecteur de disquette ou
port série) utilise pour envoyer une Interruption au processeur
Le DMA : sert a obtenir un accès direct à la mémoire sans passer par le CPU
d'ou gain de temps "Temps de calcul du CPU " .
UART : Composant entrée/ sortie qui gère les Ports parallèle et série du PC
Sa norme est de 16550 ( Universel asynchrone récepteur transmetteur )
Laplink : liaison directe par câble entre 2 PC .
TMSI 5/7 le 10/09/2001
3
D ) Les Ports séries :
Il est aussi appelé port RS 232 => 2 sortes de Branchement :
DB 9 = 9 Broches
DB 25 = 25 Broches
Série :
Fil
Prêt (DSR ) ( Data Set Ready )
Demande d'émission
Ok Prêt pour réception
Emission de données
Les Stop Bit
Les Star bit
2 bits
1 Bit
8 Bits ( 1 Octet )dont 1 bit de parité ( clé de contrôle )
Baud: (Bit At Unity Density ) Unité de Transmission correspondant au bit par seconde
Baud par seconde. Mesure la vitesse à laquelle l'information circule sur une connexion
donnée, habituellement un modem ou Ethernet. Le débit en bauds est le nombre de
changement de ligne (en fréquence, amplitude, etc.) ou d'événements par seconde. A de
faibles débits, chaque événement représente uniquement l'état d'un bit et le débit
en bauds est donc équivalent au nombre de bps (bits par seconde). A mesure que le débit
augmente, chaque événement représente plus d'un bit, si bien que le débit en bauds n'est pas
tout à fait équivalent au nombre de bps.
Les adresses et IRQ des ports séries sont :
COM1 = IRQ 4 Adresse 3F8
COM2 = IRQ3 Adresse 2F8
Les ports COM 3 & 4 n' ont pas d'attribution d'adresses et IRQ défini dans le
BIOS
Les Modems :
La vitesse indiqué en Bauds Ex 115 200 Bauds indique la vitesse entre le PC et le
Modem et non du Modem à la ligne téléphonique.
Pour information
Réseaux WAN
Les réseaux inter sites sont encore appelés WAN (wide area network) et nécessitent de
mettre en œuvre des moyens particuliers (modem, routeurs, commutateurs, passerelles...)
pour s’affranchir des problèmes de distance et de disponibilité de liaisons dont les débits
inter site sont toujours, hélas, plus lents qu’en local. Ils offrent un service point à point entre
deux interlocuteurs
Les Modems internes se paramètrent en général en COM3 il faut désigner un I/O et un IRQ
TMSI 5/7 le 10/09/2001
4
2) Les périphériques Mémoires de Masse:
-
Floppy lecteur de disquette
Disque dur " HD Hard Drive "
CD Rom etc.…
Pour information
Le BIOS actuel permet de Booter sur n'importe quel lecteur il est en général dans
l'ordre suivant :
1) Floppy "FD"
2) CD Rom " le BIOS le considère comme un Floppy "
3) HD
Une fois installé il est préférable de le paramétrer en C: only ceci pour éviter des
tentatives de boot sur des disquettes oubliées dans le floppy
Le SWAP FLOPPY quand il est activé dans le BIOS à pour effet que
le floppy n° 2 est considéré comme A :
le principe de fonctionnement de ces mémoires de masse est se stocker des données
par champ électromagnétique par champ positif et négatif sur son support qui les
interprètent par des suites de 1 ou 0 . 1 pour +
0 pour –
1) Les Floppy
Il en existe plusieurs sortes :
1-1 Les 5 pouces ¼
a) Double densité DD 360 Ko 40 pistes
b) Haute densité HD 1.2 Mo 80 Pistes
1-2 Les 3 Pouces ½
a) Double densité DD 720 Ko 80 pistes
b) Haute densité HD 1.44 Mo 80 Pistes
Important :
Avant d'écrire un fichier sur la disquette faire au préalable un Scandisk
minutieux et passer un Antivirus (disquette destinée au client pour une
éventuelle intervention). Puis repasser encore un Scandisk minutieux après
avoir copié votre ou vos fichiers .( fichiers vitaux )
Le POST détecte la présence du Floppy et corrige éventuellement les erreurs .
vous pouvez dans certains cas désactivez les Floppy (Banques , Entreprises
Médical , Entreprise à risques etc. … ) pour éviter tout piratage de données
informatiques .
Le Floppy utilise IRQ 6 DMA 2 et I/O 3F0 à 3F8
Le contrôleur du Floppy se trouve actuellement sur la carte mère avant il se
trouvait fréquemment sur une carte contrôleur additionnelle qui comprenait le
contrôleur du disque dur .
La connexion entre le lecteur de disquette et la Carte Mère est à la
Norme ST 506.
TMSI 5/7 le 10/09/2001
5
2)Disque Dur :
il existe Plusieurs normes pour les disques durs
la 1er Génération était la norme ST 506
Actuellement il y a plusieurs normes :
- IDE
- EIDE ( UDMA 33; 66; 100 )
La conception IDE :
CPU
CTRL
HD master
HD slave
CS
CS
CS =Chip Select à ne pas confondre avec Câble Select
Chip select : validation du composant électronique ( puce du contrôleur )
Câble Select : Sélection de position maître ou esclave du disque par rapport à la
position spécifique sur le câble
Position des cavaliers sur le disque dur :
1
2
3
4
Single
Master
Slave
CS(câble select )
Attention :
on ne peut pas dépasser 2 disques dur par contrôleur mais avec possibilité d'avoir
plusieurs contrôleurs.
Single = Disque maître sans aucun disque esclave ( 1 seul disque )
Master = Disque maître mais ayant un disque esclave sur la même nappe (dans certains cas)
Slave
CS
= Disque esclave
= Câble select, le maître et esclave sont défini par leurs positions sur la nappe .
Pour rajouter plus de 2 disques dur on doit rajouter des contrôleurs de disques qui se
présentent sur des cartes additives PCI à connecter sur la carte mère sur ces ports PCI .
TMSI 5/7 le 10/09/2001
6
les fabricants de disques dur ou autres calculent le temps moyen entre 2 pannes "MTBF"
MTBF = Mean Time Between Failure .
3)Architecture des disques dur :
l'architecture des disques durs comportent des cylindres ; têtes ; Secteurs; et pistes
Cylenders = Cylindres
Tracks
= Pistes
Head
= Tête de lecture
Sector
= Secteur
Définition :
Cylindres = ensemble de pistes qui sont lues en même temps
Un disque dur est constitué non pas d'un seul disque, mais de plusieurs disques rigides
(en anglais hard disk signifie disque dur) en métal, en verre ou en céramiques empilés
les uns après les autres à une très faible distance les uns des autres.
Ils tournent très rapidement autour d'un axe (à plusieurs milliers de tours par minute
actuellement) dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.
La lecture et l'écriture se font grâce à des têtes (Head) situées de part et d'autre de
chacun des plateaux (un des disques composant le disque dur). Ces têtes sont des
électroaimants qui se baissent et se soulèvent (elles ne sont qu'à quelques microns de
la surface, séparées par une couche d'air provoquée par la rotation des disques qui crée
un vent d'environ 250km/h) pour pouvoir lire l'information ou l'écrire. De plus ces
têtes peuvent balayer latéralement la surface du disque pour pouvoir accéder à toute la
surface... Cependant, les têtes sont liées entre-elles et seulement une seule tête peut lire
ou écrire à un moment donné. On parle donc de cylindre pour désigner l'ensemble des
données stockées verticalement sur la totalité des disques.
Le secteur physique est de 512 Octets
Le secteur est défini par le formatage de bas niveau
On appelle cylindre l'ensemble des données situées sur une même pistes de plateaux
différents (c'est-à-dire à la verticale les unes des autres) car cela forme dans l'espace
un "cylindre" de données.
On appelle cluster la zone minimale que peut occuper un fichier sur le disque. En effet
le système d'exploitation exploite des blocs qui sont en fait plusieurs secteurs (entre 1
et 16 secteurs). Un fichier minuscule devra donc occuper plusieurs secteurs (un
cluster).
Méthode de calcul de la capacité du disque dur :
Sachant que 1 secteur = 512 Octets
Nbrs de Cylindres x Nbrs de têtes x Nbrs de Secteurs x 512 Octets
TMSI 5/7 le 10/09/2001
7
2Contraintes techniques importantes :
1er contrainte: Le disque fait croire au BIOS qu'il à 63 secteurs sur toutes les pistes
mais ceci n'est pas réel car le BIOS ne s'est pas faire autrement .
2eme Contrainte : Le BIOS au niveau du POST stocke dans le Buffer du BIOS
La taille ; nbrs de cylindres ; Têtes; secteurs du disque dur en sachant qu'il peut
accepter au maximum 1024 Cylindres ; 255 Têtes ; 63 Secteurs pour résoudre ce
problème on apporte une solution :
"LBA " Logical Block Adressing qui permet de recalculer l'adresse pour rester dans
les normes du BIOS du PC .
Il modifie aussi le nombres de secteurs de 512 Octets et les regroupent en 16 KO
Landing Zone " Landz " = zone d'atterrissage de la tête de lecture sur le disque
jusqu'au moment de sa prise de vitesse de rotation normale .
La géométrie du disque signifie le nombre de
- cylindres
- têtes
- secteurs et sa taille
Interleave : = C'est l' entrelacement de secteurs pour palier le délai de lecture et
écriture entre 2 secteurs .
e) La technologie SCSI :
SCSI " Small Computer Standard Interface "
En théorie :
Le SCSI permet d'avoir des unités indépendantes des unes des autres théoriquement
L'adresse se trouve sur l'unité du disque pour le SCSI de base les unités vont de 0 à 7 .
Un seul contrôleur SCSI pouvait contrôler 7 unités de disque et chaque unité de
disque peut gérer 7 autres unités d'ou une possibilité d'avoir jusqu'à 49 unités sur la
même connectique SCSI .
Le standard SCSI (Small Computer Standard Interface) est une interface permettant la
connexion de plusieurs périphériques de types différents sur un ordinateur par l’intermédiaire
d’une carte, appelée adaptateur SCSI.
Le nombre de périphériques pouvant être branchés dépend de la largeur du bus SCSI : avec un
bus 8 bits il est possible de connecter 8 unités physiques, 16 pour un bus 16 bits. L’adaptateur
SCSI représentant déjà une unité physique, le bus accepte 7 (8-1) ou 15 (16-1) périphériques .
L’adressage des périphériques se fait grâce à des numéros d’identification. Le premier numéro
est l’ID, il s’agit d’un numéro permettant de désigner le contrôleur intégré au périphérique
(celui-ci est défini grâce à des cavaliers à positionner sur chaque périphérique SCSI). En effet,
le périphérique peut avoir jusqu’à 8 unités logiques (par exemple un lecteur de CD-ROM
comportant plusieurs tiroirs). Les unités logiques sont repérés par un identificateur appelé
LUN (Logical Unit Number). Enfin, un ordinateur peut comporter plusieurs cartes SCSI, c’est
pourquoi un numéro de carte est assigné à chacune d’entre-elles.
De cette façon, pour communiquer avec un périphérique, l’ordinateur doit donner une adresse
de la forme « numéro de carte - ID - LUN ».
TMSI 5/7 le 10/09/2001
8
A retenir
L'interface SCSI est une interface qui permet la prise en charge d'un nombre important
d'unités (disques durs, CD-ROM, Graveur, scanner, ...), c'est-à-dire plus d'une dizaine
simultanément. Elle est beaucoup utilisée pour sa stabilité notamment au niveau du taux de
transfert. En effet, c'est un adaptateur SCSI (carte adaptatrice sur un emplacement PCI ou ISA
ou bien directement intégré sur la carte mère pour les configurations haut de gamme) qui se
charge de la gestion et du transfert des données avec un microprocesseur dédié.
Le microprocesseur central est alors relégué de ses activités concernant le flux de données, il
ne communique qu'avec la carte SCSI.
Ainsi chaque contrôleur SCSI a ses propres caractéristiques (fréquence, ...), le BIOS n'a donc
aucune influence sur les performances de l'interface SCSI étant donné qu'elle possède ellemême son propre BIOS. Il est toutefois possible d'optimiser cette interface en faisant évoluer
le BIOS de la carte SCSI.
Les IRQ (interrupt ReQuest signal / Line " requête d'interruption" )
C'est un signal qu'une unité (par exemple lecteur de disquette ou port série) utilise
pour envoyer une Interruption au processeur :
Le processeur termine l'instruction en cours , sauvegarde ses registres dans le Stack system
( Pile ) et donne la main au pilote concerné.
Il fournit à la CPU l' adresse ou se trouve l'adresse du module "( vecteur ) .
un IRQ peut être partager par plusieurs drivers à condition que ceux ci ne soit pas trop
sollicité .
Exemples d'IRQ :
IRQ 0
IRQ 1
IRQ 2
IRQ 3
IRQ 4
IRQ 5
IRQ 6
IRQ 7
IRQ 8
IRQ 9
IRQ 10
IRQ 11
IRQ 12
IRQ 13
IRQ 14
IRQ 15
TMSI 5/7 le 10/09/2001
Time system
Keyb
Renvoie vers l ' IRQ 9 destinée pour la vidéo
COM 2 ( si présent)
COM 1 ( si présent)
LPT 2 ( si présent)
Floppy
LPT 1 imprimante ( si présent)
RTC real time Clock
Identique au 2 ou renvoie
Libre
Libre
Souris PS/2 ( si présent)
Coprocesseur arithmétique
Ctrl disque 0 ( primaire )
Ctrl disque 1 ( si présent)
9
TMSI 5/7 le 10/09/2001
10