Toponymes P à R

Commentaires

Transcription

Toponymes P à R
T OPONYMES du PAYS VIGANAIS & CEVENNES MERIDIONALES
De P à R
Paillerols : le Vigan ; « palhèr » occitan de grange à paille , avec suffixe collectif
« erol »
Paillès : Monoblet ; toujours grange à paille
Parlonguerie (la) : avec suffixe occitan « erie » , la propriété de Parlongue . De
« parrò »enclos de pierre , issu du préceltique « par » parroi . L’enclos long
Parro (la) : Molières ; du pré celtique « parrò » enclos de pierre
Passet (le moulin de ) : « pas » endroit où l’on passe , ici il ne s’agit pas d’un col
mais d’une rivière que l’on passe à gué , avec diminutif « et »
Patau (mas de ) : Valleraugue ; synonyme de l’occitan « patis » cour de ferme
A laissé un patronyme présent à Aumessas , Meyrueis
Pauparelle (la) : Meyrueis ; « poparel » tour à bois sur lequel tourne la « popeta »
objet que l’on tourne . Endroit où se trouve un tour
Pauzes (château des) : N D la Rouvière ; endroit qui mérite un arrêt ,ici la vue est
superbe , mais le château est en ruines depuis Richelieu
Penarié (la) : Valleraugue , Lanuejols ; d’une racine pré celtique « pen » chaîne
montagneuse avec suffixe collectif « ariè »
Pelocarie (la ) : Aumessas ; « pel » peau , avec suffixe « arié » endroit où l’on
travaille les peaux
Pérache : Monoblet ; peut être par l’occitan « pèrassa » grand poirier , avec
transgression du CH sur S
Perjurade (la) : l’Estréchure ; du latin « juris » forêt , avec suffixe « ade » et « per » .
A travers la forêt
Perrarine : Blandas ; En ce lieu existe un cromlech du néolithique . Aussi plutôt que
d’y voir là un toponyme issu du poirier , il serait bon de voir là un patronyme dérivé
de pierre en rapport avec ce monument préhistorique . Avec le suffixe occitan
de lieu « ine »
Peyraube : Arrigas ; textuellement pierre blanche
Peyre (la) : Valleraugue ; la pierre . A donné un important patronyme à Valleraugue,
qui a peut être essaimai ailleurs dans toute la région
Peyridier (le) : St Roman ; avec un I il faudrait voir là une origine par poirier , avec
suffixe « dier » verger de poirier
Peyredisse (la) : St Roman de Codières ; ici par contre avec suffixe péjoratif
« dissa » il s’agirait là d’un tas de pierres
Peyrefiche ( col et borie de ): à Mandagout ; évidement à ce col se trouve …..
Une pierre plantée !
Peyrerol (le) : St Hippolyte ; château au pied du roc de la Marianne couchée à St
Hippolyte . Ici donc les pierres avec suffixe « erol »
Pezade (la) : Cros ; en occitan « pesada » empreinte de pied ,d’où ce terme pour
indiquer une piste sommaire , un vague sentier
Picard – e ( le –la) : Soudorgues , Monoblet ; de « picar » piquer , repiquer le blé
Endroit où l’on repiquer le blé
Piécourt : St Julien de la neuf ; « pié » variante de « puech » occitan de hauteur ,
venant du latin « podium » endroit où l’on domine . Ici il s’agit d’une hauteur tronquée
, de fait un joli dépôt de tufs du calcaire primaire , provenant d’une cascade se jetant
directement dans l’hérault . Depuis un certain temps cette cascade ne jaillit plus ,
mais ça c’est une autre histoire
Pin (le) : Moulés ; à l’époque les conifères étaient rares , donc signalés
Pinoch : Sumène ; probablement encore une variante de « puech » car Pinoch est
un endroit où vraiment on domine . La forme voisine « pioch » est très courant ,
notamment dans l’Hérault voisin
Pintard (le mas de) : Colognac ,Le Vigan ; nom dérivé probablement de « pinta »
vase d’étain de la valeur d’une pinte . Donc lieu où se trouve une personne fabricant
ces pots . Le toponyme du Vigan a donné un très important patronyme Pintard
Pises (les) : Dourbie ; occitan « pisa » auge en pierre pour le bétail
Planque (la) : Mandagout ; « planca » planche pour traverser un ruisseau . A donné
un patronyme Planque
Plantier : Valleraugue ; endroit venant d’être planté
Plo (le) : Mars ; avec prononciation Rouergate O pour A l’endroit plan
Pont d’Andon : Bréau et Molières ,ferme fortifiée ayant appartenue au grand père
du Chevalier d’Assas . A ce lieu ancien pont romain sur la via Ruthenia . Du
celte « and-on-e) au dessus de l’eau
Pont de Vallongue : L’Estréchure ; le pont de la vallée longue célèbre au cours de la
guerre des Camisards
Pontet (la borie du) : Valleraugue , la ferme du petit pont
Ponteil (le) : Cros ; de « pontellus » l’endroit du pont
Pomaret : St André de Valborgne : avec suffixe « aret » la pommeraie
Pommier,e (le – la) : L’Estréchure , Revens .
Portal (le) : Aumessas : ancien nom occitan de portail
Poujade (la) : Bréau , St Martial ; de l’occitan « pojar » monter , avec suffixe « ade »
ne signifie pas montée , mais endroit qui monte . Il y avait un famille Poujade à Bréau
au 17° siècle , mais pas de ce patronyme à Bréau avant
Poujols (le) : St Bresson ; avec suffixe « ols » pluriel endroits montants
Pourcarès : Meyrueis ; avec suffixe « ares » endroit à porc
Poussiergues : Sumène ; de « pos » poussière avec suffixe « iergue » endroit
poussiéreux
Pradarel : Trêves ; avec suffixe « arel » , « prat » pré
Pradines : Lanuèjols ; avec suffixe « ine » , « prat » pré
Prat (le) : St André Majencoules , et le mas du Prat à Mandagout . « prat » occitan
de pré
Pratcoustal : Arphy ; anciennement « pratcostavol » en 1551 , « avol » du celte
« avallo » pomme , nom qui a donné Aulas . Donc pré de la cote d’Aulas
Pratlach : Dourbie ; d’une racine pré celtique « lak » pierre ; le pré aux pierres
Pratpialoux : Molières anciennement « prat pélous » ; « pelon , pelous » bogue de
châtaigne . a peut être donné un patronyme Pelon sur Avèze
Puech (le) : Mars etc ; du latin « podium » endroit dominant l’occitan « puech » mont
A laissé un important patronyme à Aumessas
Puech Agut : Bréau ; mont aigu . A donné un patronyme Puechagut ,parti de
Puechagut dès 1375 , mais curieusement on retrouve à St Hippolyte un patronyme
Puechagut au 17° siècle . Provint –il du même lieu ?
Puech Arnal : Mandagout ; le mont de Arnal. Arnal du germanique « arn » aigle et
« wald » gouverner
Puech Vidal : Le Vigan ; le mont de Vidal
Queyrolle (la) : Montdardier ; de l’occitan « caire » pierre de taille avec suffixe
« airolle » endroit d’exploitation de cette pierre
Quintanel (le) : Blandas ; avec suffixe « anel » de quinte cinquième , la cinquième
partie
Quinty (mas de ) Roquedur , toujours la cinquième partie
Rabasse (la) : St Julien de la Nef ; « rabas » occitan rouergat et Viganais du blaireau
Rachepos : Aumessas ; « racht » occitan ancien , rapide , courant puissant
Ranc (le) : Monoblet ; issu d’une racine pré celtique « ar-raka » occitan désignant le
rocher escarpé « rancareda » falaise
Randals (les) :Lanuéjols ; occitan issu du celte « rando » limites
Randavel : Lanuéjols , Valleraugue ; avec suffixe « vel » vallée , le terme désigne un
bord de rivière boisé faisant limite . Dans les deux cas ces lieux sont situés au bord
d’une rivière
Randous : St Roman Codières ; ici en crête , limite de paroisse avec suffixe « ous »
Raubat : Valleraugue ; le mas rabaut en occitan voudrait dire textuellement
( tu m’as volé ) . Donc ,par « raubat » volé , endroit de peu de valeur
Raynes : Gorniès ; mas d’un nommé Raynes , du germanique « ragin » conseiller
Rédarès (col et mas du) : Monoblet ; « redda » occitain raide , de là a donnée
montée dure , ici avec suffixe « arès »
Redonnel (le) : Mandagout , Valleraugue ; occitan « redon » rond ici donc endroit
arrondi . Les deux toponymes ont donné un important patronyme
Regirade (la) : Saumane ; « régir » occitan idem au français régir , avec le
suffixe « ade » ferme gérer par un régisseur
Régis (mas de) : Le Vigan ; idem de régir , et non comme certains avaient écrit mas
du roi et en plus du roi des Maures
Regonde (la) : St André Majencoules ; probablement de « regord » châtaignier
sauvage
Ressançon (Dourbie) : probablement de « rec » ruisseau avec suffixe celte
« en-one »
Ribard : Bréau : du latin « ripa » rive , « riparius » rivage ; a donné un très important
patronyme Ribard qui s’est installé par la suite à Mandagout
Ribauriès : Camprieu ; toujours du latin « riparia » avec suffixe « iès »
Rieumal : L’Estréchure ; la rivière majeure
Rigalderie (la) : Blandas ; avec suffixe « ariè – eriè » la propriété de monsieur Rigal .
Du germanique « ric » puissant et « wald » gouverner
Robigès : St André Valborgne ; avec B rouvre , avec suffixe « gès »
Rogers (château de ) : Lanuèjols ; du germanique « hrod » gloire et « gari »
protection
Roquarié : Revens ; avec suffixe « ariè » domaine ici domaine de la roche
Roque ( la) : Bez , St Martial , Cazilhac ; roche , parfois ce n’est pas le cas là , ce
terme désigne le château édifié sur cette roche
Roquenouze : Vissec ; avec « nosa » noix , la roche des noyers
Roquemaure : Gorniès ; « maura » occitan de marne , ici roche marneuse
Roque tortel : Alzon ; occitan « tortel » tordu . La roche tordue
Rouas : Mandagout ; avec suffixe « atis –atium » endroit , lieu roux . Donna un
patronyme Ruas
Roubignac : Roquedur ; du gallo romain « rubius – acos » la propriété rousse
Roucabié : Dourbie ; patronyme issu de ce nom « rocabille » done il faut voir là
« bile –viele) du latin « villae » ferme , la ferme de la roche .
Roucou (le) : L’Estréchure ; couleur de roucou , utilisé par les teinturiers , couleur
rouge
Rousses (les) : Meyrueis ; endroits où la terre est rousse
Rouvière (la) : Cros , Dourbie ; de « rouire » chêne rouvre , avec suffixe « ière »
Plantation de chênes rouvre
Rouvière – Raouls (la) : St André Valborgne ; la Rouvière du dit Raoul , du
germanique « rad » conseil et « wolf » loup
Rouveirette (la) : St André Majencoules ; la petite plantation de chênes rouvre
Rouveyrac : Cros ; de rouvière avec suffixe « acos » la propriété aux rouvres
Rugnès : Molières ; d’un ancien Rieunés , « rieu » occitan de rivière , avec suffixe
« és-ésa »