PR 1 Decembre, «Air - Menuhin Festival Gstaad

Commentaires

Transcription

PR 1 Decembre, «Air - Menuhin Festival Gstaad
COMMUNIQUE DE PRESSE
«Air»
Décembre 2011 * * * Après un été entre «feu» et «soleil», l'intendant Christoph Müller présente pour
2012 une affiche placée sous le signe d'un autre élément essentiel à la vie: l'air. Comme on ne
change pas une recette qui gagne, les principaux ingrédients du succès de la manifestation sont
une nouvelle fois réunis: têtes dʼaffiche et découverte de talents, grand répertoire et nouvelles
expériences. Après une deuxième saison placée sous le signe de nombreux succès européens, le
Gstaad Festival Orchestra est à nouveau de la partie pour deux concerts. Sur le podium: Kristjan
Järvi (pour des «Carmina Burana» avec le Chœur de la MDR de Leipzig) et David Zinman (dans la
Symphonie «du Nouveau Monde» de Dvorak). Parmi les têtes d'affiche de l'édition 2012: Julia
Fischer (artiste en résidence pour trois concerts), Truls Mørk, Emanuel Ax, Cecilia Bartoli, Anne
Sofie von Otter, Patricia Kopatchinskaja et le London Symphony Orchestra de retour pour deux
soirées sous la direction de Michael Tilson Thomas. La direction se réjouit également de pouvoir
compter pour la dixième année consécutive sur le soutien précieux et fidèle de HSBC Private Bank
(Suisse) SA en qualité de sponsor principal, ainsi que sur l'engagement à ses côtés de l'Hôtel
Ermitage de Schönried en qualité de nouveau sponsor. Cette 56e édition aura lieu du 20 juillet au 8
septembre 2012, avec à la clé une cinquantaine de concerts répartis dans les églises du
Saanenland, de l'Obersimmental et du Pays-d'Enhaut, ainsi que sous la Tente du Festival à Gstaad
et en des lieux plus «pittoresques». Chaque année, quelque 20'000 personnes font le déplacement.
Avec un budget de 4 millions de francs, le Menuhin Festival Gstaad appartient au «top 3» des plus
grands festivals classiques de Suisse.
Avant-propos de l'intendant du Menuhin Festival Gstaad
Le programme 2012 de Christoph Müller
«
L'air permet de respirer à la fois des parfums agréables et des odeurs bestiales, de percevoir la
fraîcheur comme le chaud, de sentir les nuances du vent, de la douce brise d'un soir de juillet au
vent tempétueux d'un orage d'été. L'air a du caractère, il est tantôt caressant, tantôt violent, voire
brutal. L'air nourrit toute forme d'existence. Sans air, pas de vie. Et pas de musique non plus! Il
est l'élément qui permet la transmission des ondes sonores des instruments et des voix aux
oreilles de l'auditeur. Les instruments à vent ne sonnent que grâce à l'air, l'art du musicien
consistant à doser le souffle de manière à ce qu'il en naisse de la musique et pas du bruit.
Coups de vent et tempêtes ont en tout temps inspiré les compositeurs, séduits par les mille et une manières
de les traduire en musique. Il y a bien sûr Vivaldi et ses «Quattro Stagioni» avec leur incomparable orage
d'été, mais aussi Astor Piazzolla et ses «Stagioni» argentines, enfants du 20e siècle et de l'autre
hémisphère. Respighi a mis en vibrations les «Pini di Roma» et Beethoven déchaîné la «Tempête» dans
une Sonate – une œuvre qui selon Goethe ne peut s'apprécier à sa juste valeur que si l'on a connaissance
de la pièce éponyme de Shakespeare. Et bien sûr les baroques, qui sont nombreux à s'être irrésistiblement
sentis appelés par les phénomènes naturels: Matthew Locke avec sa «Tempest», Rebel avec ses
«Eléments», Vivaldi et ses «Quatre Saisons» mais également son concerto pour violon «Tempesta di
Mare»… Bach a donné le nom d'«air» à quelques-unes des plus belles pages de ses Suites, faisant
référence non à un mouvement de danse mais à une forme de mélodie paisible et plutôt lente – une Aria. Le
thème de notre Festival – «Air» – balance entre rêve et réalité, entre ciel et terre, entre les «Planètes» que
Gustav Holst a si magistralement dessinées: c'est le quatrième de notre cycle dédié aux éléments et il se
décline à l'infini.
Aujourd'hui célébrée dans le monde entier, la violoniste Julia Fischer entretient une relation privilégiée avec
la région: dès l'âge de 6 ans et jusqu'au début de sa carrière internationale, on a pu l'entendre chaque année
à la Lenk dans l'Obersimmental avec sa professeur Ana Chumachenko lors de l'académie d'été mise sur
pied par le Prof. Kurt Pahlen. Elle renoue enfin avec une présence intensive sur les hauteurs de l'Oberland
bernois grâce à trois concerts en l'Eglise de Saanen où elle se présente à la fois comme soliste et comme
musicienne de chambre aux côtés d'artistes choisis par ses soins. András Schiff lie son récital du 25 juillet
2012 à un cours de maître: le Menuhin Festival élargit ainsi son offre pédagogique inaugurée il y a quatre
ans avec la création de sa Vocal Academy en collaboration avec Silvana Bazzoni-Bartoli et Cecilia Bartoli.
À propos de Bartoli: cette dernière lancera à Saanen le 7 septembre 2012 une tournée en compagnie du
kammerorchesterbasel qui la conduira ensuite dans 20 centres musicaux européens; le programme sera
préalablement travaillé dans la région. 2012 verra le retour après une pause d'une année du London
Symphony Orchestra avec dans ses bagages deux grandes fresques symphoniques: la «Symphonie
fantastique» d'Hector Berlioz et la 1re Symphonie dite «Titan» de Gustav Mahler. Chef invité principal de la
phalange britannique, Michael Tilson Thomas dirige les deux concerts qui verront également les
prestations en soliste du pianiste Emanuel Ax. Maestro David Zinman nous fait l'honneur de conduire le
e
Gstaad Festival Orchestra dans la 9 Symphonie dite «du Nouveau Monde» de Dvorak. Les succès de
l'orchestre «maison» dans l'Europe entière ne sont pas restés sans écho: l'année prochaine verra le GFO
hôte à nouveau de différentes villes sous la baguette de Kristjan Järvi, parmi lesquelles Munich, Vaduz,
Merano et La Chaise-Dieu en France. Autre événement phare: l'interprétation des «Carmina Burana» de
Carl Orff avec le concours du Chœur de la MDR de Leipzig, qui marquera la première rencontre du chef
estonien avec «ses» troupes de la MDR dont il a été nommé Generalmusikdirektor dès la saison 2012/2013.
Encore une première à Gstaad!
Top of Switzerland dans tous les sens du terme: enfant du pays, chef à succès et aujourd'hui
Generalmusikdirektor à Meiningen, Philippe Bach a concocté un gala d'opéra spécialement pour le Festival
avec le concours de la star alémanique Noëmi Nadelmann et de l'Orchestre symphonique de Bâle. Une
production suisse d'envergure internationale. Début septembre, une semaine entière fait la fête à «Tout le
Monde du Violon» dans l'esprit du père fondateur Lord Menuhin. La célébration de cet instrument comme
passerelle entre les cultures revêt une signification toute particulière dans ce programme 2012. Les «Sintiund Roma-Philharmoniker» rassemblent des musiciens aux racines sinti et rom issus de nombreux
orchestres symphoniques européens de premier plan; la rencontre sous la Tente du Festival d'ensembles de
Hongrie, de Roumaine, de groupes de danseurs et de chœurs d'enfants dirigés par Ida Kelarova, augure de
son côté des moments d'harmonie et de grande intensité. Nous nous réjouissons également du retour de
Nigel Kennedy dans un programme «acoustique» (c'est-à-dire non amplifié), des deux soirées de la
violoniste Patricia Kopatchinskaja – la première aux côtés de Fazil Say, la seconde en trio avec Khatia
Buniatishvili et Sol Gabetta – ainsi que de la venue des célèbres Los Romeros, des King's Singers, de
la Camerata Salzburg et de beaucoup d'autres. Faire le voyage du Menuhin Festival en 2012, c'est aller à
la rencontre au fil d'une cinquantaine de concerts de plus de 500 musiciens issus des quatre coins de la
planète et d'univers différents, dans des lieux de concert tous plus fascinants les uns que les autres.
Le climat est l'un des joyaux du Saanenland, choyé tant par les habitants de la région que par ses hôtes:
grâce à un air pur qui contraste surtout durant les mois chauds avec celui des grandes villes, il
est porteur de santé et d'inspiration. La musique plane chaque été depuis 55 ans dans cet air de
montagne: il était temps que nous rendions hommage à cet élément essentiel!
Christoph Müller, intendant
»
INFORMATIONS & CONTACTS PRESSE
Programme détaillé & photographies: www.menuhinfestivalgstaad.com
Menuhin Festival Gstaad
Chalet Madora, Belairstrasse 2
Postfach 65, CH-3780 Gstaad
Tél. +41 33 748 83 38
Fax +41 33 748 83 39
[email protected]
www.menuhinfestivalgstaad.com
Responsable Media
Hans-Ueli & Marlène Tschanz
Postfach 63, CH-3792 Saanen
Tél. +41 33 744 74 54
Mobile +41 79 310 21 75
[email protected]
SUISSE ROMANDE, FRANCE
Z comme…Véronique Zehntner
5 Place de la Gare, CH-1296 Coppet
Tél. +41 22 776 83 90
Fax +41 22 776 83 91
Mobile +41 79 286 24 84
[email protected]

Documents pareils

Factsheet

Factsheet ressenti particulier qui distingue le bien-être à Gstaad du reste du monde. Malgré l’énorme prestige de la marque, Gstaad a gardé les pieds sur terre.

Plus en détail