Zebible extraits - Alliance biblique française

Commentaires

Transcription

Zebible extraits - Alliance biblique française
avec les livres deutérocanoniques
Traduits de l’hébreu et du grec
en français courant
avec introductions, notices,
outils de lecture et vocabulaire
ECHANTILLON ECHANTILLON ECHANTILLON
ECHANTILLON ECHANTILLON ECHANTILLON
Ancien et Nouveau Testament
ZeBible a reçu le soutien
du Conseil d’Églises chrétiennes en France (CECEF)
composé de représentants officiels
de la Conférence des évêques catholiques de France,
de la Fédération protestante de France,
de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France,
de l’Église apostolique arménienne et de l’Église anglicane en France.
Copyrights
Traduction de la Bible en français courant
© Société biblique française, 1997
Introductions, notices, outils de lecture et cartes
© Société biblique française – Bibli’O, 2011
B.P. 47, 95400 Villiers-le-Bel
www.zebible.com
www.editionsbiblio.fr
www.alliancebiblique.fr
www.la-bible.net
Composition : Eric Gentner
Graphisme et Maquette : Mike Stefanini - www.atomike-studio.com
Cartes couleur : P. Durand-Peyroles
Répertoire biblique : adapté d’après la Leuchtfeuer Bibel.
Avec l’aimable autorisation de la Société biblique allemande.
Tous droits de reproduction, traduction et adaptation réservés, pour tous pays.
ISBN 978-2-85300-999-7
ZEB065
SB1000
EPS 2011
30K
O
uvrir la Bible, c’est pour beaucoup comme pousser la porte d’une
bibliothèque sombre et poussiéreuse. Qui oserait s’y aventurer ?
Pourtant, dans le monde entier, des millions de personnes lisent la Bible
avec passion, attention et intérêt !
Lire la Bible, c’est ouvrir sa fenêtre sur un univers à découvrir.
Ouvrir pour renouveler son intérieur.
Ouvrir pour explorer des horizons nouveaux.
Ouvrir pour se découvrir à la lumière de Dieu, un Dieu qu’on ne connaît
finalement pas si bien.
Ouvrir pour aller à la rencontre des autres, de tous les autres.
Des notes au fil du texte et des portraits de personnages guident chacun à
son rythme, répondent à certaines interrogations et stimulent la réflexion.
On peut aussi profiter des propositions qui sont faites pour aborder
différents thèmes, suivre un parcours découverte sur un certain temps
ou lire à plusieurs. De nombreux outils permettent d’approfondir les
connaissances et les recherches.
Les possibilités de promenade dans les jardins de la Bible sont variées !
ZeBible, l’autre expérience
Fruit d’une aventure interconfessionnelle sans équivalent, ZeBible suscite
une authentique dynamique de dialogue. Une dizaine de partenaires,
Églises, mouvements de jeunesse et services d’Église se sont associés à ce
grand projet, auquel ont contribué une centaine de rédacteurs de tous
horizons.
Ces valeurs d’ouverture se retrouvent dans la ligne éditoriale de ZeBible.
ZeBible est le résultat de sept années de travail et d’échanges entre des
chrétiens issus de milieux différents.
Sous l’égide de l’Alliance biblique française, catholiques, protestants,
évangéliques et orthodoxes ont préparé ensemble cette édition complète
de la Bible, enrichie de nombreuses aides de lecture. L’ambition est de
donner envie d’ouvrir et d’explorer la Bible, de découvrir la richesse de ces
textes fondateurs et d’y trouver des repères pour la vie.
De multiples portes d’entrée – introductions, notices au fil du texte,
programmes de lecture, thématiques, index, etc. – permettent au lecteur,
connaisseur ou néophyte, croyant ou non, d’organiser son propre parcours,
au gré de ses questionnements et de ses centres d’intérêt. La traduction de
la Bible en français courant a été choisie pour sa facilité de lecture.
ZeBible offre aussi des ressources utiles pour lire la Bible à plusieurs. Elle
constitue un outil de catéchèse original pour les groupes d’Églises.
La Bible, Parole de Dieu pour les croyants, est le lieu de la rencontre avec
Dieu. Cette rencontre transforme la vie et renouvelle l’intelligence. Elle est
aussi un lieu de dialogue et de rencontre avec les autres lecteurs.
Rédacteurs
N. Alagbada
J. Alexandre
S. Amedro
P. Anquetil
J.-P. Anzala
B. Belliard
L. Belling
P. Bittner
C. Bonnet
T. Bouba Mbima
I. Bousquet
A. Breukink
M. Busch
F. Campagnac
I. Carlier
A. Chabert d’Hières
P. Clermidy
B. Coyault
R.-A. Coyault
L. Delobel
C. Demissy
F. Deniau
M. Derœux
B. Dumas
M.-L. Durand
G. Éloy
fr. Émile
A. Epting
C. Escaffre
P.-L. Ferrandez
I. Fiévet-Rossignol
O. Flichy
M.-F. Fortin
D. Foussat
P. Franco
B. François
M. Fruchart
F. Gangloff
A. Geiger
C. Geoffroy
I. Gerber
M. Grenier
H. Guinot
L. Hahn
J. Hanley
N. Henchoz
F. Hugon
V. Isenmann
C. Jacon
G. Janus
M. de Jerphanion
fr. John
P. Kopp
H. Lacroix
O. Lafaurie
P. Lambert
M.-C. Landez
X. Langlois
E. Lassort
F. Leclerc
T. Legrand
R. Lehmann
J.-P. Lepelletier
É. Linkowski
G. de Lisle
L. Loubassou
C. Macquet
J.-M. Mallet-Guy
fr. Maxime
D. Meme
M. Millet
C. Mourlam
J. Mukaminega
S. Munteanu
S. Navarro
S. Oulaï
A. Pellerin
É. Père
A. Petit
O. Pigeaud
P. de Pol
Y. Quéméneur
C. Raimbault
O. Raoul-Duval
M. Rastoin
fr. Richard
A. Rivron
P. Rodet
M. Roman
G. Rousseau
I. Rutter
G. Samperio
J. Sarasin
R. Sautter
E. Scherrer
S. Schlumberger
C. Sébastien
J. Taboyan
É. Terrien
fr. Timothée
J.-D. Toureille
M. Toureille
C. de Turckheim
J.-C. Verrecchia
C. Vialle
L. Viel
A.-L. Zwilling
Comité d’édition
N. Auriac
P. Clermidy
B. Coyault
F. Deniau
M. Derœux
C. Escaffre
P.-L. Ferrandez
I. Fiévet-Rossignol
B. François
J. Gagey
M. Grenier
P. Kopp
F. Leclerc
J.-M. Mallet-Guy
Les partenaires
Alliance biblique française, Assemblée des
Églises orthodoxes de France, Aumônerie
catholique de l’enseignement public,
Communautés franciscaines, Éclaireuses et
Éclaireurs Unionistes de France, Église
réformée de France, Fédérations des Églises
adventistes, Fondacio, Fondation Pasteur
Eugène Bersier, La Ligue, Scouts et Guides
de France, Union des Églises protestantes
d’Alsace et de Lorraine
S. Moog
S. Munteanu
G. Perrin-Willm
V. Pottier
P. Rodet
E. Scherrer
É. Terrien
Table des matières
Au lecteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Outils 5
Préface . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Outils 7
Principaux collaborateurs :
rédacteurs, comité d’édition et partenaires . . . . . . . . . . . . . . . Outils 8
Table des matières . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Outils 10
Pour naviguer dans ZeBible, signes & abréviations . . . . . . . Outils 12
OUTILS DE LECTURE 1
La Bible et moi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Outils 17
Comment lire la Bible ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Outils 18
Survol de la Bible . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Outils 22
Le monde de la Bible . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Outils 25
Programmes de lecture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Outils 45
Parcours thématiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Outils 65
Incontournables et introuvables de la Bible . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Outils 134
Trouver de l’aide dans la Bible . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Outils 136
ANCIEN TESTAMENT
Pentateuque
Genèse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
Exode . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79
Lévitique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 143
Nombres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 189
Deutéronome . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 245
Livres prophétiques
Josué . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Juges . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Premier livre de Samuel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Deuxième livre de Samuel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Premier livre des Rois . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Deuxième livre des Rois . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Ésaïe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Jérémie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Ézékiel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Osée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Joël . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Amos . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Abdias . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Jonas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Michée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Nahoum . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Habacuc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Sophonie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Aggée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Zacharie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Malachie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
305
339
375
421
463
513
561
665
767
839
857
865
881
885
889
899
905
911
917
921
937
Autres Écrits
Psaumes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 945
Job . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1079
Proverbes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1133
Ruth . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1171
Cantique des Cantiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1177
Ecclésiaste . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1187
Lamentations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1201
Esther . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Daniel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Esdras . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Néhémie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Premier livre des Chroniques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Deuxième livre des Chroniques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
1213
1227
1251
1269
1293
1333
Livres deutérocanoniques
Forme grecque du livre d’Esther . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Judith . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Tobit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Premier livre des Maccabées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Deuxième livre des Maccabées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Sagesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Siracide . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Baruc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Lettre de Jérémie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Suppléments grecs au livre de Daniel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
1387
1405
1427
1449
1497
1535
1561
1643
1653
1659
NOUVEAU TESTAMENT
Évangile selon Matthieu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Évangile selon Marc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Évangile selon Luc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Évangile selon Jean . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Actes des Apôtres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Lettre aux Romains . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Première lettre aux Corinthiens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Deuxième lettre aux Corinthiens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Lettre aux Galates . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Lettre aux Ephésiens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Lettre aux Philippiens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Lettre aux Colossiens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Première lettre aux Thessaloniciens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Deuxième lettre aux Thessaloniciens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Première lettre à Timothée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Deuxième lettre à Timothée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Lettre à Tite . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Lettre à Philémon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Lettre aux Hébreux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Lettre de Jacques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Première lettre de Pierre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Deuxième lettre de Pierre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Première lettre de Jean . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Deuxième lettre de Jean . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Troisième lettre de Jean . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Lettre de Jude . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Apocalypse ou révélation accordée à Jean . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
1673
1731
1769
1827
1869
1923
1949
1973
1989
2001
2011
2017
2025
2031
2035
2043
2049
2053
2057
2077
2085
2093
2099
2106
2108
2111
2115
OUTILS DE LECTURE 2
Répertoire biblique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Miracles et paraboles de Jésus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Ressources bibliques : index . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Citations de l’Ancien Testament dans le Nouveau Testament . . . . . .
Vocabulaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Tableau chronologique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Cartes géographiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Outils
Outils
Outils
Outils
Outils
Outils
Outils
139
155
156
158
161
170
175
Comment lire la Bible ?
On peut lire la Bible comme n’importe quel autre livre, de la première à la dernière page,
même si ce n’est pas forcément l’approche la plus simple. C’est la raison pour laquelle cette
édition propose
- des programmes de lecture qui permettent de découvrir en quelques jours l’essentiel : des
grands textes de l’Ancien et du Nouveau Testament, quelques personnages, fêtes et thèmes
importants. Voir page Outils 45.
- des parcours qui offrent une vision globale de ce que la Bible dit sur un sujet précis (l’amour,
la justice, la mort, le corps…). Voir page Outils 65.
- des portraits de personnages, répartis au fil des pages, qui ouvrent une autre porte d’entrée
dans le texte biblique. Index voir page Outils 156.
Pour lire un texte, plusieurs démarches sont possibles.
La démarche OCA : Observation – Compréhension – Appropriation
Pour comprendre un texte, voici trois étapes bien distinctes.
OBSERVATION
.
.
Lire attentivement le texte
Repérer, autant que possible :
– La nature du texte : narration ou discours
– Les personnages et les relations entre eux
– Le lieu de l'action
– Le moment de l'action
– Les idées et leurs enchaînements
– Les mots de liaison (car, c'est pourquoi, donc, mais, pourtant, bien que...)
– Les répétitions de mots, d'expressions ou d'idées
– Les mots difficiles à comprendre (voir le vocabulaire
et noter éventuellement les difficultés et questions qui subsistent)
– Le genre littéraire (voir page Outils 42)
COMPRÉHENSION
Rechercher la signification du texte en deux temps :
.
Dans le monde de l'époque
Dans le monde d'aujourd'hui
.
Pour
éviter de tordre le sens du texte et de tirer des conclusions hâtives,
il est important de respecter ces deux étapes.
.
Quelques questions à se poser :
.
.
.
Quelle est l'idée principale du texte ?
Qu'est-ce que ce passage dit de l'être humain, de la vie, de Dieu ?
Ce texte fait-il écho à d'autres textes de la Bible ?
APPROPRIATION
Trouver les implications du texte :
.
.
1
8
Pour moi
Pour ma vie avec mes proches, avec les autres, avec Dieu
COMMENT LIRE LA BIBLE ?
.
.
.
Pour la société, le monde
– Qu'est-ce que je pense des personnages ? Et pourquoi ?
– Qu'est-ce que je pense du texte ?
– Qu'est-ce que j'en fais ?
M'encourage-t-il à un changement de comportement, d'attitude ou de pensée ?
M'incite-t-il à prier ?
La démarche OCA est une grille de lecture qui peut être utilisée avec profit aussi bien
individuellement qu’en groupe.
A - Déclinaisons possibles de la grille OCA
1 - Démarche d’expression artistique
Le texte biblique stimule l’imaginaire et joue sur les émotions. Il peut inspirer l’expression
personnelle du lecteur par le dessin, l’écriture d’un texte, le modelage, la musique, la
danse…
Ce qui importe ici est plus l’expression personnelle que la performance.
Lire le texte une première fois à voix haute, puis le relire lentement en silence pour
s’imprégner de l’ambiance du texte en s’arrêtant quelques instants sur les mots qui
touchent ou surprennent.
S’agit-il d’un récit ? Imaginer la scène dans l’espace et avec les personnages. Le récit est-il
sombre, encourageant, joyeux, dramatique, révoltant… ? Comment exprimer au plus près ce que
l’on ressent de la scène ?
S’agit-il d’un texte poétique ? Se laisser bercer par les images et le rythme. Laisser naître ses
propres images et intonations.
S’agit-il d’un raisonnement, d’un discours ? Comment représenter les points saillants,
l’articulation et l’enchaînement des idées ?
On peut suivre cette démarche individuellement ou en groupe.
Trouve-t-on des traces de ce texte dans l’art ? Cinéma, peinture, littérature, musique,
danse…
2 - Démarche méditative-priante
Méditer, c’est mâcher, ruminer le texte afin de bien s’en nourrir.
Prier, c’est dialoguer avec Dieu, parler et écouter.
La prière et la méditation permettent une expérience de Dieu et de soi-même, et peut-être
une transformation.
Prier
Se rendre disponible, dire à Dieu ses préoccupations et comment on se sent.
Demander l’aide de l’Esprit Saint pour comprendre le texte.
Lire lentement le texte biblique
Se mettre à l’écoute de Dieu au travers du texte : qu’est-ce qui me touche, et pourquoi ?
Tisser avec Dieu un dialogue
Mieux le connaître et découvrir comment il me voit.
Trouver comment vivre et faire des choix.
Laisser monter en moi l’étincelle qui naît de la rencontre avec Dieu.
Demander à Dieu de soutenir et accompagner l’élan qu’il m’inspire.
Et après ?
Garder en mémoire la parole reçue et essayer de la vivre
Agir et prier pour les autres
1
9
Survol de la Bible
ANCIEN TESTAMENT
Pentateuque
Genèse
Exode
Lévitique
Nombres
Deutéronome
Récits des origines du monde et des ancêtres du peuple d’Israël.
Dieu libère le peuple d’Israël de l’esclavage en Égypte et lui donne les Dix
Commandements par l’intermédiaire de Moïse".
Dans le désert du Sinaï, le peuple d’Israël reçoit des prescriptions pour les
sacrifices et pour le culte, ainsi que des règles pour la vie personnelle et
sociale.
Le peuple d’Israël traverse le désert et arrive aux frontières du pays promis
par Dieu.
Rétrospective sur le chemin du peuple d’Israël, avec un recueil de lois au
centre.
Livres prophétiques
Josué
Juges
1 et 2 Samuel
1 et 2 Rois
Ésaïe
Jérémie
Ézékiel
Osée
Joël
Amos
Abdias
Jonas"
Michée
Nahoum
2
2
Sous la conduite de Josué, successeur de Moïse", le peuple d’Israël prend
possession du pays promis par Dieu.
Le peuple d’Israël se détourne de Dieu et ses ennemis l’oppriment. A de
multiples reprises, Dieu suscite un leader – homme ou femme –, un « juge »,
pour le délivrer.
Le prophète Samuel" consacre les premiers rois d’Israël : Saül" et David".
David, le roi par excellence, fait d’Israël une nation puissante. Certains de ses
actes déclenchent de graves crises familiales et politiques.
Après le règne de Salomon", de la dynastie de David", le peuple se déchire
et forme deux royaumes : Israël au nord et Juda au sud. Ceux-ci s’effondrent
l’un après l’autre, envahis et conquis par des grandes puissances ennemies.
Les populations sont déportées.
Récits et paroles de prophète concernant trois périodes de l’histoire d’Israël,
rédigés par un poète de génie à l’esprit visionnaire et au discours vigoureux.
La mission difficile d’un porte-parole de Dieu maltraité et condamné pendant
les années précédant la conquête et la destruction de Jérusalem par les
Babyloniens, en 587 avant J.-C.
Un prophète dit la parole de Dieu parmi les Juifs déportés à Babylone. Il
renforce son message par des actes symboliques.
Par sa vie et dans son message, Osée dénonce le mal que commettent les
Israélites : ils abandonnent Dieu et mettent leur confiance dans des divinités
cananéennes.
A l’occasion d’une terrible invasion d’insectes, Joël annonce le « jour du
Seigneur », moment où se réalisera le jugement divin.
Ce prophète éleveur de bétail critique sévèrement une société israélite
prospère et sûre d’elle, qui exploite les pauvres et se moque des exigences
de Dieu.
Après la destruction de Jérusalem, le même sort est annoncé à Édom, une
puissance ennemie voisine.
Un prophète essaie d’échapper à sa mission et se fait surprendre par la
bonté de Dieu.
Au nom de Dieu, ce prophète défend la justice sociale et dénonce
l’oppression et la corruption des élites d’Israël. Il annonce des conséquences
néfastes, mais termine sur une espérance de pardon et de rétablissement.
Annonce de la destruction de Ninive, capitale orgueilleuse et criminelle de
l’empire assyrien.
Canon – listes des livres de la Bible
On appelle « canon » la table des matières, c’est-à-dire la liste des livres contenus dans la
Bible. Or, elle n’est pas la même dans toutes les Bibles : la différence porte sur une dizaine de
livres de l’Ancien Testament. Pour les traditions catholiques et orthodoxes, l’Ancien Testament
est plus long. Il inclut des livres appelés « deutérocanoniques », ou « apocryphes » par certains.
D’où viennent ces différences ?
Pour constituer une bibliothèque, il faut faire des choix. La Bible n’échappe pas à cette règle.
On a longuement discuté autour du statut de certains livres de la Bible : fallait-il ou non les
inclure dans la table des matières ?
Il y a aujourd’hui consensus pour le Nouveau Testament. Ses 27 livres sont acceptés par
toutes les Églises. Pourtant certaines communautés chrétiennes lisaient des livres comme le
Pasteur d’Hermas ou l’Apocalypse de Pierre. Mais à la fin du 2e siècle après J.-C., la liste des
livres du Nouveau Testament est quasiment arrêtée, et elle sera universellement admise dès
la fin du 4e siècle après J.-C.
Par contre, la situation est plus complexe pour l’Ancien Testament.
Au 3e siècle avant J.-C., au moment où les Juifs commencent à fixer les contours de leur
bibliothèque, ils décident de classer les livres en plusieurs groupes : d’abord la « Loi » (torah),
puis les « Prophètes » (nevi’îm) et plus tard d’autres « Écrits » (ketouvîm).
Aux alentours du 2e siècle avant J.-C., l’importante colonie juive installée autour
d’Alexandrie, en Égypte, ne parle plus l’hébreu mais le grec. L’accès aux livres bibliques
écrits en hébreu lui est devenu difficile. On décide alors de les traduire d’hébreu en grec. Ce
long chantier donne naissance à une traduction qu’on appelle la Septante (selon une tradition
ancienne, 70 traducteurs y ont travaillé).
Cette traduction permet aux Juifs qui ne parlent que le grec d’avoir accès aux textes
religieux. Elle veut également représenter la culture juive dans la civilisation grecque. C’est
pourquoi elle ajoute d’autres livres religieux plus récents à ceux écrits initialement en hébreu.
Ce sont justement ces livres qu’on appellera plus tard « deutérocanoniques », au moment où
ils seront intégrés à un deuxième canon, une deuxième liste en quelque sorte.
Jusqu’au milieu du 1er siècle après J.-C., les Juifs lisent tous ces livres sans se poser la
question du canon. Ce fait surprenant est confirmé par la découverte des manuscrits de la mer
Morte. On y a trouvé côte à côte des copies des livres de la Loi, des Prophètes et des Écrits,
mais aussi de certains de ces livres deutérocanoniques, et de bien d’autres encore…
Au début du 2e siècle après J.-C., deux événements modifient sensiblement cette situation :
Premièrement, le développement de la communauté chrétienne. Ces croyants, pourtant
d’origine juive, se réfèrent plus volontiers à la Septante qu’à l’original en hébreu. Ainsi, la
plupart des citations de l’Ancien Testament dans le Nouveau utilisent non pas le texte en
hébreu mais la traduction de la Septante. Dans l’opposition naissante entre les communautés
juives et chrétiennes, le judaïsme prend l’option d’une liste limitée à 39 livres, organisés en
trois sections : la Loi, les Prophètes et les Écrits. Sont donc exclus les livres
deutérocanoniques, soupçonnés d’être trop influencés par la culture grecque.
Deuxièmement, une raison pratique. Jusqu’alors, chaque livre de la Bible correspondait à un
rouleau spécifique de parchemin ou de papyrus. Avec l’arrivée du codex, qui assemble
plusieurs livres en un seul volume, il devient alors nécessaire de déterminer avec précision la
liste des livres à relier ensemble.
Les chrétiens vont en discuter pendant longtemps. Les premiers grands manuscrits
complets de la Bible – le Vaticanus ou le Sinaïticus – attestent qu’au 3e siècle après J.-C., la
question du canon de l’Ancien Testament n’est pas encore totalement réglée au sein du
christianisme : leurs tables des matières sont différentes, tant pour la liste des livres que pour
leur classement.
Que s’est-il passé ensuite ?
3
1
LE MONDE DE LA BIBLE / CANON
Rouleau de la Torah
(BNF – Manuscrits, hébreu 58, Cantique de la mer Rouge, Exode 15.1-18, 17e et 18e siècle)
La tradition orthodoxe, pour laquelle le grec est la langue de référence, conserve
globalement tous les livres écrits dans cette langue. Le canon orthodoxe de l’Ancien
Testament correspond donc à celui de la Septante.
La Réforme protestante, influencée par le courant humaniste du 16e siècle, prône un retour
aux sources et fait le choix du canon juif. Cependant, on trouve encore les livres
deutérocanoniques dans certaines Bibles protestantes jusqu’au 19e siècle. Ils sont qualifiés
d’« apocryphes », ce qui signifie secrets, cachés.
Le catholicisme, par opposition à la Réforme, a arrêté sa liste définitive des livres de la Bible
à l’occasion du concile de Trente, en 1546, en y intégrant les deutérocanoniques.
3
2
Le codex Crosby-Schøyen (3e siècle) : le plus vieux manuscrit de Jonas et 1 Pierre.
© The Schøyen Collection, MS 193
LE MONDE DE LA BIBLE / CANON
Où en est-on aujourd’hui ? Catholiques et orthodoxes n’ont aucune raison de raccourcir leur
canon ni les protestants d’allonger le leur. Pour les catholiques et pour les orthodoxes, les
deutérocanoniques sont source d’enseignements. Pour tous les autres, ils sont source de
(r)enseignements seulement. Grâce, entre autres, à la découverte des manuscrits de la
mer Morte (1947), on dispose aujourd’hui d’une vaste littérature religieuse non biblique.
Finalement, tout ce qui a été écrit entre l’Ancien et le Nouveau Testament permet de mieux
comprendre la Bible.
La présente édition de la Bible ne prétend pas gommer les différences entre les traditions.
Lecteurs catholiques et protestants y retrouveront chacun « leurs » livres. Mais chacun devra
faire l’effort de les découvrir dans un ordre différent. ZeBible suit en effet l’ordre des livres du
canon juif : elle rappelle ainsi les racines juives de la Bible, combien le christianisme est
redevable au judaïsme quand il lit l’Ancien Testament. Elle chemine avec les protestants pour
lesquels l’Ancien Testament n’a que trente-neuf livres : ils y apparaissent en continu, sans
interruption. Elle respecte la tradition catholique : elle intègre les livres deutérocanoniques
mais les regroupe dans une section qui leur est propre.
Au moment de composer son livre, Ézékiel a-t-il jamais pensé qu’il ferait partie d’un
canon ? Au moment de dicter ses lettres, Paul a-t-il jamais imaginé qu’elles seraient
regroupées dans un ensemble volumineux de quelque 2000 pages ? Pendant des siècles,
avant l’imprimerie, avant l’époque de la traduction en langue courante et la diffusion à prix
abordable, on n’a lu la Bible que par petits morceaux, livre par livre. Présenter ensemble tous
les livres de la Bible est un phénomène récent dans l’histoire. En définitive, chaque lecteur n’at-il pas ses livres favoris ? Il n’a pas à mépriser le choix des autres. Dieu a parlé de bien des
manières (cf. Hébreux 1.1), et il parle encore…
Soixante-six livres pour méditer, réfléchir et prier ensemble… et une dizaine en plus pour
ouvrir un dialogue et s’enrichir mutuellement.
Et si on désarmait le canon ?
3
3
PROGRAMMES DE LECTURE
7
POUR UNE JUSTICE SOCIALE
jours
1er jour Puisque Dieu a donné…
2e jour
3e jour
4e jour
5e jour
6e jour
7e jour
Mettre 10 % à la disposition des autres
Aider sans exploiter
Deutéronome 26.1-15
Lévitique 25.35-38
Dieu et le développement durable
Remettre les compteurs économiques à zéro
Laisser reposer la terre
Deutéronome 15.1-18
Lévitique 25.1-22
Face au chacun-pour-soi…
Dieu se met en colère et dénonce
Retour à l’essentiel
Amos 8.4-12
Michée 6.6-8
Dieu a un rêve…
… il le partage
… il le réalise
Ésaïe 11.1-10
Luc 1.46-55
Un autre monde est possible
Bouge-toi !
Servir le prochain, c’est servir Dieu
Ésaïe 58.1-12
Matthieu 25.31-46
Aller au bout de ses choix
Croire et agir
Question d’égalité
Jacques 2.14-26
2 Corinthiens 8.1-15
L’Église, première utopie sociale ?
Tout en commun
A chacun selon ses besoins
Actes 2.42-47
Actes 4.32-37
REPÈRES POUR VIVRE
7
jours
1er jour Ma liberté s’arrête là où...
2e jour
Exode 20.1-17
Proverbes 22.17–23.25
1 Corinthiens 10.23-24
« Que dois-je faire pour avoir la vie ? »
Aimer... Dieu et les autres
Luc 10.25-36
Vivre comme des fils et des filles de Dieu
3e jour « Et moi je vous dis… »
Matthieu 5
4e jour
Avoir confiance en Dieu
Matthieu 6
5e jour
Construire du solide
Matthieu 7
6e jour
Les incontournables
La voie royale
70 x 7 = ?
1 Corinthiens 13
Matthieu 18.21-35
7e jour
5
0
Les « Dix Paroles »
Avoir du bon sens
Tout est permis, mais tout n’est pas bon
Vivre chaque jour comme s’il était le dernier
Être des enfants de l’aurore
1 Thessaloniciens 5
PROGRAMMES DE LECTURE
7
ENTRER DANS LE PROJET DE DIEU
jours
1er jour La vie, tout simplement
Il faut choisir
L’éternité dès maintenant
Deutéronome 30.15-20 ; Jean 10.10
Jean 6.40-47 ; 14.2-11
Amour sans mesure
Une preuve d’amour
Dieu se fait connaître
Choisir d’aimer en retour
Deutéronome 7.7-8 ; 1 Jean 4.9-10
Jean 17.1-3, 24-26 ; 1 Jean 1.1-2
Deutéronome 6.4-5 ; Matthieu 22.36-40 ; 1 Jean 4.11-12
3e jour
Métamorphose
Passer de la mort à la vie
Romains 5.8-10 ; 6.23 ; Colossiens 3.1
4e jour
Réconciliation
Pardon assuré
Verdict : acquitté !
Comme neuf !
1 Jean 1.9
Romains 8.1-2
2 Corinthiens 5.14-21 ; Ézékiel 36.24-36
Famille en construction
Devenir enfant de Dieu
Appartenir à son peuple
Jean 1.13
Éphésiens 2 ; 1 Pierre 2.1-10
Dieu sera...
… mon Dieu
… mon Père
… mon berger
Jérémie 31.31-34
1 Pierre 1.1-5 ; Romains 8.15-16
Ézékiel 34.11-16 ; Jean 10.11-18
Quel héritage !
Le Saint-Esprit
Tout ce qui est à Dieu est à moi
Éphésiens 1.12-14
Romains 8.17 ; Galates 4.6-7 ; Éphésiens 1.15-23
2e jour
5e jour
6e jour
7e jour
OSER RÉPONDRE QUAND DIEU APPELLE
7
jours
1er jour L’appel de Dieu est audace
2e jour
3e jour
4e jour
5e jour
6e jour
7e jour
Lâche tout, va vers l’ailleurs
Tout devient possible
Genèse 12.1-4
Luc 1.26-38
... même si l’on n’est pas prêt
Moïse ne sait pas parler
Jérémie, trop jeune ?
Exode 3.13–4.17
Jérémie 1.4-10
L’appel de Dieu est extravagance
Osée marié à une prostituée
Au-delà de l’interdit
Osée 1.2–2.3
Jean 4.5-39
Suivre celui qui ne dit pas où il va
Jésus déracine pour mieux replanter
Le chemin, c’est lui
Marc 1.14-20 ; 2.13-17
Jean 14.1-14
Se décentrer de soi-même…
Sans regarder en arrière
« Qui voudra sauver sa vie la perdra... »
Luc 9.57-62
Matthieu 16.13-28
… pour être entièrement disponible
Les hommes aux semelles de vent
Témoins sans frontières
Matthieu 10.5-16
Matthieu 28.16-20
Même pas peur !
Un appel à tomber par terre
Mission à risques
Actes 9.1-25
Actes 14.8-20
5
1
Q
ui n’a jamais été victime d’une injustice ? Et qui peut prétendre n’avoir jamais
fait de tort aux autres ou à Dieu ? Ainsi, chacun apporte sa pierre aux murs
qui divisent les hommes et les séparent de Dieu. Depuis toujours, l’être humain
est tenté par la spirale impitoyable de la vengeance, de la rancœur et du
règlement de compte. Dieu ne supporte pas la violence et les relations brisées. Il
propose une alternative : le pardon. En donnant sa vie sur la croix, Jésus montre le
prix du pardon. Libérés, les hommes sont appelés à se donner mutuellement une
nouvelle chance. Même si le pardon semble difficile, il ouvre le chemin de la
réconciliation.
1
Les coups, ça fait mal
On en reçoit
Ps 22.7-19 ; 140
Victime de la violence
Trahi par son frère
Gen 27.21-46
Agressée par son demi-frère
2 Sam 13.1-22
...
...
...
Et on en donne
Dieu avait pourtant prévenu
Gen 4.1-16
Désir de vengeance
2 Sam 13.23-39 ; Ps 58
Mots pour maux
Matt 5.21-22
...
...
...
Dieu aussi en reçoit !
Mal 1.6-14 ; És 5.8-25 ; Prov 6.16
Ce qui blesse le Seigneur
Un mépris total
Matt 21.33-41
...
...
2
Rompre la spirale du mal
Entrer dans une autre logique
Qui est l’arbitre ?
1 Sam 24.1-23
Vaincre le mal par le bien
Prov 20.22 ; Ps 37.1-17 ; Rom 12.17-21
...
...
3
Dieu n’est pas comme nous
Il pardonne. Mais pourquoi ?
Ex 34.6 ; És 48.9 ; Osée 11.9
C’est l’identité même de Dieu
Il désire la vie
Ézék 18.32 ; Jean 3.16-17 ; 1 Tim 2.3-6
Il est prêt à discuter
És 1.16-20
Des gestes pour demander pardon
Lév 5.5-13
...
...
...
...
7
0
THÈME / Démolir les murs
Jésus accomplit le pardon de Dieu
Par sa venue
Matt 1.21 ; Jean 1.29 ; Marc 2.1-12
Par sa mort
Matt 26.28 ; Col 2.13-14
Par sa résurrection
1 Cor 15.17
Pour tous, sans exception
Luc 7.36-50 ; 15.11-32
A travers la foi en lui
Act 10.43
...
...
...
...
...
4
Sur le chemin de la libération
Repentir et pardon
Examen de conscience
Ps 51
Heureux celui qui avoue sa faute !
Un bon cicatrisant
1 Jean 1.8-10
...
...
Ps 32
...
Le pardon est contagieux
... pour qui y a goûté
Matt 18.21-35 ; 6.12 ; Éph 4.32
Il est sans limites
Matt 5.38-48 ; Luc 17.3-4
...
...
5
Pour un monde apaisé
Urgence : la réconciliation !
Matt 5.23-24 ; 2 Cor 5.16-21
Relations construites sur le pardon
Jér 31.31-34
Des peuples réconciliés
Éph 2.16-18 ; És 66.18-22
Fêter le pardon de Dieu
Mich 7.18-19 ; Ps 103
...
...
...
...
Pour aller plus loin
Dieu répond à quelqu’un qui lui reproche de pardonner
Jonas
Jésus et Étienne confient leurs bourreaux au pardon de Dieu
Luc 23.34 ; Act 7.60
Dieu pardonne, même quand nous ne pouvons pas nous pardonner à nous-mêmes
...
...
...
1 Jean 3.20
7
1
L
a famille de la Bible est plutôt de type XXL ! Dans l’Ancien Testament on la
trouve souvent polygame, organisée autour du père qui joue le rôle de chef
incontesté… Pas étonnant, dans un tel contexte, que Dieu soit comparé à un Père
qui a le souci de tous ses enfants. Les enfants sont accueillis comme des cadeaux
de Dieu, une véritable bénédiction. A l’inverse, ne pas avoir d’enfant est considéré
comme un malheur pour une femme (car à l’époque, on rend toujours la femme
responsable de la stérilité d’un couple).
C’est dans la famille que le jeune enfant prend conscience d’appartenir à un clan,
avec des ancêtres dont il honore la mémoire, une histoire et des croyances qui se
transmettent de génération en génération.
Personne ne choisit la famille, ni le pays dans lequel il naît. Sommes-nous pour
autant entièrement conditionnés par notre milieu ? Non, la Bible est remplie
d’exemples de gens qui ont connu un tout autre destin que celui auquel leur
origine familiale les destinait, ou d’autres qui se sont même vus offrir une nouvelle
famille. La famille nous donne des racines, elle ne doit jamais devenir une prison !
1
Pas bon d’être seul !
Quitter pour s’attacher
Gen 2.18-24
Le clan familial
Gen 16 ; 29.15–30.24
Les enfants, un cadeau
Ps 127 ; Jér 29.4-7
Transmettre un patrimoine
Gen 27 ; Nomb 27.1-11 ; 1 Rois 1.1-37
S’inscrire dans un lignage
Gen 28.1-9 ; Matt 1.1-17 et Luc 3.23-38
...
...
...
...
...
2
Vivre en famille : malheur ou bonheur ?
Tensions dans la fratrie
Gen 4.1-16 ; 25.19-28 ; 37
Respecter son père et sa mère
Deut 5.16 ; Sir 3.1-16
Respecter les enfants
Éph 6.1-4
A chaque génération de se prendre en main
Ézék 18.1-4, 19-20
Une réconciliation annoncée
Mal 3.23-24 ; Luc 1.8-17 ; És 65.16-25
...
...
...
...
...
3
Dieu, l’autre père
Comme un père
És 64.7 ; Mal 2.10 ; Ps 103.11-18
Comme une mère
Osée 11.1-4 ; És 66.12-13
Attentif au bien de ses enfants
Luc 11.11-13
Généreux
Luc 15.11-32
...
...
...
9
6
...
THÈME / La famille, une prison ou une chance ?
4
Une « famille » au-delà des liens de sang
C’est Dieu qui la fonde
Éph 3.14-15
Adoptés par Dieu et héritiers de Dieu
Éph 2.11-22 ; Gal 3.26–4.7 ; Rom 8.14-17
A la recherche du Père
Luc 2.41-52
Qui sont mes frères ? Qui sont mes sœurs ?
Marc 3.31-35
Sans famille, mais...
Matt 19.12 ; 1 Cor 7.25-40
... pas sans enfants
1 Tim 1.1-2 ; 2 Tim 1.1-7 ; Jean 19.25-27
...
...
...
...
...
...
5
Les valeurs de la famille de Dieu
Offrir ce qu’on a reçu
1 Jean 4.7-12
Aimer en actes
1 Jean 3.17-18 ; 1 Tim 6.17-19
Servir plutôt que se faire servir
Marc 10.35-45
Accueillir et respecter
1 Tim 5.1-8 ; Jacq 2.1-4
...
...
...
...
9
7
L
es humains ont toujours été confrontés à l’énigme de la mort. Elle les hante,
les terrorise ou les attire. Qu’ils en acceptent ou refoulent l’idée, elle
conditionne leur manière de vivre. Comment admettre qu’un jour nous ne soyons
plus ? Pourquoi la vie ? Et pourquoi la mort ? Si Dieu est vie et source de vie, la
mort peut-elle avoir le dernier mot ?
La Bible invite à entrer dans la vie nouvelle que Dieu donne et qui ne peut pas
s’éteindre avec la mort. La mort et la résurrection de Jésus donnent un nouveau
sens à la vie présente et ouvrent l’espérance d’une victoire définitive sur la mort.
1
La mort – normale ?
Vivre, c’est mourir
Rien n’échappe à la mort : ni homme, ni bête
Pourtant, créés pour vivre
Il y avait un choix à faire…
...
...
Eccl 3.19-22 ; Ps 89.48-49
Gen 2.7-17 ; 3.17-19
Face à la mort
… la sérénité
Gen 25.7-8 ; 49.29-33 ; Luc 2.25-32
… la désolation
Job 14.7-12 ; 2 Sam 1.11-27 ; Jean 11.28-36
… la prise de conscience
Ps 90.3-12 ; 49 ; 73
...
...
...
Le monde des morts, un trou noir ?
Un lieu de ténèbres et d’oubli
Ps 88
Un « aller simple », la fin de tout
Job 10.18-22 ; 17.11-16
Pas de curiosité malsaine
Deut 18.9-13
...
...
...
2
Vie ou mort ?
Dieu, source de vie
Gen 2.7
Créateur
Protecteur de la vie
Gen 9.1-6 ; Ex 20.13 ; 21.12-14
Maître de la vie
Ézék 18.1-4
...
...
...
Dieu ne veut pas la mort
Il n’est pas indifférent face à la mort
Ps 116
Une chance pour changer
Ézék 18.21-32
La vie en cadeau
És 38.9-20 ; Ps 16
...
...
...
Dieu donne une espérance
És 25.6-9
Finies les larmes !
Réveil pour la vie
És 26.19 ; Dan 12.1-3 ; 2 Mac 7.9-14 ; Sag 3.1-9
...
...
1
0
0
THÈME / La mort : énigme, ennemie, passage
3
Une mort pas comme les autres
Le Fils de Dieu partage le sort des hommes
Marc 14.32-42 ; Jean 12.23-27 ; Luc 23.44-46
Jésus face à la mort
...
Un pour tous
Vitale, la mort de Jésus
La fin ou un début ?
Jésus délivré de la mort
4
...
Rom 5.6-11 ; Col 1.19-22
...
Luc 24.1-7 ; Act 2.22-36
...
Luc 7.11-17 ; Jean 11.1-44
La mort est morte !
Un avant-goût
Jésus ranime des morts
Vive la vie !
Jésus ressuscité, garant du don de la vie
5
...
1 Cor 15.12-28, 51-57 ; 1 Thess 4.13-18
L’avenir commence aujourd’hui
Mourir : libérés pour la vraie vie
Rom 6.3-11 ; Col 2.20–3.4
Plus de raison d’avoir peur de la mort
Hébr 2.14-15 ; Apoc 21.1-4
...
...
Pour aller plus loin
L’euthanasie, le suicide ou l’avortement marquent la volonté de l’être humain de prendre le pouvoir sur la
vie et sur la mort. Toute vie mérite-t-elle d’être vécue ? Où est la dignité de l’homme ? Qui peut en
décider ? Quelle place donner à Dieu dans cette réflexion ?
On peut lire sur ces sujets : 1 Sam 31.1-6 ; Ps 139.1-18 ; Job 3.1-16 ; 1 Rois 19.1-8 ; Matt 6.27.
1
0
1
Incontournables et introuvables de la Bible
Les incontournables
Adam et Ève au paradis terrestre (jardin d’Éden) Genèse 2
L’ânesse de Balaam
Nombres 22
L’annonce faite à Marie
Luc 2.26-38
L’arche d’alliance (le coffre de l’alliance)
Exode 25.10-22 ;
2 Samuel 6 ; 1 Rois 8.1-13
L’arche de Noé
Genèse 6–8
L’Ascension de Jésus (Jésus monte au ciel) Luc 24.50-53 ;
Actes 1.6-11
Le baptême de Jésus par Jean-Baptiste Matthieu 3.13-17 ;
Marc 1.9-11 ; Luc 3.21-22 ; Jean 1.29-34
Le bon berger
Jean 10
Le buisson ardent
Exode 3.1-10
Caïn et Abel
Genèse 4.1-16
La cène (le dernier repas de Jésus)
Matthieu 26.26-29 ;
Marc 14.22-25 ; Luc 22.15-20 ; 1 Corinthiens 11.23-26
Rendre à César ce qui est à César
Matthieu 22.15-22 ;
Marc 12.13-17 ; Luc 20.20-26
Un chameau par le trou d’une aiguille...
Marc 10.23-27
Le combat de Jacob avec l’ange
Genèse 32.23-33
La conversion de Paul
Actes 9.1-31 ; Galates 1.11-24
Les sept jours de la création
Genèse 1.1–2.4
La naissance de Jésus – la crèche – Noël
Luc 2.1-21
La crucifixion et la mort de Jésus
Matthieu 27.32-50 ;
Marc 15.21-39 ; Luc 23.26-48 ; Jean 19.16-30
Daniel et les lions
Daniel 6.11-25
1 Samuel 17.1-54
David et Goliath
David et Bethsabée (Batchéba)
2 Samuel 11
Le Décalogue – les Dix Commandements
Exode 20 ;
Deutéronome 5
Le déluge (la grande inondation)
Genèse 7–8
L’échelle de Jacob
Genèse 28.10-22
Les disciples d’Emmaüs
Luc 24.13-35
Les espions de Josué à Jéricho
Josué 2
Parabole du fils prodigue
Luc 15.11-32
La fuite en Égypte
Matthieu 2.13-23
Jésus au jardin de Gethsémané
Matthieu 26.36-46 ;
Marc 14.32-42 ; Luc 22.40-46
La prise de Jéricho
Josué 6
La nouvelle Jérusalem
Apocalypse 21.9–22.5
Job sur un tas de cendres / Le pauvre Job
Job 1–2
Jonas et le gros poisson
Jonas 2
David et Jonatan
1 Samuel 18.1-5 ; 20
Joseph vendu par ses frères
Genèse 37.12-36
Judas trahit Jésus
Jean 13.21-30 ;
Matthieu 26.47-50 ; 27.3-10
Le jugement de Salomon
1 Rois 3.16-28
Jésus lave les pieds de ses disciples
Jean 13.1.20
Le plat de lentilles – Jacob et Ésaü
Genèse 27
Les mages
Matthieu 2.1-12
Magnificat, cantique de Marie
Luc 1.39-56
1
3
4
La manne et les cailles
Moïse sauvé des eaux
Moïse sur le mont Sinaï
Multiplication des pains
Exode 16
Exode 2.1-10
Exode 19
Matthieu 14.13-21 ; Marc 6.30-44 ;
Luc 9.10-17 ; Jean 6.1-15
Matthieu 6.4-14 ; Luc 11.1-4
Prière : Notre Père
Œil pour œil, dent pour dent
Exode 21.22-27
L’onction à Béthanie
Matthieu 26.6-13 ; Marc 14.3-9 ;
Jean 12.1-8
Les ossements desséchés
Ézékiel 37.1-14
La paille et la poutre
Matthieu 7.1-5 ; Luc 6.37-42
Le Saint-Esprit reçu à la Pentecôte
Actes 2.1-13
Pilate se lave les mains
Matthieu 27.24-26
Les dix plaies d’Égypte
Exode 7.14–11.10 ; 12.29-42
Entrer par la porte étroite
Luc 13.23-24
Aimer son prochain comme soi-même
Lévitique 19.18 ;
Marc 12.31 ; Romains 13.8-10
La reine de Saba et Salomon
1 Rois 10.1-13
Le reniement de Pierre Matthieu 26.69-75 ; Marc 14.66-72 ;
Luc 22.56-62 ; Jean 18.17, 25-27
La résurrection de Jésus – Pâques
Matthieu 28 ; Marc 16 ;
Luc 24 ; Jean 20–21
Ruth et Booz
Ruth 3–4
Le sacrifice d’Isaac
Genèse 22
Parabole des jeunes filles sages ou folles Matthieu 25.1-13
Parabole du bon Samaritain
Luc 10.25-37
Jésus rencontre une femme samaritaine
Jean 4.1-42
Samson et Dalila
Juges 16
Le sermon sur la montagne
Matthieu 5–7
Le serpent et le fruit défendu
Genèse 3
Le serpent d’airain (bronze) Nombres 21.4-9 ; Jean 3.14-15
Le Serviteur souffrant
Ésaïe 52.13–53.12
Destruction de Sodome et Gomorrhe
Genèse 18.16–19.29
Suzanne et les vieillards
Daniel grec 13
La parabole des talents (des pièces d’or) Matthieu 25.14-30 ;
Luc 19.11-27
Jésus apaise une tempête Matthieu 14.22-33 ; Marc 6.45-52 ;
Jean 6.16-21
Les tentations de Jésus
Matthieu 4.1-11 ; Marc 1.12-13 ;
Luc 4.1-13
La tour de Babel
Genèse 11.1-9
La Transfiguration de Jésus Matthieu 17.1-13 ; Marc 9.2-10 ;
Luc 9.28-36
La traversée de la mer Rouge
(mer des Roseaux)
Exode 14–15
Le cantique des trois enfants
Daniel grec 3
Abraham et les trois messagers de Dieu
Genèse 18.1-15
Les 7 vaches grasses
et les 7 vaches maigres
Genèse 41.1-36
Le veau d’or
Exode 32
Les introuvables
La baleine de Jonas ?
Lire Jonas 2.1, 11
Poisson dans le livre de Jonas, monstre marin dans Matthieu 12.40. Les peintres occidentaux prennent l’habitude de
représenter une baleine.
Le bœuf et l’âne de la crèche ?
Lire Luc 2.4, comparer Ésaïe 1.3
Le bœuf et l’âne sont présents dans des scènes de nativité racontées par des « évangiles apocryphes » (qui ne font pas
partie du Nouveau Testament).
Ève, Adam et la pomme ?
Lire Genèse 3.1-13
Fruit non précisé en hébreu, ni dans les anciennes traductions grecques et latines. A partir de la Renaissance, les artistes
choisissent de représenter une pomme (malum en latin),sans doute pour jouer avec sa sonorité qui fait écho au mot
malum, le mal.
Les trois rois mages
Lire Matthieu 2.1-12
Ils offrent trois cadeaux, de là à penser qu’ils étaient trois... Ce sont des savants (« mages »), mais on les a vite transformés
en rois, une fonction plus prestigieuse, à cause de la richesse des cadeaux. Le chiffre 3 symbolise, selon les traditions, les
âges de la vie ou les continents connus à l’époque (Afrique, Asie, Europe).
Melchior, Gaspard et Balthazar ?
Lire Matthieu 2.1-12
Ces noms viennent d’« évangiles apocryphes » (qui ne font pas partie du Nouveau Testament), des textes anciens qui
complètent volontiers ce que les évangiles ne disent pas !
L’âne de la fuite en Égypte ?
Lire Matthieu 2.13-15, comparer Exode 4.20
L’âne, souvent représenté dans l’iconographie, n’est pas dans l’évangile de Matthieu, mais il est vraisemblable !
Paul tombe de cheval ?
Lire Actes 9.4
Les peintres rendent la chute de Paul plus spectaculaire en le faisant tomber d’un cheval.
1
3
5
Pourquoi lire ce livre ?
La Genèse est un livre agréable à lire. Ses histoires sont pleines de rebondissements.
Ses personnages, parfois pittoresques, sont souvent connus même de ceux qui n’ont
jamais ouvert la Bible : Adam" et Ève", Noé" et son arche, Abraham"… Les récits de la Genèse ont
inspiré et inspirent encore de nombreux artistes dans tous les domaines.
La Genèse s’interroge sur les origines, la vie, la mort… Mais ce n’est jamais une réflexion théorique.
Dieu se manifeste à travers le quotidien de personnages très humains. Il est toujours présent, il entre
en relation avec les hommes et les femmes dans leurs aventures, leurs tragédies, leurs sagas
familiales, dont on a envie de connaître la suite et la fin.
Il est impossible de comprendre le reste de la Bible sans la Genèse. De nombreux textes bibliques se
réfèrent aux histoires de ce livre et à ses personnages.
PERSONNAGES PRINCIPAUX
Dieu : il crée le monde, il se fait connaître, il
juge, il guide et il accompagne les hommes et
les femmes dont il façonne l’histoire.
Adam" et Ève" : les premiers humains, créés
par Dieu. Ils vivent en harmonie avec Dieu, mais
leur désobéissance les conduit à faire l’expérience de la séparation, de la souffrance et
finalement de la mort.
Caïn" et Abel" : les frères ennemis. Avec eux, le
premier meurtre fait irruption dans l’histoire de
l’humanité.
Noé" : un homme juste parmi les hommes
« malfaisants ». Il est sauvé de la grande
inondation (déluge) avec sa famille. Dieu fait
une alliance avec Noé. A partir de Noé et de ses
enfants, le monde sera repeuplé.
Abraham", Sara" et Isaac" : appelé par Dieu,
Abraham s’en va là où Dieu le guide. Dieu fait
alliance avec lui : il lui promet un fils, une nation,
un pays. Le fils promis, c’est Isaac, né
lorsqu’Abraham et Sara sont très âgés.
Agar et Ismaël : impatients d’avoir la descendance promise, Abraham et Sara font appel à
une « mère porteuse », Agar, servante de Sara.
Le fils d’Abraham et d’Agar est Ismaël, qui aura
lui aussi de nombreux descendants.
Jacob", Léa", Rachel", et leurs fils : Jacob, fils
d’Isaac, trompe son frère jumeau Ésaü" et
devient seul l’héritier de la promesse de Dieu. Il
reçoit un nouveau nom : Israël. Jacob est le père
de douze fils, qui seront à l’origine des douze
tribus d’Israël.
Joseph" : le fils préféré de Jacob. De nombreuses péripéties, qui commencent avec la
jalousie de ses frères, le conduisent à jouer un
rôle politique de premier plan en Égypte. Il
sauve ainsi toute sa famille de la famine. La
promesse de Dieu continue à s’accomplir.
GENRE
Récits des commencements : création du monde, origine de l’humanité et du peuple d’Israël.
5
CONTENU
Le mot Genèse vient du grec genesis, qui traduit
le terme hébreu toledoth, signifiant
« généalogie » ou « histoire » (2.4, par exemple).
Le livre raconte une histoire pour faire réfléchir
sur les origines du monde et le destin du peuple
de la Bible. Le titre hébreu du livre, Berechit,
« Au commencement », renvoie directement à
Dieu. Il est à l’origine de toutes choses et
pourtant, il intervient dans le destin individuel de
personnages particuliers, à savoir les grands
ancêtres d’Israël, que Dieu appelle à son service.
La Genèse montre comment Dieu entre en
relation avec chacun d’entre eux.
6
PLAN
1–11
Commencements
...............................................................................................
1–3 La création du monde et des humains
...............................................................................................
4–5 Caïn et Abel ; les descendants de Seth,
le troisième fils d’Adam et Ève
...............................................................................................
6–9 Le déluge, l’alliance avec Noé
...............................................................................................
10–11 La multiplicité des peuples, la tour de Babel
...............................................................................................
12–50
Les ancêtres d’Israël, les patriarches
...............................................................................................
12.1–25.18 Abraham
...............................................................................................
25.19–36.43 Isaac et Jacob
...............................................................................................
37–50 Joseph et ses frères
...............................................................................................
AU COMMENCEMENT
1–11
Dieu crée l'univers et l'humanité
1
@ 0001
Au commencement Dieu créa le ciel et la terre.
2 La terre était sans forme et vide, et l'obscurité couvrait
l'océan primitif. Le souffle de Dieu se déplaçait à la surface de
l'eau. 3 Alors Dieu dit : « Que la lumière paraisse ! » et la lumière
parut. 4 Dieu constata que la lumière était une bonne chose, et il
sépara la lumière de l'obscurité. 5 Dieu nomma la lumière jour et
l'obscurité nuit. Le soir vint, puis le matin ; ce fut la première
journée.
6 Dieu dit encore : « Qu'il y ait une voûte, pour séparer les eaux
en deux masses ! » 7 Et cela se réalisa. Dieu fit ainsi la voûte qui
sépare les eaux d'en bas de celles d'en haut. 8 Il nomma cette
voûte ciel. Le soir vint, puis le matin ; ce fut la seconde journée.
9 Dieu dit encore : « Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se
rassemblent en un lieu unique pour que le continent paraisse ! »
Et cela se réalisa. 10 Dieu nomma le continent terre et la masse des
eaux mer, et il constata que c'était une bonne chose. 11 Dieu dit
alors : « Que la terre produise de la végétation : des herbes
produisant leur semence, et des arbres fruitiers dont chaque
espèce porte ses propres graines ! » Et cela se réalisa. 12 La terre fit
pousser de la végétation : des herbes produisant leur semence
espèce par espèce, et des arbres dont chaque variété porte des
fruits avec pépins ou noyaux. Dieu constata que c'était une bonne
chose. 13 Le soir vint, puis le matin ; ce fut la troisième journée.
14 Dieu dit encore : « Qu'il y ait des lumières dans le ciel pour
séparer le jour de la nuit ; qu'elles servent à déterminer les fêtes,
ainsi que les jours et les années du calendrier ; 15 et que du haut
du ciel elles éclairent la terre ! » Et cela se réalisa. 16 Dieu fit ainsi
les deux principales sources de lumière : la grande, le soleil, pour
présider au jour, et la petite, la lune, pour présider à la nuit ; et il
ajouta les étoiles. 17 Il les plaça dans le ciel pour éclairer la terre,
18 pour présider au jour et à la nuit, et pour séparer la lumière de
l'obscurité. Dieu constata que c'était une bonne chose. 19 Le soir
vint, puis le matin ; ce fut la quatrième journée.
20 Dieu dit encore : « Que les eaux grouillent d'une foule d'êtres
vivants, et que les oiseaux s'envolent dans le ciel au-dessus de la
terre ! » 21 Dieu créa les grands monstres marins et toutes les
espèces d'animaux qui se faufilent et grouillent dans l'eau, de
même que toutes les espèces d'oiseaux. Et il constata que c'était
une bonne chose. 22 Dieu les bénit en disant : « Que tout ce qui
vit dans l'eau se multiplie et peuple les mers ; et que les oiseaux
se multiplient sur la terre ! » 23 Le soir vint, puis le matin ; ce fut
la cinquième journée.
24 Dieu dit encore : « Que la terre produise toutes les espèces
de bêtes : animaux domestiques, petites bêtes et animaux
sauvages de chaque espèce ! » Et cela se réalisa. 25 Dieu fit ainsi
les diverses espèces d'animaux sauvages, d'animaux domestiques et de petites bêtes. Et il constata que c'était une bonne
chose. 26 Dieu dit enfin : « Faisons les êtres humains ; qu'ils
soient comme une image de nous, une image vraiment
ressemblante ! Qu'ils soient les maîtres des poissons dans la
mer, des oiseaux dans le ciel et sur la terre, des gros animaux et
des petites bêtes qui se meuvent au ras du sol ! »
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
GENÈSE / Chap. 1
Chant des commencements
1.1-2
L’histoire de l’univers commence avec
Dieu. La Genèse s’ouvre par un poème
magnifique. Il n’explique ni la structure
de l’atome, ni le processus de formation
des planètes… Il chante les merveilles de
la création et leur auteur : Dieu. Dans la
Bible entière, Dieu est le seul qui puisse
« créer ».
Une parole qui donne la vie
1.3–2.3
Dieu crée par sa parole tout ce qui existe.
Il nomme et il convoque tous les
éléments de la nature et les êtres
vivants. Dans les récits mythologiques
de l’Antiquité, tout pouvait être considéré
comme une divinité : astres, fleuves,
plantes, animaux… L’être humain était
le jouet des dieux. La Genèse, en
revanche, montre comment Dieu met
de l’ordre dans le chaos, et organise le
temps et l’espace. La création s’épanouit
dans le septième jour, où Dieu se
repose.
7
GENÈSE / Chap. 1 à 2
Image de Dieu
1.3–2.3
Ce chant poétique est organisé en sept
étapes, rythmées par les paroles de
Dieu. Chaque création est très bonne.
Le sixième jour, Dieu crée l’être humain,
homme et femme. Il le crée « comme
une image de lui-même ».
Ce n’est pas toujours facile d’avoir une
bonne « image » de soi. Pourtant, cette
création, que Dieu trouve très bonne,
concerne chaque être humain. Ce regard
que Dieu pose sur chacun de nous,
comme une bénédiction, compte plus
que l’image que nous avons de nousmêmes, ou celle que les autres nous
renvoient.
Un jardin pour planète
2.4-17
Le récit change de perspective. Dieu crée
d’abord l’être humain, dans un monde
encore inhabitable. Sans le souffle de
Dieu, il n’y a que la poussière du sol, un
désert. Avec le souffle de Dieu, il y a un
humain plein de vie, dans un jardin. Dieu
donne des responsabilités à l’homme
qu’il a créé : il cultive le jardin ; il peut
écouter la parole que Dieu dit ou la
transgresser. Une loi est posée, avec un
interdit. Elle rappelle à l’homme qu’il
n’est pas à la place de Dieu.
8
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Dieu créa les êtres humains comme une image de lui-même ;
il les créa homme et femme.
28 Puis il les bénit en leur disant : « Ayez des enfants, devenez
nombreux, peuplez toute la terre et dominez-la ; soyez les
maîtres des poissons dans la mer, des oiseaux dans le ciel et de
tous les animaux qui se meuvent sur la terre. » 29 Et il ajouta :
« Sur toute la surface de la terre, je vous donne les plantes
produisant des graines et les arbres qui portent des fruits avec
pépins ou noyaux. Leurs graines ou leurs fruits vous serviront
de nourriture. 30 De même, je donne l'herbe verte comme
nourriture à tous les animaux terrestres, à tous les oiseaux, à
toutes les bêtes qui se meuvent au ras du sol, bref à tout ce qui
vit. » Et cela se réalisa. 31 Dieu constata que tout ce qu'il avait fait
était une très bonne chose. Le soir vint, puis le matin ; ce fut la
sixième journée.
1 Ainsi furent ache1.31
vés le ciel, la terre et
tout ce qu'ils contienDieu constata
nent. 2 Dieu, après avoir
que tout ce qu’il avait fait
achevé son œuvre, se
était une très bonne chose.
reposa le septième jour
de tout son travail. 3 Il
fit de ce septième jour
un jour béni, un jour qui lui est réservé, car il s'y reposa de tout
son travail de Créateur. 4 Voilà l'histoire de la création du ciel et
de la terre.
27
2
Le jardin d'Éden
@ 0002
Quand le Seigneur Dieu fit la terre et le ciel, 5 il n'y avait
encore aucun buisson sur la terre, et aucune herbe n'avait
encore germé, car le Seigneur Dieu n'avait pas encore envoyé de
pluie sur la terre, et il n'y avait pas d'êtres humains pour cultiver
le sol. 6 Seule une sorte de source jaillissait de la terre et arrosait
la surface du sol.
7 Le Seigneur Dieu prit de la poussière du sol et en façonna un
être humain. Puis il lui insuffla dans les narines le souffle de vie,
et cet être humain devint vivant. 8 Ensuite le Seigneur Dieu
planta un jardin au pays d'Éden, là-bas vers l'est, pour y mettre
l'être humain qu'il avait façonné. 9 Il fit pousser du sol toutes
sortes d'arbres à l'aspect agréable et aux fruits délicieux. Il mit
au centre du jardin l'arbre de la vie, et l'arbre qui donne la
connaissance de ce qui est bon ou mauvais.
10 Un fleuve prenait sa source au pays d'Éden et irriguait le
jardin. De là, il se divisait en quatre bras. 11 Le premier était le
Pichon ; il fait le tour du pays de Havila. Dans ce pays, on trouve
de l'or, 12 un or de qualité, ainsi que la résine parfumée de
bdellium et la pierre précieuse de cornaline. 13 Le second bras du
fleuve était le Guihon, qui fait le tour du pays de Kouch. 14 Le
troisième était le Tigre, qui coule à l'est de la ville d'Assour.
Enfin le quatrième était l'Euphrate.
15 Le Seigneur Dieu prit l'homme et l'établit dans le jardin
d'Éden pour le cultiver et le garder. 16 Il lui fit cette
recommandation : « Tu peux manger les fruits de n'importe
quel arbre du jardin, 17 sauf de l'arbre qui donne la connaissance
de ce qui est bon ou mauvais. Le jour où tu en mangeras, tu
mourras. »
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
GENÈSE / Chap. 2 à 3
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
18 Le Seigneur Dieu se dit : « Il n'est pas bon que l'être humain
soit seul. Je vais le secourir en lui faisant une sorte de
partenaire. » 19 Avec de la terre, le Seigneur façonna quantité
d'animaux sauvages et d'oiseaux, et les conduisit à l'être humain
pour voir comment celui-ci les nommerait. Chacun de ces
animaux devait porter le nom que l'être humain lui donnerait.
20 Celui-ci donna donc un nom aux animaux domestiques, aux
animaux sauvages et aux oiseaux. Mais il ne trouva pas de
partenaire capable de le secourir. 21 Alors le Seigneur Dieu fit
tomber l'homme dans un profond sommeil. Il lui prit une côte
et referma la chair à sa place. 22 Avec cette côte, le Seigneur fit
une femme et la conduisit à l'homme. 23 En la voyant celui-ci
s'écria :
« Ah ! Cette fois, voici quelqu'un
qui est plus que tout autre du même sang que moi !
On la nommera compagne de l'homme,
car c'est de son compagnon qu'elle fut tirée. »
24 C'est pourquoi l'homme quittera père et mère pour
s'attacher à sa femme, et ils deviendront tous deux un seul
être.
25 L'homme et sa femme étaient tous deux nus, mais sans
éprouver aucune gêne l'un devant l'autre.
L'homme et la femme
chassés du jardin d'Éden
3
@ 0003
Le serpent était le plus rusé de tous les animaux sauvages
que le Seigneur avait faits. Il demanda à la femme : « Est-ce
vrai que Dieu vous a dit : “Vous ne devez manger aucun fruit du
jardin” ? » 2 La femme répondit au serpent : « Nous pouvons
manger les fruits du jardin. 3 Mais quant aux fruits de l'arbre qui
1
"
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Un homme et une femme
2.18-25
L’être humain ne peut pas vivre pleinement s’il est seul. Il a besoin de gens qui
l’entourent et qui l’aiment. C’est pourquoi
Dieu crée la femme. Elle ressemble à
l’homme et pourtant elle est différente.
Ils sont complémentaires, et tout proches, « du même sang » (v. 23). Pour
exprimer cette idée, l’hébreu emploie
l’image de os de mes os et chair de ma
chair. De plus, les mots pour homme
(ich) et femme (icha) se ressemblent en
hébreu. Le v. 24 donne une image forte
de ce qui constitue un couple. Pour vivre
avec sa femme dans une profonde unité,
l’homme doit quitter ses parents, ne plus
être dépendant comme un enfant, et
apprendre à penser par lui-même.
ADAM ET ÈVE : LES DEUX FONT L’IMPAIR
Adam et Ève sont les premiers êtres
humains et forment le premier
couple. Leurs noms sont symboliques. Adam, l’homme, c’est le
terrien : Dieu l’a formé avec la
poussière du sol (adamah). Ève, la
femme, est la mère de tous les
vivants : son nom dérive du mot
« vie ». L’homme et la femme sont
créés à l’image de Dieu, c’est-à-dire doués de la capacité de raisonner, de parler, d’être en
relation, d’aimer et de faire des choix (Gen 1.26-27). Il n’y a entre eux aucune différence de
nature (Gen 2.21-25). Gardiens de la création de Dieu ils ont la mission particulière d’être
féconds et de peupler la terre (Gen 1.28-31). Ils vivent au commencement en présence de
Dieu mais choisissent de ne pas lui obéir. Ils expérimentent alors la honte, la
dissimulation, le mensonge (Gen 3.1-13). Désormais, la vie sera difficile : le travail sera
pénible, les grossesses de la femme et ses accouchements seront douloureux, une
relation de domination/séduction s’établira entre l’homme et la femme, la mort sera leur
destinée (Gen 3.16-20). Adam et Ève sont expulsés du paradis ; à travers eux, c’est la
rupture de l’humanité avec Dieu. L’histoire de l’humanité porte les conséquences de cette
fracture et la quête insatiable d’un paradis perdu.
9
GENÈSE / Chap. 3
Relations faussées
3.1-13
Regarder les informations devient souvent une expérience déprimante : guerres, pauvreté, catastrophes… Difficile
d’imaginer bonne la création que Dieu a
formée ! La Genèse raconte que ces
problèmes viennent du cœur de l’être
humain. Il veut décider par lui-même ce
qui est bon ou mauvais. Il se met ainsi à
la place de Dieu. L’homme et la femme
n’assument pas leur responsabilité, accusent toujours quelqu’un d’autre. Ils ont
honte d’eux-mêmes. Eux qui étaient si
proches de Dieu, ils se cachent désormais de lui. Leur relation avec Dieu est
brisée.
Une vie à inventer
1
0
3.14-24
La porte du jardin est fermée sans retour
possible. Les problèmes commencent :
la douleur physique, le travail pénible,
et la mort qui ramène à la poussière
de l’origine. Pourtant la vie ne s’arrête
pas à la sortie du jardin. Un nouveau
monde commence. La femme porte
désormais un nom qui affirme la vie :
Ève". L’homme et la femme connaissent le bon, le mauvais, la honte, la
mort… Ils doivent affronter les difficultés, et aller de l’avant.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
est au centre du jardin, Dieu nous a dit : “Vous ne devez pas en
manger, pas même y toucher, de peur d'en mourir.” » 4 Le
serpent répliqua : « Pas du tout, vous ne mourrez pas. 5 Mais
Dieu le sait bien : dès que vous en aurez mangé, vous verrez les
choses telles qu'elles sont, vous serez comme lui, capables de
savoir ce qui est bon ou mauvais. »
6 La femme vit que les fruits de l'arbre étaient agréables à
regarder, qu'ils devaient être bons et qu'ils donnaient envie d'en
manger pour acquérir un savoir plus étendu. Elle en prit un et
en mangea. Puis elle en donna à son mari, qui était avec elle, et
il en mangea, lui aussi. 7 Alors ils se virent tous deux tels qu'ils
étaient, ils se rendirent compte qu'ils étaient nus. Ils
attachèrent ensemble des feuilles de figuier, et ils s'en firent
chacun une sorte de pagne.
8 Le soir, quand souffle la brise, l'homme et la femme
entendirent le Seigneur se promener dans le jardin. Ils se
cachèrent de lui parmi les arbres. 9 Le Seigneur Dieu appela
l'homme et lui demanda :
« Où es-tu ? » 10 L'homme répondit : « Je t'ai entendu
3.9
dans le jardin. J'ai eu peur,
Le Seigneur Dieu appela
car je suis nu, et je me suis
l’homme et lui demanda :
caché. » – 11 « Qui t'a appris
« Où es-tu ? »
que tu étais nu, demanda le
Seigneur Dieu ; aurais-tu
goûté au fruit que je t'avais
défendu de manger ? » 12 L'homme répliqua : « C'est la femme
que tu m'as donnée pour compagne ; c'est elle qui m'a donné ce
fruit, et j'en ai mangé. »
13 Le Seigneur Dieu dit alors à la femme : « Pourquoi as-tu fait
cela ? » Elle répondit : « Le serpent m'a trompée, et j'ai mangé du
fruit. »
14 Alors le Seigneur Dieu dit au serpent :
« Puisque tu as fait cela, je te maudis.
Seul de tous les animaux tu devras ramper sur ton ventre
et manger de la poussière tous les jours de ta vie.
15 Je mettrai l'hostilité entre la femme et toi,
entre sa descendance et la tienne.
La sienne t'écrasera la tête,
tandis que tu la mordras au talon. »
Le Seigneur dit ensuite à la femme :
« Je rendrai tes grossesses pénibles,
tu souffriras pour mettre au monde tes enfants.
Tu te sentiras attirée par ton mari,
mais il dominera sur toi. »
16
17 Il dit enfin à l'homme : « Tu as écouté la suggestion de ta
femme et tu as mangé le fruit que je t'avais défendu.
Eh bien, par ta faute, le sol est maintenant maudit.
Tu auras beaucoup de peine
à en tirer ta nourriture pendant toute ta vie ;
18 il produira pour toi épines et chardons.
Tu devras manger ce qui pousse dans les champs ;
19 tu gagneras ton pain à la sueur de ton front,
jusqu'à ce que tu retournes à la terre dont tu as été tiré.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
GENÈSE / Chap. 3 à 4
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Car tu es fait de poussière,
et tu retourneras à la poussière. »
20 L'homme, Adam, nomma sa femme Ève, c'est-à-dire Vie, car
elle est la mère de tous les vivants. 21 Le Seigneur fit à l'homme
et à sa femme des vêtements de peaux de bête et les en habilla.
22 Puis il se dit : « Voilà que l'homme est devenu comme un dieu,
pour ce qui est de savoir ce qui est bon ou mauvais. Il faut
l'empêcher maintenant d'atteindre aussi l'arbre de la vie ; s'il en
mangeait les fruits, il vivrait indéfiniment. » 23 Le Seigneur Dieu
renvoya donc l'homme du jardin d'Éden, pour qu'il aille cultiver
le sol dont il avait été tiré. 24 Puis, après l'en avoir expulsé, le
Seigneur plaça des chérubins en sentinelle devant le jardin
d'Éden. Ceux-ci, armés de l'épée flamboyante et tourbillonnante,
devaient garder l'accès de l'arbre de la vie.
Caïn et Abel
4
@ 0004
De son union avec Adam, son mari, Ève devint enceinte.
Elle mit au monde Caïn et dit alors : « J'ai fait un homme
grâce au Seigneur. » 2 Elle donna aussi le jour au frère de Caïn,
Abel.
Abel fut berger, et Caïn cultivateur. 3 Au bout d'un certain
temps, Caïn apporta des produits de la terre en offrande pour le
Seigneur. 4 Abel, de son côté, apporta en sacrifice des agneaux
premiers-nés de son troupeau, dont il offrit au Seigneur les
meilleurs morceaux. Le Seigneur accueillit favorablement Abel et
son offrande, 5 mais non pas Caïn et son offrande. Caïn en
éprouva un profond dépit ; il faisait triste mine. 6 Le Seigneur lui
dit : « A quoi bon te fâcher et faire si triste mine ? 7 Si tu réagis
comme il faut, tu reprendras le dessus ; sinon, le péché est
1
"
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
CAÏN ET ABEL : PREMIERS FRÈRES, PREMIÈRE VIOLENCE
De l’union d’Adam" et Ève", chassés du paradis, naissent deux
enfants. L’aîné, Caïn, est agriculteur, il offre en sacrifice les plus
beaux produits de sa récolte, mais
le Seigneur préfère l’offrande de
son frère cadet, Abel, qui est
éleveur. Aucune raison n’est donnée de ce choix qui blesse profondément Caïn (Gen 4.2-5). Mais
Dieu ne cesse de chercher le
dialogue avec lui. Sans tenir
compte des conseils apaisants du
Seigneur, qui l’invite à maîtriser sa colère, à réfléchir et à dominer le péché, Caïn tourne
son ressentiment contre son frère. Emporté par la haine, il tue Abel (Gen 4.6-8).
Caïn est maudit à cause de son crime (Gen 4.9-16), et condamné à errer, déraciné
(Gen 4.12-14). Mais Dieu lui garantit une mystérieuse protection : le signe de Caïn
(Gen 4.15) qui empêche que quiconque le tue.
Le Nouveau Testament souligne la foi d’Abel, considéré comme un homme juste
(Héb 11.4 ; 1 Jean 3.12).
1
1
GENÈSE / Chap. 4
Une fraternité
qui commence mal
4.1-15
Rien ne dit pourquoi Dieu a accueilli
l’offrande d’Abel" et non celle de Caïn".
Mais Caïn est blessé à l’idée que Dieu
préfère Abel. Il arrive qu’on soit jaloux
d’un frère – ou de toute autre personne –
qui semble davantage apprécié. La
jalousie risque alors d’être comme un
« monstre » (v. 7) qui nous domine et
nous conduit à vouloir éliminer l’autre.
En réponse au crime de Caïn, Dieu le
punit et, en même temps, le protège.
Dieu casse le cycle de la violence.
De père en fils
4.17-22
La liste des fils de Caïn est la première
d’un grand nombre de généalogies. Elles
indiquent toutes que quelque chose
d’important passe d’une génération à
une autre. Caïn est le premier à construire une ville. Avec ses fils, la civilisation se développe : élevage nomade,
musique, métallurgie. Mais ils héritent
aussi de la violence et de la vengeance.
Les fils de Seth, né après la mort d’Abel,
eux, commencent à invoquer Dieu. Ils
l’appellent par le nom propre que toute la
Bible lui donne, traduit ici par le Seigneur
(Ex 3.14, p. 84).
1
2
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
comme un monstre tapi à ta porte. Il désire te dominer, mais
c'est à toi d'en être le maître. »
8 Cependant Caïn dit à son frère : « Sortons. » Quand ils furent
dehors, Caïn se jeta sur son frère Abel et le tua.
9 Le Seigneur demanda à Caïn : « Où est ton frère Abel ? »
Caïn répondit : « Je n'en sais rien. Est-ce à moi de surveiller
mon frère ? » 10 Le Seigneur répliqua : « Pourquoi as-tu fait cela ?
J'entends le sang de ton frère dans le sol me réclamer
vengeance. 11 Tu es désormais un maudit, chassé du sol qui s'est
ouvert pour recueillir le sang de ton frère, ta victime. 12 C'est
pourquoi, tu auras beau le cultiver, il ne te donnera plus ses
richesses. Tu seras un déraciné, toujours vagabond sur la
terre. »
13 Caïn dit au Seigneur : « Ma peine est trop lourde à porter.
14 Tu me chasses aujourd'hui du sol cultivable, et je vais devoir
me cacher loin de toi ; je serai un déraciné, toujours vagabond
sur la terre. Quiconque me
trouvera pourra me tuer. »
4.9
15 Mais le Seigneur lui réLe Seigneur demanda à Caïn :
pondit : « Non, car si quelqu'un te tue, il faudra sept
« Où est ton frère Abel ? »
meurtres pour que tu sois
vengé. »
Le Seigneur mit alors sur Caïn un signe distinctif, pour
empêcher qu'il soit tué par quiconque le rencontrerait. 16 Alors
Caïn partit habiter au pays de Nod, loin de la présence du
Seigneur, à l'est d'Éden.
Les descendants de Caïn
@ 0005
De son union avec son mari, la femme de Caïn devint
enceinte. Elle mit au monde Hénok. Caïn se mit à construire une
ville, qu'il appela du nom de son fils, Hénok. 18 Hénok fut le père
d'Irad, Irad le père de Mehouyaël, Mehouyaël le père de
Metouchaël, Metouchaël le père de Lémek.
19 Lémek épousa deux femmes, la première nommée Ada et la
seconde Silla. 20 Ada mit au monde Yabal, l'ancêtre de ceux qui
habitent sous des tentes et élèvent des troupeaux. 21 Yabal eut
un frère, Youbal, l'ancêtre de tous ceux qui jouent de la guitare
et de la flûte. 22 Silla, elle aussi, eut un fils, Toubal-Caïn, le
forgeron qui fabriquait tous les outils tranchants de bronze ou
de fer. La sœur de Toubal-Caïn était Naama.
23 Lémek dit à ses femmes :
« Ada et Silla, écoutez-moi,
femmes de Lémek, soyez attentives :
Si on me frappe, je tue un homme,
si on me blesse, je tue un enfant.
24 S'il faut tuer sept hommes pour venger Caïn,
on en tuera soixante-dix-sept pour que je sois vengé. »
25 Adam et sa femme eurent encore un fils. Ève l'appela Seth ;
elle disait en effet : « Dieu m'a accordé un autre fils pour
remplacer Abel, que Caïn a tué. »
26 Seth à son tour eut un fils ; il l'appela Énos. C'est alors
que les hommes commencèrent à prier Dieu en l'appelant
Seigneur.
17
.
.
.
.
.
.
Liste des patriarches d'Adam à Noé
5
@ 0006
Voici la liste des descendants d'Adam :
Le jour où Dieu créa les êtres humains, il les fit à sa
ressemblance. 2 Il les créa homme et femme, il les bénit et leur
donna le nom d'êtres humains au jour même de leur création.
3 A l'âge de 130 ans, Adam eut un fils qui lui ressemblait tout
à fait. Il l'appela Seth. 4 Après la naissance de Seth, Adam vécut
encore 800 ans. Il eut d'autres fils et des filles. 5 Après avoir vécu
en tout 930 ans, il mourut.
6 A l'âge de 105 ans, Seth eut un fils, Énos. 7 Après la naissance
d'Énos, Seth vécut encore 807 ans. Il eut d'autres fils et des
filles. 8 Après avoir vécu en tout 912 ans, il mourut.
9 A l'âge de 90 ans, Énos eut un fils, Quénan. 10 Après la
naissance de Quénan, Énos vécut encore 815 ans. Il eut
d'autres fils et des filles. 11 Après avoir vécu en tout 905 ans, il
mourut.
12 A l'âge de 70 ans, Quénan eut un fils, Malaléel. 13 Après la
naissance de Malaléel, Quénan vécut encore 840 ans. Il eut
d'autres fils et des filles. 14 Après avoir vécu en tout 910 ans, il
mourut.
15 A l'âge de 65 ans, Malaléel eut un fils, Yéred. 16 Après la
naissance de Yéred, Malaléel vécut encore 830 ans. Il eut
d'autres fils et des filles. 17 Après avoir vécu en tout 895 ans, il
mourut.
18 A l'âge de 162 ans, Yéred eut un fils, Hénok. 19 Après la
naissance d'Hénok, Yéred vécut encore 800 ans. Il eut d'autres
fils et des filles. 20 Après avoir vécu en tout 962 ans, il mourut.
21 A l'âge de 65 ans, Hénok eut un fils, Matusalem. 22 Après la
naissance de Matusalem, Hénok vécut 300 ans, en communion
avec Dieu. Il eut d'autres fils et des filles. 23 Sa vie dura 365 ans.
24 Il vécut en communion avec Dieu, puis il disparut, car Dieu
l'enleva auprès de lui.
25 A l'âge de 187 ans, Matusalem eut un fils, Lémek. 26 Après la
naissance de Lémek, Matusalem vécut encore 782 ans. Il eut
d'autres fils et des filles. 27 Après avoir vécu en tout 969 ans, il
mourut.
28 A l'âge de 182 ans, Lémek eut un fils. 29 Il l'appela Noé. Il
disait en effet : « Celui-ci nous consolera de nos travaux, de la
peine que nous devons prendre parce que le Seigneur a maudit
le sol. » 30 Après la naissance de Noé, Lémek vécut encore
595 ans. Il eut d'autres fils et des filles. 31 Après avoir vécu en
tout 777 ans, il mourut.
32 Noé avait atteint l'âge de 500 ans quand il eut trois fils,
Sem, Cham et Japhet.
1
Dieu décide
d'en finir avec les hommes
6
@ 0007
Quand les hommes commencèrent à se multiplier sur la
terre et que des filles leur naquirent, 2 les habitants du ciel
constatèrent que ces filles étaient bien jolies, et ils en choisirent
pour les épouser. 3 Alors le Seigneur se dit : « Je ne peux pas
laisser les hommes profiter indéfiniment du souffle de vie que je
leur ai donné ; ils ne sont après tout que des êtres mortels.
Désormais ils ne vivront pas plus de cent vingt ans. » 4 C'était
l'époque où il y avait des géants sur la terre – il en resta même
plus tard –. Ceux-ci étaient les héros de l'Antiquité, aux noms
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
GENÈSE / Chap. 5 à 6
Ages canoniques
5.1-32
"
Adam vit 930 ans, ses descendants 912,
895, ou 365… Avec ses 969 ans, Matusalem est le plus vieux, ce qui a fait sa
réputation ! Dans la Bible, les chiffres ont
une valeur symbolique. Par exemple, le
7 indique la perfection. Dieu bénit le
septième jour, celui qui achève sa
création (2.3). On peut alors imaginer
que pour les anciens, une vie de
777 années, comme celle de Lémek, a
été bien remplie ! En hébreu le nom de
Noé évoque le verbe traduit par
« consolera » au v. 29.
Géant !
6.1-4
C’est étonnant de voir ici des géants qui
ressemblent aux héros mythologiques.
Qui sont ces géants ? Nés de la confusion entre les « fils de Dieu » et les
« filles des hommes », ils sont le signe
que l’humanité a grandi en taille. Mais
a-t-elle pour autant grandi en sagesse ?
1
3
GENÈSE / Chap. 6 à 7
Compteur à zéro
6.5-8
Dieu peut-il regretter d’avoir créé l’humanité ? Est-il un despote qui tire les
ficelles ? Le récit montre que les hommes ont fait de la terre un endroit où
règnent la violence et la confusion. Ce
que Dieu veut supprimer, c’est le désordre que les hommes ont mis en
place. Il veut que la vie reparte sur de
nouvelles bases.
Des chiffres et des lettres
6.15
En hébreu, les chiffres sont écrits avec
des lettres. Les mesures de l’arche
s’écrivent : L, CH et N. Ces lettres forment
le mot hébreu lachon : « langage ».
Comme si Dieu conseillait à ceux qui
l’écoutent de s’embarquer sur le bateau
du langage, de la parole, pour ne pas être
noyés par la violence. Ainsi, Noé "
naviguera en sécurité dans le monde.
1
4
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
célèbres ; ils étaient nés de l'union des habitants du ciel avec les
filles des hommes.
5 Le Seigneur vit que les hommes étaient de plus en plus
malfaisants dans le monde, et que les penchants de leur cœur
les portaient de façon constante et radicale vers le mal. 6 Il en
fut attristé et regretta d'avoir fait des hommes sur la terre. 7 Il se
dit : « Il faut que je balaye de la terre les hommes que j'ai créés,
et même les animaux, grands ou petits, et les oiseaux. Je
regrette vraiment de les avoir faits. » 8 Mais Noé bénéficiait de la
bienveillance du Seigneur.
Dieu décide d'épargner Noé
@ 0008
Voici l'histoire de Noé, qui était père de trois fils : Sem,
Cham et Japhet. Seul parmi ses contemporains, Noé était un
homme droit, fidèle à Dieu ; il vivait en communion avec
Dieu.
11 Mais aux yeux de Dieu, l'humanité était pourrie : partout ce
n'était que violence. 12 Quand il regardait la terre, il constatait
que tout le monde s'y était dévoyé. 13 Il dit alors à Noé : « J'ai
décidé d'en finir avec tous les humains. Par leur faute le monde
est en effet rempli de violence ; je vais les supprimer de la terre.
14 Construis-toi une arche, une sorte de grand bateau en bois de
cyprès ; tu l'aménageras en nombreux compartiments, et tu
l'enduiras de poix à l'intérieur et à l'extérieur. 15 Voici comment
tu la feras : elle devra avoir cent cinquante mètres de long,
vingt-cinq de large et quinze de haut. 16 Tu la muniras d'un toit,
et tu laisseras l'espace d'un avant-bras entre le toit et le haut des
côtés. Sur un côté tu ménageras une porte. Enfin tu disposeras
l'arche en trois étages. 17 Quant à moi, je vais provoquer une
grande inondation, pour anéantir tout ce qui vit. Tout ce qui se
trouve sur la terre expirera. 18 Mais je prends l'engagement de
t'épargner. Tu vas entrer dans l'arche, avec ta femme, tes fils et
tes belles-filles. 19 Tu devras y faire entrer aussi un couple de
chaque espèce vivante, un
mâle et une femelle, pour
6.8
les conserver en vie avec
Mais Noé bénéficiait de la
toi. 20 Un couple de chaque
bienveillance du Seigneur.
espèce animale, oiseaux,
grands ou petits animaux,
arrivera auprès de toi pour
avoir la vie sauve. 21 Procure-toi donc toutes sortes de vivres,
fais-en des provisions, pour que vous ayez de quoi manger, eux
et toi. » 22 C'est ce que fit Noé ; il exécuta tout ce que le Seigneur
lui avait ordonné.
9-10
Noé entre dans l'arche
7
@ 0009
Le Seigneur dit à Noé : « Entre dans l'arche, toi et ta famille,
car j'ai constaté que tu es le seul parmi tes contemporains à
m'être fidèle. 2 Prends avec toi sept couples de chaque sorte
d'animaux purs, mais un couple seulement de chaque sorte
d'animaux impurs. 3 Pour les oiseaux, prends aussi sept couples
de chaque sorte, afin de sauver leur espèce sur la terre. 4 Encore
une semaine, et je ferai tomber la pluie pendant quarante jours
et quarante nuits ; je balayerai ainsi de la surface du sol tous les
êtres que j'ai faits. » 5 Noé exécuta tout ce que le Seigneur lui
avait ordonné.
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
GENÈSE / Chap. 7 à 8
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
La grande inondation
@ 0010
Noé avait six cents ans quand la grande inondation survint
sur la terre. 7 Il entra dans l'arche avec sa femme, ses fils et ses
belles-filles, pour échapper à l'inondation. 8 Les animaux purs,
les animaux impurs, les oiseaux et les petites bêtes qui se
meuvent au ras du sol, 9 tous arrivèrent jusqu'à l'arche de Noé,
deux par deux, un mâle et une femelle, comme Dieu l'avait
ordonné. 10 Au bout de la semaine, la grande inondation
submergea la terre.
11 L'année où Noé eut six cents ans, le dix-septième jour du
deuxième mois, les eaux souterraines jaillirent impétueusement
de toutes les sources, et les vannes du ciel s'ouvrirent en grand.
12 Il se mit à pleuvoir sur la terre ; la pluie allait durer quarante
jours et quarante nuits. 13 C'est ce jour-là que Noé entra dans
l'arche avec sa femme, ses fils Sem, Cham et Japhet et ses trois
belles-filles, 14 et avec toutes les espèces d'animaux sauvages ou
domestiques, de petites bêtes, d'oiseaux et d'insectes. 15 Des
couples de toutes les espèces vivantes arrivèrent ainsi à l'arche
auprès de Noé. 16 Un mâle et une femelle de chaque espèce y
entrèrent, comme Dieu l'avait ordonné à Noé. Puis le Seigneur
ferma la porte derrière Noé.
17 La grande inondation dura quarante jours sur la terre.
Quand le niveau de l'eau monta, l'arche fut soulevée au-dessus
du sol et se mit à flotter. 18 Puis le niveau monta de plus en plus
et l'arche partit à la dérive sur l'eau. 19 Le niveau monta toujours
plus, jusqu'à ce que les plus hautes montagnes qui existent
soient entièrement recouvertes. 20 L'eau monta finalement
jusqu'à plus de sept mètres au-dessus des sommets. 21 Tout ce
qui vivait et se mouvait sur la terre expira : les oiseaux, le bétail,
les animaux sauvages, les bestioles qui grouillent sur la terre, et
aussi les humains. 22 Sur l'ensemble de la terre ferme, tout ce qui
possédait un souffle de vie mourut. 23 Le Seigneur balaya ainsi
de la terre tout ce qui vivait, depuis les êtres humains jusqu'aux
grands animaux, aux petites bêtes et aux oiseaux. Ils furent
éliminés de la terre. Seul Noé survécut et, avec lui, ceux qui
étaient dans l'arche.
6
Noé sort de l'arche
@ 0011
Le niveau de l'eau resta haut pendant cent cinquante jours
sur la terre.
1 Puis Dieu pensa à Noé et à tous les animaux, sauvages et
domestiques, qui se trouvaient avec lui dans l'arche. Il fit
souffler un vent sur la terre, et le niveau de l'eau commença de
baisser. 2 Les sources des eaux souterraines et les vannes du ciel
se fermèrent. La pluie cessa de tomber. 3 Les eaux se retirèrent
progressivement de la terre. Ainsi, cent cinquante jours après le
début de l'inondation, le niveau de l'eau se mit à baisser. 4 Le
dix-septième jour du septième mois, l'arche s'échoua dans le
massif de l'Ararat. 5 Les eaux continuèrent à se retirer jusqu'au
dixième mois. Le premier jour de ce mois, on vit apparaître le
sommet des montagnes.
6 Au bout de quarante jours, Noé ouvrit la fenêtre qu'il avait
ménagée dans l'arche. 7 Il laissa partir un corbeau. Celui-ci sortit
et s'en revint bientôt : il fallait attendre que l'eau se résorbe sur
la terre. 8 Puis Noé laissa partir une colombe, pour voir si le
niveau de l'eau avait baissé. 9 Mais elle ne trouva aucun endroit
24
8
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Création inversée
7.1-22
Le récit rembobine le film de la création.
En sept jours, Dieu partait du vide,
séparait jour et nuit, créait animaux et
humains. En sept jours tout est noyé,
sauf Noé et les siens. On ne distingue
plus ciel et terre. Mais Dieu sauve des
couples de toutes les espèces (v. 15). Il
prend position pour la vie.
Quarante jours de galère !
7.6-23
Des récits de déluges se trouvent dans
beaucoup de civilisations. La Bible présente cette grande inondation comme un
acte de Dieu et pas seulement comme
un épisode météorologique. Pour la
première fois apparaît la mention d’une
durée de quarante jours, symbolique
d’un temps d’épreuve et de révélation.
La colombe et l’olivier
8.1-12
La branche d’olivier ramenée par le
dernier des oiseaux éclaireurs montre
que la terre est à nouveau habitable. La
colombe et l’olivier symbolisent aujourd’hui la capacité d’habiter en paix
sur la terre. Il faut deux tentatives à la
colombe pour rapporter un brin d’olivier.
La paix n’est pas toujours donnée du
premier coup.
1
5
GENÈSE / Chap. 8 à 9
Le mal de terre
8.13-22
Tous dehors ! Pas de regret pour l’intérieur de l’arche. La vie est dehors, elle se
répand et se multiplie. Noé" remercie le
Seigneur. Dans ce monde tout neuf, Dieu
prend acte que le mal habite le cœur des
hommes. Mais il promet que le mal
n’aura pas le dernier mot. Le rythme de
la création reprend. La vie suivra toujours son cours. Dieu s’y engage !
Changement de régime
9.1-4
Dans le premier récit de création,
l’homme était végétarien (1.29-30).
Dans ce redémarrage, il peut manger
les animaux. Mais on ne doit pas manger
la chair qui contient encore du sang,
symbole de vie. D’où les techniques de
l’abattage rituel juif (casher), qui vident
l’animal de son sang avant qu’il soit
consommé.
1
6
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
où se percher, car l'eau
9.7
couvrait encore toute la
Ayez des enfants,
terre ; elle revint donc à
multipliez-vous
l'arche, auprès de Noé.
Celui-ci tendit la main,
et répandez-vous en
prit la colombe et la
grand nombre sur la terre.
ramena dans l'arche.
10 Il attendit une semaine et la laissa de nouveau partir. 11 La colombe revint
auprès de lui vers le soir ; elle tenait dans son bec une jeune
feuille d'olivier. Alors Noé sut que le niveau de l'eau avait baissé
sur la terre. 12 Il attendit encore une semaine et laissa partir la
colombe, mais celle-ci ne revint pas.
13 Dès le premier jour de l'année où Noé eut six cent un ans,
l'eau était résorbée sur la terre. Noé ôta le toit de l'arche, il
regarda dehors et constata que toute la surface du sol était
sèche. 14 Le vingt-septième jour du second mois la terre était
tout à fait sèche.
15 Alors Dieu dit à Noé : 16 « Sors de l'arche, ainsi que ta femme,
tes fils et tes belles-filles. 17 Fais sortir aussi toutes les bêtes qui
sont avec toi, toutes les espèces d'oiseaux, de grands et de petits
animaux ; qu'ils se répandent sur la terre et qu'ils s'y
multiplient. » 18 Noé sortit donc de l'arche, avec sa femme, ses
fils et ses belles-filles. 19 Puis sortirent aussi, par familles, tous
les animaux, avec les oiseaux et les petites bêtes qui se meuvent
au ras du sol.
20 Noé bâtit un autel qu'il consacra au Seigneur. Parmi les
grands animaux et les oiseaux, il prit une bête de chaque espèce
considérée comme pure et les offrit au Seigneur sur l'autel en
sacrifice entièrement consumé par le feu. 21 Le Seigneur respira
l'odeur apaisante de ce sacrifice et il se dit : « Désormais je
renonce à maudire le sol à cause des êtres humains. C'est vrai,
dès leur jeunesse ils n'ont au cœur que de mauvais penchants.
Mais je renonce désormais à détruire tout ce qui vit comme je
viens de le faire.
22 Tant que la terre durera,
semailles et moissons, chaleur et froidure,
été et hiver, jour et nuit
ne cesseront jamais. »
La promesse de Dieu à Noé
9
@ 0012
Dieu bénit Noé et ses fils en leur disant : « Multipliez-vous
et peuplez toute la terre. 2 Vous inspirerez désormais la plus
grande crainte à toutes les bêtes de la terre, aux oiseaux, aux
petits animaux et aux poissons ; vous pourrez disposer d'eux.
3 Tout ce qui remue et qui vit pourra vous servir de nourriture ;
comme je vous avais donné l'herbe verte, je vous donne
maintenant tout cela. 4 Cependant vous ne devez pas manger la
viande qui contient encore la vie, c'est-à-dire le sang. 5 Votre
sang aussi, qui est votre vie, j'en demanderai compte ; j'en
demanderai compte à tout animal qui aura tué un être humain,
comme à tout être humain qui aura tué son semblable ; je
demanderai compte de la vie de l'homme.
6 Celui qui répand le sang de l'homme,
c'est par l'homme que son sang sera répandu,
car Dieu a fait l'être humain à son image.
1
GENÈSE / Chap. 9 à 10
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
7 Quant à vous, ayez des enfants, multipliez-vous et répandezvous en grand nombre sur la terre. »
8 Dieu dit alors à Noé et à ses fils : 9 « Je vous fais une
promesse, ainsi qu'à vos descendants 10 et à tout ce qui vit
autour de vous : oiseaux, animaux domestiques ou sauvages,
ceux qui sont sortis de l'arche et tous ceux qui vivront à l'avenir
sur la terre. 11 Voici à quoi je m'engage : Jamais plus la grande
inondation ne supprimera la vie sur terre ; il n'y aura plus de
grande inondation pour ravager la terre. » 12 Et Dieu ajouta :
« Voici le signe que je m'y engage envers vous et envers tout être
vivant, aussi longtemps qu'il y aura des hommes : 13 Je place
mon arc dans les nuages ; il sera un signe qui rappellera
l'engagement que j'ai pris à l'égard de la terre. 14 Chaque fois que
j'accumulerai des nuages au-dessus de la terre et que l'arc-en-ciel
apparaîtra, 15 je penserai à l'engagement que j'ai pris envers vous
et envers toutes les espèces d'animaux : il n'y aura jamais plus de
grande inondation pour anéantir la vie. 16 Je verrai paraître l'arcen-ciel, et je penserai à l'engagement éternel que j'ai pris à
l'égard de toutes les espèces vivantes de la terre. » 17 Et Dieu le
répéta à Noé : « L'arc-en-ciel est le signe de l'engagement que j'ai
pris à l'égard de tous les êtres qui vivent sur la terre. »
Les trois fils de Noé
@ 0013
Les fils de Noé qui sortirent de l'arche étaient Sem, Cham et
Japhet. Cham fut le père de Canaan. 19 C'est à partir de ces trois
fils de Noé que toute la terre fut peuplée.
20 Noé fut le premier cultivateur à planter de la vigne. 21 Il but
du vin, s'enivra et se déshabilla complètement à l'intérieur de sa
tente. 22 Cham, père de Canaan, vit son père tout nu et en
avertit ses deux frères, qui étaient dehors. 23 Alors Sem et
Japhet prirent un manteau, le placèrent sur leurs épaules,
entrèrent à reculons dans la tente et couvrirent leur père. Ils
regardaient dans la direction opposée, pour ne pas voir leur père
tout nu. 24 Quand Noé fut sorti de son ivresse, il apprit ce que lui
avait fait son plus jeune fils. 25 Alors il déclara :
« Maudit soit Canaan !
Qu'il soit pour ses frères le dernier des esclaves ! »
26 Puis il ajouta :
« Béni soit le Seigneur, le Dieu de Sem !
Que Canaan soit l'esclave de Sem !
27 Que Dieu mette Japhet au large,
mais qu'il ait sa demeure chez Sem,
et que Canaan soit l'esclave de Japhet ! »
28 Après la grande inondation, Noé vécut encore trois cent
cinquante ans. 29 Il mourut à l'âge de neuf cent cinquante ans.
18
Les peuples de la terre
@ 0014
(Voir 1 Chron 1.5-23)
10
1 Après la grande inondation, les fils de Noé, Sem, Cham
et Japhet, eurent des fils. Voici la liste de leurs
descendants :
2 Fils de Japhet : Gomer, Magog, Madaï, Yavan, Toubal,
Méchek et Tiras. 3 Fils de Gomer : Achekénaz, Rifath et Togarma.
4 Fils de Yavan : Élicha, Tarsis, Kittim et Rodanim. 5 D'eux sont
issues les populations dispersées le long des côtes, réparties par
pays selon la langue et par clans dans chaque nation.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Arc-en-ciel
9.5-17
L’homme ne peut pas éviter complètement la violence. Il faut la canaliser par
des règles et des lois pour qu’elle ne le
submerge pas. Dieu, lui, est différent des
hommes. Il s’engage à ne plus jamais
user de violence. Dans l’orage, il n’est
pas dans le tonnerre ou l’éclair. Il choisit
l’arc-en-ciel comme signe de l’alliance
solide et éternelle entre la terre et le ciel,
entre les hommes et lui.
L’origine interdite
9.20-27
Cham voit son père ivre, nu et faible.
Dans le livre du Lévitique, « voir la
nudité » d’un proche parent signifie
commettre un inceste. On peut penser
aussi que regarder son père nu, c’est
comme se donner un pouvoir sur son
origine, alors qu’elle reste insaisissable,
interdite. L’acte de Cham est donc très
grave.
1
7
GENÈSE / Chap. 10 à 11
Tous cousins
10.1-32
Ce chapitre nomme et classe les peuples
connus des anciens Israélites. La diversité de ces peuples est fondée sur les
langues qu’ils parlent, sur la géographie,
ou sur leur organisation politique. Dès le
début, la Bible insiste sur ce point
important : tous les hommes de la terre
font partie d’une même famille, ils sont
tous les descendants des fils de Noé".
Misraïm est aussi le nom hébreu de
l’Égypte ou du peuple égyptien (v. 6). Du
nom de Éber dérive celui des Hébreux
(v. 21).
La bénédiction de Babel
11.1-9
A Babel, les hommes veulent tous faire
la même chose, au même moment, au
même endroit, avec les mêmes mots. Il
y a de leur part du volontarisme et de
l’orgueil. Ils rêvent d’une unité qui
ressemble trop à une uniformité. Rien
n’est plus semblable à une brique qu’une
autre brique ! Parler tous la même
langue conduit à la pensée unique, au
totalitarisme. En dispersant l’humanité,
Dieu lui rend sa diversité, source de
richesse et de liberté.
1
8
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Fils de Cham : Kouch et Misraïm, Pouth et Canaan. 7 Fils de
Kouch : Séba, Havila, Sabta, Ragma et Sabteka. Fils de Ragma :
Saba et Dédan. 8 Kouch fut aussi le père de Nemrod qui a été le
premier souverain sur la terre. 9 Nemrod fut un fameux chasseur
aux yeux du Seigneur ; c'est pourquoi on dit : « Fameux chasseur
aux yeux du Seigneur, comme Nemrod. » 10 Les premières villes
de son royaume furent Babel, Érek, Accad et Kalné, au pays de
Chinéar. 11 Nemrod quitta ce pays pour l'Assyrie. Il construisit
Ninive, Rehoboth-Ir, Kéla 12 et Ressen entre Ninive et la grande
ville de Kéla.
13 Misraïm fut l'ancêtre des gens de Loud, Anem, Lehab,
Naftou, 14 Patros, Kaslou, d'où sont issus les Philistins, et Kaftor.
15 Canaan fut le père de Sidon, son aîné, ainsi que de Heth,
16 et l'ancêtre des Jébusites, Amorites, Guirgachites, 17 Hivites,
Arquites, Sinites, 18 Arvadites, Semarites et Hamatites. Par la
suite les clans cananéens se dispersèrent, 19 et leur territoire
s'étendit de Sidon en direction de Guérar jusqu'à Gaza, et en
direction de Sodome, Gomorrhe, Adma et Seboïm jusqu'à Lécha.
20 Tels sont les descendants de Cham, répartis d'après leurs clans
et leurs langues, dans leurs pays et leurs nations.
21 Sem, le frère aîné de Japhet, eut aussi des fils. Il est
l'ancêtre d'Éber et de tous ses descendants. 22 Fils de Sem : Élam,
Assour, Arpaxad, Loud et Aram. 23 Fils d'Aram : Ous, Houl,
Guéter et Mach. 24 Arpaxad fut le père de Chéla ; Chéla fut le
père d'Éber. 25 Éber eut deux fils : le premier s'appelait Péleg,
“Division”, parce que, à l'époque où il vécut, la population de la
terre se divisa ; son frère s'appelait Yoctan. 26 Yoctan fut le père
d'Almodad, Chélef, Hassarmaveth, Yéra, 27 Hadoram, Ouzal,
Dicla, 28 Obal, Abimaël, Saba, 29 Ofir, Havila, Yobab ; tous ceux-là
furent les fils de Yoctan. 30 Ils habitaient entre Mécha et la
région montagneuse de Sefar à l'est. 31 Tels sont les descendants
de Sem, répartis d'après leurs clans et leurs langues, dans leurs
pays et leurs nations.
32 Tels furent les clans issus des fils de Noé selon leurs listes
de descendance, nation par nation. C'est d'eux que descendent
toutes les nations dispersées sur la terre après la grande
inondation.
6
La tour de Babel
11
@ 0015
Tout le monde parlait alors la même langue et se servait
des mêmes mots. 2 Partis de l'est, les hommes trouvèrent
une large vallée en Basse-Mésopotamie et s'y installèrent. 3 Ils se
dirent les uns aux autres : « Allons ! Au travail pour mouler des
briques et les cuire au four ! » Ils utilisèrent les briques comme
pierres de construction et du bitume comme mortier. 4 Puis ils
se dirent : « Allons ! Au travail pour bâtir une ville, avec une tour
dont le sommet touche au ciel ! Ainsi nous deviendrons célèbres,
et nous éviterons d'être dispersés sur toute la surface de la
terre. »
5 Le Seigneur descendit du ciel pour voir la ville et la tour que
les hommes bâtissaient. 6 Après quoi il se dit : « Eh bien, les voilà
tous qui forment un peuple unique et parlent la même langue !
S'ils commencent ainsi, rien désormais ne les empêchera de
réaliser tout ce qu'ils projettent. 7 Allons ! Descendons mettre le
désordre dans leur langage, et empêchons-les de se comprendre
les uns les autres. » 8 Le Seigneur les dispersa de là sur
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
GENÈSE / Chap. 11
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
l'ensemble de la terre, et ils durent abandonner la construction
de la ville. 9 Voilà pourquoi celle-ci porte le nom de Babel. C'est
là, en effet, que le Seigneur a mis le désordre dans le langage des
hommes, et c'est à partir de là qu'il a dispersé les humains sur la
terre entière.
Liste des patriarches de Sem à Abram
@ 0016
Voici la liste des descendants de Sem. Sem avait 100 ans
quand il eut un fils, Arpaxad, deux ans après la grande
inondation. 11 Après la naissance d'Arpaxad, Sem vécut encore
500 ans. Il eut d'autres fils et des filles.
12 Arpaxad vécut 35 ans et il eut un fils, Chéla. 13 Après la
naissance de Chéla, Arpaxad vécut encore 403 ans. Il eut
d'autres fils et des filles.
14 A l'âge de 30 ans, Chéla eut un fils, Éber. 15 Après la
naissance d'Éber, Chéla vécut encore 403 ans. Il eut d'autres fils
et des filles.
16 A l'âge de 34 ans, Éber eut un fils, Péleg. 17 Après la
naissance de Péleg, Éber vécut encore 430 ans. Il eut d'autres fils
et des filles.
18 A l'âge de 30 ans, Péleg eut un fils, Réou. 19 Après la
naissance de Réou, Péleg vécut encore 209 ans. Il eut d'autres
fils et des filles.
20 A l'âge de 32 ans, Réou eut un fils, Seroug. 21 Après la
naissance de Seroug, Réou vécut encore 207 ans. Il eut d'autres
fils et des filles.
22 A l'âge de 30 ans, Seroug eut un fils, Nahor. 23 Après la
naissance de Nahor, Seroug vécut encore 200 ans. Il eut d'autres
fils et des filles.
24 A l'âge de 29 ans, Nahor eut un fils, Téra. 25 Après la
naissance de Téra, Nahor vécut encore 119 ans. Il eut d'autres
fils et des filles.
26 Après avoir atteint l'âge de 70 ans, Téra eut trois fils,
Abram, Nahor et Haran.
27 Voici la liste des descendants de Téra, père d'Abram, Nahor
et Haran. Haran eut un fils, Loth, 28 et mourut du vivant de son
père Téra, au pays où il était né, Our en Chaldée. 29 Abram
épousa Saraï et Nahor épousa Milka, fille de Haran. Haran était
aussi le père d'Iska. 30 Saraï n'avait pas d'enfant, elle était stérile.
31 Téra emmena son fils Abram et son petit-fils Loth, fils de
Haran. Il emmena aussi sa belle-fille Saraï, femme d'Abram. Il
quitta avec eux Our en Chaldée pour aller au pays de Canaan. Ils
voyagèrent jusqu'à Haran et s'y installèrent. 32 Après avoir vécu
205 ans, Téra mourut à Haran.
10
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Bug familial
11.10-32
Revoilà une généalogie ! Mais la longévité diminue et on rejoint la réalité
humaine. Cependant cette famille semble
bloquée, ils restent entre eux. Téra a trois
fils, mais Haran meurt avant son père,
Nahor épouse sa nièce et Abram sa
demi-sœur stérile. Téra n’a qu’un petitfils, Loth. La descendance est en panne !
Comment l’histoire pourra-t-elle continuer ?
1
9
GENÈSE / Chap. 12
Prends la route !
12.1-6
Abram" est mal parti : à soixante-quinze
ans, il vit chez son père, là où son frère
est mort, avec sa demi-sœur stérile !
Mais Dieu a un projet pour lui. Il voit
grand. Il parle de nation, de célébrité, de
bénédiction universelle… Abram ne
semble pas fait pour tout cela. Mais il a
un atout : il répond à l’appel de Dieu. Et il
part avec tout ce qu’il a et tout ce qui lui
manque. Comme lui, aucun d’entre nous
n’est vraiment à la hauteur de l’appel de
Dieu… mais nous sommes en route !
Pris à son propre piège
12.7-20
Affamé, immigré, Abram a peur. Il
demande à sa femme de mentir pour
sauver sa peau. Mais le mensonge
tourne au cauchemar. Abram n’est pas
celui par qui les nations sont bénies, au
contraire, il cause chute et grands
malheurs. Tout cela parce qu’il n’a pas
eu confiance en Dieu. Mais l’histoire ne
s’arrête pas en Égypte. Il y a des coups
de pieds aux fesses qui remettent en
route !
2
0
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
ABRAHAM
12–25
Dieu appelle Abram à quitter son pays
12
@ 0017
Le Seigneur dit à Abram : « Quitte ton pays, ta parenté
et la maison de ton père et va dans le pays que je te
montrerai. 2 Je ferai naître de toi une grande nation ; je te
bénirai et je rendrai ton nom célèbre. Tu seras une bénédiction
pour les autres. 3 Je bénirai ceux qui te béniront, mais je
maudirai ceux qui te maudiront. A travers toi, je bénirai toutes
les nations de la terre. »
4 Abram, qui était âgé de soixante-quinze ans, quitta Haran
comme le lui ordonnait le Seigneur. Loth partit avec lui. 5 Abram
prit donc avec lui sa femme Saraï et son neveu Loth ; ils
emportaient toutes leurs richesses et emmenaient les esclaves
achetés à Haran. Ils se dirigèrent vers le pays de Canaan.
1
Abram au pays de Canaan,
puis en Égypte
@ 0018
Lorsqu'ils arrivèrent au pays de Canaan, 6 ils le traversèrent
jusqu'au chêne sacré de Moré, à Sichem. – A cette époque, les
Cananéens habitaient la région. –
7 Le Seigneur apparut à Abram et lui dit : « Je donnerai ce pays
à ta descendance. » Abram construisit un autel au Seigneur à
l'endroit où il lui était apparu. 8 De là, il passa dans la région
montagneuse, à l'est de Béthel ; il installa son camp entre la ville
de Béthel, à l'ouest, et celle d'Aï, à l'est. Il y construisit un autre
autel et il pria Dieu en l'appelant “Seigneur”. 9 Puis de
campement en campement, Abram prit la direction du Néguev.
10 Il y eut une famine
dans le pays ; elle devint
12.1
si grave qu'Abram partit
Le Seigneur dit à Abram :
pour l'Égypte, afin d'y
« Quitte ton pays, ta parenté
séjourner quelque temps.
11 Au moment de pénéet la maison de ton père
trer dans ce pays, il dit à
et va dans le pays
sa femme Saraï : « Écoute,
que je te montrerai. »
je sais que tu es belle.
12 Quand les Égyptiens te
verront, ils se diront que
tu es ma femme ; ils me tueront et te garderont en vie. 13 Disleur donc que tu es ma sœur, afin qu'on me traite bien à cause
de toi ; ainsi j'aurai la vie sauve grâce à toi. »
14 Lorsque Abram arriva en Égypte, les Égyptiens remarquèrent que sa femme était très belle. 15 Des officiers du Pharaon la
virent et firent son éloge à leur maître. On emmena la femme au
palais du roi. 16 A cause d'elle, le Pharaon se montra bienveillant
pour Abram. Il lui donna des moutons, des chèvres et des
bœufs, des serviteurs et des servantes, des ânes, des ânesses et
des chameaux. 17 Mais le Seigneur frappa le Pharaon et sa famille
de grands malheurs à cause de Saraï, la femme d'Abram. 18 Le
Pharaon convoqua Abram et lui demanda : « Pourquoi m'as-tu
fait cela ? Pourquoi ne m'as-tu pas averti que c'était ta femme ?
19 Pourquoi as-tu dit que c'était ta sœur, si bien que je l'ai prise
pour femme ? Maintenant, voilà ta femme ; prends-la et vat'en ! »
GENÈSE / Chap. 12 à 14
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
20 Le Pharaon donna alors à ses serviteurs l'ordre de
reconduire Abram à la frontière avec sa femme et tout ce qui
lui appartenait.
1 D'Égypte, Abram retourna au Néguev avec sa femme et
tout ce qui lui appartenait. Loth l'accompagnait.
13
Abram et Loth se séparent
@ 0019
Abram était très riche. Il possédait de grands troupeaux ainsi
que beaucoup d'argent et d'or. 3 Il alla par étapes du Néguev
jusqu'à Béthel, là où il avait déjà campé, entre Béthel et Aï, 4 à
l'endroit où il avait construit un autel. Abram y pria Dieu en
l'appelant “Seigneur”.
5 Loth, qui l'accompagnait, possédait lui aussi des troupeaux
de moutons, de chèvres et de bœufs ; il avait ses propres tentes.
6-7 A cause du grand nombre de personnes et d'animaux, la région
ne suffisait pas pour qu'ils y restent ensemble, d'autant plus que
les Cananéens et les Perizites habitaient aussi le pays. Il y eut
une dispute entre les bergers d'Abram et ceux de Loth. 8 Alors
Abram dit à Loth : « Il ne doit pas y avoir de dispute entre nous,
ni entre nos bergers, car nous sommes de la même famille. 9 Tu
as tout le pays devant toi. Séparons-nous : si tu vas vers le nord,
j'irai vers le sud ; et si tu vas vers le sud, j'irai vers le nord. »
10 Loth regarda ; il vit que toute la région du Jourdain était
bien arrosée. Jusqu'à Soar, avant que le Seigneur détruise
Sodome et Gomorrhe, elle était comme un paradis, comme la
vallée du Nil. 11 Loth choisit pour lui la région du Jourdain et
déplaça son campement vers l'est ; c'est ainsi qu'ils se
séparèrent. 12 Abram resta dans le pays de Canaan. Loth campa
près des villes de la région du Jourdain et alla planter ses tentes
jusqu'à Sodome. 13 Les habitants de cette ville offensaient
gravement le Seigneur par leur mauvaise conduite.
14 Après que Loth se fut
séparé d'Abram, le Sei13.16
gneur dit à Abram : « Porte
Je rendrai tes descendants
ton regard depuis l'endroit
où tu es, vers le nord et le
si nombreux que personne
sud, vers l'est et l'ouest.
ne pourra les compter…
15 Tout le pays que tu vois,
je le donnerai à toi et à tes
descendants pour toujours. 16 Je rendrai tes descendants si
nombreux que personne ne pourra les compter, pas plus qu'on
ne peut compter les grains de poussière sur le sol. 17 Va, parcours
le pays en long et en large, car c'est à toi que je le donnerai. »
18 Abram déplaça son camp et vint s'installer aux chênes de
Mamré, près d'Hébron ; il y construisit un autel au Seigneur.
2
Abram, les rois et Melkisédec
14
@ 0020
A cette époque, les rois Amrafel de Mésopotamie, Ariok
d'Ellasar, Kedor-Laomer d'Élam et Tidal de Goïm 2 firent
la guerre aux rois Béra de Sodome, Bircha de Gomorrhe, Chinab
d'Adma, Chéméber de Seboïm et au roi de Béla, c'est-à-dire de
Soar. 3 Ces derniers se rassemblèrent dans la vallée de Siddim,
recouverte aujourd'hui par la mer Morte. 4 Pendant douze ans,
ils avaient été soumis à Kedor-Laomer mais, la treizième année,
ils s'étaient révoltés. 5 La quatorzième année, Kedor-Laomer se
mit en campagne avec les rois ses alliés. Ils battirent les Refaïtes
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Mirage dans le désert
13.2-13
Se séparer vaut parfois mieux que se
battre. Abram laisse Loth libre de choisir
sa terre. Loth s’installe dans celle qui lui
paraît la plus fertile. Loth apprendra que
le plus attirant n’est pas forcément le
meilleur choix. Il découvrira à ses dépens
que la région de Sodome est également
fertile en vices et turpitudes.
Antennes relais
13.14-18
Depuis qu’il s’est mis en route, Abram
construit des autels, là où Dieu s’est
manifesté à lui. A Sichem (12.7), à l’est
de Béthel (12.8), à Mamré. Trois autels,
trois expériences, trois rendez-vous. Lieu
où Dieu se révèle, lieu où l’on s’adresse à
Dieu, lieu-étape de la vie.
2
1
GENÈSE / Chap. 14
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
"
à Achetaroth-Carnaïm, les Zouzites à Ham, les Émites dans la
plaine de Quiriataïm. 6 Quant aux Horites, ils les battirent chez
eux, dans leurs montagnes, au pays de Séir, les poursuivant
jusqu'à El-Paran qui est près du désert. 7 Puis ils revinrent vers
En-Michepath, c'est-à-dire Cadès. Ils ravagèrent toute la
campagne amalécite et battirent aussi les Amorites qui
habitaient Hassasson-Tamar. 8 Les rois des villes de Sodome,
Gomorrhe, Adma, Seboïm et de Béla, c'est-à-dire de Soar, firent
sortir leurs troupes ; ils livrèrent bataille dans la vallée de
Siddim 9 aux rois Kedor-Laomer d'Élam, Tidal de Goïm, Amrafel
de Mésopotamie, Ariok d'Ellasar, cinq rois contre quatre. 10 Il y
ABRAHAM, L’ANCÊTRE DE TOUS LES CROYANTS
Deux noms pour une seule personne
A l’âge de 75 ans, sa vie est bouleversée
par l’appel de Dieu. Abraham s’appelle
au départ Abram. Il quitte Haran, en
Mésopotamie, pour aller vers le pays
que Dieu lui montrera (Gen 12.1-5).
Avec son épouse Saraï et tout son clan,
il arrive en Canaan. Dieu fait alors
alliance avec Abram : il lui promet une
nombreuse descendance, il promet
aussi de donner à ses descendants la
terre sur laquelle il est venu comme un
étranger (Gen 15.1-7). A travers Abram, Dieu veut bénir toutes les nations de la terre
(Gen 12.3), il change son nom en Abraham, ce qui signifie « père d’une multitude »
(Gen 17.5). De même, il change le nom et celui de Saraï en Sara". Il ne reste plus qu’à
attendre avec confiance l’accomplissement de la promesse !
Vivre dans l’attente de la promesse
Abraham a 86 ans : toujours pas de descendant. Le temps presse ! Sara lui propose d’avoir
un enfant avec sa servante Agar, comme c’était de coutume en cas de stérilité. De cette
union naît un fils, Ismaël (Gen 16.3, 15). Mais Dieu confirme à Abraham que c’est bien
avec sa femme Sara qu’il aura une descendance. Cette perspective impossible à vues
humaines les porte à rire (Gen 17.17 ; 18.11-15). Pourtant le miracle se produit : Sara met
au monde un fils, Isaac", qui répond enfin à la promesse de Dieu (Gen 21.1-7).
Un épisode tragique
Un jour, Dieu demande à Abraham de lui offrir en sacrifice Isaac, le fils de la promesse.
Abraham obéit mais au dernier moment, l’ange du Seigneur retient sa main. Abraham voit
un bélier et l’offre à la place de son propre fils. Dans cette épreuve, Abraham a montré
qu’il était prêt à offrir à Dieu ce qu’il avait de plus précieux et à lui faire confiance sans
comprendre. Dieu a montré qu’il est le maître, et qu’il veille à l’accomplissement de ses
promesses (Gen 22.1-18).
Un modèle de foi et d’obéissance
Abraham fait confiance à Dieu et il conduit sa vie de façon aussi droite que possible
(Gen 13.8). Ancêtre commun des Arabes à travers Ismaël et des Juifs à travers Isaac,
Abraham est honoré à la fois par les juifs, les musulmans et les chrétiens. Ces trois
religions monothéistes reconnaissent en lui le père de tous les croyants, le modèle de la
foi en un Dieu unique.
2
2
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
GENÈSE / Chap. 14 à 15
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
avait de nombreux puits de bitume dans la vallée de Siddim. Les
rois de Sodome et Gomorrhe s'enfuirent et ils y tombèrent ; les
survivants se réfugièrent dans la montagne. 11 Les vainqueurs
s'emparèrent de tous les biens de Sodome et Gomorrhe et de
toutes les réserves de nourriture, puis ils s'en allèrent. 12 Loth, le
neveu d'Abram, habitait Sodome ; ils l'emmenèrent aussi avec
tous ses biens.
13 Un fuyard vint annoncer cette nouvelle à Abram
15.6
l'Hébreu qui s'était installé
Abram eut confiance
aux chênes de l'Amorite
dans le Seigneur.
Mamré. Mamré était frère
C’est pourquoi le Seigneur
d'Èchekol et d'Aner ; tous
trois étaient les alliés
le considéra comme juste.
d'Abram. 14 Quand Abram
apprit que son neveu avait
été fait prisonnier, il mobilisa ses partisans, les trois cent dixhuit hommes de son clan, et se lança à la poursuite de l'ennemi
jusqu'à Dan. 15 Abram répartit ses serviteurs en plusieurs
groupes et attaqua de nuit. Il battit les rois et les poursuivit
jusqu'à Hoba, au nord de Damas. 16 Il récupéra tout le butin,
ainsi que Loth son neveu avec ses biens, les femmes et les autres
prisonniers.
17 Quand Abram revint après sa victoire sur Kedor-Laomer et
les rois ses alliés, le roi de Sodome vint à sa rencontre dans la
vallée de Chavé, c'est-à-dire la vallée du Roi.
18 Melkisédec, qui était roi de Salem et prêtre du Dieu trèshaut, apporta du pain et du vin. 19 Il bénit Abram en disant :
« Béni soit Abram par le Dieu très-haut qui a créé le ciel et la
terre ! 20 Merci au Dieu très-haut qui a livré tes ennemis en ton
pouvoir ! » Alors Abram lui donna un dixième de tout le butin.
21 Le roi de Sodome dit à Abram : « Donne-moi les gens et
garde les biens matériels. » 22 Abram lui répondit : « Je lève ma
main vers le Seigneur, le Dieu très-haut qui a créé le ciel et la
terre : 23 Je jure que je ne prendrai rien de ce qui t'appartient,
pas même un fil ou une courroie de sandale. Ainsi tu ne pourras
pas dire : “J'ai enrichi Abram.” 24 Je ne garderai rien pour moi.
J'accepte seulement ce que mes gens ont mangé et la part de
mes alliés, Aner, Èchekol et Mamré, qui ont droit à cette part. »
Dieu fait alliance avec Abram
15
@ 0021
Le Seigneur apparut à Abram et lui dit : « N'aie pas peur,
Abram ! Je suis ton protecteur et je te donnerai une
grande récompense. » 2-3 Abram répondit : « Seigneur mon Dieu,
à quoi bon me donner quelque chose ? Je suis sans enfant, tu ne
m'as pas accordé de descendant. Mon héritier, celui qui recevra
mes biens, c'est Éliézer de Damas, un de mes domestiques. » –
4 « Non, dit le Seigneur, ce n'est pas lui qui sera ton héritier, mais
un fils né de toi. » 5 Puis il fit sortir Abram de sa tente et lui dit :
« Regarde le ciel et compte les étoiles si tu le peux. » Et il ajouta :
« Comme elles, tes descendants seront innombrables. »
6 Abram eut confiance dans le Seigneur. C'est pourquoi le
Seigneur le considéra comme juste. 7 Il lui dit : « Je suis le
Seigneur qui t'ai fait sortir d'Our en Chaldée pour te donner en
propriété ce pays où tu es. » – 8 « Seigneur Dieu, demanda
Abram, comment pourrai-je être sûr que je le posséderai ? » 9 Le
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
L’homme mystère
14.18-20
Melkisédec apparaît sans prévenir, reçoit
beaucoup d’honneurs… et disparaît.
Pourtant son importance dépasse ce
récit. Ce personnage énigmatique est
nommé ailleurs dans la Bible en lien
avec le Messie. Il est cité dans un
psaume (Ps 110.4, p. 1048) ainsi que
dans la lettre aux Hébreux pour faire
comprendre le rôle du Christ (Héb 7,
p. 2064). Un même homme peut être roi
et prêtre (v. 18), alors que les prêtres et
les rois hébreux venaient de deux tribus
différentes.
2
3
GENÈSE / Chap. 15 à 16
Songe d’une nuit étoilée
15.1-21
Abram" n’a toujours pas de fils… Il va
faire hériter un serviteur. Mais Dieu veut
plus pour Abram, il veut pour lui une
descendance innombrable et il s’engage.
Non seulement des fils aussi nombreux
que les étoiles, mais aussi une terre.
Abram demande une preuve ? Ce seront
ces offrandes ouvertes en deux, un
songe, des flammes et de la fumée.
C’est mystérieux ! Dieu ouvre à Abram la
possibilité de la confiance. Désormais un
lien indéfectible lie Dieu à Abram. C’est
l’alliance.
Le v. 10 décrit le cérémonial pour
conclure une alliance ou confirmer un
engagement solennel. On pense que les
partenaires acceptaient de subir le sort
des animaux partagés s’ils rompaient
leurs engagements.
Espérance en déroute
16.1-6
Saraï" est déçue que la promesse de
Dieu ne se réalise pas : elle n’a toujours
pas d’enfant. Elle n’y croit plus. Alors elle
trouve un moyen : offrir un enfant à
Abram par l’intermédiaire de sa servante
Agar". Qu’il est long et désespérant
d’attendre quand rien ne se passe !
Pourtant ce que Dieu promet se réalise…
Dieu entend
16.6-16
Saraï a du mal à assumer les conséquences de ses actes. Elle maltraite son
esclave Agar, qui a le privilège de porter
l’enfant de son mari. Une seule solution
pour Agar : fuir dans le désert. Face à
cette situation d’injustice, Dieu voit et
entend la détresse de l’esclave. Il bénira
son enfant, Ismaël, et lui donnera de
nombreux héritiers. Eux aussi auront
une part de la promesse.
2
4
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Seigneur lui dit : « Amène-moi une génisse, une chèvre et un
bélier de trois ans chacun, une tourterelle et un pigeon. »
10 Abram amena ces animaux. Il les partagea par le milieu, à
l'exception des oiseaux, et plaça chaque moitié vis-à-vis de
l'autre. 11 Des vautours s'abattirent sur les cadavres, mais Abram
les chassa.
12 Au coucher du soleil, Abram tomba dans un profond
sommeil ; une grande et sombre terreur s'empara de lui. 13 Le
Seigneur lui dit : « Sache bien que tes descendants séjourneront
dans un pays étranger ; ils y seront esclaves et on les opprimera
pendant quatre cents ans. 14 Mais après que j'aurai puni le
peuple dont ils seront les esclaves, ils pourront partir en
emportant de grands biens. 15 Quant à toi, tu mourras en paix et
tu seras enterré après une heureuse vieillesse. 16 Tes descendants
ne reviendront ici qu'à la quatrième génération, car les Amorites
n'ont pas encore dépassé la mesure dans leurs crimes pour que
je les chasse. »
17 Quand le soleil fut couché et l'obscurité complète, soudain
un brasier d'où s'échappaient flammes et fumée passa entre les
moitiés d'animaux. 18 Ce jour-là, le Seigneur conclut une alliance
avec Abram. Il lui dit : « A tes descendants je donne ce pays,
depuis le torrent d'Égypte jusqu'à l'Euphrate, le grand fleuve :
19 c'est le territoire des Quénites, des Quenizites, des Quadmonites, 20 des Hittites, des Perizites, des Refaïtes, 21 des Amorites,
des Cananéens, des Guirgachites et des Jébusites. »
Naissance d'Ismaël
16
@ 0022
Saraï, la femme d'Abram, ne lui avait pas donné
d'enfant. Mais elle avait une esclave égyptienne nommée
Agar. 2 Saraï dit à son mari : « Tu vois : le Seigneur m'a empêchée
d'avoir des enfants. Je pourrai peut-être avoir un fils grâce à
mon esclave. Passe la nuit avec elle. » Abram accepta la
proposition de Saraï. 3 Saraï prit alors son esclave Agar et la
donna comme femme à Abram son mari. Il y avait dix ans
qu'Abram habitait le pays de Canaan. 4 Abram passa la nuit avec
Agar, qui devint enceinte. Quand elle sut qu'elle attendait un
enfant, elle regarda sa maîtresse avec mépris. 5 Saraï dit alors à
Abram : « A toi de supporter les conséquences de l'injure qui
m'est faite ! C'est bien moi qui ai mis mon esclave dans tes bras,
mais depuis qu'elle s'est vue enceinte, elle s'est mise à me
mépriser. Que le Seigneur soit juge entre toi et moi ! » 6 Abram
lui répondit : « C'est ton esclave, elle est en ton pouvoir. Fais-lui
ce qui te plaît. »
Alors Saraï maltraita tellement Agar que celle-ci s'enfuit dans
le désert. 7 L'ange du Seigneur la vit près de la source qui est sur
la route de Chour 8 et lui demanda : « Agar, esclave de Saraï, d'où
viens-tu et où vas-tu ? » Elle répondit : « Je me suis enfuie de
chez ma maîtresse. » – 9 « Retourne auprès de ta maîtresse, reprit
l'ange, et sois-lui soumise. 10 Le Seigneur te donnera des
descendants en si grand nombre qu'on ne pourra pas les
compter. 11 Tu vas avoir un fils. Tu l'appelleras Ismaël, car le
Seigneur a entendu ton cri de détresse. 12 Ton fils sera comme
un âne sauvage. Il combattra contre tous et tous combattront
contre lui. Il vivra seul, à l'écart de tous ses semblables. »
13 Agar se demandait : « Ai-je réellement vu Celui qui me
voit ? » et elle donna ce nom au Seigneur qui lui avait parlé : “Tu
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
GENÈSE / Chap. 16 à 17
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
es El-Roï, le Dieu qui me voit.” 14 C'est pourquoi le puits qui se
trouve entre Cadès et Béred est appelé puits de Lahaï-Roï, ou
puits du Vivant qui me voit. 15 Agar mit au monde un fils que
son père Abram nomma Ismaël. 16 Abram avait quatre-vingt-six
ans lorsque Agar lui donna ce fils.
Abram devient Abraham
17
@ 0023
Quand Abram eut quatre-vingt-dix-neuf ans, le Seigneur lui apparut et lui déclara : « Je suis le Dieu toutpuissant. Vis toujours en ma présence et sois irréprochable. 2 Je
vais établir mon alliance entre toi et moi et te donner un très
grand nombre de descendants. » 3 Abram se jeta le visage contre
terre et Dieu reprit : 4 « Voici à quoi je m'engage envers toi : tu
deviendras l'ancêtre d'une foule de nations. 5 On ne t'appellera
plus Abram, mais Abraham, car je ferai de toi l'ancêtre d'une
foule de nations. 6 Je t'accorderai un si grand nombre de
descendants qu'ils constitueront des nations ; il y aura même des
rois dans ta postérité. 7 Je maintiendrai mon alliance avec toi,
puis, après toi, avec tes descendants, de génération en
génération, pour toujours : ainsi je serai ton Dieu et celui de
tes descendants après toi. 8 A toi et à tes descendants, je
donnerai le pays où tu séjournes en étranger, tout le pays de
Canaan. Il sera leur propriété pour toujours et je serai leur
Dieu. »
9 Dieu dit encore à Abraham : « Toi et tes descendants, de
génération en génération, vous devrez respecter mon alliance.
10 Voici l'obligation que je vous impose et à laquelle vous vous
soumettrez, toi et tes descendants : Quiconque est parmi vous
de sexe masculin devra être circoncis. 11 Votre circoncision sera
le signe de l'alliance établie entre vous et moi. 12 De génération
en génération, tous vos garçons seront circoncis quand ils
auront huit jours. De même pour les esclaves nés chez toi ou
pour les esclaves étrangers que tu as achetés et qui ne sont donc
pas membres de ton clan. 13 Ainsi l'esclave né chez toi et celui
que tu auras acheté seront circoncis, afin que mon alliance soit
inscrite dans votre chair comme une alliance perpétuelle.
14 Quant à l'homme non circoncis, il sera exclu du peuple pour
n'avoir pas respecté les obligations de mon alliance. »
15 Ensuite Dieu dit à Abraham : « Ne donne plus à ta femme le
nom de Saraï, car désormais son nom est Sara. 16 Je vais la bénir
et te donner par elle un fils. Je la bénirai et elle deviendra
l'ancêtre de nations entières ; il y aura des rois de divers peuples
dans sa descendance. » 17 Abraham se jeta le visage contre terre
et il rit, car il se disait : « Comment pourrais-je avoir un enfant,
moi qui ai cent ans, et comment Sara qui en a quatre-vingt-dix
pourrait-elle devenir mère ? » 18 Il dit alors à Dieu : « Pourvu
qu'Ismaël vive et que tu t'intéresses à lui, je n'en demande pas
plus. » 19 Dieu dit : « Non ! Ta femme Sara te donnera un fils que
tu appelleras Isaac. Je maintiendrai mon alliance avec lui et avec
ses descendants après lui. Ce sera une alliance pour toujours.
20 De plus, j'ai entendu ta demande en faveur d'Ismaël : je le
bénirai, je le rendrai fécond, je lui donnerai un très grand
nombre de descendants. Il sera le père de douze chefs et
l'ancêtre d'un grand peuple. 21 Mais mon alliance, je la
maintiendrai avec Isaac, le fils que Sara va te donner à cette
époque l'an prochain. »
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Carte d’identité
17.1-8
Le nom, c’est l’identité. Lorsque Dieu
change le nom d’Abram, « père élevé »,
en Abraham, « père d’une foule », il
donne une nouvelle direction à sa vie.
Abraham" n’a pas à devenir quelqu’un,
ou à se faire un nom. Il est quelqu’un
grâce au nom qui lui est donné par Dieu.
Circoncision
17.9-14
Lors de la circoncision, on coupe le
prépuce, la petite peau qui protège
l’extrémité du sexe des garçons. Beaucoup de cultures pratiquent cette opération. Elle est parfois motivée par
l’hygiène. Dieu fait de ce geste le signe
de la relation entre son peuple et lui. Une
relation tellement importante qu’elle est
marquée dans la chair même de
l’homme.
Le troisième signe
de l’alliance
17.15-21
Après le changement de nom d’Abram
en Abraham, et après le commandement
de la circoncision, Dieu confirme son
alliance. La promesse se réalisera à
travers un fils d’Abraham, donné par
Dieu. La mère de cet enfant sera Saraï,
qui à son tour change de nom. Devenue
Sara", elle participe pleinement à l’alliance.
En hébreu, le nom d’Isaac" correspond
au verbe traduit par il rit au v. 17.
2
5
GENÈSE / Chap. 17 à 18
L’hospitalité d’Abraham
18.1-15
« Le Seigneur apparut… Abraham vit
trois hommes. » Qui est ce Dieu si
étrange ? Une chose est sûre, Dieu
n’est pas simple à saisir. Il vient
d’ailleurs, et il continue son chemin.
Mais il vient rendre visite à l’homme.
Quand on le reçoit, il annonce la vie
nouvelle, plus forte que la vieillesse et la
mort. Abraham a accueilli des voyageurs… et il a reçu un fils. Dieu rend
possible l’impossible.
Enchères à la baisse
2
6
18.16-33
Dieu a béni Abraham le juste, et il va
punir Sodome la coupable. Abraham
accueille Dieu, il aura une longue
postérité. Sodome maltraite les visiteurs,
elle sera réduite en cendres. Ce n’est que
justice ! Mais Abraham n’est pas d’accord : son neveu est à Sodome. Il a sauvé
Loth une fois (14.16), il veut le sauver
encore. Il ose négocier avec Dieu.
Abraham ne règle pas de comptes, il
compte sur la force du pardon de Dieu.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Quand Dieu eut fini de parler avec Abraham, il le quitta.
23 Abraham prit alors son fils Ismaël ainsi que tous ses esclaves,
ceux nés chez lui et ceux qu'il avait achetés, c'est-à-dire tous les
hommes de sa maison. Il les circoncit le jour même, comme Dieu
le lui avait ordonné. 24-25 Abraham avait quatre-vingt-dix-neuf
ans et son fils Ismaël treize quand ils furent circoncis. 26 Ils
furent circoncis le même jour, 27 avec tous les hommes de la
maison d'Abraham, esclaves nés chez lui ou achetés à des
étrangers.
22
Dieu annonce
que Sara aura un fils
18
@ 0024
Le Seigneur apparut à Abraham près des chênes de
Mamré. Abraham était assis à l'entrée de sa tente à
l'heure la plus chaude de la journée. 2 Soudain il vit trois
hommes qui se tenaient non loin de lui. De l'entrée de la tente,
il se précipita à leur rencontre et s'inclina jusqu'à terre. 3 Il dit à
l'un d'eux : « Je t'en prie, fais-moi la faveur de t'arrêter chez moi.
4 On va apporter un peu d'eau pour vous laver les pieds et vous
vous reposerez sous cet arbre. 5 Je vous servirai quelque chose à
manger pour que vous repreniez des forces, puis vous
continuerez votre chemin. Ainsi vous ne serez pas passés pour
rien près de chez moi. » Les visiteurs répondirent : « Bien ! Fais
ce que tu viens de dire. » 6 Alors Abraham retourna en toute hâte
dans la tente pour dire à Sara : « Vite ! Prends trois grandes
mesures de fine farine et fais des galettes. » 7 Ensuite il courut
vers le troupeau, choisit un veau tendre et gras. Il le remit à son
serviteur, qui se dépêcha de le préparer.
8 Quand la viande fut prête, Abraham la plaça devant ses
visiteurs avec du lait caillé et du lait frais. Ils mangèrent tandis
qu'Abraham se tenait debout près d'eux sous l'arbre. 9 Ils lui
demandèrent : « Où est ta femme Sara ? » – « Dans la tente »,
répondit-il. 10 L'un des visiteurs déclara : « Je reviendrai chez toi
l'an prochain à la même époque, et ta femme Sara aura un
fils. »
Sara se trouvait à l'entrée de la tente, derrière Abraham et elle
écoutait. 11-12 Elle se mit à rire en elle-même, car Abraham et elle
étaient déjà vieux et elle avait passé l'âge d'avoir des enfants.
Elle se disait donc : « Maintenant je suis usée et mon mari est un
vieillard ; le temps du plaisir est passé. » 13 Le Seigneur demanda
alors à Abraham : « Pourquoi Sara a-t-elle ri ? Pourquoi se ditelle : “C'est impossible, je suis trop vieille pour avoir un enfant” ?
14 Y a-t-il donc quelque chose que le Seigneur soit incapable de
réaliser ? Quand je reviendrai chez toi l'an prochain à la même
époque, Sara aura un fils. » 15 Effrayée, Sara nia : « Je n'ai pas ri »,
dit-elle. « Si, tu as ri ! » répliqua le Seigneur.
16 Les hommes se mirent en route et regardèrent en direction
de Sodome. Abraham marchait avec eux pour les reconduire.
17 Le Seigneur se dit : « Je ne veux pas cacher à Abraham ce que je
vais faire. 18 Il doit devenir l'ancêtre d'un peuple grand et
puissant. A travers lui, je bénirai toutes les nations de la terre.
19 Je l'ai choisi pour qu'il ordonne à ses fils et à ses descendants
d'observer mes commandements, en ayant une conduite juste et
droite, afin que j'accomplisse en sa faveur ce que je lui ai
promis. » 20 Le Seigneur dit alors à Abraham : « Les accusations
contre les populations de Sodome et Gomorrhe sont graves,
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
GENÈSE / Chap. 18 à 19
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
leurs péchés sont énormes. 21 Je vais descendre pour vérifier s'ils
ont fait tout ce dont on les accuse auprès de moi. Si ce n'est pas
le cas, je le saurai. »
22 Deux des visiteurs quittèrent cet endroit et se dirigèrent
vers Sodome, tandis que le Seigneur restait avec Abraham.
23 Abraham se rapprocha et dit : « Seigneur, vas-tu vraiment
faire périr ensemble l'innocent et le coupable ? 24 Il y a peutêtre cinquante justes à
Sodome. Vas-tu quand
18.32
même détruire cette
Je ne détruirai pas la ville
ville ? Ne veux-tu pas
lui pardonner à cause
à cause de ces dix.
des cinquante justes qui
s'y trouvent ? 25 Non, tu
ne peux pas agir ainsi ! Tu ne feras pas mourir l'innocent avec
le coupable, de sorte que l'innocent ait le même sort que le
coupable. Il n'est pas possible que le juge de toute la terre ne
respecte pas la justice. » 26 Le Seigneur répondit : « Si je trouve
à Sodome cinquante justes, je pardonnerai à toute la ville à
cause d'eux. »
27 Abraham reprit : « Excuse-moi d'oser te parler, Seigneur,
moi qui ne suis qu'un peu de poussière et de cendre. 28 Au lieu
des cinquante justes, il n'y en aura peut-être que quarantecinq. Pour les cinq qui manquent détruiras-tu toute la ville ? »
Dieu dit : « Je ne la détruirai pas si j'y trouve quarante-cinq
justes. »
29 Abraham insista : « On n'en trouvera peut-être que
quarante. » – « Je n'interviendrai pas à cause des quarante »,
déclara Dieu.
30 Abraham dit alors : « Je t'en prie, Seigneur, ne te fâche pas si
je parle encore. On n'en trouvera peut-être que trente. » – « Je
n'interviendrai pas si je trouve trente justes dans la ville »,
répondit Dieu.
31 Abraham dit : « Seigneur, excuse mon audace. On n'en
trouvera peut-être que vingt. » – « Je ne détruirai pas la ville à
cause de ces vingt », répondit Dieu.
32 Alors Abraham dit : « Je t'en prie, Seigneur, ne te fâche pas.
C'est la dernière fois que je parle. On n'en trouvera peut-être
que dix. » – « Je ne détruirai pas la ville à cause de ces dix », dit
Dieu.
33 Lorsqu'il eut achevé de parler avec Abraham, le Seigneur
s'en alla et Abraham retourna chez lui.
Loth échappe
à la destruction de Sodome
19
@ 0025
Vers le soir, les deux anges arrivèrent à Sodome. Loth
était assis à la porte de la ville. Dès qu'il les vit, il se leva
pour aller à leur rencontre et s'inclina jusqu'à terre devant eux.
2 « Je vous en prie, dit-il, faites-moi l'honneur de venir chez moi.
Vous pourrez vous y laver les pieds et y passer la nuit. Demain
matin, vous continuerez votre chemin. » – « Non, répondirentils, nous passerons la nuit sur la place. » 3 Mais Loth insista
tellement qu'ils finirent par aller chez lui. Il leur prépara un
repas et fit cuire des galettes, puis ils mangèrent.
4 Ils n'étaient pas encore couchés lorsque les hommes de
Sodome encerclèrent la maison ; des jeunes gens aux vieillards,
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Résistance
18.32
Chacun est responsable de soi et des
conséquences de ses actes pour tous. Au
point que dix personnes justes suffiraient
pour sauver une ville. Un tout petit
nombre d’innocents est plus fort qu’un
grand nombre de coupables. Cela vaut le
coup d’oser être du côté de la justice,
même si on est minoritaire. A quelquesuns on peut contrecarrer la fatalité du
mal.
2
7
GENÈSE / Chap. 19
Loth, l’hôte et les autres
19.1-29
Comme Abraham, Loth accueille les
envoyés de Dieu. Il entend parler de la
destruction à venir et négocie pour
sauver la ville. Mais Loth se laisse piéger
par la violence. Il applique les lois
sacrées de l’hospitalité : l’hôte est plus
précieux que ses propres enfants. Mais
les protégés deviennent protecteurs ! Les
assaillants sont aveuglés.
Savoir tourner la page
19.15-29
Sodome avait des airs de paradis quand
Loth s’y est installé (13.10). En fait, c’est
un enfer ! Loth doit s’en aller pour vivre,
quelles que soient ses réticences à partir
vers l’inconnu. Comme la femme de
Loth, on est souvent tenté de regarder en
arrière. Le regret empêche d’avancer, il
paralyse.
2
8
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
tous étaient là, sans exception. 5 Ils appelèrent Loth et lui
dirent : « Où sont les gens qui sont venus chez toi ce soir ? Faisles sortir. Nous voulons prendre notre plaisir avec eux. »
6 Loth sortit sur le seuil de la maison, ferma la porte derrière
lui 7 et leur dit : « Non, mes amis, ne commettez pas ce crime.
8 J'ai deux filles qui sont encore vierges ; je vais vous les amener
et vous les traiterez comme vous voudrez. Mais ne faites rien à
ces gens ; ce sont mes hôtes, ils sont sous ma protection. » –
9 « Ote-toi de là, répondirent-ils ! Tu n'es qu'un étranger et tu
voudrais faire la loi chez nous. Eh bien, nous allons te traiter
encore plus mal qu'eux ! » Ils bousculèrent Loth avec violence et
s'approchèrent de la porte pour l'enfoncer. 10 Alors les deux
anges empoignèrent Loth, le ramenèrent à l'intérieur et
refermèrent la porte. 11 Quant aux hommes qui se trouvaient
devant l'entrée de la maison, ils les frappèrent tous d'aveuglement du plus petit jusqu'au plus grand, si bien qu'ils ne
pouvaient plus trouver la porte.
12 Les deux anges dirent à Loth : « Y a-t-il encore ici d'autres
membres de ta famille, un gendre, des fils, des filles, n'importe
quel parent ? Emmène-les hors de la ville, 13 car nous allons la
détruire. Le Seigneur a reçu en effet tant de plaintes contre ses
habitants qu'il nous a chargés de la détruire. » 14 Loth alla
trouver ses gendres, ceux qui devaient épouser ses filles, pour
leur dire : « Vite ! Partez d'ici, car le Seigneur va détruire la ville. »
Mais ils s'imaginèrent qu'il plaisantait.
15 Aux premières lueurs du jour, les anges pressèrent Loth de
partir : « En route ! disaient-ils. Prends ta femme et tes deux
filles, sinon vous perdrez la vie quand la ville paiera ses crimes. »
16 Loth hésitait encore. Les anges le prirent par la main, ainsi
que sa femme et ses deux filles, et le conduisirent hors de la
ville, car le Seigneur voulait le sauver.
17 Lorsqu'ils les eurent fait sortir de la ville, l'un des anges dit
à Loth : « Fuis pour sauver ta vie ; ne regarde pas en arrière ; ne
t'attarde nulle part dans la région ; réfugie-toi dans la montagne
si tu veux rester en vie. » 18 Loth répondit : « Non, seigneur, ce
n'est pas possible. 19 Bien sûr, j'ai bénéficié de ta bienveillance et
tu m'as fait une grande faveur en me sauvant la vie. Mais moi je
ne pourrai pas fuir jusque dans la montagne avant que le
malheur m'atteigne, et je mourrai. 20 Tu vois cette petite ville ?
Elle est assez proche pour que je puisse courir jusque-là. Laissemoi m'y réfugier puisqu'elle est si petite, et j'aurai la vie sauve. »
– 21 « Eh bien, dit l'ange, je t'accorde encore cette faveur de
laisser intacte la ville dont tu parles. 22 Va vite t'y réfugier, car je
ne puis rien faire avant que tu y sois arrivé. » – C'est pourquoi
on a appelé cette ville Soar. –
23 Le soleil se levait quand Loth arriva à Soar. 24 C'est alors que
le Seigneur fit tomber du ciel sur Sodome et Gomorrhe une
pluie de soufre enflammé. 25 Il soumit à un total bouleversement
ces deux villes et leur population, ainsi que toute la région et sa
végétation. 26 La femme de Loth regarda en arrière et fut
changée en statue de sel.
27 Tôt le lendemain matin, Abraham se rendit à l'endroit où il
s'était tenu en présence du Seigneur. 28 Quand il regarda en
direction de Sodome, Gomorrhe et de toute la région
environnante, il vit monter de la plaine une fumée semblable
à celle d'un incendie.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
GENÈSE / Chap. 19 à 20
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
29 Quand Dieu détruisit les villes de cette région où habitait
Loth, il pensa à Abraham et il permit à Loth d'échapper à ce
bouleversement.
Loth et ses filles
@ 0026
Loth avait peur de rester à Soar ; il quitta la ville et alla vivre
dans la montagne. Ses deux filles l'accompagnèrent ; il s'installa
avec elles dans une grotte. 31 Un jour l'aînée dit à sa sœur :
« Notre père est vieux et il n'y a pas d'homme dans la région
pour nous épouser, comme cela se fait partout. 32 Viens, nous
allons enivrer notre père, puis nous passerons la nuit avec lui,
pour lui donner des descendants. »
33 Elles enivrèrent donc leur père ce soir-là et l'aînée passa la
nuit avec lui. Il ne s'aperçut de rien, ni quand elle se coucha, ni
quand elle se releva. 34 Le lendemain, l'aînée dit à sa sœur : « Ça y
est, j'ai passé la nuit avec notre père. Enivrons-le encore ce soir,
ce sera ton tour. Ainsi nous pourrons lui donner des
descendants. » 35 Elles enivrèrent encore leur père ce soir-là et
la cadette passa la nuit avec lui. Il ne s'aperçut de rien, ni quand
elle se coucha, ni quand elle se releva.
36 Les deux filles de Loth devinrent enceintes. 37 L'aînée mit au
monde un fils qu'elle appela Moab. Il est l'ancêtre des Moabites
d'aujourd'hui. 38 La cadette, elle aussi, mit au monde un fils ; elle
l'appela Ben-Ammi. Il est l'ancêtre des Ammonites d'aujourd'hui.
30
Abraham et Abimélek
20
@ 0027
Abraham partit pour la région du Néguev. Il s'établit
entre Cadès et Chour, puis alla séjourner à Guérar.
2 Abraham disait de sa femme Sara qu'elle était sa sœur.
Abimélek, roi de Guérar, la fit enlever. 3 Pendant la nuit, Dieu
apparut en rêve à Abimélek et lui dit : « Tu vas mourir à cause de
la femme que tu as enlevée, car elle est mariée. » 4 Abimélek, qui
ne s'était pas encore approché d'elle, répondit : « Seigneur, mon
peuple et moi sommes innocents ! Vas-tu nous faire mourir
quand même ? 5 Abraham m'a dit lui-même qu'elle était sa sœur
et elle a affirmé de son côté qu'il était son frère. J'ai agi en toute
bonne conscience et n'ai rien fait de mal. »
6 Dans ce même rêve, Dieu reprit : « Moi aussi, je sais que tu as
agi en toute bonne conscience. C'est moi qui t'ai retenu de te
rendre coupable envers moi et voilà pourquoi je ne t'ai pas laissé
la toucher. 7 Maintenant rends cette femme à son mari. C'est un
prophète ; il priera pour que tu aies la vie sauve. Mais si tu ne la
rends pas, sache que tu mourras certainement avec tous les
tiens. »
8 Abimélek se leva de bon matin, appela les gens de son
entourage et leur raconta cette affaire. Ils eurent très peur.
9 Abimélek convoqua Abraham et lui demanda : « Que nous as-tu
fait là ? De quoi me suis-je rendu coupable envers toi pour que
tu nous exposes, moi et mon royaume, à commettre une faute
aussi grave ? On ne doit pas se comporter comme tu l'as fait
avec moi. 10 Qu'est-ce qui t'a pris d'agir ainsi ? » 11 Abraham
répondit : « Je me suis dit que les gens d'ici n'avaient aucun
respect pour Dieu et qu'ils allaient me tuer à cause de ma
femme. 12 D'ailleurs il est vrai qu'elle est ma sœur : elle a le
même père que moi, mais non la même mère, c'est pourquoi elle
a pu devenir ma femme. 13 Lorsque Dieu m'a fait quitter la
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Peur, alcool et inceste
19.30-38
Traumatisé, Loth vit dans la peur. Il ne
fait pas confiance à la parole du
Seigneur, il se croit seul. Il s’isole, et
ses filles avec lui, quittant toute vie
sociale. Mais ses filles, elles, veulent
vivre et avoir des enfants. Pour y
parvenir, elles sont prêtes à tout, jusqu’à
transgresser l’interdit de l’inceste
(Lév 18.1-17, p. 169). C’est pourquoi, les
descendants de Loth, bien qu’apparentés
à Abraham, ne seront pas associés à la
promesse.
Promesse en danger
20.1-18
La peur est mauvaise conseillère. Abraham est persuadé que les étrangers
« n’ont aucun respect pour Dieu ». Et,
comme en Égypte (12.16), il choisit le
mensonge. A son insu, Abimélek est mis
en porte-à-faux avec Dieu. La promesse
d’une descendance pour Abraham" et
Sara" est en péril. Dieu intervient avant
qu’il ne soit trop tard.
2
9
GENÈSE / Chap. 20 à 21
21.1-7
La vie surgit
Enfin Isaac" est né… On s’y attendait,
mais on est surpris ! Après tant d’empêchements, de craintes, de résistances et
de situations impossibles, la vie surgit
quand même. Donner la vie n’est pas
quelque chose de banal, même si c’est
arrivé autant de fois qu’il y a d’étoiles
dans le ciel. C’est toujours et chaque fois
un événement unique.
"
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
maison de mon père, j'ai dit à ma femme : “Partout où nous
irons, fais-moi le plaisir de dire que je suis ton frère.” »
14 Abimélek prit des moutons, des chèvres et des bœufs, des
esclaves hommes et femmes, et les donna à Abraham en lui
rendant sa femme Sara. 15 Il lui dit : « Mon pays t'est ouvert.
Installe-toi à l'endroit qui te convient. » 16 Puis il dit à Sara : « Tu
vois, je donne mille pièces d'argent à ton frère : c'est le signe qui
doit prouver à tous tes proches que tu es innocente en cette
affaire. »
17-18 Or à cause de ce qui était arrivé à Sara, la femme
d'Abraham, le Seigneur avait rendu stériles toutes les femmes de
la maison d'Abimélek. Abraham pria Dieu, et Dieu guérit
Abimélek, sa femme et ses servantes ; elles purent de nouveau
avoir des enfants.
Naissance d'Isaac
21
@ 0028
Le Seigneur intervint en faveur de Sara, en faisant pour
elle ce qu'il avait promis. 2 Elle devint enceinte, alors
qu'Abraham était déjà un vieillard, et elle mit au monde un fils
à l'époque que Dieu avait annoncée. 3 Abraham nomma Isaac ce
fils que Sara lui avait donné. 4 Il le circoncit à l'âge de huit jours,
comme Dieu le lui avait ordonné. 5 Abraham avait cent ans à la
naissance d'Isaac. 6 Sara déclara : « Dieu m'a fait rire de joie.
Tous ceux qui entendront parler d'Isaac riront avec moi. » 7 Et
elle ajouta : « Qui aurait pu dire à Abraham qu'un jour Sara
allaiterait des enfants ? Pourtant je lui ai donné un fils dans sa
vieillesse. »
1
Abraham renvoie Agar et Ismaël
@ 0029
L'enfant grandit. Quand Sara cessa de l'allaiter, Abraham fit
un grand banquet.
9 Un jour Ismaël, l'enfant que l'Égyptienne Agar avait donné à
Abraham, était en train de jouer. Sara le vit 10 et dit à Abraham :
8
ISMAËL : ENTRE DÉSIR ET REJET
La naissance d’Ismaël bouleverse l’équilibre
d’une famille. Dans l’Orient ancien, il était
courant qu’une femme stérile utilise sa servante
pour donner des enfants à son mari. C’est ce que
fait Sara", l’épouse d’Abraham", avec Agar, sa
servante égyptienne. Mais Sara devient jalouse
d’elle et la maltraite (Gen 16.1-6). Dieu s’adresse
à Agar et la rassure : son fils s’appellera Ismaël
et il deviendra l’ancêtre d’un grand peuple
(Gen 16.7-16 ; 17.20). Ismaël grandit, aimé de
son père et protégé de Dieu. Contre toute
attente, Sara a aussi un enfant, comme Dieu le
lui a promis. Pour protéger l’héritage de son fils, Isaac, Sara demande à Abraham de
chasser Ismaël et sa mère. Malgré sa peine, Abraham accepte. Dans le désert, Dieu prend
soin d’eux et les protège (Gen 21.8-21). Les deux fils enterrent ensemble leur père.
Cependant, Ismaël s’installe à l’écart des autres descendants d’Abraham et ses douze fils
donneront naissance aux peuples d’Arabie (Gen 25.12-18).
3
0
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
GENÈSE / Chap. 21
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
« Chasse cette esclave et son fils. Celui-ci ne doit pas hériter avec
mon fils Isaac. »
11 Ces paroles firent beaucoup de peine à Abraham, parce
qu'Ismaël était aussi son fils. 12 Mais Dieu lui dit : « Ne sois pas
contrarié au sujet de ton esclave et de son enfant. Accepte de
faire tout ce que Sara t'a dit. En effet, c'est par Isaac que tu
auras les descendants que je t'ai promis. 13 Quant au fils de ton
esclave, je ferai aussi naître de lui une nation, car il est ton
fils. »
14 Tôt le lendemain matin, Abraham prit du pain et une outre
remplie d'eau, les donna à Agar, lui mit l'enfant sur le dos et la
renvoya. Elle alla errer dans le désert de Berchéba. 15 Quand il
n'y eut plus d'eau dans l'outre, elle abandonna l'enfant sous un
arbuste ; 16 puis elle alla s'asseoir à l'écart, à la distance d'un jet
de flèche, car elle se disait : « Je ne veux pas voir mourir mon
enfant. » Elle s'assit donc à l'écart et elle se mit à pleurer. 17 Dieu
entendit l'enfant crier, et du ciel l'ange de Dieu appela Agar :
« Qu'as-tu, Agar ? lui demanda-t-il. N'aie pas peur. Dieu a
entendu l'enfant crier là-bas. 18 Debout ! Prends ton fils et tiensle d'une main ferme, car je ferai naître de lui une grande
nation. » 19 Dieu ouvrit les yeux d'Agar et elle aperçut un puits.
Elle alla y remplir l'outre et donna à boire à son fils.
20-21 Protégé par Dieu, l'enfant grandit. Il habita dans le désert
de Paran et devint un habile tireur à l'arc. Sa mère lui fit épouser
une Égyptienne.
Abraham fait alliance
avec Abimélek
@ 0030
A cette époque, Abimélek vint avec Pikol, le chef de son
armée, dire à Abraham : « Dieu te protège en tout ce que tu
entreprends. 23 Maintenant donc, jure-moi par Dieu, ici même,
que tu ne trahiras ni moi ni mes enfants ou mes descendants.
Tout comme j'ai agi envers toi, agis avec bienveillance envers
moi et envers ce pays où tu séjournes. » – 24 « Je le jure », dit
Abraham.
25 Abraham se plaignit auprès d'Abimélek à propos d'un puits
que des sujets d'Abimélek avaient accaparé. 26 Abimélek lui
répondit : « Je ne sais pas qui a fait cela. Jusqu'à aujourd'hui toimême ne m'en avais rien dit, et je n'en avais pas entendu
parler. » 27 Abraham prit
des moutons, des chèvres
et des bœufs, les donna à
21.6
Abimélek, et ils concluDieu m’a fait rire de joie.
rent tous deux un accord.
28 Abraham mit à part
sept brebis. 29 Abimélek
lui demanda : « Pourquoi mets-tu ces sept brebis à part ? »
30 Abraham répondit : « Ces sept brebis, reçois-les de ma part
pour qu'elles soient un témoignage en ma faveur que c'est bien
moi qui ai creusé ce puits. » 31 C'est ainsi qu'on appela ce lieu
Berchéba, car tous deux y firent un serment.
32 Ils conclurent donc un accord à Berchéba. Puis Abimélek se
mit en route avec Pikol, chef de son armée, pour retourner au
pays des Philistins. 33 Abraham planta un arbre, un tamaris, à
Berchéba et il pria le Dieu éternel en l'appelant Seigneur.
34 Abraham séjourna longtemps dans le pays des Philistins.
22
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Un homme avait deux fils…
21.8-13
Abraham voit ses deux fils grandir. Il ne
sait où donner de la tête. Comment faire
face à la jalousie des mères, comment
donner sa place à chacun ? Ici, Dieu
donne une place à chacun des enfants.
Une place différente, mais une place tout
de même, la sienne.
Ismaël
21.14-21
Un père absent, une mère désespérée,
un enfant livré à lui-même. La seule
issue est-elle la mort ? Dieu ne renonce
pas à ce qu’il a promis. Il donne à Agar"
d’apercevoir ce qu’elle n’était plus capable de voir : une issue vers la vie.
Ismaël" pourra grandir et avoir une
descendance. Il est reconnu par les
Arabes comme leur ancêtre.
3
1
GENÈSE / Chap. 22
La foi à l’épreuve
22.1-19
Dieu veut-il vraiment la mort d’Isaac" ?
Ce récit très connu est pourtant difficile.
Dieu avait promis un fils et une
descendance à Abraham". A-t-il changé
d’avis ? Souvent, dans l’Antiquité, les
sacrifices étaient un moyen d’apaiser la
colère des dieux et de recevoir leurs
faveurs. On allait jusqu’à sacrifier des
enfants. Mais le Dieu d’Abraham est
différent, il refuse les sacrifices humains. Le Seigneur aime Abraham
sans condition. Il lui a « offert » Isaac, il
n’attend rien en retour. Après l’épreuve,
Isaac est comme donné une seconde
fois à Abraham. Ce que Dieu demande à
Abraham, c’est sa foi, sa confiance
absolue.
3
2
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Abraham est prêt
à offrir Isaac en sacrifice
22
@ 0031
Par la suite, Dieu mit Abraham à l'épreuve. Il l'appela et
Abraham répondit : « Oui, je t'écoute. » 2 Dieu reprit :
« Prends ton fils Isaac, ton fils unique que tu aimes tant, va dans
le pays de Moria, sur une montagne que je t'indiquerai, et là
offre-le-moi en sacrifice. »
3 Le lendemain Abraham se leva tôt. Il fendit le bois pour le
sacrifice, sella son âne et se mit en route vers le lieu que Dieu
lui avait indiqué. Il emmenait avec lui deux serviteurs, ainsi que
son fils Isaac. 4 Le surlendemain, il aperçut l'endroit de loin. 5 Il
dit alors aux serviteurs : « Restez ici avec l'âne. Mon fils et moi
nous irons là-haut pour adorer Dieu, puis nous vous rejoindrons. »
6 Abraham chargea sur son fils Isaac le bois du sacrifice. Luimême portait des braises pour le feu et un couteau. Tandis qu'ils
marchaient tous deux ensemble, 7 Isaac s'adressa à son père,
Abraham : « Mon père ! » dit-il. Celui-ci lui répondit : « Oui, je
t'écoute, mon enfant. » – « Nous avons le feu et le bois, dit Isaac,
mais où est l'agneau pour le sacrifice ? » 8 Abraham répondit :
« Mon fils, Dieu veillera lui-même à procurer l'agneau. »
Ils continuèrent leur route tous deux ensemble. 9 Quand ils
arrivèrent au lieu que Dieu lui avait indiqué, Abraham
construisit un autel et y déposa le bois. Puis il lia Isaac, son
propre fils, et le plaça sur l'autel, par-dessus le bois. 10 Alors il
tendit la main et saisit le couteau pour égorger son fils. 11 Mais
du ciel l'ange du Seigneur l'interpella : « Abraham, Abraham ! » –
« Oui, répondit Abraham, je t'écoute. » 12 L'ange lui ordonna :
« Ne porte pas la main sur l'enfant, ne lui fais aucun mal. Je sais
maintenant que tu respectes l'autorité de Dieu, puisque tu ne lui
as pas refusé ton fils, ton fils unique. »
13 Relevant la tête, Abraham aperçut un bélier retenu par les
cornes dans un buisson. Il alla le prendre et l'offrit en sacrifice à
la place de son fils. 14 Abraham nomma ce lieu “Le Seigneur y
veillera”. C'est pourquoi on dit encore aujourd'hui : « Sur la
montagne, le Seigneur y veillera ».
15 Du ciel, l'ange du Seigneur appela Abraham une seconde fois
16 et lui dit : « Voici ce que déclare le Seigneur : Parce que tu as agi
ainsi, que tu ne m'as pas refusé ton fils, ton fils unique, aussi
vrai que je suis Dieu, je
jure 17 de te bénir abon22.12
damment en rendant tes
Ne porte pas la main sur
descendants aussi noml’enfant, ne lui fais aucun mal.
breux que les étoiles
dans le ciel ou les grains
de sable au bord de la
mer. Tes descendants s'empareront des cités de leurs ennemis.
18 A travers eux, je bénirai toutes les nations de la terre parce
que tu as obéi à mes ordres. » 19 Abraham rejoignit ses
serviteurs ; ils se mirent en route et regagnèrent Berchéba, où
Abraham s'installa.
20 Après ces événements, Abraham apprit que Milka avait
aussi donné des fils à son frère Nahor : 21 Ous l'aîné, son frère
Bouz, Quemouel, le père d'Aram, 22 Kessed, Hazo, Pildach, Idlaf
et Betouel. 23 Tels sont les huit fils que Milka donna à Nahor,
frère d'Abraham. Betouel fut le père de Rébecca. 24 Nahor avait
1
GENÈSE / Chap. 22 à 23
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
une épouse de second rang, nommée Réouma, qui eut aussi des
enfants : Téba, Gaham, Tahach et Maaka.
Abraham achète un tombeau pour Sara
23
@ 0032
Sara vécut cent vingt-sept ans. 2 Elle mourut à QuiriathArba, c'est-à-dire Hébron, au pays de Canaan. Abraham
célébra le deuil de sa femme et la pleura. 3 Puis il quitta le lieu où
était le corps de sa femme et alla parler aux descendants de
Heth : 4 « Je ne suis qu'un étranger, un hôte de passage parmi
vous. Accordez-moi la propriété d'un tombeau chez vous pour
que je puisse y enterrer ma femme. » 5 Les descendants de Heth
lui répondirent : « Fais-nous l'honneur 6 de nous écouter ! Tu es
parmi nous un chef béni de Dieu. Enterre ta femme dans le
meilleur de nos tombeaux. Aucun de nous ne voudra te refuser
son tombeau pour l'y enterrer. »
7 Abraham se leva et s'inclina profondément devant les
descendants de Heth qui habitaient cette région, 8 et leur dit :
« Si vous acceptez vraiment que j'enterre ma femme ici, veuillez
intervenir en ma faveur auprès d'Éfron, fils de Sohar, 9 pour qu'il
me cède la grotte de Makpéla, qui lui appartient et qui se trouve
à l'extrémité de son champ. Qu'il me la cède à sa vraie valeur, en
votre présence, afin que ce tombeau soit ma propriété. » 10 Éfron
le Hittite se trouvait là au milieu de ses compatriotes. Il
répondit à Abraham de manière à être entendu par tous les
Hittites venus siéger à la porte de la ville : 11 « Fais-moi l'honneur
de m'écouter, dit-il. Il n'est pas question de vendre le champ et
la grotte qui s'y trouve. En présence de mes compatriotes, oui, je
t'en fais cadeau. Tu peux y enterrer ta femme. »
12 De nouveau Abraham s'inclina profondément devant les
gens de la région, 13 puis il s'adressa à Éfron de manière à être
entendu de tous : « Je t'en prie, dit-il, écoute-moi ! Je t'ai offert
le prix du champ. Accepte cet argent pour que je puisse enterrer
ma femme. » 14 Éfron reprit : « Fais-moi l'honneur 15 de m'écou1
"
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Business à Makpéla
23.1-20
Voilà peut-être l’une des plus anciennes
transactions immobilières connues ! Politesse, échange de bons procédés… on
se croirait sur un marché des bonnes
affaires. Mais c’est une vraie négociation.
Les Hittites étaient sans doute réticents à
laisser Abraham s’installer légalement
dans leur pays en devenant propriétaire
d’un terrain. Un bout de terrain qui
permettra à Abraham et à ses descendants de posséder déjà une part du pays
que Dieu a promis de leur donner.
SARA : STÉRILE ET ÂGÉE, ET POURTANT MÈRE
Demi-sœur et épouse d’Abraham", elle
s’appelait Saraï avant de devenir Sara.
Avec Abraham et son clan, elle quitte Our
en Babylonie pour s’installer au pays de
Canaan. Dieu promet à Abraham une
descendance nombreuse alors que Sara
est stérile ! Elle lui demande de coucher
avec sa servante égyptienne Agar, qui lui
donne un fils, Ismaël" (Gen 16.3, 15). Mais
Dieu confirme que la descendance promise passera bien par Sara. Or Sara a
90 ans, et Abraham 100 ! Tour à tour, ils
rient de l’incroyable promesse (Gen 17.17 ; 18.11). Pourtant, un an plus tard, Sara a bien
un fils, Isaac (Gen 21.1-7). Quand celui-ci grandit, elle demande à Abraham de chasser
Agar et son fils Ismaël (Gen 21.8-13). Sara meurt à 127 ans, et Abraham l’enterre à
Hébron (Gen 23.1-11).
3
3
GENÈSE / Chap. 23 à 24
24.1-10
Retour aux sources
Isaac" doit se marier, mais avec qui ?
Père et fils veulent être fidèles à une
alliance avec Dieu, nouée au cours
d’épreuves et de libérations. Abraham
désire que cette alliance reste au sein de
sa famille. C’est pourquoi, Isaac se
mariera avec une jeune fille de son
pays d’origine. Mais Isaac ne doit pas
revenir en arrière, c’est un serviteur qui
ira en Haute-Mésopotamie chercher la
future femme d’Isaac.
"
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
ter. Un terrain qui vaut quatre cents pièces d'argent, entre toi et
moi c'est sans importance. Enterre donc ta femme. »
16 Abraham donna son accord à Éfron et lui compta la somme
dont il avait parlé devant ses compatriotes, quatre cents pièces
d'argent ayant cours chez les marchands. 17 Dès lors, le champ
d'Éfron, situé à Makpéla, à l'est de Mamré, la grotte qui s'y
trouve et tous les arbres situés à l'intérieur de ses limites
devinrent 18 la propriété d'Abraham. Tous les Hittites qui étaient
venus à la porte de la ville en furent témoins.
19 Après quoi Abraham enterra sa femme Sara dans la grotte
du champ de Makpéla, près de Mamré, c'est-à-dire Hébron, au
pays de Canaan. 20 Le champ et la grotte qui s'y trouve cessèrent
d'appartenir aux Hittites et devinrent avec leur accord la
propriété d'Abraham, pour qu'il puisse y enterrer ses morts.
Le mariage d'Isaac et de Rébecca
24
@ 0033
Abraham était devenu très vieux. Le Seigneur l'avait
béni en toutes circonstances. 2 Un jour Abraham dit au
plus âgé de ses serviteurs, qui administrait tous ses biens :
« Mets ta main sous ma cuisse 3 et jure-moi par le Seigneur, le
Dieu du ciel et de la terre, que tu ne prendras pas pour mon fils
une femme de ce pays de Canaan où j'habite. 4 Jure-moi que tu
iras dans mon pays d'origine et que tu choisiras dans ma
parenté une femme pour mon fils Isaac. » 5 Le serviteur lui
répondit : « La femme refusera peut-être de me suivre dans ce
pays-ci. Devrai-je alors ramener ton fils dans le pays que tu as
quitté ? » – 6 « Non, répondit Abraham. Garde-toi bien de
ramener mon fils là-bas. 7 Le Seigneur, le Dieu du ciel, m'a fait
quitter la maison de mon père et mon pays d'origine. Il m'a
parlé et m'a juré de donner ce pays-ci à mes descendants. Il
enverra son ange devant toi pour que tu puisses ramener de là1
ISAAC ET RÉBECCA : AMOUR, RUSE ET DESTINÉES
Isaac est le fils que Dieu avait
promis à Abraham" et à son
épouse Sara" (Gen 21.1-7). Un
jour, Abraham entend Dieu lui
demander de sacrifier ce fils chéri.
Pourtant Dieu arrête le geste
d’Abraham et lui rend son fils
(Gen 22.1-19). Abraham envoie un
serviteur chercher pour lui une
épouse dans le clan familial
(Gen 24). Dieu conduit tous ces
événements, et Isaac aime tendrement Rébecca. Le couple ne peut pas avoir d’enfants. Isaac supplie Dieu, et voilà que
Rébecca est enceinte de jumeaux ; elle sent dans son ventre la rivalité entre les deux
enfants (Gen 25.19-26). Quand les garçons ont grandi, Isaac préfère l’aîné, Ésaü", tandis
que Rébecca cherche par tous les moyens à favoriser Jacob". Elle va jusqu’à utiliser la
ruse contre son mari pour attirer la bénédiction sur son fils préféré et le protéger
(Gen 27).
3
4
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
GENÈSE / Chap. 24
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
bas une femme pour mon fils. 8 Si la femme ne veut pas te
suivre, tu seras dégagé du serment que tu m'auras fait ; mais en
aucun cas ne ramène mon fils là-bas. » 9 Le serviteur mit alors sa
main sous la cuisse de son maître Abraham et lui jura d'exécuter
ses ordres. 10 Il prit dix des chameaux de son maître et emporta
tout ce que celui-ci avait de meilleur. Il se mit en route vers la
ville de Nahor en Haute-Mésopotamie.
11 Arrivé près du puits qui se trouve en dehors de cette ville, il
fit agenouiller les chameaux. C'était le soir, à l'heure où les
femmes venaient puiser de l'eau. 12 Il pria ainsi : « Seigneur, Dieu
de mon maître Abraham, accorde-moi de faire une heureuse
rencontre aujourd'hui. Manifeste ainsi ta bonté pour mon
maître Abraham. 13 Me voici près du puits, et les filles des
habitants de la ville vont venir y puiser de l'eau. 14 Je
demanderai à l'une d'elles de pencher sa cruche pour que je
puisse boire. Si elle me répond : “Bois, et je vais faire boire aussi
tes chameaux”, je saurai que c'est elle que tu destines à ton
serviteur Isaac. De cette manière, je reconnaîtrai que tu as agi
avec bonté pour mon maître. » 15 Avant qu'il ait fini de parler
arriva Rébecca, fille de Betouel, lui-même fils de Milka et de
Nahor, le frère d'Abraham. Elle portait sa cruche sur l'épaule.
16 C'était une ravissante jeune fille ; elle était vierge. Elle
descendit au puits, remplit sa cruche et remonta.
17 Le serviteur d'Abraham courut à sa rencontre et lui dit :
« Laisse-moi, s'il te plaît, boire un peu d'eau de ta cruche. » –
18 « Je t'en prie, répondit-elle, bois. » Vite elle fit descendre sa
cruche sur son bras et lui donna à boire. 19 Quand elle eut fini,
elle reprit : « Je vais aussi puiser de l'eau pour les chameaux
jusqu'à ce qu'ils aient tous bu. » 20 Elle vida rapidement sa cruche
dans l'abreuvoir, puis elle courut de nouveau chercher de l'eau.
Elle en puisa pour tous les chameaux. 21 L'homme l'observait en
silence, se demandant si le Seigneur avait ou non fait réussir son
voyage.
22 Lorsque les chameaux eurent fini de boire, l'homme donna à
la jeune fille un anneau d'or pesant environ six grammes ainsi
que deux bracelets d'or pesant chacun plus de cent grammes.
23 Il lui demanda : « De qui es-tu la fille ? Dis-le-moi, s'il te plaît.
Y a-t-il assez de place chez ton père pour me loger cette nuit
avec ceux qui m'accompagnent ? » 24 Elle lui répondit : « Je suis la
fille de Betouel et la petite-fille de Milka et de Nahor. 25 Il y a
chez nous, ajouta-t-elle, de la paille et du fourrage en quantité,
ainsi que de la place pour vous loger. »
26 L'homme remercia le Seigneur en s'inclinant jusqu'à terre ;
27 il dit : « Merci au Seigneur, le Dieu de mon maître Abraham,
qui a manifesté une si réelle bonté envers mon maître : durant
ce voyage, le Seigneur m'a conduit directement chez des parents
de mon maître. »
28 La jeune fille courut alors pour annoncer cette nouvelle chez
sa mère. 29 Or Rébecca avait un frère nommé Laban. Laban sortit
en hâte pour rejoindre l'homme près du puits. 30 Il avait aperçu
l'anneau et les bracelets aux poignets de sa sœur et il l'avait
entendue raconter ce que l'homme lui avait dit. Il trouva
l'homme avec ses chameaux près du puits. 31 « Viens chez nous,
lui dit-il, toi que le Seigneur a béni. Pourquoi restes-tu dehors ?
J'ai moi-même préparé la maison et aménagé une place pour tes
chameaux. »
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Site de rencontre
24.11
Dans la Bible, le puits est le lieu des
rencontres. Près de lui, on parle, on boit,
on croise les voyageurs de passage.
Souvent les mariages se décident au
bord d’un puits. Ainsi pour Rébecca",
pour Rachel" et Jacob" (29.2), ou Séfora
et Moïse" (Ex 2.15-21, p. 82). Dans
chaque récit, un inconnu parle à une
jeune fille, l’un des deux offre de l’eau
pour marquer le lien créé. La jeune fille
court chez elle et avertit sa famille qui
accueille l’homme. Puis, on se met
d’accord pour des fiançailles.
Prière et action
24.12-25
Le serviteur d’Abraham ne sait pas
comment s’y prendre pour réussir. Alors,
il prie. Il confie à Dieu sa mission et ses
espoirs. Puis, il agit, il va vers la jeune
fille et lui fait sa demande. Une demande
simple, concrète. La jeune fille répond
oui, puis elle fait ce qu’il espérait. Prier et
agir, espérer et demander sont inséparables. Que vaut de prier en croisant les
bras, ou d’espérer sans oser rien demander à personne ?
3
5
GENÈSE / Chap. 24
De bouche à oreille
24.32-49
Mais il l’a déjà dit ! Le serviteur d’Abraham raconte tout à nouveau depuis le
début. Aujourd’hui, au cinéma, on couperait. Pour les anciens, au contraire, il
ne faut rien perdre. On ne peut compter
que sur la parole pour mémoriser. Cette
astuce de dialogue est un moyen
d’enregistrer. Celui qui écoute attentivement a parfois le plaisir de saisir un
détail supplémentaire !
3
6
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Le serviteur d'Abraham vint donc chez Laban. On déchargea
les chameaux et on leur donna de la paille et du fourrage. On
apporta aussi de l'eau pour que le serviteur et les hommes qui
l'accompagnaient puissent se laver les pieds. 33 On lui présenta
de la nourriture, mais il déclara : « Je ne mangerai pas avant
d'avoir dit ce que j'ai à dire. » – « Eh bien, parle ! » lui dit Laban.
34 « Je suis un serviteur d'Abraham, dit l'homme. 35 Le Seigneur a
comblé mon maître de bénédictions ; celui-ci est devenu très
riche, car le Seigneur lui a accordé des moutons, des chèvres et
des bœufs, de l'argent et de l'or, des serviteurs et des servantes,
des chameaux et des ânes. 36 Sa femme Sara, malgré son âge, lui
a donné un fils à qui il a transmis tout ce qui lui appartenait.
37 Mon maître m'a fait jurer de ne pas prendre pour son fils une
femme du pays de Canaan où il habite. 38 Il m'a dit : “Jure-moi
d'aller dans la famille de mon père, dans mon clan, afin d'y
prendre une femme pour mon fils.” 39 Alors je lui ai demandé :
“Et si la femme refuse de me suivre ?” 40 Il m'a répondu : “Le
Seigneur, devant qui j'ai toujours vécu, enverra son ange avec
toi, il fera réussir ton
entreprise et tu ramè24.45
neras pour mon fils une
… elle a puisé de l’eau.
femme de mon clan, de
la famille de mon père.
Je lui ai demandé : « Donne-moi
41 Du moment que tu
à boire, s’il te plaît. »
seras allé dans mon
clan, même si tu n'obtiens rien, tu seras dégagé de ton serment, préservé de ma
malédiction.” 42 En arrivant aujourd'hui près du puits, j'ai fait
cette prière : “Seigneur, Dieu de mon maître Abraham, veuille
faire réussir le voyage que j'ai entrepris. 43 Maintenant que je
suis près de ce puits, je vais demander à une jeune fille qui
viendra y puiser de me faire boire un peu d'eau de sa cruche. 44 Si
elle me répond : 'Bois, je t'en prie, et je vais aussi puiser pour tes
chameaux', je saurai qu'elle est la femme que tu destines au fils
de mon maître.” 45 Avant que j'aie fini de parler en moi-même,
Rébecca est arrivée, la cruche sur l'épaule ; elle est descendue au
puits et elle a puisé de l'eau. Je lui ai demandé : “Donne-moi à
boire, s'il te plaît.” 46 Elle a rapidement descendu sa cruche de
son épaule et m'a dit : “Bois, après quoi je ferai boire aussi tes
chameaux.” J'ai bu et elle a fait boire les chameaux. 47 Quand je
lui ai demandé de qui elle était la fille, elle m'a répondu : “Je suis
la fille de Betouel et la petite-fille de Nahor et de Milka.” J'ai
alors mis l'anneau à son nez et les bracelets à ses poignets. 48 Je
me suis incliné profondément pour adorer le Seigneur, le Dieu
de mon maître Abraham ; je l'ai remercié de m'avoir conduit
sans incident chez la petite-nièce de mon maître. Je pourrai
ainsi la ramener au fils de mon maître. 49 Maintenant, dites-moi
si vous êtes disposés à agir avec bienveillance et fidélité envers
mon maître. Sinon je m'en irai ailleurs. »
50 Laban et Betouel répondirent : « C'est le Seigneur qui a
dirigé ces événements. Nous n'avons pas à en discuter. 51 Rébecca est là, devant toi. Emmène-la avec toi. Qu'elle devienne la
femme du fils de ton maître, comme le Seigneur l'a dit. »
52 Quand le serviteur d'Abraham entendit ces paroles, il remercia
le Seigneur en s'inclinant jusqu'à terre. 53 Ensuite il sortit de ses
bagages des bijoux d'argent et d'or et des vêtements qu'il donna
32
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
GENÈSE / Chap. 24 à 25
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
à Rébecca ; il offrit aussi de riches présents au frère et à la mère
de la jeune fille. 54 Le serviteur d'Abraham et les hommes qui
l'accompagnaient mangèrent et burent, puis ils allèrent se
coucher.
Le lendemain matin, quand ils furent levés, le serviteur
d'Abraham dit au frère et à la mère de Rébecca : « Laissez-moi
retourner chez mon maître. » – 55 « Que la jeune fille reste encore
quelque temps avec nous, une dizaine de jours, répondirent-ils ;
ensuite elle pourra partir. » 56 Le serviteur reprit : « Ne me
retenez pas, maintenant que le Seigneur a fait réussir mon
voyage. Laissez-moi m'en aller chez mon maître. » – 57 « Appelons la jeune fille, lui dirent-ils, et demandons-lui son avis. »
58 Ils appelèrent donc Rébecca et l'interrogèrent : « Veux-tu
partir avec cet homme ? » – « Oui », répondit-elle. 59 Ils laissèrent
alors Rébecca et sa nourrice partir avec le serviteur d'Abraham
et ses hommes. 60 Ils donnèrent à Rébecca leur bénédiction en
ces termes :
« Deviens, toi notre sœur, ancêtre de millions d'hommes.
Et que tes descendants s'emparent
des cités de leurs ennemis ! »
61 Rébecca et ses servantes montèrent sur les chameaux pour
suivre le serviteur et ils s'en allèrent ensemble.
62 Isaac avait quitté le puits de Lahaï-Roï. Il habitait la région
du Néguev. 63 Un soir qu'il était sorti se promener dans la
campagne, il vit soudain arriver des chameaux. 64 Quand Rébecca
aperçut Isaac, elle sauta à bas du chameau 65 et demanda au
serviteur : « Qui est cet homme qui vient à notre rencontre dans
la campagne ? » – « C'est mon maître », répondit le serviteur.
Aussitôt elle se couvrit le visage de son voile. 66 Le serviteur
raconta à Isaac tout ce qu'il avait fait. 67 Ensuite Isaac emmena
Rébecca dans la tente où avait vécu sa mère Sara, et elle devint
sa femme ; il l'aima et se consola ainsi de la mort de sa mère.
La mort d'Abraham.
Ses autres descendants
25
@ 0034
Abraham prit une autre femme, nommée Quetoura.
2 Elle lui donna pour fils Zimran, Yoxan, Medan, Madian,
Ichebac, Choua. 3 Yoxan fut père de Saba et de Dédan. Les
descendants de Dédan furent les Achourites, les Letouchites et
les Leoumites. 4 Les fils de Madian furent Éfa, Éfer, Hanok,
Abida et Elda. Tous ceux-là furent descendants de Quetoura.
5 Abraham laissa à Isaac tout ce qui lui appartenait. 6 De son
vivant, il avait fait des cadeaux aux fils de ses épouses de second
rang avant de les envoyer loin de son fils Isaac, dans un pays
d'Orient. 7 Abraham avait cent soixante-quinze ans 8 quand il
mourut. C'est donc après une longue et heureuse vieillesse qu'il
rejoignit ses ancêtres dans la mort. 9 Ses fils Isaac et Ismaël
l'enterrèrent dans la grotte de Makpéla, qui se trouve dans le
champ d'Éfron, fils de Sohar le Hittite, près de Mamré. 10 Abraham avait acheté ce champ aux descendants de Heth. Il y fut
enterré avec sa femme Sara. 11 Après la mort d'Abraham, Dieu
bénit son fils Isaac. Isaac habita près du puits de Lahaï-Roï.
12 Voici la liste des descendants d'Ismaël, le fils que
l'Égyptienne Agar, l'esclave de Sara, donna à Abraham. 13 Les
fils d'Ismaël, d'après leur ordre de naissance, se nommaient
Nebayoth l'aîné, Quédar, Adbéel, Mibsam, 14 Michema, Douma,
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Il était là
24.50-57
Mais qui est Dieu dans cette histoire ? Un
scénariste habile qui manipule ses
acteurs dans son décor ? Le récit annonce autre chose. Dieu est un Seigneur
que l’on prie et qui aide, mais sans
prendre toute la place. On peut voir la
trace de son action dans l’histoire. On
relit les événements en disant : sa vie, sa
force, son amour étaient là.
3
7
GENÈSE / Chap. 25 à 26
Petits jumeaux,
grand destin
25.19-23
Comme son père Abraham, Isaac" est
un modèle de foi et de patience. En
réponse à la prière, Rébecca" attend des
jumeaux après une longue stérilité. Mais
sa grossesse est difficile. En son ventre
se prépare déjà la rivalité entre deux
frères. Pourtant, avant même leur naissance, Dieu a un projet pour ces enfants.
Droit d’aînesse
contre nourriture
3
8
25.29-34
Demeurant sous la tente à cuisiner son
potage, pendant qu’Ésaü" brave le danger pour rapporter du gibier à la maison,
Jacob" passe pour le maillon faible aux
yeux de son père. Mais il n’en est rien :
sous son apparence tranquille, se cache
une intelligence redoutable. En échange
d’un plat de lentilles, il subtilise à son
frère le statut d’aîné et ses avantages.
Pour les fils d’Isaac, la parole prononcée
par Dieu (v. 23) commence à s’accomplir.
En hébreu le nom de Jacob évoque le
mot traduit par talon (v. 26) et le nom
d’Édom, donné à Ésaü, évoque le terme
traduit par potage roux (v. 30).
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Massa, 15 Hadad, Téma, Yetour, Nafich, Quedma. 16 Tels furent
les douze fils d'Ismaël. Chacun était chef d'un clan ; ils
donnèrent leurs noms à leurs villages et leurs lieux de
campement. 17 Ismaël avait cent trente-sept ans quand il
rejoignit ses ancêtres dans la mort. 18 Les descendants d'Ismaël
occupaient la région située entre Havila et Chour. Chour est
près de l'Égypte, en direction d'Achour. Ils s'établirent donc à
l'écart des autres descendants d'Abraham.
JACOB
25–36
Ésaü et Jacob
@ 0035
Voici l'histoire d'Isaac :
Isaac était fils d'Abraham. 20 A l'âge de quarante ans, il avait
épousé Rébecca, sœur de Laban et fille de Betouel, un Araméen
de Haute-Mésopotamie. 21 Mais Rébecca ne lui donnait pas
d'enfant ; alors Isaac supplia le Seigneur en faveur de sa femme.
Le Seigneur écouta sa prière, et Rébecca devint enceinte. Elle
attendait des jumeaux. 22 Or les enfants se donnaient des coups
dans le ventre de leur mère. Elle s'écria : « S'il en est ainsi, à quoi
bon être enceinte ? » Elle alla consulter le Seigneur. 23 Le
Seigneur lui dit :
« Il y a deux nations dans ton ventre,
deux peuples distincts naîtront de toi.
L'un sera plus fort que l'autre,
l'aîné servira le plus jeune. »
24 Lorsque fut arrivé le moment de l'accouchement, il n'y eut
plus de doute : Rébecca avait des jumeaux. 25 Le premier qui
sortit était roux. Il était couvert de poils, comme d'un manteau,
et on l'appela Ésaü. 26 Après lui sortit son frère. Sa main tenait le
talon d'Ésaü et on l'appela Jacob.
Isaac avait soixante ans à leur
25.23
naissance.
Il y a deux nations
27 Les garçons grandirent. Ésaü
dans ton ventre,
devint un excellent chasseur qui
deux peuples distincts
aimait courir la campagne. Quant
à Jacob, c'était un homme trannaîtront de toi.
quille qui restait volontiers sous la
tente. 28 Isaac préférait Ésaü, car il
appréciait le gibier, tandis que Rébecca préférait Jacob.
29 Un jour que Jacob préparait un potage, Ésaü revint de la
chasse, très fatigué, 30 et lui dit : « Je n'en peux plus. Laisse-moi
vite avaler de ce potage roux. » – C'est pourquoi on l'a surnommé
Édom, c'est-à-dire le Roux. – 31 Jacob répondit : « Cède-moi
d'abord tes droits de fils aîné. » 32 Ésaü déclara : « Je vais mourir
de faim. A quoi me serviront mes droits de fils aîné ? » 33 Jacob
reprit : « Jure d'abord. » Alors Ésaü jura qu'il lui cédait ses droits
de fils aîné 34 et Jacob lui donna du pain et du potage aux
lentilles. Ésaü mangea et but, puis s'en alla. Il n'accorda aucune
importance à ses droits de fils aîné.
19
Isaac et Abimélek
@ 0036
Il y eut une famine dans le pays – il ne s'agit pas de celle
qui eut lieu du temps d'Abraham –. Isaac partit pour
Guérar chez Abimélek, roi des Philistins. 2 Le Seigneur apparut à
26
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Pourquoi lire ce livre ?
Comme les partitions des grands compositeurs guident l’interprétation des
musiciens, les psaumes enseignent à prier. Avec des images variées, les psaumes
rappellent qui est Dieu, ce qu’il a fait dans l’histoire de son peuple et ce qu’il veut faire dans l’histoire
de chacun. Ils permettent d’exprimer devant Dieu la confiance, la joie, la peur, la colère… Avec les
psaumes, ou comme les psaumes, chacun peut dire à Dieu sa culpabilité, ses besoins, sa
reconnaissance et le bonheur de vivre en sa présence.
PERSONNAGES PRINCIPAUX
Les psalmistes : serviteurs de Dieu, ils sont
souvent victimes d’ennemis ou de drames
personnels ou nationaux. Dans une grande
liberté d’expression, ils n’hésitent pas à
extérioriser leurs sentiments : leur joie et
leur reconnaissance, mais aussi leur souffrance, leur plainte, et parfois leur violence.
AUTEURS
Certains sont anonymes, d’autres sont nommés :
David" : grand roi d’Israël, musicien et
compositeur.
Assaf : chef de chorale sous le règne de David.
La « confrérie de Coré » : famille de prêtres, dont
semblent faire partie Héman et Étan.
Salomon" : fils de David, roi et poète, renommé
pour sa sagesse.
GENRE ET CONTENU
Les Psaumes disent la foi en Dieu le créateur, le
juste juge, le protecteur de son peuple et le
défenseur des opprimés. Il est celui qui écoute,
l’ami fidèle, le guide. Libérateur et sauveur, il est
le Seigneur de l’univers. Le livre des Psaumes
est un recueil poétique de prières individuelles
ou collectives :
. Des appels au secours, qui expriment la
détresse du croyant et sa confiance en Dieu.
. Des chants de fêtes et de pèlerinages, pour
remercier Dieu.
. Des hymnes et des chants de louange.
. Des poèmes qui décrivent ce qui plaît à Dieu.
. Des chants pour le mariage ou l’intronisation
d’un roi.
De nombreux psaumes sont cités dans le
Nouveau Testament, Jésus" lui-même a chante
et prié les psaumes. Prières des croyants de
la Bible, les psaumes ont nourri et continuent
à nourrir la prière et la louange de générations
de croyants, juifs et chrétiens.
A noter : Les psaumes 10 à 147 ont une deuxième numérotation entre parenthèses, parce que certaines traductions anciennes ont
tantôt divisé un psaume en deux, tantôt rassemblé deux psaumes en un.
9
4
5
PSAUMES / Chap. 1 à 2
Le bon choix
Ps 1
Heureux ! Le livre des Psaumes s’ouvre
sur cette promesse, qui propose une
piste pour approcher le bonheur. Elle
invite à suivre un chemin de vie, à
l’écoute de la parole de Dieu, comme un
arbre dans une terre bien irriguée. Elle
appelle à fuir le chemin de sécheresse et
de mort des gens sans foi ni loi, qui sont
comme des brindilles arrachées par le
vent.
Choisi pour Messie
Ps 2
Un combat se prépare « contre Dieu et
contre le roi qu’il a consacré », littéralement, « contre son Messie ». Ce terme
désigne une personne choisie par Dieu
pour exercer une fonction particulière,
royale ou religieuse. On versait un peu
d’huile sur la tête de cette personne pour
marquer son rôle d’exception. Le Nouveau Testament voit en Jésus" ce roi
choisi par Dieu, descendant de la lignée
royale de David" (Act 13.22-39, p. 1893).
9
4
6
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
PREMIER LIVRE
Psaumes 1–41
Le vrai bonheur
1
@ 1357
Heureux qui ne suit pas les conseils des gens sans foi ni loi,
qui ne s'arrête pas sur le chemin de ceux
qui se détournent de Dieu,
et qui ne s'assied pas avec ceux qui se moquent de tout !
2 Ce qu'il aime, au contraire,
c'est l'enseignement du Seigneur ;
il le médite jour et nuit.
3 Il est comme un arbre planté près d'un cours d'eau :
il produit ses fruits quand la saison est venue,
et son feuillage ne perd jamais sa fraîcheur.
Tout ce que fait cet homme est réussi.
1
1.2
Ce qu’il aime, au contraire,
c’est l’enseignement du Seigneur…
Mais ce n'est pas le cas des gens sans foi ni loi :
ils sont comme brins de paille dispersés par le vent.
5 C'est pourquoi, quand on juge, à l'entrée du temple,
ces gens-là ne sont pas admis ;
dans l'assemblée des fidèles de Dieu,
il n'y a pas de place pour eux.
6 Le Seigneur connaît la conduite des fidèles,
mais la conduite des gens sans foi ni loi mène au désastre.
4
Le roi que Dieu a consacré
2
Les nations s'agitent, mais pourquoi ?
Les peuples complotent, mais c'est pour rien !
2 Les rois de la terre se préparent au combat,
les princes se concertent contre le Seigneur
et contre le roi qu'il a consacré.
3 « Rompons les liens qu'ils nous imposent,
disent-ils, rejetons leur domination ! »
1
Mais le Seigneur se met à rire,
celui qui siège au ciel se moque d'eux.
5 Puis il s'adresse à eux avec colère
et les terrifie par son indignation :
6 « A Sion, la montagne qui m'est consacrée, dit-il,
j'ai consacré le roi que j'ai choisi. »
4
Laissez-moi citer le décret du Seigneur ;
il m'a déclaré :
« C'est toi qui es mon fils.
A partir d'aujourd'hui, c'est moi qui suis ton père.
8 Si tu me demandes toutes les nations,
je te les donnerai en propriété ;
ton domaine s'étendra jusqu'au bout du monde.
9 Tu les maîtriseras avec une autorité de fer,
tu pourras les briser comme un pot d'argile. »
7
@ 1358
PSAUMES / Chap. 2 à 4
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Eh bien, vous les rois, montrez-vous intelligents !
Laissez-vous avertir, souverains de la terre.
11-12 Soumettez-vous avec respect au Seigneur,
reconnaissez en tremblant son autorité,
de peur qu'il se fâche et que votre projet vous perde,
car sa colère peut s'enflammer tout à coup.
10
Heureux tous ceux qui ont recours à lui !
Entouré d'ennemis
3
@ 1359
Psaume appartenant au recueil de David. Il fait allusion à la
fuite de David devant son fils Absalom.
2 Seigneur, que mes ennemis sont nombreux !
Que de gens se dressent contre moi !
3 Que de gens disent à mon sujet :
« Aucune chance que Dieu vienne à son secours ! »
Pause
4 Mais toi, Seigneur, tu es pour moi un bouclier protecteur,
tu me rends ma dignité et ma fierté.
1
Si j'appelle le Seigneur à mon secours,
il me répond de la montagne qui lui est consacrée.
Pause
6 Je me suis endormi pour la nuit ;
au réveil
je reprends conscience que le Seigneur est mon appui.
7 Je n'ai plus peur de ces milliers de gens
qui m'assaillent de tous côtés.
5
Interviens, Seigneur ; ô mon Dieu, au secours !
Voilà, tu frappes à la joue mes ennemis,
tu casses les dents aux méchants.
9 Seigneur, c'est toi qui peux sauver.
Que ta bénédiction soit sur ton peuple !
8
Défendu par Dieu contre de fausses accusations
4
Pause
@ 1360
Du répertoire du chef de chorale. Psaume appartenant au
recueil de David. Accompagnement sur instruments à cordes.
2 Quand je t'appelle au secours,
ô Dieu qui rétablis mon droit, réponds-moi.
Déjà, quand j'étais opprimé, tu m'as rendu la liberté.
Fais-moi la grâce d'écouter ma prière.
1
Vous autres, jusqu'à quand salirez-vous mon honneur,
vous qui aimez accuser pour rien,
et qui cherchez à me calomnier ?
Pause
4 Apprenez que le Seigneur distingue celui qui est fidèle :
il m'écoute quand je l'appelle au secours.
5 Si vous êtes fâchés,
ne vous mettez pas en tort,
réfléchissez pendant la nuit,
mais restez tranquilles.
Pause
6 Offrez plutôt les sacrifices convenables
et fiez-vous à la décision du Seigneur.
3
7
Beaucoup se plaignent :
« Ah ! que nous aimerions voir le bonheur !
Seigneur, fais-nous bon accueil. »
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Protection rapprochée
Ps 3
Dans l’épreuve, le désespoir guette et
risque de submerger. La force du croyant
est de pouvoir se confier à Dieu dans les
moments difficiles. Il est toujours possible de lui dire sa souffrance. Il donne du
courage et la certitude de sa présence
réconfortante. Ce n’est pas toujours
facile de se tourner vers Dieu quand
tout va mal. Pourtant Dieu est toujours
présent, même si on n’en est pas
conscient.
Nuit paisible
Ps 4
Le soir et la nuit sont des moments
difficiles quand on a des angoisses qui
rendent insomniaque. Ce psaume peut
être réconfortant et apaisant. Quand on
se sent critiqué ou attaqué, on peut être
sûr que Dieu, lui, sait qui on est vraiment.
Parfois on se sent très seul, personne
n’écoute ce qui va mal. Dieu, lui, entend
la prière et y répond. Il est alors possible
de s’endormir tranquillement, et même
d’être dans la joie.
9
4
7
PSAUMES / Chap. 4 à 6
Réveille-matin
Ps 5
La prière rythme la vie du croyant. Le
matin, il se met en présence de Dieu et
lui confie sa vie. Il l’appelle à l’aide, sûr
que Dieu le soutiendra et veillera sur lui.
9
4
8
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Mais dans mon cœur tu mets plus de joie
que ces gens n'en trouvent à récolter tout leur blé
et tout leur vin.
9 Aussitôt couché, je peux m'endormir en paix,
car toi, Seigneur, toi seul, tu me fais vivre en sécurité.
8
Prière d'un homme reçu chez le Seigneur
5
@ 1361
Du répertoire du chef de chorale. Avec accompagnement de
flûtes. Psaume appartenant au recueil de David.
2 Seigneur, écoute ce que je dis, remarque mes soupirs.
3 Mon Dieu, mon Roi, sois attentif à mes appels.
C'est à toi que j'adresse ma prière
4 dès le matin, Seigneur. Entends-moi.
Dès le matin, je me prépare à être reçu chez toi, et j'attends.
1
Tu n'es pas un dieu qui prend plaisir au mal.
Le méchant n'a pas sa place chez toi.
6 Tu ne supportes pas d'avoir des insolents devant toi ;
tu détestes tous ceux qui font le malheur des autres.
7 Tu élimines les menteurs, Seigneur,
tu as horreur de ceux qui pratiquent le meurtre et la fraude.
5
4.9
Toi, Seigneur, toi seul,
tu me fais vivre en sécurité.
Mais ta bonté pour moi est si grande
que je peux entrer chez toi
pour m'incliner avec respect face à ton sanctuaire.
9 Seigneur, tu es un Dieu loyal,
sois mon guide à cause de mes adversaires ;
aplanis devant moi le chemin que tu m'appelles à suivre.
10 On ne peut se fier à ce qu'ils disent ; ils ne pensent qu'à nuire.
Leur langue leur sert à flatter,
leur bouche est une tombe ouverte.
11 O Dieu, déclare-les coupables ;
que leurs intrigues les mènent à leur chute,
chasse-les pour toutes leurs fautes, puisqu'ils te sont rebelles.
8
Quant à ceux qui ont recours à toi, qu'ils se réjouissent,
qu'ils crient leur joie pour toujours ;
qu'ils chantent victoire à cause de toi, tous ceux qui t'aiment !
Tu es un abri pour eux.
13 Toi, Seigneur, tu fais du bien aux fidèles ;
ta bienveillance est comme un bouclier qui les protège.
12
Seigneur, ne me condamne pas
6
@ 1362
Du répertoire du chef de chorale. Accompagnement à l'octave.
Psaume appartenant au recueil de David.
2 Seigneur, tu es irrité contre moi, mais ne me condamne pas ;
tu es indigné contre moi, mais renonce à me punir.
3 Seigneur, aie pitié de moi, je suis sans force.
Seigneur, guéris-moi, je suis profondément troublé.
4 Je suis en plein désarroi.
1
PSAUMES / Chap. 6 à 7
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Et toi, Seigneur, jusqu'à quand m'en voudras-tu ?
Reviens me délivrer, Seigneur,
toi qui es si bon, sauve-moi.
6 Car dans la mort on ne peut plus penser à toi,
chez les défunts on ne peut plus te louer.
5
Je m'épuise à force de soupirer,
chaque nuit je trempe mon lit de larmes,
j'inonde ma couche de pleurs.
8 Mes yeux se voilent, tant j'ai de chagrin ;
je n'y vois plus tant j'ai d'adversaires.
7
Allez-vous-en, vous tous qui faites le mal,
car le Seigneur a entendu mes pleurs ;
10 oui, il a entendu ma supplication,
il a accueilli ma prière.
11 Honte à tous mes ennemis ;
qu'ils soient plongés dans le plus grand désarroi,
qu'ils repartent, soudain couverts de honte !
9
Seigneur, rends-moi justice
7
@ 1363
Complainte chantée appartenant au recueil de David. Celui-ci
l'adressa au Seigneur à propos de Kouch le Benjaminite.
2 Seigneur mon Dieu, c'est à toi que j'ai recours.
Sauve-moi, délivre-moi de tous ceux qui me persécutent.
3 Sinon, comme des lions, ils me déchireront,
on me mettra en pièces sans que personne me délivre.
1
Seigneur mon Dieu, si j'ai fait ce qu'on dit,
si mes mains ont commis un crime,
5 si j'ai rendu le mal pour le mal
ou dépouillé celui qui m'en veut sans raison,
6 alors, que l'ennemi me poursuive, qu'il me rattrape,
me piétine à terre tout vivant
et traîne mon honneur dans la boue !
4
Pause
Fâche-toi, Seigneur, et interviens ;
oppose-toi à mes adversaires furieux.
Toi qui établis le droit, veille auprès de moi.
8 Que les peuples se rassemblent autour de toi ;
et toi, domine-les du haut de ton trône.
9 Seigneur, toi qui juges les peuples,
rends justice à ma loyauté et à mon innocence.
10 Fais cesser les méfaits des méchants, affermis les fidèles,
toi qui perces le secret des consciences, toi, le Dieu juste.
7
Mon bouclier protecteur, c'est Dieu,
le sauveur des hommes au cœur droit.
12 Dieu est un juste juge,
mais il reste chaque jour un Dieu sévère.
11
C'est sûr, l'adversaire recommence :
il aiguise son épée, il tend son arc et vise.
14 Il se prépare des armes de mort,
il apprête des flèches incendiaires.
15 Le voici qui conçoit ses méfaits, qui porte en lui le malheur
13
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Grosse déprime !
Ps 6
Le psalmiste a tous les symptômes
d’une dépression : mauvaise conscience,
manque d’énergie, troubles physiques
divers, sentiment d’abandon, pensées de
mort, tristesse profonde, incapacité à
faire des projets. Mais il exprime sa
souffrance au Seigneur. Il entrevoit alors
la sortie du tunnel : Dieu l’entend, ses
ennemis seront vaincus.
Tu sais que je n’ai rien fait
Ps 7
Il n’y a rien de plus injuste que d’être
accusé pour des actes que l’on n’a pas
commis ! Lorsque cela nous arrive, nous
sommes prêts à prendre la terre entière
à témoin pour prouver notre innocence.
Le psalmiste fait de sa protestation une
prière. Il s’adresse à Dieu avec confiance.
Le Seigneur saura dire quelle est sa
responsabilité, et le défendra devant les
menteurs qui l’accusent. Dieu est un ami
sur qui on peut compter.
9
4
9
PSAUMES / Chap. 7 à 9
Si petit, si grand
Ps 8
Quand nous regardons le ciel et les
étoiles, il est facile de se laisser impressionner et de se sentir minuscule.
Pourtant, Dieu s’intéresse aux hommes
plus qu’à toute autre chose dans l’univers. Il manifeste sa grandeur par la voix
des petits enfants et confie à l’homme de
grandes responsabilités.
9
5
0
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
et qui accouche du mensonge.
16 Il creuse un trou profond,
mais il tombe dans son propre piège.
17 Le malheur qu'il a préparé lui revient sur la tête ;
la violence qu'il a conçue lui retombe sur le crâne.
18
Je veux louer le Seigneur pour sa loyauté,
et célébrer par mes chants le nom du Dieu très-haut.
La gloire de Dieu et la grandeur de l'homme
8
@ 1364
Psaume appartenant au répertoire du chef de chorale et au
recueil de David. Accompagnement sur la harpe de Gath.
2 O Seigneur, notre Maître,
que ta renommée est grande sur toute la terre !
3
1
Ta majesté surpasse la majesté du ciel.
Mais c'est la voix des petits enfants, des tout petits enfants,
que tu opposes à tes adversaires.
Elle est comme un rempart que tu dresses
pour réduire au silence tes ennemis les plus acharnés.
Quand je vois le ciel, ton ouvrage,
la lune et les étoiles, que tu y as placées,
5 je me demande :
L'homme a-t-il tant d'importance pour que tu penses à lui ?
Un être humain mérite-t-il vraiment que tu t'occupes de lui ?
6 Or tu l'as fait presque l'égal des anges,
tu le couronnes de gloire et d'honneur.
7 Tu le fais régner sur tout ce que tu as créé :
tu as tout mis à ses pieds,
8 moutons, chèvres et bœufs, et même les bêtes sauvages,
9 les oiseaux, les poissons,
et tout ce qui suit les pistes des mers.
4
10
O Seigneur, notre Maître,
que ta renommée est grande sur toute la terre !
Le Seigneur, sauveur des pauvres et des opprimés
9
@ 1365
Du répertoire du chef de chorale. Accompagnement à l'aigu.
Psaume appartenant au recueil de David.
2 De tout mon cœur, je veux te louer, Seigneur,
et raconter toutes tes merveilles.
3 Je veux chanter victoire à cause de toi,
et te célébrer par mes chants, Dieu très-haut.
1
Mes ennemis ont fait demi-tour,
ils ont trébuché, ils ont succombé devant toi.
5 Tu m'as fait droit, tu m'as rendu justice ;
sur ton trône, tu sièges en juste juge.
4
Tu menaces ces païens,
tu fais succomber ces infidèles,
tu effaces leur nom pour toujours.
7 L'ennemi est réduit à rien, définitivement ruiné :
tu as dépeuplé ses villes,
il ne reste d'elles aucun souvenir.
6
PSAUMES / Chap. 9 à 10
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Le Seigneur siège sur son trône éternel,
qu'il a dressé pour le jugement.
9 C'est lui qui juge le monde avec justice,
qui arbitre impartialement entre les peuples.
8
Le Seigneur est un refuge pour l'opprimé,
un refuge dans les temps de détresse.
11 Qu'ils comptent sur toi,
ceux qui savent qui tu es !
Car tu n'abandonnes pas
ceux qui se tournent vers toi, Seigneur.
10
Célébrez par vos chants le Seigneur qui a son trône à Sion ;
parmi les peuples, proclamez ses exploits,
13 car il demande des comptes aux meurtriers,
il se souvient de leurs victimes,
il n'oublie pas les pauvres qui crient vers lui.
12
Accorde-moi ton appui, Seigneur ;
considère la misère que j'endure
par la faute de ceux qui m'en veulent,
toi qui m'arraches aux griffes de la mort.
15 Alors je répéterai tous les motifs que j'ai de te louer.
Dans la communauté de Sion,
je crierai ma joie de t'avoir comme sauveur.
14
9.11
Tu n’abandonnes pas
ceux qui se tournent vers toi,
Seigneur.
Les païens sont tombés dans la fosse qu'ils avaient creusée ;
ils se sont pris les pieds au filet
qu'ils avaient tendu en cachette.
17 Le Seigneur a montré qui il était,
il a rendu la justice :
il prend l'infidèle à son propre piège.
Interlude Pause
16
Que les infidèles retournent au monde des morts,
ces païens oublient tous qui est Dieu.
19 Mais Dieu n'oubliera jamais le malheureux,
l'espoir n'est jamais perdu pour les pauvres.
18
Interviens, Seigneur ; que l'homme ne soit pas le plus fort !
Traîne les barbares devant ton tribunal.
21 Seigneur, fais-leur peur.
Qu'ils le sachent, ces barbares : ils ne sont que des hommes.
20
10
1 Seigneur, pourquoi te tiens-tu éloigné,
pourquoi te caches-tu quand la détresse est là ?
(9)
Sans honte, le méchant exploite les pauvres ;
les voilà pris grâce à ses machinations.
3 Le méchant se vante de ses ambitions ;
2
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
La raison du plus faible
Ps 9
Le psalmiste a vécu des événements
dramatiques, une guerre où des ennemis
puissants avaient toutes les chances de
l’emporter. Il affirme sa confiance absolue : le Seigneur vient au secours de ceux
qui s’adressent à lui. La confiance est
telle que la victoire semble déjà acquise.
Le psalmiste en exprime sa reconnaissance : vraiment, le Seigneur défend les
plus faibles et prend le parti de ceux qui
sont malheureux.
9
5
1
PSAUMES / Chap. 10 à 11
Non à l’impunité
Ps 10
Les puissants abusent de leur pouvoir,
les pauvres sont exploités. Pourquoi
Dieu semble-t-il ne pas intervenir dans
la détresse des opprimés ? Pourquoi le
monde connaît-il la violence et l’injustice ? De fausses idées sur Dieu renforcent le sentiment d’invincibilité de ceux
qui commettent des injustices. Le psalmiste interpelle le Seigneur : Dieu est
celui qui intervient pour les malheureux
et brise le pouvoir des méchants.
Fuir ou tenir
Ps 11
Que faire quand tout va mal ? Fuir ? Ou
faire face en prenant appui sur la bonté
et la justice de Dieu ? Dieu reconnaît les
« hommes droits » qui pourront devenir
ses amis et le voir « face à face ».
9
5
2
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
en empochant ses gains malhonnêtes,
il maudit le Seigneur, il se moque de lui.
4 Le front haut, le méchant se dit :
« Dieu n'exige rien, il en est incapable. »
Voilà toute la pensée du méchant.
5 Ses méthodes sont toujours efficaces ;
les jugements de Dieu ne l'affectent pas.
D'un souffle, il balaie ses adversaires.
6 Il pense : « Je ne cours aucun risque,
je resterai toujours à l'abri du malheur. »
Il n'a que malédictions à la bouche,
propos menteurs et violents,
sa langue ne produit que malheur et misère.
8 Il se tient embusqué près des villages ;
en cachette, il assassine l'innocent.
Il ne quitte pas des yeux le faible.
9 Il guette, embusqué comme un lion dans son fourré,
il guette le pauvre pour le capturer ;
il le capture en l'attirant dans son filet.
10 Sa victime est assommée, vaincue,
le faible est tombé en son pouvoir.
11 Et le méchant pense : « Dieu n'y prend pas garde,
il ne veut pas le savoir, il ne voit jamais rien. »
7
Seigneur, debout ! O Dieu, interviens,
n'oublie pas les pauvres.
13 Pourquoi le méchant se moquerait-il de toi
en se disant que tu le laisseras faire ?
12
Toi, tu vois la peine et le tourment du pauvre,
tu veilles à prendre en main sa cause.
C'est à toi que le faible remet son sort,
et c'est toi qui viens au secours de l'orphelin.
15 Brise le pouvoir du méchant sans foi ni loi,
si l'on cherche alors le mal qu'il a fait,
on ne trouvera plus rien !
16 Le Seigneur est roi pour toujours,
les barbares disparaîtront du pays.
14
Seigneur, tu entends les souhaits des humbles,
tu leur rends courage.
Tu écoutes avec attention,
18 pour faire droit à l'orphelin, à l'opprimé.
Ainsi personne sur terre ne pourra plus être un tyran.
17
Quand tout semble perdu
11
@ 1366
Du répertoire du chef de chorale et du recueil de David.
– J'ai mon refuge auprès du Seigneur.
(10) Comment pouvez-vous me dire :
« File, comme un oiseau, dans les montagnes » ?
2 – Mais regarde bien : les méchants tendent leur arc,
ils ajustent leur flèche sur la corde
pour tirer dans l'ombre sur les hommes au cœur droit.
3 Les valeurs de la société sont en miettes ;
que peut faire alors le fidèle ?
1
PSAUMES / Chap. 11 à 13
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
– Le Seigneur est dans le temple qui lui est consacré ;
le Seigneur a son trône dans le ciel.
Il ne perd pas de vue les humains,
il les évalue d'un coup d'œil.
5 Il sait à quoi s'en tenir sur les fidèles,
mais il en veut aux méchants, aux amateurs de violence.
6 Qu'il fasse tomber sur les méchants
une pluie de catastrophes :
soufre enflammé, vent de tempête fondant sur eux.
Voilà le sort qui les attend.
7 Car le Seigneur est juste, il aime tout ce qui est juste
et les hommes droits le verront face à face.
4
La Parole du Seigneur dans un monde corrompu
12
@ 1367
Du répertoire du chef de chorale. Accompagnement à
l'octave. Psaume appartenant au recueil de David.
(11) 2 Seigneur, au secours !
Les fidèles sont en voie de disparition,
il n'y a plus de gens dignes de confiance.
3 Chacun n'a que des calomnies à raconter ;
les lèvres flattent, mais le cœur joue double jeu.
4 Que le Seigneur supprime tous les flatteurs
et ceux qui parlent haut,
5 ceux qui déclarent :
« Nous savons bien que dire pour gagner,
nous savons parler, nous ne craignons personne. »
6
1
« Mais maintenant j'interviens, dit le Seigneur,
à cause des pauvres qu'on opprime
et des malheureux qui gémissent.
Je porte secours à celui qu'on écarte d'un revers de main. »
11.7
Car le Seigneur est juste,
il aime tout ce qui est juste.
Les paroles du Seigneur sont franches comme l'or
qui est passé au creuset et sept fois purifié.
8 Toi, Seigneur, tu garderas les opprimés,
tu nous préserveras toujours de ces individus,
9 même si ces gens sans foi ni loi rôdent tout autour,
et si l'humanité se corrompt davantage.
7
Seigneur, jusqu'à quand m'oublieras-tu ?
13
@ 1368
Du répertoire du chef de chorale. Psaume appartenant au
recueil de David.
(12) 2 Seigneur, jusqu'à quand persisteras-tu à m'oublier ?
Jusqu'à quand refuseras-tu de me voir ?
3 Jusqu'à quand devrai-je me faire du souci
et me ronger de chagrin tout le jour ?
Jusqu'à quand mon ennemi aura-t-il l'avantage ?
4 Seigneur mon Dieu, regarde et réponds-moi ;
rends-moi un peu de force,
sinon mes yeux se fermeront pour le sommeil de la mort ;
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Paroles en or
Ps 12
Les diseurs de bonnes paroles promettent beaucoup, mais que font-ils ? Quand
Dieu parle, lui, ce n’est pas pour tromper,
mais pour encourager et dire ce qui est
vrai. Aucun calcul ne diminue la valeur
de ses paroles. C’est pourquoi elles sont
précieuses pour ceux qui les écoutent.
Quand Dieu se tait
Ps 13
Il y a des questions incontournables.
Jusqu’à quand le silence de Dieu et son
indifférence apparente ? Jusqu’à quand
la souffrance humaine et la montée en
puissance du mal ? Dieu semble absent.
Mais le souvenir de l’action de Dieu dans
sa propre existence apporte au psalmiste
la force de lutter contre le mal et la mort.
Il peut chanter la louange de Dieu.
9
5
3
PSAUMES / Chap. 13 à 15
Dieu s’approche
Ps 14
Dieu intervient-il dans l’histoire humaine ? Dans les moments difficiles,
Israël en a parfois douté. Quant aux
ennemis qui l’opprimaient, ils se moquaient du Seigneur qui leur semblait
absent. Pour le psalmiste, Dieu ne trône
pas dans le ciel sans s’intéresser aux
hommes. Au contraire, le Seigneur « se
penche » pour mieux voir ce qui se passe
sur la terre. Il est proche des pauvres et
des opprimés.
La foi en action
Ps 15
Ceux qui cherchent Dieu sincèrement
agissent à l’inverse de ceux qui se
complaisent dans le mal et l’injustice.
La proximité de Dieu imprègne leur
comportement.
9
5
4
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
5
sinon aussi mon ennemi se vantera d'avoir eu le dessus,
et mes adversaires se féliciteront de m'avoir fait céder.
6
Moi, j'ai compté sur ta bonté,
je veux me féliciter de ton secours.
Seigneur, je veux chanter en ton honneur
pour tout ce que tu as fait en ma faveur.
Les fidèles et leur Dieu dans un monde corrompu
@ 1369
(Voir Ps 53)
14
1 Du répertoire du chef de chorale et du recueil de David.
Ils sont stupides,
(13) ceux qui se disent que Dieu est sans pouvoir.
Ces gens sont corrompus,
ce qu'ils font est abominable,
aucun d'eux n'agit comme il faut.
2 Du haut du ciel,
le Seigneur se penche pour observer les humains,
pour voir s'il y a quelqu'un d'intelligent qui se tourne vers lui.
3 Tous ont quitté le bon chemin,
tous sans exception sont corrompus.
Aucun n'agit comme il faut, pas même un seul.
4
« Ils ne comprennent vraiment rien, dit le Seigneur,
tous ces gens qui font le malheur des autres,
qui se nourrissent en exploitant mon peuple
et ne s'adressent jamais à moi. »
Les voilà qui s'affolent,
car Dieu est du côté des fidèles.
6 « Vous avez voulu vous en prendre aux pauvres gens ;
ce sera votre honte, car le Seigneur est leur refuge. »
5
7
Ah, que je voudrais voir le salut d'Israël, arrivant de Sion !
Le Seigneur rétablira son peuple.
Quelle joie chez les descendants de Jacob,
quelle allégresse alors en Israël !
Ce que Dieu demande à ses fidèles
15
@ 1370
Psaume appartenant au recueil de David.
– Seigneur, qui peut être reçu dans ton temple
(14) et prendre place ainsi
sur la montagne qui t'est consacrée ?
2 – C'est celui qui est irréprochable,
qui fait ce qui est juste et pense vraiment ce qu'il dit.
3 Il ne raconte pas du mal des autres,
il ne fait pas de tort à son prochain
et n'insulte pas son voisin.
4 Il n'a pas un regard pour ceux que Dieu désapprouve,
mais il marque son estime aux fidèles du Seigneur.
S'il a fait un serment qui lui cause du tort,
il ne change pas ce qu'il a dit.
5 S'il prête son argent, c'est sans percevoir d'intérêt.
Il n'accepte aucun cadeau pour témoigner contre un innocent.
1
Qui agit ainsi ne faiblira jamais.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Joie d'un homme que Dieu a délivré de la mort
16
@ 1371
Poème appartenant au recueil de David.
O Dieu, garde-moi, c'est à toi que j'ai recours.
(15) 2 Je dis au Seigneur : « Tu es mon maître souverain ;
je n'ai pas de bonheur plus grand que toi. »
1
Quant aux fidèles qui sont dans le pays,
c'est eux qui ont la vraie grandeur que j'apprécie.
4 Ceux qui cherchent les faveurs d'un autre dieu
ne feront qu'augmenter leurs tourments.
Je n'offrirai pas leurs offrandes de sang.
je n'aurai pas même leur nom sur mes lèvres.
3
Seigneur, toi qui es la chance de ma vie,
la part qui me revient,
tu tiens mon destin dans tes mains.
6 C'est un sort qui m'enchante,
un privilège qui me ravit.
5
Je remercie le Seigneur, qui me conseille :
même la nuit, ma conscience m'en avertit.
8 Je ne perds pas de vue le Seigneur,
et je ne risque pas de faiblir, puisqu'il est à mes côtés.
9 C'est pourquoi j'ai le cœur plein de joie, j'ai l'âme en fête.
Je suis en parfaite sécurité.
7
Non, Seigneur, tu ne m'abandonnes pas à la mort,
tu ne permets pas que moi, ton fidèle,
je m'approche de la tombe.
11 Tu me fais savoir quel chemin mène à la vie.
On trouve une joie pleine en ta présence,
un plaisir éternel près de toi.
10
Maintenant j'en appelle à toi
17
@ 1372
Prière appartenant au recueil de David.
Seigneur, écoute ma juste demande,
(16) sois attentif à ma plainte,
entends bien ma prière : elle part d'un cœur sincère.
2 C'est de toi que doit venir la sentence qui me concerne.
Discerne toi-même de quel côté est le bon droit.
3 Pendant la nuit, tu es venu pour éprouver ma sincérité ;
tu m'as mis à l'épreuve, mais sans rien trouver à blâmer.
Je n'ai fait aucun commentaire
4 sur les agissements des autres,
mais je me suis appliqué à faire ce que tu avais dit.
Sur le chemin difficile,
5 je suis resté fermement,
mes pas n'ont pas quitté la voie que tu m'as ordonnée.
1
Maintenant, j'en appelle à toi, car tu es un Dieu qui répond.
Tends vers moi une oreille attentive, écoute ce que je dis.
7 Montre-moi ta bonté merveilleuse,
toi qui sauves de leurs agresseurs
ceux qui cherchent refuge près de toi.
8 Garde-moi comme la prunelle de ton œil,
cache-moi, protège-moi sous tes ailes,
6
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
PSAUMES / Chap. 16 à 17
Assurance pour la vie
Ps 16
Pour être heureux avec Dieu, plus besoin
de sacrifices, ni d’appartenir à une
certaine catégorie de personnes. Il suffit
de reconnaître Dieu comme son Seigneur. Ceux qui s’approchent de lui
reçoivent le soutien de sa présence, la
joie et la sécurité. Même la mort n’a pas
de pouvoir sur eux. Pierre, à la Pentecôte,
a cité la fin du psaume, pour affirmer que
ces paroles sont réalisées par la résurrection de Jésus" (Act 2.25-32, p. 1873).
Du prix à tes yeux
Ps 17
L’auteur est face à un dilemme : utiliser
les mêmes armes que ses adversaires
ou rester fidèle à la voie tracée par Dieu.
Il prie avec confiance, sachant que Dieu
prend le parti des victimes qui se
tournent vers lui. Quoi de plus fragile et
de plus précieux que « la prunelle de
l’œil » (v. 8-9) ? Le croyant est assuré
d’être précieux pour Dieu qui le protègera.
9
5
5
PSAUMES / Chap. 17 à 18
Libération tonitruante
Ps 18.1-30
Le psalmiste a eu raison d’avoir
confiance en Dieu. Le Seigneur est
intervenu et c’est spectaculaire. Tout
l’univers en est ébranlé. De nombreuses
images rappellent la manifestation de
Dieu au mont Sinaï (Ex 19.16-20, p. 108).
Là, dans le bouleversement de la nature,
Dieu avait concrétisé la libération de son
peuple par le don de la loi, avec les dix
commandements. Le Seigneur qui a
délivré son peuple de l’oppression et de
la mort en Égypte, accomplit sans cesse
de nouvelles libérations.
9
5
6
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
9
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
à l'abri des méchants qui me tyrannisent,
des ennemis mortels qui m'encerclent.
17.8
Garde-moi
comme la prunelle de ton œil,
cache-moi,
protège-moi sous tes ailes.
Ils ont fermé leur cœur à tout sentiment,
leurs paroles sont pleines de prétention.
11 Ils ont suivi mes pas, les voilà qui m'entourent.
Ils guettent le moment de m'étendre à terre,
12 comme des lions embusqués dans un fourré,
des fauves impatients de déchirer leur proie.
10
Interviens, Seigneur,
affronte mes adversaires et jette-les à terre ;
mets-moi à l'abri des méchants.
14 Que ton épée les supprime ; de ta propre main, achève-les.
Que leur sort, parmi les vivants, soit d'être exclus de la vie !
Fais-leur absorber l'eau amère que tu as en réserve pour eux.
Que leurs enfants en boivent tout leur soûl
et laissent le reste à leurs petits-enfants !
15 Mais moi, fort de ton approbation, que je puisse te rencontrer
et, quand je me réveillerai, jouir à loisir de ton apparition !
13
Un roi remercie Dieu après la victoire
@ 1373
(Voir 2 Sam 22.1-51)
18
1 Du répertoire du chef de chorale. Chant appartenant au
recueil de David, le serviteur du Seigneur. David adressa ces
(17) paroles au Seigneur quand celui-ci l'eut délivré de tous ses
ennemis, en particulier de Saül.
2 Je t'aime, Seigneur, tu es ma force.
Le Seigneur est pour moi un roc,
un refuge où je suis en sûreté.
Mon Dieu est pour moi un rocher où je suis à l'abri du danger,
un bouclier qui me protège, une forteresse où je suis sauvé.
4 Qu'on acclame le Seigneur !
Dès que je l'appelle au secours, je suis délivré de mes ennemis.
3
La Mort me tenait déjà enchaîné,
elle m'effrayait comme un torrent destructeur ;
6 j'étais presque prisonnier du monde des ombres,
son piège se refermait sur moi.
7 Dans ma détresse, j'ai appelé le Seigneur,
j'ai crié au secours vers mon Dieu.
De son temple, il a entendu ma voix,
il a bien voulu écouter mon cri.
5
8
Alors la terre fut prise de tremblements,
les montagnes vacillèrent sur leurs bases,
elles chancelèrent devant la colère du Seigneur.
PSAUMES / Chap. 18
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Une fumée montait de ses narines,
un feu dévorant sortait de sa bouche,
accompagné d'étincelles brûlantes.
10 Le Seigneur inclina le ciel et descendit,
un sombre nuage sous les pieds.
11 Monté sur un chérubin, il prit son vol,
sur les ailes du vent il se mit à planer.
12 Il se cacha au cœur d'un nuage noir,
il s'entoura d'épaisses nuées,
sombres comme l'eau profonde.
13 Devant lui une vive lumière,
des nuages qui passaient,
de la grêle, des étincelles de feu.
14 Au ciel le Seigneur fit gronder le tonnerre,
le Dieu très-haut fit retentir sa voix.
15 Il lança des éclairs en tous sens,
tira ses flèches dans toutes les directions.
16 Devant ces menaces du Seigneur,
devant la tempête de sa colère,
le fond des océans fut dévoilé,
les fondations du monde apparurent.
9
Alors du haut du ciel, il étendit la main et me saisit,
il m'arracha au danger qui me submergeait,
18 il me délivra de mes puissants ennemis,
de mes adversaires trop forts pour moi.
19 Au jour du désastre ils m'avaient assailli,
mais le Seigneur est venu me soutenir,
20 il m'a dégagé, m'a rendu la liberté.
Il m'aime, voilà pourquoi il m'a délivré.
17
Le Seigneur me traite ainsi parce que je lui reste fidèle ;
il me récompense d'avoir toujours agi honnêtement.
22 J'observe les recommandations du Seigneur,
je ne me rends pas coupable envers mon Dieu.
23 Oui, j'observe les règles qu'il a prescrites,
je ne rejette pas ce qu'il a ordonné.
24 Je veux qu'il n'ait rien à me reprocher,
je me garde d'être en faute.
25 Alors le Seigneur m'a récompensé de lui être resté fidèle
et d'avoir fait ce qu'il jugeait honnête.
21
18.29
Seigneur, tu es pour moi une lampe allumée,
mon Dieu, tu éclaires la nuit où je suis.
Seigneur, tu te montres fidèle envers qui t'est fidèle,
irréprochable avec l'homme irréprochable.
27 Tu te montres pur avec qui est pur,
mais habile avec l'homme de mauvaise foi.
28 Tu viens toi-même au secours du peuple humilié,
mais tu fais baisser les yeux aux orgueilleux.
29 Seigneur, tu es pour moi une lampe allumée,
mon Dieu, tu éclaires la nuit où je suis.
26
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
9
5
7
PSAUMES / Chap. 18
Le véritable ennemi
Ps 18.31-51
Remis debout par Dieu qui l’a protégé, le
psalmiste a toutes les audaces : courir,
combattre, remporter des victoires éclatantes. La violence du combat peut
surprendre, et on peut être choqué de
ce massacre des ennemis taillés en
pièces. Dans le contexte des guerres de
libération de David", c’est surtout une
manière d’évoquer avec force la victoire
du Seigneur sur le mal. Les ennemis à
abattre, ce sont moins des personnes
physiques que l’égoïsme, l’agressivité et
l’orgueil.
9
5
8
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
30
Avec toi, je prends d'assaut une muraille,
grâce à toi, mon Dieu, je peux franchir un rempart.
Dieu est un guide parfait, les avis qu'il donne sont sûrs ;
il est comme un bouclier
pour tous ceux qui se réfugient auprès de lui.
32 Un seul est Dieu, c'est le Seigneur ;
un seul est un rocher pour nous, c'est notre Dieu !
33 C'est lui qui me donne la force d'agir,
qui fait réussir ce que j'entreprends,
34 qui me donne l'agilité de la gazelle,
et me maintient debout sur les hauteurs.
35 C'est lui qui m'entraîne au combat
et m'aide à tendre l'arc le plus puissant.
31
Seigneur, ta main droite me soutient ;
comme un bouclier, tu me protèges et me sauves,
tu réponds à mes appels et tu me rends fort.
37 Grâce à toi, je cours plus vite sans faire de faux pas.
38 Je poursuis mes ennemis, je les rattrape
et ne fais pas demi-tour avant d'en avoir fini avec eux.
39 Je les taille en pièces, ils ne peuvent plus se relever ;
ils sont à terre, je mets le pied sur eux.
40 Tu me donnes la force de combattre,
tu fais plier mes agresseurs, les voici à mes pieds.
41 Devant moi, tu mets en fuite mes ennemis,
je peux réduire à rien mes adversaires.
42 Ils ont beau crier au secours,
personne ne leur vient en aide ;
ils s'adressent au Seigneur,
mais il ne leur répond pas.
43 Je les pulvérise comme une poussière au vent,
je les piétine comme la boue des rues.
36
Tu me mets à l'abri d'un peuple révolté,
tu me places à la tête des nations.
Des gens inconnus se soumettent à moi,
45 au moindre mot, ils m'obéissent.
Des étrangers viennent me flatter,
46 ils perdent leur assurance,
ils sortent en tremblant de leurs abris.
44
Le Seigneur est vivant !
Merci à celui qui est mon rocher !
Dieu, mon sauveur, est grand !
48 C'est le Dieu qui me donne ma revanche
et qui me soumet des peuples.
49 Seigneur, tu me mets à l'abri face à mes ennemis ;
plus, tu me rends victorieux de mes agresseurs,
tu me délivres des hommes violents.
50 Je veux donc te louer parmi les nations
et te célébrer par mes chants.
51 Le Seigneur fait de grandes choses
pour secourir le roi qu'il a choisi,
il traite avec bonté celui qu'il a consacré,
David, et ses descendants, pour toujours.
47
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
La gloire de Dieu dans l'univers. La loi du Seigneur
19
@ 1374
Du répertoire du chef de chorale. Psaume appartenant au
recueil de David.
(18) 2 Le ciel proclame la gloire de Dieu,
la voûte étoilée révèle ce qu'il a fait.
3 Chaque jour en parle au jour suivant,
et chaque nuit l'annonce à celle qui la suit.
4 Ce n'est pas un discours, ce ne sont pas des mots,
l'oreille n'entend aucun son.
5 Mais leur message parcourt la terre entière,
leur langage est perçu jusqu'au bout du monde.
1
Dieu a dressé dans le ciel une tente pour le soleil.
Le matin, celui-ci paraît,
tel un jeune marié qui sort de sa chambre,
un champion tout heureux de prendre son élan.
7 Il sort à une extrémité du ciel,
son tour le mène à l'autre extrémité,
rien n'échappe à ses rayons.
6
*
La loi du Seigneur est parfaite,
elle rend la force de vivre.
Les ordres du Seigneur méritent confiance,
ils aident les simples à savoir se conduire.
9 Les exigences du Seigneur sont justes,
elles remplissent le cœur de joie.
Les commandements du Seigneur sont limpides,
ils aident à y voir clair.
10 Le respect qu'inspire le Seigneur est pur,
il persiste à travers les siècles.
Les décisions du Seigneur sont fondées,
toutes, sans exception, sont justifiées,
11 plus attirantes que l'or, qu'une quantité de métal précieux,
et plus agréables que le miel, que le miel le plus doux.
8
Seigneur, moi qui suis ton serviteur,
j'y trouve un avertissement ;
on a tout avantage à suivre tes avis.
13 Tout le monde fait des erreurs sans le savoir :
pardonne-moi les fautes qui m'ont échappé.
14 Préserve-moi encore des insolents,
fais qu'ils n'aient aucune prise sur moi.
Alors je serai sans reproche, et préservé d'une faute grave.
12
15
Ce que j'ai dit et médité devant toi,
j'espère que cela te sera agréable,
Seigneur, mon Rocher, mon Défenseur.
Prière pour le roi
20
@ 1375
Du répertoire du chef de chorale. Psaume appartenant au
recueil de David.
(19) 2 Que le Seigneur te réponde
quand tu seras dans la détresse !
Que le Dieu de Jacob te protège lui-même !
3 De son temple, qu'il vienne te secourir,
de Sion, qu'il te soutienne !
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
PSAUMES / Chap. 19 à 20
Au soleil de ta Parole
Ps 19
Au temps du psalmiste, les peuples
environnants adoraient le soleil et les
étoiles, comme des divinités qui orientaient leur destinée. Aujourd’hui encore,
beaucoup cherchent à diriger leur vie en
lisant dans les astres. Dans la Bible, le
soleil et les étoiles font partie de la
création (Gen 1, p. 7). Ils éclairent l’humanité sur la grandeur et la puissance
de Dieu. Un même émerveillement saisit
le poète devant la beauté de la création
et la perfection de la loi de Dieu. Il ne se
lasse pas de les chanter. La loi de Dieu
éclaire sa vie entière.
9
5
9
PSAUMES / Chap. 20 à 21
Compter sur Dieu
Ps 20
Le peuple prie pour son roi qui part à la
guerre. Il ne compte pas sur ses propres
forces – l’armement des guerriers
israélites est des plus légers – mais
sur le soutien de Dieu à David", le roi
qu’il a choisi. La vie humaine peut
parfois ressembler à un combat. Ce
psaume rappelle que le salut ne dépend
pas de nos propres moyens, mais de la
confiance en Dieu.
Reconnaissance
Ps 21
Le peuple remercie Dieu pour l’amitié
qu’il accorde à son roi, gage de victoire et
de paix. La force du lien qui unit le roi et
son Seigneur fait découvrir au peuple les
bienfaits dont Dieu le comble.
9
6
0
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Qu'il n'oublie aucune de tes offrandes,
qu'il accepte tes sacrifices !
Pause
5 Qu'il te donne ce que tu désires,
et qu'il réalise tous tes projets !
6 Alors nous crierons de joie pour le secours que tu auras reçu ;
nous brandirons la bannière en l'honneur de notre Dieu.
Que le Seigneur réalise tout ce que tu lui demandes !
4
Maintenant je le sais :
le Seigneur secourt le roi qu'il a consacré,
de son temple céleste, il lui répond,
sa main droite fait un exploit pour le sauver.
8 Les uns comptent sur leurs chars de guerre,
d'autres sur leurs chevaux ;
nous, nous faisons appel au Seigneur notre Dieu.
9 Les autres s'écroulent et tombent à terre ;
nous, nous restons debout.
7
10
Seigneur, viens au secours du roi,
et qu'il puisse nous répondre quand nous l'appelons à l'aide !
Le roi peut compter sur le Seigneur
21
@ 1376
Du répertoire du chef de chorale. Psaume appartenant au
recueil de David.
(20) 2 Seigneur, le roi se réjouit de ta puissance.
Quand tu viens à son secours, quelle joie pour lui !
3 Tu lui as donné ce qu'il désirait,
tu n'as pas refusé ce qu'il te demandait.
Pause
4 Tu viens à lui chargé de bénédictions ;
tu poses sur sa tête une couronne d'or.
5 Il te demandait la vie, tu la lui donnes,
et tu la prolonges, longtemps, longtemps.
6 Grâce à ton secours, sa gloire est immense ;
tu le couvres de splendeur et de majesté.
7 Tu fais de lui, pour toujours, l'homme béni par excellence.
Tu le rends heureux par ta présence.
8 Oui, le roi compte sur le Seigneur,
et grâce à la bonté du Dieu très-haut,
il ne risquera pas de faiblir.
1
O Roi, tu sauras atteindre tes ennemis,
ta main ne manquera pas ceux qui t'en veulent.
10 Tu en feras un grand feu dès que tu apparaîtras.
– Oui, que le Seigneur, dans sa colère,
n'en fasse qu'une bouchée,
et que le feu les dévore !
11 Tu débarrasseras la terre de leurs descendants
et l'humanité de leur espèce.
12 S'ils cherchent à te nuire,
s'ils intriguent contre toi, ils n'arriveront à rien.
13 Tu tireras tes flèches contre eux,
tu les mettras en fuite.
9
14
Seigneur, montre ta grande puissance.
Quant à nous,
nous voulons chanter et célébrer tes exploits.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?
22
@ 1377
Du répertoire du chef de chorale. A chanter sur l'air de
« Biche de l'aurore ». Psaume appartenant au recueil de
(21) David.
2 Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?
Pourquoi restes-tu si loin,
sans me secourir, sans écouter ma plainte ?
3 Mon Dieu, le jour je t'appelle au secours,
mais tu ne réponds pas ;
et la nuit encore, sans repos.
1
Pourtant tu sièges sur ton trône,
toi, l'unique vrai Dieu, qu'Israël ne cesse de louer.
5 Nos ancêtres t'ont fait confiance,
et tu les as mis à l'abri ;
6 ils t'ont appelé au secours, et tu les as délivrés ;
ils t'ont fait confiance, et tu ne les as pas déçus.
4
Moi, on me traite comme une vermine ;
je ne suis plus un homme.
Les gens m'insultent, tout le monde me méprise.
8 Tous ceux qui me voient se moquent de moi,
ils font la moue, ils secouent la tête.
9 Ils disent de moi : « Il a remis son sort au Seigneur,
eh bien, que le Seigneur le tire d'affaire !
Le Seigneur l'aime, eh bien, qu'il le sauve ! »
10 Seigneur, c'est toi qui m'as tiré du ventre de ma mère
et m'as mis en sûreté contre sa poitrine.
11 Dès ma naissance, j'ai été confié à toi,
dès que je suis né, tu as été mon Dieu.
12 Ne reste donc pas loin de moi,
maintenant que le danger est proche
et que personne ne vient m'aider.
7
22.2
Mon Dieu, mon Dieu,
pourquoi m’as-tu abandonné ?
Pourquoi restes-tu si loin ?
Mes adversaires sont autour de moi
comme de nombreux taureaux ;
ils m'encerclent comme de puissantes bêtes du Bachan.
14 On dirait des lions féroces qui rugissent
et ouvrent la gueule contre moi.
15 Ma force s'en va comme l'eau qui s'écoule,
je ne tiens plus debout.
Mon courage fond en moi comme la cire.
16 J'ai la gorge complètement sèche,
ma langue se colle à mon palais.
Tu m'as placé au bord de la tombe.
13
17
Une bande de malfaiteurs m'encercle,
ces chiens ne me laissent aucune issue ;
ils m'ont lié pieds et mains.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
PSAUMES / Chap. 22
Au secours !
Ps 22.1-22
Être rejeté et incompris est une épreuve
douloureuse, surtout quand on souffre
injustement. Ce psaume est d’abord un
cri de désespoir. Les souffrances morales s’ajoutent aux souffrances physiques.
Le psalmiste est amaigri, épuisé, déshydraté, attaqué de toutes parts sans
pouvoir se défendre. Il se sent abandonné de Dieu, les autres le méprisent et
se moquent de lui. Il a touché le fond, et
pourtant il crie vers le Seigneur pour
avoir de l’aide.
Dans les évangiles, Jésus" cite des
paroles du psaume 22 pour crier sa
souffrance sur la croix.
9
6
1
PSAUMES / Chap. 22 à 23
Message reçu
Ps 22.22-32
Au milieu du v. 22, la situation se
retourne. Le psaume devient un cri de
joie. La liberté et la paix retrouvées ne
sont pas décrites, mais le poème se
termine par un chant de remerciement
éclatant. Dieu écoute et répond quand on
l’appelle au secours.
Un air de repos
9
6
2
Ps 23
Ce psaume exprime la confiance, chacun
peut en faire sa prière. Dans les hauts et
les bas de la vie, dans le bonheur et dans
l’angoisse, Dieu est là comme un berger
auprès de son troupeau. A la fois guide,
médecin, protecteur pour ses brebis, il
satisfait chacun de leurs besoins, sa
bonté ne manquera jamais. Au moment
où le croyant traverse une crise grave, la
prière devient plus personnelle, la relation plus intime. Il découvre Dieu si
proche qu’il passe du « il » au « tu ».
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Je suis tellement amaigri
que je pourrais compter tous mes os.
Mes adversaires me regardent fixement,
19 ils se partagent mes habits,
ils tirent au sort mes vêtements.
18
Mais toi, Seigneur, ne reste pas si loin ;
toi qui es ma force, viens vite à mon secours.
21 Sauve-moi d'une mort violente,
protège ma vie contre la dent de ces chiens.
22 Délivre-moi de leur gueule de lion
et de leur corne de buffle !
20
Ah, tu m'as répondu !
Je veux donc parler de toi à mes compagnons,
je veux t'acclamer parmi les fidèles assemblés :
24 « Acclamez le Seigneur, vous qui reconnaissez son autorité.
Honorez-le, vous tous descendants de Jacob.
Tremblez devant lui, vous tous descendants d'Israël !
25 Car il n'a ni méprisé ni rejeté le misérable accablé ;
il ne s'est pas détourné de lui, il a entendu son appel. »
23
Seigneur, c'est grâce à toi que je peux te louer
dans la grande assemblée.
Devant tes fidèles,
je tiendrai les promesses que je t'ai faites.
27 J'invite les humbles :
qu'ils mangent tant qu'ils auront faim !
Que ceux qui font appel au Seigneur
l'acclament et qu'ils aient longue vie !
26
Que les peuples les plus lointains
se souviennent du Seigneur et reviennent à lui !
Que les familles de toutes les nations
s'inclinent jusqu'à terre devant lui !
29 Car le Seigneur est roi, c'est lui qui règne sur les nations.
30 Ceux qui sont pleins de vie mangent et s'inclinent devant lui.
Et devant lui aussi s'agenouillent
tous ceux qui descendent dans la poussière
– ceux qui ne peuvent se maintenir en vie.
31 Leurs descendants le serviront ;
on parlera du Seigneur à la nouvelle génération.
32 On racontera à ceux qui vont naître
ce qu'il a fait dans sa fidélité.
28
Le Seigneur est mon berger
23
@ 1378
Psaume appartenant au recueil de David.
Le Seigneur est mon berger,
(22) je ne manquerai de rien.
2 Il me met au repos dans des prés d'herbe fraîche,
il me conduit au calme près de l'eau.
3 Il ranime mes forces, il me guide sur la bonne voie,
parce qu'il est fidèle à lui-même.
4 Même si je passe par la vallée obscure,
je ne redoute aucun mal, Seigneur, car tu m'accompagnes.
Tu me conduis, tu me défends, voilà ce qui me rassure.
1
PSAUMES / Chap. 23 à 25
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
5
Face à ceux qui me veulent du mal,
tu prépares un banquet pour moi.
Tu m'accueilles
en versant sur ma tête un peu d'huile parfumée.
Tu remplis ma coupe jusqu'au bord.
23.1
Le Seigneur est mon berger,
je ne manquerai de rien.
6
Oui, tous les jours de ma vie,
ta bonté, ta générosité me suivront pas à pas.
Seigneur, je reviendrai dans ta maison
aussi longtemps que je vivrai.
Le Seigneur fait son entrée au temple
24
@ 1379
Psaume appartenant au recueil de David.
C'est au Seigneur qu'appartient
(23) le monde avec tout ce qu'il contient,
la terre avec ceux qui l'habitent.
2 C'est lui qui l'a fixée au-dessus des mers,
et la maintient au-dessus des flots.
1
– Qui sera admis à gravir la montagne du Seigneur
et à se tenir dans son saint temple ?
4 – Ceux qui ont gardé mains nettes et cœur pur,
qui ne sont pas attirés vers le mensonge
et n'ont pas fait de faux serments.
5 Ils recevront la bénédiction du Seigneur
et l'approbation de leur Dieu, le Sauveur.
6 Voilà les vrais fidèles du Seigneur,
ceux qui se tournent vers Dieu, voilà le vrai Jacob.
3
Portes, relevez vos linteaux ;
haussez-vous, portails éternels,
pour que le grand Roi fasse son entrée !
8 – Qui est ce grand Roi ?
– C'est le Seigneur, le puissant héros,
le Seigneur, le héros des combats.
9 Portes, relevez vos linteaux ;
haussez-vous, portails éternels,
pour que le grand Roi fasse son entrée !
10 – Qui est donc ce grand Roi ?
– C'est le Seigneur de l'univers,
c'est lui le grand Roi.
Pause
7
Fais-moi connaître ta volonté et pardonne mes torts
25
Pause
@ 1380
Du recueil de David.
Je me tourne vers toi, Seigneur ;
(24) 2 mon Dieu, je me suis fié à toi, ne me laisse pas déçu.
Ne laisse pas mes ennemis crier victoire à mon sujet.
3 Aucun de ceux qui comptent sur toi n'aura à le regretter.
Mais honte à ceux qui te trahissent !
Qu'ils restent les mains vides !
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Dieu si grand !
Ps 24
Le psalmiste admire son Dieu : il est si
grand que rien ne peut le contenir. Même
les portes du temple doivent s’élargir.
Personne ne peut se tenir devant Dieu,
créateur de l’univers, souverain du
monde. Pourtant Dieu vient ! Alors,
comment l’accueillir dans notre vie ?
Donner toute la place au grand Roi,
c’est mettre ses actes en accord avec ses
paroles.
9
6
3
PSAUMES / Chap. 25 à 26
Conduite accompagnée
Ps 25
Dans sa prière, le psalmiste se tourne
vers Dieu avec humilité et confiance. Il
reconnaît avoir commis des erreurs.
Mais au lieu de se laisser ronger par le
remords, il exprime son désir de changement. Comme un guide, Dieu apprend
à ses disciples à diriger leur vie. Ses
commandements sont des repères, et le
disciple ne quitte pas des yeux son
Seigneur, qui veille à sa protection et
lui évite les dangers de la route. L’élève
d’un tel maître apprend à faire confiance
à celui qui l’accompagne.
Les mains propres
9
6
4
Ps 26
L’acte de se laver les mains rappelle un
passage du Deutéronome. Quand un
crime a été commis sans qu’on en
connaisse l’auteur, un rituel avec de
l’eau permet de dégager la responsabilité de la ville la plus proche du lieu du
crime (Deut 21.1-17, p. 276). Cet acte
symbolique permet au croyant de proclamer son innocence. Au contraire, ceux
qui se sont sali les mains dans les trafics
et la corruption ne pourront pas s’approcher de Dieu.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Seigneur, fais-moi connaître le chemin à suivre,
enseigne-moi à vivre comme tu le veux.
5 Que ta fidélité soit mon guide, instruis-moi,
car c'est toi le Dieu qui me sauve,
et je compte sur toi tous les jours.
6 Souviens-toi que depuis toujours, Seigneur,
tu es un Dieu aimant et bon.
7 Ne pense plus à mes fautes de jeunesse,
ne pense plus à mes désobéissances ;
pense à moi plutôt dans ta générosité,
toi qui es si bon, Seigneur.
4
Le Seigneur est si bon et si juste
qu'il montre aux coupables le chemin à suivre.
9 Il fait vivre les humbles en leur rendant justice,
il leur enseigne sa volonté.
10 Chacune des instructions du Seigneur
est une marque de sa fidèle bonté
pour ceux qui suivent les règles de son alliance.
11 Seigneur, tu es Dieu,
pardonne mes torts, qui sont nombreux.
12 Quand un homme est un fidèle du Seigneur,
celui-ci lui montre la voie qu'il doit choisir.
13 Cet homme vivra dans le bonheur
et ses enfants posséderont le pays.
14 Le Seigneur confie son secret à ses fidèles,
il les instruit des devoirs de l'alliance.
15 J'ai les yeux constamment tournés vers le Seigneur,
car il me tirera du piège où je suis pris.
8
Fais-moi la grâce de te tourner vers moi,
Seigneur, car je suis seul et misérable.
17 Soulage mon cœur de ses angoisses
et retire-moi de la détresse.
18 Considère ma misère et ma peine,
et pardonne toutes mes fautes.
19 Constate combien mes ennemis sont nombreux
et quelle violente haine ils me portent.
20 Protège-moi et délivre-moi ;
que je n'aie pas à regretter d'avoir eu recours à toi !
21 Je compte sur toi, pour me garder
dans l'innocence et la droiture.
22 O Dieu, délivre Israël,
délivre-le de toutes ses détresses !
16
Un innocent fait appel à Dieu
26
Du recueil de David.
Seigneur, rends-moi justice,
(25) car je mène une vie sans reproche,
et j'ai en toi une confiance inébranlable.
2 Mets-moi vraiment à l'épreuve, Seigneur,
contrôle mes pensées et mes sentiments.
1
J'ai devant les yeux les marques de ta bonté
et je vis de ta fidélité.
4 Je n'ai pas fréquenté les intrigants,
3
@ 1381
PSAUMES / Chap. 26 à 27
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
5
et je ne vais pas avec les hypocrites.
Je déteste les bandes de malfaiteurs,
et je reste à l'écart des gens sans foi ni loi.
Je laverai mes mains en signe d'innocence
et je ferai le tour de ton autel, Seigneur,
7 en te disant ma reconnaissance
et en racontant toutes tes merveilles.
8 Seigneur, j'aime la maison où tu habites,
le lieu où demeure ta présence glorieuse.
6
Ne me traite pas comme les coupables,
ne m'ôte pas la vie comme aux meurtriers,
10 dont les mains ont trafiqué dans l'horreur
et sont pleines de cadeaux pour corrompre.
11 Moi, je mène une vie sans reproche ;
fais-moi la grâce de me délivrer.
12 Je me tiens sur un terrain sûr,
et dans les assemblées je dirai merci au Seigneur.
9
Chez le Seigneur, je me sens en sécurité
27
@ 1382
Du recueil de David.
Le Seigneur est ma lumière et mon sauveur,
(26) je n'ai rien à craindre de personne.
Le Seigneur est le protecteur de ma vie,
je n'ai rien à redouter.
2 Si des gens malfaisants s'approchent de moi
comme des bêtes féroces,
ce sont eux, mes ennemis acharnés,
qui se retrouveront par terre.
3 Si une armée vient m'assiéger,
je n'éprouve aucune peur.
Et si la bataille s'engage contre moi,
même alors je me sens en sécurité.
4 Je ne demande qu'une chose au Seigneur,
mais je la désire vraiment :
c'est de rester toute ma vie chez lui,
pour jouir de son amitié
et guetter sa réponse dans son temple.
1
27.1
Le Seigneur est ma lumière et mon sauveur,
je n’ai rien à craindre de personne.
Alors, quand tout ira mal,
il pourra m'abriter sous son toit,
il me cachera dans sa maison,
il me mettra sur un roc, hors d'atteinte.
6 Du coup, je regarderai de haut les ennemis qui m'entourent.
Et dans sa maison, je l'acclamerai en lui offrant des sacrifices,
je chanterai et célébrerai le Seigneur.
5
7
Quand je t'appelle au secours, Seigneur, écoute-moi,
fais-moi la grâce de me répondre.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Certitude absolue
Ps 27
La foi la plus solide ne met pas à l’abri du
doute et de l’épreuve, ni du sentiment
d’être rejeté par Dieu. Mais l’auteur
chante une certitude absolue. La présence du Seigneur l’éclaire et le protège
de tout danger. L’expérience de l’action
de Dieu en sa faveur permettra au
croyant de garder confiance. Dieu n’abandonne pas ses enfants, il les délivre
de ceux qui veulent leur faire du mal.
9
6
5
PSAUMES / Chap. 27 à 28
Bien fait pour eux !
Ps 28
Le psalmiste appelle Dieu au secours.
Il lui demande sa protection, mais il
revendique aussi la punition des « méchants » qui le poursuivent. Qu’il leur
arrive autant de mal qu’ils en ont fait ! Qui
n’a pas, de temps en temps, envie de
faire une telle prière ? Qui n’est pas
content de voir ses ennemis, petits ou
grands, récolter autant de malheurs
qu’ils en ont provoqué ? Mais que se
passerait-il si le Seigneur répondait à ce
genre de prière ? Qui resterait à l’abri ?
9
6
6
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Je réfléchis à ce que tu as dit : « Tournez-vous vers moi. »
Eh bien, Seigneur, je me tourne vers toi.
9 Ne te détourne pas de moi,
ne me repousse pas avec colère, toi qui m'as secouru ;
ne me rejette pas, ne m'abandonne pas,
toi le Dieu qui me sauves.
10 Si mon père et ma mère m'abandonnaient,
toi, Seigneur, tu me recueillerais.
11 Seigneur, montre-moi la voie que tu me traces ;
à cause de mes adversaires
dirige-moi sur un chemin sans obstacle.
12 Ne me laisse pas tomber entre leurs griffes,
car de faux témoins m'accusent et cherchent à m'intimider.
13 Que deviendrais-je,
si je n'avais pas l'assurance de voir la bonté du Seigneur
sur cette terre où nous vivons ?
8
14
– Compte patiemment sur le Seigneur ;
ressaisis-toi, reprends courage,
oui, compte patiemment sur le Seigneur.
Prière d'un homme qui voit la mort de près
28
@ 1383
Du recueil de David.
Seigneur, je t'appelle au secours ;
(27) toi, mon Rocher, ne sois pas sourd à mes cris.
Si tu restes insensible à mes appels, je suis un homme fini.
2 Écoute-moi quand je te supplie,
quand je crie au secours,
quand je lève les mains vers le lieu très saint où tu te tiens.
1
Ne me mets pas dans le même sac
que les méchants, eux qui font le malheur des autres.
Ils n'ont que mots aimables pour leur prochain,
mais la méchanceté remplit leur cœur.
4 Traite-les d'après ce qu'ils ont fait,
d'après le mal qu'ils ont commis.
Traite-les comme ils ont traité les autres,
fais retomber sur eux leurs propres méfaits.
5 Ils ne prennent pas garde
aux interventions du Seigneur, à ce qu'il réalise.
Eh bien, que le Seigneur les ruine
sans jamais les relever !
3
6
7
Merci au Seigneur de m'avoir entendu quand je le suppliais !
Le Seigneur me protège, il est mon bouclier.
Du fond du cœur, je lui ai fait confiance ;
j'ai reçu du secours, j'ai le cœur en fête.
Je veux chanter pour le louer.
Le Seigneur est la force de son peuple ;
pour le roi qu'il a consacré
il est la forteresse où se trouve le salut.
9 Seigneur, sauve ton peuple ;
c'est ton bien le plus personnel,
fais-lui du bien, sois son berger,
prends-le en charge pour toujours.
8
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
La voix du Seigneur
29
@ 1384
Psaume appartenant au recueil de David.
Vous, les puissances du ciel, venez honorer le Seigneur,
(28) venez proclamer sa gloire et sa force.
2 Venez proclamer la gloire du Seigneur,
courbez-vous jusqu'à terre devant lui,
quand il manifeste qu'il est Dieu.
1
Le Dieu glorieux fait rouler le tonnerre,
la voix du Seigneur gronde au-dessus des eaux,
le Seigneur domine les eaux immenses.
4 La voix du Seigneur résonne avec puissance,
la voix du Seigneur résonne avec majesté.
3
La voix du Seigneur casse les cèdres,
le Seigneur brise les cèdres du Liban.
6 Il fait bondir les montagnes du Liban
comme de jeunes taureaux,
et le mont Hermon comme un jeune buffle.
5
La voix du Seigneur fait jaillir les éclairs.
La voix du Seigneur ébranle le désert,
le Seigneur ébranle le désert de Cadès.
9 La voix du Seigneur force les biches
à mettre au monde leurs jeunes faons,
elle fait naître les petits de la chèvre sauvage.
7
8
Dans le palais du Seigneur,
tous proclament : « Gloire à Dieu ! »
10 Le Seigneur siège au-dessus des eaux sans fin,
il sera toujours le roi.
11
Que le Seigneur donne de la force à son peuple,
qu'il le bénisse en lui donnant la paix !
Seigneur, tu m'as rendu la vie
30
@ 1385
Psaume. Chant pour la consécration du temple, appartenant au recueil de David.
(29) 2 Je veux proclamer ta grandeur, Seigneur,
car tu m'as tiré hors du gouffre,
tu n'as pas laissé mes ennemis s'amuser à mes dépens.
3
4
1
Seigneur mon Dieu, je t'ai appelé à l'aide et tu m'as guéri.
Tu m'as fait remonter du monde des morts ;
j'avais un pied dans la tombe,
mais tu m'as rendu la vie, Seigneur.
Célébrez le Seigneur par vos chants, vous ses fidèles.
Louez-le en rappelant qu'il est Dieu.
6 Sa colère ne dure qu'un instant,
mais sa bienveillance toute la vie.
Les pleurs sont encore là le soir,
mais au matin éclate la joie.
7 Je me croyais tranquille et je disais :
« Rien ne me mettra jamais en danger. »
8 Seigneur, dans ta bienveillance,
5
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
PSAUMES / Chap. 29 à 30
Atmosphère électrique
Ps 29
Éclairs, tonnerre, vent… l’orage gronde,
les éléments se déchaînent. L’homme de
la Bible y pressent la grandeur de Dieu,
créateur et maître de l’univers. Après
tant de fracas, la paix sera bonne et
précieuse !
La mort de près
Ps 30
La mort, « on a encore le temps d’y
penser… » ! Mais parfois les circonstances nous font réaliser notre fragilité.
C’est alors que nous faisons plus attention à la valeur de la vie. Le psalmiste,
une fois sorti de l’épreuve, revoit les
étapes de son existence. Il est passé
brutalement d’une vie bien tranquille à
une existence troublée. Mais Dieu l’a fait
échapper à la mort, qui est un lieu de
silence, loin de lui. Il chante alors pour
remercier le Seigneur.
9
6
7
PSAUMES / Chap. 30 à 31
Détresse
Ps 31
Les paroles du psaume expriment la
prière de ceux qui sont en proie au stress,
à l’angoisse. Dans un contexte d’insécurité, le psalmiste se rappelle ce que Dieu
est pour lui : un appui solide, un guide, un
Dieu digne de confiance, contrairement
aux idoles qui sont muettes. Il peut
remettre sa vie entre les mains du
Seigneur et le remercier de l’avoir délivré
de ses ennemis. L’affirmation du v. 6 fait
partie des paroles prononcées par Jésus"
sur la croix (Luc 23.46, p. 1823).
9
6
8
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
tu m'avais assuré une forte position.
Mais tu t'es détourné de moi,
et me voilà plongé dans le désarroi.
9 Seigneur, je t'appelle à mon secours ;
toi qui es mon Maître, je t'implore.
10 Que gagnerais-tu si je mourais,
si je descendais dans la tombe ?
Celui qui n'est plus que poussière peut-il te louer encore,
peut-il proclamer ta fidélité ?
11 Seigneur, écoute, accorde-moi ton appui ;
Seigneur, viens à mon secours.
30.7
Je me croyais tranquille
et je disais :
« Rien ne me mettra jamais en danger. »
Tu as changé ma plainte en danse de joie,
tu m'as ôté mon vêtement de deuil,
tu l'as remplacé par un habit de fête.
13 Alors, de tout mon cœur je n'en finirai pas
de célébrer ta gloire par mes chants.
Seigneur mon Dieu, je te louerai toujours.
12
Seigneur, c'est toi qui es ma sécurité
31
@ 1386
Du répertoire du chef de chorale. Psaume appartenant au
recueil de David.
(30) 2 J'ai recours à toi, Seigneur ;
ne me laisse pas déçu, jamais !
Au nom de ta loyauté, mets-moi en lieu sûr.
3 Tends vers moi une oreille attentive
et viens vite me délivrer.
Sois pour moi un rocher fortifié,
une forteresse où je trouve le salut.
4 Oui, tu es bien mon rocher fortifié.
Parce que tu es fidèle à toi-même,
sois mon guide et mon berger.
5 Fais-moi échapper au piège qu'on m'a tendu,
car c'est toi qui es ma sécurité.
6 Je me remets entre tes mains, Seigneur,
toi qui m'as pris en charge, Dieu fidèle.
7 Je déteste le culte qu'on rend aux faux dieux ;
moi, je me confie en toi, Seigneur.
1
Je veux crier ma joie pour ta bonté,
car tu as vu ma misère, tu as reconnu ma détresse.
9 Tu ne m'as pas laissé tomber aux mains de l'ennemi,
tu m'as remis sur pied, tu m'as rendu la liberté.
8
Accorde-moi ton appui, Seigneur,
je suis dans la détresse, corps et âme,
mes yeux se voilent, tant j'ai de chagrin.
11 Ma vie décline sous l'effet des tourments,
les années passent, je m'épuise en soupirs.
10
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
PSAUMES / Chap. 31 à 32
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Les torts que j'ai m'ont fait perdre toute énergie,
mes dernières forces s'en vont.
12 Tous mes adversaires me couvrent d'insultes
et mes voisins en rajoutent.
Ceux qui me connaissent ont peur de moi ;
s'ils me rencontrent dans la rue, ils me fuient.
13 On ne me connaît plus, on m'a oublié
comme un mort, comme un objet hors d'usage.
14 J'entends ce que les gens disent contre moi,
la terreur m'entoure de toutes parts,
ils se concertent contre moi, ils complotent pour m'ôter la vie.
Mais moi, je me fie à toi, Seigneur ;
Je dis : « Mon Dieu, c'est toi. »
16 A tout moment ma vie est entre tes mains ;
arrache-moi aux griffes de mes ennemis, de mes persécuteurs.
17 Fais-moi bon accueil, à moi, ton serviteur ;
dans ta bonté, sauve-moi.
18 Seigneur, ne me laisse pas déçu d'avoir fait appel à toi.
Honte plutôt à ces gens sans foi ni loi !
Qu'ils soient réduits au silence de la mort !
19 Fais qu'ils deviennent muets,
ces menteurs pleins d'arrogance et de mépris,
ces insolents qui accablent un fidèle.
20 Mais Seigneur, quel grand bienfait tu réserves à tes fidèles !
Tout le monde peut voir que tu l'accordes
à ceux qui ont recours à toi.
21 Tu les abrites en ta présence,
hors de portée des intrigues humaines.
Tu les caches à l'abri,
loin des mauvaises langues.
15
Seigneur, merci de m'avoir montré ta bonté merveilleuse,
à moi qui étais comme une ville assiégée.
23 J'étais troublé, au point de dire :
« Me voilà chassé loin de ton regard. »
Mais tu m'as entendu quand je te suppliais,
quand je t'appelais à mon secours.
22
Aimez le Seigneur, vous tous ses fidèles,
car le Seigneur veille sur ceux qui croient en lui.
Quant aux arrogants, il leur rend largement
la monnaie de leur pièce.
25 Vous tous qui comptez sur le Seigneur,
ressaisissez-vous et reprenez courage.
24
Le bonheur d'être pardonné
32
@ 1387
Poème chanté appartenant au recueil de David.
Heureux celui que Dieu décharge de sa faute,
(31) et qui est pardonné du mal qu'il a commis !
2 Heureux l'homme que le Seigneur ne traite pas en coupable,
et qui est exempt de toute mauvaise foi !
1
Tant que je ne reconnaissais pas ma faute,
mes dernières forces s'épuisaient en plaintes quotidiennes.
4 Car de jour et de nuit, Seigneur,
3
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
9
6
9
PSAUMES / Chap. 32 à 33
Joie retrouvée
Ps 32
Celui qui a fait du tort refuse souvent
d’admettre sa responsabilité. Il en découle un mal-être profond. Au contraire,
avouer une faute libère et permet de
retrouver la joie et la paix. Une fois que
nous acceptons de reconnaître que nous
avons mal agi, nous pouvons nous
réconcilier avec les autres, et la relation
avec Dieu peut être complètement rétablie. Quand on vit une telle expérience,
on a envie de la partager avec tout le
monde.
En musique
Ps 33
Dieu est fidèle : quand il dit quelque
chose, il le fait. Il prend soin de sa
création et de chacune de ses créatures.
Il veille sur la vie de son peuple. Ceux qui
ont confiance en lui sont joyeux. Ils
manifestent leur joie par la musique et
le chant. Les psaumes sont eux-mêmes
des chants qui étaient accompagnés par
des instruments de musique.
9
7
0
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
tes coups pleuvaient sur moi, et j'étais épuisé,
comme une plante au plus chaud de l'été.
Pause
5 Mais je t'ai avoué ma faute, je ne t'ai pas caché mes torts.
Je me suis dit : « Je suis rebelle au Seigneur,
je dois le reconnaître devant lui. »
Et toi, tu m'as déchargé de ma faute.
Pause
32.1
Heureux celui
que Dieu décharge de sa faute,
et qui est pardonné
du mal qu’il a commis !
Voilà pourquoi tous les fidèles devraient t'adresser leur prière
quand ils découvrent leur faute.
Si le danger menace de les submerger
ils resteront hors d'atteinte.
7 Tu es un abri pour moi,
tu me préserves de la détresse.
Je crierai ma joie
pour la protection dont tu m'entoures.
Pause
6
Je vais t'enseigner et t'indiquer le chemin à suivre,
dit le Seigneur.
Je vais te donner un conseil,
je garde les yeux fixés sur toi :
9 Ne sois pas aussi stupide que le cheval ou le mulet,
dont il faut maîtriser les élans avec un mors et une bride ;
alors il ne t'arrivera rien.
8
Le méchant se prépare beaucoup d'ennuis,
mais le Seigneur entoure de bonté celui qui lui fait confiance.
11 Que le Seigneur soit votre joie, vous les fidèles ;
émerveillez-vous, criez votre joie,
vous les hommes au cœur droit.
10
Louange au Dieu créateur et sauveur
33
@ 1388
Criez votre joie pour le Seigneur, vous les fidèles ;
hommes droits, le louer est votre privilège.
(32) 2 Louez le Seigneur au son de la lyre,
célébrez-le sur la harpe à dix cordes.
3 Chantez en son honneur un chant nouveau,
faites la plus belle musique en l'acclamant.
1
Ce que le Seigneur dit est sans détour,
et tout ce qu'il fait est solide et sûr.
5 Il aime l'ordre et le droit.
La terre est pleine de la bonté du Seigneur.
6 D'un mot le Seigneur a créé le ciel,
d'un ordre toute la troupe des étoiles.
7 Il rassemble l'eau des mers derrière une digue,
il retient prisonnier le grand océan.
8 Que toute la terre redoute le Seigneur,
que tous ses habitants tremblent devant lui !
4
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
PSAUMES / Chap. 33 à 34
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
9
Car il parle, et ce qu'il dit arrive ;
aussitôt dit, aussitôt fait.
Le Seigneur déjoue les plans des nations,
il fait obstacle aux projets des peuples.
11 Mais les plans du Seigneur sont définitifs,
ce qu'il a projeté tient de siècle en siècle.
12 Heureuse la nation qui a le Seigneur comme Dieu ;
heureux le peuple qu'il a choisi comme son bien personnel !
10
Du haut du ciel, le Seigneur plonge son regard,
il aperçoit tous les humains.
14 De l'endroit où il siège, il observe
tous les habitants de la terre.
15 Lui qui leur a créé à tous intelligence et volonté,
il prend garde à ce qu'ils font.
13
A la guerre, si le roi est sauvé,
il ne le doit pas à ses nombreuses troupes ;
et si le combattant s'en tire,
ce n'est pas grâce à sa grande vigueur.
17 Le cheval n'est qu'un secours illusoire,
sa grande force
ne met pas pour autant le cavalier hors de danger.
18 Mais le Seigneur suit du regard ses fidèles,
ceux qui comptent sur sa bonté,
19 pour les arracher à la mort
et les garder en vie, même en temps de famine.
20 Quant à nous, nous comptons sur le Seigneur ;
notre secours et notre bouclier, c'est lui.
21 A cause de lui, notre cœur est en joie,
nous nous fions au Dieu unique.
22 Que le Seigneur réponde à notre attente
et nous accorde sa bonté !
16
Le Seigneur m'a délivré de toutes mes craintes
34
@ 1389
Du recueil de David. Devant Abimélek, David s'était fait
passer pour fou. Après avoir été mis à la porte par celui-ci, il
(33) prononça les paroles que voici.
2 Je veux remercier le Seigneur en tout temps.
Que ma bouche ne cesse pas de le louer !
3 Le Seigneur est toute ma fierté.
Vous, les humbles, réjouissez-vous de m'entendre le louer.
4 Joignez-vous à moi pour dire la grandeur du Seigneur.
Ensemble, proclamons bien haut qui il est.
5
1
Je me suis adressé au Seigneur et il m'a répondu,
il m'a délivré de toutes mes craintes.
Ceux qui lèvent les yeux vers lui rayonnent de joie ;
la honte n'assombrit plus leur front !
7 Voilà un pauvre qui a crié au secours ; le Seigneur l'a entendu
et l'a sauvé de tout ce qui l'angoissait.
8 L'ange du Seigneur monte la garde autour des fidèles
et les met hors de danger.
9 Éprouvez et constatez combien le Seigneur est bon.
6
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Ps 34
Hors de danger
"
"
Poursuivi par Saül , David s’était réfugié chez les Philistins, où il espérait
passer inaperçu. Mais reconnu, il dut se
faire passer pour fou pour leur échapper.
En lien avec ce moment difficile, le
psaume est la prière d’un homme qui
désire se laisser guider par Dieu, malgré
les difficultés. Le psalmiste remercie le
Seigneur de l’avoir aidé à surmonter le
danger. Le pauvre qui appelle au secours
(v. 7) peut représenter tout croyant qui
s’adresse à Dieu avec confiance. Il sait
que le Seigneur n’épargne pas l’épreuve
à celui qui lui est fidèle, mais qu’il
promet de l’en délivrer.
9
7
1
PSAUMES / Chap. 34
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
"
Heureux l'homme qui a recours à lui !
10 Vous qui appartenez au Seigneur, reconnaissez son autorité ;
rien ne manque à ceux qui lui sont soumis.
11 Les puissants ne sont pas à l'abri de la disette et de la faim,
mais ceux qui s'adressent au Seigneur
ne manquent d'aucun bien.
Venez, mes enfants, écoutez-moi ;
je veux vous apprendre à honorer le Seigneur :
13 Si quelqu'un aime la vie et s'il désire vivre heureux,
14 il doit se garder de médire, se garder de mentir,
15 s'écarter du mal, pratiquer le bien
et rechercher la paix avec persévérance.
16 Le Seigneur garde les yeux sur les fidèles,
prêt à entendre leur appel.
12
DAVID : L’ÉTOFFE D’UN HÉROS
Place aux jeunes
David est le plus jeune de huit frères, berger
du troupeau familial. Le prophète Samuel" vient
lui annoncer que Dieu l’a choisi pour devenir
roi d’Israël (1 Sam 16.1-13). David reçoit alors
l’Esprit de Dieu. Parce qu’il sait jouer de la
lyre, il est appelé pour adoucir par sa musique les moments de dépression du roi Saül"
(1 Sam 16.14-23).
Combat singulier
Un jour, les Philistins défient les armées du roi Saül et le Dieu d’Israël avec leur soldat
géant, Goliath. Seul David ose relever le défi. S’appuyant sur Dieu et grâce à son habileté à
manier la fronde, il frappe en plein front le géant, qui s’écroule terrassé. David devient un
héros pour le peuple d’Israël (1 Sam 17).
Chef de guerre
Les succès de David rendent Saül jaloux, ce qui oblige David à le fuir (1 Sam 18.6-16).
Avec une troupe de mercenaires, il protège des villages isolés qui lui offrent en
reconnaissance abri et nourriture (1 Sam 22). Saül meurt dans une bataille, David le
pleure sincèrement (2 Sam 1.11-12).
David devient roi
A l’âge de 30 ans, grâce à sa popularité, David devient roi de la tribu de Juda à Hébron
(2 Sam 2.1-7). Sept ans plus tard il règne sur tout le peuple d’Israël (2 Sam 5.1-5). Il fait de
Jérusalem la capitale de son royaume (2 Sam 5.6-10) et il y installe le coffre sacré qui
marque le lieu de la présence de Dieu (2 Sam 6). Par le prophète Natan", Dieu lui promet
que ses descendants régneront toujours sur Israël (2 Sam 7). Au sommet de sa gloire,
David dérape : il couche avec Batchéba", la séduisante femme d’un de ses généraux qu’il
fait assassiner (2 Sam 11). David ouvre ainsi la porte à la violence dans sa propre famille
(2 Sam 12.10).
9
7
2
L’héritage de David
David aime Dieu de tout son cœur, il est musicien et poète. La tradition lui attribue un
grand nombre de psaumes, ces prières chantées après lui dans le temple de Jérusalem
(Ps 3.1).
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
PSAUMES / Chap. 34 à 35
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Le Seigneur s'oppose à ceux qui font le mal,
afin d'éliminer leur nom du pays.
18 Dès que les fidèles appellent au secours, le Seigneur entend
et les délivre de toutes leurs angoisses.
19 Il est proche de ceux qui ont le cœur brisé,
il sauve ceux qui ont l'esprit abattu.
20 Le fidèle endure de nombreux maux,
mais le Seigneur le délivre de tous,
21 il veille sur tous les membres de son corps,
pour qu'on ne lui brise aucun os.
22 Le méchant mourra de sa méchanceté,
et ceux qui en veulent aux fidèles devront en subir la peine.
23 Le Seigneur sauve la vie de ses serviteurs ;
il n'y a pas de condamnation pour ceux qui ont recours à lui.
17
Supplication d'un innocent traîné en justice
35
@ 1390
Du recueil de David.
Seigneur, sois l'adversaire de mes adversaires,
(34) fais la guerre à ceux qui me font la guerre.
2 Empoigne le petit et le grand boucliers,
interviens pour me secourir.
3 Brandis la lance et la hache à double tranchant
contre ceux qui me persécutent.
J'attends que tu me dises : « C'est moi qui vais te sauver. »
1
Honte et déshonneur à ceux qui veulent ma mort !
Qu'ils reculent, déçus dans leurs espoirs,
ceux qui projettent de me faire du mal !
5 Qu'ils soient comme une paille emportée par le vent,
quand l'ange du Seigneur les pourchassera ;
6 que leur route devienne sombre et glissante,
quand l'ange du Seigneur les poursuivra !
7 Sans qu'ils aient rien à me reprocher,
ils ont préparé un piège pour moi,
ils ont creusé une fosse pour que j'y tombe.
8 Qu'un désastre imprévu les atteigne,
qu'ils soient pris à leur propre piège
et tombent dans la fosse qu'ils ont creusée !
4
34.19
Il est proche de ceux qui ont le cœur brisé,
il sauve ceux qui ont l’esprit abattu.
Mais moi, je serai plein de joie grâce au Seigneur,
je pourrai me réjouir de son secours.
10 Du plus profond de mon être je dirai :
« Seigneur, tu n'as pas ton pareil :
tu délivres le pauvre des adversaires trop forts pour lui ;
tu délivres le malheureux de ceux qui le dépouillaient. »
9
De faux témoins se présentent ;
on me questionne sur des faits que j'ignore.
12 On me rend le mal pour le bien, me voilà seul.
13 Quand mes adversaires étaient malades,
11
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Trahi !
Ps 35
Trahison, dérision, moquerie… Quand
quelqu’un est faussement accusé,
même ses amis le laissent tomber. La
victime des calomnies connaît un véritable cauchemar. La technique de ceux
qui l’enfoncent est bien rôdée, ils lui
rendent le mal pour le bien. Tant
d’humiliations et de souffrances pourraient anéantir le croyant, s’il n’avait pas
la certitude que Dieu est juste, et qu’il
peut réhabiliter celui qui a été trahi. La
honte changera de camp. L’innocence et
la joie l’emporteront.
9
7
3
PSAUMES / Chap. 35
9
7
4
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
je manifestais ma tristesse,
je m'humiliais en m'abstenant de manger
– mais que ma prière revienne à moi sans effet !
14 J'agissais comme pour un ami ou un frère ;
j'étais sombre et je prenais le deuil,
comme si j'avais perdu ma propre mère.
Eux s'attroupent pour rire de ma chute,
ils se liguent contre moi.
Des étrangers, des gens que je ne connais pas,
ne cessent de me calomnier.
16 Ils rient de plus belle en me voyant trébucher,
ils me montrent leurs dents menaçantes.
15
Seigneur, resteras-tu longtemps spectateur ?
Reprends ma vie à ces lions malfaisants.
18 Je te louerai devant ton peuple réuni ;
devant cette grande foule je t'acclamerai.
19 Qu'ils cessent de s'amuser de moi,
ces gens qui me traitent à tort en ennemi ;
que ceux qui m'en veulent sans raison
cessent de se faire des clins d'œil !
20 Ils n'ont jamais un mot gentil,
mais ils inventent des calomnies
contre les gens paisibles du pays.
21 Leur gueule de fauves ouverte contre moi,
ils déclarent : « Eh, eh ! nous l'avons surpris en flagrant délit. »
17
36.6
Seigneur,
ta bonté a les dimensions du ciel
ta fidélité monte jusqu’aux nuages.
Mais toi, Seigneur, tu as vu ce qui s'est passé,
ne garde pas le silence, ne reste pas loin de moi.
23 Mon Dieu, lève-toi pour me rendre justice ;
Seigneur, réveille-toi pour défendre ma cause.
24 Tu es juste, Seigneur, rends-moi donc justice ;
mon Dieu, qu'on cesse de s'amuser de moi !
25 Ne laisse pas mes adversaires se dire :
« Ah ! nous le tenons, nous n'en avons fait qu'une bouchée. »
26 Honte et déception générale
à ceux qui se réjouissent de mon malheur !
Que ceux qui prennent un air supérieur devant moi
soient couverts de honte et d'humiliation !
22
27
Mais joie, joie suprême,
pour ceux qui se plaisent à me voir déclaré innocent !
Qu'ils disent et qu'ils répètent :
« Le Seigneur est grand,
il est heureux de donner satisfaction à son serviteur. »
28
Moi-même, je célébrerai ta fidélité
et te louerai tous les jours !
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
C'est chez toi, Seigneur, qu'est la source de la vie
36
@ 1391
Du répertoire du chef de chorale et du recueil de David, le
serviteur du Seigneur.
(35) 2 Je garde à l'esprit la formule
qui exprime la révolte du méchant :
à son avis, « avoir peur de Dieu n'a pas de sens ».
3 C'est qu'il a trop bonne opinion de lui-même
pour reconnaître sa faute et la détester.
4 Tout ce qu'il dit n'est que mensonge et tromperie ;
faire le bien n'a plus aucun sens pour lui.
5 Il prépare son mauvais coup pendant la nuit,
il suit une route qui n'est pas la bonne,
il ne rejette pas ce qui est mal.
1
Seigneur, ta bonté a les dimensions du ciel,
ta fidélité monte jusqu'aux nuages.
7 Ta loyauté va aussi haut que les plus hautes montagnes ;
tes décisions sont profondes comme le grand océan.
Seigneur, tu viens au secours des hommes et des bêtes.
8 Que ta bonté est précieuse, ô Dieu !
Les humains cherchent refuge sous tes ailes.
9 Tu les combles des richesses de ta maison,
tu les fais boire au fleuve de ta bonté.
10 C'est chez toi qu'est la source de la vie,
c'est ta lumière qui éclaire notre vie.
6
Maintiens ta bonté pour ceux qui te connaissent,
reste un Dieu loyal pour les hommes au cœur droit.
12 Que l'arrogant n'arrive pas jusqu'à moi,
que les méchants ne puissent me chasser !
13 Ici, chez toi, tombent les gens malfaisants,
ils sont renversés, sans pouvoir se relever.
11
Ne t'irrite pas du succès des méchants
37
@ 1392
Du recueil de David.
Ne t'irrite pas contre les gens malfaisants,
(36) ne sois pas envieux de ceux qui font le mal :
2 ils se faneront vite, comme l'herbe,
comme la verdure ils se dessécheront.
1
Fais confiance au Seigneur, agis comme il faut,
et tu resteras au pays, tu y vivras en paix ;
4 Trouve auprès du Seigneur ton plaisir le plus grand,
et il te donnera ce que tu lui demandes.
3
Remets ta vie au Seigneur,
compte sur lui, et il fera le nécessaire.
6 Grâce à lui ta bonne foi apparaîtra comme le jour qui se lève,
et ton bon droit comme le soleil en plein midi.
5
7
Reste en silence devant le Seigneur,
attends-le avec patience.
Ne t'irrite pas si certains réussissent et si d'autres intriguent.
8
Renonce à la colère, laisse tomber ta fureur.
Ne t'irrite pas, cela ne produirait que du mal.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
PSAUMES / Chap. 36 à 37
Dieu, le ciel,
la mer et les montagnes
Ps 36
Le « méchant » est l’homme qui se suffit
à lui-même, qui ne reconnaît pas qu’il a
besoin de Dieu. Par contre, ceux qui
connaissent Dieu savent qu’il est bienveillant envers eux. Sa bonté les réconforte et les rend joyeux. Le psalmiste
compare les perfections de Dieu à ce
qu’il a vu de plus grand dans la nature : le
ciel, les montagnes, l’océan. Le croyant
est sûr que le bien triomphe du mal, que
la lumière fait reculer l’obscurité, et que
la bonté de Dieu l’emporte sur la
méchanceté humaine.
Pas juste !
Ps 37
Souvent on constate que des gens
mauvais réussissent d’une manière insolente. Pendant ce temps-là, on voit des
personnes justes et bonnes qui font face
à mille difficultés et à la pauvreté. Cela
peut sembler très injuste et même
scandaleux. Le psaume médite longuement sur la vraie réussite. Avoir une vie
juste et libre, c’est vivre en respectant la
loi du Seigneur et s’en remettre à lui
pour toutes choses.
9
7
5
PSAUMES / Chap. 37
Le dernier mot
Ps 37
Le psalmiste observe le monde et décrit
ce qu’il voit. Finalement, les méchants
deviennent les esclaves de leurs mauvais penchants et ils se perdent. Par
contre, les justes sont sauvés par Dieu
qui les protège. Le psaume montre que
Dieu finit par exercer sa justice et que le
mal ne triomphe pas sur le bien.
9
7
6
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Car ceux qui font le mal seront éliminés,
mais ceux qui comptent sur le Seigneur posséderont le pays.
10 D'ici peu, le méchant aura disparu ;
tu auras beau chercher, tu n'en trouveras plus trace.
11 Mais les humbles posséderont le pays
et jouiront d'un large dédommagement.
9
Le méchant intrigue contre le fidèle,
il lui montre des dents menaçantes.
13 Mais le Seigneur se met à rire de lui,
car il voit venir le jour de la revanche.
12
Les méchants tirent l'épée, ils tendent leur arc
pour abattre le pauvre et le malheureux,
pour tuer ceux qui suivent le droit chemin.
15 Mais leur propre épée leur percera le cœur
et leur arc se cassera.
14
Le peu que possède le fidèle
vaut mieux que les richesses de tous les méchants,
17 car le pouvoir des méchants sera brisé,
mais les fidèles ont l'appui du Seigneur.
16
Le Seigneur s'intéresse à la vie
de ceux qui sont irréprochables.
Le pays dont ils sont les héritiers
leur est acquis pour toujours.
19 Eux-mêmes garderont la tête haute
quand viendra le malheur,
et dans les temps de famine
ils auront plus qu'il ne faut.
18
20
Oui, les méchants périront,
les ennemis du Seigneur
ne tiendront pas plus que les fleurs des prés ;
ils partiront, ils partiront en fumée.
Le méchant emprunte sans rembourser,
mais le fidèle donne largement.
22 Ceux que Dieu bénit posséderont le pays,
ceux qu'il maudit seront éliminés.
23 Quand la conduite d'un homme lui plaît,
le Seigneur lui donne d'avancer avec assurance dans la vie.
24 Si cet homme vient à tomber, il ne reste pas à terre,
car le Seigneur le prend par la main.
21
J'ai été jeune et me voilà vieux ;
jamais je n'ai vu un fidèle abandonné,
ni ses enfants réduits à mendier leur pain.
26 Tous les jours il prête généreusement
et ses enfants en tirent encore profit.
25
Si tu fuis le mal et pratiques le bien,
tu resteras pour toujours au pays,
28 car le Seigneur aime qu'on respecte le droit
et il n'abandonne pas ses fidèles.
27
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
PSAUMES / Chap. 37 à 38
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Il les garde pour toujours,
la race des méchants sera éliminée.
29 Mais les fidèles posséderont le pays,
ils y habiteront définitivement.
Le fidèle peut dire ce qui est sage,
c'est lui qui peut énoncer le droit,
31 car la loi de son Dieu lui tient à cœur,
et il reste à l'abri des faux pas.
30
32
33
34
Le méchant épie le fidèle et cherche à le faire mourir.
Mais le Seigneur n'abandonne pas le fidèle entre ses griffes.
Si celui-ci passe en jugement,
le Seigneur ne le laisse pas condamner.
Si tu comptes patiemment sur le Seigneur,
si tu suis le chemin qu'il te trace,
il te fera l'honneur de posséder le pays,
et tu verras les méchants éliminés.
J'ai vu le méchant devenir tyran
et se dresser comme un arbre plein de sève.
36 En repassant par là : plus personne ;
je l'ai cherché, mais sans succès.
35
37.28
Le Seigneur aime qu’on respecte le droit
et il n’abandonne pas ses fidèles.
Observe celui qui est honnête,
regarde bien celui qui est simple et droit.
Tu le constateras : l'avenir d'un tel homme, c'est le bonheur.
38 Mais ceux qui font le mal sont supprimés d'un seul coup ;
il n'y a aucun avenir pour les méchants.
37
Le Seigneur sauve les fidèles,
il est leur refuge au temps de la détresse.
40 Il leur vient en aide et les met à l'abri,
oui, à l'abri des méchants, et il les sauve,
puisqu'ils ont eu recours à lui.
39
Prière d'un malade qui reconnaît ses fautes
38
@ 1393
Psaume appartenant au recueil de David. Pour se rappeler
au souvenir de Dieu.
(37) 2 Seigneur, tu es fâché contre moi,
mais ne me condamne pas ;
tu es indigné contre moi,
mais renonce à me punir.
3 Je suis la cible de tes flèches, ton poing m'a jeté à terre.
4
1
Plus rien n'est intact en mon corps :
c'est l'effet de ta sévérité.
Plus rien n'est en bon état dans mes os :
c'est le résultat de ma faute.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
9
7
7
PSAUMES / Chap. 38 à 39
Un fardeau trop lourd
Ps 38
Le psalmiste ressent son état comme le
résultat de sa faute. Il en décrit les
symptômes : il en a plein le dos, sa faute
est comme un fardeau qui lui pèse.
Attention à ne pas se servir de cet
exemple pour accuser une personne
souffrante d’être responsable de ce qui
lui arrive. Ajouter de la culpabilité au
drame d’une maladie grave est inadmissible. La plupart du temps, cela n’a rien à
voir avec une faute commise. Ici, le
psalmiste se sent rejeté, l’éloignement
de ses amis accentue sa douleur et son
angoisse. Seul Dieu peut encore venir à
son secours.
9
7
8
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
5
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Mes torts s'entassent plus haut que ma tête,
ils pèsent sur moi comme un fardeau trop lourd.
Mes plaies sentent mauvais et s'infectent :
c'est la conséquence de ma stupidité.
7 Je suis abattu, accablé à l'extrême,
je passe mes journées dans le deuil.
6
Je sens une brûlure dans les reins,
plus rien n'est intact en mon corps.
9 Je suis sans force, complètement fourbu,
mon cœur m'arrache des gémissements.
8
Seigneur, tu vois bien ce que je désire,
et tu n'ignores rien de mes soupirs.
11 J'ai le cœur battant, mes forces m'abandonnent,
mes yeux n'ont plus la moindre étincelle de vie.
10
Mes amis, mes compagnons habituels,
se tiennent à l'écart de mes tourments ;
mes proches restent maintenant à distance.
13 Ceux qui souhaitent ma mort me tendent des pièges ;
ceux qui désirent mon malheur parlent pour me nuire
et passent leur temps à me calomnier.
12
Mais moi, je fais le sourd, je n'écoute pas ;
comme si j'étais muet, je ne souffle mot.
15 Je suis comme un homme qui n'entend pas,
je ne réplique rien.
14
Vers toi, Seigneur, je me tourne avec espoir,
j'attends ta réponse, Seigneur mon Dieu.
17 Je te l'ai demandé, en effet :
empêche-les de s'amuser à mes dépens
et de prendre un air supérieur devant moi
quand je fais un faux pas.
16
18
19
Je suis bien près de m'évanouir, et ma douleur est toujours là.
Oui, j'avoue mes torts et je reste angoissé par ma faute.
Mes ennemis sont bien vivants et puissants ;
ils sont nombreux à m'en vouloir sans raison.
21 Ils me rendent le mal pour le bien,
ils me reprochent de courir après le bien.
20
Seigneur, ne m'abandonne pas ;
mon Dieu, ne reste pas loin de moi.
23 Viens vite à mon secours, Seigneur, mon sauveur.
22
Laisse-moi du répit, la vie est si courte...
39
@ 1394
Du répertoire du chef de chorale et du recueil de
Yedoutoun. Psaume appartenant au recueil de David.
(38) 2 J'avais dit : « Je veux surveiller mes réactions,
pour ne rien dire qui me mette en tort ;
je veux garder comme un bâillon sur la bouche,
tant que je suis en présence des méchants. »
1
PSAUMES / Chap. 39 à 40
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Je suis donc resté muet, silencieux,
j'ai renoncé à dire quelque chose.
Mais ma souffrance n'a fait qu'augmenter.
4 Je bouillonnais intérieurement,
chaque soupir était comme une brûlure.
Alors j'ai fini par parler :
3
Seigneur, fais-moi savoir quand finira ma vie,
oui, combien de temps j'ai à vivre ;
que je connaisse la durée de mon sursis.
6 Quelques largeurs de main, c'est toute la mesure
de ce que tu me donnes à vivre.
Devant toi, mon existence est comme rien.
Même bien vivant, l'homme n'est qu'un souffle.
Pause
7 Il va, il vient, mais ce n'est qu'un mirage ;
il s'agite, mais ce n'est que du vent.
Il amasse des biens, mais sans savoir qui les recueillera.
5
Alors, Seigneur, à quoi puis-je m'attendre ?
Tu es le seul sur qui je puisse compter.
9 Délivre-moi de tous ceux qui me trahissent ;
ne laisse pas les sots rire de moi.
10 Je reste donc muet, je ne proteste plus,
puisque c'est toi qui m'as mis dans cet état.
11 Mais renonce à me frapper davantage,
je n'en peux plus des coups que ta main me porte.
12 Tu corriges l'homme en punissant ses fautes ;
comme un ver dans le fruit, tu ronges ce qu'il aime.
L'homme : du vent, rien de plus.
8
Pause
39.8
Alors, Seigneur,
à quoi puis-je m’attendre ?
Tu es le seul
sur qui je puisse compter.
13
Seigneur, écoute ma prière, sois attentif à mon appel,
ne reste pas indifférent à mes larmes,
car je ne suis chez toi qu'un étranger,
un homme sans droit, comme tous mes ancêtres.
14
Laisse-moi un peu de répit,
pour que je retrouve le sourire
avant de m'en aller et de n'être plus rien.
Que tous sachent ce que tu as fait pour moi !
@ 1395
(V. 14-18 : voir 70.2-6)
40
1 Du répertoire du chef de chorale. Psaume appartenant au
recueil de David.
(39) 2 J'ai compté fermement sur le Seigneur,
il s'est penché vers moi, il a entendu mon appel.
3 Il m'a retiré du puits infernal, de la boue sans fond.
Il m'a remis debout, les deux pieds sur le roc ;
il a rendu ma démarche assurée.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
A bout de souffle
Ps 39
Le psalmiste est malade, il souffre, il va
bientôt mourir. Il retient son souffle,
n’osant même plus prier. Il a peur de
suivre l’exemple des « méchants », qui
accusent Dieu de tous leurs malheurs.
Mais ses pensées refoulées s’accumulent et finissent pas exploser dans une
plainte qui le libère. Cherche-t-il à obtenir
un délai de grâce, ou veut-il simplement
se préparer à mourir ? Le croyant ne sait
pas à quoi s’attendre, mais il est sûr qu’il
peut compter sur son Seigneur.
9
7
9
PSAUMES / Chap. 40
Au fond du trou
Ps 40
La boue évoque le fond d’un puits.
Quiconque y tombe se trouve en grave
danger, impuissant à se sauver luimême. Le psalmiste est tiré du trou et
remis sur pied grâce à l’intervention de
Dieu. Une expérience de délivrance aussi
forte conduit à une nouvelle compréhension de la relation avec Dieu. Dieu
demande qu’on l’écoute plutôt que
d’avoir une pratique religieuse superficielle. Le croyant est conscient du mal
qui rôde autour de lui et en lui.
Cependant, il éprouve une grande
confiance : il sait que le Seigneur va le
protéger. Il veut faire partager aux autres
la force de son espérance.
9
8
0
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Il a mis sur mes lèvres un chant nouveau,
un chant de louange pour lui, notre Dieu.
Beaucoup en seront témoins,
ils reconnaîtront l'autorité du Seigneur
et lui donneront leur confiance.
5 Heureux l'homme qui se fie au Seigneur,
sans un regard pour ceux qui font pression sur lui
et s'empêtrent dans le mensonge !
4
Que de merveilles tu as réalisées,
Seigneur mon Dieu ! Tu n'as pas ton pareil.
Et que de projets en notre faveur !
Il y en a trop pour que je puisse tout raconter, tout dire.
7 Ce qui te fait plaisir, ce n'est pas un sacrifice ou une offrande
– tu me l'as bien fait comprendre.
Ce que tu demandes,
ce n'est pas des animaux brûlés sur l'autel
ou des sacrifices pour obtenir le pardon.
8 Alors j'ai dit : « Je viens moi-même à toi.
Dans le livre je trouve écrit ce que je dois faire. »
9 Mon Dieu, j'ai plaisir à t'obéir,
et je garde ta Loi tout au fond de mon cœur.
10 Dans la grande assemblée
j'annonce la bonne nouvelle : le Seigneur délivre.
Je ne me tairai pas, tu le sais bien, Seigneur.
11 Je ne garde pas secrète la délivrance que tu m'as accordée,
mais je dis que tu es un vrai sauveur.
Devant la grande assemblée je ne cache pas ta fidèle bonté.
12 Toi, Seigneur, tu ne me fermeras pas ton cœur,
et ta fidèle bonté sera ma constante sauvegarde.
6
*
De partout, des malheurs m'ont assailli,
je ne peux plus les compter.
Je subis les conséquences de mes fautes,
je ne supporte plus de les voir.
J'en ai plus que de cheveux sur la tête,
je suis complètement dépassé.
14 Seigneur, veuille me délivrer ;
Seigneur, viens vite à mon aide.
15 Honte et déception tout à la fois à ceux qui veulent ma mort !
Que ceux qui prennent plaisir à mon malheur
reculent déshonorés !
16 Que ceux qui ricanent à mon sujet
soient sans réaction sous le poids de leur honte !
13
Mais que tous tes fidèles, grâce à toi,
soient débordants de joie,
et que tous ceux qui t'aiment, toi le Sauveur,
ne cessent de proclamer : « Le Seigneur est grand ! »
18 Moi, je suis pauvre et malheureux,
mais le Seigneur me témoigne son estime.
Mon secours et ma sécurité, c'est toi. Mon Dieu, ne tarde pas.
17
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Prière d'un homme persécuté
41
@ 1396
Du répertoire du chef de chorale. Psaume appartenant au
recueil de David.
(40) 2 Heureux l'homme qui prête attention aux faibles !
Le jour où tout va mal pour lui, le Seigneur le tire de danger.
3 Le Seigneur le garde en vie et le rend heureux sur la terre,
sans le laisser tomber entre les griffes de ses ennemis.
4 Le Seigneur le soutient sur son lit de souffrances,
en l'entourant de soins pendant sa maladie.
1
Quant à moi, je m'adresse au Seigneur :
« Fais-moi la grâce de me guérir ;
c'est vrai, je suis en faute devant toi. »
6 Mes ennemis disent méchamment de moi :
« Quand crèvera-t-il, qu'on n'entende plus parler de lui ? »
7 Si l'un d'eux vient me voir, c'est pour me calomnier ;
il fait provision de mensonges,
et sitôt dehors, il va les colporter.
8 Ceux qui ne m'aiment pas se rassemblent
pour chuchoter à mon sujet et combiner mon malheur :
9 « C'est une vilaine affaire qu'il a là, disent-ils ;
il s'est mis au lit, il ne s'en relèvera pas. »
10 Mon meilleur ami lui-même, celui en qui j'avais confiance,
avec qui je partageais mon pain, s'est tourné contre moi.
11 Mais toi, Seigneur, fais-moi la grâce de me relever,
et je prendrai ma revanche sur eux.
5
Voici comment je saurai que tu es pour moi :
c'est que mon ennemi cesse de chanter victoire à mon sujet.
13 Et moi, tu me maintiendras dans l'innocence,
tu me garderas toujours en ta présence.
12
*
14
Merci au Seigneur, au Dieu d'Israël !
Remerciez-le en tout temps.
Amen, oui, qu'il en soit bien ainsi !
DEUXIÈME LIVRE
Psaumes 42–72
Comme une biche soupire...
42
@ 1397
Du répertoire du chef de chorale. Poème chanté appartenant au recueil de la confrérie de Coré.
(41) 2 Comme une biche soupire après l'eau du ruisseau,
moi aussi, je soupire après toi, ô Dieu.
1
J'ai soif de Dieu, du Dieu vivant.
Quand pourrai-je enfin entrer dans son temple,
pour me présenter devant lui ?
4 Jour et nuit, j'ai ma ration de larmes,
car on me dit sans cesse :
« Ton Dieu, que fait-il donc ? »
3
5
Je veux laisser revenir les souvenirs émouvants
du temps où j'avançais en tête du cortège
vers la maison de Dieu, avec la foule en fête,
criant à Dieu sa reconnaissance et sa joie.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
PSAUMES / Chap. 41 à 42
Heureux avant tout
Ps 41
La première série de psaumes s’achève
avec ce Ps 41, qui commence par
« Heureux… » comme le psaume 1.
C’est une promesse de bonheur, plutôt
inattendue alors que tout va mal pour le
psalmiste. Il est malade, il est tout seul.
Ses ennemis colportent des mensonges
sur lui. Son meilleur ami le trahit.
Pourtant il garde confiance et il en
appelle à Dieu.
Les vagues contre le rocher
Ps 42
Ce poème est attribué à un descendant
de Coré. Cette famille de prêtres formait
un groupe de chanteurs au service du
temple de Jérusalem.
Le psalmiste est attaqué dans sa foi. Il
reprend des forces auprès de Dieu. Exilé
au nord du pays, dans le paysage
chaotique des sources du Jourdain, il
lutte contre les vagues déferlantes de sa
souffrance qu’il compare à un torrent
ravageur. Mais malgré les remous, une
chose reste stable : les rochers. Ceux-ci
lui rappellent qu’il peut s’appuyer sur la
bonté du Seigneur, solide comme un roc,
et qu’il peut continuer à chanter pour
Dieu.
9
8
1
Pourquoi lire ce livre ?
Des quatre évangiles, celui-ci est sans doute le plus facile d’approche pour des
lecteurs d’aujourd’hui. Les premiers lecteurs de Luc n’étaient pas de tradition juive.
L’auteur prend donc la peine d’expliquer chaque événement et de le replacer dans son contexte
historique et culturel, car il sait que ses lecteurs ne connaissent pas les traditions. Ce récit fait
découvrir le bonheur de laisser Dieu entrer dans sa vie. Quelle que soit sa situation, chacun peut
se sentir concerné.
CONTENU
Luc ne relate pas les événements comme un reporter. Il met en valeur des thèmes qu’il juge importants
pour la foi :
. Dieu offre la libération et le salut à tous, juifs et païens.
. La joie de Dieu est souvent exprimée dans ce livre, par des paraboles ou des gestes et des paroles de
pardon (chap. 15).
. L’Esprit Saint est à l’œuvre tout au long de la vie de Jésus".
. La Bonne Nouvelle de l’amour de Dieu s’adresse en priorité aux pauvres, aux exclus, aux pécheurs.
. A chacune des étapes importantes de sa vie, Jésus prie et exprime sa proximité avec Dieu, son Père.
GENRE ET AUTEUR
Luc, un médecin, fut sans doute l’un des derniers
compagnons de Paul" (Col 4.14, p. 2023 ;
2 Tim 4.11, p. 2047). Il a enquêté auprès des
témoins de la vie de Jésus", et il a organisé leurs
témoignages en récit (1.1-3). C’est un vrai travail
d’historien et de théologien. Luc connaît bien les
écritures juives, les tout premiers écrits
chrétiens et l’art littéraire de son époque.
Il est marqué par la culture grecque. Son
évangile est adressé à Théophile,
dont le nom signifie « ami de Dieu ».
Il est rédigé dans les années 80-90 après J.-C.
PLAN
1.1-4
Prologue
...............................................................................................
1.5–2.52
Récits d’enfance
...............................................................................................
3.1–4.13
Prédication de Jean-Baptiste" et programme
de la mission de Jésus, Fils de Dieu
...............................................................................................
4.14–9.50
Ministère de Jésus en Galilée
...............................................................................................
9.51–19.28
Voyage vers Jérusalem
...............................................................................................
19.29–24.53 Passion, mort et résurrection de Jésus
...............................................................................................
1
7
6
9
LUC / Chap. 1
1.1-4
Luc.com
L’auteur de cet évangile et des Actes des
Apôtres a un projet précis : informer,
éclairer et soutenir la foi de ses lecteurs
et des communautés. Il construit son
récit, documenté à partir de témoignages. Il commence par les récits de
l’enfance de Jésus", genre littéraire
bien connu à l’époque pour communiquer l’identité d’un personnage important.
1.5-25
Dieu est surprise !
Qui pourrait s’attendre à voir un messager de Dieu intervenir soudainement
dans sa vie ? Dieu crée la surprise en
s’invitant au moment où on ne l’attend
plus. Le projet de Dieu pour nous ne
s’impose pas : il vient nous rejoindre
pour nous combler de bonheur. Pour
Zacharie" et Élisabeth", ce désir qu’ils
n’osaient plus porter devient possible : ils
auront un enfant malgré leur âge avancé.
C’est étonnant de voir que Dieu nous
ouvre toujours un avenir : au point d’en
rester sans voix ! L’attente nous donne le
temps de croire à l’incroyable de Dieu, et
pourtant Dieu est déjà là !
"
1
7
7
0
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Introduction
1
@ 2519
Cher Théophile,
Plusieurs personnes ont essayé d'écrire le récit des
événements qui se sont passés parmi nous. 2 Ils ont rapporté
les faits tels que nous les ont racontés ceux qui les ont vus dès le
commencement et qui ont été chargés d'annoncer la parole de
Dieu. 3 C'est pourquoi, à mon tour, je me suis renseigné
exactement sur tout ce qui est arrivé depuis le début et il m'a
semblé bon, illustre Théophile, d'en écrire pour toi le récit suivi.
4 Je le fais pour que tu puisses reconnaître la vérité des
enseignements que tu as reçus.
1
Un ange annonce la naissance prochaine
de Jean-Baptiste
@ 2520
Au temps où Hérode était roi de Judée, il y avait un prêtre
nommé Zacharie qui appartenait au groupe de prêtres d'Abia. Sa
femme, une descendante d'Aaron le grand-prêtre, s'appelait
Élisabeth. 6 Ils étaient tous deux justes aux yeux de Dieu et
obéissaient parfaitement à toutes les lois et tous les commandements du Seigneur. 7 Mais ils n'avaient pas d'enfant, car Élisabeth
ne pouvait pas en avoir et ils étaient déjà âgés tous les deux.
8 Un jour, Zacharie exerçait ses fonctions de prêtre devant
Dieu, car c'était au tour de son groupe de le faire. 9 Selon la
coutume des prêtres, il fut désigné par le sort pour entrer dans
le sanctuaire du Seigneur et y brûler l'encens. 10 Toute la foule
des fidèles priait au-dehors à l'heure où l'on brûlait l'encens.
11 Un ange du Seigneur apparut alors à Zacharie : il se tenait à la
droite de l'autel servant à l'offrande de l'encens. 12 Quand
Zacharie le vit, il fut troublé et saisi de crainte. 13 Mais l'ange lui
dit : « N'aie pas peur, Zacharie, car Dieu a entendu ta prière :
Élisabeth, ta femme, te donnera un fils que tu nommeras Jean.
14 Tu en seras profondément heureux et beaucoup de gens se
réjouiront au sujet de sa naissance. 15 Car il sera un grand
serviteur du Seigneur. Il ne boira ni vin, ni aucune autre boisson
5
ZACHARIE ET ÉLISABETH : À L’AUBE DU TEMPS NOUVEAU
Le prêtre Zacharie est en service au
temple de Jérusalem. Lui et sa femme,
Élisabeth, n’ont plus d’espoir de devenir
parents vu leur âge. Dans le temple, un
ange annonce à Zacharie qu’ils auront
un enfant appelé à devenir prophète
(Luc 1.8-25). Zacharie a de la peine à
croire à cette promesse, mais Élisabeth
donne naissance à un fils, Jean, le futur
Jean-Baptiste". Élisabeth est la cousine
de Marie", future mère de Jésus". Les
deux femmes enceintes se rencontrent,
et l’enfant que porte Élisabeth remue dans son ventre. A ce signe, Élisabeth reconnaît le
Seigneur en l’enfant que porte Marie (Luc 1.39-45). Après la naissance de Jean, Zacharie
comprend que le temps de la libération promise par Dieu est là, et que son fils préparera
le chemin du sauveur (Luc 1.67-79).
LUC / Chap. 1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
fermentée. Il sera rempli du Saint-Esprit dès avant sa naissance.
16 Il ramènera beaucoup d'Israélites au Seigneur leur Dieu. 17 Il
viendra comme messager de Dieu avec l'esprit et la puissance du
prophète Élie, pour réconcilier les pères avec leurs enfants et
ramener les désobéissants à la sagesse des justes ; il formera un
peuple prêt pour le Seigneur. » 18 Mais Zacharie dit à l'ange :
« Comment saurai-je que cela est vrai ? Car je suis vieux et ma
femme aussi est âgée. » 19 Et l'ange lui répondit : « Je suis
Gabriel ; je me tiens devant Dieu pour le servir ; il m'a envoyé
pour te parler et t'apporter cette bonne nouvelle. 20 Mais tu n'as
pas cru à mes paroles, qui se réaliseront pourtant au moment
voulu ; c'est pourquoi tu vas devenir muet, tu seras incapable de
parler jusqu'au jour où ces événements se produiront. »
21 Pendant ce temps, les fidèles attendaient Zacharie et
s'étonnaient qu'il reste si longtemps à l'intérieur du sanctuaire.
22 Mais quand il sortit, il ne put pas leur parler et les gens
comprirent qu'il avait eu une vision dans le sanctuaire. Il leur
faisait des signes et restait muet.
23 Quand Zacharie eut achevé la période où il devait servir
dans le temple, il retourna chez lui. 24 Quelque temps après,
Élisabeth sa femme devint enceinte, et elle se tint cachée
pendant cinq mois. Elle se disait : 25 « Voilà ce que le Seigneur a
fait pour moi : il a bien voulu me délivrer maintenant de ce qui
causait ma honte devant tout le monde. »
Un ange annonce la naissance prochaine de Jésus
@ 2521
Le sixième mois, Dieu envoya l'ange Gabriel dans une ville
de Galilée, Nazareth, 27 chez une jeune fille fiancée à un homme
appelé Joseph. Celui-ci était un descendant du roi David ; le
nom de la jeune fille était Marie. 28 L'ange entra chez elle et lui
dit : « Réjouis-toi ! Le Seigneur t'a accordé une grande faveur, il
est avec toi. » 29 Marie fut très troublée par ces mots ; elle se
demandait ce que pouvait signifier cette salutation. 30 L'ange lui
dit alors : « N'aie pas peur, Marie, car tu as la faveur de Dieu.
31 Bientôt tu seras enceinte,
puis tu mettras au monde
1.30
un fils que tu nommeras
N’aie pas peur, Marie,
Jésus. 32 Il sera grand et on
l'appellera le Fils du Dieu
car tu as la faveur de Dieu.
très-haut. Le Seigneur Dieu
fera de lui un roi, comme le
fut David son ancêtre, 33 et il régnera pour toujours sur le peuple
d'Israël, son règne n'aura point de fin. » 34 Marie dit à l'ange :
« Comment cela sera-t-il possible, puisque je suis vierge ? »
35 L'ange lui répondit : « Le Saint-Esprit viendra sur toi et la
puissance du Dieu très-haut te couvrira comme d'une ombre.
C'est pourquoi on appellera saint et Fils de Dieu l'enfant qui doit
naître. 36 Élisabeth ta parente attend elle-même un fils, malgré
son âge ; elle qu'on disait stérile en est maintenant à son sixième
mois. 37 Car rien n'est impossible à Dieu. » 38 Alors Marie dit : « Je
suis la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi comme
tu l'as dit. » Et l'ange la quitta.
26
Marie rend visite à Élisabeth
@ 2522
Dans les jours qui suivirent, Marie se mit en route et se
rendit en hâte dans une localité de la région montagneuse de
39
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Dieu s’annonce
1.26-38
C’est décidé, Dieu tient sa promesse. Il
viendra parmi les hommes et se révèlera
à eux. Il se fait l’un de nous, homme
parmi les hommes, dans notre histoire.
Le mystère de cette venue n’arrête pas
Marie". D’abord elle a peur, elle pose des
questions. Puis, elle accueille la Parole
de Dieu et lui dit : Oui. Dieu ne force pas
sa liberté et lui donne de répondre avec
audace. Alors, l’important ici n’est plus
de comprendre « comment » cela se fera,
mais « qui » est celui qui s’annonce :
Jésus, Fils de Dieu, avec nous pour
toujours. Car rien n’est impossible à
Dieu !
1
7
7
1
LUC / Chap. 1
1.39-56
Bonheurs croisés
Quand la joie est grande, elle n’attend
pas pour être communiquée. A l’image
des deux cousines portant la vie et ravies
de partager ce trésor, Dieu vient nous
visiter et nous faire part de son projet
pour l’humanité. Il vient instaurer des
valeurs nouvelles qui bousculent les
habitudes sociales et révèlent la vraie
justice. Le chant de Marie s’inspire du
cantique d’Anne après la naissance de
Samuel" (1 Sam 2.1-10, p. 377). Ce
projet était déjà inscrit dans la première
alliance. Cette fois, c’est pour tout de
suite !
"
1
7
7
2
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Judée. 40 Elle entra dans la maison de Zacharie et salua
Élisabeth. 41 Au moment où celle-ci entendit la salutation de
Marie, l'enfant remua en elle. Élisabeth fut remplie du SaintEsprit 42 et s'écria d'une voix forte : « Dieu t'a bénie plus que
toutes les femmes et sa bénédiction repose sur l'enfant que tu
auras ! 43 Qui suis-je pour que la mère de mon Seigneur vienne
chez moi ? 44 Car, vois-tu, au moment où j'ai entendu ta
salutation, l'enfant a remué de joie en moi. 45 Tu es heureuse : tu
as cru que le Seigneur accomplira ce qu'il t'a annoncé ! »
Le cantique de Marie
@ 2523
Marie dit alors :
« De tout mon être je veux dire la grandeur du Seigneur,
47 mon cœur est plein de joie à cause de Dieu, mon Sauveur ;
48 car il a bien voulu abaisser son regard sur moi,
son humble servante.
Oui, dès maintenant et en tous les temps,
les humains me diront bienheureuse,
49 car Dieu le Tout-Puissant a fait pour moi
des choses magnifiques.
Il est le Dieu saint,
50 il est plein de bonté en tout temps
pour ceux qui le respectent.
51 Il a montré son pouvoir en déployant sa force :
il a mis en déroute les hommes au cœur orgueilleux,
52 il a renversé les rois de leurs trônes
et il a placé les humbles au premier rang.
46
MARIE, MÈRE DE JÉSUS : UNE VIE BOULEVERSÉE
Tout bascule avec l’irruption de
l’ange Gabriel...
Marie, une jeune fille de Nazareth,
est promise en mariage à Joseph",
un descendant du roi David". L’ange
lui annonce qu’elle sera enceinte par
la puissance de l’Esprit Saint. L’enfant sera appelé Fils du Dieu trèshaut. Marie est stupéfaite. Un signe
confirme que rien n’est impossible à
Dieu : sa cousine Élisabeth", stérile
et déjà âgée, porte un enfant. Marie
fait confiance et accepte d’être au
service de Dieu (Luc 1.26-38). En visite chez Élisabeth, elle célèbre la grandeur du
Seigneur dans un poème connu sous le nom de « Magnificat » (Luc 1.46-56). Joseph prend
Marie pour épouse (Matt 1.24), et Marie donne naissance à Jésus.
Son rôle de mère se poursuit dans l’étonnement, et parfois dans la souffrance. A plusieurs
reprises, Marie est témoin de paroles et d’événements extraordinaires en rapport avec
Jésus (Luc 1.39-45 ; 2.33-38 ; 2.41-52 ; Matt 2.11 ; Marc 3.31-35 ; Jean 2.1-12).
Elle suit Jésus jusqu’à la fin, à Jérusalem, et assiste à sa crucifixion. Là, Jésus confie sa
mère au disciple qu’il aime et il la lui donne comme mère (Jean 19.25-27). Elle est encore
présente avec les disciples après l’Ascension (Act 1.14).
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Il a comblé de biens ceux qui avaient faim,
et il a renvoyé les riches les mains vides.
54 Il est venu en aide au peuple d'Israël, son serviteur :
il n'a pas oublié de manifester sa bonté
55 envers Abraham et ses descendants, pour toujours,
comme il l'avait promis à nos ancêtres. »
56 Marie resta avec Élisabeth pendant environ trois mois, puis
elle retourna chez elle.
53
La naissance de Jean-Baptiste
@ 2524
Le moment arriva où Élisabeth devait accoucher et elle mit
au monde un fils. 58 Ses voisins et les membres de sa parenté
apprirent que le Seigneur lui avait donné cette grande preuve de
sa bonté et ils s'en réjouissaient avec elle. 59 Le huitième jour
après la naissance, ils vinrent pour circoncire l'enfant ; ils
voulaient lui donner le nom de son père, Zacharie. 60 Mais sa
mère déclara : « Non, il s'appellera Jean. » 61 Ils lui dirent : « Mais,
personne dans ta famille ne porte ce nom ! » 62 Alors, ils
demandèrent par gestes au père comment il voulait qu'on
nomme son enfant. 63 Zacharie se fit apporter une tablette à
écrire et il y inscrivit ces mots : « Jean est bien son nom. » Ils
s'en étonnèrent tous. 64 Aussitôt, Zacharie put de nouveau
parler : il se mit à louer Dieu à haute voix. 65 Alors, tous les
voisins éprouvèrent de la crainte, et dans toute la région
montagneuse de Judée l'on se racontait ces événements. 66 Tous
ceux qui en entendaient parler se mettaient à y réfléchir et se
demandaient : « Que deviendra donc ce petit enfant ? » La
puissance du Seigneur était en effet réellement avec lui.
57
Le cantique prophétique de Zacharie
@ 2525
Zacharie, le père du petit enfant, fut rempli du Saint-Esprit ;
il se mit à prophétiser en ces termes :
68 « Loué soit le Seigneur,
le Dieu du peuple d'Israël,
parce qu'il est intervenu en faveur de son peuple et l'a délivré.
69 Il a fait apparaître un puissant Sauveur, pour nous,
parmi les descendants du roi David, son serviteur.
70 C'est ce qu'il avait annoncé depuis longtemps
par ses saints prophètes :
71 il avait promis qu'il nous délivrerait de nos ennemis
et du pouvoir de tous ceux qui nous veulent du mal.
72 Il a manifesté sa bonté envers nos ancêtres
et n'a pas oublié sa sainte alliance.
73 En effet, Dieu avait fait serment à Abraham, notre ancêtre,
74 de nous libérer du pouvoir des ennemis
et de nous permettre ainsi de le servir sans peur,
75 pour que nous soyons saints et justes devant lui
tous les jours de notre vie.
76 Et toi, mon enfant,
tu seras prophète du Dieu très-haut,
car tu marcheras devant le Seigneur
pour préparer son chemin
77 et pour faire savoir à son peuple qu'il vient le sauver
en pardonnant ses péchés.
78 Notre Dieu est plein de tendresse et de bonté :
il fera briller sur nous une lumière d'en haut,
67
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Prophète, lève-toi !
1.57-80
Zacharie a tout compris. Il bouscule les
traditions, et appelle son fils Jean, un
nom qui signifie « Le Seigneur fait
grâce ». Jean" sera prophète, il annoncera la parole de Dieu. Il ouvre la voie
vers le Sauveur. Le projet de Dieu devient
parlant et visible. Comment y participer
activement aujourd’hui ? Comment être
prophètes à notre tour ?
1
7
7
3
LUC / Chap. 1 à 2
C’est Noël !
2.1-20
Il était annoncé, et c’est l’inattendu. Dieu
se révèle dans un petit enfant déposé
dans une mangeoire, une « crèche »,
comme pour annoncer qu’il vient nourrir
les attentes de tous les hommes, en
apportant la paix. Ces attentes étaient
floues et sans visage. Maintenant elles
s’envisagent dans cet enfant. Quelle
surprise, quand les hommes attendaient
un Messie Roi entouré d’armées ! Fragile
et vulnérable, l’enfant de Noël s’offre à
nous comme un cadeau inouï. Voici les
anges qui font chœur avec les bergers,
prêts à entonner à leur tour : Bonne
Nouvelle pour la terre !
1
7
7
4
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
semblable à celle du soleil levant,
79 pour éclairer ceux qui se trouvent dans la nuit
et dans l'ombre de la mort,
pour diriger nos pas sur le chemin de la paix. »
80 L'enfant grandissait et se développait spirituellement. Il
demeura dans des lieux déserts jusqu'au jour où il se présenta
publiquement devant le peuple d'Israël.
La naissance de Jésus
@ 2526
(Voir aussi Matt 1.18-25)
2
1 En ce temps-là, l'empereur Auguste donna l'ordre de
recenser tous les habitants de l'empire romain. 2 Ce
recensement, le premier, eut lieu alors que Quirinius était
gouverneur de la province de Syrie. 3 Tout le monde allait se
faire enregistrer, chacun dans sa ville d'origine. 4 Joseph lui aussi
partit de Nazareth, un bourg de Galilée, pour se rendre en
Judée, à Bethléem, où est né le roi David ; en effet, il était luimême un descendant de David. 5 Il alla s'y faire enregistrer avec
Marie, sa fiancée, qui était enceinte. 6 Pendant qu'ils étaient à
Bethléem, le jour de la naissance arriva. 7 Elle mit au monde un
fils, son premier-né. Elle l'enveloppa de langes et le coucha dans
une crèche, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans l'abri
destiné aux voyageurs.
Un ange apparaît à des bergers
@ 2527
Dans cette même région, il y avait des bergers qui passaient
la nuit dans les champs pour garder leur troupeau. 9 Un ange du
Seigneur leur apparut et la gloire du Seigneur les entoura de
lumière. Ils eurent alors
très peur. 10 Mais l'ange
2.14
leur dit : « N'ayez pas
Gloire à Dieu dans les cieux
peur, car je vous apporte
très hauts, et paix sur la terre
une bonne nouvelle qui
pour ceux qu’il aime !
réjouira beaucoup tout
le peuple : 11 cette nuit,
dans la ville de David,
est né, pour vous, un Sauveur ; c'est le Christ, le Seigneur. 12 Et
voici le signe qui vous le fera reconnaître : vous trouverez un
petit enfant enveloppé de langes et couché dans une crèche. »
13 Tout à coup, il y eut avec l'ange une troupe nombreuse
d'anges du ciel, qui louaient Dieu en disant :
14 « Gloire à Dieu dans les cieux très hauts,
et paix sur la terre pour ceux qu'il aime ! »
8
Les bergers vont à Bethléem
@ 2528
Lorsque les anges les eurent quittés pour retourner au ciel,
les bergers se dirent les uns aux autres : « Allons donc jusqu'à
Bethléem : il faut que nous voyions ce qui est arrivé, ce que le
Seigneur nous a fait connaître. » 16 Ils se dépêchèrent d'y aller et
ils trouvèrent Marie et Joseph, et le petit enfant couché dans la
crèche. 17 Quand ils le virent, ils racontèrent ce que l'ange leur
avait dit au sujet de ce petit enfant. 18 Tous ceux qui entendirent
les bergers furent étonnés de ce qu'ils leur disaient. 19 Quant à
Marie, elle gardait tout cela dans sa mémoire et y réfléchissait
profondément. 20 Puis les bergers prirent le chemin du retour.
Ils célébraient la grandeur de Dieu et le louaient pour tout ce
15
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 2
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
qu'ils avaient entendu et vu, car tout s'était passé comme l'ange
le leur avait annoncé.
Jésus reçoit son nom
@ 2529
Le huitième jour après la naissance, le moment vint de
circoncire l'enfant ; on lui donna le nom de Jésus, nom que
l'ange avait indiqué avant que sa mère devienne enceinte.
21
Jésus est présenté dans le temple
@ 2530
Puis le moment vint pour Joseph et Marie d'accomplir la
cérémonie de purification qu'ordonne la loi de Moïse. Ils
amenèrent alors l'enfant au temple de Jérusalem pour le
présenter au Seigneur, 23 car il est écrit dans la loi du Seigneur :
« Tout garçon premier-né sera mis à part pour le Seigneur. » 24 Ils
devaient offrir aussi le sacrifice que demande la même loi, « une
paire de tourterelles ou deux jeunes pigeons. »
25 Il y avait alors à Jérusalem un certain Siméon. Cet homme
était droit ; il respectait Dieu et attendait celui qui devait sauver
Israël. Le Saint-Esprit était avec lui 26 et lui avait appris qu'il ne
mourrait pas avant d'avoir vu le Messie envoyé par le Seigneur.
27 Guidé par l'Esprit, Siméon alla dans le temple. Quand les
parents de Jésus amenèrent leur petit enfant afin d'accomplir
pour lui ce que demandait la loi, 28 Siméon le prit dans ses bras
et remercia Dieu en disant :
29 « Maintenant, Seigneur, tu as réalisé ta promesse :
tu peux laisser ton serviteur mourir en paix.
30 Car j'ai vu de mes propres yeux ton salut,
31 ce salut que tu as préparé devant tous les peuples :
32 c'est la lumière qui te fera connaître aux nations du monde
et qui sera la gloire d'Israël, ton peuple. »
22
La prophétie de Siméon
@ 2531
Le père et la mère de Jésus étaient tout étonnés de ce que
Siméon disait de lui. 34 Siméon les bénit et dit à Marie, la mère
de Jésus : « Dieu a destiné cet enfant à causer la chute ou le
relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de Dieu
auquel les gens s'opposeront, 35 et il mettra ainsi en pleine
lumière les pensées cachées dans le cœur de beaucoup. Quant à
toi, Marie, la douleur te transpercera l'âme comme une épée. »
33
Anne, la prophétesse
@ 2532
Il y avait aussi une prophétesse, appelée Anne, qui était la
fille de Penouel, de la tribu d'Asser. Elle était très âgée. Elle avait
vécu sept ans avec le mari qu'elle avait épousé dans sa jeunesse,
37 puis, demeurée veuve, elle était parvenue à l'âge de quatrevingt-quatre ans. Elle ne quittait pas le temple, mais elle servait
Dieu jour et nuit : elle jeûnait et elle priait. 38 Elle arriva à ce
même moment et se mit à remercier Dieu. Et elle parla de
l'enfant à tous ceux qui attendaient que Dieu délivre Jérusalem.
36
Le retour à Nazareth
@ 2533
Quand les parents de Jésus eurent achevé de faire tout ce
que demandait la loi du Seigneur, ils retournèrent avec lui en
Galilée, dans leur ville de Nazareth. 40 L'enfant grandissait et se
fortifiait. Il était rempli de sagesse et la faveur de Dieu reposait
sur lui.
39
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Le temple s’ouvre
sur l’horizon
2.21-38
La circoncision est le signe d’appartenance au peuple élu. L’enfant reçoit le
nom de Jésus " qui signifie « Dieu
sauve », en hébreu. Plus tard, les parents
viennent accomplir dans le temple les
gestes prévus par la loi de Moïse. Il est
consacré au Seigneur, comme tout fils
premier-né. L’offrande de Joseph" et
Marie" est celle des pauvres (Lév 12.8,
p. 159). Jésus est présenté au Seigneur,
en remerciement pour le cadeau de la
vie. Siméon et Anne le chantent : avec
Jésus, Dieu vient combler toutes les
attentes du peuple et bien au-delà, il
rejoint celles de tous les hommes. Mais
cela ne se fera pas sans résistances.
1
7
7
5
LUC / Chap. 2 à 3
Devenir soi-même
2.39-52
A l’adolescence, on change, on se
construit physiquement et intérieurement. Jésus aussi vit ce passage. On
cherche sa juste place avec ses parents,
entre proximité et distance, avec une
affection qui ne trouve plus ses mots.
C’est parfois long. Pour devenir luimême, le Fils du Père, Jésus prend ses
distances avec ses parents. Dans notre
recherche d’identité, Dieu se laisse
découvrir comme le Père qui nous révèle
à nous-mêmes.
Plonger pour changer
3.1-14
Pour accueillir Dieu, il faut préparer le
terrain. Le message d’Ésaïe prend un
sens nouveau (És 40.3-5, p. 619). La
rencontre avec Dieu produit chez certains
des changements de vie soudains ou
radicaux, mais plus souvent, elle se fait
dans le quotidien. Chacun, selon ce qu’il
est, peut changer de vie. S’ajuster à Dieu
n’implique ni peur de son jugement, ni
rêve d’une société parfaite, mais la
justesse des choix et des décisions.
Dieu ne demande pas de se renier
mais de se mouiller !
1
7
7
6
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Jésus à douze ans dans le temple
@ 2534
41 Chaque année, les parents de Jésus allaient à Jérusalem
pour la fête de la Pâque. 42 Lorsque Jésus eut douze ans, ils
l'emmenèrent avec eux selon la coutume. 43 Quand la fête fut
terminée, ils repartirent, mais l'enfant Jésus resta à Jérusalem
et ses parents ne s'en aperçurent pas. 44 Ils pensaient que Jésus
était avec leurs compagnons de voyage et firent une journée de
marche. Ils se mirent ensuite à le chercher parmi leurs parents
et leurs amis, 45 mais sans le trouver. Ils retournèrent donc à
Jérusalem en continuant à le chercher. 46 Le troisième jour, ils le
découvrirent dans le temple : il était assis au milieu des maîtres
de la loi, les écoutait et leur posait des questions. 47 Tous ceux
qui l'entendaient étaient surpris de son intelligence et des
réponses qu'il donnait. 48 Quand ses parents l'aperçurent, ils
furent stupéfaits et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi
nous as-tu fait cela ? Ton père et moi, nous étions très inquiets
en te cherchant. » 49 Il leur répondit : « Pourquoi me cherchiezvous ? Ne saviez-vous pas que je dois être dans la maison de
mon Père ? » 50 Mais ils ne comprirent pas ce qu'il leur disait.
51 Jésus repartit avec eux à Nazareth. Il leur obéissait. Sa mère
gardait en elle le souvenir de tous ces événements. 52 Et Jésus
grandissait, il progressait en sagesse et se rendait agréable à
Dieu et aux hommes.
La prédication de Jean-Baptiste
@ 2535
(Voir aussi Matt 3.1-12 ; Marc 1.1-8 ; Jean 1.19-28)
3
1 C'était la quinzième année du règne de l'empereur Tibère ;
Ponce-Pilate était gouverneur de Judée, Hérode régnait sur
la Galilée et son frère Philippe sur le territoire de l'Iturée et de la
Trachonitide, Lysanias régnait sur l'Abilène, 2 Hanne et Caïphe
étaient grands-prêtres. La parole de Dieu se fit alors entendre à
Jean, fils de Zacharie, dans le désert. 3 Jean se mit à parcourir
toute la région voisine de la rivière, le Jourdain. Il lançait cet
appel : « Changez de comportement, faites-vous baptiser et Dieu
pardonnera vos péchés. »
4 Ainsi arriva ce que le prophète Ésaïe avait écrit dans son
livre :
« Un homme crie dans le désert :
Préparez le chemin du Seigneur,
faites-lui des sentiers bien droits !
5 Toute vallée sera comblée,
toute montagne et toute colline seront abaissées ;
les courbes de la route seront redressées,
les chemins en mauvais état seront égalisés.
6 Et tout le monde verra le salut accordé par Dieu. »
7 Une foule de gens venaient à Jean pour qu'il les baptise. Il
leur disait : « Bande de serpents ! Qui vous a enseigné à vouloir
échapper au jugement divin, qui est proche ? 8 Montrez par des
actes que vous avez changé de mentalité et ne vous mettez pas à
dire en vous-mêmes : “Abraham est notre ancêtre.” Car je vous
déclare que Dieu peut utiliser les pierres que voici pour en faire
des descendants d'Abraham ! 9 La hache est déjà prête à couper
les arbres à la racine : tout arbre qui ne produit pas de bons
fruits va être coupé et jeté au feu. »
10 Les gens lui demandaient : « Que devons-nous donc faire ? »
11 Il leur répondit : « Celui qui a deux chemises doit en donner
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 3
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
une à celui qui n'en a pas et celui qui a de quoi manger doit
partager. »
12 Des collecteurs d'impôts vinrent aussi pour être baptisés et
demandèrent à Jean : « Maître, que devons-nous faire ? » 13 Il
leur répondit : « Ne faites pas payer plus que ce qui vous a été
indiqué. »
14 Des soldats lui demandèrent également : « Et nous, que
devons-nous faire ? » Il leur dit : « Ne prenez d'argent à personne
par la force ou en portant de fausses accusations, mais
contentez-vous de votre solde. »
15 Le peuple attendait, plein d'espoir : chacun pensait que Jean
était peut-être le Messie. 16 Jean leur dit alors à tous : « Moi, je
vous baptise avec de l'eau ; mais celui qui vient est plus puissant
que moi : je ne suis pas même digne de délier la courroie de ses
sandales. Il vous baptisera avec le Saint-Esprit et avec du feu.
17 Il tient en sa main la pelle à vanner pour séparer le grain de la
paille. Il amassera le grain dans son grenier, mais il brûlera la
paille dans un feu qui ne s'éteint jamais. »
18 C'est en leur adressant beaucoup d'autres appels encore que
Jean annonçait la Bonne Nouvelle au peuple. 19 Cependant Jean
fit des reproches à Hérode, qui régnait sur la Galilée, parce qu'il
avait épousé Hérodiade, la femme de son frère, et parce qu'il
avait commis beaucoup d'autres mauvaises actions. 20 Alors
Hérode commit une mauvaise action de plus : il fit mettre Jean
en prison.
Le baptême de Jésus
@ 2536
(Voir aussi Matt 3.13-17 ; Marc 1.9-11)
21 Après que tout le monde eut été baptisé, Jésus fut aussi
baptisé. Pendant qu'il priait, le ciel s'ouvrit 22 et le Saint-Esprit
descendit sur lui sous une
forme corporelle, comme
3.22
une colombe. Et une voix
Tu es mon Fils bien-aimé ;
se fit entendre du ciel :
« Tu es mon Fils bienje mets en toi toute ma joie.
aimé ; je mets en toi toute
ma joie. »
La généalogie de Jésus
@ 2537
(Voir aussi Matt 1.1-17)
23 Jésus avait environ trente ans lorsqu'il commença son
œuvre. Il était, à ce que l'on pensait, fils de Joseph, qui était fils
d'Éli, 24 fils de Matthat, fils de Lévi, fils de Melchi, fils de Jannaï,
fils de Joseph, 25 fils de Mattatias, fils d'Amos, fils de Nahoum,
fils d'Esli, fils de Naggaï, 26 fils de Maath, fils de Mattatias, fils de
Séméïn, fils de Josech, fils de Joda, 27 fils de Yohanan, fils de
Rhésa, fils de Zorobabel, fils de Chéaltiel, fils de Néri, 28 fils de
Melchi, fils d'Addi, fils de Kosam, fils d'Elmadam, fils d'Er, 29 fils
de Jésus, fils d'Éliézer, fils de Jorim, fils de Matthat, fils de Lévi,
30 fils de Siméon, fils de Juda, fils de Joseph, fils de Jonam, fils
d'Éliakim, 31 fils de Méléa, fils de Menna, fils de Mattata, fils de
Natan, fils de David, 32 fils de Jessé, fils d'Obed, fils de Booz, fils
de Sala, fils de Nachon, 33 fils d'Amminadab, fils d'Admin, fils
d'Arni, fils de Hesron, fils de Pérès, fils de Juda, 34 fils de Jacob,
fils d'Isaac, fils d'Abraham, fils de Téra, fils de Nahor, 35 fils de
Seroug, fils de Réou, fils de Péleg, fils d'Éber, fils de Chéla, 36 fils
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Le Fils de son Père
3.15-38
Jean-Baptiste" plongeait les gens dans
l’eau du Jourdain, pour signifier que Dieu
leur pardonnait. Comment comprendre
que Jésus aussi soit baptisé ? Il montre
sa solidarité avec l’humanité entière. La
voix venue du ciel exprime une relation
filiale entre Dieu et Jésus, son Fils.
L’arbre généalogique de Jésus", qui
remonte à « Adam", fils de Dieu », dit à
la fois la solidarité de Jésus avec
l’humanité, les fils d’Adam, et le lien
avec son Père.
1
7
7
7
LUC / Chap. 3 à 4
Parole contre parole
4.1-13
Éprouver des manques et des désirs fait
partie de la vie humaine. Jésus, lui aussi,
en fait l’expérience. Le diable, dans son
rôle de tentateur, cherche à rompre le
lien entre Jésus et son Père : il est celui
qui trouble et qui divise. Les trois
tentations sont celles auxquelles les
hommes sont confrontés : posséder toujours plus, dominer les êtres et les
choses, ou se prétendre l’égal de Dieu,
maître de la vie et de la mort. La tactique
du diable est de détourner le sens de la
Parole de Dieu. Mais Jésus puise dans
cette Parole, pour répondre au coup par
coup.
C’est quand le bonheur ?
4.16-30
C’est pour aujourd’hui ! Plus qu’un programme, la parole d’Ésaïe que Jésus
proclame annonce la réalisation de la
promesse de Dieu : un monde nouveau
où chacun peut vivre heureux, la libération et la dignité pour les pauvres et les
exclus (És 61.1-2, p. 655). Ce bonheur est
possible, maintenant, dans la vie de
quiconque accueille le Christ, l’envoyé
de Dieu. Mais le projet de Dieu de sauver
tous les peuples se heurte au rejet des
auditeurs de Jésus. Pas tant parce que
Jésus, l’un des leurs, s’identifie au
Messie, mais parce que cette Bonne
Nouvelle est à partager avec tous, Juifs
ou non.
1
7
7
8
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
de Quénan, fils d'Arpaxad, fils de Sem, fils de Noé, fils de
Lémek, 37 fils de Matusalem, fils d'Hénok, fils de Yéred, fils de
Malaléel, fils de Quénan, 38 fils d'Énos, fils de Seth, fils d'Adam,
fils de Dieu.
La tentation de Jésus
@ 2538
(Voir aussi Matt 4.1-11 ; Marc 1.12-13)
4
1 Jésus, rempli de Saint-Esprit, revint du Jourdain et fut
conduit par l'Esprit dans le désert. 2 Il y fut tenté par le
diable pendant quarante jours. Il ne mangea rien durant ces
jours-là et, quand ils furent passés, il eut faim. 3 Le diable lui dit
alors : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de se
changer en pain. » 4 Jésus lui répondit : « L'Écriture déclare :
“L'homme ne vivra pas de pain seulement.” »
5 Le diable l'emmena plus haut, lui fit voir en un instant tous
les royaumes de la terre 6 et lui dit : « Je te donnerai toute cette
puissance et la richesse de ces royaumes : tout cela m'a été remis
et je peux le donner à qui je veux. 7 Si donc tu te mets à genoux
devant moi, tout sera à toi. » 8 Jésus lui répondit : « L'Écriture
déclare : “Adore le Seigneur ton Dieu et ne rends de culte qu'à lui
seul.” »
9 Le diable le conduisit ensuite à Jérusalem, le plaça au sommet
du temple et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi d'ici en
bas ; 10 car l'Écriture déclare : “Dieu ordonnera à ses anges de te
garder.” 11 Et encore : “Ils te porteront sur leurs mains pour éviter
que ton pied ne heurte une pierre.” » 12 Jésus lui répondit :
« L'Écriture déclare : “Ne mets pas à l'épreuve le Seigneur ton
Dieu.” » 13 Après avoir achevé de tenter Jésus de toutes les
manières, le diable s'éloigna de lui jusqu'à une autre occasion.
Jésus commence son œuvre en Galilée
@ 2539
(Voir aussi Matt 4.12-17 ; Marc 1.14-15)
14 Jésus retourna en Galilée, plein de la puissance du SaintEsprit. On se mit à parler de lui dans toute cette région. 15 Il y
enseignait dans les synagogues et tout le monde faisait son
éloge.
Jésus est rejeté à Nazareth
@ 2540
(Voir aussi Matt 13.53-58 ; Marc 6.1-6)
16 Jésus se rendit à Nazareth, où il avait été élevé. Le jour du
sabbat, il entra dans la synagogue selon son habitude. Il se leva
pour lire les Écritures 17 et on lui remit le rouleau du livre du
prophète Ésaïe. Il le déroula et trouva le passage où il est écrit :
18 « L'Esprit du Seigneur est sur moi,
il m'a consacré pour apporter la Bonne Nouvelle aux pauvres.
Il m'a envoyé pour proclamer la délivrance aux prisonniers
et le don de la vue aux aveugles,
pour libérer les opprimés,
19 pour annoncer l'année où le Seigneur manifestera sa faveur. »
20 Puis Jésus roula le livre, le rendit au serviteur et s'assit. Toutes
les personnes présentes dans la synagogue fixaient les yeux sur
lui. 21 Alors il se mit à leur dire : « Ce passage de l'Écriture est
réalisé, aujourd'hui, pour vous qui m'écoutez. » 22 Tous exprimaient leur admiration à l'égard de Jésus et s'étonnaient des
paroles merveilleuses qu'il prononçait. Ils disaient : « N'est-ce
pas le fils de Joseph ? » 23 Jésus leur déclara : « Vous allez
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 4
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
certainement me citer ce proverbe : “Médecin, guéris-toi toimême.” Vous me direz aussi : “Nous avons appris tout ce que tu
as fait à Capernaüm, accomplis les mêmes choses ici, dans ta
propre ville.” » 24 Puis il ajouta : « Je vous le déclare, c'est la
vérité : aucun prophète n'est bien reçu dans sa ville natale. 25 De
plus, je peux vous assurer qu'il y avait beaucoup de veuves en
Israël à l'époque d'Élie, lorsque la pluie ne tomba pas durant
trois ans et demi et qu'une grande famine sévit dans tout le
pays. 26 Pourtant Dieu n'envoya Élie chez aucune d'elles, mais
seulement chez une veuve qui vivait à Sarepta, dans la région de
Sidon. 27 Il y avait aussi beaucoup de lépreux en Israël à l'époque
du prophète Élisée ; pourtant aucun d'eux ne fut guéri, mais
seulement Naaman le Syrien. »
28 Tous, dans la synagogue, furent remplis de colère en
entendant ces mots. 29 Ils se levèrent, entraînèrent Jésus hors de
la ville et le menèrent au sommet de la colline sur laquelle
Nazareth était bâtie, afin de le précipiter dans le vide. 30 Mais il
passa au milieu d'eux et s'en alla.
L'homme tourmenté par un esprit mauvais
@ 2541
(Voir aussi Marc 1.21-28)
31 Jésus se rendit alors à Capernaüm, ville de Galilée, et il y
donnait son enseignement à tous le jour du sabbat. 32 Les gens
étaient impressionnés par sa manière d'enseigner, car il parlait
avec autorité. 33 Dans la synagogue, il y avait un homme
tourmenté par un esprit mauvais. Il se mit à crier avec force :
34 « Ah ! que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour
nous détruire ? Je sais bien qui tu es : le Saint envoyé de Dieu ! »
35 Jésus parla sévèrement à l'esprit mauvais et lui donna cet
ordre : « Tais-toi et sors de cet homme ! » L'esprit jeta l'homme à
terre devant tout le monde et sortit de lui sans lui faire aucun
mal. 36 Tous furent saisis d'étonnement et ils se disaient les uns
aux autres : « Quel genre de parole est-ce là ? Cet homme
commande avec autorité et puissance aux esprits mauvais et ils
sortent ! » 37 Et la renommée de Jésus se répandit partout dans
cette région.
Jésus guérit beaucoup de malades
@ 2542
(Voir aussi Matt 8.14-17 ; Marc 1.29-34)
38 Jésus quitta la synagogue et se rendit à la maison de Simon.
La belle-mère de Simon souffrait d'une forte fièvre et l'on
demanda à Jésus de faire quelque chose pour elle. 39 Il se pencha
sur elle et, d'un ton sévère, donna un ordre à la fièvre. La fièvre
la quitta, elle se leva aussitôt et se mit à les servir.
40 Au coucher du soleil, tous ceux qui avaient des malades
atteints de divers maux les amenèrent à Jésus. Il posa les mains
sur chacun d'eux et les guérit. 41 Des esprits mauvais sortirent
aussi de beaucoup de malades en criant : « Tu es le Fils de Dieu ! »
Mais Jésus leur adressait des paroles sévères et les empêchait de
parler, parce qu'ils savaient, eux, qu'il était le Messie.
Jésus prêche dans les synagogues
@ 2543
(Voir aussi Marc 1.35-39)
42 Dès que le jour parut, Jésus sortit de la ville et s'en alla vers
un endroit isolé. Une foule de gens se mirent à le chercher ;
quand ils l'eurent rejoint, ils voulurent le retenir et l'empêcher
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Galilée,
carrefour des nations
4.31-32
La Galilée, cette province frontière, grand
carrefour de commerce et de peuples,
n’était pas bien vue par Jérusalem.
Nazareth était un petit village dans les
hauteurs, et Capernaüm, au bord du lac,
un port de pêche très actif. Dans la
synagogue, où le peuple se rassemble
pour la prière et l’enseignement, Jésus
met ses paroles en actes.
Guérir, et plus encore…
4.33-41
A l’époque de Jésus, on attribuait les
maladies physiques ou mentales à des
esprits ou démons prenant possession
d’une personne. Celle-ci était alors
exclue et rejetée. La force de la parole
de Jésus libère des forces du mal,
rétablit la personne et la réintègre dans
une vie sociale. Et plus encore, elle
l’ouvre à une vie nouvelle : la voilà
debout, au service des autres.
1
7
7
9
LUC / Chap. 4 à 5
Prête-moi ta barque !
5.1-11
Pour un pêcheur de Galilée comme
Pierre", sa barque est toute sa vie. Jésus
rejoint chaque disciple pour vivre avec lui
une expérience prometteuse. Devenir
disciple commence peut-être en laissant
Jésus monter à bord. Avec Jésus, Pierre
accepte d’embarquer plus loin que
prévu, là où l’on perd pied ! Jésus
restaure la confiance par-delà toute
limite. Il ouvre des perspectives nouvelles. Pierre en est témoin. La parole de
Jésus résonne comme un appel !
Attention :
maladie maudite… ?
5.12-16
La lèpre était perçue comme un châtiment divin, que seul Dieu pouvait guérir.
Contagieux, les lépreux étaient gardés à
distance de toute vie sociale. Jésus ne se
contente pas de guérir, il réinsère cet
homme dans la société et dans la
communauté des croyants.
1
7
8
0
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
de les quitter. 43 Mais Jésus leur dit : « Je dois annoncer la Bonne
Nouvelle du Royaume de Dieu aux autres villes aussi, car c'est
pour cela que Dieu m'a envoyé. » 44 Et il prêchait dans les
synagogues du pays.
Jésus appelle les premiers disciples
@ 2544
(Voir aussi Matt 4.18-22 ; Marc 1.16-20)
5
1 Un jour, Jésus se tenait au bord du lac de Génésareth et la
foule se pressait autour de lui pour écouter la parole de
Dieu. 2 Il vit deux barques près de la rive : les pêcheurs en étaient
descendus et lavaient leurs filets. 3 Jésus monta dans l'une des
barques, qui appartenait à Simon, et pria celui-ci de s'éloigner
un peu du bord. Jésus s'assit dans la barque et se mit à donner
son enseignement à la foule.
4 Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance plus loin,
là où l'eau est profonde, puis, toi et tes compagnons, jetez vos
filets pour pêcher. » 5 Simon lui répondit : « Maître, nous avons
peiné toute la nuit sans rien prendre. Mais puisque tu me dis de
le faire, je jetterai les filets. » 6 Ils les jetèrent donc et prirent une
si grande quantité de poissons que leurs filets commençaient à
se déchirer. 7 Ils firent alors
signe à leurs compagnons qui
5.4
étaient dans l'autre barque de
Avance plus loin,
venir les aider. Ceux-ci vinrent et, ensemble, ils remplilà où l’eau est profonde…
rent les deux barques de tant
de poissons qu'elles enfonçaient dans l'eau. 8 Quand Simon Pierre vit cela, il se mit à
genoux devant Jésus et dit : « Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je
suis un homme pécheur ! » 9 Simon, comme tous ceux qui étaient
avec lui, était en effet saisi de crainte, à cause de la grande
quantité de poissons qu'ils avaient pris. 10 Il en était de même
des compagnons de Simon, Jacques et Jean, les fils de Zébédée.
Mais Jésus dit à Simon : « N'aie pas peur ; désormais, ce sont des
hommes que tu prendras. » 11 Ils ramenèrent alors leurs barques
à terre et laissèrent tout pour suivre Jésus.
Jésus guérit un lépreux
@ 2545
(Voir aussi Matt 8.1-4 ; Marc 1.40-45)
12 Alors que Jésus se trouvait dans une localité, survint un
homme couvert de lèpre. Quand il vit Jésus, il se jeta devant lui
le visage contre terre et le pria en ces termes : « Maître, si tu le
veux, tu peux me rendre pur. » 13 Jésus étendit la main, le toucha
et déclara : « Je le veux, sois pur ! » Aussitôt, la lèpre quitta cet
homme. 14 Jésus lui donna cet ordre : « Ne parle de cela à
personne. Mais va te faire examiner par le prêtre, puis offre le
sacrifice que Moïse a ordonné, pour prouver à tous que tu es
guéri. » 15 Cependant, la réputation de Jésus se répandait de plus
en plus ; des foules nombreuses se rassemblaient pour
l'entendre et se faire guérir de leurs maladies. 16 Mais Jésus se
retirait dans des endroits isolés où il priait.
Jésus guérit un homme paralysé
@ 2546
(Voir aussi Matt 9.1-8 ; Marc 2.1-12)
17 Un jour, Jésus était en train d'enseigner. Des Pharisiens et
des maîtres de la loi étaient présents ; ils étaient venus de tous
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 5
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
les villages de Galilée et de Judée, ainsi que de Jérusalem. La
puissance du Seigneur était avec Jésus et lui faisait guérir des
malades. 18 Des gens arrivèrent, portant sur une civière un
homme paralysé ; ils cherchaient à le faire entrer dans la maison
et à le déposer devant Jésus. 19 Mais ils ne savaient par où
l'introduire, à cause de la foule. Ils le montèrent alors sur le toit,
firent une ouverture parmi les tuiles et le descendirent sur sa
civière au milieu de l'assemblée, devant Jésus. 20 Quand Jésus vit
leur foi, il dit au malade : « Mon ami, tes péchés te sont
pardonnés. » 21 Les maîtres de la loi et les Pharisiens se mirent à
penser : « Qui est cet homme qui fait insulte à Dieu ? Qui peut
pardonner les péchés ? Dieu seul le peut ! » 22 Jésus devina leurs
pensées et leur dit : « Pourquoi avez-vous de telles pensées ?
23 Est-il plus facile de dire : “Tes péchés te sont pardonnés”, ou
de dire : “Lève-toi et marche” ? 24 Mais je veux que vous le
sachiez : le Fils de l'homme a le pouvoir sur la terre de
pardonner les péchés. » Alors il adressa ces mots au paralysé :
« Je te le dis, lève-toi, prends ta civière et rentre chez toi ! »
25 Aussitôt, l'homme se leva devant tout le monde, prit la civière
sur laquelle il avait été couché et s'en alla chez lui en louant
Dieu. 26 Tous furent frappés d'étonnement. Ils louaient Dieu,
remplis de crainte, et disaient : « Nous avons vu aujourd'hui des
choses extraordinaires ! »
Jésus appelle Lévi
@ 2547
(Voir aussi Matt 9.9-13 ; Marc 2.13-17)
27 Après cela, Jésus sortit et vit un collecteur d'impôts,
nommé Lévi, assis à son bureau. Jésus lui dit : « Suis-moi ! »
28 Lévi se leva, laissa tout et le suivit. 29 Puis Lévi lui offrit un
grand repas dans sa maison ; beaucoup de collecteurs d'impôts
et d'autres personnes étaient à table avec eux. 30 Les Pharisiens
et les maîtres de la loi qui étaient de leur parti critiquaient cela ;
ils dirent aux disciples de Jésus : « Pourquoi mangez-vous et
buvez-vous avec les collecteurs d'impôts et autres gens de
mauvaise réputation ? » 31 Jésus leur répondit : « Les personnes
en bonne santé n'ont pas besoin de médecin, ce sont les malades
qui en ont besoin. 32 Je ne suis pas venu appeler ceux qui
s'estiment justes, mais ceux qui se savent pécheurs pour qu'ils
changent de comportement. »
Jésus et le jeûne
@ 2548
(Voir aussi Matt 9.14-17 ; Marc 2.18-22)
33 Les Pharisiens dirent à Jésus : « Les disciples de Jean, de
même que les nôtres, jeûnent souvent et font des prières ; mais
tes disciples, eux, mangent et boivent. » 34 Jésus leur répondit :
« Pensez-vous pouvoir obliger les invités d'une noce à ne pas
manger pendant que le marié est avec eux ? Bien sûr que non !
35 Mais le temps viendra où le marié leur sera enlevé ; ces jourslà, ils jeûneront. »
36 Jésus leur dit aussi cette parabole : « Personne ne déchire
une pièce d'un vêtement neuf pour réparer un vieux vêtement ;
sinon, le vêtement neuf est déchiré et la pièce d'étoffe neuve ne
s'accorde pas avec le vieux. 37 Et personne ne verse du vin
nouveau dans de vieilles outres ; sinon, le vin nouveau fait
éclater les outres : il se répand et les outres sont perdues. 38 Mais
non ! pour le vin nouveau, il faut des outres neuves ! 39 Et
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Le pardon,
quel beau cadeau !
5.17-26
Ici, pas besoin de parler pour demander
une guérison : il suffit de se laisser porter
par d’autres devant Jésus. Signe d’infirmité, la civière devient pour l’homme le
symbole de son histoire et de sa relation
aux autres. Marcher et porter sa civière,
c’est témoigner de la force du pardon
reçu.
Mauvaise fréquentation
5.27-32
Les collecteurs d’impôts manipulaient la
monnaie à l’effigie de l’empereur romain,
de l’argent sale pour les Juifs. Tout le
peuple les méprisait. Ils étaient traités de
pécheurs par les religieux, et d’exploiteurs par les pauvres. Au-delà des
barrières sociales, Jésus prend le risque
de les rejoindre.
1
7
8
1
LUC / Chap. 5 à 6
Et le samedi, c’est permis ?
6.1-11
Le sabbat (le samedi) est un jour de
repos prescrit par Dieu dans la loi de
Moïse. Chaque famille se rassemble,
rend grâce à Dieu pour la création, et
fait mémoire de la libération de l’esclavage en Égypte. Toute activité manuelle
est interdite, sauf si c’est une question de
survie. Même le roi David" avait transgressé une règle rituelle pour sauver ses
compagnons (1 Sam 21.2-7, p. 407). Mais
où est la limite ? A vouloir être parfaits,
les Pharisiens en discutaient à l’infini.
Mais pour Jésus, favoriser la vie est une
priorité. Il guérit un paralysé ce jour-là.
En bousculant les traditions, il ne s’oppose pas à la loi, mais lui donne toute sa
valeur.
Une équipe de choc !
6.12-16
Le nombre des apôtres symbolise les
douze tribus d’Israël qui composaient
l’ensemble du peuple de Dieu. Jésus"
choisit des hommes très divers qui
participeront à sa mission, chargés de
porter sa parole et d’être ses témoins
dans le monde entier.
1
7
8
2
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
personne ne veut du vin nouveau après en avoir bu du vieux. On
dit en effet : “Le vieux est meilleur.” »
Jésus et le sabbat
@ 2549
(Voir aussi Matt 12.1-8 ; Marc 2.23-28)
6
1 Un jour de sabbat, Jésus traversait des champs de blé. Ses
disciples cueillaient des épis, les frottaient dans leurs mains
et en mangeaient les grains. 2 Quelques Pharisiens leur dirent :
« Pourquoi faites-vous ce que notre loi ne permet pas le jour du
sabbat ? » 3 Jésus leur répondit : « N'avez-vous pas lu ce que fit
David un jour où lui-même et ses compagnons avaient faim ? 4 Il
entra dans la maison de Dieu, prit les pains offerts à Dieu, en
mangea et en donna à ses compagnons, bien que notre loi ne
permette qu'aux seuls prêtres d'en manger. » 5 Jésus leur dit
encore : « Le Fils de l'homme est maître du sabbat. »
L'homme à la main paralysée
@ 2550
(Voir aussi Matt 12.9-14 ; Marc 3.1-6)
6 Un autre jour de sabbat, Jésus entra dans la synagogue et se
mit à enseigner. Il y avait là un homme dont la main droite était
paralysée. 7 Les maîtres de la loi et les Pharisiens observaient
attentivement Jésus pour voir s'il allait guérir quelqu'un le jour
du sabbat, car ils voulaient avoir une raison de l'accuser. 8 Mais
Jésus connaissait leurs pensées. Il dit alors à l'homme dont la
main était paralysée : « Lève-toi et tiens-toi là, devant tout le
monde. » L'homme se leva et se tint là. 9 Puis Jésus leur dit : « Je
vous le demande : Que permet notre loi ? de faire du bien le jour
du sabbat ou de faire du mal ? de sauver la vie d'un être humain
ou de la détruire ? » 10 Il les regarda tous et dit ensuite à
l'homme : « Avance ta main. » Il le fit et sa main redevint saine.
11 Mais les maîtres de la loi et les Pharisiens furent remplis de
fureur et se mirent à discuter entre eux sur ce qu'ils pourraient
faire à Jésus.
Jésus choisit les douze apôtres
@ 2551
(Voir aussi Matt 10.1-4 ; Marc 3.13-19)
12 En ce temps-là, Jésus monta sur une colline pour prier et y
passa toute la nuit à prier Dieu. 13 Quand le jour parut, il appela
ses disciples et en choisit douze qu'il nomma apôtres : 14 Simon
– auquel il donna aussi le nom de Pierre – et son frère André,
Jacques et Jean, Philippe et Barthélemy, 15 Matthieu et
Thomas, Jacques le fils d'Alphée et Simon – dit le nationaliste –,
16 Jude le fils de Jacques et Judas Iscariote, celui qui devint un
traître.
Jésus enseigne et guérit
@ 2552
(Voir aussi Matt 4.23-25)
17 Jésus descendit de la colline avec eux et s'arrêta en un
endroit plat, où se trouvait un grand nombre de ses disciples. Il
y avait aussi là une foule immense : des gens de toute la Judée,
de Jérusalem et des villes de la côte, Tyr et Sidon ; 18 ils étaient
venus pour l'entendre et se faire guérir de leurs maladies. Ceux
que tourmentaient des esprits mauvais étaient guéris. 19 Tout le
monde cherchait à le toucher, parce qu'une force sortait de lui et
les guérissait tous.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 6
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Le bonheur et le malheur
@ 2553
(Voir aussi Matt 5.1-12)
Jésus regarda alors ses disciples et dit :
« Heureux, vous qui êtes pauvres,
car le Royaume de Dieu est à vous !
21 Heureux, vous qui avez faim maintenant,
car vous aurez de la nourriture en abondance !
Heureux, vous qui pleurez maintenant,
car vous rirez !
22 « Heureux êtes-vous si les hommes vous haïssent, s'ils vous
rejettent, vous insultent et disent du mal de vous, parce que
vous croyez au Fils de l'homme. 23 Réjouissez-vous quand cela
arrivera et sautez de joie, car une grande récompense vous
attend dans le ciel. C'est ainsi, en effet, que leurs ancêtres
maltraitaient les prophètes.
24 « Mais malheur à vous qui êtes riches,
car vous avez déjà eu votre bonheur !
25 Malheur à vous qui avez tout en abondance maintenant,
car vous aurez faim !
Malheur à vous qui riez maintenant,
car vous serez dans la tristesse et vous pleurerez !
26 « Malheur à vous si tous les hommes disent du bien de vous,
car c'est ainsi que leurs ancêtres agissaient avec les faux
prophètes ! »
20
L'amour pour les ennemis
@ 2554
(Voir aussi Matt 5.38-48 ; 7.12a)
27 « Mais je vous le dis, à vous qui m'écoutez : Aimez vos
ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, 28 bénissez
ceux qui vous maudissent et priez pour ceux qui vous
maltraitent. 29 Si quelqu'un te frappe sur une joue, présentelui aussi l'autre ; si quelqu'un te prend ton manteau, laisse-le
prendre aussi ta chemise. 30 Donne à quiconque te demande
quelque chose, et si quelqu'un te prend ce qui t'appartient, ne le
lui réclame pas. 31 Faites pour les autres exactement ce que vous
voulez qu'ils fassent pour vous. 32 Si vous aimez seulement ceux
qui vous aiment, pourquoi vous attendre à une
6.36
reconnaissance particuSoyez pleins de bonté comme
lière ? Même les pécheurs
aiment ceux qui les aivotre Père est plein de bonté.
ment ! 33 Et si vous faites
du bien seulement à ceux
qui vous font du bien, pourquoi vous attendre à une
reconnaissance particulière ? Même les pécheurs en font
autant ! 34 Et si vous prêtez seulement à ceux dont vous
espérez qu'ils vous rendront, pourquoi vous attendre à une
reconnaissance particulière ? Des pécheurs aussi prêtent à des
pécheurs pour qu'ils leur rendent la même somme ! 35 Au
contraire, aimez vos ennemis, faites-leur du bien et prêtez sans
rien espérer recevoir en retour. Vous obtiendrez une grande
récompense et vous serez les fils du Dieu très-haut, car il est
bon pour les ingrats et les méchants. 36 Soyez pleins de bonté
comme votre Père est plein de bonté. »
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Question de choix
6.20-26
Jésus porte un regard lucide sur la
capacité des disciples à accueillir le
Royaume de Dieu. Loin d’être des
incantations ou des condamnations, ces
promesses de bonheur (les « béatitudes ») et ces annonces de malheur
mettent devant l’urgence d’un choix.
Jésus est plein de sollicitude et d’espérance à l’égard de tous, car Dieu
rejoint ceux que la vie maltraite. En
revanche, ceux que la vie a comblés
risquent de passer à côté du bonheur qui
vient. Comment lui faire place s’il n’y a
aucun manque, aucune attente, aucune
ouverture aux autres ?
Aimer jusqu’à l’impossible
6.27-42
Pour Jésus, l’amour de Dieu donne le
ton. Puisque Dieu aime gratuitement,
que chacun aime gratuitement ! Il est
possible de vivre ensemble, d’aimer sans
retour, et même de faire un pas vers ses
ennemis. L’idéal de vie proposé aux
disciples peut sembler naïf ou aberrant.
Mais un véritable amour, comme celui
de parents pour leurs enfants, permet
souvent de donner au-delà de toute
raison ou de tout jugement. Dieu aime
à l’infini : quelle perspective pour la vie de
chacun !
1
7
8
3
LUC / Chap. 6 à 7
De la parole aux actes
6.43-49
Même avec de bonnes intentions, aimer
ne s’improvise pas. La parole de Jésus
n’est pas un beau discours à appliquer
comme un mode d’emploi ou une
recette miracle. Elle rend chacun acteur
de sa vie. Elle nous affermit dans nos
relations et nos actes, au point de nous
aider à traverser bien des épreuves.
1
7
8
4
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Ne pas juger les autres
@ 2555
(Voir aussi Matt 7.1-5)
37 « Ne portez de jugement contre personne et Dieu ne vous
jugera pas non plus ; ne condamnez pas les autres et Dieu ne
vous condamnera pas ; pardonnez aux autres et Dieu vous
pardonnera. 38 Donnez aux autres et Dieu vous donnera : on
versera dans la grande poche de votre vêtement une bonne
mesure, bien serrée et secouée, débordante. Dieu mesurera ses
dons envers vous avec la mesure même que vous employez pour
les autres. »
39 Jésus leur parla encore avec des images : « Un aveugle ne
peut pas conduire un autre aveugle, n'est-ce pas ? Sinon, ils
tomberont tous les deux dans un trou. 40 Aucun élève n'est
supérieur à son maître ; mais tout élève complètement instruit
sera comme son maître. 41 Pourquoi regardes-tu le brin de paille
qui est dans l'œil de ton frère, alors que tu ne remarques pas la
poutre qui est dans ton œil ? 42 Comment peux-tu dire à ton
frère : “Mon frère, laisse-moi enlever cette paille qui est dans
ton œil”, toi qui ne vois même pas la poutre qui est dans le tien ?
Hypocrite, enlève d'abord la poutre de ton œil et alors tu verras
assez clair pour enlever la paille de l'œil de ton frère. »
L'arbre et ses fruits
@ 2556
(Voir aussi Matt 7.16-20 ; 12.33-35)
43 « Un bon arbre ne produit pas de mauvais fruits, ni un arbre
malade de bons fruits. 44 Chaque arbre se reconnaît à ses fruits :
on ne cueille pas des figues sur des buissons d'épines et l'on ne
récolte pas du raisin sur des ronces. 45 L'homme bon tire du bien
du bon trésor que contient son cœur ; l'homme mauvais tire du
mal de son mauvais trésor. Car la bouche de chacun exprime ce
dont son cœur est plein. »
Les deux maisons
@ 2557
(Voir aussi Matt 7.24-27)
46 « Pourquoi m'appelez-vous “Seigneur, Seigneur”, et ne
faites-vous pas ce que je vous dis ? 47 Je vais vous montrer à
qui ressemble quiconque vient à moi, écoute mes paroles et les
met en pratique : 48 il est comme un homme qui s'est mis à bâtir
une maison ; il a creusé profondément la terre et a posé les
fondations sur le roc. Quand l'inondation est venue, les eaux de
la rivière se sont jetées contre cette maison, mais sans pouvoir
l'ébranler, car la maison était bien bâtie. 49 Mais quiconque
écoute mes paroles et ne les met pas en pratique est comme un
homme qui a bâti une maison directement sur le sol, sans
fondations. Quand les eaux de la rivière se sont jetées contre
cette maison, elle s'est aussitôt écroulée : elle a été complètement détruite. »
Jésus guérit le serviteur d'un officier romain
@ 2558
(Voir aussi Matt 8.5-13)
7
1 Quand Jésus eut fini d'adresser toutes ces paroles à la foule
qui l'entourait, il se rendit à Capernaüm. 2 Là, un capitaine
romain avait un serviteur qui lui était très cher. Ce serviteur
était malade et près de mourir. 3 Quand le capitaine entendit
parler de Jésus, il lui envoya quelques anciens des Juifs pour lui
demander de venir guérir son serviteur. 4 Ils arrivèrent auprès
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 7
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
de Jésus et se mirent à le prier avec insistance en disant : « Cet
homme mérite que tu lui accordes ton aide. 5 Il aime notre
peuple et c'est lui qui a fait bâtir notre synagogue. » 6 Alors Jésus
s'en alla avec eux. Il n'était pas loin de la maison, quand le
capitaine envoya des amis pour lui dire : « Maître, ne te dérange
pas. Je ne suis pas digne que tu entres dans ma maison ; 7 c'est
pour cela que je ne me suis pas permis d'aller en personne vers
toi. Mais dis un mot pour que mon serviteur soit guéri. 8 Je suis
moi-même soumis à mes supérieurs et j'ai des soldats sous mes
ordres. Si je dis à l'un : “Va !”, il va ; si je dis à un autre : “Viens !”,
il vient ; et si je dis à mon serviteur : “Fais ceci !”, il le fait. »
9 Quand Jésus entendit ces mots, il admira le capitaine. Il se
retourna et dit à la foule qui le suivait : « Je vous le déclare : je
n'ai jamais trouvé une telle foi, non, pas même en Israël. » 10 Les
envoyés retournèrent dans la maison du capitaine et y
trouvèrent le serviteur en bonne santé.
Jésus ramène à la vie le fils d'une veuve
@ 2559
Jésus se rendit ensuite dans une localité appelée Naïn ; ses
disciples et une grande foule l'accompagnaient. 12 Au moment où
il approchait de la porte de cette localité, on menait un mort au
cimetière : c'était le fils unique d'une veuve. Un grand nombre
d'habitants de l'endroit se trouvaient avec elle. 13 Quand le
Seigneur la vit, il fut rempli
de pitié pour elle et lui dit :
7.14
« Ne pleure pas ! » 14 Puis il
Jeune homme,
s'avança et toucha le cercueil ;
les porteurs s'arrêtèrent. Jéje te l’ordonne, lève-toi !
sus dit : « Jeune homme, je te
l'ordonne, lève-toi ! » 15 Le
mort se dressa et se mit à parler. Jésus le rendit à sa mère.
16 Tous furent saisis de crainte ; ils louaient Dieu en disant : « Un
grand prophète est apparu parmi nous ! » et aussi : « Dieu est
venu secourir son peuple ! » 17 Et dans toute la Judée et ses
environs on apprit ce que Jésus avait fait.
11
Les envoyés de Jean-Baptiste
@ 2560
(Voir aussi Matt 11.2-19)
18 Les disciples de Jean racontèrent tout cela à leur maître.
Jean appela deux d'entre eux 19 et les envoya au Seigneur pour
lui demander : « Es-tu le Messie qui doit venir ou devons-nous
attendre quelqu'un d'autre ? » 20 Quand ils arrivèrent auprès de
Jésus, ils lui dirent : « Jean-Baptiste nous a envoyés pour te
demander : “Es-tu le Messie qui doit venir ou devons-nous
attendre quelqu'un d'autre ?” » 21 Au même moment, Jésus
guérit beaucoup de personnes de leurs maladies, de leurs
maux, il les délivra d'esprits mauvais et rendit la vue à de
nombreux aveugles. 22 Puis il répondit aux envoyés de Jean :
« Allez raconter à Jean ce que vous avez vu et entendu : les
aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont guéris,
les sourds entendent, les morts reviennent à la vie, la Bonne
Nouvelle est annoncée aux pauvres. 23 Heureux celui qui
n'abandonnera pas la foi en moi ! »
24 Quand les envoyés de Jean furent partis, Jésus se mit à
parler de Jean à la foule en disant : « Qu'êtes-vous allés voir au
désert ? un roseau agité par le vent ? Non ? 25 Alors qu'êtes-vous
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Digne de foi !
7.1-10
Pour un officier, recevoir ou donner des
ordres est normal. Mais s’en remettre à
un autre pour ce qu’on a de plus cher
demande humilité et confiance. Ce Romain est quelqu’un pour qui les autres
comptent, et il sait compter sur les
autres. Tout en reconnaissant sa petitesse par rapport à Jésus, il a pleinement
confiance dans l’efficacité de la parole de
celui qu’il appelle « Maître ».
Touché en plein cœur
7.11-17
Cette femme avait tout perdu. Son mari
d’abord, et maintenant son fils unique.
Que pouvait-elle espérer encore de la
vie ? Sa souffrance et sa détresse
touchent Jésus en plein cœur. Plus
qu’un prophète, Jésus est le Seigneur. Il
est lui-même résurrection en paroles et
en actes. Jésus relève cet adolescent de
la mort, comme au matin de Pâques luimême sera relevé du tombeau.
Mais quel jeu joue-t-il ?
7.18-35
Jésus prend tout le monde à contre-pied.
Il n’annonce pas le Messie comme le
ferait un prophète. Il se révèle être luimême le Messie annoncé, mais pas de
la manière attendue !
1
7
8
5
LUC / Chap. 7
Le pardon, c’est précieux !
7.36-50
Quand on vous colle une étiquette, ce
n’est pas facile d’être soi-même. Cette
femme est enfermée dans l’image qu’on
a d’elle : une femme de mauvaise vie.
Elle n’a que ses larmes et son flacon
précieux pour déposer aux pieds de
Jésus tout ce qui fait sa vie. Que ce soit
avec des larmes amères ou des larmes
de joie, on peut tout confier à Jésus. Dieu
accueille et pardonne. Si des personnes
comme Simon ont des jugements qui
abaissent, le regard de Jésus relève.
Chacun peut faire l’expérience que le
pardon reçu fait grandir. C’est une force
pour aimer et pardonner à son tour.
1
7
8
6
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
allés voir ? un homme vêtu d'habits magnifiques ? Mais ceux qui
portent de riches habits et vivent dans le luxe se trouvent dans
les palais des rois. 26 Qu'êtes-vous donc allés voir ? un prophète ?
Oui, vous dis-je, et même bien plus qu'un prophète. 27 Car Jean
est celui dont l'Écriture déclare :
“Je vais envoyer mon messager devant toi, dit Dieu,
pour t'ouvrir le chemin.”
28 « Je vous le déclare, ajouta Jésus, il n'est jamais né personne
de plus grand que Jean ; pourtant, celui qui est le plus petit dans
le Royaume de Dieu est plus grand que lui. 29 Tout le peuple et
les collecteurs d'impôts l'ont écouté, ils ont reconnu que Dieu
est juste et ils se sont fait baptiser par Jean. 30 Mais les
Pharisiens et les maîtres de la loi ont rejeté ce que Dieu voulait
pour eux et ont refusé de se faire baptiser par Jean. »
31 Jésus dit encore : « A qui puis-je comparer les gens
d'aujourd'hui ? A qui ressemblent-ils ? 32 Ils ressemblent à des
enfants assis sur la place publique, dont les uns crient aux
autres : “Nous vous avons joué un air de danse sur la flûte et
vous n'avez pas dansé ! Nous avons chanté des chants de deuil
et vous n'avez pas pleuré !” 33 En effet, Jean-Baptiste est venu, il
ne mange pas de pain et ne boit pas de vin, et vous dites : “Il est
possédé d'un esprit mauvais !” 34 Le Fils de l'homme est venu, il
mange et boit, et vous dites : “Voyez cet homme qui ne pense
qu'à manger et à boire du vin, qui est ami des collecteurs
d'impôts et autres gens de mauvaise réputation !” 35 Mais la
sagesse de Dieu est reconnue comme juste par tous ceux qui
l'acceptent. »
Jésus dans la maison de Simon le Pharisien
@ 2561
Un Pharisien invita Jésus à prendre un repas avec lui. Jésus
se rendit chez cet homme et se mit à table. 37 Il y avait dans cette
ville une femme de mauvaise réputation. Lorsqu'elle apprit que
Jésus était à table chez le Pharisien, elle apporta un flacon
d'albâtre plein de parfum 38 et se tint derrière Jésus, à ses pieds.
Elle pleurait et se mit à mouiller de ses larmes les pieds de
Jésus ; puis elle les essuya avec ses cheveux, les embrassa et
répandit le parfum sur eux. 39 Quand le Pharisien qui avait invité
Jésus vit cela, il se dit en lui-même : « Si cet homme était
vraiment un prophète, il saurait qui est cette femme qui le
touche et ce qu'elle est : une femme de mauvaise réputation. »
40 Jésus prit alors la parole et dit au Pharisien : « Simon, j'ai
quelque chose à te dire. » Simon répondit : « Parle, Maître. » 41 Et
Jésus dit : « Deux hommes devaient de l'argent à un prêteur.
L'un lui devait cinq cents pièces d'argent et l'autre cinquante.
42 Comme ni l'un ni l'autre ne pouvaient le rembourser, il leur fit
grâce de leur dette à tous deux. Lequel des deux l'aimera le
plus ? » 43 Simon lui répondit : « Je pense que c'est celui auquel il
a fait grâce de la plus grosse somme. » Jésus lui dit : « Tu as
raison. »
44 Puis il se tourna vers la femme et dit à Simon : « Tu vois
cette femme ? Je suis entré chez toi et tu ne m'as pas donné
d'eau pour mes pieds ; mais elle m'a lavé les pieds de ses larmes
et les a essuyés avec ses cheveux. 45 Tu ne m'as pas reçu en
m'embrassant ; mais elle n'a pas cessé de m'embrasser les pieds
depuis que je suis entré. 46 Tu n'as pas répandu d'huile sur ma
tête ; mais elle a répandu du parfum sur mes pieds. 47 C'est
36
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 7 à 8
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
pourquoi, je te le déclare : le grand amour qu'elle a manifesté
prouve que ses nombreux péchés ont été pardonnés. Mais celui
à qui l'on a peu pardonné ne manifeste que peu d'amour. »
48 Jésus dit alors à la femme : « Tes péchés sont pardonnés. »
49 Ceux qui étaient à table avec lui se mirent à dire en euxmêmes : « Qui est cet homme qui ose même pardonner les
péchés ? » 50 Mais Jésus dit à la femme : « Ta foi t'a sauvée : va en
paix. »
Les femmes qui accompagnaient Jésus
8
@ 2562
Ensuite, Jésus alla dans les villes et les villages pour y
prêcher et annoncer la Bonne Nouvelle du Royaume de
Dieu. Les douze disciples l'accompagnaient, 2 ainsi que quelques
femmes qui avaient été délivrées d'esprits mauvais et guéries de
maladies : Marie – appelée Marie de Magdala –, dont sept esprits
mauvais avaient été chassés ; 3 Jeanne, femme de Chuza, un
administrateur d'Hérode ; Suzanne et plusieurs autres qui
utilisaient leurs biens pour aider Jésus et ses disciples.
1
La parabole du semeur
@ 2563
(Voir aussi Matt 13.1-9 ; Marc 4.1-9)
4 De chaque ville, des gens venaient à Jésus. Comme une
grande foule s'assemblait, il dit cette parabole : 5 « Un homme
s'en alla dans son champ pour semer du grain. Tandis qu'il
lançait la semence, une partie des grains tomba le long du
chemin : on marcha dessus et les oiseaux les mangèrent. 6 Une
autre partie tomba sur un sol pierreux : dès que les plantes
poussèrent, elles se desséchèrent parce qu'elles manquaient
d'humidité. 7 Une autre partie tomba parmi des plantes
épineuses qui poussèrent en même temps que les bonnes
plantes et les étouffèrent. 8 Mais une autre partie tomba dans la
bonne terre ; les plantes poussèrent et produisirent des épis :
chacun portait cent grains. » Et Jésus ajouta : « Écoutez bien, si
vous avez des oreilles pour entendre ! »
"
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Bien reçu !
8.4-21
Pour se faire comprendre, rien de tel
qu’un langage simple et imagé. Avec les
paraboles, Jésus propose de courtes
histoires qui aident à saisir son message.
La Parole de Dieu est semée en chacun.
Toute vie est un terrain propice à faire
germer cette parole pour qu’elle porte du
fruit. Jésus le sait bien, la vie quotidienne, parfois aride et encombrée de
préoccupations, étouffe la parole. Mais
pour lui, elle saura bien trouver en
chacun un chemin. Elle pourra éclairer
notre vie, et nous aider à vivre à 100%.
MARIE DE MAGDALA : PREMIÈRE MESSAGÈRE DE LA RÉSURRECTION
Marie du village de Magdala est devenue
Marie-Magdeleine ou Marie-Madeleine.
Elle fait partie des femmes qui suivent
Jésus" avec les douze disciples. Jésus
l’a délivrée de sept démons (Luc 8.2).
Certains pensent que Marie est la femme
de mauvaise réputation qui a pleuré aux
pieds de Jésus (Luc 7.37). Au matin de
Pâques, c’est elle qui découvre le
tombeau vide du Christ et va annoncer
sa résurrection à Pierre et aux autres
disciples (Matt 28.1-10 ; Jean 20.11-18).
1
7
8
7
LUC / Chap. 8
Avis de tempête !
1
7
8
8
8.22-25
La vie est comme une traversée avec
des moments calmes et des moments
agités. Il arrive de s’interroger sur ce
qu’on trouvera « de l’autre côté », ou de
s’inquiéter de réussir la traversée. Jésus
invite à risquer un départ et embarque
aussi avec nous. Parfois il semble
absent. Il nous laisse à la barre, nous
donnant la liberté de solliciter sa présence. Quand la peur gagne dans les
remous de la vie, Jésus donne une paix
intérieure. Il rappelle qu’au milieu des
doutes de l’existence, un chemin de
confiance est toujours possible.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Pourquoi Jésus utilise des paraboles
@ 2564
(Voir aussi Matt 13.10-17 ; Marc 4.10-12)
9 Les disciples de Jésus lui demandèrent ce que signifiait cette
parabole. 10 Il leur répondit : « Vous avez reçu, vous, la
connaissance des secrets du Royaume de Dieu ; mais aux autres
gens, ils sont présentés sous forme de paraboles et ainsi
“Ils peuvent regarder, mais sans voir,
ils peuvent entendre, mais sans comprendre.” »
Jésus explique la parabole du semeur
@ 2565
(Voir aussi Matt 13.18-23 ; Marc 4.13-20)
11 « Voici ce que signifie cette parabole : la semence, c'est la
parole de Dieu. 12 Certains sont comme le bord du chemin où
tombe le grain : ils entendent, mais le diable arrive et arrache la
parole de leur cœur pour les empêcher de croire et d'être sauvés.
13 D'autres sont comme un sol pierreux : ils entendent la parole
et la reçoivent avec joie.
Mais ils ne la laissent pas
8.21
s'enraciner, ils ne croient
Ma mère et mes frères,
qu'un instant et ils abandonce sont ceux qui écoutent
nent la foi au moment où
la parole de Dieu
survient l'épreuve. 14 La semence qui tombe parmi les
et la mettent en pratique.
plantes épineuses représente
ceux qui entendent ; mais ils
se laissent étouffer en chemin par les préoccupations, la richesse
et les plaisirs de la vie, et ils ne donnent pas de fruits mûrs. 15 La
semence qui tombe dans la bonne terre représente ceux qui
écoutent la parole et la gardent dans un cœur bon et bien
disposé, qui demeurent fidèles et portent ainsi des fruits. »
La parabole de la lampe
@ 2566
(Voir aussi Marc 4.21-25)
16 « Personne n'allume une lampe pour la couvrir d'un pot ou
pour la mettre sous un lit. Au contraire, on la place sur son
support, afin que ceux qui entrent voient la lumière. 17 Tout ce
qui est caché apparaîtra au grand jour, et tout ce qui est secret
sera connu et mis en pleine lumière. 18 Faites attention à la
manière dont vous écoutez ! Car celui qui a quelque chose
recevra davantage ; mais à celui qui n'a rien on enlèvera même le
peu qu'il pense avoir. »
La mère et les frères de Jésus
@ 2567
(Voir aussi Matt 12.46-50 ; Marc 3.31-35)
19 La mère et les frères de Jésus vinrent le trouver, mais ils ne
pouvaient pas arriver jusqu'à lui à cause de la foule. 20 On
l'annonça à Jésus en ces termes : « Ta mère et tes frères se
tiennent dehors et désirent te voir. » 21 Mais Jésus dit à tous :
« Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui écoutent la parole de
Dieu et la mettent en pratique. »
Jésus apaise une tempête
@ 2568
(Voir aussi Matt 8.23-27 ; Marc 4.35-41)
22 Un jour, Jésus monta dans une barque avec ses disciples
et leur dit : « Passons de l'autre côté du lac. » Et ils partirent.
23 Pendant qu'ils naviguaient, Jésus s'endormit. Soudain, un vent
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 8
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
violent se mit à souffler sur le lac ; la barque se remplissait d'eau
et ils étaient en danger. 24 Les disciples s'approchèrent alors de
Jésus et le réveillèrent en criant : « Maître, maître, nous allons
mourir ! » Jésus, réveillé, menaça le vent et les grosses vagues, qui
s'apaisèrent. Il y eut un grand calme. 25 Jésus dit aux disciples :
« Où est votre confiance ? » Mais ils avaient peur, étaient remplis
d'étonnement et se disaient les uns aux autres : « Qui est donc cet
homme ? Il donne des ordres même aux vents et à l'eau, et ils lui
obéissent ! »
Jésus guérit un homme possédé par des esprits mauvais
@ 2569
(Voir aussi Matt 8.28-34 ; Marc 5.1-20)
26 Ils abordèrent dans le territoire des Géraséniens, qui est de
l'autre côté du lac, en face de la Galilée. 27 Au moment où Jésus
descendait à terre, un homme de la ville vint à sa rencontre.
Cet homme était possédé par des esprits mauvais ; depuis
longtemps il ne portait pas de vêtement et n'habitait pas dans
une maison, mais vivait parmi les tombeaux. 28 Quand il vit
Jésus, il poussa un cri, se jeta à ses pieds et dit avec force :
« Que me veux-tu, Jésus, fils du Dieu très-haut ? Je t'en prie, ne
me tourmente pas ! » 29 Jésus ordonnait en effet à l'esprit
mauvais de sortir de lui. Cet esprit s'était emparé de lui bien
des fois ; on attachait alors les mains et les pieds de l'homme
avec des chaînes pour le garder, mais il rompait ses liens et
l'esprit l'entraînait vers les lieux déserts. 30 Jésus l'interrogea :
« Quel est ton nom ? » – « Mon nom est “Multitude” », réponditil. En effet, de nombreux esprits mauvais étaient entrés en lui.
31 Et ces esprits suppliaient Jésus de ne pas les envoyer dans
l'abîme.
32 Il y avait là un grand troupeau de porcs qui cherchait sa
nourriture sur la colline. Les esprits prièrent Jésus de leur
permettre d'entrer dans ces porcs. Il le leur permit. 33 Alors les
esprits mauvais sortirent de l'homme et entrèrent dans les
porcs. Tout le troupeau se précipita du haut de la falaise dans le
lac et s'y noya. 34 Quand les hommes qui gardaient les porcs
virent ce qui était arrivé, ils s'enfuirent et portèrent la nouvelle
dans la ville et dans les fermes. 35 Les gens sortirent pour voir ce
qui s'était passé. Ils arrivèrent auprès de Jésus et trouvèrent
l'homme dont les esprits mauvais étaient sortis : il était assis
aux pieds de Jésus, il portait des vêtements et était dans son
bon sens. Et ils prirent peur. 36 Ceux qui avaient tout vu leur
racontèrent comment l'homme possédé avait été guéri. 37 Alors
toute la population de ce territoire demanda à Jésus de s'en aller
de chez eux, car ils avaient très peur. Jésus monta dans la
barque pour partir. 38 L'homme dont les esprits mauvais étaient
sortis priait Jésus de le laisser rester avec lui. Mais Jésus le
renvoya en disant : 39 « Retourne chez toi et raconte tout ce que
Dieu a fait pour toi. » L'homme s'en alla donc et proclama dans
la ville entière tout ce que Jésus avait fait pour lui.
La fille de Jaïrus
et la femme qui toucha le vêtement de Jésus
@ 2570
(Voir aussi Matt 9.18-26 ; Marc 5.21-43)
40 Au moment où Jésus revint sur l'autre rive du lac, la foule
l'accueillit, car tous l'attendaient. 41 Un homme appelé Jaïrus
arriva alors. Il était chef de la synagogue locale. Il se jeta aux
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
No man’s land
8.26-39
Les maladies étaient attribuées à des
esprits mauvais enchaînant les malades
comme des morts-vivants. Devant Jésus,
ces esprits battent en retraite. Le nom
« Multitude », littéralement « Légion »,
évoque aussi l’occupation des légions
romaines dont l’emblème était un cochon. Le troupeau de porcs, symbole
d’impureté, et les eaux du lac, symbole
du mal et de la mort, sont mêlés
ensemble, à distance de l’homme sauvé.
Rendu à la vie sociale, le voilà témoin
pour tous.
1
7
8
9
LUC / Chap. 8 à 9
Destins de femmes
8.40-56
Deux destins se croisent sur la route de
Jésus : d’un côté, une jeune adolescente
de douze ans, sur son lit de mort, qui
risque de ne pas vivre sa vie de femme.
De l’autre, une adulte qui ne peut plus
vivre pleinement sa féminité depuis
douze ans et se retrouve exclue, selon
les règles de pureté. A nouveau, par le
toucher et la parole, Jésus sauve. Il
restaure leur pleine humanité.
1
7
9
0
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
pieds de Jésus et le supplia de venir chez lui, 42 parce qu'il avait
une fille unique, âgée d'environ douze ans, qui était mourante.
Pendant que Jésus s'y rendait, la foule le pressait de tous
côtés. 43 Il y avait là une femme qui souffrait de pertes de sang
depuis douze ans. Elle avait dépensé tout ce qu'elle possédait
chez les médecins, mais personne n'avait pu la guérir. 44 Elle
s'approcha de Jésus par derrière et toucha le bord de son
vêtement. Aussitôt, sa perte de sang s'arrêta. 45 Jésus demanda :
« Qui m'a touché ? » Tous niaient l'avoir fait et Pierre dit :
« Maître, la foule t'entoure et te presse de tous côtés. » 46 Mais
Jésus dit : « Quelqu'un m'a touché, car j'ai senti qu'une force
était sortie de moi. » 47 La femme vit qu'elle avait été découverte.
Elle vint alors, toute tremblante, se jeter aux pieds de Jésus. Elle
lui raconta devant tout le monde pourquoi elle l'avait touché et
comment elle avait été guérie immédiatement. 48 Jésus lui dit :
« Ma fille, ta foi t'a guérie. Va en paix. »
49 Tandis que Jésus parlait ainsi, un messager vint de la
maison du chef de la synagogue et dit à celui-ci : « Ta fille est
morte. Ne dérange plus le maître. » 50 Mais Jésus l'entendit et dit
à Jaïrus : « N'aie pas peur, crois seulement, et elle guérira. »
51 Lorsqu'il fut arrivé à la maison, il ne permit à personne
d'entrer avec lui, si ce n'est à Pierre, à Jean, à Jacques, et au père
et à la mère de l'enfant. 52 Tous pleuraient et se lamentaient à
cause de l'enfant. Alors Jésus dit : « Ne pleurez pas. Elle n'est pas
morte, elle dort. » 53 Mais ils se moquèrent de lui, car ils savaient
qu'elle était morte. 54 Cependant, Jésus la prit par la main et dit
d'une voix forte : « Enfant, debout ! » 55 Elle revint à la vie et se
leva aussitôt. Jésus leur ordonna de lui donner à manger. 56 Ses
parents furent remplis d'étonnement, mais Jésus leur recommanda de ne dire à personne ce qui s'était passé.
La mission des douze disciples
@ 2571
(Voir aussi Matt 10.5-15 ; Marc 6.7-13)
9
1 Jésus réunit les douze disciples et leur donna le pouvoir et
l'autorité de chasser tous les esprits mauvais et de guérir les
maladies. 2 Puis il les envoya prêcher le Royaume de Dieu et
guérir les malades. 3 Il leur dit : « Ne prenez rien avec vous pour
le voyage : ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent, et n'ayez pas deux
chemises chacun. 4 Partout où l'on vous accueillera, restez dans
la même maison jusqu'à ce que vous quittiez l'endroit. 5 Partout
où les gens refuseront de vous accueillir, quittez leur ville et
secouez la poussière de vos pieds : ce sera un avertissement pour
eux. » 6 Les disciples partirent ; ils passaient dans tous les
villages, annonçaient la Bonne Nouvelle et guérissaient partout
les malades.
L'inquiétude d'Hérode
@ 2572
(Voir aussi Matt 14.1-12 ; Marc 6.14-29)
7 Or, Hérode, qui régnait sur la Galilée, entendit parler de tout
ce qui se passait. Il ne savait qu'en penser, car certains disaient :
« Jean-Baptiste est revenu d'entre les morts. » 8 D'autres
disaient : « C'est Élie qui est apparu. » D'autres encore disaient :
« L'un des prophètes d'autrefois s'est relevé de la mort. » 9 Mais
Hérode déclara : « J'ai fait couper la tête à Jean. Qui est donc cet
homme dont j'entends dire toutes ces choses ? » Et il cherchait à
voir Jésus.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 9
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Jésus nourrit cinq mille hommes
@ 2573
(Voir aussi Matt 14.13-21 ; Marc 6.30-44 ; Jean 6.1-14)
10 Les apôtres revinrent et racontèrent à Jésus tout ce qu'ils
avaient fait. Il les emmena et se retira avec eux seuls près d'une
localité appelée Bethsaïda. 11 Mais les gens l'apprirent et le
suivirent. Jésus les accueillit, leur parla du Royaume de Dieu et
guérit ceux qui en avaient besoin. 12 Le jour commençait à
baisser ; alors les douze s'approchèrent de Jésus et lui dirent :
« Renvoie tous ces gens, afin qu'ils aillent dans les villages et les
fermes des environs pour y trouver à se loger et à se nourrir, car
nous sommes ici dans un
endroit isolé. » 13 Mais Jé9.11
sus leur dit : « Donnez-leur
Jésus les accueillit, leur parla
vous-mêmes à manger ! »
du Royaume de Dieu et guérit
Ils répondirent : « Nous
ceux qui en avaient besoin.
n'avons que cinq pains et
deux poissons. Voudraistu peut-être que nous
allions acheter des vivres pour tout ce monde ? » 14 Il y avait
là, en effet, environ cinq mille hommes. Jésus dit à ses disciples :
« Faites-les asseoir par groupes de cinquante environ. » 15 Les
disciples obéirent et les firent tous asseoir. 16 Jésus prit les cinq
pains et les deux poissons, leva les yeux vers le ciel et remercia
Dieu pour ces aliments. Il les partagea et les donna aux disciples
pour qu'ils les distribuent à la foule. 17 Chacun mangea à sa faim.
On emporta douze corbeilles pleines des morceaux qu'ils eurent
en trop.
Pierre déclare que Jésus est le Messie
@ 2574
(Voir aussi Matt 16.13-19 ; Marc 8.27-29)
18 Un jour, Jésus priait à l'écart et ses disciples étaient avec lui.
Il leur demanda : « Que disent les foules à mon sujet ? » 19 Ils
répondirent : « Certains disent que tu es Jean-Baptiste, d'autres
que tu es Élie, et d'autres encore que l'un des prophètes
d'autrefois s'est relevé de la mort. » – 20 « Et vous, leur demanda
Jésus, qui dites-vous que je suis ? » Pierre répondit : « Tu es le
Messie de Dieu. »
Jésus annonce
sa mort et sa résurrection
@ 2575
(Voir aussi Matt 16.20-28 ; Marc 8.30–9.1)
21 Jésus leur ordonna sévèrement de n'en parler à personne,
et il ajouta : « Il faut que le Fils de l'homme souffre beaucoup ;
les anciens, les chefs des prêtres et les maîtres de la loi le
rejetteront ; il sera mis à mort et, le troisième jour, il reviendra à
la vie. »
23 Puis il dit à tous : « Si quelqu'un veut venir avec moi, qu'il
cesse de penser à lui-même, qu'il porte sa croix chaque jour et
me suive. 24 En effet, celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais
celui qui perdra sa vie pour moi la sauvera. 25 A quoi sert-il à un
homme de gagner le monde entier, s'il se perd lui-même ou va à
sa ruine ? 26 Si quelqu'un a honte de moi et de mes paroles, alors
le Fils de l'homme aura honte de lui, quand il viendra dans sa
gloire et dans la gloire du Père et des saints anges. 27 Je vous le
déclare, c'est la vérité : quelques-uns de ceux qui sont ici ne
mourront pas avant d'avoir vu le Royaume de Dieu. »
22
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Miracle en mille morceaux
9.10-17
Nourrir une telle foule : mission impossible pour les disciples ! Aucune solution
humaine en vue. Pourtant, Dieu veut
répondre à la faim de chacun. Jésus voit
plus loin que le peu qu’ils ont : il donne, il
partage. Là est le miracle ! Grâce au
partage, il y de quoi rassasier toute une
foule. Ce qui nourrit, c’est de donner.
Vous avez dit « Messie » ?...
9.18-27
Pierre" reconnaît en Jésus le Messie.
Mais savoir lui donner un titre ne suffit
pas. Jésus annonce pour la première fois
qu’il va bientôt être mis à mort. Il
emploie ensuite cette expression surprenante : « porter sa croix » (v. 23). La foi
se découvre dans le quotidien de chacun,
avec ses joies et ses épreuves. Dans
toutes nos « croix », grandes épreuves de
la vie ou galères quotidiennes, blessures
subies ou désespoir intérieur, Jésus est
notre compagnon de route.
1
7
9
1
LUC / Chap. 9
Flash sur Jésus !
9.28-36
L’aspect du visage de Jésus, ses vêtements blancs, ainsi que le nuage sont les
signes de la rencontre avec Dieu. Ce récit
rappelle la manifestation de Dieu à
Moïse " sur la montagne du Sinaï
(Ex 19.9, p. 108 ; 34.29, p. 132). Moïse et
Élie" représentent la loi et les prophètes.
Ici Dieu indique clairement le lien qui
l’unit à Jésus, son Fils. Inutile pour les
disciples de monter des tentes pour fixer
l’événement. Maintenant, en route avec
Jésus !
Attention tournant
9.37-62
La mission de Jésus arrive à un tournant.
Pour le suivre ses disciples devront
accepter sans demi-mesure le paradoxe
de sa mort annoncée. Jésus n’use pas de
sa puissance pour s’imposer, mais pour
aimer. Quel renversement de valeurs
proposé à chacun ! Avec Jésus, la
rencontre de l’autre est toujours une
aventure nouvelle, à condition de ne pas
se refermer sur ses sécurités et son
passé. Choisir Jésus nous permet de
vivre nos propres choix.
1
7
9
2
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
La transfiguration de Jésus
@ 2576
(Voir aussi Matt 17.1-8 ; Marc 9.2-8)
28 Environ une semaine après qu'il eut parlé ainsi, Jésus prit
avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il monta sur une montagne
pour prier. 29 Pendant qu'il priait, son visage changea d'aspect et
ses vêtements devinrent d'une blancheur éblouissante. 30 Soudain, il y eut là deux hommes qui s'entretenaient avec Jésus :
c'étaient Moïse et Élie, 31 qui apparaissaient au milieu d'une
gloire céleste. Ils parlaient avec Jésus de la façon dont il allait
réaliser sa mission en mourant à Jérusalem. 32 Pierre et ses
compagnons s'étaient profondément endormis ; mais ils se
réveillèrent et virent la gloire de Jésus et les deux hommes qui
se tenaient avec lui. 33 Au moment où ces hommes quittaient
Jésus, Pierre lui dit : « Maître, il est bon que nous soyons ici.
Nous allons dresser trois tentes, une pour toi, une pour Moïse
et une pour Élie. » – Il ne savait pas ce qu'il disait. – 34 Pendant
qu'il parlait ainsi, un nuage survint et les couvrit de son ombre.
Les disciples eurent peur en voyant ce nuage les recouvrir. 35 Du
nuage une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, que j'ai
choisi. Écoutez-le ! » 36 Après que la voix eut parlé, on ne vit plus
que Jésus seul. Les disciples gardèrent le silence et, en ce tempslà, ne racontèrent rien à personne de ce qu'ils avaient vu.
Jésus guérit un enfant tourmenté par un esprit mauvais
@ 2577
(Voir aussi Matt 17.14-18 ; Marc 9.14-27)
37 Le jour suivant, ils descendirent de la montagne et une
grande foule vint à la rencontre de Jésus. 38 De la foule un
homme se mit à crier : « Maître, je t'en prie, jette un regard sur
mon fils, mon fils unique ! 39 Un esprit le saisit, le fait crier tout
à coup, le secoue avec violence et le fait écumer de la bouche ; il
le maltraite et ne le quitte que difficilement. 40 J'ai prié tes
disciples de chasser cet esprit, mais ils ne l'ont pas pu. » 41 Jésus
s'écria : « Gens mauvais et sans foi que vous êtes ! Combien de
temps encore devrai-je rester avec vous ? Combien de temps
encore devrai-je vous supporter ? Amène ton fils ici. » 42 Au
moment où l'enfant approchait, l'esprit le jeta à terre et le
secoua rudement. Mais Jésus menaça l'esprit mauvais, guérit
l'enfant et le rendit à son père. 43 Et tous étaient impressionnés
par la grande puissance de Dieu.
Jésus annonce de nouveau sa mort
@ 2578
(Voir aussi Matt 17.22-23 ; Marc 9.30-32)
Comme chacun s'étonnait encore de tout ce que Jésus faisait,
il dit à ses disciples : 44 « Retenez bien ce que je vous affirme
maintenant : Le Fils de l'homme va être livré entre les mains des
hommes. » 45 Mais ils ne comprenaient pas cette parole : son
sens leur avait été caché afin qu'ils ne puissent pas le
comprendre, et ils avaient peur d'interroger Jésus à ce sujet.
Qui est le plus grand ?
@ 2579
(Voir aussi Matt 18.1-5 ; Marc 9.33-37)
46 Les disciples se mirent à discuter pour savoir lequel d'entre
eux était le plus grand. 47 Jésus se rendit compte de ce qu'ils
pensaient. Il prit alors un enfant, le plaça auprès de lui, 48 et leur
dit : « Celui qui reçoit cet enfant par amour pour moi, me reçoit
moi-même ; et celui qui me reçoit, reçoit aussi celui qui m'a
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 9 à 10
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
envoyé. Car celui qui est le plus petit parmi vous tous, c'est lui
qui est le plus grand. »
Celui qui n'est pas contre vous est pour vous
@ 2580
(Voir aussi Marc 9.38-40)
49 Jean prit la parole : « Maître, dit-il, nous avons vu un
homme qui chassait les esprits mauvais en usant de ton nom et
nous avons voulu l'en empêcher, parce qu'il n'appartient pas à
notre groupe. » 50 Mais Jésus lui répondit : « Ne l'en empêchez
pas, car celui qui n'est pas contre vous est pour vous. »
Un village de Samarie refuse de recevoir Jésus
@ 2581
Lorsque le moment approcha où Jésus devait être enlevé au
ciel, il décida fermement de se rendre à Jérusalem. 52 Il envoya
des messagers devant lui. Ceux-ci partirent et entrèrent dans un
village de Samarie pour lui préparer tout le nécessaire. 53 Mais
les habitants refusèrent de le recevoir parce qu'il se dirigeait
vers Jérusalem. 54 Quand les disciples Jacques et Jean apprirent
cela, ils dirent : « Seigneur, veux-tu que nous commandions au
feu de descendre du ciel et de les exterminer ? »
55 Jésus se tourna vers eux et leur fit des reproches. 56 Et ils
allèrent dans un autre village.
51
Ceux qui désirent suivre Jésus
@ 2582
(Voir aussi Matt 8.19-22)
57 Ils étaient en chemin, lorsqu'un homme dit à Jésus : « Je te
suivrai partout où tu iras. » 58 Jésus lui dit : « Les renards ont des
terriers et les oiseaux ont des nids, mais le Fils de l'homme n'a
pas un endroit où il puisse se coucher et se reposer. »
59 Il dit à un autre homme : « Suis-moi. » Mais l'homme dit :
« Maître, permets-moi d'aller d'abord enterrer mon père. »
60 Jésus lui répondit : « Laisse les morts enterrer leurs morts ;
et toi, va annoncer le Royaume de Dieu. »
61 Un autre homme encore dit : « Je te suivrai, Maître, mais
permets-moi d'aller d'abord dire adieu à ma famille. » 62 Jésus lui
déclara : « Celui qui se met à labourer puis regarde en arrière
n'est d'aucune utilité pour le Royaume de Dieu. »
La mission des soixante-douze disciples
10
@ 2583
Après cela, le Seigneur choisit soixante-douze autres
hommes et les envoya deux par deux devant lui dans
toutes les villes et tous les endroits où lui-même devait se
rendre. 2 Il leur dit : « La moisson à faire est grande, mais il y a
peu d'ouvriers pour cela. Priez donc le propriétaire de la
moisson d'envoyer davantage d'ouvriers pour la faire. 3 En
route ! Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.
4 Ne prenez ni bourse, ni sac, ni chaussures ; ne vous arrêtez pas
en chemin pour saluer quelqu'un. 5 Quand vous entrerez dans
une maison, dites d'abord : “Paix à cette maison.” 6 Si un homme
de paix habite là, votre souhait de paix reposera sur lui ; sinon,
retirez votre souhait de paix. 7 Demeurez dans cette maison-là,
mangez et buvez ce que l'on vous y donnera, car l'ouvrier a droit
à son salaire. Ne passez pas de cette maison dans une autre.
8 Quand vous entrerez dans une ville et que l'on vous recevra,
mangez ce que l'on vous présentera ; 9 guérissez les malades de
cette ville et dites à ses habitants : “Le Royaume de Dieu s'est
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Sème la paix
10.1-20
Pour Jésus, la mission prend une
dimension universelle. Il s’agit d’annoncer la paix de Dieu à tous les peuples.
Au-delà du cercle des Douze, le nombre
72 symbolise l’ensemble des nations.
Mais l’appel adressé à tous n’est pas
forcément reçu par tous. Il reste qu’annoncer le Christ ne peut se faire qu’à la
manière du Christ, en portant la paix, en
guérissant, en prenant le temps de la
rencontre, et surtout sans contraindre.
Mais, attention, refuser d’accueillir la paix
du Royaume de Dieu prive de ses
bienfaits.
1
7
9
3
LUC / Chap. 10
Cris du cœur
10.21-24
Dans un cri de joie, Jésus dévoile son
intimité avec le Père. La foi n’est pas
d’abord affaire de connaissances ou de
valeurs. Elle est relation de personne à
personne. Prier, c’est accueillir la présence de celui à qui on peut tout confier :
élans de joie, découragements, attentes,
révoltes.
1
7
9
4
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
approché de vous.” 10 Mais quand
10.11
vous entrerez dans une ville et
Le Royaume de Dieu
que l'on ne vous recevra pas,
allez dans les rues et dites à
s’est approché de vous.
tous : 11 “Nous secouons contre
vous la poussière même de votre
ville qui s'est attachée à nos pieds. Pourtant, sachez bien ceci : le
Royaume de Dieu s'est approché de vous.” 12 Je vous le déclare :
au jour du Jugement les habitants de Sodome seront traités
moins sévèrement que les habitants de cette ville-là. »
Les villes qui refusent de croire
@ 2584
(Voir aussi Matt 11.20-24)
13 « Malheur à toi, Chorazin ! Malheur à toi, Bethsaïda ! Car si
les miracles qui ont été accomplis chez vous l'avaient été à Tyr et
à Sidon, il y a longtemps que leurs habitants auraient pris le
deuil, se seraient assis dans la cendre et auraient changé de
comportement. 14 C'est pourquoi, au jour du Jugement, Tyr et
Sidon seront traitées moins sévèrement que vous. 15 Et toi,
Capernaüm, crois-tu que tu t'élèveras jusqu'au ciel ? Tu seras
abaissée jusqu'au monde des morts. » 16 Il dit encore à ses
disciples : « Celui qui vous écoute, m'écoute ; celui qui vous
rejette, me rejette ; et celui qui me rejette, rejette celui qui m'a
envoyé. »
Le retour des soixante-douze
@ 2585
Les soixante-douze envoyés revinrent pleins de joie et
dirent : « Seigneur, même les esprits mauvais nous obéissent
quand nous leur donnons des ordres en ton nom ! » 18 Jésus leur
répondit : « Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair.
19 Écoutez : je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les
serpents et les scorpions et d'écraser toute la puissance de
l'ennemi, et rien ne pourra vous faire du mal. 20 Mais ne vous
réjouissez pas de ce que les esprits mauvais vous obéissent ;
réjouissez-vous plutôt de ce que vos noms sont écrits dans les
cieux. »
17
Jésus se réjouit
@ 2586
(Voir aussi Matt 11.25-27 ; 13.16-17)
21 A ce moment même, Jésus fut rempli de joie par le SaintEsprit et s'écria : « O Père, Seigneur du ciel et de la terre, je te
remercie d'avoir révélé aux petits ce que tu as caché aux sages et
aux gens instruits. Oui, Père, tu as bien voulu qu'il en soit ainsi.
22 « Mon Père m'a remis toutes choses. Personne ne sait qui
est le Fils si ce n'est le Père, et personne ne sait qui est le Père si
ce n'est le Fils et ceux à qui le Fils veut bien le révéler. »
23 Puis Jésus se tourna vers ses disciples et leur dit à eux
seuls : « Heureux êtes-vous de voir ce que vous voyez ! 24 Car, je
vous le déclare, beaucoup de prophètes et de rois ont désiré voir
ce que vous voyez, mais ne l'ont pas vu, et entendre ce que vous
entendez, mais ne l'ont pas entendu. »
La parabole du bon Samaritain
@ 2587
Un maître de la loi intervint alors. Pour tendre un piège à
Jésus, il lui demanda : « Maître, que dois-je faire pour recevoir la
vie éternelle ? » 26 Jésus lui dit : « Qu'est-il écrit dans notre loi ?
25
LUC / Chap. 10 à 11
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Qu'est-ce que tu y lis ? » 27 L'homme répondit : « “Tu dois aimer le
Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute
ta force et de toute ton intelligence.” Et aussi : “Tu dois aimer
ton prochain comme toi-même.” » 28 Jésus lui dit alors : « Tu as
bien répondu. Fais cela et tu vivras. » 29 Mais le maître de la loi
voulait justifier sa question. Il demanda donc à Jésus : « Qui est
mon prochain ? » 30 Jésus répondit : « Un homme descendait de
Jérusalem à Jéricho lorsque des brigands l'attaquèrent, lui
prirent tout ce qu'il avait, le battirent et s'en allèrent en le
laissant à demi-mort. 31 Il se trouva qu'un prêtre descendait
cette route. Quand il vit l'homme, il passa de l'autre côté de la
route et s'éloigna. 32 De même, un lévite arriva à cet endroit, il
vit l'homme, passa de l'autre côté de la route et s'éloigna. 33 Mais
un Samaritain, qui voyageait par là, arriva près du blessé. Quand
il le vit, il en eut profondément pitié. 34 Il s'en approcha encore
plus, versa de l'huile et du vin sur ses blessures et les recouvrit
de pansements. Puis il le plaça sur sa propre bête et le mena
dans un hôtel, où il prit soin de lui. 35 Le lendemain, il sortit
deux pièces d'argent, les donna à l'hôtelier et lui dit : “Prends
soin de cet homme ; lorsque je repasserai par ici, je te paierai
moi-même ce que tu auras dépensé en plus pour lui.” »
36 Jésus ajouta : « Lequel de ces trois te semble avoir été le
prochain de l'homme attaqué par les brigands ? » 37 Le maître de
la loi répondit : « Celui qui a été bon pour lui. » Jésus lui dit
alors : « Va et fais de même. »
Jésus chez Marthe et Marie
@ 2588
Tandis que Jésus et ses disciples étaient en chemin, il entra
dans un village où une femme, appelée Marthe, le reçut chez elle.
39 Elle avait une sœur, appelée Marie, qui, après s'être assise aux
pieds du Seigneur, écoutait ce qu'il enseignait. 40 Marthe était très
affairée à tout préparer pour le repas. Elle survint et dit :
« Seigneur, cela ne te fait-il rien que ma sœur me laisse seule pour
accomplir tout le travail ? Dis-lui donc de m'aider. » 41 Le Seigneur
lui répondit : « Marthe, Marthe, tu t'inquiètes et tu t'agites pour
beaucoup de choses, 42 mais une seule est nécessaire. Marie a
choisi la meilleure part, qui ne lui sera pas enlevée. »
38
Jésus et la prière
@ 2589
(Voir aussi Matt 6.9-13 ; 7.7-11)
11
1 Un jour, Jésus priait en un certain lieu. Quand il eut
fini, un de ses disciples lui demanda : « Seigneur,
enseigne-nous à prier, comme Jean l'a appris à ses disciples. »
2 Jésus leur déclara : « Quand vous priez, dites :
“Père,
que tous reconnaissent que tu es le Dieu saint ;
que ton Règne vienne.
3 Donne-nous chaque jour le pain nécessaire.
4 Pardonne-nous nos péchés,
car nous pardonnons nous-mêmes
à tous ceux qui nous ont fait du tort.
Et ne nous expose pas à la tentation.” »
5 Jésus leur dit encore : « Supposons ceci : l'un d'entre vous a
un ami qu'il s'en va trouver chez lui à minuit pour lui dire : “Mon
ami, prête-moi trois pains. 6 Un de mes amis qui est en voyage
vient d'arriver chez moi et je n'ai rien à lui offrir.” 7 Et
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Le prochain de l’autre,
c’est moi !
10.25-37
Avoir la vie éternelle, chacun le désire.
Nous en avons déjà un aperçu à travers
nos choix, nos paroles ou nos actes.
Dans cette parabole, Jésus confirme que
l’amour de Dieu et l’amour du prochain
sont indissociables. C’est même vital ! A
quoi bon accomplir un service pour Dieu,
et ne pas secourir le blessé agonisant ?
Jésus invite à ressembler à celui qui se
fait proche, le Samaritain, et à devenir à
notre tour des prochains.
La vie du bon côté
10.38-42
Il n’y a pas une place meilleure que
l’autre. Marthe" a bien fait de préparer le
repas. Mais se comparer à sa sœur la
rend malheureuse et revendicative. Marie", elle, a su se rendre disponible pour
une relation de qualité.
S’il te plaît…
11.1-13
Prier, ce n’est pas facile ! Que dire à
Dieu ? Et comment le prier ? Comme des
enfants qui s’adressent à leur père avec
confiance. Les demandes que Jésus
nous invite à exprimer peuvent paraître
éloignées de nos désirs immédiats. Dieu
sait ce qu’il nous faut pour être heureux.
Et l’Esprit Saint est là pour nous aider à
grandir.
1
7
9
5
LUC / Chap. 11
Libres de croire
11.14-28
Croire en Jésus n’est jamais définitivement acquis. Nos doutes sont des lieux
de combat. Alors, ce qui était net devient
flou. Notre besoin spontané de preuves
pour continuer à croire prend le dessus.
Mais les signes du Royaume que Jésus
donne ne sont pas des preuves. Au
contraire, ils suscitent bien des questions
et laissent chacun libre d’y croire ou non.
Jésus nous conforte dans cette liberté
indispensable à tout acte de foi. Mieux, il
nous lance le défi de devenir nousmêmes signes pour les autres.
1
7
9
6
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
supposons que l'autre lui réponde de l'intérieur de la maison :
“Laisse-moi tranquille ! La porte est déjà fermée à clé, mes
enfants et moi sommes au lit ; je ne peux pas me lever pour te
donner des pains.” 8 Eh bien, je vous l'affirme, même s'il ne se
lève pas par amitié pour les lui donner, il se lèvera pourtant et
lui donnera tout ce dont il a besoin parce que son ami insiste
sans se gêner. 9 Et moi, je
vous dis : demandez et
11.9
vous recevrez ; cherchez et
Demandez et vous recevrez ;
vous trouverez ; frappez et
cherchez et vous trouverez ;
l'on vous ouvrira la porte.
10 Car quiconque demande
frappez et l’on vous ouvrira
reçoit, qui cherche trouve
la porte.
et l'on ouvrira la porte à
qui frappe. 11 Si l'un d'entre
vous est père, donnera-t-il un serpent à son fils alors que celui-ci
lui demande un poisson ? 12 Ou bien lui donnera-t-il un scorpion
s'il demande un œuf ? 13 Tout mauvais que vous êtes, vous savez
donner de bonnes choses à vos enfants. A combien plus forte
raison, donc, le Père qui est au ciel donnera-t-il le Saint-Esprit à
ceux qui le lui demandent ! »
Jésus répond à une accusation portée contre lui
@ 2590
(Voir aussi Matt 12.22-30 ; Marc 3.22-27)
14 Jésus était en train de chasser un esprit mauvais qui rendait
un homme muet. Quand l'esprit mauvais sortit, le muet se mit à
parler et, dans la foule, les gens furent remplis d'étonnement.
15 Cependant, quelques-uns dirent : « C'est Béelzébul, le chef des
esprits mauvais, qui lui donne le pouvoir de chasser ces
esprits ! » 16 D'autres voulaient lui tendre un piège : ils lui
demandèrent de montrer par un signe miraculeux qu'il venait de
Dieu. 17 Mais Jésus connaissait leurs pensées ; il leur dit alors :
« Tout royaume dont les habitants luttent les uns contre les
autres finit par être détruit, ses maisons s'écroulent les unes sur
les autres. 18 Si donc Satan est en lutte contre lui-même,
comment son royaume pourra-t-il se maintenir ? Vous dites, en
effet, que je chasse les esprits mauvais parce que Béelzébul m'en
donne le pouvoir. 19 Si je les chasse de cette façon, qui donne à
vos partisans le pouvoir de les chasser ? Vos partisans euxmêmes démontrent que vous avez tort ! 20 En réalité, c'est avec
la puissance de Dieu que je chasse les esprits mauvais, ce qui
signifie que le Royaume de Dieu est déjà venu jusqu'à vous.
21 « Quand un homme fort et bien armé garde sa maison, tous
ses biens sont en sûreté. 22 Mais si un homme plus fort que lui
arrive et s'en rend vainqueur, il lui enlève les armes dans
lesquelles il mettait sa confiance et il distribue tout ce qu'il lui a
pris.
23 « Celui qui n'est pas avec moi est contre moi ; et celui qui ne
m'aide pas à rassembler disperse. »
Le retour de l'esprit mauvais
@ 2591
(Voir aussi Matt 12.43-45)
24 « Lorsqu'un esprit mauvais est sorti d'un homme, il va et
vient dans des espaces déserts en cherchant un lieu où s'établir.
S'il n'en trouve pas, il se dit alors : “Je vais retourner dans ma
maison, celle que j'ai quittée.” 25 Il y retourne et la trouve
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 11
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
balayée, bien arrangée. 26 Alors il s'en va prendre sept autres
esprits encore plus malfaisants que lui ; ils reviennent ensemble
dans la maison et s'y installent. Finalement, l'état de cet homme
est donc pire qu'au début. »
Le vrai bonheur
@ 2592
Jésus venait de parler ainsi, quand une femme s'adressa à
lui du milieu de la foule : « Heureuse est la femme qui t'a porté
en elle et qui t'a allaité ! » 28 Mais Jésus répondit : « Heureux
plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et la mettent en
pratique ! »
27
La demande d'un signe miraculeux
@ 2593
(Voir aussi Matt 12.38-42)
29 Tandis que les foules s'amassaient autour de Jésus, il se mit
à dire : « Les gens d'aujourd'hui sont mauvais ; ils réclament un
signe miraculeux, mais aucun signe ne leur sera accordé si ce
n'est celui de Jonas. 30 En effet, de même que Jonas fut un signe
pour les habitants de Ninive, ainsi le Fils de l'homme sera un
signe pour les gens d'aujourd'hui. 31 Au jour du Jugement, la
reine du Sud se lèvera en face des gens d'aujourd'hui et les
accusera, car elle est venue des régions les plus lointaines de la
terre pour écouter les paroles pleines de sagesse de Salomon. Et
il y a ici plus que Salomon ! 32 Au jour du Jugement, les habitants
de Ninive se lèveront en face des gens d'aujourd'hui et les
accuseront, car les Ninivites ont changé de comportement
quand ils ont entendu prêcher Jonas. Et il y a ici plus que
Jonas ! »
La lumière du corps
@ 2594
(Voir aussi Matt 5.15 ; 6.22-23)
33 « Personne n'allume une lampe pour la cacher ou la mettre
sous un seau ; au contraire, on la place sur son support, afin que
ceux qui entrent voient la lumière. 34 Tes yeux sont la lampe de
ton corps : si tes yeux sont en bon état, tout ton corps est
éclairé ; mais si tes yeux sont mauvais, alors ton corps est dans
l'obscurité. 35 Ainsi, prends garde que la lumière qui est en toi ne
soit pas obscurité. 36 Si
donc tout ton corps est
11.33
éclairé, sans aucune parPersonne n’allume une lampe
tie dans l'obscurité, il sera
pour la cacher
tout entier en pleine lumière, comme lorsque la
ou la mettre sous un seau…
lampe t'illumine de sa
brillante clarté. »
Jésus accuse les Pharisiens et les maîtres de la loi
@ 2595
(Voir aussi Matt 23.1-36 ; Marc 12.38-40)
37 Quand Jésus eut fini de parler, un Pharisien l'invita à
prendre un repas chez lui. Jésus entra et se mit à table. 38 Le
Pharisien s'étonna lorsqu'il remarqua que Jésus ne s'était pas
lavé avant le repas. 39 Le Seigneur lui dit alors : « Voilà comme
vous êtes, vous les Pharisiens : vous nettoyez l'extérieur de la
coupe et du plat, mais à l'intérieur vous êtes pleins du désir de
voler et pleins de méchanceté. 40 Insensés que vous êtes ! Dieu
qui a fait l'extérieur n'a-t-il pas aussi fait l'intérieur ? 41 Donnez
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Un signe à la foi
11.29-32
Jésus, en bon pédagogue, se refuse à
toute surenchère de preuves qui forceraient les gens à croire. Jadis, des
étrangers ont été disponibles à la Parole
de Dieu et l’ont accueillie de la bouche
d’un prophète ou d’un roi (Ninive avec
Jonas", Jon 3.2-5, p. 887 ; la reine de
Saba avec Salomon", 1 Rois 10.1-10,
p. 485). Désormais, le signe, c’est lui,
Jésus, avec sa parole et ses actes. Cela
devrait suffire !
1
7
9
7
LUC / Chap. 11 à 12
La coupe est pleine !
11.37-54
Des rites, des taxes, des obligations…
Pour Jésus, c’en est trop ! L’obsession de
ces règles fait perdre l’objectif de la loi
donnée par Dieu : vivre dans la justice et
l’amour. Les Pharisiens et les maîtres de
la loi tombent dans le perfectionnisme
en imposant un respect formaliste de
ces rites. Jésus refuse toute lecture au
pied de la lettre. Il redonne l’esprit de la
loi dans une vision plus humaine et plus
sociale. La règle de pureté, c’est de
donner (v. 41).
N’ayez pas peur !
12.1-12
Jésus ne cesse d’encourager ceux qui lui
sont fidèles. Des chrétiens sont parfois
pris à parti à cause de leur foi. Il est
difficile pour eux de rendre compte de
leur espérance. On ne sait plus quoi dire,
on est déstabilisé, alors on préfère se
taire ou se terrer ! Bien loin de condamner nos lâchetés, Jésus ne nous laisse
pas seuls : chacun a trop de prix à ses
yeux. Il nous donne son Esprit pour nous
aider à trouver les mots. Refuser de
l’accueillir serait faire « insulte » à un
Dieu si attentionné.
1
7
9
8
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
donc plutôt aux pauvres ce qui est dans vos coupes et vos plats,
et tout sera pur pour vous.
42 « Malheur à vous, Pharisiens ! Vous donnez à Dieu le
dixième de plantes comme la menthe et la rue, ainsi que de
toutes sortes de légumes, mais vous négligez la justice et l'amour
pour Dieu : c'est pourtant là ce qu'il fallait pratiquer, sans
négliger le reste.
43 « Malheur à vous, Pharisiens ! Vous aimez les sièges les plus
en vue dans les synagogues et vous aimez à recevoir des
salutations respectueuses sur les places publiques. 44 Malheur à
vous ! Vous êtes comme des tombeaux qu'on ne remarque pas et
sur lesquels on marche sans le savoir ! »
45 Un des maîtres de la loi lui dit : « Maître, en parlant ainsi,
tu nous insultes nous aussi ! » 46 Jésus répondit : « Malheur à
vous aussi, maîtres de la loi ! Vous mettez sur le dos des gens
des fardeaux difficiles à porter, et vous ne bougez pas même un
seul doigt pour les aider à porter ces fardeaux. 47 Malheur à
vous ! Vous construisez de beaux tombeaux pour les prophètes,
ces prophètes que vos ancêtres ont tués ! 48 Vous montrez ainsi
que vous approuvez les actes de vos ancêtres, car ils ont tué les
prophètes, et vous, vous construisez leurs tombeaux ! 49 C'est
pourquoi Dieu, dans sa sagesse, a déclaré : “Je leur enverrai des
prophètes et des apôtres ; ils tueront certains d'entre eux et en
persécuteront d'autres.” 50 Par conséquent, les gens d'aujourd'hui supporteront les conséquences des meurtres commis
contre tous les prophètes depuis la création du monde,
51 depuis le meurtre d'Abel jusqu'à celui de Zacharie, qui fut tué
entre l'autel et le sanctuaire. Oui, je vous l'affirme, les gens
d'aujourd'hui supporteront les conséquences de tous ces meurtres !
52 « Malheur à vous, maîtres de la loi ! Vous avez pris la clé
permettant d'ouvrir la porte du savoir : vous n'entrez pas vousmêmes et vous empêchez d'entrer ceux qui le désirent. »
53 Quand Jésus fut sorti de cette maison, les maîtres de la loi
et les Pharisiens se mirent à lui manifester une violente fureur
et à lui poser des questions sur toutes sortes de sujets : 54 ils lui
tendaient des pièges pour essayer de surprendre quelque chose
de faux dans ses paroles.
Une mise en garde contre l'hypocrisie
@ 2596
(Voir aussi Matt 10.26-27)
12
1 Pendant ce temps, les gens s'étaient assemblés par
milliers, au point qu'ils se marchaient sur les pieds les
uns des autres. Jésus s'adressa d'abord à ses disciples : « Gardezvous, leur dit-il, du levain des Pharisiens, c'est-à-dire de leur
hypocrisie. 2 Tout ce qui est caché sera découvert, et tout ce qui
est secret sera connu. 3 C'est pourquoi tout ce que vous aurez dit
dans l'obscurité sera entendu à la lumière du jour, et ce que vous
aurez murmuré à l'oreille d'autrui dans une chambre fermée
sera crié du haut des toits. »
Celui qu'il faut craindre
@ 2597
(Voir aussi Matt 10.28-31)
4 « Je vous le dis, à vous mes amis : ne craignez pas ceux qui
tuent le corps mais qui, ensuite, ne peuvent rien faire de plus.
5 Je vais vous montrer qui vous devez craindre : craignez Dieu
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 12
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
qui, après la mort, a le pouvoir de vous jeter en enfer. Oui, je
vous le dis, c'est lui que vous devez craindre !
6 « Ne vend-on pas cinq moineaux pour deux sous ? Cependant, Dieu n'en oublie pas un seul. 7 Et même vos cheveux sont
tous comptés. N'ayez donc pas peur : vous valez plus que
beaucoup de moineaux ! »
Confesser ou renier Jésus-Christ
@ 2598
(Voir aussi Matt 10.32-33 ; 12.32 ; 10.19-20)
8 « Je vous le dis : quiconque reconnaît publiquement qu'il est
mon disciple, le Fils de l'homme aussi reconnaîtra devant les
anges de Dieu qu'il est à lui ; 9 mais si quelqu'un affirme
publiquement ne pas me connaître, le Fils de l'homme aussi
affirmera devant les anges de Dieu qu'il ne le connaît pas.
10 Quiconque dira une parole contre le Fils de l'homme sera
pardonné ; mais celui qui aura fait insulte au Saint-Esprit ne
recevra pas de pardon.
11 « Quand on vous conduira pour être jugés dans les
synagogues, ou devant les dirigeants ou les autorités, ne vous
inquiétez pas de la manière dont vous vous défendrez ou de ce
que vous aurez à dire, 12 car le Saint-Esprit vous enseignera à ce
moment-là ce que vous devez exprimer. »
La parabole du riche insensé
@ 2599
Quelqu'un dans la foule dit à Jésus : « Maître, dis à mon
frère de partager avec moi les biens que notre père nous a
laissés. » 14 Jésus lui répondit : « Mon ami, qui m'a établi pour
juger vos affaires ou pour partager vos biens ? » 15 Puis il dit à
tous : « Attention ! Gardez-vous de tout amour des richesses, car
la vie d'un homme ne dépend pas de ses biens, même s'il est très
riche. »
16 Il leur raconta alors cette parabole : « Un homme riche avait
des terres qui lui rapportèrent de bonnes récoltes. 17 Il
réfléchissait et se demandait : “Que vais-je faire ? Je n'ai pas
de place où amasser toutes mes récoltes.” 18 Puis il ajouta : “Voici
ce que je vais faire : je vais démolir mes greniers, j'en construirai
de plus grands, j'y amasserai tout mon blé et mes autres biens.
19 Ensuite, je me dirai à moi-même : Mon cher, tu as des biens en
abondance pour de nombreuses années ; repose-toi, mange, bois
et jouis de la vie.” 20 Mais Dieu lui dit : “Insensé ! Cette nuit
même tu cesseras de vivre. Et alors, pour qui sera tout ce que tu
as accumulé ?” » 21 Jésus ajouta : « Ainsi en est-il de celui qui
amasse des richesses pour lui-même, mais qui n'est pas riche
aux yeux de Dieu. »
13
Avoir confiance en Dieu
@ 2600
(Voir aussi Matt 6.25-34)
22 Puis Jésus dit à ses disciples : « Voilà pourquoi je vous dis :
Ne vous inquiétez pas au sujet de la nourriture dont vous avez
besoin pour vivre, ou au sujet des vêtements dont vous avez
besoin pour votre corps. 23 Car la vie est plus importante que la
nourriture et le corps plus important que les vêtements.
24 Regardez les corbeaux : ils ne sèment ni ne moissonnent, ils
n'ont ni cave à provisions ni grenier, mais Dieu les nourrit !
Vous valez beaucoup plus que les oiseaux ! 25 Qui d'entre vous
parvient à prolonger un peu la durée de sa vie par le souci qu'il
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Assurance-vie
12.13-34
Que vais-je devenir demain ? Devant
cette inconnue, le réflexe est souvent
d’amasser, de se donner des assurances
et des garanties en tout genre, ou encore
de se faire prédire son avenir. Jésus
indique un autre chemin. Au lieu de se
replier sur un avenir à soi et pour soi,
mieux vaut s’ouvrir aux autres aujourd’hui, en particulier aux plus pauvres.
Les biens et les richesses sont provisoires. Profitons-en : autant les partager
tant qu’on les a ! Tout ce qui est gardé
pour soi est perdu ; tout ce qui est donné
est sauvé.
1
7
9
9
LUC / Chap. 12
Accroche-toi !
12.35-48
Dans ces paraboles, Jésus parle de la
venue de Dieu comme d’une irruption
inattendue. Pour ne pas rater le coche, le
disciple doit se maintenir en état de veille
et se tenir prêt. Comme nous ne savons
pas le moment où le Seigneur vient,
nous risquons de nous démobiliser.
Accrochons-nous ! La venue de Dieu
nous projette toujours plus loin : l’avenir
ne sera pas sans lui.
1
8
0
0
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
se fait ? 26 Si donc vous ne pouvez rien pour ce qui est très peu
de chose, pourquoi vous inquiétez-vous au sujet du reste ?
27 Regardez comment poussent les fleurs des champs : elles ne
travaillent pas et ne tissent pas de vêtements. Pourtant, je vous
le dis, même Salomon,
avec toute sa richesse, n'a
12.31
pas eu de vêtements aussi
Préoccupez-vous plutôt
beaux qu'une seule de ces
du Royaume de Dieu
fleurs. 28 Dieu revêt ainsi
et Dieu vous accordera
l'herbe des champs qui est
là aujourd'hui et qui deaussi le reste.
main sera jetée au feu : à
combien plus forte raison
vous vêtira-t-il vous-mêmes ! Comme votre confiance en lui est
faible ! 29 Ne vous tourmentez donc pas à chercher continuellement ce que vous allez manger et boire. 30 Ce sont les païens de
ce monde qui recherchent sans arrêt tout cela. Mais vous, vous
avez un Père qui sait que vous en avez besoin. 31 Préoccupezvous plutôt du Royaume de Dieu et Dieu vous accordera aussi le
reste. »
Des richesses dans le ciel
@ 2601
(Voir aussi Matt 6.19-21)
32 « N'aie pas peur, petit troupeau ! Car il a plu à votre Père de
vous donner le Royaume. 33 Vendez vos biens et donnez l'argent
aux pauvres. Munissez-vous de bourses qui ne s'usent pas,
amassez-vous des richesses dans les cieux, où elles ne
disparaîtront jamais : les voleurs ne peuvent pas les y atteindre
ni les vers les détruire. 34 Car votre cœur sera toujours là où sont
vos richesses. »
Des serviteurs qui veillent
@ 2602
« Soyez prêts à agir, avec la ceinture serrée autour de la taille
et vos lampes allumées. 36 Soyez comme des serviteurs qui
attendent leur maître au moment où il va revenir d'un mariage,
afin de lui ouvrir la porte dès qu'il arrivera et frappera.
37 Heureux ces serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera
éveillés ! Je vous le déclare, c'est la vérité : il attachera sa
ceinture, les fera prendre place à table et viendra les servir. 38 S'il
revient à minuit ou même plus tard encore et qu'il les trouve
éveillés, heureux sont-ils !
39 « Comprenez bien ceci : si le maître de la maison savait à
quelle heure le voleur doit venir, il ne le laisserait pas pénétrer
dans la maison. 40 Tenez-vous prêts, vous aussi, car le Fils de
l'homme viendra à l'heure que vous ne pensez pas. »
35
Le serviteur fidèle et le serviteur infidèle
@ 2603
(Voir aussi Matt 24.45-51)
41 Alors Pierre demanda : « Seigneur, dis-tu cette parabole
pour nous seulement ou bien pour tout le monde ? »
42 Le Seigneur répondit : « Quel est donc le serviteur fidèle et
intelligent ? En voici un que son maître va charger de veiller sur
la maison et de donner aux autres serviteurs leur part de
nourriture au moment voulu. 43 Heureux ce serviteur si le
maître, à son retour chez lui, le trouve occupé à ce travail ! 44 Je
vous le déclare, c'est la vérité : le maître lui confiera la charge de
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 12 à 13
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
tous ses biens. 45 Mais si le serviteur se dit : “Mon maître tarde à
revenir”, s'il se met alors à battre les autres serviteurs et les
servantes, s'il mange, boit et s'enivre, 46 alors le maître reviendra
un jour où le serviteur ne l'attend pas et à une heure qu'il ne
connaît pas ; il chassera le serviteur et lui fera partager le sort
des infidèles. 47 Le serviteur qui sait ce que veut son maître, mais
ne se tient pas prêt à le faire, recevra de nombreux coups. 48 Par
contre, le serviteur qui ne sait pas ce que veut son maître et agit
de telle façon qu'il mérite d'être battu, recevra peu de coups. A
qui l'on a beaucoup donné, on demandera beaucoup ; à qui l'on a
confié beaucoup, on demandera encore plus. »
Jésus, cause de division
@ 2604
(Voir aussi Matt 10.34-36)
49 « Je suis venu apporter un feu sur la terre et combien je
voudrais qu'il soit déjà allumé ! 50 Je dois recevoir un baptême
et quelle angoisse pour moi jusqu'à ce qu'il soit accompli !
51 Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre ?
Non, je vous le dis, mais la division. 52 Dès maintenant, une
famille de cinq personnes sera divisée, trois contre deux et deux
contre trois. 53 Le père sera contre son fils et le fils contre son
père, la mère contre sa fille et la fille contre sa mère, la bellemère contre sa belle-fille et la belle-fille contre sa belle-mère. »
Comprendre le sens des temps
@ 2605
(Voir aussi Matt 16.2-3)
54 Jésus disait aussi à la foule : « Quand vous voyez un nuage
se lever à l'ouest, vous dites aussitôt : “Il va pleuvoir”, et c'est ce
qui arrive. 55 Et quand vous sentez souffler le vent du sud, vous
dites : “Il va faire chaud”, et c'est ce qui arrive. 56 Hypocrites !
Vous êtes capables de comprendre ce que signifient les aspects
de la terre et du ciel ; alors, pourquoi ne comprenez-vous pas le
sens du temps présent ? »
Trouver un arrangement avec son adversaire
@ 2606
(Voir aussi Matt 5.25-26)
57 « Pourquoi ne jugez-vous pas par vous-mêmes de la juste
façon d'agir ? 58 Si tu es en procès avec quelqu'un et que vous
alliez ensemble au tribunal, efforce-toi de trouver un arrangement avec lui pendant que vous êtes en chemin. Tu éviteras
ainsi que ton adversaire ne te traîne devant le juge, que le juge
ne te livre à la police et que la police ne te jette en prison. 59 Tu
ne sortiras pas de là, je te l'affirme, tant que tu n'auras pas payé
ta dette jusqu'au dernier centime. »
Changer de comportement ou mourir
13
@ 2607
En ce temps-là, quelques personnes vinrent raconter à
Jésus comment Pilate avait fait tuer des Galiléens au
moment où ils offraient des sacrifices à Dieu. 2 Jésus leur
répondit : « Pensez-vous que si ces Galiléens ont été ainsi
massacrés, cela signifie qu'ils étaient de plus grands pécheurs
que tous les autres Galiléens ? 3 Non, vous dis-je ; mais si vous ne
changez pas de comportement, vous mourrez tous comme eux.
4 Et ces dix-huit personnes que la tour de Siloé a écrasées en
s'écroulant, pensez-vous qu'elles étaient plus coupables que tous
les autres habitants de Jérusalem ? 5 Non, vous dis-je ; mais si
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Allumez le feu !
12.49-53
Le feu, c’est redoutable. Mais c’est aussi
ce qui éclaire et réchauffe. C’est encore
celui de la Pentecôte qui donne aux
disciples la capacité de porter la Bonne
Nouvelle (Act 2.1-4, p. 1872). La paix de
Dieu annoncée met en lumière les choix
de chacun. Les chrétiens le savent bien :
parler de sa foi, entre amis ou en famille,
peut provoquer des divisions.
Monde à ré-enchanter
13.1-9
Catastrophes naturelles ou écologiques,
violences et guerres, handicaps et maladies incurables… Le monde est confronté
à la question insoutenable de la souffrance et de la mort. Nos « pourquoi ? »
restent comme des cris sans réponse.
Jésus non plus n’y répond pas. Il nous
propose de sortir de cette impasse qui
nous rendrait désabusés, sans espérance. Il nous remet en mouvement :
changez de comportement, dit-il, cherchez comment agir dès aujourd’hui
contre le mal, pour que demain soit
meilleur.
1
8
0
1
LUC / Chap. 13
Redresse-toi !
13.10-17
Voici Jésus encore confronté à la question épineuse de la souffrance. Si le poids
du mal nous fait vivre parfois courbés,
comme cassés physiquement ou intérieurement, Jésus vient nous aider à
relever la tête pour vivre libre et debout. Il
nous accueille comme nous sommes,
nous prend à bras le corps, nous
redresse, pour nous rétablir dans notre
relation aux autres. Nous pouvons de
nouveau les regarder en face. Pour lui, ça
passe avant tout, et même il y a urgence !
Le Royaume,
ce n’est pas du tout cuit !
13.18-30
D’un tout petit rien, Dieu fait bien au-delà
de ce qu’on imagine. Le Royaume est
sans mesure. Encore faut-il y mettre du
sien ! Loin de promesses illusoires d’un
bonheur facile, fragile ou sans lendemain, Jésus ouvre la petite porte d’un
bonheur durable. Il n’en limite pas
l’accès, mais engage chacun à le choisir
de manière responsable et libre. Tous
peuvent y prendre place.
1
8
0
2
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
vous ne changez pas de comportement, vous mourrez tous
comme eux. »
La parabole du figuier sans figues
@ 2608
Puis Jésus leur dit cette parabole : « Un homme avait un
figuier planté dans sa vigne. Il vint y chercher des figues, mais
n'en trouva pas. 7 Il dit alors au vigneron : “Regarde : depuis trois
ans je viens chercher des figues sur ce figuier et je n'en trouve
pas. Coupe-le donc ! Pourquoi occupe-t-il du terrain inutilement ?” 8 Mais le vigneron lui répondit : “Maître, laisse-le cette
année encore ; je vais creuser la terre tout autour et j'y mettrai
du fumier. 9 Ainsi, il donnera peut-être des figues l'année
prochaine ; sinon, tu le feras couper.” »
6
Jésus guérit une femme infirme le jour du sabbat
@ 2609
Un jour de sabbat, Jésus enseignait dans une synagogue.
11 Une femme malade se trouvait là : depuis dix-huit ans, un
esprit mauvais la tenait courbée et elle était totalement
incapable de se redresser. 12 Quand Jésus vit cette femme, il
l'appela et lui dit : « Tu es délivrée de ta maladie. » 13 Il posa les
mains sur elle et, aussitôt, elle se redressa et se mit à louer Dieu.
14 Mais le chef de la synagogue était indigné de ce que Jésus
avait accompli une guérison
le jour du sabbat. Il s'adressa
13.13
alors à la foule : « Il y a six
… aussitôt, elle se redressa
jours pendant lesquels on
doit travailler ; venez donc
et se mit à louer Dieu.
vous faire guérir ces jours-là
et non le jour du sabbat ! »
15 Le Seigneur lui répondit en ces mots : « Hypocrites que vous
êtes ! Le jour du sabbat, chacun de vous détache de la crèche son
bœuf ou son âne pour le mener boire, n'est-ce pas ? 16 Et cette
femme, descendante d'Abraham, que Satan a tenue liée pendant
dix-huit ans, ne fallait-il pas la détacher de ses liens le jour du
sabbat ? » 17 Cette réponse de Jésus remplit de honte tous ses
adversaires ; mais la foule entière se réjouissait de toutes les
œuvres magnifiques qu'il accomplissait.
10
La parabole de la graine de moutarde
@ 2610
(Voir aussi Matt 13.31-32 ; Marc 4.30-32)
18 Jésus dit : « A quoi le Royaume de Dieu ressemble-t-il ? A
quoi puis-je le comparer ? 19 Il ressemble à une graine de
moutarde qu'un homme a prise et mise en terre dans son
jardin : elle a poussé, elle est devenue un arbre et les oiseaux ont
fait leurs nids dans ses branches. »
La parabole du levain
@ 2611
(Voir aussi Matt 13.33)
20 Jésus dit encore : « A quoi puis-je comparer le Royaume de
Dieu ? 21 Il ressemble au levain qu'une femme prend et mêle à
une grande quantité de farine, si bien que toute la pâte lève. »
La porte étroite
@ 2612
(Voir aussi Matt 7.13-14,21-23)
22 Jésus traversait villes et villages et enseignait en faisant
route vers Jérusalem. 23 Quelqu'un lui demanda : « Maître, n'y a-
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 13 à 14
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
t-il que peu de gens qui seront sauvés ? » Jésus répondit :
24 « Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite ; car, je vous
l'affirme, beaucoup essayeront d'entrer et ne le pourront pas.
25 « Quand le maître de maison se sera levé et aura fermé la
porte à clé, vous vous trouverez dehors, vous vous mettrez à
frapper à la porte et à dire : “Maître, ouvre-nous.” Il vous
répondra : “Je ne sais pas d'où vous êtes !” 26 Alors, vous allez lui
dire : “Nous avons mangé et bu avec toi, tu as enseigné dans les
rues de notre ville.” 27 Il vous dira de nouveau : “Je ne sais pas
d'où vous êtes. Écartez-vous de moi, vous tous qui commettez le
mal !” 28 C'est là que vous pleurerez et grincerez des dents, quand
vous verrez Abraham, Isaac, Jacob et tous les prophètes dans le
Royaume de Dieu et que vous serez jetés dehors ! 29 Des hommes
viendront de l'est et de l'ouest, du nord et du sud et prendront
place à table dans le Royaume de Dieu. 30 Et alors, certains de
ceux qui sont maintenant les derniers seront les premiers et
d'autres qui sont maintenant les premiers seront les derniers. »
Jésus et Jérusalem
@ 2613
(Voir aussi Matt 23.37-39)
31 A ce moment-là, quelques Pharisiens s'approchèrent de
Jésus et lui dirent : « Pars d'ici, va-t'en ailleurs, car Hérode veut
te faire mourir. » 32 Jésus leur répondit : « Allez dire à cette
espèce de renard : “Je chasse des esprits mauvais et j'accomplis
des guérisons aujourd'hui et demain, et le troisième jour
j'achève mon œuvre.” 33 Mais il faut que je continue ma route
aujourd'hui, demain et le jour suivant, car il ne convient pas
qu'un prophète soit mis à mort ailleurs qu'à Jérusalem.
34 « Jérusalem, Jérusalem, toi qui mets à mort les prophètes et
tues à coups de pierres ceux que Dieu t'envoie ! Combien de fois
ai-je désiré rassembler tes habitants auprès de moi comme une
poule rassemble ses poussins sous ses ailes, mais vous ne l'avez
pas voulu ! 35 Eh bien, votre maison va être abandonnée. Je vous
le déclare : vous ne me verrez plus jusqu'à ce que vienne le
moment où vous direz : “Que Dieu bénisse celui qui vient au
nom du Seigneur !” »
Jésus guérit un malade
14
@ 2614
Un jour de sabbat, Jésus se rendit chez un des chefs des
Pharisiens pour y prendre un repas. Ceux qui étaient là
observaient attentivement Jésus. 2 Un homme atteint d'hydropisie se tenait devant lui. 3 Jésus prit la parole et demanda aux
maîtres de la loi et aux Pharisiens : « Notre loi permet-elle ou
non de faire une guérison le jour du sabbat ? » 4 Mais ils ne
voulurent pas répondre. Alors Jésus toucha le malade, le guérit
et le renvoya. 5 Puis il leur dit : « Si l'un de vous a un fils ou un
bœuf qui tombe dans un puits, ne va-t-il pas l'en retirer
aussitôt, même le jour du sabbat ? » 6 Ils furent incapables de
répondre à cela.
1
La façon de choisir une place et la façon d'inviter
@ 2615
Jésus remarqua comment les invités choisissaient les
meilleures places. Il dit alors à tous cette parabole : 8 « Lorsque
quelqu'un t'invite à un repas de mariage, ne va pas t'asseoir à la
meilleure place. Il se pourrait en effet que quelqu'un de plus
important que toi ait été invité 9 et que celui qui vous a invités
7
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Le renard et la poule
13.31-35
Personne ne dictera à Jésus sa conduite.
Il ne fuit pas, mais ne court pas non plus
vers la mort de manière suicidaire. Il
continue à se diriger vers Jérusalem, le
lieu de la rencontre entre Dieu et son
peuple. Mais c’est souvent là aussi que
les hommes ont tué ses porte-paroles,
ses prophètes. Jésus est à la fois plein
de tendresse et de tristesse pour Jérusalem. Il restera fidèle au projet de Dieu
en vivant sa mission jusqu’au bout, quel
qu’en soit le prix ou le terme.
1
8
0
3
LUC / Chap. 14
A ta place !
14.7-14
Tout compte pour réussir un repas de
fête : le menu, la décoration, la place des
invités. C’est souvent à table que s’annoncent des choses essentielles ou se
vivent des moments importants. La table
est un reflet de nos relations. Elle est
aussi un lieu privilégié pour Dieu. Jésus
a l’œil : il donne une leçon de savoir-vivre
selon Dieu. La gratuité est plus importante que la réciprocité. Serons-nous
capables de répondre à son invitation et
de nous laisser placer par lui ?
Invités surprises
14.15-24
Dieu est tellement heureux de nous
inviter à sa table pour nous offrir le
meilleur ! Son Royaume est une fête.
L’invitation au bonheur est lancée. Mais
nos affaires laissent peu de place à
l’imprévu, notre vie est remplie de nousmêmes. Nos excuses sont parfois un
peu « bidon ». Le Royaume de Dieu
serait-il pour plus tard ? Pour Jésus,
c’est prêt maintenant et tous sont invités.
Il y aura même des invités surprises
auxquels on ne pense pas et qui
promettent de belles rencontres…
1
8
0
4
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
l'un et l'autre vienne te dire : “Laisse-lui cette place.” Alors tu
devrais, tout honteux, te mettre à la dernière place. 10 Au
contraire, lorsque tu es invité, va t'installer à la dernière place,
pour qu'au moment où viendra celui qui t'a invité, il te dise :
“Mon ami, viens t'asseoir à une meilleure place.” Ainsi, ce sera
pour toi un honneur devant tous ceux qui seront à table avec
toi. 11 En effet, quiconque s'élève sera abaissé, et celui qui
s'abaisse sera élevé. »
12 Puis Jésus dit à celui qui l'avait
14.11
invité : « Quand tu donnes un déjeuQuiconque s’élève
ner ou un dîner, n'invite ni tes amis,
ni tes frères, ni les membres de ta
sera abaissé,
parenté, ni tes riches voisins ; car ils
et celui qui s’abaisse
pourraient t'inviter à leur tour et tu
sera élevé.
serais ainsi payé pour ce que tu as
donné. 13 Mais quand tu offres un
repas de fête, invite les pauvres, les
infirmes, les boiteux et les aveugles. 14 Tu seras heureux, car ils
ne peuvent pas te le rendre. Dieu te le rendra lorsque ceux qui
ont fait le bien se relèveront de la mort. »
La parabole du grand repas
@ 2616
(Voir aussi Matt 22.1-10)
15 Après avoir entendu ces mots, un de ceux qui étaient à table
dit à Jésus : « Heureux celui qui prendra son repas dans le
Royaume de Dieu ! » 16 Jésus lui raconta cette parabole : « Un
homme offrit un grand repas auquel il invita beaucoup de
monde. 17 A l'heure du repas, il envoya son serviteur dire aux
invités : “Venez, car c'est prêt maintenant.” 18 Mais tous, l'un
après l'autre, se mirent à s'excuser. Le premier dit au serviteur :
“J'ai acheté un champ et il faut que j'aille le voir ; je te prie de
m'excuser.” 19 Un autre lui dit : “J'ai acheté cinq paires de bœufs
et je vais les essayer ; je te prie de m'excuser.” 20 Un autre encore
dit : “Je viens de me marier et c'est pourquoi je ne peux pas y
aller.” 21 Le serviteur retourna auprès de son maître et lui
rapporta ces réponses. Le maître de la maison se mit en colère et
dit à son serviteur : “Va vite sur les places et dans les rues de la
ville, et amène ici les pauvres, les infirmes, les aveugles et les
boiteux.” 22 Après un moment, le serviteur vint dire : “Maître, tes
ordres ont été exécutés, mais il y a encore de la place.” 23 Le
maître dit alors à son serviteur : “Va sur les chemins de
campagne, le long des haies, et oblige les gens à entrer, afin que
ma maison soit remplie. 24 Je vous le dis : aucun de ceux qui
avaient été invités ne mangera de mon repas !” »
Les conditions nécessaires pour être disciple
@ 2617
(Voir aussi Matt 10.37-38)
25 Une foule immense faisait route avec Jésus. Il se retourna
et dit à tous : 26 « Celui qui vient à moi doit me préférer à son
père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, ses sœurs, et
même à sa propre personne. Sinon, il ne peut pas être mon
disciple. 27 Celui qui ne porte pas sa croix pour me suivre ne peut
pas être mon disciple. 28 Si l'un de vous veut construire une tour,
il s'assied d'abord pour calculer la dépense et voir s'il a assez
d'argent pour achever le travail. 29 Autrement, s'il pose les
fondations sans pouvoir achever la tour, tous ceux qui verront
LUC / Chap. 14 à 15
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
cela se mettront à rire de lui 30 en disant : “Cet homme a
commencé de construire mais a été incapable d'achever le
travail !” 31 De même, si un roi veut partir en guerre contre un
autre roi, il s'assied d'abord pour examiner s'il peut, avec dix
mille hommes, affronter son adversaire qui marche contre lui
avec vingt mille hommes. 32 S'il ne le peut pas, il envoie des
messagers à l'autre roi, pendant qu'il est encore loin, pour lui
demander ses conditions de paix. 33 Ainsi donc, ajouta Jésus,
aucun de vous ne peut être mon disciple s'il ne renonce pas à
tout ce qu'il possède. »
Le sel inutile
@ 2618
(Voir aussi Matt 5.13 ; Marc 9.50)
34 « Le sel est une bonne chose. Mais s'il perd son goût,
comment pourrait-on le lui rendre ? 35 Il n'est alors bon ni pour
la terre, ni pour le fumier ; on le jette dehors. Écoutez bien, si
vous avez des oreilles pour entendre ! »
La parabole du mouton perdu et retrouvé
@ 2619
(Voir aussi Matt 18.12-14)
15
1 Les collecteurs d'impôts et autres gens de mauvaise
réputation s'approchaient tous de Jésus pour l'écouter.
2 Les Pharisiens et les maîtres de la loi critiquaient Jésus ; ils
disaient : « Cet homme fait bon accueil aux gens de mauvaise
réputation et mange avec eux ! » 3 Jésus leur dit alors cette
parabole : 4 « Si quelqu'un parmi vous possède cent moutons et
qu'il perde l'un d'entre eux, ne va-t-il pas laisser les quatrevingt-dix-neuf autres dans leur pâturage pour partir à la
recherche de celui qui est perdu jusqu'à ce qu'il le retrouve ? 5 Et
quand il l'a retrouvé, il est tout joyeux : il met le mouton sur ses
épaules, 6 il rentre chez lui, puis appelle ses amis et ses voisins et
leur dit : “Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé mon
mouton, celui qui était perdu !” 7 De même, je vous le dis, il y
aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui commence
une vie nouvelle que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'en
ont pas besoin. »
La pièce d'argent perdue et retrouvée
@ 2620
« Ou bien, si une femme possède dix pièces d'argent et qu'elle
en perde une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la
maison et chercher avec soin jusqu'à ce qu'elle la retrouve ? 9 Et
quand elle l'a retrouvée, elle appelle ses amies et ses voisines et
leur dit : “Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé la pièce
d'argent que j'avais perdue !” 10 De même, je vous le dis, il y a de
la joie parmi les anges de Dieu pour un seul pécheur qui
commence une vie nouvelle. »
8
Le fils perdu et retrouvé
@ 2621
Jésus dit encore : « Un homme avait deux fils. 12 Le plus
jeune dit à son père : “Mon père, donne-moi la part de notre
fortune qui doit me revenir.” Alors le père partagea ses biens
entre ses deux fils. 13 Peu de jours après, le plus jeune fils vendit
sa part de la propriété et partit avec son argent pour un pays
éloigné. Là, il vécut dans le désordre et dissipa ainsi tout ce qu'il
possédait. 14 Quand il eut tout dépensé, une grande famine
survint dans ce pays, et il commença à manquer du nécessaire.
11
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Chacun sa croix ?
14.25-35
Jésus a parfois des paroles exigeantes
qui pourraient freiner nos ardeurs à le
suivre : porter sa croix, le préférer à
notre famille… Paroles fortes mais pas
négatives. Je peux le suivre, comme je
suis, sans rien laisser de côté, même ce
qui est lourd à porter. Il ne s’agit pas de
nier ce que je suis, mais d’apprendre à
m’assumer. Mieux vaut se poser et y
réfléchir. Il est possible alors de vivre des
engagements à la suite du Christ.
Marcher avec lui donne du goût à la vie !
Dieu en quête
15
Les Pharisiens reprochent à Jésus de
côtoyer des gens peu fréquentables.
Avec ces trois paraboles, Jésus montre
la tendresse de Dieu. Quelle joie de
retrouver celui qu’on avait perdu ! Ainsi
Dieu n’arrête pas de nous chercher et de
nous attendre, car chacun est prioritaire
à ses yeux. Quels que soient les chemins
où nous nous sommes perdus, nous
restons dignes pour lui. Il est toujours là
pour nous accueillir de nouveau, et pour
nous ouvrir un avenir.
1
8
0
5
LUC / Chap. 15 à 16
Le pardon comme une fête !
15.11-32
Nos histoires de famille sont souvent
compliquées. Ce fils, en prenant son
héritage, coupe tous les liens. Dès son
retour, son père lui redonne son statut
de fils. Le grand frère, enfermé dans ses
jugements, lui, le rejette. Le pardon de
Dieu n’est pas une question de mérite ou
d’héritage. C’est un lien d’amour rétabli.
Recevoir le pardon, ce n’est pas se
rabaisser, s’enchaîner dans la culpabilité.
Au contraire, c’est accueillir le regard de
Dieu sur sa vie, un regard qui aide à
grandir, à être davantage libre et vrai. Et
ça vaut bien une petite fête quand
même ! Le frère aîné y est invité.
Voudra-t-il en être ?
1
8
0
6
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Il alla donc se mettre au service d'un des habitants du pays,
qui l'envoya dans ses champs garder les cochons. 16 Il aurait bien
voulu se nourrir des fruits du caroubier que mangeaient les
cochons, mais personne ne lui en donnait. 17 Alors, il se mit à
réfléchir sur sa situation et se dit : “Tous les ouvriers de mon
père ont plus à manger qu'il ne leur en faut, tandis que moi, ici,
je meurs de faim ! 18 Je veux repartir chez mon père et je lui
dirai : Mon père, j'ai péché contre Dieu et contre toi, 19 je ne suis
plus digne que tu me regardes comme ton fils. Traite-moi donc
comme l'un de tes ouvriers.” 20 Et il repartit chez son père.
« Tandis qu'il était encore assez loin de la maison, son père le
vit et en eut profondément pitié : il courut à sa rencontre, le
serra contre lui et l'embrassa. 21 Le fils lui dit alors : “Mon père,
j'ai péché contre Dieu et contre toi, je ne suis plus digne que tu
me regardes comme ton fils...” 22 Mais le père dit à ses
serviteurs : “Dépêchez-vous d'apporter la plus belle robe et
mettez-la-lui ; passez-lui une bague au doigt et des chaussures
aux pieds. 23 Amenez le veau que nous avons engraissé et tuezle ; nous allons faire un festin et nous réjouir, 24 car mon fils que
voici était mort et il est revenu à la vie, il était perdu et je l'ai
retrouvé.” Et ils commencèrent la fête.
25 « Pendant ce temps,
le fils aîné de cet homme
15.32
était aux champs. A son
… car ton frère que voici était
retour, quand il approcha
mort et il est revenu à la vie,
de la maison, il entendit
il était perdu
un bruit de musique et
de danses. 26 Il appela un
et le voilà retrouvé !
des serviteurs et lui demanda ce qui se passait.
27 Le serviteur lui répondit : “Ton frère est revenu, et ton père a
fait tuer le veau que nous avons engraissé, parce qu'il a retrouvé
son fils en bonne santé.” 28 Le fils aîné se mit alors en colère et
refusa d'entrer dans la maison. Son père sortit pour le prier
d'entrer. 29 Mais le fils répondit à son père : “Écoute, il y a tant
d'années que je te sers sans avoir jamais désobéi à l'un de tes
ordres. Pourtant, tu ne m'as jamais donné même un chevreau
pour que je fasse la fête avec mes amis. 30 Mais quand ton fils
que voilà revient, lui qui a dépensé entièrement ta fortune avec
des prostituées, pour lui tu fais tuer le veau que nous avons
engraissé !” 31 Le père lui dit : “Mon enfant, tu es toujours avec
moi, et tout ce que je possède est aussi à toi. 32 Mais nous
devions faire une fête et nous réjouir, car ton frère que voici
était mort et il est revenu à la vie, il était perdu et le voilà
retrouvé !” »
15
Le gérant habile
16
@ 2622
Jésus dit à ses disciples : « Un homme riche avait un
gérant et l'on vint lui rapporter que ce gérant gaspillait
ses biens. 2 Le maître l'appela et lui dit : “Qu'est-ce que
j'apprends à ton sujet ? Présente-moi les comptes de ta gestion,
car tu ne pourras plus être mon gérant.” 3 Le gérant se dit en luimême : “Mon maître va me retirer ma charge. Que faire ? Je ne
suis pas assez fort pour travailler la terre et j'aurais honte de
mendier. 4 Ah ! je sais ce que je vais faire ! Et quand j'aurai perdu
ma place, des gens me recevront chez eux !” 5 Il fit alors venir un
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 16
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
à un tous ceux qui devaient quelque chose à son maître. Il dit au
premier : “Combien dois-tu à mon maître ?” – 6 “Cent tonneaux
d'huile d'olive”, lui répondit-il. Le gérant lui dit : “Voici ton
compte ; vite, assieds-toi et note cinquante.” 7 Puis il dit à un
autre : “Et toi, combien dois-tu ?” – “Cent sacs de blé”, réponditil. Le gérant lui dit : “Voici ton compte ; note quatre-vingts.” 8 Eh
bien, le maître loua le gérant malhonnête d'avoir agi si
habilement. En effet, les gens de ce monde sont bien plus
habiles dans leurs rapports les uns avec les autres que ceux qui
appartiennent à la lumière. »
9 Jésus ajouta : « Et moi je vous dis : faites-vous des amis avec
les richesses trompeuses de ce monde, afin qu'au moment où
elles n'existeront plus pour vous on vous reçoive dans les
demeures éternelles. 10 Celui qui est fidèle dans les petites
choses est aussi fidèle dans les grandes ; celui qui est
malhonnête dans les petites choses est aussi malhonnête dans
les grandes. 11 Si donc vous n'avez pas été fidèles dans votre
façon d'utiliser les richesses trompeuses de ce monde, qui
pourrait vous confier les vraies richesses ? 12 Et si vous n'avez
pas été fidèles en ce qui concerne le bien des autres, qui vous
donnera le bien qui vous est destiné ?
13 « Aucun serviteur ne peut servir deux maîtres : ou bien il
haïra le premier et aimera le second ; ou bien il s'attachera au
premier et méprisera le second. Vous ne pouvez pas servir à la
fois Dieu et l'argent. »
Diverses déclarations de Jésus
@ 2623
(Voir aussi Matt 11.12-13 ; 5.31-32 ; Marc 10.11-12)
14 Les Pharisiens entendaient toutes ces paroles et se
moquaient de Jésus, car ils aimaient l'argent. 15 Jésus leur dit :
« Vous êtes des gens qui se font passer pour justes aux yeux des
hommes, mais Dieu connaît vos cœurs. Car ce que les hommes
considèrent comme grand est détestable aux yeux de Dieu.
16 « Le temps de la loi de Moïse et des livres des Prophètes a
duré jusqu'à l'époque de Jean-Baptiste. Depuis cette époque, la
Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu est annoncée et chacun
use de force pour y entrer. 17 Mais le ciel et la terre peuvent
disparaître plus facilement que le plus petit détail de la loi.
18 « Tout homme qui renvoie sa femme et en épouse une autre
commet un adultère, et celui qui épouse une femme renvoyée
par son mari commet un adultère. »
L'homme riche et Lazare
@ 2624
« Il y avait une fois un homme riche qui s'habillait des
vêtements les plus fins et les plus coûteux et qui, chaque jour,
vivait dans le luxe en faisant de bons repas. 20 Devant la porte de
sa maison était couché un pauvre homme, appelé Lazare. Son
corps était couvert de plaies. 21 Il aurait bien voulu se nourrir des
morceaux qui tombaient de la table du riche. De plus, les chiens
venaient lécher ses plaies. 22 Le pauvre mourut et les anges le
portèrent auprès d'Abraham. Le riche mourut aussi et on
l'enterra. 23 Il souffrait beaucoup dans le monde des morts ; il
leva les yeux et vit de loin Abraham et Lazare à côté de lui.
24 Alors il s'écria : “Père Abraham, aie pitié de moi ; envoie donc
Lazare tremper le bout de son doigt dans de l'eau pour me
rafraîchir la langue, car je souffre beaucoup dans ce feu.” 25 Mais
19
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
L’amitié, ça n’a pas de prix
16.1-18
Dans le Royaume, l’amitié et l’amour
valent plus que l’argent. Ce gérant utilise
l’argent qui lui est confié pour se faire
des amis. Jésus ne vante pas l’escroquerie, mais souligne un choix habile.
L’argent n’est pas une fin en soi : plus
que d’acquérir des biens, il permet
d’entrer dans une dynamique de don.
Remettre les dettes devient alors un bon
placement d’avenir.
1
8
0
7
LUC / Chap. 16 à 17
Aujourd’hui ou jamais
16.19-31
La difficulté à partager les richesses
creuse des fossés : exclusions, inégalités
sociales et économiques entre personnes ou entre nations, déséquilibres entre
pays du Nord et du Sud. Le risque est
grand de ne plus entendre le cri des
pauvres, de s’habituer, de se résigner.
Jésus est provocant. Il appelle à se
mobiliser contre l’indifférence et pour le
partage, avant qu’il ne soit trop tard.
Moïse" et les prophètes qui avaient déjà
relayé cet appel n’ont pas été écoutés.
Suivrons-nous le message de Jésus ?
Le pardon, une force
17.1-6
Pardonner ne veut pas dire tout accepter.
Il faut parfois dénoncer le mal pour aider
l’autre à corriger sa faute. Pardonner
jusqu’à sept fois, c’est-à-dire jusqu’à la
perfection, indique que tout pardon a sa
source en Dieu. Encore faut-il croire que
c’est possible. Et si pardonner nous
faisait grandir dans la foi ? Alors notre
foi aurait des effets surprenants...
Merci beaucoup !
17.7-19
Spontanément, on aime bien être remercié et on oublie de remercier. Jésus
nous propose l’inverse : ne pas attendre
de merci pour ce que l’on donne, mais
toujours remercier de ce qui nous est
donné. Prendre le temps de remercier
Dieu ouvre à une joie plus grande
encore. Vivre sa foi peut commencer
par un simple merci.
1
8
0
8
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Abraham dit : “Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu
beaucoup de biens pendant ta vie, tandis que Lazare a eu
beaucoup de malheurs. Maintenant, il reçoit ici sa consolation,
tandis que toi tu souffres. 26 De plus, il y a un profond abîme
entre vous et nous ; ainsi, ceux qui voudraient passer d'ici vers
vous ne le peuvent pas et l'on ne peut pas non plus parvenir
jusqu'à nous de là où tu es.” 27 Le riche dit : “Je t'en prie, père,
envoie donc Lazare dans la maison de mon père, 28 où j'ai cinq
frères. Qu'il aille les avertir, afin qu'ils ne viennent pas eux aussi
dans ce lieu de souffrances.” 29 Abraham répondit : “Tes frères
ont Moïse et les prophètes pour les avertir : qu'ils les écoutent !”
30 Le riche dit : “Cela ne suffit pas, père Abraham. Mais si
quelqu'un revient de chez les morts et va les trouver, alors ils
changeront de comportement.” 31 Mais Abraham lui dit : “S'ils ne
veulent pas écouter Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront
pas persuader même si quelqu'un se relevait d'entre les morts.” »
Le péché et le pardon
@ 2625
(Voir aussi Matt 18.6-7,21-22 ; Marc 9.42)
17
1 Jésus dit à ses disciples : « Il est inévitable qu'il y ait des
faits qui entraînent les hommes à pécher. Mais malheur
à celui qui en est la cause ! 2 Il vaudrait mieux pour lui qu'on lui
attache au cou une grosse pierre et qu'on le jette dans la mer,
plutôt que de faire tomber dans le péché un seul de ces petits.
3 Prenez bien garde !
« Si ton frère se rend coupable, parle-lui sérieusement. Et s'il
regrette son acte, pardonne-lui. 4 S'il se rend coupable à ton
égard sept fois en un jour et que chaque fois il revienne te dire :
“Je le regrette”, tu lui pardonneras. »
La foi
@ 2626
Les apôtres dirent au Seigneur : « Augmente notre foi. » 6 Le
Seigneur répondit : « Si vous aviez de la foi gros comme une
graine de moutarde, vous pourriez dire à cet arbre, ce mûrier :
“Déracine-toi et va te planter dans la mer”, et il vous obéirait. »
5
Le devoir du serviteur
@ 2627
« Supposons ceci : l'un d'entre vous a un serviteur qui laboure
ou qui garde les troupeaux. Lorsqu'il le voit revenir des champs,
va-t-il lui dire : “Viens vite te mettre à table” ? 8 Non, il lui dira
plutôt : “Prépare mon repas, puis change de vêtements pour me
servir pendant que je mange et bois ; après quoi, tu pourras
manger et boire à ton tour.” 9 Il n'a pas à remercier son serviteur
d'avoir fait ce qui lui était ordonné, n'est-ce pas ? 10 Il en va de
même pour vous : quand vous aurez fait tout ce qui vous est
ordonné, dites : “Nous sommes de simples serviteurs ; nous
n'avons fait que notre devoir.” »
7
Jésus guérit dix lépreux
@ 2628
Tandis que Jésus faisait route vers Jérusalem, il passa le
long de la frontière qui sépare la Samarie et la Galilée. 12 Il
entrait dans un village quand dix lépreux vinrent à sa rencontre.
Ils se tinrent à distance 13 et se mirent à crier : « Jésus, Maître,
aie pitié de nous ! » 14 Jésus les vit et leur dit : « Allez vous faire
examiner par les prêtres. » Pendant qu'ils y allaient, ils furent
guéris. 15 L'un d'entre eux, quand il vit qu'il était guéri, revint sur
11
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 17 à 18
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
ses pas en louant Dieu à haute voix. 16 Il se jeta aux pieds de
Jésus, le visage contre terre, et le remercia. Cet homme était
Samaritain. 17 Jésus dit alors : « Tous les dix ont été guéris, n'estce pas ? Où sont les neuf autres ? 18 Personne n'a-t-il pensé à
revenir pour remercier Dieu, sinon cet étranger ? » 19 Puis Jésus
lui dit : « Relève-toi et va ; ta foi t'a sauvé. »
La venue du Royaume
@ 2629
(Voir aussi Matt 24.23-28,37-41)
20 Les Pharisiens demandèrent à Jésus quand viendrait le
Royaume de Dieu. Il leur répondit : « Le Royaume de Dieu ne
vient pas de façon spectaculaire. 21 On ne dira pas : “Voyez, il est
ici !” ou bien : “Il est là !” Car, sachez-le, le Royaume de Dieu est
au milieu de vous. »
22 Puis il dit aux disciples : « Le temps viendra où vous
désirerez voir le Fils de l'homme même un seul jour, mais vous
ne le verrez pas. 23 On vous dira : “Regardez là !” ou : “Regardez
ici !” Mais n'y allez pas, n'y courez pas. 24 Comme l'éclair brille à
travers le ciel et l'illumine d'une extrémité à l'autre, ainsi sera le
Fils de l'homme en son jour. 25 Mais il faut d'abord qu'il souffre
beaucoup et qu'il soit rejeté par les gens d'aujourd'hui. 26 Ce qui
s'est passé du temps de Noé se passera de la même façon aux
jours du Fils de l'homme. 27 Les gens mangeaient et buvaient, se
mariaient ou étaient donnés en mariage, jusqu'au jour où Noé
entra dans l'arche : la grande inondation vint alors et les fit tous
périr. 28 Ce sera comme du temps de Loth : les gens mangeaient
et buvaient, achetaient et vendaient, plantaient et bâtissaient ;
29 mais le jour où Loth quitta Sodome, il tomba du ciel une pluie
de soufre enflammé qui les fit tous périr. 30 Il se passera la même
chose le jour où le Fils de l'homme doit apparaître.
31 « En ce jour-là, celui qui
sera sur la terrasse de sa
17.18
maison et aura ses affaires
Personne n’a-t-il pensé à
à l'intérieur, ne devra pas
revenir pour remercier Dieu,
descendre pour les prendre ;
sinon cet étranger ?
de même, celui qui sera
dans les champs ne devra
pas retourner dans sa maison. 32 Rappelez-vous la femme de Loth ! 33 Celui qui cherchera à
préserver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie la
conservera. 34 Je vous le déclare, en cette nuit-là, deux personnes
seront dans un même lit : l'une sera emmenée et l'autre laissée.
35 Deux femmes moudront du grain ensemble : l'une sera
emmenée et l'autre laissée. [36 Deux hommes seront dans un
champ : l'un sera emmené et l'autre laissé.] » 37 Les disciples lui
demandèrent : « Où cela se passera-t-il, Seigneur ? » Et il
répondit : « Où sera le cadavre, là aussi se rassembleront les
vautours. »
La parabole de la veuve et du juge
18
@ 2630
Jésus leur dit ensuite cette parabole pour leur montrer
qu'ils devaient toujours prier, sans jamais se décourager :
2 « Il y avait dans une ville un juge qui ne se souciait pas de Dieu
et n'avait d'égards pour personne. 3 Il y avait aussi dans cette
ville une veuve qui venait fréquemment le trouver pour obtenir
justice : “Rends-moi justice contre mon adversaire”, disait-elle.
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Mon essentiel
17.20-37
Il est passé par ici, il repassera par là…
Mais quand et où viendra-t-il, ce
Royaume que Jésus ne cesse d’annoncer ? Il est en germe et en même temps
il sera soudain et imprévisible. C’est dans
le quotidien que se vit l’attente active du
Royaume. Sa venue fera la lumière sur
ce que chacun a choisi comme essentiel
à sa vie. Comme Noé" (Gen 6, p. 13) et
Loth (Gen 19, p. 27), tenons-nous prêts,
non pas à ce que le ciel nous tombe sur
la tête, mais pour que chaque journée
soit un chemin vers le Royaume.
1
8
0
9
LUC / Chap. 18
Juste une prière juste !
18.1-14
Voilà deux personnages que tout paraît
opposer. A force d’insister, une veuve,
sans moyens et sans défense, obtiendra
gain de cause face à un juge sans
scrupules. Puis un collecteur d’impôts,
pas fier de lui, deviendra juste aux yeux
de Dieu par son humilité, face à un
homme satisfait de sa pratique religieuse. Leur prière révèle leur attitude
intérieure. Or Dieu écoute les humbles et
les pauvres (1.52-53). Il ne nous regarde
pas de haut ; il nous estime. Son amour
ne se gagne pas au mérite, il ne s’achète
pas par une attitude, même religieuse.
Attention à la compétition qui conduirait
au mépris des autres !
Se laisser aimer
18.15-17
A nouveau Jésus prend à contre-pied le
réflexe spontané d’écarter ce qui ne
compte pas à nos yeux. A l’époque, les
enfants n’avaient pas voix au chapitre. Ce
qui importe pour Jésus c’est la capacité
d’accueillir l’amour de Dieu. Les enfants
ne sont-ils pas les mieux placés pour se
laisser aimer ?
Ticket pour le bonheur
18.18-30
Comme chacun de nous, cet homme a
envie de vivre vraiment. Comment faire ?
Jésus ne propose pas un aller simple
pour le paradis. Même si cet homme vit
honnêtement, Jésus lui propose un
chemin personnel et exigeant. Il lui reste
à donner ce qu’il possède aux pauvres, et
à suivre Jésus. A quoi suis-je appelé
personnellement pour vivre heureux ? Et
qu’est-ce qui m’empêche de m’engager
sur ce chemin ?
1
8
1
0
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Pendant longtemps, le juge refusa, puis il se dit : “Bien sûr, je
ne me soucie pas de Dieu et je n'ai d'égards pour personne ;
5 mais comme cette veuve me fatigue, je vais faire reconnaître
ses droits, sinon, à force de venir, elle finira par m'exaspérer.” »
6 Puis le Seigneur ajouta : « Écoutez ce que dit ce juge indigne !
7 Et Dieu, lui, ne ferait-il pas justice aux siens quand ils crient à
lui jour et nuit ? Tardera-t-il à les aider ? 8 Je vous le déclare : il
leur fera justice rapidement. Mais quand le Fils de l'homme
viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? »
4
La parabole du Pharisien et du collecteur d'impôts
@ 2631
Jésus dit la parabole suivante à l'intention de ceux qui se
croyaient justes aux yeux de Dieu et méprisaient les autres :
10 « Deux hommes montèrent au temple pour prier ; l'un était
Pharisien, l'autre collecteur d'impôts. 11 Le Pharisien, debout,
priait ainsi en lui-même : “O Dieu, je te remercie de ce que je ne
suis pas comme le reste des hommes, qui sont voleurs, mauvais
et adultères ; je te remercie de ce que je ne suis pas comme ce
collecteur d'impôts. 12 Je jeûne deux jours par semaine et je te
donne le dixième de tous mes revenus.” 13 Le collecteur d'impôts,
lui, se tenait à distance et n'osait pas même lever les yeux vers le
ciel, mais il se frappait la poitrine et disait : “O Dieu, aie pitié de
moi, qui suis un pécheur.” 14 Je vous le dis, ajouta Jésus, cet
homme était en règle avec Dieu quand il retourna chez lui, mais
pas le Pharisien. En effet, quiconque s'élève sera abaissé, mais
celui qui s'abaisse sera élevé. »
9
Jésus bénit des petits enfants
@ 2632
(Voir aussi Matt 19.13-15 ; Marc 10.13-16)
15 Des gens amenèrent à Jésus même des bébés pour qu'il pose
les mains sur eux. En voyant cela, les disciples leur firent des
reproches. 16 Mais Jésus fit approcher les enfants et dit :
« Laissez les enfants venir à moi ! Ne les en empêchez pas, car
le Royaume de Dieu appartient à ceux qui sont comme eux. 17 Je
vous le déclare, c'est la vérité : celui qui ne reçoit pas le Royaume
de Dieu comme un enfant ne pourra jamais y entrer. »
L'homme riche
@ 2633
(Voir aussi Matt 19.16-30 ; Marc 10.17-31)
18 Un chef juif demanda à Jésus : « Bon maître, que dois-je
faire pour obtenir la vie éternelle ? » 19 Jésus lui dit : « Pourquoi
m'appelles-tu bon ? Personne n'est bon si ce n'est Dieu seul.
20 Tu connais les commandements : “Ne commets pas d'adultère ;
ne commets pas de meurtre ; ne vole pas ; ne prononce pas de
faux témoignage contre quelqu'un ; respecte ton père et ta
mère.” » 21 L'homme répondit : « J'ai obéi à tous ces commandements depuis ma jeunesse. » 22 Après avoir entendu cela, Jésus
lui dit : « Il te manque encore une chose : vends tout ce que tu as
et distribue l'argent aux pauvres, alors tu auras des richesses
dans les cieux ; puis viens et suis-moi. » 23 Mais quand l'homme
entendit ces mots, il devint tout triste, car il était très riche.
24 Jésus vit qu'il était triste et dit : « Qu'il est difficile aux riches
d'entrer dans le Royaume de Dieu ! 25 Il est difficile à un
chameau de passer par le trou d'une aiguille, mais il est encore
plus difficile à un riche d'entrer dans le Royaume de Dieu. »
26 Ceux qui l'écoutaient dirent : « Mais qui donc peut être
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 18 à 19
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
sauvé ? » 27 Jésus répondit : « Ce qui
est impossible aux hommes est
possible à Dieu. » 28 Pierre dit alors :
« Écoute, nous avons quitté ce que
nous avions pour te suivre. » 29 Jésus leur dit : « Je vous le déclare,
c'est la vérité : si quelqu'un quitte, pour le Royaume de Dieu, sa
maison, ou sa femme, ses frères, ses parents, ses enfants, 30 il
recevra beaucoup plus dans le temps présent et dans le monde
futur il recevra la vie éternelle. »
18.41
Que veux-tu
que je fasse pour toi ?
Jésus annonce une troisième fois
sa mort et sa résurrection
@ 2634
(Voir aussi Matt 20.17-19 ; Marc 10.32-34)
31 Jésus prit les douze disciples avec lui et leur dit : « Écoutez,
nous allons à Jérusalem où se réalisera tout ce que les prophètes
ont écrit au sujet du Fils de l'homme. 32 On le livrera aux païens,
qui se moqueront de lui, l'insulteront et cracheront sur lui. 33 Ils
le frapperont à coups de fouet et le mettront à mort. Et le
troisième jour il se relèvera de la mort. » 34 Mais les disciples ne
comprirent rien à cela ; le sens de ces paroles leur était caché et
ils ne savaient pas de quoi Jésus parlait.
Jésus guérit un aveugle
@ 2635
(Voir aussi Matt 20.29-34 ; Marc 10.46-52)
35 Jésus approchait de Jéricho. Or, un aveugle était assis au
bord du chemin et mendiait. 36 Il entendit la foule qui avançait
et demanda ce que c'était. 37 On lui apprit que Jésus de
Nazareth passait par là. 38 Alors il s'écria : « Jésus, Fils de David,
aie pitié de moi ! » 39 Ceux qui marchaient en avant lui faisaient
des reproches pour qu'il se taise, mais il criait encore plus fort :
« Fils de David, aie pitié de moi ! » 40 Jésus s'arrêta et ordonna
qu'on le lui amène. Quand l'aveugle se fut approché, Jésus lui
demanda : 41 « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » Il répondit :
« Maître, fais que je voie de nouveau. » 42 Et Jésus lui dit : « Eh
bien, ta foi t'a guéri. » 43 Aussitôt, il put voir, et il suivait Jésus
en louant Dieu. Toute la foule vit cela et se mit aussi à louer
Dieu.
Jésus et Zachée
19
@ 2636
Après être entré dans Jéricho, Jésus traversait la ville.
2 Il y avait là un homme appelé Zachée ; c'était le chef des
collecteurs d'impôts et il était riche. 3 Il cherchait à voir qui était
Jésus, mais comme il était de petite taille, il ne pouvait pas y
parvenir à cause de la foule. 4 Il courut alors en avant et grimpa
sur un arbre, un sycomore, pour voir Jésus qui devait passer par
là. 5 Quand Jésus arriva à cet endroit, il leva les yeux et dit à
Zachée : « Dépêche-toi de descendre, Zachée, car il faut que je
loge chez toi aujourd'hui. » 6 Zachée se dépêcha de descendre et
le reçut avec joie. 7 En voyant cela, tous critiquaient Jésus ; ils
disaient : « Cet homme est allé loger chez un pécheur ! » 8 Zachée,
debout devant le Seigneur, lui dit : « Écoute, Maître, je vais
donner la moitié de mes biens aux pauvres, et si j'ai pris trop
d'argent à quelqu'un, je vais lui rendre quatre fois autant. »
9 Jésus lui dit : « Aujourd'hui, le salut est entré dans cette
maison, parce que tu es, toi aussi, un descendant d'Abraham.
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Je t’ai vu
18.35–19.10
Le passage de Jésus suffit à provoquer
le désir de le voir ! Il prend l’initiative de
la rencontre. Lui, le Messie attendu,
permet à chacun d’exprimer ses aspirations profondes, comme pour l’aveugle
qu’on empêchait de parler. Il s’invite, et la
rencontre est source de joie. Zachée
découvre une autre manière de vivre.
Malgré les obstacles que peuvent mettre
les autres, Jésus n’hésite pas à prendre
du temps pour chacun. Il vient nous
rejoindre, là où nous en sommes.
1
8
1
1
LUC / Chap. 19
A toi de jouer !
19.11-27
Jérusalem est en vue. Mais Dieu n’établira pas son règne tout de suite, ni sans
la participation de ceux qui croient en lui.
Chacun a reçu des dons. Sa responsabilité est de les faire fructifier, selon ses
possibilités. Certains savent en faire
profiter les autres, mais d’autres gardent
pour eux ces dons cachés, comme s’ils
n’en avaient pas ! La mauvaise image
que nous avons parfois de Dieu ou de
nous-mêmes nous prive de toute initiative. Quand la peur et le doute nous
paralysent, Jésus nous fait redécouvrir
que Dieu nous fait confiance, comme
une motivation pour agir.
Vive le roi !
19.28-44
Arrivé aux portes de Jérusalem, Jésus
fait son entrée, non pas à cheval comme
un chef, ou en char comme l’empereur,
mais sur un simple ânon (Zach 9.9-10,
p. 930). Par Jésus, Dieu nous rejoint pour
que la paix règne. Mais Jérusalem et ses
habitants ne sont pas prêts à accueillir la
paix. Jésus en est triste à pleurer.
1
8
1
2
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Car le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ceux qui
étaient perdus. »
10
La parabole des pièces d'or
@ 2637
(Voir aussi Matt 25.14-30)
11 Jésus dit encore une parabole pour ceux qui venaient
d'entendre ces paroles. Il était en effet près de Jérusalem et l'on
pensait que le Royaume de Dieu allait se manifester d'un instant
à l'autre. 12 Voici donc ce qu'il dit : « Un homme de famille noble
se rendit dans un pays éloigné pour y être nommé roi ; il devait
revenir ensuite. 13 Avant de partir, il appela dix de ses serviteurs,
leur remit à chacun une pièce d'or de grande valeur et leur dit :
“Faites des affaires avec cet argent jusqu'à mon retour.” 14 Mais
les gens de son pays le haïssaient ; ils envoyèrent une délégation
derrière lui pour dire : “Nous ne voulons pas de lui comme roi.”
15 Il fut pourtant nommé roi et revint dans son pays. Il fit alors
appeler les serviteurs auxquels il avait remis l'argent, pour
savoir ce qu'ils avaient gagné. 16 Le premier se présenta et dit :
“Maître, j'ai gagné dix pièces d'or avec celle que tu m'as donnée.”
17 Le roi lui dit : “C'est bien, bon serviteur ; puisque tu as été
fidèle dans de petites choses, je te nomme gouverneur de dix
villes.” 18 Le deuxième serviteur vint et dit : “Maître, j'ai gagné
cinq pièces d'or avec celle que tu m'as donnée.” 19 Le roi dit à
celui-là : “Toi, je te nomme gouverneur de cinq villes.” 20 Un
autre serviteur vint et dit : “Maître, voici ta pièce d'or ; je l'ai
gardée cachée dans un mouchoir. 21 J'avais peur de toi, car tu es
un homme dur : tu prends ce que tu n'as pas déposé, tu
moissonnes ce que tu n'as pas semé.” 22 Le roi lui dit : “Mauvais
serviteur, je vais te juger sur tes propres paroles. Tu savais que
je suis un homme dur, que je prends ce que je n'ai pas déposé et
moissonne ce que je n'ai pas semé. 23 Alors, pourquoi n'as-tu pas
placé mon argent dans une banque ? A mon retour, j'aurais pu le
retirer avec les intérêts.” 24 Puis il dit à ceux qui étaient là :
“Enlevez-lui cette pièce d'or et remettez-la à celui qui en a dix.”
25 Ils lui dirent : “Maître, il a déjà dix pièces !” – 26 “Je vous
l'affirme, répondit-il, à celui qui a quelque chose l'on donnera
davantage ; tandis qu'à celui qui n'a rien on enlèvera même le
peu qui pourrait lui rester. 27 Quant à mes ennemis qui n'ont pas
voulu de moi comme roi, amenez-les ici et exécutez-les devant
moi.” »
Jésus se rend à Jérusalem
@ 2638
(Voir aussi Matt 21.1-11 ; Marc 11.1-11 ; Jean 12.12-19)
28 Après avoir ainsi parlé, Jésus partit en tête de la foule sur le
chemin qui monte à Jérusalem. 29 Lorsqu'il approcha de Bethfagé
et de Béthanie, près de la colline appelée mont des Oliviers, il
envoya en avant deux disciples : 30 « Allez au village qui est en face,
leur dit-il. Quand vous y serez arrivés, vous trouverez un petit
âne attaché, sur lequel personne ne s'est jamais assis. Détachez-le
et amenez-le ici. 31 Et si quelqu'un vous demande : “Pourquoi le
détachez-vous ?”, dites-lui : “Le Seigneur en a besoin.” »
32 Les envoyés partirent et trouvèrent tout comme Jésus le leur
avait dit. 33 Pendant qu'ils détachaient l'ânon, ses propriétaires
leur dirent : « Pourquoi détachez-vous cet ânon ? » 34 Ils répondirent : « Le Seigneur en a besoin. » 35 Puis ils amenèrent l'ânon à
Jésus ; ils jetèrent leurs manteaux sur l'animal et y firent monter
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 19 à 20
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Jésus. 36 A mesure qu'il avançait, les gens étendaient leurs
manteaux sur le chemin. 37 Tandis qu'il approchait de Jérusalem,
par le chemin qui descend du mont des Oliviers, toute la foule
des disciples, pleine de joie, se mit à louer Dieu d'une voix forte
pour tous les miracles qu'ils avaient vus. 38 Ils disaient : « Que
Dieu bénisse le roi qui vient au nom du Seigneur ! Paix dans le
ciel et gloire à Dieu ! »
39 Quelques Pharisiens, qui se trouvaient dans la foule, dirent
à Jésus : « Maître, ordonne à tes disciples de se taire. » 40 Jésus
répondit : « Je vous le déclare, s'ils se taisent, les pierres
crieront ! »
Jésus pleure sur Jérusalem
@ 2639
Quand Jésus fut près de la ville et qu'il la vit, il pleura sur
elle, 42 en disant : « Si seulement tu comprenais toi aussi, en ce
jour, comment trouver la paix ! Mais maintenant, cela t'est
caché, tu ne peux pas le
voir ! 43 Car des jours vont
19.46
venir pour toi où tes enneMa maison
mis t'entoureront d'ouvrages fortifiés, t'assiégeront
sera une maison de prière.
et te presseront de tous
côtés. 44 Ils te détruiront
complètement, toi et ta population ; ils ne te laisseront pas une
seule pierre posée sur une autre, parce que tu n'as pas reconnu
le temps où Dieu est venu te secourir ! »
41
Jésus dans le temple
@ 2640
(Voir aussi Matt 21.12-17 ; Marc 11.15-19 ; Jean 2.13-22)
45 Jésus entra dans le temple et se mit à en chasser les
marchands, 46 en leur disant : « Dans les Écritures, Dieu déclare :
“Ma maison sera une maison de prière.” Mais vous, ajouta-t-il,
vous en avez fait une caverne de voleurs ! »
47 Jésus enseignait tous les jours dans le temple. Les chefs des
prêtres, les maîtres de la loi, ainsi que les notables du peuple,
cherchaient à le faire mourir. 48 Mais ils ne savaient pas
comment y parvenir, car tout le peuple l'écoutait avec une
grande attention.
D'où vient l'autorité de Jésus ?
@ 2641
(Voir aussi Matt 21.23-27 ; Marc 11.27-33)
20
1 Un jour, Jésus donnait son enseignement au peuple
dans le temple et annonçait la Bonne Nouvelle. Les chefs
des prêtres et les maîtres de la loi survinrent alors avec les
anciens 2 et lui demandèrent : « Dis-nous de quel droit tu fais ces
choses, qui t'a donné autorité pour cela ? » 3 Jésus leur répondit :
« Je vais vous poser une question, moi aussi. Dites-moi : 4 qui a
envoyé Jean baptiser ? Est-ce Dieu ou les hommes ? » 5 Mais ils
se mirent à discuter entre eux et se dirent : « Si nous répondons :
“C'est Dieu qui l'a envoyé”, il nous demandera : “Pourquoi
n'avez-vous pas cru Jean ?” 6 Mais si nous disons : “Ce sont les
hommes qui l'ont envoyé,” le peuple tout entier nous jettera des
pierres pour nous tuer, car il est persuadé que Jean a été un
prophète. » 7 Ils répondirent alors : « Nous ne savons pas qui l'a
envoyé baptiser. » – 8 « Eh bien, répliqua Jésus, moi non plus, je
ne vous dirai pas de quel droit je fais ces choses. »
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Trouble-fête
19.45–20.8
L’organisation du culte supposait des
changeurs de monnaie et des marchands d’animaux pour les sacrifices.
Aux yeux de Jésus, ils prennent trop de
place, au détriment de la prière et de la
rencontre avec Dieu. En les chassant,
Jésus passe la ligne de non-retour. Pour
les autorités du temple, c’est une provocation. Tous les acteurs de la condamnation de Jésus, formant le Conseil
supérieur, entrent en scène et contestent
l’autorité de Jésus.
1
8
1
3
LUC / Chap. 20
Complot
20.9-18
Jésus voit les chefs religieux prêts à
retourner la foule contre lui. Il raconte
une parabole : la « vigne » c’est le peuple
d’Israël ; le « propriétaire » c’est Dieu ; les
« vignerons » sont les responsables religieux ; les « serviteurs » sont les prophètes ; le « fils bien-aimé » c’est Jésus.
Les chefs religieux n’ont écouté ni les
prophètes ni Jean-Baptiste" (20.5). Maintenant, ils sont prêts à tuer le Fils que
Dieu leur envoie. Mais la mort de ce Fils
n’aura pas le dernier mot. Il deviendra le
socle d’une nouvelle construction
(Ps 118.22, p. 1053).
Rendre la monnaie
de sa pièce
20.19-26
Pour les Juifs, utiliser une monnaie à
l’effigie de l’empereur divinisé revient à
un acte d’idolâtrie, et payer l’impôt à
l’occupant romain, c’est reconnaître son
autorité. Mais inciter à ne pas le payer
serait se mettre hors-la-loi. Jésus déjoue
le piège qui devait fournir un motif
d’arrestation. Il oblige ses adversaires à
avouer qu’ils utilisent eux-mêmes la
monnaie de l’empereur. Il situe ainsi
l’autorité civile dans son rôle.
1
8
1
4
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
La parabole des méchants vignerons
@ 2642
(Voir aussi Matt 21.33-46 ; Marc 12.1-12)
9 Ensuite, Jésus se mit à dire au peuple la parabole suivante :
« Un homme planta une vigne, la loua à des ouvriers vignerons
et partit en voyage pour longtemps. 10 Au moment voulu, il
envoya un serviteur aux ouvriers vignerons pour qu'ils lui
remettent sa part de la récolte. Mais les vignerons battirent le
serviteur et le renvoyèrent les mains vides. 11 Le propriétaire
envoya encore un autre serviteur, mais les vignerons le battirent
aussi, l'insultèrent et le renvoyèrent sans rien lui donner. 12 Il
envoya encore un troisième serviteur ; celui-là, ils le blessèrent
aussi et le jetèrent dehors. 13 Le propriétaire de la vigne dit
alors : “Que faire ? Je vais envoyer mon fils bien-aimé ; ils auront
probablement du respect pour lui.” 14 Mais quand les vignerons
le virent, ils se dirent les uns aux autres : “Voici le futur héritier.
Tuons-le, pour que la vigne soit à nous.” 15 Et ils le jetèrent hors
de la vigne et le tuèrent.
« Eh bien, que leur fera le propriétaire de la vigne ? demanda
Jésus. 16 Il viendra, il mettra à mort ces vignerons et confiera la
vigne à d'autres. » Quand les gens entendirent ces mots, ils
affirmèrent : « Cela n'arrivera certainement pas ! » 17 Mais Jésus
les regarda et dit : « Que signifie cette parole de l'Écriture :
“La pierre que les bâtisseurs avaient rejetée
est devenue la pierre principale” ?
18 Tout homme qui tombera sur cette pierre s'y brisera ; et si la
pierre tombe sur quelqu'un, elle le réduira en poussière. »
L'impôt payé à l'empereur
@ 2643
(Voir aussi Matt 22.15-22 ; Marc 12.13-17)
19 Les maîtres de la loi et les chefs des prêtres cherchèrent à
arrêter Jésus à ce moment même, car ils savaient qu'il avait dit
cette parabole contre eux ; mais ils eurent peur du peuple. 20 Ils
se mirent alors à surveiller Jésus. A cet effet, ils lui envoyèrent
des gens qui faisaient semblant d'être des hommes honorables.
Ces gens devaient prendre Jésus au piège par une question,
afin qu'on ait l'occasion de le livrer au pouvoir et à l'autorité du
gouverneur. 21 Ils lui posèrent cette question : « Maître, nous
savons que ce que tu dis et enseignes est juste ; tu ne juges
personne sur les apparences, mais tu enseignes la vérité sur la
conduite qui plaît à Dieu. 22 Eh bien, dis-nous, notre loi permetelle ou non de payer des impôts à l'empereur romain ? » 23 Mais
Jésus se rendit compte de leur ruse et leur dit : 24 « Montrezmoi une pièce d'argent. Le visage et le nom gravés sur cette
pièce, de qui sont-ils ? » – « De l'empereur », répondirent-ils.
25 Alors Jésus leur dit : « Eh bien, payez à l'empereur ce qui lui
appartient, et à Dieu ce qui lui appartient. » 26 Ils ne purent pas
le prendre en faute pour ce qu'il disait devant le peuple. Au
contraire, sa réponse les remplit d'étonnement et ils gardèrent
le silence.
Une question sur la résurrection des morts
(Voir aussi Matt 22.23-33 ; Marc 12.18-27)
@ 2644
27 Quelques Sadducéens vinrent auprès de Jésus. – Ce sont eux
qui affirment qu'il n'y a pas de résurrection. – Ils l'interrogèrent
28 de la façon suivante : « Maître, Moïse nous a donné ce
commandement écrit : “Si un homme marié, qui a un frère,
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 20 à 21
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
meurt sans avoir eu d'enfants, il faut que son frère épouse la
veuve pour donner des descendants à celui qui est mort.” 29 Or, il
y avait une fois sept frères. Le premier se maria et mourut sans
laisser d'enfants. 30 Le deuxième épousa la veuve, 31 puis le
troisième. Il en fut de même pour tous les sept, qui moururent
sans laisser d'enfants. 32 Finalement, la femme mourut aussi.
33 Au jour où les morts se relèveront, de qui sera-t-elle donc la
femme ? Car tous les sept l'ont eue comme épouse ! » 34 Jésus leur
répondit : « Les hommes et
les femmes de ce monde-ci
21.4
se marient ; 35 mais les
… mais elle dans sa pauvreté
hommes et les femmes
a donné tout ce dont elle avait
qui sont jugés dignes de
se relever d'entre les
besoin pour vivre.
morts et de vivre dans le
monde à venir ne se marient pas. 36 Ils ne peuvent plus mourir, ils sont pareils aux anges.
Ils sont fils de Dieu, car ils ont passé de la mort à la vie. 37 Moïse
indique clairement que les morts reviendront à la vie. Dans le
passage qui parle du buisson en flammes, il appelle le Seigneur “le
Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob.” 38 Dieu,
ajouta Jésus, est le Dieu des vivants, et non des morts, car tous
sont vivants pour lui. » 39 Quelques maîtres de la loi prirent alors
la parole et dirent : « Tu as bien parlé, Maître. » 40 Car ils n'osaient
plus lui poser d'autres questions.
Le Messie et David
@ 2645
(Voir aussi Matt 22.41-46 ; Marc 12.35-37)
41 Jésus leur dit : « Comment peut-on affirmer que le Messie
est descendant de David ? 42 Car David déclare lui-même dans le
livre des Psaumes :
“Le Seigneur Dieu a déclaré à mon Seigneur :
Viens siéger à ma droite,
43 je veux contraindre tes ennemis
à te servir de marchepied.”
44 David l'appelle donc “Seigneur” : comment le Messie peut-il
être aussi le descendant de David ? »
Jésus met en garde contre les maîtres de la loi
@ 2646
(Voir aussi Matt 23.1-36 ; Marc 12.38-40)
45 Tandis que toute l'assemblée l'écoutait, Jésus dit à ses
disciples : 46 « Gardez-vous des maîtres de la loi qui se plaisent à
se promener en longues robes et qui aiment à recevoir des
salutations respectueuses sur les places publiques ; ils choisissent les sièges les plus en vue dans les synagogues et les places
d'honneur dans les grands repas. 47 Ils prennent aux veuves tout
ce qu'elles possèdent et, en même temps, font de longues
prières pour se faire remarquer. Ils seront jugés d'autant plus
sévèrement. »
Le don offert par une veuve pauvre
@ 2647
(Voir aussi Marc 12.41-44)
21
1 Jésus regarda autour de lui et vit des riches qui
déposaient leurs dons dans les troncs à offrandes du
temple. 2 Il vit aussi une veuve pauvre qui y mettait deux petites
pièces de cuivre. 3 Il dit alors : « Je vous le déclare, c'est la vérité :
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Sept pour une ?
20.27-40
Pour piéger Jésus, les Sadducéens
inventent un cas d’école. Ils veulent
ridiculiser la foi en la résurrection des
morts à laquelle ils ne croient pas. Mais
on ne peut pas imaginer ce qui se passe
après la mort. Jésus revient à l’essentiel.
Il ne s’agit pas de pinailler sur un article
de loi qui ne vaut que dans ce monde. La
foi en la résurrection repose sur la foi en
un Dieu qui veut la vie.
Arrête de frimer !
20.45–21.4
Les mesquineries, les marchandages,
les jalousies encombrent l’activité des
hommes dans le temple. Ils ne sont plus
capables de reconnaître les vrais actes
de foi ou les gestes de partage, comme
celui de cette pauvre veuve.
1
8
1
5
LUC / Chap. 21
Sur quoi s’appuyer ?
21.5-19
Le temple qui fait la fierté de Jérusalem
paraît construit pour l’éternité. On en
admire les belles pierres, mais Jésus n’y
voit que le caractère éphémère des
constructions humaines. Il dit aussi la
fragilité de nos structures sociales,
politiques et économiques. La communauté des croyants, elle-même, n’est pas
à l’abri des persécutions. Il s’agit de tenir
bon. Dieu donne de la force à ceux qui
s’appuient sur lui.
1
8
1
6
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
cette veuve pauvre a mis plus que tous les autres. 4 Car tous les
autres ont donné comme offrande de l'argent dont ils n'avaient
pas besoin ; mais elle, dans sa pauvreté, a offert tout ce dont elle
avait besoin pour vivre. »
Jésus annonce la destruction du temple
@ 2648
(Voir aussi Matt 24.1-2 ; Marc 13.1-2)
5 Quelques personnes parlaient du temple et disaient qu'il
était magnifique avec ses belles pierres et les objets offerts à
Dieu. Mais Jésus déclara : 6 « Les jours viendront où il ne restera
pas une seule pierre posée sur une autre de ce que vous voyez
là ; tout sera renversé. »
Des malheurs et des persécutions
@ 2649
(Voir aussi Matt 24.3-14 ; Marc 13.3-13)
7 Ils lui demandèrent alors : « Maître, quand cela se passera-til ? Quel sera le signe qui indiquera le moment où ces choses
doivent arriver ? » 8 Jésus répondit : « Faites attention, ne vous
laissez pas tromper. Car beaucoup d'hommes viendront en
usant de mon nom et diront : “Je suis le Messie !” et : “Le temps
est arrivé !” Mais ne les suivez pas. 9 Quand vous entendrez
parler de guerres et de révolutions, ne vous effrayez pas ; il faut
que cela arrive d'abord, mais ce ne sera pas tout de suite la fin
de ce monde. » 10 Puis il ajouta : « Un peuple combattra contre un
autre peuple, et un royaume attaquera un autre royaume ; 11 il y
aura de terribles tremblements de terre et, dans différentes
régions, des famines et des épidémies ; il y aura aussi des
phénomènes effrayants et des signes impressionnants venant
du ciel. 12 Mais avant tout cela, on vous arrêtera, on vous
persécutera, on vous livrera pour être jugés dans les synagogues
et l'on vous mettra en prison ; on vous fera comparaître devant
des rois et des gouverneurs à cause de moi. 13 Ce sera pour vous
l'occasion d'apporter votre témoignage à mon sujet. 14 Soyez
donc bien décidés à ne pas vous inquiéter par avance de la
manière dont vous vous défendrez. 15 Je vous donnerai moimême des paroles et une sagesse telles qu'aucun de vos
adversaires ne pourra leur résister ou les contredire. 16 Vous
serez livrés même par vos père et mère, vos frères, vos parents
et vos amis ; on fera condamner à mort plusieurs d'entre vous.
17 Tout le monde vous haïra à cause de moi. 18 Mais pas un
cheveu de votre tête ne sera perdu. 19 Tenez bon : c'est ainsi que
vous sauverez vos vies. »
Jésus annonce la destruction de Jérusalem
@ 2650
(Voir aussi Matt 24.15-21 ; Marc 13.14-19)
20 « Quand vous verrez Jérusalem encerclée par des armées,
vous saurez, à ce moment-là, qu'elle sera bientôt détruite.
21 Alors, ceux qui seront en Judée devront s'enfuir vers les
montagnes ; ceux qui seront à l'intérieur de Jérusalem devront
s'éloigner, et ceux qui seront dans les campagnes ne devront pas
entrer dans la ville. 22 Car ce seront les jours du Jugement, où se
réalisera tout ce que déclarent les Écritures. 23 Quel malheur ce
sera, en ces jours-là, pour les femmes enceintes et pour celles
qui allaiteront ! Car il y aura une grande détresse dans ce pays et
la colère de Dieu se manifestera contre ce peuple. 24 Ils seront
tués par l'épée, ils seront emmenés prisonniers parmi toutes les
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 21 à 22
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
nations, et les païens piétineront Jérusalem jusqu'à ce que le
temps qui leur est accordé soit écoulé. »
La venue du Fils de l'homme
@ 2651
(Voir aussi Matt 24.29-31 ; Marc 13.24-27)
25 « Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les
étoiles. Sur la terre, les nations seront dans l'angoisse, rendues
inquiètes par le bruit violent de la mer et des vagues. 26 Des
hommes mourront de frayeur en pensant à ce qui devra
survenir sur toute la terre, car les puissances des cieux seront
ébranlées. 27 Alors on verra le Fils de l'homme arriver sur un
nuage, avec beaucoup de puissance et de gloire. 28 Quand ces
événements commenceront à se produire, redressez-vous et
relevez la tête, car votre délivrance sera proche. »
L'enseignement donné par le figuier
@ 2652
(Voir aussi Matt 24.32-35 ; Marc 13.28-31)
29 Puis Jésus leur dit cette parabole : « Regardez le figuier et
tous les autres arbres : 30 quand vous voyez leurs feuilles
commencer à pousser, vous savez que la bonne saison est
proche. 31 De même, quand vous verrez ces événements arriver,
sachez que le Royaume de Dieu est proche. 32 Je vous le déclare,
c'est la vérité : les gens d'aujourd'hui n'auront pas tous disparu
avant que tout cela arrive. 33 Le ciel et la terre disparaîtront,
tandis que mes paroles ne disparaîtront jamais. »
La nécessité de veiller
@ 2653
« Prenez garde ! Ne laissez pas votre esprit s'alourdir dans
les fêtes et l'ivrognerie, ainsi que dans les soucis de cette vie,
sinon le jour du Jugement vous surprendra tout à coup,
35 comme un piège ; car il s'abattra sur tous les habitants de la
terre entière. 36 Ne vous endormez pas, priez en tout temps ;
ainsi vous aurez la force de surmonter tout ce qui doit arriver
et vous pourrez vous présenter debout devant le Fils de
l'homme. »
37 Pendant le jour, Jésus enseignait dans le temple ; mais, le
soir, il s'en allait passer la nuit sur la colline appelée mont des
Oliviers. 38 Et tout le peuple venait au temple tôt le matin pour
l'écouter.
34
Les chefs complotent contre Jésus
@ 2654
(Voir aussi Matt 26.1-5 ; Marc 14.1-2 ; Jean 11.45-53)
22
1 La fête des pains sans levain, appelée la Pâque,
approchait. 2 Les chefs des prêtres et les maîtres de la
loi cherchaient un moyen de mettre à mort Jésus, mais ils
avaient peur du peuple.
Judas est prêt à livrer Jésus aux chefs
@ 2655
(Voir aussi Matt 26.14-16 ; Marc 14.10-11)
3 Alors Satan entra dans Judas, appelé Iscariote, qui était l'un
des douze disciples. 4 Judas alla parler avec les chefs des prêtres
et les chefs des gardes du temple de la façon dont il pourrait
leur livrer Jésus. 5 Ils en furent très contents et promirent de lui
donner de l'argent. 6 Judas accepta et se mit à chercher une
occasion favorable pour leur livrer Jésus sans que la foule le
sache.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Le jour d’après
21.20-38
Jésus annonce ici la destruction de
Jérusalem. Elle aura lieu en 70 avec
l’invasion des armées romaines. Véritable cataclysme pour les Juifs, cette
tragédie a aussi marqué la génération
des premiers chrétiens. Les morts, la
famine, les prisonniers emmenés
comme esclaves sont ici compris
comme des signes du jugement de
Dieu. Dans la confusion et le malheur,
les croyants sont invités à garder
l’espérance, et attendre dans la prière
le Royaume de Dieu qui vient bientôt.
A chaque génération, les catastrophes en
tout genre, les guerres entre les nations
ont été interprétées comme des signes
de la fin des temps. Mais Jésus n’est pas
un « prophète de malheur ». L’Évangile
donne une clé pour lire l’histoire des
hommes. Au-delà des peurs et des
angoisses, il y a la promesse d’un
monde nouveau, délivré de ses malheurs
et transformé par Dieu.
Passion
22.1-6
Ici commence le récit de la Passion. Il
rapporte ce que Jésus a souffert jusqu’à
la mort, en se donnant par amour quoi
qu’il lui en coûte. Jésus est trahi par un
proche, Judas", l’un des Douze. Sous
l’emprise de Satan, divisé en lui-même, il
complote avec les chefs religieux pour
leur livrer Jésus.
Dernier repas, arrestation et faux procès,
mort sur la croix et mise au tombeau : ce
récit est souvent lu dans les Églises au
moment de Pâques.
1
8
1
7
LUC / Chap. 22
Le repas du Seigneur
22.7-23
La Pâque, la plus grande fête juive, fait
mémoire de la libération du peuple
hébreu esclave en Égypte, et de l’alliance
de Dieu (Ex 12, p. 96). Avec Jésus, ce
repas solennel prend un sens nouveau.
Il donne son corps et son sang, c’està-dire lui-même, pour que chaque
homme, en l’accueillant, soit libéré de
tout ce qui l’empêche de vivre vraiment.
En lui, Dieu réalise une nouvelle alliance.
Les disciples, en reprenant ses paroles
et ses gestes, partageront à nouveau ce
repas en mémoire de lui.
1
8
1
8
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Jésus fait préparer le repas de la Pâque
@ 2656
(Voir aussi Matt 26.17-25 ; Marc 14.12-21 ; Jean 13.21-30)
7 Le jour arriva, pendant la fête des pains sans levain, où l'on
devait sacrifier les agneaux pour le repas de la Pâque. 8 Jésus
envoya alors Pierre et Jean en avant avec l'ordre suivant : « Allez
nous préparer le repas de la Pâque. » 9 Ils lui demandèrent : « Où
veux-tu que nous le préparions ? » 10 Il leur dit : « Écoutez : au
moment où vous arriverez en ville, vous rencontrerez un
homme qui porte une
cruche d'eau. Suivez-le
22.19
dans la maison où il
Ceci est mon corps
entrera 11 et dites au
qui est donné pour vous.
propriétaire de la maiFaites ceci en mémoire de moi.
son : “Le Maître te demande : Où est la pièce
où je prendrai le repas
de la Pâque avec mes disciples ?” 12 Et il vous montrera, en haut
de la maison, une grande chambre avec tout ce qui est
nécessaire. C'est là que vous préparerez le repas. » 13 Ils s'en
allèrent, trouvèrent tout comme Jésus le leur avait dit et
préparèrent le repas de la Pâque.
La sainte cène
@ 2657
(Voir aussi Matt 26.26-30 ; Marc 14.22-26 ; 1 Cor 11.23-25)
14 Quand l'heure fut venue, Jésus se mit à table avec les
apôtres. 15 Il leur dit : « Combien j'ai désiré prendre ce repas de la
Pâque avec vous avant de souffrir ! 16 Car, je vous le déclare, je ne
le prendrai plus jusqu'à ce que son sens soit pleinement réalisé
dans le Royaume de Dieu. » 17 Il saisit alors une coupe, remercia
Dieu et dit : « Prenez cette coupe et partagez-en le contenu entre
vous ; 18 car, je vous le déclare, dès maintenant je ne boirai plus
de vin jusqu'à ce que vienne le Royaume de Dieu. » 19 Puis il prit
du pain et, après avoir remercié Dieu, il le rompit et le leur
donna en disant : « Ceci est mon corps qui est donné pour vous.
Faites ceci en mémoire de moi. » 20 Il leur donna de même la
coupe, après le repas, en disant : « Cette coupe est la nouvelle
alliance de Dieu, garantie par mon sang qui est versé pour vous.
21 Mais regardez : celui qui me trahit est ici, à table avec moi !
22 Certes, le Fils de l'homme va mourir suivant le plan de Dieu ;
mais quel malheur pour celui qui le trahit ! » 23 Ils se mirent alors
à se demander les uns aux autres qui était celui d'entre eux qui
allait faire cela.
Qui est le plus important ?
@ 2658
Les disciples se mirent à discuter vivement pour savoir
lequel d'entre eux devait être considéré comme le plus
important. 25 Jésus leur dit : « Les rois des nations leur
commandent et ceux qui exercent le pouvoir sur elles se font
appeler “Bienfaiteurs”. 26 Mais il n'en va pas ainsi pour vous. Au
contraire, le plus important parmi vous doit être comme le plus
jeune, et celui qui commande doit être comme celui qui sert.
27 Car qui est le plus important, celui qui est à table ou celui qui
sert ? Celui qui est à table, n'est-ce pas ? Eh bien, moi je suis
parmi vous comme celui qui sert ! 28 Vous êtes demeurés
continuellement avec moi dans mes épreuves ; 29 et de même
que le Père a disposé du Royaume en ma faveur, de même j'en
24
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 22
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
dispose pour vous : 30 vous mangerez et boirez à ma table dans
mon Royaume, et vous siégerez sur des trônes pour juger les
douze tribus d'Israël. »
Rôle de Pierre,
une fois revenu de son reniement
@ 2659
(Voir aussi Matt 26.31-35 ; Marc 14.27-31 ; Jean 13.36-38)
31 « Simon, Simon ! Écoute : Satan a demandé de pouvoir vous
passer tous au crible comme on le fait pour purifier le grain.
32 Mais j'ai prié pour toi, afin que la foi ne vienne pas à te
manquer. Et quand tu seras revenu à moi, fortifie tes frères. »
33 Pierre lui dit : « Seigneur, je suis prêt à aller en prison avec toi
et à mourir avec toi. » 34 Jésus lui répondit : « Je te le déclare,
Pierre, le coq n'aura pas encore chanté aujourd'hui que tu auras
déjà prétendu trois fois ne pas me connaître. »
La bourse, le sac et l'épée
@ 2660
Puis Jésus leur dit : « Quand je vous ai envoyés en mission
sans bourse, ni sac, ni chaussures, avez-vous manqué de quelque
chose ? » – « De rien », répondirent-ils. 36 Alors il leur dit : « Mais
maintenant, celui qui a une
bourse doit la prendre, de
22.42
même celui qui a un sac ; et
… que ce ne soit pas ma
celui qui n'a pas d'épée doit
volonté qui se fasse,
vendre son manteau pour en
acheter une. 37 Car, je vous le
mais la tienne.
déclare, il faut que se réalise
en ma personne cette parole
de l'Écriture : “Il a été placé au nombre des malfaiteurs.” En
effet, ce qui me concerne va se réaliser. » 38 Les disciples dirent :
« Seigneur, voici deux épées. » – « Cela suffit », répondit-il.
35
Jésus prie au mont des Oliviers
@ 2661
(Voir aussi Matt 26.36-46 ; Marc 14.32-42)
39 Jésus sortit et se rendit, selon son habitude, au mont des
Oliviers. Ses disciples le suivirent. 40 Quand il fut arrivé à cet
endroit, il leur dit : « Priez afin de ne pas tomber dans la
tentation. » 41 Puis il s'éloigna d'eux à la distance d'un jet de
pierre environ, se mit à genoux et pria 42 en ces termes : « Père, si
tu le veux, éloigne de moi cette coupe de douleur. Toutefois, que
ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la tienne. » [43 Alors
un ange du ciel lui apparut pour le fortifier. 44 Saisi d'angoisse,
Jésus priait avec encore plus d'ardeur. Sa sueur devint comme
des gouttes de sang qui tombaient à terre.]
45 Après avoir prié, il se leva, revint vers les disciples et les
trouva endormis, épuisés de tristesse. 46 Il leur dit : « Pourquoi
dormez-vous ? Levez-vous et priez, afin que vous ne tombiez pas
dans la tentation. »
L'arrestation de Jésus
@ 2662
(Voir aussi Matt 26.47-56 ; Marc 14.43-50 ; Jean 18.3-11)
47 Il parlait encore quand une foule apparut. Judas, l'un des
douze disciples, la conduisait ; il s'approcha de Jésus pour
l'embrasser. 48 Mais Jésus lui dit : « Judas, est-ce en l'embrassant
que tu trahis le Fils de l'homme ? » 49 Quand les compagnons de
Jésus virent ce qui allait arriver, ils lui demandèrent : « Seigneur,
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
A côté de la plaque !
22.24-38
Au moment où Jésus va donner sa vie,
les disciples veulent se placer ou se faire
valoir. Même Pierre" s’imagine que rien
ne l’empêchera d’être fidèle à Jésus.
Mais encore faut-il pouvoir le suivre
jusqu’au bout. Loin de faire la leçon,
Jésus accepte d’être le « serviteur du
Seigneur » (És 52.13–53.12, p. 643). Quel
contraste avec nos prétentions ! Il devient
un modèle pour vivre toute responsabilité comme un service.
Liberté intérieure
22.39-53
Jusqu’au dernier moment, Jésus assume ses choix. Il aurait pu fuir et
échapper à ses accusateurs. Mais dans
ce combat intérieur, il lutte contre cette
tentation et accepte d’aller jusqu’au bout.
Tourné vers son Père, il est totalement
libre et disponible pour affronter le mal. Il
montre à ses disciples la force de la
prière. Devant les événements qui se
déchaînent, il reste maître de lui-même.
C’est en homme debout, digne et
pacifique qu’il se laisse arrêter.
1
8
1
9
LUC / Chap. 22 à 23
Les yeux dans les yeux
22.54-62
Jésus est seul face à ses adversaires,
abandonné de tous. Où sont passées les
bonnes intentions ? Devant l’épreuve, on
ne sait jamais comment on va réagir.
Comme Pierre, on risque facilement de
céder et de se défiler. La peur ou le doute
peuvent briser les élans, même les plus
ardents. Jésus n’accable pas de reproches. Alors que la honte nous pousse à
nous cacher, le Christ est toujours prêt à
poser sur nous un regard franc et
bienveillant. Il nous aide à être vrais,
nous dit son pardon et nous renouvelle
sa confiance.
Accusé
22.63-71
Lâché par les siens, Jésus subit moqueries, insultes et humiliations, le temps
que s’organise un simulacre de procès.
L’accusation porte sur son identité. Ses
adversaires, dans leur méchanceté, prononcent eux-mêmes les titres qui disent
qui est Jésus.
1
8
2
0
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
devons-nous frapper avec nos épées ? » 50 Et l'un d'eux frappa le
serviteur du grand-prêtre et lui coupa l'oreille droite. 51 Mais
Jésus dit : « Laissez, cela suffit. » Il toucha l'oreille de cet homme
et le guérit. 52 Puis Jésus dit aux chefs des prêtres, aux chefs des
gardes du temple et aux anciens qui étaient venus le prendre :
« Deviez-vous venir armés d'épées et de bâtons, comme si j'étais
un brigand ? 53 Tous les jours j'étais avec vous dans le temple et
vous n'avez pas cherché à m'arrêter. Mais cette heure est à vous
et à la puissance de la nuit. »
Pierre renie Jésus
@ 2663
(Voir aussi Matt 26.57-58,69-75 ; Marc 14.53-54,66-72 ;
Jean 18.12-18,25-27)
54 Ils se saisirent alors de Jésus, l'emmenèrent et le conduisirent dans la maison du grand-prêtre. Pierre suivait de loin.
55 On avait fait du feu au milieu de la cour et Pierre prit place
parmi ceux qui étaient assis autour. 56 Une servante le vit assis
près du feu ; elle le fixa du regard et dit : « Cet homme aussi était
avec lui ! » 57 Mais Pierre le nia en lui déclarant : « Je ne le
connais pas. » 58 Peu après, quelqu'un d'autre le vit et dit : « Toi
aussi, tu es l'un d'eux ! » Mais Pierre répondit à cet homme :
« Non, je n'en suis pas. » 59 Environ une heure plus tard, un autre
encore affirma avec force : « Certainement, cet homme était avec
lui, car il est de Galilée. » 60 Mais Pierre répondit : « Je ne sais pas
ce que tu veux dire, toi. » Au moment même où il parlait un coq
chanta. 61 Le Seigneur se retourna et regarda fixement Pierre.
Alors Pierre se souvint de ce que le Seigneur lui avait dit :
« Avant que le coq chante aujourd'hui, tu auras prétendu trois
fois ne pas me connaître. » 62 Pierre sortit et pleura amèrement.
Jésus insulté et battu
@ 2664
(Voir aussi Matt 26.67-68 ; Marc 14.65)
63 Les hommes qui gardaient Jésus se moquaient de lui et le
frappaient. 64 Ils lui couvraient le visage et lui demandaient :
« Qui t'a frappé ? Devine ! » 65 Et ils lui adressaient beaucoup
d'autres paroles insultantes.
Jésus devant le Conseil supérieur
@ 2665
(Voir aussi Matt 26.59-66 ; Marc 14.55-64 ; Jean 18.19-24)
66 Quand il fit jour, les anciens du peuple juif, les chefs des
prêtres et les maîtres de la loi s'assemblèrent. Ils firent amener
Jésus devant leur Conseil supérieur 67 et lui demandèrent : « Estu le Messie ? Dis-le-nous. » Il leur répondit : « Si je vous le dis,
vous ne me croirez pas, 68 et si je vous pose une question, vous
ne me répondrez pas. 69 Mais dès maintenant le Fils de l'homme
siégera à la droite du Dieu puissant. » 70 Tous s'exclamèrent : « Tu
es donc le Fils de Dieu ? » Il leur répondit : « Vous le dites : je le
suis. » 71 Alors ils ajoutèrent : « Nous n'avons plus besoin de
témoins ! Nous avons nous-mêmes entendu ses propres
paroles ! »
Jésus devant Pilate
@ 2666
(Voir aussi Matt 27.1-2,11-14 ; Marc 15.1-5 ; Jean 18.28-38)
23
1 L'assemblée entière se leva et ils amenèrent Jésus
devant Pilate. 2 Là, ils se mirent à l'accuser en disant :
« Nous avons trouvé cet homme en train d'égarer notre peuple :
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 23
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
il leur dit de ne pas payer les impôts à l'empereur et prétend
qu'il est lui-même le Messie, un roi. » 3 Pilate l'interrogea en ces
mots : « Es-tu le roi des Juifs ? » Jésus lui répondit : « Tu le dis. »
4 Pilate s'adressa alors aux chefs des prêtres et à la foule : « Je ne
trouve aucune raison de condamner cet homme. » 5 Mais ils
déclarèrent avec encore plus de force : « Il pousse le peuple à la
révolte par son enseignement. Il a commencé en Galilée, a passé
par toute la Judée et, maintenant, il est venu jusqu'ici. »
Jésus devant Hérode
@ 2667
Quand Pilate entendit ces mots, il demanda : « Cet homme
est-il de Galilée ? » 7 Et lorsqu'il eut appris que Jésus venait de la
région gouvernée par Hérode, il l'envoya à celui-ci, car il se
trouvait aussi à Jérusalem ces jours-là. 8 Hérode fut très heureux
de voir Jésus. En effet, il avait entendu parler de lui et désirait
le rencontrer depuis longtemps ; il espérait le voir faire un signe
miraculeux. 9 Il lui posa beaucoup de questions, mais Jésus ne lui
répondit rien. 10 Les chefs des prêtres et les maîtres de la loi
étaient là et portaient de violentes accusations contre Jésus.
11 Hérode et ses soldats se moquèrent de lui et le traitèrent avec
mépris. Ils lui mirent un vêtement magnifique et le renvoyèrent
à Pilate. 12 Hérode et Pilate étaient ennemis auparavant ; ce jourlà, ils devinrent amis.
6
Jésus est condamné à mort
@ 2668
(Voir aussi Matt 27.15-26 ; Marc 15.6-15 ; Jean 18.39–19.16)
13 Pilate réunit les chefs des prêtres, les dirigeants et le peuple,
et leur dit : « Vous m'avez amené cet homme en me disant qu'il
égare le peuple. Eh bien, je l'ai interrogé devant vous et je ne l'ai
trouvé coupable d'aucune des mauvaises actions dont vous
l'accusez. 15 Hérode ne l'a pas non plus trouvé coupable, car il
nous l'a renvoyé. Ainsi, cet homme n'a commis aucune faute
pour laquelle il mériterait de mourir. 16 Je vais donc le faire
battre à coups de fouet, puis je le relâcherai. » [17 A chaque fête
de la Pâque, Pilate devait
leur libérer un prisonnier.]
23.22
18 Mais ils se mirent à crier
Quel mal a-t-il commis ?
tous ensemble : « Fais mouJe n’ai trouvé en lui
rir cet homme ! Relâcheaucune faute pour laquelle
nous Barabbas ! » 19 – Barabbas avait été mis en prison
il mériterait de mourir.
pour une révolte qui avait
eu lieu dans la ville et pour
un meurtre. – 20 Comme Pilate désirait libérer Jésus, il leur
adressa de nouveau la parole. 21 Mais ils lui criaient : « Cloue-le
sur une croix ! Cloue-le sur une croix ! » 22 Pilate prit la parole
une troisième fois et leur dit : « Quel mal a-t-il commis ? Je n'ai
trouvé en lui aucune faute pour laquelle il mériterait de mourir.
Je vais donc le faire battre à coups de fouet, puis je le
relâcherai. » 23 Mais ils continuaient à réclamer à grands cris que
Jésus soit cloué sur une croix. Et leurs cris l'emportèrent :
24 Pilate décida de leur accorder ce qu'ils demandaient. 25 Il libéra
l'homme qu'ils réclamaient, celui qui avait été mis en prison
pour révolte et meurtre, et leur livra Jésus pour qu'ils en fassent
ce qu'ils voulaient.
14
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
L’innocent condamné
23.1-25
Le faux procès religieux devient politique
et l’accusation se transforme. S’il est roi,
il va soulever le pays contre l’occupant
romain. Mais Pilate", le gouverneur
romain, détient seul le droit de condamner un homme à mort. Et pour lui, cet
homme est innocent. Par trois fois, il
tente de dissuader les accusateurs, leur
présentant même un vrai malfaiteur :
Barabbas. Mais rien n’y fait. La haine des
chefs religieux et la rage de la foule
manipulée ont raison de lui. Embarrassé,
Pilate cède. Il leur livre Jésus : il sera
crucifié.
1
8
2
1
LUC / Chap. 23
23.26-31
Crucifié
La croix était le supplice romain réservé
aux malfaiteurs, aux bandits et aux
esclaves rebelles. Le condamné à mort
était chargé de sa croix jusqu’au lieu de
son exécution pour y être attaché et
cloué. La mort venait, après une longue
agonie, par asphyxie.
Avec lui ou sans lui ?
23.32-43
Sur la croix, Jésus est encore capable de
paroles qui expriment la relation, le
pardon. Même au cœur de la souffrance,
il lui a été possible d’aimer. Il s’en remet
à son Père et confie ses bourreaux au
pardon de Dieu. Les deux hommes
crucifiés à ses côtés sont comme une
image de l’humanité. Devant Jésus
crucifié, les uns se moquent et s’endurcissent, les autres sont touchés et croient
en lui.
"
1
8
2
2
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Jésus est cloué sur la croix
@ 2669
(Voir aussi Matt 27.32-44 ; Marc 15.21-32 ; Jean 19.17-27)
26 Tandis qu'ils emmenaient Jésus, ils rencontrèrent Simon,
un homme de Cyrène, qui revenait des champs. Les soldats se
saisirent de lui et le chargèrent de la croix pour qu'il la porte
derrière Jésus. 27 Une grande foule de gens du peuple le suivait,
ainsi que des femmes qui pleuraient et se lamentaient à cause de
lui. 28 Jésus se tourna vers elles et dit : « Femmes de Jérusalem,
ne pleurez pas à mon sujet ! Pleurez plutôt pour vous et pour
vos enfants ! 29 Car le moment approche où l'on dira : “Heureuses
celles qui ne peuvent pas avoir d'enfant, qui n'en ont jamais mis
au monde et qui n'en ont jamais allaité !” 30 Alors les gens se
mettront à dire aux montagnes : “Tombez sur nous !” et aux
collines : “Cachez-nous !” 31 Car si l'on traite ainsi le bois vert,
qu'arrivera-t-il au bois sec ? »
32 On emmenait aussi deux autres hommes, des malfaiteurs,
pour les mettre à mort avec Jésus. 33 Lorsqu'ils arrivèrent à
l'endroit appelé « Le Crâne », les soldats clouèrent Jésus sur la
croix à cet endroit-là et mirent aussi les deux malfaiteurs en
croix, l'un à sa droite et
l'autre à sa gauche. 34 Jésus
23.34
dit alors : « Père, pardonnePère, pardonne-leur, car ils
leur, car ils ne savent pas
ce qu'ils font. » Ils partagène savent pas ce qu’ils font.
rent ses vêtements entre
eux en les tirant au sort.
35 Le peuple se tenait là et regardait. Les chefs juifs se moquaient
de lui en disant : « Il a sauvé d'autres gens ; qu'il se sauve luimême, s'il est le Messie, celui que Dieu a choisi ! » 36 Les soldats
aussi se moquèrent de lui ; ils s'approchèrent, lui présentèrent
HÉRODE : UNE DYNASTIE DE ROIS JALOUX ET CRUELS
Plusieurs personnages différents portent le
nom d’Hérode dans le Nouveau Testament
(voir p. Outils 164), mais tous sont présentés
comme des personnages sans scrupules.
Le roi qui règne sur la Galilée avec la protection
des Romains au moment de la naissance de
Jésus" est Hérode le Grand, qui a agrandi le
temple de Jérusalem (Matt 2.1). Il élimine sans
pitié tous ses rivaux au sein de sa propre famille
et ordonne de tuer les nouveau-nés de Bethléem
lorsqu’il apprend qu’un roi y est né (Matt 2.16).
Son fils, Hérode Antipas, règne après lui en Galilée (Luc 3.1). Il répudie sa femme pour
épouser sa belle-sœur, Hérodiade. Il fait emprisonner puis mettre à mort Jean-Baptiste",
qui dénonçait cet adultère (Marc 6.17-18). Plus tard, Jésus comparaît devant Hérode.
Celui-ci le méprise, tout comme Pilate". Ce jour-là Hérode et Pilate deviennent amis
(Luc 23.6-12).
Hérode Agrippa Ier, petit-fils d’Hérode le Grand, mais par une autre épouse que la mère
d’Antipas, règne ensuite brièvement sur la Galilée et la Judée. Pour plaire aux milieux juifs
conservateurs il combat les chrétiens, fait mettre à mort Jacques et arrêter Pierre"
(Act 12.1-2).
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 23 à 24
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
du vinaigre 37 et dirent : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toimême ! » 38 Au-dessus de lui, il y avait cette inscription : « Celui-ci
est le roi des Juifs. »
39 L'un des malfaiteurs suspendus en croix l'insultait en
disant : « N'es-tu pas le Messie ? Sauve-toi toi-même et nous
avec toi ! » 40 Mais l'autre lui fit des reproches et lui dit : « Ne
crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même punition ? 41 Pour
nous, cette punition est juste, car nous recevons ce que nous
avons mérité par nos actes ; mais lui n'a rien fait de mal. » 42 Puis
il ajouta : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras pour
être roi. » 43 Jésus lui répondit : « Je te le déclare, c'est la vérité :
aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis. »
La mort de Jésus
@ 2670
(Voir aussi Matt 27.45-56 ; Marc 15.33-41 ; Jean 19.28-30)
44-45 Il était environ midi quand le soleil cessa de briller :
l'obscurité se fit sur tout le pays et dura jusqu'à trois heures de
l'après-midi. Le rideau suspendu dans le temple se déchira par le
milieu. 46 Jésus s'écria d'une voix forte : « Père, je remets mon
esprit entre tes mains. » Après avoir dit ces mots, il mourut. 47 Le
capitaine romain vit ce qui était arrivé ; il loua Dieu et dit :
« Certainement cet homme était innocent ! » 48 Tous ceux qui
étaient venus, en foule, assister à ce spectacle virent ce qui était
arrivé. Alors ils s'en retournèrent en se frappant la poitrine de
tristesse. 49 Tous les amis de Jésus, ainsi que les femmes qui
l'avaient accompagné depuis la Galilée, se tenaient à distance
pour regarder ce qui se passait.
Jésus est mis dans un tombeau
@ 2671
(Voir aussi Matt 27.57-61 ; Marc 15.42-47 ; Jean 19.38-42)
50-51 Il y avait un homme appelé Joseph, qui était de la localité
juive d'Arimathée. Cet homme était bon et juste, et espérait la
venue du Royaume de Dieu. Il était membre du Conseil
supérieur, mais n'avait pas approuvé ce que les autres
conseillers avaient décidé et fait. 52 Il alla trouver Pilate et lui
demanda le corps de Jésus. 53 Puis il descendit le corps de la
croix, l'enveloppa dans un drap de lin et le déposa dans un
tombeau qui avait été creusé dans le roc, un tombeau dans
lequel on n'avait jamais mis personne. 54 C'était vendredi et le
sabbat allait commencer. 55 Les femmes qui avaient accompagné
Jésus depuis la Galilée vinrent avec Joseph ; elles regardèrent le
tombeau et virent comment le corps de Jésus y était placé.
56 Puis elles retournèrent en ville et préparèrent les huiles et les
parfums pour le corps. Le jour du sabbat, elles se reposèrent,
comme la loi l'ordonnait.
La résurrection de Jésus
@ 2672
(Voir aussi Matt 28.1-10 ; Marc 16.1-8 ; Jean 20.1-10)
24
1 Très tôt le dimanche matin, les femmes se rendirent au
tombeau, en apportant les huiles parfumées qu'elles
avaient préparées. 2 Elles découvrirent que la pierre fermant
l'entrée du tombeau avait été roulée de côté ; 3 elles entrèrent,
mais ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. 4 Elles ne
savaient qu'en penser, lorsque deux hommes aux vêtements
brillants leur apparurent. 5 Comme elles étaient saisies de
crainte et tenaient leur visage baissé vers la terre, ces hommes
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Dernier souffle
23.44-49
Les éléments naturels amplifient le
tragique de l’agonie de Jésus. Il meurt
avec les mots de confiance d’un psaume
(Ps 31.6, p. 968). Sa mort provoque un
retournement chez ceux qui sont présents, à commencer par un soldat païen.
En attendant
23.50-56
Selon la coutume juive, on enveloppait le
corps du mort dans un tissu, puis on le
déposait dans un tombeau creusé dans
la roche, fermé par une grosse pierre. Le
sabbat allait commencer. Il interdisait de
toucher le corps d’un mort et de se
déplacer hors de la ville. Jésus ne
pouvait donc pas être embaumé tout de
suite.
1
8
2
3
LUC / Chap. 24
Incroyable !
24.1-12
Au matin de la résurrection, le corps que
les femmes cherchaient n’est plus dans
le tombeau. Il ne reste que les bandes de
lin que remarquera Pierre" un peu plus
tard... Des messagers de Dieu attestent
alors que Jésus est vivant. Des preuves ?
Non, aucune. Mais le constat du tombeau
vide les met en route. Elles croient en la
résurrection et propagent la nouvelle.
Rencontre déroutante
24.13-35
Deux disciples s’éloignent de Jérusalem,
complètement découragés. Jésus ressuscité les rejoint. Il les questionne, il les
écoute exprimer leur tristesse et leur
doute. Ils ne le reconnaissent pas. Il
faudra que Jésus leur explique les
Écritures et partage le pain avec eux
pour que leurs yeux s’ouvrent. Ils retrouvent aussitôt tout leur enthousiasme.
Reconnaître Jésus, ce n’est pas tant une
question de vue que de foi. Parfois on
cherche Dieu seul, parfois à plusieurs…
On réfléchit, on discute, on prie, on
espère, on se décourage… Jésus est
peut-être déjà là, même quand on ne le
voit pas encore. Mais quand on le
reconnaît, quelle joie !
1
8
2
4
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
leur dirent : « Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui
est vivant ? 6 Il n'est pas ici, mais il est revenu de la mort à la vie.
Rappelez-vous ce qu'il vous a dit lorsqu'il était encore en Galilée :
7 “Il faut que le Fils de l'homme soit livré à des pécheurs, qu'il
soit cloué sur une croix et qu'il se relève de la mort le troisième
jour.” »
8 Elles se rappelèrent alors
24.5
les paroles de Jésus. 9 Elles
Pourquoi cherchez-vous
quittèrent le tombeau et
allèrent raconter tout cela
parmi les morts
aux onze et à tous les autres
celui qui est vivant ?
disciples. 10 C'étaient Marie
de Magdala, Jeanne et Marie, mère de Jacques. Les autres femmes qui étaient avec elles
firent le même récit aux apôtres. 11 Mais ceux-ci pensèrent que
ce qu'elles racontaient était absurde et ils ne les crurent pas.
12 Cependant Pierre se leva et courut au tombeau ; il se baissa et
ne vit que les bandes de lin. Puis il retourna chez lui, très étonné
de ce qui s'était passé.
Sur le chemin d'Emmaüs
@ 2673
(Voir aussi Marc 16.12-13)
13 Ce même jour, deux disciples se rendaient à un village
appelé Emmaüs, qui se trouvait à environ deux heures de
marche de Jérusalem. 14 Ils parlaient de tout ce qui s'était passé.
15 Pendant qu'ils parlaient et discutaient, Jésus lui-même
s'approcha et fit route avec eux. 16 Ils le voyaient, mais quelque
chose les empêchait de le reconnaître. 17 Jésus leur demanda :
« De quoi discutez-vous en marchant ? » Et ils s'arrêtèrent, tout
attristés. 18 L'un d'eux, appelé Cléopas, lui dit : « Es-tu le seul
habitant de Jérusalem qui ne connaisse pas ce qui s'est passé ces
derniers jours ? » – 19 « Quoi donc ? » leur demanda-t-il. Ils lui
répondirent : « Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth ! C'était un
prophète puissant ; il l'a montré par ses actes et ses paroles
devant Dieu et devant tout le peuple. 20 Les chefs de nos prêtres
et nos dirigeants l'ont livré pour le faire condamner à mort et
l'ont cloué sur une croix. 21 Nous avions l'espoir qu'il était celui
qui devait délivrer Israël. Mais en plus de tout cela, c'est
aujourd'hui le troisième jour depuis que ces faits se sont passés.
22 Quelques femmes de notre groupe nous ont étonnés, il est
vrai. Elles se sont rendues tôt ce matin au tombeau 23 mais n'ont
pas trouvé son corps. Elles sont revenues nous raconter que des
anges leur sont apparus et leur ont déclaré qu'il est vivant.
24 Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau et
ont trouvé tout comme les femmes l'avaient dit, mais lui, ils ne
l'ont pas vu. » 25 Alors Jésus leur dit : « Gens sans intelligence,
que vous êtes lents à croire tout ce qu'ont annoncé les
prophètes ! 26 Ne fallait-il pas que le Messie souffre ainsi avant
d'entrer dans sa gloire ? » 27 Puis il leur expliqua ce qui était dit à
son sujet dans l'ensemble des Écritures, en commençant par les
livres de Moïse et en continuant par tous les livres des
Prophètes.
28 Quand ils arrivèrent près du village où ils se rendaient,
Jésus fit comme s'il voulait poursuivre sa route. 29 Mais ils le
retinrent en disant : « Reste avec nous ; le jour baisse déjà et la
nuit approche. » Il entra donc pour rester avec eux. 30 Il se mit à
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
LUC / Chap. 24
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
table avec eux, prit le pain et remercia Dieu ; puis il rompit le
pain et le leur donna. 31 Alors, leurs yeux s'ouvrirent et ils le
reconnurent ; mais il disparut de devant eux. 32 Ils se dirent l'un
à l'autre : « N'y avait-il pas comme un feu qui brûlait au-dedans
de nous quand il nous parlait en chemin et nous expliquait les
Écritures ? »
33 Ils se levèrent aussitôt et retournèrent à Jérusalem. Ils y
trouvèrent les onze disciples réunis avec leurs compagnons,
34 qui disaient : « Le Seigneur est vraiment ressuscité ! Simon l'a
vu ! » 35 Et eux-mêmes leur racontèrent ce qui s'était passé en
chemin et comment ils avaient reconnu Jésus au moment où il
rompait le pain.
Jésus se montre à ses disciples
@ 2674
(Voir aussi Matt 28.16-20 ; Marc 16.14-18 ; Jean 20.19-23 ; Act 1.6-8)
36 Ils parlaient encore, quand Jésus lui-même se présenta au
milieu d'eux et leur dit : « La paix soit avec vous ! » 37 Ils furent
saisis de crainte, et même de terreur, car ils croyaient voir un
fantôme. 38 Mais Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous troublés ?
Pourquoi avez-vous ces doutes dans vos cœurs ? 39 Regardez mes
mains et mes pieds : c'est bien moi ! Touchez-moi et voyez, car
un fantôme n'a ni chair ni os, contrairement à moi, comme vous
pouvez le constater. » 40 Il dit ces mots et leur montra ses mains
et ses pieds. 41 Comme ils
ne pouvaient pas encore
24.31
croire, tellement ils étaient
Alors, leurs yeux s’ouvrirent
remplis de joie et d'étonneet ils le reconnurent ; mais
ment, il leur demanda :
« Avez-vous ici quelque
il disparut de devant eux.
chose à manger ? » 42 Ils lui
donnèrent un morceau de
poisson grillé. 43 Il le prit et le mangea devant eux. 44 Puis il leur
dit : « Quand j'étais encore avec vous, voici ce que je vous ai
déclaré : ce qui est écrit à mon sujet dans la loi de Moïse, dans
les livres des Prophètes et dans les Psaumes, tout cela devait se
réaliser. » 45 Alors il leur ouvrit l'intelligence pour qu'ils
comprennent les Écritures, 46 et il leur dit : « Voici ce qui est
écrit : le Messie doit souffrir, puis se relever d'entre les morts le
troisième jour, 47 et il faut que l'on prêche en son nom devant
toutes les nations, en commençant par Jérusalem ; on appellera
les humains à changer de comportement et à recevoir le pardon
des péchés. 48 Vous êtes témoins de tout cela. 49 Et je vais
envoyer moi-même sur vous ce que mon Père a promis. Quant à
vous, restez dans la ville jusqu'à ce que vous soyez remplis de la
puissance d'en haut. »
Jésus monte au ciel
@ 2675
(Voir aussi Marc 16.19-20 ; Act 1.9-11)
50 Puis Jésus les emmena hors de la ville, près de Béthanie, et
là, il leva les mains et les bénit. 51 Pendant qu'il les bénissait, il se
sépara d'eux et fut enlevé au ciel. 52 Quant à eux, ils l'adorèrent
et retournèrent à Jérusalem, pleins d'une grande joie. 53 Ils se
tenaient continuellement dans le temple et louaient Dieu.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
L’autre expérience !
24.36-53
Jésus apparaît encore une fois à ses
disciples. Il faut du temps pour comprendre qu’il est bien vivant. Les disciples
vont pouvoir le toucher et manger avec
lui. Sa présence apporte paix et joie, qui
effacent toute peur. Jésus propose aux
disciples de relire encore les Écritures à
la lumière de son passage de la mort à
la vie. Tout s’éclaire ! Et les disciples,
avec la force de l’Esprit vont devenir des
témoins que rien ne pourra arrêter.
Il y a plusieurs manières de lire la Bible.
Mais assurément, il y a une expérience à
vivre quand l’Esprit de Dieu rend ces
Écritures vivantes. Chacun peut la vivre.
1
8
2
5
Répertoire
Le répertoire renvoie à des personnes, des lieux et des thèmes majeurs. Certains personnages
sont regroupés (rois, prêtres), et pour quelques personnes importantes, on donne un survol
des grandes étapes de leur vie.
Les références indiquées représentent une sélection des passages essentiels. On peut aussi
consulter les portraits (signalés par ") et les autres outils de lecture de ZeBible (thèmes,
programmes, index, etc. – voir table des matières). Pour certains termes et récits, le répertoire
renvoie à un seul évangile (Matthieu, Marc, Luc ou Jean), mais on trouvera sous le titre du
passage correspondant des indications concernant un texte identique ou similaire dans un ou
plusieurs autres évangiles.
Aaron "
Naissance et famille
Ex 6.20,23
Nomb 3.1-13
Adjoint de Moïse
"
Ex 4.13-31 ; 5.1-4 ;
7.1–12.49 ; 17.10-13
Prêtre
Ex 28–29
Lév 8–9
Expiation pour le peuple
Lév 16
Nomb 17.9-15
Bâton d’Aaron
Nomb 17.16-25
Hébr 9.4
Bénédiction d’Aaron
Nomb 6.22-27
Désobéissance
Ex 32.1-6,22-24
Nomb 20.1-12
Mort
Nomb 20.22-29
Abel "
Gen 4.1-16
Matt 23.35
Hébr 11.4 ; 12.24
"
Abraham (Abram)
Gen 11.26–18.33 ;
20.1–24.10 ; 25.1-11
Appel de Dieu
Gen 12.1-9
Promesse de Dieu (alliance)
Gen 15 ; 17
Naissance et sacrifice d’Isaac
Gen 21.1-7 ; 22
Patriarche d’Israël
Matt 1.1 ; 3.9 ; 8.11
Marc 12.26
Luc 1.55
Jean 8.48-58
Gal 4.21-22
Hébr 7.1-9
Père des croyants
Rom 4.1-25
Gal 3.6-20
Hébr 6.13-15 ; 11.8-19
Jacq 2.21-23
Absalom "
2 Sam 13–19
Achab " > Israël, Rois
Achéra > Poteau sacré
1 Rois 15.13 ; 16.33 ; 18.19
2 Rois 13.6 ; 17.16 ; 18.4 ;
23.4,7
Adam "
Gen 2.4–3.24 ; 4.1 ; 5.3
1 Chron 1.1
Luc 3.38
Rom 5.12-19
1 Cor 15.22,45-49
1 Tim 2.13-14
Adieu (discours d’)
de Jésus "
Jean 13.31–16.33
Adversaire du Christ
2 Thess 2.1-12
1 Jean 2.18,22
Apoc 13
Agabus
Act 11.28 ; 21.10-11
Agar "
Gen 16.1-15
Gal 4.21-31
Aggée > Prophètes
Agneau
Agneau de la Pâque
Ex 12.1-11
Marc 14.12
"
Jésus comme « agneau »
Jean 1.29,36
1 Cor 5.7
1 Pi 1.19
Apoc 5.6–8.1 ; 12.11 ;
17.14 ; 19.5-10 ; 22.1,3
Agrippa > Hérode
Ahaz > Juda, Rois
Ahazia > Israël, Rois
Ahia > Prophètes
Aînesse, Aîné
Bénédiction de l’aîné
Gen 25.21-34 ; 27.1-40 ;
43.33
Ex 11.5-6
Deut 21.15-17
Col 1.15,18
Hébr 1.6 ; 12.23
Dieu bénit les premiers-nés
Gen 4.4
Ex 13.2
Lév 27.26
Nomb 3.12-13
Deut 12.6,17 ; 14.23 ; 15.19
Néh 10.37
Tob 1.6
1 Mac 3.49
Alliance (de Dieu)
Avec Noé "
Gen 9.1-17
Avec Abraham "
Gen 15 ; 17
Avec Pinhas
Nomb 25.12-13
Avec Israël
Ex 19–20 ; 24.1-8
Jos 24.25
Jug 2.20
1 Rois 11.11
2 Rois 17.15 ; 23.3
1 Chron 16.14-18
1 Mac 2.20,50
Avec David "
2 Sam 7.1-16
És 55.1-5
Ancienne alliance
Act 3.25 ; 7.8
Rom 9.4
Gal 3.16-20 ; 4.28
Hébr 8.7-9 ; 9.1-7
Nouvelle alliance
És 49.1-9 ; 55.1-5
Jér 31.31-34
Ézék 16.60 ; 34.23-31
Osée 2.20
Marc 14.24
2 Cor 3.5-6
Hébr 8.6-13 ; 9.15-22 ;
10.16 ; 12.24 ; 13.20
Ammon(ites)
Gen 19.38
Deut 2.19 ; 23.4
Jos 13.25
Jug 3.13 ; 10.11
1 Sam 11
2 Sam 10–11
Esd 9.1
Néh 3.35 ; 13.1-3,23
Menaces contre les Ammonites
Jér 49.1-6
Ézék 25.2-7
Amos 1.13-15
Soph 2.8-11
Amos > Prophètes
Amour
Amour de Dieu > Grâce
Pour Israël
Gen 34.6
És 49.13-15 ; 54.1-10
Jér 31.4
Osée 11.1-11
Joël 2.18
Ps 103.7-13
Pour tous les humains
Jon 3.10 ; 4.10-11
Luc 15.1-32
Jean 3.16
Rom 5.8-11 ; 8.31-39
Éph 1.3-14 ; 2.4
1 Jean 4.7-19
Amour du Christ
Jean 11.5 ; 13.1-17,34 ;
14.21–15.17
2 Cor 5.14
Gal 2.20
Éph 3.19 ; 5.2
Apoc 1.5
Amour envers Dieu
Deut 6.5
Marc 12.30
1 Cor 2.9 ; 8.3
1 Jean 3.15
Amour envers les humains
Matt 5.43-48
Marc 12.31
Jean 13.34 ; 15.13
Rom 12.9-10,14 ; 13.9
1 Cor 8.1 ; 13
Gal 5.13-24
1 Thess 3.12
Hébr 13.1
Jacq 2.8
1 Jean 3.14-24 ; 5.1-3
Amour entre les humains
Gen 24.67 ; 29.18
Jug 16.4-31
1 Sam 18.1 ; 20.1-42
Eccl 9.7-10
Cant 1–8
Tob 6.10-19 ; 8.1-13
Sur l’amour
1 Cor 13
Ananias
De Damas
Act 9.10-18 ; 22.12-16
Grand-prêtre
Act 23.2-5 ; 24.1
1
3
9
Vocabulaire
Aaron" Frère aîné de Moïse" (Ex 6.20). Il fut le
premier prêtre et l’ancêtre des prêtres d’Israël (Lév
8.1–9.24).
les Amalécites, les Guirgachites, les Hittites, les
Hivites, les Horites, les Jébusites et les Perizites
(Gen 15.19-21 ; Nomb 13.29 ; Deut 7.1).
Abîme Dans le Nouveau Testament ce terme
désigne le lieu où les puissances du mal sont
momentanément emprisonnées (Apoc 20.3).
Anciens Dans l’Israël de l’époque biblique, les
anciens sont les chefs de famille ou de clan. Les
anciens d’une même ville formaient un conseil
responsable, qui dirigeait la cité et rendait la justice.
Ils étaient les gardiens de la tradition.
Le Nouveau Testament utilise le terme d’anciens
pour désigner les membres de trois groupes
différents :
– Dans les évangiles, les anciens sont les chefs
religieux juifs, dont plusieurs faisaient partie du
Conseil supérieur.
– En Act 11–21 et dans les lettres adressées aux
communautés chrétiennes, les anciens sont des
chrétiens ayant une responsabilité dans la direction
des Églises locales.
– Dans l’Apocalypse, les vingt-quatre anciens font
partie de la cour céleste de Dieu ; ils représentent
peut-être symboliquement l’ensemble du peuple de
Dieu.
Abraham", Abram Appelé d’abord Abram (« père
élevé »), il reçoit de Dieu le nom d’Abraham (« père
d’une multitude », Gen 17.5). Il était originaire d’Our,
une des grandes cités-États sumériennes auxquelles on doit l’écriture, l’astronomie, l’élaboration de
certains récits fondateurs comme celui du déluge.
La Bible le présente comme le premier homme qui
a fait totalement confiance au Dieu unique. Juifs,
chrétiens et musulmans reconnaissent en lui le père
des croyants (Gen 12.2-3).
Achéra Déesse cananéenne de la fécondité, que
l’Ancien Testament associe souvent au dieu Baal
(Jug 3.7). Le plus souvent ce mot désigne une sorte
de poteau sacré que l’on croyait habité par la
déesse.
Alléluia Expression hébraïque signifiant « Louez
le Seigneur » ou « Vive le Seigneur ! » (Ps 106.1,48).
Alliance Terme juridique qui désigne une sorte de
contrat. Les mentions les plus nombreuses concernent l’alliance que Dieu établit
– soit avec l’humanité tout entière en la personne de
Noé" (Gen 9.9-17),
– soit avec un homme, comme Abraham" (Gen
15.18) ou David" (Ps 89.4-5),
– soit avec le peuple d’Israël (Ex 19.5-6),
– soit, enfin, avec tous ceux qui croient en JésusChrist" (Luc 22.20 ; 1 Cor 11.25).
Dans l’Ancien Testament, la conclusion d’une alliance
s’accompagne d’engagements réciproques, de malédictions prononcées contre le partenaire qui les
trahirait, et parfois d’une cérémonie sacrificielle
(Gen 15.9-18 ; Ex 24.3-8 ; Jér 34.13-22).
Amen Mot hébreu signifiant « Oui, il en est ainsi »
(1 Chron 16.36) ou « Oui, qu’il en soit ainsi ! » (Nomb
5.22). Il est parfois rendu simplement par « Oui » (Jér
28.6). On peut aussi le traduire par « en vérité »,
« certainement », « sûrement ». En Apoc 3.14, il est
employé comme titre pour le Christ".
Amorites L’Ancien Testament désigne ainsi une
des populations qui occupaient les régions situées à
l’est du Jourdain et entre la mer Méditerranée et le
Jourdain avant l’arrivée des tribus israélites. Souvent
le terme est synonyme de Cananéens. L’Ancien
Testament mentionne également d’autres peuples
vivant dans ces régions avant les Israélites, comme
Ange Les anges sont des envoyés ou des
messagers de Dieu (Gen 28.12). Ils sont parfois
aussi les exécutants des décisions prises par Dieu
(2 Sam 24.16 ; Dan 4.14).
Quand on parle de l’ange du Seigneur, c’est une
manière indirecte d’indiquer une intervention de
Dieu lui-même (Jug 13.3,20-22).
Apôtre Ce titre désigne un envoyé du Christ". Le
Nouveau Testament (surtout Luc et Actes) l’attribue
notamment aux douze hommes que Jésus avait
choisis pour l’accompagner. Mais Paul", parce qu’il a
vu le Christ ressuscité, revendique ce titre, lui aussi
(1 Cor 9.1 ; Gal 1.1).
Le Nouveau Testament applique également cette
appellation à d’autres personnes connues pour leur
activité missionnaire (Act 14.14 ; Rom 16.7).
Arche Grand bateau construit par Noé", dans
lequel lui-même, sa famille et les animaux
échappèrent à la grande inondation (ou déluge).
Voir Gen 6.9–8.19. A ne pas confondre avec
« l’arche » de l’alliance, appellation que certaines
traductions utilisent pour le coffre sacré.
Astarté Déesse de l’amour et de la fécondité, dont
le culte était très répandu dans le Proche-Orient. Elle
est parfois confondue avec Achéra.
Autel Emplacement où étaient offerts les sacrifices. Les angles supérieurs de l’autel, relevés (Ex
27.2) et parfois appelés cornes, étaient considérés
comme la partie la plus sacrée de celui-ci. Au
sanctuaire de Jérusalem on utilisait deux autels :
1
6
1

Documents pareils